Vous êtes sur la page 1sur 1

Interview dans le Nouvelliste du 17 janvier 2013 par David Vaquin

Pourquoi avoir quitt l'aroport, un dicastre qui mrite srement une vue sur le long terme? Durant mon mandat, la question des jets militaires a t mise sur la table, des privs ont investi des dizaines de millions dans laviation civile, Air Glacier a dbut un nouveau btiment et nous avons construit une halle du feu. Les nouveaux quilibres politiques font que les responsabilits se rpartissent aujourdhui diffremment. Je souhaite donc bon vol au nouveau patron de laroport! Etes-vous satisfait du dicastre que vous allez grer, linstruction publique? En tant que papa, je crois que lduction et la formation fondent les bases de notre socit. Alors oui, je me rjouis de moccuper des coles. Quels sont les grands enjeux venir? Dans la classe, lenseignant est le tmoin de ce que sera demain la socit. Les enjeux sont donc multiples: offrir des horaires adapts, donner les moyens lenseignant dassumer son rle central ou encore impliquer les familles pour garantir lapprentissage des enfants. Que voulez-vous tout prix avoir ralis dans quatre ans? Plusieurs projets doivent avancer, comme les extensions des coles de Chteauneuf et des Collines. Il serait intressant aussi de faire des cours dcole de vritables lieux de vie pour les quartiers. Nous pourrions commencer Uvrier. Je souhaiterais aussi proposer quelques enseignants motivs de rflchir lduction numrique.

Vincent Pellisser occupera le dicastre de lInstruction publique de Sion