Vous êtes sur la page 1sur 2

La définition des grands péchés

(al-kaba-ir)

La question suivante a été posée à Cheikh 'Abdel-'Aziz Ar-Radjihi :

« Honorable Cheikh, est-ce que l’on peut juger des péchés qui n’étaient pas
présents chez ceux qui étaient avant nous, comme grands péchés ? »

Il a répondu :

« Il n’y a pas de doute que les péchés se divisent en grands et petits. Allah le Trèshaut
a dit :

« Si vous évitez les grands péchés qui vous sont interdits, Nous effacerons
vos [petits] péchés de votre compte, et Nous vous ferons entrer dans un
endroit honorable (le Paradis). »

(Sourate 4 verset 31)

Et les savants ont divergé sur le nombre de grands péchés et dans sa définition.
Certains ont dit : « Ils sont au nombre de sept. » Et d’autres ont dit : « Ils sont au
nombre de soixante dix. » Et d’autres ont dit : « Ils sont au nombre de sept cent. » Et
certains ont dit : « Ce sont tous ceux qui correspondent dans la législation à une
interdiction. »

Mais, ce qui est le plus correct dans ce qui a été dit dans la définition des grands péchés,
comme cela a été mis en évidence par les Mouhaqiqoune, c’est que les grands péchés,
ce sont tous les péchés menacés du feu, ou d’une malédiction, ou de la colère (d’Allah)
dans l’au-delà, ou auxquelles est rattachée une peine dans la vie d’ici bas.

Et certains parmi eux (mouhaqiqoune) ont ajouté le fait que la foi de celui qui le fait soit
annulée, ou bien qu’il a été dit sur lui qu’il ne fait pas partie des nôtres, ou que le
Prophète ( ‫ )  ا  و‬s’en est désolidarisé, comme dans sa parole :
« Celui qui prend les armes contre nous n’est pas des nôtres »

(Al-Boukhari (6874), Mouslim (98), An-Nassaï (4100), Ibn Madjah (2576), Ahmad (2/3, 2/16, 2/53,
2/142, 2/150))

« Celui qui nous trompe n’est pas des nôtres. »

(Mouslim (101), Ahmad (2/472))

Par exemple le vol : il est rattaché à une peine, alors il fait partie des grands péchés.
Tout comme la fornication qui est aussi rattachée à une peine. Pareil pour le meurtre.
Ainsi que la médisance, conformément au hadith :

« Le médisant ne rentrera pas au Paradis. »

(Al-Boukhari (6056), Mouslim (105), At-Tirmidhi (2026), Abou Dawoud (4871) et Ahmad (5/382,
5/389, 5/397, 5/402, 5/404)

« Ceux qui mangent (disposent) injustement des biens des orphelins ne font
que manger du feu dans leurs ventres.

Ils brûleront bientôt dans les flammes de l’enfer. »

(Sourate 4 verset 10)

Allah a menacé du feu ceux qui mangent les biens des orphelins, alors c’est un grand
péché. »

http://www.sh-rajhi.com/rajhi/?action=Display&docid=1&page=Ansr00002.Htm

www.fourqane.com/forum : Abu Nawfal Al Maghrabi