Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore avec un essai gratuit

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Nombres et cailloux qui agissent
Nombres et cailloux qui agissent
Nombres et cailloux qui agissent
Livre électronique136 pages1 heure

Nombres et cailloux qui agissent

Évaluation : 5 sur 5 étoiles

5/5

()

À propos de ce livre électronique

Comment imprégner des galets de forces très puissantes, comment bénéficier de son nombre personnel et secret ?

Certes, nous sommes dans un domaine subtil, où les forces mises en jeu obéissent à l'intention et reposent entièrement sur un appel mental à des forces cosmiques.

Mais insistons sur l'objectivité des auteurs qui, en expérimentant sur des plantes ont permis de mettre au point des méthodes vérifiables par tous les opérateurs curieux et dépourvus de préjugés !

Il est important aussi de bien considérer que les forces mobilisées par des nombres sont d'essence cosmique, car ce sont les forces cosmiques qui offrent, par leurs équivalents numériques, les influences les plus fortes et les plus exactes.

On obtient du nombre personnel et secret les effets les plus curieux et les plus avantageux : santé, succès dans la vie, succès dans les sentiments, dans les finances, en radiesthésie... tout peut en être amélioré. Il s'agit d'une pratique simple et directe qui permet de bénéficier chaque jour des nombres les plus favorables.

Le livre décrit, clairement et complètement, comment rechercher et mettre en oeuvre le nombre personnel et «charger» des Cailloux Busby qui constituent des moyens pratiques de mobiliser les influences cosmiques.

EXTRAIT

On sait, depuis les travaux de Turenne, Bovis, Christophe, Chaumery et de Belizal, Morel, Enel et de tant d’autres chercheurs que les formes émettent des influences qui agissent puissamment sur tout ce qui vit et qui ont été baptisées « ondes de formes ».
Mais il appartenait à Marcel Perreaux d’attirer l’attention de nos lecteurs, depuis 1950, sur des dessins non figuratifs qui guérissent et portent chance. Comme l’expliquait M. Perreaux, on les obtient en suivant au crayon les mouvements esquissés par le pendule, dans une orientation mentale en rapport avec le but poursuivi. Cette idée devait faire son chemin ! Elle suscita de nombreuses recherches et allait aboutir aux diverses créations de dessins énergétiques, bénéfiques et téléinfluents.
Jean Martin en présentait également une dizaine de spécimens dans un recueil, épuisé, intitulé Autres sources, nouveaux espoirs.
Nous avons rassemblé différentes techniques pour élaborer ces dessins dans le livre Les dessins actifs1, traitant des tracés non figuratifs esquissés par le pendule et des dessins figuratifs pouvant donner les mêmes effets. Ce qui nous intéressera plus spécialement ici ce sont les formes qui paraissent en rapport avec des influences cosmiques et qui peuvent être remplacées par des nombres, ce qui conduit aux « cailloux Busby » dont il sera question plus loin.

À PROPOS DES AUTEURS

Félix, et son frère William Servranx, étaient belges. Ils mirent sur pied Le Bureau Servranx, un bureau de publicité. Passionnés par la radiesthésie, les frères Servranx ont également lancé une revue spécialisée dans ce domaine : La Radiesthésie pour tous ou L.R.P.T. Leur succès a engendré des consultations, des organisations de rencontres, des conférences et de nombreux livres et dossiers à ce sujet. Convaincues de l'importance capitale des écrits des deux frères, les éditions Servranx se chargent de les rééditer.
LangueFrançais
ÉditeurPrimento
Date de sortie15 oct. 2014
ISBN9782872421268
Nombres et cailloux qui agissent
Lire l'aperçu

En savoir plus sur F. Servranx

Lié à Nombres et cailloux qui agissent

Livres électroniques liés

Catégories liées

Avis sur Nombres et cailloux qui agissent

Évaluation : 5 sur 5 étoiles
5/5

1 notation0 avis

Qu'avez-vous pensé ?

Appuyer pour évaluer

L'avis doit comporter au moins 10 mots

    Aperçu du livre

    Nombres et cailloux qui agissent - F. Servranx

    utilisation.

    PREMIÈRE PARTIE

    DESSINS, NOMBRES ET CAILLOUX QUI AGISSENT (CAILLOUX BUSBY)

    EXDOCIN

    F. ET W. SERVRANX

    ORIGINE DES DESSINS ACTIFS DES FORMES ACTIVES AUX FORMES COSMIQUES

    On sait, depuis les travaux de Turenne, Bovis, Christophe, Chaumery et de Belizal, Morel, Enel et de tant d’autres chercheurs que les formes émettent des influences qui agissent puissamment sur tout ce qui vit et qui ont été baptisées « ondes de formes ».

    Mais il appartenait à Marcel Perreaux d’attirer l’attention de nos lecteurs, depuis 1950, sur des dessins non figuratifs qui guérissent et portent chance. Comme l’expliquait M. Perreaux, on les obtient en suivant au crayon les mouvements esquissés par le pendule, dans une orientation mentale en rapport avec le but poursuivi. Cette idée devait faire son chemin ! Elle suscita de nombreuses recherches et allait aboutir aux diverses créations de dessins énergétiques, bénéfiques et téléinfluents.

    Jean Martin en présentait également une dizaine de spécimens dans un recueil, épuisé, intitulé Autres sources, nouveaux espoirs.

    Nous avons rassemblé différentes techniques pour élaborer ces dessins dans le livre Les dessins actifs¹, traitant des tracés non figuratifs esquissés par le pendule et des dessins figuratifs pouvant donner les mêmes effets. Ce qui nous intéressera plus spécialement ici ce sont les formes qui paraissent en rapport avec des influences cosmiques et qui peuvent être remplacées par des nombres, ce qui conduit aux « cailloux Busby » dont il sera question plus loin.

    En septembre 1959, dans la revue La Radiesthésie pour tous, L. Poblin racontait les observations faites sur la végétation traitée à l’aide d’eau énergétisée : l’eau était chargée durant quatre minutes dans un bassin non métallique, sous une pyramide dont les faces étaient orientées aux points cardinaux. Cette eau, syntonisant avec le « vert négatif », avait des effets extraordinaires sur les plantes et favorisait le volume et la qualité des produits.

    À cette observation, M. Poblin ajoutait : « Le pendule m’a tracé un dessin donnant cette vibration. En le mettant entre deux pièces de tissu de nylon blanc, on peut charger de l’eau mise sur cet ensemble dans un bassin non métallique. Elle est saturée en quatre minutes. Le disque du Dr Marty indique un plus grand accroissement de vitalité des plantes qu’en utilisant une pyramide. J’expérimente également sur d’autres plantes, rosiers et dahlias, en mettant contre leur pied, sur le sol, une pierre chargée avec ladite vibration. Les arrosages se font alors avec de l’eau ordinaire. Bien que cet essai soit très récent, on peut noter déjà des résultats positifs. » Et M. Poblin présentait le dessin que nous reproduisons en figure 1. D’après les écrits d’Enel, M. Poblin dénommait cette influence de vert négatif comme étant la « vibration Oméga ».

    En avril 1960, M. Poblin présentait un nouveau dessin donnant une radiation plus forte et plus proche du rayon pur, bénéfique de la vibration Oméga. Nous reproduisons ce dessin en figure 2. Étudiant la possibilité d’obtenir cette même radiation avec des chiffres, M. Poblin avait trouvé au pendule le nombre 6384 qui, entouré d’un cercle et valorisé entre deux morceaux de nylon blanc, semblait donner, sur la végétation, une action plus forte que le dessin. Sauf erreur, c’est une des premières tentatives de partir d’un nombre pour sélectionner une force cosmique.

    Pour charger l’eau, soit avec l’un des dessins 1 ou 2, soit avec le tracé du nombre dans un cercle, il suffit de placer le graphique employé entre deux morceaux de tissus de nylon blanc et de placer sur l’ensemble un récipient non métallique rempli d’eau. La charge est complète en cinq minutes. L’eau ainsi énergétisée doit être utilisée dès la mise en terre des semences ou des plantes. On peut y ajouter une demicuillerée à café d’urine par litre, pour y associer les auxines et hormones végétales que contient l’urine et qui renforcent les racines. L’arrosage devrait être répété environ trois fois, à une dizaine de jours d’intervalle.

    En août 1960, M. Poblin écrivait, toujours dans La Radiesthésie pour tous, qu’il avait syntonisé un autre nombre, le nombre 199, d’une action plus forte sur la végétation que le nombre 6384. L’imprégnation du sol avec de l’eau chargée par 199 était plus persistante et de plus longue durée. Des essais faits sur des rosiers ont donné de très bons résultats. Un rosier qui n’avait porté qu’une seule rose trois ans auparavant en avait 35. Enfin, M. Poblin constatait que l’influence du nombre 199 pouvait se transmettre à une culture par radionique, en faisant agir le nombre 199 sur le plan exact et bien orienté du terrain, dans un appareil de radionique ou par radionique solaire, en séances d’une demiheure.

    Que ce soit sur place ou à distance, deux précautions étaient à prendre :

    – Après la charge de l’eau par le nombre 199, il fallait soulever légèrement le récipient, pour enlever tout d’abord une épaisseur de tissu de nylon et ne retirer le récipient que lorsqu’il ne restait plus qu’un nylon au risque de voir la charge neutralisée si on laissait subsister les deux nylons à l’enlèvement. Il semble que les épaisseurs de nylon autour du dessin jouaient ainsi le rôle de treillis… On n’aurait pas cet inconvénient en valorisant les nombres et les dessins au décagone.

    – Il fallait éviter d’exagérer les temps, les doses, et surtout ne pas superposer deux nombres 199 pour ne pas risquer de « griller » les plantes par une influence excessive.

    En septembre 1962, M. Poblin proposait un dessin, inspiré du générateur de couleurs de Capes, comme ayant une influence de vert négatif encore plus puissante. Nous reproduisons ce graphique en figure 3 : il suffit de régler une feuille de papier et de tracer au centre une ligne perpendiculaire à orienter en nordsud. Placé entre deux pièces de tissu de nylon de même surface, il permet de charger en quelques minutes tout corps placé sur cet ensemble. Cette influence de vert négatif s’avérait utile en de nombreux cas, en agriculture et comme remède en certaines maladies. Utilisée mal à propos, elle pouvait être très dangereuse. Les personnes dont l’état de santé est normal n’en ont pas besoin.

    Nous arrêterons là cet aperçu des communications de M. Poblin à La Radiesthésie pour tous. Son mérite est très grand. Ce n’est évidemment pas le seul auteur à avoir présenté des dessins actifs, à avoir utilisé les nombres, mais il a expérimenté sur des plantes, ce qui exclut toute incidence de suggestion ou de télépathie.

    On sait bien que même sur des cultures, l’action de l’état d’esprit de l’opérateur reste à considérer et rien ne permet d’affirmer qu’un expérimentateur rempli de doutes et d’hésitations obtiendrait forcément sur des végétaux les effets puissants du vert négatif par l’utilisation d’un dessin Oméga, du nombre 6384 ou 199, ou du générateur de Capes. Nous sommes dans un domaine subtil, où les forces mises en jeu obéissent à l’intention ; cela ne va pas jusqu’à créer des énergies qui n’existeraient pas, mais cela peut faire rater des phénomènes comme la charge de l’eau ou de galets.

    Nous allons nous en rendre compte par les premiers essais de M. Busby, qui reposaient entièrement sur un appel mental à des forces cosmiques. Mais insistons sur l’objectivité de M. Poblin qui, en expérimentant sur des tomates, des rosiers, des dahlias, etc., a permis de mettre au point des méthodes que tous les opérateurs curieux

    Vous aimez cet aperçu ?
    Page 1 sur 1