Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Membranes cellulaires: Les Grands Articles d'Universalis

Membranes cellulaires: Les Grands Articles d'Universalis

Lire l'aperçu

Membranes cellulaires: Les Grands Articles d'Universalis

Longueur:
67 pages
1 heure
Éditeur:
Sortie:
19 sept. 2016
ISBN:
9782341004138
Format:
Livre

Description

Les membranes cellulaires (ou biomembranes) doivent être clairement distinguées des parois, capsules ou autres enveloppes pouvant entourer les cellules vivantes. Les biomembranes font intégralement partie de la matière cellulaire (ou protoplasme). Lorsque la cellule meurt, les biomembranes se ...
Éditeur:
Sortie:
19 sept. 2016
ISBN:
9782341004138
Format:
Livre

À propos de l'auteur


Lié à Membranes cellulaires

En lire plus de Encyclopaedia Universalis

Livres associé

Articles associés

Aperçu du livre

Membranes cellulaires - Encyclopaedia Universalis

Membranes cellulaires

Universalis, une gamme complète de resssources numériques pour la recherche documentaire et l’enseignement.

ISBN : 9782341004138

© Encyclopædia Universalis France, 2019. Tous droits réservés.

Photo de couverture : © D. Kucharski-K. Kucharska/Shutterstock

Retrouvez notre catalogue sur www.boutique.universalis.fr

Pour tout problème relatif aux ebooks Universalis,

merci de nous contacter directement sur notre site internet :

http://www.universalis.fr/assistance/espace-contact/contact

Bienvenue dans ce Grand Article publié par Encyclopædia Universalis.

La collection des Grands Articles rassemble, dans tous les domaines du savoir, des articles :

   ·  écrits par des spécialistes reconnus ;

   ·  édités selon les critères professionnels les plus exigeants.

Afin de consulter dans les meilleures conditions cet ouvrage, nous vous conseillons d'utiliser, parmi les polices de caractères que propose votre tablette ou votre liseuse, une fonte adaptée aux ouvrages de référence. À défaut, vous risquez de voir certains caractères spéciaux remplacés par des carrés vides (□).

Membranes cellulaires


Introduction

Les membranes cellulaires (ou biomembranes) doivent être clairement distinguées des parois, capsules ou autres enveloppes pouvant entourer les cellules vivantes. Les biomembranes font intégralement partie de la matière cellulaire (ou protoplasme). Lorsque la cellule meurt, les biomembranes se désorganisent, alors que les parois peuvent fort bien subsister (c’est ce que l’on observe par exemple dans le bois des arbres, formé des parois lignifiées de cellules végétales disparues depuis longtemps). Les membranes sont protoplasmiques ; les parois, enveloppes, capsules, sécrétées par les cellules, mais extérieures aux cellules vivantes, sont paraplasmiques.

Toute cellule est délimitée par une biomembrane périphérique (ou plasmalemme) isolant, dans une certaine mesure, cette cellule du milieu environnant. Toute cellule eucaryote (possédant un véritable noyau) est subdivisée en compartiments distincts, dans lesquels les activités enzymatiques sont différentes. Les biomembranes sont les structures de compartimentation de la masse cellulaire. Chaque compartiment cellulaire est entouré d’une biomembrane ; à la périphérie de certains organites (noyau, plaste, mitochondrie), elle est doublée par une seconde biomembrane, parallèle à la première et séparée d’elle par un intervalle.

De très faible épaisseur (de 7,5 à 12,5 nm), la structure membranaire associe des lipides et des protéines dans des proportions variables. Ces constituants sont toujours unis dans la structure membranaire par des liaisons non covalentes. Au point de vue biophysique, toute membrane cellulaire présente une zone centrale hydrophobe entourée de deux zones périphériques plus riches en radicaux hydrophiles. La structure membranaire est à la fois et contradictoirement :

1. une barrière de perméabilité s’opposant à la diffusion libre des ions et autres métabolites d’un compartiment cellulaire à un autre ou à travers le plasmalemme et par conséquent de la cellule au milieu extérieur ou vice versa ;

2. un lieu privilégié d’échanges de matière et d’énergie entre compartiments intracellulaires ou entre la cellule et le milieu externe, grâce à de nombreux « transporteurs » de nature protéique (perméases) localisés dans ces biomembranes. Enfin, ce sont encore les biomembranes qui renferment la plupart des récepteurs (protéiques ou pigmentaires) des signaux (chimiques ou physiques) venant du milieu environnant.

1. Organisation des biomembranes

• L’ultrastructure membranaire

Les structures membranaires sont trop fines pour être observées au microscope à lumière. La microscopie électronique révèle, sur les coupes ultrafines de cellules ou tissus fixés au glutaraldéhyde puis contrastées par les métaux lourds (tétroxyde d’osmium ou

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de Membranes cellulaires

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs