Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore avec un essai gratuit

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Un nouveau départ
Un nouveau départ
Un nouveau départ
Livre électronique132 pages1 heure

Un nouveau départ

Évaluation : 0 sur 5 étoiles

()

Lire l'aperçu

À propos de ce livre électronique

Alyssa rêve d’être une voltige aussi talentueuse et populaire que ses idoles sur les réseaux sociaux. Pour atteindre son but, elle décide de quitter son équipe scolaire et de rejoindre le club Diamonds Cheerleading Allstars, où elle espère pouvoir briller tout en haut de la pyramide. Face à de nouveaux défis et avec de nouveaux amis, elle découvrira bien rapidement que sa saison ne sera pas de tout repos!
LangueFrançais
Date de sortie1 avr. 2021
ISBN9782897656935
Un nouveau départ
Lire l'aperçu
Auteur

Dany Hudon

Dany Hudon est dans l’univers du cheerleading depuis 2006. Fort de son expérience en tant qu’athlète et entraîneur, il rallie sa passion sportive avec celle de l’écriture pour vous offrir un regard nouveau et authentique sur ce sport qui ne cesse de gagner en popularité.

Lié à Un nouveau départ

Titres dans cette série (3)

Voir plus

Catégories liées

Avis sur Un nouveau départ

Évaluation : 0 sur 5 étoiles
0 évaluation

0 notation0 avis

Qu'avez-vous pensé ?

Appuyer pour évaluer

L'avis doit comporter au moins 10 mots

    Aperçu du livre

    Un nouveau départ - Dany Hudon

    contagieuse.

    CHAPITRE 1

    LES AUDITIONS

    DIMANCHE 23 AOÛT – 8 H 12

    — Vite, Alyssa ! Dans dix minutes, il faut être dans la voiture, sinon on va arriver en retard !

    Oui, oui, je sais ! Comment pourrais-je ne pas le savoir ? Depuis deux semaines, je ne fais que penser à CE moment. Je m’y suis préparée tout l’été, et pourtant, ce matin, j’ai l’impression que mon déjeuner ne passera pas tellement j’ai l’estomac noué. Pendant que je me brosse les dents, le miroir me renvoie l’image d’une fille aux yeux pochés et beaucoup plus rouges que verts, qui n’a pas bien dormi du tout la nuit dernière. Même si je n’ai que onze ans, on dirait que j’en ai cinquante en ce moment. Ouf !

    Jamais je n’aurais pensé que les tryouts me stresseraient autant ! Les auditions, les essais, les classements, appelez ça comme vous voulez, ça reste un moment HYPER stressant. Tous ces yeux fixés sur toi, tous les meilleurs athlètes de la ville présents, la pression, le… Bon, OK ! Peut-être que je vois ça trop gros parce que je n’ai encore jamais fait de tryouts, en réalité. Je fais du cheerleading depuis trois ans dans l’équipe des Faucons de Sainte-Lucie, mon école, mais tu n’as qu’à t’inscrire et tu fais aussitôt partie de l’équipe. Rien de très compliqué…

    – Cinq minutes !

    Et voilà que ma mère me met de la pression supplémentaire… Mais au fond, je sais qu’elle ne veut que mon bien. Depuis que mon père est décédé dans un accident de voiture quand j’avais deux ans, on est déménagés à Arvida, au Saguenay, pour recommencer une nouvelle vie, et Mom travaille fort pour subvenir à nos besoins, à moi et à mon grand frère Anthony (ou Tony, ça fait plus cool pour monsieur populaire). Ma mère, c’est la meilleure agente de voyages que je connais ! Bon je n’en connais pas une tonne, mais elle aime beaucoup son travail, est prête à tout pour nous, et je fais mon possible pour être la meilleure des filles !

    J’enfile rapidement mes cuissards noirs Nike Pro et mon plus beau top de sport identifié CHEER en pierres rouges à l’avant, attache mes cheveux en une couette bien haute et bien serrée (c’est l’horreur quand elle se détache en pleine chorégraphie, croyez-moi, rien n’est plus gênant que ça), et choisis minutieusement ma boucle dans ma collection qui en comporte une vingtaine, fièrement accrochée à mon mur aux côtés de mes médailles. Toutes les VRAIES cheer ont un mur comme ça à la maison. Je crois… En tout cas, mes idoles ont toutes partagé le leur sur TikTok, donc il m’en fallait un moi aussi !

    – Alys, il faut partir, maintenant !

    Cette boucle rouge iFly fera parfaitement l’affaire. Parce que oui, j’ai la chance d’être une voltige. Cette impression de savoir voler quand mes bases me lancent, c’est genre… vraiment exceptionnel ! Je détache minutieusement mon choix du mur, le fixe à mes longs cheveux blonds et me précipite dans les escaliers pour rejoindre ma mère, qui m’attend près de la porte.

    – Tu es magnifique, ma puce ! Alors, tu es prête à leur montrer de quoi tu es capable ?

    – Merci, maman. Je… Je crois bien que oui !

