Les origines Kôngo d’Haïti: Première République Noire de l’Humanité

Actions du livre

Commencer à lire

Informations sur le livre

Les origines Kôngo d’Haïti: Première République Noire de l’Humanité

Longueur: 440 pages3 heures

Description

Connaissez-vous bien l'histoire d'Haïti et les rôles des Africains dans la construction du pays ?

Le passé d’Haïti est encore entouré d’obscurité à cause des contradictions sur l’origine de certains rebelles, sur la cérémonie de bois caïman et autres. Cet ouvrage se veut être une entreprise scientifique pour valoriser les origines et les rôles réels des Africains de la période esclavagiste à Saint-Domingue et définir l’origine du creuset de la culture haïtienne moderne.

Cet ouvrage historique revient de manière rigoureuse sur les origines et les rôles des Africains durant la période d'esclavagisme ainsi que sur leur influence sur la culture haïtienne moderne.

EXTRAIT

Don Pedro est un grand sorcier dans les annales de l’histoire de la colonie de Saint-Domingue. Certains documents le nomment Don Juan Felipe (Jean Philippe) Pedro alias Don Pedro, francisé en " Dom Pedre " ; " Pedro " a fini par être francisé en " Petro ". Moreau de Saint Mery nous a rapportés que Don Pedro était un nègre de Petit Goâve, dans la partie sud de la péninsule ; s’était un personnage qui avait des pratiques superstitieuses, courant les années 1760. Il avait transmis aux noirs l’idée d’une danse où les mouvements sont précipités, et pour lui faire produire encore plus d’effets, les nègres mettaient dans le tafia[192] qu’ils buvaient de la poudre à canon bien écrasée, assaisonnée avec de l’alcool de canne à sucre. Cette danse causait la mort à des nègres. Cette fameuse danse appelée danse à Don Pedro dira t-on, va donner naissance à un rituel dit rite " Petro ", transformant la voyelle " D " en " T ". Le rite Petro était-il donc au départ une danse ? Il est plus logique de considérer que le rite Petro se nommait Lemba et que Don Pedro ne l’aurait que développé et ce rituel finira par s’appeler " Rite Petro-Lemba ". Gasner Joint, que nous avons précédemment cité a certainement eu raison de déclarer que Don Pedro n’est pas le fondateur du rite Petro aussi dit " Petro-Lemba ". Ce dernier ne l’a que développé et son influence a fait précéder son nom francisé " Petro " devant le nom original qui est " Lemba ", pour finalement donner " Petro-Lemba ". L’ethnographie du rite Petro est sans conteste le rituel du Lemba du Kôngo et nous le verrons dans nos études sur le vodou et la cérémonie de bois caïman.

CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE

Ce livre n’est pas une prise de position intellectuelle ou idéologique, mais une entreprise scientifique pour éclairer le passé d’Haïti, notamment les contradictions sur l’origine de certains rebelles et sur la cérémonie de Bois Caïman. - Clément Ossinonde, Pages Afrik

À PROPOS DE L'AUTEUR

Arsène Francoeur Nganga- L'auteur congolais vit à Brazzaville. Enseignant-chercheur en Histoire ancienne, membre du laboratoire d’Histoire et d’Anthropologie de l’Université Marien Ngouabi de Brazzaville [Congo]. Chercheur associé auprès du CERDOTOLA [Centre d’étude et de documentation sur les traditions et les langues africaines] et membre de l’ICOMOS [Conseil international des sites et monuments historiques]. Il a été consultant auprès du conseiller à la Culture et des Arts du président de la République du Congo. Il est présentement consultant en tourisme de mémoire, auprès du Ministre du Tourisme et de l’Environnement de la République du Congo où il a participé à la reconstitution du tracé de la route de l’esclave et l’élaboration du circuit touristique de la route de l’esclave du Congo.
Lire plus