Vous êtes sur la page 1sur 2

PROT I N UR IE ET SYN DROMES NPHROT I Q UES

Dfinition du syndro me nphrotique


Protinurie > 3 g / j (50 mg / kg / j chez lenfant ) et albu min mie < 30 g /L.

Co mplica tions aigu s e t leu r t r ai t e m e n t


1. La rtention hydrosode, caractrise par une prise de poids, des dmes d-clives, ventuelle ment une anasarque. traite ment : rgime sans sel + diurtique. 2. Linsuffisance rnale aigu : 1. Fonctionnelle par hypovolmie : due la baisse de la volmie par fuite dalbu mine vers le secteur interstitiel (rare) ; ou dpltion hydrosode brutale par diurtique. 2. Organique : par ncrose tubulaire aigu ; par prolifration extra-capillaire ( = croissant for m par la prolifration des cellules pithliales glo mrulaires bordant la capsule de Bow man) ; pour B Moulin : complication non cite dans le texte par thro mbose veineuse rnale. 3. Les thro mboses vasculaires : Thrombose veineuse ou artrielle chez lenfant Maladie thro mboembolique veineuse chez ladulte Thrombose de veine rnale au cours de la glo mrulonphrite extra-me mbraneuse * traite ment curatif : anticoagulant en cas de thro mbose veineuse, prolong aussi longte mps que le SN persiste, avec un objectif d INR entre 2 et 3 ; anticoagulant et /ou aspirine si thro mbose artrielle ; * prophylaxie : viter lim mobilisation prolonge ; viter la dpltion hydrosode brutale ( > 1 kg / j chez ladulte) ; discuter un AVK si hypoalbu min mie profonde ( < 20 g /L) et durable.

4. Les infections bactriennes ger mes encapsuls (pneu mocoques, streptocoques ou BGN) : pneu mopathie, pritonite, rysiple ; pas dindication une antibioprophylaxie.

Co mplica tions chroniqu es e t leu r t r ait e m e n t


1. Linsuffisance rnale chronique, favorise par lhypertension artrielle et une protinurie (Pu) massive persistante par chec ou absence de traite ment spcifique * traite ment nphroprotecteur : objectif tensionnel : PA < 130 / 80 ; moyens : IEC + diurtique ; rduire la protinurie : objectif < 0,5 g / j ; moyens : abaisser la PA + IEC (ou ARAI I chez le diabtique de t ype 2 ) + rgime peu sal + diurtique. 2. La dyslipidmie athrogne (LDL-C lev, hyperTG) : traitement par rgi me (peu efficace) et statine si SN durable ( > 6 mois). 3. Retard de croissance : chez lenfant si SN chronique ou si corticothrapie autour du pic de croissance pubertaire : prvention : rgi me nor mal en protine : 1- 1,5 g / kg / j ; rduire la corticothrapie en lui substituant un i m munosuppresseur autour la cislosporine de la pubert.