P. 1
LE BUTEUR PDF du 11/01/2009

LE BUTEUR PDF du 11/01/2009

4.89

|Views: 360|Likes:
Publié parPDF Journal
Journal le buteur édition PDF du 11/01/2009
Journal le buteur édition PDF du 11/01/2009

More info:

Published by: PDF Journal on Jan 11, 2009
Droits d'auteur :Public Domain

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

05/10/2014

pdf

text

original

Equipe nationale

Lacen Réponse demain
DIMANCHE
JANVIER 2009

QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N°750 PRIX 20 DA

Showboy
depuis jeudi à Tizi
Sambeya
arrivera demain
Mahdia 0 - MCA 2
Ouznadji libérable

JSK

Béneyé épate Michel
«Je veux le garder, mais...»
Daïnèche et Lachkham, !

OK

USMA Mekhout, la surprise de Allik

USMH

15 ans après, Djebbar
quitte El Harrach

«Je ne supportais plus le banc»
CRB

Zeghdoud

Cordoba convoité sera retenu

USMB

Zaïm veut Boulebda

2

Le Buteur N° 750 Dimanche 11 janvier 2009

"J’ai été ému lorsque j’ai vu cette action "
"Le geste de Kanouté est révélateur de la compassion universelle à l’égard de ce qui se passe actuellement à Ghaza. En tant que Palestinien, j’ai été ému par cette action "

Diarra et Keïta défendent Kanouté

L

"Ce qu’a fait Kanouté a plus d’impact qu’un rassemblement populaire "
"C’est un geste dont tous les musulmans doivent être fiers car je crois que ce n’est pas facile pour un joueur qui évolue en Europe de manifester ses positions sur un terrain et à quelle occasion ! lors d’une rencontre de ce qui est considéré comme le meilleur championnat du monde, donc le plus médiatisé. A mon avis, ce geste a plus d’impact qu’un rassemblement populaire."

e geste de Omar Kanouté continue de faire des vagues surtout en Espagne où les gens sont partagés. Même si la majorité des Espagnols saluent le geste du joueur malien qui n’a fait que dénoncer une grossière injustice, certaines voix sur les forums des journaux s’élèvent pour critiquer le caractère politique du geste de Kanouté. Les joueurs, eux, ne se sont pas sentis concernés. Enfin presque, puisque deux des compatriotes de Kanouté, Mahamadou Diarra du Real et Seydou Keïta du Barça, qui sont également ses coéquipiers en sélection, n’ont pas hésité à le défendre. Diarra et Keïta ont, certes, refusé de dire s’ils étaient prêts à en faire de même, mais ils ont défendu leur frère du FC Séville «qui est libre d’exprimer son opinion politique sur un terrain de football», comme l’a dit Diarra. Keïta lui rappelle que «la liberté d’expression est un droit consacré en Europe et que par conséquent, Freddy (Ndlr : Kanouté) a le droit d’exprimer son opinion. Toutefois, Diarra et Keïta ne pensent pas faire comme Kanouté. «Il a sa manière de dénoncer une injustice et nous avons la nôtre», ont-il dit sans trop s’étaler sur le sujet.

«Sa réaction ne m’a pas surpris»
«Faire un geste comme ça à un niveau aussi élevé ne peut qu’honorer Kanouté. Mais je peux vous dire que personnellement, je n’ai pas été surpris, car c’est conforme aux principes de Kanouté qui a déjà fait des gestes fort significatifs au profit des musulmans, comme le fait de débourser 500 000 euros pour éviter qu’une des mosquées de Séville soit détruite. Je salue ce geste surtout que Kanouté a mis ses principes au-delà des règlements en affirmant accepter toutes les sanctions. En tout cas, Kanouté et Abou Trika sont entrés dans l’histoire»

"C’est un défenseur de l’Islam"
"Kanouté n’est pas à son premier geste du genre, il s’est distingué par le passé en affichant son amour pour l’Islam. Souvenezvous lorsqu’il a sauvé cette mosquée qu’on voulait détruire en Espagne, en déboursant de l’agent de sa poche. Je crois qu’un tel geste de sa part était prévisible car ce n’est pas seulement un grand joueur par son talent, mais c’est aussi un grand joueur car il a des principes."

«Pourtant, il déteste la politique»
«Je ne suis pas du tout surpris par le geste de Kanouté car cela lui ressemble. Lorsque j’étais en sélection du Mali, c’était parfois mon copain de chambre et je connais bien sa personnalité. C’est quelqu’un de très pieux, de très humble, qui défend toujours les causes justes. Déjà, il a créé une fondation contre la pauvreté au Mali, ce qui démontre qu’il est toujours aux côtés des faibles. Même en sélection, il est toujours à l’écoute des joueurs. Son geste mercredi passé n’est pas politique car, tel que je le connais, il déteste la politique. C’est surtout un geste humanitaire fort et pieux par compassion pour les Palestiniens.»

«Son geste est plus fort que celui d’Abou Trika»

«C’est un geste humain, pas politique»
«Kanouté est un grand bonhomme, dans tous les sens du terme. Il est connu pour son talent de footballeur, mais aussi pour son humanisme et ses positions de principe. En voyant des enfants mourir en Palestine, il a certainement ressenti l’envie de réagir à sa manière à ce qui se passe là-bas. Je ne pense pas que ce soit un geste politique. C’est tout simplement un geste humain pour montrer sa compassion à l’égard d’une population qui souffre.»

«C’est courageux de sa part»
«C’est un geste courageux et cela nous rend fier. Qu’un joueur jouissant d’une grande notoriété s’implique ainsi est très honorable. Cela dit, quand bien même ce geste nous procure de la fierté, cela ne règle pas le problème pour autant car c’est aux hommes politiques d’agir sur le terrain et non pas à Kanouté ou quelqu’un d’autre. Il faut sauver les Palestiniens qui souffrent.»

«Ça fait vraiment plaisir»
«Ça fait vraiment plaisir de voir un grand joueur évoluant en Liga faire un geste aussi fort. C’est une fierté pour tous les musulmans. De par sa notoriété, son message a eu un impact international. Il a pris le risque d’être gravement sanctionné et c’est ce qui rehausse davantage son geste. Vraiment, ça fait plaisir et Kanouté mérite tout notre respect.»

«D’abord, je ne comprends pas comment on a osé le sanctionner, alors qu’il n’a fait qu’appeler à la paix. On a finalement sanctionné un appel à la paix, ce qui est anormal. Concernant le geste de Kanouté, je crois qu’il est plus fort et plus significatif que celui d’Abou Trika. Pourquoi ? D’abord parce qu’il est émane d’un non Arabe de parents mixtes, ensuite parce que Kanouté l’a fait dans l’un des championnats les plus forts et les plus médiatisés, enfin parce que Kanouté a fait ce que beaucoup de joueurs arabes n’oseraient pas faire.»

Le Buteur N° 750 Dimanche 11 janvier 2009

3

JSK

Le Nigérian Efe Showboy depuis
vendredi à Tizi
La JSK pourrait ne pas attendre l’arrivée de l’attaquant togolais pour boucler son recrutement. Comme le mercato prendra fin ce lundi à minuit, le club kabyle devrait trouver un preneur à la troisième licence africaine, que Barry Demba a libéré. Les dirigeants kabyles devraient choisir entre le Centrafricain Sembeya Boris et le Nigérian Efe Showboy. Ce jeune attaquant de 25 ans, qui a débarqué il y a une semaine à Alger sur invitation de l’Entente de Sétif pour des essais, se trouve depuis vendredi à Tizi Ouzou. Le joueur est hébergé à l’hôtel Amraoua. Selon une source sûre, proche de la direction kabyle, Efe Showboy a été proposé aux dirigeants kabyles et devrait, selon toute vraisemblance, être mis à l’essai aujourd’hui avant de décider de la suite à donner à cette piste. Comme nous l’écrivions dans ces mêmes colonnes, le Nigérian, qui a évolué en championnat d’Arménie, devait subir des essais à Sétif, mais comme l’Entente était en repos prolongé depuis son match face à l’ASO (1-1), le joueur n’a pu être testé. N’ayant

visiblement pas souhaité attendre trop longtemps, ses agents l’ont proposé à la JSK.

Il sera mis à l’essai aujourd’hui
Efe Showboy devait rencontrer, hier en fin d’après-midi, l’entraîneur Lang. Celui-ci s’est entretenu, nous dit-on hier soir, avec le joueur, histoire de faire connaissance comme il l’avait fait avec Karl Max, l’attaquant tchadien. Le Nigérian devra être mis à l’essai aujourd’hui, probablement à l’occasion de la reprise des entraînements, prévue à 15h 30. L’on ne sait pas pour le moment si le joueur s’entraînera avec le groupe ou à l’écart, mais quoi qu’il en soit, il aura deux séances, au plus, pour convaincre. A. A. A.

Arrivée hier à 9h 45
C’est hier, en milieu de la matinée, plus précisément vers 9h 45 que la délégation kabyle a atterri à l’aéroport international Houari Boumediene, en provenance de Tripoli. Le voyage a été caractérisé par une ambiance calme et très détendue.

Sambeya a eu son visa
Attendu pour jeudi, puis pour samedi, Sembeya Boris est attendu pour demain en début d’après-midi. C’est une véritable aventure qu’aura connue le joueur dont l’avion qui devait le ramener à Yaoundé a atterri en catastrophe à Brazzaville, en RD Congo, à cause d’une panne technique. C’est la raison pour laquelle, le joueur ne s’est pas présenté à Alger à la date initiale. Heureusement, qu’il n’a pas perdu son temps, puisqu’il devra se faire délivrer un visa d’entrée en Algérie ce matin par le consulat d’Algérie à Brazzaville. Il transitera par Casablanca Sembeya Boris devra, si l’on se fie au dernier plan de vol, embarquer aujourd’hui en fin de journée pour Casablanca où il passera la nuit pour n’arriver à Alger que demain en début d’après-midi. Seulement, le fait que le joueur se présente avec trois jours de retard risquerait de compliquer un peu son recrutement, vu que le staff technique kabyle n’aura pas suffisamment de temps pour le mettre à l’essai, à moins qu’on décide de le faire signer directement. Il est vrai que sur le papier, le joueur présente un profil intéressant, mais les dirigeants kabyles voudraient d’abord le juger sur pièce avant de prendre une décision. Ce qui n’est pas très évident, compte tenu du fait que le dernier délai de dépôt des dossiers est fixé à demain minuit. C’est dire que le temps presse et les Kabyles devraient boucler le recrutement à temps. A. A. A.

Reprise aujourd’hui
Les Canaris ne bénéficieront pas d’une journée de repos. En effet, l’entraîneur en chef, Jean Christian Lang, a programmé la séance de reprise pour aujourd’hui. L’entraînement débutera en milieu d’après-midi, vers 15h 30.

Bensaïd
«Ce but est ma réponse à ceux qui ont douté de moi» «Ce but est ma réponse à ceux qui ont douté de moi»
Quelle valeur a-t-il à vos yeux ce but que vous avez inscrit aujourd’hui, (entretien réalisé jeudi, ndlr) ? J’en ai marqué des buts dans ma carrière… Des buts plus décisifs, mais celui-ci à une saveur particulière. Après tout ce que j’ai traversé ces deux derniers mois, c’est très rassurant pour moi de marquer, de prouver que je suis encore là. Il était question d’un départ, puis je suis resté. En même temps, beaucoup de choses se sont passées. Ce but, c’est ma réponse à tous ceux qui ont douté de moi. Avant le match, vous nous disiez vouloir prouver que vous n’étiez pas fini ; ce but en est-il la preuve ? Je pense qu’il me reste encore du chemin à faire, mais ce but confirme que je suis sur la bonne voie. Ça prouve que je peux encore donner, pour peu qu’on continue à me faire confiance. Avant ce but, vous avez raté une franche occasion ; vous aviez pourtant fait le plus dur … Je le croyais moi aussi. Le centre de Boukria était trop parfait. J’ai bien réussi mon contrôle, mais je pense avoir trop croisé mon tir, c’est pour ça que j’ai loupé le cadre. J’avoue que je m’en suis beaucoup voulu sur le coup. Heureusement qu’il y avait eu ce but par la suite qui m’a fait oublier toute ma frustration. N’avez-vous pas douté à un moment ou un autre du match ? Non, je suis resté concentré. Un attaquant, c’est de la persévérance et de la patience. Je pense que j’ai su allier ces deux qualités lors de ce match, chose qui m’a permis de finir buteur. Entretien réalisé par Achour Aït Ali

4

Le Buteur N° 750 Dimanche 11 janvier 2009

JSK

Belaoued a la phobie des atterrissages

«Maintenant, nous devons penser à l’ASO»
Que retenez-vous de cette rencontre face à l’Ittihad de Tripoli ? En revoyant le match de demifinale et celui de jeudi passé, je dirai que nous aurions pu atteindre la finale de cette compétition, mais je suis tout de même satisfait de cette rencontre face aux Libyens. Nous avons honoré dignement les couleurs de notre pays et ceux de la JSK en particulier. Je dirai aussi que ces rencontres sont très bénéfiques pour nous, en vue des prochaines échéances qui nous attendent ; à commencer par la coupe d’Algérie le week-end prochain. Revenons à la physionomie de cette rencontre face à l’Ittihad, on a vu deux mi-temps complètement différentes ; un commentaire ? Exact. Il est vrai qu’en première période nous n’avons pas été à la hauteur. Mais je dirai que c’est tout à fait normal, vu que nous avons évolué à l’extérieur. Nous étions dans l’obligation de ne pas nous exposer trop en avant. Par la suite, nous avons repris les choses en mains en seconde période. Même si notre égalisation n’est venue qu’à 10’ de la fin, le plus important c’est d’avoir pu décrocher le nul à l’extérieur. Qu’on nous accorde la troisième place ou pas, pour nous, nous avons fait le match qu’il fallait. Un mot sur le remaniement de l’effectif ? Je dirai que c’est l’un des points positifs de ce match. Bien que les joueurs alignés ne bénéficient pas d’un grand temps de jeu, ils ont prouvé qu’ils ont de grandes qualités. J’estime que cette rencontre leur permettra de gagner en confiance. C’est sans doute une grande satisfac-

Achiou

Ayache Belaoued est une personne qui n’aime pas trop les déplacements par avion. En effet, l’attaquant kabyle a la phobie des avions, notamment lors des atterrissages. C’est ce que nous avons remarqué juste avant que l’appareil ne se pose sur l’aéroport d’Alger.

L’ambassadeur aux petits soins avec la délégation kabyle

Les joueurs de la JSK, ainsi que les dirigeants, ont été très satisfaits de l’accueil qui leur a été réservé durant leur séjour à Tripoli. D’ailleurs, même hier matin, soit le jour du retour à Alger, son Excellence, Mr l’Ambassadeur avait pris le soin d’être présent à l’aéroport, tôt dans la matinée, afin de faciliter les démarches administratives à la délégation kabyle.

Un long sommeil pour Asuka

Durant tout le voyage, l’attaquant de la JSK, Izu Asuka, est tombé dans un sommeil profond. D’ailleurs, il a montré qu’il était un accro du sommeil puisqu’il a fait de même dans les vestiaires du stade, le jour de la rencontre.

tion pour le staff, car cela va lui permettre d’avoir une meilleure idée sur l’ensemble de l’effectif. En tout cas, le manque de compétition ne s’est pas fait ressentir. Pourtant, nous avons vu qu’il existait une bonne entente entre les joueurs sur le terrain, comment expliquez-vous cela ? Je dirai que le fait d’évoluer avec de jeunes joueurs facilite la tâche. Personnellement, je n’ai pas trouvé des difficultés pour faire passer mon message sur le terrain. Ce sont des jeunes qui ont une grande carrière devant eux. Je dirai aussi, qu’en tant que cadre, j’ai senti cette responsabilité sur le terrain. Et je suis même prêt à les aider dans l’avenir. L’entraîneur d’Al Ittihad s’est

dit très séduit par vos qualités sur le terrain, un commentaire ? Je dirai qu’il n’y avait pas que Achiou qui a fait une bonne prestation. L’ensemble des joueurs ont été à la hauteur. Sauf que dans le poste que j’occupe, il est normal que je sois le plus sollicité, car mon rôle consiste à distribuer les balles. C’est pour cela que j’ai paru plus actif sur le terrain. Estimez-vous que ce nul en Libye pourra booster votre moral en prévision de la prochaine rencontre de coupe ? Bien sûr que oui. Le moral est au beau fixe après cette belle prestation en Coupe nord-africaine. Je dirai aussi, qu’en ce qui concerne les joueurs, ils ont quelque peu récupéré. Ce qui

nous rendra encore plus solides. Toutefois, nous allons remettre les pieds sur terre afin d’être bien concentrés sur la rencontre de jeudi prochain face à l’ASO. Comment appréhendez-vous ce match ? Un match de coupe ne ressemble jamais à une rencontre de championnat. Tout ce qui est à élimination directe est crucial et peu paraître parfois injuste. C’est pour cela que j’estime que nous devons rester très vigilants, et l’équipe qui tiendra les 90 minutes sera récompensée. Nous disposons d’un volume de temps de jeu assez important, et j’estime que c’est ce paramètre qui fera la différence. Entretien réalisé par A. S.

JSK – ASO au stade de Koléa

Les Canaris auraient préféré Tchaker
Le match des 32es de finale de la coupe d’Algérie contre l’ASO se tiendra finalement au stade de Koléa. C’est la Ligue nationale de football qui a choisi le lieu du déroulement de ce match. Du côté des Canaris, on reste quelque peu anxieux. D’après l’entraîneur Lang, le stade de Blida aurait été le lieu idéal pour jouer ce match de coupe. C’est le même discours tenu par les joueurs, qui estiment que la pelouse de Tchaker est la plus adéquate pour développer leur jeu. Toutefois, les joueurs de la JSK devront s’y faire.

Lang

«Nous sommes obligés de nous soumettre à la décision»
Interrogé sur le lieu du déroulement du match de coupe face à l’ASO, l’entraîneur des Canaris, Jean Christian Lang, nous dira : «Je ne vous cache pas que nous aurions aimé jouer dans sur un terrain plus spacieux qui conviendrait le plus avec notre style de jeu. Je sais que le stade de Blida aurait été le plus adéquat pour nous. Toutefois, nous sommes obligés de nous soumettre à la décision de la Ligue et d’aller jouer ce match à Koléa quelles que soit les conséquences. Nous allons faire de notre mieux afin de passer ce tour.» A. A. A.

Le Buteur N° 750 Dimanche 11 janvier 2009

5

JSK

Il a rejoué un an après Belaouad, la résurrection

C

e 8 janvier est à marquer d’une pierre blanche pour Ayache Belaouad qui vient de rejouer après être résté éloigné de la compétition un an durant. «Ce 12, j’aurai bouclé un an !» a insisté l’ex-Blidéen. Le joueur a passé 12 longs mois à soigner une fracture au tibiapéroné. «Pour quelqu’un qui revient d’une si longue convalescence, je dis bravo !», a commenté l’entraîneur Lang à la fin du match. Belaouad vient de disputer son premier match officiel avec la JSK. Jusque-là, il ne s’était contenté que d’entraînements et

de matches d’application qui étaient loin d’assouvir sa soif de la compétition. «J’étais quelque peu déçu lorsque le coach a annoncé le onze rentrant. Au fond de moi-même, j’espérai en faire partie, du moment que le match était sans enjeu majeur, mais cette déception s’est vite dissipée dès qu’il m’a demandé d’accélérer les échauffements. Là, j’ai senti que mon cœur battait très très fort !», confiait le joueur à la fin du match. D’habitude introverti, trop peut-être au goût de certains, au point où ça lui arrive de passer inaperçu dans le groupe, Belaouad avait le visage éclairé, le

sourire en banane. C’est certain, le joueur venait de renaître, sportivement s’entend. «Je ne peux décrire ce que je ressens. Tout ce que je sais c’est que j’ai attendu ce moment avec impatience. 12 mois, c’est pénible. Et quand vous débarquez dans un grand club en traînant une blessure aussi grave, la pression est plus pesante. Heureusement, j’ai su être patient en sachant gérer tout ça.» Sur l’ensemble du temps qu’il avait passé sur le terrain, on ne dira pas que Belaouad a cassé la baraque, mais il était clair dans son toucher de balle, sa conduite et ses accélérations, qu’il a de

la qualité. «Si vous avez remarqué, il a une course chaloupée. Il boite encore et c’est normal chez un joueur qui revient d’une aussi longue convalescence. Il devra se débarrasser de ça, car c’est dans sa tête que ça se passe. Après, il faudra qu’il pense à rattraper son retard sur le plan physique, muscler un peu le haut du corps. C’est important et vous verrez que ça ira beaucoup mieux pour lui», estimait l’entraîneur Lang. «Ça va venir !», a dit pour sa part le joueur. Attendons pour voir. A. A. A.

Ça vous fait quoi de rejouer après une si longue absence ? Du bonheur. Que du bonheur ! Ce moment, je l’ai attendu avec impatience. Douze mois, c’est pénible. Et quand vous débarquez dans un grand club en traînant une blessure, la pression est plus pesante. Heureusement que j’ai su gérer tout ça. Dieu merci, tout ça, fait partie désormais du passé. L’avenir est devant moi. Et franchement, je n’ai pas envie de regarder derrière. Je n’oublierai pas de sitôt ce que j’ai enduré. Mais ceci va me donner la force de rebondir le plus tôt possible. Qu’est-ce que vous avez ressenti au moment de faire votre rentrée ?

«Je me sens renaître»

Une grande émotion. Dès que le coach m’a demandé d’accélérer les échauffements, mon cœur battait très très fort ! Ne vous sentez-vous pas renaître après cette longue absence ? Ce 12 du mois, je bouclerai un an ! Qu’est-ce que ça a été long. Je me sens renaître, en effet. C’est fou, mais je ressens une telle joie… Comment vous êtes-vous senti durant le temps que vous avez passé sur le terrain ? Pas trop mal ! Il ne m’a pas fallu beaucoup de temps pour entrer dans le match. J’ai bien saisi les consignes et je savais ce qu’on attendait de moi. Après, il m’a fallu, c’est vrai, un peu de temps pour retrouver mes repères, mais par la suite, j’ai mis les bouchées doubles. J’avais donné tout ce que j’avais dans les tripes. Il me tenait à cœur de réussir mon retour. Entretien réalisé par Achour Aït Ali

Azuka
En plus de Faouzi Chaouchi et Nouri Ouznadji suspendus, l’entraîneur JeanChristian Lang devra composer sans son attaquant nigérian, Izu Azuka, ce jeudi face à l’ASO, pour le compte des 32 es de finales de la Coupe d’Algérie. L’attaquant de la JSK souffre, en effet, d’une blessure à la cheville gauche et devra, du coup, faire l’impasse sur ladite rencontre. Trois défections de taille du côté des kabyles, qui auraient sans doute aimé disposer de tous leurs atouts pour cette rencontre couperet. Bensaïd, qui a réussi son retour à la compétition en signant un but face à Al Itihad de Tripoli en match de classement de la Coupe nord-africaine, pourrait être reconduit ce jeudi. Derrag reste

PUB

out

face à l’ASO
ce sont les aléas du football. On n’y peut rien. A partir de là, on doit s’adapter avec nos propres moyens. Il y a un groupe déjà en place avec un bon état d’esprit et c’est le plus important à mes yeux. Après, on pourra toujours remplacer untel par untel.» Expliquera le coach Lang que nous avons interrogé à ce sujet.

La CNEP-Banque informe ses épargnants postulants que la date limite de dépôt concernant la vente de 315 logements «Hai El Badr» Kouba - Alger est prorogée au jeudi 15 janvier 2009

«Je dois me ménager un peu»
Interrogé, Izu Azuka, dans un français approximatif, dit devoir ménager un peu sa blessure. «Ça me fait toujours mal. Je pense avoir forcé un peu lors de la dernière rencontre. Il va falloir que je me ménage un peu. Je vais me reposer», a-t-il déclaré. A. A. A.

aussi un sérieux prétendant à une place dans le onze de départ. «C’est vrai que j’aurais aimé disposer de tout le monde, mais

Anept n°747811

6

Le Buteur N° 750 Dimanche 11 janvier 2009

MCA
De notre envoyé spécial à Sousse : Hamza Rahmouni

Benhamou, Hadjadj et Khenniche, les inséparables
Mohamed Benhamou, Fodil Hadjadj et Farès Khenniche sont devenus l’espace d’un stage trois complices inséparables. Une solide amitié semble se tisser entre ces joueurs, surtout entre Benhamou et Khenniche.

Le Mouloudia tranche pour le recrutement
A cinq jours de la clôture de ce mercato d’hiver, le Mouloudia n’a recruté que deux joueurs: Sofiane Bencharif, l’ex-attaquant du FC Toulon, et Farès Khenniche, le pur produit de l’US Créteil annoncé en grande pompe au vieux club algérois. Donc, près avoir testé plusieurs éléments au cours de ce court stage de préparation à Sousse, assimilé à un véritable casting, les Algérois ont décidé de passer à la vitesse supérieure dans la perspective de renforcer leur effectif dans les postes ciblés, la priorité restant sans conteste le recrutement d’un buteur. Afin de parer à toute mauvaise surprise, l’entraîneur du Mouloudia a décidé de prendre les choses en main et de trancher sur les trois autres joueurs à recrute. Il l’a fait savoir au président Amrous et les deux hommes n’ont pas trouvé de difficulté à se mettre sur la même longueur d’onde.

«Il est prématuré de parler du match du CRB»
Fodil Hadjadj a retrouvé la joie des terrains à l'occasion du match amical que le Mouloudia a livré face aux Tunisiens du CS Sfax jeudi passé. En effet, le milieu de terrain mouloudéen n'a plus joué la moindre minute depuis le derby contre l'USMA. Après ce jour-là, Hadjadj a passé une période difficile psychologiquement suite à la nonrégularisation de sa situation financière, mais qui ne l’aura pas empêché pour autant de fournir la prestation de premier ordre dont il a gratifié les présents jeudi dernier face aux Sfaxiens.
Vous avez retrouvé le terrain après une longue période d'absence, précisément depuis le derby face à l'USMA joué le 1er décembre dernier ; un petit commentaire ? Oui, c'est vrai. Je n'ai pas joué la moindre minute depuis le match contre l'USMA, puisque face à Saida, j'étais sur le banc de touche. Je ne vous cache pas que je suis vraiment heureux d'avoir retrouvé les terrains. Peut-on avoir votre avis sur ce match ? C'était un match très difficile, du fait qu'on voulait faire un bon résultat pour être bien psychologiquement dans les prochains jours. Malheureusement, on a perdu. Je pense que ce résultat ne reflète pas la physionomie de la rencontre. On a affronté un très bon adversaire qui joue bien au ballon et qui possède des éléments talentueux. Malgré cela, on a fait le match qu'il fallait. On a même essayé de gagner. Mais c'est un match amical, le plus important, c'était la manière de jouer. Etes-vous satisfait de votre prestation contre Sfax ? Oui, bien sûr. Je suis entièrement satisfait de ma prestation. Je pense que je n'ai pas été mauvais sur le terrain, tout comme mes coéquipiers d’ailleurs. Au milieu, il existe une grande concurrence ; ne craignez-vous pas pour votre place ? Non, pas du tout. La concurrence est loyale au Mouloudia. Chaque joueur veut jouer et ceci est un droit pour moi. Cela dit, le dernier mot revient à l'entraîneur qui est le seul responsable du volet technique. On est dans l'obligation de respecter la décision de notre entraîneur et celui qui est appelé à jouer aura l’obligation d’apporter un plus à l'équipe. En tout cas, une phase retour assez difficile vous attend… Ah, oui. La phase retour s'annonce très difficile pour nous puisqu'on n'est jamais à l'abri des mauvaises surprises. Il faut travailler sérieusement pour tenir le coup durant cette phase retour, parce qu'il y aura des équipes qui vont jouer pour éviter la relégation et d'autres les premières places. Il faudra négocier match par match pour ne pas tomber dans le piège des années précédentes. Pour conclure, on voudrait avoir votre avis sur le tirage au sort de la coupe ? Ecoutez, l'expérience de la saison passée dans cette épreuve m'a donné beaucoup de leçons. Je n'oublierais jamais ce fameux match contre El Ouenza. On s'est fait éliminer par nous-même parce qu'on avait sousestimé l'adversaire. Pour cette saison, je pense qu'il faudra restés concentrés pour battre cette équipe de Aïn D’hab. Si c’est le cas, vous serez mis en opposition avec le CRB au tour suivant ; qu’en pensez-vous ? Je pense qu’il est prématuré de parler de cette rencontre tant qu’on n’aura pas passé le cap des 32es de finale. Entretien réalisé par Hamza R.

Hadjadj

Daïnèche pour renforcer la défense
Les dirigeants du Mouloudia ont décidé d’abandonner l’option Alassane avec lequel ils sont même entrés en négociations. Daïnèche est revenu à la charge et a exprimé ouvertement son souhait d’évoluer sous le maillot du MCA. Attendu hier à Sousse comme il nous l’a déclaré lui-même vendredi dernier, le joueur émigré aura une première entrevue avec Alain Michel avant de passer à l’ultime étape des négociations avec les dirigeants. D’ailleurs, ces derniers ont été rassurés par le coach qui a dit qu’il saurait le persuader de signer au profit du vieux club algérois. Michel le voit déjà comme le futur patron de sa défense.

La deuxième licence étrangère à Lachkham
Si le Mouloudia a décidé d’engager Nacer Daïnèche, la quatrième recrue ne sera autre que le Tunisien Chakib Lachkham qui a convaincu Alain Michel à l’occasion du dernier match qu’il a disputé avec le MCA. Les dirigeants du club se sont mis d’accord sur les modalités du transfert avec son manager. Si tout va bien, l’ex-sociétaire de l’ES Tunis sera le deuxième joueur étranger recruté à la faveur de ce mercato. De son côté, Alain Michel a donné son accord pour ce recrutement pour la simple raison qu’il compte sur lui pour remplacer Chérif Touré dans le compartiment du milieu.

Bencharif pense déjà au derby face à l'USMA
Sofiane Bencharif pense déjà au grand derby de la capitale contre l'USMA. En effet, il veut à tout prix découvrir l'ambiance folle qui règne dans les gradins du 5-Juillet. Les joueurs lui ont dit beaucoup de choses de ce match tant attendu.

Zeddam respire la forme

Les joueurs auront bientôt leur deuxième tranche

L

Selon une source bien informée, les coéquipiers de Fayçal Badji percevront la deuxième tranche de leur prime de signature juste après leur retour à Alger. Ainsi, le problème d'argent va être réglé de manière définitive.

3 joueurs ont raté le stage
Trois joueurs ont raté le stage de préparation de Sousse. Il s'agit de Yacine Hamadou, Sofiane Bencharif et même Farès Khenniche qui a contracté une blessure à la cuisse mardi denier. En principe, les deux premiers cités doivent reprendre bientôt.

e libero du Mouloudia, Hamza Zeddam, se trouve en excellente forme durant ce stage. Le joueur nous a déclaré, il y a quelque temps, qu’il allait vite retrouver la forme et surtout réussir à s'adapter à son nouvel environnement. Au fil du temps, cela tend à se confirmer. Avant la fin de la phase aller, on avait vu un Zeddam très rassurant derrière. Face à la JSK, par exemple, l'exSétifien avait fourni une prestation de premier ordre. Les supporters se sont même interrogés sur le niveau réel de ce joueur qui n'arrivait pas à séduire depuis sa venue. On se souvient de la façon avec laquelle il a été expulsé contre la JSMB à Béjaïa. Un carton rouge qui avait changé complètement la physionomie de la rencontre, puisque les Vert et Rouge, qui tenaient leur match, ont fini par craquer dans les sept dernières minutes. Ce jour-là, on lui avait imputé cette défaite amère et inattendue. Opiniâtre, le joueur a continué à s'entraîner le plus normalement du monde avec le groupe. A force de travail, il est revenu à son meilleur niveau. D'ailleurs, son retour au premier plan a beaucoup soulagé l'entraîneur Michel qui songeait sérieusement à recruter deux libéros. Maintenant, Michel semble avoir trouvé la bonne formule pour résussir dans son recrutement de mercato. Ainsi, on ne fera venir que Nasser Daïnèche dans l'axe, alors qu'Alassane ne sera pas retenu.

Ouchraï, Bénie ou Prince Bello pour boucler l’opération
Si les dirigeants du MCA se sont décidés en ce qui concerne l’engagement de Daïnèche et Lachkham, il leur reste néanmoins à trancher au sujet du cinquième joueur qui viendra renforcer l’équipe et boucler ainsi le recrutement de ce mercato d’hiver. Une source digne de foi nous a confié que les dirigeants vont opter pour l’un des trois attaquants avec lesquels ils étaient en contact, à savoir l’émigré Mohand Ouchraï, l’Ivoirien Jean-Marc Béneyé, qui se trouve déjà sur place à Sousse, et le Nigerian Prince Kébir Bello qui était attendu hier, selon les dirigeants du MCA. Pour ce qui est du premier cité, il devait être supervisé hier à Tunis par l’entraîneur adjoint qui était accompagné de Sid Ali Aouf. Quant à Béneyé, Michel a eu l’opportunité de le voir à l’œuvre hier, alors que pour le Nigérian, ce dernier a pris attache directement avec le technicien français pour lui annoncer sa venue. Un seul de ces trois joueurs bénéficiera donc de la troisième licence étrangère, même si, au Mouloudia, Prince Bello est attendu comme le messie. Kamel M.

Lors des deux rencontres amicales disputées jusqu'à présent à Sousse, Hamza Zeddam a montré de belles choses à la grande joie du staff technique. Une bonne nouvelle pour les supporters du Mouloudia qui n'avaient pas caché leur inquiétude en voyant la perméabilité de la défense mouloudéenne qui aura encaissé 22 buts en 17 matches de phase aller. D'ailleurs, même l'attaquant sfaxien, Haïckal Guemamdia, n'a pas tari d'éloges sur Zeddam. «Celui qui porte le numéro 25 est bon», nous a-t-il déclaré à la fin du match entre les deux équipes jeudi dernier. H. R.

Le Buteur N° 750 Dimanche 11 janvier 2009

7

MCA
De notre envoyé spécial à Sousse : Hamza Rahmouni

Belghomari

pourrait être prêté au MCO
«Sincèrement, je ne sais pas quoi faire. Bon, les dirigeants m’ont demandé de partir en stage avec l’équipe à Sousse en attendant», déclarait Safi Belghomari dans nos colonnes dernièrement. Il faut dire que le joueur ne sait plus sur quel pied danser. Il vit une situation très difficile sur le plan psychologique à cause de certains problèmes familiaux. Pour cela, le joueur a songé il n’y a pas si longtemps à rejoindre le Mouloudia d’Oran afin de se rapprocher de sa famille. Les contacts entre la direction du MCO et l’attaquant mouloudéen ne datent pas d’aujourd’hui, mais depuis plus d’un mois et demi. L’intéressant challenge du MCO, qui reste l’accession parmi l’élite, a poussé ses dirigeants à prendre attache avec le joueur afin de résoudre le problème de la ligne d’attaque hamraouie. La direction du vieux club algérois avait refusé catégoriquement toute proposition dans un premier temps du moment que le joueur est un élément incontournable dans l’échiquier de Michel. Aujourd’hui, il se trouve que le joueur vit un passage à vide et pour cela la direction du Mouloudia aurait décidé de le prêter au Mouloudia d’Oran pour les six prochains mois, soit la seconde étape du championnat. Selon une source bien informée, la transaction pourrait être réglée ce lundi, c’est-à-dire après le retour du stage de Sousse. Belghomari n’est pas contre l’idée de jouer au MCO ni de rester au Mouloudia d’ailleurs. Autrement dit, la balle est dans le camp de la direction du club.

Jean-Marc Béneyé

est arrivé hier
Maghreb il n’y a pas si longtemps. Alain Michel avait demandé au manager du joueur si ce joueur pouvait venir en Tunisie pour prendre part au match d’hier contre Mahdia, ce qui a été fait. En effet, l’attaquant ivoirien a rallié l’hôtel El Mouradi Kantaoui Club hier matin et a eu une discussion avec l’entraîneur Michel. Il faut dire que ce joueur semble être l’attaquant tant recherché par les Vert et Rouge si bien sûr il n’a pas perdu de son niveau. Le public algérien se souvient du fameux match de l’USMA contre l’EST comptant pour la Ligue des champions africaine. Ce jour-là, Béneyé portait les couleurs de l’Espérance et avait fait des misères à la défense des Rouge et Noir. Après un passage à l’EST, l’Ivoirien a rejoint le Raja de Casablanca et a fait les beaux jours de ce club. Ensuite, il optera pour Al Ahly de Benghazi, et c’est à partir de là que les ennuis du joueur ont commencé. Après avoir disputé 15 matches de championnat avec huit buts à son actif, le joueur décide de résilier son contrat.

Lachkham signera un bail de six mois

C

omme annoncé en exclusivité dans notre précédente livraison, Jean-Marc Béneyé devait arriver hier à l’hôtel El Mouradi Kantaoui Club pour effectuer des tests avec le Mouloudia d’Alger. Le manager du joueur, qui est Tunisien, a discuté avec Alain Michel dernièrement à propos de la venue de ce joueur. L’entraîneur mouloudéen n’a pas caché son intérêt pour ce joueur qui était courtisé par les plus grands clubs du

Il avait déjà été contacté par le Mouloudia
Il faut dire que ce n’est pas la première fois que Jean-Marc Béneyé reçoit un contact de la part du Mouloudia. En effet, la saison passée, sous l’ère Karcouche, le président de section Khaled Adnane s’était déplacé à Casablanca pour prendre attache avec le joueur, mais ce dernier ne pouvait pas venir après que son club ait refusé de le libérer. H. R.

«Je viens au Mouloudia pour un long bail»
On a appris que vous étiez sur le point de rallier l’hôtel El Mouradi Kantaoui Club pour rejoindre le Mouloudia ; est-ce vrai ? A vrai dire, oui. Je rejoindrai demain (hier samedi, NDLR) l’hôtel El Mouradi pour disputer un match amical avec le Mouloudia contre l’équipe de Mahdia. Qui est derrière votre contact avec le Mouloudia ? C’est mon manager. Il a même discuté avec un dirigeant et l’entraîneur. Il s’est entendu avec eux sur tous les points relatifs concernant ma venue au Mouloudia que j’espère pour un long bail. Avez-vous des informations sur le Mouloudia ? J’ai plusieurs informations sur ce club. Tout d’abord, c’est le plus grand club en Algérie et le plus populaire aussi, sans oublier qu’il a à son palmarès la Coupe d’Afrique des clubs champions. Je sais également qu’il traverse une période difficile en ce moment. Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ? Je m’appelle Jean-Marc Béneyé, Ivoirien de nationalité et je suis né en novembre 1982. Je joue en attaque. J’ai joué dans trois clubs du Maghreb. Il s’agit de l’ES Tunis, le Raja de Casablanca et Al Ahly de Benghazi. Justement, peut-on connaître les raisons qui vous ont poussé à quitter Al Ahly ? J’ai joué quinze matches de championnat sous le maillot d’Al Ahly et j’ai inscrit huit buts. J’ai décidé de le quitter parce que le niveau du championnat libyen est très faible. Dernière question, le Mouloudia vous a contacté à deux reprises, non ? Oui, c’est vrai, on m’a contacté à deux reprises. Mais le contact le plus sérieux, c’est celui de la saison passée lorsque le président de section est venu me voir au Maroc. A cette époque-là, je ne pouvais pas venir en Algérie pour des raisons personnelles. Entretien réalisé par Hamza R.

Tout dépendra de Bello et Béneyé
Selon une source bien informée, le sort de Safi Belghomari sera vite connu. En effet, si Prince Kebir Bello fait faux bond au Mouloudia et que Jean-Mark Béneyé ne convainc pas, on voit mal Alain Michel se séparer de Belghomari. En tout cas, tout sera tiré au clair après le retour de l’équipe. Hamza R.

Alassane non retenu

Le Mouloudia évite l’arnaque
Le capitaine de la sélection du Niger, Ismaïla Eragae Alassane, ne fera pas partie du groupe mouloudéen. Le défenseur nigérien n’a pas été retenu par le staff technique du Mouloudia pour insuffisance de niveau. Le joueur a disputé deux rencontres avec l’équipe, la première contre l’ES Hammam Sousse et la seconde contre le Club Sportif Sfaxien. Lors de ces deux rencontres, le joueur a montré un visage tout juste moyen. Néanmoins, impressionné par son style de jeu, Alain Michel avait déclaré dans nos colonnes : «Alassane est un très bon joueur. Athlétique, il a les capacités d’un très bon défenseur.» Cependant, le joueur allait montrer quelques carences, entre autres une forme bien en-deçà du niveau requis et qui ne lui permet donc pas d’être prêt pour la reprise de la compétition surtout qu’il en est resté à l’écart pendant plus d’un mois. Sur un autre registre, le manager du joueur, un Tunisien, a exigé la coquette somme de 70 000 euros pour un contrat… de six mois. Exigence jugée excessive par les dirigeants du Mouloudia. Selon une source bien informée, les deux parties étaient sur le point d’aboutir à un compromis, mais à la dernière minute, les Mouloudéens se sont – heureusement – rendu compte de l’inutilité de ce joueur, le club ayant besoin d’un joueur prêt à être aligné dès la reprise de la compétition. H. R.

Chakib Lachkham est en train de faire l’unanimité au sein du Mouloudia d’Alger. Sa prestation solide lors du match amical de jeudi passé face au Club Sportif Sfaxien n’a pas laissé les joueurs et les proches du club indifférents quant à son niveau. Il faut dire que pour un joueur qui n’a pas beaucoup joué depuis une saison, on peut faire un constat positif sur ses capacités. Aligné sur le flanc gauche, Lachkham a trouvé certains difficultés dans le volet tactique, du moment que c’est son premier match avec le Mouloudia, vu qu’il n’a pris part qu’à une seule séance d’entraînement. L’Espérantiste quant à lui veut coûte que coûte jouer au profit du vieux club algérois et surtout quitter la Tunisie après avoir vécu quelques problèmes. Néanmoins, tout cela dépendra des négociations entre le Mouloudia et l’ES Tunis. En effet, un dirigeant du club tunisien était attendu hier à l’hôtel El Mouradi Kantaoui Club pour négocier avec Alain Michel sur place et probablement avec Sadek Amrous au téléphone. Le manager du joueur devait lui aussi prendre part à ces discussions. A en croire une source proche du dossier, les dirigeants de l’EST refusent catégoriquement de libérer le Lachkham de manière définitive, car c’est un élément qui pourrait retrouver la forme très vite. Néanmoins, on ne s’oppose pas à son éventuel prêt au Mouloudia pour une durée de six mois. De leur côté, les dirigeants des Vert et Rouge semblent décidés à mettre le paquet pour enrôler ce joueur pétri de talents. Il est à noter que dans le cas où la transaction serait conclue, le joueur s’installera définitivement à Alger en compagnie de sa famille. Cependant, après négociations, les deux parties sont convenus d’un accord pour un prêt de six mois seulement, mais dans le cas où la direction du Mouloudia voudrait garder le joueur plus longtemps, elle devrait négocier avec son homologue de l’EST.

Il coûtera 45 000 euros
Selon une source bien informée, Chakib Lachkham coûtera au Mouloudia la somme de 45 000 euros pendant les six mois. Notre source ajoute que le manager du joueur a négocié avec les dirigeants du Mouloudia que et les deux parties se sont entendues sur ce montant qui reste dans les cordes mouloudéennes.

El Hadji Fofana ne viendra pas
Le meilleur buteur du championnat guinéen de football, El Hadji Fofana, ne viendra pas au Mouloudia pour effectuer des essais. En effet, l’attaquant de Hafia Conakry n’aura pas assez de temps pour récupérer son visa et venir en Algérie, du moment que le mercato prend fin ce jeudi.

«Je veux signer définitivement au Mouloudia»
« Je veux signer au Mouloudia de manière définitive. Je veux jouer pour ce grand club. J’espère que les négociations vont aboutir entre les dirigeants de l’EST et du MCA», nous a déclaré Lachkham hier. H. R.

8

Le Buteur N° 750 Dimanche 11 janvier 2009

MCA
De notre envoyé spécial à Sousse : Hamza Rahmouni

Belkheir me vont «Les propos de Guemamdia
Il réagit aux propos de Amrous Le manager de Prince Bello précise
Accusé par le président du MCA, Sadek Amrous, d’avoir fomenté l’affaire de Prince Kébir Bello, le manager du joueur n’a pas manqué de réagir pour apporter des précisions à ce sujet «Je tiens à préciser que mon ami et moi sommes les deux managers de Prince Kébir Bello, avec lequel nous avons signé un contrat de deux années. Et je me demande comment il m’accuse d’avoir fomenté un problème alors que c’est dans mon intérêt de transférer le joueur au MCA. Je tiens d’ailleurs à vous confirmer que Alain Michel a bel et bien proposé à Prince Kébir Bello de le transférer aux Emirats. Pour ce qui est des deux mille dollars qui représentent la caution que Prince Kébir Bello doit payer pour récupérer le passeport, sachez que je peux même payer plus ; mais là aussi il s’agit d’une question de principe et j’ai laissé la balle dans la camp des dirigeants du MCA. Cette somme représente à peine vingt millions de centimes, et si Amrous voulait bien des services du joueur il n’avait qu’à régler le problème d’une manière ou d’une autre. Car si c’est moi qui doit payer la caution du joueur, donc je peux transférer Prince Kébir Bello à n’importe quel club, et pas seulement au Mouloudia», dira le manager du joueur. K. M.

droit au cœur»
Il est l'un des meilleurs joueurs du Mouloudia lors de ce stage à Sousse. Abdennour Belkheir, le jeune mouloudéen pète la forme actuellement. Il a en effet fourni deux très belles prestations lors des deux matches amicaux contre l'ES Hammam Sousse et le Club Sportif Sfaxien. Ayant disputé 140 minutes lors de cette phase aller, l'attaquant des Vert et Rouge espère jouer beaucoup plus lors de cette phase retour.
Abdennour, vous allez boucler votre stage demain (ndlr : aujourd'hui), quel est le jugement que vous pouvez apporter à ce regroupement ? A mon sens, c'est un regroupement qui a ramené du sang neuf à l'équipe. On a effectué une bonne préparation à Sousse, le programme dicté par le staff technique a été respecté à la lettre par l'ensemble des joueurs qui ont été sérieux durant toute cette période. C'est un stage positif sur tous les plans. Les joueurs ont travaillé d'arrache-pied pour être en forme lors de la reprise du championnat. Votre ultime rencontre amicale devrait ce jouer cet après-midi ; pensez-vous que le nombre des matches amicaux disputés est suffisant ? Oui, bien sûr. Si on prend en considération le nombre de jours passés à Sousse pour ce stage (9), on peut dire qu'on a joué un match chaque trois jours. Le match de cet après-midi face à El-Mahdia va servir beaucoup l'équipe sur le plan physique et technique. En ce qui vous concerne, vous avez pris part aux deux matches amicaux, peut-on avoir votre avis sur vos prestations ? Je pense que j'ai toujours accompli ma mission convenablement, que se soit lors des matches amicaux ou officiels. Lors des deux matches contre Hammam Sousse et le Club de Sfax, je pense que j'ai montré de belles choses, et c'est l'essentiel. Savez-vous que Guemamdia n'a pas tari d'éloges sur vous ? Haikal Guemamdia m'a encensé ! Ce n'est pas vrai. Sincèrement, je ne m'y attendais pas du tout, ce geste me vas droit au cœur. J'aurais aimé discuter avec lui, mais c'est vraiment dommage. Le monde du football est ainsi fait. D'après cela, on comprend que vous pouvez tenir votre place dans l'équipe titulaire ? Pourquoi pas? Je suis un joueur qui a entièrement confiance à ses qualités, je ferai de mon mieux pour aider mon club qui a traversé une période difficile ; mais maintenant, on est conscients de notre tâche qui ne sera guère facile.

Le tirage au sort de la coupe vous a été clément lors du premier tour, un avis ? L'équipe de Aïn Dehab est inconnue pour nous. Néanmoins, il faut éviter les mauvaises interprétations, des surprises peuvent survenir car les matches de coupe ne ressem-

blent jamais à ceux du championnat. La preuve, on s'est fait éliminer de la coupe d'Algérie par El-Ounza. Il faut à tout prix éviter ce scénario. Ensuite, si on se qualifie, on jouera peut-être le CRB. On sait que c'est un match important pour nous et pour nos supporters. Entretien réalisé par Hamza R.

Attafen a repris l’entraînement

NAHD Jimmy «La coupe est une compétition qui nous tient à cœur»
Comment a été votre retour en Algérie après quelques jours passés chez vous au Burkina-Faso ? J’ai essayé de me requinquer auprès de ma famille. C’est toujours très agréable de pouvoir passer du temps auprès des siens, même si j’aurais aimé rallier le pays avec une certaine somme d’argent afin de subvenir aux besoins de mes proches. Le fait de ne pas avoir perçu mon dû a un peu gâché ces retrouvailles. Avez-vous maintenu votre forme durant votre séjour au Burkina-Faso ? Absolument, je me suis entraîné chaque jour afin de rester en très bonne forme physique. En attendant le retour de vos partenaires de Tunis, qu’allez-vous faire ? Je vais m’entraîner avec les juniors, question de rester bien en jambes en attendant le retour de mes partenaires de Tunis. D’ailleurs, je crois savoir qu’ils rallieront le pays ce lundi. Comment voyez-vous la phase retour qui se profile à l’horizon ? Elle sera difficile et compliquée. Il va falloir que tout le monde se sert les coudes pour aller de l’avant, car on aimerait bien réussir une phase retour similaire à notre début de championnat. Vous aurez l’ASK au menu en coupe d’Algérie. Un mot sur ce tirage qui n’a pas été très clément pour votre équipe ? A ce niveau, il n’y a pas de grande ou petite équipe. L’ASK est un coriace adversaire qu’il faudra battre si on veut continuer l’aventure dans cette compétition qui nous tient à cœur. Vous serez face à Jean Michel Liadé que vous connaissez bien… Effectivement, Jean Michel porte le maillot de l’ASK, il y a de quoi pimenter cette affiche.

Le Nasria tient toujours à
Braham Chaouch
Alors qu’il se trouve actuellement en stage bloqué à Palm Beach, Karim Braham Chaouch intéresse toujours la direction husseindéenne qui veut l’enrôler avant la fin du mercato. Les Nahdistes ont donc quatre jours pour matérialiser ce transfert d’autant plus que l’exMouloudéen ne cache pas son envie d’évoluer à nouveau dans un club de la capitale afin de se rapprocher de sa famille.

Victime d’une grippe qui l’a cloué au lit, Billel Attafen a été soumis à un traitement de choc à base d’antibiotiques pour juguler la fièvre. Résultat des courses, le meneur de jeu husseindéen a pu reprendre hier le travail avec ses partenaires.

Shopping à Tabarka
Après une semaine très chargée, les gars du Nasria ont eu droit à une demi-journée de récupération avant-hier. C’est donc après la prière du vendredi que la majorité des joueurs ont pu se délasser dans la ville de Tabarka, à 30 km de leur lieu de regroupement.

Les dirigeants devaient le rencontrer hier
D’ailleurs, selon nos informations, les responsables nahdistes devaient rencontrer hier en toute fin d’après- midi le joueur du Mouloudia de Batna afin d’essayer de trouver un accord pour concrétiser le transfert.

Aucun autre match test au menu
Les gars du Nasria devront finalement se contenter d’un seul match test durant le stage en Tunisie. Une rencontre que les Husseindéens ont disputé jeudi passé face au CABBA, et qu’ils ont remporté sur le score de 2 à 1. Selon le staff technique, aucun autre match amical ne sera programmé d’ici la fin du regroupement qui prendra fin ce lundi.

Vous avez rallié l’Algérie en compagnie d’Edward, que pensez-vous de ce joueur ? Même si je ne le connais pas parfaitement, j’ai entendu dire qu’il avait un bon potentiel. De ce fait, il pourrait apporter un plus à l’équipe. Entretien réalisé par Tarek-Che

Toumi devra s’entretenir avec Hannachi

Il sera question de Boudjelid
Se trouvant depuis hier à Alger, le boss du Nasria, Toumi devrait s’entretenir dans les heures qui viennent avec son homologue de la JSK, Mohand Chérif Hannachi, dans le but de trouver un terrain d’entente sur le transfert de Hamza Boudjelid. Cette tentative sera la dernière pour Toumi qui mettra tout en œuvre pour faire venir l’ex-attaquant de Bordj à Hussein Dey.

Guenoun prêt à venir en aide au club
Pour venir en aide au NAHD actuellement en pleine crise financière, plusieurs anciens joueurs du club se sont réunis avant-hier. Il s’agit de Zarabi, Maïche, Zemmouri, Akkak et Guenoun. Ce dernier, ex-PDG de «FILTRANS», a promis durant la réunion en question de débourser de sa poche une substantielle somme d’argent afin de renflouer les caisses du club à condition que la transaction se fasse dans un cadre officiel.

Edward au CRB
C’est finalement au Chabab que Edward devrait atterrir après avoir été sur le point de signer au Nasria. Ce changement de cap est dû au fait que le président Toumi a refusé de l’engager. Selon certaines indiscrétions, le fait que Lahlou soit derrière la venue d’Edward a incité Toumi à faire machine arrière.

Le Buteur N° 750 Dimanche 11 janvier 2009

9

USMA
En dépit du refus d’Ifticen

Menadi recrute Doucouré et Boussefiane

O

n le disait hier, Menadi, en dépit d’un avis défavorable d’Ifticen, insistait toujours pour Boussefiane et Doucouré. Et il a fini par les avoir tous les deux. Les deux ex-Usmistes ont pris hier l’avion en direction de Annaba pour intégrer les rangs de leur nouvelle équipe. C’est officiel, les deux attaquants remplacent le noir du maillot de l’USMA par le blanc de celui de Bône. On le disait aussi, avant ce rebondissement, Boussefiane était quasi acquis pour Kouba. Comment Menadi a-t-il pu le détourner de sa destination initiale ? Rien de sorcier, ses arguments étaient les plus forts. Mais il n’y a pas que l’aspect financier qui a pesé dans la balance. Car, si sur ce plan Boussefiane y gagnerait mieux que s’il était parti au RCK, ce n’est pas tout à fait le cas pour l’USMA qui allait empocher 600 millions de centimes pour le transfert de son joueur au Raed. Pour avoir renoncé à

ce joli pactole, Allik a dû avoir autre chose en échange du côté de Annaba, bien plus intéressant. Il faut dire aussi que l’annonce de la démission de Omar Rebrab au moment où on allait conclure le transfert des deux joueurs vers Kouba a tout chamboulé. Le fait d’avoir retardé cette transaction a laissé une brèche au président de Annaba qui n’a pas hésité à s’y engouffrer. Au retour de son équipe de Tunisie, il est passé à la vitesse supérieure en mettant sur la table une belle somme pour convaincre Boussefiane et Doucouré, avant de faire autant avec Allik. Ce dernier, après avoir longtemps hésité, a fini par accepter. Cela a été fait vendredi passé en début de soirée. Après avoir passé, respectivement, quatre ans et demi et trois ans et demi chez les Rouge et Noir, Doucouré et Boussefiane mettent le cap vers l’est en direction de l’autre USMA. Ils devront entamer les entraînements aujourd’hui avec leur nouvelle équipe. B. M.

Allik aurait exigé Mekehout en échange

Les dessous d’un transfert

«Désolé pour Kouba, je n’avais pas trop le choix»

«Je souhaite une bonne année à l’USMA»
Après quatre ans et demi, Mintou Doucouré quitte l’USMA pour… une autre USMA. Il dit que cela lui fait bizarre.
Oui c’est vrai, je sais qu’il m’estime beaucoup. Il a fait beaucoup de choses pour moi, il m’a beaucoup aidé et je lui en suis reconnaissant. C’était aussi difficile pour lui, mais apparemment, lui non plus n’a pas eu le choix. Ne pensez-vous pas qu’il était temps pour vous de partir ailleurs pour pouvoir rebondir ? C’est ce que j’ai toujours pensé. A un moment, il faut aller chercher le déclic là où il se trouve. Je sentais que je ne pouvais plus avancer à l’USMA, et de ce fait, il était nécessaire pour moi d’aller ailleurs pour, justement, trouver ce stimulant et provoquer ce déclic. A Annaba, vous serez obligé d’apporter le plus qu’on attend de vous car c’est justement à cause de cela qu’on a fait appel à vous ; un commentaire ? J’en suis conscient. Je sais que cela ne va pas être facile pour moi car je sais que je dois redoubler d’efforts pour convaincre tout le monde. Pour cela, je suis vraiment motivé et je sais que je n’ai pas le droit à l’erreur ou de décevoir. Un dernier mot … Je souhaite une bonne année à l’USMA et à ses supporters. Il y a un bon groupe, il faut qu’ils se ressaisissent. Entretien réalisé par Basset M. En début de saison, l’USMA a pu racheter le contrat de Mohamed Amine Zidane de Annaba. Cet hiver, elle s’est montrée, encore une fois, intéressée par un autre joueur de l’effectif bônois, Chikh Hamidi en l’occurrence. Avant que ce dernier ne soit officiellement libéré pour les Rouge et Noir, Menadi s’était montré très réticent. Il avait fait savoir au joueur qu’il doit oublier l’USMA car, lui aurait-il indiqué, «déjà on ne m’a pas encore payé pour Zidane, alors je ne vois pas comment ils pourront payer ta lettre de libération en plus». Malgré cela, le transfert de Hamidi a été conclu, et sans échange de joueurs. Sachant qu’à ce moment-là, il n’était pas encore question que Boussefiane et Doucouré aillent à Annaba. Cela voudrait dire que l’USMA aurait réglé ses arriérés concernant le rachat du contrat de Zidane et payé la lettre de libération de Hamidi, en plus du reste de la prime de signature que le joueur n’avait pas encore encaissé à Annaba. Si cela semble clair, le départ de Doucouré, et surtout de Boussefiane, pourrait cacher un accord secret entre Allik et Menadi. Pourquoi le président de l’USMA a-t-il renoncé aux 600 millions de centimes que le RCK allait débourser pour Boussefiane et le céder à Menadi ? La question mérite d’être posée, d’autant que selon des indiscrétions, on parle d’un éventuel échange avec un autre joueur de Annaba. Nous avons pu connaître le nom de ce joueur : il s’agit de Mekehout que Allik n’a pas pu enrôler l’été dernier. On ne sait pas si le président de Annaba est d’accord, mais ce qui est sûr, c’est que Allik veut le joueur et a même évoqué le sujet avec le premier responsable bônois. On verra bien si, d’ici jeudi, les choses évolueront dans ce sens. En tout cas, il n’y a pas de fumée sans feu. B. M.

Doucouré

«Pour moi, rien n’est clair pour le moment», nous disait Boussefiane vendredi dernier, dans la matinée, au moment où sa nouvelle destination n’était pas encore fixée d’une manière officielle. Il venait d’avoir une nouvelle conversation avec Menadi durant laquelle ce dernier a tenté de le rassurer en lui faisant savoir qu’il allait tout régler avec Allik. A ce moment-là, l’option du RCK était toujours d’actualité. Mais en fin de journée, les choses se sont éclaircies pour lui. Menadi l’a appelé une nouvelle fois pour lui demander de faire ses valises et prendre l’avion pour Annaba. «C’est bon, je jouerai pour l’USMAn. Le président Menadi vient de m’appeler pour m’apprendre qu’il a conclu mon transfert avec Allik. Ils se sont mis d’accord sur tout, et pour moi, il n’y a plus de temps à perdre, je dois prendre le vol de demain pour Annaba», nous a confié Boussefiane vendredi soir, juste après avoir raccroché avec Menadi. Le désormais ex-attaquant des Rouge et Noir devra entamer les entraînements aujourd’hui avec les Bônois, tout comme son coéquipier à l’USMA, Mintou Doucouré. Concernant l’échec de son transfert au RCK, Boussefiane précise qu’il n’y est pour rien. «Comme vous le savez, je suis sous contrat avec l’USMA et je n’ai pas vraiment le pouvoir de décision. J’étais prêt à revenir à Kouba, j’ai discuté avec Oughlis, et ce dernier s’est même mis d’accord avec Allik. Je ne sais pas ce qui s’est passé après. Il y a eu la démission de Rebrab et les choses ont un peu traîné par la suite.» Le joueur a ajouté qu’entretemps Menadi est entré en course. «Je l’ai rencontré, nous avons négocié et nous nous sommes mis d’accord. A partir de ce moment, mon destin n’était pas entre mes mains. C’était à Allik de décider après avoir étudié les deux offres, et je crois que c’est Menadi qui s’est montré le plus convaincant . Maintenant je dois me préparer pour bien entamer la deuxième phase du championnat avec ma nouvelle équipe. Je garde de très bons souvenirs de mon passage à l’USMA, je remercie les supporters pour m’avoir soutenu et encouragé, et ce n’est pas une personne malintentionnée qui va altérer ma relation avec eux. Je souhaite bonne chance à l’USMA et bon courage aux joueurs», a terminé le désormais ex-attaquant des Rouge et Noir. B. M.

Confirmez-vous l’accord définitif trouvé avec Menadi ? Oui, je le confirme. Nous nous sommes mis d’accord sur tout. Et entre les deux clubs ? Là aussi, tout est normalement réglé. Les deux présidents ont trouvé un terrain d’entente. Que reste-t-il à faire ? Prendre l’avion pour Annaba. Je dois m’y rendre demain (Entretien réalisé vendredi soir ndlr) pour rejoindre ma nouvelle équipe. Cela vous fait quoi de quitter l’USMA ?

Ça fait bizarre. Je ne vous cache pas que cela fait quelque temps que je voulais changer d’air, j’étais convaincu que le mieux pour moi était de partir. Je pensais que c’était facile. Mais aujourd’hui, que c’est devenu sérieux et que je m’apprête à déménager, je me rends compte à quel point c’est difficile de quitter l’USMA. Quatre ans et demi dans cette équipe, c’est une vie quand même. Il paraît que cela n’a pas été facile non plus pour votre président de vous lâcher, non ?

Cordoba sera retenu
Jusqu’à hier matin, la décision de retenir Juan Cordoba ou non n’avait pas encore été prise. Le joueur devait encore s’entraîner avec le groupe dans l’après-midi et attendre un verdict qui tardait à tomber. Ce qu’il faut savoir dans le cas du Colombien, c’est que tous les membres du staff technique sont d’accord pour le garder. Ils auraient décelé en lui les principales qualités qu’ils cherchent chez un attaquant. Il n’y a que Allik qui n’était pas fixé. Pour quelle raison ? Il faut savoir que si Cordoba n’avait pas donné satisfaction, le président le lui aurait fait savoir jeudi dernier ; mais il ne l’a pas fait et cela n’écartait pas, par conséquent, une possibilité de le retenir. Pourquoi hésite-t-il alors pour trancher ? Une des raisons, très importante pour Allik, c’est que tant que Diarra et Doucouré ne signeront pas leurs contrats avec leurs nouveaux clubs, il ne peut pas prendre une décision définitive pour Cordoba. En effet, le président de l’USMA craint que s’il fait signer le Colombien, Diarra ou Doucouré revienne. Ce risque n’était pas encore définitivement écarté hier en milieu de journée, mais avec le transfert officiel de Doucouré à Annaba et celui quasi officiel de Diarra à Monastir, Allik a décidé d’engager Cordoba. Il ne reste donc que la signature du contrat. B. M.

10

Le Buteur N° 750 Dimanche 11 janvier 2009

DIVISION 1

CRB
Maâziz : «Je saurai saisir ma chance»
L’international espoir du Chabab, Nadjib Maâziz, a fait bonne sensation lors des rencontres amicales qu’a disputées son équipe en cette période de trêve. Son entraîneur le fait jouer régulièrement en l’associant à Mameri dans l’axe de la défense. Son président également n’a pas tari d’éloges sur lui. Il pourrait être titularisé le week-end prochain à l’occasion de la rencontre qu’opposera son équipe au NRB Tazeguert pour le compte des 32es de finale de la coupe d’Algérie.
Le stage de préparation tire à sa fin, un commentaire ? Nous avons bien travaillé durant le stage qu’on a effectué. On a multiplié les matches amicaux, le groupe se porte bien. En tout cas moi, je suis content de participer à ce genre de stage avec l’équipe première. Côtoyer des joueurs d’expérience ne peut que me réjouir. Ça va m’aider à progresser davantage. L’entraîneur vous fait confiance, de plus en plus, dans les matches amicaux… J’en suis ravi. Je remercie d’ailleurs l’entraîneur pour cette confiance qu’il a placée en moi. Pour ma part j’essaye de faire de mon mieux pour ne pas décevoir et être à la hauteur de cette confiance. Même le président Kerbadj ne tarit pas d’éloges à votre sujet, quel est votre sentiment ? Je suis vraiment vraiment touché par ses paroles. Cela me poussera à travailler davantage pour montrer qu’il n’a pas tort. Je sais que ce sera une grosse responsabilité qui pèsera lourdement sur mes épaules, mais je saurais me montrer à la hauteur des espérances placées en moi. En l’absence de Bendahmane, il est fort possible de vous voir titulaire dès le prochain match, qu’en pensez-vous ? Si je suis là, c’est pour essayer de gagner une place parmi l’effectif, c’est clair. Je suis en train de travailler et me préparer à toute éventualité, car le dernier mot revient toujours à l’entraîneur. Si jamais il fait appel à moi, j’essayerai de saisir ma chance et de montrer de quoi je suis capable sur le terrain, c’est clair. Vous aller jouer contre l’équipe de Tazeguert, une équipe de Régionale, comment voyez-vous ce match ? En coupe il n’y a pas de petites et grandes équipes. Il faut respecter notre adversaire quel que soit son calibre, et essayer de jouer pour gagner et se qualifier, bien évidemment, au prochain tour. Entretien réalisé par N. B.

MCS
«Je veux rester au MCS, je n’irai nulle part»

Léo irrite Kerbadj : «C’est un charlatan»

C

omme nous l’avons indiqué dans notre édition d’hier, le président de l’ESS, Hakim Serrar, a tenté de détourner le joueur burkinabé, Alain Nibié, avec qui le CRB est en contact. Alors qu’il est entré en Algérie mercredi dernier sur invitation de la direction du CRB, son manager, Léo, l’a emmené à Sétif et l’a proposé au club de Aïn El Fouara. Testé lors de la rencontre amicale qui a opposé l’ESS à celle de Bir El Arch, le Burkinabé n’a pas convaincu. Il a été donc libéré le jour même et est retourné à Alger. Un comportement qui a mis le président du CRB, Mahfoud Kerbadj, dans tous ses états. «Je dénonce cet acte de ce manager charlatan (Léo). Ce joueur burkinabé c’est moi qui lui ai envoyé l’invitation. Je me suis engagé même personnellement auprès du consul général d’Algérie à Ouagadougou pour lui établir le visa d’entrée en Algérie, c’était lors de la rencontre qu’on a jouée au 20-Août contre l’USMB. J’ai appelé notre consul général à Ouagadougou et lui ai demandé, de vive voix, de faciliter la tâche à ce joueur pour qu’il puisse entrer en

Algérie. Son manager m’a demandé par la suite de lui payer le billet d’avion, ce que j’ai refusé. Je lui ai demandé de le prendre en charge, et une fois retenu au CRB, je rembourserai son billet. C’est comme ça que ça se passe.»

«Ce qu’a fait Serrar est inqualifiable»
Le président Kerbadj en veut également à son homologue sétifien, Hakim Serrar. «J’ai également parlé avec Serrar, à qui j’ai demandé des explications sur ce qu’il a fait. Je lui expliqué que c’est le CRB qui lui a envoyé l’invitation pour qu’il vienne effectuer des essais chez nous, et qu’il n’avait pas à le contacter. Je ne trouve pas de mots pour qualifier ce qu’a fait Serrar. Pourtant les relations entre le CRB et l’ESS sont au beau fixe, on est presqu’une famille. Cela dit j’en veux beaucoup plus à ce soi-disant manager !»

de pardonner. «Il (Léo) n’a pas intérêt de se rendre au stade du 20-Août dorénavant. Il est d’ailleurs interdit d’accès à ce stade. Je ne veux pas le voir rôder autour du stade du 20Août, dans le cas où je le croise au stade, je le renverrai moi-même. C’est un manager charlatan, il n’est même pas agréé par la FIFA. Avec cet acte, il a perdu sa crédibilité pas seulement avec le CRB, mais avec tous les autres clubs. Je ne cesserai pas de le dénoncer.»

Tout d’abord peut-on savoir comment se déroule ce stage ? Dieu merci, tout marche à merveille. Nous travaillons dans de bonnes conditions et maintenant depuis une semaine de travail il y a une nette progression. Les deux matchs amicaux que nous avons joués nous ont fait beaucoup de bien sur tous les plans. Le président du club Belhezil nous a affirmé qu’il vous a proposé de prolonger votre contrat. Qu’avez-vous répondu ? J’ai dit au président que je ne suis pas contre le prolongement de mon contrat, mais je négocierai pour le mois de mars ou avril car je veux d’abord voir mon avenir avec mon équipe et la situation de l’équipe. Donc jusqu’a maintenant vous n’avez pas encore décidé ? Tout le monde sais que j’ai eu beaucoup de contacts et le président sait que j’ai refusé ces offres depuis le début de saison. Concernant mon avenir avec le MCS, tout dépendra de la situation de l’équipe. Le président Belhezil a affirmé que votre manager a négocié avec l’USMA ? Non c’est faux, mon manager lui a dit que plusieurs clubs veulent m’engager comme l’USMA, le MCA et d’autres encore. mais il n’y a eu aucun accord final avec ces clubs. Pourquoi vous refusez de prolonger votre contrat ? Jusqu'à maintenant, je n’ai pas pris mes deuxième et troisième tranches de la prime de signature, donc comment voulez-vous que je prolonge mon contrat. Mon dernier mot c’est que je veux rester au MCS jusqu'à la fin de saison. Entretien réalisé par Amar Bensadek

«On n’a plus besoin de Nibié»
Interrogé sur le sort du joueur burkinabé, Mahfoud Kerbadj dira : «On n’a plus besoin de lui. Sétif ne l’a pas retenu, que voulez-vous que je fasse de lui, moi. Il n’a qu’a rentré chez lui. D’ailleurs je vais demandé aux autorités compétentes de le renvoyer, puisque c’est la responsabilité du club qui est engagé tant qu’il est sur le sol algérien. Dans le cas où il lui arrivera quelque chose, c’est nous qui payerons les pots cassés.» N. B.

Belhezil demande à Ould Teguedi de prolonger
Profitant de son passage à Alger où il en a profité pour rendre visite à son équipe qui est en stage là-bas, le président Belhezil a jugé utile de prendre Ould Teguidi à part pour lui demander de prolonger son contrat d’une année. Cette initiative du boss saïdi pourrait s’expliquer par le fait que son joueur risque de se laisser tenter par les offres alléchantes que certains clubs de la capitale en profitent, vu la présence du Mauritanien entre leurs murs, pour lui faire miroiter monts et merveilles. D’après ce qu’on a pu apprendre, Ould Téguidi n’aurait pas refusé de prolonger mais ce sera en mars prochain.

«Il sera interdit d’accès au stade du 20-Août»
Le président Kerbadj semble très remonté contre Léo, à qui il n’est pas prêt

Match amical : OMR 1 - MCS 2
Vendredi dernier le MCS a joué son deuxième match amical depuis le début de son stage face cette fois à l’OMR. Durant la rencontre les camarades de Hamdoune ont montré un bon visage avec une amélioration sur le plan de jeu par rapport à leur premier match amical face à Hadjout, achevé sur le score de parité un but partout. Cette fois, les poulains de Mechiche ont pu s’imposer en faisant preuve d’abnégation pour pouvoir égaliser par l’intermédiaire de Haddad avant de porter l’estocade grâce à un deuxième but de Ouslati permettant à son équipe de s’imposer (2-1 ).

Kerbadj devait rencontrer Hanachi, hier, au sujet de Boudjelid
Toujours à la recherche d’un attaquant, les dirigeants du CRB ont mis, comme nous l’avons déjà indiqué, le nom de Hamza Boudjelid sur leurs tablettes. «Oui, je confirme que nous avons contacté Boudjelid. Ce dernier a été mis sur la liste des joueurs transférables par son club, c’est pour cela que nous nous l’avons contacté. Les joueurs qui sont sous contrats ne nous intéressent pas. Maintenant il reste de négocier sa libération avec Hannachi, qui a exigé une somme conséquente. Je dois le voir encore une deuxième fois pour essayer de le convaincre de nous le céder. J’attends seulement qu’il rentre aujourd’hui de la Libye pour qu’on puisse discuter», nous dira le premier responsable du club de Laâquiba.

Sahraoui souffre de la cheville
L’avant-centre du MCS, Lotfi Sahraoui, n’a pas joué face à l’OMR en raison de douleurs à la cheville. Même si la blessure ne paraît pas du tout méchante, le coach a préféré ne pas prendre de risque en préservant le joueur pour des échéances autrement plus importantes.

Le cas Boualam

Condoléances
Amieur paye sa n lettre de libératio tout de
C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris le décès de Ferhat Khemissa, membre fondateur et figure emblématique du CRB. En cette douloureuse circonstance le collectif du Buteur présente ses sincères condoléances à la famille du défunt et l’assure de sa profonde sympathie. Que Dieu le Tout puissant accorde au défunt sa Sainte Miséricorde et l’accueille en son vaste paradis. «A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.»

Tout dépendra d’El Moro
Concernant l’autre joueur convoité par le CRB, à savoir l’Asémiste Boualam, le président Kerbadj nous dira : " J’ai fait une proposition aux dirigeants de l’ASMO, mais tout dépendra de la décision du nouveau président El Moro qui a été élu dernièrement. Il se pourrait que ce dernier ne libère personne de son effectif. De toute façon, nous, on a fait une proposition, on attendra la réponse. " Le président revenant de l’ASMO, Mohamed El Moro, a déclaré à l’issue de son élection, que Boualam pourrait faire l’objet d’une libération à condition que le club en tire profit.

désormais libre Brahim Amieur est t, le club le CRB. En effe engagement avec son récuché des transferts a joueur mis sur le mar e. ation après l’avoir payé péré sa lettre de libér le club de son choix. t désormais rejoindre Il peu

Le Buteur N° 750 Dimanche 11 janvier 2009

11

DIVISION 1

RCK

Bouferma première recrue ?
près avoir résilié son contrat avec le club égyptien, Tersana, l’attaquant Boualem Bouferma semble bien parti pour (re) endosser le maillot vert et blanc. Le joueur a rencontré le manager général du RCK, Mohamed Chaïb, le week-end dernier, et a tout réglé avec la direction du club. Selon une source bien informée, Bouferma peut être considéré comme la première recrue du Raed, même si aucune information n’a filtrée dans ce sens, et il devait parapher son contrat hier (aujourd’hui au plus tard). « Il est vrai que j’ai rencontré Chaïb et nous avons longuement parlé de mon probable retour au RCK. Pour ma part, je reviendrai à Kouba avec plaisir. Nous avons même trouvé un accord et je n’attends que la réponse du président du club dans la mesure où Chaïb devait rencontrer aujourd’hui (ndlr : entretien réalisé samedi) ses responsables pour être fixé sur la question. Donc, si tout va bien et sauf revirement de situation, je serai bel et bien koubéen pour le reste de la saison» nous dira Bouferma. Youcef Mimoune

Mecheri : «J’ai pris mes dispositions en tant que dirigeant RCK, Sofiane Mecheri, du RCK» Le secrétaire général du
s’interroge sur les raisons qui poussent certaines personnes malintentionnées à salir son image. Après son retour de La Mecque, Mecheri a été étonné de ce qui a été rapporté à son sujet, notamment les mauvaises interprétations de ses gestes vis-à-vis de certains joueurs. «Croyez-moi, je suis déconnecté et je ne suis pas encore sur orbite. Permettez-moi d’apporter certaines précisions concernant surtout le cas de Sangaré. Je me suis rendu au stade Benhaddad pour rendre visite à l’équipe après une longue absence. Sangaré est venu me voir pour me dire qu’il n’arrivait plus à joindre le comptable de l’équipe et m’a demandé de lui remettre une certaine somme d’argent afin qu’il puisse passer une IRM. Comme j’étais le seul responsable du club présent sur les lieux, je n’ai pas hésité à lui donner la somme. Vous n’avez qu’à le lui demander. J’ai pris mes dispositions en tant que dirigeant du RCK comme je l’ai déjà fait auparavant. Donc, sans calculs et sans prétention aucune, j’ai toujours fait ce que je croyais juste pour l’équipe et personne n’a dit quoi que ce soit. En tout cas, j’ai la conscience tranquille» nous a confié Mecheri hier.

A

tête du club a engendré un du sponsoring. En effet, dans une corarrêt à tous les niveaux. Les respondance adressée aux dirigeants affaires du Raed sont blokoubéens, la première responsable de quées et rien n’avance l’exécutif communal avait ordonné depuis plus de dix jours. Ce d’enlever tous les panneaux publiciconstat a suscité l’inquiétaires qui entourent le terrain du tude des supporters qui stade Benhaddad. Selon une source désespèrent de voir leur bien informée, l’APC n’a bénéfiéquipe se renforcer à quatre cié d’aucun sou depuis la saijours de la date butoir du merson passée et exige ainsi un cato hivernal. Malgré ce pessipourcentage de l’opémisme, certains dirigeants du ration sponsoclub font semblant de bouger ring. ces jours-ci afin de faire venir

Hamadou, Belghomari et Bouazza dans la bonne voie Allik éxige Le recrutement n’avance plus certains éléments capables d’apavant la fin du mercato. Ainsi, au RCK et, au moment où nous porter un plus à l’équipe. Selon tout dépendra du verdict de 500 millions mettons sous presse, aucune des indiscrétions, trois éléments Alain Michel. Selon une source nouvelle recrue n’est enregis- pourront réintégrer le groupe proche du club, Hamadou et La présidente de l’APC, M pour libérer trée à Kouba. Cette situation koubéen d’ici à la fin de la Belghomari devront réintégrer Bounab, gestionnaire du stade de était prévisible surtout après semaine. Il s’agit des deux l’équipe koubéenne dès leur Ben Haddad, a demandé que la direc- le départ du président Omar Mouloudéens, Yacine Hamadou retour de Sousse, si bien sûr, il Boussefiane de Rebrab. Son retrait de la et Safi Belghomari, ainsi que ont l’accord de leur coach. tion du RCK lui remette sa quote-part Après avoir été refusé par l’entraîneur
L’APC veut sa quote-part
me

l’Ententiste, Feham Bouazza. Les deux premiers n’attendent que le feu vert de leur entraîneur pour rejoindre le RCK. En effet, Alain Michel devait donner son accord pour la libération de Hamadou et Belghomari au profit du Raed avant la fin du stage de Sousse. Avant cela, le président du MCA, Sadek Amrous, avait tout conclu avec le vice-président Kamel Oughlis et ils se sont même mis d’accord sur le transfert des deux joueurs

Quant au meneur de jeu de l’ESS, les responsables du Raed devront récupérer ses papiers aujourd’hui, même si certaines sources proches de Sétif nous ont confirmé que le président Hakim Serrar n’a pas l’intention de libérer son lutin. En tout cas, les dirigeants koubéens devront effectué une course contre la montre afin d’espérer renforcer leur effectif et faire en sorte de sortir leur équipe de la zone rouge.

l’USMAN, Younès Ifticen, l’attaquant, Mohamed Boussefiane, est désormais sans club même s’il a donné son accord a Kamel Oughlis qui a tout réglé avec le boss usmiste, Saïd Allik. Seulement, le transfert du joueur pourrait bel et bien tomber à l’eau dans la mesure où Allik aurait exigé une somme mirobolante pour céder son attaquant. Le boss de l’USMA avait demandé la somme de 500 millions pour remettre à Oughlis les papiers de Boussefiane. Une somme jugée excessive par la direction du RCK qui songe sérieusement à renoncer au recrutement de Boussefiane. Youcef Mimoune

MSPB
Cas Boudjelid

Ziad : «Je peux m’adapter à tous les postes»
On ne s’attendait pas à vous voir évoluer au poste de latéral gauche face à la JSK… Je joue presque à tous les postes. En plus le coach m’avait mis en confiance quand il m’avait dit qu’il prenait la responsabilité de me mettre sur le flanc gauche de la défense. Ce qui, je l’avoue, m’a rassuré et m’a permis de jouer sans contrainte. Comment vous êtes-vous senti dans ce nouveau rôle C’était un peu difficile vu le nom de l’adversaire, c’était aussi la première fois que j’évoluais à ce poste. Achiou vous a-t-il posé beaucoup de soucis ? Il n’a pas évolué tout le temps de mon côté, il a joué comme un faux ailier, mais je me suis bien occupé de lui quand il est venu de mon côté. Sur les duels aériens, je n’ai pas trop eu à m’en faire. C’est sur les ballons à terre que les petits de taille deviennent dangereux, n’est-ce pas ? Franchement, j’ai gagné tous les duels et je ne lui ai laissé aucune chance dans les balles aériennes, mais, balle au pied, j’ai rencontré quelques soucis avec Achiou. Comme vous dites, un petit gabarit est très difficile à gérer. Etes-vous satisfaits de la phase aller du MSPB ? Normalement, nous devions avoir 22 points. C’était notre objectif, mais on ne va pas faire la fine bouche, la fin de la première partie du championnat nous a permis de revenir dans le classement général et, ma foi, on va se remettre dès ce samedi au travail pour préparer la deuxième partie du championnat. Entretien réalisé par Mouloud B.

Rendezvous ZedamHanachi ce dimanche
Rendez-vous a été pris ce dimanche entre le président Hanachi et El Hadj Zedam pour discuter du prix de la lettre de libération du joueur Boudjelid. Le MSPB n’est pas la seule équipe à courtiser l’attaquant des Canaris, mis sur la liste des transférables par son club. Le NAHD et le CRB ont de leur côté contacté le joueur pour s’offrir ses services, ce qui risque de faire grimper les enchères. Mais au MSPB on compte sur les relations entre le président de la JSK et El Hadj Zedam qui a été naguère un sponsor du club kabyle lors d’une compétition africaine. Ce qui fait dire aux supporters du Boubiya que leur équipe attend le renvoi d’ascenseur.

Pas de stage pour Sidibé
Rafan Sidibé ne sera pas présent au stage d’Alger, pour la simple raison qu’il se trouve depuis quelques jours au Mali. C’est la deuxième fois qu’il est autorisé à rentrer dans son pays depuis le début de la saison.

Benamokrane en stage avec le MSPB
Toufik Benamokrane était parmi le groupe qui a fait le déplacement à Alger. Il enregistre ainsi son retour parmi l’effectif du MSPB. Son cas est un peu particulier, car il avait récupéré ses papiers contre la remise de son chèque, au mois de novembre. Il revient guéri de sa blessure

Jérôme rencontrera le MSPB à Alger
L’ivoirien Jérôme Vouemebou ne se déplacera pas à Batna pour rencontrer les dirigeants du MSPB. Il les retrouvera à Alger. Son manager l’accompagnera pour que le staff technique puisse le voir à l’œuvre. Prié de donner son avis sur les qualités de Jérôme, le coach de l’USMH aurait conseillé au MSPB d’engager le joueur. Charef avait tenté de garder Jérôme à El Harrach, par la suite il avait demandé au manager de patienter jusqu’en juillet pour un transfert

du joueur. Notre source ne nous confirme pas si Charef espérait tirer La nouvelle recrue du MSPB, le milieu offensif du à son tour quelques SAM, Zeghidi dont nous annoncions l’arrivée au bénéfices, comme club au milieu de la semaine écoulée, devrait le font un certain rejoindre sa nouvelle équipe cette semaine à nombre de nos Alger. Les dirigeants auraient récupéré ses coaches, ne nous voipapiers de transfert définitif en payant une lons pas la face, mais, somme de 40 millions sur les 80 millions, dirons certains, cela ne prix de la lettre de libération. La nous regarde pas. deuxième tranche devrait être Mouloud B. payée en mars.

Zeghidi devrait commencer cette semaine

Le MSPB a voyagé de nuit
Le Mouloudia de Batna a pris le vol de vendredi à 20 h à partir de Constantine. Il devait élire domicile sur la côte Ouest d’Alger pour un stage d’une semaine.

12

Le Buteur N° 750 Dimanche 11 janvier 2009

USMB
De notre envoyé spécial à Sousse : Slimane Baghdali

Le «SMS» d’Elimam
C’est par SMS que le boss oranais a rappelé à Benmeghith que l’offre qui lui a été faite avant son départ vers la Tunisie était toujours valable. L’enfant d’Arzew nous dira que tout dépendra de Zaïm : «J’ai retrouvé tous mes moyens et Hamouche a su me remettre en confiance. Je vais continuer pour gagner une place dans l’équipe. Bien sûr, c’est un honneur de porter le maillot du MCO, mais mon devoir est de défendre les couleurs de l’USMB.»

Hassan Ounoughi (enjtr. adjoint)

«Ce stage est une réussite»
Ounoughi est un peu le travailleur de l’ombre, au sein du staff blidéen.I l nous dira que c’est sa quinzième année dans le métier après avoir décroché son diplôme de T.S. en sport, spécialité football. Il nous confiera qu’il a fait l’essentiel de sa carrière aux côtés de Abderrahmane Bira et que Hamouche l’avait sollicité pour le seconder lors de sa prise en main de l’équipe de Blida. Nous l’avons sollicité pour nous faire une petite analyse en ce qui concerne le déroulement du stage : «Ce stage tire à sa fin et je peux vous dire d’ores et déjà qu’il a été une totale réussite. Il y avait un travail physique et technico-tactique à faire selon un programme que nous avons établi. L’état d’avancement a été respecté et cela grâce à l’assiduité des joueurs et leur grande volonté de progresser. La direction de l’hôtel a mis à notre disposition tous les moyens pédagogiques dont nous avions besoin, sur ce point nous n’avons pas du tout à nous plaindre. Je peux dire que ce stage a été une totale réussite.» Pour ce qui est du recrutement qui a été effectué, Ounoughi nous dira : «Nous avons avec nous les joueurs que nous avons ciblés. Il nous manquait des éléments à certains postes clés et ils sont, grâce aux efforts du président, avec nous. C’est avec sérénité et optimisme que nous entamerons la phase retour.» Slimane B.

Zaïm veut Boulebda
Une source proche du président de l’USMB nous a confié que des contacts ont bel et bien eu lieu, il y a de cela quelques jours, entre lui et le manager du joueur de Créteil, Boulebda. L’ ancien capé des Verts du temps de Leekens s’est dit prêt à rejoindre le club de la ville des roses.

Contacts rompus avec Salah Saïfi

Quand

SAMEDI APRÈS-MIDI, REPOS…BIEN MÉRITÉ
Il est bien mérité l’après-midi de repos qui a été accordé aux joueurs blidéens, hier, par leur entraîneur Hamouche. Ces derniers ont, dans la matinée et pour plus de trois heures durant, travaillé très dur. Un gros volume horaire a été consacré au travail foncier au cours de cette séance matinale. L’essentiel du contenu de la deuxième partie de la séance sera consacré à des exercices pour améliorer le côté technico-tactique. Beaucoup de travail sera effectué avec ballon. Vers 11h, tout le monde sera convié à rejoindre le sauna et le jaccusi de l’hôtel pour quelques instants de détente bien mérités. L’ambiance sera très détendue, avec la perspective d’avoir pour soi son après-midi.

Ezeichel
décourage
S’
il y a un joueur de l’USMB qui bénéficie d’une «véritable garde rapprochée» à El Kantaoui, c’est bien Ezeichel. Aucun des mouvements du Tchadien n’échappe à la vigilance du chef de la délégation blidéenne, Dahmane Benazout. Ce dernier, qui est à l’écoute de toutes les doléances des éléments de l’effectif, a plus particulièrement à l’œil l’international tchadien. Il faut dire que ce joueur fait l’objet de bien des convoitises. Comme nous l’avons signalé dans notre précédente édition, plusieurs clubs de renom sont intéressés par les services du joueur. Nous pouvons citer le Partisan de Belgrade, l’ES Sahel, Monastir et bien d’autres clubs encore. Tout le mond ou presque, sait que le joueur avait été sollicité par l’AS Monaco et l’O Marseille et on s’est bousculé pour le voir à l’œuvre, que ce soit sur le terrain de l’hôtel El Kantaoui, de celui d’El Kalaa ou partout où il chausse les crampons. Manifestement, Ezeichel prend le soin

Nous avons fait état dans l’une de nos précédentes éditions de contacts avancés entre la direction du club blidéen et le sociétaire du F.C Sochaux, Salah Saïfi. Ce dernier a certes rarement porté les couleurs de l’équipe fanion, mais ses dirigeants ont préféré le garder jusqu’à la fin de la saison ; donc, sa venue à Blida, tout au moins à l’occasion du présent mercato, est impossible. Slimane B.

les recruteurs
de ne jamais s’isoler et quitte rarement sa chambre, et cela pour bien monter qu’il n’a aucune envie de donner des suites aux sollicitations dont il fait l’objet.

Vendredi : terrain, salle de musculation et plage
La journée de vendredi dernier a été harassante pour les joueurs de Blida, qui, au lendemain de leur match contre El Kalaa, n’ont pas été ménagés par leur entraîneur. Dans la matinée, ils passeront près de trois heures sur le terrain attenant à l’hôtel El Kantaoui. Après le déjeuner et la sieste, quatre d’entre eux (Toual, Bellinga, Song et Chebirase) se dirigeront vers la salle de musculation, et cela sous la houlette de Ounoughi effectueront des exercices sur les différents appareils de remise en forme. Le reste de la troupe prendra la direction de la plage, et même s’il faisait un temps pour se baigner, ce sera un intense travail physique sur le sable qui les attendra.

● Youcef Toufik probablement non retenu
Le coach blidéen a qualifié la prestation de Toufik, lors du match amical face à El Kalaa, de tout juste moyenne et il n’écarte pas l’éventualité de libérer l’ex-joueur de Bulle. Cela se fera sans aucun doute si les contacts avec Boulebda, ou un autre attaquant, sont menés à bien.

Les «chemins détournés» de l’ES Sahel
Dans la soirée de mercredi, des dirigeants du club phare du Sahel Tunisien se sont déplacés à l’hôtel El Kantaoui et ont proposé au directeur de l’hôtel de se faire l’intermédiaire entre eux et les responsables blidéens pour l’organisation d’un match amical. En réalité, cette joute voulue par les responsables de l’ESS n’a aucune chance d’avoir lieu, car l’équipe tunisienne devra jouer un match de championnat ce samedi. C’est là une façon de se rapprocher du club de Blida et d’entamer, comme nous l’ont fait savoir des sources sûres, des négociations en vue d’un éventuel transfert d’Ezeichel. S. B.

● Merci, Docteur !
Les membres de la délégation blidéenne ont tenu à transmettre leurs remerciements au docteur …du MCA. En effet, c’est lui qui a totalement pris en charge Chebira pour le remettre sur pied, alors que le défenseur de l’USMB était sur le point d’être évacué sur Alger. Chebira a maintenant repris les entraînements et pourrait prendre part au prochain match face à la JSMB.

Le Buteur N° 750 Dimnche 11 janvier 2009

13

USMH

Après une carrière de quinze ans
«Ma volonté et la confiance de Charef sont le secret de ma réussite»
Abdelmalek Djeghbala, ce milieu de terrain arrivé à l’USMH l’été dernier et qui a failli ne pas être retenu dans l’effectif harrachi, est en train de briller de mille feux dans le onze de Charef au point de surprendre les amateurs de la balle ronde et en particulier les supporters de l’USMH. Pourtant, rien n’indiquait que ce joueur allait en l’espace de quelques semaines s’imposer non seulement comme un titulaire indiscutable mais aussi détrôner le jeune Naïli qui, fautil le préciser, fait partie des meilleurs éléments de l’USMH. Interrogé sur cette progression, l’enfant de Touggourt nous dira : «Je ne vous cache pas que cette progression est surtout due à la confiance qui m’a été témoignée par le coach Charef que je remercie au passage. Lui seul a cru en mes capacités et de ce fait je lui dois beaucoup pour m’avoir permis de m’illustrer», nous a déclaré le milieu de terrain Harrachi. Et d’ajouter : «Ma réussite n’est pas un secret. C’est le résultat de mes efforts et de mon sérieux. Dès que Charef m’a donné l’occasion de jouer, j’ai tout fait pour retenir son attention. Mes bonnes prestations et les encouragements du public m’ont permis de gagner en confiance.»

quitte l’USMH U
n départ du défenseur Harrachi nécessite que l’on s’y attarde un peu dans la mesure où il s’agit celui d’un élément qui a passé plus de quinze ans à l’USMH où il a été formé depuis la catégorie cadette avant d’être promu en équipe première. Lancé dans le bain, il ya dix ans par Mustapha Heddane entraineur du club Harrachi Djebbar n’a plus quitté l’équipe première de l’USMH jusqu’à ce jour. Dix ans de carrière remplies de bons et de mauvais souvenirs mais le meilleur reste incontestablement celui de la saison passée avec l’accession en première division pour laquelle il a largement contribué en participant à toutes les rencontres de championnat de super D2 . tions qui ont duré toute au long de la semaine Djebbar a finalement trouvé un accord avec les dirigeants de l’USMBA. Ainsi tout a été conclu durant le week-end entre les deux parties. Il ne restait que la lettre de libération que le joueur s’est chargé pour l’avoir.

Il a obtenu sa libération hier
Désormais c’est officiel le défenseur Djebbar a définitivement quitter l’USMH après avoir obtenu hier sa lettre de libération que les responsables de l’USMH lui ont remis à main propre après avoir eu l’accord de Boualem Charef. N. R.

Il a opté pour l’USMBA
L’information concernant les contacts de DJebbar avec l’USMBA que nous avons rapporté et publié dans notre édition de mercredi s’est finalement confirmé. On apprend en effet que ce joueur vient de quitter le club Harrachi pour rejoindre la formation de l’USMBA dont les dirigeants insistaient pour l’avoir. Les responsables de club Belabesiens qui étaient en contact permanent avec Djebbar pour l’avoir dans leur équipe ont fini par le convaincre à signer. Après des négocia-

Touahri avec l’EN espoirs
Le jeune milieu de terrain Touahri a brillé par son absence lors de la séance de la reprise, ce qui a suscité quelques interrogations parmi les supporters présents. Renseignement pris, il s’est avéré que ce joueur était retenu par le stage de l’EN espoirs qui se déroule dans un hôtel à Palm Beach, sur la côte ouest d’Alger. Le jeune Harrachi reviendra parmi le groupe à la fin du stage prévue ce mardi et rejoindra directement ses camarades pour la préparation du match de coupe contre l’ESS.

«Je ne pouvais plus rester»
Interrogé hier à propos de son départ et sur ce qu’il ressent à l’idée de quitter l’USMH, son club formateur, le désormais ex-défenseur harrachi nous dira la choses suivante : «Je ne vous cache pas que déjà je ressens un grand pincement au cœur. Si j’ai décidé de quitter l’USMH, c’est parce que je ne peux plus rester dans un club où j’ai déjà compris que je n’ai plus beaucoup de chances de jouer. Sans vouloir critiquer l’entraîneur car après tout il est de mon devoir de respecter son choix, mais j’estime qu’une petite chance comme titulaire m’aurait permis peutêtre d’attirer son attention. Malheureusement, je n’en ai pas eu et cela fait que je ne pouvais rester. De toute façon, je n’ai pas de rancune envers le coach pour qui j’ai toujours eu du respect et avec qui je souhaiterais garder d’excellentes relations. Je souhaite beaucoup de courage et de réussite pour l’USMH dans son parcours en championnat.» N. R.

Trois semaines après sa signature

Ferhat refuse de percevoir 20 millions
Le jeune Ferhat qui n’a pas cessé de réclamer son argent depuis l’été dernier a contraint les dirigeants à lui donner le peu qui restait dans les caisses en attendant l’arrivée des subventions prévue pour la fin de ce mois. Il s’agit de la somme de 20 millions de centimes que Laïb a dû puiser du fond de la caisse pour satisfaire le joueur. Pas content du montant, ce dernier a refusé de percevoir cet argent, ce qui a mis le président dans tous ses états.

«On doit garder les pieds sur terre»
Pour commencer, un mot sur l’ambiance qui règne actuellement au sein du groupe ? Formidable, je ne vous cache pas que cette reprise des entraînements s’annonce sous de bons auspices. Comme vous avez dû le constater, nos prestations lors des dernières rencontres amicales vous donnent un aperçu sur l’état d’esprit du groupe. Mais ce ne sont que des rencontres amicales… Affirmatif, mais c’est important. Une rencontre, même si elle est amicale, détermine le bon état d’esprit et redonne aux joueurs la joie de jouer. Donc, je peux dire que tout va pour le mieux. Le report du match contre le RCK a prolongé votre trêve. Ne pensez-vous pas que cette trêve freine un peu votre élan ? C’est un peu dommage car nous aurions préféré jouer cette rencontre. La bonne ambiance et la forme actuelle de l’équipe nous auraient permis de surprendre les Koubéens. Les trois points sont nécessaires pour rester dans le lot des six premiers au classement. Rester plus de trois semaines sans compétition peut en effet se répercuter sur la forme des joueurs. L’idéal était de jouer car toutes les conditions étaient réunies pour faire un bon résultat. Votre équipe réalise un bon parcours. Pensez-vous qu’elle soit encore capable de rester encore longtemps en maintenant la même cadence ? Connaissant l’état d’esprit qui règne actuellement au sein du groupe, je pense que nous sommes à même de le faire. Le groupe qui a retrouvé son rythme est capable d’aller loin. Je pense que nous ferons un retour en force dans la compétition. Mais on doit garder les pieds sur terre. Sur le plan personnel, vous êtes en train de réaliser une belle saison et cela fait que votre place dans l’axe de la défense est indiscutable? Non, ce n’était pas évident. Avec Charef, personne n’est sûr de jouer avant un match. C’est vrai que j’ai très souvent été titularisé, mais cela ne veut pas dire que ma place dans l’équipe est indiscutable. De mon côté, je continue à travailler sérieusement en espérant que l’entraîneur me renouvelle sa confiance. Entretien réalisé par Nacer Eddine Ratni

Match amical ce lundi
Pour permettre à ses poulains de progarder la forme, le coach Charef a ce grammé une rencontre amicale pour de la nécessité d’un lundi. Convaincu ns, match amical pour ses poulai des Boualem Charef attend la réponse pludirigeants qui sont en contact avec divisions infésieurs formations des rieures. En fait, l’entraîneur de l’USMH aux veut surtout donner l’occasion de joueurs qui n’ont pas eu la chance de rester jouer souvent cette saison titifs et de prouver leurs capacicompé tés à prétendre à mieux qu’une place sur le banc.

Le jeune attaquant sétifien, Abdelmoumen Djabou qui vient d’opter pour l’USMH, n’est toujours pas qualifié. C’est ce que nous venons d’apprendre d’une source sûre. En fait, la non-qualification de la nouvelle recrue harrachie est due au retard dans l’envoi de sa lettre de sortie par la Fédération helvétique. Selon les règlements de la FIFA, cette lettre de sortie est obligatoire pour la qualification d’un joueur transféré d’un pays à un autre. C’est le cas de Djabou qui a opté pour le club suisse de FC Sion l’été dernier et qui, après avoir été qualifié, y est resté quelques semaines seulement avant de retourner au pays. Même si Serrar, en tant que président de l’Entente où Djabou est toujours lié par contrat, a déjà donné la lettre de prêt de son joueur aux dirigeants de l’USMH, toujours estil que la qualification du joueur Sétifien reste tributaire de la lettre de sortie que la Fédération suisse n’a toujours pas envoyée à la FAF.

14

Le Buteur N° 750 Dimanche 11 janvier 2009

DIVISION 1

ESS
Mbide quitte Sétif blessé
Le joueur burkinabé Mbide, qui était à l’essai à l’ES Sétif, s’est blessé à la cheville lors de la séance d’entraînement de vendredi après-midi, sa première et sa dernière. Il a été soigné sur la main courante. Cette blessure et le niveau modeste qu’il a montré n’ont pas encouragé le staff technique à le garder, ce qui fait qu’il a quitté Sétif hier.

Raho «Avec l’Entente, il ne me manque que la coupe»
Vous avez repris les entraînements avant vos coéquipiers, pourquoi ? Je ne crois pas avoir été le seul à m’être entraîné la semaine dernière. Presque tous mes coéquipiers se sont entraînés en solo ces derniers jours. Puisque j’étais resté à Sétif, j’ai pris un repos de trois jours avant de m’entraîner avec l’USM Sétif durant trois jours, puis maintenant avec l’ESS. Pensez-vous que cette période de repos sera favorable à l’Entente ? Tout repos est le bienvenu pour le moral, surtout que tous les joueurs ont continué à s’entraîner en solo chacun chez lui ; mais il peut être nuisible d’un autre côté car nous étions sur une courbe ascendante et cette coupure risque de casser notre rythme. La reprise de la compétition se fera en Coupe d’Algérie, avec l’USM El Harrach comme premier adversaire… Lorsqu’on doit affronter un club de la Division 1 au premier tour, cela veut dire que le tirage au sort est injuste. Cependant, ce n’est guère une nouveauté avec l’ESS car, depuis que je suis dans ce club, le club de Ben Badis était le seul «petit» que nous ayons affronté, nos autres adversaires étant tous de l’élite. C’est quoi la solution, selon vous ? Si le sort s’acharne contre nous, c’est à nous de changer pour être capables de nous montrer à la hauteur afin de passer les tours. La Coupe d’Algérie est désormais un objectif pour nous, joueurs, staff technique et direction, sans oublier les supporters. Tout le monde à Sétif parle de la Coupe d’Algérie, l’Entente est-elle capable de remporter le trophée ? La coupe est une compétition qui diffère du championnat car tout se joue en un seul match. Il faut être au top à chaque match. Techniquement, l’ESS est capable de remporter le trophée car c’est actuellement la meilleure équipe en Algérie, mais il y a cependant d’autres paramètres qu’il est difficile de contrôler. Quels sont ces paramètres ? Il n’y a ni grands ni petits. De même que l’ESS éprouvera des difficultés face à l’USMH, elle pourrait en éprouver même face à une équipe de division inférieure. La seule différence cette saison est que la Coupe d’Algérie est un vrai objectif à l’Entente et non pas un objectif secondaire. Les joueurs veulent la coupe car cela manque à leur palmarès. Personnellement, c’est le seul titre qui me manque, indépendamment des clubs pour lesquels j’ai joué. Comment se présente le match face à l’USMH ? Nul n’ignore que l’USMH réalise de bons résultats ces derniers temps et elle sera certainement un adversaire difficile. Nous devons le prendre très au sérieux, beaucoup plus que le Hilal du Soudan. Je le répète : la Coupe d’Algérie est pour nous un objectif, tout comme la Ligue des champions arabe et le championnat. Entretien réalisé par Samir B.

Le Sénégalais Niaye à l’essai
Le dernier joueur étranger qui sera mis à l’essai à l’ESS est le Sénégalais Sidat Niaye qui est arrivé hier en Algérie. Il a joué dans le club sénégalais de SaintLouis. Il se trouve à l’arrêt depuis juillet, ce qui pourrait amener la direction de l’Entente à le placer dans le centre de formation du club en attendant qu’il retrouve son niveau, comme cela avait été le cas de Serey Die, avec les résultats qu’on connaît.

Serrar a appelé Kerbadj
Le président de l’ESS, Abdelhakim Serrar, a appelé au téléphone son homologue du CRB, Mahfoud Kerbadj, pour l’assurer que ce n’est pas l’Entente qui a ramené le Burkinabé Mbide, qui devait faire initialement des essais au Chabab, mais que c’est bien le manager camerounais Leo qui lui a payé son billet d’avion et qui l’a amené à Sétif.

Ses tests au MCS ont été négatifs
Sidat Niaye avait fait des tests au MC Saïda, mais il n’avait pas convaincu l’entraîneur Mechiche parce qu’il ne joue plus depuis six mois. Son manager, le même qui avait ramené Ould Teguide, assure qu’il a un très bon niveau et qu’il n’a besoin que de compétition pour être performant.

Aoudou sera jugé cet après-midi
Présent à Sétif depuis quelques jours, le Béninois Mohamed Aoudou sera jugé cet après-midi à l’occasion du match amical que l’ESS disputera face au CS Constantine. En effet, l’Entente se doit de conclure le feuilleton des joueurs étrangers mis à l’essai le plus tôt possible, vu que le dernier délai pour le dépôt des dossiers de qualification des nouvelles recrues est jeudi prochain.

La lettre de sortie de Metref est arrivée
La lettre de sortie de Hocine Metref a été envoyée par la Fédération française de football à la FAF. Ainsi, le dossier de qualification du joueur est désormais complet et il pourra être qualifié dans les deux prochains jours, ce qui fait qu’il est apte à participer au match de Coupe d’Algérie face à l’USMH.

Seguer est guéri

quelques depuis Convalescent à présent semaines, Mohamed Seguer est gré le complètement rétabli. Il a réinté vert des médecins groupe et a reçu le feu l de cet pour participer au match amica après-midi, face au CSC.

CABBA

«Ce stage est une réussite et je peux jouer dans l’axe»
Comment évaluez-vous ce stage de préparation que vous avez effectué en Tunisie ? A l’image de tous mes coéquipiers, je pense que ce stage de préparation a été une réussite dans la mesure où il nous a permis de bien recharger nos batteries en prévision du reste du parcours, que cela soit pour la phase retour du championnat ou la coupe d’Algérie. Le fait qu’aucun joueur n’a contracté de blessure est une bonne chose, car cela nous permettra d’aborder le match de coupe d’Algérie avec tous nos atouts. Une bonne ambiance a régné dans le groupe durant toute la période du stage, alors que les entraîneurs appréhendent généralement les problèmes d’ordre disciplinaire qui surgissent lors des stages. L’entraîneur a diminué la charge de travail à la fin du stage, ce qui vous permettra de récupérer… Si l’entraîneur a jugé utile de diminuer la charge de travail c’est pour la simple raison qu’on s’était bien préparés avant de faire le déplacement à Aïn Draham. D’ailleurs, il nous a informé que le volume horaire des entraînements allait être réduit. En somme, ce stage a été bénéfique pour nous car on sent que nous avons un bon coup à jouer pour le reste du championnat. A quoi attribuez-vous les deux défaites concédées face à l’USMAn et le NAHD ? On voulait terminer notre stage par une victoire face au NAHD, car un succès, même lors d’un match amical, est toujours bon pour le moral. D’ailleurs, nous avons mené au score jusqu’aux vingt dernières minutes de la partie avant de connaître un relâchement que nous avons payé cher. Nous avons souffert durant la phase aller de ce problème de relâchement et on essaye de se concentrer convenablement, sur le terrain pour éviter ce genre d’erreurs. A travers les deux matches amicaux que vous avez disputés, l’entraîneur vous prépare pour jouer au niveau de l’axe central… J’avais pour habitude de jouer sur le flanc gauche de la défense, mais je suis prêt à assumer cette nouvelle tâche et être à la disposition de l’entraîneur, à commencer par le prochain match de coupe d’Algérie. Justement, vous allez affronter ce jeudi le SKAF en coupe d’Algérie au stade de Rouiba… Je connais bien le stade de Rouiba et je pense qu’on pourra s’y exprimer convenablement ; mais en coupe d’Algérie toutes les équipes se valent. Je me souviens qu’en 2005, lorsque j’évoluais à l’USMB, on croyait qu’on allait se qualifier à la demi-finale du moment qu’on était favoris face à l’USMS ; finalement on s’est fait éliminer sur le score d’un but à zéro. Il faut donc se méfier de cette équipe du SKAF qui reste un adversaire respectable. Vous avez de fortes chances de vous retrouver en huitième de finale, et vous allez affronter au prochain tour de la coupe d’Algérie un adversaire à votre portée… Avant tout, on doit penser à notre match de jeudi face au SKAF, ensuite on aura tout le temps de préparer le reste de la compétition. Qu’en est-il de la phase retour du championnat ? On doit négocier convenablement nos rencontres, car l’écart qui sépare les équipes est minime, donc un faux-pas risque de tout remettre en cause. On va essayer de glaner le maximum de points pour atteindre nos objectifs. Propos recueillis par A. B.

Mongolo opte pour le MCEE
L’attaquant camerounais Mongolo, qui a effectué des essais non concluants avec le CABBA, a opté pour le MCEE où il a commencé les entraînements avec sa nouvelle équipe, du moment que le staff technique a donné son aval pour son recrutement. Il faut rappeler que Mongolo a fourni une bonne prestation face à l’équipe de Ras El Oued, et il aurait pu donner un plus si l’entraîneur Iaiche n’avait pas décidé de le retenir dans l’effectif.

Fodil satisfait de la forme de ses gardiens
L’entraîneur des gardiens de but du CABBA, Fodil, est satisfait de la forme affichée par les trois gardiens de but, Kial, Mdjemem et Rebouh qui ont fourni de grands efforts lors du stage de préparation ; ce qui relancera la concurrence d’une belle manière, notamment entre les deux gardiens remplaçants.

Le chef de la délégation remercie le Consul
Le chef de la délégation bordjie, Nourredine Benchina, n’a pas manqué de remercier le Consul d’Algérie à Tunis, Mr Rachid Belbaki qui a facilité la tâche aux deux joueurs Isimba et Mahaman pour obtenir leur visa d’entrée au sol algérien. Le Consul d’Algérie à Tunis a réservé un accueil chaleureux au chef de la délégation du CABBA et aux deux joueurs, ce qui est tout à son honneur.

Le Buteur N° 750 Dimanche 11 janvier 2009

15

DIVISION 1

USMAn
Match d’application entre les joueurs au menu
Les joueurs annabis ont eu droit aujourd’hui à un match test entre eux, au stade 19-Mai. C’était l’occasion pour le coach, Younés Ifticen, de passer en revue ses troupes dans le but de dégager le onze qui affrontera ce week-end Souk Ahras en coupe d’Algérie.

Entraînement le matin jusqu’à mercredi
Les partenaires de Bouacida devront s’entraîner chaque jour à partir du 10 h du matin, au stade du 19-Mai, jusqu’à mercredi. Soit la veille de la rencontre de coupe d’Algérie face à Souk Ahras programmée à Guelma.

«Annaba est un club ambitieux qui doit jouer les premiers rôles»
Sollicité par la radio locale, le président annabi Aissa Menadi n’a pas hésité à faire part de ses ambitions et des objectifs qu’il comptent réaliser avec sa formation durant la deuxième partie du championnat.
«Le cauchemar de Koléa doit nous servir d’exemple» Pour ce qui est du match de la coupe d’Algérie face à Souk Ahras, Menadi a mis en garde son équipe de toute mauvaise surprise. «Même si le match face à Souk Ahras paraît facile a priori, il ne faut surtout pas sous-estimer notre adversaire ; car il ne faut pas oublier que l’année passée on s’est fait éliminer par Koléa, à la surprise générale. Cette défaite devra nous servir d’exemple.» «Le stage ne sera une réussite que si nous réalisons de bons résultats» A propos du stage bloqué que les Tuniques rouges viennent de terminer à Aïn Draham, Menadi dira : «Je refuse de dire que ce stage est une réussite tant que je ne vois pas les résultats sur le terrain.» «J’attends beaucoup de mes joueurs qui ont été payés jusqu’au dernier centime» En ce qui concerne la deuxième phase du championnat, Menadi a été très clair à ce sujet : «J’ai mis tous les moyens à la disposition de mes joueurs et du staff technique, à partir de là, c’est tout à fait logique que j’attends beaucoup de mon équipe et de mes joueurs qui ont été payés jusqu’au dernier centime. A eux maintenant d’être à la hauteur en montrant un bien meilleur visage que celui affiché durant la phase aller.»

Menadi :

MCEE
Mellouli repart à Alger…
Le défenseur axial de l’OMR, Imadeddine Mellouli, qui a rejoint le stage de l’équipe en fin de semaine dernière, a repris la destination de la capitale hier en matinée. Ayant fini de négocier avec la direction du club en s’entendant sur tous les points concernant son contrat, Mellouli n’avait plus qu’à récupérer sa lettre de libération des mains de son président. On annonçait dans notre édition d’hier que le joueur et sa direction à l’OMR s’étaient entendus sur un montant définitif de 100 millions de centimes pour le fameux document. Finalement, Mellouli a été contraint d’allonger 20 millions supplémentaires pour avoir la latitude de signer librement au profit de la formation son choix.

… et reviendra aujourd’hui pour signer
C’est aujourd’hui que Mellouli sera officiellement Eulmi pour deux saisons et demie, selon l’accord auquel les deux parties sont parvenues lors de leur dernier round de négociations vendredi dernier. Pour la circonstance, le MCEE, qui a déjà fait signer l’Ivoirien Camara et l’émigré Mehidi après des tests fort concluants, enregistrera en ce mercato finissant sa première recrue locale, en attendant d’en finir avec les autres joueurs convoités ou encore ceux déjà à l’essai sous la houlette du coach Belhout. K. R.

«J’ai vu juste en recrutant Chahloul et El Hadjari» «Pour ce qui est du recrutement, Chahloul et El Hadjari m’ont beaucoup séduit. De quoi me conforter dans mon choix. Je sais que ces deux joueurs vont apporter un plus à mon équipe.» «Doucouré et Boussefiane sont de grands joueurs que tout le monde veut avoir» Malgré le refus d’Ifticen, Menadi est allé au bout de ses convictions en recrutant Doucouré et Boussefiane. «Doucouré et Boussefiane sont de grands joueurs que chaque président voudrait avoir dans son équipe. A partir de là, je ne pouvais laisser échapper l’op-

portunité de les enrôler. Je sais que je ne me suis pas trompé en faisant venir ces deux éléments.» «Annaba est, avec Sétif, la meilleure équipe sur le papier» Le boss des Tuniques rouges a tenu à mettre l’accent sur la richesse de son équipe qu’il considère comme la meilleure sur le papier. Seule l’Entente pourrait se targuer de posséder un groupe aussi étoffé. «Annaba possède le meilleur groupe du championnat, seule l’ESS a une équipe aussi étoffée. Par conséquent, on se doit d’être ambitieux. Il est donc nécessaire pour nous de terminer la saison aux avant-postes. Annaba est, vu le budget

investi, capable de décrocher une place pour une compétition continentale.» «Les supporters doivent nous soutenir jusqu’au bout» Avant de conclure, Menadi a tenu à rendre hommage aux supporters du club qui, selon lui, doivent soutenir leur équipe. «On ne pourra pas réussir quelque chose de grand sans l’appui de nos supporters. Ils doivent absolument nous soutenir jusqu’au bout, même lorsque l’équipe n’est pas au mieux de sa forme», a dit le responsable de l’USMAn, qui aura fait durant son intervention le tour de la question. Entretien réalisé par M. T.

Pour Karoui, ça ne saurait tarder
Amir Karoui, l’autre joueur émigré qui a tôt fait de séduire Belhout et son staff après son arrivée à El Eulma, serait lui aussi sur le point d’être engagé dans les rangs. Son excellente tenue à l’entraînement et ses prestations de premier ordre lors des matches d’application le mettent en pole position pour être la quatrième recrue eulmie de ce mercato. Pour rappel, Karoui, qui est milieu offensif, était déjà convoité par des formations huppées du championnat du Luxembourg.

Menadi a déboursé 500 millions pour Boussefiane

Et 700 millions pour Doucouré
Pour avoir Doucouré, le président annabi n’a pas hésité à casser sa tirelire. Il aura fallu remettre 700 millions de centimes à Said Allik afin d’obtenir le fameux sésame. Un milliard deux cents millions auront été donc nécessaires pour s’offrir les deux joueurs usmistes.

Le boss de l’USMAn, Aissa Menadi, nous a confié qu’il a dû débourser 500 millions de centimes pour obtenir la lettre de libération de Mohamed Boussefiane.

Hamza Boudjelid, qui devait rencontrer Hannachi hier matin pour tout régler au sujet de sa lettre de libération, était au centre des débats sportifs ce week-end. Après avoir été annoncé du côté du CRB en milieu de semaine dernière, voilà qu’aujourd’hui, on le dit au NAHD voisin. N’ayant pas eu de réponse de la part du joueur, cette information reste évidemment à son état primaire de rumeur sans fondement. K. R.

Boudjelid annoncé au NAHD

ASK
Il remporte le mano à mano avec Ali Messiaâd

Hemami meilleur Khroubi de la phase aller
Finalement, c’est avec 107 voix contre 103 pour Rabie Ali Messiaâd, que la coqueluche des supporters, le numéro 10 Nacer Hemami, a été plébiscité meilleur joueur khroubi suite au sondage spécial ASK lancé sur notre site. Jusqu’à jeudi matin, c’était Ali Messiaâd qui était en tête dans ce sondage avec 103 voix contre 97 pour Hemami, alors que Gil, qui était bien parti dans la course à ce titre spécifique, a été, contre toute attente, relégué derrière Benboumehra qui est venu déjouer tous les pronostics en se mêlant au groupe de tête. Pour rappel, c’est la deuxième année consécutive que le meneur de jeu de l’ASK remporte ce titre honorifique après avoir été sacré par les supporters du club à la même période de la saison dernière. Ce sondage en ligne a mobilisé un échantillon de 553 votants, la limite atteinte jeudi soir, soit le délai fixé pour l’arrêt de l’opération.

«C’est une grande confiance qu’on me témoigne»
Aussitôt les résultats de ce sondage connus, on a pris attache avec le lauréat des supporters khroubis, Nacer Hemami, qui a bien voulu nous donner ses

impressions : «Premièrement, je salue l’initiative de votre journal qui, à travers ce sondage, montre qu’il s’intéresse de plus près à l’évolution des joueurs de football et qu’il sait mesurer leur mérite. En ce qui me concerne, je ne peux qu’être honoré par ce titre honorifique dont nos supporters m’ont gratifié. C’est une preuve qu’ils mettent une grande confiance en moi. Cela dit, il n’y a pas que Hemami à

l’ASK. Il faut saluer tous les efforts que mes amis Ali Messiaâd, Gil, Benboumehra ou encore Talbi et tous les autres fournissent depuis le début de la saison. D’ailleurs, c’est grâce à notre esprit de groupe et à notre parfaite entente sur et en dehors du terrain que l’ASK est parvenue à la place qu’elle occupe actuellement.» C. Z.

16

Le Buteur N° 750 Dimanche 11 janvier 2009

DIVISION 1

JSMB
Boussekine : «Nous sommes tenus de gagner face à Blida»
Pour l’adjoint de Menad, Samy Boussekine, le match des 32e de finale de la coupe d'Algérie qui opposera son équipe à celle de l'USMBlida conserve toute son importance en cette période où la JSMB est plus que jamais engagée sur le front nord africain : «Il ne faut pas se laisser endormir par notre parcours en coupe d’Afrique du nord, il faut se concentrer sur notre prochain rendezvous de coupe d’Algérie face à des Blidéens qui ne nous feront pas de cadeaux. De retour de stage en Tunisie, ils seront sûrement bien revigorés et donc on a intérêt à s’en méfier. Il faut prendre cette rencontre très au sérieux, c’est même une priorité et donc, il y a lieu d’éviter de se laisser dissiper par le match retour de la finale de la coupe nord africaine.» A-t-il tenu à mettre en garde ses joueurs.

Les Bougiotes, d’une coupe à l’autre
A
près cette campagne maghrébine qui s'achèvera le 20 de ce mois à Tunis, les gars de Yemma Gouraya seront de retour aux affaires du pays ce jeudi pour en découdre au stade de la cité des genêts avec le club de la ville des roses pour le compte des 32e de finale de la coupe d'Algérie. Détenteurs du trophée, les Béjaouis auront à cœur de faire honneur à ce statut que les Blidéens ne doivent pas être les seuls à leur envier. Seulement, ces derniers vont être les premiers à se dresser sur leur chemin pour tenter de rééditer leur «exploit» d’il y a deux saisons lorsqu’ils avaient éliminés la JSMB en huitième de finale au stade de Bouira. Mais depuis, que d’eau a coulé sous les ponts, les Béjaouis se sont admirablement repris et Dame coupe ne les traite pas en inconnus à sa cour même si pour l’heure on ne peut pas dire qu’ils sont devenus spécialistes en la matière. Ce qui est en revanche sûr, c’est qu’ils ont gagné en maturité et ne manquent certainement pas d’expérience pour être en mesure de prendre, comme ça, à froid, une douce revanche sur Blida. Ils ont en tout cas toutes leurs chances, d’autant que la rencontre se déroulera en terre kabyle toute acquise à leur

Après une journée de repos, reprise hier à 16h
Le lendemain du match les ayant opposés à l'Espérance de Tunis, les vert et rouge ont effectué une séance de décrassage avant d'être libérés pour le week end. La reprise a eu lieu hier à 16 heures à l’annexe du stade de l'Unité maghrébine. Cette reprise après seulement une journée de repos, est motivée par le fait que les protégés de Menad auront un autre match très important jeudi face aux blidéens pour le compte des 32e de finale de la coupe d'Algérie. Massi G.

cause, pour ne pas dire en terrain déjà conquis. Mais tout de même gare aux épines avec ces gars de la Mitidja qui ne viendront pas forcement avec la fleur au fusil. Voilà donc les poulains de Menad avertis pour ne rien laisser au hasard et savoir prendre toutes les dispositions à même de s’éviter tout désagrément à l’heure de vérité. Pour le moment ils auront tout le temps d’y penser en s’en remettant de leurs émotions de la finale aller de la coupe nord africaine. Massi G.

Pas de répit pour les Béjaouis
La trêve cette saison est un mot étranger aux Béjaouis. Cumulant les compétitions championnat national et coupe nord-africaine, l'équipe chère aux Tiab aura à disputer les 32e de finale de la coupe d'Algérie ce jeudi à Tizi Ouzou face aux Blidéens avant de rallier Tunis pour jouer la manche retour de la finale de la coupe nord africaine des vainqueurs de coupe le mardi d'après. Heureusement que les matches retard face à l'USM Alger et le RC Kouba ont été reportés sinon les vert et rouge auraient été bien embarrassés avant l'entame de la phase retour du championnat.

ASO
Reprise aujourd’hui…
Après avoir profité de 48 heures de repos à leur retour de stage, les joueurs chélifiens sont appelés à reprendre aujourd’hui le travail au stade Boumezrag. Une reprise à l’occasion de laquelle le coach Amrani espère bien avoir sous la main l’ensemble des éléments opérationnels pour entrer de plain pied dans la préparation du match de coupe face à la JSK.

Cheklam : «Le groupe est en nette progression et il n’y a pas de raisons pour que ça s’arrête»
Parmi les satisfactions relevées par le coach au cours de votre stage hivernal à Alger, On n’a entendu qu’éloges à votre propos, est-ce à dire que c’est la grande forme qui revient ? En tout cas je l’espère bien. Il faut dire que cette période de stage m’a permis de me remettre en bonne forme en bénéficiant d’excellentes conditions de travail. Cela m’a beaucoup encouragé à redoubler d’efforts pour tirer le meilleur profit possible de ce regroupement et des rencontres amicales qu’on a pu disputer en ayant les épaules et l’esprit soulagés de toute forme de pression et cela s’est aussi fait ressentir au niveau de toute l’équipe. Vous voulez dire que c’est tout le groupe qui respire la forme ? Et ç’aurait pu être encore mieux s’il n‘y avait pas eu ces blessures contractées par certains de mes coéquipiers que je souhaiterais voir s’en remettre promptement pour être d’aplomb à l’occasion de notre match de coupe face à la JSK. Sinon, sans ça, je dirai que ce stage hivernal a fait du bien à tout le groupe et vous n’avez qu’à voir l’entrain avec lequel on s’entraîne pour vous en convaincre. Vous parlez du match de la JSK comme si vous y étiez déjà, ou bien se trompe-t-on ? Je m’attendais à une telle question, on n’y échappe pas comme à la veille de chaque grand événement digne de ce nom. Et c’est de cette façon que, presque malgré nous, on conçoit ce rendez-vous auquel on ne s’y attendait pas du tout, du moins pas à ce premier tour national, et que le tirage au sort nous a sorti de son sac à malices si je puis dire. Oui bien sûr, on y pense, on en parle entre nous les joueurs mais sans nous mettreune quelconque pression. Au contraire, on prend les choses du bon côté, surtout qu’après s’être quelque peu ratés lors de notre dernier match de championnat chez nous face à Sétif, c’est là l’occasion de se racheter de la meilleure manière qui soit. Mais bon on n’en est pas là encore et on a tout le temps de bien se préparer pour répondre présents comme il se doit le jour j. Vos propos sont certes mesurés, mais on vous sent tout de même assez confiant, qu’est-ce qui vous rend à ce point optimiste ? Il faut bien être confiant, surtout dans notre cas présentement avec les bienfaits de notre dernier stage dont on n’attend que l’occasion de les démontrer sur le terrain. Lors de notre dernier match amical que nous avons remporté face à l’USMA sur son terrain à Bologhine, on a bien senti que le groupe est en nette progression et il n’y a pas de raison pour que cela s’arrête. On a montré de belles choses qui ne peuvent qu’inciter à être optimiste, même s’il faut aussi savoir garder la tête froide car un match de foot, tant qu’il n’a pas été joué, reste ouvert à toute probabilité. Cela dit, je ne pense pas que les gens vont nous donner favoris en puissance par rapport à la JSK et cela nous arrange car la pression sera de leur côté et il ne restera qu’à en profiter pour les surprendre. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

Le défenseur central de l’ASO Samir Zaoui blessé lors du match amical disputé en cours de stage contre l’équipe de Bentalha, prolongera son repos d’une journée et par conséquent ne sera pas présent aujourd’hui à la reprise des entraînements avec le groupe. L’international chélifien reprendra néanmoins le chemin du stade dés demain, mais devrait se contenter de courir en marge du groupe en attendant de bien se rétablir pour se remettre à travailler normalement avec le reste de ses coéquipiers. Du côté du staff technique, on souhaite le récupérer le plus tôt possible pour pouvoir compter sur lui lors du match de coupe contre les Canaris.

…Sans Zaoui

Babanda et Sidibé ne sont pas encore rentrés
Ayant bénéficié d’un congé pour passer les fêtes de fin d’année avec leurs familles dans leurs pays respectifs, le Cameroun et la Côte d’Ivoire, Joël Babanda et Youssouf Sidibé attendus pour être de retour au plus tard le 02 janvier dernier, ne sont toujours pas revenus, et cela n’est pas sans irriter le coach Abdelkader Amrani. Ce dernier est d’autant exaspéré que les deux joueurs annoncent sans cesse leur arrivée, mais à la date prévue, aucun d’eux ne donne signe de vie. Une attitude qui risque de leur valoir des sanctions, dont on ne saurait parier sur la nature, mais ce qui est sûr, c’est que ce sera entre les deux qu’il faudrait chercher l’étranger à sacrifier pour libérer une licence au profit du Mauritanien de Saida, Ould Teguide au cas où son transfert viendrait à se concrétiser comme cela semble en bonne voie de l’être.

Ould Teguide en échange de Daoud et Gouaiche
Ces deniers jours on parle avec insistance de la probable venue à Chlef du talentueux Mauritanéen de Saida, Ould Teguide que nombre de cylindrées de notre championnat ont vainement tenté de mettre dans leur moteur. C’est que le président du MCS, autant que les supporters d’ailleurs ne veulent en aucun cas entendre parler du départ de leur perle rare. Pourtant, cette fois la tentation semble de taille pour qu’il y ait des chances de leur faire changer d’avis comme l’espère bien le boss Chélifien Abdelkrim Medouar qui a proposé à son homologue saïdi de lui céder Daoud et Gouaiche en échange du stratège Mauritanéen. Une offre qui ne semble pas avoir laissé indifférent Belhezil dont on ne devrait pas tarder à connaître la réponse, mais le fait qu’il n’ait pas dit non, laisse la porte encore ouverte pour laisser entrer une lueur d’espoir par la fenêtre de l’ASO.

Le Buteur N° 750 Dimanche 11 janvier 2009

17

SUPER D2

MCO

CAB

Belatoui augmente la charge

«On peut facilement atteindre les quarts de finale de la coupe»
Votre absence à la reprise avait suscité des interrogations, comment aviez-vous réagi ? C’est vrai, les gens se sont posé des questions. Ce n’est pas de mes habitudes, mais je suis resté auprès de ma famille que je ne voyais plus régulièrement. Il n’y a pas un autre secret. Le président vous a certainement joint pour voir plus clair… J’ai rassuré tout le monde et j’ai expliqué les raisons de mon retard. Il n’y avait aucune histoire derrière mon absence. Des joueurs se sont plaints de ne pas toucher la totalité de la première tranche, qu’en est-il pour vous ? Je fais confiance au président Nezar, je suis persuadé qu’il tiendra sa parole jusqu’à la fin de la saison. Il reste une petite somme pour être en règle avec la première tranche. Cela ne va pas nous empêcher de continuer à travailler et de patienter. Le CAB a connu des périodes assez compliquées, comme le blocage des comptes du club. Je suis persuadé que s’il y a de l’argent, j’aurai touché le mien. Que pensez-vous des résultats du CAB, à la fin de cette phase aller ? Je pense qu’ils auraient pu être meilleurs. On a laissé passer de nombreux points tant à domicile, qu’à l’extérieur. On est quand même à 4 points d’une place qui fait accéder en division 1. Le CAB a recruté l’attaquant Bouraoui, quel est votre avis sur ce recrutement ? Je ne le connaissais pas avant qu’il ne signe au CAB, on a évolué côte à côte en amical, jeudi dernier, face à Aïn Beida. Je trouve qu’il a des qualités. Et que dites-vous sur le renforcement de la barre technique ? La barre technique est du seul ressort des dirigeants. On doit se comporter en professionnel et accepter les changements que l’administration décide. Bouarara a fait du bon travail et Benyellès peut bien aider, vu sa longue expérience et sa carte visite. Il a déjà connu l’accession. Vous rencontrez une équipe de petite division en coupe d’Algérie, songez-vous à aller loin en coupe ? Je trouve que le tirage au sort nous est favorable. Je me dis qu’il faille tenter d’aller loin. On peut quand même arriver au moins jusqu’en quart de finale. La coupe a un goût très particulier. J’en connais un bout, parce que je suis déjà arrivé en finale avec le CRB contre l’USMA. Vous voulez parler de la fameuse finale où Moncef Ouichaoui a marqué le second but pour les Rouge et Noir dans les prolongations ? Avant cela, j’avais égalisé pour le Chabab à un partout. Mais, nous avions perdu cette finale. J’espère rejouer une autre finale avec le CAB… Entretien réalisé par Mouloud B.

O

n peut dire que les choses sérieuses ont commencé pour cette équipe du Mouloudia d’Oran qui est appelée, pour le moins, à se préparer comme il se doit en prévision de la phase retour, voire les toutes premières journées de cette deuxième et non moins décisive partie du championnat. En effet, si on jette un regard sur le calendrier qui attend les Rouge et Blanc, on constate tout de suite que les coéquipiers de Benattia ont l’obligation de mettre les bouchées doubles dans ce stage de préparation pour espérer un démarrage à leur profit exclusif. Ils commenceront par

accueillir le leader tlemcénien avant de se déplacer à Biskra. Juste après, ils recevront successivement le WR Bentalha et l’ESM de Chérif El Ouazzani. Autant dire du pain sur la planche pour le jeune entraîneur Belatoui qui a réussi à passer, sans trop de heurts, son premier examen en récoltant 17 points sur 27 possibles durant la phase aller. Un bilan que même Chérif El Ouazzani, qui était pressenti pour lui succéder, qualifie de positif. Sachant toutefois que le plus dur reste à faire, Belatoui essaye de tirer profit de ce stage au maximum. S’il essaye de travailler le volet psychologique, l’ancien libéro

international n’a pas négligé le plan physique en optant pour un biquotidien poussé. La première séance se déroule à 8 heures du matin au stade municipal dont le terrain est doté de gazon synthétique de quatrième génération. Les après-midi, les camarades de Sebbah prennent la direction de la salle omnisports de Maghnia pour une séance beaucoup plus légère axée sur le volet technico-tactique. Les joueurs, en ce qui les concerne, s’adaptent petit à petit à la charge de travail que Belatoui leur fait subir en ce début de stage. Amine L.

Les joueurs attendent les recrues
Tout comme les supporters, les joueurs du MCO, qui sont déconnectés des affaires du club, ignorent tout de l’opération recrutement menée par leurs dirigeants. De Maghnia, la plupart appellent sans cesse leurs amis pour se renseigner sur ce qui a été décidé du côté du siège de l’avenue AbaneRamdane (ex-boulevard des Chasseurs). Cela se passe au moment où les inconditionnels d’El Hamri, qui ont appris que les nouvelles recrues allaient rejoindre directement le lieu du stage, en font de même. Cela dit, entre Oran et Maghnia, il n’y a rien à signaler pour le moment.

On soutien… mais on n’oublie pas le MCO
Les manifestations qui se sont déroulées vendredi après-midi à Oran pour condamner les agressions meurtrières dont est victime la population de Ghaza ne se sont pas limitées à la dénonciation des crimes de l’armée israélienne. En passant devant le siège du MCO, les supporters du club n’ont pas manqué d’exiger des renforts durant ce mercato. Une réaction qui a surpris ces manifestants qui ont fini par comprendre que les supporters du Mouloudia étaient en force parmi eux. Cela ne les a pas dérangés pour autant. C’est avec des chants dits de stade qu’on a dénoncé la guerre faite au peuple palestinien martyr. A. L.

Chaïb : «10 victoires à Bouakeul et on est en D1»
Comment se passe ce regroupement de Maghnia ? On se prépare dans de bonnes conditions. Le fait de changer d’air crée un bel état d’esprit au sein du groupe. On se prépare dans une ambiance formidable. Je trouve aussi que les conditions d’hébergement et de restauration sont excellentes. Tout est réuni pour que ce stage soit une réussite. Sur le plan du travail, comment ça se passe avec Belatoui ? On a remarqué que notre coach va beaucoup mieux, lui aussi, sur le plan mental car ce stage lui a également fait du bien. L’entente est excellente avec les joueurs et les autres membres de la délégation qui se trouvent à Maghnia. J’espère que cela va se répercuter positivement sur le moral des joueurs. Quel est votre programme de travail depuis votre arrivée sur le lieu du stage ? On s’entraîne le plus normalement du monde. On est passés bien sûr au biquotidien avec une séance au stade le matin suivie par une autre dans l’après-midi, mais dans la salle omnisports. Cela devra durer ainsi jusqu’à dimanche. C’est ce que le coach nous a dit d’ailleurs. Vous a-t-il parlé du plan de recrutement du club ? Non pas du tout. Jusqu’à preuve du contraire, personne n’a parlé de ces choses-là. C’est toujours le groupe qui a terminé la phase aller qui se trouve dans ce stage. A vrai dire, l’on ne sait pas ce que la direction a fait en ce qui concerne le recrutement. Mais nous les joueurs, on ne se soucie pas trop car on est tous concentrés sur ce stage dans le but d’entamer la phase retour avec une victoire face au WAT. Pensez-vous que le groupe actuel est en mesure de relever ce défi ? Il faut croire en ce groupe, car je pense que nous avons déjà prouvé qu’on est capables de relever les défis en gagnant tous nos matches à Bouakeul. Pour accéder, il faut gagner tous les matches à Oran. Chose qu’on a réalisé durant la phase aller. Tout le monde sait que le MCO aura un retour favorable par rapport aux équipes de tête. On aura dix matches à Bouakeul, y compris celui de l’ASMO. Donc, le MCO n’a pas besoin de recruter ? Je n’ai jamais dit ça. Au contraire, tout joueur capable de donner un plus à l’équipe est le bienvenu. J’étais l’un des premiers joueurs à penser que le MCO avait besoin d’engager un ou deux attaquants d’expérience, n’est-ce pas ! Maintenant, si on ne recrute pas, on ne va pas se lamenter pour autant car on sera toujours appelés à relever le défi de faire accéder l’équipe en D1. Selon vous, les victoires à Bouakeul seront-elles suffisantes pour arracher l’un des trois tickets pour l’élite ? Quand je dis qu’on doit gagner nos dix matches à Bouakeul, cela ne veut pas dire qu’on est censés perdre à l’extérieur. Parmi les sept rencontres que nous allons livrer en dehors de nos bases, on pourra récolter quelques points. C’est ce qui va faire la différence. Le plus important est de faire le plein à domicile d’abord. Ce sera la clé de l’accession. Avant d’aborder cette phase retour, vous allez devoir affronter le WR Bentalha en coupe. Avec quel objectif allez-vous aborder ce match ? Il va nous servir de match de préparation pour le championnat, surtout qu’on ne va pas disputer de matches amicaux pendant ce stage. Mais cela ne va pas nous empêcher de jouer à fond nos chances en coupe. Entretien réalisé par Amine L.

Aïni donne son OK
Le Mouloudia d’Oran est sur le point de conclure avec l’attaquant oranais du RC Kouba, Mohamed Amine Aïni. Le joueur, qui veut quitter le Raed, a donné son OK aux responsables oranais pour porter le maillot Rouge et Blanc durant les six prochains mois. Il aurait même touché une avance en ce qui concerne sa première tranche de signature. Il ne resterait à présent que de négocier le montant de sa lettre de libération. A en croire nos sources, les dirigeants du RCK ne se sont pas montrés gourmands en réclamant une somme raisonnable. Les responsables du MCO sont appelés à faire vite car leurs homologues de l’OMA et de l’ES Mostaganem gardent toujours l’espoir d’acquérir la lettre de libération du joueur, cette dernière pouvant atterrir chez le plus offrant, même si le joueur prend la décision de choisir la destination MCO. Pour rappel, Aïni avait opté pour le club d’El Hamri à la veille du démarrage de la saison lorsque Djebbari était encore à la tête du club avant que dernier ne résilie son contrat et atterrisse au RCK.

18

Le Buteur N° 750 Dimanche 11 janvier 2009

SUPER D2

USB
Bettoumi «On sera meilleurs au retour»
Le meilleur buteur des Ziban nous confie que, sous la houlette de Latrèche, le groupe travaille dur en ce début de stage et estime que l’USB va être plus fort lors de cette phase retour. Comment se déroule le stage de Biskra ? Dans d’excellentes conditions. On est bien installés et je dois dire que le travail ne manque pas avec Latrèche. Il nous fait suer. Personnellement, je n’ai pas autant travaillé depuis que j’étais avec le MCEE. C’est de bon augure pour la suite du parcours. Quel est le programme du stage ? C’est un biquotidien. La matinée ce sont les séances de musculation et l’après-midi c’est le terrain annexe de l’OPOW. En plus des matches amicaux programmés durant ce stage bloqué. Comment ça se passe avec Latrèche ? Dans une bonne ambiance. Malgré la grande charge de travail, tout se fait dans la bonne humeur. Je dois dire qu’on rigole beaucoup grâce à son sens de l’humour qui détend l’atmosphère. Les nouveaux sont-ils bien intégrés ? Oui, parfaitement. De ce côté il n’y a aucun problème. On leur a tous souhaité la bienvenue et ils se sont vite intégrés, car ce qui est formidable à l’USB, c’est qu’on est vite adopté. On dirait qu’ils sont avec nous depuis le début. Sincèrement, je pense que les nouveaux joueurs recrutés vont nous donner un plus, car je sens qu’ils sont motivés. Soltani demeure toujours égal à luimême, Kerras c’est quelqu’un de solide en attaque, on attend la venue de Boudjelid ou de Ben Amokrane et d’un latéral gauche, ils devront rejoindre le groupe dans les prochaines heures. L’objectif, c’est désormais l’accession… Sincèrement, je pense que nous gardons toutes nos chances. Il reste toute une phase de matches et beaucoup de points en jeu. Nous avons fait une moitié de parcours assez intéressante, malgré les difficultés qu’on a vécues au départ. Figurez-vous, si on n’avait pas perdu face à Mostaganem et fait un match nul face au WAT, à domicile, on aurait été aujourd’hui 2e au classement général. C’est ce qui nous motive à jouer à fond nos chances. Certes, cela va être difficile au vu du calendrier, mais c’est le charme du football, rien n’est acquis à l’avance. Pour notre part, nous travaillons vraiment beaucoup et cela va certainement donner ses fruits. L’équipe s’est renforcée, la responsabilité est désormais collective. Joueurs, staff technique, dirigeants ainsi que supporters doivent tirer dans le même sens pour atteindre l’objectif, que je crois jouable. De votre côté, la concurrence va être rude… La concurrence ne me dérange pas, cela me poussera à travailler plus. Avec le travail foncier qu’on est en train de faire, je suis sûr de retrouver mon poids de forme et mes réflexes. Je pense que je vais être encore meilleur. T. S.

WRB

PAC
Herouche se distingue dans les matches amicaux
Lors des matches amicaux disputés par les Pacistes, le premier face à l’ESMK et le deuxième face à l’OMR au stade du 20-Août1955, Herouche s’est distingué en marquant trois buts. Il est à préciser que Herouche est un milieu de terrain et non pas un attaquant. En effet, il a marqué un but face à l’ESMK où ils ont gagné par trois buts à zéro, et deux buts face à l’OMR où le match s’est terminé par le score de trois buts à deux en faveur des Ciel et Or.

Aït Kaci «J’ai tout conclu avec Bentalha»
A
l’approche de la date limite des transferts d’hiver, le défenseur central de la JSK, Mohamed Aït Kaci, n’a encore pas conclu officiellement son transfert au WRB. Dans ce court entretien, il manifeste son désir de rejoindre le Widad, estimant que c’est aux responsables de Bentalha de faire le nécessaire afin de convaincre Hannachi qui a du reste accepté de le céder sous forme de prêt. Tout d’abord, confirmez-vous votre arrivée au WRB ? C’est en bonne voie… Je suis arrivé à un accord définitif avec les dirigeants de cette formation. Je crois qu’il ne reste que les détails administratifs pour officialiser mon arrivée à Bentalha cet hiver. Comment se sont déroulés les contacts ? Le plus normalement du monde… Au départ c’est l’entraîneur Biskri qui m’a suggéré de rejoindre le WRB. Ensuite, il y a eu une discussion avec le président de section qui m’a renouvelé l’intérêt de cette équipe. Vous étiez très convoité, pourquoi avoir choisi le WRB ? Pour la simple raison que c’est un club ambitieux qui veut jouer les premiers rôles dans sa division. Franchement, je n’ai entendu dire que du bien de ce club et cela m’a encouragé à vite faire mon choix Avez-vous rejoint vos camarades ? Oui, je m’entraîne régulièrement avec mes nouveaux camarades. J’ai participé au stage bloqué

… Il revient fort pour une place de titulaire…
Après ces trois buts marqués, le jeune Herouche veut revenir fort dans cette phase retour et récupérer la place qu’il a perdue à la fin de la phase aller, sachant qu’il a été un titulaire indiscutable depuis le début de saison. Vu la forme affichée en ce moment, il est fort probable qu’il soit incorporé dès le début face à l’USMA à l’occasion des 32es de finale de la Coupe d’Algérie au stade Benhaddad de Kouba.

«Je me sens en forme…»
Hocine Herouche, qui revient fort ces derniers jours, estime que son sérieux et son abnégation lors des entraînements et dans le stage bloqué de Tipasa ont porté leurs fruits : «Je pense que j’ai toujours donné le meilleur de moi-même, que ce soit à l’entraînement ou dans la compétition. Cela dit, il est vrai que je me sens en pleine forme en ce moment. J’espère produire une belle prestation en Coupe d’Algérie face à l’USMA et pourquoi pas marquer si l’occasion se présente. J’espère surtout que l’entraîneur me fera confiance…» Sofiane Mehenni

Ben Amara non retenu
L’arrière droit de la JSMS, Ben Amara, à l’essai avec les Jaune et Bleu pour un éventuel transfert, n’a pas convaincu le staff technique paciste. Le président Zetchi, qu’il n’a pas convaincu non plus, n’a pas voulu l’enrôler. au Mouflon d‘Or et j’ai même pris part à quelques rencontres amicales. Etes-vous libre cet hiver ? Non… je suis toujours attaché à la JSK par un contrat. Et comment allez-vous faire pour rallier le WRB ? J’ai discuté avec le président Hannachi et il s’est montré compréhensif à mon égard. Il m’a seulement demandé de prendre attache avec les dirigeants du WRB afin qu’ils le contactent. C’est ce que le président Dahmani compte faire incessamment. En optant pour un club de division deux vous avez sans doute d’autres ambitions… Bien entendu, je veux avoir un maximum de temps dans les jambes. Je veux aussi apporter un plus à cette équipe qui n’a pas encore dit son dernier mot pour l’accession. En somme, l’essentiel pour moi est de remplir ma mission comme il se doit. Entretien réalisé par Moumen A.

Fin de stage, jeudi
Les Pacistes ont clôturé leur stage de préparation jeudi dernier au complexe sportif le Grand Bleu de Tipasa, après y avoir passé une semaine. Le stage qui a été ponctué par deux matchs amicaux, le premier face à Koléa, où les camarades de Chatih ont gagné par trois buts à zéro et le second face à l’OMR où le score était de trois buts à deux à l’avantage du PAC.

Boudjelid en contact avec l’USB
Selon le président de la section, l’attaquant bordjien est en contact permanent avec les dirigeants de l’USB. Renseignement pris, il semble que c’est qu’un joueur biskri qui est derrière les pourparlers entre les deux parties.

Reprise aujourd’hui à Hydra
Après avoir bénéficié de deux jours de repos, vendredi et samedi, les Pacistes reprendront le chemin de l’entraînement aujourd’hui matin au stade Ahmed Falek de Hydra. En effet, les Pacistes auront un match difficile à disputer, ce jeudi à Kouba, face à l’USMA, pour le compte des 32es de finale de la Coupe d’Algérie.

Kerras s’entraîne avec l’USB
L’attaquant Farid Kerras a pris part à sa première séance d’entraînement avec son nouveau club, l’US Biskra avec lequel il a signé pour 29 mois. L’ex-attaquant de l’USMH et du CRB a opté pour l’USB, c’est la deuxième recrue durant ce mercato, après Soltani.

Marek c'est presque fait, Zitouni négociera aujourd'hui
Comme annoncé dans notre édition d'hier, le recrutement bas son plein au sein de la formation du MO Béjaïa. En effet, après avoir assuré les services de pas moins de trois joueurs, en l'occurrence Djouder, Kerraghel et Farès El Aouni qui ont signé officiellement leurs contrats, l'effectif du MOB pourrait voir deux autres recrues dans les prochaines heures. Il s'agit de Kamal Marek (JSMB) qui devait officialiser hier (il ne reste que de petits détails à régler) ainsi que le gardien du WA Tlemcen, Zitouni qui devrait négocier aujourd'hui, dimanche. Lahcène H.

MOB Kerraguel : «Je veux rebondir avec le MOB»
Confirmez-vous avoir opté de manière officielle pour la formation du MO Béjaïa ? Oui, c’est officiel, je suis à la formation du MO Béjaïa où j'ai signé mon contrat le week-end dernier. D'ailleurs, je dois rejoindre l'équipe dans les prochaines heures puisque je dois me préparer avec le groupe afin de récupérer mes forces au plus vite et être prêt pour la reprise de la compétition. Comment se sont déroulés les contacts ? Je ne vous cache pas que j’ai été approché par le biais d'un dirigeant du club qui m'a proposé de rejoindre l'équipe au cours de cette période du mercato. De mon côté, j'ai donné mon accord de principe tout en demandant un temps de réflexion. D'ailleurs, je n'ai pas tardé à rencontrer les dirigeants pour des négociations, nous sommes vite arrivés à officia-

Boumendjel, Rahmoune et Meroufel hors de l'effectif

En plus des éléments libérés depuis quelques jours à l'instar de Rezig, Hidouci, Moussaoui, Saihi et Koudache, les dirigeants du MOB viennent de se séparer officiellement des services de trois autres joueurs qui auraient demandé leurs papiers. Il s'agit des trois attaquants, Meroufel, Rahmoune et Boumendjel. C'est en effet, ce qu’ont affirmé les dirigeants du MOB qui comptent par ailleurs, renforcer leur équipe avec d'autres joueurs notamment au niveau du compartiment offensif. Lahcène H.

ters de rester derrière l'équipe qui liser ma venue au club. Le MOB occupe la dernière a besoin de leur soutien dans la Concernant le stage place du classement avec huit situation que traverse le club de préparation prévu points seulement, croyezactuellement. Pour ce qui nous par les dirigeants du MO concerne, nous allons essayer de vous qu'il pourrait s'en Béjaïa que le club devait faire le maximum pour redresser sortir ? effectuer en cette la situation du club et lui perCertainement. Rien n'est période du mercato, le encore joué et tout reste pos- mettre d'éviter la relégation. De lieu de regroupement sible, même si le club occupe mon côté, je ferai de mon mieux vient de connaître pour donner un plus à l'équipe et la dernière place. Il reste quelques changements. réaliser de bons résultats. encore seize matches à dispuEn effet, les Crabes vont Entretien réalisé par effectuer leur stage au ter lors de la phase retour et le Lahcène H. niveau de la localité de club pourrait refaire son Zéralda au lieu de retard et assurer son maintien Hammam Righa. Les raien superdivision deux. sons sont liées au volet Certes, la mission ne s'anorganisation, nonce pas facile et la puisque cette ville concurrence sera Afin de permettre au nouveau coach d'avoir près de la capitale rude, mais, avec de une idée sur la composante et le niveau de préparaoffre plus de la volonté et de la tion de chaque élément, les Crabes devraient livrer moyens que la détermination, on une rencontre amicale aujourd'hui devant la formation ville de Aïn de Bordj Ghedir, qui a sollicité les Béjaouis, et qui se pourra réaliser l'obDefla. Le stage trouve depuis quelques jours à Capritour en stage jectif assigné. sera entamé à bloqué. Cette joute devait avoir lieu la Et quel message partir de mardi et semaine précédente, avant que la LNF lancer aux supporters ? durera une semaine. annule tous les matches du Je demande aux supporweek-end.

Le stage aura lieu à Zéralda

Match amical aujourd'hui

Le Buteur N° 750 Dimanche 11 janvier 2009

19

SUPER D2

CSC
Encore une démission
Après le départ du président de section Souilah, pour incompatibilité d’humeur avec le défenseur Benabdallah, mais qui entretient encore de bonnes relations avec le président clubiste, c’est au tour de Zendaoui, qui occupait le poste de coordinateur et était très actif dans le groupe des joueurs, de partir. Rien n’a filtré sur les mobiles de ce départ, même si l’intéressé s’est limité à déclarer en substance : «Je quitte le club de mon propre chef après avoir constaté certaines situations. Je reste quand même un fidèle supporter du club, comme je l’ai toujours été sans plus.»

JSMS
La JSMS à la recherche d’un temps perdu
Après une trêve de dix jours les «V» noirs renoueront avec la compétition et déjà un match de coupe pour le week-end prochain face à la jeune formation de Bekouche Lakhdar, au stade Hamlaoui de Constantine. Ce match permettra aux joueurs de jauger leurs capacités surtout après le dernier stage effectué à Blida où les joueurs ont travaillé durement avec un staff technique qui, il faut le dire, n’a ménagé aucun effort pour parer aux insuffisances relevées lors de phase aller qui a vu l’équipe terminer son parcours péniblement à une 14e place, peu reluisante, avec seulement 14 points dans l’escarcelle. Pour cela et dans le but d’entamer la phase retour sous de meilleurs auspices le président Djakrif, en étroite collaboration avec le staff technique, a procédé à une revue de l’effectif qui a subi des changements avec le départ de certains joueurs, qui n’ont pas eu le rendement souhaité par le club, et a vu l’arrivée de nouveaux joueurs expérimentés qui donneront du sang nouveau à l’équipe, lui permettant d’engranger un maximum de points afin de sortir de la mauvaise situation et atteindre son objectif prioritaire à savoir le maintient. Pour cela il faudrait aussi que les supporters jouent leur véritable rôle de 12e homme et c’est dans ce sens que le président du comité des supporters, M. Merabet Mourad, dira : «il n’est plus question de subir des dérapages comme ce fut le cas lors de phase aller qui a vu l’équipe être privée de son public en jouant à huis clos suite au mauvais comportement d’une partie de jeunes supporters manipulés par des gens qui n’ont pas leur raison d’être dans le sport, ni au sein de la famille de la JSMS». Le président du comité des supporters souhaite par ailleurs un geste de la part de la LNF afin de revoir à la baisse la sanction infligée au club.

Chaouaou
«La coupe est une bonne préparation»
Comment se déroule cette phase de préparation ? Dans l’ensemble elle se déroule d’une façon normale avec l’engagement de l’ensemble des éléments qui appliquent le programme concocté par l’entraîneur. Nous avons entamé la phase de rencontres amicales et cela nous donne l’occasion de mettre en application le travail fait aux entraînements. Un commentaire sur les deux tours consécutifs de coupe d’Algérie ? Je pense que c’est une excellente opportunité à exploiter afin de combler le vide existant et de parfaire la forme de l’effectif en général. A défaut de rencontres amicales il est préférable de prendre part à ces matchs de coupe qui ont un caractère officiel et vont exiger de nous une participation sérieuse. Les bienfaits sont certains pour le championnat. Et à propos des adversaires en coupe ? Pour le prochain match, notre adversaire le CC Rouina n’est pas connu, même s’il évolue en Région Deux nous devons le prendre très au sérieux si nous voulons passer ce tour. En cas de qualification nous risquons de tomber sur un pensionnaire de notre division, à savoir le SA Mohammadia, ce sera une autre paire de manches avec de la revanche dans l’air. Beaucoup se plaignent de la programmation, un avis ? La programmation de l’actuel championnat donne l’occasion à chacun d’émettre des réserves, tant il existe beaucoup de zones d’ombre. Afin de permettre aux clubs, et en particulier aux techniciens, d’élaborer des programmes de travail sérieux, ils doivent être en possession au moins des dates de leurs rencontres. Travailler dans le flou absolu ne peut en aucun cas servir les clubs qui ne savent plus à quel saint se vouer. Ceux qui ne sont pas concernés par la coupe d’Algérie vont devoir gérer une trêve de plus d’un mois, c’est à la limite de l’acceptable, n’est-ce pas ? Il y a eu des aménagements dans votre effectif, un avis ? Après la phase aller des enseignements furent tirés par nos responsables qui ont dû prendre certaines mesures pour corriger les erreurs. Les changements apportés dans l’effectif en font part. Il y a donc eu des libérations de joueurs et leur remplacement par d’autres. Ces derniers sont censés apporter un plus à l’équipe. Ils sont parmi nous, et nous en tant qu’anciens nous faisons tout pour leur faciliter la tâche afin qu’ils puissent s’exprimer à fond et montrer leurs qualités. Pensez-vous qu’ils possèdent les moyens de combler vos manques ? Il ne faut pas les juger hâtivement, car ils doivent s’adapter à l’environnement du groupe et ont besoin de confiance au début. Donc évitons de porter un quelconque jugement sur eux avant de les voir dans les réelles conditions de jeu. Mais ils doivent trouver auprès de chacun de nous les conseils voulus, car nous défendons les mêmes couleurs. En guise de conclusion vous ajouterez quoi ? Que cette phase de transition

Kab : Une absence que nul n’est en mesure de justifierKab brille Le meneur de jeu
toujours par une absence que nul n’est en mesure de justifier. Les membres qui assistent aux séances d’entraînement n’ont pu répondre à nos interrogations. Une chose est sûre, c’est que ce dernier est en train de rater le plus gros du travail de préparation, ce qui risque de l’amoindrir par rapport à ses coéquipiers qui entament la seconde semaine de travail. Ce dernier a fait une visite éclair à Constantine avant de rebrousser chemin sur Alger. Pourquoi ? C’est la question que se posent tous les supporters clubistes. T. A.

puisse être prise au sérieux par tout le monde, car tout relâchement serait de nature à nous pénaliser. C’est toujours difficile de rester sans compétition, ceci exige volonté et dévouement. Entretien réalisé par Tahar Aggoune

MOC
Derahi : «Il nous faut plus de solidarité»
Joueur d’expérience l’ex-transfuge de la JSM Béjaïa estime que parmi les lacunes constatées depuis son arrivée au Mouloudia figure l’absence de grande solidarité : «Au Mouloudia il y a eu beaucoup d’efforts de consentis par les responsables et à mon avis il devrait y avoir plus de solidarité entre les joueurs. J’ai remarqué cette lacune à mon arrivée, mais à force de discussion entre nous je pense qu’il y a des améliorations dans ce registre. Si on veut être plus compétitifs et conquérants on se doit d’être plus unis et solidaires à tout point de vue.» C’est peut-être le handicap de la phase aller qui a privé le groupe de meilleurs résultats.

Ouichaoui, Chouieb et Regdi dans de sales draps
Les trois éléments mocistes, Ouichaoui, Regdi et Chouieb ne sont pas prêts d’avoir leur lettre de libération les qualifiant dans un autre club. Et pour cause, le président Madani estime que ces derniers ne méritent aucune faveur du fait qu’ils n’ont rien donné à l’équipe. Des montants ont été fixés pour chacun et aucune faveur ne va être faite. A titre d’exemple, l’attaquant Ouichaoui devrait rembourser pas moins de 245 millions de centimes pour avoir sa lettre le qualifiant ailleurs. Les efforts faits par le joueur pour revoir à la baisse ce montant ont eu une fin de non-recevoir de la part du président mociste.

L’administration du club et son service minimum
Au moment où l’équipe se prépare activement pour entamer la phase retour sous de bons auspices, l’administration du club ne semble plus animée par cette volonté de soutenir tous les efforts consentis par le président, les joueurs et le staff afin de redresser la situation dans laquelle se retrouve le club et ainsi lui assurer sa place dans la Super D2. Le président Djakrif, attendu dans les prochaines heures à Skikda, est sommé de remettre de l’ordre au sein de cette administration, que lui-même avait désigné en début de saison.

Abadli : «Nous travaillons dans de bonnes conditions»
Comment se déroule la gestion de cette trêve ? De très bonne manière du fait que le groupe est en train de travailler d’arrache-pied et sans rechigner à la tâche. Nous savons que c’est une excellente opportunité pour refaire notre retard et corriger les erreurs commises durant la première phase du championnat. Un riche programme a été concocté par nos responsables et les joueurs y participent avec volonté et abnégation. A défaut de match de coupe vous allez vraiment manquer de compétition, non ? D’une certaine façon oui, mais nos responsables, et plus particulièrement le staff technique, sont conscients de cette donnée et tentent d’y remédier sans trop de casse. C’est dommage d’avoir été éliminés de la coupe qui aurait pu remplacer les reports du championnat, mais il faut faire avec. On va compenser par beaucoup de rencontres amicales et de travail spécifique en attendant. On revient à votre groupe qui vient de connaître bien des changements, un commentaire ? Comparativement à l’effectif de la phase aller force est de reconnaître que beaucoup de modifications ont eu lieu, avec pour but de donner plus d’assises à l’équipe. Il n’y a pas moins de cinq éléments nouveaux qui ont fait leur apparition, j’espère qu’ils vont nous aider à avoir un meilleur visage dans les rencontres à venir. En tant qu’attaquant de pointe, comment jugez-vous l’arrivée de Deghiche, par exemple ? Deghiche est un attaquant d’expérience et il ne va pas être de trop dans l’équipe. Evoluant au même poste, nous allons nous entraider pour faire de notre mieux et donner plus d’efficacité à notre réseau offensif. Même si concurrence il y a, elle est de nature sportive et c’est de bon augure pour le MOC. Pensez-vous être en mesure de revenir dans le haut du classement ? Cela ne doit pas être un simple souhait, bien au contraire cela doit devenir une obligation pour notre ensemble. Tous les efforts convergent vers cet objectif et nous allons nous y mettre, ensemble, pour concrétiser ce vœu, ou cet objectif, c’est selon. On a l’impression qu’il y a un meilleur état d’esprit depuis peu ? C’est vrai, et je remarque une meilleure prise de conscience de la part de tous. Il y a plus d’animation aux séances de travail et cela doit nous permettre de progresser de façon concrète. Il ne fait aucun doute que nous sommes dans une situation délicate et nous devons relever ce défi. Pour cela aucune perte de temps n’est permise. C’est à vous, pour un dernier mot ? Pour relever la tête et concrétiser notre objectif nous devons rester en éveil et mettre à profit cette phase de préparation afin d’avoir le volume nécessaire au moment de la compétition. Cette trêve est une aubaine et il faudrait la mettre vraiment à profit en faisant les efforts indispensables. Entretien réalisé par Tahar Aggoune

Les supporters à la recherche d’explications
Les supporters du «V» Noir attendent l’arrivée du président pour lui demander certaines explications sur la situation de certains joueurs qui reste à leurs sens un peu ambiguë, d’ores et déjà il faut s’attendre à un débat chaud entre le président et les supporters. Hafiane Med Lamine

20

Le Buteur N° 750 Dimanche 11 Janvier 2009

INTER-REGIONS
IBKEK NARBR WAR

Zemmour «Aller le plus loin possible en coupe»
Comment se déroule la préparation cet hiver ? On recharge les batteries vides en profitant au maximum de cette trêve afin d’améliorer notre volume physique. Ce long repos va être interrompu pour laisser place à Dame coupe, donc, on a retrouvé notre cycle normal afin de bien préparer notre prochaine confrontation face à Collo. Cette rencontre sera pour vous une aubaine pour évaluer le travail accompli… C’est exact mais cela ne veut pas dire qu’on va l’aborder avec légèreté… au contraire, on va tout donner pour passer ce tour. Quel sera votre objectif en coupe ? Le mot d’ordre est d’essayer d’aller le plus loin possible. Vous savez, cette compétition a un charme qui vous pousse à vous transcender à chaque fois pour rester en course. Collo est-il un adversaire à votre portée ? Je ne sais pas trop quoi vous dire. C’est une équipe inconnue pour nous, donc on va essayé de rester concentrés sur notre façon d’évoluer afin d’éviter les mauvaises surprises. Dans ce genre de match, l’essentiel est de ne pas tomber dans la facilité. Le NARBR serait sur vos traces, une confirmation ? Il est vrai que j’ai reçu une offre officielle de Réghaïa et une autre de l’OC Beaulieu. Se sont des propositions alléchantes mais je n’ai pu y donner suite, car je me suis engagé avec le président à terminer la saison avec l’IBKEK. Un commentaire sur le retour de Seddiki… C’est une excellente chose pour l’équipe. Son départ aurait eu des répercussions difficiles à surmonter surtout que c’est lui qui a monté ce groupe qui ne cesse et qui ne cessera d’étonner… Oui mais vous aurez plusieurs départs à déplorer cet hiver… J’ai eu vent du désir de certains éléments à quitter, mais apparemment le président s’y est opposé. Cela dit, pour espérer une meilleure phase retour on doit maintenir notre ossature coûte que coûte. La phase retour s’annonce comment pour vous ? Très difficile tant que les écarts pour le maintien ne sont pas déjà faits de manière décisive. Il nous reste quelques points à ramasser pour assurer définitivement notre maintien en inter régions et on fera tout pour y parvenir. Moumen A.

Teriaki
«Je suis revenu pour sauver le NARBR»
Vous venez de reprendre en main le NARBR. Comment l’avez-vous trouvé ? Je ne veux en aucune manière tirer à boulets rouges sur mon prédécesseur mais je ne pourrais cependant taire le fait que j’ai trouvé un groupe complètement démobilisé et très en retard sur tous les plans. Avant de revenir à la tête de cette formation, j’ai eu le loisir de la superviser et, en toute franchise, rien qu’à la voir jouer, j’avais mal au cœur. Les joueurs ne tiennent le rythme que pendant une mitemps et sur le plan tactique, il faudra repasser. Je ne remets pas en cause les compétences du coach, qui est quand même quelqu’un qui a joué dans le haut niveau et qui, de surcroît, est diplômé. Où, selon vous, se situe le mal qui ronge l’équipe ? La réponse que je vais développer n’engage que ma personne. Je pense que d’abord il faut voir cela du côté du recrutement. A mon sens on est passés carrément à côté de la plaque sur ce plan-là. Puisqu’il y a eu un départ massif de joueurs durant l’intersaison, et que l’équipe devait être reconstruite, il fallait par conséquent ramener des joueurs capables d’assurer la transition et non pas faire un recrutement tous azimuts, sans se fier aux critères de sélection afférents. Il aurait été plus judicieux de faire venir des éléments en mesure d’encadrer les jeunes du cru plutôt que d’organiser d’interminables séances de disputement de place. De plus, j’ai eu à constater que l’ambiance dans le groupe n’est pas ce qu’elle devrait être. Il va falloir donc faire un travail dans ce sens pour remettre les pendules à l’heure. Vous allez avoir du pain sur la planche, du moment que vous envisagez de travailler seul à la barre technique… Vous me donnez là l’occasion de préciser qu’en arrivant dans le club je n’avais aucunement l’intention de chambouler quoi que ce soit ni de marginaliser qui que ce soit. Je vous assure que j’ai accepté de continuer à travailler avec les collaborateurs de Belkhira, à savoir Hadj Ali et Maniche, mais à ma grande surprise, ces derniers se sont opposés à mon retour à la tête de l’équipe et ils l’ont ouvertement signifié aux responsables du club. Maintenant, c’est à moi de leur dire que, personnellement, je n’ai aucun problème avec eux et libres à eux de penser ce qu’ils veulent de moi et de se comporter comme bon leur semble. Tout ce qui émane d’eux ne m’intéresse guère. L’essentiel pour moi c’est que je suis investi d’une mission et je ferai tout pour la réussir. Je tiens à dire haut et fort que je suis revenu pour sauver le NARBR, un club en danger de mort. Un point c’est tout. Entretien réalisé par A. Ahnia

Belghit «Le NAHD me veut mais les dirigeants refusent de me lâcher»
Après un début de championnat assez timide, le Widad a repris du poil de la bête pour devenir une formation redoutable, en dépit d’un petit relâchement, vers la fin de la cette phase aller… Le début de saison était en effet médiocre mais le retour de Yahi à la tête du staff technique a métamorphosé notre formation. Cela s’est fait, certes, doucement, mais sûrement au point où nous avons réussi à faire des matches pleins avec l’art et la manière. J’en veux pour preuve la formidable débauche d’énergie que nous avons fournie contre l’USMK avec, à la clé, une victoire éclatante face à une formation qui était pourtant au summum de son art. Si nous sommes arrivés à produire un tel match c’est que nous nous y sommes bien préparés. Mais vous êtes parfois passés à côté au point d’exaspérer votre coach … Oui, je le conçois car nous avons eu du mal à enchaîner nos belles prestations en raison d’un problème d’efficacité en attaque, ce qui est décourageant en soi. Mais j’espère que cela se résorbera lors de la phase retour d’autant que nous aurons avec nous des joueurs venus apporter le plus qu’on attend d’eux. Le match que vous avez joué face au NAHD vous a permis de vous distinguer sur plan personnel au point où vous avez tapé dans l’œil de Benzekri qui vous a trouvé craquant et qui envisage de vous avoir dans son team… Ce jour-là, j’étais en pleine possession de mes moyens et c’est en partie ce qui explique ma belle prestation. Je ne vous cache pas que j’ai eu une entrevue avec Benzekri en personne qui m’a signifié qu’il me voulait parmi ses poulains dès ce mercato. J’ai été très sensible à l’intérêt que me porte un technicien de l’envergure du driver husseindéen mais voilà que je ne suis pas libre du fait que j’ai signé une licence et non un contrat. De ce fait je me retrouve bloqué et mes dirigeants ne veulent pas entendre parler départ. Ils tiennent à moi et j’en suis flatté. Quant à Benzekri, je m’attends à ce qu’il me réitère la même proposition dès la fin du présent exercice. Entretien réalisé par A. Ahnia

NARBR 1 - WAR O en amical
Le stade Bouraâda de Réghaia a abrité, jeudi dernier en fin de matinée, un match amical ayant opposé l’équipe locale à son voisin et non moins rival de toujours, le Widad de Rouiba. La rencontre a donné lieu à une empoignade assez intéressante sur le plan du spectacle et a permis aux deux coaches de jauger de la forme de leurs protégés. De plus, Teriaki, du côté de Réghaïa, et Yahi, de Rouiba, ont eu l’occasion de tester certains de ceux venus tenter leur chance. Rappelons que les Réghaouis ont pris le meilleur sur les Widadis, 1 à 0, et que la réalisation est l’œuvre de Si Kaddour. A. A.

SCAD

SCAD-ESMK en Coupe d’Algérie

Une belle occasion pour les Aïn Deflis de se forger un nouveau mental
L’équipe du SCAD, – qui joue son va-tout pour se maintenir dans sa division avec la venue d’un nouveau staff technique, la libération, pour insuffisance technique, et le recrutement de joueurs censés apporter le plus souhaité à l’équipe sur les volets physico-technicotactique), la mise de tous les moyens financiers, matériels et humains dès son entrée lors de ces 32es de finale de Coupe d’Algérie, – aura comme adversaire l’ESMK qui joue l’accession cette saison. Au match aller qui s’est déroulé à Aïn Defla, les protégés de l’entraîneur Nacer Akli avaient pris le dessus sur les locaux par 2 à 0. Mais, depuis, les données ont changé au sein du SCAD qui s’apprête à réaliser de bien meilleurs résultats durant la phase retour pour sauver sa peau. Les Noir et Blanc de Aïn Defla vont, ce jeudi 15 janvier 2009, user de tous les efforts possibles pour éliminer les Koléens au stade Imam Lyès de Médéa, histoire de se qualifier pour le prochain tour, se refaire une santé avant de recevoir la semaine qui suit la JSMC. Un match d’une importance vitale pour les Aïn Deflis. Abdelkader Sahraoui

JSEB

Laâmèche opéré avec succès
Le milieu de terrain offensif de Khemis El Khechna, Djillali Laâmèche, a été opéré avec succès du ménisque droit. Cette intervention qui a été reportée à plusieurs reprises va enfin lui permettre de retrouver toute la plénitude de ses moyens.

Les voyants au rouge
La situation à El Biar demeure inchangée et les joueurs qui ont entamé une grève illimitée n’ont pas encore repris le chemin des entraînements. L’entraîneur des Rouge et Bleu, Djamel Keddou, qui a dû annuler un stage bloqué à cause des absences répétées de ses protégés, n’est pas du tout satisfait. Ainsi, sachant que tout ce retard pourrait compromettre sérieusement les chances de maintien de la JSEB en inter-régions, une partie de l’ancien bureau est en train d‘agir pour trouver une issue à la crise financière qui mine le club. Nous apprenons, que Ababsia, Naâmane et Benhamida ont été sollicités par des membres de l’AG pour essayer de sauver ce qui pourrait l’être. Une rencontre devant réunir les trois hommes était fixée pour avant-hier vendredi au cercle du club afin, justement, de débattre la situation dramatique qui secoue l’équipe d’El Biar. Moumen A.

SCAD - CABBA en Coupe d’Algérie ce jeudi
Les responsables du SCAD ont l’intention de jouer le jeu à fond. Le tirage au sort des 32es de finale de la Coupe d’Algérie a donné comme premier match un certain CABBA-SCAD. Tout un chacun sait que le Ahly de Bordj Bou Arréridj joue les premiers rôles en DI et que le SCAD, descendu l’exercice écoulé en R 1 (LRF de Blida), a des prédispositions pour remonter en inter-régions. Nonobstant l’intervalle qui sépare les deux formations, l’équipe du SCAD n’a nullement l’intention de se rendre au stade de Rouiba en victime expiatoire. Bien au contraire, dans les milieux du SCAD on tentera de jouer le jeu à fond du fait que le football n’est pas une science exacte et que la Coupe d’Algérie, Dame capricieuse, nous a habitués à tant de surprises…

En amical : 2-1 Ski SCAD-WB le videkda par la causé

Mimi bloqué
Annoncé comme étant officiellement au WAB, le jeune milieu de terrain défensif de l’IBKEK, Mimi Ghanem, n’est pas encore qualifié. Le président Allou, qui a demandé une contre-partie pour céder son poulain, s’oppose à la concrétisation de ce transfert. M. A.

Pour meubler du SCAD trêve hivernale, la formation la pron’a pas eu de répit. En sus de ation des séances d’entraînegramm Smaïli et ment concoctées par le coach e satisqui se sont effectuées à un rythm région du faisant, les Noir et Blanc de la ont joué la semaine écoulée Djebel Doui contre le une rencontre d’application aba) qui WR Skikda (R 1 de la LRF d’Ann bstant est en stage bloqué à Blida. Nono buts à 1 en faveur des le score de 2 adjoint locaux le driver Smaïli et son jauger le Rezzig ont eu l’opportunité de rs du niveau de jeu atteint par les joueu SCAD.

20

Le Buteur N° 750 Dimanche 11 janvier 2009

CLUBS DE KABYLIE

L’ASC El Hachimia sedirection de l’ASC El Hachimia, renforce La
club évoluant dans le groupe de Kabylie de la Régionale 2, est en pourparlers avancés avec deux joueurs, des milieux offensifs. Il s’agit de Dhif, de l’Olympique de Sidi Aïssa, et de Benarbi, un jeune évoluant dans une des divisions régionales de l’Oranie. Deux joueurs ciblés depuis quelque temps par l’entraîneur Mohamed Ezzine qui entend remédier au dysfonctionnement dans son entrejeu. A croire des sources d’El Hachimia, ces deux nouvelles recrues ont tout pour donner une envergure au milieu de terrain de l’ASC. Le mouvement des joueurs entamé par les dirigeants d’El Hachimia ne s’arrête pas à ces deux seules recrues. En effet, selon les mêmes sources, le président Isker serait en négociations assez avancées avec deux autres potentielles recrues. Le premier serait un attaquant de pointe alors que le second joue comme milieu défensif. B. M.

Saïd Saoudi «Je sais que nous nous ressaisirons»
Votre équipe s’est illustrée lors de ses matches à domicile par une série de matches nul dont le dernier en date face à Hachimia a été mal accueilli. Comment vous l’expliquez ? Lors de ce match auquel vous faîtes référence, nous avons donné le meilleur de nous-mêmes en dominant tout au long de la partie notre adversaire. Malheureusement, cela n’a pas suffi. Que puisje dire de plus que c’est dommage. Nous avons fait un grand match. Il ne manquait que les buts… Selon vous, qu’estce qui n’a pas marché au juste ? Comme je vous l’ai dit, nous avons fait un match plein avec à la clé une multitude d’occasions nettes de marquer. Mais, nous avons manqué de ce petit quelque chose pour les concrétiser. En un mot, je dirais que face à El Hachimia, la chance nous a carrément tourné le dos. L’équipe nourrit-elle un complexe à domicile ? Je ne le pense pas du tout. Nous n’avons aucun problème ou de complexe sur notre terrain. Il nous faut juste le déclic pour renouer avec les victoires chez nous. Je suis persuadé que cela ne tardera pas à se réaliser. Le plus important, c’est de rester mobilisé et continuer à travailler, car il n’y a que le travail qui paie. Comment expliquez vous la stérilité du comportement offensif, dont vous faîtes partie ? Cela s’explique par l’instabilité de l’effectif dans ces trois compartiments, pas seulement en attaque. Cela, en raison des blessures et les suspensions qui nous empêchent à chaque fois d’enchaîner des rencontres avec un onze complémentaire. Et puis, permettez-moi de vous dire que nous avons seulement manqué de réussite, parce que sur le plan du jeu il ne se trouve personne qu’on a quelque chose à nos adversaires. Il n’y a qu’a avoir le nombre d’occasions que nous sous sommes procurées, aussi bien face à El Hachimia que précédemment face à Ighil Ouazoug. C’est vrai, la réussite il faut la provoquer, mais je suis persuadé qu’elle viendra. Propos recueillis par Idir Mameri

Est-ce la bonne saison ?
La saison passée et à la même période, l'ESB se retrouvait à une position au classement pas du tout reluisante, 13ème avec 8 petits points à son compteur. Cette saison, les Vert semblent avoir vraiment retroussé leurs manches à tel point que pour certains proches de l’équipe, c’est carrément une renaissance que s’offre l’ESB. En effet, il semble bien que cette fois, à Baghlia, l’on semble avoir médité sur les erreurs des saisons écoulées, notamment la plus récente. Après un tiers du parcours de cet exercice, l'ESB occupe la première place au classement général après 11 journées et ce malgré une sacrée concurrence dans le groupe B de la Régionale 2. Il faut souligner, comme le notait un proche de l’équipe, les gars de Baghlia ont radicalement changé de politique depuis l‘arrivé du coach Mohamed Rouabah à la tête de la barre technique. Dès son intronisation, il s’est attelé à donner la chance aux jeunes du cru, comme aucun entraîneur auparavant ne l’avait fait. Les dirigeants, lorsqu’ils avaient opté pour Rouabah, savaient où ils voulaient aller. Il leur fallait un coach au caractère trempé dans de l’acier, un rigoureux comme on n’en voit plus beaucoup notamment dans les petites divisions. Et puis, comme certains joueurs qui faisaient la loi au sein du groupe ont été priés de plier bagages, le onze de Baghlia s’est donné tous les atouts pour une saison tranquille et au cours de laquelle, au fur et à mesure que les journées étaient consommées, il fallait étaler ses ambitions. En fin de compte, c’est tout à fait logiquement que l’ES Baghlia s’est fixé l’accession comme objectif, au grand bonheur des supporters. La Régionale 1 n’est pas très loin se dit plus d’un du côté de Baghlia, sauf que chez d’autre il y a un bémol, et pas des moindres : l’argent. Contrairement aux saisons précédentes, l'ESB a déjà bénéficie de 250 millions de centimes de la part de l’APC, néanmoins, les dirigeants tirent déjà la sonnette d’alarme, les caisses sont vides. Et comme une accession nécessite des moyens, il va falloir aux dirigeants se démener au plus vite pour trouver des ressources. Il serait vraiment dommage pour le Tout-Baghlia qu’une équipe comme celle qu’il a cette saison ne décroche pas sa place en division supérieure. Salim Meddah

Quatre nouveaux joueurs chez Hamzaouia
La direction du Hamzaouia de Aïn Bessem a officiellement pris attache avec quatre joueurs. Ces derniers, selon l’entourage du club, ont donné leur accord de principe pour venir renforcer l’effectif du HCAB. Les quatre nouveaux sont tous originaires de Bouira. Il s’agit des Mouloudéens Belkaïd et Gouissem et de Tahraoui et Sid Ali Kacel, deux joueurs ayant porté les couleurs du CR Thameur, une formation du championnat de division d’honneur de Bouira. B. M.

Deux affaires très attendues au programme de la commission de discipline
La ligue de football de la wilaya de Béjaia, à travers sa commission de discipline, a programmé pour sa prochaine réunion deux affaires dont le verdict est très attendu par l'opinion sportive et, bien entendu, les parties concernées. Ainsi, la première affaire a eu pour théâtre le stade communale il y a une dizaine de jours lorsque, à l'issue de la rencontre entre le CRB Souk El Tenine et l'AS Taàssast, l'arbitre central a été agressé par une foule déchaînée, complètement hystérique, ce qui avait nécessité l’évacuation de l’officiel à l'hôpital d'Aokas d’où il est sorti avec, fort heureusement, seulement quelques ‘’bobos’’ sans gravité. La seconde affaire a eu lieu le même jour au niveau du stade de Barbacha et avait vu la formation locale, leader du groupe de la division Pré-Honneur, contrainte d’interrompre sa rencontre devant l'US Toudja à cinq minutes de la fin de la première période. L'arrêt de la rencontre décidé par l’arbitre serait dû à un geste obscène dont a été l'auteur un dirigeant de l'équipe locale en direction de la délégation de Toudja au moment de l'inscription du second but. Nul doute qu’en conséquences, ces dépassements seront sévèrement réprimés par la commission de discipline de la Ligue de Béjaïa, comme c'est le cas à chaque fois que la situation l'exige à plus forte raison qu'en ce qui concerne la violence et les dépassements dans les stades la réglementation est on ne peut plus claire. En outre, les sanctions que risquent les clubs que ces fauteurs de troubles prétendent soutenir ne sont pas aussi des moindres et ce, sur tous les plans. Désormais donc, dirigeants, joueurs, éducateurs et autres supporteurs doivent plus que jamais éviter toutes sortes de dérapages et se montrer plutôt fair-play. Tahar M.

Azzi : «Je m’attendais à notre montée en puissance»
A la faveur du succès acquis lors de la dernière journée face au CRB Souk El Tenine, votre équipe se hisse désormais à la troisième place. Un commentaire ? Notre derby remporté trois jours auparavant devant le NC Béjaia a grandement motivé mes joueurs qui, encore une fois, se sont donnés à fond pour venir à bout du Chabab de Souk El Tenine qui n'est autre que le dauphin du leader. Ce précieux succès nous satisfait d’autant plus qu’il nous permet d'occuper justement seuls la troisième place. Cela nous motive de réussir nos matches face aux plus forts de ce groupe. Cette rencontre a toutefois été caractérisée par l'agression dont a été victime l’arbitre en fin de match. Un commentaire ? Je crois que tout le monde a vu que sur le terrain c'était le fair-play total. Pour preuve, au coup de sifflet final, les joueurs se sont salués et tout s’est passé dans le meilleur état d’esprit. Malheureusement, l'arbitre a subi les affres de certains énergumènes, tout juste après. Ces personnes-là, je ne pense pas qu’elles aient une quelconque relation avec le sport. Par leur réaction, ils ont touché à leur club d’abord, c’est dommage surtout que c’est une équipe qui a toujours été reconnue par son fair-play même par les temps les plus durs. Pour ces raisons, je condamne fermement cette agression et je ne pense pas qu’il existe un être censé qui puisse accepter ne serait-ce que le plus petit geste d’animosité, de violence. Pour revenir à votre équipe. Vous attendiezvous à cette ascension après une entame des plus difficiles ? Absolument. Sachez que par rapport à celui de la saison écoulée, notre effectif a connu un large remaniement. En conséquence, l'équipe avait besoin d'un temps afin de parfaire davantage la cohésion. Ce qui s’est fait graduellement depuis le début du championnat puisque au fur et à mesure que la saison avance, nous avons démontré que l’on est capable de rivaliser avec n'importe quel adversaire dans notre groupe. Il faut que je vous dise également que le travail que nous avons accompli durant l’intersaison est pour beaucoup dans ce que nous montrons aujourd’hui. En somme, notre montée en puissance était prévisible, Gageons seulement que les joueurs garderont cet état d’esprit et qu’ils ne se croient pas déjà arrivés. Votre prochain match, le week-end prochain, face à la JS Akbou , le leader, constituera le clou du programme de la prochaine journée, comment l'appréhendezvous? A mon avis, désormais, tous nos matchs s'annoncent difficiles compte tenu de la place que nous occupons dans le peloton de tête. Néanmoins, et en dépit de la tâche difficile qui nous attend, mes joueurs sont décidés à relever encore une fois le défi de rentrer avec un bon résultat afin de maintenir la même dynamique. Propos recueillis par Tahar M.

Bouyahiaoui quitte la JRA Zaatra
L'entraîneur de la JRA Zaatra , Sofiane Bouyahiaoui, a décidé de quitter la barre technique du club. La crise financière qui secoue le club de Boumerdès et les mauvais résultats de l'équipe lors des dernières journées notamment sont les causes principales qui l'ont poussé à jeter l'éponge. En attendant de lui trouver un successeur, la direction du club a confié les rênes à l'entraîneur des juniors, Baitache. M. S.

Le Buteur N° 750 Dimanche 11 janvier 2009

INTERNATIONAL
Marseille France Espagne

21

N i h a t pas intéressé pour venir
Une nouvelle piste qui s'envole pour l'Olympique de Marseille. Contrairement à ce qu'affirmait Aujourd'hui Sport jeudi dernier, Nihat Kahveci, l'attaquant turc de Villarreal, ne fera pas l'objet d'un prêt vers l'OM cet hiver. «Aucune négociation n'est en cours. Nihat n'est pas intéressé pour venir et veut rester en Espagne», a confirmé son agent, Ahmet Bulut. La priorité des dirigeants marseillais demeure Brandao, l'attaquant du Shakhtar Donetsk.

L a r q u é répond à Domenech
Attaqué lui aussi par Raymond Domenech, JeanMichel Larqué ne s'est pas fait prier pour répondre au sélectionneur national français. L'ancien capitaine de l'AS Saint-Etienne n'a pas oublié de rappeler les erreurs commises par Domenech au cours du dernier Championnat d'Europe des nations. «Emmener Patrick Vieira alors qu'il est blessé, ce n'est pas de la malchance. C'est de l'inconscience ou de l'incompétence. C'est bafouer le plus fondamental principe de précaution», a lâché Larqué dans les colonnes du 10 Sport. «Après, quand Ribéry se blesse, on peut le remplacer. Je suis d'accord que l'expulsion d'Abidal est une coïncidence malheureuse, mais comment peut-on demander à un joueur qui a joué le premier match, qu'on a viré lors du second et qu'on titularise à un poste qui n'est pas le sien pour un match de cette importance d'être performant ? Ce sont des mauvais choix.»

Kanouté sanctionné pour son soutien à la Palestineavoir Sujet à la polémique après
célébré son but en Coupe du Roi contre La Corogne mercredi en exhibant un tee-shirt de soutien à la cause palestinienne, Frédéric Oumar Kanouté, l'attaquant du FC Séville, a été sanctionné financièrement par la Fédération espagnole. Le FrancoMalien, de confession musulmane, avait été averti par l’arbitre lors de la rencontre.

Liverpool

Le Néerlandais de l’olympique de Marseille, Boudewijn Zenden (32 ans, 15 matches en Ligue 1 cette saison, 3 buts), a passé la nuit dans sa voiture mercredi dernier. Le tireur de coups-francs a, en effet, été surpris par les énormes chutes de neige (on dit même que la glace a bouché l'entrée du port) qui sont tombées sur les Bouches-du-Rhône. Coincé sur l'autoroute, il a réussi à gagner une aire de stationnement, mais a été contraint de dormir dans son véhicule.

Zenden a passé la nuit dans sa voiture

AS Roma

Benitez attaque Ferguson
L’entraîneur de Liverpool s’en est pris vendredi à celui de Manchester United. Alex Ferguson est «le seul manager de Premier League qui n’est pas puni après avoir critiqué l’arbitrage. Comment peut-on faire l’éloge de la campagne de respect mise en œuvre et critiquer les arbitres tous les week-ends ? On sait comment ça se passe à Old Trafford. Le staff de MU va toujours voir le corps arbitral pour discuter», a lancé Rafael Benitez en préambule du week-end de championnat. Son homologue mancunien n'a pas encore réagi. «Rafael Benitez évoque quelque chose que les arbitres pensent depuis des années. A savoir qu’Alex Ferguson peut dire ce qu’il veut sur eux sans qu’il soit inquiété par la Fédération anglaise», a confié Graham Poll, ancien arbitre international, dans The Daily Mail.

M e x è s en négociations avec le Milan AC

J ô , nouvelle piste en attaque

Depuis l'échec des négociations avec Henrik Larsson, l'Olympique de Marseille a fait de Brandao sa priorité. Cependant, le transfert de l'attaquant brésilien du Shakhtar Donetsk peine toujours à se conclure. De ce fait, les dirigeants phocéens se seraient renseignés sur un autre Brésilien, Jô (21 ans, 9 matches en Premier League cette saison, 1 but), selon The Times. Manchester City, qui lorgne avec insistance sur Taye Taiwo, aurait formulé une offre de 20 millions d'euros plus son attaquant brésilien à l'OM en échange du latéral gauche olymjournal anglais The C'est le très sérieux pien. Si le club phovendredi : le Ballon d'Or Times qui l'a affirmé (23 céen n'est pas dised, Cristiano Ronaldo né de Manchester Unit n, 8 buts), aurait don posé à se séparer de ier League cette saiso de la saison ans, 15 matches en Prem Real Madrid à partir son défenseur nigér au rd de principe pour joue accord verbal son acco it passé un rian, l'offre a tout de t Jorge Mendes aura Real 2010. En fait, son agen réélu président du même de quoi faire z, qui compte être et 2006). Perez avec Florentino Pere réfléchir. e fonction entre 2000 cett rid en 2010 (il occupait au aux socios, ce Mad uet cade Ronaldo dans son paq sà apporterait Cristiano Espagne, les candidat ection. Cependant, en ent les meilleurs qui favoriserait sa réél club promettent souv ce d'un tenues... l'élection à la présiden ment rs. Des promesses rare joueurs aux supporte

Philippe Mexès rejoindra-t-il le Milan AC l’été prochain ? Peut-être si l’on en croit L’Equipe qui a révélé samedi que les dirigeants rossoneri et ceux de l’AS Roma ont entamé des négociations pour le transfert du défenseur international français. Sous contrat dans la Ville Eternelle jusqu’en 2011, l’ancien Auxerrois pourrait signer contre une indemnité de 16 millions d’euros.

Manchester United

Real Madrid

P e r e z promet Cristiano Ronaldo en cas de retour

M o u r i n h o assistera àL'entraîneur de l'Inter de Milan, MU-Chelsea
José Mourinho, a annoncé vendredi qu'il se rendrait à Old Trafford ce dimanche afin d'assister au choc du championnat d'Angleterre entre Manchester United, adversaire à venir en huitièmes de finale de la Ligue des champions, et Chelsea, son ex-équipe. Interrogé en conférence de presse au centre d'entraînement d'Appiano Gentile (nord de Milan) sur le fait de revoir Chelsea, qu'il a entraîné de 2004 à septembre 2007, le technicien portugais a répondu : «En ce moment, mon attention est concentrée sur Manchester United. Je dois l'étudier à fond.» «Je vais le voir dimanche parce que c'est une bonne occasion d'observer l'équipe au stade, où c'est différent (de la télévision, ndlr) car cela offre une vision plus complète», a-t-il poursuivi. «Nous allons chercher à en savoir le plus possible pour être prêts au moment de les affronter.»

Bayern Munich

Ribéry chauffard de bus Actuellement en

FIFA

Juventus

stage à Dubaï avec le Bayern Munich, Franck Ribéry a une nouvelle fois tenté d'amuser la galerie. Le quotidien allemand Bild a rapporté que l'international français a pris le volant du bus de l'équipe pour faire le tour du complexe hôtelier. Malheureusement, l'ancien Marseillais a manqué sa manœuvre, arrachant deux panneaux d'affichage et renversant un plot en béton. Le directeur de l'hôtel s'est plaint du fait que le Français ne possédait pas de permis de conduire approprié, mais Jürgen Klinsmann ne semble pas décidé à lui en tenir rigueur. «Il voulait faire une blague. On a pu aller s'entraîner normalement. Heureusement, personne n'a été blessé. Il a lui-même été choqué par l'incident», a déclaré l'entraîneur bavarois.

Casillas, meilleur gardien du monde
Iker Casillas vient d'être désigné meilleur gardien du monde par l'IFFHS (Fédération historique des statistiques du football), information révélée sur le site Internet de Marca. Le gardien de but castillan devance très largement Gianluigi Buffon et Edwin van der Sar. A noter qu'aucun Français ne figure parmi les 16 premiers. Le Top 5 : 1- Casillas (Real Madrid), 2- Gianluigi Buffon (Juventus Turin), 3- Edwin van der Sar (Manchester United), 4- Petr Cech (Chelsea), 5- Igor Akinfeev (CSKA Moscou).

D e l P i e r o ne veut pas de Cassano
Auteur d'un bon début de saison, l'attaquant de la Sampdoria de Gênes, Antonio Cassano (26 ans, 16 matches en Serie A cette saison, 5 buts), suscite des convoitises. Des rumeurs l'annoncent notamment à la Juventus de Turin, mais l'attaquant des Bianconeri, Alessandro Del Piero (34 ans, 14 matches en Serie A cette saison, 6 buts), ne veut pas entendre parler d'un tel transfert. «Ce n'est simplement qu'un bruit de couloir. Nous n'avons pas besoin d'Antonio Cassano. Nous sommes bien ainsi», a indiqué Del Piero à La Gazzetta dello Sport.

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

✆ Tél. (021) 73-15-73 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Contact@lebuteur.com

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Mustapha Ouaïl, Mohamed Raber, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : SIA - Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez l’ANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

22

Le Buteur N° 750 Dimanche 11 janvier 2009

Le-Saviez-Vous ?
Pourquoi applaudit-on pour signifier un «bravo» ? est le geste L'applaudissement
symbolique qui reproduit un geste beaucoup plus ancien dans les relations humaines : depuis l'époque des cavernes, l'homme qui veut remercier, féliciter affectueusement un congénère, le prend dans ses bras et lui tape dans le dos ; les primates font également cela. Quand cette démarche ne peut se faire avec contact (la personne étant à distance, comme sur une scène, ou qu'il y a trop de personnes désirant le faire), le geste de claquement des mains dans le dos se transforme en claquement entre les deux mains, tout en regardant le bénéficiaire. L'applaudissement existe aussi chez les primates, pour les mêmes raisons.

Sudoku n° Sudoku n° 528180
e par e-mail : Réagissez à cette pag ur.com jeux-sante@lebute

QCM
Quel événement fut le déclencheur de la Première Guerre mondiale ?
a- L’explosion d’une bombe artisanale à Berlin. b- Une manifestations d’opposants à Vienne. c- L’assassinat de l’Archiduc François Ferdinand à Sarajevo.

L

’intrus
Egypte Syrie

Jordanie Mauritanie

C’

était…

M
nigme

éli Débusquez 2 criminels de guerre élo dont les noms ont été mélangés…

Trouvez l’actuelle appellation de

7 4 6 9 5 2 4 9 3 1 7 1 7 6 2 3 6 8
Comment le jouer

3 1 8 3 2 6 8 5 9 2

2 5 7 7 2 1 4

RTKRAMEBAOL
Tu es au volant d'un camion contenant 10 kilos de poires, 15 kilos de pommes et 25 kilos de prunes. Quel âge a le conducteur ?

Iomnium

D

evinette

La règle est simple. Tout ce que vous devez faire c’est de compléter la grille de sorte que chaque rangée et colonne de la grille et chaque boîte 3x3 contiennent les nombres de 1 à 9.

C

Pourquoi les éléphants ne restent-ils pas longtemps en couple ?

E

harade

Invention
1 8 4 6 : Ether

Q

ui a dit ?

Mon premier est une céréale, Mon second n'est pas de face, Mon tout décore une fenêtre.

«Israël agit comme le bras armé de l’empire yankee»
Hugo Chavez Evo Morales Fidel Castro

D’ Ç

a sort ?

Ce
Lumpur.

jour-là
Crawford Williamson Long (Américain)

De quel film célèbre cette photo est-elle extraite ?

Subrahmanyan Chandrasekhar à propos de la pertinence des travaux de ce dernier (qui lui vaudront le Prix Nobel de physique en 1983).

1 9 3 5 : Controverse entre Arthur Eddington et 1 9 4 2 : L'armée japonaise occupe Kuala 1 9 4 6 : Proclamation de la République popu-

Hosni Moubarek

Mots fléchés n° 949
Adorateur d’objets Degels Grosse dent Décor Mettre bas pour la brebis Patronyme Organe de fleur Préposition Extraite Régal d’écureuils Vieilles rages Crack Bien arrivé

laire en Albanie. Bendjedid.

1 9 9 1 : Destitution du président algérien Chadli
- Oh oui ! J'ai demandé aux élèves : "Que vous rappelle la date de 1515 ?". Son voisin a écrit : "Je ne sais pas." et votre fils : "Moi non plus." Si ce n'est pas une preuve !!! ◗ Comment faire rentrer une vache dans un frigo en trois mouvements ? - On ouvre la porte, on met la vache et on referme la porte. Comment faire rentrer une girafe dans un frigo en quatre mouvements ? - On ouvre la porte, on enlève la vache, on met la girafe et on referme la porte.
Suit de très près Titre féodal Très fatiguées D’égale pression Hurlement Adorées Déchiffrera Point de judoka Partie d’Abraham Canton suisse Vieux service Tubes à essais Barème Répand Protestation Geste incontrôlé Doctrine Lac américain Assure le salut Petit reste Arides

◗ - Chéri, je suis allée chez le dentiste qui m'a soigné une carie qui avait bien deux ans ! - Deux ans... fait le mari en réfléchissant. Alors, donnemoi la facture, que je l'envoie à ton premier mari. ◗ Monsieur l'instituteur, mon fils n'est pas un super élève. Mais pourquoi lui avoir mis zéro à son devoir d'histoire ? - Monsieur, votre fils a copié et je n'ai pas cherché à savoir, j'ai mis zéro. - Mais avez-vous une preuve ?

La photo du jour
Pianotai Dire et redire

Plantation de conifères

Os de poulet Semblables Chargea Raisin parfumé Ferme de province Jachère Adresse proche Poitrine Nouvelles du jour Grande nation Uniformes Elément liquide Abandonnas

Se met à table

Résultats

A la mode Tremblais un peu

Plantes potagères Laboure 3 fois

Marque du temps Atribueraient

Plume de dos Mot de bébé têtu Négation

Solution des jeux…
Syrie (seul pays arabe

L’intrus
Hugo Chavez

Qui a dit ?
Ton âge !

Enigme

Car ils trompent !

Devinette

Olmert et Barak

Méli-Mélo

Tigzirt

C’était…

Scarface

D’où Ça Sort ?

Rideau ( riz – dos)

Charade

Sudoku n° 180 Sudoku n° 528 1 7 8 4 6 5 3 6 9 2 7 1 4 5 2 9 3 8 6 8 4 7 9 3 5 3 1 8 2 4 9 2 7 5 1 6 7 1 3 6 4 9 2 4 5 3 8 7 8 9 6 1 5 2

c- L’assassinat de l’Archiduc François Ferdinand à Sarajevo

QCM

parmi les quatre qui n’a pas de relations diplomatiques avec l’Etat sioniste).

3 4 1 2 6 8 5 9 7

9 8 6 5 7 3 2 1 4

2 5 7 1 9 4 8 6 3

Possessif Mangée par les insectes

Jeune colvert Explosa Autre do Général sudiste Remarquai Le dessus du panier Sans valeur Bons copains Nouait Petit caré

Début de série Epuisante

C’est textuel Seul

Escroque Nomme

Essai

Rectale Mot de dédain Titane en réaction Larges et plaies au bout Comédiens

Magnétisé Petit aluminium

Orient

e par e-mail : Réagissez à cette pag eur.com jeux-santé@lebut

Le proverbe du jour
”Je pleurais quand je vins au monde, et chaque jour me montre pourquoi”
Proverbe espagnol

Le Buteur N° 750 Dimanche 11 janvier 2009

23

Santé
CONSEILS PRATIQUES POUR DIMINUER VOS COMPLEXES
Horaires des prières
Prévisions météo pour Alger et ses environs

Dimanche
Dohr Asr Maghreb Icha : 12.58 : 15.32 : 17.53 : 19.17

DIMANCHE
Très nuageux
? ? ? ? ? Y0@@@@@@@@4V ? ?Y(@@@@@@@@@@'V? ? Y(@@@@@@@@@@@@'V ? ?Y(@@@@@@@@@@@@@@'V? ? ?5@@@@@@@@@@@@@@@@'V ? ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@3 ? H@@@@@@@@@@@@@@@@@@@N? ? ?M(@@@@@@@@@@@@@@@@@@@'I ?gh?M0@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@4I ?eh@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@'I ?hM0?M0@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@4V? ?gY0@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@4V ?f?Y(@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@3 ?fY(@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@N? ?e?Y(@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@3? ?eY(@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?e5@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@N ??H@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@3 ??5@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?H@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?5@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@7 H@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@J 5@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@7? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@J? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@7 @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@J @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@4I@4V? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@'V @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@'V? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@'V 1@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@'V? L@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@3? ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?1@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?L@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ??1@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ??X)@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?eL@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?e?1@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?e?X)@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?fX)@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@7? ?f?X6@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@&W? ?g?K)@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@&W ?hX)@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@&W? ?h?X)@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@2W ?ehX)@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@&O? ?eh?X)@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@2W ?fhX)@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@&O ?fh?X)@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?ghX)@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@3? ? )@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@N ?gh?XX)@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@3 ? ?X)@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@N? ? X)@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@3? ? ?X6@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ? ?K?K)@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? 6@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ? ? X6@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ? K)@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ? ?L@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@7? ? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@J? ? 1@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ? X)@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@7 ? ?X)@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@&W ? X)@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@?K6@@@@@@@@@@@@2W? ? ?X?K6@@@@@2Of?1@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@Je?K6@@@@@@@2O 6@@@@@@@@@@2O??@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@7 ? ? ?L@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@7? ? 1@@@@@@@@@@@@@@@@@@@J? ? L@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ? ?1@@@@@@@@@@@@@@@@@7 ? ?X)@@@@@@@@@@@@@@@&W ? X)@@@@@@@@@@@@@&W? ? ?X)@@@@@@@@@@@&W ? X6@@@@@@@@@2W? ? ?K6@@2O? ? ? ?

LUNDI
Couvert
M0@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@4I? gh?M0@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@4I? fhM0@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@4V ehM0@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@'I? hY0@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@4V? g?M(@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@'V g@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@3 f?H@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@N? fY(@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@'V e?Y(@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@3 e?5@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@N? eH@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@3? e5@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? e@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@N ?H@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@3 ?5@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@7 ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@J ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@7? ?1@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@J? ?L@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@7 e@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ e1@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@&W eL@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@J? e?1@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@7 e?XL@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@&W? f)@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@&W f?1@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@J f?X)@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@7? gX)@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@&W? g?X?K)@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@&W? h6@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@&W ehX)@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@&W eh?X)@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@J? fhX)@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@7 fh?X)@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@&W ghX)@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@2W? gh?X)@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@&O? X)@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@2W ?X)@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@2O X)@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?X)@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@2O?@@2O X)@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@2O ?X)@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@2O X6@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@2O K6@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@2O K6@@@@@@@@@@@@@@@@@2O? ?K6@@@@@@@@@@@2O

Une femme nourrit son chien au sein
Etats-Unis - Une mère de famille a guéri son chien en le nourrissant au sein. Janelle Williams, 27 ans, a donné de son propre lait maternel pour nourrir son chien qui était tombé malade. Il avait arrêté de manger et s'était beaucoup affaibli depuis qu'elle l'avait acheté en octobre 2008. Un vétérinaire lui avait conseillé un lait en poudre spécialisé mais le chien n'en a pas voulu. Janelle Williams a alors pensé à une autre solution. «Comme je donnais toujours le sein à mon fils de 2 ans, mon corps produisait toujours du lait. J'en ai mis un peu sur mon doigt et le chien l'a léché.» Le chien s'est alors installé sur son sein et a commencé à téter.

I

l est normal de n'être pas totalement satisfait de toutes les parties de son corps ou de tous les aspects de sa personnalité. Mais lorsque cela devient une obsession qui perturbe le bien-être moral et le comportement social, il faut réagir pour faire reculer ce complexe, au lieu de se soumettre à la souffrance.

Lundi
Fedjr : 06.30 Chourouk : 08.00

Un professeur crève l'oeil d'une élève car «elle avait mal répondu à une question»
Inde - Une élève est devenue aveugle d'un oeil après que son professeur lui a enfoncé une épingle dedans pour la punir d'avoir mal répondu à une question. L'homme, seulement connu sous le nom de Parasram, a pris la fuite après avoir attaqué Sweta Patel, six ans, une élève de l'école privée où il était professeur. L'incident se serait produit en novembre mais il semblerait que l'homme ait essayé de faire taire la famille en lui donnant de l'argent pour les soins de l'enfant. Les parents sont finalement allés voir la police quand des tests médicaux ont révélé que la fillette resterait aveugle de l'oeil droit à vie. Le gouvernement a promis à la famille de couvrir tous les frais médicaux et a demandé à la police de continuer ses recherches du professeur en fuite.

LE COMPLEXE : UN DOUTE, UNE DOULEUR Lorsqu'on admire les qualités de quelqu'un d'autre par exemple, on en arrive vite à se comparer défavorablement et à avoir des pensées négatives sur soi. Ce complexe d'infériorité, aussi absurde qu'inutile, peut générer d'infinies souffrances. Selon Christophe André «un complexe est un doute qui se transforme en douleur et les complexes sont évidemment liés à un déficit global de l'estime de soi. Autrement dit, la nature même du complexe n'est qu'une toute petite partie du problème». Il n'existe pas de solution miracle pour faire disparaître les complexes. En revanche, de multiples efforts peuvent les atténuer. Voici plusieurs pistes et à mettre en pratique. à explorer

Matin : 8°C A-M : 12°C Vent : 40 km/h Direction : E

Matin : 10°C A-M : 11°C Vent : 22 km/h Direction : N

Recettes
en pour les questionner. On a tant à apprendre des autres.

Riz à la tomate et viande hachée
◗ 6 steaks hachés ou 600 g de viande hachée ◗ 3 oignons ◗ 3 verres de riz ◗ tomate concentrée ◗ 1 boîte de tomates pelées et découpées ◗ épices(piment, curry, épices italiennes... selon le goût)
1 Couper les oignons en petit dés. 2 Préparer le riz : Pour ma part, je le cuis au micro-ondes. Compter alors 1 verre de riz pour 2 ou 3 verres d'eau (cela dépend de la cuisson du riz désirée). Le laisser environ 25 minutes mais surveiller la cuisson. 3 Pendant ce temps, mettre la viande hachée et les oignons dans une sauteuse et laisser mijoter jusqu'à ce que les oignons soient légèrement dorés et la viande cuite. 4 Préparer dans un même temps la sauce à ajouter à l'étape précédente. Mélanger la boîte de tomate concentrée avec les tomates coupées et ajouter les herbes ou autres arômes selon les goûts. 5 Une fois la viande et les oignons cuits, ajouter la sauce et laisser encore mijoter jusqu'à ce que le riz soit prêt. 6 Quand le riz est prêt, incorporer la sauce en essayant de garder la proportionnalité entre le mélange tomate et le riz (de façon à ce que le mélange ne soit ni trop riz ni trop sauce).

4) Ecoutez attentivement les avis des autres et repensez-y régulièrement. Si on vous dit que vous n'avez pas de raison de douter à ce point, c'est forcément vrai. Remémorez-vous souvent de tels avis positifs. 5) Luttez contre la paranoïa : Non, tous vos problèmes et autres difficultés ne sont pas liés à votre complexe ! 6) Confrontez-vous à vos complexes. Progressivement et sans violence, placezvous durablement dans la situation qui vous complexe (prendre la parole lors d'une réunion de travail, se mettre en maillot de bain...). Petit à petit le complexe s'érode car vous constatez que vous n'êtes pas ridicule et que personne ne remarque votre complexe. 7) Elargissez votre regard sur vous-même. Faites l'effort de penser à vous de façon globale et ne vous réduisez pas à vos seules faiblesses ou «défauts». 8) Surtout, ne tombez pas dans le piège de l'objectif «zéro défaut» ou «zéro complexe». Dans un premier temps, transformer un complexe en simple doute sur soi suffit généralement à retrouver une bonne liberté de mouvement et une estime de soi satisfaisante.

CONSEILS À METTRE EN PRATIQUE

1) Trouvez l'origine de votre complexe : Education dévalorisante, messages humiliants des parents ou complexes des parents eux-mêmes ? Carences affectives ? Certains évènements de la vie ? Expérience de rejet ? Entourage actuel ? 2) Observez les autres, et soyez notamment attentif à la façon dont les autres gèrent les défauts semblables. Se cachent-ils ? Comment compensent-ils ? Quelles sont leurs attitudes mentales et comportementales ? 3) Parlez de vos complexes avec les autres. Les complexes grandissent dans la honte et l'isolement. Inversement, ils s'affaiblissent lorsqu'on en parle avec ses proches. Les autres aussi souffrent souvent de complexes, alors profitez-

Attaque à la tronçonneuse
Un habitant de Scranton, en Pennsylvanie (nordest des Etats-Unis), s'en est pris à la porte d'entrée d'un voisin à coups de tronçonneuse dans un accès de colère. Il risque 37 ans de prison. Selon les autorités, pendant que Robert Kane, 34 ans, s'attaquait à la porte de l'appartement de Jamie Zaleski, celui-ci et plusieurs de ses amis s'enfuyaient par la porte de derrière. Il était en colère parce qu'un ami de M. Zaleski avait garé sa voiture devant sa maison. Selon la police, M. Zaleski a entendu frapper à la porte et a demandé qui c'était. Kane a répondu: «Ton pire cauchemar. Ouvre la porte ou je la démolis.»

Un cambrioleur s'installe dans le grenier de ses victimes
États-Unis - Un homme a vécu pendant plusieurs jours dans le grenier d'une famille en s'appropriant les lieux, les vêtements et la nourriture. Stanley Carter s'est rendu à la police et a été emprisonné pour cambriolage et vols. Lorsque l'homme a été vu par les propriétaires de la maison qu'il squattait, il portait le pantalon de leur fille, une chemise du mari ainsi que ses chaussures de sport. Le criminel de 21 ans vivait dans la maison contiguë à celle de la famille Ferrance avec des amis. Quand ceux-ci lui ont demandé de quitter les lieux le 19 décembre, il est sorti par une trappe dans le plafond d'une chambre du dernier étage et s'est introduit chez les voisins par leur grenier commun.

Neuf condeils pour vivre centenaire
Manger moins, mieux, et surtout des aliments protecteurs... Voici neuf conseils pour vivre plus longtemps et rester en parfaite santé.

Confiture d’orange (non amère)
Pour 12 pots

Mangez léger
L’étude du mode d’alimentation des centenaires à travers le monde a permis de mettre en évidence une règle nutritionnelle bénéfique : la règle des trois-quarts. Il s’agit tout simplement de s’arrêter de manger avant d’être rassasié. En d’autres termes, éviter de vous gaver et sachez écouter votre sentiment de satiété. Demain : Evitez les graisses le soir

◗ 9 oranges ◗ 3 kg de sucre
1 Laver les oranges et en prélever le zeste. 2 Eplucher les oranges à vif. 3 Dans un saladier, mettre les oranges, les zestes, le sucre et recouvrir de 6 verres d'eau. Laisser macérer 24h. 4 Cuire en remuant souvent durant 1h, le liquide doit être transparent. Mettre en pots.

Condamné pour avoir soûlé son chien
Angleterre - Pour la première fois, un homme a été condamné à 150 heures de travaux d'intérêt général et interdit d'avoir un animal, pour avoir fait boire de l'alcool à son chien. Andrew Wilson, 31 ans, a donné à son bouledogue américain une canette de bière et aurait également voulu le forcer à boire de la vodka avant de le battre. M. Wilson s'occupait de son chien quand la police est intervenue : l'animal était au-delà du taux d'alcool autorisé pour un homme, saignait et ne tenait plus sur ses pattes.

Brûlure : vite, du miel !
En plus de ses vertus dynamisantes et antiseptiques bien connues, le miel est également efficace contre les brûlures ! Pourquoi ça marche ? Le miel possède des propriétés émollientes. Autrement dit, il détend et ramollit la peau brûlée. Il stimule aussi la cicatrisation. Une étude néo-zélandaise conduite en 2008 le prouve : le miel accélère la guérison des brûlures superficielles. En pratique : Passez la plaie sous l’eau froide pendant quelques minutes et appliquez du miel sur la surface endolorie, puis couvrez d’un pansement. Si la brûlure est étendue, fait des cloques ou touche des zones sensibles (visages, mains, organes sexuels), il ne faut pas hésiter à appeler un médecin ou se rendre à l’hôpital.

La question
CERTAINES VIANDES ROUGES CALMENT L’APPETIT ?

Un expert en kidnapping se fait... kidnapper
Felix Batista, expert américano-cubain en sécurité anti-kidnapping, a été kidnappé le 10 décembre au Mexique, à Mexico, devant un restaurant. Suite à un coup de fil qu'il reçoit, précise CNN, il informe ses collègues que certaines personnes dans un véhicule blanc ont un message pour lui. Il monte alors dans un véhicule qui ne correspond pas à la description précédemment donnée.

VRAI
Les nutritionnistes ont longtemps conseillé de consommer les viandes rouges... avec modération. On sait aujourd’hui qu’elles ne sont pas si mauvaises pour la ligne ! Elles pourraient même aider à mincir. «Certains morceaux de bœuf contiennent à peine plus de graisses saturées que leur équivalent de poulet sans la peau», explique le Dr Jacques Fricker, médecin nutritionniste. - Explication : Le steak est riche en protéines, substances nutritives que l’organisme digère lentement. Il calme donc la faim et évite les fringales. - Conseils : Pour faire le plein de protéines tout en consommant le moins de graisses possible, optez pour le faux-filet, le jarret, le rosbif ou tout autre morceau tranché fin. Limitez à l’inverse le pot-au-feu ou l’entrecôte, nettement plus gras.

News Santé

Un facteur qui pr otège du cancer de l’ovair e : la pilule

✭✭✭

Le Prince Edward ne sera pas poursuivi pour violence... envers un chien !
C'était au lendemain de Noël, alors que la famille royale d'Angleterre s'offrait des vacances à Sandringham (au nord-est de Londres). Lors d'une partie de chasse dans la propriété du château, le prince Edward avait été surpris, un bâton à la main, s'efforçant de séparer ses deux labaradors qui se battaient autour d'un faisan abattu. La RSPCA, Société Royale pour la Protection des Animaux contre la Cruauté, avait ouvert une enquête pour savoir si le prince pouvait faire l'objet d'une plainte en justice.

Une nouvelle récente vient confirmer le rôle d'un facteur protecteur du cancer de l’ovaire, cette fois-ci : il s'agit de la contraception orale. En quoi la pilule (massivement utilisée chez les jeunes femmes) peut-elle être intéressante vis-à-vis d'un cancer qui se manifeste dans la majorité des cas après la ménopause ? C'est que la contraception orale protège du cancer de l'ovaire plus de 30 ans après l'avoir arrêtée. ● Quelque 20.000 femmes atteintes d'un cancer de l'ovaire (âge moyen du diagnostic du cancer : 56 ans) ont été comparées à 87.000 femmes témoins de 21 pays différents. Il s'avère que plus la durée de la contraception orale a été longue, plus le risque de cancer de l'ovaire est diminué. Par ailleurs, si cet effet protecteur tend à diminuer avec le temps, il persiste néanmoins au-delà de 30 ans après l'arrêt de la pilule. ● Lorsque la pilule a été interrompue moins de 10 ans auparavant, le risque est réduit de 29%. Pour une pilule arrêtée 10 à 20 ans auparavant, la réduction du risque est de 19% et l'est encore de 15% pour les femmes ayant stoppé la pilule 20 à 30 ans plus tôt. ● Sachant que des centaines de millions de femmes jeunes utilisent la pilule dans le monde entier, on peut s'attendre à ce que la pilule permette d'éviter 30.000 tumeurs de l'ovaire annuellement au cours des années à venir.

Astuce du jour
Orange juteuse
Vous pressez vos oranges tous les matins pour votre petit déjeuner. Courageux. Ce serait bien si vos oranges étaient plus juteuses. Pour cela, passez vos oranges sous l'eau chaude avant de les presser.

Dimanche 11 janvier

Le chiffre du jour

16

Pub en ligne : Barack Obama a dépensé 16 millions de dollars pour sa campagne
Le président élu des Etats-Unis, Barack Obama, a investi un peu plus de 16 millions de dollars en publicité sur internet pour sa campagne électorale en 2008, contre 3,6 millions pour le candidat du camp adverse, John McCain, selon un rapport publié par la commission fédérale des élections américaine. Le premier bénéficiaire de ces dépenses est Google, qui a reçu un total de 7,5 millions de dollars, soit 45 % du total du budget de communication digitale du candidat. Un montant dépensé en partie dans le programme de sites partenaires AdSense, et pour une autre part en liens sponsorisés sur le moteur de recherche. Le nouveau président des Etats-Unis fait donc partie du 1,5 million d'annonceurs de Google en 2008,dont le PDG Eric Schmidt a été un des supporters pendant la campagne.

12h00 : Attention à la marche! 13h00 : Journal 13h25 : Walker, Texas Ranger 14h15 : Chuck 15h10 : Monk 16h00 : New York, Unité spéciale 16h55 : Les experts : Miami 17h50 : Combien ça coûte ? 17h50 : Sept à Huit 19h50 : Tout les marchés du monde 20h00 : Journal 20h50 : Les Experts : Manhattan 21h35 : Détour vers le futur 22h20 : Un mort dans la foule 23h20 : Dragon rouge 01h30 : L’actualité du cinéma

12h05 : Tout le monde veut prendre sa place 13h00 : Journal 13h20 : Le Dimanche 14h05 : Vivement dimanche 16h05 : Presto 16h15 : L’objet du scandale 17h30 : Stade 2 18h55 : Vivement dimanche prochain 20h00 : Journal 20h30 : Les héros de la bio-diversité 20h35 : Un crime au paradis 22h15 : Au secours, j’ai 30 ans ! 00h05 : Dakar 2009 : BIVOUAC

11h35 : Turbo 12h25 : Caméra café 13h05 : Duval et Moretti 14h00 : Retour de Vanessa 14h55 : En fuite 15h45 : Chaos sur la planète 16h30 : Le chef contreattaque 17h45 : 66 minutes 18h50 : D&CO 19h45 : SIX’ 20h00 : E=M6 20h30 : Sport 6 20h45 : Zone interdite : Racket à l’école et au travail : la loi su silence 22h40 : Enquête exclusive 00h00 : 100%foot 01h05 : Turbo

16h00 : TV5MONDE, le journal 16h30 : Acoustic 17h00 : Kiosque 18h00 : TV5MONDE 18h10 : Internationales 19h00 : Dans la nature avec Stéphane Peyron 20h00 : Journal (TSR) 20h30 : Journal (France 2) 20h55 : Le journal du Dakar 21h00 : Question pour un champion 23h00 : Le journal 23h15 : TV5MONDE, le journal Afrique 23h25 : La Vie à mains nues, téléfilm

SI CE JOUR EST VOTRE ANNIVERSAIRE :
ne vous endormez pas sur vos lauriers passagers car l'année astrale vous offrira des satisfactions plus enthousiasmantes.

LES ENFANTS NES CE JOUR :
ces êtres très d y n a m i q u e s devraient connaître des parcours exemplaires et de la réussite dans la vie affective

Lacen, décision demain
L
ors du prochain stage de l’équipe nationale prévu en février, on ne verra sans doute pas de nouvelles têtes. Le sélectionneur national, Rabah Saâdane n’attend que la réponse de Mehdi Lacen, le milieu défensif du Racing Santander, pour établir la liste des joueurs convoqués pour Algérie Bénin. Lacen actuellement injoignable, nous avons quand même réussi à avoir l’attaché de presse de son club, M. Enrique Palacio, qui nous a expliqué le silence du joueur algérien : «Il reçoit beaucoup d’appels d’Alger pour des interviews, et comme il n’est pas encore certain de jouer pour l’Algérie, il préfère réserver sa réponse à lundi.» Demain donc, on saura si Lacen jouera pour l’Algérie ou s’il compte demander un temps de réflexion supplémentaire. Lacen, Juanjo et Luccin, les joueurs de Santander offrant des cadeaux à des enfants malades De Santander, Lacen est allé à Laval d’où est originaire son épouse pour la déposer elle et leur fille Shana chez les grands-parents maternels, de là il est rentré sur Paris pour voir ses parents. Il ne lui restait pas beaucoup de temps pour partir en Algérie. Pourtant, un responsable de la fédération avait tout prévu pour établir à Lacen un passeport algérien en 24 heures.

El Mahdia 0 - MCA 2

Sur une bonne note
Equipe 1re mi-temps : Benhamou, Besseghir, Babouche, Coulibaly, Alassane, Hadjadj, Daoud, Boumechra, Yacef, Jean-Marc Béneyé, Badji Equipe 2e mi-temps : Ouamane, Besseghir, Coulibaly, Chaoui, Babouche, Daoud, Bouguèche, Younès, Amroune, Belghomari, Belkhir (Boudjenah)

Son voyage à Alger annulé
Pourquoi Lacen hésite encore à se décider alors qu’il avait demandé à Saâdane, lors de leur seul entretien téléphonique, un temps de réflexion ? Le joueur programmait de se déplacer à Alger à la fin de l’année dernière pour connaître son pays qu’il n’a jamais visité du reste, s’entretenir avec les responsables algériens et voir aussi la famille de son père. Malheureusement, ce voyage a été annulé à la dernière minute car les courtes vacances qu’il a eues ne lui permettaient pas de faire beaucoup de choses à la fois.

Lacen – Saâdane, l’entretien de la dernière chance
Lacen a décidé d’annoncer sa décision au premier concerné, à savoir le sélectionneur national Rabah Saâdane. Il l’appellera sur son portable demain lundi après le décrassage matinal (le Racing Santander accueillera ce soir en championnat le Recreativo Huelva pour le compte de la 18e journée de Liga) pour ensuite répondre aux questions des nombreux journalistes algériens et français qui l’ont sollicité à propos de son avenir international. M. S.

Les joueurs du CABBA scandalisés de voir des gens danser alors que des enfants meurent
Vendredi soir, alors que les joueurs du CA Bordj Bou Arréridj étaient en train de dîner au restaurant de l’hôtel Rihanna, à Aïn Draham (Tunisie), une troupe de danseuses a enflammé la scène, ce qui avait amené une grande partie des présents à se lever pour danser à leur tour. Révoltés et dégoûtés de voir des gens danser et faire la fête, alors que des Palestiniens sont massacrés à Ghaza, beaucoup de joueurs ont quitté la table sans même terminer de manger et ont rejoint leurs chambres en maudissant l’inconscience de certains.

L

Zeghdoud,
une touche avec le CRB

E

carté de la JSMB par Djamel Menad pour des raisons qui lui sont propres, Mounir Zeghdoud n’a pas trop fait parler de lui en cette période du mercato jusqu’à récemment. En effet et selon certaines informations, l’ex-défenseur béjaoui aurait une touche avec le CRB. Il faut dire que depuis le départ de Selmi vers Annaba, le club belouizdadi est à la recherche d’un renfort au niveau de l’axe défensif. Avec sa longue expérience, Zeghdoud ne peut qu’être utile pour la formation du Chabab.

e Mouloudia a joué son troisième et dernier match amical au cours de son stage de préparation à Sousse, face à la formation d’El Mahdia. La première mi-temps, équitable entre les deux formations, s’est soldée par un score vierge. Les poulains d’Alain Michel n’ont pas démontré beaucoup de choses en attaque. Après la pause-citron et suite aux changements apportés en

attaque, le Mouloudia a pu débloquer la situation sur deux réalisations de Babouche et Younès. Cependant, la défense du Mouloudia a montré des signes de fébrilité, fort heureusement pour les Algérois les attaquants d’El Mahdia ont manqué de réussite. Le reste de la rencontre n’apportera rien de nouveau et le MCA a su préserver son acquis et terminer son stage sur une bonne note

Ammour a repris hier

Alain Michel «Béneyé m’intéresse et«Jean-Marc Béneyé estgarder» et je veux le garder, il a je veux le un bon attaquant
le sens du but, il est vif et sait se placer sur le terrain. Il a tout pour réussir. Maintenant, son recrutement sera tributaire des négociations financières et du contrôle médical qu’il subira. Donc si on trouve un terrain d’entente avec lui, il sera recruté. D’ailleurs, il vient d’un pays connu par son football qui est la Côte d’Ivoire et non de la Mauritanie.»

C

omme annoncé par Le Buteur, le meneur de jeu de l’USM Alger, Amar Ammour, a repris les entraînements hier avec ses coéquipiers. L’on se rappelle que depuis la lourde défaite face à Al Ismaïly (1-4) en Ligue des champions arabe, il avait boycotté les entraînements, avant de se décider à revenir, après avoir eu une discussion avec le président Saïd Allik.

Il discutera avec son adjoint à propos de Bouchraï
Quant à l’attaquant émigré Mohand Bouchraï, il a été supervisé hier à Tunis par l’adjoint d’Alain Michel qui était accompagné par le chef de délégation, Sid Ali Aouf, à ce sujet Alain Michel nous dira : «Bouchraï n’a joué que quelques minutes, je dois discuter avec mon adjoint pour trancher sur son cas.»

Un tournoi de La Radieuse en solidarité avec Ghaza
En solidarité avec les martyrs et la population de Ghaza, l’association La Radieuse a organisé mercredi passé un tournoi dans le quartier Maraval (Oran) avec la participation de près de 600 enfants. Ce tournoi, auquel étaient invités une douzaine d’étudiants palestiniens avec leurs petits frères, a connu la présence d’anciennes figures du football oranais dont Belloumi, Redouane Guemri, Benchiha, Foussi et autres Medjahed, ainsi que l’ancien

Madouni trop cher pour le Mouloudia
En marge de cette rencontre, Alain Michel nous a confié qu’il voulait l’ex-international Madouni dans son équipe, mais le club ne pouvait répondre aux exigences financières du joueur.

arbitre Mohamed Hansal. Les participants arboraient des tee-shirts sur lesquels étaient inscrits «Solidarité

avec Ghaza» et «Les martyrs de Ghaza dans nos cœurs». Le président de La Radieuse, Kada Chafi, a offert des cadeaux aux enfants palestiniens ayant participé au tournoi. «On ne peut pas rester insensibles à tous ces massacres. Nous avons démontré à notre manière la solidarité du peuple algérien à l’égard du peuple palestinien», a-t-il déclaré.

Ouznadji libérable
Selon des sources très proches de la JSK, l’attaquant Nouri Ouznadji est libérable. Autrement dit, si un club fait une offre pour acquérir le joueur ou même pour un échange avec un autre joueur répondant aux besoins du club kabyle, il sera cédé de suite. Cette décision est motivée par le rendement décevant de Ouznadji depuis son arrivée à la JSK l’été dernier.

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->