Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Évolution: Les Grands Articles d'Universalis

Évolution: Les Grands Articles d'Universalis

Lire l'aperçu

Évolution: Les Grands Articles d'Universalis

Longueur:
62 pages
1 heure
Éditeur:
Sortie:
19 sept. 2016
ISBN:
9782341003506
Format:
Livre

Description

La théorie de l'évolution, née au XVIIIe siècle mais remodelée par Charles Darwin en 1859, est admise depuis la fin du XIXe siècle par l'immense majorité des scientifiques. Elle peut se résumer à l'idée que les espèces vivantes se modifient au cours du temps, au point de ...
Éditeur:
Sortie:
19 sept. 2016
ISBN:
9782341003506
Format:
Livre

À propos de l'auteur


Lié à Évolution

En lire plus de Encyclopaedia Universalis

Livres associé

Articles associés

Catégories liées

Aperçu du livre

Évolution - Encyclopaedia Universalis

Évolution

Universalis, une gamme complète de resssources numériques pour la recherche documentaire et l’enseignement.

ISBN : 9782341003506

© Encyclopædia Universalis France, 2019. Tous droits réservés.

Photo de couverture : © D. Kucharski-K. Kucharska/Shutterstock

Retrouvez notre catalogue sur www.boutique.universalis.fr

Pour tout problème relatif aux ebooks Universalis,

merci de nous contacter directement sur notre site internet :

http://www.universalis.fr/assistance/espace-contact/contact

Bienvenue dans ce Grand Article publié par Encyclopædia Universalis.

La collection des Grands Articles rassemble, dans tous les domaines du savoir, des articles :

   ·  écrits par des spécialistes reconnus ;

   ·  édités selon les critères professionnels les plus exigeants.

Afin de consulter dans les meilleures conditions cet ouvrage, nous vous conseillons d'utiliser, parmi les polices de caractères que propose votre tablette ou votre liseuse, une fonte adaptée aux ouvrages de référence. À défaut, vous risquez de voir certains caractères spéciaux remplacés par des carrés vides (□).

Évolution


Introduction

La théorie de l’évolution, née au XVIIIe siècle mais remodelée par Charles Darwin en 1859, est admise depuis la fin du XIXe siècle par l’immense majorité des scientifiques. Elle peut se résumer à l’idée que les espèces vivantes se modifient au cours du temps, au point de se transformer en des espèces différentes, d’où le terme « transformisme » par lequel on la désigne également. On distingue parfois « transformisme » et « évolutionnisme », ce dernier concept ayant une portée philosophique plus générale, comme chez Herbert Spencer, qui y inclut (contrairement à Darwin) l’idée d’un progrès perpétuel. Par ailleurs, le terme évolutionnisme, le plus usité actuellement, tend à connoter la période postdarwinienne, tandis que celui de transformisme, un peu plus daté, s’appliquerait davantage à la période prédarwinienne ; en fait l’usage tend souvent à confondre les deux termes. L’évolutionnisme biologique propose donc une vision unitaire du vivant dont chaque spécimen, de la bactérie à l’homme, participe d’une histoire unique, avec ses transformations, ses ramifications et ses extinctions localisées, histoire qui s’est déroulée dans le temps long des ères géologiques, c’est-à-dire sur plus de trois milliards d’années. L’évolutionnisme s’oppose donc à la fois au créationnisme, qui postule la création (par Dieu) une fois pour toutes de chacune des espèces séparément, et au fixisme, qui suppose l’immuabilité stricte des êtres vivants.

Par ses implications de toutes sortes (biologiques, mais aussi philosophiques, théologiques, sociologiques, politiques, voire psychologiques...), la diffusion de l’idée d’évolution a eu des conséquences considérables dans tous les domaines de la pensée. Cela explique les tensions qu’elle n’a cessé d’engendrer à plusieurs niveaux. Tout d’abord, son acceptation même a longtemps posé et continue de poser problème dans certains milieux, principalement lorsqu’elle est jugée contraire à tel ou tel dogme religieux. Par ailleurs, même si de grandes tendances se sont dégagées à certaines époques, elle n’a jamais fait l’objet d’un véritable consensus quant aux modalités exactes du processus et à ses mécanismes : les biologistes débattent activement de ces questions, qui ne sont d’ailleurs pas sans avoir parfois de lourdes implications extra-scientifiques. C’est pourquoi les sciences de l’évolution constituent aujourd’hui un champ disciplinaire bien représenté au sein de la biologie, et font l’objet de nombreuses recherches. Mais au-delà de ces travaux, c’est l’ensemble des sciences de la vie qui, à bien des égards, est structuré par cette théorie, comme l’a souligné Theodosius Dobzhansky, l’un des principaux spécialistes au XXe siècle, lorsqu’il déclarait que rien n’a de sens en biologie, sinon à la lumière de l’évolution : de fait, anatomie, embryologie, génétique, biologie moléculaire, physiologie, écologie, entre autres, ne peuvent faire abstraction du fait que les gènes, les organismes ou les populations étudiées sont le résultat d’une histoire, et que cette histoire évolutive, ou phylogenèse, éclaire un grand nombre d’observations actuelles, inexplicables autrement.

1. Naissance de l’idée d’évolution

Depuis que la théorie de l’évolution s’est largement répandue, à la fin du XIXe siècle, toute une littérature s’est attachée, sans doute dans un souci de légitimation,

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de Évolution

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs