Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore avec un essai gratuit

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

La physico-économie au XXI siècle
La physico-économie au XXI siècle
La physico-économie au XXI siècle
Livre électronique258 pages2 heures

La physico-économie au XXI siècle

Évaluation : 0 sur 5 étoiles

()

À propos de ce livre électronique

Vous vous posez des questions sur votre futur économique et sociétal, celui de vos enfants ou de vos petits-enfants ?
Les medias et les économistes actuels, aux messages anxiogènes, subjectifs et dogmatiques ne vous apportent pas les réponses que vous attendez.
Alors ce livre est fait pour vous.
Il s’appuie sur un courant de pensée économique centenaire mais inconnu, la physico-économie, qui est basé sur l’énergie et les lois de la physique.
Durant six années, l’auteur a complété et quantifié cette théorie, qui permet de prédire la fin de notre monde industriel actuel, basé sur la croissance.
Va-t-on vers un effondrement mondial ? Un nouveau système économique ? A quoi ressemblera-il ?
Ce livre devrait vous apporter les réponses à vos questions, vous permettant d’entrevoir un avenir plus sereinement.


À PROPOS DE L'AUTEUR


Rémi Andreoletti est né en 1977 à Sainte-Foy-lès-Lyon.
Ingénieur diplômé de l’École nationale supérieure de l’aéronautique et de l’espace SUPAERO en 2002, il exerce le métier d’ingénieur système dans plusieurs grands groupes français (Airbus, Zodiac, Thales) depuis vingt ans.
Intrigué par l’envolée des prix de l’immobilier en 2009, il se découvre progressivement une passion pour un sujet plus global : l’économie. Déçu par les théories économiques classiques qu’il analyse durant plusieurs années, il passera six années, de 2016 à 2022, à écrire La physico-économie au XXIe siècle.
physico.economie@proton.me 



LangueFrançais
ÉditeurPrimento
Date de sortie19 août 2022
ISBN9782384543625
La physico-économie au XXI siècle
Lire l'aperçu

Lié à La physico-économie au XXI siècle

Livres électroniques liés

Articles associés

Avis sur La physico-économie au XXI siècle

Évaluation : 0 sur 5 étoiles
0 évaluation

0 notation0 avis

Qu'avez-vous pensé ?

Appuyer pour évaluer

L'avis doit comporter au moins 10 mots

    Aperçu du livre

    La physico-économie au XXI siècle - Rémi Andreoletti

    Sommaire des figures

    Figure 1 : Succession des cinq cycles identifiés de Kondratiev. (Source : Wikipédia)

    Figure 2 : Puissance humaine d’un mouvement alternatif et non continu durant huit heures. (Source : R. Andreoletti)

    Figure 3 : Structure par âge de 1740 à 1795 pour la France métropolitaine, en %. (Source : Wikipédia)

    Figure 4 : Les trois révolutions industrielles. (Source : Frisechronos)

    Figure 5 : Tableau des puissances des « outils » utilisés par l’être humain au cours des siècles et en fonction du type d’énergie. (Source : R. Andreoletti)

    Figure 6 : Tableau de l’évolution du nombre d’agriculteurs en France. (Source : R. Andreoletti)

    Figure 7 : Tableau de données, évolution PIB de 1500 à 2006, France, Royaume-Uni, Allemagne, États-Unis, Japon, Chine, Inde. (Source : Datebaseblb)

    Figure 8 : PIB mondial de 1971 à 2014 (en dollars constants de 2010) en fonction de la consommation d’énergie en kg d’équivalent pétrole. (Source : https://www.worldbank.org/)

    Figure 9 : PIB mondial (en dollars constants de 2010) et consommation d’énergie en kg d’équivalent pétrole de 1971 à 2014. (Source : https://www.worldbank.org/)

    Figure 10 : PIB mondial par habitant de 1971 à 2014 (en dollars constants de 2010) en fonction de la consommation en kg d’équivalent pétrole par habitant. (Source : https://www.worldbank.org/)

    Figures 11 : Étude de la relation entre PIB, PIB par habitant, énergie consommée, énergie consommée par habitant, dans le cas d’une population autonome théorique. (Source : R. Andreoletti)

    Figure 12 : PIB et facteurs de production (USA, 1900-2005). (Source : Robert U. Ayres & Benjamin Warr)

    Figure 13 : Produit intérieur brut (PIB) des États-Unis et utilisation totale de l’énergie primaire. Le PIB est en dollars constants, c’est-à-dire corrigé de l’inflation. Les deux variables sont indexées à 100 en 1947. (Source : Robert U. Ayres & Benjamin Warr)

    Figure 14 : PIB du monde arabe de 1975 à 2014 (en dollars constants de 2010) en fonction de la consommation d’énergie en kg d’équivalent pétrole. (Source : https://www.worldbank.org/)

    Figure 15 : PIB de l’Asie-Pacifique de 1975 à 2014 (en dollars constants de 2010) en fonction de la consommation d’énergie en kg d’équivalent pétrole. (Source : https://www.worldbank.org/)

    Figure 16 : PIB de l’Asie du Sud de 1975 à 2014 (en dollars constants de 2010) en fonction de la consommation d’énergie en kg d’équivalent pétrole. (Source : https://www.worldbank.org/)

    Figure 17 : PIB de l’Amérique latine et des Caraïbes de 1975 à 2014 (en dollars constants de 2010) en fonction de la consommation d’énergie en kg d’équivalent pétrole. (Source : https://www.worldbank.org/)

    Figure 18 : PIB de l’Afrique du Nord de 1975 à 2014 (en dollars constants de 2010) en fonction de la consommation d’énergie en kg d’équivalent pétrole. (Source : https://www.worldbank.org/)

    Figure 19 : PIB de l’Afrique subsaharienne de 1975 à 2014 (en dollars constants de 2010) en fonction de la consommation d’énergie en kg d’équivalent pétrole. (Source : https://www.worldbank.org/)

    Figure 20 : PIB de l’Union européenne de 1975 à 2014 (en dollars constants de 2010) en fonction de la consommation d’énergie en kg d’équivalent pétrole. (Source : https://www.worldbank.org/)

    Figure 21 : PIB de l’Amérique du Nord de 1975 à 2014 (en dollars constants de 2010) en fonction de la consommation d’énergie en kg d’équivalent pétrole. (Source : https://www.worldbank.org/)

    Figure 22 : PIB de la fédération de Russie de 1990 à 2014 (en dollars constants de 2010) en fonction de la consommation d’énergie en kg d’équivalent pétrole. (Source : https://www.worldbank.org/)

    Figure 23 : PIB de la France de 1975 à 2014 (en dollars constants de 2010) en fonction de la consommation d’énergie en kg d’équivalent pétrole. (Source : https://www.worldbank.org/)

    Figure 24 : PIB du Bangladesh de 1975 à 2014 (en dollars constants de 2010) en fonction de la consommation d’énergie en kg d’équivalent pétrole. (Source : https://www.worldbank.org/)

    Figure 25 : PIB de l’Inde de 1975 à 2014 (en dollars constants de 2010) en fonction de la consommation d’énergie en kg d’équivalent pétrole. (Source : https://www.worldbank.org/)

    Figure 26 : PIB du Royaume-Uni de 1975 à 2014 (en dollars constants de 2010) en fonction de la consommation d’énergie en kg d’équivalent pétrole. (Source : https://www.worldbank.org/)

    Figure 27 : Analyse pour 217 pays, de la relation no 5 et de la linéarité de leur PIB avec leur énergie consommée. (Source : R. Andreoletti)

    Figure 28 : PIB par habitant (en US$) et énergie consommée par habitant (en kg de pétrole équivalent), en France, de 1960 à 2015. (Source : https://www.worldbank.org/)

    Figure 29 : PIB par habitant (en US$ actuel) en fonction de l’énergie utilisée (en kg de pétrole équivalent) par habitant, en France, de 1960 à 2015. (Source : https://www.worldbank.org/)

    Figure 30 : Les trois vagues successives de croissance et décroissance en France de 1960 à 2015. (Source : R. Andreoletti)

    Figure 31 : Les trois vagues successives de désindustrialisation et de réindustrialisation en France de 1960 à 2015. (Source : R. Andreoletti)

    Figure 32 : Pays A : pays désindustrialisé vendeur. (Source : R. Andreoletti)

    Figure 33 : Pays B : pays industrialisé producteur. (Source : R. Andreoletti)

    Figure 34 : Pays C : pays désindustrialisé exploitant. (Source : R. Andreoletti)

    Figures 35 : Synthèse de l’historique des différents taux de TVA en France. (Source : Wikipédia)

    Figure 36 : Progression du PIB en France de 2009 à 2015. (Source : Wikipédia)

    Figure 37 : Évolution des grands secteurs d’activité de l’économie française (en % de la population).

    Figure 38 : Évolution de 2007 à 2017 de la proportion des grands secteurs d’activité de l’économie française. (Source : Statista)

    Figure 39 : Tranche d’âge (de 15 à 64 ans) par pays au prorata de leur population totale. (Source : Wikipédia)

    Figure 40 : PIB des Émirats arabes unis de 1975 à 2014 (en dollars constants de 2010) en fonction de la consommation d’énergie en kg d’équivalent pétrole. (Source : https://www.worldbank.org/)

    Figure 41 : PIB de Bahreïn de 1980 à 2014 (en dollars constants de 2010) en fonction de la consommation d’énergie en kg d’équivalent pétrole. (Source : https://www.worldbank.org/)

    Figure 42 : PIB d’Oman de 1975 à 2014 (en dollars constants de 2010) en fonction de la consommation d’énergie en kg d’équivalent pétrole. (Source : https://www.worldbank.org/)

    Figure 43 : PIB de la Moldavie de 1995 à 2014 (en dollars constants de 2010) en fonction de la consommation d’énergie en kg d’équivalent pétrole. (Source : https://www.worldbank.org/)

    Figure 44 : Tranche d’âge (plus de 65 ans) par pays au prorata de leur population totale. (Source : Wikipédia)

    Figure 45 : Tranche d’âge (moins de 14 ans) par pays au prorata de leur population totale. (Source : Wikipédia)

    Figure 46 : PIB du Japon de 1975 à 2014 (en dollars constants de 2010) en fonction de la consommation d’énergie en kg d’équivalent pétrole. (Source : https://www.worldbank.org/)

    Figure 47 : PIB de l’Allemagne de 1975 à 2014 (en dollars constants de 2010) en fonction de la consommation d’énergie en kg d’équivalent pétrole. (Source : https://www.worldbank.org/)

    Figure 48 : Tranches d’âge au Bangladesh et en Inde au prorata de leur population totale. (Source : Wikipédia)

    Figure 49 : Évolution de l’énergie totale mondiale consommée entre To et To + T. (Source : R. Andreoletti)

    Figure 50 : Évolution de l’énergie totale française consommée entre 2017 et 2017 + T. (Source :

    R. Andreoletti)

    Figure 51 : Chronologie des énergies renouvelables dans l’UE de 1991 à 2019. (Source : Commission européenne)

    Figure 52 : Part de l’énergie provenant de sources renouvelables dans les États membres de l’UE. (Source : Eurostat)

    Figure 53 : Scénarios de décarbonisation de l’UE, fourchette 2030 et 2050 des parts de combustibles dans la consommation d’énergie primaire par rapport au résultat de 2005 (en %). (Source : Commission européenne, « Energy Roadmap 2050 »)

    Figure 54 : Évolution des émissions des GES dans le scénario AMS. (Source : Ministère de la Transition écologique, « Stratégie nationale bas-carbone », mars 2020)

    Figure 55 : Évolution de l’énergie totale française consommée en 2017, 2030 et 2050 (projections). (Source : R. Andreoletti)

    Figure 56 : Cycle de l’électricité nucléaire. (Source : R. Andreoletti)

    Figures 57 : Tableau et courbe de la puissance totale nette (en GWe) du parc nucléaire français de 1978 à 2082. (Source : R. Andreoletti)

    Figure 58 : Évolution de l’énergie totale française consommée en 2017 et en 2065, à l’issue de l’utilisation totale des ENRHN. (Source : R. Andreoletti)

    Figure 59 : Probabilité de défaillance d’au moins un réacteur du parc nucléaire français jusqu’en 2082. (Source : R. Andreoletti)

    Figure 60 : Estimation du cycle de vie des générateurs d’électricité (source : ADEME)

    Figure 61 : Évolution de l’énergie totale française consommée en 2017 et en 2065, à l’issue de l’utilisation totale des ENRHN, en prenant en compte la dépendance du nucléaire et des ER par rapport aux ENR. (Source : R. Andreoletti)

    Figure 62 : Évolution du PIB français (en dollars constants de 2010, c’est-à-dire corrigée de l’inflation) depuis 1960. (Source : www.worldbank.org)

    Figure 63 : Volume de pétrole extrait d’un seul gisement au cours du temps. (Source : Wikipédia)

    Figure 64 : Volume de pétrole produit au cours du temps. (Source : Höök, « Global Oil Depletion », UK Energy Research Centre, 2009)

    Figure 65 : Volume de pétrole extrait d’un ensemble de gisements au cours du temps (Source : Wikipédia)

    Figures 66 : Modèle logistique de Hubbert de l’épuisement du pétrole. (Source : « Global Oil Depletion », UK Energy Research Centre, 2009)

    Figure 67 : Prévision de la limite supérieure de Hubbert pour la production de pétrole brut aux États-Unis (1956) et production réelle des 48 États inférieurs jusqu’en 2016. (Source : Wikipedia)

    Figure 68 : Évolution de la production de pétrole en Norvège et courbe de Hubbert associée. (Source : Wikipédia)

    Figure 69 : Classification des hydrocarbures liquides. (Source : « Global Oil Depletion », UK Energy Research Centre, 2009)

    Figure 70 : Ressources pétrolières et réserves.

    Figures 71 : Six types de modèles appliqués aux régions où ils se sont avérés être le modèle le mieux adapté. (Source : Brandt, 2007, dans « Global Oil Depletion », Section 5.1, UK Energy Research Centre, 2009)

    Figure 72 : Quelques prévisions de la production mondiale de pétrole, faites entre 1956 et 2005, qui ont donné une date pour le peak oil. (Source : Bentley and Boyle, 2008, dans « Global Oil Depletion », UK Energy Research Centre, 2009)

    Figure 73 : Composants des ressources ultimes récupérables. (Source : « Global Oil Depletion », UK Energy Research Centre, 2009)

    Figure 74 : Estimation des réserves de ressources ultimes récupérables. (Source : « Global Oil Depletion », UK Energy Research Centre, 2009)

    Figure 75 : Composantes des ressources ultimes récupérables mondiales estimées pour le pétrole conventionnel. (Source : « Global Oil Depletion », UK Energy Research Centre, 2009)

    Figure 76 : Estimations globales des ressources ultimes récupérables au cours des 70 dernières années. (source : « Global Oil Depletion », UK Energy Research Centre, 2009)

    Figure 77 : Tendances mondiales de la production pétrolière. (Source : IHS Energy, dans « Global Oil Depletion », UK Energy Research Centre, 2009)

    Figure 78 : Évolution du PIB mondial (en % annuel) de 1961 à 2018 (Source : données des comptes nationaux de la Banque mondiale et fichiers de données des comptes nationaux de l’OCDE,)

    Figure 79 : Consommations mondiales pétrolières annuelles et cumulées de 2007 à 2065 en supposant une croissance mondiale à 2 % annuelle. (Source : R. Andreoletti)

    Figure 80 : Nombre total d’éoliennes de 8 MW requis pour assurer la consommation en énergie française en 2065 en supposant une croissance annuelle de 2 %. (Source : R. Andreoletti)

    Figure 81 : Évolution du parc éolien français (en MW). (Source : SDES tableau de bord de l’éolien)

    Figure 82 : Nombre total de réacteurs nucléaires de 1 500 MW requis pour assurer la consommation en énergie française en 2065 en supposant une croissance annuelle de 2 %. (Source : R. Andreoletti)

    Figure 83 : Nombre total de réacteurs nucléaires de 8 600 MW requis pour assurer la consommation en énergie française en 2065 en supposant une croissance annuelle de 2 %. (Source : R. Andreoletti)

    Figure 84 : Nombre de nouveaux réacteurs nucléaires installables sur les sites nucléaires français existants, en fonctions des contraintes de surface, de risque sismique et de risque de non-refroidissement. (Source : R. Andreoletti)

    Figure 85 : Nombre total de panneaux solaires de 400 Wc requis pour assurer la consommation en énergie française en 2065 en supposant une croissance annuelle de 2 %. (Source : R. Andreoletti)

    Figure 86 : Part de l’habitat individuel et collectif selon la tranche d’unité urbaine au 1er janvier 2016. (Source : Insee, SOeS, estimations annuelles du parc logements au 1er janvier 2016)

    Figure 87 : Nombre total d’éoliennes de 8 MW requis pour assurer la consommation en énergie française de 2017. (Source : R. Andreoletti)

    Figures 88 : Nombre total de

    Vous aimez cet aperçu ?
    Page 1 sur 1