Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore avec un essai gratuit

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Chronique 2020: Les Complotistes
Chronique 2020: Les Complotistes
Chronique 2020: Les Complotistes
Livre électronique78 pages53 minutes

Chronique 2020: Les Complotistes

Évaluation : 0 sur 5 étoiles

()

Lire l'aperçu

À propos de ce livre électronique

Boris Alexandre Spasov a choisi la Bretagne afin de travailler sur ses écrits. Il partage volontiers ses réflexions sur notre « monde » en perpétuel évolution. Son dernier essai Pandémie de la bêtise humaine aux éditions Arcalis s’adresse à tous publics. Ce livre Les complotistes s’articule autour des contradictions humaines et politiques : voter est-il toujours un acte citoyen ? Un bréviaire utile pour qui s’intéresse aux élections et à la démocratie. Un véritable mode de compréhension, mais surtout il nous apprend à être vigilant et à vérifier la masse d’informations que nous recevons chaque jour.

Boris Alexandre, a toujours su éveiller les consciences, avec de la douceur, et de l’humour, malgré les sujets anxiogènes…
Cette technique « Spasovienne » lui permet d’aller loin dans la réflexion, sans jamais assener à son lecteur un mode de pensée unique. L’incertitude crée effectivement de l’anxiété…
Et si ses mots étaient notre remède ? A.A.

Nous vivons les yeux ouverts, mais en aveugle des modifications perverses de notre humanité comme il le fut déjà au cours de notre Histoire, mais que beaucoup réfute à reconnaître en nominant certains des complotistes car ceux-ci ci mènent des réflexions divergentes, différentes, diverses. Essayons nous à d'autres idées, lisons d'autres lectures pour que nous puissions faire la part de la vérité, des vérités... - S. Baillargeaux
LangueFrançais
ÉditeurPrimento
Date de sortie16 mars 2021
ISBN9782490225040
Chronique 2020: Les Complotistes
Lire l'aperçu

En savoir plus sur Boris Alexandre Spasov

Lié à Chronique 2020

Livres électroniques liés

Catégories liées

Avis sur Chronique 2020

Évaluation : 0 sur 5 étoiles
0 évaluation

0 notation0 avis

Qu'avez-vous pensé ?

Appuyer pour évaluer

L'avis doit comporter au moins 10 mots

    Aperçu du livre

    Chronique 2020 - Boris Alexandre Spasov

    Préface.

    Au cœur de l’incertitude, il est des choses auxquelles il est nécessaire de se raccrocher… Ce sont alors nos convictions plus que nos certitudes qui doivent nous guider.

    Boris Alexandre a toujours su éveiller les consciences, avec de la douceur et de l’humour, malgré les sujets anxiogènes…

    Cette technique « Spasovienne » lui permet d’aller loin dans la réflexion, sans jamais assener à son lecteur un mode de pensée unique. L’incertitude crée effectivement de l’anxiété…

    Et si ses mots étaient notre remède ?

    Boris Alexandre nous fait prendre le large sur bien des sujets : alors je l’accompagne volontiers. Il nous accueille chaleureusement sur sa frégate, en ami, plus qu’en lecteur. Il prend soin de nous donner des nouvelles du monde, pas toujours très bonnes, il est vrai…

    C’est « son journal de bord d’une aventure qui nous concerne tous »

    Alors nourrissons-nous de ses pensées et forgeons-nous des convictions.

    « Boris Alexandre est un humaniste bordé de rêves, dont certains se sont réalisés, mais dont les plus beaux restent à venir »

    A.A.

    Avant-Propos.

    L’avant-propos, comme la préface, a pour objet de donner des indications utiles.

    Le but de ce livre est d’amener à une réflexion sur un changement d’époque, d’évolution sociale où certains ne voient pas les modifications sociales, familiales, économiques, sanitaires qui sont en cours. Nous sommes tous « un individu », avec des parcours professionnels, familiaux, sociaux différents. La sensibilité de chacun fera que nous évoluerons devant une situation autrement que l’autre peut le penser.

    C’est la richesse de l’être humain, cette diversité de réflexion, mais qui peut devenir néfaste si nous réfléchissons trop ou pas assez. Vous êtes actuellement un complotiste ou un mouton. Il n’existe plus de demi-mesure ?

    On peut s’étonner de l’agressivité ou de la passivité de certains, surtout dans les réseaux sociaux, car les médias de notre vieille institution télévisuelle, ne nous révèlent que ce qu’ils veulent bien, créant en cette période une angoisse, une peur qui s’insinuent dans chaque matrice « humaine ».

    La lutte des pouvoirs financiers et/ou de la maîtrise humaine pour asservir l’un au profit de l’autre a toujours existé, mais s’exerce différemment suivant les cultures et les nations. Il est surprenant de constater une sorte « d’accord » mondial au moment de la venue d’une pandémie de Covid 19 en 2020. Il n’est pas exagéré de décrire la perte de liberté qui s’accentue quelle que soit la thématique.

    Il est incroyable de perdre la liberté des soins, de voir débattre sur les plateaux de télévisions des soignants qui devraient être de retour sur le terrain et plutôt échanger entre eux comme cela a toujours été le cas pour avancer au mieux dans le domaine scientifique… ainsi que de voir des politiciens continuer à vous mentir, mais il est vrai que c’est le premier exercice qui leur est enseigné (plus c’est gros, plus ça passe).

    Nous vivons une nouvelle ère, où nos jeunes sont notre avenir, et pourtant l’image de celle-ci est bien triste, noire pour beaucoup et peu intéressante. Nous vivons une modification de l’environnement de notre planète, accéléré par notre égoïsme d’évolution socio-économique. Nous vivons la transformation pour une nouvelle ère que beaucoup ignorent, ou veulent ignorer.

    Nous vivons les yeux ouverts, mais en aveugles des modifications perverses de notre humanité comme ce le fut déjà au cours de notre Histoire, mais que beaucoup refusent de reconnaître en désignant certains des complotistes car ceux-ci mènent des réflexions divergentes, différentes, diverses. Essayons-nous à d’autres idées, lisons d’autres auteurs pour que nous puissions faire la part des choses. Et voir ainsi la vérité, des vérités…

    S. Baillargeaux.

    Vision de la Mondialisation et du Destin commun

    Vous êtes déjà embarqués et vous n’avez rien demandé ! Peu importe qui vous êtes, vous y êtes. Notre foyer se nomme Gaïa, qui est aussi un vaisseau spatial vivant, et entraine ses apprentis cosmonautes malgré eux vers un destin qui leur échappe. À l’heure où j’écris ces mots, nous savons que notre système solaire se déplace dans l’espace à 370 kilomètres/seconde. Nous nous déplaçons à toute vitesse vers une destination dont nous ignorons les contours.

    L’homme appartient incontestablement au règne du vivant universel et au règne de l’esprit. Il porte l’univers en lui. Il a été placé au-dessus de la nature dont il est le gardien et se reconnaît comme un être libre. Les sorciers ou chamans portent la mémoire et la conscience collective de l’humanité ; ils sont l’interface entre monde « vivant » et « spirituel », des

    Vous aimez cet aperçu ?
    Page 1 sur 1