Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore avec un essai gratuit

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Spartacus: L' histoire romaine de la révolution héroïque des esclaves
Spartacus: L' histoire romaine de la révolution héroïque des esclaves
Spartacus: L' histoire romaine de la révolution héroïque des esclaves
Livre électronique219 pages4 heures

Spartacus: L' histoire romaine de la révolution héroïque des esclaves

Évaluation : 0 sur 5 étoiles

()

Lire l'aperçu

À propos de ce livre électronique

Spartacus est la figure centrale des premiers chapitres de ce livre audio. Il a conduit les esclaves à se rebeller contre les oppresseurs romains et a eu un impact significatif. Son nom restera dans l'histoire à cause de ses actes héroïques.
Les sujets de ce livre comprennent:
  • Soldats dans l'armée de Rome
  • La flamme et la rébellion de Spartacus et ses déchets dans le Vésuve 
  • Effet de la guerre des esclaves 
  • Autres guerres d'esclaves 
  • L'importance de l'Auxilia 
  • Le jour où les Romains ont été touchés par l'éruption du Vésuve 
  • Personnages historiques impliqués dans la révolution des esclaves 
  • Via Appia et l'habitude de crucifier 
  • Droits des esclaves, des prostituées et des membres du ménage 
  • Racisme, tabou et sexualité dans l'ancien Empire romain 
  • La rébellion en Sicile 
  • Modèles publics et rituels parmi la population romaine 
  • Faits sur les soldats, l'armée et son organisation 
Ce livre est rempli de faits historiques, d'explications et de situations à apprécier. Alors qu'est-ce que tu attends? Obtenez le livre audio maintenant.
LangueFrançais
Date de sortie9 mars 2020
ISBN9788835383444
Spartacus: L' histoire romaine de la révolution héroïque des esclaves
Lire l'aperçu

En savoir plus sur Yanabo Navajo

Lié à Spartacus

Catégories liées

Avis sur Spartacus

Évaluation : 0 sur 5 étoiles
0 évaluation

0 notation0 avis

Qu'avez-vous pensé ?

Appuyer pour évaluer

L'avis doit comporter au moins 10 mots

    Aperçu du livre

    Spartacus - Yanabo Navajo

    remercie!

    Table des matières

    Chapitre 1: La rébellion des esclaves de Spartacus

    Soldat auxiliaire dans l'armée romaine

    Rébellion en 73 avant JC

    Abri au Vésuve

    La guerre des esclaves

    Le nombre croissant d'esclaves

    Imperator romain

    Soldats malades

    Pillage des villages et des domaines

    Rupture de l'armée rebelle

    Pillage en Italie

    Rebelles primitifs

    Crassus et la chasse à Spartacus

    Rebelles audacieux

    La bataille finale de Spartacus

    Rebelles esclaves inférieurs

    L'Auxilia

    Chapitre 2: Marcus Terentius Varro Reatinus

    Biographie

    Chapitre 3: Florus l'historien

    Murmillo

    Chapitre 4: Vésuve

    Les étapes de l'éruption

    Villes romaines touchées par l'éruption du Vésuve

    Chapitre 5: Plongées Marcus Licinius Crassus

    Naissance, jeunesse et début de sa carrière politique

    Praetor (71 avant JC)

    Premier consulat (70 avant JC)

    Censeur (65 avant JC)

    Sénateur romain influent

    Chapitre 6: Via Appia

    Histoire

    Pasteur, quo vadis?

    Catacombes

    Cirque de Maxence

    Chapitre 7: Crucifixions

    Tombes

    Romains

    Chapitre 8: Les esclaves dans la Rome antique

    Relation entre esclaves et maîtres

    Les esclaves comme ouvriers agricoles

    Des esclaves comme domestiques

    Esclaves qui ont reçu un coup de pouce de carrière

    La vie personnelle des esclaves

    Bons esclaves

    Mauvais esclaves et punitions

    Bad Masters

    Bons maîtres et libération

    Vente d'esclaves

    L'esclavage en soi

    Amélioration apparente des conditions des esclaves

    Esclaves de guerre

    Un demi million

    Seulement une étiquette de prix

    Test professionnel

    Garçon égyptien

    Carrière de foudre

    Racisme

    Chapitre 9: Histoire sociale de l'Empire romain et sexualité

    Les tabous

    Patriarcat

    La faiblesse

    Amour passionné

    La puberté

    Nuit de noces

    Nudité

    Homosexualité

    L'hétérosexualité

    Orgies

    Auguste et l'adultère d'une femme

    Gardiens

    Patronage

    Chapitre 10: Eunus et la rébellion des esclaves en Sicile

    Esclaves libérés

    Situations difficiles

    Esclaves libérés et profession

    Lutter avec les postes supérieurs

    Les Indépendants vivaient ensemble non mariés

    Hommage au mécène

    Chapitre 11: La vie quotidienne des Romains

    Opinion publique

    Tombes

    Autorité morale

    Conseil des amis

    Morale des ancêtres

    Faiblesses considérées

    Chapitre 12: La prostitution dans la Rome antique

    Types de sources

    Le monde des prostituées

    Sites de prostitution

    Les «Johns»

    Profiteurs du commerce

    Prix

    Relations juridiques

    Chapitre 13: Légions

    Histoire ancienne

    Organisation

    Triplex Acies

    Les réformes de Marius

    Artillerie de siège

    Officiers de la Légion

    Officiers supérieurs

    Officiers de milieu de gamme

    Officiers inférieurs

    Symboles

    Histoire ultérieure

    Légions sous la domination

    Chapitre 14: Enfants et vie de famille

    Contrôle des naissances

    Bâtards et Freedmen

    L'éducation (des enfants très riches)

    Adoption

    Un jeu d'enfant

    La formation continue

    École

    Adolescence

    Parents

    Père de maison

    Femme au foyer

    Jamais seul

    Mariage pendant la République

    Le mariage sous l'empire

    Colocataires

    Concubines

    Chapitre 15: Travail

    Notables

    Professions libérales

    Plebs

    Attitude de la noblesse au travail

    Travail apprécié et soulagé

    Chapitre 16: Comportement notable

    Distance

    Stress

    Attitude envers le peuple

    Bacchus Cult

    Sacrifice Parties

    Bains publics

    Autres divertissements

    La robe

    Chapitre 1: La rébellion des esclaves de Spartacus

    Au premier siècle avant JC, le gladiateur Spartacus s'est rebellé contre les Romains. Avec une armée d'esclaves rebelles, il traversa l'Italie. Grâce à la ruse de Spartacus, aucun Romain n'a réussi à les arrêter, jusqu'à ce que les forces armées primitives téméraires deviennent fatales.

    Nous ne savons pas assez sur Spartacus pour avoir une idée précise de qui il était sans utiliser une formation mythique pour aider à combler les lacunes. Les sources que nous avons encore couvrent environ sept pages. Ils ont produit des opéras complets, des romans en forme de poing et un film de plus de trois heures. Les sources remontent toutes à l'Histoire du Temps (Historiae) de Sallustius, dont il ne reste que quelques fragments.

    Spartacus était un Thrace, né avant 100 avant JC. Thrace - Thraex - était le nom d'un type de gladiateur, mais il y a suffisamment de raisons de croire qu'il est vraiment né en Thrace, aujourd'hui la Bulgarie. Ils sont si fiers de leurs origines qu'ils ont érigé une statue en bronze pour le héros national - et communiste - à Sandanski, au sud-ouest du pays. Le nom Spartakos est certainement un bon nom thrace, m'ont assuré les experts de Sofia. Son nom était plus courant dans la région et signifie quelque chose comme réputé pour sa lance. Le nom Spartacus n'a donc rien à voir avec le Sparta grec.

    Auxiliaire S oldier dans le Roman A Rmy

    Pendant un certain temps, Spartacus a servi comme soldat auxiliaire dans l'armée romaine, qui, dans cette région frontalière de l'empire, a dû faire face à une population indigène rebelle. Il a partagé son expérience professionnelle avec d'autres rebelles contre l'autorité romaine, comme Arminius et notre propre Julius Civilis. Il garderait à jamais son attitude militaire.

    Après un certain temps, Spartacus a rompu avec les Romains et a opéré comme un voleur. Latro, selon la source la plus détestable, l'historien romain Florus - de nos jours on dirait terroriste, mais utilisons le terme guerrier guérillero. Il a été capturé et, en raison de ses qualités physiques, vendu comme esclave à l'école de formation de gladiateurs de Capoue, dans le nord de la Campanie, dans le sud de l'Italie.

    Le titulaire d'une telle école, en l'occurrence Lentulus Batiatus, a investi dans ses esclaves en leur donnant une solide formation au combat. Les esclaves mâles étaient amenés dans un état physique optimal, de sorte qu'ils obtiendraient un bon prix s'ils étaient vendus au patron d'un groupe de gladiateurs itinérants.

    Rébellion en 73 avant JC

    Il a ensuite laissé son écurie d'esclaves être embauchée pour les jeux du meurtre qui sont devenus la marque de la culture romaine. Bien sûr, la mort était un risque professionnel permanent, mais il n'était certainement pas vrai que ces combattants professionnels aient été irrévocablement mis à mort. Les duels ont été organisés, et certainement si un bon match était donné, le perdant du public sportif a eu pitié; il a ensuite été renvoyé. Les inscriptions aux tombes d'anciens gladiateurs font état de ces «missions» en plus du nombre de victoires.

    Bien que certains se soient portés volontaires pour le service des gladiateurs, il était difficile pour la plupart des hommes qui avaient jamais vécu en liberté de devoir se battre pour le plaisir des yeux d'un peuple Herren. Quoi qu'il en soit, deux cents gladiateurs en formation ont décidé d'organiser un soulèvement en 73 avant JC, lorsque leur plan a été découvert, soixante-dix hommes ont déclenché un soulèvement dans la cuisine. Les ustensiles de cuisine - couteaux et broches à rôtir - ont constitué leurs premières armes.

    Abri au Vésuve

    Les rebelles ont éclaté sous la direction de Spartacus. Deux autres sont mentionnés comme chefs de file, Crixus et Oenomaus, mais Spartacus émerge de diverses sources comme l'homme qui s'est démarqué des autres. En plus d'un grand courage et d'une grande force, il avait aussi la raison et l'humanité, comme le dit le Plutarque grec: Il était plus grec que ses origines ne le laissaient entendre.

    Sur le chemin de Capoue au sud, les insurgés ont saisi des armes de gladiateurs qui ont été prises dans des wagons qui se dirigeaient vers une autre ville. Ces armes étaient destinées au spectacle et au sport, mais pour le moment, tout valait mieux que rien. Lorsque les rebelles ont vaincu une attaque de Capoue, ils ont acquis de vraies armes, qu'ils ont facilement échangées contre des armes de gladiateur moins chères et plus voyantes.

    La troupe de combattants endurcis s'est installée sur le Vésuve, dont la nature volcanique n'était pas encore connue à l'époque - l'éruption notoire de 79, n'avait pas encore eu lieu. Quiconque a déjà visité le volcan se souviendra de la vue magnifique sur toute la Campanie. À l'époque, le Vésuve n'avait pas de cratère, mais avait toujours l'ancien cône. Du haut, les rebelles ont cherché des occasions de commettre des vols sur des villas et des villes dans cette région riche et fertile.

    L' esclave W ar

    L'autorité de Rome a réagi lentement aux événements de Campanie. Les problèmes avec les esclaves n'étaient pas rares. La solution était généralement laissée aux autorités locales. De plus, à cette époque, Rome n'avait pas de troupes importantes en Italie.

    Les meilleurs soldats étaient loin de chez eux: en Asie Mineure avec Lucullus dans sa lutte contre le roi Mithridate de Pontus, ou avec Pompée, qui traitait avec le rebelle romain Sertorius en Espagne. Une guerre d'esclaves n'offrirait ni honneur ni butin, de sorte que les régents romains n'étaient pas très désireux de commander des troupes pour mener la guerre contre Spartacus.

    Enfin, Rome a envoyé 3000 hommes C-choix sous la direction d'un Claudius ou Clodius Glaber. Ils ont gardé la seule ascension praticable du Vésuve fermée - les autres pentes étaient raides, glissantes et pleines de vignes sauvages. Spartacus fabriquait des échelles de ces vignes, auxquelles tout le groupe s'échappait. Un seul homme est resté au sommet, lorsque ses camarades étaient en bas, il a jeté les armes et s'est également mis en sécurité.

    Le croissant N mbre de S Laves

    Les Romains n'ont pas remarqué toute l'opération et à leur grand étonnement, ont été soudainement attaqués dans leur camp. Ils ont fui sur la glace. L'évasion du Vésuve fut plus tard un tel exploit aux yeux du Frontinus romain qu'il l'inclut dans son livre Krijgslisten, sous le titre A propos de s'échapper de situations difficiles.

    De nombreux esclaves qui étaient employés dans les fermes de Campan ont maintenant rejoint Spartacus. Leur nombre a fortement augmenté en raison des nombreuses guerres que Rome a menées contre les nations barbares dans les décennies 73 environ. Ces esclaves conservaient un sentiment d'identité et de solidarité qui faisait défaut aux esclaves de la ville, qui étaient répartis entre diverses fonctions dans différents ménages.

    Spartacus a équipé son armée au mieux. En l'absence de fer, les insurgés durcissaient du bois pointu dans le feu. Ils ont fait des boucliers en prenant en sandwich une tresse de branches de saule entre deux peaux d'animaux. Cette ingéniosité a également donné à Spartacus une mention dans la liste de guerre de Frontinus, cette fois dans la section Comment créer l'apparence des choses manquantes, ou comment les compenser.

    Roman I mperator

    Divers commandants romains ont essayé de traiter avec Spartacus en Campanie, mais il les a toujours surpassés. Le préteur Publius Varinius a subi une défaite. Furius, un sous-commandant, s'est enfui avec 3000 hommes. Lucius Cossinius, le conseiller de Varinius, a pris une pause de son avance dans une ville appelée Saltwater (Salinae) en Campanie, où il a presque été attrapé par Spartacus alors qu'il était dans le bain. Spartacus prit possession des stocks de Cossinius et campa avec les Romains subissant de grandes pertes. Cossinius est également décédé

    Vous aimez cet aperçu ?
    Page 1 sur 1