Vous êtes sur la page 1sur 168

le jean, c’est chic

Mode

noureev sAgA d’Un génIE dIvA confessions MA MEILLEURE AMIE, c’Est MAMAn

curés gays InvIsIbLEs, Et poURtAnt sI noMbREUx

+

Les  champions du
interviews kARInE LE MARchAnd LIo hARLEM désIR fRAnck RIEstER bd LEs AUtEURs qUI osEnt
F évrier 2013 [n° 185] 5 euros

Mariage pour tous

Oui 

L 14964 - 185 - F: 5,00

5

8 10 12

Édito & contributeurs À vous Courriers Les Musts

In Situ 18 Japon, Fetishland Tête-à-tête 24 Karine Lemarchand, Benoît Costil, Lio, Harlem Désir, Franck Riester… Culture 36 Où en est la BD gay ? Best of Marseille 2013, The Miz, Olivier Dubois, Stéphane Plaza… Attitude Mode « Pitti mi amore », par Alex Drouot Leçon de style : Jean chic Saga : Serge Blanco Le look : le denim + les « running shoes » Touche pas à mon jean Duel au soleil, par Hilary Walsh Déco Tentation marocaine High-tech Le casque à la pointe Auto Familiales, on vous aime !

49 50 51 52 55 56 70 74 76

Scope 78 Ces curés homos que l’Église garde au placard 84 Mariage : les combattants de l’égalité

En couvErturE Nick Lacy @ Next L.a. photographié par HiLary WaLsH portE unE chEmisE En dEnim imprimé PauL smitH. réalisation modE NicoLas kLam groomEr cHaNtaL moore assistant stylE Jared aLexaNder assistant photo eric Hobbs production WWW.ateLiermaNagemeNt.com Adresses pAge 138.
TêTu février 2013

6

90 93 94 96

Décryptage Histoire Noureev, fantôme de l’Opéra Essais Juan Goytisolo et le « vrai » Genet Italie Un ovni politique à la tête de la Sicile Actu Un mois dans le monde

People 135 Manu Lévy

Coverboy Lance Parker Porno Tate Ryder + L’amour classé X 112 Adresses Le guide des établissements gays et lesbiens région par région 128 Petites annonces
101 108 140 144 145 146 148 149 150 154 156 160 161 162

Ma Gay Life Je, tu, ils Ma mère est ma meilleure copine Droits J’aime un étranger extra-européen Travail Vincent, infirmier en hôpital psy Associations Cargo fait carton plein Sexo Je mets du temps à jouir 15-20 ans Mes parents menacent de me mettre à la porte Beauté Le plan anti-bidon + Noir désir Forme Faut s’en mêler ! Têtu + Les Jeunes Séropotes à maturité + VIH, un livre d’histoire À table Dites « oui » au no gluten Sortir Grenoble Voyage Sept péchés capitaux + Stockholm

L’Happy Hour des chroniqueurs La fausse interview, par Philippe Besson Mon moi(s), par Patrick Thévenin On vous l’a caché à l’école, par Michel Larivière 132 In bed with David, par David Leprince 139 Le journal d’un goujat, par Bruce Benderson 166 Martial et les garçons, par Jérômeuh
22 46 88
TêTu février 2013

DIRECTEUR Pierre Bergé RÉDACTION EN CHEF directeur de la rédaction Gilles Wullus (2058) rédacteur en chef adjoint Stéphane Moran (2071) CRÉATION & DESIGN directeur artistique Nicolas Valoteau (2070) responsable photo Alexandre Roche (2064) premier rédacteur graphiste Rudy Augustin-Lucile (2060) assistant maquettiste Adrien Rocca (2059) MODE accessoires, joaillerie, horlogerie direction Nicolas Klam textes Alex Drouot RÉDACTION chef d’édition François Couzinié (2069) chef de rubrique infos Paul Parant (2062) chef de rubrique culture Sylvain Zimmermann (2061) correction-révision Anne-Françoise Cochet associations Delphine Aunis auto-moto Jean-Pascal Videau beauté / santé-Têtu + Luc Biecq cuisine Alexis Chenu-Hierle déco Roland Beaufre high-tech Patrick-Pierre Garcia histoire-idées Gildas Le Dem people Myrtille Rambion politique Marc Endeweld porno Marlon Brieur psycho-sexo Christophe Bougnot sport-forme Jérôme Badie voyage Laurence Ogiela CHRONIQUEURS Bruce Benderson, Philippe Besson, Jérômeuh, Michel Larivière, Emmanuel Pierrat, Patrick Thévenin TÊTU.COM, TÊTUE.COM rédacteur en chef adjoint Fabien Wiktor (2090) chef de projet Olivier Buisson (2086) chef de rubrique Têtue Marie Kirschen (2073) rédaction Mélanie Vives (2066) community manager Louis Delafon (2054) clubbing Oscar Héliani DIRECTION directeur de la publication Hugues Charbonneau directeur délégué Jean-Marc Gauthier (2052) PUBLICITÉ ET COMMUNICATION directrice de publicité Carole Hay (2084) directeur de clientèle Antoine Gourdin (2072) chef de publicité web Justine Drouard (2074) chef de publicité Amine Kabbaj (2087) régie italienne Cesanamedia/Ilaria Curti
(+39 02 844 0441, ilaria.curti@cesanamedia.com)

La manifestation du 16 décembre à Paris pour l’égalité fut exceptionnelle à plus d’un titre. Ce jour-là, j’ai croisé des quantités de figures amies, des personnalités, des connaissances, beaucoup de gens aussi qu’on voit rarement défiler dans la rue. Les homos ont pourtant l’habitude des gay prides, qui rassemblent de grandes foules chaque année. Ce jour-là, j’ai vu aussi de nombreux hétéros, mêlés à la foule des homos, convaincus que la mobilisation des Civitas, Barjot, Copé et consorts était aussi une menace pour leur conception de la démocratie et de la société dans laquelle ils veulent vivre. Parmi tous ces manifestants, beaucoup sans doute n’étaient pas spécialement motivés par l’envie de se marier. Tous, en revanche, étaient là en force pour dire haut et fort leur dégoût face au déferlement homophobe inouï déclenché par le projet de mariage pour tous. Certains avaient pu croire que ce projet, une quinzaine d’années après le pacs, serait une étape facile, à la suite de la nette victoire de la gauche aux scrutins du printemps 2012. Hélas, les hérauts de l’intolérance et de la haine sont toujours là, certes minoritaires, mais pour combien de temps s’ils sont relayés par des démagogues en perte de vitesse, tel ce président mal élu de l’UMP ? Il est, bien sûr, des opposants au projet de mariage qui pensent sincèrement ne pas être homophobes. Mais tel n’est pas le cas de l’épiscopat catholique et du Vatican. L’argument qu’ils brandissent, « un papa et une maman », cache la vraie motivation de l’Église, pourtant avouée depuis longtemps : elle condamne l’homosexualité, et ne voit de salut pour les gays que dans l’abstinence. Un lecteur catholique m’écrivait récemment combien il était dégoûté d’entendre son curé prêcher contre l’homosexualité, ce même curé qu’il lui arrive de croiser dans des bars de garçons. Notre dossier sur les prêtres gays montre sans détour cette grande hypocrisie : la hiérarchie interdit officiellement d’ordonner des gays, mais dans les faits ferme les yeux. Voilà une religion qui refuse la sexualité (hétéro ou homo) à son clergé, mais la tolère, tout en la fustigeant publiquement. Un double langage insupportable. Gilles Wullus directeur de la rédaction

LE BAL DES HYPOCRITES

guide des adresses Igor Wojciechowski (06 16 94 13 12) responsable promotion Éric Lapôtre (2050) abonnements, PA, VPC Nicolas Davio (2056) RELATIONS PRESSE Jean-François Soler (StationService) 01 42 21 36 36 stationservice@tetu.com Têtu est édité par CPPD SAS, 6 bis, rue Campagne-Première 75685 Paris Cedex 14 responsable administratif et financier Catherine Le Bihannic (2088) / fabrication Lola-Les Éléments déchaînés (06 84 84 43 44) / Gestion des ventes au numéro À Juste TitresBenjamin Boutonnet (04.88.15.12.41). Commission paritaire n°1012K82644 - ISSN 1265-3578. Printed in EU/Imprimé en UE. RÉDACTION téléphone 01 56 80 20 80 abonnements 01 56 80 20 56 fax 01 56 80 20 85 e-mail redaction@tetu.com internet www.tetu.com PUBLICITÉ téléphone 01 56 80 20 51 fax 01 56 80 20 85 internet www.tetu.com/publicite pour joindre directement un membre de l’équipe, 01 56 80 suivi des numéros indiqués entre parenthèses. Par e-mail : prenom.nom@tetu.com
TÊTU décline toute responsabilité pour les documents remis. Les documents soumis à la rédaction ne sont pas rendus.

CONTRIBUTEURS
CAMILLE OGER Depuis la fin de sa formation en anthropologie, elle a voyagé sur tous les continents et habité en Islande, au Groenland, aux Philippines, au Japon, à Taïwan... D’abord journaliste aux Échos, puis reporter et écrivain, son sujet de prédilection, c’est la gastronomie (regardez son blog Lemanger.fr). Elle s’intéresse aussi à toutes sortes de gens, des chasseurs inuits aux trans philippins. Dans ce numéro, elle a décrypté la scène gay fétichiste de Tokyo. HILARY WALSH Née à San Francisco, Hilary a grandi à Philadelphie et vit aujourd’hui à Los Angeles. Après des études à New York, elle a travaillé comme assistante photo dans différentes villes du monde, dont Paris et Londres, avant de devenir photographe professionnelle. Elle a travaillé pour Vogue, Elle, GQ, Interview et Vanity Fair. Sa spécialité: les portraits de stars et les shooting de mode. Pour ce numéro, elle a réalisé la série Duel au soleil sous les rayons implacables de Californie.

FÉVRIER 2013

PHOTOS : Françoise Dorelli – DR (2).

10

RÉACTIONS SUR TÊTU.COM ET TÊTUE.COM APRÈS LA MANIFESTATION POUR L’ÉGALITÉ DU 16 DÉCEMBRE À PARIS. fester pour ça, qu’il y a des choses plus importantes pour lesquelles manifester, comme la pauvreté (ces mêmes personnes n’ont rien dit lorsque les gens contre manifestaient, évidemment). Il y en a encore qui pensent qu’on choisit purement et simplement de devenir homosexuel et donc que c’est malsain, car il n’y a pas d’équilibre dans le couple. Tout ça, ce n’est qu’un échantillon des arguments de personnes opposées au mariage gay. Je rencontre énormément de di culté pour enfoncer enfin le préjugé « on choisit d’être homosexuel ».
Pitoulet

Atmosphère extraordinaire

Un grand pas

Ne pas baisser la garde

La France qui va de l’avant est descendue dans la rue ce week-end. C’est bien ! Il ne faut pas baisser la garde. Nous devons continuer, exprimer notre position par d’autres moyens, enfoncer le clou. Je pense qu’il est nécessaire d’exprimer encore notre volonté, d’être enfin considérés pour ce que nous sommes. Et il est temps d’écrire sur le site du Figaro.
gégélafureur

J’ai toujours pensé que cette loi sur le mariage pour tous allait bien plus loin que le mariage et était un pas en faveur de la normalisation de l’homosexualité. Je ne dis pas que ceux qui nous détestent, pour des raisons parfois étranges, vont se mettre à nous adorer, mais ce sera un grand pas. Comme le droit de vote des femmes, l’avortement ou la contraception. Il serait vraiment dramatique que cette loi ne passe pas: la France deviendrait le paradis des homophobes qui, forts de leur succès, ne reculeraient devant aucune provocation.
Goldeneye

Je pensais qu’il n’y aurait pas grand monde, car les gays ne se mobilisent pas pour des raisons politiques. Pour faire la fête, oui, mais quelle ne fut pas ma surprise et mon émotion de voir autant de monde. Dans une atmosphère extraordinaire : des sourires, des échanges, de la bonne humeur, et, chez tous, une très forte volonté de dire haut et fort : stop au déferlement homophobe qui s’abat sur nous depuis des mois. J’étais très ému de défiler pour ma première manifestation avec mon copain (nous sommes ensemble depuis quinze ans) et mes amis proches. Très ému de voir que gays et lesbiennes avaient répondu en masse. Que l’on ait envie ou non de se marier, l’essentiel était d’exiger le droit au respect dans le débat public et à l’égalité devant la loi.
ericben

Revendiquer dans la bonne humeur

Légitimes

J’y étais et je serai aussi à la prochaine. Je le fais en tant qu’hétéro solidaire. Je trouve ahurissant que certains puissent encore décider de ce qui est bon ou non pour les homos: pacs amélioré, par exemple. Comme le dit si bien le slogan: on veut vos droits et pas vos avis, même si je ne suis pas concernée, parce que ces droits je les ai déjà. J’estime que tous les gays, lesbiennes, bi et trans ont la légitimité d’en bénéficier aussi!
aziliz

Fierté

Une bou ée d’air frais, comme à chaque fois, à croire que le rassemblement d’homos, de solidarité, d’amour fait vraiment bon ménage ! Après avoir gueulé, chanté, crié, dansé, bu, embrassé, collé des a ches, tenu des banderoles, rit, sourit, je suis vraiment fier d’être homo et d’avoir participé à cette manifestation.
Gwendal

Très content d’être venu défiler à Paris avec vous tous. Nous venions de Toulouse, mon compagnon et moi, ma fille était entre nous deux et était ravie. Bonne ambiance, des sourires, des couples de tous âges. La mobilisation est très correcte pour une manifestation « pour ». Il y a aussi un ras-le-bol d’entendre toutes les conneries des « contre ». Nous sommes une minorité mais nous avons montré que nous existions et que nous sommes capables de revendiquer dans la bonne humeur.
EnolaSW

Que du bonheur !

Pas une question de génération

Guignols
VincentMhd

De la Belgique, on voit ça un peu pareil que vous, bien que la loi soit passée chez nous. Il y a toujours une frange de gens contre, car « c’est la fin du monde », « Sodome et Gomorrhe »… Il y en a qui trouvent aussi que c’est con de mani-

Dénoncer les préjugés

Kal
TÊTU FÉVRIER 2013

Témoignez pour un prochain sujet de cette rubrique en VOUS CONNECTANT SUR Tetu.com/temoignez

PHOTO : Antoine Antoniol / AFP.

Je voudrais dire merci à nos amis belges qui se sont aussi déplacés. Vu de leur pays, on doit passer pour de bons guignols !

Ça fait plaisir de voir que ce n’est pas une question de génération. Même s’il y avait beaucoup de jeunes, il y avait aussi quand même plein de parents au-dessus de la quarantaine, de gens avec leurs grandsparents, de groupes de mamies avec des super chorés, des couples hétéros bien au-dessus de la soixantaine qui marchaient pour l’amour et non pour la haine. Tous les vieux ne sont pas des bigots, heureusement. La prochaine fois qu’on excuse l’homophobie de quelqu’un en disant que c’est une question de génération, je lui montrerais les photos de la manif en lui disant que c’est juste une question de connerie.

J’ai passé une journée fantastique. J’ai rencontré un copain de boulot perdu de vue. Un jeune Black d’une bande de trois est venu m’embrasser. Des photographes m’ont mitraillé avec mon flag arc-en-ciel. Que du bonheur. M. Hollande : le mariage pour tous c’est un devoir... votre devoir.
Nikke Satan

En famille

J’ai défilé avec ma belle-mère de 75 ans, ma belle-sœur, mon homme. Cette unité familiale m’a fait chaud au cœur! En janvier, nos pancartes seront encore plus belles… mais toujours avec des cœurs. Faites l’amour, pas la guerre!

kulte

Etat Libre d'Orange

KULTE &

ETAT LIBRE D’ORANGE
— MAL AI S E O F THE 1970 s

kulte.fr

etatlibredorange.com

12

Guillaume Henry, créateur des collections Mal léché hommes pour Carven, a encore visé juste en réalisant une ligne “capsule” de souliers pour la marque Zespà. NV
www.carven.fr et www.zespa.fr

C’EST LE PIED !

Dans le cadre du festival Artdanthé, David Drouard propose F (photo), une relecture de L’Après-midi d’un faune de Nijinski. Son teddy bear se mue en monstre de l’hyperconsommation. OH
Festival Artdanthé, jusqu’en avril au Théâtre de Vanves (Hauts-de-Seine).

SYMPA

Si son mariage avec le président ne semble toujours pas prévu, au moins VALÉRIE TRIERWEILER a-t-elle pris une date pour 2013. Dès que le mariage pour tous sera voté, elle sera témoin de la noce d’un couple d’amis gays. PP

L’EXPO DU MOIS

BOUILLONNANT

HEY ! Modern Art & Pop Culture / Part II, du 25 janvier au 23 août, Halle Saint-Pierre, à Paris (18e).
TÊTU FÉVRIER 2013

PHOTOS : AFP ImageForum - JL Fernandez - DR (3).

Street art, tatouages, images des médias populaires, art moderne, brut ou contemporain… Une exposition conçue comme la rencontre de courants artistiques urbains, pop et alternatifs. Audacieux et hypercréatif, dans l’esprit de la revue HEY ! SM

*JE SUIS LIBRE

FREEMANTPORTER.COM

14

Coup de gueule
Le footballeur anglais de l’OM JOEY BARTON veut porter plainte contre le Daily Mail : il assure que sa « sexualité n’intéresse personne », après que le journal a publié son outing ironique, dans un billet d’« humour » appelant le foot à se trouver un « héros gay ». PP

POUR MON VALENTIN Ça fait plus de dix ans
que vous êtes en couple et il a déjà tout ! Pourquoi ne pas lui o rir quelque chose qu’il peut personnaliser à souhait ? MENLOOK.COM propose un kit SAINT SENS intuitif et pratique permettant de créer une chemise sur mesure : forme, taille, col, poignées, initiales, tissu et couleur. NV
www.menlook.com

REPAIRE D’AMI

Deux ans après le lancement de AMI, Alexandre Mattiussi, le fondateur de la marque, a ouvert au 109, boulevard Beaumarchais à Paris (3e), sa première boutique. 75 m2 à l’esprit très urbain qui vont certainement combler l’appétit des fashionistas trendy chics. NV
www.amiparis.fr

Linder, femme / objet, du 1er février au 21 avril, au musée d’Art moderne de la Ville de Paris.
TÊTU FÉVRIER 2013

PHOTOS : Yann Deret - AFP - DR (2).

