Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Petit livre d'or du mieux vivre: Avec soi et avec les autres

Petit livre d'or du mieux vivre: Avec soi et avec les autres

Lire l'aperçu

Petit livre d'or du mieux vivre: Avec soi et avec les autres

Longueur:
114 pages
1 heure
Sortie:
27 avr. 2020
ISBN:
9782322226702
Format:
Livre

Description

Ce petit livre d'or est composé des meilleures clés actuelles pour mieux vivre avec soi et avec les autres.

Mieux vivre avec soi, c'est se donner toutes les chances de vivre en bonne forme, de mieux se connaitre, de mieux se maîtriser, de forger une juste estime de soi et de mieux se projeter en avant avec des projets stimulants.

Mieux vivre avec les autres, c'est mieux comprendre leurs émotions et leurs réactions pour mieux communiquer avec eux : conjoint, enfants, adolescents, amis, relations, collaborateurs, managers.
Sortie:
27 avr. 2020
ISBN:
9782322226702
Format:
Livre

À propos de l'auteur

Henry Ranchon a été consultant, coach de managers et professeur à l'université de Paris. Il est l'auteur de plusieurs livres sur le management des équipes, la création d'entreprise et le développement personnel.


Lié à Petit livre d'or du mieux vivre

Livres associé

Articles associés

Catégories liées

Aperçu du livre

Petit livre d'or du mieux vivre - Henry Ranchon

Mieux vivre avec soi, c’est se donner toutes les chances de vivre en bonne forme, de mieux se connaître, de mieux se maîtriser, de forger une juste estime de soi et de se projeter en avant grâce à des projets stimulants.

Mieux vivre avec les autres, c’est surtout mieux comprendre leurs émotions et leurs réactions, pour mieux communiquer avec eux : conjoint, enfants, adolescents, amis, relations, collaborateurs, managers...

Sommaire

Quand le mode de vie change le destin génétique.

Rester assis tue : Lève-toi et bouge !

Les fabuleux bienfaits de la marche.

Bienfaisants oméga-3

Libérer sa respiration ventrale.

Lift de l'estomac.

Principes mieux que valeurs.

La Règle d’or.

Ne pas nourrir les faux problèmes.

Patience, la grande vertu.

Se hâter lentement.

Chanter fait du bien.

Tout commence au petit déjeuner.

Cocktails de légumes santé.

Le jeûne de trois jours.

Boire de l’eau souvent.

Ces aliments ennemis du sommeil.

L’huile d’olive superstar.

Cinq lunettes pour mieux communiquer.

Converser n’est pas dialoguer.

Réagir ou répondre ?

S’imprégner de ce qui est bon et positif.

Mettre du miel dans sa communication.

Carré d’as !

Décrire ses émotions.

Vaincre son émotivité.

Faire face aux émotions des autres.

Apprendre aux enfants à dire ce qu’ils ressentent.

Savoir communiquer avec les ados.

Faites des compliments !

Se créer des images mentales et visualiser.

Être à la fois concentré et détendu.

Yoga anti-stress.

Yoga du cœur.

Se fortifier par la lecture.

Ma séance de méditation.

Méditation à quatre temps.

S’endormir sur du bonheur.

Stretching, la petite discipline reine.

Comment contrôler ses nerfs ?

Le secret des couples qui tiennent.

As-tu appris ta leçon ?

La force irrésistible des projets.

Dis-moi quelle est ta devise…

Quand le mode de vie

change le destin génétique

On ne naît pas tous égaux face aux maladies, mais lorsqu’on présente des gènes prédisposant à certaines pathologies (diabète, cancer, obésité, maladies cardio-vasculaires…), ces gènes peuvent s’exprimer ou pas, être utilisés par une cellule ou ne pas l’être.

Dans ce cas, ces gènes existent, mais deviennent silencieux.

Nous ne sommes donc pas totalement prédéterminés par nos gènes et chacun d’entre-nous peut optimiser ses chances de vivre en meilleure santé, à condition d’adopter certains comportements.

Par exemple, les personnes génétiquement prédisposées aux maladies cardio-vasculaires peuvent réduire leurs risques d’infarctus grâce à l’arrêt du tabac, une alimentation saine et une activité physique régulière.

Les personnes qui ont un bon niveau d’acti-vité physique voient leur risque de contracter une maladie cardio-vasculaire baisser d’envi-ron 50 %, notamment chez ceux qui présentent un risque génétique élevé.

Il ne faut donc pas être trop fataliste face à une prédisposition génétique. Une nourriture saine et une bonne hygiène de vie peuvent calmer nos gènes et prévenir les accidents.

Dans tous les cas, risque génétique ou pas, l’activité physique doit être pratiquée : marcher, monter les escaliers dès que l’on peut, faire deux ou trois séances d’activité physique chaque semaine, et éviter le plus possible la position assise.¹


¹ Joël de Rosnay, La symphonie du vivant.

Rester assis tue : Lève-toi et bouge !

Rester assis trop longtemps est dangereux pour la santé. C’est un facteur de risque de nombreuses maladies, cancéreuses, cardiovasculaires, métaboliques, psychiques…

Il faut 1,5 à 2 heures d’activité physique pour contrebalancer 10 à 12 heures de sédentarité. Mais il ne faut pas seulement augmenter son temps d’activité physique, il faut aussi réduire le temps où l’on est assis pour diminuer un risque de mort prématurée.

Chaque 30 minutes de sédentarité remplacée par une activité physique d’intensité légère réduit le risque de décès de 17%, et de 35% s’il s’agit d’une activité physique d’intensité modérée à vigoureuse.

Il vaut mieux bouger et ne pas juste se lever. Car plus les mouvements sont intenses, plus ils sont protecteurs pour la santé.

Une sédentarité trop longue augmente le risque de mort prématurée. Il vaut mieux rester debout qu’assis, et assis que couché, position qu’affectionnent les adolescents.

L’homme reste programmé génétiquement pour se tenir debout et bouger. Mais les progrès technologiques de ces cent dernières années nous ont rendus trop sédentaires.

Comment faire pour rester assis le moins de temps possible ? Il suffit de le décider, de se tenir debout le plus souvent possible, chez soi, dans les transports en commun, de lire en marchant, de téléphoner en marchant, de déjeuner debout, et pourquoi pas d’organiser des réunions debout.

Bref de changer nos habitudes.²


² Pascale Santi, Le Monde janvier 2019.

Les fabuleux bienfaits de la marche

Les bienfaits de la marche sont nombreux et souvent méconnus. Marcher quotidiennement pourrait être un médicament formidable et la meilleure des préventions.

La marche est le meilleur remède pour l’homme, disait Hippocrate.

Une étude a montré que réaliser 30 à 60 minutes de marche quotidiennement pouvait entraîner une perte de poids significative, et par ailleurs, le risque d’obésité se verrait divisé par deux dès lors que l’on marcherait une heure par jour.

Les muscles sont les premiers bénéficiaires de cette activité, sans oublier les articulations et les os du squelette. En effet, la pratique de 4

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de Petit livre d'or du mieux vivre

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs