Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore avec un essai gratuit

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

La Féminisation de la société
La Féminisation de la société
La Féminisation de la société
Livre électronique261 pages3 heures

La Féminisation de la société

Évaluation : 3 sur 5 étoiles

3/5

()

Lire l'aperçu

À propos de ce livre électronique

Avec ce livre, vous allez prendre conscience de comment les femmes ont pris le pouvoir dans la société. Nous sommes à une époque où le masculin se fait dénigrer ouvertement et où les valeurs féminines sont vues comme un idéal à atteindre. Tout ce qui est masculin se fait dénigrer, alors que tout ce qui est féminin est vu comme supérieur. Il en résulte que les hommes souffrent de plus en plus; il y a de moins en moins d'hommes dans les emplois au gouvernement (car la majorité des gouvernements sont maintenant féminisés), il y a de moins en moins d'hommes à l'université, il y a de plus en plus de garçons qui se font diagnostiquer des troubles de comportements, etc. Ce livre explore en détail comment nous en sommes arrivés là et comme y remédier. Ce livre sert en quelques sortes de thérapie en accéléré afin de prendre conscience de sa propre féminisation et de la féminisation de la société afin de redevenir ce que nous étions censés devenir au départ; des hommes et fier de l'être.

LangueFrançais
Date de sortie1 avr. 2021
ISBN9781393554158
La Féminisation de la société
Lire l'aperçu

Lié à La Féminisation de la société

Livres électroniques liés

Catégories liées

Avis sur La Féminisation de la société

Évaluation : 2.75 sur 5 étoiles
3/5

4 notations2 avis

Qu'avez-vous pensé ?

Appuyer pour évaluer

L'avis doit comporter au moins 10 mots

  • Évaluation : 5 sur 5 étoiles
    5/5
    je suis une femme pourtant je trouve ce livre et sujet tellement nécessaire !!!
    j'espère que les hommes se rendront compte ! (et les femmes aussi..)
  • Évaluation : 4 sur 5 étoiles
    4/5
    Plutôt bon et bien développé, il est clair que nous vivons dans une société féminisé qu'on veille le reconnaître ou non.

Aperçu du livre

La Féminisation de la société - Le Masculiniste

La Féminisation De La Société

Bien comprendre comment les femmes ont pris le pouvoir.

www.lemasculiniste.com

La Féminisation de la société; Bien comprendre comment les femmes ont pris le pouvoir.

Copyright © 2021 et plus http://www.lemasculiniste.com/

Tous Droits Réservés

Table des matières

La Féminisation De La Société

Introduction

Première partie

Chapitre 1

Chapitre 2

Chapitre 3

Chapitre 4

Deuxième partie

Chapitre 5

Chapitre 6

Chapitre 7

Chapitre 8

Chapitre 9

Chapitre 10

Chapitre 11

Conclusion

Introduction

La liberté est la liberté de dire que deux plus deux font quatre...

––––––––

Ce livre décrit la féminisation de la société qui est en cours presque partout sur la planète.  Les valeurs masculines se font dénigrer alors que les valeurs féminines sont vues comme supérieures et comme un idéal à atteindre. Vous allez voir à travers ce livre comment fonctionne cette féminisation de la société et comment elle se propage. Il s’agit d’un livre qu’il faut relire plusieurs fois, car il s’agit d’un sujet dont vous n’êtes pas censé prendre conscience. Toute personne qui essaiera de prendre conscience de ce qui se passe réellement rencontrera énormément d’obstacles mentaux sur son chemin vers la vérité.

Un peu comme quelqu’un qui fait une thérapie, il y aura beaucoup de résistances et votre cerveau va tout faire afin que vous ne puissiez pas prendre conscience de ce qui est pourtant sous vos yeux et évidant. Des gens font parfois des thérapies pendant des années afin de venir à une conclusion qui leur paraît si simple. Souvent, les gens se demandent comment ils ont pu ne pas avoir réalisé ce qu’ils viennent de découvrir; car cela était si simple. Après avoir eu la prise de conscience, cela leur paraît tellement évident. Avant cette prise de conscience, leur cerveau utilise toute sorte de mécanismes de défense afin qu’ils ne puissent pas voir la réalité correctement. Si la personne prenait conscience de tout ce qui lui est arrivé d’un coup sec, sans progression étape par étape, elle ne pourrait pas le supporter. Cela plongerait probablement la personne dans un état émotionnel très dépressif et la personne pourrait devenir dépressive, par exemple.

La réalité est que vous avez été manipulé à votre insu. Vous avez été fort probablement féminisé lorsque vous étiez très jeune, et ce, sans votre consentement et sans que vous vous en rendiez compte. Certaines personnes vont en prendre conscience rapidement dès la première lecture de ce livre, alors que d’autres personnes vont prendre conscience de très peu de choses lors de la première lecture, mais lors des prochaines lectures vont réaliser de plus en plus de choses. Encore une fois, il faut réaliser que votre cerveau vous cache activement de l’information et qu’en lisant ce livre vous allez travaillant en quelque sorte à contre-courant afin de remonter  

à la source de vos problèmes. Comme quelqu’un qui nage à contre-courant d’une rivière, vous allez subir de la résistance, mais à moment donné vous allez arriver au bout et il n’y aura plus de résistance. Sans résistance vous allez alors pouvoir prendre conscience.

Les femmes crient à l’injustice quant à ce qu’ils leur arrivent supposément. Elles affirment haut et fort qu’elles gagnent moins de l’heure que les hommes, elles affirment que les hommes agissent de manières inappropriées envers elles sur le marché du travail, elles affirment que beaucoup d’hommes les abusent lors de soirée, dans les bars, etc. Les femmes affirment que nous vivons dans une société d’homme, une patriarchie, dans laquelle les hommes oppressent les femmes afin de garder le pouvoir. Au contraire, la réalité est que nous sommes dans une société de femmes, une matriarchie. Nous vivons actuellement en occident dans une société majoritairement matriarcale dans laquelle les femmes dominent et dans laquelle les valeurs masculines se font dénigrer alors que les valeurs féminines sont acceptées et célébrées. Malgré que la société essaie de nous faire croire que les hommes dominent et que tout va bien pour eux, la réalité est que cela ne va clairement pas bien pour eux. Leur espérance de vie est inférieure à celle des femmes, ils se suicident plus que les femmes, ils sont majoritairement ceux qui travaillent dans des emplois dangereux comme dans l’armée, dans les mines, sur la construction, etc. Au niveau scolaire, il y a de moins en moins d’hommes sur les bancs d’université, le décrochage des jeunes

hommes est nettement plus élevé que celui des femmes, et les petits garçons se font diagnostiquer de plus en plus des troubles d’apprentissages et de comportements. Oui il y a plus d’hommes au sommet de la société (cela s’explique facilement biologiquement, comme vous allez voir plus loin), mais il y a également nettement plus d’hommes au fond de celle-ci.

Il y a également de plus en plus d’hommes qui ne sont plus actifs sur le marché sexuel. Les Incels (involuntary delibate) sont une communauté d’hommes qui se définisse comme étant incapable de trouver un partenaire amoureux. Les MGTOW (men going their own way) sont des célibataires volontaires, qui ont décidé que de se mettre en couple n’en vaut pas vraiment la peine, et ce, pour plusieurs raisons. Demandez à n’importe quel biologiste et il vous le dira; le but d’un être humain est de se reproduire. Vous ne trouvez pas cela étrange que le sexe supposément dominateur, l’homme, soit celui qui ait le plus de misère à se reproduire? À travers l’histoire de l’humanité, seulement 40% des hommes ont réussi à propager leurs gènes, alors que 80% des femmes ont réussi. Où exactement est la suprématie masculine?

Il y a également un dénigrement massif envers les valeurs masculines et une célébration des valeurs féminines. Les valeurs féminines sont vues comme étant quelque chose dont les hommes auraient tout intérêt à accéder afin de mieux s’humaniser, s’améliorer et ainsi devenir de meilleures personnes. À l’opposé, les valeurs masculines sont dénigrées, ridiculisées et effacées le plus possible de l’avant-scène de la société.

Comment en sommes-nous arrivés là? Avec la féminisation de la société! Un homme féminisé est un homme qui a incorporé des attitudes, valeurs et comportements qui sont féminins à son insu. Il est bel et bien un homme, mais a des valeurs de femmes bien intégrées en lui. En féminisant les hommes, les femmes ont réussi à faire entrer un bon pourcentage d’homme de leur côté dans la guerre des sexes qui a pour but de savoir qui contrôlera la société; les hommes ou les femmes. En féminisant les hommes, les femmes se retrouvent avec des hommes qui militent dans le même sens qu’elles, qui ont les mêmes valeurs qu’elles, bref qui travail fort et dure afin de faire avancer la cause des femmes. Ils sont des hommes, sont attirés sexuellement par les femmes (certains peuvent être homosexuels), mais ont adopté à leur insu des valeurs féminines.

Avec la révolution industrielle (au 18e et 19e siècle, dépendant des pays), de plus en plus d’hommes se sont absentés de leur famille afin d’aller travailler de longues heures dans les usines. Auparavant, les fils allaient travailler dans les champs avec leurs pères. Le père était une espèce de mentor et le fils se faisait éduquer par celui-ci. Avec la révolution industrielle, ce lien unissant les pères et leurs fils s’est en quelque sorte détruit. Les métiers ne se transmettaient plus de père en fils comme auparavant. Les fils se retrouvaient donc à passer beaucoup de temps et à être éduqué totalement par leur mère.

C’est cette prise de pouvoir dans l’éducation des fils qui a permis à la féminisation de la société de s’enclencher à grande vitesse.

Les fils se font élever par des femmes presque toute leur vie. Premièrement par leur mère, et ensuite à l’école, où la majorité des enseignantes sont des femmes. Cela laisse assez de temps aux femmes afin de féminiser bien comme il faut les petits garçons dans le but qu’ils deviennent de futurs hommes féminisés, qui adoptent un système de valeurs féminin au détriment de leur nature profonde masculine. Ceux-ci deviennent alors très manipulables et certains deviennent même de vrais petits guerriers pour les causes féministes. Ils travaillent inconsciemment très fort afin de promouvoir la stratégie sexuelle des femmes (vous allez comprendre de quoi il s’agit plus loin dans votre lecture).

Comme vous allez voir dans ce livre, cette féminisation se fait à l’insu de la personne. La personne n’est pas consciente de ce qui lui est arrivé et dans la majorité des cas la personne n’est pas consciente d’être féminisée. La majorité d’entre eux sont même très fiers d’être comme ils sont. Ils essaient inconsciemment à tout prix de plaire à leur propre mère, mais ils n’en prendront jamais conscience. Ils sont littéralement soumis à la féminité, au détriment de leur masculinité.

Ce livre est divisé en deux parties. La première partie explique ce qu’est exactement la féminisation. Je vous explique en détail la mécanique derrière ce phénomène et je vous donne en exemple cinq cas cliniques qui consistent en divers scénarios expliquant comment se développe cette féminisation chez un petit garçon. Il y a beaucoup plus de scénarios possibles (probablement des centaines), mais ces cinq cas illustrent bien la majorité des cas. La deuxième partie du livre consiste à vous ouvrir les yeux sur les répercussions à l’échelle sociétale de ce phénomène, que ce soit en politique, dans les médias, dans les écoles, dans la science ou dans les entreprises. Encore une fois, il s’agit d’un livre qui sert en quelque sorte de thérapie en accéléré. Relisez ce livre chaque année et vous allez réaliser de nouvelles choses à chaque fois, jusqu’au moment où vous allez vous demander comment vous avez pu passer à côté de ce qui va vous sembler maintenant comme une évidence absolue.

•           

Première partie

Explication de la féminisation.

––––––––

Chapitre 1

¨L'éducation est l'art de faire passer le conscient dans l'inconscient¨ Gustave Le Bon

Afin de bien être en mesure d’expliquer des phénomènes qui sont complexes, le lecteur doit se familiariser avec quelques concepts de base qui vont revenir à plusieurs endroits lors de votre lecture. Je vais donc commencer par décrire quelques concepts qui vont vous aider à bien comprendre le reste du livre.

Patriarcat : Forme d'organisation sociale dans laquelle l'homme exerce le pouvoir dans le domaine politique, économique, religieux, ou détient le rôle dominant au sein de la famille, par rapport à la

femme. Ce que produisent les hommes et ce qu’ils pensent sont plus importants que de ce que font, pensent et ressentent les femmes. Dévalorisation de ce qui est féminin.

Matriarcat : Forme d'organisation sociale dans laquelle la femme exerce le pouvoir dans le domaine politique, économique, religieux, ou détient le rôle dominant au sein de la famille, par rapport à l’homme. Ce que produisent les femmes et ce qu’elles pensent est plus important que ce que font, pensent et ressentent les hommes. Dévalorisation de ce qui est masculin.

Inconscient : Notion psychologique et psychanalytique qui renvoie à des phénomènes échappant à la conscience. Concept qui a été développé en détail par Sigmund Freud, le créateur de la psychanalyse. Il s’agit d’un concept tellement intuitif et véridique qu’il été intégré dans notre culture automatiquement à travers les années. Tout le monde a déjà entendu le terme inconscient et tout le monde a une compréhension sommaire de comment cela fonctionne, sans en être expert. Afin de bien comprendre ce livre, il est primordial d’avoir une compréhension un peu plus poussée du concept d’inconscient que ce que la culture populaire nous amène.

Voici une représentation graphique qui explique visuellement l’inconscient.

À des fns de vulgarisation, le cerveau ci-dessus est séparé en trois parties. Il y a le Ça, le MOI et le SURMOI. Voici une autre représentation graphique dans laquelle on remarque que le Ça est complètement submergé dans l’océan, qui représente l’inconscient.

Comme illustré dans cette image, la grande majorité de ce qui se passe dans notre tête reste inconscient. Nous avons toute l’impression d’être maître à 100% de notre vie, de nos croyances et de nos comportements, mais la réalité est que la majorité de nos activités psychiques sont totalement inconscients. En gros, vous n’êtes pas vraiment conscient de ce qui se passe réellement dans votre tête et de ce qui vous motive vraiment dans votre vie de tous les jours. L’inconscient est l’une des découvertes les plus importantes des derniers siècles.

Le Ça  désigne la part la plus inconsciente de l’homme, c’est le réservoir des instincts humains, les pulsions et les désirs inavoués et refoulés au plus profond. Il s’agit du centre des pulsions et des envies. Le Ça est l’instance dominante chez un bébé; il est entièrement contrôlé par ses pulsions et ses instincts.  Le Ça entre souvent en conflit avec le Surmoi, qui est le centre des normes imposées par tout ce qui est extérieur; les parents, la société, etc. Le Surmoi interdit la satisfaction des pulsions du Ça. Cette lutte entre le Ça et le Surmoi génère des conflits qui s’extériorisent par le Moi.

Le Surmoi représente l’agent critique, l’intériorisation des interdits et les exigences parentales, sociales et culturelles. Il est en partie inconscient, et se forme durant l’enfance et l’adolescence.

L’être humain subit durant son enfance, une longue dépendance à ses parents qu’exprime le Surmoi. Le Surmoi est cette voix en nous qui dit il ne faut pas, une sorte de loi morale qui agit sur nous sans comprendre son origine. Dans une société matriarcale, le Surmoi est souvent composé majoritairement de l’interdit maternel. En Occident actuellement, nous sommes majoritairement dans un matriarcat; les femmes sont majoritairement celles qui contrôlent la société et les valeurs féminines sont vues comme supérieures aux valeurs masculines (vous allez comprendre plus

loin dans le livre). Étant dans une société majoritairement matriarcale, le Surmoi de l’enfant va être composé majoritairement par les interdis de sa propre mère. Les interdits venant de sa mère et plus tard de la société matriarcale vont censurer l’enfant dans beaucoup de sphères de sa vie. Un petit garçon qui a beaucoup d’énergie et qui bouge beaucoup par exemple (son Ça) va se faire dire par sa mère de moins bouger; elle va le censurer (Surmoi). Dans une société principalement matriarcale, les petits garçons se font énormément censurer afin de les écraser et les dominer le plus possible.

Le Moi est la partie la plus conscience de notre personnalité. Le moi a un rôle de médiateur entre les intérêts respectifs du Ça, du Surmoi et du monde extérieur afin de trouver un certain équilibre.  L’Égo est un autre terme synonyme pour définir le Moi. Dans notre culture nous avons tendance à confondre Égo avec quelque chose de négatif, alors que c’est tout le contraire. Une personne adulte et mature a un Moi (un Égo) très solide qui lui permet d’avoir un équilibre psychique sain (entre le Ça, le Surmoi et le monde extérieur). Un Moi solide (un Égo solide) permet à l’individu de bien gérer la guerre constante entre le Ça et le Surmoi. Une personne avec un petit Égo ou un Égo fragile aura beaucoup de misère à se défendre contre ses propres pulsions (le Ça) et pourrait par exemple devenir très irritable facilement et exploser dans les situations sociales. Une personne avec un petit et faible Égo pourrait devenir très anxieuse socialement, car son Surmoi lui envoie des messages inconscients comme ¨ tu n’es pas

assez bon pour eux, ils vont te trouver bizarre¨ ou tout autre message d’autodénigrement. Une personne mature aura un Égo fort, ce qui va lui permettre de bien se défendre contre le Ça, le Surmoi et le monde extérieur. Contrairement à la croyance populaire, il est donc sain d’avoir un Égo!

Pour faire un résumé; le Ça créer des désirs qui sont jugés comme immoraux (selon ceux qui ont du pouvoir sur l’individu; ses parents ou la société, qui est majoritairement matriarcale en Occident), ces désirs viennent se heurter à la censure du Surmoi qui filtre les désirs pas très acceptables (selon le Surmoi), et finalement le Moi reçois donc que des désirs et des pensées moralement acceptables (aux yeux du Surmoi). La majorité de notre psychisme est contrôlé par l’inconscient, mais nous ne nous en rendons pas compte, car il y a une censure qui se fait à notre insu. L’inconscient contient de mauvaises représentations et des pulsions amorales que la censure (barrage sélectif en nous, engendré par la morale, l’éducation par les parents, les codes de la société) maintient hors de notre conscience.

Homme féminisé : Un homme qui lorsqu’il était jeune

Vous aimez cet aperçu ?
Page 1 sur 1