    En moins de deux, j’enfile mes sandales et accroche mon sac à dos, qui contient mes espadrilles d’entraînement, une bouteille d’eau et une bonne collation santé. Ce sera un long avant-midi, j’aurai besoin de toutes mes forces après une nuit de sommeil comme celle-là…

    Une fois dans l’auto – notre nouveau VUS bleu royal (ça fait changement de la couleur rouille du dernier) –, je ne perds pas une seconde et je prends mon iPhone (meilleur cadeau de Noël ever) que j’avais accroché à ma taille sous l’élastique de mes cuissards (iI faut bien se trouver des trucs quand nos vêtements n’ont jamais de poches). Je dois m’assurer que Lé est prête aussi parce qu’on passe la chercher ! J’ai connu Léa-Jade à ma première année de cheerleading et depuis ce temps-là, on ne se lâche jamais : on est les deux plus grandes BFF de la terre et le cheer, c’est NOTRE sport. Étrangement, on ne s’était jamais parlé avant la troisième année, même si elle habite dans mon quartier depuis toujours, à quelques rues seulement de chez moi (ou presque toujours, parce qu’elle est Vietnamienne et a été adoptée à l’âge de six mois par ses parents québécois). Je la trouve tellement belle avec ses longs cheveux noirs et ses yeux bridés de couleur noisette (en fait, ils sont bruns, mais avec un mélange de vert et de bleu dedans, c’est vraiment cool) !

    Alyssa

    Lé, tu es prête ? On arrive ! J’ai ma boucle iFly si ça te dit qu’on soit pareilles

    Léa-Jade

    Oui 100 % prête !

    J’ai déjà mis la même, on est tellement connectées ! ! mae

    Son message me fait sourire. Oh que oui, c’est ma meilleure amie pour toujours ! Lorsque nous arrivons devant sa maison, elle est déjà à l’extérieur à nous attendre, habillée comme moi de ses Nike Pro, de sa boucle iFly verte – sa couleur préférée – et d’un top agencé.

    Pendant qu’elle se dirige vers nous, je remarque qu’il n’y a aucune voiture dans la cour. Ses parents sont probablement ENCORE en train de travailler. Pauvre elle ! Sa mère est cheffe du service de police de Saguenay et son père est pompier. Elle me confie souvent qu’elle n’a pas l’impression de compter pour ses parents… Même si mon amie est incroyablement forte, ça doit être encore plus dur en pleine journée de tryouts.

    Je lui fais signe de me rejoindre sur la banquette arrière. Fidèle à elle-même et aussi polie qu’énergique, elle s’adresse d’abord à ma mère en entrant dans la voiture :

    – Bonjour, Maggie ! Merci pour le lift, c’est vraiment gentil !

    – Ça fait plaisir, ma belle Léa-Jade ! Moi, je conduis. Vous, vous en mettez plein la vue à vos futurs entraîneurs !

    – Oh, ça oui ! On s’est assez entraînées !

    Ça, c’est bien vrai ! Comme l’école n’est pas encore recommencée, Lé a passé presque la semaine entière chez moi. On a profité de mon trampoline et répété nos éléments de voltige pour aujourd’hui. Et même si on était encore ensemble il y a moins de vingt-quatre heures, on a toujours quelque chose à se dire. On met donc nos derniers potins à jour pendant que ma mère rejoint l’autoroute vers Chicoutimi en direction de notre futur club : Diamonds Cheerleading Allstars !

    DIMANCHE 23 AOÛT – 8 H 58

    Le gym est tellement grand, tellement impressionnant ! Pour Lé et moi, qui avons l’habitude de nous entraîner dans le gymnase de notre école sur seulement trois tapis qu’on doit dérouler et ensuite ranger à chaque entraînement, ici, c’est un vrai rêve ! Pendant que je termine d’attacher mes espadrilles, je survole la pièce d’un regard.

    La première chose qui me marque, c’est qu’il y a non pas un, mais deux sols de cheerleading complets, neuf tapis par sol, avec des planches à ressorts en dessous pour s’entraîner et répéter nos chorégraphies. Toutes les grandes vedettes auxquelles je suis abonnée sur Instagram s’entraînent sur des sols comme ça, c’est tellement hot d’avoir les mêmes équipements ici ! Au fond du gym, il y a un long trampoline pour s’exercer au tumbling (ou gymnastique au sol, mais ça sonne plus cool en anglais), qui se jette dans une grande fosse remplie de cubes de mousse. J’ai toujours voulu savoir ce que ça faisait de se jeter là-dedans ! Dans un coin de la pièce, il y a aussi une foule de modules de toutes les formes et de toutes les couleurs, probablement faits pour répéter différents mouvements, mais je n’en connais pratiquement aucun. Une chose est sûre : avec de la volonté, il y a tout ce qu’il faut ici pour devenir une vraie machine en cheer !

    C’est l’un des trois entraîneurs présents qui me sort de ma rêverie :

    – OK, tout le monde, on se regroupe devant moi !

    – Viens, Alys, ça va commencer !

    Je suis mon amie qui m’interpelle et observe les autres athlètes qui s’avancent aussi vers les coachs (on dit rarement « entraîneur », c’est beaucoup trop long comme mot). Cet avant-midi, les tryouts sont pour les gens de onze à dix-sept ans. On doit être une quarantaine de personnes. Je suis surprise, mais non moins contente, de voir que parmi elles, il y a plusieurs gars. Il y a tellement de préjugés à mon école que personne n’ose rejoindre l’équipe, même si c’est le meilleur sport du monde. Pff, tous des poules mouillées, les garçons… Lé ne serait pas de mon

    Vous aimez cet aperçu ?
    Page 1 sur 1