Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Processus irréversibles non linéaires en thermodynamique: Les Grands Articles d'Universalis

Processus irréversibles non linéaires en thermodynamique: Les Grands Articles d'Universalis

Lire l'aperçu

Processus irréversibles non linéaires en thermodynamique: Les Grands Articles d'Universalis

Longueur:
55 pages
32 minutes
Éditeur:
Sortie:
19 sept. 2016
ISBN:
9782341004862
Format:
Livre

Description

Les progrès réalisés dans le domaine non linéaire sont beaucoup plus récents. On connaît cependant à leur sujet un critère d'évolution général régissant le comportement d'un système dissipatif, soumis à des contraintes stationnaires (Paul Glansdorff et Ilya Prigogine, 1954). Critères d'évolution...
Éditeur:
Sortie:
19 sept. 2016
ISBN:
9782341004862
Format:
Livre

À propos de l'auteur


Lié à Processus irréversibles non linéaires en thermodynamique

En lire plus de Encyclopaedia Universalis

Livres associé

Articles associés

Catégories liées

Aperçu du livre

Processus irréversibles non linéaires en thermodynamique - Encyclopaedia Universalis

Processus irréversibles non linéaires en thermodynamique

Universalis, une gamme complète de resssources numériques pour la recherche documentaire et l’enseignement.

ISBN : 9782341004862

© Encyclopædia Universalis France, 2019. Tous droits réservés.

Photo de couverture : © D. Kucharski-K. Kucharska/Shutterstock

Retrouvez notre catalogue sur www.boutique.universalis.fr

Pour tout problème relatif aux ebooks Universalis,

merci de nous contacter directement sur notre site internet :

http://www.universalis.fr/assistance/espace-contact/contact

Bienvenue dans ce Grand Article publié par Encyclopædia Universalis.

La collection des Grands Articles rassemble, dans tous les domaines du savoir, des articles :

   ·  écrits par des spécialistes reconnus ;

   ·  édités selon les critères professionnels les plus exigeants.

Afin de consulter dans les meilleures conditions cet ouvrage, nous vous conseillons d'utiliser, parmi les polices de caractères que propose votre tablette ou votre liseuse, une fonte adaptée aux ouvrages de référence. À défaut, vous risquez de voir certains caractères spéciaux remplacés par des carrés vides (□).

Processus irréversibles non linéaires en thermodynamique


Introduction

Les progrès réalisés dans le domaine non linéaire sont beaucoup plus récents. On connaît cependant à leur sujet un critère d’évolution général régissant le comportement d’un système dissipatif, soumis à des contraintes stationnaires (Paul Glansdorff et Ilya Prigogine, 1954).

1. Critères d’évolution et de stabilité

Après décomposition de la production d’entropie dP en deux termes, sous la forme :

Formule

avec :

Formule

on établit que le terme dXP possède un signe défini, soit dXP ≤ 0, le signe d’égalité se rapportant à l’état stationnaire. Ce critère exprime d’ailleurs une généralisation du théorème du minimum de production d’entropie puisque, dans le domaine linéaire décrit ci-dessus, on a pour les mêmes contraintes stationnaires :

Formule

avec des coefficients phénoménologiques Lij constants. Bien que non variationnel, car dXP n’est généralement pas réductible à la différentielle exacte d’un potentiel, ce critère présente de l’intérêt pour l’étude de la stabilité des états, stationnaires ou non, éloignés de l’équilibre. Le degré de généralité de ce nouveau critère n’est guère limité que par l’hypothèse préalable de l’équilibre local défini par la relation (13) de l’article relatif aux lois fondamentales et de la stabilité de cet équilibre (loi de Gibbs, condition CV > 0, etc.). On montre que la différentielle seconde δ²S de l’entropie devient une forme quadratique définie négative (en variables énergie, volume, titres). On peut, dès lors, adopter cette expression comme fonction de Liapounoff et en déduire un critère de stabilité par rapport aux petites perturbations sous la forme :

Formule

autour du processus irréversible considéré et soumis à des contraintes fixes. La dernière inégalité exprime la stabilité, car elle implique à tout instant la régression des fluctuations qui ont engendré l’écart δ²S.

Ce dernier critère ainsi que le critère d’évolution dXP ≤ 0 conduisent tous deux à la forme explicite de la condition de stabilité. Celle-ci s’exprime en

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de Processus irréversibles non linéaires en thermodynamique

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs