Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

1

NOUS AVONS TERMINE L’INTERROGATION PRECEDENTE AVEC LE PASSAGE APRES QUE VOTRE PREMIER FILS SOIT NE, ET APRES QUE VOUS AVEZ EVENTUELLEMENT MONTRE LE DEUXIEME ENFANT, APRES CELA VOUS AVEZ ECRIT DES CHOSES, QUE NOUS AVONS LUES, QUE VOUS NOUS AVEZ REMISES, ET DANS CES CHOSES VOUS PARLEZ DE CLO. CLO, DONT NOUS PENSONS APRES L’ANALYSE DE VOS TEXTES QU’ELLE A AUSSI ACCOUCHE ET TONY EST VENU VOUS CHERCHER. TONY EST BIEN ANTON...? Vandenbogaert.

VANDENBOGAERT ANTOINE. POUVEZ-VOUS NOUS DONNER UNE EXPLICATION PLUS DETAILLEE DE QUAND TONY EST VENU? Je l’ai quand même noté.

OUI. Euh, oui, il est venu me chercher.

POUVEZ-VOUS LE SITUER QUELQUE PART DANS LE TEMPS? Je ne me rappelles plus exactement quand c’était, mais je suis en train de douter si c’était bien 83 ou 84. Pff, en fait je ne le sais pas.

C’EST 83 OU 84.. début, allez, de toute façon c’était ou bien 83 ou bien 84, pas plus tard. J’ai encore continué seule pendant quelque temps, allez oui...

EUH, EN COMPARAISON AVEC LA PERIODE DE VOTRE ACCOUCHEMENT, DE VOTRE PREMIER ACCOUCHEMENT, POUVEZ-VOUS, EUH, POUVEZ-VOUS LE SITUER? Silence (n.d.l.r.)

Euh, pff, j’avais déjà accouché et je crois que c’était tros mois plus tard.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

2

DONC VOUS AVEZ ACCOUCHE LE 17 JUIN 1983? Oui, à peu près je suppose.

A KNOKKE? Oui.

DONC VOUS ETES, C’ETAIT DEJA A PEU PRES TROIS MOIS QUE VOUS AVIEZ...? Je crois que, oui, je crois que cela faisait déjà trois mois que...

DONC CELA DEVRAIT ETRE A PEU PRES NOVEMBRE, DECEMBRE... Je le crois oui.

83? Oui, à peu près.

ET QU’EST-CE QU’IL SE PASSAIT EXACTEMENT? Oui, Tony venait me chercher.

A GAND? Approuve de la tête (ndlr)

Silence bref (ndlr)

EST-CE QUE, EST-CE QUE VOUS ETIEZ AVERTIS? Non, il entrait vraiment en trombe. D’ailleurs, c’était pas anormal, il n’avertissait pas tout le temps avant de venir.

EST-CE QU’IL DIT QUELQUE CHOSE, DIT-IL QUELQUE CHOSE?

Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

3

Non, il parlait d’un ton sec. Euh, il me demandait entre autre de mettre un bandeau, de me coucher sur le banc arrière, enfin oui, alors je savais qu’il allait se passer quelque chose.

OU EST-CE QU’IL VOUS CONDUIT? Ça je ne sais pas.

EST-CE QU’IL ROULE LONGTEMPS? Je n’en ai aucune idée.

AVANT QU’IL S’ARRETE? Goh, mon dieu, en tout cas assez longtemps pour avoir des nausées, pff...

Silence (ndlr)

En fait, pas très longtemps, non. En fait je ne le sais pas.

DONC FINALEMENT VOUS Y ARRIVEZ? Oui, oui.

DURANT LE TRAJET VOS YEUX RESTENT BANDES? Oui.

QUAND EST-CE QU’IL ENLEVE LE BANDEAU? Dans le couloir.

DANS LE COULOIR? Approuve de la tête (ndlr)

EST-CE QU’IL S’AGIT D’UNE MAISON NORMALE? Oui, une maison normale?! Je ne le sais pas.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

4

VOUS NE LE SAVEZ PAS? Une maison normale, pff...

POUVEZ-VOUS LA DECRIRE? En fait je ne le sais pas.

QUI EST-CE QUI LE SAURA? Est-ce que c’est une maison normale, pff, c’est un couloir, à la fin de ce couloir j’arrive, euh, dans un living assez grand, allez, le couloir, le living, une sorte de cuisine américaine. Les chambres se trouvent, j’ai passé par la cuisine, c’était euh, alors ça donne à une sorte de halle où se trouvent les chambres...

VOYEZ-VOUS D’AUTRES PERSONNES DANS LE LIVING? Il y en a quelques unes, mais je n’y fais pas tellement

attention, non. Qui ou quoi.

NE RECONNAISSEZ-VOUS PERSONNE? Oui.

QUI RECONNAISSEZ-VOUS? La question inévitable. Je reconnais trois ou quatre des, euh, invités contact. avec qui je euh, avec qui j’ai régulièrement du

LESQUELLES? Silence (ndlr)

Je voudrais que je ...

QUI EST-CE QUI VA NOUS LE DIRE? LAISSEZ PARLER QUELQU’UN QUI VEUT PARLER?
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

5

désapprouve de la tête (ndlr)

LACHEZ-LE. Non.

POURQUOI PAS? Parce que!

LAISSEZ LE PARLER. Silence (ndlr)

Tony était là, Deux habitués dont je ne connais pas leurs noms. J’ai encore oublié comment il s’appelle. Euh, Van Der Elst, ah oui eh, c’est son nom, Van Der Elst. Oui, et euh..

Silence. (ndlr)

VOUS CONNAISSEZ LES AUTRES PERSONNES. Hm.

VOUS CONNAISSEZ D’AUTRES PERSONNES QUE CEUX QUE VOUS NOMMEZ. QU’EST-CE QUI VOUS EMPECHE DE PARLER? C’est, allez, c’est si réel, allez, oui, quand je donne leurs noms, je les vois de nouveau, allez oui, c’est...

POUVEZ-VOUS LES INDIQUER POUR NOUS? Peut-être oui, oh, c’est bizarre.

QU’EST-CE QUI VOUS EMPECHE DE DONNER LEURS NOMS? OU QUI VOUS L’EMPECHE? VOUS NOUS AVEZ COMMUNIQUE LES PETITES. Oui, mais ils n’ont aucune idée de noms.

Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

6

ILS N’ONT PAS D’IDEE DE NOMS, MAIS VOUS LES CONNAISSEZ, LES NOMS. CE SERAIT BEAUCOUP PLUS FACILE SI VOUS DONNIEZ LES NOMS AU LIEU DE DEVOIR COMMENCER AVEC DES PHOTOS OU QUELQUE CHOSE COMME CELA. Je le sais, oui, mais ils y en a deux que je connais pas, allez, je ne connais pas leurs noms.

HM, OUI, IL Y A TONY, IL Y A DEUX INCONNUS ET IL Y A VAN DER ELST. Van Der Elst.

ET QUI EST-CE QU’IL Y A ENCORE? COMMENCEZ PEUT-ETRE A PARLER DE CETTE HOMME. EST-CE QUE C’EST TELLEMENT DIFFICILE, AVEZ-VOUS PEUR D’EN PARLER? Approuve de la tête (ndlr)

EST-CE QU’IL VOUS A FAIT TANT DE MAL? Approuve de la tête (ndlr)

ALORS, DONNEZ SON NOM! C’EST TELLEMENT GRAVE. ON NE SAIT QUAND MEME PAS ALLER PLUS LOIN. Je vous l’ai dit déjà au moins dix fois et maintenant je n’en peux plus, mon dieu...

VOUS LE RAPPELEZ-VOUS? Approuve de la tête (ndlr)

Soupire (ndlr) Oui, Lippens.

Y VOYEZ-VOUS ENCORE DES GENS? A ce moment-là pas, non, il y en a qui sont venus plus tard, allez, oui, plus tard quand...
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

7

QUI ETAIT CE LIPPENS? Comment?

QUI ETAIT CE LIPPENS? Celui de Knokke?

CELUI DE KNOKKE.. Oui.

LE BOURGMESTRE? Le bourgmestre de Knokke, oui.

ET QU’EST-CE QU’IL FAIT? Rien, bavarder, boire.

VOUS RESTEZ CHEZ EUX? Non.

OU EST-CE QUE VOUS ALLEZ? Je vais chez Clo.

COMMENT? Je vais chez Clo.

CLO, ETAIT-ELLE AUSSI PRESENTE DANS CE LIVING? Pas dans le living, non, dans une chambre à coucher ou dans une chambre d’amis, que sais-je.

EST-CE QUE C’ETAIT A L’ETAGE? DANS CETTE CHAMBRE? OU AU REZ-DECHAUSSEE? C’était au rez-de-chaussée.

CONNAISSIEZ-VOUS LE CHEMIN?
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

8

Non.

OU EST-CE QUE QUELQU’UN VOUS ENVOIE? Non, Tony me poussait dans la chambre, il fermait la porte et il repartait.

EST-CE QU’IL DIT QUELQUE CHOSE? Non, pas vraiment, non, de toute façon rien que je me

rappellerai, donc rien d’important.

OUI, IL FERME LA PORTE, A CLEF. Approuve de la tête (ndlr)

ET VOUS VOUS TROUVEZ DANS LA CHAMBRE? Oui.

ET CLO EST LA? Oui.

QU’EST CE QUE VOUS VOYEZ, QU’EST-CE QUE VOUS VOYEZ A CE MOMENTLA? Qu’elle a des problèmes.

QUEL GENRE DE PROBLEMES? Silence (ndlr)

Pff, elle a terriblement de contractions, mais enfin, elle est complètement en panique, ils ne l’aident pas, elle est, allez, ha, ...

CLO SOUFFRE DE CONTRACTIONS? Clo souffre de contractions.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

9

CLO ETAIT-ELLE ENCEINTE? Oui.

LE SAVIEZ-VOUS? Oui.

EST-CE QU’ELLE VOUS A RECONNUE? Approuve de la tête (ndlr)

ET QUI EST-CE QUI AIDE CLO? Moi.

...? QUE VOULEZ-VOUS DIRE AVEC CELA?

AH OUI, EST-CE QUE C’EST ELLE QUI AIDE CLO? Qu’est-ce que vous croyez qui je suis, ...

NON, NON. Est-ce que je dois dire, quelle personne l’a aidée ou quoi?

NON, QU’EST-CE QUE VOUS FAITES AVEC CLO? Ce que je fais, pff, d’abord essayer d’assourdir la panique.

CLO, SE TROUVE-T-ELLE AU LIT? Oui.

EST-ELLE HABILLEE? Elle porte seulement un truc, euh, un T-shirt court, allez.

EST-CE QUE VOUS VOYEZ ENCORE CE T-SHIRT? Si je vois encore ce T-shirt? C’était un T-shirt, attendez, un blanc avec des lettres en fluor dessus, un genre de publicité.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

10

VOUS NE SAVEZ PAS QUELLE PUBLICITE? Non.

EST-CE QU’ELLE PORTE ENCORE D’AUTRES CHOSES? Non.

ET EST-CE QU’ELLE DIT QUELQUE CHOSE? Goh, qu’elle a mal, qu’elle ne veut plus jamais le vivre, qu’elle veut partir et ce genre de choses, oui.

EST-ELLE EN PANIQUE? Oui.

EST-CE

QU’ELLE

PARLE

SILENCIEUSEMENT?

EST-CE

QU’ELLE

VOUS

RACONTE CE QUI C’EST PASSE? Non, pff, allez oui, j’ai immédiatement commencé à la calmer, je me suis placée derrière elle, je l’ai mis un peu plus droite, Parce je sais d’expérience que cela aide.

Je l’aide à respirer, je l’aide à se calmer. Alors pendant un certain temps tout va bien. Je crois que pendant une demi-heure tout va bien, et alors elle commence, pff, à pleurer elle est en panique, rien ne va plus, j’essayes de la calmer mais ça ne va plus, je commence à perdre le contact avec elle. Son état change toujours.

Je crois que j’ai été occupé pendant pas mal de temps, une fois ça va et l’autre fois elle était complètement en panique.

EST-CE QUE CLO A MAL?

Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

11 dis, ça

Oui,

oui,

elle

saigne

aussi

terriblement.

Je

le

m’inquiétait un peu, parce que durant beaucoup d’accouchements il y a du sang mais pas tant.

EST-ELLE BLESSEE? Et encore quelqu’un venait voir. Comment?

Est-elle blessée? Blessée? Blessée? Blessée, non, pas vraiment, elle est en train d’accoucher, c’est tout.

HM, IL Y A QUELQU’UN QUI VIENT VOUS DITES? Je ne me rappelles plus vraiment qui c’était, je m’occupais simplement de Clo et je crois qu’un quart d’heure après parce qu’il n’avait pas fermé la porte à clef, j’ai couru vers lui, pour lui dire que Clo, allez, qu’elle ne le supportait plus.

Goh, je disais quelque chose comme, il faut aller à l’hôpital avec elle ou il faut appeler un docteur, que c’était

insupportable.

Tony est venu vers moi, il m’a prise et il m’a jetée dans la chambre et il est devenu très très fâchée.

J’étais la seule qu’elle recevais et je devais encore la faire taire aussi. C’était embêtant, eh, toujours hurler, et crier c’était embêtant alors on ne pouvait pas faire de conversation, donc elle devait se taire.

ET ALORS, QUE CE PASSE-T-IL? VOUS ETES DE NOUVEAU JETEE DANS LA CHAMBRE?

Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

12

Oh, ça continuait encore un petit temps. C’est, il y a au moins quelques heures qui passent avant que je dise quelque chose à Clo. Mais je ne sais plus exactement ce qui s’est passé.

Au

moment

qu’elle

commence

à

avoir

des

contractions

de

l’expulsion, pff, elle ne veut pas contracter, elle ne veut pas continuer.

Silence (ndlr)

VOUS Y ETES TOUJOURS SEULE, IL N’Y A PERSONNE QUI VIENT VOUS AIDER? Non, non, cela ne leur intéressait simplement pas.

NE

Y

A-T-IL

PAS

D’AUTRES

PERSONNES

QUE

VIENNENT

DANS

LA

CHAMBRE? Il y avait beaucoup trop de bruit, c’est trop sanglant, ça leur intéressait pas. Ils ne venaient même pas regarder.

EST-CE QUE VOUS N’ETES PAS EN PANIQUE? Non, non, seulement très très triste, mais ne pas en panique.

DONC VOUS ETIEZ LA SEULE A L’AIDER? Oui.

ALORS, QUE CE PASSE-T-IL? Euh, seulement parce qu’elle ne veut pas contracter, je pousse sur son ventre. Mais c’est tout ce que je peux faire, je ne le sais pas non plus. Je l’ai quand même convaincue qu’elle

poussait un peu.

Silence (ndlr)
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

13

Et alors son bébé, son bébé est né. Je le pose sur son ventre. Mais elle ne le regarde pas, allez, très, pff, Alors je le laisse pendant quelque temps sur son ventre.

Et alors j’ai dû faire des choses d’acrobates pour tenir le bébé qu’il ne glisse pas et pour prendre les ciseaux pour ligaturer le cordon ombilical.

Alors j’ai coupé le cordon ombilical. J’ai commencé à crier. Ils sont venus pour le petit parce qu’apparemment, pff, allez, oui...

SAVEZ-VOUS QUI VIENT LE PREMIER? Non.

VOUS NE LE VOYEZ PLUS? Non, je ne le sais même pas parce que je suis simplement en train de regarder Clo. A ce moment-là le bébé ne m’intéresse même pas.

Silence (ndlr)

Je suis de nouveau aller prendre place derrière Clo, et je l’ai prise dans mes bras.

Y A-T-IL EU UN PLACENTA? Ça je ne me rappelles plus. C’était même, allez oui, je savais que j’étais en train de la perdre, oui. Je crois que je l’ai encore aidée deux ou trois fois et alors elle n’est plus venue, alors je suis restée sur le lit.

CLO PERD-ELLE AUSSI DE SANG? Oui, beaucoup.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

14

Silence (ndlr)

QUE CE PASSE-T-IL APRES? Je suis restée chez elle pendant tout un temps. A la fin elle n’a plus réagi.

LE BEBE VIVAIT-IL? Au moment que je l’avais il vivait oui.

EST-CE QUE C’ETAIT UN GARÇON OU UNE FILLE? Un garçon.

AVEZ-VOUS ENTENDU PLEURER LE BEBE? Au moment qu’il est né?

OUI? Il n’a pas vraiment pleuré, non, mais...

AVEZ-VOUS ENCORE L’ENTENDU PLEURER APRES? Non, je ne m’en suis plus rendu compte, non.

Silence (ndlr)

QU’EST-CE QUI S’EST PASSE APRES? Après un bon temps Tony est venu me chercher, Je devais

l’accompagner. Je ne voulais pas. Je voulais rester chez Clo.

AU MOMENT QUE TONY EST VENU VOUS CHERCHER, EST-CE QUE CLO VIVAIT ENCORE? Je ne le sais pas, je ne le crois pas.

ALORS ETES-VOUS RESTEE DANS CETTE MAISON?
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

15

Je sais qu’il m’a jetée dans le couloir, après qu’il m’avait plusieurs fois, allez, oui, je ne voulais pas partir de Clo, il m’a plusieurs fois prise et me jetée dans le couloir.

Je suis retournée et après une heure il est venu, Tony m’a prise. Et euh, nous sommes tous partis à, pff, je ne sais pas où, je crois à une des autres maisons.

QU’EST-CE QUE LIPPENS A FAIT? Ce qu’il a fait, pff, il nous a accompagnés dans la voiture, allez, oui, il roulait derrière nous, enfin, ils étaient en plusieurs voitures.

DONC A CE MOMENT-LA VOUS N’ETIEZ PLUS BANDEE? Quand je suis montée dans la voiture, non.

ALORS, EST-CE QUE VOUS VOUS TROUVIEZ DANS UNE VILLE OU A LA CAMPAGNE? Je me sentais tellement abrutie à ce moment-là, pff, je ne le sais pas. C’était une maison...

DANS QUELLE VOITURE ETIEZ-VOUS? Eh, dans quelle voiture j’ai roulé, pff..

LA VOITURE DE TONY? Non, non, parce qu’il ne nous a pas accompagnés.

VOUS PARLEZ D’UNE MAISON, C’ETAIT UNE MAISON. Eh, c’était, allez, il y avait de toute façon un jardin,

autour, je crois, allez ou quand même devant la maison, par où on devait passer.

EST-CE QUE C’ETAIT UNE GRANDE MAISON?
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

16

Je ne le sais pas, je n’y ai pas fais attention.

EST-CE QUE VOUS AVIEZ DEJA ETE DANS CETTE MAISON? Oui, mais chaque fois durant le soir. Oui, quand il faisait noir, je ne sais pas si la maison était grande, assez grande.

EST-CE QUE C’ETAIT UNE MAISON BLANCHE, ROUGE? EST-CE QU’IL N’Y A PAS DE DETAIL DE N’IMPORTE QUELLE CHOSE QUE VOUS VOUS

RAPPELEZ? Ce que je me rappelles? Quand je me trouvais face à la maison, il y avait une sorte d’étang construit, mais allez, mais pas comme un étang naturel, un truc assez rectangulaire, et il y avait des briques, ça j’ai remarqué, tout le reste, ...

DES BRIQUES? Oui, un truc en carré, allez, une sorte de brique avec une fontaine.

A CET ETANG? Oui, mais je ne peux pas vraiment l’appeler un étang, quelque chose dans le genre, comment l’appelle-t-on, et il y avait de l’eau dedans.

Y AVAIT-IL UNE BARRIERE AUTOUR DE LA MAISON OU UN PETIT MUR OU...? Eh, eh, un mur, de cette hauteur (indique à peu près un mètre, ndlr), allez, anguleux, incliné et eh, et une barrière, je veux dire, je comprenais qu’il y avait une barrière, s’il y avait un mur, si tu construis un mur il ne faut pas mettre une barrière en fer forgé. Et eh, le sentier était, pff, était pavé, je crois une sorte de pierre de taille. Ça je ne peux pas dire avec certitude.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

17

AVEZ-VOUS VU D’AUTRES MAISONS AUTOUR? Oui.

MAIS CES MAISONS N’ETAIENT PAS AJOUTEES A CETTE MAISON? Non.

DONC CHAQUE MAISON ETAIT SEPAREE? Séparée oui.

DONC,

VOUS

QUITTEZ

CETTE

MAISON

ET

VOUS

MONTEZ

DANS

UNE

VOITURE, SAVEZ-VOUS ENCORE DANS QUELLE VOITURE OU QUI ETAIT AVEC VOUS DANS LA VOITURE? En fait, ça je ne sais plus.

EST-CE QUE VOUS CONNAISSIEZ L’ENDROIT? La voiture?

NON, L’ENDROIT OU VOUS ETIEZ. Je ne peux pas le dire. Je crois que c’était la première fois que j’étais seulement intéressée dans mes pieds.

DANS VOS PIEDS? Dans mes pieds, oui.

POUR QUOI DANS VOS PIEDS? Je les étudiais comme une folle. C’est aussi une manière.

ALORS AVIEZ-VOUS A CE MOMENT-LA QUE CLO ETAIT MORTE? Approuve de la tête (ndlr)

Hm? Oui.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

18

COMMENT LE SAVIEZ-VOUS? Pff, comment est-ce qu’on le sait?

Silence (ndlr)

J’ai dû la tenir.

SAVEZ-VOUS ENCORE VERS OU VOUS AVEZ ROULE? Oui, d’abord nous avons agréablement été mangés quelque chose dans un restaurant chinois.

QUI ETAIT PRESENT DANS LE RESTAURANT CHINOIS? Silence (ndlr).

Ça c’est quelque chose dont je me suis toujours souvenue très spécialement. Comment est-ce possible d’aller manger

agréablement? Tony n’y était pas, le reste si.

DONC LIPPENS Y ETAIT? Oui.

QUI ENCORE? Pff, les deux autres, ils me connaissaient bien. Euh, Van Der Elst y était. Je suis en train d’avoir mes doutes.

Silence (ndlr)

Y A-T-IL ENCORE DES PERSONNES QUE VOUS CONNAISSEZ? Eh, il en a deux que je connais qui sont arrivés plus tard, oui.

DANS LE RESTAURANT CHINOIS? Oui.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

19

OU EST-CE QU’ILS SONT ARRIVE A LA MAISON? Non, non, ils sont arrivés dans le restaurant. Eh, c’était, on buvait le café à ce moment-là, je crois, enfin, alors deux autres sont arrivés.

QUI ETAIENT CES DEUX? Silence (ndlr)

Je n’arrive pas à trouver son nom.

EN AVEZ-VOUS DEJA PARLE PLUS TOT? Non.

EST-CE QUE VOUS LE VOYEZ DEVANT VOUS? Oui, oui, mais je ne trouve pas son nom. Eh, mais à ce moment il était sous-commissaire de Knokke, je crois. Oui, je ne savais pas, alors je ne savais pas encore qu’il était souscommissaire de Knokke. Je n’arrive pas à trouver son nom, je ne sais pas comment il s’appelle.

ET QUI ETAIT LE DEUXIEME? Aussi quelqu’un qui, allez, il y vagabondait beaucoup, mais c’était un Guy, ça je sais mais son nom de famille, pff, je crois même que je ne l’ai jamais connu.

POUVEZ-VOUS LE DECRIRE ALORS...? Ça c’est quelque chose que je ne savais jamais, c’est le nom de famille. Je l’ai oublié.

POUVEZ-VOUS LE DECRIRE ALORS...? Oh, mon dieu.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

20

OU EST-CE QUE C’EST QUELQU’UN CONNU OU? Qu’il est connu?

QUE VOUS L’AVEZ VU APRES, PLUS TARD? Je l’ai encore vu, oui.

QUEL AGE A CE GUY? Oui, en fait je ne le sais pas.

PARLAIT-IL LE FRANÇAIS OU LE NEERLANDAIS? Le français.

IL PARLAIT LE FRANÇAIS? Il avait, pff, à peu près quarante ans, quarante-trois ou quelque chose comme ça je suppose, qu’est-ce que j’en sais, quelque chose comme ça.

AVEC UNE BARBE OU SANS?

*** Le son tombe en panne de 22:56:26 jusque 22:56:28 ***

EST-CE QUE C’ETAIT UN AMI DE QUELQU’UN? Oui, ils se connaissent tous là-bas, ah oui. Je ne le sais pas. Je dois dire qu’à ce moment-là ça je n’y faisais vraiment pas attention, vous savez.

EST-CE QUE VOUS VOUS RAPPELEZ ENCORE LE SCENE A TABLE? EST-CE QUE VOUS VOYEZ ENCORE DES GENS ASSIS A LA TABLE? Oui.

OUI, POURRIEZ-VOUS LE DESSINER? Oui.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

21

VOICI ( DONNE UN CRAYON A X1, ELLE DESSINE, NDLR) Si ça c’était la table, moi j’étais assise ici.

POUVEZ-VOUS VOUS Y MARQUER VOTRE NOM, S’IL VOUS PLAIT. ”MOI”

Eh, à coté de moi était Lippens, attendez, moi j’étais ici et Lippens était là. Et celui-là, je ne le connaissais pas. Et là était le sous-commissaire, c’était lui.

NE POUVEZ-VOUS PAS DONNER LE PRENOM DE CE COMMISSAIRE? Non, non, je le dis, je connais seulement son nom de famille, mais vraiment, je ne le sais plus. Pourtant, je le sais,

pourtant je le sais, mais je ne peux pas me le rappeler. Je ne sais pas, vraiment, je n’en ai aucune idée, et je l’ai si bien connu.

COMMENT ÇA SE FAIT QUE VOUS L’AVEZ CONNU SI BIEN? ETAIT-IL PRESENT QUELQUE PART DONT VOUS AVEZ DEJA PARLE? Mais il venait aussi régulièrement à ces fêtes.

LESQUELLES? Il venait entre autres de temps en temps à L’Hirondelle.

QUAND IL Y AVAIT DES FETES? Approuve de la tête (ndlr)

EST-CE QUE PARFOIS IL VOUS A VIOLEE? Approuve de la tête (ndlr)

DONC CE SOUS-COMMISSAIRE PARTICIPAIT PARFOIS A CES FETES? Pas toujours mais ...
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

22

OUI OU NON? Oui.

QUAND IL ETAIT PRESENT? Oui.

ET IL EST ASSIS A ... Eh

VAN DER ELST Y ETAIT AUSSI? Oui.

DONC IL SE TROUVAIT JUSTE EN FACE DE VOUS? En face de moi. Eh, je ne le sais pas.

DONC POUR LIPPENS C’EST UN INCONNU? Et celui-ci, que je ne connais pas, ça c’est correct. Le

restaurant où on a été était à Bruges.

COMMENT? Le restaurant où c’était, allez, c’était à Bruges.

OU A BRUGES? Pff, à Bruges.

OU? AU CENTRE DE BRUGES? C’était, eh, oui, oui, au centre de Bruges.

DONC C’ETAIT AU CENTRE DE BRUGES? Oui, oh, eh, je pourrais même le spécifier plus exactement. Pas loin de là il y avait un, comment est-ce qu’on appelle ça encore, un centre commercial, un centre commercial couvert, on appelle ça une galerie, je crois. J’ai dû y entrer, ça je me
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

23

rappelles encore. Comment est-ce que ça s’appelait encore, je ne le sais pas.

POUVEZ-VOUS DONNER LE NOM DU SUIVANT? Eh, pff, mais c’était de toute façon à Bruges. Alors Guy se trouvait ici.

DONC GUY DEVANT CE SOUS-COMMISSAIRE? Oui, il était assis en face. J’ai seulement, c’est tout oui.

DONC NOUS AVONS DEUX INCONNUS? Oui.

UN SOUS-COMMISSAIRE? Guy.

GUY, LIPPENS, VOUS-MEME ET VAN DER ELST? Et Van Der Elst aussi, oui.

ET LES DEUX INCONNUS, ETAIENT-ILS PRESENTS DANS LA VILLA? Oui, je le suppose, oui, oui, oui, ils y étaient, je le dis, j’ai, allez, je n’arrive pas à trouver les noms à ce moment-là.

EN FAIT QUI EST RESTE DANS LA VILLA? Tony.

SEUL? Pff, pour autant que je sache, oui.

OUI, MAIS, POUR AUTANT QUE VOUS VOUS RAPPELEZ? Oui, je ne l’ai plus vu, he. Il m’a, allez, il m’a brusquement jetée dans le couloir et alors je ne l’ai plus vu, donc je suppose qu’il est resté là.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

24

ET CLO? Et clo.

D’APRES VOUS CLO ETAIT MORTE? Approuve de la tête. (ndlr)

QUAND VOUS VOYEZ CLO POUR LA DERNIERE FOIS, QUAND TONY VOUS SEPARE, QUAND IL QUITTE LA CHAMBRE, EST-CE QUE CLO PORTE

TOUJOURS SON T-SHIRT? Approuve de la tête. (ndlr)

Oui.

ET LE BEBE? Il vivait encore.

DE LA VILLA AU RESTAURANT A BRUGES, POUVEZ-VOUS EVENTUELLEMENT VOUS RAPPELER COMBIEN DE TEMPS VOUS AVEZ ROULE? Silence (ndlr)

Eh bien, je ne peux pas vous le dire, je ne le sais pas.

CROYEZ-VOUS QUE VOUS VENIEZ DE LA COTE? CROYEZ-VOUS QUE VOUS VENIEZ DE KNOKKE A BRUGES? OU CROYEZ-VOUS QUE VOUS VENIEZ DE GAND A BRUGES? Je ne le sais pas. Ah, je suis en train de réfléchir.

Silence (ndlr)

Je crois qu’on venait de la direction de Gand, si on prenait ce chemin, c’est si on venait en voiture de Knokke parce que sinon on arrivait toute de suite à Bruges et on venait de là.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

25

DONC

SELON

VOTRE

EXPLICATION

VOUS

POUVEZ

APPAREMMENT

NOUS

EXPLIQUER VOTRE ITINERAIRE? Oui, à peu près oui.

PARCE QUE VOUS AVEZ UN POINT DE VUE VERS BRUGES, VOUS DITES? Oui.

DE KNOKKE VOUS CONNAISSEZ PRESQUE TOUT? Oui, mais, ...

DONC SELON VOUS VENIEZ A BRUGES D’UN POINT DE VUE DE GAND. ESTCE CELA CE QUE VOUS PENSEZ? Oui.

SAVEZ-VOUS ENCORE QUELLE RUE VOUS AVEZ PRISE? La vieille route.

LA VIEILLE ROUTE, DONC VOUS LA CONNAISSEZ BIEN, N’EST PAS? Oui.

ET POUR ARRIVER A CETTE VIEILLE ROUTE, EST-CE QUE C’ETAIT LOIN? Pff, ça je ne sais vraiment pas.

OU EST-CE QUE C’ETAIT UNE MAISON QUI SE TROUVAIT SUR LA VIEILLE ROUTE? Ça je ne sais pas. Pour venir à la vieille route, non, ce n’était pas loin, pas très loin, je crois.

QUAND AU DEBUT VOUS HABITIEZ ENCORE A KNOKKE PROBABLEMENT VOS PARENTS PRENAIENT AUSSI CE CHEMIN. Oui, oui, bien sur.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

26

LOGIQUE. Oui.

QUAND VOUS QUITTEZ LA VILLA, N’Y A-T-IL PAS DE POINTS QUE VOUS RECONNAISSIEZ? Dans le temps? Mon dieu, non pas vraiment.

PARCE QUE VOUS VOUS SOUVENEZ QUE VOUS ETES ARRIVEE A BRUGES? Oui.

VOUS VOUS SOUVENEZ QUE VOUS AVEZ ETE DANS UN RESTAURANT A BRUGES. Alors j’étais déjà...

QU’IL ... A ce moment-là j’ai de nouveau repris mes esprits, pendant que.

QU’IL Y AVAIT UNE GALERIE COMMERCIALE. Très proche, ça je sais mais...

MAIS QUOI? Parce que je le sais parce que je connaissais l’endroit. Je connais aussi un peu de Bruges.

DONC C’ETAIT AU CENTRE DE BRUGES ET TRES PROCHE D’UNE GALERIE COMMERCIALE COUVERTE? Oui.

EST-CE QU’IL Y FAISAIT FROID? Ça je ne sais pas. Froid? Je ne me le rappelles plus, non.

Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

27

VOUS RAPPELEZ-VOUS QUI EST DANS LA VOITURE AU MOMENT QUE VOUS ETES PARTIE? PARCE QUE VOUS Y ETES AVEC UN CERTAIN NOMBRE DE PERSONNES. Je ne peux pas vous donner le nom non.

DE QUI? De cet avocat.

VAN DER ELST? Approuve de la tête. (ndlr)

EST-CE QUE VOUS VOYEZ ENCORE LA VOITURE DEVANT VOUS? Non, la seule chose que je vois sont mes pieds.

SEULE AVEC LUI? Eh, pff, je suppose que oui.

ET COMMENT C’EST DANS LA VOITURE? Sale, simplement sale.

ET QU’EST-CE QUE VOUS VOYEZ? Rien.

EST-CE QU’IL FAIT NOIR? Je ne sens rien, je ne vois rien, je n’entends rien.

EST-CE QU’IL FAIT NOIR OU CLAIR? Il fait déjà noir.

“JE NE SENS RIEN” ET LES AUTRES? LAISSONS LES PARLER. C’est la première, oh, la première chose que je ne me

rappelles, c’est que, en fait, c’est que je suis descendue de la voiture et je suis allée au chinois.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

28

Je me suis mis sur ce siège et j’ai simplement commencé à regarder, allez, chipoter dans mes cheveux et tout ça. Je suis frappée de stupeur. Que la vie puisse simplement continuer, que le monde ne s’arrête pas, c’est...

EST-CE QU’IL Y A QUELQU’UN QUI PARLE A MONSIEUR VAN DER ELST? S’ils parlent avec lui? Tout le monde se parle, oui.

QU’EST-CE QU’IL DIT? Pff, des conneries, de, simplement, c’est vraiment quelque

chose comme cela.

VOUS RAPPELEZ-VOUS ENCORE DE QUOI ON PARLAIT? Rien de spéciale, je suppose, allez, oui, pff.

N’Y A-T-IL PAS DE MOTS QUE VOUS VOUS RAPPELEZ? Oh, plein de choses, non, pas vraiment, seulement raconter des conneries, boire quelque chose et ce genre de choses.

PARLE-T-IL DE CE QUI S’EST PASSE? Non, on n’a pas parlé de ça.

ALORS ON MANGE, ET ON BOIT. Oui.

ET ALORS? PARCE QUE JE SUPPOSE QUE VOUS N’ETES PAS RESTES A BRUGES. Non.

EST-CE QU’UN DECISION A ETE PRISE, EST-CE QU’ON DECIDE QUELQUE CHOSE ENTRE EUX? EST-CE QUE VOUS SAVEZ ENCORE QUI A PAYE

L’ADDITION?
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

29

Euh, non, non, ça je ne sais plus. Ce sont des choses aux quelles je ne fais jamais attention.

ET EST-CE QU’IL DECIDE VERS OU VOUS ALLIEZ? Eh, on le décide dehors, à la voiture.

ET QU’EST-CE QU’ILS DECIDENT DE FAIRE? Eh, ils décident d’aller chez ma grand-mère.

COMMENT EST-CE QU’ILS LE DISENT ET QUI EST-CE QU’IL LE DIT? Je crois que Lippens a dit d’y aller.

COMMENT LE DISENT-ILS? Qu’ils y vont?

OUI Qu’ils vont chez Cecile.

DANS UN DIALECTE? Il le dit dans un dialecte de Flandre Occidentale.

ET EST-CE QU’ILS LE COMPRENNENT? Et il le traduit en français. Vous le faites aussi chaque fois.

COMMENT? Que vous le faites aussi chaque fois.

PARFOIS. POURQUOI EST-CE QU’IL LE DISAIT EN FRANÇAIS? Parce qu’il y avait des francophones.

UN FRANCOPHONE OU PLUSIEURS?
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

30

Pff, savez-vous que je ne me rappelles plus. La plupart parle deux à trois langues, allez oui.

EST-CE QU’ILS PARLAIENT LE NEERLANDAIS AUSSI? Ils parlaient la plupart en français parce que Lippens parle aussi beaucoup de français, vous savez.

LE SOUS-COMMISSAIRE AUSSI? Il parle aussi le français, ou le flamand occidental, un des deux.

EST-CE QUE C’EST LIPPENS QUI DECIDE D’ALLER CHEZ VOTRE GRANDMERE? Oui.

ET ILS DISENT: “ON VA CHEZ CECILE? Oui.

EST-CE QUE C’EST UNE LONGUE DISCUSSION AVANT QU’ILS PRENNENT UNE DECISION? Non, pas vraiment.

NON, COMMENT CELA SE PASSE EN FAIT? LIPPENS QUI PROPOSE DE: EST-CE QU’ON VA CHEZ CECILE?” ET IL LE TRADUIT EN FRANÇAIS.

MAIS EN FAIT IL N’Y A PAS DE DISCUSSION ENTRE EUX? Pas vraiment, non.

PAS VRAIMENT? Non, des questions comme: “Ça c’est bien?”

LES VOITURES SONT-ILS GAREES LOIN DU RESTAURANT?
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

31

Silence (ndlr)

ils sont, euh, ils sont là, non, pas si loin, je suppose une dizaine de minutes à pied.

SUR UN PARKING OU DANS LA RUE? Non, simplement dans la rue.

EST-CE QUE VOUS PASSEZ LE MARCHE A BRUGES? oh, où est-ce qu’on passe, par l’intérieur, allez oui.

DANS QUELLE VOITURE EST-CE VOUS ENTREZ? Pff, c’étaient toutes les mêmes, ah oui.

OU UNE COULEUR OU QUELQUE CHOSE COMME CELA OU UN DETAIL? Non, il faisait noir, je n’en sais rien quelle était la

couleur. Un bleu foncé, un noir, allez, oui, ça se ressemble tellement.

DONC EN TOUT CAS IL S’AGISSAIT D’UNE COULEUR FONCE? LA MARQUE, EST-CE QUE VOUS VOUS LA RAPPELEZ? EST-CE QUE VOUS ETIEZ DEVANT OU DERRIERE? Euh, devant.

EST-CE QUE VOUS ETIEZ SEULE DANS LA VOITURE AVEC LUI? Oui.

Silence. (ndlr)

ET EST-CE QU’ILS ROULAIENT L’UN APRES L’AUTRE POUR Y ALLER? Oh, non, pas vraiment, parce que, allez, aux feux rouges ils ne s’attendaient pas, ils continuent simplement, tout le monde sait à peu près où c’est, je suppose.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

32

EST-CE QU’ON S’ARRETE ENTRE BRUGES ET KNOKKE? Non.

EST-CE QU’IL SE PASSE QUELQUE CHOSE DE SPECIALE DANS LA VOITURE OU EST-CE QU’IL DIT QUELQUE CHOSE DE SPECIALE? Rien.

EST-CE QU’IL FAIT QUELQUE CHOSE? Il pelotait un peut oui.

EST-CE QUE VOUS DEVIEZ FAIRE QUELQUE CHOSE POUR LUI? Silence (ndlr)

Oui, et vous voulez bien sur savoir quoi. Je devais le sucer derrière son volant.

EST-CE QU’IL VOUS CONNAIT BIEN, CE SOUS-COMMISSAIRE DE POLICE? Oui.

EST-CE QU’IL SAIT QUI VOUS ETES? Oui.

EST-CE QU’IL SAIT QUEL AGE VOUS AVEZ? Oui.

DONC ON SITUE CELA EN 1983. Approuve de la tête. (ndlr)

DONC ALORS VOUS AVEZ PRESQUE QUATORZE ANS? Approuve de la tête. (ndlr)

Je le connais déjà depuis longtemps.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

33

VOUS LE CONNAISSEZ DEJA DEPUIS LONGTEMPS ET IL VOUS CONNAIT DEJA DEPUIS LONGTEMPS. VOUS LE CONNAISSEZ DEJA COMBIEN

D’ANNEES? Du temps de Knokke encore.

DE LA PREMIERE PERIODE DE KNOKKE ENCORE? Approuve de la tête. (ndlr)

EST-CE QU’IL VENAIT DEJA AUX ... Approuve de la tête. (ndlr)

ETAIT-IL DEJA UN HABITUE? Approuve de la tête. (ndlr)

IL VENAIT DANS LA VILLA? Approuve de la tête. (ndlr)

CHEZ VOTRE GRAND-MERE? Approuve de la tête. (ndlr)

ET IL VENAIT AUSSI AUX FETES A ...? Oui, parfois, mais pas toujours.

EST-CE QUE VOUS L’AVEZ VU A CES FETES? Approuve de la tête. (ndlr)

EST-CE QU’IL VOUS A VIOLEE DANS LA VILLA? Approuve de la tête. (ndlr)

EST-CE QU’IL VOUS A VIOLEE PENDANT CES FETES? Approuve de la tête. (ndlr)
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

34 SUNNY

JE

SUPPOSE

QUE

VOUS

ARRIVEZ

A

UN

CERTAIN

MOMENT

AU

CORNER. EST-CE QUE C’EST ÇA? Approuve de la tête. (ndlr)

ET QUI EST-CE QUI EST PRESENT AU SUNNY CORNER? Ma grand-mère.

ETAIT-ELLE SEULE? Si elle y vit toute seule?

EST-CE QU’ELLE Y ETAIT SEULE? Si elle y était seule? Oui.

EST-CE QU’ELLE ETAIT CONTENTE DE VOIR QUE TOUT LE MONDE Y SOIT? Oui, quant à moi je ne le sais pas, mais pour le reste, oui.

EST-CE QU’ELLE VOUS ATTENDAIT? Oui, ils l’auront téléphonée dans le restaurant. Je crois, je ne le sais pas.

EST-CE QUE VOUS VOYIEZ QUE VOTRE GRAND-MERE LES ATTENDAIT? Oui, elle les attendait, oui.

EST-CE QU’ELLE AVAIT PREPARE QUELQUE CHOSE OU EST-CE QU’ELLE AVAIT...? Pas spécialement non.

EST-CE QUE TOUT LE MONDE Y ETAIT? Approuve de la tête. (ndlr)

QUE VOUS AVEZ DECRIT DANS LE RESTAURANT? Oui.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

35

POUVEZ-VOUS NOUS EXPLIQUER CE QU’IL S’EST PASSE DANS LA VILLA? Silence (ndlr)

Les choses normales.

LES CHOSES NORMALES, ALORS C’EST QUOI? silence (ndlr)

D’abord un peu séduire, après jouer un peu et alors, pff, aller dans une chambre.

silence (ndlr)

AVEC QUI AVEZ-VOUS ETE DANS LA CHAMBRE? Avec tous.

PARDON? AVEC QUI? Avec tout le monde. C’est quand même facile.

EN MEME TEMPS? Non, l’un après l’autre.

EST-CE QUE DES CHOSES SPECIALES ONT EU LIEU CE SOIR-LA? Silence (ndlr)

Je ne sais pas ce que vous considérer des choses spéciales. Rien que je n’avais pas l’habitude de le faire, enfin.

QU’EST-CE QUI SE PASSE? Comment?

QU’EST-CE QUI SE PASSE?
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

36

Où?

QUOI? Se qui se passe? Se qui se passe, pff, je vais au lit avec eux.

SAVEZ-VOUS ENCORE AVEC QUI VOUS COMMENCEZ? Avec qui je commence, oh, je commence avec Lippens.

ET QU’EST-CE QUE VOUS DEVEZ FAIRE AVEC LIPPENS? Silence (ndlr)

Le sucer, le déshabiller, le déshabiller.

LE DESHABILLER? Approuve de la tête. (ndlr)

Silence (ndlr)

EST-CE QUE VOUS DEVEZ FAIRE QUELQUE CHOSE DE SPECIALE POUR LUI? Me déshabiller pendant qu’il regarde, rien de spéciale donc.

VOUS DEVEZ VOUS DESHABILLER PENDANT QU’IL REGARDE? Oui.

ET APRES VOUS DEVIEZ LE DESHABILLER? Il devait regarder. Je devais le sucer, alors je le

déshabilles, complètement, et alors je devais me déshabiller pendant qu’il regarde.

Silence (n.d.l.r.)

Hm. (soupire n.d.l.r.) Je devais me masturber pendant qu’il me regardait et alors il me prenait, du moment qu’il en a assez,
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

37

quand ça a duré assez longtemps selon lui. Ajoutez encore quelques gens et on va s’amuser plus.

COMMENT? Ajoutez encore quelques gens et on va s’amuser plus. Ecoutez, demandez le à eux au lieu qu’à moi. Pff.

IL VOUS VIOLE? Oui.

VAGINAL OU ANAL? Il commence vaginal et il termine anal.

AVEZ-VOUS

PRIS

DES

MEDICAMENTS

AUPARAVANT

OU

AVEZ

VOUS

BU

AUPARAVANT? J’ai bu un peu.

VOLONTAIREMENT? Oui et non.

OUI ET NON? EST-CE QU’ILS VOUS ONT FORCEE DIRECTEMENT? A ce moment-là ils ne devaient plus le faire, vous savez. Pff.

EST-CE QU’IL UTILISE DE LA VIOLENCE, LIPPENS? Il n’agit pas vraiment avec douceur.

EST-CE QU’IL VOUS FRAPPE? Non.

Silence (n.d.l.r.)

QUE VOULEZ-VOUS DIRE DE LIPPENS A CE MOMENT-LA?
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

38

Se qu’il disait?

NON, VOUS, QUE VOULEZ-VOUS DIRE DE LUI A CE MOMENT-LA? Rien. Je suis un peu difficile, c’est tout, mais, ...

QUAND IL A FINI, QUE FAIT-IL? Il s’habille de nouveau.

EST-CE QU’IL QUITTE LA CHAMBRE? Oui.

EST-CE QUE VOUS RESTEZ DANS LA CHAMBRE? Oui.

POUR QUELLE RAISON? Parce que je sais qu’il y en a encore qui vont suivre, parce que.

QUI EST LE SUIVANT? Van Der Elst.

EST-CE QU’IL SE PASSE QUELQUE CHOSE DE SPECIALE AVEC VAN DER ELST? Silence (n.d.l.r.)

POUVEZ-VOUS NOUS EXPLIQUER CE QU’IL SE PASSE AVEC VAN DER ELST? Est-ce qu’il faut le dire?

Silence (n.d.l.r.)

EST-CE QUE VAN DER ELST EST SEULE QUAND IL ENTRE DANS LA CHAMBRE? Quand il entre dans la chambre, oui.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

39

QU’EST-CE QUI SE PASSE AVEC VOUS? Il me demande de venir chez lui, et je dis: “Non.”

OU ETIEZ-VOUS QUAND IL ENTRE? Je suis assise au lit. Il entre et il demande: “viens chez moi. Et moi je dis: “NON”. Et à ce moment-là le grabuge commence.

POURQUOI DITES-VOUS NON A VAN DER ELST? Seulement pour l’embêter un peu.

SEULEMENT POUR L’EMBETER? Un peu le provoquer, j’ai envie de me battre.

COMMENT EST-CE QU’IL REAGIT? Je crois qu’il ne m’avait pas très bien comprise, parce qu’il demandait: “Comment?” Et alors je lui réponds: “non”. Et

apparemment il l’avait bien compris.

DONC IL VOUS A COMPRISE ET ALORS QU’EST-CE QU’IL VOUS DIT? Oh, il ne dit pas vraiment quelque chose.

ALORS QU’EST-CE QU’IL FAIT? Il court vers moi, il veut me tirer du lit, et moi je me tire aussi. Et alors je commences à faire la chose la plus stupide que je puisse faire dans cette situation, mais c’était plus fort que moi. C’était crier qu’il ne pouvait pas me toucher. C’était la chose la plus stupide que je puisse faire

naturellement parce...

QU’EST-CE QUE LA CHOSE LA PLUS STUPIDE...? Crier, parce alors ils se fâchent.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

40

COMMENT? JE NE L’AI PAS COMPRIS, VOUS SAVEZ? Non?

NON. LA CHOSE LA PLUS STUPIDE EST? Crier qu’ils ne pouvaient pas me toucher dans une situation pareille. Ce n’était pas vraiment malin, eh.

ET? Il a commencé a me donner une raclée.

EST-CE QUE A CE MOMENT-LA VOUS ETES HABILLEE? Non.

VOUS ETES COMPLETEMENT NUE? Oui.

DONC VAN DER ELST VOUS A FRAPPEE, AVEC LA PLEINE MAIN, AVEC LES POINGS? Un peu de tout, pff, et alors je fais deuxième chose la plus stupide que je puisse faire, naturellement. C’est de frapper à mon tour.

EST-CE QUE CELA AVAIT UNE RAISON SPECIALE QUE...? Je commençais à me fâcher, simplement, et la meilleur chose est de décharger sa colère sur ces hommes.

DONC VOUS FRAPPEZ A VOTRE TOUR? Oui.

FELICITATIONS! ET...? Je l’ai encore bien mordu, aussi. J’étais tellement fâchée, j’étais simplement enragée, j’étais tellement enragée que,

Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

41

allez, qu’ils continuaient comme si rien ne s’était passé , oui.

VOUS ETIEZ FACHEE PARCE CLO ETAIT MORTE? Oui, qu’ils ne me laissaient pas tranquille, surtout ça. Si seulement ils m’avaient laissée tranquille une fois, pff, ils devaient me laisser tranquille, allez avec un ça allait encore, mais dans la voiture c’était tellement lourd, dit. Pff, c’était allez, un premier et après un deuxième, allez oui, j’en avais marre et quand j’en ai marre je dis simplement non.

ALORS, QU’EST-CE QUI SE PASSE ALORS? Pour être humoristique, ce qui s’appelle: “les troupes de

renforcement.” Oui, quand un seule ne peut pas le faire, ils le font avec plusieurs.

CES FAITS ONT LIEU DANS LA CHAMBRE DE VOTRE GRAND-MERE? Oui.

DONC AU REZ-DE-CHAUSSEE DE LA VILLA?

VAN DER ELST CRIE AU SECOURS? Oui.

ET QUI VIENT L’AIDER? Eh, je crois qu’il n’y avait plus un seul qui était dans la salle à manger, non.

DONC TOUT LE MONDE EST LA, AUSSI VOTRE GRAND-MERE? Oui, je crois que ma grand-mère a dit quelque dans le genre de: “allez, ça recommence”. Quelque chose comme “ça recommence, débrouillez-vous.”
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

42

POUVEZ-VOUS DECRIRE LE RESTE DE CE QUI SE PASSAIT? Youp de dire non, comment peut-on au nom de dieu faire quelque chose ce qu’on ne peut pas, pff, ils n’avaient plus envie de rigoler, elle m’a prise...

QUI? Elle, croyez-vous que j’y ai fait attention? Et alors tu peux faire mieux, ou bien ils attendent, ou bien toi-même tu te jettes dedans. Ils se sont jeté sur moi et moi sur eux.

EST-CE QUE C’ETAIT UNE BAGARRE SERIEUSE? J’étais un peu en minorité. C’est vrai que j’étais fâchée, mais apparemment pff,.... pas assez fâchée. Enfin, ils m’ont tenue et

QUI VOUS TIENT? En tout cas ce sous-commissaire me tenait, Lippens me tenait. Euh, et alors encore deux autres, je crois que van der elst était le premier qui m’a violée, et qui le suivait? En fait je ne me le rappelles plus tellement, l’un après l’autre.

ET TOUS DE LA MEME MANIERE QUE LIPPENS? Pas tous mais...

POUVEZ-VOUS EVENTUELLEMENT REPETER CE QUE CES GENS DISENT? ESTCE QU’ON CRIE, EST-CE QU’ON ...? Crier, pas vraiment, non.

EST-CE QUE VOUS CRIEZ? Non.

NON? Ah, non, je ne leur aurais pas souhaités ce plaisir.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

43

TOI OU QUELQU’UN D’AUTRE? Nous tous, oui. Ne pas commencer à se familiariser, eh, on ne se connaissait pas encore, mon dieu.

Avant

qu’on

s’arrête

un

peu,

pouvons-nous

d’abord

vous

soumettre quelques photos? Approuve de la tête. (ndlr)

ET VOUS ALLEZ NOUS DIRE QUI VOUS RECONNAISSEZ? Pff, je ferais mon possible.

(PREND LES PHOTOS ET LES DONNE (N.D.L.R.)) Et qui est-ce qui je devrais connaître de ces gens?

AH JE NE LE SAIS PAS, ALORS VOUS NE CONNAISSEZ PERSONNE? Désapprouve de la tête. (ndlr)

Silence (n.d.l.r.)

VOUS NE RECONNAISSEZ PERSONNE? Désapprouve de la tête. (ndlr)

Qu’est-ce qui se passe?

JE NE LE SAIS PAS, JE DEMANDE SIMPLEMENT SI VOUS RECONNAISSEZ QUELQU’UN. Désapprouve de la tête. (ndlr)

NE SERAIT-IL PAS POSSIBLE DE REGARDER UNE DEUXIEME FOIS? Y VOYEZ-VOUS DES PERSONNES QUE VOUS CONNAISSEZ? Oui, mais je détestes des photos.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

44

VOUS DETESTEZ LES PHOTOS? Je ne les supportes pas, excusez-moi, vous savez. Je ne le supporte pas.

QUI RECONNAISSEZ-VOUS? Je ne veux plus.

....

Non, maintenant je vais commencer contre vous. Non, je ne le peux pas, je suis désolée.

VOUS N’AVEZ RECONNU PERSONNE? Non, je ne le peux pas.

ALORS, QUI PEUT LE FAIRE? QUI EST-CE QUI PEUT NOUS AIDER? Ha, je ne veux pas les utiliser.

HM, LAISSEZ LES PARLER. Désapprouve de la tête. (ndlr)

je ne le peux pas.

Silence (n.d.l.r.) je ne le peux pas, excusez-moi. C’est ci difficile.

DOULOUREUX? Hm

DOULOUREUX? Approuve de la tête. (ndlr)

CE N’EST PAS VOTRE FAUTE, EH.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

45

Si.

CE N’EST PAS VRAI (AVEC L’ACCENT DE GAND) Si.

NON. Pff, si, c’est ma faute.

NON, CE N’EST PAS VOTRE FAUTE. VOUS SAVIEZ QUE CE MOMENT DEVAIT SE PRODUIRE D’UN JOUR A L’AUTRE. Désapprouve de la tête. (ndlr)

Cela a peu d’importance si vous le savez ou non.

COMMENT? Cela a peu d’importance si vous le savez ou pas, c’est

complètement...

VOUS DEVEZ NOUS LE DIRE! Comment?

VOUS ETES OBLIGEE DE NOUS DIRE QUI VOUS AVEZ RECONNU. Non!

IL Y DES NUMEROS, ALORS DONNEZ NOUS LES NUMEROS. Non, je ne le veux pas.

QUELQU’UN QUI A AUSSI SOUFFERT BEAUCOUP. Oui, je suis désolée mais je ne peux pas le faire.

SI VOUS POUVEZ LE FAIRE. Je ne veux pas!
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

46

QUI EST-CE QUI S’OPPOSE TELLEMENT? Silence (n.d.l.r.)

Je passe un mauvais temps, vous savez. (soupire ndlr)

OUI, NOUS LE CROYONS CERTAINEMENT. He?

QU’ON LE COMPREND TRES TRES BIEN, QU’IL EST TRES DIFFICILE. Pourquoi est-ce que je dois le faire? Je ne le veux pas.

ESSAYEZ-LE! Je ne le peux pas, est-ce c’est pas assez de dire que ça ne va pas.

NON NE L’ABANDONNEZ PAS!

Mon

Dieu,

j’ai

déjà

fais

assez!

Mon

dieu.

Je

ne

peu

pas

retourner non plus. Je ne peux pas retourner.

OU EST-CE QUE VOUS NE VOULEZ PAS RETOURNER? Je l’avais oublié, c’était encore pire. Je n’y retourne plus jamais. Si je le dis, je ne l’oublierai plus jamais.

SI, SI, VOUS ALLEZ L’OUBLIER. VOUS POURREZ PEUT-ETRE OUBLIER LES CHOSES MAUVAISES. Soupire (n.d.l.r.)

NOUS NE POUVONS PAS L’OUBLIER NON PLUS. J’aurais mieux dû me taire.

NON, NOUS NE POUVONS PAS L’OUBLIER.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

47

Oui,...

QUELLES SONT LES PHOTOS QUI NE VOUS FONT PAS DE MAL? Question piège. Tantôt je vais croire que Tony était gentil avec moi. Mon dieu, est-ce que c’est vraiment nécessaire?

OUI, EST-CE VOUS AVEZ EU UN AMI OU UNE AMIE SUR CES PHOTOS? Je ne vous le pardonnerai jamais. Mon dieu, ils l’ont fait si difficile pour moi..

EST-CE QUE CE N’EST PAS VOUS QUI COMPLIQUEZ LES CHOSES? A L’INSTANT? Pourquoi, parce que je ne le veux pas?

VOUS VOUS RETENEZ, VOUS VOUS RETENEZ, VOUS VOUS FORCEZ A VOUS RETENIR. Non.

SI Non

COMBIEN DE PERSONNES CONNAISSEZ-VOUS SUR CES PHOTOS? Je ne le sais pas. vous voulez vraiment le savoir?

OUI. Y n’a-t-il pas aucune manière de l’éviter? Je sais que Clo est dedans.

POUVEZ-VOUS L’INDIQUER? Non.

POUVEZ-VOUS NOUS LA MONTRER? Non, je ne le veux pas.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

48

QU’EST-CE QUI VOUS EMPECHE DE LE FAIRE? Silence (n.d.l.r.)

VOULEZ-VOUS QUE MOI JE LA MONTRE? Je ne le peux pas.

MAIS SI JE LA MONTRE? POUVEZ-VOUS REPONDRE OUI OU NON? EST-CE NOUS ALLONS L’ESSAYER? Je ferai mon possible.

IL Y A DES GENS QUI ONT FAITS DES CHOSES HORRIBLES. C’EST NOTRE TACHE D’ARRETER CES GENS, ET DE LE FAIRE LE MIEUX POSSIBLE. C’EST MIEUX QUE VOUS INDIQUEZ LA PHOTO VOUS-MEME, JE SAIS QUE C’EST TRES DIFFICILE POUR VOUS, JE LE COMPRENDS PARFAITEMENT. POUVEZ-VOUS TOURNER LES PHOTOS ET LAISSER CES PHOTOS OUVERTES LA OU IL LE FAUT? Donnez moi un an ou dix.

Donnez moi un an ou dix.

NOUS NE DISPOSONS PAS DE CE TEMPS. Regarde les photos (n.d.l.r.)

Nous n’avons pas le temps. Moi non plus. Je n’ai pas le temps. Je n’ai pas le temps de le faire. Je ne le veux pas.

IL SUFFIT DE LAISSER LA PHOTO OUVERTE. Regarde devant soi sans dire quelque chose (n.d.l.r.)

C’ETAIT VOTRE AMIE. Je ne le peux pas.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

49

SI VOUS LE POUVEZ. Bien sur que je peux le faire, ...

VOUS POUVEZ LE FAIRE demain ou après-demain, je ne le sais pas.

COMBIEN DE PHOTOS DE CLO AVEZ-VOUS VU DANS CE PAQUET? Silence, regarde les photos (n.d.l.r.)

Je ne suis devenue folle, mais rien ne m’empêche de le devenir encore. Je ne le peux pas, je ne le peux pas, parce que...

PARCE QUE? Parce que je me sens coupable.

MAIS VOUS N’ETES PAS COUPABLE. AVEZ-VOUS VOULU QUE CELA SE PASSE? Je n’ai pas empêché que cela se passe.

VOUS ETIEZ UN ENFANT. EST-CE QUE VOUS POUVIEZ VOUS OPPOSER A CES GENS QUI Y ETAIENT? Je ne l’ai même pas essayé.

COMMENT VOUS NE L’AVEZ MEME PAS ESSAYE, CE N’EST PAS CE QUE VOUS NOUS AVEZ DIT. VOUS AVEZ CRIE QU’ILS DEVAIENT ALLER

CHERCHER DE L’AIDE. VOUS AVEZ CRIE QUE FLO, QUE CLO DEVAIT ALLER A L’HOPITAL. N’AVEZ-VOUS PAS FAIT TOUT LE POSSIBLE A CE MOMENT-LA? VOUS ETES LA SEULE QUE EST RESTEE CHEZ ELLE. VOUS ETES LA SEULE QUI L’A AIDEE. Je n’ai pas empêché que cela se passe.

MAIS VOUS N’AVIEZ PAS LE CHOIX. POUVIEZ-VOUS FAIRE AUTRE CHOSE?
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

50

Je ne le sais pas.

JE NE LE SAIS PAS. SI VOUS DITES QUE VOUS N’AVEZ RIEN FAIT POUR L’EMPECHER, ALORS VOUS AURIEZ DU ETRE CAPABLE DE TROUVER UNE SOLUTION. Y AVAIT-IL UNE SOLUTION? CEUX QUI ETAIENT

RESPONSABLES, EST-CE QUE EUX ONT CHERCHE UNE SOLUTION? IL Y AVAIT ENCORE DES ADULTES. SIX ADULTES QUI POUVAIENT FAIRE

QUELQUE CHOSE, QUI ETAIENT OBLIGES DE FAIRE QUELQUE CHOSE. Je n’ai rien dit.

ILS VOUS ONT OBLIGEE A VOUS TAIRE. ET MAINTENANT VOUS AVEZ L’OPPORTUNITE DE PARLER. POUR VOUS ET POUR CLO. ELLE ESCOMPTE VOTRE VOIX. LES SIX PERSONNES Y PRESENTES ESCOMPTENT QUE VOUS NE LE DIRIEZ JAMAIS. ALLEZ-VOUS PROTEGER VOTRE AMIE CONTRE CES SIX PERSONNES? POUVEZ-VOUS LE FAIRE? EST-CE QUE VOUS ALLER FAIRE QUELQUE CHOSE POUR ELLE? Je ne le sais pas, je ne sais pas si je veux, si je veux cette responsabilité.

NOUS POUVONS PARTICIPER CETTE RESPONSABILITE. Je l’ai laissé passer.

AVEZ-VOUS APRES TOUS CES ANNEES... je crois que j’ai fait quelque chose de mal.

Avez-vous trouvé une solution après tous ces années? Ce que vous avez laisser passer ou ce qu’il y a échoué? Il y a qu’une chose qui a échoué, c’est que les personnes qui avaient une voiture, la mettent dans la voiture pour la conduire à un hopital, c’est tous. Aviez-vous la force de porter clo à

l’extérieur? Est-ce que l’enfant que vous étiez avait la force de le faire? Oui, vouloir faire autre chose oui, ça oui. peutTraduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

51

être vouloir mais vous ne pouviez pas faire autre chose. Ce que vous avez fait. Je leur ai laissés mourir, je l’ai laissée mourir.

ÇA C’EST UNE CHOSE QUE LES AUTRES VEULENT QUE VOUS DISIEZ. ÇA C’EST CE QUE LES AUTRES VEULENT, C’EST DE VOUS FAIRE SENTIR COUPABLE PENDANT QUE VOUS NE L’ETES PAS. ÇA C’EST CE QUE LES AUTRES VEULENT. Pour quelle raison cela allait toujours si bien chez moi?

EST-CE QUE VOUS ALLER RESTER PORTER LA CULPABILITE AUSSI POUR LE FAIT QUE VOUS N’ETES PAS COUPABLE? NOUS NE PARLONS PAS DE VOUS MAIS DE CETTE ENFANT IMPUISSANT QUI SE TROUVAIT DANS LA COMPAGNIE D’UN AUTRE ENFANT. NOUS NE CONNAISSONS PAS CET

ENFANT. VOUS SI LA CONNAISSEZ, VOUS DEVREZ LA CONNAITRE. NOUS NE POUVONS PAS LES ABANDONNER. Regarde avec les yeux fixés vers le bas. (n.d.l.r.)

JE NE VEUX PAS QU’ELLE RESTE INEXISTANTE. ELLE NE PEUT PAS RESTER SANS NOM. MOI AUSSI JE VEUX LA RECONNAITRE. Je ne voulais pas qu’elle meure, mais...

NOUS NON PLUS. Mais vous n’y étiez pas, n’est-ce pas.

HEUREUSEMENT POUR CES SIX AUTRES. Vous ne savez pas combien c’était grave.

CES GENS NE LES TRAITAIENT PAS COMME DES GENS. Qui si?

NOUS POUVONS LE FAIRE MAINTENANT. Mais je ne le veux pas.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

52

VOUS NE LE VOULEZ PAS OU QUI EST-CE QUI NE LE VEUT PAS? Met ses deux jambes au siège et mes sa tête entre ses deux mains pendant que les coudes se reposent sur ses fémurs.

(n.d.l.r.)

Si je dois la voire encore une fois...

COMMENT? EST-CE QUE VOUS VOULEZ QUE JE CHANGE LA PAGE ET VOUS M’ARRETEZ? FAISONS-LE ENSEMBLE. JE VEUX CONNAITRE VOTRE AMIE. Je les regarderai.

Feuillette les photos l’une après l’autre et les regarde.

Je ne le veux pas.

VOULEZ-VOUS S.V.P. REGARDER LES PHOTOS? Silence (n.d.l.r.)

SI

VOUS

NE

LA

RECONNAISSEZ

PAS,

QUI

LE

RECONNAITRA?

QUI

POUVONS-NOUS TROUVER POUR LE FAIRE? Non.

VOUS ETES LA SEULE QUI PEUT LA RECONNAITRE POUR NOUS. Désapprouve de la tête. (n.d.l.r.)

POUR NOUS ET POUR TOUT LE MONDE. Non.

QUI ENCORE EST CAPABLE DE LA RECONNAITRE? QUI VA NOUS AIDER SI VOUS NE VOULEZ PLUS AIDER? DONC ELLE LA LAISSE SEULE DANS LA CHAMBRE, DANS CETTE CHAMBRE? AVEC SON AMIE.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

53

Silence, elle soupire (n.d.l.r.)

Si je le dis, si je le dis, alors je suis obligée de la sentir.

QUE DITES-VOUS, SI JE LE DIS... Oui, je ne veux pas le sentir, je veux seulement, j’aurais autant voulu le savoir. Je l’aimais tellement, cette Flo...

Silence (n.d.l.r.)

ce n’est pas que Flo arrête d’exister pour cela, c’est que Flo justement commence à exister et c’est ça qui me fait peur.

POURQUOI? Quand je vous dis qu’elle recommence à exister pour moi.

VOUS NE DEVEZ QUAND MEME PAS OUBLIER CLO. Non.

CLO DOIT QUAND MEME CONTINUER A EXISTER CHEZ VOUS, C’ETAIT QUAND MEME VOTRE AMIE. VOUS NE L’AVEZ JAMAIS OUBLIEE. Si, si, bien sur que je l’ai oubliée, savez-vous que je ne savais même plus comment elle ressemblait? Vraiment plus.

ET MAINTENANT VOUS LE SAVEZ DE NOUVEAU? Je sais que je dois la montrer, je sais que je dois la montrer parce que je sais que je dois le faire, pff, je me sens coupable.

JE LE SAIS, C’EST DIFFICILE. Regarde devant soi sans rien dire. (n.d.l.r.)
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

54

L’AVEZ-VOUS VUE? QUI ETAIT-ELLE? Je ne le peux pas.

ALORS QUI PEUT LE FAIRE? Je ne le sais pas, je ne le sais pas qui peut le faire. je voulais que je le sache, alors ça pourrait aller plus

facilement.

VOUS ETES LA SEULE. VOUS POUVEZ L’AIDER MAINTENANT. Ah, oui, avec quoi?

EN DISANT QUI ELLE EST. VOUS ETES LA SEULE QUI L’A AIDEE. Ça, je n’en suis pas sure.

VOUS L’AVEZ AIDEE AVEC TOUT CE QUE VOUS POUVIEZ. Si je l’aide maintenant, ça va m’empêcher de dormir aujourd’hui et demain et après-demain, pff, oui,...

HM.. Peut-être pas, peut-être si. Je sais que suis obstinée.

OUI. Tourne les photos jusqu’au moment qu’une photo se trouve en haut.

EST-CE CLO? Je ne suis pas assez obstinée. En espérant que ..., ah,

pourquoi j’admets tout le temps quand je ne veux pas admettre.

PARCE QU’IL Y EN A D’AUTRES QUI NE VEULENT PAS L’ADMETTRE. Plusieurs opinions, ça devient complique quand on pff... ... Je ne le veux plus.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

55

AVEZ-VOUS OUVERT LE LIVRE DE PHOTOS SUR LA PHOTO DE CLO? ... Je ne veux plus.

DITES-MOI “JE VEUX”, QUAND VOUS AVEZ OUVERT LE LIVRE DE PHOTOS SUR LA PAGE OU SE TROUVE LA PHOTO DE CLO. Regarde devant soi, joue avec ses cheveux et fait un signe négative avec ses cheveux. (n.d.l.r.)

EST-CE QUE CLO ETAIT COMME CELA QUAND ELLE EST MORTE? EST-CE QUE VOUS M’ECOUTEZ ENCORE? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

EST-CE QUE VOUS ETES ENCORE CAPABLE DE PARLER? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

EST-CE QUE CLO ETAIT COMME CELA QUAND ELLE EST MORTE? Regarde toujours devant soi et joue avec ses cheveux (n.d.l.r.)

A peu près...

VOUS L’AVEZ RECONNUE SUR CETTE PHOTO? Je ne le sais pas.

VOULEZ-VOUS ARRETER? Je veux aider, c’est ça que je veux.

ON EST LA POUR VOUS AIDER. ON EST LA POUR AIDER CLO. Je ne le sais pas si je peux le faire. Je ne le sais pas si je peux le faire, vraiment je ne le sais pas.

Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

56

VOUS VENEZ DE L’AIDER DE NOUVEAU, MAINTENANT. EST-CE QU’IL EXISTE UNE AUTRE PHOTO DE CLO QUI A ETE PRISE APRES CELLE-CI? ... Je ne veux pas l’aider.

VOUS NE VOULEZ PAS L’AIDER? Je ne le peux pas de toute façon. Je ne peux quand même pas l’aider.

SI VOUS POUVEZ L’AIDER. VOULEZ-VOUS QU’ON SE REPOSE PENDANT UN INSTANT? Je ne le peux pas.

EST-CE QUE VOUS ALLER ABANDONNER? POURQUOI EST-CE QUE VOUS DITES QUE VOUS NE POUVEZ PAS L’AIDER. NOUS AVONS DEJA BEAUCOUP FAIT. Comment est-ce que je peux aider quelqu’un quand je la laisse mourir, au nom de dieu? Comment voulez-vous que je l’aide?

MAIS VOUS NE L’AVEZ PAS LAISSEE MOURIR. Je ne le sais pas. Peut-être pas.

PEUT-ETRE PAS, NON, SUREMENT PAS. VOUS NE DEVEZ PAS VOUS EN DOUTER. VOUS VOUS TROMPEZ COMPLETEMENT EN DISANT QUE C’ETAIT VOTRE FAUTE, IL Y AVAIT DES GENS ASSEZ QUI PUISSENT L’AIDER. CE N’ETAIT PAS LA TACHE D’UN ENFANT D’AIDER UN AUTRE ENFANT. ET SURTOUT PAS QUAND IL Y AVAIT DES ADULTES. VOUS LE SAVEZ, VOUS DEVEZ QUAND MEME LE COMPRENDRE! Oui, à peu près.

Silence, chipote avec ses cheveux (n.d.l.r.)

Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

57

EST-CE QUE NOUS ALLONS NOUS ARRETER, OU EST-CE QUE NOUS ALLONS CONTINUER? Allez-y, continuez.

MAIS EST-CE VOUS ALLER DONNER DES REPONSES ALORS? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

EST-CE QUE VOUS ALLER NOUS AIDER? Je ferai ce que je peux.

EST-CE

QU’IL

Y

A

PARMI

CES

PHOTOS

QUELQU’UN

QUE

VOUS

RECONNAISSEZ? Je ne suis pas certaine.

MAIS VOUS POUVEZ REGARDER. “Again?” [encore]

NON, MAIS REGARDEZ-LES. NE SOUFFREZ PAS PLUS EN COMPLIQUANT LES CHOSES. Attendez encore une fois, attendez. O mon dieu....

EST-CE QUE VOUS VOULEZ QUE JE TOURNE LES PAGES? ET EST-CE QUE VOUS ALLER DIRE STOP? EST-CE QUE ÇA SERA PLUS FACILE? (tourne les photos elle-même et les range en deux paquets, et après glisse le deuxième paquet vers l’interrogateur (n.d.l.r.)

C’est assez?

COMMENT? Est-ce que peux arrêter de regarder les photos, s.v.p.?

CONNAISSEZ-VOUS CES FILLES? Approuve de la tête (n.d.l.r.)
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

58

Ce n’est plus la peine. Je ne les veux pas. J’en ai marre.

Pose sa tête sur la table (n.d.l.r.)

... Hm?

CONNAISSEZ-VOUS CES FILLES? Montre le paquet de photos qu’elle lui a donné. (n.d.l.r.)

pourquoi vous le voulez absolument savoir?

PARCE QUE VOUS AVEZ SELECTIONNE CES PHOTOS. Et pour cette raison je dois vous répondre.

ET POURQUOI NE VOULEZ-VOUS PLUS REPONDRE? Parce que c’est trop difficile.

COMMENT? Parce que c’est trop difficile, allez.

EST-CE QUE C’EST TROP DIFFICILE DE PARLER DE CES FILLES? Aussi.

EST-CE QUE C’EST AUSSI DIFFICILE DE PARLER DE CES FILLES QUE PARLER DE CLO? AVEZ-VOUS CONNU CES FILLES? Est-ce qu’il fallait les connaître?

OUI.

VOULEZ-VOUS VOUS REPOSER D’ABORD?
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

59

Ah, pendant très longtemps j’ai appris de ne rien dire, je l’ai appris pendant très longtemps et surtout de ne pas répondre aux questions.

VOULEZ-VOUS PARLER DE CES DEUX FILLES? C’est si difficile d’en parler.

EST-CE QUE C’EST SI DIFFICILE? Oui.

MAIS VOUS ETES CAPABLE D’EN PARLER? VOULEZ-VOUS L’ESSAYER? Peut-être.

MAIS EST-CE QU’ON VA SE REPOSER UN PEUX D’ABORD? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

ET APRES ON VA L’ESSAYER DE NOUVEAU? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

ALORS NOUS INTERROMPONS L’AUDITION, ON EST LE 26 OCTOBRE, 01:07 HEURES.

***** pause de 01:06 hr jusque 02:09hr *******

02:10 HEURES. ETES-VOUS TOUJOURS PRETES A TRAVAILLER AVEC NOUS? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

ET

Y

VOYEZ-VOUS

UN

INCONVENIENT

QUE

L’INTERROGATION

SOIT

FILMEE? désapprouve de la tête (n.d.l.r.)

Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

60

NOUS AVONS TERMINE L’AUDITION ET NOUS AVONS PRIS UNE PAUSE. EST-CE QUE CE SERAIT EVENTUELLEMENT POSSIBLE DE REGARDER LES PHOTOS DE NOUVEAU, ET POUVEZ-VOUS DIRE SUR QUELLES PHOTOS VOUS RECONNAISSEZ QUELS GENS? UNE PREMIERE PHOTO A ETE SELECTIONNEE, LAQUELLE A ETE IDENTIFIEE COMME ETANT CELLE-LA DE CLO. Approuve de la tête (n.d.l.r.)

POUVEZ-VOUS REGARDER LES AUTRES PHOTOS ET EVENTUELLEMENT NOUS DIRE QUELS GENS VOUS Y RECONNAISSEZ ENCORE? (lui donne les photos de nouveau (n.d.l.r.))

C’est la dernière fois.

MAIS PEUT-ETRE LA BONNE FOIS. VOUS DITES, DITES-MOI DE QUELLES PHOTOS VOUS EN CONNAISSEZ, PARCE QUE VOUS FAITES DES PAQUETS. Oui, oui, je vais le dire toute de suite. Cette personne je connais.

(passe le paquet de droite au verbalisateur)

Et cette personne je connais. Et cette personne je ne connais pas.

EST-CE QUE VOUS EN ETES CERTAINE? REGARDEZ BIEN LES AUTRES PHOTOS. (elle regarde les photos restantes (n.d.l.r.))

EST-CE QUE VOUS N’EN CONNAISSEZ PERSONNE? (elle donne encore une photo au verbalisateur et puis tourne les autres photos avec l’image à l’envers. (n.d.l.r.))

VOULEZ-VOUS PARLER DE CES PHOTOS? Désapprouve de la tête (n.d.l.r.)
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

61

COMMENT AVEZ-VOUS CONNU CES GENS OU QUAND AVEZ-VOUS CONNU CES GENS? POUVEZ-VOUS LE FAIRE DANS PAR ORDRE? MEME SANS ENTRER EN DETAILS. Elle reçoit de nouveau les photos qu’elle a reconnues.

(n.d.l.r.)

LA PHOTO P1, POUVEZ-VOUS DIRE DE QUI IL S’AGIT OU OU VOUS AVEZ CONNU CETTE FILLE? Elle a aussi été abusée.

POUVEZ-VOUS

EVENTUELLEMENT

DIRE

CHEZ

QUI

OU

DANS

QUELLES

CIRCONSTANCES? COMMENT AVEZ-VOUS CONNU CETTE FILLE? Je ne la connais pas vraiment. Mais je l’ai vue une fois, eh,...

EST-CE C’ETAIT

QU’IL UNE

S’AGISSAIT AMIE A

D’UNE

AMIE

A

VOUS,

OU

EST-CE CLO

QUE L’A

QUELQU’UN

D’AUTRE?

EST-CE

QUE

PRESENTEE A QUELQU’UN? Disons que Clo avait beaucoup de secrets, aussi pour moi.

ELLE AVAIT BEAUCOUP DE SECRETS? AVEZ-VOUS VU DES CHOSES QU’ELLE A ETE ABUSEE, CETTE FILLE? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

SAVEZ-VOUS PAR QUI? OU A L’OCCASION DE QUOI OU OU? EST-CE QUE VOUS AVEZ DU MAL D’EN PARLER? NE POUVEZ-VOUS PAS UTILISER QUELQU’UN A VOTRE PLACE? ET NE SAVEZ-VOUS PAS LA FAIRE PARLER? Regarde devant soi. (n.d.l.r.)

elle a été abusée à l’occasion d’une des, pff, allez, oui, plusieurs de ces fêtes SM.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

62

DES FETES SM? Par plusieurs personnes.

PAR DES PERSONNES QUE VOUS CONNAISSEZ? Oui.

PAR DES PERSONNES DONT VOUS AVEZ DEJA PARLES. Approuve de la tête (n.d.l.r.)

Entre autres.

EST-CE QUE VOUS VOUS SOUVENEZ ENCORE DES NOMS? Tous les noms que j’ai déjà mentionnés et encore, encore

quelques uns.

LES

NOMS

QUE

VOUS

AVEZ

DEJA

MENTIONNES,

POUVEZ-VOUS

LES

REPETER? Eh, Lippens, Nihoul, Van Der Elst et Tony, eh, quelques hommes d’affaires.

SAVEZ-VOUS QUI S’OCCUPAIT DE CETTE FILLE, QUI L’EMMENAIT? Désapprouve de la tête (n.d.l.r.)

Je crois, ou bien, non, en fait je ne le sais pas, ou bien celui qui la prêtait ou bien son père ou sa mère, qu’est-ce que j’en sais.

MAIS VOUS AVEZ VU CETTE ENFANT, CETTE FILLE? Je l’ai vue oui, mais avec ça je ne sais toujours pas comment elle y est arrivée. Entre autres à Destelbergen.

A DESTELBERGEN? DANS UNE MAISON QUE VOUS CONNAISSEZ? Oui.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

63

UNE MAISON QUE VOUS AVEZ DEJA MONTRE? Oui.

EST-CE QU’IL S’AGIT DE LA MAISON DU PATRON DE UCO? Oui.

EST-CE QUE C’EST CE PETIT CHATEAU DANS LA GRANDE RUE AU FOND DE LA GRANDE ROUTE? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

EST-CE QU’IL Y A EU LIEU PLUSIEURS FETES? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

ET OU ON VOUS A AUSSI PORTEE? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

Celui de Decascoop y était aussi.

EST-CE QUE C’ETAIT, C’ETAIENT DES SOIREES SEXE? Oui, ça vous pouvez le dire oui.

EST-CE QU’IL Y AVAIT AUSSI DES FEMMES? Il y avait des femmes aussi oui.

MAJEURES? Elle participaient.

ELLES PARTICIPAIENT. ET VOUS Y ETIEZ AUSSI? Oui.

ET CETTE FILLE AUSSI. Je l’y ai vue oui.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

64

EST-CE QU’IL Y AVAIT ENCORE D’AUTRES FILLES? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

QUE VOUS CONNAISSEZ? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

QUI ETAIENT MINEURES? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

POUVEZ-VOUS ENCORE DONNER LEURS PRENOMS? Clo était parmi eux, je ne sais pas comment les autres pff. Il y en avait une, je crois qu’il y avait aussi une fille qui s’appelait Sabrina, que je voyais aussi de temps en temps, mais le reste, leurs noms, ...

Y AVAIT-IL AUTANT DE PETITES FILLES? A peu près six, oui.

A PEU PRES SIX. QUEL AGE AVIEZ-VOUS ALORS? De douze à quinze, je suppose, plusieurs fois.

DANS LA VILLA IL Y A EU PLUSIEURS FETES? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

EST-CE QU’IL S’AGISSAIT DE SOIREES DE SEXE NORMALES? EST-CE QU’IL Y AVAIT QUELQUE CHOSE DE SPECIALE? Ça dépendait.

DE QUOI EST-CE ÇA DEPENDAIT? De leur envie, je suppose. Mais oui, quand on avait de la chance c’étaient des soirées de sexe normales, quand on avait pas de chance c’était plus dure que ça.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

65

QUE VOULEZ-VOUS DIRE AVEC PLUS DURE? Pff, SM, avec des animaux, pff, goh, ils abattaient des

animaux.

DANS LA VILLA? Oui.

OU DANS LE PETIT CHATEAU? Oui.

EST-CE QU’IL Y AVAIT QUELQU’UN DE SPECIFIQUE QUE ABATTAIT CES ANIMAUX? Y AVAIT-IL DES PERSONNES SPECIFIQUE POUR LE FAIRE? Cela arrivait, ou bien on le pouvait faire nous-mêmes.

QUELS ANIMAUX? Des lapins, des chats, eh, pff, des poules.

EST-CE DANS LA VILLA IL Y AVAIT UN ENDROIT SPECIAL QUI ETAIT PREVU POUR CES CHOSES? Prévu? Je ne sais pas si c’était prévu pour ces choses, non.

OU EST-CE QUE LES SOIREES DE SEXE AVAIENT LIEU? Les normales, dans le living.

ET LES SPECIALES? Dans le garage ou dans la cuisine.

DANS LE GARAGE OU DANS LA CUISINE? Parce qu’on faisait des taches.

COMMENT?
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

66

Parce qu’on faisait des taches, des taches. Vous ne voudriez quand même pas que votre tapis soit abîmée de taches de sang, non.

EST-CE QU’IL S’AGISSAIT TOUJOURS DES MEMES PERSONNES QUE VOUS VENEZ DE DONNER, NIHOUL, VAN DER ELST? Oui, parfois il y en avait aussi d’autres. Ça dépendait.

POUVEZ-VOUS DONNER DES NOMS, DE CES AUTRES PERSONNES? Goh, non, en fait pas, je sais...

OU DES GENS QUE VOUS AVEZ DIT APRES: “TIENS, JE CONNAIS CELUILA DE LA OU DES GENS QUE VOUS AVEZ VUS APRES DANS DES LIVRES OU...? Oui, parfois oui.

PARFOIS. QUE VOUS LES AVEZ IDENTIFIEE PAR DES JOURNAUX OU PAR DES LIVRES OU PAR LA TELE OU...? Oui, parfois j’en voyais oui.

ET QUI EST-CE QUE, EH, EST-CE QUE VOUS Y AVEZ VU? oh, ça...

VOUS ETES QUAND MEME CERTAINE QUE CETTE FILLE DE LA PHOTO P1 Y ETAIT? (elle joue avec la capsule de sa bouteille d’eau sur la table et la laisse tomber (n.d.l.r.))

Oui.

DANS LA VILLA A DESTELBERGEN?

Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

67

EST-CE QU’IL Y A ENCORE UN AUTRE ENDROIT QUE VOUS VOUS RAPPELEZ OU VOUS AVEZ VU CETTE FILLE? Oh, j’en vois allez, j’en ai vu tellement.

NON, MAIS CETTE FILLE, LA PHOTO P1? Je ne le sais plus.

ET EST-CE QU’IL N’Y A PERSONNE QUI LE SAIT, EST-CE QU’IL N’Y A PERSONNE QUI VA DONNER UNE SOLUTION? Il y en a beaucoup que je connais bien mais je n’habitais pas loin d’eux, de tout le reste...

DONC EN FAITE CHEZ L’EMPLOYEUR DE VOTRE PERE? CORRECT? Oui.

DONC, EST-CE QUE VOTRE PERE LE SAVAIT? Je ne le sais pas.

EST-CE QUE LES GENS SAVAIENT OU VOUS ALLIEZ, QUI VOUS ETIEZ? Je ne le sais pas. De toute façon, ils ne l’ont jamais

manifesté.

HM, EH, LES PERSONNES QUI HABITAIENT DANS CETTE VILLA, POUVEZVOUS DONNER UNE DESCRIPTION D’EUX? CE N’ETAIT PAS UNE VILLA DE NIHOUL, CE N’ETAIT PAS UNE VILLA DE VAN DER ELST, DONC CELA DEVRAIT ETRE UNE PERSONNE INVITANTE OU DES PERSONNES

INVITANTES? Oui, je peux donner leur description, mais en fait je ne le sais pas.

(regarde par terre (n.d.l.r.))

Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

68

EST-CE QUE VOUS CONNAISSEZ LE NOM DE L’HABITANT DE ..., ET QUAND JE VOUS DONNE LE NOM? Oui, je l’ai, je l’ai déjà...

SI JE LE REPETES, SI JE LE REPETES, EST-CE QUE VOUS ALLEZ VOUS EN SOUVENIR? Peut-être.

QUAND JE VOUS DIS HANNEE? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

EST-CE QUE C’EST CORRECT?

EST-CE QUE C’EST CORRECT? Oui.

EST-CE QUE C’EST CETTE PERSONNE? Oui.

ET EST-CE QU’IL S’AGISSAIT DES FILS OU DU PERE? VOUS PARLEZ DE LA PERIODE QUAND VOUS AVIEZ DOUZE - TREIZE ANS, DONC DISONS ...? Ça je ne sais pas.

EN 82-83? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

LES, LES PATRONS DE LA MAISON, EN FAIT, QUEL AGE CROYEZ-VOUS QU’ILS AVAIENT? Je ne le sais pas. Vous me demandez des choses très difficiles, allez oui.

OUI?
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

69

Oui. En fait je n’y pensais pas qui ou quoi, allez oui.

NON MAIS... qui c’était.

MAIS

MAINTENANT

VOUS

AVEZ

L’OCCASION

D’Y

PENSER

PENDANT

QUELQUES SECONDES. Il n’était pas très jeune non plus.

MAIS POUR VOUS, ETANT UN ENFANT, QU’EST-CE QUE C’ETAIT VIEUX? Je ne le sais pas, j’ai toujours été éduquée par des personnes âgées.

MAIS EST-CE QU’IL AVAIT L’AGE DE VOTRE GRAND-MERE? Mon dieu, qu’est-ce que c’est compliqué, je le suppose, qu’estce que j’en sais.

NON, J’ESSAYES DE TROUVER QUELQUE PART QUI INVITAIT, QUI EST-CE QUI INVITAIT TOUS CES PERSONNES. Eh bien, je sais, allez, comment est-ce que je pourrais savoir tout ça.

HA, JE NE LE SAIS PAS. Eh bien, moi non plus.

MOI JE N’Y ÉTAIS PAS! Ha moi non plus.

COMMENT VOUS NON PLUS? Quand il les invitait.

Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

70

MAIS NON, AH, C’EST QUELQU’UN QUI INVITE. ALORS EST-CE QU’ON VOUS APPORTE SUR PLACE, OU EST-CE QUE VOUS Y ALLEZ VOUS-MÊME, CE N’EST PAS LOIN D’OU VOUS HABITIEZ. Approuve de la tête (n.d.l.r.)

EST-CE QUE VOUS Y ALLIEZ TOUTE SEULE? Oui, ou parfois je venais de mon cheval, mon cheval se trouvait pas loin de là.

PARFOIS VOUS VENIEZ DU MANÈGE QUI EST SITUE DERRIÈRE? J’y allais avec mon cheval, c’est tout oui.

A LA VILLA? Oui.

MAIS QUI EST-CE QUI VOUS DISAIT D’Y ALLER? QUI EST-CE QUI VENAIT VOUS AVERTIR QU’IL FALLAIT Y ALLER? Tony ...ou mes parents.

OU VOS PARENTS? VOTRE MÈRE ET/OU VOTRE PÈRE? OU TOUS LES DEUX? Ma mère, mais mon père m’a expliqué qui c’était, qui y

habitait.

DONC VOTRE MÈRE VOUS Y ENVOYAIT ET VOTRE PÈRE VOUS A EXPLIQUE CHEZ QUI VOUS ALLIEZ? ET QU’EST-CE QU’IL A EXPLIQUE CONCERNANT CES GENS? Qui ils étaient.

ET QUI EST-CE QU’ILS ÉTAIENT? Oui, je viens de vous le dire. Pour autant que j’en sais, oui.

OUI, MAIS ALORS QUI ÉTAIENT-ILS?
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

71

Ils

étaient

de

UCO.

J’étais

obligée

de

me

comporter

correctement.

ALORS ÇA C’ÉTAIENT LES DIRECTIVES, VOUS ÉTIEZ OBLIGÉE DE VOUS COMPORTER CORRECTEMENT? Quelque chose comme cela, oui.

CROYEZ-VOUS QUE CLO A RECRUTE CES FILLES POUR Y ALLER? Ça ne m’étonnerais pas.

CLO ÉTAIT PLUS ÂGÉE QUE VOUS? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

EST-CE QU’IL Y AVAIT BEAUCOUP DE FEMMES, DES FEMMES ADULTES? VOUS DITES A PEU PRÈS SIX ENFANTS MAIS EST-CE QU’IL Y AVAIT BEAUCOUP DE FEMMES ADULTES? Beaucoup moins que les hommes. A peu près trois.

EST-CE QU’IL Y A DES FEMMES, OU EST-CE QU’IL Y AVAIT DES FEMMES QUE VOUS CONNAISSEZ ENCORE? (regarde devant soi sans rien dire (n.d.l.r.)) Approuve de la tête (n.d.l.r.)

VOULEZ-VOUS UN CAFÉ? UN CAFÉ CHAUD? Oui.

(prend du café et donne du café à elle, son collège et luimême. (n.d.l.r.))

Merci.

MERCI (va chercher du sucre et en donne à elle et lui. (n.d.l.r.))
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

72

VOUS DITES STOP HE! Un petit peu. Merci.

VOILA. UNE CUILLÈRE JE N’AI PAS. QUELLES FEMMES CONNAISSEZ-VOUS ENCORE DE LA? Désapprouve de la tête (n.d.l.r.)

ÇA VOUS FAIT MAL DE PARLER DES FEMMES? Entre autres.

ÇA VOUS FAIT MAL? EST-CE QU’IL N’Y A PERSONNE QUI PUISSE NOUS AIDER? QUI EST-CE QUI VA NOUS AIDER? Je ne veux pas le dire.

EST-CE QUE VOTRE LAPEE NE POURRAIT PAS NOUS AIDER? EST-CE QU’IL NE PAS AIDER, VOTRE LAPEE? Désapprouve de la tête (n.d.l.r.)

EST-CE QUE VOTRE MÈRE Y ÉTAIT? Non, ne demandez pas des choses comme cela. OH.

EST-CE QUE VOUS VOULEZ QUE JE LE DEMANDE D’UN AUTRE FAÇON, ESTCE QU’IL Y AVAIT QUELQU’UN DE VOTRE FAMILLE? Je ne veux pas le dire. (regarde devant soi sans rien dire (n.d.l.r.)) Je ne peux pas le faire. Je ne peux pas faire ça.

MAIS VOUS POUVEZ REPONDRE OUI OU NON. Et quand je le dis, je ne peux pas lui faire cela.

VOUS DITES QUE VOUS NE POUVEZ PAS LUI FAIRE CELA. Non.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

73

DONC AVEC ÇA VOUS VOULEZ DIRE QU’ELLE Y ETAIT EN EFFET? Non. Je ne veux rien dire avec ça, OK.

QUAND MEME? Non.

QUAND MEME? Non. (a les yeux fixés sur la table (n.d.l.r.))

VOUS NE POUVEZ PAS LUI FAIRE CELA? Non.

MAIS VOUS NE POUVEZ PAS MENTIR NON PLUS? Désapprouve de la tête et rit (n.d.l.r.) C’est un problème, n’est-ce pas.

UN PROBLEME? UN PROBLEME TRES GRAVE, POUR QUI, POUR VOUS? Pour tout le monde je suppose.

EST-CE ELSJE NE TROUVERAIT-ELLE PAS UNE SOLUTION? POUR RESOUDRE LE PROBLEME? Je dis, quand je le dis alors...

ALORS QUOI? EST-CE QUE CELA FAIT UNE DIFFERENCE POUR VOUS? Oui.

VOUS AVEZ DIT DANS UNE DÉCLARATION PRÉCÉDENTE QUE VOTRE MÈRE VOUS A CONDUIT AU NUMERO 215 AU DRONGENSESTEENWEG. Approuve de la tête (n.d.l.r.)

QU’A CE MOMENT-LA ÉTAIT LE COCKERICO OU LE HOTLIPS.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

74

Ça je n’en suis pas certaine, non.

NOUS L’AVONS ENQUÊTE. Oui, le nom.

ET APRÈS LA PARTOUZE LÀ-BAS TONY VOUS A OBLIGÉE A SATISFAIRE VOTRE MÈRE. EST-CE QUE C’EST CORRECTE? EST-CE QUE VOUS LE SAVEZ ENCORE? EST-CE QUE VOUS LE VOUS RAPPELEZ ENCORE? Oui, oui, certainement, oui.

EST-CE QUE C’EST SI DIFFICILE POUR VOUS DE DIRE QUE VOTRE MÈRE ETAIT PRESENTE DANS LA VILLA DE DE HANNEES? Oui, c’est difficile pour moi, oui.

EST-CE QUE C’EST PLUS GRAVE QUE LE FAIT QU’ELLE VOUS DONNE A DIX HOMMES DANS LE DRONGENSESTEENWEG? Elle est ma mère, je peu beaucoup ...

Y CONNAISSEZ-VOUS D’AUTRES FEMMES? Je sais faire beaucoup mais je le lui ai pardonnée, je suis désolée, je le lui ai pardonnée simplement. Je ne peux pas lui faire cela.

EST-CE QU’IL Y AVAIT ENCORE DES FEMMES QUE VOUS CONNAISSEZ ENCORE? Approuve de la tête et se bouge nerveusement sur son siège. (n.d.l.r.)

POUVEZ-VOUS DONNER LES NOMS DE CES AUTRES FEMMES? J’en connais qu’une.

VOUS EN CONNAISSEZ SEULEMENT UNE?
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

75

Allez oui, l’autre je ne le sais pas mais celle-là, ils l’ont laissé partir cette semaine.

QUI EST CETTE AUTRE FEMME? Oh, je ne sais même plus comment elle s’appelle.

ILS L’ONT LAISSE PARTIR OU? La femme de Nihoul. Comment s’appelle-t-elle encore, je ne le sais plus.

EST-CE QUE VOUS AVEZ DEJA VU CETTE FEMME QUELQUE PART? Oui, je l’ai encore vue oui.

ET OU EST-CE QUE VOUS L’AVEZ VUE ENCORE? A l’occasion des choses similaires.

DES CHOSES SIMILAIRES? POUVEZ-VOUS DONNER UNE ADRESSE OU VOUS L’AVEZ VUE ENCORE? Approuve de la tête. (n.d.l.r.)

Là où j’allais à cette maison.

LA OU VOUS ALLIEZ A CETTE MAISON? ET QUELLE EST CETTE MAISON? Oh, où? Elle a été si gentille de m’y conduire sans me

prévenir, oui.

DONC VOUS PARLEZ DE CETTE MAISON PAS LOIN DE L’INSTITUT SACRECOEUR A JETTE? Oui.

LA MAISON QUI SE TROUVE DANS LA RUE DEPREZ? Oui.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

76

C’EST LA QUE VOUS AVEZ ENCORE VU CETTE FEMME? VOUS AVEZ DEJA FAIT UNE DECLARATION CONCERNANT CELA, QUAND NIHOUL ETAIT EN TRAIN DE VOUS VIOLER QUAND ELLE ENTRAIT? EST-CE QUE C’EST CORRECTE? Approuve de la tête incessamment. (n.d.l.r.)

DONC C’EST CETTE MEME FEMME? Approuve de la tête. (n.d.l.r.)

CONNAISSEZ-VOUS SON NOM? Non, non, je ne me le rappelles vraiment plus.

PEUT-ETRE SON NOM DE FAMILLE? LAISSE ELSJE PARLER AVEC VOUS? Oh.

VOUS DEVEZ TROUVER UNE SOLUTION. Il n’y a pas de solution.

SI, IL Y EN A UNE. VOUS CONNAISSEZ SON NOM. Mais vous aussi!

OUI. Est-ce que moi je dois le donner alors.

OUI. Non.

POURQUOI? EST-CE QUE VOUS DEVEZ PROTEGER CETTE FEMME? Non.

CETTE FEMME N’EST PAS VOTRE MERE. Je ne la protège pas.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

77

ALORS DITES COMMENT ELLE S’APPELLE. Oh

ET OU EST-CE QU’ILS ONT LA LAISSE PARTIR? Ils l’ont laissé partir de la prison.

OU? Où? Ça je ne sais pas.

VOUS NE SAVEZ PAS DE QUELLE PRISON IL S’AGISSAIT? Désapprouve de la tête. (n.d.l.r.)

DONC CETTE SEMAINE ILS L’ONT MISE EN LIBERTE DEVANT LA CHAMBRE DU CONSEIL. EST-CE QUE C’EST CETTE FEMME? L’EX-FEMME DE NIHOUL? Oui, oui, oui.

DONC VOUS PARLEZ DE ANN BOUTY? Bouty oui.

OUI, EST-CE QUE BOUTY AVAIT UNE FONCTION SPECIALE A CES FETES? EST-CE QU’ELLE AVAIT UNE PARTICIPATION SPECIALE ENVERS VOUS? Oui.

OUI? Approuve de la tête. (n.d.l.r.)

POUVEZ-VOUS EN PARLER? Hm.

QUELLES ETAIENT SES ACTIVITES AVEC LES ENFANTS? Soupire et fixe la table (n.d.l.r.) elle s’amusait à les faire mal.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

78

DES AUTRES ENFANTS? Des enfants qu’elle choisissait.

EST-CE QU’ELLE VOUS A CHOISIE? Approuve de la tête. (n.d.l.r.)

EST-CE QU’ELLE A CHOISI D’AUTRES ENFANTS QUE VOUS CONNAISSEZ? Approuve de la tête. (n.d.l.r.)

EST-CE QU’ELLE A CHOISIT CETTE FILLE QUI FIGURE SUR LA P1? Approuve de la tête. (n.d.l.r.)

DANS CETTE VILLA A DESTELBERGEN? Approuve de la tête. (n.d.l.r.)

POUVEZ-VOUS EN PARLER? Difficilement, difficilement.

POUVEZ-VOUS PARLER DE CE QU’ELLE FAISAIT AVEC CETTE FILLE POUR LA FAIRE MAL? Fixe le sol sans rien dire (n.d.l.r.) Désapprouve de la tête. (n.d.l.r.)

EST-CE QUE VOUS CHERCHER ENCORE QUELQU’UN QUI PEUT LE RACONTER? C’EST ÇA QUE VOUS CHERCHEZ? Pff, oh.

C’EST QUAND MEME QUELQUE CHOSE QUE VOUS DEVEZ EXPLIQUER. Je ne le peux pas. Est-ce que vous le trouveriez facile si on vous demandait de venir expliquer ici ce que vous faites avec votre femme.

EN TOUT CAS JE N’AURAIS PAS BEAUCOUP DE PROBLEMES A LE FAIRE.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

79

Ah, oui, je le suppose.

PARCE QUE CHEZ MOI ÇA NE FAIT PAS DE MAL. MAIS VOUS POUVEZ EXPLIQUER CE QU’ILS ONT FAIT AVEC VOUS, VOUS SAVEZ AUSSI QUE C’ETAIT PAS BIEN CE QU’ILS FAISAIENT AVEC VOUS. C’EST QUAND MEME QUELQUE CHOSE QUI N’ARRIVE PLUS MAINTENANT. VOUS AVEZ MEME CREE QUELQU’UN POUR CES CHOSES. Approuve de la tête. (n.d.l.r.)

C’ETAIT QUAND MEME MAUVAIS CE QU’ILS FAISAIENT. VOUS NE POUVEZ QUAND MEME PAS DIRE QUE VOUS, ETANT ENFANT, SOYEZ MISE AU MONDE POUR SOUFFRIR. Fixe la table sans rien dire (n.d.l.r.) Je ne le sais pas. ils y mettaient des objets aigus.

OU? DANS LE VAGIN? Approuve de la tête. (n.d.l.r.)

EST-CE QUE VOUS RECONNAISSEZ CES OBJETS AIGUS? Fixe le sol. (n.d.l.r.)

EST-CE QUE VOUS VOYEZ ENCORE CES OBJETS AIGUS DEVANT VOUS? Désapprouve de la tête. (n.d.l.r.)

EST-CE QUE VOUS POUVEZ LES NOMMER? Désapprouve de la tête. (n.d.l.r.)

SI VOUS LES VOYEZ AUJOURD’HUI, QUEL NOM DONNERIEZ-VOUS A CES OBJETS? Des choses que l’on utilise tous les jours.

ENTRE AUTRES? Désapprouve plusieurs fois de la tête. (n.d.l.r.)
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

80

LE MEME MOT MAIS AUJOURD’HUI? Et après je peux aller dormir?

COMMENT? Oh, mon dieu, encore quelques cauchemars. Fixe le mur (n.d.l.r.)

REVENEZ. EST-CE QU’ILS LE FAISAIENT AUSSI AVEC CETTE ENFANT? Regarde le mur à sa droite sans rien dire. (n.d.l.r.)

QUELS OBJETS UTILISAIENT-ILS CHEZ CET ENFANT? Un tournevis, un couteau.

EST-CE QU’ELLE SE BLESSAIT AUSSI DE CETTE MANIERE? Oui.

EST-CE QU’ELLE SAIGNAIT ALORS? Oui.

Fixe intensément le sol. (n.d.l.r.)

ET CETTE AUTRE FILLE, ETAIT-ELLE AUSSI BLESSEE? Approuve de la tête. (n.d.l.r.)

EST-CE QUE C’ETAIT DANS LE VAGIN? Approuve de la tête. (n.d.l.r.)

EST-CE

QUE

VOUS

AVEZ

VU

CETTE

FEMME

PLUSIEURS

FOIS

A

DES

SOIREES? Approuve de la tête. (n.d.l.r.)

EST-CE QUE C’ETAIT TOUJOURS A DESTELBERGEN?
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

81

Désapprouve de la tête. (n.d.l.r.)

EST-CE QUE VOUS L’AVEZ AUSSI VU A AUTRES ENDROITS? Approuve de la tête. (n.d.l.r.)

EST-CE QUE VOUS VOUS RAPPELEZ DES ENDROITS OU VOUS L’AVEZ VUE? EST-CE QU’ELLE L’A FAIT AVEC VOUS DANS LE RUE DEPREZ AUSSI? Approuve de la tête. (n.d.l.r.)

OUI? Approuve de la tête. (n.d.l.r.)

EST-CE QU’ELLE ETAIT AUSSI PRESENTE DANS CETTE CAVE QUE VOUS AVEZ DEJA DECRITE? Oui.

EST-CE QU’ELLE ETAIT TOUJOURS LA QUAND NIHOUL Y ETAIT? Approuve de la tête. (n.d.l.r.)

EST-CE QU’ELLE LE FAISAIT SPECIALEMENT POUR ELLE OU POUR LES AUTRES? Pour tous les deux je crois.

POUR ELLE ET POUR NIHOUL? Oui.

ALORS EST-CE QU’IL Y A DES TORTURES QU’ELLE VOUS A FAIT SUBIR? Approuve de la tête. (n.d.l.r.) Oui.

ET LES AUTRES TORTURES...? Oui.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

82

POUVEZ-VOUS EN PARLER? Désapprouve de la tête (n.d.l.r.)

POUVEZ-VOUS L’ESSAYER? Met sa tête sur la table (n.d.l.r.)

POUVEZ-VOUS MIEUX PARLER DES AUTRES TORTURES QUI ETAIENT FAITES SUR DES AUTRES FILLES, POUVEZ-VOUS PARLER DE ÇA? NE RESTEZ PAS DANS VOTRE PASSE. Oh, elle, elle, elle le faisait très rarement, mais alors aussi...

AVEC NIHOUL? SUR DES AUTRES? Je ne peux pas le dire. Remet sa tête sur la table (n.d.l.r.)

EST-CE QU’ELLE LE FAISAIT VOLONTAIREMENT? Hm.

OUI? Oui.

EST-CE QU’ELLE LE FAISAIT AUSSI CHEZ DES AUTRES GENS? Oui.

EST-CE QU’ELLE ETAIT UNE SORTE DE TORTIONNAIRE? Hmhm.

OUI? Oui.

DANS LA VILLA A DESTELBERGEN?
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

83

Oui.

EST-CE QUE VOUS N’Y AVEZ JAMAIS VU DES SIGNES? Ça, ce sont des conneries. C’est juste pour tout justifier.

EST-CE QUE VOUS Y AVEZ VU DES SIGNES? C’est une connerie, pas plus. Je n’y crois pas.

EST-CE QUE VOUS Y AVEZ VU DES SIGNES? Oui.

POUVEZ-VOUS DESSINER CES SIGNES? Non.

POURQUOI PAS? Non.

EST-CE QUE VOUS ETES CAPABLE DE RECONNAITRE SES SIGNES? EST-CE QUE VOUS VOULEZ LES DESSINER POUR MOI? Non.

POURQUOI PAS? MEME SI C’EST UNE CONNERIE. VOUS CONNAISSEZ CES SIGNES, VOUS POUVEZ LES DESSINER. Je ne veux pas les dessiner.

VOUS SAVEZ BIEN LE FAIRE. Non.

SI. Non.

Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

84

ESSAYEZ-LE, IL Y A UN RAPPORT ENTRE LE FAITES QUI SE SONT PRODUITS DANS LE TEMPS ET LE FAIT QUE VOUS NE VOULEZ PAS LES DESSINER AUJOURD’HUI. POUVEZ-VOUS LES DECRIRE? Non, non. Je ne veux pas les décrire, je ne le veux pas.

elle a toujours sa tête sur la table. (n.d.l.r.)

ILS ONT AMENAGER UNE CHAMBRE SPECIALE? Spéciale (hausse les épaules (n.d.l.r.))

N’Y AVAIT-IL PERSONNE QUI AVAIT MAL? EST-CE QUE QUELQU’UN VA RACONTER QUELQUE CHOSE? CES SIGNES, EST-CE QUE VOUS LES AVEZ VUS A D’AUTRES ENDROITS? Regarde devant soi et remet sa tête sur la table (n.d.l.r.)

EST-CE QUE ANN BOUTY ETAIT QUELQUE CHOSE DE SPECIALE A CES FETES? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

EST-CE QU’ELLE ETAIT HABILLEE DE MANIERE SPECIALE? Oui.

POUVEZ-VOUS LE DECRIRE? Regarde devant soi sans rien dire et remet sa tête sur la table (n.d.l.r.)

COMMENT EST-CE QU’ELLE ETAIT HABILLEE? Est-ce que ça a une importance?

OUI. VOUS LE COMPRENDREZ MIEUX JE VAIS VOUS L’EXPLIQUER. CETTE FEMME A TOUJOURS DES ENFANTS. CETTE FEMME A TOUJOURS LA TUTELLE SUR CES ENFANTS. Mais est-ce que je suis responsable pour ça?
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

85

VOUS N’Y ETES PAS RESPONSABLE. NOUS Y SOMMES RESPONSABLE. Elle portait des, allez des trucs en cuir, des bottes hautes, eh.

DES

CUISSARDES,

DES

BOTTES

QUI

VONT

JUSQU’A

LA

MOITIE

LA

CHEVILLE? Oui, quelque chose comme cela.

QU’EST-CE QU’ELLE PORTAIT ENCORE? Elle portait une sorte de cape.

QUELLE COULEUR? Noir, avec du rouge à l’intérieur.

AVEC DU ROUGE A L’INTERIEUR? Rouge.

AVEC DU ROUGE A L’INTERIEUR. EST-CE QU’ELLE PORTAIT QUELQUE CHOSE EN DESSOUS. Quelque chose avec des turcs en cuir ou en caoutchouc, des choses comme ça.

EST-CE QU’ELLE PORTAIT UN COUVRE-CHEF? Parfois.

POUVEZ-VOUS DECRIRE CE COUVRE-CHEF? Désapprouve de la tête (n.d.l.r.)

EST-CE QUE VOUS POUVIEZ VOIR SA FIGURE QUAND ELLE LE PORTAIT? Désapprouve de la tête (n.d.l.r.) Pas tout à fait.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

86

PAS TOUT A FAIT, QU’EST-CE QUE VOUS POUVIEZ VOIR? Sa bouche, son menton.

SES YEUX? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

EST-CE QU’ELLE ORGANISAIT CES EVENEMENTS? Désapprouve de la tête (n.d.l.r.) Ça je ne me rappelles plus.

EST-CE QU’ELLE ETAIT LA SEULE A ETRE SI VIOLENTE AVEC LES ENFANTS? Oui.

PAS AVEC LES ADULTES? Pas de cette manière non. A moins qu’on le lui demandait, bien sûr.

EST-CE QUE VOUS AVEZ UNE IDEE COMBIEN DE FOIS VOUS L’AVEZ VUE COMME ÇA? Hausse les épaules (n.d.l.r.)

UNE FOIS, PLUSIEURS FOIS? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

SELON VOUS, QU’EST-CE QUE C’EST, BEAUCOUP? Beaucoup.

DIX FOIS, QUINZE FOIS? Plus.

PLUS, VINGT FOIS, TRENTE FOIS? Quelque chose comme ça, je ne le sais pas. Beaucoup.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

87

LA FILLE QUE VOUS AVEZ RECONNUE SUR LA PHOTO PLUS TOT, LA FILLE AVEC LES CHEVEUX NOIRS COURTS, EST-CE QUE VOUS AVEZ VU QUE ANN BOUTY FAISAIT QUELQUE CHOSE AVEC ELLE? Avec Marleen?

NON, NON, IL NE S’AGIT PAS DE MARLEEN. LA FILLE QUE VOUS AVEZ VUE SUR LA PHOTO QUI AVAIT LES CHEVEUX NOIRS COURTS? EST-CE QUE VOUS AVEZ VU QUE ANN BOUTY L’A TORTUREE? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

ALORS, EST-CE QU’ELLE ETAIT AUSSI HABILLEE COMME ÇA? En fait je ne le sais plus, elle était, pff, je ne le sais plus.

EST-CE QUE C’ETAIENT DES SOIREES SPECIALES? Spéciales? Pff, je ne sais pas très bien ce que vous voulez dire avec spéciale. Si vous voulez dire qu’ils étaient

spécialement organisées pour ce genre de choses, oui.

EST-CE ÇA SE PASSAIT...? ce n’était pas quelque chose qui terminait ainsi, c’était

vraiment organisé pour cela.

C’ETAIT VRAIMENT ORGANISE POUR CE GENRE DE CHOSES. Oui.

ET L’AMENAGEMENT, EST-CE QU’IL ETAIT ADAPTE POUR CES CHOSES OU...? Ce n’était pas nécessaire, mais parfois si.

EST-CE QU’ILS AVAIENT UN DECOR SPECIAL, DES DECORS? Un décor spécial?
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

88

UN ECLAIRAGE SPECIAL OU...? oui, pff, oui, mais oui.

QU’EST-CE QUE C’ETAIT? Tout, allez, simplement tout.

TOUT? Oui, allez, comment est-ce que je dois ...

EST-CE QUE NOUS POUVONS SAVOIR PLUS QUE TOUT ÇA? TOUT EST BEAUCOUP? Oui, simplement, on le savait déjà au moment qu’ils entraient, comment était leur comportement. Mais l’ambiance, l’ambiance, allez, oui...

ET COMMENT EST-CE QU’ILS CREAIENT CETTE AMBIANCE? Comment il créaient l’ambiance? En .., pff..

QU’EST-CE QUI ETAIT SI SPECIAL QUE VOUS LE SENTIEZ TOUT DE SUITE, OUPS, ÇA Y EST. La manière dont ils vous traitaient.

EST-CE QUE C’ETAIT LA MANIERE DONT ILS ETAIENT HABILLES? Oui, aussi. Certainement.

EST-CE QUE LES HOMMES ETAIENT HABILLES SPECIALEMENT? Oui.

VOUS LE RAPPELEZ-VOUS ENCORE COMMENT ILS ETAIENT HABILLES? Oui.

ET COMMENT ETAIENT-ILS HABILLES?
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

89

Même quand ils n’étaient pas encore habillés, je le savais déjà, allez oui, même quand ils ne faisaient qu’entrer.

ET ALORS QU’EST-CE QU’IL Y AVAIT DE SPECIAL? SES VETEMENTS, L’AMBIANCE? Oui, oui, l’ambiance, il y avait une atmosphère très

autoritaire, cru. Et alors ses vêtements, spéciales, des choses comme ça, très spéciales.

EST-CE QU’ILS PORTAIENT UN CAPUCHON OU...? aussi, oui.

EST-CE QU’ILS PORTAIENT DES MANTEAUX SPECIAUX? Oui, aussi, oui.

EST-CE

QUE

C’ETAIT

LA

MEME

CHOSE

QUE

CELLE

QUE

VOUS

AVEZ

DECRITE CHEZ BOUTY? Parfois, il y avait des différants, allez oui, je veux dire...

ILS Y AVAIT DES DIFFERENTS...? il y avait une variété, allez, probablement elle avait des différents trucs comme ça....

DE BOUTY VOUS DITES QU’IL ETAIT NOIR ET ROUGE A L’INTERIEUR. Oui.

POUVEZ-VOUS DECRIRE D’AUTRES QUE VOUS AVEZ VUS? Hm, oh, oui, qu’est-ce qu’on peut décrire

COMMENT? qu’est-ce qu’on peut décrire? Pff, décrire...

PRENEZ UNE PERSONNE ..
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

90

Oh...

VOUS DITES QU’IL Y AVAIT DES GENS HABILLES DIFFEREMMENT, ILS PORTAIENT UN CAPUCHON AVEC D’AUTRES ... QU’EST-CE QUI ETAIT DIFFERENT, LA COULEUR? EST-CE QUE C’ETAIENT D’AUTRES COULEURS OU EST-CE QUE C’ETAIENT...? Non, non, allez oui, je veux dire, pff, oh, comment est-ce que je dois l’expliquer, allez....

EH BIEN ... C’est comme expliquer à un aveugle ce que c’est le vert.

OUI, NOUS N’Y ETIONS PAS. oh, n’importe quoi, je vous le dis, leur garde-robe variait parfois, vous savez, ce serait monotone s’ils portaient

toujours la même chose.

EST-CE QU’IL Y AVAIT UNE MUSIQUE SPECIALE LORS DE CES SOIREES? Aussi, ça arrivait oui.

EST-CE QUE VOUS RECONNAISSEZ CETTE MUSIQUE ENCORE? Oui.

DE QUEL GENRE S’AGISSAIT-IL? N’importe quoi.

MAINTENANT AUJOURD’HUI PUREMENT ... Genre?

OUI oh, il y a peu près trois genres...

Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

91

LESQUELS? LESQUELS, PARCE JE N’EN CONNAIS RIEN, DONC QUELS GENRES? Eh, la musique que je pouvais bien me rappeler était “Black Sabbat”. Il y avait de la musique Grégorienne.

PUREMENT GREGORIEN OU EH...? oh, mon dieu, je ne suis pas une spécialiste...

OUI OUI, MAIS EST-CE QU’IL Y CERTAINES.... Oui, oui, quelque chose comme “ENIGMA”, non, non, Grégorien.

OUIOUI, OK eh, pff, et eh, un genre spéciale de musique, pff, je ne pas le donner un nom, allez, quelque chose de spéciale.

EST-CE

QUE

CETTE

MUSIQUE

ETAIT

JOUEE

DANS

LA

VILLA

A

DESTELBERGEN? GARDONS CECI COMME POINT DE DEPART. Oui.

DONC LA MUSIQUE ETAIT SPECIALE. La musique était spéciale.

DITES-MOI,

LA

MUSIQUE

GREGORIENNE

EST-CE

QUE

CELA

CONTIENT

QU'ILS AVAIENT UNE ESPECE DE PROTOCOLE? Je suppose que c'était pour l'atmosphère, oui.

EST-CE QU'ON CHANTAIT ENSEMBLE? Comment?

EST-CE QU'ILS CHANTAIENT EN CHOEUR? Chanter, mon dieu, je ne les sais pas. Je dois vous dire que je n'y faisais pas beaucoup d'attention à ce moment-là, mais ce que rem... c'étaient les possibilités pour me faciliter la
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

92

tâche. Mais pas de manière normale. Ça c'était le problème, quand d'autres enfants commençaient à avoir peur de ce qu'ils faisaient, je devenais allez, je m'isolais, je m'y préoccupais pas du tout. De toute façon, je ne me laissais pas intimider.

QUI EST-CE QUI VOUS ISOLAIT? Les gens qui étaient là pour cela.

SAUF LES TORTURES DANS CETTE MAISON, EST-CE QU'IL Y A ENCORE DES CHOSES QUI Y ONT EU LIEU? Hausse les épaules (ndlr)

LE FAIT QUE DES ENFANTS ETAIENT ABUSES, QUE DES ENFANTS ETAIENT TORTURES? Oui.

LE VIOL D'ENFANTS? Y a-t-il encore une chose?

JE NE LE SAIS PAS. De toute façon, ils ne jouaient pas au "monopoly" avec nous.

EST-CE QUE VOUS POURRIEZ DECRIRE CES SIGNES A LA CON? Non!

POUVEZ-VOUS DESSINER CES SIGNES A LA CON? Non!

NE VOULEZ-VOUS PAS LES DESSINER? Non.

POURQUOI PAS? POUVEZ-VOUS LES DECRIRE? Non.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

93

ALORS Y A-T-IL QUELQU'UN QUI PEUT LES DECRIRE? Pour moi c'est un savoir, pour vous une question.

COMMENT? Pour moi c'est un savoir, pour vous une question.

OUI, UNE QUESTION PERTINENTE. N'Y A-T-IL PAS UN JOURNALISTE DE SERVICE? VOUS ETES TRES AGRESSIVE! Je deviens agressive de ces choses.

OUI...

EST-CE

QU'ON

PEUT

DESSINER

LES

SIGNES

SI

VOUS

LES

DECRIVEZ? Non.

ALORS, DESSINEZ-LES VOUS-MEME. Non.

OU DECRIVEZ LES AU MOINS. Non.

POURQUOI PAS? Parce que je ne le veux pas.

EST-CE QUE VOUS AVEZ PEUR? Oui.

DE CES SIGNES? Pas de ces signes, seulement, mais …

VOUS NE POUVEZ QUAND MEME PAS AVOIR PEUR DE CES SIGNES? Non.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

94

POURQUOI NE VOULEZ-VOUS PAS LES DESSINER? Parce que ça m'approche de trop des choses.

CES SIGNES S'APPROCHENT? Non.

SI VOUS DECRIVEZ LES SIGNES, VOUS VOUS APPROCHEZ DE QUOI? Je m'approches de mes sentiments.

VOS SENTIMENTS? Oui.

EST-CE QUE CES SIGNES SE TROUVENT COINCES DANS VOS SENTIMENTS? Approuve de la tête (ndlr)

ET VOUS NE VOULEZ PAS LES RELACHER? Regarde la table sans rien dire (ndlr)

EST-CE QUE LAPEE NE POURRAIT PAS LE DESSINER? Non, elle ne peut rien faire.

ELLE PEUT QUAND MEME AIDER. ET MAINTENANT NOUS SOMMES CERTAINS DE VOTRE INTERET, VOUS DEVEZ CERTAINEMENT ETRE CAPABLE DE LES DESSINER. Ne me mettez pas au pied du mur, n'est-ce pas.

MAIS IL SI PEUT LES DESSINER, IL SAIT MEME BIEN DESSINER, ET L'ECRIVAIN PEUT MEME AJOUTER … mon dieu, qu'est-ce qui vous fait penser qu'il puisse bien dessiner.

EST-CE QU'IL NE PEUT PAS DESSINER?
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

95

Pas vraiment non.

ALORS, EST-CE QU'IL Y A QUELQU'UN QUI PEUT DESSINER? Pas vraiment un talent pour dessiner, non.

MAIS IL NE FAUT PAS VRAIMENT AVOIR UN TALENT POUR DESSINER. MAIS IL PEUT AJOUTER UNE EXPLICATION DE CE QU'IL VEUT DIRE. Non.

EST-CE

QU'IL

N'A

PAS

ENCORE

TROUVE

UNE

SOLUTION

POUR

LE

RESOUDRE? Non.

AUCUNE. C'était seulement une justification pour ce qu'ils faisaient et alors je serais obligée de trouver une autre solution pour cela.

UNE JUSTIFICATION, UNE JUSTIFICATION COMME CE QUE VOUS VENEZ DE LE DESIGNER COMME DES CONNERIES? Oui.

EST-CE QUE VOUS POUVEZ DECRIRE CES CONNERIES? Non.

SI CE SONT SEULEMENT DES CONNERIES, ALORS ÇA NE PEUT PAS ETRE ATTACHE A VOS SENTIMENTS. Si.

NON. Si.

Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

96

NON, ALORS VOUS DEVEZ ESSAYER DE VOUS CONVAINCRE. JE VOUDRAIS QUAND MEME UNE FOIS DISCUTER DE ÇA AVEC VOUS. QUELQUE CHOSE QUE EST UNE CONNERIE NE PEUT PAS ETRE ATTACHE A VOS SENTIMENTS. Si.

CONVAINQUEZ-MOI. OU BIEN ILS VOUS DONNENT DE FAUX SENTIMENTS. VOUS DITES QUE C'ETAIT UNE JUSTIFICATION DE CE QU'ILS FAISAIENT AVEC VOUS, EST-CE QU'ILS Y ONT DES SIGNES QUE CONNAISSIEZ ET QUE TOUT LE MONDE CONNAISSAIT, EST-CE QU'IL ONT PEUT-ETRE ABUSE CE FAIT, EST-CE QUE C'EST ÇA QUE VOUS VOULEZ DIRE? Abusé, oh, ça vous pouvez dire oui.

OU BIEN TRANSFORME. EST-CE QU'IL Y AVAIT DES CROIS? C'était seulement un jeu, un jeu pour ...

POUR CONVOITER, POUR IMPOSER. Imposer, intimider, pff, tout ça, quelque chose angoissante....

PAS POUR VOUS? Non.

POUVIEZ-VOUS VOUS EN PROTEGER? Approuve de la tête (ndlr) Je ne crois pas dans ce genre de choses.

VOUS NE DEVEZ PAS Y CROIRE. EST-CE QU'IL Y AVAIT DES CROIX? Oui.

DES CROIX SPECIALES? Oui.

POUVEZ-VOUS DECRIRE CES CROIX?
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

97

Désapprouve de la tête (n.d.l.r.)

POURQUOI PAS? Parce que je ne le veux pas.

QU’EST-CE VOUS VOULEZ DIRE AVEC ÇA? Alors je vais me fâcher.

QUOI,

VOUS

ALLEZ

VOUS

VOUS

FACHER?

EST-CE

QUE

NOUS

VOUS

FACHONS? Non.

EST-CE QUE LES SIGNES VOUS FACHENT? Oui.

POURQUOI? LE SOUVENIR DE CES SIGNES VOUS FACHE? Oui.

EST-CE QUE CES SIGNES ETAIENT TELLEMENT ABUSES? Oui.

CE SONT DES SIGNES QUE VOUS RESPECTEZ ENCORE SI VOUS LES ABUSEZ PAS? Non, non, ce n’était pas ça. Ils utilisaient ces signes pour eh ...

POUR VOUS BLESSER? Oui.

CES SIGNES ÉTAIENT UTILISÉS POUR ÇA? Oui.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

98

ET EST-CE QUE CES SIGNES ÉTAIENT UTILISÉS PAR ANN BOUTY POUR VOUS BLESSER? Approuve de la tête. (n.d.l.r.)

EST-CE QU’ON LES METTAIT DANS VOTRE VAGIN? Oui.

EST-CE QU’ON LES METTAIT DANS VOTRE ANUS? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

EST-CE QUE VOUS AVEZ PEUR DE REVIVRE CES FAITS SI VOUS LES DESSINEZ? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

POURTANT VOUS LES VOYEZ DEVANT VOUS, ILS NE VOUS PEUVENT PLUS RIEN FAIRE. Ça vous devez venir me dire quand je suis seule la nuit, oui.

EST-CE QU’ILS NOMMAIENT CERTAINES PERSONNES OU EST-CE QU’ILS UTILISAIENT CERTAINS NOMS? Désapprouve de la tête (n.d.l.r.)

EST-CE QU’ELLE NOMME DES AUTRES NOMS? Ça je ne me rappelle plus. j’étais trop occupée à ...

À SOUFFRIR? Pff, oui, ....

À SOUFFRIR? Je me battais contre la souffrance. Pas la souffrance même.

N’Y AVAIT-IL PERSONNE? Hm?
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

99

EST-CE QUE PERSONNE LE SUPPORTAIS? Eh bien, si personne ne le supportait plus alors y en avait encore quelques unes...

ALORS ÇA DEVRAIT ÊTRE TRÈS GRAVE QUAND MÊME? J’ai, j’ai des esprits, j’ai des noms. Et quand ça partait vraiment plus, alors on était parti.

DONC EN FAIT TOUT LE MONDE S’EN SOUVIENT ENCORE? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

ÉTAIT-ELLE SI MAUVAISE? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

EST-CE CELA SE PASSAIT SEULEMENT PENDANT LES VACANCES? Désapprouve de la tête (n.d.l.r.)

AUSSI DURANT L’ANNÉE SCOLAIRE? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

APRÈS UN JOUR OU UNE NUIT PAREILLE, EST-CE QUE VOUS ÉTIEZ ENCORE CAPABLE D’ALLER À L’ÉCOLE? J’étais bien obligée.

EST-CE QUE VOUS AVEZ VU QU’ILS ONT FAIT LA MÊME CHOSE CHEZ CETTE FILLE? Je devais même la tenir, merde!

VOUS DEVIEZ LA TENIR? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

DE ANN BOUTY?
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

100

Du reste aussi, elle n’était pas la seule.

EST-CE QU’IL Y AVAIT D’AUTRES FEMMES QUI FAISAIENT LA MÊME CHOSE? Elle était la plus mauvaise.

CES SIGNES, AVAIENT-ILS LA FORME D’UN COUTEAU? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

LA FORME D’UN ÉCLAIR? Entre autres.

EST-CE

QU’IL

Y

AVAIT

D’AUTRES

FORMES

JE

VOUS

POUVEZ

NOUS

EXPLIQUER EN FAISANT UN DÉTOUR? EST-CE QUE VOUS POUVEZ DEMANDER À QUELQU’UN QU’IL LA DESSINE? Désapprouve de la tête (n.d.l.r.)

Je peux les dessiner, je ferais mon possible.

VOUS DISPOSEZ D’UN FEUILLE ENTIÈRE. UN LIVRE ENTIER. (elle dessine maintenant les signes (n.d.l.r.)

EST-CE QUE VOUS VOUS ARRÊTEZ? C’est comme “PINK FLOYD” le dit: “Animal, I’ve got a strong merge to fly, but I’ve got nowhere to fly.” C’est quelque chose comme cela. J’espère qu’un jour je devienne sénile, vraiment.

C’est une bénédiction, vraiment, mais il parait que ce n’est pas une solution non plus, parce que tu te rappelles bien les choses du passé mais pas les choses récentes. Ce ne sera pas ça non plus, je suppose? Oh, mon dieu...

VOUS POUVEZ REGARDER CES CHOSES DU PASSÉ D’ICI ET MAINTENANT.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

101

Je ne fais rien d’autre pendant des journées et journées, je ne fais rien d’autre pendant des journées. Ils y ont en tendu parler de coups, mais pas....

ESSAYEZ DE LE TERMINER. VOUS AVEZ ENCORE L’OPPORTUNITÉ DE FAIRE UN CONTRECOUP. Je suis déjà contente que je l’ai survécu, pff. Parfois,

parfois je suis contente que je l’ai survécu. Une fois par quinze jours pendant quelques heures, c’est déjà quelque chose.

EST-CE QUE VOUS ÊTES FATIGUÉE? Non, ça sont des questions qu’il ne me faut pas poser.

EST-CE QUE VOUS VOULEZ VOUS ARRÊTER? Ça m’est égale. Vous voulez vous arrêter.

NON, NON, SI VOUS VOULEZ CONTINUER, ON CONTINUE. Ça m’est tout égale.

VOULEZ-VOUS ENCORE CONTINUER À DESSINER DES SIGNES? Désapprouve de la tête (n.d.l.r.)

LES PLUS GRAVES VOUS NE DESSINEZ PAS. J’ai déjà fait un effort, vous savez, merci.

VOUS NE LES AVEZ PAS ENCORE TOUS DESSINÉS? Non, je ne les ai pas tous dessinés. Je vous ai dit que j’ai fait ce que je pouvais. Je ne peux pas les dessiner, je ne peux pas les dessiner, croyez-moi.

LAISSEZ QUELQU’UN D’AUTRE LES DESSINER. Ça ne va pas.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

102

SI, ÇA VA. Non, “don’t push me. [ne me poussez pas.]

FÂCHÉE? Non, pas fâchée.

EST-CE QUE VOUS AVEZ ENCORE REVUE CETTE FILLE? Oui, mais, je dois vous dire honnêtement que j’étais une des personnes qui a été active le plus longtemps.

VOUS? Oui.

ET ALORS CETTE FILLE ICI, EST-CE QUE VOUS L’AVEZ ENCORE REVUE À DES AUTRES ENDROITS? Oui, à d’autres endroits, pff, je l’ai encore revue quelques fois mais...

EST-CE QUE C’ÉTAIT TOUJOURS À DESTELBERGEN DANS CE CHÂTEAU? Je crois quand même à peu près deux trois fois dans ce château, oui. Et alors encore une fois chez Nihoul.

CHEZ NIHOUL DANS SA MAISON? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

LA MAISON QUE VOUS NOUS AVEZ INDIQUÉ OU QUE NOUS VOUS AVONS INDIQUÉ? Eh, cet appartement...

CET APPARTEMENT, L’APPARTEMENT QUE VOUS AVEZ RECONNU AVEC CETTE ENTRÉE? Approuve de la tête (n.d.l.r.)
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

103

ET ANN BOUTY Y ÉTAIT TOUJOURS? Je ne le sais pas, oui, elle n’y était pas beaucoup, allez, oui. Je ne peux pas dire exactement quand elle n’y était pas une fois.

LA PLUPART DU TEMPS ELLE Y ÉTAIT? Oui.

LA PLUPART DU TEMPS ELLE DEVAIT TORTURER? Oui, tout le monde a son passe-temps, n’est-pas.

LA PLUPART DU TEMPS IL Y AVAIT LES MÊMES CLIENTS? Oui, oui, allez oui, parfois ça variait, pas que je m’en

fichais complètement, mais, c’étaient quand même les mêmes.

EST-CE QUE JE PEUX VOUS MONTRER LA PHOTO P8? Je m’y attendais déjà, je croyais déjà, quand est-ce qu’il va la montrer.

VOULEZ-VOUS CONTINUER MAINTENANT? VOULEZ-VOUS PARLER DE CETTE PHOTO, VOULEZ-VOUS PARLER DE CETTE FILLE? VOULEZ-VOUS PARLER DE CE QUE VOUS EN SAVEZ? Ils l’ont abattue.

ILS L’ONT ABATTUE. EST-CE QUE VOUS POUVEZ, JE NE SAIS PAS, TROUVER QUELQUE PART UNE STRUCTURE POUR NOUS EXPLIQUER OÙ VOUS AVEZ CONNU CETTE FILLE DE QUELLE MANIÈRE ET OÙ? EST-CE QUE VOUS CONNAISSIEZ SON NOM? Non, mais elle y venait régulièrement.

OÙ? Pff, à ces fêtes.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

104

SAVEZ-VOUS QUI L’APPORTAIT? Non.

À CES FÊTES À DESTELBERGEN? Enfin, n’importe où ils étaient organisées.

EST-CE QUE C’ÉTAIENT DES FÊTES SPÉCIALES? Oui, au début, au début, au début elle a participé aux fêtes normales....

AUX FÊTES NORMALES SANS VIOLENCE, SANS TORTURES? Oui.

SEULEMENT DE LA VIOLENCE... Le sexe...

SEXE ET VIOLENCE? Oh, oui, la violence pas tellement...

MAIS PAS DU SADO-MASO? Non, non, pas ce genre. Ordinaire.

EST-CE

QUE

VOUS

SAURIEZ

PEUT-ÊTRE

D’OÙ

ELLE

VENAIT,

CETTE

FILLE? EST-CE QUE VOUS AVEZ PARLÉ AVEC ELLE? Ça ne m’intéressait pas non ...

EST-CE QUE VOUS N’AVEZ JAMAIS PARLÉ AVEC ELLE? Non, je ne parlais avec personne, non, même pas avec Clo.

EST-CE QUE C’ÉTAIT UNE COPINE DE QUELQU’UN? Pas non plus avec Clo. Je ne parlais avec personne à ces fêtes.

EST-CE QUE C’ÉTAIT UNE COPINE DE QUELQU’UN?
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

105

Je suppose que Clo la connaissait, oui.

EST-CE QUE VOUS ÉTIEZ PRÉSENTE QUAND ELLE A ÉTÉ ABATTUE? Oui.

POUVEZ-VOUS EN PARLER? POUVEZ-VOUS DIRE QUI Y ÉTAIT QUAND ELLE A ÉTÉ ABATTUE? Oh, mon dieu.

QUI L’A FAIT. Qui l’a fait. Je ne le sais pas.

POUVEZ-VOUS EXPLIQUER LES CIRCONSTANCES CE QU’ILS ONT FAIT AVEC ELLE? Regarde la table (n.d.l.r.)

Elle ne pouvait arrêter de pleurer et elle ne pouvait pas arrêter de s’opposer.

EST-CE QUE VOUS VOYEZ DES PERSONNES QUI Y ÉTAIENT? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

EST-CE QUE VOUS VOYEZ AUSSI OÙ C’EST? Désapprouve de la tête (n.d.l.r.)

NE LE SAVEZ-VOUS PAS OÙ? Désapprouve de la tête (n.d.l.r.)

EST-CE

QUE

VOUS

LA

VOYEZ?

EST-CE

QUE

VOUS

POUVEZ

VOUS

L’IMAGINER? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

106

EST-CE QUE VOUS VOYEZ COMMENT ELLE ÉTAIT HABILLÉE OU QUELQUE CHOSE COMME CELA? Elle n’était pas habillée.

EST-CE QUE C’ÉTAIT DANS UNE MAISON, UN APPARTEMENT, DANS UNE VILLA? Soupire et regarde la table. (n.d.l.r.)

EST-CE QU’ILS ONT FAIT QUELQUE CHOSE AVEC ELLE DONT VOUS LE VOUS SOUVENEZ? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

QUI EST-CE QUI A FAIT QUELQUE CHOSE AVEC ELLE? Tout le monde.

TOUT LE MONDE. QU’EST-CE QU’ILS ONT FAIT AVEC ELLE? EST-CE QU’ILS ONT UTILISÉ QUELQUE CHOSE DE SPÉCIALE CHEZ ELLE? (soupire très fort et continue à regarder la table et dans sa main elle a le bouchon de la bouteille avec lequel elle joue. (n.d.l.r.))

Et pour la tantième fois j’y dois céder. Si je n’aidais pas...

QU’EST-CE QUE LES AUTRES ...? Alors ils ne la faisaient pas tant de mal.

COMMENT? SI VOUS LES AIDAIS ILS NE LA FERAIENT PAS TANT DE MAL? Pas tant de mal.

PAS TANT DE MAL? QU’EST-CE QU’ILS FAISAIENT? Ils ont fait beaucoup de choses.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

107

Regarde la table (n.d.l.r.)

POUVEZ-VOUS CONTINUER? Je devais la tenir. Je me trouvais derrière elle. Je crois que j’ai serré tellement, que je l’ai tenu si fortement seulement pour le fait que je savais que si je la fais mal, elle ne va pas sentir tout le reste. Je ne sais pas ce qui était le meilleur, pff.

Ils ont même introduit une lame de rasoir.

EST-CE QUE VOUS SAVIEZ CE QU’IL SE PASSAIT? Je ne le sais pas.

ET EST-CE QU’ILS VOUS OBLIGEAIENT DE LA TENIR? QUI A INTRODUIT LA LAME DE RASOIR? Nihoul. Pendant que sa femme la lui avait donnée gentiment.

COMMENT? Pendant que sa femme la lui avait donnée gentiment.

ANN BOUTY DONNE LA LAME DE RASOIR. EST-CE ÇA? Oui.

ET IL LE POUSSE DANS SON VAGIN? Hm.

EST-CE ÇA? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

108

Je dispose d’assez de cauchemars pour remplir toute une vie, pff. J’ai même le choix: qu’elle cauchemar est-ce que je vais prendre cette nuit.

QUELS PERSONNES ÉTAIENT ENCORE PRÉSENTS? QUE VOUS CONNAISSEZ? Celui du Décascoop, Tony, eh...

LE VIEUX DU DÉCASCOOP? Et son, son fils aîné, je suppose? Et cet avocat.

LE MÊME DONT VOUS AVEZ DÉJÀ TOUT LE TEMPS.... Oui.

VAN DER ELST? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

EST-CE QU’IL Y AVAIT ENCORE DES HOMMES QUE VOUS CONNAISSEZ? EST-CE QU’IL Y AVAIT D’AUTRES FEMMES? Tony...

TONY... Y AVAIT-IL D’AUTRES FEMMES? Non.

EST-CE QUE VOUS SAVEZ QUI A APPORTÉ CETTE FILLE? Je crois que Clo et cette fille sont venues avec Tony.

EST-CE QUE SELON VOUS IL Y AVAIT UN LIEN ENTRE LES GENS DU DÉCASCOOP ET CETTE FILLE. Ça pourrait être possible.

POUVEZ-VOUS DÉCRIRE CE QU’IL C’EST PASSÉ PAR APRÈS? EST-CE QUE VOUS SAVEZ AVEC QUOI ILS ONT COUPÉ.... Ils l’ont encore violée par après.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

109

ILS L’ONT ENCORE VIOLÉE? EST-CE QUE VOUS SAVEZ COMMENT ELLE EST MORTE? EST-CE QUE VOUS L’AVEZ VU MOURIR? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

....

Oui.

EST-CE QUE VOUS L’AVEZ VU MOURIR? Oui.

EST-CE QU’ELLE ÉTAIT BLESSÉE? Approuve de la tête pendant qu’elle regarde le sol. (n.d.l.r.)

À L’INTÉRIEUR OU À L’EXTÉRIEUR? Les deux.

LES DEUX? POUVEZ-VOUS ÉVENTUELLEMENT MENTIONNER DES BLESSURES QUE VOUS AVEZ VUES? POUVEZ-VOUS DIRE OÙ ELLE ÉTAIT BLESSÉE? POUVEZ-VOUS DIRE QUI L’A BLESSÉE? Désapprouve de la tête pendant qu’elle continue à regarder le sol. (n.d.l.r.)

EST-CE QUE VOUS AVEZ DU FAIRE ÇA? Hausse les épaules (n.d.l.r.)

EST-CE QUE VOUS AVEZ ÉTÉ OBLIGÉE DE LA BLESSER? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

... Oui.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

110

EST-CE QUE VOUS AVEZ ÉTÉ OBLIGÉE DE LA BLESSER? Hm.

AVEC QUOI? QU’EST-CE QU’ILS VOUS ONT OBLIGÉE DE FAIRE? ne répond pas et continue toujours à regarder le sol.

(n.d.l.r.)

REVENEZ... RESTEZ ICI. REVENEZ CHEZ NOUS... QUI EST-CE VOUS A OBLIGÉE DE LE FAIRE? Elle...

LA FEMME QUI Y ÉTAIT? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

LA FEMME DE NIHOUL? Hm.

EST-CE QU’ELLE VOUS A FAIT MAL AVANT ÇA? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

EST-CE QU’ELLE VOUS A FAIT BEAUCOUP DE MAL AVANT ÇA? Oui.

POUVEZ-VOUS DÉCRIRE CETTE DOULEUR? POUVEZ-VOUS DIRE CE QU’ELLE VOUS A FAIT? EST-CE QU’ELLE VOUS A TORTURÉE AVANT ÇA? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

EST-CE QU’ELLE A INTRODUIT DES CHOSES DANS VOTRE CORPS? Approuve de la tête et continue à regarder le sol avec sa main devant son visage (n.d.l.r.)

REVENEZ UN PEU CHEZ NOUS. EST-CE QU’ILS VOUS ONT FORCÉE DE BLESSER CETTE FILLE AVEC UN COUTEAU?
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

111

Approuve de la tête (n.d.l.r.)

PENDANT QU’ELLE VOUS TORTURAIT? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

EST-CE QUE VOUS L’AVEZ PIQUÉE AVEC UN COUTEAU? EST-CE QUE VOUS L’AVEZ PIQUÉE? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

OÙ? Elle commence à respirer plus fortement pendant qu’elle regarde toujours le sol.

DANS SON CORPS? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

DANS SON VAGIN? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

DANS SON ANUS? EST-CE QUE VOUS NE LE SAVEZ PLUS? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

DANS

SON

VENTRE?

...REVENEZ

UN

PEU...

PARLEZ...PARLEZ...RACONTEZ-LE NOUS... LAISSE LA RACONTER... pourquoi, c’est si grave.

C’EST TRÈS GRAVE QUE CETTE FEMME A FAIT AVEC VOUS, NON? Hm.

PARLEZ! Hm.

LAISSEZ L’AUTRE FILLE LE RACONTER?
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

112

Non, je ne le veux pas, je ne peux pas parler.

POURQUOI PAS? parce qu’elle ne le veut pas.

POUVEZ-VOUS NOUS EXPLIQUER? Non.

Y A-T-IL QUELQU’UN QUI PUISSE LE NOUS EXPLIQUER? Je ne le sais pas.

EST-CE QUE VOUS VOULEZ L’ESSAYER? Regarde le sol sans rien dire et pleure (n.d.l.r.)

PARLEZ! LAISSEZ LE SORTIR! CHASSEZ-LE DE VOTRE ESPRIT! Non.

POURQUOI PAS? parce que je ne veux jamais, jamais perdre le contrôle, ça c’est la raison.

VOUS NE PERDEZ PAS VOTRE CONTRÔLE. ILS VOUS ONT FAIT PERDRE LE CONTRÔLE. QUELQU’UN L’A RACONTÉ DE VOUS. EST-CE QUE VOUS POUVEZ RACONTER QUELQUE CHOSE AUJOURD’HUI?

OÙ EST-CE QUE LES AUTRES FILLES SE TROUVAIENT? Approuve de la tête pendant qu’elle regarde le sol

continuellement (n.d.l.r.)

EST-CE QUE CLO Y ÉTAIT? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

EST-CE CETTE FILLE Y ÉTAIT?
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

113

Approuve de la tête (n.d.l.r.)

EST-CE QU’IL Y AVAIT ENCORE QUELQU’UN D’AUTRE? Hm, encore une.

EST-CE QUE VOUS L’AVEZ VUE SUR PHOTO AUJOURD’HUI? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

EST-CE QUE VOUS ALLEZ ME L’INDIQUER? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

EST-CE QU’ELLE Y ÉTAIT? L’interrogateur lui montre une photo d’elle, elle la regarde et approuve de la tête (n.d.l.r.).

LA PHOTO P1. VOUS ÊTES SÛRE QU’IL S’AGIT DE CETTE FILLE? Je l’ai fait pour qu’elle en soie débarrassée.

EST-CE QU’ILS L’ONT TORTURÉE? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

JE VOUDRAIS QU’ELLE EN SOIT DÉBARRASSÉE.

VOUS AVEZ SEULEMENT FAIT CE QU’ILS VOUS ONT OBLIGÉE DE FAIRE. Ils ne le peuvent obliger à personne.

SI, SI. EST-CE QUE C’ÉTAIT À GAND OU ÇA S’EST PRODUIT? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

EST-CE QUE C’ÉTAIT CHEZ QUELQU’UN DANS SA MAISON? CHEZ QUI ESTCE QUE C’ÉTAIT? Ça vous ne voulez pas savoir.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

114

SI, JE VEUX LE SAVOIR. JE VEUX BIEN LE SAVOIR OÙ EST-CE QUE ÇA C’ÉTAIT. Non.

ET EST-CE QUE VOUS POUVEZ ME LE DIRE? Je ne veux pas le dire.

POURQUOI NE VOULEZ-VOUS PAS LE DIRE? EST-CE QUE VOUS AVEZ TELLEMENT PEUR? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

POURQUOI? HABITAIT

IL PAS,

N’Y

A

PAS N’Y

BEAUCOUP HABITAIT

DE

PERSONNES. NON

NIHOUL TONY

N’Y N’Y

BOUTY

PAS

PLUS,

HABITAIT PAS NON PLUS. ALORS, QUI EST-CE QUI Y HABITAIT? Désapprouve de la tête (n.d.l.r.)

EST-CE QUE C’ÉTAIT CHEZ VOUS DANS VOTRE MAISON? Non.

EST-CE QUE C’ÉTAIT CHEZ VOUS? Désapprouve de la tête (n.d.l.r.)

... Non.

EST-CE QUE C’ÉTAIT CHEZ VOUS? Non, non.

EST-CE QUE C’ÉTAIT CHEZ VOUS? Désapprouve de la tête (n.d.l.r.)

EST-CE QUE C’ÉTAIT DANS VOTRE CHAMBRE? Désapprouve de la tête (n.d.l.r.)
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

115

EST-CE QUE C’ÉTAIT DANS LA CHAMBRE DE VOS PARENTS? Désapprouve de la tête (n.d.l.r.)

ALORS, OÙ EST-CE QUE C’ÉTAIT? Non.

DITES-LE? Non.

VOUS LE SAVEZ ET VOUS POUVEZ NOUS AIDER. VOUS DEVEZ AIDER VOUSMÊME. Non.

EST-CE QUE C’ÉTAIT DANS LA MAISON DE CETTE FILLE? C’était chez Clo.

EST-CE QUE C’ÉTAIT CHEZ CLO? EST-CE QUE LE PÈRE DE CLO ÉTAIT LÀ? Approuve de la tête pendant qu’elle continue à regarder le sol et pleure (n.d.l.r.)

silence bref. (n.d.l.r.)

EST-CE QUE VOUS CONNAISSEZ LA PÉRIODE? Non.

EST-CE QUE C’ÉTAIT PENDANT LES VACANCES? Non.

EST-CE QUE VOUS NE LE SAVEZ PAS OU EST-CE QUE VOUS PENSEZ QUE VOUS NE LE SAVEZ PAS? Non. Je ne le sais plus.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

116

EST-CE QU’IL Y A QUELQU’UN QUI A AIDÉ? Désapprouve de la tête (n.d.l.r.)

NON? AVEC QUOI L’ONT-ILS TORTURÉE TELLEMENT QUE VOUS LE DEVIEZ FAIRE POUR QU’ELLE NE SOUFFRE PLUS? C’ÉTAIT SI TERRIBLE CE QU’ILS ONT FAIT? Oui.

ÇA A DÛ ÊTRE TRÈS GRAVE? Regarde le sol sans rien dire (n.d.l.r.)

...? Hm?

QU’EST-CE QU’ILS FAISAIENT QUE C’ÉTAIT SI TERRIBLE? VOUS AVEZ PARLÉ D’UNE LAME DE RASOIR? Oui. Je ne peut pas vous le dire.

ÇA A DÛ ÊTRE TERRIBLE? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

QUE

QUELQU’UN

D’AUTRE

LE

DISE,

RÉFLÉCHISSEZ

ET

LAISSEZ

QUELQU’UN D’AUTRE LE DIRE À VOTRE PLACE. Regarde le sol sans rien dire. (n.d.l.r.)

QU’EST-CE QU’ILS ONT FAIT AVEC ELLE QUE C’ÉTAIT SI TERRIBLE? QUI TENAIT LE COUTEAU DANS SA MAIN? Regarde le sol sans rien dire, avec ses jambes élevées sur la chaise, ses mains croisées. (n.d.l.r.)

RACONTEZ-MOI CE QUI ÉTAIT SI TERRIBLE ET QU’EST-CE QUI S’EST PASSÉ AVEC ELLE?
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

117

Je ne le peux pas.

ESSAYEZ-LE! VOUS ÊTES DE NOUVEAU ICI, RACONTEZ CE QUE VOUS AVEZ VU.

RACONTEZ-LE

NOUS.

RACONTEZ-LE.

PARLEZ-EN.

RACONTEZ-LE

NOUS.

RACONTEZ CE QU’ILS FAISAIENT. Ils ont mis le couteau dans mes mains.

DES COUTEAUX? Un couteaux. Mis dans mes mains.

ET APRÈS? Nihoul a mis une lame de rasoir dans son vagin.

UNE LAME DE RASOIR DANS SON VAGIN? Oui.

EST-CE QUE VOUS VOYEZ QUI LE FAIT? EST-CE QUE VOUS AVEZ VU QUI L’A FAIT? Oui.

QUI EST-CE? Nihoul.

NIHOUL? Et Bouty met des ciseaux dans son corps.

ANN BOUTY? Oui.

NIHOUL LES DONNE À BOUTY? Non, elle prend les ciseaux.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

118

ELLE PREND LES CISEAUX ET QU’EST-CE QU’ELLE FAIT? QU’EST-CE QU’ELLE FAIT AVEC CES CISEAUX? QU’EST-CE QUE ANN BOUTY FAIT AVEC CES CISEAUX? Oh. Met sa tête sur la table (n.d.l.r.)

QU’EST-CE QUE CETTE SORCIÈRE FAIT AVEC CES CISEAUX? Oh.

RACONTEZ-LE! Non.

RACONTEZ-LE! Oh non.

RACONTEZ-LE NOUS! Non.

sa

tête

se

trouve

toujours

sur

la

table

et

elle

pleure

(n.d.l.r.)

ALLEZ, RACONTEZ-LE NOUS! Non.... elle ouvre les ciseaux.

ELLE OUVRE LES CISEAUX? Elle continue à les pousser dedans.

ELLE POUSSE CES CISEAUX? Hm.

OÙ? Dans .. je ne veux pas.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

119

QU’EST-CE QU’ELLE FAIT AVEC SES CISEAUX? Je ne veux pas.

NE LE REVIVEZ PAS TOUJOURS, RACONTEZ-LE DE LA PREMIÈRE FOIS. Elle pousse les ciseaux dans son corps inférieur.

EN DESSOUS? Oui.

DANS SON ANUS, DANS SON VAGIN? Oui.

CONTINUEZ À RACONTER, RACONTEZ-LE NOUS. VOUS NE POUVEZ PAS LE GARDER SECRET PENDANT TOUTE VOTRE VIE, NON. VOUS NE LE POUVEZ PAS LE SUPPORTER TOUTE SEULE. Je veux une image agréable.

CONTINUEZ. Van Der Elst, il casse une bouteille de vin ou quelque chose dans le genre sur la table.

QU’EST-CE QU’IL FAIT? Je ne veux pas, non, non.

van der elst, que fait-il? Non.

DITES CE QU’IL FAIT! NE CONTINUEZ PAS À LE REVIVRE, SITES CE QU’IL FAIT? EXCLAMEZ-LE!! Désapprouve de la tête , a toujours sa tête sur la table et elle pleure (n.d.l.r.)
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

120

EXCLAMEZ-LE! Il... il pousse....il...il....pousse la bouteille vers

l’intérieur.

IL POUSSE LA BOUTEILLE VERS L’INTÉRIEUR? Hm.

LA BOUTEILLE CASSÉ? Oui.

DANS SON VAGIN? Hm.

DANS SON VAGIN? Oui.

PARLEZ! QUE CE PASSE-T-IL APRÈS? Nihoul la coupe partout.

NIHOUL LA COUPE PARTOUT. Oui.

Surtout dans ses seins.

SURTOUT DANS SES SEINS. Oui.

AVEC QUOI EST-CE QU’IL COUPE? Avec une lame de rasoir.

EST-CE QUE LE PÈRE DE CLO Y PARTICIPE? Oui.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

121

QU’EST-CE QU’IL FAIT, LE PÈRE DE CLO? Je ne peux pas le dire.

SI VOUS POUVEZ LE DIRE. Non, non.

EST-CE QU’IL VOUS FAIT MAL? Approuve de la tête.

OUI? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

EST-CE QU’IL VOUS FAIT BEAUCOUP MAL? Non.

Se remet avec sa tête sur la table et pleure (n.d.l.r.)

Y A-T-IL QUELQU’UN QUI PEUT LE SUPPORTER? Désapprouve de la tête (n.d.l.r.)

LA TEMPÊTE? Non.

TOUS

ENSEMBLES?

EST-CE

QUE

TOUT

LE

MONDE

ENSEMBLE

NE

LE

SUPPORTE PAS? Désapprouve de la tête (n.d.l.r.)

EST-CE QUE ÇA FAIT TELLEMENT MAL? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

EST-CE QU’IL FAIT QUELQUE CHOSE AVEC DES OBJETS? Hm.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

122

AUSSI AVEC UNE LAME DE RASOIR? Hm.

A toujours sa tête sur la table et pleure (n.d.l.r.)

NE LE REVIVEZ PAS! Elle pleure (n.d.l.r.)

QUE SE PASSE-T-IL? Oh,... non,...

PARLEZ NE LE GARDEZ PAS EN VOUS-MÊME, LÂCHEZ TOUT, PARLEZ, PARLEZ. Je ne peux pas, je ne peux pas.

QU’EST-CE QUI SE PASSE AVEC L’AUTRE FILLE? Ils n’arrêtent pas, ils n’arrêtent pas. Si je le fais, si je le fais, ils vont arrêter.

ILS VOUS OBLIGENT DE, ILS VOUS OBLIGENT DE FAIRE QUELQUE CHOSE? Oui.

QU’EST-CE QUE VOUS DEVEZ FAIRE? La tuer.

LA TUER? Oui.

ILS VOUS OBLIGENT DE FAIRE ÇA? Ils disent que si je le fais, ils vont arrêter.

SI VOUS LE FAITES? Alors il me laissent tranquille.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

123

ALORS ILS VONT VOUS LAISSER TRANQUILLE? Oui.

TONY, QUE FAIT-IL? Eh...

pleure toujours. (n.d.l.r.)

QU’EST-CE QU’IL FAIT, TONY? Oh...

VOUS LE VOYEZ, DITES CE QU’IL FAIT. Il, il me regarde. Il regardait seulement en souriant.

ET EST-CE QUE ÇA ARRÊTE? Eh, non.

QUAND EST-CE QUE ÇA ARRÊTE? Quand je l’ai fait.

C’ÉTAIT TOUT DE L’APPARENCE? Pleure et se trouve avec sa tête sur la table (n.d.l.r.)

VOUS

AVEZ

UN

COUTEAU

DANS

VOS

MAINS?

VOUS

FAITES

QUE

ÇA

S’ARRÊTE? VOUS PIQUEZ? Oui, ça me rend si folle.

COMMENT? Ça me rend si folle.

Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

124

ÇA VOUS REND SI FOLLE, LE MAL QUI VOUS FONT OU LE MAL QUI FONT À L’AUTRE FILLE, VOUS AVEZ COMMENCÉ À BLESSER AVEC LE COUTEAU POUR QUE ÇA ARRÊTE. OÙ EST-CE QUE VOUS PIQUEZ? Non.

OÙ EST-CE QUE VOUS PIQUEZ? Non, je ne le peux pas. Je ne peux pas le dire, oh, je l’ai, trois, quatre fois je l’ai... c’est quand même ....

EST-CE QU’ILS ARRÊTENT APRÈS QUE VOUS AYEZ PIQUÉ? AVEC LA BOUTEILLE? EST-CE QU’ILS S’ARRÊTENT AVEC TOUT? Non.

QUI EST-CE QUI CONTINUE À FAIRE QUOI? Tony me prend et il m’allonge sur la table.

IL VOUS ALLONGE SUR LA TABLE? QU’EST-CE QU’IL FAIT? QU’EST-CE QUE TONY FAIT? EST-CE QU’IL VOUS VIOLE? EST-CE QUE LES AUTRES S’ARRÊTENT? Non.

EST-CE QUE LES AUTRES S’ARRÊTENT? Non.

NON. QUE SE PASSE-T-IL? Ils me violent aussi.

ILS VOUS VIOLENT AUSSI? Oui.

EST-CE QUE ÇA ARRÊTE ALORS? Eh..
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

125

EST-CE QUE ÇA ARRÊTE? Pour moi quand même.

POUR

VOUS

ÇA

S’ARRÊTE.

EST-CE

QU’ILS

RECOMMENCENT

AVEC

QUELQU’UN D’AUTRE? Oui.

AVEC QUI? Avec Clo.

EST-CE QUE CLO Y EST VIOLÉE? Oui.

PAR TOUT LE MONDE? Oui.

ET ANN BOUTY, QU’EST-CE QU’ELLE FAIT ENTRE-TEMPS? Elle boit un verre de vin.

Y AVAIT-IL ENCORE UNE AUTRE FILLE? Hm.

Y AVAIT-IL ENCORE UNE AUTRE FILLE? Hm.

OUI? Oui.

Y AVAIT-IL ENCORE UNE AUTRE FILLE? Oui.

ET QU’EST-CE QUI SE PASSE AVEC ELLE?
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

126

Je ne le sais pas. Je me suis endormie. La seule possibilité de ne pas souffrir est de s’endormir.

POUR NE PAS AVOIR MAL VOUS DORMEZ ET VOUS DORMEZ, EST-CE QUE VOUS DORMEZ OU EST-CE QUE VOUS ENTENDEZ TOUJOURS CE QUI SE PASSE? Je dors, je dors.

Regarde la table, en appuyant sa tête sur ses mains. (n.d.l.r.)

ET QUAND EST-CE QUE VOUS VOUS Y RÉVEILLEZ? Au moment qu’ils me donnent des coups de pied que je me

réveilles.

AU MOMENT QUE VOUS VOUS RÉVEILLEZ EN RECEVANT DES COUPS DE PIED? Hm.

ET QUI EST-CE QUI VOUS DONNE DES COUPS DE PIED? Tony.

ET QU’EST-CE QUE VOUS AVEZ FAIT ALORS? J’ai reçu des vêtements propres. Je les ai mises. Il met un plastique dans sa voiture, un essuie-mains et il me conduit à la maison.

ET LE PLASTIQUE ET L’ESSUIE-MAINS, À QUOI ÇA SERT? Pour le sang.

POUR LE SANG? VOUS AVIEZ QUAND MÊME DES VÊTEMENTS PROPRES? Quoi?

VOUS AVIEZ QUAND MÊME DES VÊTEMENTS PROPRES?
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

127

Ça n’aidait pas beaucoup.

EST-CE QUE VOUS SAIGNEZ TELLEMENT? Hm.

ET OÙ EST-CE QU’IL VOUS MET DANS LA VOITURE? Sur le siège arrière.

SUR LE SIÈGE ARRIÈRE DU CX? Hm, non, de la Mercedes.

ET IL VOUS CONDUIT À LA MAISON? Hm.

QU’EST-CE QUI C’EST PASSÉ AVEC L’AUTRE FILLE? Je ne le sais pas.

EST-CE QU’ELLE Y ÉTAIT ENCORE QUAND VOUS VOUS ÊTES RÉVEILLÉE? Je ne le sais pas. Je ne le sais pas.

VOUS ÊTES SÛRE QUE VOUS NE LE SAVEZ PLUS? Vraiment, je ne le sais plus.

CETTE FILLE, EST-CE QUE VOUS NE LA ...? J’avais si peur.

EST-CE QUE VOUS NE VOYEZ PLUS CETTE FILLE? Oh, hm, de derrière.

Elle se met de nouveau à pleurer. (n.d.l.r.)

DE DERRIÈRE? QUAND TOUT ÇA SE PASSE, QU’EST-CE QUE CELUI DU DÉCASCOOP FAIT?
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

128

Il se branle.

SE BRANLER. VOUS PARLEZ DU VIEUX? Oui.

Appuie toujours avec sa tête sur ces épaules et regarde la table. (n.d.l.r.)

OÙ EST-CE QUE ÇA A EU LIEU? Chez Clo.

CHEZ CLO? QUEL ÂGE AVIEZ-VOUS À CE MOMENT-LÀ? Je ne le sais pas. Pas encore quatorze, je crois.

C’ÉTAIT EN 83? Je ne le sais pas.

QUAND VOUS N’AVIEZ PAS ENCORE QUATORZE ANS, ALORS ÇA DEVRAIT ÊTRE EN 83... Je ne le sais pas, je ne le sais pas.

EST-CE QUE VOUS SAVEZ CE QU’ILS ONT FAIT AVEC CETTE FILLE? Non.

EST-CE QUE VOUS NE L’AVEZ JAMAIS DEMANDÉ? Non, non.

ET POUR LE RESTE, EST-CE QUE VOUS Y ÊTES RESTÉE? EST-CE QUE CETTE FILLE Y ÉTAIT ENCORE, REGARDEZ? Le verbalisateur lui montre des photos (n.d.l.r.)

EST-CE QUE CETTE FILLE Y ÉTAIT ENCORE?
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

129

Je ne le sais pas.

NE LE SAVIEZ-VOUS PAS? EST-CE QU’ELLE ÉTAIT LÀ? DONC EN FAIT CLO ÉTAIT LÀ, CETTE AUTRE FILLE ÉTAIT LÀ, EST-CE QUE VOUS CONNAISSEZ SON PRÉNOM? Non.

ET CETTE FILLE? Et pourquoi vous le dites maintenant?

COMMENT? Pourquoi vous le dites maintenant?

EST-CE QU’ON VA S’ARRÊTER? EST-CE QU’ON VA S’ARRÊTER? EST-CE QU’ON VA S’ARRÊTER? Oui.

EST-CE QUE VOUS CONNAISSEZ LE PRÉNOM DE CELLE QUE VOUS AVEZ DIT? EST-CE QUE VOUS LE CONNAISSEZ, EST-CE QUE VOUS LE SAVIEZ QU’ELLE S’APPELAIT VÉRONIQUE? Non.

ALORS POURQUOI VOUS DITES OUI? Parce que, parce que quand je l’entends...

EST-CE QUE VOUS AVEZ DÉJÀ ENTENDU SON PRÉNOM? Oui.

DE QUI L’AVIEZ-VOUS DÉJÀ ENTENDU? De Clo.

CLO, QUE FAISAIT-ELLE DURANT LES FAITS? Je ne le sais pas, je n’y ai pas fait attention.
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

130

...? Hm.

EST-CE QUE NOUS ALLONS NOUS ARRÊTER? EST-CE QUE VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE? Je n’ai besoin de personne.

EST-CE QU’ON VA ESSAYER QUE QUELQU’UN D’AUTRE PARLE AVEC VOUS? Je ne veux personne d’autre.

EST-CE QUE VOUS REGARDEZ? Eh?

EST-CE QUE VOUS ME REGARDEZ? NE SERAIT-IL PAS MIEUX QUE VOUS PARLIEZ UNE FOIS AVEC QUELQU’UN D’AUTRE? Non, je ne veux personne. Je veux pas de gens.

EST-CE QUE NOUS NE SOMMES PAS DES GENS? Si.

IL

Y

A

ENCORE

D’AUTRES

GENS

QUI

LE

VEULENT

BIEN

À

VOUS.

COMMENT? EST-CE QUE VOUS NE LE CROYEZ PLUS? Désapprouve de la tête (n.d.l.r.)

NE VOULEZ-VOUS VRAIMENT PAS PARLER AVEC QUELQU’UN? ALORS, ESTCE QUE VOUS VOULEZ ÉCOUTER? EST-CE QUE VOUS VOULEZ ÉCOUTER QUELQU’UN? EST-CE QUE VOUS VOULEZ L’ESSAYER? Non.

EST-CE QU’ON VA L’ESSAYER? ALLEZ, FORTE FILLE, EST-CE QU’ON VA L’ESSAYER? Hausse les épaules (n.d.l.r.)
Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Traduction néerlandais - français de la déclaration du 25-10-1996 du dossier 109/96

131

ALORS NOUS ALLONS ARRÊTER AVEC NOTRE AUDITION, ÇA VOUS ARRANGE? Approuve de la tête (n.d.l.r.)

NOUS NOUS ARRÊTONS LE 26 OCTOBRE À 05.07 HRS.

Traduction conforme et certifiée E. Vande Broek traducteur assermenté

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful