Profitez de ce titre dès maintenant, et de millions d'autres, avec un essai gratuit

Gratuit pendant 30 jours, puis $9.99/mois. Annulez à tout moment.

Univers quantique et synchronicité. La vision anthropique. Les coïncidences importantes. L'inconscient collectif. Le rôle des pandémies dans le chemin évolutif humain

Univers quantique et synchronicité. La vision anthropique. Les coïncidences importantes. L'inconscient collectif. Le rôle des pandémies dans le chemin évolutif humain

Lire l'aperçu

Univers quantique et synchronicité. La vision anthropique. Les coïncidences importantes. L'inconscient collectif. Le rôle des pandémies dans le chemin évolutif humain

Longueur:
239 pages
3 heures
Sortie:
Jul 4, 2020
ISBN:
9791220234955
Format:
Livre

Description

Pages 292 . La physique quantique propose, sur une base scientifique, le concept d'un univers dans lequel chaque particule est reliée à toutes les autres à travers un lien qui dépasse toutes les lois de la physique classique. Dans ce contexte, toutes choses convergent vers un grand projet d'évolution cosmique, "l'Unus mundus". Aujourd'hui, de nombreux scientifiques bien connus souscrivent à la "théorie anthropique", selon laquelle l'univers n'est pas né par hasard, mais a été créé exactement avec les caractéristiques qu'il possède pour accueillir la vie intelligente. Les dernières découvertes scientifiques nient le matérialisme et imposent une vision plus spirituelle de l'univers dans lequel nous vivons.
La théorie de la synchronicité a été développée avec des méthodologies rigoureuses par le célèbre psychologue Carl Jung. Au cours d'une longue collaboration, Jung a obtenu le soutien et les encouragements d'un ami précieux, le physicien Wolfgang Pauli, prix Nobel en 1945.
La synchronicité représente un point de départ très valable pour enquêter sur les raisons profondes de certains événements qui semblent normalement aléatoires. En fait, les synchronicités se manifestent dans la vie de chacun de nous à travers d'étranges coïncidences, rêves, intuitions et pressentiments, pour confirmer que rien ne vient du hasard.
Les synchronicités décrites par Jung sont apparemment des chaînes d'épisodes aléatoires, qui contiennent néanmoins un message "numineux". Bien que la théorie de la synchronicité soit attribuée au domaine de la métaphysique, les découvertes les plus récentes de la physique quantique ont démontré sa plausibilité scientifique.
Chaque événement, comme la série d'épidémies qui parsèment les dernières décennies, sort du contexte de l'aléatoire et prend un sens bien défini dans l'histoire de l'espèce humaine. La théorie de la synchronicité est probablement la plus appropriée pour répondre à cette question: le coronavirus représente-t-il un événement dû au hasard, ou contient-il une signification qui doit être révélée? Dans la dernière partie, ce livre traite des nombreux cas d'épidémies qui se sont développés ces dernières années (Sars, Mers, Hiv, Ebola, Covid-19 etc.) et les place dans le contexte d'une synchronicité globale qui guide l'humanité vers le plus haut niveau de complexité et de sensibilisation.
Sortie:
Jul 4, 2020
ISBN:
9791220234955
Format:
Livre

À propos de l'auteur


Lié à Univers quantique et synchronicité. La vision anthropique. Les coïncidences importantes. L'inconscient collectif. Le rôle des pandémies dans le chemin évolutif humain

Livres associé

Articles associés

Catégories liées

Aperçu du livre

Univers quantique et synchronicité. La vision anthropique. Les coïncidences importantes. L'inconscient collectif. Le rôle des pandémies dans le chemin évolutif humain - François Aroche

List

François Aroche

Univers quantique et synchronicité

La vision anthropique.

Les coïncidences importantes. L'inconscient collectif.

Le rôle des pandémies dans le chemin évolutif humain.

Copyright 2020

Bruno Del Medico Editore

Sabaudia (LT) Italy

edizioni@delmedico.it

www.qbook.it

Sommaire

Sommaire

Préface

1. Un puzzle fait de chronologies

Chronologie du contexte

Tout commence avec le Big Bang

Le miracle du carbone

Les constantes universelles

Le principe anthropique

Le principe anthropique ultime de Barrow et Tipler.

Le principe anthropique participatif et la mécanique quantique

L'expérience de la double fente

La nouveauté de la physique quantique.

It from bit

Un projet créatif

Table de contexte chronologique

Chronologie de l 'Anima mundi

Girolamo Fracastoro Sympathia rerum

Coïncidences importantes

Une anecdote curieuse

Curieuses consonances

Les pantoufles du juge

L'inconscient collectif

Diatribe entre Jung et Freud

Bâtiment psychique de Jung

Les niveaux de conscience

Vision holistique

À propos de faits incompréhensibles

La psyché de l'humanité

La dimension psychoïde

Unité du psychisme et de la matière

Archétypes

Wolfgang Pauli et les archétypes

Des découvertes scientifiques suggérées par les rêves

Jung et Einstein

Psychoïde et conscience

Le très grand

Le paradoxe des jumeaux

Le extrêmement petit

L'homme-conscience

Homme-singularité

Tableau chronologique de Anima Mundi

Chronologie de la synchronicité

L'homme au baril

La main de jeu de cartes parfaite

L'odeur de la bougie

Coïncidences ordinaires et coïncidences importantes

Reconnaître les synchronicités

Synchronicités collectives, culturelles et mondiales

Synchronicité pour des groupes de personnes

Synchronicités culturelles.

Kairos, le bon moment

Synchronicité globale

Tableau chronologique de synchronicité

Chronologie de la physique quantique

Comportement collectif

Organisation de la matière

Plasmas

David Bohm

Niels Bohr et l'école de Copenhague

Indétermination et complémentarité

Recommencer à partir de la double fente

Théorie du multivers

Physique classique et physique quantique

Le problème de la non-localité

L'expérience EPR

La vérification expérimentale de l'intrication

Considérations de non-localité

Mousse quantique

Le potentiel quantique

Le potentiel quantique selon David Bohm

Ordre implicite et ordre explicite

Tableau chronologique quantique

Synchronicité des pandémies

Epidémies et pandémies en période préscientifique

La peste d'Athènes

La peste de Galien

Caffa, ou la pratique qui précède la théorie.

Virus et bactéries

Typhus (1400-1500)

La fièvre espagnole (1918)

H2N2 asiatique (1957) et fièvre de Hong Kong H3N2 (1968)

Machupo (1959)

Marburg MHF (1967)

Fièvre de Lassa (1969)

Monkeypox ou monkeypox. (1970)

Ebola EBOV (1976)

Virus VIH, SIDA, (1981)

Sin Nombre SNV, HFRS, HPS (1993)

Hendra (1994)

Whitewater Arroyo WWAV. (1996)

Grippe aviaire H7N9 (1997)

Hong Kong Avian H5N1 (1997)

Virus Nipah (1998)

Virus du Nil occidental, VNO 1999

Syndrome respiratoire du Moyen-Orient MERS (2000)

Syndrome respiratoire aigu sévère SRAS (2002)

Peste porcine 2009

Coronavirus - Covid-2019

Le prochain Big One

Zoonoses

Laissons les chauves-souris tranquilles

Un étrange mammifère

Une interview révélatrice

Ne tuez pas

Est-ce la vraie synchronicité?

Tableau chronologique des pandémies

... et le naufrage m’est doux dans cette mer

La vie après la mort

Expériences NDE

L'océan de la connaissance

Bibliographie

Préface

Le coronavirus Covid-19 est une pandémie qui bouleverse l'organisation sociale et économique du monde. Face à cela, beaucoup se demandent si cette tragédie n'est que le résultat du hasard, ou si elle est la conclusion inévitable d'un chemin et si elle aurait pu être évitée. Les causes évidentes les plus considérées sont essentiellement deux: le virus est né d'animaux vendus sur un marché dans la ville chinoise de Wuhan, ou le virus a été développé dans un laboratoire de recherche biologique dans la même ville de Wuhan.

Les causes profondes de tout sont moins prises en compte, mais elles ont généré un débat tout aussi engageant. Une thèse prise en considération est qu'à l'origine de la pandémie il y aurait un complot économique. Les États-Unis auraient propagé le virus en Chine pour contenir la puissance économique émergente de ce pays. À l'inverse, la Chine aurait propagé le virus sur la planète pour conditionner les économies opposées.

Selon l'aile catholique la plus extrémiste des États-Unis et du Vatican lui-même, le virus serait une punition de Dieu visant à punir les ouvertures innovantes du pape François.

Ensuite, il y a des écologistes et des groupes de défense des animaux qui voient dans le virus la vengeance d'une nature violée dans ses créatures sans défense, chauves-souris, civettes et serpents qui sont massacrés pour des raisons alimentaires. Il existe également des hypothèses inspirées du nouvel âge sur le pouvoir de rééquilibrage de Gaïa, notre Terre Mère.

Ce livre propose une approche moins nébuleuse, basée sur des études réalisées par des personnalités de stature scientifique solide.

La théorie de la synchronicité, développée avec des méthodologies rigoureuses par le célèbre psychologue Carl Jung et encouragée par son partisan et collègue Wolfgang Pauli, prix Nobel de physique 1945, représente un point de départ très valable pour enquêter sur les causes profondes d'événements qui semblent normalement aléatoires. . La théorie de la synchronicité est probablement la plus appropriée pour répondre à cette question: le coronavirus représente-t-il un événement né par hasard et destiné à se terminer de manière tout aussi aléatoire, ou contient-il une signification qui doit être révélée?

Les synchronicités décrites par Jung sont des chaînes d'épisodes apparemment aléatoires, qui contiennent néanmoins un message numineux. Bien que la théorie de la synchronicité soit attribuée au domaine de la métaphysique, les révélations les plus récentes de la physique quantique ont démontré sa plausibilité scientifique.

Cet ouvrage examine la possibilité d'insérer les nombreux cas d'épidémies qui se sont développés ces dernières années (Sars, Mers, Hiv, Ebola, Covid-19 etc.) dans le cadre d'une synchronicité globale qui guide l'humanité au plus haut niveau de complexité et de conscience, le point Omega prédit par le scientifique jésuite français Pierre Teilhard de Chardin.

1.  Un puzzle fait de chronologies

«La connaissance que vous recherchez dans le seul but d'enrichir votre sagesse ou d'accumuler des trésors vous fait dévier de votre chemin.

La connaissance que vous recherchez pour grandir sur le chemin de l'anoblissement humain vous fait franchir une étape supplémentaire. "

(Rudolf Steiner, ésotériste et théosophe autrichien)

La plus grande difficulté que j'ai rencontrée en écrivant ce livre a été de donner un ordre conséquent aux sujets présentés. La conclusion à laquelle le livre tend n'est pas intuitive et se heurte à toutes les opinions actuelles sur le sens de la vie et le destin de l'homme. Le tissu logique du livre est similaire à un grand puzzle. Chaque thème présenté représente une pièce qui ne peut être déchiffrée dans son sens spécifique, si elle n'est pas placée au bon endroit dans le plan général.

Chaque pièce, en soi, est incompréhensible. Pour cette raison, les puzzles représentent, sur le couvercle de la boîte, la conception globale qui sera obtenue à la fin du jeu. Le but de ce livre est de démontrer que rien ne se produit par accident. Contrairement à ce que disent les matérialistes, que l'univers est gouverné par le hasard, une intelligence universelle opère dans l'univers. Cette intelligence guide l'humanité vers le niveau évolutif maximal de complexité et de conscience.

Tout comme chaque pièce d'un puzzle est orientée pour construire l'image finale, de la même manière, chaque sujet exposé dans le livre est orienté pour montrer le chemin de l'évolution humaine vers ce but. Le lecteur me pardonnera si la conception globale semble confuse au premier abord. Il n'est pas possible de comprendre le sens de chaque pièce, sauf dans la perspective que ce n'est qu'à partir d'un certain point que le projet global commencera à être clair.

Le livre est inspiré de la récente pandémie de coronavirus. Cette tragédie a ouvert un grand débat. En fait, les énormes difficultés, les victimes, l'instabilité économique que le coronavirus entraîne entraînent le sujet en premier lieu partout et dans toutes les formes de communication sociale.

Beaucoup se tournent vers l'avenir en se demandant quelles seront les conséquences sanitaires et économiques. Beaucoup d'autres se demandent quelles sont les causes qui ont conduit au développement de l'épidémie. Le livre vise à répondre à ces deux questions, en recherchant les causes les plus éloignées et en prévoyant les conséquences les plus éloignées.

