Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Le Gnomon du Méridien Cassini: La méridienne à chambre obscure du Sanctuaire de N.D de la Visitation à Perinaldo

Le Gnomon du Méridien Cassini: La méridienne à chambre obscure du Sanctuaire de N.D de la Visitation à Perinaldo

Lire l'aperçu

Le Gnomon du Méridien Cassini: La méridienne à chambre obscure du Sanctuaire de N.D de la Visitation à Perinaldo

Longueur:
141 pages
54 minutes
Sortie:
22 avr. 2021
ISBN:
9782322231904
Format:
Livre

Description

Ce livre retrace la construction, en 2007, d'un ancien et important instrument astronomique, une méridienne à chambre obscure, dans une église du XVIIe siècle à Perinaldo (Province d'Imperia - Italie), lieu de naissance de l'astronome Giovanni Domenico Cassini.
L'illustration du fonctionnement de l'instrument ainsi que les méthodes, les techniques et les détails de sa réalisation sont replacés dans le contexte historique de l'évolution de l'organisation sociale, qui relie le gnomon primitif au "Grand Gnomon", aux "cathédrales solaires".
Ici, science et religion, besoins et curiosités de l'homme, matérialité et imagination créatrice, se succèdent et se croisent, donnant naissance, comme cela arrive parfois, à de grandes oeuvres .
Le texte, tout en limitant l'aspect spécialisé, s'adresse aux amateurs d'astronomie, de mathématiques, de géographie, d'histoire, de science, de religion, ainsi qu'à ... tous les habitués du temps, dont la curiosité les invite à aller au-delà du temps indiqué par les horloges.
Sortie:
22 avr. 2021
ISBN:
9782322231904
Format:
Livre

À propos de l'auteur

Giancarlo Bonini vit et travaille en Ligurie occidentale (Italie). Membre fondateur de l'association Stellaria, reconnue d'utilité publique, il s'emploie à la vulgarisation de l'astronomie. Pendant vingt ans, il a collaboré aux activités de l'observatoire astronomique G.D. Cassini à Perinaldo (Province d'Imperia), contribuant à leur développement, à l'amélioration de l'instrumentation et à la diffusion de l'astronomie dans le village. Passionné d'astronomie et de mécanique céleste, il a créé des outils, des installations didactiques et des parcours thématiques. Avec l'étude du Soleil et des ombres, il dépasse la sphère purement scientifico-pédagogique et la matérialité de l'astronomie pour aboutir à "Tempo Scolpito", des sculptures solaires qui intègrent mesure et perception du temps, science et poésie, poursuivant un courant de "science-art", toujours en devenir. Avec cet ouvrage, il entend remémorer et faire connaître le parcours qui a conduit à la construction, à notre époque contemporaine, d'un instrument du passé, un Grand Gnomon, une méridienne à chambre obscure dans une église du XVIIe siècle.


Lié à Le Gnomon du Méridien Cassini

Livres associé

Articles associés

Catégories liées

Aperçu du livre

Le Gnomon du Méridien Cassini - Giancarlo Bonini

À Marina

Sur les sentiers tracés par le Soleil,

l’éternel s’entremêle au fugace,

la mécanique céleste devient poésie,

narration du ciel et de la vie,

qui passe insaisissable et fragile.

SOMMAIRE

INTRODUCTION

SOUS LE SIGNE DU SOLEIL. DU GNOMON AU GRAND GNOMON

PREMIÈRE PARTIE : LES MÉRIDIENNES À CHAMBRE OBSCURE

Le phénomène de chambre obscure

La trigonométrie et le triangle gnomonique

L’épopée des grands gnomons

SECONDE PARTIE : LE GNOMON DU SANCTUAIRE DE N.D. DE LA VISITATION

Le Sanctuaire de N.D. de la Visitation, un lieu du Temps

Les signes du passé invitent à des nouvelles présences

L’orientation de l’église

L’historique

Les étapes de la réalisation de l’instrument

- Diamètre de l’œilleton

- Inclinaison du plan de l’œilleton

- Pose de la ligne

Le dispositif équinoxial

Précession des équinoxes et variation de l’obliquité de l’écliptique

Le fonctionnement

CONCLUSION

APPENDICES

Le temps de la méridienne

Des détails de temps. A la Méridienne de la Visitation le temps se laisse scruter en détail

Le Méridien Cassini

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES

PRÉFACE À L’ÉDITION FRANÇAISE

C’est en 2013 que j’ai découvert le village de Perinaldo, dans cette si belle région de Ligurie occidentale, à quelques encablures de la Riviera française.

Depuis un certain temps, côté français, des informations circulaient à son sujet parmi les férus d’astronomie. Dans ce village, terre natale du célèbre astronome franco-italien Giovanni Domenico Cassini, s’était créée et développée une forte activité de diffusion de l’astronomie sous l’impulsion de l’association Stellaria et de la commune. Le village s’est ainsi doté d’un observatoire public, d’un musée consacré à l’astronome Cassini et d’une exposition permanente. Les ruelles respirent l’astronomie : instruments astronomiques et didactiques, panneaux explicatifs et illustratifs, inscriptions, ainsi qu’une statue à la mémoire de Cassini s’offrent au visiteur.

Il faut s’éloigner quelque peu du bourg médiéval pour trouver la perle rare. C’est dans une petite église, en contrebas du village, que l’auteur du présent ouvrage, Giancarlo Bonini, a rendu un bel et vibrant hommage à Giovanni Domenico Cassini en réalisant une ligne méridienne. C’est ce même type d’instrument qu’avait réalisé le grand Cassini, en 1655, dans la Basilique San Petronio de Bologne et qui demeure aujourd’hui encore la plus grande de toutes. C’est aussi cet instrument, sa qualité et les résultats obtenus, qui contribueront à sa notoriété grandissante, une notoriété qui rayonnera bien au-delà de son pays, jusqu’au ministre Colbert, puis au Roi Soleil qui lui proposera de rejoindre la toute jeune Académie Royale des Sciences.

C’est ce même type d’instrument que j’ai eu le privilège de découvrir en compagnie de la très regrettée Marina Muzi, l’âme de l’association Stellaria, et de son concepteur, Giancarlo Bonini. Enthousiastes, passionnés et passionnants, ils m’ont fait partager leurs connaissances sur l’instrument. C’était un peu comme si l’instrument parlait à travers eux, comme si l’instrument racontait l’histoire et les résultats obtenus par ses aïeux, les illustres lignes méridiennes, qui ont jalonné l’histoire de l’astronomie.

Les lignes méridiennes me sont alors apparues comme des constructions fascinantes à plus d’un titre. Fascinantes car elles ont permis d’explorer des questions fondamentales en astronomie, fascinantes aussi car elles mêlent les opposés. Elles sont en effet à la fois très simples dans leur principe de fonctionnement mais aussi très complexes à réaliser en pratique, comme nous le raconte en détail Giancarlo. Elles ont également autant besoin de lumière que d’obscurité afin d’obtenir une meilleure visibilité des images. Les lignes méridiennes sont des instruments fixes, figés dans la direction nord-sud, mais qui permettent pourtant d’en apprendre plus sur les mouvements de notre Terre, autour de son axe mais aussi autour de notre Soleil. Enfin, les lignes méridiennes et la réforme du calendrier qu’elles ont rendu possible sont un bel exemple pour lequel science et religion ont réussi à s’accorder.

Le livre de Giancarlo Bonini nous invite à la découverte de ces instruments majestueux, depuis leur ancêtre, le gnomon, jusqu’à la méridienne de Perinaldo qu’il a lui-même réalisée. Il nous fait vivre les étapes de sa construction, les défis et les difficultés que lui, et les personnes qui l’ont assistées dans cette tâche, ont dû surmonter. Au moyen d’explications claires et d’illustrations, il parvient à nous rendre accessibles les subtilités des lignes méridiennes. Il lève le voile sur des techniques de construction tombées dans l’oubli et qui, jadis, étaient l’apanage des seuls constructeurs de lignes méridiennes.

Je le remercie de m’avoir confié la préface de son livre et, dans l’optique de faire connaître sa méridienne au-delà du pays natal de Cassini, c’est avec plaisir que j’ai réalisé la traduction française de son ouvrage, en bénéficiant des relectures de Caterina Scelsi, traductrice et interprète, que je remercie également.

Jean-François Consigli

Nice, février 2021

« ... UN RAYON DE SOLEIL QUI ILLUMINE ET FAIT PARLER

LA TACHE IMMOBILE ET MUETTE SUR LE SOL ... »

« Qu’est-ce donc que le temps ? Si personne ne me le demande, je le sais ; si je cherche à l’expliquer à celui qui m’interroge, je ne le sais plus. Cependant j’affirme avec assurance, qu’il n’y aurait point de temps passé, si rien ne passait ; qu’il n’y aurait point de temps à venir, si rien ne devait succéder à ce qui passe, et qu’il n’y aurait point de temps présent si rien n’existait. Il y a donc deux temps, le passé et l’avenir ; mais que sont-ils, puisque le passé n’est déjà plus, et que l’avenir n’est point encore ? Quant au présent, s’il était toujours présent, et ne tombait point dans le passé, il ne serait plus le temps, mais l’éternité. Or, si le présent n’est temps que parce qu’il tombe dans le passé, comment pouvons-nous dire qu’il est, lui qui n’a d’autre cause de son existence que la nécessité de la perdre bientôt ? Donc, nous ne pouvons dire avec vérité que le temps n’existe que parce qu’il tend à n’être plus. »

(Augustin, Les confessions, XI, 14 et 18)

C’est sur cette remarquable et vivifiante réflexion de Saint-Augustin que j’exprime mon estime et ma gratitude pour le travail de Giancarlo Bonini, « Le Gnomon du Méridien Cassini », portant sur la méridienne du Sanctuaire de Notre Dame de la Visitation de Perinaldo.

Le texte, à la fois vulgarisé, soigné et rigoureux, illustre les différentes

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de Le Gnomon du Méridien Cassini

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs