Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Mémento 9e degré du R.E.A.A.: Paroles de Maître élu des neuf

Mémento 9e degré du R.E.A.A.: Paroles de Maître élu des neuf

Lire l'aperçu

Mémento 9e degré du R.E.A.A.: Paroles de Maître élu des neuf

évaluations:
5/5 (1 évaluation)
Longueur:
180 pages
1 heure
Éditeur:
Sortie:
22 oct. 2020
ISBN:
9782366321210
Format:
Livre

Description

Le 9ème degré de Maître Élu des Neuf pose bien des questions : D’abord, pourquoi la punition des assassins arrive-t-elle si tard alors qu’Hiram est mort et enterré depuis longtemps ? Et qui est cet inconnu qui mène Johaben à la caverne d’Abiram ? A-t-il un chien ou pas ? Pourquoi un arc-en-ciel, un buisson ardent, une étoile brillante au-dessus de la caverne… mais une étoile noire sur le plateau du Très Souverain Maître ? Et les symboles à l’intérieur de la grotte : une lampe, une fontaine et un poignard, que signifient-ils ?

À PROPOS DE L'AUTEUR

Initié au « Grand Orient de France » en 1981, Pierre Pelle Le Croisa est membre actif de la GL-AMF Passionné par la recherche dans les domaines de la science, de la philosophie, de la littérature et surtout de l’ésotérisme initiatique, écrivain engagé, il a publié une vingtaine d’ouvrages destinés au grand public (romans, essais littéraires et sociologiques, poésies, livres professionnels) et aux Francs-maçons (langages symboliques, mémentos du REAA, les couleurs des rites, Liberté-Égalité-Fraternité, humour maçonnique, etc.) Il écrit aussi dans les médias, et plus particulièrement dans de nombreuses revues et magazines maçonniques.
Éditeur:
Sortie:
22 oct. 2020
ISBN:
9782366321210
Format:
Livre

À propos de l'auteur


Lié à Mémento 9e degré du R.E.A.A.

En lire plus de Pierre Pelle Le Croisa

Livres associé

Catégories liées

Aperçu du livre

Mémento 9e degré du R.E.A.A. - Pierre Pelle Le Croisa

Couverture

Pierre PELLE LE CROISA

MÉMENTO DU 9e DEGRÉ

PAROLES DE

MAÎTRE ÉLU DES NEUF

Les degrés de vengeance

Éditions Numérilivre

SOMMAIRE

DES DEGRÉS DE LA CONNAISSANCE AUX DEGRÉS DE VENGEANCE

La place des « degrés de Vengeance » dans le « Rite Écossais Ancien et Accepté »

Et après les « degrés de la Connaissance » ?…

Le sens des « degrés de Vengeance »

Pourquoi avoir attendu si longtemps pour poursuivre les mauvais Compagnons ?

LE HASARD (DU CHOIX)…

Est-ce le hasard ?

L’Élu de Pérignan

Le pèlerin de l’intérieur

Le miroir de l’âme

Le tirage au sort

CHIEN GUIDE OU PAS ?

Le chien de l’Élu de Pérignan, du Thuileur de Vuillaume et du « Rite Français »

La fonction du chien

La lumière des loups

LA CAVERNE

La caverne des rituels

Qu’y a-t-il dans la caverne ?

Quel sens donner à la caverne ?

Le retour de l’épreuve de la terre

LE BUISSON ARDENT

Le buisson ardent, feu de position

Le buisson ardent, feu divin

Le buisson ardent, feu incompris

LE SENS DE L’ÉTOILE

Une étoile brillante

Une étoile noire

LE SENS DE LA LAMPE

Une lampe suspendue au plafond de la caverne

Johaben découvre Abiram

Le véritable sens de la lampe

…ET LA NÉCESSITÉ (DE LA VENGEANCE)

Le remords des mauvais Compagnons

La nécessité de la vengeance

La loi du talion

La loi de proportionnalité

Le droit de réparation

Le justicier

La vengeance et la justice

L’enseignement du grade

L’oblation de soi-même

L’holocauste qui châtie

Le sang du vieil homme régénère l’homme nouveau

LA COUPE D’EAU

Une source, un ruisseau ou une fontaine ?

La source de vie

LA TÊTE COUPÉE

La reprise de la légende

Le sens de la tête coupée

LA CONDAMNATION DE LA VENGEANCE

Johaben, le retour !

La condamnation de la vengeance

Le sang appelle le sang

Johaben, victime émissaire ?

LA SAGESSE DU PARDON

La responsabilité qualifie la culpabilité

L’intercession des Maîtres Élus

La clémence comme critère de justice ?

S’interroger sur son cadavre

Le face-à-face avec son miroir

Pourquoi Johaben fait-il toujours du zèle ?

LA TRIADE INVERSÉE

La triade inversée

La « Connaissance », entre la « Force » et la « Miséricorde »

LES COULEURS DU MAÎTRE ÉLU DES NEUF

Les trois couleurs fondamentales du grade

Les diachromies et les synchromies des trois couleurs

LES DÉCORS DE LA LOGE

Le tableau de loge

Les décorations de la caverne, du temple et du palais de Salomon

Le dais du Très Souverain Maître

Le plateau du Très Souverain Maître et l’autel des serments

Les lumières de la loge

LES DÉCORS DES FRÈRES

La vêture des Maîtres Élus des Neuf

Le tablier

Le cordon

La coiffe

Les gants

Le bijou du grade

LE NOMBRE NEUF

Le nombre 9 dans le rite

Les significations du nombre 9

QUELLE INTERPRÉTATION DONNER AU GRADE DE MAÎTRE ÉLU DES NEUF ?

Les interprétations des rituels

Les deux boucs

Le sacrifié et le sacrificateur

Un diamant de vérité

9e DEGRÉ

MAÎTRE ÉLU DES NEUF

(OU PETIT ÉLU)

Description de l'image

DES DEGRÉS DE LA CONNAISSANCE

AUX DEGRÉS DE VENGEANCE

La place des « degrés de Vengeance » dans le « Rite Écossais Ancien et Accepté »

Quand on sait que les « degrés de Vengeance » sont directement liés à la mort d’Hiram, on est en droit de se demander pourquoi ils interviennent si tard dans le cycle des « Loges de Perfection » ?

Ce questionnement n’est pas dénué de sens, d’autant plus qu’ils apparaissent assez tôt dans l’organisation du rite (1740) ; et que, par ailleurs, ils s’exposent comme l’aboutissement des « degrés symboliques » : la preuve en est donnée par la marche de Maître Élu des Neuf qui s’accomplit en faisant les trois pas d’Apprenti du 1er degré, les deux pas de Compagnon du 2e degré et les trois pas de Maître du 3e degré. Alors pourquoi ce déclassement ?

La raison peut en être trouvée dans l’architecture des « grades salomoniens ».

Au cours des études précédentes nous avons noté combien l’influence de la kabbale, et plus spécifiquement des trois colonnes de l’« Arbre des Sephiroth », était constante et prégnante dans les « grades salomoniens ».

Il fallait donc d’abord en montrer l’organisation et en établir la structure (5e au 8e degrés¹. avec ses mondes, ses colonnes, ses étapes de progression et ses cheminements (les « Sentiers de la Sagesse ») pour pouvoir ensuite développer les particularités propres aux « degrés de Vengeance » dans cet ensemble.

Et après les « degrés de la Connaissance » ?…

Nous avons achevé le 8e degré d’Intendant des Bâtiments par cette interrogation : « Les « degrés de la Connaissance » ont conduit le néophyte au centre de lui-même (le sanctuaire de la Voûte Sacrée). Il a suivi un chemin initiatique de perfectionnement qui l’a fait passer par les étapes de la quête de vérité, du devoir, de l’affliction, de la curiosité, du zèle et de l’amour, de la rigueur, de la justice et de l’équité, de l’équilibre et de l’harmonie. À présent, il est fin prêt à reprendre le chantier. Mais le pourra-t-il ?

Il est trop tôt encore pour se prononcer. Ce n’est pas parce que l’on bénéficie des moyens que l’on peut accomplir la fin². Pour le moment l’initié s’y prépare. Et puis les assassins d’Hiram sont toujours en liberté. La mémoire du Maître crie vengeance. Mais ça, c’est déjà une autre histoire ! Alors, attendons pour voir³.

Le sens des « degrés de Vengeance »

Nous y voilà donc ! Alors, quel est le sens des « degrés de Vengeance » ?

Pour le savoir, nous allons devoir commencer par reprendre le fil de l’histoire où nous l’avons laissé, en dévidant la bobine à l’envers.

Avec les « degrés de la Connaissance », les Frères ont compris que la mort de l’architecte n’était que la mort de son corps mais pas celle de son esprit – qui continue à survivre tant qu’il vit en eux (Maître Secret, 4e degré).

C’est pourquoi son mausolée est vide, car c’est sa spiritualité intemporelle qu’ils honorent en lui (Maître Parfait, 5e degré).

Malgré son absence, l’alliance (« berith ») initiée entre Salomon, Hiram Abi et Hiram de Tyr se poursuit par l’intermédiation de Johaben, le Secrétaire Intime (6e degré).

Dès lors, une nouvelle organisation se met en place, avec les fonctions de police (Prévôt, 7e degré) et de justice (Juge, 7e degré), mais aussi avec la supervision du chantier – qui va ainsi pouvoir reprendre (Intendant des Bâtiments, 8e degré).

Mais va-t-il réellement reprendre ? À quoi servent les pouvoirs de police et de justice s’ils ne s’appliquent pas ?

À quoi bon réorganiser les travaux si les mauvais compagnons qui ont été la cause de son arrêt courent toujours ? Ils ont déjà tué, ils pourraient recommencer. Il faut les empêcher de renouveler leur méfait.

Y a-t-il un risque ? Potentiel, oui ! Certes, les Maîtres ont compris qu’Hiram continuerait à vivre tant qu’ils le porteraient dans leur cœur et qu’ils perpétueraient son esprit. Mais aussi longtemps que les mauvais Compagnons demeureront en liberté, ce qu’ils représentent – c’est-à-dire l’ignorance, le fanatisme et l’ambition et, avec eux, de façon plus générique : les préjugés, les passions et les vices – auront force de loi.

Or la force doit revenir à la loi – celle des juges – : c’est elle qui doit triompher pour que la vérité – celle que figurait Hiram et qui a disparu avec lui, celle qui a disparu avec sa parole – puisse à nouveau rayonner parmi les hommes de bonne volonté.

Il va donc falloir poursuivre les assassins, tenter de les arrêter et, une fois jugés, les condamner ; car en effet, si leur crime n’était pas sanctionné, il pourrait inciter d’autres ouvriers à suivre leur funeste exemple.

Il y a donc un seuil à franchir entre les « degrés de la Connaissance » et les suivants. Car, pour aller plus loin, il est de temps de statuer sur le sort des mauvais Compagnons qui se sont installés en nous.

À la suite de ces réflexions, Salomon décide de punir les malfaiteurs : « Le roi ne pouvait admettre que la mort d’Hiram restât impunie. Aussi, donna-t-il l’ordre de

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de Mémento 9e degré du R.E.A.A.

5.0
1 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs