Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Alcoolisme Et Épigénétique

Alcoolisme Et Épigénétique

Lire l'aperçu

Alcoolisme Et Épigénétique

Longueur:
69 pages
49 minutes
Sortie:
6 juin 2020
Format:
Livre

Description

L'exposition aiguë et chronique à l'éthanol implique des variations épigénétiques dans les circuits neuronaux spécifiques de l'amygdale, région du cerveau responsable des émotions, de la satiété, de l'agressivité et de la consolidation des souvenirs.
La consommation excessive de boissons alcoolisées modifie les niveaux d'expression génique dans les circuits neuronaux de l'amygdale, à travers des variations épigénétiques telles que la méthylation de l'ADN et les modifications post-traductionnelles des histones, provoquant des changements de comportement dans les habitudes de consommation d'alcool liées à la tolérance et la dépendance à cette drogue.
L'alcool est une substance neurotoxique liée à plus de 60 types différents de maladies. Le présent ouvrage analyse, de manière claire et simple, les problèmes de santé induits par la consommation excessive d'éthanol.

Sortie:
6 juin 2020
Format:
Livre

À propos de l'auteur

Autor de dos Libros con tapa: Manual Básico de Farmacología y 200 Ideas para Mejorar la Rentabilidad de tu Farmacia, una publicación en la revista Alimentación, Equipos y Tecnología: La histamina en las distintas etapas de fabricación de conservas de atún y seis Ebooks: Disruptores Endocrinos, La Salud no es un Negocio, Obesidad Infantil. Rista. Respuesta Insuficientemente Adecuada, Vivir sin Cáncer, Ser Mayor sin Edad y Predisposición a Ser Homosexual.Posee tres licenciaturas (Farmacia, Ciencias Químicas, Ciencia y Tecnología de los Alimentos) y experiencia en los departamentos de Calidad, Producción y Ventas.


Lié à Alcoolisme Et Épigénétique

Livres associé

Articles associés

Catégories liées

Aperçu du livre

Alcoolisme Et Épigénétique - Carlos Herrero Carcedo

1. QU'EST-CE QUE L'ALCOOLISME?

L'alcool est une drogue qui provoque la tolérance, la dépendance physique et la dépendance psychologique, qui est liée à plus de 60 types de problèmes de santé physique et mentale. Les effets de la consommation d'alcool sur le système nerveux sont assez rapides bien qu'ils dépendent de divers facteurs comme la quantité, fréquence, âge d'apparition, années de consommation régulière, sexe, âge, poids, exposition foetal, génétique, présence de nourriture dans l'estomac, etc.

L'alcool éthylique ou éthanol est un dépresseur du Système Nerveux Central, également responsable du nombre élevé d'accidents de trafic qui se produisent année après année sur les routes du monde. En Espagne, 29% des conducteurs décédés en 2015 ont dépassé les limites d'alcoolémie en sang autorisé à conduire (0,5 g/l dans le sang ou 0,25 mg/l dans l'air expiré).

L'alcool est une substance neurotoxique qui affecte significativement aux adolescents puisqu'il induit, de forme rapide, des altérations dans les patrons neurochimiques, cellulaires, synaptiques et structurelles du cerveau. L'âge à celle que s'a le premier contact avec l'alcool rôde les 13,6 ans, en se doublant la consommation d'alcool et en se triplant le pourcentage d'ivresse entre les 14 et 16 ans. Il s'est vérifié l'importance d'arriérer, autant que possible, l'âge de début de la consommation de boissons alcooliques.

Chez l'adulte, l'alcool présente une action non spécifique, avec une grande variété d'effets simultanés, agissant sur une infinité de cibles cérébrales qui activent un système complexe de neurotransmetteurs et de neuropeptides. Malgré les graves dommages que l'alcool provoque dans le foie, le pancréas ou les reins, le cerveau est l'organe qui souffre le plus des effets de cette drogue pendant l'âge adulte, l'adolescence et la période foetal.

Selon l'Organisation Mondiale de la Santé, l'alcoolisme est un trouble chronique du comportement caractérisé par la dépendance à l'alcool et l'incapacité d'arrêter l'apport et/ou de s'abstenir de l'alcool. L'OMS inclut l'alcoolisme comme catégorie diagnostique dans la Classification des Troubles Mentaux et du Comportement due à la consommation d'alcool de la Classification Internationale des Maladies dans sa dixième révision (CIE-10) et définit:

a) Les alcooliques sont ceux qui boivent en excès et dont la dépendance à l'alcool a atteint un degré tel qu'il détermine l'apparition de troubles mentaux visibles, ou certaines interférences dans la santé physique et mentale, dans les relations interpersonelles et dans le bon fonctionnement social et économique; ou ceux qui montrent les signes initiaux qui précèdent au développement de dits phénomènes.

b) L'alcoolisme est un état psychique, et généralement aussi un état physique, à la suite de la consommation d'alcool et caractérisé par des comportements et d'autres réponses qui comprennent toujours la nécessité de consommer de l'alcool de façon continue ou périodique, dans le but d'éprouver des effets psychiques ou éviter, simplement, les inconvénients causés par son absence.

Pour l'Association Américaine de Psychiatrie, le terme alcoolisme comprend les troubles de dépendance à l'alcool et les troubles liés à l'abus d'alcool.

La consommation excessive d'alcool a trois niveaux d'affectation:

1. Consommation de risque: consommation journalière de plus de 40 g/jour d'éthanol chez les hommes et de 25 g/jour d'éthanol chez les femmes, en étant la consommation modérée 2 coupes de vin ou bière (20 g/jour d'éthanol).

2. Consommation nocive: consommation régulière supérieure à 60 g/jour d'éthanol chez les hommes et de 40 g/jour d'éthanol chez les femmes.

3. Dépendance à l'alcool: nécessité impérative de boire de l'alcool et diminution de la capacité à contrôler l'ingestion de boissons alcoolisées.

L'alcool ne tue pas les neurones, c'est-à-dire, qu'il ne réduit pas le nombre de cellules nerveuses, ce qui cause vraiment est une diminution de l'activité des neurones. Cependant, les alcooliques chroniques présentent une réduction de 11% du volume de la matière grise et de 30% du volume de l'architrave (hippocampe), ce qui induit l'établissement de déficiences fonctionnelles importantes.

Dans la vie adulte, de nouveaux neurones sont formés dans le cerveau à partir de cellules souches, des neurones essentiels pour différents processus tels que la mémoire. L'alcool empêche la neurogenèse, dans certains endroits, interrompant la formation de nouveaux neurones provenant de cellules souches et réduisant le volume et le poids de la partie la plus ancienne du cortex cérébrale,

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. Inscrivez-vous pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de Alcoolisme Et Épigénétique

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs