Vous êtes sur la page 1sur 1

Une figure humaine du divin

Adam kadmon, lhomme primordial


Reprsentation issue des spculations mystiques juives les plus anciennes, lAdam kadmon est une immense forme dapparence humaine compose par les hypostases manes du divin, les sefirot. Elle correspond linterprtation mystique par la cabale de limago dei la cration de lhomme la ressemblance de Dieu.

Les hypostases manes du divin, les sefirot, sont dcrites comme composant une forme dapparence humaine.

LAdam kadmon est un terme cabalistique issu du symbolisme du Zohar, exprimant la conception anthropomorphique du royaume divin. Les hypostases manes du divin, les sefirot, sont dcrites symboliquement comme composant une immense forme dapparence humaine : les trois suprieures, Keter (Couronne), Hokhmah (Sagesse) et Binah (Intelligence) correspondent la tte ; Hessed (Bont) la main droite, Din (Jugement) la main gauche, Tiferet (Splendeur) est le corps ou le cur, Netsah (Eternit) la jambe droite, Hod (Majest) la gauche et Yessod (Fondement) lorgane mle. Llment fminin dans le royaume divin, Malkhout (Royaut) ou Chekhinah (Prsence divine), est dcrite comme un corps fminin parallle.

Une forme symbolique et anthropomorphique

Le concept dAdam kadmon correspond linterprtation mystique par la cabale de limago dei la cration de lhomme la ressemblance de Dieu (Gense, 1, 26). La figure elle-mme fut initialement prsente dans un ouvrage mystique juif du texte ancien du Chiour komah qui appartient la mystique des Hekhalot et de la Merkavah ; les membres du Crateur y sont dcrits, leurs noms enregistrs, et leurs mesures sont gigantesques. Ce symbolisme mystique est fond sur linterprtation anthropomorphique des versets du Cantique des cantiques 5, 10-16, o le bien-aim est compris comme tant Dieu luimme. La cabale mdivale utilisa massivement le symbolisme du Chiour Komah, qui a d senraciner dans les spculations mystiques juives de la priode du Second Temple. Diffrents cabalistes du Moyen ge et des temps pr-modernes ont utilis ce symbole de diffrentes manires ; certains soulignrent son sens mythico-anthropomorphique et dautres rduisirent son impact mythique, lappliquant aux royaumes cachs au sein de la divinit.

Une image du divin

Source : Dictionnaire encyclopdique du judasme, Le Cerf, 1993.