Profitez de ce titre dès maintenant, et de millions d'autres, avec un essai gratuit

Seulement $9.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

L’art de guérir: Découvrez votre sagesse intérieure et votre potentiel d’auto-guérison

L’art de guérir: Découvrez votre sagesse intérieure et votre potentiel d’auto-guérison

Lire l'aperçu

L’art de guérir: Découvrez votre sagesse intérieure et votre potentiel d’auto-guérison

Longueur:
318 pages
4 heures
Éditeur:
Sortie:
Aug 13, 2014
ISBN:
9782897339517
Format:
Livre

Description

Dans ce livre, le médecin et enseignant spirituel reconnu Bernie Siegel démontre comment la science et la spiritualité interagissent — et comment vous pouvez maximiser le potentiel de guérison de votre corps. Après avoir étudié l’utilisation des dessins faits par des patients atteints de maladies mortelles, Bernie a fondé l’ECaP (Exceptional Cancer Patients) pour faciliter les auto-guérisons qui étaient souvent qualifiées de miraculeuses. Bernie a constaté que notre corps veut guérir et que nous pouvons aider cette propension innée au moyen de pratiques présentement considérées comme étant non classiques, comme le dessin, la visualisation, les rêves, l’amour et le rire. Vous apprendrez à utiliser ces pratiques pour vous aider dans tous les aspects, que ce soit pour diagnostiquer et comprendre votre maladie et choisir le bon traitement, de même que pour partager ce que vous vivez avec vos proches et le personnel soignant. Empli d’histoires vraies et inspirantes et de suggestions pour entreprendre votre propre cheminement de guérison, ce livre offre des techniques pratiques et éprouvées par des patients qui peuvent faire des miracles.
Éditeur:
Sortie:
Aug 13, 2014
ISBN:
9782897339517
Format:
Livre

À propos de l'auteur


Lié à L’art de guérir

Livres associé

Aperçu du livre

L’art de guérir - Bernie S. Siegel

Éloges pour L’art de guérir

« Derrière le monde visible du corps se trouve un domaine invisible et inconscient qui peut être une puissante force de guérison. Pionnier en la matière, Dr Bernie Siegel enseigne à des gens à prendre conscience de ce facteur. Cela leur apporte non seulement une guérison physique, mais également un sentiment de paix, d’accomplissement et de joie de vivre. Quand nous combinons l’art de guérir avec la science médicale, la médecine moderne devient alors entière. Merci, Bernie, de nous montrer la voie. »

— Larry Dossey, M.D., auteur de One Mind

« Bernie Siegel était déjà un chirurgien reconnu quand il a découvert les formes subtiles de communication que possède l’esprit humain. Il a commencé à explorer l’inconscient, les travaux de Carl Jung et le pouvoir de guérison inné chez toutes les créa-tures vivantes. Il a entrepris une démarche qui a aidé beaucoup de ses patients à se sentir mieux. Sa carrière a alors pris une autre direction et il a commencé à écrire des livres sur ce qu’il avait découvert. Dans ce dernier livre, il imprègne les connaissances scientifiques de compassion en utilisant son regard professionnel pour examiner de manière chaleureuse et personnelle comment la perception, l’intention et la communication non verbale (psychique) influencent la guérison et le bien-être. Ce nouveau livre positif offre différentes méthodes pour que [les lecteurs] puissent apprendre à accéder plus facilement à ce pouvoir et à l’utiliser. »

— Anna Jedrziewski, critique littéraire pour Retailing Insight

Éloges pour 101 exercices pour l’âme

« Un autre livre agréable, sage, pratique et transformateur du Dr Bernie. Ce guide d’exercices étape par étape s’adresse à la partie de vous qui a des ailes. »

