Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore avec un essai gratuit

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Paul de Chomedey, Sieur de Maisonneuve
Paul de Chomedey, Sieur de Maisonneuve
Paul de Chomedey, Sieur de Maisonneuve
Livre électronique95 pages38 minutes

Paul de Chomedey, Sieur de Maisonneuve

Évaluation : 0 sur 5 étoiles

()

À propos de ce livre électronique

Originaire de Champagne, en France, Paul de Chomedey sieur de Maisonneuve s’initie très tôt à l’art militaire. Mais cela ne le satisfait pas : il rêve de voyages et d’aventures. Nommé gouverneur de Ville-Marie, il fonde la bourgade avec une quarantaine de colons prêts à relever le défi. L’homme d’honneur et de parole tentera toute sa vie de surmonter les nombreux obstacles qui se dresseront sur son chemin pour assurer le bien-être et la postérité de Ville-Marie. Aujourd’hui, Paul de Chomedey sieur de Maisonneuve est reconnu comme le cofondateur de Montréal au même titre que Jeanne Mance.
LangueFrançais
Date de sortie1 juin 2015
ISBN9782924309452
Paul de Chomedey, Sieur de Maisonneuve
Lire l'aperçu
Auteur

Manon Plouffe

Manon Plouffe est née à Amos, dans l’ouest du Québec. Dès son plus jeune âge, elle s’est passionnée pour la lecture, l’écriture et les voyages. Les livres et les voyages l’ont amenée, aussi bien en rêve que dans la réalité, à vivre des moments inoubliables dans plus de trente pays et sur tous les continents. Jusqu’à ce jour, l’auteure a publié une vingtaine de livres et des nouvelles de fiction. Après avoir écrit Louis Jolliet explorateur et cartographe, elle a fait renaître sous ses doigts la vie extraordinaire de Jeanne Mance cofondatrice de Montréal. Manon Plouffe vit toujours au Québec, mais elle continue de rêver et de découvrir de nouveaux horizons, au fil de sa fantaisie.

En lire plus de Manon Plouffe

Lié à Paul de Chomedey, Sieur de Maisonneuve

Catégories liées

Avis sur Paul de Chomedey, Sieur de Maisonneuve

Évaluation : 0 sur 5 étoiles
0 évaluation

0 notation0 avis

Qu'avez-vous pensé ?

Appuyer pour évaluer

    Aperçu du livre

    Paul de Chomedey, Sieur de Maisonneuve - Manon Plouffe

      Chapitre 1 

    PROMIS AU PLUS BRILLANT AVENIR

    Les armoiries de la famille de Chomedey.

    Et vlan !

    En cette année 1618, le petit Paul de Chomedey, six ans, joue à la guerre avec Louise, sa sœur aînée. Déjà, l’enfant sent vibrer en lui l’âme de ses ancêtres Chomedey de Maisonneuve, dont les armoiries* présentent trois flammes symbolisant l’amour de Dieu, le courage et le dévouement. Elles résument la nature profonde du jeune garçon.

    — Attaque-moi, Paul !

    — Non, Louise ! Je ne frappe jamais un ennemi pour rien. Je le tue seulement quand il a voulu m’éliminer, répond le garçonnet en faisant virevolter sa petite épée de bois de tous côtés.

    La même année, la guerre de Trente Ans* débute en Europe. Le jeune Paul l’ignore encore, mais elle jouera un rôle déterminant dans sa vie.

    Parvenu à l’adolescence, il s’initie sérieusement à l’art militaire sur les conseils de son père. Avant même ses quatorze ans, il sillonne déjà les champs de bataille de la Hollande comme soldat, chose alors normale pour un jeune noble. Pendant des années, il côtoie des compagnons plutôt grossiers, menant une vie souvent dissolue et avec lesquels il partage fort peu de choses. La seule façon pour lui de retrouver un peu de sérénité est de s’isoler et d’apprendre à jouer du luth*.

    Dans la vingtaine, le militaire est blessé au combat alors qu’il fait acte de bravoure. Il doit s’astreindre à une longue convalescence. Les journées n’en finissent plus. Heureusement, son instrument de musique préféré l’accompagne.

    Paul de Chomedey joue du luth.

    « Pincer le luth ne me suffit plus, songe le jeune homme de bonne stature. J’aimerais trouver quelque chose de plus stimulant me permettant de servir Dieu, comme militaire, et dans un pays étranger. »

    La lecture des Relations des Jésuites*, un recueil de correspondances entre des missionnaires envoyés en Nouvelle-France* et leurs supérieurs religieux parisiens, le fascine au plus haut point. Il y apprend l’existence du père Charles Lalemant qui a vécu en Nouvelle-France, avant de revenir en France. Le jeune militaire se met alors à rêver d’aventures extraordinaires à l’autre bout du monde.

    Paul et le père Lalemant en grande discussion.

    Au fil du temps, Chomedey s’intéresse de plus en plus à tout ce qui touche la Nouvelle-France, propriété de la Compagnie des Cent-Associés*. Celle-ci accorde une grande autonomie à la Société Notre-Dame de Montréal* fondée par un percepteur d’impôts, Jérôme Le Royer de la Dauversière, et quelques hommes de confiance. L’entreprise compterait désormais une trentaine de personnes et chercherait à augmenter le nombre de ses membres.

    Chomedey rencontre le père Lalemant à Paris et lui fait part de ses aspirations et de ses interrogations concernant son avenir. Il sera surpris de la suite des choses.

    Les armoiries de la famille de Chomedey.

      Chapitre 2 

    UN HOMME D’HONNEUR

    Les armoiries de la famille de Chomedey.

    — Moi, chef d’expédition ?

    — Absolument, monsieur de Chomedey, répond Jérôme Le Royer de La Dauversière qui s’est plusieurs fois entretenu avec le père Lalemant à son sujet. Les

    Vous aimez cet aperçu ?
    Page 1 sur 1