FILTRE À PARTICULES

Formation Produit

Direction du Service - Direction des Métiers du Réseau Centre de Formation Après-Vente

77 11 322 403

Mécanique et électricité

© Renault - Reproduction ou traduction même partielle interdite sans l’autorisation de Renault - Novembre 2003

Les informations techniques figurant dans ces documents ne peuvent être utilisées par des non spécialistes dans le domaine de la réparation automobile. Elles sont destinées à l’exécution de travaux de réparation et d’entretien des véhicules de marque RENAULT exclusivement par des professionnels de la réparation automobile ayant les compétences nécessaires pour effectuer ces travaux. RENAULT n’est en aucun cas responsable des travaux effectués, leurs auteurs en assumant seuls l’entière responsabilité. L’utilisateur des informations techniques RENAULT devra s’assurer que celles-ci correspondent à la dernière mise à jour effectuée par RENAULT. RENAULT n’assumera aucune responsabilité résultant de l’utilisation d’informations techniques ne correspondant pas à la dernière mise à jour qu’elle aura réalisée.

. . . . . . . . . . . ÉTUDE TECHNIQUE. . . . . . . . . . . . . FILTRE À PARTICULES 1 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . La régénération après-vente . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Pollution EOBD . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . La réponse de RENAULT : le filtre à particules (FAP) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . FICHE ATELIER . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les capteurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les actionneurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Schéma général du système . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . La pollution des moteurs diesel . Remplacement du FAP . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . MAINTENANCE. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Vidange moteur . . La régénération . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .SOMMAIRE SOMMAIRE 3 3 4 7 7 8 10 14 18 19 19 19 19 21 PRÉSENTATION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

.

Sulfates.1 µm. Eau. Carbone. Le problème majeur des moteurs Diesel reste les fumées (ou « particules ») visibles à l’échappement lors des fortes accélérations. Métaux. parfois liquides. et dans une faible proportion solides. Les particules naissent au cours de la combustion. 2 3 FAP-M0903O1P0001 FILTRE À PARTICULES 3 . Ceci engendre un gain important en termes de consommation de carburant et d’émissions polluantes. Que sont les particules ? Les émissions produites à l’échappement sont essentiellement gazeuses. Elles sont constituées d’un noyau de carbone qui sert de support aux différents résidus solides ou liquides environnants. La taille moyenne d’une particule est de 0. dans les zones trop riches du mélange air/carburant.PRÉSENTATION PRÉSENTATION La pollution des moteurs Diesel La réduction de la pollution automobile reste l’un des objectifs principaux pour l’avenir. 4 5 1 1 2 3 4 5 Hydrocarbures. Ceci contribue à véhiculer une image négative des moteurs Diesel. L’adoption du système d’injection common rail permet une meilleure combustion.

La forme est comparable à celle d’un catalyseur classique. Cependant. 4 FILTRE À PARTICULES . après le catalyseur d’oxydation. Des capteurs informent le calculateur du fonctionnement du système.Présentation La réponse de RENAULT : le filtre à particules (FAP) Le filtre à particules se trouve sur la ligne d’échappement. un conduit sur deux est obstrué. dans le cas du FAP. Le filtre à particules est constitué d’un monolithe en céramique spéciale imprégné de métaux précieux. permettant aux gaz d’échappement de le traverser. Entre chaque canal. le matériau imprégné est poreux.

les gaz traversent et les particules sont piégées dans les parois et au fond des canaux bouchés. On appelle cela la phase de « chargement ». Après l’opération de régénération. le filtre est de nouveau vide. une nouvelle phase de chargement commence. La régénération nécessite une température minimale de 570 °C en entrée du filtre à particules.Présentation Grâce à cette architecture. FILTRE À PARTICULES 5 . il est nécessaire de « brûler » les particules stockées dans le filtre. L’accumulation des particules dans le filtre augmente la contre-pression à l’échappement. Lorsque le seuil de chargement est atteint. C’est le rôle de la « régénération ».

.

6 Volet by-pass EGR. 9 Débitmètre d’air. 4 Moteur. 8 Volet d’admission (étouffoir). 10 Capteur de température amont filtre à particules. 11 Capteur de température aval filtre à particules. 2 Filtre à particules. 7 Refroidisseur de gaz d’échappement recyclés. 3 Turbocompresseur. 5 Vanne EGR. 12 Capteur de pression différentielle filtre à particules.ÉTUDE TECHNIQUE ÉTUDE TECHNIQUE Schéma général du système 6 5 10 7 4 1 2 11 8 3 12 FAP-M0903O1P0004 9 1 Catalyseur d’oxydation. FILTRE À PARTICULES 7 .

Le capteur de pression différentielle est placé au-dessus de la crémaillère de direction. l’accumulation des particules oppose une résistance à la sortie des gaz 8 FILTRE À PARTICULES . il est relié par des tuyaux souples aux piquages amont et aval du filtre à particules. En effet. Son rôle est d’informer le calculateur de la différence de pression entre l’entrée et la sortie du filtre à particules. et envoie un signal compris entre 0 et 5 V au calculateur par la voie 3. Ce capteur est de type piézo-résistif et sa plage de mesure s’étend de 0 à 1 bar.Étude technique Les capteurs Pression différentielle 1 2 1 Pression amont filtre à particules. 2 Pression aval filtre à particules. Il est alimenté en 5 V par les voies 1 et 2. Ceci permet d’évaluer la masse de particules contenue dans le filtre.

elle est liée au débit de gaz dans la ligne d’échappement. ∆P (mbar) 700 600 500 400 300 FAP-M0903O1P0006 200 100 Filtre plein (20 g). Deux capteurs de température placés respectivement à l’entrée et à la sortie du filtre informent le calculateur. La masse de suies est prise en compte dans la stratégie de déclenchement de la régénération. Le capteur situé à l’entrée (amont) mesure la température des gaz à la sortie du catalyseur d’oxydation. Il est repéré par un connecteur de couleur bleue. Ceci permet de savoir si la température d’amorçage du catalyseur est atteinte afin de pouvoir lancer la régénération. Température amont et aval FAP 1 2 1 Capteur de température amont FAP. 0 100 200 300 400 500 600 700 800 Q vol (m3h) En associant la pression différentielle au débit volumique de gaz d’échappement (calculé en fonction du régime. le calculateur estime la masse de particules dans le filtre.. 2 Capteur de température aval FAP. Ces capteurs sont des résistances variables de type CTN. Plus le filtre se charge. La pression différentielle ne permet pas à elle seule de déterminer la masse de particules.Étude technique d’échappement. plus la masse de particules est importante. En effet.. Sa plage de mesure s’étend de 50 °C à 1 000 °C. de la pression de suralimentation. FAP-M090301P0007 FILTRE À PARTICULES 9 . Filtre vide (1 g).).

Efficacité (%) 100 La température d’amorçage du catalyseur d’oxydation est comprise entre 130 et 150 °C.Augmenter la température des gaz d’échappement (grâce à la réaction d’oxydation) afin de permettre la régénération dans le filtre à particules. 130 150 T°C 10 FILTRE À PARTICULES . . Les actionneurs Le catalyseur d’oxydation Il possède deux fonctions principales : .) Sa plage de mesure s’étend de 200 °C à 1 000 °C. Il est repéré par un connecteur de couleur noire.Étude technique Le capteur situé à la sortie du filtre (aval) permet de contrôler le bon déroulement et la durée de la régénération. (Surveillance de l’élévation de température due à la combustion des particules.Utiliser l’oxygène présent dans les gaz d’échappement pour transformer le CO en CO2 et les HC en CO2 + H2O. Il possède un rôle primordial dans l’opération de régénération du filtre à particules.

En effet. 3 Volet by-pass. 2 Canal by-pass. 2 Un volet by-pass permet de diriger les gaz au travers du refroidisseur ou directement à l’admission. Pour un même volume. leur température élevée accélère la chauffe du moteur ce qui participe à la réduction de la pollution lors des démarrages à froid. on ne refroidit pas les gaz recyclés. La réduction de la température des gaz recyclés augmente leur masse volumique. La vanne EGR dispose d’un élément de refroidissement des gaz recyclés. 3 1 1 Poumon de commande. 2 Refroidisseur de gaz d’échappement recyclés. 3 Refroidisseur de gaz. Durant la phase de chauffe du moteur (température d’eau inférieure à 65 °C). la masse de gaz admise sera supérieure. FILTRE À PARTICULES 11 . Ceci revient à augmenter la quantité de gaz recyclés et ainsi d’améliorer la réduction des oxydes d’azote.Étude technique Recyclage des gaz d’échappement 3 1 2 1 Vanne EGR.

2 Capteur de position. le volet joue le rôle d’étouffoir évitant les vibrations du moteur. on limite l’apport d’oxygène pour diminuer la température de combustion des particules. 3 Moteur électrique à courant continu. 4 3 1 12 FILTRE À PARTICULES . 2 1 Cible magnétique du capteur. (Par exemple. 4 Électronique de commande. Volet d’air 1 Un volet d’air (1) prend place dans le conduit d’admission. les gaz traversent le refroidisseur.) A la coupure du moteur. Il est commandé en fermeture durant 1 seconde. Son rôle est de moduler l’apport d’air au moteur durant les phases de régénération et ainsi de réguler la température de combustion des particules.Étude technique La fonction by-pass est activée pneumatiquement via une électrovanne pilotée par le calculateur d’injection par une tension de 12 V. En cas d’emballement de la température dans le filtre. Lorsque l’électrovanne est commandée. lors d’un retour brutal au ralenti.

Après cette séquence la ligne reste à l’état haut si aucune défaillance n’a été détectée lors de l’apprentissage des butées.masse. FILTRE À PARTICULES 13 .alimentation. Diagnostic de la position du volet Un capteur de position magnéto résistif interne mesure le déplacement de l’engrenage du moteur.mesurer la position du volet.commander le moteur électrique. En fonction de ce signal la partie électronique pilote le moteur électrique afin d’ouvrir le volet. . .signal de commande du calculateur. Ceci permet de tester la ligne diagnostic.sortie diagnostic. . Le capteur prend comme référence la dernière valeur apprise. Le boîtier est alimenté en 12 V par les voies 1 et 2. Le calculateur d’injection envoie un signal de consigne d’ouverture en voie 3 sous la forme d’un RCO d’amplitude 10 V. le volet génère un état bas durant 800 ms. A la mise du contact. suivi d’un état haut d’1 s. . Le volet d’air dispose d’une électronique interne au boîtier permettant de : .informer le calculateur d’un dysfonctionnement. Un potentiel 8 V indique un fonctionnement correct. . Le volet envoie une information diagnostic au calculateur par la voie 4.Étude technique Le connecteur électrique du volet d’air possède 4 voies : . L’apprentissage des butées s’effectue à la coupure du moteur lorsque le volet se ferme entièrement (fonction étouffoir). En cas d’écart de position un potentiel 0 V est présent sur la ligne diagnostic.

par exemple). la température des gaz d’échappement est insuffisante pour obtenir la régénération spontanée. La combinaison du dioxyde d’azote et de l’imprégnation catalytique du FAP produit la diminution de la quantité de particules dans le filtre à partir de 350 °C (réaction catalytique).Étude technique La régénération FAP-M090301P0003bis Régénération spontanée La réaction d’oxydation dans le catalyseur produit du dioxyde d’azote (NO2). cette température n’est atteinte que lorsque le moteur est fortement sollicité (autoroute à forte charge. Lors de roulages à faible vitesse. Régénération par combustion : injection spécifique et post-injection INJECTION NORMALE INJECTION SPÉCIFIQUE PMH PMH 200° 600° Pré-injection Injection principale Pré-injection Injection principale Post-injection 14 FILTRE À PARTICULES . Pour palier à cela. Cependant. on parle alors de régénération spontanée. le calculateur d’injection dispose de plusieurs stratégies permettant d’atteindre la température nécessaire à la combustion des particules (570 °C).

Ces HC sont traités dans le catalyseur d’oxydation. le calculateur active des consommateurs électriques (moto ventilateurs de refroidissement. Lorsque la température des gaz d’échappement dépasse 570 °C. La pré-injection et l’injection principale sont décalées Une post injection intervient également après le point mort haut.une injection principale au niveau du point mort haut. afin d’augmenter la charge moteur par l’alternateur. Ceci permet au carburant de s’enflammer progressivement et ainsi de réduire les bruits de fonctionnement et les émissions polluantes.Étude technique En fonctionnement normal. il passe en mode d’injection spécifique. thermoplongeurs et lunette arrière dégivrante). De même. Lorsque le calculateur détermine qu’il devient nécessaire de régénérer le filtre à particules. ce qui a pour conséquence de générer une quantité importante de chaleur. l’EGR est désactivé. l’EGR abaisse la température de combustion ce qui ne favorise pas la régénération. Ceci contribue à la hausse de la température de combustion nécessaire à la régénération. FILTRE À PARTICULES 15 . les particules brûlent dans l’oxygène résiduel des gaz. Stratégie particulière : activation des consommateurs électriques Pour atteindre plus facilement la température de régénération. le calculateur continue d’injecter durant les phases de laché de pied. Injecter tardivement provoque énormément de HC. . Remarque Pendant cette phase. En effet. l’injection de carburant se passe en deux temps : .une pré-injection d’une faible quantité de carburant avant le point mort haut.

Étude technique Évaluation du besoin de régénérer Le calculateur évalue le besoin de régénérer en fonction de deux critères : .la distance parcourue depuis la dernière régénération. Le moteur fonctionne en mode dégradé (limitation des performances afin de réduire la production de particules) et toute régénération est interdite.après 1 000 km ou 35 g estimés en roulage urbain (vitesse moyenne supérieure à 25 km/h depuis la dernière régénération). Il est nécessaire de conduire le véhicule dans le réseau RENAULT. un message d’alerte niveau 1 s’allume au tableau de bord. FILTRE À PARTICULES À RÉGÉNÉRER Si le chargement atteint 45 g. . . Le voyant STOP s’allume (alerte niveau 2).après 500 km ou 15 g estimés en roulage extra-urbain (vitesse moyenne supérieure à 90 km/h depuis la dernière régénération). 16 FILTRE À PARTICULES . En effet. la combustion d’une quantité trop importante de particules peut provoquer un emballement de la régénération et entraîner la destruction du filtre. Le calculateur prend en compte le premier des deux seuils atteint. il y a risque de colmatage du filtre. le calculateur désactive le recyclage des gaz d’échappement afin de limiter la production de particules supplémentaires. La demande de régénération intervient : . Alertes au tableau de bord et sécurités Après 1 100 km sans possibilité de régénération (ou 37. Ce message incite le conducteur à chercher la possibilité de régénérer.la masse de particules estimée dans le filtre. Lorsque le chargement du filtre atteint 40 g (sans limite kilométrique).5 g de particules estimées).

Étude technique Schéma récapitulatif Type de roulage Pleine charge (régénération permanente) Régénération spontanée Autoroute/route (régénération aisée) Régénération commandée par le calculateur Mixte Route/ville (régénération difficile) Régénération commandée par le calculateur Régénération commandée par le calculateur Désactivation de l’EGR Alerte tableau de bord : « FAP à régénérer » Voyant STOP Mode Dégradé Interdiction de régénération FAP-M0903O1P0015 Embouteillages (régénération impossible) 15 g ou 500 km 35 g ou 1 000 km 37.5 g ou 1 100 km 40 g 45 g Niveau de chargement FILTRE À PARTICULES 17 .

Cette norme est deux fois plus sévère que la norme EURO III actuellement en vigueur. L’analyse de la pression différentielle permet de détecter un problème mécanique et d’allumer le voyant en cas de : .Étude technique Pollution/EOBD Respect des normes de pollution Polluant (g/km) EURO III EURO IV CO NOx HC + NOx Particules 0. 18 FILTRE À PARTICULES .56 0. Le filtre à particules permet d’amener le nombre de particules à un seuil non mesurable. Toute défaillance électrique sur le système provoque l’allumage du voyant MIL. .64 0. CO2 + H2O + NO La combustion des particules lors de la régénération produit du gaz carbonique (CO2).50 0. EOBD La norme EOBD Diesel rend obligatoire la surveillance du bon fonctionnement du filtre à particules.50 0.30 0.05 0.FAP troué ou absent. de l’eau (H2O) et de l’oxyde d’azote (NO).FAP colmaté.25 0.025 Le filtre à particules permet de répondre à la norme EURO IV.

MAINTENANCE Vidange moteur MAINTENANCE Le moteur G9T 600 nécessite un intervalle de vidange à 20 000 km au lieu de 30 000. FILTRE À PARTICULES 19 . il est possible de piloter une régénération par l’intermédiaire de l’outil de diagnostic CLIP. La combustion des particules génère un dégagement de fumée et d’odeur important. En effet. Remplacement du FAP RENAULT préconise le remplacement du filtre à particules tous les 90 000 km. il subsiste une infime quantité de résidus incombustibles après chaque régénération colmatant petit à petit le filtre. la quantité d’huile augmente fortement pendant l’opération à cause du phénomène de dilution. Ceci est dû à la dilution d’huile par le gasoil provoquée par les opérations de régénération. La régénération Après-Vente En cas d’intervention sur un véhicule présentant une surcharge du filtre à particules due à une impossibilité de régénérer (allumage voyant alerte niveau 2). Il est impératif d’utiliser un extracteur de fumée ou de se mettre en extérieur pendant l’opération. En effet. Cette commande permet de régénérer le filtre à particules avec le véhicule à l’arrêt. il est nécessaire de s’assurer impérativement que le niveau d’huile ne dépasse pas le repère maxi de la jauge. Avant le lancement.

il est impératif d’effectuer une vidange de l’huile moteur après toute régénération Après-Vente. De ce fait. Phase 3 : refroidissement Afin d’éviter les chocs thermiques dans le filtre à particules le moteur est maintenu au régime de ralenti accéléré de 1 500 tr/min en injection normale durant 3 minutes. Ceci permet de faire passer un flux de gaz chauds important dans le filtre afin d’éviter un refroidissement trop rapide. Il s’ensuit une augmentation du niveau d’huile après l’opération de régénération Après-Vente (jusqu’à 1 cm sur la jauge). La durée de fonctionnement en injection spécifique dépend du chargement initial du filtre mais ne peut excéder 20 minutes. Cette phase est maintenue jusqu’à ce que la température d’eau atteigne 80 °C (ou durant 3 minutes si le moteur était déjà chaud). L’injection spécifique provoque une forte dilution de l’huile. Phase 2 : passage en injection spécifique Le calculateur passe en mode d’injection spécifique (décalage et post-injection) afin d’augmenter la température des gaz et de provoquer la combustion des particules. afin d’assurer une bonne lubrification et d’éviter l’emballement du moteur par réaspiration. 20 FILTRE À PARTICULES .Maintenance La procédure de régénération comporte 3 phases : Phase 1 : chauffe Augmentation automatique du régime à 1 500 tr/min. ceci permet d’amorcer le catalyseur d’oxydation.

........ LE TECHNICIEN SERA CAPABLE DE : ..................... FILTRE À PARTICULES 21 ................................PRATIQUE ATELIER PRATIQUE ATELIER MANIPULATIONS ET MESURES A LA FIN DE L’EXERCICE..............

vous rencontrerez les symboles suivants. Demandez des instructions au formateur avant de continuer.Fiche pratique atelier Au cours des pratiques atelier. 22 FILTRE À PARTICULES . Ils vous guideront dans les opérations à réaliser. Effectuez l’opération pratique indiquée. Utilisez la documentation technique. Un point important est signalé. Fin de la pratique atelier. Répondez à la question posée.

..... .................. FILTRE À PARTICULES 23 ..................................................... Dans le menu « commande » il existe plusieurs fonctions d’effacement d’apprentissages........................................... ............ 1......................................Filtre à particules............Un véhicule RENAULT Vel Satis avec moteur G9T 600........ vous serez capable d’intervenir sur le système de filtre à particules...... Ces apprentissages doivent être réinitialisés lors du remplacement de chaque élément correspondant : ..... .... Branchez l’outil de diagnostic et rentrez en communication avec le calculateur...... Objectif pédagogique : Savoir diagnostiquer le système et effectuer une procédure de régénération après-vente. Moyens atelier : .......... Documentation technique : Note technique diagnostic du système...Fiche pratique atelier Objectif : Après avoir réalisé les opérations pratique atelier......... Visualisez la liste de tous les défauts diagnosticables et listez ceux relatifs à la fonction filtre à particules : Réponse : .................. ......... ................................. 3...............Un outil de diagnostic équipé de la fonction oscilloscope............................................ Assurez-vous de l’absence de défauts sur le calculateur............................ ......... ......................... 2......Injecteurs.........Volet d’admission d’air..........................................Vanne EGR...........

..................... ....... D’après cette masse... ................................................................................................................................................................................................................................. .................................................................................................. ......................... Effectuer un contrôle de conformité au ralenti des paramètres affichés......................Fiche pratique atelier 4.................................................................................................... Si oui...... Le véhicule utilise-t-il la calibration des injecteurs IMA ? (Utilisez les informations fournies dans l’outil de diagnostic........................................) Réponse : ........................................... Quelle est la masse de particules estimée par le calculateur ? Réponse : ................... 6.......... assurez-vous que la calibration soit correctement effectuée.................................................................. 7...................... .................................. Entrer dans le menu « test par fonction ».. ................................................................................. 8..................................................... 5......................................................... ................................................................................................................. quel est le niveau de chargement du filtre ? (faible......................................... et sélectionner « filtre à particules »........................................ ......................................................................................... 24 FILTRE À PARTICULES ......................................... ..................................................... moyen ou élevé)........................................ Réponse : .........................................

FILTRE À PARTICULES 25 . En effet. Lorsque celle-ci atteint les 600 °C. Redémarrez ensuite le moteur et le laissez tourner quelques minutes au ralenti afin de refroidir le FAP. visualisez le signal d’un injecteur sur l’oscilloscope et observer la modification de celui-ci lors du passage en injection spécifique (apparition de la post-injection). Effectuez la manipulation suivante en extérieur si possible. 10. il est possible d’interrompre la procédure de régénération une fois les manipulations terminées. il est nécessaire de couper le moteur et d’attendre le powerlatch calculateur (coupure de communication avec le calculateur). Pour cela.Fiche pratique atelier 9 Installez un oscilloscope raccordé à un des injecteurs avant de continuer. Ceci indique que la combustion des particules se produit dans le filtre. On peut noter une légère modification de la sonorité du moteur due au décalage du moment d’injection. 12. Afin d’éviter une dilution et une augmentation du niveau d’huile trop importantes. Fin de la pratique atelier. Pendant la phase de chauffe. Vérifiez le niveau d’huile moteur avant de poursuivre. la régénération génère une quantité importante de chaleur ainsi que de fortes odeurs. 11. Lancez une procédure de régénération après-vente à l’aide de l’outil de diagnostic. une fumée apparaît à l’échappement et la température aval FAP augmente (au-dessus de 200 °C). Retournez en mode diagnostic et visualisez l’augmentation de la température amont FAP.