Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore avec un essai gratuit

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Marie Rollet Mère de Nouvelle-France
Marie Rollet Mère de Nouvelle-France
Marie Rollet Mère de Nouvelle-France
Livre électronique74 pages31 minutes

Marie Rollet Mère de Nouvelle-France

Évaluation : 0 sur 5 étoiles

()

Lire l'aperçu

À propos de ce livre électronique

La vie de Marie Rollet prit son envol par un
doux matin ensoleillé du printemps alors
qu’elle se rendait chez l’apothicaire. Derrière
le comptoir, le destin avait le visage de Louis
Hébert. Entre les deux jeunes gens commença alors une tendre histoire d’amour qui les mena jusqu’en Nouvelle-France où ils vécurent une vie exemplaire.
Parce qu’elle a été la première mère de famille à s’établir au pays avec ses enfants, parce qu’elle n’a jamais perdu courage malgré les nombreuses épreuves qui ont parsemé sa vie, Marie Rollet mérite de porter le titre de « Mère de la Nouvelle-France ».
LangueFrançais
Date de sortie27 avr. 2014
ISBN9782924309100
Marie Rollet Mère de Nouvelle-France
Lire l'aperçu
Auteur

Sonia K. Laflamme

Sonia K. Laflamme aime les récits qui font voyager dans l’espace et dans le temps, qui permettent de découvrir d’autres cultures et, pourquoi pas, des pans de notre propre histoire. Auteure polyvalente, elle a écrit de nombreux ouvrages pour la jeunesse, dont un portrait de Marie Rollet, mère de la Nouvelle-France, première mère de famille française à venir s’établir en Nouvelle-France. Avec cette deuxième biographie, elle propose aux jeunes lecteurs de découvrir la vie d’«une loyaliste d’exception», une femme courageuse et déterminée dont le nom ne survit hélas dans l’esprit de plusieurs que grâce à la réputation d’un chocolatier.

En savoir plus sur Sonia K. Laflamme

Lié à Marie Rollet Mère de Nouvelle-France

Catégories liées

Avis sur Marie Rollet Mère de Nouvelle-France

Évaluation : 0 sur 5 étoiles
0 évaluation

0 notation0 avis

Qu'avez-vous pensé ?

Appuyer pour évaluer

L'avis doit comporter au moins 10 mots

    Aperçu du livre

    Marie Rollet Mère de Nouvelle-France - Sonia K. Laflamme

      Chapitre 1 

    UNE HISTOIRE D’AMOUR

    La main d'une femme et d'un homme s'unissent.

    La vie de Marie Rollet prit son envol un doux matin du printemps alors qu’elle se rendait chez l’apothicaire* de la rue Saint-Honoré, dans le riche quartier Saint-Germain-des-Prés à Paris.

    Derrière le comptoir du Mortier d’or, un homme dans la jeune trentaine l’accueillit d’un sourire. Il s’agissait de Louis Hébert, qui avait repris la boutique après le décès de son père. Ce dernier avait été autrefois le fournisseur de la reine Catherine de Médicis, mais de son vivant, cette haute fonction ne l’avait pas mis à l’abri de la misère et des dettes.

    — Puis-je vous être utile, demoiselle ?

    — Je viens chercher le médicament de dame Guérineau.

    Louis lui sourit encore, si bien que Marie baissa la tête, sentant du coup ses joues s’empourprer. Ses petites mains tremblèrent lorsqu’il lui remit un flacon.

    — Faites bien attention de ne pas le casser ! Et mes salutations à dame Guérineau.

    Marie acquiesça, poussa une pièce de monnaie sur le comptoir et sortit en vitesse. À quelques pas de la boutique, elle s’arrêta, le flacon contre elle. Elle sentait son cœur se gonfler d’un sentiment nouveau et étrange, d’un sentiment qui, les semaines suivantes lorsqu’elle revint chercher le médicament de sa voisine, s’amplifia davantage.

    Armé de son sourire tranquille, Louis s’empressait toujours de la servir dès qu’il la voyait franchir la porte. Au bout d’un mois, il osa lui toucher la main.

    — Accepteriez-vous de faire une promenade avec moi, demoiselle Marie ?

    La jeune fille vacilla un moment avant de prendre une grande inspiration.

    — Oui, fit-elle d’une voix menue.

    Ainsi commencèrent leurs fréquentations amoureuses. Ils allaient tantôt du côté du Louvre*, tantôt parmi les nombreux étals du marché, ou encore faire des ricochets sur la Seine*. Leur amour grandissait à mesure que le printemps fleurissait. Louis demanda la main de Marie et ils convolèrent en justes noces* en 1602.

    Les jeunes mariés s’installèrent dans une humble maison de la rue de la Petite-Seine. Marie et Louis nageaient en plein bonheur. L’année suivante, la naissance d’Anne, leur premier enfant, les combla d’une joie indescriptible.

    Pourtant, autour d’eux, tout semblait se dégrader. Les tracas financiers de la boutique se multipliaient au point que Louis avait dû vendre la part qu’il avait reçue de son père en héritage. La misère et la famine s’acharnaient sur Paris et le reste de la France. Sans compter les tensions qui régnaient toujours entre catholiques et huguenots*.

    — J’aimerais tant éloigner ces soucis de nous, répétait souvent Louis.

    — Ces malheurs ne disparaîtront pas de sitôt, hélas ! soupira Marie, l’air songeur. Je crois que le mieux serait de nous en éloigner. Mais comment ? Et pour aller où ?

    La réponse ne tarda pas à venir.

    Une étagère de flacons d'apothicaire.
    Vous aimez cet aperçu ?
    Page 1 sur 1