Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Enluminure: Les Grands Articles d'Universalis

Enluminure: Les Grands Articles d'Universalis

Lire l'aperçu

Enluminure: Les Grands Articles d'Universalis

Longueur:
49 pages
37 minutes
Éditeur:
Sortie:
12 juil. 2016
ISBN:
9782341003391
Format:
Livre

Description

Le nom d'enluminure est aujourd'hui donné au décor des manuscrits de préférence à celui de miniature, utilisé au XIXe siècle. Ce second terme fut d'abord réservé aux lettrines peintes en rouge (minium).
Éditeur:
Sortie:
12 juil. 2016
ISBN:
9782341003391
Format:
Livre

À propos de l'auteur


Lié à Enluminure

En lire plus de Encyclopaedia Universalis

Livres associé

Articles associés

Aperçu du livre

Enluminure - Encyclopaedia Universalis

Universalis, une gamme complète de resssources numériques pour la recherche documentaire et l’enseignement.

ISBN : 9782341003391

© Encyclopædia Universalis France, 2019. Tous droits réservés.

Photo de couverture : © Bluraz/Shutterstock

Retrouvez notre catalogue sur www.boutique.universalis.fr

Pour tout problème relatif aux ebooks Universalis,

merci de nous contacter directement sur notre site internet :

http://www.universalis.fr/assistance/espace-contact/contact

Bienvenue dans ce Grand Article publié par Encyclopædia Universalis.

La collection des Grands Articles rassemble, dans tous les domaines du savoir, des articles :

   ·  écrits par des spécialistes reconnus ;

   ·  édités selon les critères professionnels les plus exigeants.

Afin de consulter dans les meilleures conditions cet ouvrage, nous vous conseillons d'utiliser, parmi les polices de caractères que propose votre tablette ou votre liseuse, une fonte adaptée aux ouvrages de référence. À défaut, vous risquez de voir certains caractères spéciaux remplacés par des carrés vides (□).

Enluminure


Introduction

Le nom d’enluminure est aujourd’hui donné au décor des manuscrits de préférence à celui de miniature, utilisé au XIXe siècle. Ce second terme fut d’abord réservé aux lettrines peintes en rouge (minium) puis, par extension, à toute l’ornementation des manuscrits ; mais il prit rapidement d’autres sens et désigne surtout les scènes et portraits peints sur les couvercles des boîtes et tabatières à partir du XVIIIe siècle. Il vaut mieux, par conséquent, réserver le nom d’enluminure à la seule peinture des manuscrits. On considère généralement que ce décor est peint, mais de nombreux ouvrages, et non des moindres, comme le Psautier d’Utrecht, chef-d’œuvre de l’art carolingien, ne comportent que des dessins à l’encre brune ou de couleur. L’enluminure est donc le décor exécuté à la main, peint ou dessiné, ornant ou illustrant un texte presque toujours manuscrit ; il existe, en effet, quelques livres imprimés décorés à la main. La peinture des manuscrits est, par définition, dépendante de l’art du livre et de son développement, puisque celui-ci lui fournit son support et qu’elle s’ordonne en fonction du texte. Bien que l’évolution de l’enluminure soit étroitement liée à celle de la « grande peinture », elle ne saurait être réduite à une branche de cet art : ce serait négliger une importante catégorie d’enluminures (compositions calligraphiques, lettres ornées...). Et, s’il est vrai que l’ornementation des manuscrits a toujours tenté de rivaliser avec la peinture autonome, l’aboutissement de cette tendance équivaut à la négation du rôle spécifique de cet art, puisque l’équilibre entre le décor et le texte, l’un étant très soigné et l’autre d’un intérêt négligeable, est alors rompu. Enfin, il faut souligner que, davantage que le tableau peint, l’enluminure des textes codifiés a joué un rôle essentiel dans la pratique liturgique chrétienne en Occident.

1. Types d’enluminures

Il n’est pas rare de trouver dans un même manuscrit plusieurs types de décor. On distingue principalement les scènes figurées, les compositions purement décoratives et les initiales. Les scènes figurées, illustrant un texte, ne sont pas toujours encadrées. Leur place par rapport au texte est variable, qu’elles soient insérées entre deux paragraphes, rejetées en marge, ou qu’elles occupent une pleine page. Les bordures, bandeaux marginaux, cartouches, frontispices, ont un rôle ornemental ; entrent aussi dans cette catégorie les « pages tapis », pleines pages couvertes

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. Inscrivez-vous pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de Enluminure

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs