Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore avec un essai gratuit

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Contes de fées 6-12 ans: Une compilation de contes de fées intemporels, apaisants et amusants, pour développer la paix intérieure.
Contes de fées 6-12 ans: Une compilation de contes de fées intemporels, apaisants et amusants, pour développer la paix intérieure.
Contes de fées 6-12 ans: Une compilation de contes de fées intemporels, apaisants et amusants, pour développer la paix intérieure.
Livre électronique160 pages2 heures

Contes de fées 6-12 ans: Une compilation de contes de fées intemporels, apaisants et amusants, pour développer la paix intérieure.

Évaluation : 0 sur 5 étoiles

()

Lire l'aperçu

À propos de ce livre électronique

Votre enfant réclame-t-il une nouvelle histoire pour s'endormir le soir ? Vous cherchez un livre divertissant pour stimuler la fantaisie et le calme de votre enfant ? Si pour ces questions la réponse est oui, vous avez peut-être trouvé la solution parfaite.

 

Cette collection est une excellente lecture si vous cherchez un livre très divertissant pour les enfants de 6 à 12 ans, rempli de fées, de princesses, d'animaux, de sorcières, etc. Le livre contient 21 mignonnes histoires à dormir debout, faciles à lire, excellentes pour les débutants. 

 

Après des années d'études et de dévouement, nous avons publié cet extraordinaire livre de contes courts dédié aux enfants pour stimuler la fantaisie et le calme. N'attendez plus, achetez votre exemplaire aujourd'hui !

LangueFrançais
Date de sortie1 févr. 2021
ISBN9781393924173
Contes de fées 6-12 ans: Une compilation de contes de fées intemporels, apaisants et amusants, pour développer la paix intérieure.
Lire l'aperçu

En savoir plus sur Bernadette Aubert

Lié à Contes de fées 6-12 ans

Livres électroniques liés

Catégories liées

Avis sur Contes de fées 6-12 ans

Évaluation : 0 sur 5 étoiles
0 évaluation

0 notation0 avis

Qu'avez-vous pensé ?

Appuyer pour évaluer

L'avis doit comporter au moins 10 mots

    Aperçu du livre

    Contes de fées 6-12 ans - Bernadette Aubert

    Chapitre Un

    ROSALYN

    Il était une fois une belle princesse nommée Rosalyn. C'était une fille tranquille qui passait toutes ses journées enfermée dans une tour, loin du reste du monde. Elle était libre de quitter la tour quand elle le souhaitait, elle en avait la clé. Cependant, elle a choisi de rester. Vous voyez, c'était son choix de vivre dans cette tour. Beaucoup ont essayé de la faire sortir, y compris sa mère et son père, mais elle a refusé.

    Elle s'était enfermée dans cette tour il y a longtemps. Elle avait vu les maux du monde et cela l'avait effrayée. Elle ne voulait pas vivre dans ce monde. Elle ne voulait pas voir ou côtoyer le mal. Elle ne voulait pas avoir peur des bandits ou des voleurs. Elle ne voulait pas qu'on lui fasse du mal, qu'on lui mente ou qu'on la trahisse. Elle est donc partie et s'est enfermée dans une tour.

    Les années passèrent et le temps s'écoula, mais elle ne quitta jamais ce château. Elle passait ses journées à cuisiner, nettoyer et semer, tout cela dans la sécurité de sa tour. Beaucoup étaient venus la sauver des murs de la tour sombre. Ils sont tous venus avec des cadeaux ou des mots qu'elle savait faux. Certains ont essayé de la forcer à sortir, mais aucun ne l'a emporté. Aucun n'a réussi à la faire quitter la tour. Alors, à chaque fois, ils abandonnaient et partaient tandis qu'elle restait dans la tour.

    Un jour, cependant, le soleil se leva haut dans le ciel. Un jeune homme, Darien, et son noble destrier, Fons, se présentèrent devant la tour. Darien descendit de son grand cheval et se dirigea vers la porte de la tour. Il a crocheté la serrure et s'est glissé à l'intérieur. Il a regardé à travers la tour jusqu'à ce qu'il atteigne la pièce la plus haute, sa chambre à coucher. Elle était assise sur le lit, regardant tranquillement en bas. Tranquillement, il s'est dirigé vers elle. Une fois devant elle, il lui a tendu la main sans un mot. Sa tête s'est levée, elle ne l'avait pas entendu entrer. La peur se lisait dans ses yeux, mais ses actions l'avaient également troublée. Personne avant lui n'était entré aussi tranquillement. Tous étaient venus avec quelque chose à dire, quelque chose pour essayer de la convaincre de partir. Cependant, il se tenait là, comme le jour, sans un mot à son nom.

    Un moment a passé et elle lui a dit de s'en aller. Il a retiré sa main et s'est agenouillé devant elle. Il l'a regardée avec des yeux honnêtes. Il lui a dit comment était le monde. Il a admis qu'il y avait du mal, mais il lui a dit qu'il y avait aussi du bien. Il ne lui a pas dit de mensonges, seulement des vérités. Il lui a parlé du monde en dehors de la tour. Il lui a dit ce qu'il adviendrait si elle partait. Elle pleurerait et ressentirait de la tristesse, mais en même temps, elle connaîtrait le bonheur et la joie. Elle pourrait vivre ses rêves et faire tout ce qu'elle voulait avec un peu de travail. Il lui a dit que le monde était plein de mal, mais qu'il contenait aussi beaucoup de bien.

    Pourtant, elle ne voulait pas partir. Il est vrai qu'il était le seul sauveteur à avoir été aussi honnête avec elle. Tous les autres lui avaient dit que le mal était petit. Ils lui ont dit qu'elle pouvait avoir tout ce qu'elle voulait. Ils lui ont dit qu'elle serait heureuse pour toujours. Ils lui ont raconté des mensonges. Cet homme devant elle, lui a dit la vérité. Il ne lui a rien caché. Elle pouvait le voir dans ses yeux. Malgré toutes ses paroles, elle ne voulait toujours pas partir. Elle avait peur et il l'a vu.

    Il s'est levé une fois de plus et lui a tendu la main. Il lui a dit qu'il serait là. Il a promis qu'il serait là avec elle à chaque étape du chemin. Il a promis que tant qu'elle le voudrait, il serait là pour lui tenir la main et la guider. Il a promis de ne jamais la laisser seule si ce n'était pas ce qu'elle souhaitait. Il a promis d'être toujours à ses côtés. Il a promis d'être là dans les bons et les mauvais moments. Ils s'en sortiraient tous ensemble. Il lui a promis qu'elle n'aurait plus à être seule. Elle n'aurait plus jamais à affronter ses peurs toute seule. Il serait là. Ils feraient face à leurs peurs ensemble.

    Beaucoup avant lui avaient fait des promesses, mais aucune comme la sienne. Les siennes étaient réelles. C'était plus que de simples mots. Rosalyn avait confiance en ses mots. Elle lui faisait confiance d'une manière qu'elle n'avait jamais fait confiance à personne d'autre auparavant. Elle a cru chaque mot qu'il lui a dit. Alors elle s'est levée et a pris sa main dans la sienne. Il a enroulé sa main autour de la sienne et l'a tirée doucement vers ses pieds.

    Un doux sourire a traversé ses traits tandis qu'il la conduisait à la porte. Il a poussé la porte ouverte, l'exposant à la belle verdure qui se trouvait à l'extérieur. Il a franchi la porte et s'est avancé sur l'herbe, sa main tenant toujours doucement la sienne. Elle a franchi le seuil de la porte, mais a refusé de sortir. Elle avait peur. Elle avait peur du monde qui l'attendait.

    Il l'a regardée et lui a souri. Il lui a dit que tout irait bien. Il lui a dit qu'il était ici avec elle. Il lui a assuré que tout irait bien. Il lui a dit que ce n'était que le premier pas. Il serait là pour elle à chaque étape du chemin. Elle n'avait qu'à faire ce premier pas et il le ferait avec elle. Il ne la quitterait jamais.

    Elle a cherché dans ses yeux l'indice d'un mensonge, mais il n'y en avait pas. Il ne mentait pas. Alors elle a eu confiance en lui. Elle a pris une profonde inspiration et a fermé les yeux. Elle a marché sur l'herbe. Elle pouvait sentir l'herbe verte et fraîche sous ses pieds nus. Elle a ouvert les yeux et a souri au sol. Ça n'avait pas été si mal. Ce n'était pas si difficile. Son sourire s'est élargi, elle pouvait le faire. Tant qu'il était avec elle, elle pouvait le faire. Elle n'avait rien à craindre tant qu'il était là.

    A chaque pas, il la conduisait vers Fons. Le jeune coursier blanc a incliné sa tête devant elle. Elle a d'abord été effrayée, mais elle a légèrement caressé sa tête. Il semblait aimer ça et elle aussi. Elle gloussa doucement et sourit. Darien aimait l'expression heureuse qu'elle avait. Tant qu'elle était heureuse, c'est tout ce qui comptait. Il ferait tout ce qu'il pourrait pour qu'elle continue à sourire pour le reste de sa vie.

    Il l'aida à monter sur le cheval avant de monter également sur son dos. Il lui sourit et elle lui sourit en retour. Tout irait bien, tant qu'elle serait avec lui. Elle était prête maintenant à aller de l'avant. Elle était prête à commencer à vivre vraiment. Elle était prête à laisser cette partie de sa vie derrière elle. Elle était prête à aller vers l'avenir et à ne jamais regarder en arrière. Tant qu'il était à ses côtés, elle était prête à tout, parce que maintenant elle n'était plus seule à affronter tout ça.

    Elle était enfin prête à se libérer de ses peurs. Elle savait que ses peurs allaient revenir. Il y aurait des choses dont elle aurait peur. Cependant, elle n'avait plus à affronter ces peurs toute seule. Darien et elle pouvaient les affronter ensemble maintenant. Elle était prête à le faire. Elle était prête à être libre.

    Après un dernier regard vers la tour, ils s'enfoncèrent dans la forêt et dans leur avenir. Elle était heureuse maintenant, vraiment heureuse. C'était son avenir et elle était prête pour cela. Elle était prête pour le bon et le mauvais. Elle était enfin libre.

    Chapitre Deux

    LA ROSE BLEU

    Le soleil dans le ciel est sur le point de se coucher. Et quand cela arrive, les roses colorées du beau jardin parlent entre elles avec enthousiasme. Elles discutent de leur beauté et de la façon dont elles ont été admirées par les gens tout au long de la journée. Elles sont toutes heureuses, sauf les deux roses bleues qui se tiennent tranquillement dans le vase. Elles étaient sur la table située tout autour des fleurs qui parlent d'elles.

    Pauvres roses blanches. Le jardinier les a ramassées et a fait une expérience sur elles, en les laissant siroter la teinture bleue dans l'eau. Maintenant, leur couleur est devenue bleue. Elles ont perdu leur vraie signification dans ce monde ! a dit la plus grande des roses blanches qui était fière d'être le symbole de la pureté et de l'innocence.

    Ça aurait été mieux si elles étaient devenues rouges comme nous, a dit le chef des roses rouges. Elles ont manqué la chance d'être le symbole de l'amour et de la passion. Oh ! Quel bonheur de voir les sourires des femmes, d'entendre les battements rapides de leur cœur quand elles nous regardent.

    Je ne pense pas ! Rien n'est comparable à la beauté des roses roses, le symbole éternel de l'élégance et de la sophistication. Nous sommes populaires depuis le 18ème siècle. Notre beauté a inspiré les premières œuvres d'art. , se vantait la rose rose.

    Tout le monde, ne discutez plus. Ils sont déjà devenus bleus. J'ai entendu dire que dans le monde des humains, le bleu signifie la tristesse. dit la rose jaune.

    À cause de cela, toutes les fleurs les regardaient de haut. Elles se sentaient toutes chanceuses de ne pas avoir été transformées en bleu par le jardinier.

    Nous sommes condamnés. Comme j'aurais aimé avoir les pieds pour m'enfuir quand elle nous a choisis pour sa petite expérience. Maintenant, notre vie est ruinée. A partir de maintenant, nous serons des fleurs très tristes. s'écria la plus grosse des roses bleues.

    Ne dites pas cela. Nous ne connaissons peut-être pas le but de nos vies maintenant, mais je crois que nous sommes destinés à avoir un sens plus profond. Nous le découvrirons ! dit la plus petite rose bleue avec enthousiasme, sans être affectée par ce que les autres avaient dit.

    Le lendemain matin, alors que le jardinier arrose les jolies fleurs sous la douce chaleur du soleil, une petite fille de dix ans nommée Anna arrive par l'entrée. Il a commencé à regarder et à sentir toutes les sortes de roses.

    Ma tante, ton jardin est vraiment un paradis ! dit Anna.

    Tu peux choisir la rose que tu veux. C'est mon cadeau pour ton anniversaire, dit le jardinier.

    Yehey ! Je vais choisir maintenant, dit la jeune fille et commence à parcourir le jardin. Toutes sont jolies et possèdent un parfum divin. Cependant, elle cherche quelque chose de différent. Jusqu'à ce qu'elle voit les deux roses bleues sur la table, elle a finalement trouvé ce qu'elle cherchait.

    Anna a quitté le jardin en portant le vase en porcelaine blanche contenant les deux roses bleues. Elle prit un bus, puis un train, puis une jeep avec sa mère. Après plusieurs heures, elle a atteint un endroit rempli d'arbres sans feuilles. Chaque pas crée un bruit de craquement de feuilles séchées

    Vous aimez cet aperçu ?
    Page 1 sur 1