Vous êtes sur la page 1sur 46

Adénopathies cervicales

Adénopathies cervicales D R A N N E G E O F F R A Y

D R A N N E G E O F F R A Y

ADP cervicales et imagerie

ADP cervicales et imagerie  ECHOGRAPHIE +++  Sondes de haute fréquence  Barettes  7-12

ECHOGRAPHIE +++

Sondes de haute fréquence

Barettes

7-12 Mhz

Programme « superficiel »

Scanner

Avec injection

IRM ±

Scintigraphies uniquement dans bilan post-op K thyroïde

PET scan

Echographie

Echographie  Analyse systématique  Un côté puis l’autre  de haut en bas  Parotide

Analyse systématique

Un côté puis l’autre

de haut en bas

Parotide

Région sous angulo-max

Région jugulocarotidienne

Région spinale

Thyroïde et région médiane

Doppler couleur

Résultats sur un schéma

GANGLION CERVICAL Schéma anatomique d’un ganglion localisation préférentielle des ganglions normaux
GANGLION CERVICAL
Schéma anatomique d’un ganglion
localisation préférentielle des
ganglions normaux
II-III-Parotide

ADENOPATHIE CERVICALE

ADENOPATHIE CERVICALE Adénomégalie Adénopathie augmentation des dimensions d’un ganglion. hypertrophie
Adénomégalie
Adénomégalie
Adénopathie
Adénopathie

augmentation des dimensions

d’un ganglion.

hypertrophie pathologique d’une

formation ganglionnaire pouvant

résulter :

d’une réaction lymphocytaire et/ou macrophagique locorégionale ou générale, de nature infectieuse ou

tumorale,

de la prolifération tumorale primitive du tissu lymphoïde (lymphome),

d’un envahissement par des cellules malignes (métastases ganglionnaires)

Critères échographiques évocateurs de bénignité

Critères échographiques évocateurs de bénignité Critères morphologiques Critères de vascularisation  forme
Critères morphologiques
Critères morphologiques

Critères de vascularisation

forme ovoïde ou fusiforme bien

délimitée

centre échogène (hile graisseux) en forme « de fente » ou de «Y»

cortex hypoéchogène (par rapport au muscle adjacent), homogène, symétrique

-rapport grand axe(L) / petit axe (S) > 2

 -rapport grand axe(L) / petit axe (S) > 2  en mode Doppler couleur :

en mode Doppler couleur : hile

central vascularisé se

raccordant au tissu sain adjacent

en mode Doppler pulsé :

enregistrement d’un spectre

vasculaire de faible résistance

Ganglion normal (bénin)

Ganglion normal (bénin)  forme ovoïde ou fusiforme bien délimitée  centre échogène (hile graisseux) en

forme ovoïde ou fusiforme bien délimitée

centre échogène (hile

graisseux) en forme « de fente » ou de «Y»

cortex hypoéchogène (par rapport au muscle adjacent), homogène, symétrique

rapport grand axe(L) / petit axe (S) > 2

 rapport grand axe(L) / petit axe (S) > 2 : Ganglion normal en mode B
 rapport grand axe(L) / petit axe (S) > 2 : Ganglion normal en mode B

: Ganglion normal en mode B et en coupe longitudinale Ganglion fusiforme ,hile en forme de « fente » ,corticale hypoéchogène symétrique

Ganglion normal (bénin)

Ganglion normal (bénin)  forme ovoïde ou fusiforme bien délimitée  centre échogène (hile graisseux) en

forme ovoïde ou fusiforme bien délimitée

centre échogène (hile

graisseux) en forme « de fente » ou de «Y»

cortex hypoéchogène (par rapport au muscle adjacent), homogène, symétrique

-rapport grand axe(L) / petit axe (S) > 2

 -rapport grand axe(L) / petit axe (S) > 2 : Ganglion normal en coupe transverse

:Ganglion normal en coupe transverse et longitudinale Visualisation d’un hile qui se raccorde au tissu sain

et longitudinale Visualisation d’un hile qui se raccorde au tissu sain schéma des rapports L/S d’un

schéma des rapports L/S d’un ganglion normal

Critères échographiques évocateurs de bénignité

Critères échographiques évocateurs de bénignité Critères morphologiques Critères de vascularisation  forme
Critères morphologiques
Critères morphologiques

Critères de vascularisation

forme ovoïde ou fusiforme bien

délimitée

centre échogène (hile graisseux) en forme « de fente » ou de «Y»

cortex hypoéchogène (par rapport au muscle adjacent), homogène, symétrique

-rapport grand axe(L) / petit axe (S) > 2

 -rapport grand axe(L) / petit axe (S) > 2  en mode Doppler couleur :

en mode Doppler couleur : hile

central vascularisé se

raccordant au tissu sain adjacent

en mode Doppler pulsé :

enregistrement d’un spectre

vasculaire de faible résistance

Ganglion normal (bénin)

Ganglion normal (bénin) Critères de vascularisation Vascularisation centrale d’un ganglion Hile vascularisé en mode

Critères de vascularisation

Ganglion normal (bénin) Critères de vascularisation Vascularisation centrale d’un ganglion Hile vascularisé en mode

Vascularisation centrale d’un ganglion Hile vascularisé en mode Doppler couleur enregistrement en Doppler-pulsé

en mode Doppler couleur enregistrement en Doppler-pulsé  en mode Doppler couleur : hile central vascularisé

en mode Doppler couleur : hile

central vascularisé se

raccordant au tissu sain adjacent

en mode Doppler pulsé :

enregistrement d’un spectre

vasculaire de faible résistance

Ganglion normal - variantes

Ganglion normal - variantes Présence au sein d’un ganglion banal absence de hile
Ganglion normal - variantes Présence au sein d’un ganglion banal absence de hile

Présence au sein d’un ganglion banal

Ganglion normal - variantes Présence au sein d’un ganglion banal absence de hile

absence de hile

Ganglion inflammatoire ou réactionnel

Ganglion inflammatoire ou réactionnel Ganglion inflammatoire du site III en mode B et en Doppler couleur
Ganglion inflammatoire ou réactionnel Ganglion inflammatoire du site III en mode B et en Doppler couleur

Ganglion inflammatoire du site III

ou réactionnel Ganglion inflammatoire du site III en mode B et en Doppler couleur Coupe longitudinale

en mode B et en Doppler couleur

Coupe longitudinale d’un ganglion de forme oblongue, bien délimité, présentant un DT<8mm avec une

vascularisation hilaire et radiaire périphérique

Ganglion normal - variantes

Ganglion normal - variantes Ganglion de Kütner en coupe longitudinale et mode B Ganglion de grande
Ganglion normal - variantes Ganglion de Kütner en coupe longitudinale et mode B Ganglion de grande

Ganglion de Kütner en coupe longitudinale et mode B

Ganglion de grande taille (3cm de long) avec un DT <8mm L/S > 2

Envahissement métastatique

Envahissement métastatique [a] prolifération des cellules cancéreuses limitée à la périphérie de la corticale [b]
Envahissement métastatique [a] prolifération des cellules cancéreuses limitée à la périphérie de la corticale [b]

[a] prolifération des cellules cancéreuses limitée à la périphérie de la corticale [b] prolifération des cellules cancéreuses jusqu’au sinus central [c] cellules métastatiques occupant > 50% de la formation ganglionnaire

Critères échographiques évocateurs de malignité

Critères échographiques évocateurs de malignité Critères morphologiques Critères de vascularisation de
Critères morphologiques
Critères morphologiques
Critères de vascularisation de l’adénopathie
Critères de vascularisation
de l’adénopathie

forme arrondie

hypoéchogène sans hile

échogène

microcalcifications

kystisation

rapport L/S < 2

renflement cortical focal

(hypoéchogène ou hyperéchogène) unique ou multiple

en mode Doppler-couleur :

vascularisation périphérique isolée

vascularisation mixte : centrale hilaire et périphérique corticale

vascularisation anarchique, sans organisation hilaire ou périphérique

en mode Doppler-pulsé :

enregistrement d’un spectre vasculaire de haute résistance

critères morphologiques de malignité d’une adénopathie
critères morphologiques de malignité d’une
adénopathie

ADP malignes

ADP malignes Coupe transverse Coupe longitudinale adénopathie jugulo-carotidienne droite inférieure Adénopathie
ADP malignes Coupe transverse Coupe longitudinale adénopathie jugulo-carotidienne droite inférieure Adénopathie

Coupe transverse

ADP malignes Coupe transverse Coupe longitudinale adénopathie jugulo-carotidienne droite inférieure Adénopathie

Coupe longitudinale

adénopathie jugulo-carotidienne droite inférieure

Adénopathie métastatique chez un patient aux antécédents

d’adénocarcinome papillaire opéré. Epaississement focal unique échogène vascularisé au niveau de sa corticale.

ADP malignes

ADP malignes Adénopathie jugulo-carotidienne inférieure : Récidive ganglionnaire d’une tumeur de la cavité buccale
ADP malignes Adénopathie jugulo-carotidienne inférieure : Récidive ganglionnaire d’une tumeur de la cavité buccale
ADP malignes Adénopathie jugulo-carotidienne inférieure : Récidive ganglionnaire d’une tumeur de la cavité buccale

Adénopathie jugulo-carotidienne inférieure:

Récidive ganglionnaire d’une tumeur de la cavité buccale traitée Echostructure hétérogène avec des microcalcifications internes,

vascularisation anarchique.

contours irréguliers,

ADP malignes

ADP malignes Adénopathies arrondies, hypoéchogènes, sans hile, de contours irréguliers.
ADP malignes Adénopathies arrondies, hypoéchogènes, sans hile, de contours irréguliers.

Adénopathies arrondies, hypoéchogènes, sans hile, de contours irréguliers.

ADP malignes Adénopathies arrondies, hypoéchogènes, sans hile, de contours irréguliers.

ADP malignes

ADP malignes Adénopathies oblongues, hypoéchogènes, sans hile .

Adénopathies oblongues, hypoéchogènes, sans hile .

ADP malignes Adénopathies oblongues, hypoéchogènes, sans hile .
ADP malignes Adénopathies oblongues, hypoéchogènes, sans hile .

ADP malignes

ADP malignes coupe longitudinale Adénopathies avec un renflement cortical refoulant le hile en périphérie et avec
ADP malignes coupe longitudinale Adénopathies avec un renflement cortical refoulant le hile en périphérie et avec
ADP malignes coupe longitudinale Adénopathies avec un renflement cortical refoulant le hile en périphérie et avec

coupe longitudinale Adénopathies avec un renflement cortical refoulant le hile en périphérie et

avec un remaniement interne de type kystique [flèches].

ADP malignes

ADP malignes Regroupements d’adénopathies arrondies en coupe transverse rapport L/S<2, échostructure

Regroupements d’adénopathies arrondies en coupe transverse rapport L/S<2, échostructure hétérogène interne, hile refoulé en périphérie.

arrondies en coupe transverse rapport L/S<2, échostructure hétérogène interne, hile refoulé en périphérie.
arrondies en coupe transverse rapport L/S<2, échostructure hétérogène interne, hile refoulé en périphérie.
ADP malignes Adénopathie métastatique en coupe longitudinale en Doppler couleur: adénopathie hypoéchogène sans hile
ADP malignes
Adénopathie métastatique en coupe longitudinale en Doppler couleur:
adénopathie hypoéchogène sans hile avec une vascularisation périphérique

ADP malignes

ADP malignes Adénopathie en coupe transverse en mode B et Doppler couleur: Adénopathie arrondie, hile déstructuré,
ADP malignes Adénopathie en coupe transverse en mode B et Doppler couleur: Adénopathie arrondie, hile déstructuré,
ADP malignes Adénopathie en coupe transverse en mode B et Doppler couleur: Adénopathie arrondie, hile déstructuré,

Adénopathie en coupe transverse en mode B et Doppler couleur:

Adénopathie arrondie, hile déstructuré, vascularisation hilaire et périphérique

ADP malignes Adénopathie métastatique comprimant la veine jugulaire interne en coupe longitudinale et transverse en
ADP malignes
Adénopathie métastatique comprimant la veine jugulaire interne en coupe
longitudinale et transverse en mode B et Doppler couleur
adénopathie hypoéchogène sans hile avec un rapport L/S<2 d’échostructure interne
hétérogène avec une vascularisation anarchique
Schéma des sites préférentiels d’atteintes ganglionnaires. cancer de la thyroïde cancers du plancher de la
Schéma des sites préférentiels d’atteintes ganglionnaires.
cancer de la thyroïde
cancers du plancher de la
bouche, des lèvres et la face
nasopharynx, oropharynx,
hypopharynx et larynx
ADP métastatique Nodule thyroïdien suspect adénopathie métastatique homolatérale
ADP métastatique
Nodule thyroïdien suspect
adénopathie métastatique homolatérale

Abcès tuberculeux

Abcès tuberculeux échographie mode B coupe longitudinale TDM cervical Les adénopathies tuberculeuses peuvant avoir un
Abcès tuberculeux échographie mode B coupe longitudinale TDM cervical Les adénopathies tuberculeuses peuvant avoir un
Abcès tuberculeux échographie mode B coupe longitudinale TDM cervical Les adénopathies tuberculeuses peuvant avoir un

échographie mode B coupe longitudinale

TDM cervical

Les adénopathies tuberculeuses peuvant avoir un aspect « malin »

Lymphome Adénopathie arrondie, hypoéchogène, avec des réticulations internes et une vascularisation anarchique
Lymphome
Adénopathie arrondie, hypoéchogène, avec des réticulations internes
et une vascularisation anarchique

Récidive d’un lymphome de bas grade.

Récidive d’un lymphome de bas grade . Adénopathie avec des réticulations internes et une vascularisation anarchique
Récidive d’un lymphome de bas grade . Adénopathie avec des réticulations internes et une vascularisation anarchique
Récidive d’un lymphome de bas grade . Adénopathie avec des réticulations internes et une vascularisation anarchique
Récidive d’un lymphome de bas grade . Adénopathie avec des réticulations internes et une vascularisation anarchique

Adénopathie avec des réticulations internes et une vascularisation anarchique .

Cancer épidermoïde ORL Adénopathie kystisée métastatique jugulo-carotidienne d’un cancer épidermoïde ORL.
Cancer épidermoïde ORL
Adénopathie kystisée métastatique jugulo-carotidienne d’un
cancer épidermoïde ORL.

Adénopathies et échographie

Adénopathies et échographie  Bonne sensibilité pour différencier les ganglions réactionnels des ganglions

Bonne sensibilité pour différencier les ganglions réactionnels des ganglions métastatiques (Se = 95 %) et bonne spécificité (Sp = 83 %). L Intérêt de la ponction écho guidée

Résultats moins bons pour les stades N0 ou N1,(Se = 72 %, Sp = 85 %) , sa principale limite est l’inaccessibilité des chaînes ganglionnaires profondes.

Ponction écho guidée

Ponction écho guidée  Opérateur entrainé  Bon anatomo-pathologiste++  En salle d’échographie ou par le

Opérateur entrainé

Bon anatomo-pathologiste++

En salle d’échographie ou par le clinicien si ganglion palpable

Anesthésie locale

Aiguilles fines

SCANNER

SCANNER  Ganglion normal  Ovalaire, contours réguliers, isodense au muscle  Pas de réhaussement 

Ganglion normal

Ovalaire, contours

réguliers, isodense au muscle

Pas de réhaussement

Hile central graisseux

muscle  Pas de réhaussement  Hile central graisseux EMC, Adénopathies cervicales, Vol 89 - N

EMC, Adénopathies cervicales, Vol 89 - N ° 7 - 8 - C2, P. 1020 - 1036

Scanner- Ganglion pathologique

Scanner- Ganglion pathologique  Taille  > 15mm (petit axe) s I II  > 10

Taille

> 15mm (petit axe) s I II

> 10 mm autres secteurs

Forme arrondie L/s<2

Nombre> 3 Contours

Infiltration de la graisse = rupture capsulaire

Disparition de la graisse hilaire, nécrose centrale

Rehaussement

Infiltration périphérique

ADP secteur II
ADP secteur II

EMC, Adénopathies cervicales, Vol 89 - N ° 7 - 8 - C2, P. 1020 - 1036

Scanner ADP malignes

Scanner – ADP malignes  ADP secteur II  Infiltration de la graisse EMC, Adénopathies cervicales,

ADP secteur II Infiltration de la graisse

 ADP secteur II  Infiltration de la graisse EMC, Adénopathies cervicales, Vol 89 - N

EMC, Adénopathies cervicales, Vol 89 - N ° 7 - 8 - C2, P. 1020 - 1036

Scanner ADP malignes

Scanner – ADP malignes  ADP secteur III  Petite taille mais  Centre nécrotique 

ADP secteur III

Petite taille mais

Centre nécrotique

Rehaussement périphérique

 Centre nécrotique  Rehaussement périphérique  20 à 40 % des métastases ganglionnaires cervicales

20 à 40 % des métastases ganglionnaires cervicales des cancers pharyngo-laryngés mesurent moins de 10 mm

EMC, Adénopathies cervicales, Vol 89 - N ° 7 - 8 - C2, P. 1020 - 1036

Lymphomes

Lymphomes  Adénopathies souvent volumineuses, nombreuses, confluentes, homogènes, compressives, atteignant plusieurs

Adénopathies souvent volumineuses, nombreuses,

confluentes, homogènes,

compressives, atteignant plusieurs secteurs, fréquemment bilatérales, parfois nécrotiques (notamment en cas de lymphome de haut grade)

Chercher atteinte thoracique et abdominale

parfois nécrotiques (notamment en cas de lymphome de haut grade)  Chercher atteinte thoracique et abdominale

Maladie de Hodgkin

Maladie de Hodgkin Gg volumineux, arrondis, confluents, mal délimités

Gg volumineux, arrondis, confluents, mal délimités

Maladie de Hodgkin Gg volumineux, arrondis, confluents, mal délimités
Maladie de Hodgkin Gg volumineux, arrondis, confluents, mal délimités

ADP malignes

ADP malignes  Parfois kystique avec un centre de densité liquidienne et des parois rehaussées inflammatoires.

Parfois kystique avec un centre de densité liquidienne et des

parois rehaussées

inflammatoires. (métastases de carcinomes papillaires de la thyroïde et carcinomes épidermoïdes.

Intérêt de la cytoponction ou biopsie exérèse chirurgicale

et carcinomes épidermoïdes.  Intérêt de la cytoponction ou biopsie exérèse chirurgicale K épidermoïde

K épidermoïde

IRM

IRM  Acquisition axiale et coronale  Épaisseur coupe 4 à 5 mm  T1 et

Acquisition axiale et

coronale

Épaisseur coupe 4 à 5 mm

T1 et T2

Injection

Saturation de la graisse

Examen long

IRM aspect normal

IRM – aspect normal  ovalaire, à contours réguliers, homogène  de même signal que les

ovalaire, à contours réguliers, homogène

de même signal que les

structures musculaires sur les séquences pondérés T1

en hypersignal relatif sur les

séquences pondérées T2

sans rehaussement significatif après injection de Gadolinium

rehaussement significatif après injection de Gadolinium EMC, Adénopathies cervicales, Vol 89 - N ° 7 -

EMC, Adénopathies cervicales, Vol 89 - N ° 7 - 8 - C2, P. 1020 - 1036

IRM critères de malignité

IRM – critères de malignité  Id scanner  La taille, la forme, les contours et

Id scanner

La taille, la forme, les contours et le nombre

le rehaussement intense après injection de chélates de Gadolinium

la nécrose centrale,

apparaissent en hyposignal T1 non rehaussé et en hypersignal T2 spontané

hyposignal T1 non rehaussé et en hypersignal T2 spontané EMC, Adénopathies cervicales, Vol 89 - N

EMC, Adénopathies cervicales, Vol 89 - N ° 7 - 8 - C2, P. 1020 - 1036

IRM- ADP

IRM- ADP  Maladie de Hodgkin

Maladie de Hodgkin

IRM- ADP  Maladie de Hodgkin

PET Scanner

PET Scanner  Imagerie « fonctionnelle »  Utilisation d’un traceur 18 Fluoro Deoxy Glucose 18

Imagerie « fonctionnelle »

Utilisation d’un traceur

18

Fluoro Deoxy Glucose

18

FDG

Camera TEP

18 Fluoro Deoxy Glucose 18 FDG  Camera TEP   Performant pourles lymphomes  Etudes

Performant pourles lymphomes Etudes en cours pour les autres pathologies

Adénopathies cervicales

Adénopathies cervicales  Rôle important de l’échographie  Bien analyser les ganglions: taille, forme,

Rôle important de l’échographie

Bien analyser les ganglions: taille, forme, contours, vascularisation, situation Connaitre le contexte clinique

Analyse systématique des scanners pour bilan de tumeurs ORL