— Rachel Naomi Remen, M.D.,

auteure de Sagesse au coin du feu

« Ce livre simple possède toute la sagesse dont vous avez besoin pour vivre en devenant le meilleur de vous-même. Bernie a le don de simplifier et de rendre accessibles des idées complexes. Suivez son plan d’entraînement et vous connaîtrez une vie encore plus merveilleuse que ce que vous auriez pu imaginer. »

— Joan Borysenko, Ph. D., auteure de Brûlé : l’épuisement professionnel et la reconquête de la vie

« Offert par un des plus grands guérisseurs des États-Unis, ce guide pratique enseigne étape par étape à vivre de manière plus saine et accomplie. Siegel a le don d’inspirer les gens à aller au-delà d’eux-mêmes et à atteindre ce qu’ils croyaient inaccessible. »

— Larry Dossey, M.D., auteur de Ces mots qui guérissent

« Un livre magnifique et sincère écrit par un médecin légendaire qui vous aide à nourrir votre esprit, votre corps et votre âme. »

— Judith Orloff, M.D., auteure de Liberté émotionnelle et Accéder à son énergie sacrée

« J’ai toujours admiré Dr Bernie Siegel comme étant un des esprits les plus remarquables de notre temps. Il combine un esprit analytique et scientifique à une profonde connaissance de la spiritualité. Son livre 101 exercices pour l’âme vous aidera à comprendre cette partie de vous-même qui est le génie ultime et suprême et qui reflète la sagesse de l’univers. »

— Deepak Chopra, auteur de Le livre des secrets

« Les exercices inspirants de Dr Siegel pour atteindre l’illumination dans la vie quotidienne réunissent la sagesse ancestrale dans un livre clair, précis et facile à lire. C’est un précieux ajout à la bibliothèque de tout voyageur spirituel. »

l’art de guérir

Le matériel contenu dans ce livre est à titre éducatif. L’auteur et l’éditeur ne formulent aucune garantie explicite ou implicite et n’endossent aucune responsabilité quant aux effets des recommandations offertes dans ce livre. Certains noms ont été changés pour protéger la vie privée des individus.

Copyright © 2013 Bernie S. Siegel, MD

Titre original anglais : The Art of Healing

Copyright © 2014 Éditions AdA Inc. pour la traduction française

Cette publication est publiée en accord avec New World Library

Tous droits réservés. Aucune partie de ce livre ne peut être reproduite sous quelque forme que ce soit sans la permission écrite de l’éditeur, sauf dans le cas d’une critique littéraire.

Éditeur : François Doucet

Traduction : Jo-Ann Dussault

Révision linguistique : Féminin pluriel

Correction d’épreuves : Nancy Coulombe, Katherine Lacombe

Conception de la couverture : Matthieu Fortin

Photo de la couverture : © Thinkstock

Mise en pages : Sébastien Michaud

ISBN papier 978-2-89733-949-4

ISBN PDF numérique 978-2-89733-950-0

ISBN ePub 978-2-89733-951-7

Première impression : 2014

Dépôt légal : 2014

Bibliothèque et Archives nationales du Québec

Bibliothèque Nationale du Canada

Éditions AdA Inc.

1385, boul. Lionel-Boulet

Varennes, Québec, Canada, J3X 1P7

Téléphone : 450-929-0296

Télécopieur : 450-929-0220

www.ada-inc.com

info@ada-inc.com

Diffusion

Canada : Éditions AdA Inc.

France : D.G. Diffusion

Z.I. des Bogues

31750 Escalquens — France

Téléphone : 05.61.00.09.99

Suisse : Transat — 23.42.77.40

Belgique : D.G. Diffusion — 05.61.00.09.99

Imprimé au Canada

Participation de la SODEC.

Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada (FLC) pour nos activités d’édition.

Gouvernement du Québec — Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres — Gestion SODEC.

Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada

Siegel, Bernie S.

[Art of Healing. Français]

L’art de guérir : découvrez votre sagesse intérieure et votre potentiel d’auto-guérison

Traduction de : The art of Healing.

ISBN 978-2-89733-949-4

1. Guérison par l’esprit. 2. Esprit et corps. 3. Autothérapie. I. Titre. II. Titre : Art of Healing. Français.

RZ400.S5314 2014 615.8’528 C2014-941038-7

Conversion au format ePub par:

www.laburbain.com

— Allen et Linda Anderson, auteurs de Angel Dogs et Horses with a Mission

Remerciements

J e tiens à remercier Cindy Hurn et Georgia Hughes, ainsi que mon agente Andrea Hurst, pour l’aide qu’elles m’ont apportée dans la création de ce livre.

Je remercie également ceux qui ont été mes guides de vie et mes enseignants : mon épouse, Bobbie ; nos enfants, Jonathan, Jeffrey, Stephen, Carolyn et Keith ainsi que leurs familles ; et tous mes amis à quatre pattes qui sont trop nombreux pour que je les nomme.

Dr Bernie Siegel

Introduction

Les grandes questions

Si vous voulez guérir le corps et l’esprit, vous devez d’abord guérir l’âme.

— platon

H ier, je suis allé renouveler mon permis de conduire. Je m’attendais à ce qu’il y ait une longue file d’attente et à devoir patienter avec les autres tout en souhaitant être ailleurs. Je n’avais donc pas vraiment envie d’y aller. Mais peu de temps après mon arrivée, une femme derrière le comptoir a annoncé mon numéro. Étonné, j’ai regardé autour de moi. Beaucoup de personnes attendaient depuis beaucoup plus longtemps que moi ; c’était sûrement le tour de quelqu’un d’autre. Mais elle a répété mon numéro, alors je me suis levé.

Dès que je suis arrivé au comptoir, elle m’a souri, comme si elle me reconnaissait. Il s’avère que j’avais opéré sa mère il y a de nombreuses années. Nous avons bavardé gentiment et elle m’a raconté combien sa mère allait bien. Quand je suis parti, elle m’a encore remercié d’avoir aidé sa mère à guérir. Elle ne faisait pas référence à l’opération chirurgicale ni à la chimiothérapie. Elle parlait de la vie de sa mère. Vous vous en rendez compte ? Elle ne parlait pas de son corps physique ou de sa maladie, mais de ce qui donnait un sens à la vie de sa mère. Je me sentais tellement bien en quittant ces lieux. Notre rencontre n’avait pas été acci­dentelle ni fortuite. C’était un cadeau. Il n’y a pas de coïncidences.

Ce que je m’apprête à partager avec vous — ce qui m’a procuré une nouvelle compréhension de la nature de la vie — ne vient pas de mes croyances, mais de mon expérience personnelle et de mon travail auprès de mes patients et de leurs familles. Ma capacité à garder l’esprit ouvert m’a permis de tirer beaucoup plus de choses de mes expériences et de devenir un meilleur guérisseur que ceux dans ma profession qui disent qu’ils ne peuvent pas accepter ce qu’ils ne comprennent pas ou ne peuvent pas expliquer. Si nous ne cherchons pas à repousser les limites du savoir, nous n’apprenons rien ; nous nous privons de l’occasion de vivre notre vie de manière créative. Voilà pourquoi je ne cesse jamais de poser les questions importantes. Qu’est-ce que j’entends par « questions importantes » ?

Les questions que nous devons poser sont : comment l’invisible devient-il visible ? Quelle partie de notre être continue de voir quand nous quittons notre corps lors d’une expérience de mort imminente ? Comment savons-nous intuitivement ce que notre inconscient planifie ? Comment les voyants et les médiums communiquent-ils avec les individus et les animaux, peu importe s’ils sont loin ou morts ? Comment la communauté des cellules du corps communique-t-elle ses besoins et son état de santé à l’esprit conscient ? Et quel est le langage de la création et de l’âme ?

L’invisible dont je parle est ce qui se trouve dans notre corps physique, mental, émotionnel et psychique. La plupart d’entre nous prennent conscience de leur équilibre ou déséquilibre intérieur selon leur humeur, leurs sentiments et leurs symptômes, et nous nous fions aux examens médicaux et aux tests de laboratoire pour savoir ce qui se passe dans notre corps. Mais imaginez si nous étions capables de le savoir avant qu’une souffrance physique ou une dépression se manifeste. Nous serions tellement en meilleure santé et nos vies seraient beaucoup plus remplies. En raison de la formation limitée des médecins, nous avons rarement l’occasion d’apprendre la cause réelle d’une maladie. Et pourtant, il est possible de prévenir la maladie et la dépression.

Si nous soulevons le couvercle de notre inconscient, nous pouvons être guidés par un savoir plus profond. Les pratiques et les techniques utilisées pour plonger en nous-mêmes nous permettent de communiquer avec l’intelligence supérieure et à apprendre d’elle, que nous choisissions de le faire au moyen du dessin spontané, des rêves, de la méditation, des techniques de respiration ou de toute autre pratique qui nous donne accès au pouvoir de guérison de notre sagesse intérieure.

Il est non seulement possible de communiquer avec l’intelligence supérieure, mais cela se produit constamment, que nous en soyons conscients ou pas et que nous cherchions à le faire ou pas. La même intelligence qui permet aux cellules de communiquer à l’intérieur du corps humain est inhérente à toutes les formes de vie. Elle est caractérisée par sa fluidité et elle circule à la fois avec intention et abandon, en traversant toutes les barrières de la matière, du temps et de l’espace. Elle se manifeste d’une manière qui ressemble souvent à une coïncidence. Des événements, des guérisons et du secours inexpliqués ou des messages réconfortants surviennent au moment où vous en avez besoin, comme cela m’est arrivé hier, quand j’ai pu renouveler plus rapidement mon permis de conduire et que j’ai reçu un cadeau de gratitude.

Pour être réceptif à cette communication, qu’elle vous soit transmise sous forme de symboles ou de mots, vous devez calmer votre esprit, comme un étang tranquille dont les reflets ne sont troublés par aucune turbulence. Ce que j’ai vécu aujourd’hui en est un bon exemple. Je prends soin de mon épouse, Bobbie, qui souffre de la sclérose en plaques depuis des décennies. Il y a des jours où je suis dépassé par tous ces soins que je dois donner et par mes autres responsabilités. C’est parfois un défi d’aimer mon destin et d’apprendre la leçon de la compassion. J’ai consacré la majeure partie de ma vie à guérir les gens et je les ai encouragés à prendre soin d’eux-mêmes aussi bien qu’ils prennent soin des autres. Mais il est parfois difficile de joindre le geste à la parole quand vous prenez soin d’une personne que vous aimez durant des années. C’est facile d’oublier que vous avez vous aussi des besoins.

Ce matin, je suis allé promener mes chiens à un de mes endroits préférés. Le cimetière près de notre maison date de plusieurs centaines d’années. Il est situé en banlieue et il est rare que j’y croise des gens, sauf si c’est l’anniversaire du décès de quelqu’un ou s’il y a des funérailles. Parce que le cimetière est si paisible, je peux laisser mes chiens courir librement. Pour moi, c’est comme si je méditais en marchant et pour eux, c’est une aventure. Les chiens sont passés maîtres dans l’art de vivre dans le moment présent. Aujourd’hui, mes chiens ont trouvé un objet sur le sol, près du chemin, à plusieurs mètres du chemin. Je me suis approché et je l’ai pris. C’était un petit ours en peluche blanc. Sur sa poitrine, il était écrit « Aime-moi ». L’ours était propre et en très bon état, comme s’il venait de tomber de la tablette d’une boutique. J’ai regardé autour de moi dans le cimetière. Il n’y avait personne. J’ai relu les mots à voix haute : « Aime-moi ». C’était comme si quelqu’un l’avait déposé là en sachant que c’était le message dont j’avais besoin. C’était un si beau cadeau. J’ai glissé l’ours dans ma poche et je l’ai apporté à la maison.

Des coïncidences apparentes de ce genre se produisent exactement quand vous en avez le plus besoin. Quand vous vous accordez des moments de tranquillité, vous augmentez les chances de recevoir des messages d’amour et de soutien. Le petit ours est maintenant assis sur le comptoir de la cuisine en compagnie d’autres ours en peluche que j’ai trouvés. J’ai dressé des petits espaces sacrés dans notre maison, qui me procurent la thérapie dont j’ai besoin durant toute la journée.

Le langage de la création et de l’âme s’exprime de nombreuses façons. Il prend parfois la forme d’un murmure subtil ou il est parfois si clair qu’il est difficile d’en douter ou de l’ignorer. Avant, j’étais sceptique par pure ignorance. Je n’avais pas été formé à avoir une autre vision des choses. Mais avec le temps, j’ai appris à ouvrir mon esprit aux autres sortes de communication et de possibilités. J’ai consulté un médium, qui a repéré notre chat égaré au Connecticut, alors qu’elle se trouvait en Californie. J’ai vécu une expérience de mort imminente qui m’a permis d’apprendre que nous sommes davantage que notre corps. J’ai vécu des expériences de vies antérieures et j’ai des patients qui m’ont transmis des messages par l’entremise de médiums. J’ai même entendu des voix me parler de l’Au-delà. Je n’ai pas cherché à vivre ces expériences, mais elles se sont produites. Au lieu de nier leur réalité parce que je ne les comprenais pas, j’ai cherché, comme les astronomes et les physiciens, à accepter ce que j’avais vécu, à explorer l’invisible et à communiquer avec lui.

Le psychothérapeute Ernest Rossi a observé que « les expériences, les sensations, les pensées, les images, les émotions et le comportement que nous avons chaque jour et à chaque heure peuvent moduler l’expression génétique et la neurogenèse de manière à changer la structure physique et le fonctionnement de notre cerveau¹ ». Ce qu’il voulait dire est que notre esprit est comme une télécommande avec un nombre infini de canaux (la conscience supérieure) et que notre corps est comme l’écran de télévision qui affiche le canal que vous choisissez. Si vous vous limitez aux canaux acceptés par vos pairs, votre vie consistera à demeurer dans les limites de leur discipline et votre idée de la réussite sera basée sur la quantité de reconnaissance que vous avez obtenue. En d’autres mots, si vous prêtez attention au canal de l’argent plutôt qu’au canal spirituel, votre vie ne sera que matérialiste et vous baserez votre réussite sur ce que vous avez accumulé. Mais si vous prêtez attention au canal spirituel, votre vie consistera alors à améliorer le monde et vous baserez votre réussite sur ce que vous avez fait pour améliorer la vie. Vous n’êtes plus gouverné par les règles sociales, politiques et religieuses. Votre vie, qui est un cadeau de Dieu, devient un cadeau que vous offrez à Dieu par vos actions.

La conscience peut être ressentie comme un champ universel qui nous touche tous, et des physiciens quantiques l’ont démontré dans leurs études. Des livres tels que The Psychobiology of Gene Expression, d’Ernest Rossi, donnent un aperçu de la façon dont l’esprit universel fonctionne. Rossi fait référence à une forme d’intelligence qui communique au moyen des changements dans nos gènes. Il écrit : « Cette catégorie particulière de gènes (les gènes précoces immédiats) peut réagir en quelques minutes d’une manière adaptative aux signaux psychosociaux et aux événements marquants dans la vie. Les gènes précoces immédiats ont été décrits comme étant les médiateurs, nouvellement découverts, entre l’inné et l’acquis : ils reçoivent des signaux de l’environnement pour activer les gènes qui codifient la formation des protéines qui actionnent ensuite les fonctions adaptatives des cellules en santé et malades. Les gènes précoces immédiats intègrent le corps et l’esprit ; ce sont des joueurs clés en médecine psychosomatique, en guérison du corps et de l’esprit et dans les arts thérapeutiques². »

Si vous avez de la difficulté à croire que les gènes peuvent communiquer des messages qui initient des réactions immédiates de survie, pensez à la façon dont les bactéries apprennent à résister aux antibiotiques, à celle dont les virus résistent aux antivirus, à celle dont les blessures des êtres vivants guérissent, à celle dont les êtres vivants résistent aux parasites, etc. Tous ces processus exigent une forme d’intelligence qui comprend la situation et demande au reste des cellules du corps de réagir d’une manière désirée. Et cela doit s’effectuer à l’échelle des gènes pour que ce savoir soit transmis aux générations futures.

Nos connaissances et nos souvenirs sont non seulement emmagasinés dans notre cerveau, mais aussi dans les cellules de notre corps. Cela devient plus apparent quand une personne qui reçoit une transplantation d’organe se réveille après l’opération en ayant de nouveaux souvenirs uniques et des préférences appartenant à son donneur. Peu de temps après avoir reçu une transplantation cardio-pulmonaire à l’hôpital Yale-New Haven, on a demandé à Claire Sylvia ce qu’elle désirait plus que tout et elle a répondu :

— En fait, je meurs d’envie d’une bière³.

Elle s’est demandé pourquoi elle avait dit cela. Elle ne buvait jamais de bière ; elle n’aimait même pas la bière. Il s’avère que son cœur venait d’un adolescent qui adorait la bière et qui roulait en motocyclette. Il lui est plus tard apparu dans un rêve et lui a dit son nom. Elle a fini par retracer sa famille grâce à la notice nécrologique de leur garçon ; elle les a rencontrés et en a appris davantage sur ce dernier. Claire, dont je parle plus loin dans le chapitre 4, m’a demandé d’aller la voir parce qu’elle savait que je l’écouterais, même si tout le monde croyait qu’elle était folle. Elle a raconté son expérience dans un livre, Mon cœur est un autre.

Une autre forme d’intelligence invisible et de communication à l’extérieur du corps est décrite dans le livre de Lynne McTaggart, Le champ de la cohérence universelle. Elle écrit : « Les physiciens spécialisés en physique quantique avaient découvert dans le monde subatomique une propriété étrange appelée « non-localité ». Par cette propriété, une entité quantique, comme un électron isolé, peut avoir un effet instantané et à distance sur une autre particule quantique, même en l’absence d’échange de force ou d’énergie entre elles. Ce phénomène laissait donc entendre qu’une fois les particules quantiques en contact, elles maintiennent entre elles un lien même si elles sont séparées⁴. »

La preuve qu’il existe une communication invisible entre des particules plus petites que des atomes a été faite depuis longtemps. Par exemple, les mutations biologiques qui se produisent chez une variété de plantes dans une partie du monde ont également été observées dans d’autres parties du monde chez la même variété de plantes. Le savoir est également transmis, comme lorsqu’une espèce animale apprend à utiliser un bâton pour accomplir une tâche particulière et que cette habileté est apprise au même moment, dans d’autres parties du monde, par la même espèce, même si aucun moyen de communication visible ou de lien physique n’est présent.

En Angleterre, après des années de livraison du lait à domicile, les oiseaux ont soudainement appris à ouvrir les bouteilles de lait avec leur bec. Durant la Deuxième Guerre mondiale, les livraisons de lait ont cessé. Puis, quand elles ont repris après la guerre, les oiseaux ont aussitôt commencé à ouvrir les bouteilles. Étant donné les années qui s’étaient écoulées, peu d’oiseaux du premier groupe étaient encore en vie quand les livraisons ont cessé. Comment les plus jeunes oiseaux ont-ils compris aussi rapidement comment procéder ?

Après que les physiciens eurent identifié la non-localité (la propriété subatomique des particules quantiques qui influencent d’autres particules sans qu’il y ait un échange physique de force ou d’énergie), des observateurs ont reconnu que cela expliquait certains phénomènes, comme le fait que des animaux possédaient des habiletés qui ne leur avaient jamais été enseignées. Ce qui voyageait à travers le monde et d’une génération à l’autre n’était pas de la matière, mais de l’intelligence.

Dans la médecine occidentale, quand les médecins entendent une chose qui ne faisait pas partie de leur éducation ou de leur formation, ils disent souvent :

— Je ne peux pas accepter cela.

Ce qu’ils veulent dire, c’est :

— Je ne peux pas l’expliquer.

Alors, ils la rejettent. Dans son livre The Energy Cure: Unraveling the Mystery of Hands-On Healing, William Bengston, Ph. D., a écrit à propos de sa recherche expérimentale sur des souris à qui il avait inoculé un cancer virulent qui devait arriver en phase terminale au bout de quelques semaines. Bengston a formé ses étudiants chercheurs à utiliser une technique de guérison appelée « défilé d’images ». Les chercheurs n’avaient jamais pratiqué la guérison, pas plus qu’ils ne s’y intéressaient ou avaient foi en elle. Dans la majorité des cas, les souris ont été entièrement guéries. Et les chercheurs ont obtenu ce résultat à de nombreuses reprises durant les expériences avec groupe témoin, dans les laboratoires scientifiques de plusieurs institutions très respectées. Même les pairs de Bengston qui ont assisté à ces expériences, qui ont vu les contrôles et ont été témoins des résultats renversants ont refusé de croire que la médecine traditionnelle prendrait un jour son travail au sérieux⁵.

Les expériences de mort imminente nous révèlent que nous sommes davantage qu’un simple corps physique. Jung disait souvent que la psyché et la matière sont des aspects complémentaires de la même chose. Je crois que ces deux aspects communiquent entre eux au moyen d’images, du langage de la création et de l’intention. Avec les images qui apparaissent dans nos rêves et le dessin spontané, nous pouvons accéder à notre sagesse intérieure et voir la personne authentique que nous sommes vraiment destinés à être. Nous pouvons chasser les messages négatifs qui ont été implantés dans notre esprit et transformer nos pensées en utilisant la visualisation créative et des affirmations positives pour adopter une attitude qui valorise la vie. Nous pouvons apprendre à vivre dans le moment présent et à utiliser le pouvoir de guérison de différentes pratiques quotidiennes telles que le rire, la méditation et la tenue d’un journal. Aimer et guérir notre vie ne consiste pas seulement à anéantir la maladie ; cela consiste aussi à être en santé, en paix et comblé.

Dans L’art de guérir, je parle de tous ces sujets ainsi que des avantages de travailler avec les animaux, les médiums et les personnes intuitives, et d’apprendre d’eux. En partageant les histoires de certains de mes patients, j’espère illustrer de manière pratique comment d’autres personnes ont obtenu des résultats positifs en adoptant ces pratiques créatives. Je suggère aussi des exercices (que j’appelle « l’ordonnance du médecin ») pour vous aider à explorer votre propre sagesse intérieure.

Depuis que j’ai abandonné la chirurgie pour aider mes patients à guérir d’une autre façon, je me suis donné le nom de « chirurgien jungien ». Pour aider mes patients, j’utilise maintenant d’autres outils que les instruments chirurgicaux. Ces outils comprennent entre autres une boîte de crayons de cire, un pistolet à eau, une crécelle et un marqueur. Dans ce livre, vous allez lire à propos du groupe de thérapie pour les patients cancéreux exceptionnels (Exceptional Cancer Patients — ECaP) que mon épouse Bobbie et

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. Inscrivez-vous pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de L’art de guérir

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs