Vous êtes sur la page 1sur 21

INRAB IITA

PETIT MANUEL D’IDENTIFICATION


DES PRINCIPAUX RAVAGEURS DES DENREES
STOCKEES EN AFRIQUE DE L’OUEST
PRÉFACE

A l’échelle mondiale, les pertes de produits agricoles occasionnées par les


ravageurs des denrées stockées sont estimées à 10% en moyenne et
représentent une valeur monétaire annuelle de près de 58 milliards US$ selon
les récentes statistiques de la FAO. Ce pourcentage, encore plus élevé dans les
pays de l’Afrique subsaharienne, souligne l’importance du problème à
résoudre et constitue un défi persistant aux acteurs économiques qui se
trouvent face à une demande alimentaire croissante des populations en
Afrique tropicale. La fourniture d’outils pratiques est un premier pas
permettant à mieux surmonter ces difficultés.

Outre les techniques et systèmes de stockage, la réduction des pertes dans les
denrées alimentaires entreposées passe avant tout par l’identification précise
des organismes impliqués. Une bonne connaissance de la biologie et écologie
des ravageurs ainsi que la détermination des dégâts occasionnés sont des
éléments additionnels indispensables à la mise en place de toute stratégie de
prévention ou de protection intégrée.

Le présent fascicule est un auxiliaire pratique destiné essentiellement à l'usage


des agents d’encadrement, vulgarisateurs et producteurs francophones qui
souhaitent identifier sur le terrain les principaux ravageurs des denrées
entreposées en Afrique tropicale.

Une identification fiable des insectes particulièrement à partir de simples


illustrations n’est pas toujours aisée. Dans l'éventualité où un insecte retrouvé
dans les denrées entreposées ne peut être reconnu sur place avec certitude,
l'assistance du spécialiste devient alors nécessaire. Conscient de l’utilité d’une
collection de référence pour la lutte contre les ravageurs, l’Institut
International d’Agriculture Tropicale (IITA), station du Bénin a constitué
depuis 1993 une importante collection d’insectes représentatifs pour la région.
Une prise de contact avec son service d’identification au centre de biodiversité
pourra s’avérer utile.

Georg GOERGEN
Responsable du centre de
biodiversité, IITA-Cotonou/Bénin
1
INTRODUCTION:
Les insectes sont les principaux ravageurs des denrées entreposées en
Afrique. Ils peuvent causer des dégâts considérables au niveau des
stocks, occasionnant d'importantes pertes aux producteurs pouvant
atteindre 30% après six mois de stockage dans les régions où le grand
capucin du maïs, Prostephanus truncatus, est prévalant.
L’identification de ces insectes est nécessaire pour le producteur parce
qu’il a besoin avant toute action de :
− Juger si les insectes présents dans le stock sont susceptibles de causer
d’importants dégâts et s’ils méritent d’être combattus. Par exemple, la
présence d’insectes comme Tribolium et Cathartus dans un stock de
maïs est moins dangereuse que celle de Prostephanus. Aussi les insectes
ne sont-ils pas dangereux à tous les stades de leur développement.
Ainsi, au niveau des lépidoptères (papillons), seule la chenille est
responsable des dégâts ; l’adulte n’est pas dangereux.
− Choisir les techniques de lutte appropriées en vue d’assurer un
contrôle efficace.
Pour ce faire, plusieurs documents ont été édités et mis à la disposition
des chercheurs et vulgarisateurs, mais la plupart ne sont pas
facilement exploitables par les producteurs. Le présent livret a été
conçu pour permettre une identification plus facile des insectes par ces
derniers. C’est une compilation illustrée des principaux insectes
rencontrés dans les stocks de denrées entreposées en Afrique de
l’Ouest et plus précisément au Bénin. Il est estimé qu’il pourra servir
d’une part aux producteurs d’outil de base dans un programme de
lutte intégrée et aux vulgarisateurs pour des sessions de formation
décentralisée. P. F.

LES CONTRIBUTEURS:

Pascal FANDOHAN
Georg GOERGEN
Kerstin HELL
Yéndouban LAMBONI

2
SOMMAIRE
LES COLEOPTÈRES

Les Ravageurs Primaires

Sitophilus spp. … … … … … … … 4
Prostephanus truncatus … … … … … … 5
Rhyzopertha dominica … … … … … … 6
Dinoderus spp. … … … … … … … 7
Callosobruchus maculatus … … … … … 8
Acanthoscelides obtectus … … … … … 9

Les Ravageurs Secondaires

Tribolium spp. … … … … … … … 10
Palorus spp. … … … … … … … 11
Cathartus quadricollis … … … … … … 12
Carpophilus spp. … … … … … … … 13
Cryptolestes spp. … … … … … … … 14
Gnatocerus spp. … … … … … … … 15
Oryzaephilus spp. … … … … … … … 16

LES LEPIDOPTÈRES

Plodia spp. … … … … … … … … 17
Ephestia spp.… … … … … … … … 18
Sitotroga cerealella … … … … … … … 19

LES MOYENS DE LUTTE … … … … … … 20

3
Sitophilus spp.
COLEOPTERA: CURCULIONIDAE

Sitophilus zeamais
MOTSCHULSKY
CHARANCON DU MAÏS

Principal ravageur du maïs: Longueur = 4-5mm


De couleur brun-rouge foncé à noir, reconnaissable par son rostre allongé et
les 4 taches rouges sur ses élytres. La présence de S. zeamais a souvent pour
résultats l’infestation par diverses moisissures (en particulier des
Aspergillus), donc des taux d’aflatoxines élevés. Les œufs sont pondus dans le
grain à l’intérieur duquel la larve passe toute sa vie dévorant aussi bien le
germe que l’albumen. Pertes: estimées à 4-5% après 4 mois de stockage mais
une grande infestation peut entraîner des pertes de 30-40%.
Denrées infestées: Principalement le maïs (spathes, grains entiers ou brisés
et farines). S. zeamais se retrouve également sur le riz, le sorgho, le millet,
l’igname et le manioc.

Une autre espèce S. oryzae se distingue de S. zeamais par sa taille plus


courte, son rostre plus court, sa couleur plus claire et surtout par ses
taches rouges souvent indistinctes.

4
Prostephanus truncatus (HORN)
COLEOPTERA: BOSTRYCHIDAE

GRAND CAPUCIN DU MAÏS

Principal ravageur du maïs en épis.


Longueur: 3,5-5mm
De couleur marron foncée avec des antennes
rousses, il est reconnaissable par une déclivité
abrupte au niveau des élytres qui paraissent être
sectionnées, en vue de dessus. P. truncatus broie
complètement le maïs et le transforme en farine.
Denrées infestées: Maïs (en épis, il infeste
difficilement le maïs en grains), cossettes de
manioc, racines et tubercules divers.

ADULTE
Pertes: Plus de 40% de pertes au maïs en 6
mois de stockage. Sur les cossettes de manioc
les pertes peuvent atteindre 70% seulement
après 4 mois de stockage.

LARVE
5
Rhyzopertha dominica (FABRICIUS)
COLOEPTERA: BOSTRYCHIDAE

CAPUCIN DES GRAINS

Longueur = 2,5-3mm
De couleur brune plus ou moins
rougeâtre, il se distingue de P.
truncatus par son postérieur non
tronqué et par sa taille plus petite.
Denrées infestées: Le riz, le maïs, le
sorgho, le millet et parfois sur le
manioc et la patate douce.
L’insecte peut vivre dans les tiges de
maïs ou du niébé, voir dans le bois de
diverses essences ligneuses.
Pertes très moindres. Les dégâts
sont commis par les adultes qui
réduisent en poudre le contenu du
grain (germe et albumen).

6
Dinoderus spp.
COLEOPTERA: BOSTRYCHIDAE

Les Dinoderus sont généralement reconnaissables par 2 « fossettes »


(fovéoles) à la base du pronotum. Longueur = 2-3,5mm

Dinoderus bifoveolatus (WOLLASTON)

Dinoderus minutus (FABRICIUS)


BOSTRYCHE DES BAMBOUS

De couleur brun rouge à brun terne,


c’est le principal ravageur des
cosettes de manioc et peut causer
des dégâts très importants. Il se
retrouve également sur le maïs, le
riz, les tubercules séchés d’igname et
de patate douce.

Exception: une espèce, Dinoderus


oblongopunctatus ne présente pas de
fovéoles sur le pronotum.

7
Callosobruchus maculatus (FABRICIUS)
COLOEPTERA: BRUCHIDAE

BRUCHE DU NIEBE

Principal ravageur du Niébé


Longueur = 2,6-3,5mm
De couleur générale noire et
rousse, il est reconnaissable par ses
antennes allongées, sa forme
globuleuse, et surtout par ses
élytres portant des zones rousses
dessinant un X plus ou moins épais.
Denrées infestées: Principalement
le niébé et toutes les légumineuses.
Pertes:Une forte infestation peut
entraîner sur le niébé plusieurs
trous sur chaque graine.
MALE FEMELLE

8
UN RAVAGEUR DONT LES DEGATS SONT
IDENTIQUES A CEUX DE C. maculatus

Acanthoscelides obtectus (SAY)


COLOEPTERA: BRUCHIDAE

BRUCHE DU HARICOT

Principal ravageur du Haricot


Longueur = 2,2-4,5mm
Noir, revêtu d’une pubescence de
couleur grise à gris verdâtre irré-
gulièrement tachetée de zones plus
sombres. Les cinq premiers articles
des antennes sont roux avec une tache
apicale noire. Les cinq suivants presque
entièrement noirs, l’article terminal
roux.
Denrées infestées: Surtout le haricot
et toutes les autres légumineuses.
Pertes: Énormes dues aux nombreux
trous dans lesquels les œufs sont
pondus et où les larves grandissent.

ADULTE DÉGAT

9
Tribolium spp.
COLEOPTERA: TENEBRIONIDAE

Tribolium castaneum (HERBST)


TRIBOLIUM ROUGE DE LA FARINE

De couleur brun rougeâtre, il est


reconnaissable par la distinction
très nette des trois parties du
corps (tête, thorax et abdomen).
Les trois derniers articles des
antennes plus gros et formant
une massue. Il infeste le riz, le
maïs, le sorgho, le millet, les
légumineuses, le manioc et farine
de manioc et l’igname. Adultes et
larves se nourrissent surtout des
brisures. Ils Attaquent les grains
endommagés. Ils affectionnent
les germes des grains.
Longueur = 2,3-4,4mm

Tribolium confusum (JACQUELINE DU VAL)


TRIBOLIUM AMERICAIN DE LA FARINE

De couleur plus foncée et de


taille un peu supérieure à T.
castaneum, les derniers articles
des antennes s’élargissent sans
former de massue. Présence de
crête au-dessus des yeux.
Il se rencontre sur les mêmes
denrées que T. castaneum.
Même dégâts que T. castaneum
Longueur = 2,6-4,4mm

10
Palorus spp.
COLEOPTERA: TENEBRIONIDAE

Palorus subdepressus (WOLLASTON)

De couleur rousse, le rebord de la


tête est fortement élargi et relevé.
Vu de dos l’insecte semble être divisé
en 2 parties : Le pronotum (qui cache
la tête) et l’abdomen. Le pronotum
présente latéralement une faible
dépression et retombe sur les cotés
avec une forte inclinaison.
Longueur = 3-5mm
Il se retrouve sur le maïs, le riz, le
sorgho, le millet, le manioc, l’igname,
les farines et dérivés. Souvent associé
aux charançons dont il consomme les
déjections.

11
Cathartus quadricollis (GUERIN)
COLEOPTERA: SILVANIDAE

CUCUJIDE BRUN DES CEREALES

De forme élancée, plat et de couleur brun rouge, ce coléoptère est un


ravageur secondaire des denrées stockées. Il est très mobile et est
responsable de la dispersion des spores des champignons dans les stocks
notamment Aspergillus et Pénicillium. Son infestation peut commencer
depuis le champ et se poursuivre dans le stock. L’adulte s’attaque aux grains
encore tendres (teneur en eau 30%). La larve se nourrit du germe.
Longueur = 2,5-3mm.
Denrées infestées : maïs, riz et millet au champ et en culture, manioc,
tapioca, fruits secs, légumineuses, cabosses de cacao, café et piments.

12
Carpophilus spp.
COLEOPTERA: NITIDULIDAE

Carpophilus hemipterus (LINNAEUS)


NITIDULIDE DES FRUITS

De couleur brun foncé à noir avec


deux taches jaune roux ou jaunes
sur les élytres. Les 2 derniers
segments de l’abdomen ne sont pas
couverts par les élytres et sont
nettement visibles du dessus.
Antennes en massue.
Longueur = 2-4mm
Denrées: Maïs (épis sur pied),
sorgho, mil, manioc, patate douce,
igname et légumineuses.
La larve et l’adulte se nourrissent
de produits ayant une teneur en eau
relativement élevé.

Carpophilus dimidiatus (FABRICIUS)


CARPOPHILE DES GRAINS

De couleur brun ocre à noir avec un


corps recouvert de pilosité dorée,
celui-ci se distingue par l’absence
des 2 taches jaunes. La massue
antennaire est plus sombre.
Il se rencontre sur le maïs (grains
et farine), riz, sorgho et certaines
légumineuses et cause les mêmes
dégâts que C. Hemipterus.
Longueur = 2-3mm

13
Cryptolestes spp.
COLEOPTERA: CUCUJIDAE

Cryptolestes ferrugineus (STEPHENS)


CUCUJIDE ROUX

Cryptolestes pusillus (SCHOENHERR)

CUCUJIDE PLAT

De forme très petite, reconnaissables par


leurs longues antennes. De couleur brun
rouge (C. ferrugineus) à brun rougeâtre
brillant (C. pussilus), ce sont des ravageurs
secondaires qui se rencontrent sur le maïs,
le riz, le sorgho, le millet et leurs dérivés,
Ils s’attaquent principalement au germe.
Ils sont aussi sur la farine de manioc et
quelques légumineuses.
Longueur = 1,4-2,4mm

14
Gnatocerus spp.
COLEOPTERA: TENEBRIONIDAE

Gnatocerus cornutus (FABRICIUS)


LE CORNU

De couleur brun roux, mat ; il se


distingue par le bord latéral de la tête
dépassant largement celui des yeux et
par la présence des "cornes"
(mandibules) chez le mâle. Le pronotum
est parfois plus sombre que l’abdomen.
Antennes filiformes
Longueur = 3,5-4,5mm
Denrées : Grains et surtout farines de
diverses céréales, manioc et dérivés de
manioc.

Gnatocerus maxilloxus FABRICIUS

De couleur brun roux brillant, le mâle


est remarquable par la forme des
mandibules arquées vers l’intérieur et
vers le haut. Elles sont cependant
moins développées que chez G.
cornutus. Les joues ne dépassent
pratiquement pas le bord des yeux.
Longueur = 3,-3,5mm
Denrées : Maïs, riz, millet, manioc,
sorgho et certaines légumineuses.

15
Oryzaephilus spp.
COLEOPTERA: SILVANIDAE

Oryzaephilus surinamensis (LINNE)


SYLVAIN DENTE DES GRAINS

Ravageur secondaire des denrées


stockées, il est reconnaissable
par les bords latéraux du
pronotum ornés de chaque coté
par 6 dents saillantes. De couleur
brun sombre, il se rencontre
principalement sur le riz mais
aussi sur toutes les autres
céréales et les légumineuses. Les
larves s’attaquent surtout aux
grains endommagés.
Longueur = 2,7-3,5mm

Oryzaephilus mercator (FAUVEL)


SYLVAIN DENTE DES ARACHIDES

Ravageur secondaire, il se
distingue du premier par sa
couleur plus sombre, par ses
yeux plus gros et par ses
antennes plus courtes et plus
robustes. Il se retrouve sur
les oléagineux et sur les
céréales et cause les mêmes
dégâts que O. surinamensis.
Longueur = 3-4mm

16
Plodia spp.
LEPIDOPTERA: PYRALIDAE

Plodia interpunctella (HUEBNER)


PYRALE DES FRUITS SECS

L’adulte mesure 10mm environ au repos


avec une envergure allant jusqu’à 30mm.
La moitié basale des ailes antérieures
est blanchâtre alors que l’autre moitié
est brun cuivré.
La larve de Plodia est nuisible aux
arachides et aux céréales dont elles
consomment principalement le germe.
Larve: de couleur ivoire avec une tête
brune, elle mesure 9 à 19mm au terme de
sa croissance. Elles tissent des fils de
soie qui retiennent leurs excréments et
contaminent les produits qui deviennent
LARVE
impropres à la consommation.

17
Ephestia spp.
LEPIDOPTERA: PYRALIDAE

Ephestia cautella (WALKER)


PYRALE DES AMANDES

Un petit papillon de 6 à 10mm pour une


envergure de 18 à 20mm aux ailes
antérieures de couleur terne grise à
fauve tachées de noir. La larve de
Ephestia est considéré comme un
ravageur sérieux pour les produits de
valeur marchande élevée (fruits secs,
cacao, café…). Il s’attaque aussi aux
céréales, aux cossettes de manioc et aux
oléagineux.
Il préfère le germe à l’albumen.
Larve: de couleur grisâtre avec deux
taches sombres aux extrémités et des
poils sur tout le corps. Dégâts
LARVE
semblables à ceux de P. interpunctella.
Taille avant la nymphose = 12-15mm.

18
Sitotroga cerealella (OLIVIER)
LEPIDOPTERA: GELECHIIDAE

ALUCITE DES CEREALES

2 FRANGE

INSECTE REMARQUABLE PAR: (1) LA LARGEUR DE L’AILE POSTERIEURE


INFERIEURE A LA FRANGE DE SOIE QU1 LA BORDE EN ARIERRE ; (2) LE BOUT
RETRECIE DE CETTE AILE AVANT SON EXTREMITE EFFILEE.

Papillon à ailes dorées ou argentées de 5


à 9mm. Envergure = 13-19mm. Ravageur
primaire très redoutable dans les
systèmes de conservation. Dégâts
identiques à ceux des charançons et
LARVE limités à ceux causés par la larve lors de
son développement. La chenille se
développe dans un grain de céréale
principalement de maïs, sorgho, riz, mais
aussi dans les graines des légumineuses.
Larve: rouge ou rose vif palissant à
mesure que la chenille grandit jusqu'à
devenir blanche.
DÉGATS Taille avant la nymphose = 12-14mm

19
MOYENS DE LUTTE
Hygiène: L’entretien dans et autour des greniers ou des entrepôts de
stockage permet de lutter contre les ravageurs des stocks.

Lutte mécanique: Un triage systématique des épis infestés ou de la


partie de la récolte endommagée et un vannage en cas de
stockage en grains sont efficaces contre les ravageurs des stocks.

Lutte biologique: L’utilisation des prédateurs et des parasitoïdes


dans la lutte contre les ravageurs des stocks est très efficace et est
devenue un moyen de lutte recommandée dans le souci de la
protection de l’environnement. Mais cette lutte est impossible à
l’échelle villageoise et doit plutôt être envisagée dans un
programme plus vaste (à l’échelle régionale) pour être efficace.
Ex : l’utilisation de Teretrius nigrescens dans la lutte contre
Prostephanus truncatus.

Lutte avec des substances végétales: Les extraits aqueux et


les huiles essentielles de certaines plantes telles que le neem et
l’Ocimum, sont utilisés pour la lutte contre les insectes. Cette
méthode reste souvent limitée aux insectes des cultures. En post-
récolte, l’utilisation des cendres, des farines d’écorces séchées et
moulues (cailcédrat), des feuilles et graines séchées et moulues
(neem…) du piment est observée en stockage des denrées.

Lutte chimique: Vieille méthode, elle est toujours d’actualité, mais


il est recommandé de respecter les doses et d’utiliser les produits
adéquats à l’infestation et au produit infesté. Bien se protéger lors
des traitements pour éviter les intoxications.

20