Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore avec un essai gratuit

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Depuis le Larzac: Parcours d'un militant pacifiste
Depuis le Larzac: Parcours d'un militant pacifiste
Depuis le Larzac: Parcours d'un militant pacifiste
Livre électronique46 pages35 minutes

Depuis le Larzac: Parcours d'un militant pacifiste

Évaluation : 0 sur 5 étoiles

()

Lire l'aperçu

À propos de ce livre électronique

José Bové : parcours et engagements d’un militant.

Les changements technologiques de ces cinquantes dernières années ont suscité de véritables bouleversements dans tous les domaines de la vie qui, pour la plupart, nous ont semblé positifs. Pourtant, parfois, ces innovations mènent à des catastrophes qui rappellent les mésaventures de Prométhée, voleur du feu des dieux. Il nous faudrait, aujourd’hui, prêter une attention toute particulière aux déclencheurs d’alerte, indépendants de tout intérêt financier, qui cherchent seulement une nouvelle voie pour l’humanité.

José Bové est de ceux-là. Il évoque ici son parcours, depuis son engagement, très jeune en tant que militant pacifiste, jusqu’à ses actions et ses combats de demain, répondant aux questions de François Ernenwein, rédacteur en chef du quotidien La Croix.

Un plaidoyer pour un monde plus juste.

EXTRAIT

J’ai débuté comme militant, en collant des affiches informant sur la possibilité de devenir objecteur de conscience plutôt que de faire le service militaire. A cette époque, on devait donc accomplir un service militaire, ce qui consistait à apprendre à faire la guerre. Mais, si pour des raisons de conscience, de philosophie ou de religion, on refusait ce service, la loi prévoyait une alternative : ça s’appelait l’objection de conscience. Le problème était que, si la loi existait, en revanche, il était formellement interdit de la publier et d’informer les futurs appelés sur cette option pacifiste. Cela allait à l’encontre du principe fondamental du Droit qui pose que nul n’est censé ignorer la loi. Quand on rappelle cette disposition paradoxale, on a l’impression que cela se passait au Moyen-âge, et bien non… Je trouvais ça révoltant !

A PROPOS DE L’AUTEUR

José Bové est né à Talence, en Gironde, en 1953 de parents chercheurs en biologie. Il est depuis 2009 député européen. Il s’est fait connaître par ses positions altermondialistes et son activité de désobéissance civile.
LangueFrançais
ÉditeurPrimento
Date de sortie3 nov. 2015
ISBN9782356391711
Depuis le Larzac: Parcours d'un militant pacifiste
Lire l'aperçu

Lié à Depuis le Larzac

Livres électroniques liés

Catégories liées

Avis sur Depuis le Larzac

Évaluation : 0 sur 5 étoiles
0 évaluation

0 notation0 avis

Qu'avez-vous pensé ?

Appuyer pour évaluer

L'avis doit comporter au moins 10 mots

    Aperçu du livre

    Depuis le Larzac - José Bové

    Les éditions Elytis tiennent à remercier l’organisation des Rendez-vous de l’Histoire à Blois, ainsi que le journal La Croix, sans qui ce livre n’aurait pu voir le jour.

    AVANT-PROPOS

    Les changements de ces cinquantes dernières années, concernant les nouvelles technologies, ont suscité de véritables bouleversements dans tous les domaines qui pour la plupart, nous ont semblé positifs. Pourtant, il arrive que, parfois, ces innovations mènent à des catastrophes rappellant les mésaventures de Prométhée, voleur du feu des dieux. La liste débute avec l’usage immodéré des énergies fossiles (pétrole, charbon…) qui accélèrent le réchauffement climatique et ses tragiques conséquences à venir ; elle continue avec l’agriculture industrielle qui stérilise les sols et propage des cancers… Déjà ces deux indices, seulement, montrent qu’il nous faudrait, au moins, écouter les déclencheurs d’alerte indépendants de tout intérêt financier, et qui cherchent seulement une nouvelle voie pour l’humanité. Une autre politique est toujours possible.

    Le texte qui suit est la transcription d’un entretien de José Bové avec François Ernenwein, rédacteur en chef du journal La Croix. Cette interview s’est déroulée en public, programmée dans le cadre des Rendez-vous de l’Histoire à Blois, le 11 octobre 2014 dont le thème était Les rebelles.

    F. D.

    Les Rendez-vous de l’Histoire,

    à Blois, le 11 octobre 2014

    Entretien mené avec José Bové,

    par François Ernenwein

    du quotidien La Croix.

    José Bové, vous êtes connu du grand public pour vos positions affirmées, votre attitude rebelle face à certains choix qui pourtant pourraient transformer notre quotidien. Vous savez désobéir. Comment avez-vous débuté votre carrière de rebelle ?

    J’ai débuté comme militant, en collant des affiches informant sur la possibilité de devenir objecteur de conscience plutôt que de faire le service militaire. A cette époque, on devait donc accomplir un service militaire, ce qui consistait à apprendre à faire la guerre. Mais, si pour des raisons de conscience, de philosophie ou de religion, on refusait ce service, la loi prévoyait une alternative : ça s’appelait l’objection de conscience. Le problème était que, si la loi existait, en revanche, il était formellement interdit de la publier et d’informer les futurs appelés sur cette option pacifiste. Cela allait à l’encontre du principe fondamental du Droit qui pose que nul n’est censé ignorer la loi. Quand on rappelle cette disposition paradoxale, on a l’impression que cela se passait au Moyen-âge, et bien non… Je trouvais ça révoltant !

    En conséquence, à cette époque, le simple affichage public du texte de la loi suffisait pour se faire systématiquement embarquer par la police…

    En effet, en France, l’article 11 de la loi n° 63-1255 du 21 décembre 1963 interdisait toute publicité visant à faire connaître cette même loi. Cette propagande exposait à de fortes sanctions pénales. Le service national était obligatoire et s’il proposait un an

    Vous aimez cet aperçu ?
    Page 1 sur 1