Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore avec un essai gratuit

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Laisse-moi jouer… j'apprends !: Guide pédagogique
Laisse-moi jouer… j'apprends !: Guide pédagogique
Laisse-moi jouer… j'apprends !: Guide pédagogique
Livre électronique257 pages4 heures

Laisse-moi jouer… j'apprends !: Guide pédagogique

Évaluation : 0 sur 5 étoiles

()

Lire l'aperçu

À propos de ce livre électronique

Une banque de jeux détaillés et ciblés pour les enfants de 2 1/2 à 12 ans pour privilégier un apprentissage ludique dans le respect des rythmes et des différences individuelles, des références pratiques et théoriques, des modèles de documents pratiques…

Cet ouvrage enrichi des théories actuelles met l’accent sur deux nécessités :
- d’une part, opter pour une pédagogie ludique
- d’autre part, poser un regard de professionnel sur l’élève qui apprend dans et par les jeux
Outil indispensable pour l’accompagnement des jeunes apprentis, ce livre se complète de fiches de préparation, d’observation, d’évaluation et une grille-mémo sous forme de modèles de documents.

Ce guide qui allie références pratiques et théoriques aidera chacun des intervenants à privilégier un apprentissage ludique dans le respect des rythmes et des différences individuelles, et ce dans divers domaines repris dans des documents officiels.
Il appartiendra au professionnalisme de tout éducateur d’exploiter la banque de jeux détaillés et ciblés dans les différents domaines.

Cet ouvrage s’adresse à tous les enseignants de l’école fondamentale, aux éducateurs de l’enseignement spécialisé, aux parents et autres intervenants dans l’éducation et l’enseignement des élèves dès leur plus jeune âge jusqu’aux prémisses de l’adolescence.

À PROPOS DE LA COLLECTION OUTILS POUR ENSEIGNER

La collection Outils pour enseigner explore les tendances actuelles de la pédagogie et de la didactique et propose des ouvrages concrets et d'accès aisé pour la construction de savoir-faire et de savoir-être.

Des outils de formation qui joignent la théorie à la pratique, pour les enseignants du fondamental, les étudiants en pédagogie, les inspecteurs, les formateurs ainsi qu'aux éducateurs, animateurs et parents.

Depuis 2012, la collection Outils pour enseigner a entamé une grande phase de relooking. Ne tardez pas à découvrir les nouvelles couvertures !
LangueFrançais
ÉditeurPrimento
Date de sortie17 mars 2017
ISBN9782804183516
Laisse-moi jouer… j'apprends !: Guide pédagogique
Lire l'aperçu

Lié à Laisse-moi jouer… j'apprends !

Livres électroniques liés

Articles associés

Avis sur Laisse-moi jouer… j'apprends !

Évaluation : 0 sur 5 étoiles
0 évaluation

0 notation0 avis

Qu'avez-vous pensé ?

Appuyer pour évaluer

L'avis doit comporter au moins 10 mots

    Aperçu du livre

    Laisse-moi jouer… j'apprends ! - Delphine Druart

    couverturepagetitre

    Table des matières

    Couverture

    Titre

    Copyright

    Dédicace

    Préface

    Remerciements

    Introduction

    Postulat de départ

    Grille de lecture

    1. ORGANISATION DE L’OUVRAGE

    2. CONSIDÉRATIONS LEXICALES

    1. Historique de la pédagogie du jeu

    1. LE JEU DEPUIS L’ANTIQUITÉ, À TRAVERS LES ÂGES ET LES CULTURES

    2. LE RÔLE DU JEU DANS LE DÉVELOPPEMENT DE L’ENFANT VU PAR CERTAINS AUTEURS

    2. L’apprentissage et le jeu

    1. COMMENT L’ENFANT APPREND-IL ?

    2. DÉVELOPPEMENT DU CERVEAU

    3. L’ENFANT, LE JEU ET L’APPRENTISSAGE

    3. La conception d’une école « jeux permis »

    1. PRINCIPES GÉNÉRAUX

    2. CONCEPTIONS DE CLASSES MODIFIÉES POUR « JEUX PERMIS »

    3. SCHÉMA D’ORGANISATION APPLICABLE À TOUTE CLASSE

    4. CLASSE DES PETITS : ÂGE DU « JE » ET DU « MOI TOUT SEUL »

    5. CLASSE DES 4 À 5 ANS. ÂGE DU « NOUS »

    6. LA CLASSE DES 5 ANS

    7. ORGANISATION D’UNE CLASSE PRIMAIRE « JEUX PERMIS »

    8. ORGANISATION EN CYCLES ET LE JEU

    9. UN LOCAL « JEUX PERMIS » COMMUN À TOUTES LES CLASSES

    10. D’AUTRES ESPACES DE JEUX

    4. Des classifications de jeux

    1. INTRODUCTION

    2. D’APRÈS QUELQUES PSYCHOPÉDAGOGUES

    3. D’APRÈS L’OFFICE NATIONAL DE L’ENFANCE (ONE)

    4. CLASSIFICATION ET « INCONTOURNABLES » SELON LES AUTEURES, D. DRUART ET A. WAUTERS

    5. Des jeux

    1. L’ENFANT ET LA PSYCHOMOTRICITÉ

    2. L’ENFANT ET LA COMMUNICATION

    3. L’ENFANT ET LES JEUX SYMBOLIQUES

    4. L’ENFANT ET LES MATHÉMATIQUES

    5. L’ENFANT ET L’ÉVEIL SCIENTIFIQUE

    6. L’ENFANT, L’ÉVEIL HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE

    7. L’ENFANT ET LES ARTS

    8. L’ENFANT ET L’ÉVEIL À LA CITOYENNETÉ RESPONSABLE

    9. L’ENFANT ET LES JEUX VIDÉO

    10. L’ENFANT ET LA LUDOTHÈQUE

    6. Partage d’une expérience de classe

    1. LES MARELLES

    7. Le rôle de l’éducateur et la démarche méthodologique

    1. LA PRÉPARATION DE LA SÉQUENCE DE JEU

    2. DES DÉMARCHES

    3. COMMENT ENRICHIR OU FAIRE ÉVOLUER LE JEU ?

    4. QUELS DÉFIS ?

    8. L’évaluation

    1. UN REGARD SUR L’ENFANT QUI JOUE

    Conclusion

    Bibliographie

    Annexes

    1. OUTIL RÉFÉRENT

    2. DÉMARCHE MÉTHODOLOGIQUE GÉNÉRALE

    © De Boeck éducation s.a., 2013

    « Pour toute information sur notre fonds et les nouveautés dans votre domaine de spécialisation, consultez notre site web : www.deboeck.com »

    Conception graphique de la couverture : Annick Deru

    Rue des Minimes, 39 – 1000 Bruxelles

    Même si la loi autorise, moyennant le paiement de redevances (via la société Reprobel, créée àcet effet), la photocopie de courts extraits dans certains contextes bien déterminés, il reste totalement interdit de reproduire, sous quelque forme que ce soit, en tout ou en partie,le présent ouvrage. (Loi du 30 juin 1994 relative au droit d’auteur et aux droits voisins, modifiéepar la loi du 3 avril 1995, parue au Moniteur du 27 juillet 1994 et mise à jour au 30 août 2000.)La reprographie sauvage cause un préjudice grave aux auteurs et aux éditeurs. Le « photocopillage » tue le livre !

    ISSN 1373-0169

    D 2013/0074/228

    EAN 978-2-8041-8351-6

    Cette version numérique de l’ouvrage a été réalisée par Nord Compo pour le Groupe De Boeck. Nous vous remercions de respecter la propriété littéraire et artistique. Le « photoco-pillage » menace l’avenir du livre.

    ARCHAMBAULT J. et CHOUINARD R., Vers une gestion éducative de la classe.

    BOGAERT C. et DELMARLE S., Une autre gestion du temps scolaire. Pour un développement des compétences à l’école maternelle.

    COUPREMANNE M. (Sous la direction de), Les dynamiques des apprentissages. La continuité au cœur de nos pratiques. De 2 ans ½ à 14 ans

    DAUVIN M.-T., LAMBERT R., L’apprentissage en questions. S’interroger pour améliorer nos pratiques.

    DEGALLAIX E. et MEURICE B., Construire des apprentissages au quotidien. Du développement des compétences au projet d’établissement.

    DE LIÈVRE B. et STAES L., La psychomotricité au service de l’enfant, de l’adolescent et de l’adulte. Notions et applications pédagogiques.

    DRUART D., JANSSENS A. et WAELPUT M., Cultiver le goût et l’odorat. Prévenir l’obésité enfantine dès 2 ans ½.

    DRUART D. et WAELPUT M., Coopérer pour prévenir la violence. Jeux et activités d’apprentissage pour les enfants de 2 ans ½ 12 ans.

    EVRARD T. et AMORY B., Réveille-moi les sciences. Apprendre les sciences de 2 ans ½ à 14 ans.

    GIASSON J., La lecture. Apprentissage et difficultés. Adapté par G. VANDECASTEELE.

    GIASSON J., La lecture. De la théorie à la pratique. Adapté par T. ESCOYEZ.

    GIASSON J., Les textes littéraires à l’école. Adapté par T. ESCOYEZ.

    GIBUS, Chant’Idées. Écouter, comprendre, exploiter chansons et poèmes de 2 ans ½ à 12 ans.

    HARLEN W. et JELLY S., Vivre des expériences en sciences avec des élèves du primaire.

    HEUGHEBAERT S. et MARICQ M., Construire la non-violence. Les besoins fondamentaux de l’enfant de 2 ans ½ à 12 ans.

    HINDRYCKX G., LENOIR A.-S. et NYSSEN M. Cl., La production écrite en question. Pistes de réflexion et d’action pour le cycle 5-8 ans.

    HOHMANN M., WEIKART D. P., BOURGON L. et PROULX M., Partager le plaisir d’apprendre. Guide d’intervention éducative au préscolaire.

    JAMAER Ch. et STORDEUR J., Oser l’apprentissage... à l’école !

    LACOMBE J., Le développement de l’enfant de 0 à 7 ans. Approche théorique et activités corporelles.

    LELEUX C., Éducation à la citoyenneté - Tome 1. Les valeurs et les normes de 5 à 14 ans.

    LELEUX C., Éducation à la citoyenneté - Tome 2. Les droits et les devoirs de 5 à 14 ans.

    LELEUX C., Éducation à la citoyenneté - Tome 3. La coopération et la participation de 5 à 14 ans.

    LEMOINE A. et SARTIAUX P., Des mathématiques aux enfants. Savoirs en jeu (x).

    MEURICE B., Accompagner les enseignants du maternel dans leurs missions.

    MOURAUX D., Entre rondes familles et École carrée… L’enfant devient élève.

    PIERRET P. et PIERRET-HANNECART M., Des pratiques pour l’école d’aujourd’hui.

    REY B., CARETTE V., DEFRANCE A. et KAHN S., Les compétences à l’école. Apprentissage et évaluation.

    SMETS P., Écrire pour apprendre à écrire. Pistes de réflexion et d’actions pour les 8/14 ans.

    STORDEUR J., Enseigner et/ou apprendre. Pour choisir nos pratiques.

    TIHON M., Jouer aves les sons. La métaphonologie pour entrer dans la lecture. Avec la collaboration de Philippe ROME

    TERWAGNE S., VANHULLE S. et LAFONTAINE A., Les cercles de lecture. Interagir pour développer ensemble des compétences de lecteurs.

    TERWAGNE S., VANESSE M., Le récit à la maternelle. Lire, jouer, raconter des histoires.

    WAELPUT M., Aimer lire dès la maternelle. Des situations de vie pour le développement des compétences en lecture de 2 ans ½ à 8 ans.

    WAUTERS-KRINGS F., (Psycho) motricité. Soutenir, prévenir et compenser.

    Ce livre est dédié à Aline, Florent, Lou, Manon, Tom, nos petits-enfants…

    et à travers eux, à tous les enfants de par le monde.

    Préface

    Il y a trois décennies, une émission de télévision fit grand bruit. Elle déclarait : « Le bébé est une personne » ! S’ensuivit alors une longue période de réflexion et de recherche-action centrées sur la puissance et le pouvoir du jeune enfant à activer son propre développement. Toutefois, la question de savoir comment l’enfant devient auteur de sa propre émancipation est restée en suspens, sans réponse véritable…

    Le présent ouvrage, « Laisse-moi jouer… j’apprends » montre que c’est grâce au jeu que l’enfant apprend et qu’il prend autorité sur son destin. L’enfant se construit par et dans le jeu (J. Château) ; il pense au fil de ses conduites (F. Schiller).

    L’ouvrage est remarquable à bien des égards. D’abord, il était très attendu parce qu’il nous manquait une didactique et une pédagogie du jeu. C’est aujourd’hui chose faite et c’est heureux car, par le jeu, l’enfant intériorise, incorpore son environnement social, culturel, affectif et historique.

    Les auteurs, Mmes Druart et Wauters, ont vu juste. Leur œuvre témoigne d’une somme considérable de possibilités d’avenir que l’enfant s’offre à lui-même en concrétisant, le temps d’un royaume, son rêve de voir le monde en sa possession. Ce monde que l’on construit soi-même, on ne l’oublie jamais ! « Si je fais, je sais », dit le proverbe chinois.

    Le jeu ! Voilà le lieu, l’endroit, le champ, l’univers d’exploits, tant réels que potentiels… L’empreinte est à l’œuvre et marquera la vie pour longtemps. Le jeu engage toutes les ressources de la personnalité de l’enfant, laquelle forgera celle de l’adulte. Jeu et travail se mêlent l’un à l’autre au point de rendre compte d’une même finalité.

    Certes, le jeu est gratuit. Il se fonde sur une fiction et fournit une satisfaction immédiate. Mais il est aussi créativité fantaisiste face au principe de réalité.

    Ce que les auteurs ont bien repéré dans cet ouvrage si riche, c’est le nécessaire principe de plaisir qui favorise les apprentissages et qui permet à l’enfant d’étrenner temporairement une identité fictive et d’expérimenter des stratégies sociales comme la compétition et la coopération. Bref, dans le jeu, l’enfant est au four et au moulin chaque fois qu’il peut se réfugier dans l’illusion de sa toute puissance et se confronter néanmoins aux exigences de la réalité.

    C’est aussi parce qu’il lui en coûte de grandir que l’impression fugitive de maîtriser son destin est tellement capitale. Grâce au jeu, l’enfant se fabrique un imaginaire suffisamment cohérent pour lui permettre de se projeter dans l’avenir.

    De plus, le jeu est une façon de faire face à un réel insatisfaisant et de le transcender par des stratégies de compensation. Il aide l’enfant à déjouer les pièges d’un habitus par trop contraignant. En apprenant à être quelqu’un d’autre, il se soustrait à la fatigue de n’être que soi et se déleste des rôles et des fonctions qui figent son horizon.

    Jouer le jeu en se jouant de la réalité et de ses pièges… Etre résilient avant même que le fracas ne vous détruise, c’est ça que permet le jeu !

    L’aptitude ludique, que l’immense et précieux travail réalisé par Mmes Druart et Wauters encourage, constitue une extraordinaire ressource pour alimenter plus tard une identité solide, flexible, plurielle…

    Ainsi, les auteurs ont saisi l’énorme enjeu des possibles développements que recèle la puissance de vie de tout enfant afin « qu’après, longtemps après…, fils de César ou fils de rien, tous les enfants sont comme le tien… » (J. Brel).

    Grand merci à Delphine et à Augusta de nous avoir si bien montré la voie d’une possible et véritable émancipation de l’enfant qui peut devenir, dès son plus jeune âge, son propre maître grâce au jeu.

    Prof. J.-P. Pourtois,

    UMONS

    Septembre 2011.

    Remerciements

    ÀVéronique Desy, infographiste, pour les illustrations, plans et photos retouchées,

    À « La ribambelle des mots », bibliothèque provinciale du Hainaut, particulièrement à Maria qui nous a ouvert l’espace ludothèque riche en apports divers.

    À Catherine Majois, psychomotricienne, aux institutrices maternelles, à « l’Accueil Temps Libre des enfants » de Thuin.

    À Lionel Hubaut, étudiant en informatique.

    Aux enfants pour les expérimentations, les photos, et la source d’observations fournies en situations.

    Introduction

    Aussi loin que l’on puisse remonter dans l’histoire de l’humanité, le jeu a fait partie des activités naturelles de l’Homme. En effet, quel que soit son âge, son origine culturelle, son milieu de vie, sa classe sociale et économique, l’Homme prend plaisir à jouer et, souvent, s’intéresse au jeu des autres.

    Chez l’adulte, le jeu permet de quitter le monde de la consommation, de la rentabilité, de la productivité, du travail quotidien, du stress de la vie professionnelle et sociale, pour rejoindre celui des loisirs et en tirer un plaisir immédiat, qui se prolonge en joie de vivre.

    Pour l’enfant, l’impact est bien plus important encore :

    « L’enfant se fait par ses jeux et dans ses jeux. »

    Jean Château

    Pour l’enfant, le jeu n’est donc pas un passe temps, une distraction. Dès le plus jeune âge, le jeu est l’activité indispensable qui permet au petit de l’homme de développer harmonieusement toutes les composantes de son être. Composantes émotionnelles, affectives, sociales, psychomotrices et intellectuelles.

    Postulat de départ

    Notre postulat de départ est de persuader tout éducateur-intervenant d’accorder au jeu une place prépondérante dans le processus d’éducation et de développement. Il est indispensable à nos yeux que chaque personne qui intervient à un moment ou l’autre dans la vie d’un enfant, comprenne les enjeux et la responsabilité liée à

    Vous aimez cet aperçu ?
    Page 1 sur 1