Pour rationaliser l'exposition, j'ai préparé quelques chronologies que je présente brièvement dans ce chapitre d'ouverture. Je laisse aux chapitres suivants une exposition plus détaillée. Chaque chronologie est un élément du puzzle qui doit être inséré dans la chronologie suivante. La chronologie finale les inclut tous, les relie et donne un sens logique à chacun.

Une chronologie, au sens le plus général, est un système par lequel les événements sont organisés et classés en fonction de leur succession dans le temps. Quelqu'un, en observant les chronologies que j'expose ci-dessous, pourrait constater qu'elles sont très biaisées, c'est-à-dire qu'elles sont construites en utilisant uniquement des arguments spécifiques, choisis pour guider le raisonnement vers une conclusion arbitraire.

Je mets au défi quiconque de démontrer l'existence de toute chronologie à l'abri d'un aspect d'arbitraire. Toute chronologie est construite en utilisant seulement quelques faits choisis parmi tous ceux qui représentent l'histoire globale du sujet. Inévitablement, chaque chronologie vise à soutenir et à confirmer la thèse de l'auteur qui l'a composée.

La chronologie consiste à répertorier une série d'événements représentés au cours de leur déroulement.

La culture dominante dans la période historique actuelle est basée sur le matérialisme et déclare que tout se passe selon le hasard. Par conséquent, conformément aux lois de la statistique et aux lois des grands nombres, tous les événements qui concernent un sujet doivent être répartis de manière sensiblement homogène dans le temps total. Il sera surprenant de voir que, d'un autre côté, certains faits se regroupent à des périodes particulières et en dédaignent absolument d'autres.

L'exemple le plus frappant est celui de l'évolution des espèces. Selon la théorie de Darwin, toutes les mutations de l'espèce devraient se produire progressivement tout en produisant l'adaptation des organismes vivants aux conditions d'existence les plus avantageuses. De cela découle également la possibilité qu'une espèce se transforme en une autre. Il serait logique qu'en raison de la distribution statistique d'un immense nombre de mutations, survenues sur des milliards d'années, ces mutations représentent un flux homogène et constant. En 1977, deux scientifiques bien connus, Stephen Jay Gould et Niles Eldredge, se référant aux études et à l'expérience sur le terrain développées spécialement par les paléontologues et les paléoanthropologues, ont développé la théorie des balances pointillées. Selon cette théorie, l'évolution de l'espèce se produit par des périodes de mutation soudaines et rapides alternant avec de longues périodes de stase.

Puisque ce livre est né de l'émotion de la pandémie actuelle de coronavirus, une chronologie couvrira toutes les infections virales précédentes. Nous savons que l'épidémie actuelle découle de la transmission du virus d'un animal sauvage, probablement une chauve-souris, à l'homme. Dans ce cas également, si nous préparons une chronologie des principales infections virales humaines dues au contact avec les animaux, nous pouvons vérifier qu'elles se condensent toutes, plus ou moins, au cours des cent dernières années. Les dernières décennies ont été marquées par un crescendo d'épidémies dont nous n'avons aucune trace tout aussi évidente et cohérente dans toute l'histoire précédente de l'humanité.

Par conséquent, nous considérons cette explosion d'épisodes épidémiques liés au contact avec les animaux comme un «événement significatif» à ce moment particulier de l'histoire de l'humanité. Si les épidémies étaient aléatoires, elles ne seraient pas significatives. Mais ces épidémies ne sont pas accidentelles, sinon elles seraient réparties tout au long de l'histoire de l'humanité. Grâce à cette signification, les épisodes épidémiques des dernières décennies, y compris Covid-19, sont une pièce que nous gardons de côté pour l'insérer dans la conception globale que nous construisons.

Une autre chronologie pleine d'aspects surprenants est celle relative au développement de la civilisation. Habituellement, les âges de l'homme sont divisés en pierre, cuivre, bronze, fer et ainsi de suite jusqu'à l'âge actuel.

Cette chronologie se caractérise immédiatement par la tendance à l'amélioration du niveau de civilisation. Bien que les hauts et les bas dépendent principalement des guerres et des catastrophes, la tendance générale est celle d'une augmentation progressive du niveau culturel de l'espèce humaine. Cela contraste avec le concept d'évolution due au hasard, très apprécié des matérialistes, principalement à deux égards.

Le premier aspect est le plus évident. Si l'évolution était due au hasard, il y aurait eu des millions de possibilités d'involution négative par rapport à la seule possibilité d'évolution positive, qui nous a transformés de brutes en sapiens. Une évolution culturelle aléatoire aurait certainement été chaotique et désordonnée, et n'aurait jamais pu exprimer la linéarité qui a conduit l'espèce humaine à être ce qu'elle est aujourd'hui. De plus, pour le meilleur ou pour le pire, l'évolution se déroulerait de manière homogène tout au long de l'existence de l'homme..

En fait, l'espèce humaine, compte tenu des premiers hominidés, existe depuis au moins deux millions d'années. Il est extraordinaire de considérer que l'homme a vécu à l'âge dit de la pierre pendant presque toute son histoire, jusqu'à la fin du néolithique, il y a environ cinq mille ans. A partir de ce moment, l'ère des métaux a commencé. Si nous prenons la date de 2 000 000 d'années comme le début de l'aventure humaine, après avoir vécu 1 995 000 ans à travailler la pierre, soudain, en seulement 5000 ans, l'homme a fait un saut culturel si spectaculaire qu'il lui a permis pour construire un vaisseau spatial capable de le transporter vers la Lune ou Mars.

De toute évidence, quelque chose d'inattendu s'est produit au cours des cinq mille dernières années. Cette partie de l'histoire de l'humanité doit être considérée comme le début d'un événement que nous pourrions appeler miraculeux. C'est la période sur laquelle nous allons nous concentrer.

Il est extrêmement difficile d'expliquer ce miracle évolutif avec des sujets anthropologiques, physiques, biologiques ou autrement scientifiques. Nous donnerons une explication métaphysique. La métaphysique veut expliquer le monde en le regardant au-delà de la pure matérialité faite de choses qui peuvent être vues et touchées, et explore la nature sous tous les aspects possibles, dont beaucoup sont faits de choses qui ne peuvent ni être vues ni touchées, mais qui existent.

Il faut faire une distinction. Prenons l'exemple de la gravité. La force de gravité ne peut être ni vue ni touchée, mais elle existe et agit puissamment dans le monde. Personne ne soupçonnait son existence jusqu'à ce qu'une pomme tombe sur la tête de Newton. Cependant, la gravité n'appartient pas au domaine de la métaphysique, mais à la physique. Bien que la gravité ne puisse être ni vue ni touchée, elle a été complètement définie et est l'une des quatre forces fondamentales qui régulent le fonctionnement physique du monde fait de matière. La gravité fonctionne exactement comme nous nous attendons à ce qu'elle fonctionne, et continuera de le faire aussi longtemps que l'univers dans lequel nous vivons continuera à fonctionner comme il fonctionne.

La métaphysique comprend des aspects de la nature que nous ne pouvons que deviner. Il n'y a pas de lois métaphysiques: si elles existaient, ce seraient des lois physiques.

La métaphysique peut enquêter sur les comportements de la nature qui ne sont pas liés à la matière. Quelqu'un continue de croire que la matière, telle que nous la connaissons, est la seule réalité qui existe dans l'univers. La matière n'est pas la seule, pas même sur le plan strictement physique. Les scientifiques appellent la «matière baryonique» la matière que nous voyons et touchons, comme nos propres mains ou comme les pierres au bord de la route ou comme les galaxies les plus éloignées. Aujourd'hui, nous savons qu'en plus de la «matière baryonique», il y a la «matière noire», une composante de l'univers dont nous ne savons absolument rien.

La métaphysique soutient qu'en plus de la matière et des forces invisibles liées à la matière, il existe d'autres forces non matérielles du cosmos.  Ces forces ne peuvent pas être étudiées ou mesurées en laboratoire, donc la science matérialiste nie leur existence. Ce sont des forces inconnues qui ne peuvent être intuitées et étudiées qu'avec l'intelligence humaine.

Par conséquent, la métaphysique suppose l'existence d'une forme d'intelligence cosmique qui ne peut se révéler qu'à un égal, c'est-à-dire à

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. Inscrivez-vous pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de Univers quantique et synchronicité. La vision anthropique. Les coïncidences importantes. L'inconscient collectif. Le rôle des pandémies dans le chemin évolutif humain

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs