Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore avec un essai gratuit

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

La petite graine d'un Grand Groupe: Le projet GEPY (Gestion Electricité Postale Yvelines)
La petite graine d'un Grand Groupe: Le projet GEPY (Gestion Electricité Postale Yvelines)
La petite graine d'un Grand Groupe: Le projet GEPY (Gestion Electricité Postale Yvelines)
Livre électronique68 pages40 minutes

La petite graine d'un Grand Groupe: Le projet GEPY (Gestion Electricité Postale Yvelines)

Évaluation : 0 sur 5 étoiles

()

Lire l'aperçu

À propos de ce livre électronique

Je crois que la Transition énergétique constitue une véritable révolution silencieuse. Cette révolution est, selon moi, extrêmement profonde et riche d’opportunités. Une entreprise comme La Poste, qui possède un patrimoine immobilier très important, et une des premières flottes de véhicules éclectriques au monde : doit se poser la question de son autoproduction d’énergie.
Le Projet GEPY (Gestion Électricité Postale Yvelines) est né de cette conviction. Ce projet consiste à tester sur le parking d’un site de La Poste, une ombrière dont le toit est constitué de panneaux photovoltaïques. Celle-ci permet d’abriter et d’alimenter en électricité photovoltaïque deux véhicules électriques et/ou un bâtiment, suivant l’heure de la journée ou l’ensoleillement. D’autre part, cet équipement de production d’énergie est associé à un système de stockage et de gestion de l’énergie électrique. Le dispositif comprend également un volet recyclage et économie circulaire, puisque ce système de stockage possède des batteries de deuxième vie provenant d’anciens véhicules électriques. Le démonstrateur est en test depuis le 6 février 2019. GEPY permet d’autoproduire son électricité, de la stocker, et de la gérer.



Ce document a un double objectif. Présenter la synthèse des résultats de l’observation durant une année, du fonctionnement du projet GEPY ; dans une première partie. Mais aussi partager l’expérience vécue par l’équipe ayant suivi ce projet : fonctionnement de l’équipe, management, suivi des actions, et collaboration entre les parties prenantes. L’objectif de cette deuxième partie étant de prendre de la hauteur, pour tenter de comprendre l’aventure collective qu’a été GEPY.


J’avais envie de témoigner, de partager ; et pourquoi pas d’inspirer le lecteur à travers ce retour d’expérience ?




LangueFrançais
ÉditeurPrimento
Date de sortie18 août 2022
ISBN9782384542239
La petite graine d'un Grand Groupe: Le projet GEPY (Gestion Electricité Postale Yvelines)
Lire l'aperçu

Lié à La petite graine d'un Grand Groupe

Livres électroniques liés

Articles associés

Catégories liées

Avis sur La petite graine d'un Grand Groupe

Évaluation : 0 sur 5 étoiles
0 évaluation

0 notation0 avis

Qu'avez-vous pensé ?

Appuyer pour évaluer

L'avis doit comporter au moins 10 mots

    Aperçu du livre

    La petite graine d'un Grand Groupe - Jean Louis Miegeville

    Résumé

    Le projet GEPY

    (Gestion Électricité Postale Yvelines)

    Le projet d’expérimentation GEPY consiste à tester sur le parking de la Plateforme courrier de Magny les Hameaux, dans le département des Yvelines, une « ombrière » métallique dont le toit est constitué de panneaux photovoltaïques.

    Cet équipement permet d’abriter et d’alimenter en électricité deux véhicules électriques et/ou un bâtiment suivant l’heure de la journée ou l’ensoleillement.

    Dans le garage à Vélos se trouve le système de stockage et de gestion de l’énergie électrique.

    Par ailleurs, le système de stockage d’électricité est équipé de batteries de deuxième vie provenant d’anciens véhicules électriques. Ce qui constitue un atout supplémentaire pour ce dispositif qui comprend ainsi un volet recyclage/économie circulaire.

    Mais l’ombrière permet aussi de protéger les véhicules électriques garés sur le parking, et permet de les isoler du froid et de la canicule.

    Ce projet fonctionne depuis plus de deux ans sans incident, puisque sa mise en service date du 6 février 2019.

    Ce projet est une étude de faisabilité (un démonstrateur) portant sur l’autoproduction et le stockage d’énergie, s’appuyant sur les solutions technologiques de gestion de l’électricité — dites Smart Grid/Micro Grid — au sein de la Branche Services Courrier Colis.

    (Un « smart grid » est un système électrique capable d’intégrer de manière intelligente les actions des différents utilisateurs, consommateurs et/ou producteurs afin de maintenir une fourniture d’électricité efficace, durable, économique et sécurisée. Ou comment un SI — un algorithme — pilote l’autoproduction, le stockage et la distribution d’électricité.

    Il ouvre de nouvelles perspectives pour La Poste : produire une électricité « propre », soulager la facture énergétique des tournées électriques (premier parc de VE au monde), se positionner sur le marché de l’autoproduction énergétique, saisir l’opportunité de la révolution du stockage d’électricité.

    Résultats et retour

    sur investissement

    Résultats après observation du système durant une année

    •De février à octobre, les VE sont alimentés à plus de 50 % par l’énergie P/V

    •D’avril à septembre, nous constatons des valeurs de 75 % minimum

    •L’automne est caractérisé par de faibles durées et d’intensité d’ensoleillement.

    Alimentation solaire couvre 59 % du besoin annuel des 2 véhicules électriques.

    •soit 4 844,1 km solaires sur 8760,3 km parcourus,

    •soit 30 kg de CO2 économisé par an par rapport à un véhicule alimenté par le réseau

    Une production PV de 4 493,5 kWh autoconsommée sur le site à 100 % (40 % pour la recharge de VE et 60 % consommée par le bâtiment).

    Les 60 % d’électricité photovoltaïque réinjectée sur le bâtiment alimentent pour partie, les Vélos à Assistances électriques et les Staby (scooter électrique) du site de Magny les Hameaux. (Les VE, Staby, et VAE sont branchés sur la même phase)

    L’analyse des courbes de consommation d’électricité montre que le système a absorbé le surcoût d’électricité qui aurait été nécessaire à l’alimentation des deux véhicules électriques.

    Le démonstrateur GEPY a été réalisé sur la base de solutions industrielles innovantes.

    Ce démonstrateur affiche un retour sur investissement estimé à 22 ans environ.

    À l’horizon 2025, en supposant des gains de coûts de 35 % sur l’installation et de 20 % d’économie d’échelle pour une installation plus importante pour 10 véhicules, il serait possible de ramener le retour sur investissement à 17 ans environ, voire 12 à 13 ans dans le sud de la France, avec des réductions d’émissions toujours aussi importantes. (Calcul avec les coûts de l’énergie en 2019)

    Les « Tours Terrain » et les contacts avec les mutilateurs montrent que :

    •cette innovation

    Vous aimez cet aperçu ?
    Page 1 sur 1