Vous êtes sur la page 1sur 6

Technologie Mécanique INSAT-MPI

CHAPITRE VII
TRANSMISSION DE MOUVEMENT

I- TRANSMISSIONS PAR POULIES ET COURROIES

Fonction : Transmettre par adhérence, à l’aide d’un lien flexible (courroie), un mouvement
de rotation continu entre deux arbres éloignés.

Silencieuses, elles sont surtout utilisées aux vitesses élevées avec de grands entraxes
possibles entre poulies.
La tension initiale des courroies est indispensable pour garantir l’adhérence et assurer la
transmission du mouvement.
Un système à entraxe réglable ou un dispositif annexe de tension (galet enrouleur, etc.)
est souvent nécessaire pour régler la tension initiale et compenser l’allongement des
courroies au cours du temps.
A l’exception des courroies crantées, en fonctionnement normal, il existe un léger
glissement de la courroie sur les polies amenant une imprécision du rapport de
transmission ; celui-ci n’est pas exactement égal au rapport des diamètres des deux
poulies.

Principe d’une transmission par poulie courroie Inverseurs

Brin mou - Brin Tendu Galet Tendeur

Dr. S. HAMZA Page1/6


Technologie Mécanique INSAT-MPI

LES COURROIES

Courroies Plates Courroies Trapézoïdales moulées

Rapport de Transmission :

N D ω D d Cd
= = =
Nd ωd D CD

Nd : vitesse de la petite poulie en tr/min


ND : vitesse de la grande poulie en tr/min
ωD et ωd : vitesses en rad/s
d : diamètre d’enroulement petite poulie
D : diamètre d’enroulement grande poulie
Cd : couple sur la petite poulie en N.m
CD : couple sur la grande poulie en N.m

Dr. S. HAMZA Page2/6


Technologie Mécanique INSAT-MPI

Rapport entre les tension

Effets de la force centrifuge sur la courroie négligés ,

T
= e fθ
t
f : coefficient de frottement entre poulie et courroie
θ : angle d’enroulement sur la petite poulie (en rad)
T : tension sur le brin tendu (en N)
t : tension du brin mou, t<T (en N)

Courroie plate

Couples transmis

sur le grande poulie : CD = ( T – t ) . D / 2


sur le petite poulie : Cd = ( T – t ) . d / 2
Puissances transmissibles

En fonctionnement normal

P=(T-t).V
V : vitesse linéaire de la courroie en m/s
Dr. S. HAMZA Page3/6
Technologie Mécanique INSAT-MPI

II- TRANSMISSION PAR PIGNONS ET CHAINES

Fonction : Transmettre, par obstacle, à l’aide d’un lien articulé appelé « chaîne », un
mouvement de rotation continu entre deux arbres éloignés parallèles.

Les chaînes sont utilisées en transmission de puissance mais aussi en manutention et


convoyage et dans de nombreuses réalisations.

Brin nou – brin tendu Rapport des vitesses

Z1, Z2 : nombre de dents des pignons


N1, N2 : nombre de tours par minute

Comme pour un engrenage

N1 . Z1 = N2 . Z2

N1 Z 2
⇒ =
N 2 Z1

Engrènement entre chaîne et pignon

Dr. S. HAMZA Page4/6


Technologie Mécanique INSAT-MPI

Rapport de transmission

Il est analogue à celui des courroies crantées :

N D Z d d p Cd
= = =
N d Z D D p CD
Zd : nombre de dents de la petite roue (pignon)
ZD : nombre de dents de la grande roue

Diamètre primitif d’une roue de Z dents


p p
d= =
α 180°
sin( ) sin( )
2 Z
Angle d’enroulement

−1
Dp − d p
θ = 180° − 2 sin ( ) ≥ 120°
2a
Vitesse linéaire de la chaîne
N p . p.Z d
V =
60
Np : vitesse de la petite roue
P : pas
II-1- Principales caractéristiques

- Rapport de transmission constant (pas de glissement) ;


- Longues durées de vie ;
- Aptitude à entraîner plusieurs arbres récepteurs en m^me temps à partir d’une
même source ;
- Sont essentiellement utilisées aux « basses » vitesses (moins de 13m/s pour les
chaînes à rouleaux, moins de 20m/s pour les chaînes silencieuses) ;
- Montage et entretien plus simples que celui des engrenages et prix de revient
moins élevé.

II-2- Comparaison avec les courroies

- Sont plus bruyantes ;


- Présentent des durées de vie plus élevées ;
- Supportent des forces de tension plus élevées ;
- Tournent moins vite ;
- Supportent des conditions de travail plus rudes (températures plus élevées…) ;
- Nécessitent une lubrification.

Dr. S. HAMZA Page5/6


Technologie Mécanique INSAT-MPI

III- TRANSMISSION PAR ROUES DE FRICTION


Fonction : Transmettre par adhérence, un mouvement de rotation entre deux arbres
rapprochés.

Conditions d’entraînement Rapport des vitesses

D1, D2 : Diamètres des roues de friction


N1, N2 : nombre de tours par minute

N1 . D1 = N2 . D2

N 1 D2
⇒ =
N 2 D1

Construction
Le système « roues de friction » comprend
- un plateau en fonte
- un pignon appelé « galet » dont la surface de contact est en bois, en cuir, en
ferodo, en aggloméré de liége.

Ces matériaux se présentent en rondelles, empilées et serrées.


Avantages
- Fonctionnement silencieux.
- Réalisation simple et économique.
- Glissement entre les roues en cas de variation brusque du couple résistant. Le
système peut-être utilisé comme limiteur de couple.
Inconvénients
- Efforts importants sur les paliers d’où usure.
- Transmission de faible puissance.
Galet conique et plateau Galet cylindrique et plateau

Dr. S. HAMZA Page6/6