Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Vous Buvez Quoi?

Vous Buvez Quoi?

Lire l'aperçu

Vous Buvez Quoi?

Longueur:
134 pages
1 heure
Éditeur:
Sortie:
19 nov. 2020
ISBN:
9781071552728
Format:
Livre

Description

Vous Buvez Quoi?

L'Origine Du Nom Des Cocktails

Publié par MRPwebmedia

Pourquoi nomme-t-on les boissons à base d’alcool ‘cocktails’? D’où tirent-ils leur nom exotique: des noms comme Singapore Sling, Screwdriver, Alamagoozlum, Angel’s Kiss, Hanky Panky, Harvey Wallbanger, Sex On The Beach, Monkey Gland, Brass Monkey, Margarita, Japalac, Lion’s Tail, et bien d’autres encore ? Qui a trouvé leur nom, où ont-ils été inventés, pourquoi, et comment les réaliser? Les réponses à ces questions se trouvent dans Vous buvez quoi? un panorama à travers des faits, personnes et lieux qui entrent dans le processus de création de ces préparations exotiques.

Éditeur:
Sortie:
19 nov. 2020
ISBN:
9781071552728
Format:
Livre

À propos de l'auteur


Lié à Vous Buvez Quoi?

Livres associé

Articles associés

Catégories liées

Aperçu du livre

Vous Buvez Quoi? - Jerry Bader

VOUS BUVEZ QUOI?

L’ORIGINE DU NOM DES COCKTAILS

ECRIT PAR JERRY BADER

Pourquoi nomme-t-on les boissons à base d’alcool ‘cocktails’? D’où tirent-ils leur nom exotique: des noms comme Singapore Sling, Screwdriver, Alamagoozlum, Angel’s Kiss, Hanky Panky, Harvey Wallbanger, Sex On The Beach, Monkey Gland, Brass Monkey, Margarita, Japalac, Lion’s Tail, et bien d’autres encore ? Qui a trouvé leur nom, où ont-ils été inventés, pourquoi, et comment les réaliser? Les réponses à ces questions se trouvent dans Vous buvez quoi? un panorama à travers des faits, personnes et lieux qui entrent dans le processus de création de ces préparations exotiques.

Table des matières

Le Jack Rose 

Le Cock’s Tail

Pourquoi les cocktails s’appellent-ils cocktails?

Le Egg Cup

Le Sazerac

Le Coq et la Lie

Le Bobbed Tail

Le Gimlet

Le Mojito

Le Cuban Trifecta

Le Daiquiri

Le Fu Manchu Daiquiri

Le Gin Tonic

Le Cuba Libre

Monkey Business

Le Brass Monkey

Le Monkey Gland

Monkey 47

Les Singes tournent mal

Le Mystère Margarita

Tom Collins : Le Canular de 1874

Cocktails des cinq quartiers de New York

Le Manhattan

Le Bronx

Le Brooklyn

Le Queens

Le Staten Island

Le Harvey Wallbanger

Le Earthquake et L'Artist

Absinthe

Méthode Française

Méthode Bohémienne

L'Expérience

Cabaret de L’Enfer

Cabaret du Néant

Le Giger Bar

Le Negroni

Le Singapore Sling

Cocktails et Sexe

Le Hanky Panky

Le White Lady et le duel des Harry

Sex On The Beach

Long Island Ice Tea

Irish Coffee

Screech

Des cocktails qui vont probablement brûler votre maison

Le Flaming Giraffe

Le Flaming S’more Martini

Le Cotton Candy Martini

Le Angel’s Kiss

Les Bijoux oubliés

Le Leatherneck

Le Lion’s Tail

Le Japalac

Le Twelve-Mile Limit

L'Alamagoozlum

Le Jeu des noms de cocktails

Des recettes de cocktails prises au hasard avec des noms intéressants

Le Mariner’s Ghost, Le Nut Bunny, Le Cheval de Troie, Le Tiger Paw, Le Red Dragon’s Breath, Le Salty Dog, Le Bulldog Smash, Espresso Martini, Tokyo Tea, Le Last Word

Le Jack Rose

Un joueur chauve, un officier de police corrompu, un propriétaire de casino assassin, et un trait d’Applejack

New York City, le 16 juillet 1912, un après-midi chaud et humide. Quatre homme attendent sous le auvent de l'hôtel Metropole situé au 147 de la 43è Rue Ouest. L'hôtel est un immeuble de cinq étages qui fait l’angle, proche de l’actuel Times Square. Une enseigne sur et autour du auvent au dessus de l’entrée annonce aux visiteurs qu’ils sont arrivés au célèbre Metropole, le premier hôtel de New York avec l’eau courante dans toutes les chambres et lieu de résidence du joueur Nicky Arnstein, compagnon et second mari de Fanny Brice, et de Bat Masterson, ancien homme de loi de l’ouest américain, désormais journaliste sportif à New York City, et Herman Rosenthal, bookmaker et propriétaire d’un casino illégal.

Les quatres hommes flânant autour de l'hôtel ne dénotent pas dans cette rue bondée de monde. Ils portent des costumes d’été légers, adaptés à la saison. Jacob, Whitey Lewis, Seidenschner porte sa gavroche habituelle, alors que Francisco Cirofici, aka Dago Frank, Harry Horowitz, aka Gyp the Blood, et Lefty Louie Rosenberg, portent tous un canotier, un accessoire phare du vestiaire masculin à cette époque.

Ces hommes sont tous membres du gang Lennox Avenue conduit par Harry Horowitz et contrôlé par Zelig Harry Lefkowitz, aka Jack Zelig, à la tête du gang Eastman. Le Lennox Avenue peut être considéré comme le prototype du plus célèbre gang criminel connu sous le nom de Murder Incorporated.

A peine Herman Rosenthal passe le pas de la porte d’entrée du Metropole qu’il est encerclé par les quatres hommes, qui sortent leur pistolet et ouvrent le feu. Le joueur Herman Rosenthal est abattu en plein jour dans une rue bondée de New York. Alors que Rosenthal se vide de son sang sur le trottoir, les quatres hommes se précipitent dans la voiture qu’il les attend prévue pour eux par Baldy Jack Rose, après les avoir engagés pour tuer Rosenthal sur l'ordre de l’escroc et lieutenant de la NYPD Charles Becker.

Baldy Jack Rose est né Jacob Rosenzweig en Pologne en 1876. Sa famille émigre en Amérique et à l'âge de quatre ans, Rosenzweig contracte la typhoïde et souffre de alopecia universalis, ce qui cause la chute de tous ses cheveux. Ses camarades de classe firent preuve de cruauté en lui affublant le surnom de Baldy, un prérequis apparemment nécessaire pour une vie de criminel puisque tous les gangsters de ce récit semblent avoir des sobriquets très colorés, et Baldy Jack Rose paraît tout à fait approprié à un jeune criminel chauve.

Baldy passe son enfance dans le Connecticut où il grandit pour devenir joueur, promoteur de match de boxe, et fondateur d’une équipe de base-ball d’une ligue mineure, Les Rosebuds, nom qui ne fait très féroce pour une équipe appartenant à un homme impliqué dans l’un des meurtres les plus infâmes de l’histoire des Etats-Unis. S’il n’avait pas été relayé au second plan derrière la sanglante ascension au power de Lucky Luciano, le meurtre de Rosenthal pourrait être considéré comme le plus infâme homicide de la ville de New-York.

A son arrivée à New York, Rose ouvre un casino illégal nommé Le Rosebud. Il fallut peu de temps pour qu’il devienne le repère de la pègre, particulièrement prisé par le gang Eastman dirigé par Selig Harry Lefkowitz, et sa ramification le gang Lennox Avenue conduit par Harry, Gyp The Blood, Horowitz.

Malheureusement pour Baldy, le lieutenant de la NYPD Charles Becker et son équipe finissent par perquisitionner le Rosebud. Becker profite de l’occasion pour extorquer un paiement hebdomadaire de 35 pour cent à Baldy pour sa protection, s’élevant à la somme de dix mille dollars par mois; un coût que Baldy Jack Rose justifie par le fait de faire des affaires à New York City.

Et comme si cela ne suffisait pas, Becker charge Baldy de collecter les paiements des autres casinos illégaux qu’il extorque. L’un de ces casinos est dirigé par Herman Rosenthal, un homme bien moins enclin à payer à Becker ce qu’il demande. Rosenthal va jusqu’à se lamenter auprès du procureur de district Charles S. Whitman, chose étrange pour un homme qui tient une salle de jeu illégale, mais ce n’est pas tout, il écrit et signe une déclaration sous serment qui est publiée dans le New York World. Quelques semaines plus tard, Whitman et Rosenthal doivent se rencontrer, Rosenthal est abattu en face de l'Hôtel Metropole.

Le coup était mal préparé et bon nombre de passants en sont témoins. Baldy sait très bien qu’il ne faudra que peu de temps avant qu’il ne soit attrapé, c’est pourquoi il se rend à la police pour admettre son implication pour avoir engagé des hommes des Lenox Avenue de Selig et avoir ensuite organiser leur fuite en voiture sur l'ordre du lieutenant de la NYPD Charles Becker. Jacob Seidenschner, Francisco Cirofici, Harry Horowitz, Lefty Louie Rosenberg, et Charles Becker furent tous arrêtés, jugés coupables, et finirent sur la chaise électrique à la prison de Sing Sing sur la base du témoignage de Baldy Jack Rose. Zelig Harry Lefkowitz, aka, Jack Zelig, The Big Yid, leader des Eastman et des Lenox Avenue boys tente également des négociations mais il est abattu le 5 octobre 1912, la veille du jour où il était censé témoigner au tribunal.

Baldy Jack Rose réussit à échapper aux sanctions du gang et poursuivre sa vie, il gagne mille dollars par

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. Inscrivez-vous pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de Vous Buvez Quoi?

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs