P. 1
Pour un choc de coopération : l'économie sociale et solidaire

Pour un choc de coopération : l'économie sociale et solidaire

|Views: 256|Likes:
Publié paragnes_sejournet

More info:

Categories:Topics, Art & Design
Published by: agnes_sejournet on Dec 06, 2012
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

04/25/2013

pdf

text

original

# Novembre 2012

Pour un choc de coopération : l’économie sociale et solidaire
Groupe des élu/es au Conseil régional d’Aquitaine
Qu’est-ce que l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) ?
L’économie sociale et solidaire affirme et défend comme valeurs la prééminence de la personne et du projet social sur le profit avec pour objectif premier la réalisation du projet collectif et la solidité financière de la structure. Elle inclut aussi de nouvelles formes d’activités comme les initiatives de développement local, de réinsertion et de lutte contre l’exclusion, la protection de l’environnement et les solidarités internationales. Cette économie offre une alternative solidaire et plus humaine au modèle économique dominant, elle s’inscrit par ses pratiques dans une démarche de développement durable. Elle se déploie dans différents types de structures juridiques : mutuelles, associations, coopératives, SCIC, SCOP.

Les grands principes de l’Economie Sociale et Solidaire
• La non-lucrativité et la juste répartition des excédents. Le principe de non-lucrativité s’exprime par une redistribution équitable des excédents ou des bénéfices au service de l’outil de travail (investissement, ressources humaines).

• La gestion démocratique. C’est l’application du principe « une personne = une voix» au sein d’une instance dirigeante. • La libre adhésion. L’économie sociale et solidaire implique la liberté d’adhérer à l’établissement et de se retirer à tout moment.

• La solidarité. L’économie sociale et solidaire propose à la personne d’adhérer et de participer à un projet collectif d’entreprise.
Source : CNCRES

Pour un choc de coopération : l’économie sociale et solidaire L’ESS au Conseil régional d’Aquitaine
Depuis 2006, différents dispositifs de soutien destinés à encourager la création et le développement d’activités relevant de l’ESS ont été mis en place : • Soutien à la création d’associations, de Sociétés Coopératives de Production et de Sociétés Coopératives d’Intérêt Collectif (SCIC) ; • Soutien financier aux couveuses et aux coopératives d’activité et d’emploi. Leur mission : permettre à des créateurs de tester leur projet en grandeur nature avant de se lancer individuellement si l’essai est concluant ; • Appel à projets pour la mutualisation de fonctions ou d’actions ; • Constitution d’outils de financement dédiés à travers Aquitaine Active.

Pour un choc de coopération : l’économie sociale et solidaire

3 questions à Bérénice Delpeyrat-Vincent, Vice-Présidente déléguée à l’innovation sociale et l’économie solidaire
Quelle est votre vision de l’ESS ?
Je fais le parallèle avec l’agriculture biologique : elle est pour nous un horizon ; elle a des acteurs historiques, un label, de l’expérience, un lien avec la recherche, des exigences, et l’objectif politique est de faire converger les pratiques et le plus grand nombre vers cet horizon. L’ESS est l’horizon d’une économie qu’on pourrait définir aussi comme l’économie du développement soutenable : elle regroupe les acteurs historiques et ceux qui, sans être sous ces statuts (mutuelle, fondation, association, coopérative, scic …) en partagent les valeurs ou les domaines d’intervention (commerce équitable par exemple). Elle a vocation à initier des changements dans toute l’économie. Parce qu’elle est l’économie de l’utilité sociale, des besoins non satisfaits ou mal satisfaits et qu’elle est mise en pratique d’une façon plus démocratique Elle est ancrée localement, non délocalisable, avec un fort enjeu démocratique. Avec elle, pas besoin de se poser la question de la distribution de dividendes, et moins qu’ailleurs, celle de la présence des salariés dans les décisions, surtout dans les coopératives !

Les entreprises de l’ESS se déploient dans bien des domaines partout en Aquitaine
L’association Bellibulle propose l’accompagnement, la création et la réalisation de logos, d’outils de communication et de manifestations éco-responsables. Elle s’adresse en priorité aux acteurs de l’économie sociale et solidaire. Bellibulle travaille sur des logiciels libres, se retrouvant totalement dans les valeurs de solidarité, de mutualisation et de libre accès de l’Open Source. Basée en Gironde. L’Association d’Idées promeut et diffuse les valeurs de l’économie solidaire. Elle est engagée dans une démarche de sensibilisation aux problématiques sociales (inégalités, pauvreté, déliaison sociale) et écologiques (épuisements des ressources, gestions des déchets) à l’échelle internationale et locale. Elle promeut aussi une éducation en vue d’un développement durable avec une approche critique. Basée dans les Pyrénées-Atlantiques. La marque L’Atelier des Dames, artisan de la fantaisie équitable L’Atelier des Dames est créé en 2008 par Caroline Manuel. Au Brésil, pour améliorer leur niveau de vie, les femmes ont décidé de recycler les écailles de poissons pour en faire toutes sortes d’objets. L’idée est née : la création de la première marque de haute fantaisie labellisée commerce équitable, colliers, boucles d’oreilles, broches, autant d’accessoires indispensables pour les femmes. Basée dans les Landes. AutoCool est une Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC, 150 associés usagers, 3 salariés, 4 collectivités et des entreprises Horizonlife : spécialiste de la puériculture alternative (couches lavables, écharpes de portage, allai tement… avec locations, démonstrations, conseils et ateliers) et de l’hygiène féminine naturelle. Cosmétiques, produits d’entretien, aromathérapie, phytothérapie… Partenaire officiel du Programme Familles Nombreuses du gouvernement permettant d’obtenir des réductions. Basé dans le Lot-et-Garonne. L’Écocentre Saint-Pierre de Frugie est un lieu de formation et de démonstration pédagogique. Premier écocentre créé en France, il a pour objectif d’expérimenter des techniques écologiques portant sur le bâtiment, l’énergie, l’eau et le paysage. C’est à la fois un lieu de visites et d’information, un lieu de formation, un appui à l’autoconstructeur et un centre de ressources. Basé en Dordogne.

Quel part occupe-t-elle dans l’économie globale ?
C’est une vraie économie qui représente 10% du PIB, 10% des emplois et des entreprises riches de savoir-faire et de compétences. Elle verse en Aquitaine 2,3 milliards d’euros de salaire (dont 1,6 pour les seules associations).

En quoi l’ESS est-elle l’économie du développement soutenable?

“ L’économie sociale, c’est la reconquête par les citoyen/es et les usager/es du champ de la décision économique ”
Pourquoi un Schéma Régional de l’Economie solidaire et de l’innovation sociale en Aquitaine ?
Le Schéma Régional est le fruit de la co-élaboration avec tous les acteurs. Il tire sa spécificité du fait qu’il est celui de l’Aquitaine et pas seulement celui du Conseil régional. Les réflexions ont été articulées autour de 3 axes : :: Axe 1 - Coopérer pour entreprendre autrement Rassembler et structurer tous les acteurs de l’économie solidaire ; réaffirmer le rôle de l’économie solidaire dans l’économie régionale ; développer la professionnalisation de l’économie solidaire. :: Axe 2 - L’économie solidaire au service des territoires Renforcer sa place dans le développement territorial ; impulser des systèmes productifs locaux de solidarités; développer une veille territoriale. :: Axe 3 - Accompagner l’innovation sociale Co-élaborer une définition commune ; rendre plus lisibles les initiatives et soutenir le changement d’échelle. Chaque structure, chaque collectivité, pourra à partir du document et de la boite à outils mis à disposition, s’emparer du schéma pour trouver du grain à moudre. Le Ministère de l’ESS, en lien avec l’ARF (Association des Régions de France) travaille à la mise au point d’une loi cadre pour avril 2013. Localement, en Aquitaine, un nouveau Schéma régional de développement venant renforcer l’économie solidaire sera adopté au printemps 2013.
Plus de détails > http://www.essenregion.org/ site/Premier-schema-aquitain-de?id_mot=10

sociétaires). Elle repose sur un concept d’autopartage né d’un constat très simple : en ville nous n’avons pas besoin d’une voiture par personne. L’autopartage se positionne comme un chaînon essentiel d’un politique efficace de mobilité durable. Basé en Gironde.

Des entreprises qui travaillent ensemble
Les jardins de Jeannot à Rion-desLandes est un éco-lieu, outil pédagogique vivant de développement durable. Formé par des membres de tous âges et toutes origines, convaincus de la nécessité de construire collectivement une société plus respectueuse de l’Homme et de l’environnement, l’éco-lieu est aujourd’hui porté et animé par différents collectifs. Parmi eux, Blés de Chalosse à Montfort en Chalosse. Ce collectif vise à rendre accessible au plus grand nombre une consommation prioritairement bio, locale, équitable et solidaire. Au sein de l’éco-lieu, il propose un comptoir de distribution de produits d’épicerie sous forme de paniers hebdomadaires.

Des entreprises qui fédèrent
Herrikoa à Anglet est une société (SA) de capital-risque solidaire, intervenant tout au long de la vie des sociétés et contribuant au renforcement de leurs fonds propres. Elle se pose en catalyseur de création et de consolidation d’activités en mettant l’épargne populaire au service des entreprises et de l’emploi. Rattachée à Finansol, collectif des acteurs de la finance solidaire, elle contribue au développement économique pérenne et solidaire du Pays Basque. Les entreprises financées par Herrikoa sont présentes dans toutes les formes d’activité : artisanale, commerciale, services, industrielle.

Des pôles territoriaux de coopération économique
Comment coopérer pour faire face à la crise, innover et changer d’échelle ? Les pôles territoriaux de coopération économique sont une solution : ils peuvent se définir comme des regroupements, sur un territoire donné, d’initiatives, d’entreprises et de réseaux de l’ESS associés à des PME socialement responsables, à des collectivités locales, à des centres de recherche et des organismes de formation. Ils mettent en œuvre une stratégie commune et continue de coopération et de mutualisation au service de projets économiques innovants de développement local durable. Le pôle de Tarnos est le plus emblématique en Aquitaine.

2 . Groupe Europe Ecologie - Les Verts au Conseil régional d’Aquitaine

Groupe Europe Ecologie - Les Verts au Conseil régional d’Aquitaine

3.

Pour un choc de coopération : l’économie sociale et solidaire Les chiffres clefs de l’ESS en Aquitaine en 2011
117.197 Emplois, soit 12,9% de l’emploi régional dans le secteur privé 11.052 Etablissements employeurs 8.936 Associations, soit 80,9% des établissements employeurs de l’économie sociale et solidaire 1.653 Coopératives, soit 15% des établissements employeurs de l’économie sociale et solidaire
Source : L’emploi dans l’ESS en Aquitaine Acoss-Ursaff-MSA / Traitement Recherches & Solidarités

Elu/es référent/es au Conseil régional d’Aquitaine
Si vous souhaitez adresser des questions à vos élu/es, n’hésitez pas à les contacter directement : :: Bérénice DelpeyratVincent - Vice-Présidente déléguée à l’innovation sociale et l’économie solidaire berenice.delpeyrat-vincent@ aquitaine.fr :: Monique De Marco - Présidente du groupe des élu/es EE - LV au Conseil régional d’Aquitaine monique.demarco@aquitaine.fr

G

G L O S S A I R E D E L’ E S S

:: Associations : régies par la loi de 1901, elles peuvent employer des salariés mais sont à but non lucratif. Près de 45 % de la population française adhére à une association. :: Coopératives : coopératives d’entrepreneurs (agricoles, artisans, transports, commerçants, …), d’usagers (banques, consommateurs, …), de salariés (Scop, Scic). Exemples de coopératives : les Caisses d’Épargne, Chèque-Déjeuner, le réseau Biocoop, le Théâtre du Soleil, le magazine Alternatives Économiques, ou encore Alma, numéro un mondial de logiciels de découpe automatisée… :: CRES (Chambres Régionales de l’Economie Sociale) : associations présentes dans les 22 régions françaises, et dans les DOM. Elles rassemblent les unions, fédérations et grandes entreprises de l’économie sociale, issues des familles coopératives, mutualistes et associatives. :: CUMA (Coopérative d’Utilisation de Matériel Agricole) : nées au lendemain de la seconde guerre mondiale pour mutualiser l’achat et l’utilisation de matériels agricoles nouveaux et coûteux tels que les tracteurs. Il existe environ 13 000 CUMA en France qui regroupent 230 000 agriculteurs, soit environ 1 sur 2. Le nombre maximum de sociétaires d’une CUMA est limité par la capacité de travail des machines ou du personnel disponible.

:: Mutuelles : elles se créent sur la base d’une solidarité professionnelle ou territoriale. Leur objectif : une couverture des risques (santé, assurance) partagée équitablement par tous les sociétaires, sans but lucratif (les mutuelles MAIF, MAAF ou MACIF…)

:: SCIC (Société coopérative d’intérêt collectif) : société anonyme ou SARL associant obligatoirement autour d’un projet des acteurs salariés, des acteurs bénéficiaires (clients, usagers, riverains, fournisseurs…) et des contributeurs (associations, collectivités, sociétés, bénévoles etc.) pour produire des biens ou des services d’intérêt collectif. Elle fonctionne selon le principe coopératif «un/e associé/e, une voix», mais peut pondérer le résultat des votes en assemblée générale par sous-groupes d’associé/es définis dans les statuts (collèges de vote). :: SCOP (Société Coopérative de Production) : société commerciale (SARL ou SA) qui vit et se développe dans le secteur concurrentiel avec les mêmes contraintes de gestion et de rentabilité que toute entreprise. Les salariés sont associés majoritaires de l’entreprise dont ils détiennent au moins 51% du capital. La Scop n’est donc pas opéable. Tous les salariés ont vocation à devenir associés dans des modalités définies par les associés existants et avec leur accord.

Le genre masculin est utilisé dans le présent document, dans le seul but d’alléger le texte
Le groupe Europe Ecologie - Les Verts au Conseil régional d’Aquitaine 14 rue François de Sourdis - 33077 Bordeaux Cedex - 05 57 57 80 95 Adresse contact : groupe.vert@verts.aquitaine.fr Le site des élu/es : www.elus-aquitaine.eelv.fr Les élu/es sur facebook : Elu-es Ecologistes Conseil Région Aquitaine Les élu/es sur twitter : @eelvcraquitaine

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->