Vous êtes sur la page 1sur 32

!

""#

$ %& ' $ ( )

!""#
$ % $ & '(
& '
%) %)

) *$ ( ) ( ) % (
% + ) %
,% % - ./
$
/ ( ./ 0 % ./ /
1 / 2 ' $ ( /
3 . ( 4 % .
& %% %
5
) 6 %
% ' ' % % (
4 ( % ( %6
% . %
%% (4
%
) ( 4 / ( ( /
/ (* . %6
% 4' '

- 4 7 % % 8
% % ( * '
1 2 5 ( % . .
. / % .
/ % % * % -
4 ' % 9 ( % % * (
% %
( ' ' (
) ( : ( . /4
. ; (
& * < ( / % ,% (
% % % % ( % . 4
%
= 4 ( 4 / . . (
% 4 % -/ .
/' . /
$ >/
$ /
? & %% ( . % % (

) *$ ( &

%& *

+) ,
-& . % -
))%
% -
-' % & %

) . . ' . (
% 9 4 ( ( 4
$ /' % . @( A .
% / % .
? ( % % '% %
) % * / ? ( / .
. % ( . % * /

> ' 4 ( %
/ / 4 %
- ( % / /

- ' 4( %% ' %
% ( % A/.
%% / ( ( *
/ B
> * %% * /
/. ( / % ( %

)4 . % ) / 6 .
( ( ( /
4 * / ( . 4 -
/. . %
( % 4
- ( 4% /.
/ 4 ( % 4 / % (

) % 4 . ' % ( ' %8 % (
% (
-
-' % %& -
))%

C ( . ( .
% ( ' / ' %
% % 4 % '5 83
/
$% . ( - ( $ ( ( 1 2

/0 -
))% ' *
-/ 4 . *D EF! -/
( / 1 2( . . /
< %%
)/. % 9 4 .
.

!0 -
))% % *
- 4 E#E ) % ( % *
)/. % ' 4 % G > 9
4 * ( *
( . @ / % % ) .
9 /8 ( ( /.
* ' ' '(
( '

10 -
))% *
. ( / ( % ( %6
%
% (% . . . 4 .
94 ( 9

1
Fanu Kurati al-Qadam de Rûhi Jamîl, avec quelques petites modifications (de l’auteur). Voir : Kurat al-
Qadam (ou football) de Peter Morgan, traduit par Nadî Yahya, publié chez dar al-‘arabya lil ‘ulûm.
-& . %
) 2 -
))%

C . 4 - ( % . %
( ' *8 % %
H 8 I
5 ( / J "( 4 ( % HK I ) %
4 $ ( * %
/ ( !L MEM
) 1N$2 $ E#L(
% 5 / / (
/ * / & ( .
' ' ( 4 . / OL"( % % ( %
. % ' % ./ ' ? ( . 8 %
% * % .
$ 4 / ( N N $ 1N N$2
% % / ( % 4 (
% (1 2 % .
( H I( ' ' '
'
) N N$( ! % O"J -/ ( .
% - % . *
3 ' / % ( %% %% ( - %
/
5 ( OME( . % * - % ( .
4 ( .

'3 %
'% $ %3 & %2 -
))%

) . ( /
/ / .
C %6
% 4 ./
* ( ./ %% ( % %
/' / % ( // %% % /.
( % 1- P 2 *
. ( . & /
$
1 2

HQ !

! " ! " #" $ % #


%% $ # ! % % " $ #
! & % ' ( )#
*+ # #
# IL
- K 8P3 %< ( . /
$ % (
. ( . H % % #" !
% $ # * , -
% % % # % % % #
! % % # ! % #
! % *. % % ! # %% /
# * 0 % 1 !
" # !
$ % # ! $
( )# - ( 1 ) 2J*
)/% ( - K& %% %( . /
$ % #
/ / 4(. % '
1 / 8*8 ( * % ' ( .
4 %% 4 2(
% % ( % .
% / * /

1
Rapporté par Muslim, hadith : 2664
2
NDT : à cette époque on jouait à cheval et on frappait la balle avec un bâton à l’instar du polo actuel.
3
Mukhtasar al-Fatwâ al-Misriya. Chaykh Hamûd at-Twuijri (r.a) a également rapporté (ce passage) dans : al-
’Idâh wat-Tabyyîn. Il est important de souligner, que le football a été mentionné dans les livres de nos précédents
savants, sous des noms divers, dans les ouvrages traitants de la langue arabe, comme par exemple : al-Kuja
(NDT : jeu dans lequel on prenait une balle en chiffon, destinait aux enfants : al-Qamûss al-Muhît), al-Bukssa
(NDT : même type de jeu que le précédent), al-Khazafa(idem) , at-Tûn (idem), al-’Âjira, as-Sawlajân (NDT : jeu
dans lequel des cavaliers poussent une balle à l’aide d’un bâton crochu : Lissan al-‘Arab), et al-Kura.
4
’As’ilat Muhmala. Dans le même thème ; La Commission Permanente Pour La Recherche Scientifique et Des
Consultations Juridiques Du Royaume d’Arabie Saoudite, a émis une fatwa semblable (n° 2857) le 8/3/1400 (H),
et fatwa (n° 3323) le 19/12/1400 (H), voir aussi fatwa (n° 4967) le 20/9/1402 (H), signés par le Chaykh Abd al-
Aziz Ibn Bâz, le Chaykh Abd ar-Razâq ‘Afîfî, Chaykh Abdullah Ibn Ghoudayan, et le Chaykh Abdullah Ibn
Qa‘ûd.
! % 1 # ! $
% % # !% # ! *
" % 3 % ! # ! $ #
! # # % # #
* % #
*, # % !%
* %% 4 %%
# % # %
%% % !
" % #
% ' ' *
" # ! $ ! % #
% % * , % % # (
) ! # #
*5 ! $ % !
( ) *
$ ! !% % %
% ! % $ $ # $
% # ! / # % *
% !5 # % % % #%
% ' # " #" % $ % # "
% ! % " * 5 ' !
% ' # ( % ) $ % #
# ! ! % ! $ *
& ! ! " ! ! %
! ! $ * ! %
% % # !
# % *
'# !+ % %% ! *
' ! " # " !$ $ #
% # % #% 6
( % ) !$ #
# " ! *
% % ( !$ ) % %
* # ! % # *
( ! % " ! " *
% ! % % $ % !% #
% $ " ! " ! % $ *
1N 2
+45
) % 64 % 7* " % ! % %
$ # % ! ! %
7 #
% *, # ! ! % $ ! ! #
" ' #% !
" #
% *!

1
L'auteur de al-mussâbaqât ath-tahqâfya, a ajouté : « il existe un autre avis, qui lui le permet, tant que ce qui est
regardé l’est aussi ». Puis il a dit : selon ce qu’il y a de plus vraisemblable, et sous la condition implicite (qui
permet de pratiquer le foot) :
« On ne doit pas remettre d’argent au vainqueur en raison de sa victoire, et je pense qu’il n’y a aucun mal au
fait d’imposer, à tout ceux qui viennent assister à ces matchs, une somme d’argent à payer, si cela est fait dans
le but de verser des salaires (aux participants), ce montant que l’on prend aux spectateurs doit ce faire dans une
de ces trois conditions :
1- On doit exiger des joueurs qu’ils versent une somme précise au propriétaire du stade, qu’il soit (la propriété)
de l’Etat ou autre, et l’excédent leur revient et les pertes sont à leur charge.
2- Le propriétaire du stade prélève de l’argent des spectateurs, et s’astreint de verser aux joueurs une somme
précise, et l’excédent lui revient et les pertes sont à sa charge.
3- Il divise la somme (perçue) en plusieurs parts prédéfinies : pour le propriétaire une part, et pour chaque
équipe une part.
Comme par exemple, donner au propriétaire du stade la moitié, à une des deux équipes le tiers, et à l’autre le
sixième…ou quelque chose du même genre.
Quant à définir une part précise au vainqueur, ou une attribution le distinguant du perdant, cela est interdit.
Le docteur Rafîq al-Misrî a dit dans son livre « al-mayssir wa al-qimâr : al-mussâbaqât wa al-jawâ’iz »
(p.157) : après s’être exprimé sur les indemnisations dans les sports qui ont pour vocation le combat, comme la
lutte, le karaté, le judo, il a ajouté : « il existe néanmoins des sports dont les avantages pour la guerre sont dans
des moindres proportions, même s’il comporte des exercices pour la course, l’endurance,et le raffermissement
du corps, comme c’est le cas du : … , et du football, ce dernier est permis, cependant il se peut qu’il soit interdit
(de percevoir) de l’argent, et on peut même supposer qu’il n’y ait aucun inconvénient à ce que l’on octroie
quelque chose de symbolique (comme une coupe, ou un diplôme). »
J’ajoute (l’auteur) : l’avis selon lequel il est interdit de percevoir (de l’argent) de la part des spectateurs est plus
probable, de même que gagner sa vie par l’entremise des supporters, sans parler du fait d’acheter (des stars -du
football-) !! Avec des sommes colossales, et Allah sait mieux. Voir une règle sur l’interdiction de suivre (les
matchs), et si elle s’applique à ce que nous venons de développer dans : « ‘arâ’iss al-ghurar wa gharâ’iss al-fikr
fî ahkâm an-nazar » de Hamawi ach-Châfi‘î, (p. 96-97)
2
C’est pour cette raison que le Chaykh Abd al-‘Azîz as-Salmân, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit, dans « al-
’ass’ila wa al-’ajwiba al-fiqhya » : j’ajoute : celui qui a connaissance de ce que suscite le football, comme
délaisser la prière, perte de temps, paroles obscènes, insultes, nudité, blessures corporelles, les on dit, et l’oubli
du rappel d’Allah, il ne fait aucun doute sur l’interdiction, pour les personnes majeurs et saines d’esprit, de
jouer si (le football) suscite tout cela ou une partie. »
3 8 4 % %) % - %2 %& ) '

+ * / . ( %

) ( 9 . R -/
. 4 / . $
( < (
% % ( / ( % % '(
Q % / /
/
$ S 1+= H 8 8 88 26 %
' % * 5 ( / /
$ .
( %6
% ./ / ( . . .
% ( / . ) . % * '2
)4 B % ' . ( / %%
./ ( % (
( * (
( ' . '
) / ' . / % (.
/ 4
* 4 % (
( . ( ' ( (
( . % /
' @ / / %
( ./ 4
* %% % / % (

4% ' / '.
( H % 9
92
. 7 % ( . /
8( ./ 4
> 4(1 . % 4
/ % % / 2 .
/ % % -/
. % % ( / (
/ % 3 4 . . 4
6 . / . / % .
%
0 %/ * . % . <
. %( 4 . #
#% :T . ( .
/. . )/. .
4 ( / . / $ 8
/ % ./ * . %%
R ) / % % 8 % .
/ ( % ( % ( % *
, % % R
D ( / % ( 4
% ( %% * %
( 4 /

> 6 % % R
- (4
/ ( :
6 ( % * / (4 .
. % %%
- . / ( %
6 . (
. / . *
(* % ( . 4
%

; #
; #

) & /
$ 1 2 ' % . * ./ /
$ % % %
' SS
$ &, K1 2 . 7 !
( & % ' ( )) ! %
% # #
% *0 % % $ & % ' ( )*
& /% ( & /
$ 1 2 /
8 G .
* % 1 2 H )*
+ ,

$ 9
8 % (@ R
0/% $ ( . ./
% !

'- % -
))%

- . % % 1 2 % ( ./
/ . % / / . /
%% L

9 %* %
%% ( / % % % (
./ % * / . 3
. ( ( %6
% . % %
/ % '( 8 / . /
% )/ % ' %
% ( *( 4 ./ ' /.
. ( /
' . % % ( %
SS
) % (. / 4 T
/
3 ( #4 OM"( < * 0 (
T ( 9% /

1
Rapporté par al-Bukhârî (2871 et 6501). Ibn al-Qayyim l’a commenté dans son livre intitulé : al-Furûssya, en
ces termes : « médite sur ces paroles : que rien ne saurait s’élever dans ce monde, sans qu’Il ne le rabaisse. Il
a institué l’humiliation à quiconque s’élève ou se fait rehausser, mais pas à celui qu’Il ( ) élève, car quand Il
( ) élève son serviteur à travers son obéissance, puis qu’Il l’honore, jamais Il ne l’humiliera. »
2
« Les problèmes sexuels et sentimentaux des jeunes, au regard de la législation islamique. » Par Abd ar-
Rahmân Wâsil.
3
Ces méfaits son tirés des livres suivants : Muchkilat ach-Chabâb fi Daw al-Islam, de Abd al-Halîm ‘Awîss. Al-
Hayât al-’Ijtimâ‘iya fi tafkîr al-’Islâmî, de Ahmad Chalbî. Al-Qimâr wa ’Aawâ‘uhu fi Daw’i ach-Chari‘ati al-
’Islamiya, de Chukrî Ali Tawîl. Al-’Idâh wa at-Tabyyn limâ waqa‘a fihi al-’Aktharûn min Muchâbahati al-
Muchrikûn, du Chaykh Hamûd at-Twijrî (qu’Allah lui fasse miséricorde).
% . 4 (

: ; %* . / % . /
( * . % % / < ( / (
% . % - ( 4 / ( 4
' % . % (
% % ( .
) % ( 4%
% 1 4' % . 2(
'% % % % ( . 1*
2 % OE#!
5 OM"( % % . T *
/
3 ( <# !M"""" ( OOEML .
L

? % ( % ( ./
% R5 % % % R
% . / ' . 4 ./
*
% ( . S
> ' % % 4 (
( % . ( / (
( % * / *
( % / J

) % ( %% 4 (
%
- / . % ( %
9 4 ( ' % % . / 4 '
( L O#O( / '4 ( %6
%
. * /@ ) !L % OFL( '
. . ( / ' . . .
) ! OFM( . ( % G (

1
Fanu Kurati al-Qadam, de Ruhî Jamîl.
2
N° 665, Su’âl wa Jawâb fi Riyada wa Tasslya.
3
N° 665, Su’âl wa Jawâb fi Riyada wa Tasslya. Et Fanu Kuratu al-Qadam.
4
C’est comme si de nos jours les slogans, les applaudissements, et les sifflements, sont devenus indispensables
au sport et qu’il ne peut s’en passer.
% / ( ( /
%
) %* 4 ( / /'
% % % ( 4% ( % (
@ ? ( * 6 - %
% % ( %6
%
% ( %% /
( 4
- %6
% 4 ./
* ( /%
% - % .
%% - . . %
% / / /
$
< % %* . . . (
% /' % % ( /
$ (
%% %% / * .
/
$
- % 8 '. %
% ( % * ( % . /
- % / % (
S
) % '. (
( * ( . :
0/ % H %
' " % ' I( H %
% ' I( 4
/ H
# !% #
" ! % ' $ #%
%% * ! % : # ! 1
# * + : + !
% % *2 ? 4% *
' . % (4
/
. % ' . ( %%
' %

1
Fanu Kurati al Qadam, de Ruhî Jamîl, très succinctement.
8 7 ( ) %% 6=
-
0 >7 , /
#. % 1 2( ? 1 2
H - .
/ !

) H I /% ./
% /
$ 1 2 % %
5 . ' . 1 / 2 % . 1 '
% 2 % %
( . ( ; % .
( % /
$ 1 2 ( ( ./
* 1. /
$ 2( 6
% . 1 2 ( ;

)/ % . .
( 4% P ( 8*8 ' ( ;
% . ( % ( %6
% %
( 1 2 / % ( %6
% /% .
. ( ; %
C % ( ./ . 4% P ( /
. % P$ *
) ./ % % ./
$
1 2 ( / ./ ( ./
( /. .
%
) . * . % 4% P . %
/ % ' ( / % , %
'
- ( %% &, K( $ % ( 8- P<( % /
. '. 1* / 4 / 4
4% P 2 / ? . /% % 1 2

1
Rapporté par Abu Ya‘la, dans une chaîne narration authentique s’arrêtant au compagnon ( ) (mawqûf), comme
cela est cité dans Talkhîs al-Jabîr, ou autres.
2
Rapporté par at-Tirmidhi, Abu Dawûd, an-Nassâ’î, Ahmad, Ibn Mâja, et d’autres encore, le hadith est
authentique.
( % / / 1* / 2(
% A/ * 4 /% %( ( / % . (
% ? *= B ./
4 * % 1 2( 4 ./
* ./
U . /% % ( % ? *
- . % & PU H
% ' * 2!
C ' . % ( ./
% 1+= * %% ( / ( (. '
2( / % V /. /
%@ / L % / / %
=/ @ > ( ? 1 2 H - .
0
J

- % !$ " ! # % '
% ' #" ? *
? ( . /4 * %
% 1+= / /% . / ( / ./
% 2( . 4% P (
/ . /' 1 %@ 2(
? ( /

- % ' . 4 % /
$
/
6 % % >/
$ % * ! 8 (
. ( ' . H !
% " # % !
% # % ! 7;
(A, 6 ) ! % # % ! %
% *. ! $ ! %1
% ( !%% % )* 5 %

1
Ad-Dîn al-Khâlis
2
Rapporté par, Ibn Abi Chayba dans al-Musanaf, et at-Tabarânî dans al-Kabîr. Il est hassan, comme mentionné
dans al-Majmu‘, et il a été rapporté par d’autres.
3
NDT : ce qui correspond un peu près à quarante euros.
4
Rapporté par Abu Dawûd dans as-Sunan, an-Nassâ’î dans al-Mujtabâ, Ahmad dans al-Musnad, Ibn Mâja dans
as-Sunan. Le hadith est hassan, après avoir réuni ses différentes narrations.
B # # !
*2
2 %* (
% / %( /
/ 5 ( %% 4 ./
* 1
2 %% / %
% !

%% / %
( %

5 4 . %% % *
/ % 4 /

3 ( / 9%
= C% %1 ' # %
' # ! ! *
B % # %
6 # % % # % # % * A
3 # % % "% % "
$ 6 % * 2D

- . 4 ' % 9 ( '
% . 4 ' . -
9 % 1 / 2(

1
Ma‘âlim al-Qurba
2
Il est important de compter ce temps de la façon suivante : (le temps perdu = le temps de la compétition
multipliés par le nombre de spectateurs). Ainsi tu te rendras compte du temps que la nation passe dans la futilité.
Ce temps, dans la vie des musulmans, sont les heures par lesquelles ils régressent et déclinent, et qui leur fait
retarder l’aide d’Allah, alors qu’en fait il est proche d’eux, mais ils s’en éloignent dans la mesure ou ils peuvent
s’en approcher durant le temps (qu’ils passent à regarder le sport), rien ne se meut ni n’agit, si ce n’est par la
volonté d’Allah Il y a, à ce titre, des exemples ahurissants, au niveau individuel et collectif, dans lequel le temps
est perdu futilement, en voici quelques uns :
Deux équipes de cinq joueurs chacune, sans les remplaçants, se sont opposées durant soixante trois heures et
vingt et une minutes, le 18 mai 1980, en Angleterre, cela s’est déroulé en plein air.
Alors que sous un abri, deux équipes de cinq joueurs chacune, sans les remplaçants, ont joué, cent heures et cinq
minutes, du 4 au 8 avril 1980, en Angleterre également.
Un joueur, âgé de 20 ans, a jonglé avec la balle durant 10 heures sans s’arrêter, dans un stade en Suède, cela eut
lieu le 8 mai 1980, il jonglait avec la balle sans la faire tomber par terre, avec sa tête, ses pieds, et ses tibias,
80357 fois. Quant au hongrois, née en 1958, qui a jonglé avec la balle, uniquement de la tête (18600 fois), durant
2 heures, 7 minutes et 40 secondes, ceci a eu lieu aux Etats-Unis le 31 mai 1980.
3
Les protocoles des sages de sions.
%% . < ( ( %
% .
; %= 4 1 2( < %
%% 5 % *
% % 5 (
( ( % % *
? 1 2

1 # !

) % . % (
. .

8- . # # , 8E # /
# #
F ( / > / ! /( )# . ? 1 2
./ ( ? 1 2 &
L

= %6
% ( E, 8E . / ( / $ 1 2( &
/
$ 1 2
J

$ ( . ./
& / . 4 / $ . / /'
. / + %6
%
% % ( % %6
% . / G

1
NDT : On entend par nudité (‘awra) ce qui ne doit pas être porté à la vue d’autrui, il ne s’agit pas seulement des
parties intimes, la nudité de la femme est l’exemple le plus éloquent, pour nous illustrer ce qu’est la nudité dans
l’Islam, vu qu’elle est totale face à l’homme, à l’exception du visage et des mains (selon certains avis), en
revanche les hommes membres de sa proche famille (mahram) et les autres femmes (il y a cependant quelques
divergences, à propos des femmes entre elles et sur les parties du corps qui peuvent être observées mutuellement,
voir à cet effet : fatawa al-mar’a al-muslima de al-lajna ad-dâ’ima) peuvent observer ses cheveux et les endroits
du corps qui sont habituellement parés de bijoux, les bras, le cou, etc.…Quant aux époux, il n’y a aucune limite
dans la nudité. Nous remarquons à travers ces exemples que la nudité varie selon les situations et les personnes,
ne parlons même pas des autres cultures, notamment les tribus africaines ou certains occidentaux, pour qui la
nudité est quasiment inexistante ou limité aux seules parties intimes.
2
Le hadith est hassan, voir al-’Irwâ’ n° 1810.
3
Rapporté par al-Bukhârî dans son Authentique (mu’alaqan) avec seulement une partie de sa chaîne de
narration, chez Ahmad (mutasilan), avec la chaîne complète dans le musnad, Abu Dawûd dans as-Sunan, at-
Tirmidhî dans le Jâmi‘, al-Hâkim dans al-Mustadrak, et Ibn Hibbân dans as-Sahîh.
4
Rapporté par Abu Dawûd dans as-Sunan, Ahmad dans al-Musnad. Le hadith est authentique.
( %%
( % / / /
$
&% %* % .
( . 4 /
% . / %% (
%% / . / '4 )/ % / .
/ ( < ( '

) . * . . /
( . / /% / /
% . / - .

- % % / % 4 / (
. / ( / / * / ./
$
*& %% 1 2( & $ . (
% ( % G %% (
( % .
'- K 1 G / 2( / ( 2 1.
? 1 2 2
!

) / /% % 4 / (
/ .
./
$ 1 2 & 1 2 ( %
./
$ 1 2 )3 0%
) ;2
) $ % 3) ) 5 % - $) %
', $ )
$ 3' , =L

- K 8 ,% H
% # ! ' #
*2

1
Il est important de mentionner ici : les méfaits de la célébrité, qui font tort aux joueurs, mais sa nuisance ne se
limitent pas à l’individu uniquement, lorsqu’on l’habille d’une auréole mensongère, cela nuit aussi aux autres,
voir l’explication détaillées dans le livre : « ach-chuhra aw ‘âlam al-’adwâ’ » du docteur Sa‘îd Abd al-‘Azîm.
2
Rapporté par al-Bukhârî et Muslim.
3
Sourate al-’An‘âm, v. 70.
( ./
./ % ( %%
/ 4 / ( . / (%
% SS
> % %* / /
% . - .
. . 4 % % ( (

- . ( % % % . % .
./ % 4%
/. . % ( % %% .
' ( ./ 5 W T ( J""""
G 8 % 8 5 (
M!"""* $ '5 83 /
$% . ( #L"""""" *
/ O#E

$ ( 4' 4 ( ./
% %%

> ' % % ( ( % ( /
+ % ( ' 5 %
% . %%
% - ( /
% (
. / %% 4 ( %;
/ . ( % % )
/ . ' .
% * / * ( * /
!

) ' %
./ . %% (. 8
/' / ' / %% !" %
1
L’encyclopédie américaine.
2
Le journal « al-muslimûn » n°124, daté du 30 chawâl 1407
( . % % ( . / ,
( .P / * /% . '
4 . % ( . 8 *
. ( 8
% % /' . (
' ( '4 . ( '%
4

> ' ' . W T ( % %


% / % ( /
. % . % . (* ./ /
. %

) ) & %)
) &'%%) -
))% %2

/ % ( /
%% / ( 8*8 . G
- 4'
C % H %% 8 H#

% # D( # ! # "
% # % # !
! / " $ # ! %
! % ! * I " %
% !$ J 2*
X ( ./ 4 $ P3% .
4 * 8Y 4 8 / . ' .
4 8( 1 X 2 P3% %

1
Idem
2
NDT : voir la définition p.9
3
NDT : jeu ancien
4
Voir Mughnî al-Mujtama‘, et Takmilatu al-Majmû‘
F 8 % 1 / 2( 4
P$ , 6 =C % % # 1
" K *2 8/
$ , < 6= ! % %
# % *0 ! " K *2
= *( % / %% '. 4
% ( G . 8
- . % % ' . %% ( .
% ( % * /.
- / / % 4 S
5 ( % % . 1+=
( . ./ ' . /
% 2 ./ . ( ./ ' H
# % % # % #
$ % I '( %%
/% % 8> <% % H 2#
. % % ( /. /
*

+ ' $' -
))% *
0-
))%

) %% 4 . 1 2 . *
4 . / % 4

< %) * ) 8 4 %
% 4 ( 4 (
4 1 % 2
/ % 4 % ( .
1 4 2( . - ( .
% ( % R
'&) * 4 ./ ( 8*8
. 4 % ( . *
4 1 2(
9 % 4 ( . 4
% % . % % .
% - . / / % ( (
% . * . 8 *( * (
4' . % * '
: ; % . %
% 4 % % ' . . $ 1 2
? 1 2 % /
5 , % ' '. *

) %* . 4 /
/ ( B 4 N
%% ( . G /
1 )( % %% / 4 % -
% 4 4' ' >/
$ /
? & %% . % %

< 2 ) ;5
)

> . %% * . 4
8N .
!8 + 1 Q2 . %%
L8 ) 4 /% / %.
( 4 % %
J8 / 4 . * %% /
. * / .
M8 ) % 4

1
Tout ce qui suit est tiré du livre : al-Maussabaqât ath-Thaqafya, p. 210
9 & %$

Z . . . 4
/%
( %%
8) 6 ./ (
% * . - %
/
6 ( %% ( % ( (
' ( Q
!8 % % ( (
% 5 * / % (
( '. '%
L8 ) 6
% %. ' ( ( ; (
%; ( % % ( (
/ 4 /% % (
* / ' .
'. %
% .
. (
% ? 1 2 % <
/ % 4 %% / .

)& 4
? ' %
'!

C * ' 4 /
) . 4% (
/ % %

1
Tout ce qui suit est tiré du livre : al-Maussabaqât ath-Thaqafya, p. 211
2
Tout ce qui suit est tiré du livre : al-Moussabaqât ath-Thaqafya, p. 213
85 % % 4 ' ( (

8 '*. ( ./ *
% % ( '
4 %% (. /
, -
' ( ' %; ( '
/ 4
+ / . ' 4
' % %
* %% %% / =
%6
% ( B/ % % '
= ( % /
6 * / - /
( ./ / / /
$ 1 2 '
4 ( . *
% % % %
$ % ( / ./
$ 1 2 * % *
/' (* % % B 5
% . %%
8= % % 4 % . '
. %%
% / (
/ % 6 *
!8 5% 6 / 4 %% % ' % (
/ % ( ' ( %
% % . ( / %
%
L8 .
% ( ( / % (
/ .
J8 & % * / 9 4
5 * / % (
% % 9 4
.

1
NDT : l’auteur parle de ce qui existe dans son pays, c'
est-à-dire la Jordanie.
* ( /%
% ( / - ( .
%% ( ( /
/
$ % ( % % ' (

$ %

) ;'% % 3
% ;& ' % /

Z 9 ( ( 4 '(
. /
. 4 ( .

' ' % * /
( ./ / *
( * % . % /
$
* 1 ! ) * (
* / A ./
' % '
Z 9 ( 9 * ;
/
$ ( 9 ( 9*
/4 . (. / % % 1
2 / %
( ./
$ % ' ( .
/% /8 * -/
. 4 % . %
% ( ( ./
*
9 ( (
% ? . ( ' / ( 9.
/ / . + 9

1
Tout ce qui suit est tiré du magazine : al-Hikma, n° 3, p. 140, daté du 1/1/1415
/ * ( ./
/ 1 % 2 . ' % .
' * % ( *
%

%&) - @ &) -
))% /

5
5 % % % %
, % % !
%

; %
! % ' 4
.! :
0 %
. ! % :

+ ! % %
5
5 $ "
+ ! %
@ ! # !%% " $
0 ! # 4 % %

5 ! % # '
5 ! % #
, % $' !
5

1
Les vers sont du Docteur Walîd Qasâb, le magazine at-Tawhîd les a publier lors de sa vingt sixième année,
volet n°10, mois : dhulqi‘da, année : 1418, p. 64
,
5 % ' % %
+
. %
!%
5% %
$ %
.!
%
0 % $
! % !
5! %
+
5!
,! " !
%
$

) )

+ ( ( /
1 2 %% % / *$ 1 2* / '. %
. * % % . /
78 SS - / ' ./ % (
(* ( % % 4 ($ 1 2
$A $ - '$) % ) 2 ) $) ) ) , !

$ 1 2 88 4 ( /8 8 RW
8
$ . ( %% ( % ( %%
%% ( %6
% ./ %

1
Voir la position, pleine de dignité, qu’a prise le Chaykh Abu Yûssuf Abd ar-Rahmân Abd as-Samad, dans la
biographie que lui a consacré Ibrahim as-Sâjir, et qu’il a intitulé al-Muqtasid, sur la réprobation de ceux qui
prennent le sport comme moyen d’inviter à Allah.
2
Sourate al-Baqara, v. 63
% - . . 4 (
( % ( ($ W '
; ) %&) %& $' $ @ ? @ $
&)% @) % $ 3 ,
- ) *$ ( & (
./
$ / ? & %% ( . %
%

( / /
$ $ $ U& %(
L & !""# M / 8 , < J!F

$ U ( ./
$ / % % G

1
Sourate al-Hajj, v. 46
%

%) %) BBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBB,,C
-& . % -
))% % -
-' % & %BBBBB,,#
-
-' % %& -
))% BBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBD
-& . %
) 2 -
))% BBBBBBBBBBBBBBBBBBB,,,E
'3 %
'% $ %3 & %2 -
))% BBBBBBBBBB,E
3 8 4 % %) % - %2 %& ) ' BBBB,BB,/!
'- % -
))% BBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBB,B,/C
) ) & %) ) &'%%) -
))% %2 BB!1
+ ' $' -
))% * 0-
))%
BBBBBBBBBBBBBBBBBB,,!C
< 2 ) ;5
) BBBBBBBBBBBBBBBBBBBBB,,!F
9 & %$ BBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBB,!#
)& 4
? ' %
'BBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBB,!#
) ;'% % 3 % ;& ' % BB,,!E
%&) - @ &) -
))% BBBBBBBBBBBBBBBBB,,!G
) ) BBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBB,1"
% BBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBB,1!