Vous êtes sur la page 1sur 1
Interview dans le Nouvelliste du 17 janvier 2013 par David Vaquin Pourquoi avoir quitté l'aéroport,

Interview dans le Nouvelliste du 17 janvier 2013 par David Vaquin

Pourquoi avoir quitté l'aéroport, un dicastère qui mérite sûrement une vue sur le long terme? Durant mon mandat, la question des jets militaires a été mise sur la table, des privés ont investi des dizaines de millions dans l’aviation civile, Air Glacier a débuté un nouveau bâtiment et nous avons construit une halle du feu. Les nouveaux équilibres politiques font que les responsabilités se répartissent aujourd’hui différemment. Je souhaite donc bon vol au nouveau patron de l’aéroport!

Etes-vous satisfait du dicastère que vous allez gérer, l’instruction publique? En tant que papa, je crois que l’éduction et la formation fondent les bases de notre société. Alors oui, je me réjouis de m’occuper des écoles.

Quels sont les grands enjeux à venir? Dans la classe, l’enseignant est le témoin de ce que sera demain la société. Les enjeux sont donc multiples: offrir des horaires adaptés, donner les moyens à l’enseignant d’assumer son rôle central ou encore impliquer les familles pour garantir l’apprentissage des enfants.

Que voulez-vous à tout prix avoir réalisé dans quatre ans? Plusieurs projets doivent avancer, comme les extensions des écoles de Châteauneuf et des Collines. Il serait intéressant aussi de faire des cours d’école de véritables lieux de vie pour les quartiers. Nous pourrions commencer à Uvrier. Je souhaiterais aussi proposer à quelques enseignants motivés de réfléchir à l’éduction numérique.

motivés de réfléchir à l’éduction numérique. Vincent Pellisser occupera le dicastère de l’Instruction

Vincent Pellisser occupera le dicastère de l’Instruction publique de Sion