Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

La Poésie contemporaine à l'école: Pistes pour les enseignants

La Poésie contemporaine à l'école: Pistes pour les enseignants

Lire l'aperçu

La Poésie contemporaine à l'école: Pistes pour les enseignants

Longueur:
113 pages
1 heure
Éditeur:
Sortie:
3 août 2018
ISBN:
9782352846345
Format:
Livre

Description

Donner l'envie aux élèves, mais aussi aux enseignants, de découvrir la poésie contemporaine ensemble.

Conscient des difficultés que rencontrent les enseignants face à la pratique de la poésie en classe, Patrick Joquel a voulu, dans cet ouvrage, non seulement donner des pistes pour exploiter la poésie contemporaine, mais surtout, donner l'envie de découvrir avec les élèves ce genre littéraire. En s'appuyant sur les poèmes de la collections Pays d'Enfance, il défriche l'approche de la poésie, propose des pistes de réflexion et de création qui suscitent l'envie de faire de la poésie à l'école.

Découvrez un ouvrage qui, en s'appuyant sur les poèmes de la collections Pays d'Enfance, défriche l'approche de la poésie, propose des pistes de réflexion et de création qui suscitent l'envie de faire de la poésie à l'école.

EXTRAIT

On donnera le livre aux enfants un lundi matin par exemple. Comme ça. Sans rien dire d’autre que :
« Voilà. Je vous prête ce livre aujourd’hui. Nous allons passer trois à quatre semaines avec lui. Je vous demande de le lire d’ici lundi prochain. Vous pouvez le lire tout seul. Vous pouvez le lire ensemble. Vous pouvez demander à quelqu’un de vous le lire. L’essentiel est que vous l’ayez lu ! Lundi prochain à cette heure-ci, nous en parlerons tous ensemble. »
Bien sûr pendant cette semaine-là, et sans doute bien avant d’ailleurs, l’enseignant aura lu le livre et se sera interrogé sur « Que vais-je bien pouvoir en faire ? » et il aura noté sur son cahier quelques idées.

À PROPOS DE L'AUTEUR

Patrick Joquel est né à Cannes en 1959. Instituteur et poète, il habite Mouans-Sartoux (06). Il participe volontiers à des lectures de poésies pour petits et grands. Il anime des ateliers d'écriture et de découverte poétique dans différents lieux, tels que les établissements scolaires (de la maternelle au collège) et les bibliothèques. Il intervient régulièrement dans des stages de formation continue pour les enseignants afin aborder le « métier » d'écrivain, la création poétique ou la littérature jeunesse en général.
Éditeur:
Sortie:
3 août 2018
ISBN:
9782352846345
Format:
Livre

À propos de l'auteur


Lié à La Poésie contemporaine à l'école

Livres associé

Articles associés

Aperçu du livre

La Poésie contemporaine à l'école - Patrick Joquel

L’éditeur remercie les auteurs et les illustrateurs pour leur

autorisation de reproduire des poèmes et leurs illustrations.

Quoi c’est quoi

– Une pomme de terre est…

– Un légume

– Non

– Une frite

– Non

– Presque rien

– Non, la pomme de terre

est une marchandise

– Une voiture est…

– Une marchandise

– Une maison est…

– Une marchandise

– Un médicament est…

– Une marchandise

– C’est parfait !

Et un joueur de foot

qu’est-ce que c’est ?

– Une marchandise !

– Ceux qui n’ont pas

levé le doigt

répondez-moi :

un livre de poèmes

qu’est-ce ?

Philippe de Boissy

Ça saute aux yeux

Éditions du Jasmin, 2006

Lire des livres de poésie à l’école

C’est possible. Et même indispensable !

Lorsque je dis cela à des enseignants lors de stages de formation autour de la littérature à l’école, beaucoup me répondent : « Mais comment ? On ne sait pas. »

Cette collection et ce livre qui l’accompagne ont pour ambition de débroussailler un peu ce territoire étrange, souvent déroutant et parfois même inquiétant qu’est celui de la poésie et de sa présence dans nos classes.

La poésie déroute parce que malgré toutes les études dont elle fait l’objet, elle reste insaisissable. Qui peut dire ce qu’est vraiment la poésie ? Qui peut dire ce qui fait que tel ou tel texte est vraiment un poème ou pas ?

Cet objet littéraire qu’est le poème, tous les enseignants s’accordent à penser qu’il est important de l’accueillir en classe. On ne sait pas toujours pourquoi ni comment, mais souvent, quand on met les enfants en présence d’un poème, on sent bien qu’il se passe quelque chose. Un frémissement parfois. Une émotion. Un rire. Parfois il ne se passe rien du tout ; ce qui n’est pas plus grave que lorsqu’un enfant ou nous-mêmes, disons en regardant un tableau dans un musée : « bof ».

Alors comment passer de la simple compilation d’une dizaine de poèmes annuels dans le cahier Poésie et chansons à une lecture suivie d’un livre de poésie ou, soyons fous, de plusieurs livres ?

La première chose dont il faut bien avoir conscience est toute simple. En classe nous savons lire un album. Nous savons lire un conte. Nous savons lire un roman. Nous savons lire un documentaire. Nous savons lire tout cela et « l’exploiter pédagogiquement » comme on dit. Et nous ne saurions pas lire un livre de poèmes ? Fariboles ! Bien sûr que nous le savons. Seulement nous n’osons pas. Nous n’osons pas parce que :

– personne ne nous en a vraiment parlé jusqu’à aujourd’hui.

– rares sont les éditeurs pédagogiques qui prennent le risque de proposer un recueil de poèmes et son appareillage pédagogique tout prêt (fiches à photocopier, etc.).

 Nous n’osons pas parce que nous ne connaissons pas le monde de l’édition poétique contemporaine et quand bien même les trois listes proposées par l’Éducation nationale¹ nous défrichent cet aspect-là, combien sommes-nous à les utiliser ?

Bref, le premier point est celui-ci : si nous osons, nous saurons le faire !

Qu’est-ce qui nous empêche de réinvestir les sentiers pédagogiques que nous empruntons lorsque nous plongeons les élèves quelques semaines dans le territoire d’un album ou dans celui d’un roman ?

Toutes ces voies-là ne sont certes pas forcément utilisables. En effet, d’un album à l’autre, d’un roman à l’autre, d’un roman à un album, d’un album à une bande dessinée, nos démarches évoluent, s’adaptent.

Commençons par observer nos propres pratiques de lecture suivie, ce qui constituera une base de travail. Ensuite penchons-nous un peu plus sur les questions que soulèvent les poèmes.

Une lecture suivie de livres de poésie, ce n’est pas plus compliqué que la lecture d’autres livres. La classe va y rester quelques semaines (en fonction du livre). On a besoin de temps.

Les poèmes peuvent se lire autrement que page à page. Même inclus dans une suite interactive, chaque poème reste indépendant. Le lecteur a le droit de lire dans le désordre. Le lecteur a le droit de sauter un poème. Il a le droit de rebondir de l’un à l’autre parce que brusquement : « Tiens ce poème-là me rappelle tel autre. » Le lecteur a le droit de poser le recueil et d’en saisir un autre parce que la thématique d’un poème, un mot, une image résonnent avec tel autre poème de tel autre recueil…

Entrer dans un livre de poèmes, c’est d’abord et avant tout entrer dans un territoire de liberté totale ! Et c’est un peu à cause de cela que lire de la poésie à l’école, ça nous inquiète… Parce que la liberté dans une classe, c’est bien un des aspects de la pédagogie dont la gestion demeure mystérieuse, et dont on parle rarement dans la formation. Comme quoi tout se tient…

Oser entrer dans un livre de poèmes avec sa classe, c’est parier sur la liberté ! C’est prendre un risque. Et quel risque ! Celui de l’Homme et de l’Art.

Mais, d’un autre côté, la liberté pédagogique n’est-elle pas plus valorisante, passionnante, que la lecture suivie d’une œuvre, fiche à fiche (photocopiées), et avec interdiction de lire le chapitre suivant avant autorisation ?

« On devait lire les pages et la maîtresse nous donnait des feuilles avec des questions » me disait un enfant de CE2 dans un festival du livre. Et on voudrait qu’en plus, il acquière le goût de lire !

Oser entrer dans un livre de poèmes avec sa classe, c’est parier sur l’intelligence de lecture de nos élèves, sur leur pétillance intellectuelle et émotionnelle.

Pourquoi ?

Tout simplement parce que le poème, aussi simple soit-il, comme toute œuvre d’art, s’adresse à

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de La Poésie contemporaine à l'école

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs