Vous êtes sur la page 1sur 12

2009

Préhistoire
Introduction à la Préhistoire.
Une introduction à cet enseignement pour comprendre les buts de l’étude de cette
période.

Herbert Julien
Forum Histoire – Géographie Lyon 3
08/02/2009
Introduction

La Préhistoire :
- au sens large signifie la discipline qui étudie la société humaine depuis l’apparition de l’Homme à l’Ecriture c’est à dire
l’étude de l’Histoire des Hommes, de leurs comportements, esthétiques …
- Mais c’est aussi la période précédent l’Ecriture.
- Les Historiens qui étudient la préhistoire sont des « Préhistoriens » (toutefois ce terme est évasif, la préhistoire
comprenant de multiples spécialités pour l’Historien (Archéologue, Paléontologue..), ils font de l’archéologie
préhistorique.
- Il existe différent niveaux chronologiques quant à l’arrêt de la préhistoire :
- Même si on a dit que la Préhistoire se finit à l’apparition de l’écriture, cette période n’est pas la même pour tous :
Région Fin de la Préhistoire
Amérique du Nord et du Sud Conquête des Européens XV-XVIème siècle après
J.C.
Méso-Amérique Ecriture Maya vers 2500 BP
Europe Conquête Romaine Ier siècle avant J.C. La « préhistoire » dans les
Cunéiforme vers 8000 BP différentes régions du monde
Asie du Sud-ouest
BP = avant le présent (1950)
Asie Centrale/Sibérie 2000-200 ans avant notre ère selon les régions
Sud-est Asiatique 2000-200 ans avant notre ère selon les régions
Afrique du Nord Hiéroglyphes Egyptiens, vers 4500 BP
Australie et Îles du Pacifique Arrivée des Européens au XVIIIème siècle

La Protohistoire :
- Période intermédiaire, les peuples rentrent dans l’Histoire par l’utilisation d’objets perfectionnés etc. mais n’a pas encore
l’écriture. Exemple : Age de Fer ou Age de bronze en Europe). Il n’existe pas de texte écrit par les peuples qui ont fait la
protohistoire mais les descriptions faites par d’autres peuples connaissant l’écriture et décrivant ces peuples,
permettaient de mieux les connaitre.
- Il existe une seconde source qui est la source Archéologique.
Les Différentes Périodes de la Préhistoire :
Période Division des périodes Dates
Paléolithique Archaïque 3 millions d’années à 1 ,5 ma
Inférieur 1,5 ma à 200 000 ans
Moyen 200 000 ans à 40 000 ans
Supérieur 40 000 ans à 9500 ans
Mésolithique 9500 à 5800 avant J.C.
Néolithique 5500 à 3000 avant J.C.

L’Age Des Métaux


Période Date
Chalcolithique IIIème Millénaire avant J.C.

Age de bronze IIème Millénaire à 800 avant J.C

Age de Fer 800 à 52 avant J.C.

Introduction à la Préhistoire 2
I. Le Rappel Historique

La Préhistoire est née en deux étapes :


- Admettre l’ancienneté de l’Homme.
- L’Homme avait également évolué.
-
La notion d’un Homme originel est ancrée dès l’Antiquité (il y a eu beaucoup de mythe d’origine, de tradition et légende)
Cela a été diffusé en occident avec l’importation des mythes orientaux avec le Christianisme. Il y a donc l’importance du
message que l’on veut faire passer grâce au Christianisme, c'est-à-dire l’explication globale que l’Homme est comme les autres
espèces, il a été créé par dieu et a peuplé la terre.

- Histoire d’Adam et Eve


- Le Déluge universelle
(le repeuplement avec Noé)

Le 1er explique l’apparition de l’Homme tandis que le second explique l’extinction de certaines espèces animales.
Avant, on expliquait la différence des couches géologiques par « l’avant » et « l’après » déluge, qui expliquerait la coupure
entre les deux couches.

On a retrouvé des objets bizarres (objets naturels) : Céraunies ou Pierres de Foudre. Il y avait une certaines croyances
attachées à ces objets (Ulisse Aldrovandi, Michel Mercati (voir plus bas)).
On a retrouvé dans des tombes du Moyen-âge (et notamment celle de la Princesse Strace, où l’on a retrouvé des silex en
forme de pointe de flèche (parfois montés en laque (retrouver dans une chapelle)).
Mercati (Médecin de Clément VIII) a émit une idée que les objets (armes et outils) ont été fait par des peuples Ancien
(Ignorant la fabrication des métaux).Il écrira un livre qui ne sera publier qu’un siècle plus tard en 1719.

On a également la découverte du Nouveau Monde et ses « sauvages » en 1492 par Christophe Colomb.
Des savants vont étudier l’Amérique et les peuples qui y vivent, pour eux, ces « sauvages » ressemblent à nos Ancêtre.
Georges-Louis Leclerc de Buffon (1er Directeur des jardins des plantes). Les Pierres de Foudre sont des outils (comparer à des
haches du nouveau monde).
Antoine de Joucieux trouve quant à lui que cela se ressemble, il ne trouve pas cela ancien.

A la fin du XVIIIème siècle, on trouve des pierres taillées associées à des animaux de grandes tailles.
Au XIXème siècle, on admet que les objets ne sont pas tombés par la foudre, mais fait par l’Homme avant.
La chronologie en vigueur mettait comme date pour la création de la terre à 6000 ans.

C’est alors qu’apparaisse au XIXème siècle, les 1ères idées réformistes mais qui ont du mal à faire convaincre de l’ancienneté de
l’Homme…
Les archéologues et les paléontologues s’aperçoivent que la bible est en contradiction avec leurs données.
On va ainsi voir l’émergence dès le début du XIXème siècle de clivage entre :
- Le fixisme, créationnisme , catastrophisme : ceux qui nient l’évolution de l’Homme.
Personnage célèbre : Georges Cuvier (catastrophiste)
- Opposé à cela, le mouvement des Transformistes : Ceux qui croient que l’Homme est issue d’une évolution.
Personnage célèbre : Jean Baptiste Lamarck.
Ceux sont des idées émises par Didier Diderot, mais aussi Georges Louis Leclerc du Buffon (1707-1788). Dans la nature, on
a un flux de mouvement perpétuelle « Epoque de la nature », ce message a eu en 1778 beaucoup d’inexactitude.

1er Photo :
Le réformiste : Jean Baptiste Lamarck

2ème Photo :
Le catastrophiste Georges Cuvier

Introduction à la Préhistoire 3
On estime à l’époque l’âge de la Terre entre 70000 à 75 000 ans : c’est la 1ère notion scientifique.
On met en place la notion de durée, on songe à une évolution de la terre à 3 millions d’années (on sait que de nos jours l’Age
de la Terre est de 4,5 Milliard d’années).
Les transformistes (début du XIXème siècle, professé par Jean Baptiste Lamarck) on avançait l’idée d’une sélection naturelle.
L’Homme Moderne a donc pu croiser à l’époque le chemin des grand ours et les mammouths (sans pour autant avoir changé).

Au début du XIXème siècle, on a des traces d’ossements d’espèces disparus, on trouve des outils en silex (Os d’animaux ancien
façonner) par Jacques Boucher de Crèvecœur de Perthes (1788-1868) : Mécène qui a beaucoup financée les recherches sur la
Seine.

Photo 1 Jacques Boucher de Crèvecœur de Perthes (1788-1868).

Photo 2 Silex (originaire probablement de la baie de Somme, Musée


des Antiquités Nationales de Saint-Germain en Laye (France). Site :
Short history of the discoveries of the art of the lower paleolothic

Photo 3 : Silex provenant de la Baie de la Somme,


Articles sur La collection archéologique qui sera présente dans le Musée de la
Confluence, Lyon.

Tout est fait pour la thèse révolutionnaire. En 1844, on présente des mémoires à l’Académie concernant les découvertes de la
Somme mais elles seront refusées par celle-ci, il a fallut 10 ans pour vérifier, admettre l’idée de coupes géologiques avec
strates (et donc que plus la couche est situé bas par rapport au sol actuel, plus celle-ci est ancienne).
On peut donc ainsi retrouver des coupes stratigraphiques tirés de l’antiquité celtique et antédiluvienne à Jacques Boucher de
Perthes (Découverte de 1871).
Il faut convaincre des scientifiques comme Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau (1810-1892) qui est un anthropologue.
L’impulsion de Napoléon III passionnait d’histoire et qui créa le Musée Antiquité Nationale renommait aujourd’hui Musée
D’Archéologie Nationale. A voir aussi des documents (téléchargeables) sur cette période (Source Musée D’archéologie
Nationale).
Edouard Lartet (1801- 1871) qui a découvert un fragment de mamelle noir de mammouth utilisé par l’homme où l’on peut y
voir des dessins de mammouth. L’homme a dû voir le mammouth. C’est une idée de contemporanéité.
L’idée de l’ancienneté de l’homme se met progressivement en place, vers les années 1870, on admet qu’il y a eu un Homme
d’avant le déluge qui a connus les animaux disparus. On admet que l’Homme existe depuis longtemps mais qu’il fut crée par
dieu (chose qui a été admise longtemps).

Photo 1 Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau (1810-1892).


Photo 2 Edouard Lartet (1801-1871).

Au milieu du XIXème siècle, on n’a pas retrouvé de fossile humain. A ce débat s’ajoute la question religieuse et les théories du
transformisme et du catastrophisme …
La théorie du transformisme proposé par Lamarck n’a pas su s’imposer, elle proposé l’histoire de la vie, elle prenait pour étude
les invertébrés : il y a beaucoup d’espèces du passé ressemblant aux espèces du présent qui ont évolué.
La théorie du catastrophisme (proposé par Georges Cuvier notamment) : à chaque catastrophe, la Terre est repeuplé ainsi les
vertébrés (les catastrophistes ont pris pour étude ce cas) du passé sont différent des animaux actuelle.
On arrive ainsi à des conclusions différentes.

Introduction à la Préhistoire 4
Mais il a existé d’autres Théories :
- De la Création Unique.
- Création successives ponctuées de cataclysme répété.
- Processus de création avec la fixité des espèces.
- Processus de création avec la transformation des espèces.

Il y a eu un 2ème fondateur du transformisme : Etienne Geoffroy Saint-Hilaire (1772-1844) et Charles Frédéric Girard (1812-
1895) qui ont formulé une véritable théorie de l’évolution (1844-1845).

Le fils d’Etienne, Isidore Geoffroy Saint Hilaire (1805-1861) formant la nouvelle génération de naturalistes Français.

Photo 1 Etienne Geoffroy Saint-Hilaire (1772-1844)

Photo 2 Charles Frédéric Girard (1812-1895)

Photo 3 Isidore Geoffroy Saint Hilaire (1805-1861)

En 1856, c’est la découverte de la première calotte de Neandertal à Düsseldorf (Allemagne).


On a également l’apparition du livre de Charles Darwin (1809-1882) Origine des espèces par voie de sélection naturelle.
Les bases de l’évolution diminue, pour certains l’Homme du passé est superposé à l’Homme moderne.

Photo A1-2 : Charles Darwin (1809- 1882)


et Caricature.

Photo B 1-2-3
Des Couvertures
Du livre de
Darwin:
The Origin of
The Species.

Photo C : Les premières pages du Livre de Darwin à l’origine.

D’autres pensées comme la superposition des crânes etc. …


Mais tout ceci provoque l’indignation des caricaturistes qui se déchainent. On a encore du mal à admettre que l’Homme
pourrait descendre du singe.
Mais les scientifiques s’intéressent à sa théorie, ils s’interrogent sur l’origine de l’Homme mais il manque encore des preuves
paléoanthropologique.

Introduction à la Préhistoire 5
En 1863, on a la découverte de l’Homme du Moulin-Guignon (Mais ce relèvera être faux), on a retrouvé un Homme qui a été
introduit intentionnellement dans les couches géologiques ce qui a encore retardé l’idée d’évolution …
En 1866, on a la découverte du Néandertalien du Trou de la Naulette (Dinant, Belgique) par Edouard Dupont (1841-1911)
(Biographie en Anglais) mais là encore on a dût mal à croire à cette découverte.
La fin de la controverse vient en 1872, où l’on découvre trois Néandertaliens dans la Grotte de Spy (Belgique) par Max Lohest
(1857-1926) et Marcel De Puydt (1855-1940). Pour en savoir plus : Grotte de Spy (Téléchargeable, document PDF) mais
également son site internet.

Photo 1 Edouard Dupont (1841-1911)

Photo 2 Max Lohest (1857-1926)

Photo 3 Marcel De Puydt (1855-1940)

Document sur l’Historique des fouilles en Belgique.

Site internet de la Grotte De Spy

On va démontrer l’existence de l’Homme Ancien. Mais une autre controverse va venir entraver une nouvelle fois cette théorie
de l’évolution : l’Histoire du crâne de Piltdown qui sera le plus grand canular pour la préhistoire.
On parle de dessin intelligent, on va réinterpréter des siècles de géologie et paléontologie.
La reconstitution de ce crâne passe en 1913 dans Illustrated London News, où l’on peut voir qu’il a la forme et la proportion de
l’Homme actuel. On a du mal à le replacer dans le cadre. Il y aura d’autre découverte entre 1912 et 1915.
Il faudra attendre 153 pour que le crâne soit ressortit et analyser au Dosage de Fluore qui a révélé la supercherie grâce à la
datation du radiocarbone, cette Homme est enfaite âgée de 500 ans.
De plus, on a découvert que la calotte crânienne de cette Homme est celle d’un orang-outang qui a été colorée pour
ressembler à un crâne d’Homme. On n’a jamais su qui fut l’auteur de cette supercherie.

Photo 1 : Reconstitution du Crâne de Piltdown,


pour Illustrated London News, 1913.

Photo 2 : L’Homme de Piltdown par Nebraska Man, pour Illustrated London News, 1922.

Pour les néo-créationnistes qui se prétendaient eux-mêmes scientifiques, on combattu et inventé la science sur le même
terrain.
On parle de dessins qui vont réinterpréter les siècles de géologies et paléontologie.
Aujourd’hui, cette branche a pris de l’ampleur aux Etats-Unis qui a réussit à gagner, par exemple, ils ont obtenus l’interdiction
d’enseigner l’évolution dans trois Etats. Cette branche est arrivée dans les pays Scandinaves où il y a eu le même effet ce qui
est inquiétant, qui est une régression intellectuelle.

II. La Science Préhistorique.

Christian Jürgensen Thomsen (1788-1865) a classé le matériel de son musée en 3 catégories permettant l’Hypothèse de 3
périodes qui se succèdent : Age de la Pierre, Age de Bronze et de Fer.
D’autres grands Préhistorien de la seconde moitié du XIXème siècle vont venir compléter cette partie de l’histoire encore
méconnu :
- Edouard Lartet (1827-1906)
- Edouard Dupont (1841-1911)
- Gabriel de Mortillet (1821-1898)
- Victor Commont (1866-1918)
- Edouard Piette (1827-1906)

Introduction à la Préhistoire 6
Photo 1 : Christian Jürgensen Thomsen (1788-1865)
Photo 2 : Gabriel de Mortillet (1821-1898)
Photo 3 : Victor Commont (1866-1918)
Photo 4 : Edouard Piette (1827-1906)

Maintenant, on va avoir la classification par rapport aux animaux.


A partir de 1861, on va subdiviser l’âge de Rhinocéros, Ours des Cavernes …
On va avoir dans la division de l’Etage Magdaléniens en sous étage (1844) par Edouard Piette (1827-1906)

Il va y avoir d’autre classification sur le matériel :


- La classification Industrielle de Gabriel de Mortillet (1897) dans la première édition de Formation de la Nation Française.
- Cette revue fut remaniée au fil de temps, subdivisée encore plus devenant ce que l’on connait de nos jours.
On pourra également visiter ce site : Collection Archéologique du Musée des Confluences.

Il existe quelques sites éponymes : voir tableau (Quelques exemples).


- Saint Acheul : Acheuléen
- Le moustier : Moustérien.
- Aurignac : Aurignacien.

Il existe des subdivisions de la Préhistoire et Protohistoire : (on pourra également voir le tableau placé en introduction).
Attention certaines dates sont indiquées en BP (Before Present).
Période Division des périodes Subdivisions Dates
Paléolithique (Age Archaïque 3 millions d’années à 1 ,5 ma
Ancien de la Pierre) Inférieur 1,5 ma à 200 000 ans
Moyen 200 000 ans à 40 000 ans
Supérieur 40 000 ans à 9500 ans
Aurignacien 38 000 à 29 000 BP
Périgordien supérieur 29 000 à 22 000 BP
ou Gravettien
Solutréen 22 000 à 17 000 BP
Magdalénien 17 000 à 10 000 BP
Mésolithique 9500 à 5800 avant J.C.
Néolithique 5500 à 3000 Avant J.C.
Chalcolithique ou Âge 2500 à 1800 Avant J.C. (Europe
du Cuivre Occidental) plus ancienne dans certaines
Protohistoire régions du monde.
Âge du bronze 2000 - 800/750 avant J.C.
Âge de Fer 850 – à notre ère.

- Autres personnages importants pour la préhistoire : L’Abbé Henri Breuil (1877-1961) travaillant avec le baron Alberto
Carlo Blanc vers 1935 (Dans son cabinet de travail à la fin des années 50). Leurs méthodes de fouilles ne fut pas si bien,
car il y a eu massacre de site …
- Les fouilles du site de soluté en 1924 où les gens se sont servis et on confectionnait des Collections de Solutré (Solutréen)
qu’ils ont légués à leurs enfants qui à leurs tours ont légués aux musées.
- Il y a eu la découverte nombreuse dans le sud-ouest de la France.
Photo 1 L’Abbé Henri Breuil (1877-1961)

Photo 2-3-4 Exemple de Solutré :


Photo 2 Feuille de Laurier
Photo 3 Bâton Percé
Photo 4 Renne Gravé

Introduction à la Préhistoire 7
On a aussi quelques Historiens :
 Denis Peyrony (1869-1954) en Dordogne.
 Abbé Jean Bouyssonie (1877–1965) avec son frère Amédée (1867–1958) en Corrèze.
 François Bordes (1919-1981) : lors d’une expérience de tailles de silex.
 André Leroi-Gourhan (1917-1986) qui a donné l’idée des fouilles horizontales (grottes de Niaux)

Photo 1 Denis Peyrony (1869-1954)


Photo 2 François Bordes (1919-1981)
Photo 3 André Leroi-Gourhan (1917-1986)

Il y a eu aussi la création d’institution comme le CNRS au milieu du XXème siècle. La Préhistoire va ainsi se professionnaliser
et se mettre à se spécialiser.

On va ainsi appliquer la première méthode de datation directe : avant, on fouillait verticalement se qui donnait une vision
stratigraphique des couches.
Avec l’image du cadeau d’anniversaire : d’après André Leroi-Gourhan, il faudrait plutôt décaper couche par couche à chaque
fois pour pouvoir étudier la répartition de l’Homme à la date de la couche (Trace de carbone, …). Exemple de fouille effectuée
verticalement : Fouilles à la grotte de Rennes.

De nos jours, en France, on peut distinguer deux visions pour la préhistoire :


- La vision Géologique (Rattaché à la géologie)
- La vision Ethnographique (Rattaché à l’Histoire).

III. Les Vestiges de la Préhistoire

Les vestiges visent à connaitre l’Homme dans son milieux naturels dont le but est de retrouver l’évolution de l’Homme, le
connaitre dans ces actes etc.

I. Les Vestiges de l’Habitation

Elles sont plus ou moins dense, conservé, perceptible sur les fouilles Horizontales

Murette de Pierre, Grotte de Renne


Arcy sur Cure (Yonne) châtel péronier
Trace de piquet Corbiac (Dordogne)

Photo 1 : Vestige de trace de Piquet sur le site de Baratin, Courthézon


dans le Vaucluse.

Site internet : Site de Baratin

A. Les Vestiges de Carbone

 On a des vestiges de carbone voir aussi de trou verticale, qui donne beaucoup d’informations sur le paléolithique
supérieur.
 On peut observer sur le sol de dallage, trace de feu (Habitation 1), et dans le site préhistorique de Pincevent (Foyer 2
et 3 également), on a des foyers de formes différentes.
 Vestige D’Habitation à Pincevent, Foyer 27, M89 et Epandage d’Ocre (qualité anti-spectique).
 Les os sont parfois utilisés par construire les maisons (Europe Centrale : Moravie, Russie, Ukraine …)
 Meziric (Ukraine) : Carbone 4 en cours de dégagement et de reconstruction.
 On peut voir qu’il y a eu utilisation d’ossement de Mammouth (Mandibule) pour construire des maisons.

Introduction à la Préhistoire 8
Photo 1 et 2 : Reconstitution et vestige d’Habitation
à Pincevent.

Photo 3 Construction d’Habitation avec des ossements de Mammouth.

B. Les Traces de Passages

On peut retrouver grâce aux décors des parois, des empreintes de pied, des objets égarés la fréquentation des grottes. On
peut y voir des salles de peintures (Chartres, Niaux …). On peut retrouver aussi ce que l’on appelle l’art pariétal (dans les
grottes du Chauvet).

Photo 1-2-3 : Vestiges du passage de l’Homme dans


La Grotte de Chauvet

C. Les Vestiges Humains.

On a retrouvé de petits fragments prouvant de la présence humaine.


Grotte de Tautavel
Grotte des enfants, Grimaldi (Italie). Sépulture des deux enfants.

Photo 1 Vestiges d’un Crâne d’Homme venant de la Grotte de


Tautavel.

Photo 2 Entrée de la Grotte des Enfants de Grimaldi.

Introduction à la Préhistoire 9
D. Les Vestiges Durables.

1. L’Outillage Lithique Taillé.

Subdivision
Paléolithique Archaïque (Choppings Tool/ chopper)
Paléolithique Inférieur (Biface Acheuléen)
Paléolithique Moyen (Pointe et Limande)
Paléolithique Supérieur (Pointes à Cran)

Ces outillages ont servis à la fabrication des objets.


Il y a eu un débitage expérimental du silex.
On a étudié les techniques de fabrication permettant de comprendre les capacités à fabriquer les outils de plus en plus
perfectionnés.
Exemple : Etiolles en Essonne. Amas de Silex Taillés.

Photo : Amas de Silex taillés provenant d’Etiolles en Essonne.

2. Les Objets en Pierre Sculptée.

Lampe en grès rose. Lascaux Magdalénien.


Statuette en stéatite.
Objet en Pierre Polie. Hache polie de Bretagne.

Photo 1 : Statuette en Stéatite.


Photo 2 : Lampe en grès Rose provenant du site de Lascaux.
Photo 3 : Amas de Silex taillés provenant d’Etiolles en Essonne.

3. Les Objets Lithique Non Taillé.

Percuteur : Pair/ Non Pair. Gravettien.


Meule. Abri du Cap Blanc Magdalénien.
Galet Gravé, perforé puis utilisé.

Photo 1 : Percuteur (Epoque Gravettienne)


Photo 2 : Meule (Epoque Magdalénienne)
Photo 3 : Galet Gravé, perforé puis utilisé.

4. Les Outillages dans la Paléolithique Inférieur et Moyen.

Ciseaux et Poinçon en os (Acheuléen).

Introduction à la Préhistoire 10
Photo 1 : Poinçon en Os.

5. Outillages en Matière Animale, Paléolithique Supérieur.

Pointeur de Sagaies, Harpon, Propulseurs, Bâton Percé.

Photo 1 : Pointeur de Sagaies.


Photo 2 : Harpon.
Photo 3 : Propulseurs.
Photo 4 : Bâton Percé.

6. Eléments de Parure.

On a retrouvé des Canines de Renard rainurée et perforée dans la grotte du Rennes à Arcy-sur-Cure (Yonne) dans les
sculptures autour des poignées. On a aussi des vestiges de coquilles d’œufs écrasés d’Oiseaux, Pincevent.
Deux sites en Europe Centrale :
- Terre cuite (Argile, Lœss…)
- Emprunte digitale sur des fragments de lœss cuit et figurine en lœss cuit. 11,5 cm Dolni Vestoncice.
La céramique n’arrive qu’en -7500 avant Jésus Christ.

Photo 1 : Canine de renard Rainurée et perforée.

7. Les Objets en Bois.

- Javelot en Sapin. Schöninger (Allemagne 400 000 ans).


- Témoins « Négatifs » de l’usage du bois : construction d’échafaudages (Diverticule Axial de Lascaux), ligne de soi, vire de
corniche, trou dans la paroi.
- Présence de Maison Néolithique.

Photo 1 : Les « Témoins Négatifs ».


Site : Sur le Diverticule Axiale du site de Lascaux.

Photo 2-3 : Maison Néolithique (Reconstitution)

Introduction à la Préhistoire 11
8. Les Objets en Ecorce.

Corde de matière végétale.


Témoin direct/ indirect du travail (Grotte de Cavillon, Grimaldi « L’Homme de Menton », Sunger (Russie).

Photo 1 : Corde/filet de matière Végétale.


Photo 2 : Reconstitution de la vie de
L’Homme de Menton (Grotte de Cavillon,
Grimaldi)

9. Les Vestiges de Tissus et Cuire.

Photo 1 : EQUIPEMENT DE L'HOMME PREHISTORIQUE.

1 : Vêtements en peau de renne.


2 : "chaussures" en peau avec semelle à l'intérieur.
3 : Nécessaire pour le feu : marcassite, silex et champignon.
4 : arc et flèches (technique très récente).
5 : propulseur à javelot (technique récente).
6 : javelot.
7 : lance avec pointe durcie au feu (arme de l'Homme Acheuléen).

Photo 2 : Reconstitution des Vêtements portés

Introduction à la Préhistoire 12