FEMME OBJET Touche-à-tout anticonformiste, l’artiste britannique Linder Sterling (dite Linder) aime les collages loufoques, des photomontages déjantés où elle met en scène des symboles kitsch et misogynes sur la femme-objet pour mieux les dénoncer. Une expo provoc’ qui fait du bien. SM

PUBLI-RédactIonneL

D

ès le premier regard, avant même de le savoir, il était déjà conquis. La foule ondulait à l’unisson, les lumières caressaient des corps en transe. La musique comme une symphonie des sens l’avait enveloppé dès son arrivée sur le dancefloor. L’amour était au rendez-vous, il le savait, assis dans un coin, perdu là où personne ne pouvait le bousculer. Ses yeux bleus ont percé l’épaisse fumée et Julien a compris. Son cœur s’est mis à battre pour deux. L’aventure venait de commencer. Elle a duré un été, mais quel été ! Beau, pur et lumineux. Mais l’âme sœur a repris l’avion sans même regarder par le hublot. Après l’orage, la vie a continué, bien sûr. Des jours et des nuits, des nuits et des jours. Jusqu’au soir où, isolé de la rumeur de la ville, entre le souffle délicat de

Aux origines de l’émotion

Casque PhiliPs Fidelio L1

Keren Ann et le chant déchirant de Björk, le hasard a fait des siennes. Deux notes ont suffi. Précises et pénétrantes dans son casque Fidelio L1 de Philips. Comme un boomerang, il a ramené Julien au cœur de l’été, au cœur d’une histoire qu’il croyait oubliée. Les frissons, les fous rires, le plaisir, tout était là, au creux de son oreille. Un refrain, une mélodie, et tout a ressurgi. Que restait-il de leur histoire ? Un souvenir ébloui et une chanson d’Étienne Daho.

16

IRRÉSISTIBLES

Comment ne pas craquer pour les LOCAL NATIVES ? Il y a trois ans, ces geeks californiens avait subjugué tout le monde avec Gorilla Manor, petit bijou psyché-folk entre Fleet Foxes et Grizzly Bear. Leur nouvel opus, Hummingbird (« colibri ») enfonce le clou avec des titres solaires et luxuriants (la production est signée Aaron Dessner de The National). Et des harmonies vocales à crever de plaisir. SZ
Hummingbird, Local Natives (Infectious/PIAS).

EN MODE BAD BOY Nouvelle marque street-chic, BALLISTIC s’est o ert les services du beau tatoué Daniel Bamdad pour présenter sa première collection de manteaux, vestes, pantalons et mailles lookée sport avec détails inspirés du costume. Ultra-sexy à porter. ACH

www.ballistic.fr

LOVE ON THE BEAT
Une voix lascive, des sons futuristes, ALUNAGEORGE devrait squatter pas mal de chambres en 2013. Le duo londonien formé d’Aluna Francis et George Reid a signé “the” sex song imparable: Yours Drums, Your Love. On crie “encore”!SZ
AlunaGeorge, deux EP chez Barclay.

PAGES COORDONNÉES PAR SYLVAIN ZIMMERMANN AVEC ALEXIS CHENU-HIERLE, STÉPHANE MORAN, PAUL PARANT ET NICOLAS VALOTEAU.
TÊTU FÉVRIER 2013

PHOTOS : Ugo Richard – AFP – DR (2).

L’île de Saba, 2 000 âmes, a l’honneur d’être la première des Caraïbes à accueillir un mariage de couple gay. Territoire des Pays-Bas, elle a pris son temps pour appliquer l’égalité, mais c’est désormais o ciellement un « coin de paradis »… PP

Isolés mais égaux

18

Amateurs de bondage et de tatouage, fans d’ouvriers ou de vieux employés de bureau, amoureux de lutteurs lycéens ou adeptes du string traditionnel… Dans un pays où les gays ont du mal à trouver leur place, les fétichismes en tous genres, souvent extrêmes, sont synonymes de liberté. TEXTE ET PHOTO CAMILLE OGER ET JULIEN MORELLO

JAPON Fetishland
les salarymen, mais je les veux vieux, avec une petite tête. Je n’aime pas les visages larges.» Voilà qui est précis. «Je viens ici parce que je suis sûr que les deux premiers critères seront remplis, il n’y a que des salarymen âgés ici. Et puis, pour la taille de la tête, je juge ensuite sur pièces», raconte-t-il avec sérieux, tentant d’être le plus clair possible. Des goûts aussi spécifiques peuvent surprendre, mais en faisant un tour de comptoir, on s’aperçoit vite que tous ont une idée exacte de ce qu’ils recherchent, et qu’ils n’ont aucune peine à la formuler.

out commence dans un minibar de poche caché au deuxième étage d’un immeuble de Shinbashi, un quartier de bureaux de Tokyo. Des parasols dans les verres à cocktail, des néons rose fluo et un comptoir aux couleurs kitsch. Sur des tabourets, une dizaine de «salarymen» (les employés de bureau japonais) chantent du karaoké, hilares. Un vendredi soir, c’est une scène banale dans la capitale nippone. À cela près que tous ces hommes sont gays. Dans les environs, on compte un nombre impressionnant d’établissements conçus sur le même modèle, de la même taille et visant la même clientèle. Pour y entrer, il faut avoir entre 40 et 65 ans et être un salaryman. Ici, chez Ryu, tous les hommes se ressemblent. Comme tous les travailleurs de ce quartier, ils portent un costume noir, une chemise blanche et une cravate, ont le même attaché-case et le même pardessus. Et surtout, presque tous portent une alliance. Ce n’est pas un hasard. Dans les dizaines de minuscules bars gays de Shinbashi, c’est exactement le type d’hommes que l’on vient chercher. Tomu Tsu est excité comme une puce. Mort de rire, il ne tient pas en place et a les mains baladeuses. C’est le seul à ne jamais s’être marié. Il a 63 ans et vient régulièrement chez Ryu traquer les nouvelles recrues du bar, parmi une clientèle principalement composée d’habitués. «Moi, explique-t-il, j’aime

T

CHACUN CHERCHE SON CLONE
Seul Tanaka, plus calme et plus doux que les autres, semble a priori ouvert à différents genres. «Contrairement aux autres, je cherche un partenaire durable, je suis donc moins focalisé sur le physique.» Mais il a tout de même choisi de fréquenter un bar à salarymen âgés... «Ah oui, mais ça, c’est une évidence. Bien sûr que je préfère les salarymen âgés! Non, je voulais dire, après cela, ce qui compte, c’est la personnalité.» Il ne s’était même pas rendu compte de la présence de ce filtre physique, tant il lui paraissait évident. À Shinbashi en général et chez Ryu en particulier, ce que l’on vient chercher, c’est l’essence du Japonais moyen, l’homme banal. Ces salarymen représentent un Japon vieillissant, un peu désuet: ils ont leur uniforme, le costume-cravate, ils assurent régularité, ponctualité, fiabilité, mais surtout
TÊTU FÉVRIER 2013

discrétion. Cette dernière qualité est essentielle car ces soirées doivent rester secrètes. L’appareil photo les fait immédiatement déguerpir. Ryu se planque sous son comptoir, les autres se cachent le visage. Seul Tomu Tsu est d’accord pour être pris en photo. Cela le fait rire encore plus, il sautille dans le couloir extérieur comme un diablotin, puis prend d’un coup un air grave pour expliquer: «Les salarymen ont du succès parce qu’ils font sérieux.» Leur tenue, leur attitude, leur quotidien vont avec une certaine rigueur. Ce sont des pères de famille, des gens bien. Bref, c’est avant tout une question de masque. On s’en aperçoit à minuit, quand le bar de Ryu ferme ses portes. Tout le monde reprend son pardessus et son attaché-case et disparaît en bas de l’escalier, laissant sa personnalité au vestiaire pour se fondre instantanément dans une masse de travailleurs identiques. Pour comprendre un peu mieux ces étranges bars thématiques, changement de lieu, direction Nakano, un quartier résidentiel où travaille Itaru Tomita. C’est le rédacteur en chef de G-men, le mensuel pornographique gay le plus vendu au Japon. Au milieu de montagnes de magazines, Tomita, impressionnant par sa carrure mais d’une délicatesse rare, tente d’expliquer l’hyper-spécialisation des goûts japonais. «Il y a deux choses à ne pas confondre. Tout d’abord, il y a votre voie, “sen” en japonais. Cela correspond au type d’hommes >>>

Tomu Tsu, 63 ans, est un habitué du Ryu, un bar gay de Tokyo dans lequel il vient rencontrer des employés de bureau âgés qui correspondent à son fantasme : les « salarymen ».
TÊTU FÉVRIER 2013

Itaru Tomita (à droite) est le rédacteur en chef de G-men, le mensuel X gay le plus vendu au Japon, qui ne publie que des « gachi-muchi », « des hommes musclés mais mignons »… et japonais.

20

Japon, Fetishland

>>> qui vous attire. Par exemple, on peut aimer les vieux, “fuke-sen”, les gros, “debu-sen”… Tout le monde est censé avoir un type. Je suis un peu l’exception qui confirme la règle car je n’en ai pas vraiment. Eh bien, plutôt que de dire que je n’en ai pas, on dira que je suis “dare-sen”, c’est-à-dire que je les ai tous.» Le fétichisme est à distinguer du type d’hommes par lesquels on est attiré, il vient s’y superposer. «Les fétichismes, les “fetchi”, les plus courants ici, poursuit Tomita, ce sont le bondage, le tatouage, “tattoo fetchi”, les salarymen, “riman fetchi”, les ouvriers, “gaten fetchi”, ou les équipes de rugby ou de lutte des lycées et des universités, “taiku kai fetchi”. Mais il y en a tellement d’autres…» Ce que montre le magazine G-men, ce sont des «gachi-muchi», des hommes sexy, musclés, mais qui gardent un côté «kawaii» – mignon, pop. À travers des séries de photos, des mangas et des nouvelles pornographiques, ces grands bonshommes aux formes rondes sont mis en scène dans toutes les positions, en couvrant un grand nombre de fétichismes, du garagiste au SM en passant par les tenues traditionnelles japonaises ou le «bukkake» – quand un groupe d’hommes éjacule tour à tour sur une personne. Mais quoi qu’il arrive, le type d’hommes est le même: gachi-muchi, japonais, pas trop jeune ni trop vieux, hyper-viril. «C’est ce que nos lecteurs nous demandent. Lorsque je fais apparaître des modèles étrangers, ils se plaignent et réclament plus de

Japonais. Ils n’aiment pas non plus les types trop minces ou efféminés, que l’on appelle ici le type “chinois”.» En feuilletant le magazine, on a l’impression de voir le même homme en permanence, pénétrant son clone. Quand on est gachi-muchi, on aime les gachi-muchi. On cherche un partenaire du même type, parce que c’est notre «voie». D’où, dans les clubs ou bars, une clientèle excessivement homogène en termes d’âge, de tenue, de coiffure, de corpulence, etc. Le choix final du partenaire portera sur d’infimes détails, de très subtiles nuances.

DE LA TRADITION AU FÉTICHISME
D’après Tomita, les goûts extrêmement restrictifs des gays japonais ont plusieurs causes: «En règle générale, les Japonais ne sont pas très ouverts d’esprit. Leur monde est assez limité. Quand ils ont trouvé quelque chose qui leur plaît, ils ont tendance à ne pas chercher plus loin. Comme la communauté gay est petite et vit généralement cachée, son horizon est encore plus bouché.» Le phénomène est donc amplifié. «La deuxième chose importante, poursuit le rédacteur en chef, c’est que c’est un monde d’hommes.» Au Japon, le fétichisme est considéré comme une particularité masculine. Dans une communauté uniquement composée d’hommes, le fetchi est partout, il fait partie du décor. «Enfin, la culture japonaise est très ancrée. Elle fonctionne avec des symboles forts de puissance, de courage, de virilité.» Ces symboles
TÊTU FÉVRIER 2013

sont attachés à des objets, des représentations ou des professions qui sont devenus des fétichismes sexuels. Ainsi, chaque bar, chaque club, chaque publication s’adressant à la communauté homosexuelle japonaise développera sa singularité en se positionnant sur un type d’hommes et un ou des fétichismes bien distincts. Par exemple, les gays âgés liront Samson, le magazine pornographique qui leur est consacré, et sortiront dans les bars d’Ueno, un quartier traditionnel. En fin de vie, ils iront un peu plus loin et fréquenteront plutôt ceux d’Asakusa. Tout ici est très codifié et chaque chose a sa place. Pour pouvoir s’y retrouver, G-men édite un guide gay du Japon. Ville par ville, vous saurez où sont les lieux de sortie homosexuels, quel âge ont les clients, quel type d’hommes ou quel fétichisme y sont mis à l’honneur. Les choses sont écrites de manière simple et directe, par exemple: «Ici, on aime les vieux et les gros, 60 ans et plus uniquement.» En France, on crierait à la discrimination, mais ce bouquin permet de gagner un temps précieux… surtout lorsqu’on sait ce que l’on cherche. Souvent, les fétichismes récurrents ont des origines très anciennes. C’est le cas du tatouage ou du bondage par exemple, qui font partie de la tradition japonaise. Mais il y en a de nombreux autres, dont certains sont assez peu connus hors de l’archipel. Parmi eux, on trouve le «fundoshi», le string traditionnel pour homme.

Il en existe une immense variété, la plus connue étant celle que portent les lutteurs de sumo. C’est en fait une simple pièce de tissu qui s’utilise de manière assez savante. On la tord et la noue pour couvrir le sexe et laisser apparaître les fesses. Ryan Rokushaku, fondateur du site FundoshiForAll, est un amoureux de ce sous-vêtement typique. Il explique: «Le fundoshi est extrêmement confortable et pratique, mais c’est surtout un accessoire d’une grande sensualité. Il est excitant à voir et à porter, à dévoiler, et il permet de se livrer à des jeux érotiques en le serrant plus ou moins, en l’utilisant pour bander les yeux de son partenaire ou comme une laisse que l’on attacherait à son sexe…» Le fundoshi connaît un grand succès au sein de la communauté gay au Japon pour toutes ces raisons, mais aussi parce qu’il est synonyme de virilité, tout en étant coquet. Dans les sex-shops de l’archipel, on trouve de nombreux modèles différents de toutes les couleurs, arborant des motifs plus ou moins traditionnels. Ce qui plaît, c’est aussi et surtout la composante nationaliste de ce string: c’est une exclusivité nippone dont les Japonais sont très fiers et elle est liée à des fêtes locales ancestrales comme le Hadaka Matsuri, le «festival nu», où chaque année dix mille hommes en fundoshi dansent les uns contre les

Un des fétichismes les plus répandus au Japon parmi les gays concerne le « fundoshi », le string traditionnel pour homme, comme celui que portent les lutteurs de sumo. Autre tenue très prisée, celle des… employés de bureau, les « salarymen ».

autres au son du tambour dans le froid hivernal de la préfecture d’Okayama. À Asakusa, plusieurs bars mettent ce fétichisme à l’honneur. Ils sont, comme les autres, minuscules et situés en étage. Quand on passe la porte, ambiance tropicale. Il fait une chaleur torride. Autour du bar, tous les clients sont âgés, comme le veut le quartier, et portent ce simple string et des « geta », les tongs japonaises en bois. Derrière le comptoir, le barman est dans la même tenue. « C’est très agréable de pouvoir se mettre à l’aise, explique un homme en train de siroter un whisky à la limonade. Pour moi, le fundoshi, c’est simplement le vêtement le plus décontracté qu’on puisse porter. » Il posera pour une photo mais n’en dira pas plus, n’ayant pas l’impression que sa tenue mérite d’être analysée plus que cela. Il l’aime, il fréquente un lieu spécialisé pour la porter, mais ne sait pas forcément quoi en dire. Pour cet homme, le fundoshi n’a rien de surprenant ou d’exotique. Ce n’est qu’un sous-

vêtement. L’aspect traditionnel ne lui saute pas aux yeux, précisément parce qu’il en a toujours porté. La tradition, c’est simplement la manière dont il a été élevé. En fin de compte, il pourrait, en France, être un habitué d’un bar à slips kangourou. C’est un peu l’impression générale que donnent tous ces hommes aux goûts très particuliers : ils ne sont finalement que des Japonais comme les autres, allant chercher très loin leur plaisir quand leur vie ne leur laisse que de minuscules espaces de liberté, à l’échelle des bars qu’ils fréquentent. Mais ils ne souhaitent pas nécessairement comprendre ces pulsions et attirances. C’est même tout le contraire. Le fantasme est en quelque sorte leur planche de salut. Dans une société réglée, codifiée à l’extrême, où il est difficile d’exister en tant qu’individu, c’est l’un des seuls moyens tolérés d’exprimer sa personnalité, son originalité, et d’être un peu fou au quotidien. Afin de ne pas devenir fou pour de bon.

Dans les clubs et bars japonais, la clientèle est excessivement homogène, en termes d’âge, de corpulence, de tenue, de coiffure… Le choix du partenaire porte sur d’infimes détails…
TÊTU FÉVRIER 2013

22

LA FAUSSE INTERVIEW
DE PHILIPPE BESSON

Mes potes gays prétendent même que je peux être une sorte de «drama queen». Avec Tom, c’était évidemment tentant de se mesurer dans ce registre… Vous interprétez votre premier rôle gay en 2004, dans La Maison au bout du monde, d’après le roman de Michael Cunningham. Mon premier baiser de cinéma avec un homme, yep! Il paraît que vous étiez terrifié juste avant de tourner la scène. Pourtant, vous avez pas mal fréquenté les clubs gays dans votre jeunesse… Vous êtes bien renseigné. C’est vrai qu’à 20 ans, je sortais en boîte avec des amis homos. Vous auriez dû me voir: je portais un jean noir, un tee-shirt blanc… et des gants blancs! Je cherchais à imiter Michael Jackson, je mettais juste un peu moins de paillettes, mais je faisais aussi folle que lui. Du coup, vous connaissiez ce monde. Vous n’auriez pas dû être impressionné… Vous avez raison. J’avais des pudeurs mal placées. Mais je me suis dit: «Si, dans un film, tu peux buter quelqu’un avec un flingue, tu dois être capable d’embrasser un mec.» Et c’est ce que j’ai fait! On raconte qu’une scène de nu frontal a été coupée au montage… On raconte aussi que c’est parce que mon outil a des proportions dérangeantes… Je vous assure: c’est très exagéré. En 2007, vous récidivez, si j’ose dire, avec Alexandre… Oui, en effet: cette fois, je suis amoureux de Jared Leto. Reconnaissez qu’il est mignon. Cela étant, après ce film, mon agent m’a conseillé de ne plus accepter de rôle gay. Il paraît que ça pouvait nuire à mon image! Chacun sait pourtant que vous êtes un «womanizer»… Britney Spears, Angelina Jolie ou Demi Moore peuvent en témoigner. Vous n’espérez tout de même pas que je m’excuse?! Et, en 2010, on vous retrouve en garçon d’honneur… Mais pas dans un film: dans la vraie vie. Mon plus beau rôle. J’ai été très fier d’être le témoin de mariage de mon frère aîné, Eamon. Je l’ai accompagné pour la cérémonie civile avec son boyfriend à Dublin. C’était très émouvant pour moi. C’était un geste politique aussi, non? C’était avant tout un acte intime et une preuve d’amour fraternel. En plus, je me méfie de la politique. Mais bon, si quelques connards et deux ou trois fachos ont avalé de travers en regardant les images de cette cérémonie, je ne vais pas bouder mon plaisir.
Romancier, Philippe Besson est aussi aux commandes de Paris Dernière, sur Paris Première.

“SI, DANS UN FILM, TU PEUX BUTER QUELQU’UN AVEC UN FLINGUE, TU DOIS ÊTRE CAPABLE D’EMBRASSER UN MEC !” Colin Farrell

O

n le retrouvera à la fin du mois dans Sept psychopathes, le deuxième film de Mark McDonagh, une comédie noire remplie d’hommes tous plus barjots les uns que les autres. À 36 ans, l’Irlandais Colin Farrell, découvert en sex-symbol à l’aube des années 2000, entame une seconde jeunesse. Tant mieux pour nous.

Vous connaissiez ce pub avant de m’y donner rendez-vous? Je connais tous les pubs d’Irlande. Ce qui aurait été difficile, c’était de vous rencontrer dans un rade où je n’aurais jamais mis les pieds. Je suis à Dublin ce que Hemingway était à La Havane: un pilier de bistrots. Il s’enfilait des mojitos, moi je descends des pintes. Et ça a commencé très tôt, si j’ai bien compris, ces mauvaises habitudes… Je me suis fait renvoyer de quatre collèges quand j’étais un teenager parce que je foutais le bordel et on m’a même chopé en train d’avaler des pilules d’ecstasy alors que j’étais loin d’être majeur. Je me suis arrangé pour avoir très tôt une mauvaise réputation. C’est pour cette raison que vous êtes parti en Australie à 17 ans? Je suis devenu mannequin à Sydney. Je montrais mes pectoraux et je roulais du cul dans des jeans beaucoup trop petits pour moi. Un peu vulgaire, mais ça payait le loyer. Et les bières. Mais vous êtes finalement revenu sur vos terres… Pour une drôle de reconversion: j’ai été quelque temps danseur country. J’avais 20 ans, je faisais fantasmer les femmes de 40, et franchement, ça me plaisait. Si je peux me permettre, il n’y a pas que les femmes qui vous remarquaient. Quelques hommes ont joué un rôle essentiel dans votre carrière. Et le premier, ça a été Kevin Spacey… Il est venu voir une pièce de théâtre à Londres dans laquelle je jouais un jeune autiste: In a Little World of our Own. Et visiblement, je lui ai tapé dans l’œil puisqu’il m’a offert mon vrai premier rôle devant une caméra. Ensuite il y a eu Joel Schumacher, le réalisateur ouvertement gay de Batman. Il m’a donné le rôle-titre dans Tigerland. Je n’y peux rien si des hommes se retournent sur mon passage. Vous ne songez quand même pas à me le reprocher? Et puis, vous affrontez Tom Cruise dans Minority Report, de Spielberg. On a parlé d’un «combat de coqs»… Plutôt un combat de poules. On est assez divas, lui et moi, quand ça nous prend.

TÊTU OCTOBRE2013 TÊTU FÉVRIER 2011

PHOTOS : AFP ImageForum – DR.

EN KIOSQUE LE 6 MARS 2013

LA destination à la mode en 2013 : Rio de Janeiro / São Paulo Florianópolis / Brasília / Salvador / Recife Barcelone, Tel-Aviv, Marseille... soleil, fiesta et nightlife gay Cuba, Mexico, Nouvelle-Zélande, Thaïlande
BIENVENUE À BORD : VOYAGER TENDANCE LE MATCH : HAMBOURG OU MUNICH ? BANC D’ESSAI : LA MEILLEURE COMPAGNIE LOW-COST ? DE A À Z : ZURICH 5 BONNES RAISONS D’ALLER À GALLIPOLI VISITE GUIDÉE À VARSOVIE MA RUE PRÉFÉRÉE, BEDFORD AVENUE À BROOKLYN UN WEEK-END À TANGER INSOLITE SINGAPOUR

3 GRANDS DOSSIERS BRÉSIL

LA VILLE À LA PLAGE LONG-COURRIER
ET AUSSI

24

Karine Le Marchand “J’aime être différente. Ça fait ma force”
À l’écran, elle est aux petits soins pour les agriculteurs esseulés qui cherchent l’amour dans le pré. Après l’avoir été pour les familles des Maternelles. Toutes les familles, même celles avec deux papas ou deux mamans. L’animatrice vedette de M6 a choisi sa cause: l’égalité. IntervIew Sylvain Zimmermann Photo Jean-FrançoiS robert
elle est comme on l’imagine. Naturelle, passionnée, drôle. Très drôle. Assez cash, aussi. exactement cette femme qui vient à la rescousse des agriculteurs en mal d’amour. Tout sauf une star. C’est sans doute pour ça que Karine Le  Marchand est l’une des animatrices préférées des français. On l’a vue sur Tv5, france  2, cinq ans aux commandes des Maternelles de france 5. Depuis 2009, la Nancéienne est l’une des présentatrices vedettes de M6. Un visage familier. Pourtant, on la connaît très peu. Avec son compagnon Lilian Thuram (oui, le célèbre défenseur des Bleus), la belle cathodique s’est notamment montrée très sensible au débat sur le mariage pour tous. Prête à s’engager. Chose rare à la télé. Quand on l’a contactée, elle voulait à tout prix signer un appel pour l’égalité des droits ! Après une heure d’entretien, de positions tranchées et de confidences inattendues, on comprend mieux pourquoi. Cela faisait longtemps que vous souhaitiez parler à TêTu ? en tant qu’hétéro je trouve que c’est important de s’exprimer dans TêTu. Surtout en ce moment. Comment vous sentez-vous avant cette huitième saison de L’amour est dans le pré ? Très tranquille. Les agriculteurs, eux, sont très stressés, parce qu’ils ont peur que leur image ne soit pas conforme à celle qu’ils ont d’eux-mêmes. ils sont fébriles. ils n’arrivent pas bien à imaginer ce que l’aventure va changer dans leur vie. Les conséquences sur l’entourage, les jalousies… Participer à une émission aussi regardée n’est pas anodin. il faut avoir fait un chemin. En juin dernier, vous avez lancé un appel sur Europe  1 pour encourager les agriculteurs homos à s’inscrire au casting de cette saison. Verra-t-on enfin un candidat français gay ? Malheureusement, non.
TêTu février 2013

C’est si difficile de trouver des agriculteurs gays ? il y a toujours des agriculteurs gays qui veulent participer à L’Amour est dans le  pré… mais ils n’ont pas fait leur coming  out ! ils nous sollicitent pour feindre l’hétérosexualité auprès de leur famille. On n’est pas là pour servir d’alibi. On écarte donc leur candidature. Toute l’émission repose sur la sincérité des candidats. Vous avez quand même failli avoir un candidat gay, dans la septième saison… Oui, mais il est mort d’une crise cardiaque pendant le casting… J’aimerais tant accueillir un agriculteur gay qui s’assume. L’Amour est dans le pré fait partie de ces émissions qui peuvent casser les idées reçues, faire évoluer les mentalités, en montrant un agriculteur qui cherche l’amour et qui se trouve être homosexuel. Avez-vous regardé la version belge de L’Amour est dans le pré qui comptait un candidat gay, Lionel ? Non. Par contre, j’ai vu la version allemande [Bauer sucht Frau : « Paysan cherche femme »]. en 2011, il y avait un candidat gay, Philip. il était beau, mais beau… il a trouvé un mec canon. il n’y a eu aucun rejet de la part du public. C’est même la saison qui a fait la meilleure audience en Allemagne ! Pendant cinq ans, sur France  5, vous avez animé Les  Maternelles. Plusieurs émissions étaient consacrées à l’homosexualité. Vous avez dit que c’était l’une des plus belles expériences de votre vie… Cela a complètement changé ma vision de l’homoparentalité. Avant de présenter Les Maternelles, j’avais un a priori négatif. Je disais : comment les enfants vont-ils se construire, élevés par deux papas ou deux mamans ? et puis, j’ai rencontré des parents, des enfants, j’ai pu échanger avec des spécialistes qui avaient du recul. ensuite, sur france 2, j’ai produit Les Tabous de l’homosexualité, dans laquelle on a beaucoup parlé de l’homoparentalité, avec les psychiatres Serge Hefez et Stéphane Clerget. enfin, dans ma vie personnelle, j’ai côtoyé des parents homos et j’ai pu constater à quel point ils étaient soucieux de l’équilibre de leur enfant, ils anticipaient tout le temps toutes les problématiques… J’ai toujours été sensible aux autres, toujours accepté leurs différences. Je pense que ma propre différence me rend bien sensible à tout ça… C’est-à-dire ? Je suis née à Nancy. Ma mère est blonde aux yeux bleus et mon père burundais. Avec ma sœur, on était quasiment les seules Noires du lycée. Tout le monde était curieux, nous posait des questions. On me demandait tout le temps d’où je venais. J’ai grandi avec ce regard-là. Qui n’était pas forcément négatif. J’étais juste différente, pas moins bien. et comme j’ai reçu beaucoup d’amour de la >>>

C’est sa vie 1968 Naissance à Nancy. 1986 S’installe à Paris à l’âge de 18 ans avec l’espoir de devenir chanteuse. 2004 Présente, sur France 5, Les Maternelles, « une des plus belles expériences de [sa] vie ». 2007 Rencontre son compagnon, le footballeur Lilian Thuram. 2009 Devient l’une des animatrices vedettes de M6. 2013 Huitième saison de L’amour est dans le pré, Vocation médecin et En immersion dans une maternité, le tout sur M6.

PHOTO : Jean-François Robert / Modds.

TêTu janvier 2013

26

>>> part de ma mère, j’ai grandi sans a priori sur ma couleur de peau. Je savais qu’on pouvait être jolie, par exemple. il y a plusieurs façons de se construire, soit on se dit qu’on est victime d’une société raciste et on se renferme, soit on affirme sa différence. Moi, j’aime être différente. Ça fait ma force.

Votre compagnon, Lilian Thuram, est beaucoup intervenu dans les médias pour défendre le mariage pour tous… Lilian est quelqu’un qui combattra toujours les inégalités, quelles qu’elles soient. Lilian a parlé au site Yagg.com et ensuite beaucoup de médias ont voulu entendre sa voix. Si on l’a autant écouté, c’est parce qu’il argumente. Lilian Thuram compare le combat pour le mariage pour tous à celui des Noirs pour l’égalité des droits… L’ouverture du mariage est un combat pour l’égalité. Tout simplement. Que je sache il y a une Constitution qui existe depuis 1789. Dès l’instant où l’on naît on doit avoir les mêmes droits. J’ai été choquée par la violence des réactions contre le mariage pour tous. Surtout de la part de personnes que je considérais comme étant très ouvertes. Songez-vous à vous marier ? Je n’en ai jamais eu envie. J’ai l’impression que, après, on s’endort sur ses lauriers, on ne fait plus attention à l’autre… Après, je ne dis pas que je ne me marierai jamais. vous savez, Lilian est très traditionnel… Cela me pend au nez. [rires.] Sinon, j’adore marier les autres ! Seriez-vous prête à être témoin lors d’un mariage homo, comme l’a annoncé Valérie Trierweiler ? Je l’ai déjà été ! J’ai été témoin de mon meilleur ami, Jean, et de son copain, Andrea. On se connaît depuis mon arrivée à Paris, dans les années 1990… Bien évidemment, ce n’était pas un vrai mariage. il a fait dire une bénédiction par un prêtre « pro-homos » ! On avait loué une limousine, j’ai été super émue. Jean est également le parrain de ma fille. Avez-vous quelques amis dans le milieu de la télé ? Oui : Laurent Petitguillaume. On s’est connus quand j’avais 21  ans. il débutait à la télé, moi j’étais hôtesse. On se voit deux-trois fois par semaine, on fait des semi-marathons ensemble. Sinon, j’adore Stéphane Plaza. C’est vraiment un ami, un confident. il est tellement drôle. Peu de gens le savent, mais il a un humour super trash ! [rires.] Vous aussi, à ce qu’il paraît… Je n’arrête pas, c’est une catastrophe ! [rires.] Lilian n’en peut plus. C’est de famille. récemment, au baptême de sa petite-fille, mon oncle qui a 70 ans a dit à ma tante : « Garde les cierges, comme ça, quand je ne serai pas là, tu pourras t’en servir ! »
TêTu février 2013

“Que je sache, il y a une Constitution qui existe depuis 1789. Dès l’instant où l’on naît, on doit avoir les mêmes droits.”
[rires.] Je suis assez blagues pipi-caca, aussi. Comme je suis une grande asperge, les gens ont une image de moi assez distante… Alors, j’aime bien les surprendre. voir ce moment dans leurs yeux : « Ai-je bien entendu ? » Avez-vous des plaisirs coupables ? Je ne sais pas trop… J’aime bien les émissions pleurnichardes du type Les Maçons du cœur. Ou Extreme Makeover, les gens qui se font refaire. J’adore ça ! [rires.] À ce point-là ? Oui, j’ai une vraie passion pour la chirurgie esthétique. Si il y a bien un métier que je regrette de n’avoir pas exercé, c’est bien chirurgienne esthétique. Je trouve ça magique. J’ai d’ailleurs des films d’opérations… Des films d’opérations ?! Oui ! J’ai filmé des opérations de copains chirurgiens. J’ai des films de liftings, de liposuccions, quelques nez refaits, des faux seins… On fait vraiment des trucs magnifiques. J’ai aussi assisté à pas mal d’opérations de copines… que j’ai aussi filmées. Vos copines sont au courant que vous les filmez ? Oui, bien sûr. Après on regarde les films ensemble. Un copain chirurgien m’a également appris à faire des liftings… Vous savez lifter quelqu’un ? Seulement un poulet mort ! [rires.] vous savez, les poulets en crapaudine. D’abord, on découpe sur les côtés, on décolle la peau, on enlève la graisse et, ensuite, on retend en agrafant sur les côtés. D’où vient cette passion pour la chirurgie esthétique ? De Nip / Tuck ? Non, c’est plus ancien. Cela me fait penser que j’avais écrit une série sur une chirurgienne esthétique bien avant Nip / Tuck. Mais elle ne s’est pas vendue… Savez-vous que votre compagnon est un fantasme pour beaucoup de mecs, une véritable icône… Ah bon ? Lilian, t’entends ? [Le footballeur s’invite dans la conversation.] « C’est sérieux ? Mais pourquoi ? » [Karine le coupe.] C’est parce qu’il est bien foutu, c’est ça ? C’est vrai que mon mec a de belles fesses ! [rires.] en tout cas, je suis très fière qu’il vous plaise. 

GÉRARD DROUOT PRODUCTIONS EN ACCORD AVEC L’OLYMPIA PRÉSENTE

MARDI 5 MARS 2013
LOCATIONS : 0 892 392 192
(0,34 €/MIN)

Concert unique !

, WWW.GDP.FR, OLYMPIA : 08 92 68 33 68

(0,34 €/MIN)

, WWW.OLYMPIAHALL .COM & POINTS DE VENTE HABITUELS

© 2012 GDP - LICENCE III N°1033172 - VI N°13623 - DESIGN : LILI’S COM

“L’année dernière, les femmes du Stade rennais m’ont élu joueur le plus sexy. Là, c’est un cran au-dessus!”
TÊTU FÉVRIER 2013

29

Benoît Costil “Les clichés sur les footballeurs ne sont pas forcément justes”
Désigné « footballeur le plus sexy de Ligue 1 en 2012 » par les internautes de Têtu.com, le gardien de but du Stade rennais réagit avec un grand plaisir à son élection et casse bon nombre d’idées reçues sur les joueurs de foot. Plus gayfriendly, tu meurs. En vrai. INTERVIEW MYRTILLE RAMBION PHOTO YURY TOROPTSOV
Un sourire permanent dans la voix et un plaisir non feint d’avoir été élu grand gagnant de l’édition 2012 du sondage visant à désigner «le footballeur le plus sexy de Ligue 1» cette saison. Benoît Costil, le gardien du Stade rennais, dit sa fierté de succéder au palmarès à Adil Rami (2009), Yoann Gourcuff (2010) et Olivier Giroud (2011). Reconnaît que son titre a fait quelques jaloux dans les vestiaires. Souligne l’importance revêtue désormais par ce sondage chez les footballeurs de haut niveau. Et soutient le mariage pour tous. Les temps auraient-ils changé au pays du ballon rond? Il y a quelques années, lorsque l’on proposait à un joueur de foot de parler à TÊTU, il tiquait. C’est fini ce temps-là, non? Je pense qu’Adil Rami a ouvert la voie [le défenseur des Bleus avait accordé une longue interview à TÊTU en janvier 2010]. Il faut être ouvert d’esprit. Et en plus, je trouve que les gays ont bon goût! [Sourire.] C’est d’autant plus flatteur. Ce n’est pas exactement une première pour vous, puisque vous avez déjà été élu joueur le plus sexy du Stade rennais… Oui, l’année dernière, par les femmes du Stade rennais. Là, c’est un cran au-dessus! [Rire.] Je suis content, c’est flatteur que les gens, hommes ou femmes, me trouvent un petit peu beau, ou… joli. Je ne sais pas comment dire. C’est agréable. Et il y a du beau monde au palmarès… C’est vrai qu’Adil, Yoann et Olivier Giroud, ce sont de beaux garçons! [Rire.] Et ce sont de très grands footballeurs. Je suis donc flatté à tous points de vue. Bon, maintenant vous avez un gardien avec moi, un défenseur avec Rami, un milieu de terrain avec Gourcuff, un atta-

quant avec Giroud. On va pouvoir monter une équipe autour de ça! [Rire.] Ça chambre toujours un petit peu dans les vestiaires avec ce sondage, non? Oui, oui! C’est plutôt suivi! On était deux du Stade rennais parmi les quinze sélectionnés et cela a fait parler dans le vestiaire. Les remarques étaient très sympathiques, mais avec Yann M’Vila, on s’est fait la réflexion qu’il y avait quelques envieux qui auraient aimé être à notre place. Comme je ne pourrai pas être sélectionné l’année prochaine, je laisse volontiers ma place à l’un de mes coéquipiers. [Sourire.] Vous avez vu? Je me suis rencardé sur le règlement! Vous confirmez donc les échos que nous avons eus: il se dit que ceux qui ne sont pas dans la liste sont un petit peu jaloux… Ben, ils se sentent un peu moches… [Rire.] Même le coach, Frédéric Antonetti, m’a félicité. Je lui ai dit: merci, c’est gentil. Et il m’a fait comprendre qu’il aurait bien aimé avoir ce genre de récompenses, lui aussi… Votre capitaine, Romain Danzé, aussi. Lui l’a carrément tweeté. Il était derrière moi, mais il a fait un petit coup de buzz pour Yann M’Vila, pour les joueurs du Stade rennais. Les footballeurs s’intéressent à votre sondage et ne sont pas indifférents à ce genre de nominations! Honnêtement, vous pensez qu’il y a eu une évolution des mentalités dans les vestiaires et sur les terrains ces dernières années? Moi, je n’ai jamais entendu d’insultes homophobes sur un terrain. Très franchement. Je trouve que ce sont des clichés sur les footballeurs qui ne sont pas forcément justes. C’est sûr que, derrière la télé, ce que l’on peut dégager suscite beaucoup de réactions, mais je ne pense pas qu’il y ait de souci avec l’homosexualité.

DROIT AU BUT 1987 Naissance à Caen, dans le Calvados. 2005 Au SM Caen, Benoît dispute, à 18 ans, son premier match professionnel, face au Stade de Reims. 2011 Se voit décerné le titre de meilleur gardien de L2 au terme de deux très belles saisons à Sedan. 2011 Signe au Stade rennais. 2012 Est élu « footballeur le plus sexy de Ligue 1 en 2012 ».

Il y a eu des banderoles, des chants de supporters, tout de même… Oui, voilà, c’est plus chez les supporters. Mais c’est davantage de la taquinerie qu’autre chose. Je comprends qu’un gay le prenne mal, mais je ne crois pas qu’il s’agisse d’insultes envers les homos. Vous avez suivi les déclarations de Lilian Thuram, héros de «France 98», en faveur du mariage pour tous? Oui, même si je n’ai pas en tête ses phrases exactes. C’est bien. C’est quelqu’un qui a du poids et qui sait ce qu’il dit. Ses propos sont mûrement réfléchis et sincères. En ce qui me concerne, je pense que l’on est libre de faire ce que l’on souhaite. Moi, je suis pour le bonheur des gens, et si un homme est heureux avec un homme, je ne vois pas ce qu’il y a de mal. Quand je croise deux homos dans la rue, je ne les regarde pas différemment. Si deux homos veulent se marier, qu’ils se marient, je ne vois pas où est le problème.

TÊTU JANVIER 2013

30

Elle en aura eu des vies : chanteuse, comédienne, jurée de télé-crochet… À 50 ans, la pop model revient à la télé, en tant qu’actrice. Dans Tiger Lily, 4 femmes dans la vie, nouvelle série de France 2, elle campe une lesbienne qui envoie tout valser pour revivre avec ses copines sa jeunesse rock’n’roll. Pour TÊTU, l’ex-amoureuse solitaire fait le point sur sa vie et ses envies. Entre rire et larmes… de bonheur. INTERVIEW ROMAIN BURREL
On désespérait de retrouver dans une série française un vrai beau personnage homo et voilà cette Muriel que vous incarnez dans Tiger Lily. Vous avez hésité avant d’accepter ce rôle de lesbienne rock’n’roll? Pas une seconde! J’ai lu le script des premiers épisodes avec gourmandise. Cette série est putain de vitale! J’avais adoré Clara Sheller, et on aurait pu penser qu’après le succès de cette série, d’autres auraient suivi. Eh bien non, au contraire. C’est pour ça que je défends Tiger Lily. Parce que c’est vraiment une série d’aujourd’hui. Et, cerise sur le gâteau, on m’offre le rôle de la différence avec cette lesbienne. Ça me correspond totalement! Ça vous va si on décrit la série comme un Desperate Housewives, version Neuilly-surSeine? C’est exactement ça! Sauf qu’à la différence des nanas de Wisteria Lane, ce sont des rockeuses! Ces filles-là, quand elles étaient gamines, elles ont monté un groupe de rock, pas une start-up! Elles voulaient prendre la tangente. C’est beaucoup plus tumultueux que les filles de Desperate qui, elles, ne sont réunies que par la culture middle class. Votre personnage vit en couple avec une femme. Ensemble, elles élèvent un enfant… On ne verra jamais ça dans Julie Lescaut! Mon personnage est totalement en résonance avec cette envie de normalité et d’acceptation sociale qu’ont la plupart des gays, femmes et hommes. C’est pour ça qu’elle va faire son coming out en plein milieu de son émission. Moi, je trouve que notre orientation sexuelle ne devrait regarder que nous, mais je suis admirative de tous les hommes et les femmes qui ont
TÊTU FÉVRIER 2013

Lio “Les homos vont inventer un mariage beaucoup plus rigolo!”

fait leur coming out. À un moment donné, il faut se déclarer, prendre ce risque pour exister. Êtes-vous favorable au mariage pour tous? Mariage, adoption, PMA: je suis à fond pour! Ce que je comprends, c’est que la revendication principale des homos, c’est l’égalité des droits. Et en même temps, je suis très étonnée que vous vouliez le mariage. Car moi, en tant que femme, ça ne me viendrait pas à l’idée de défendre cette institution complètement obsolète! Mais je suis sûre que les homos vont inventer un mariage beaucoup plus rigolo! J’espère vraiment que vous allez éviter l’embourgeoisement et sauvegarder la créativité qu’on vous connaît. Je pense que le fait de devoir vous battre pour exister vous a donné une ouverture d’esprit formidable sur les autres. N’abandonnez pas ça! Qu’est-ce qui vous rend aussi proche des homos? Les gays m’ont tout de suite apporté leur soutien. Et puis vous savez, le premier amour de ma fille, c’était une femme. Je me souviens de l’incroyable cadeau qu’elle m’a fait le jour où elle me l’a annoncé. Elle rentrait du Baron à l’heure où, moi, j’étais en train de préparer le petit déj’ pour les petits. Elle m’a dit: «Maman, j’ai quelque chose à te dire: je suis amoureuse.» «C’est super! De qui?», ai-je demandé. Elle m’a répondu: «De Sabine.» Et évidemment, on s’attend à entendre «de JeanFrançois» ou quelque chose comme ça. Mais je me suis tournée vers elle et j’ai dit: «Champagne!» J’ai foncé à la boulangerie, je suis revenue avec une bouteille et c’était mazel tov! [Submergée par l’émotion, Lio fond en larmes.] On n’a pas souvent l’occasion d’être fière de son rôle de maman, mais, ce jour-là, vraiment, ma fille m’a fait un beau cadeau. Et ça n’est pas tous les jours facile d’être la fille de Lio! Vous vivez en Belgique, un pays qui a légalisé le mariage des couples homosexuels il y a dix ans. L’hyperviolence des débats en France autour du mariage pour tous constitue-t-elle une surprise pour vous? C’est effrayant. Mais les Belges sont beaucoup plus ouverts que les Français! Ils sont pragmatiques, les Belges. Ils se disent: «Il y a des gens qui font partie de notre pays et qui veulent se marier? OK, donnons-leur le mariage.» Pour eux, c’est extrêmement simple: toute différence, pour peu qu’elle soit représentative, doit avoir voix au chapitre. Et la musique ? Je travaille sur un projet de disque de reprises couplé à une BD, qui sera réalisée par un Italien, Roberto Baldazzini. L’histoire: c’est Lio qui vient sauver le monde de la déprime! Ça sera un disque de pop sucrée avec des covers de Sugar Town, I Wanna Be Your Dog et des chansons de Nancy Sinatra!

TIGER LIO 1962 Naissance de Vanda Maria Ribeiro Furtado Tavares de Vasconcelos à Mangualde (Portugal). 1968 À la suite du divorce de ses parents, elle part vivre avec sa mère, Lena, à Charleroi, en Belgique. 1979 Vend plus de deux millions d’exemplaires de Banana Split, son premier tube. 1986 Succès de l’album Pop Model, porté par le tube Les Brunes comptent pas pour des prunes. 2007 Devient jurée dans le télé-crochet Nouvelle Star sur M6. 2013 Joue une lesbienne dans la série Tiger Lily, 4 femmes dans la vie, di usée le 30 janvier sur France 2 (deux épisodes).

PHOTO : Éric Robert / Alamo.

32

Harlem Désir “La société est en avance sur le système politique”
Patron du Parti socialiste depuis octobre 2012, Harlem Désir a la délicate mission de trouver un équilibre entre les promesses du candidat Hollande et les choix du gouvernement Ayrault. Notamment sur le projet de loi sur le mariage pour tous, très en deçà. D’où la décision des députés du groupe socialiste à l’Assemblée d’y inclure l’ouverture aux lesbiennes de la PMA, la procréation médicale assistée.
IntervIew Marc EndEwEld Photo JEan-François robErt Ayrault ou François Hollande ? Oui, souvent. Déjà, pendant la campagne. françois Hollande l’a inscrit avec le soutien de tout le PS dans ses soixante engagements. et c’est quand même dès la première année que le Conseil des ministres a adopté ce projet de loi. Un débat a eu lieu sur la PMA, non pas tant sur son ouverture aux couples de femmes – c’est une position claire du PS depuis 2010 –, mais sur la question de savoir s’il fallait amender le texte sur le mariage ou, puisque le mariage relève du Code civil et la PMA du Code de la santé publique, à l’occasion de la révision des lois bioéthiques. Le débat a eu lieu au sein du groupe socialiste à l’Assemblée, les votes se sont exprimés, et les députés ont choisi le dépôt d’un amendement à l’occasion de ce texte de loi. Donc, les choses avancent. Ce texte est à la fois une étape dans la lutte contre les discriminations et la reconnaissance d’une égalité des droits pour tous indépendamment de l’orientation sexuelle, mais aussi la prise en compte d’une évolution de la forme des familles, qui ne touche pas que les homosexuels. Un enfant sur deux naît hors mariage, beaucoup d’enfants vivent dans des familles recomposées, un enfant sur cinq est élevé dans une famille monoparentale. Ce qui compte pour chacun d’entre nous, et plus encore pour les enfants, c’est de vivre dans un environnement où on est aimé quelle que soit l’orientation sexuelle de ses parents, et qu’on bénéficie de la protection du Code civil, notamment face aux accidents de la vie, aux questions liées à l’héritage. Vous parliez de la multiplicité des familles aujourd’hui. L’une des critiques portant sur le projet de loi, c’est qu’il se restreint à traiter la question du mariage. Est-ce que, dans le cadre du débat parlementaire, le PS abordera les autres questions, notamment celles du statut des tiers et de la présomption de parentalité ? Questions qui ne sont pas traitées dans le projet actuel… L’élargissement du mariage aux couples de même sexe est une étape qui doit être franchie pour elle-même, qui va déjà régler énormément de questions, notamment celle de l’adoption. Nous souhaitons, nous, au PS, y ajouter la PMA, mais il y aura une loi sur la famille, elle concernera d’ailleurs toutes les familles, les familles hétérosexuelles comme homosexuelles, celles dont les conjoints sont pacsés comme celles de ceux
TêTu février 2013

Un projet de loi d’ouverture du mariage pour tous que beaucoup considèrent comme a minima, une déclaration du président de la République sur la liberté de conscience des maires qui a fait polémique : la fête n’est-elle pas déjà gâchée autour de cette réforme ? Sûrement pas ! Nous sommes à la veille d’une très belle conquête de l’égalité des droits. Je suis convaincu que françois Hollande restera dans l’Histoire comme le président de cette formidable conquête de l’égalité pour tous dans le droit au mariage et à l’adoption. il y a des conservatismes, bien sûr, mais ce qui me frappe, c’est que la société aujourd’hui est en avance sur le système politique. Quand je pense aux premières marches des fiertés – je m’en souviens, car je crois en avoir manqué assez peu – et à ce qu’elles sont devenues aujourd’hui, ce qui est frappant, comme lors de la manifestation du 16  décembre, ce sont des mouvements très divers, des syndicats, des élus avec leur écharpe, des personnes hétérosexuelles comme des associations homosexuelles, des familles qui viennent assister à ces manifestations. À l’occasion de chacune de ces avancées – ça avait été déjà le cas pour le pacs –, surgissent des tréfonds des sentiments réactionnaires, des propos homophobes, y compris au sein de l’Assemblée nationale, qu’on ne peut accepter. Mais nous allons aboutir, et la fête sera partagée par tous les français ! Le Parti socialiste s’engage sur la question, vous-même, mais également Bruno Le  Roux, le président du groupe socialiste à l’Assemblée. Pourtant, on a l’impression que le gouvernement a multiplié les maladresses, et défendu le projet du bout des lèvres… En avez-vous discuté avec Jean-Marc

le pote au rose 1959. Naissance à Paris. 1984. Co-fonde et préside SOS Racisme (jusqu’en 1992). 1993. Battu aux législatives (Yvelines) sous l’étiquette Génération Écologie. 1993. Adhère au Parti socialiste. 1997. Battu à une législative partielle à Aulnay-sous-Bois. 1999. Élu député européen. 2008. Numéro 2 du PS. 2012. Succède à Martine Aubry comme premier secrétaire du PS.

qui sont mariés, et les familles recomposées. La droite se bat pour imposer sa vision de la famille à tous. Nous nous battons, concrètement, au service de toutes les familles. Le gouvernement dit vouloir procéder en deux étapes. Mais, peut-être, aurait-il fallu annoncer un calendrier clair? Pour l’instant, cette loi sur la famille, tout le monde en parle, mais sans savoir quand elle sera discutée… Il ne fallait pas prendre le risque de retarder l’adoption de la loi sur le droit au mariage pour tous. La loi sur la famille est en préparation sous l’égide de [la ministre] Dominique Bertinotti, et soulève une multitude de questions qui peuvent nécessiter des auditions, du temps. Mais, vous-même, avez-vous entendu les attentes des associations LGBT? Je veux être le plus à l’écoute possible, je les rencontre d’ailleurs dans leur diversité. Je peux comprendre les impatiences, il y a tellement de barrières dans le système politique. Il y a aussi tellement de violences cachées, de désespoir. Le taux de suicide des jeunes homosexuels est seize fois plus important que la moyenne des jeunes. Tout ce débat montre qu’il y a une terrible souffrance, et parfois une très grande angoisse, vécue quotidiennement, et masquée. L’attente est très importante, et aussi la peur que, finalement, face à la mobilisation des conservatismes, il y ait le risque d’un recul. Mais ce recul n’aura pas lieu. Sur la PMA, vous nous dites que le débat au sein des députés PS s’est porté sur l’opportunité de légiférer dans la loi sur le mariage ou dans une future loi sur la famille. Des députés socialistes se sont pourtant affirmés contre le principe de la PMA. Et parmi les opposants, il y a également le conseiller de François Hollande, Bernard Poignant, et le maire de Lyon, Gérard Collomb, qui dit craindre que le projet amène à la légalisation des mères porteuses. Des positions très différentes de la ligne du parti, pourPHOTO : Jean-François Robert / Modds.

“Nous nous battons pour toutes les familles. La droite pour imposer à tous sa vision de la famille.”
TÊTU FÉVRIER 2013

tant déjà tranchée… Le PS est à l’image de la société. Je ne trouve pas gênant que s’exprime cette diversité. Sur les sujets de société, nous avons effectivement adopté notre position en faveur de la PMA et contre la gestation pour autrui (GPA) à l’occasion d’un débat sur les lois bioéthiques. L’important, c’est que chacun considère que l’engagement pris devant les Français pendant la campagne nous lie, crée une obligation de résultat. Nous sommes dans une situation de crise économique. Les responsables politiques ne s’affrontent-ils pas fortement sur ces sujets de société car ce serait plus difficile sur d’autres sujets? En 1981, on n’a pas >>>

34

“Quelle que soit la mairie, quelle que soit la ville, le droit au mariage pour tous s’appliquera.” Harlem Désir
MARIAGE POUR TOUS: DE LA PROMESSE À LA LOI Janvier 2012. Candidat à la présidentielle, François Hollande présente ses « 60 engagements pour la France ». L’engagement n° 31 prévoit l’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples de même sexe. Mars. Dans une interview à TÊTU, le candidat Hollande promet l’adoption du mariage avant le printemps 2013, et se prononce pour l’accès des couples de lesbiennes à la PMA. Mai. Hollande est élu président de la République. Juin. Le PS remporte les législatives. Ayrault devient Premier ministre. Novembre. Christiane Taubira, ministre de la Justice, présente le projet de loi sur le mariage qui, en dehors de l’adoption, laisse de côté la plupart des problèmes liés à la parentalité, dont la PMA. Décembre. Le groupe PS à l’Assemblée nationale décide de déposer un amendement au projet de loi pour y inclure la PMA. Le gouvernement annonce qu’il ne s’y opposera pas. 29 janvier 2013. Début du débat à l’Assemblée nationale.

À gauche, certains pensent que l’égalité des droits ne serait pas la priorité des classes populaires… Je ne vois pas en quoi les classes populaires et les classes moyennes seraient moins concernées que d’autres par les questions de lutte contre l’homophobie et de l’égalité des droits. L’aspiration à l’égalité en France est universelle. Certains opposants disent qu’ils ne sont pas homophobes. Ne pensez-vous pas qu’il y ait, derrière leur refus, des gênes qui s’apparentent à de l’homophobie ? Sans faire de procès d’intention, je n’ai pas entendu la direction de l’UMP condamner les propos de M. Dhuicq, de M. Dassault ou d’autres responsables qui, parfois même dans l’Hémicycle, ont fait un lien les uns avec le terrorisme, les autres avec la pédophilie ou l’inceste. C’est là qu’il y a un problème grave. Je pense qu’aucun parti républicain ne devrait accepter des dérapages de cette nature qui nourrissent les préjugés, les peurs, la haine, même, et parfois la violence, en tout cas qui alimentent des attitudes discriminatoires. Lilian Thuram, ancien joueur de l’équipe de France de football, a fait un parallèle entre homophobie et racisme. Y a-t-il pour vous des ressorts équivalents et des mécanismes de même nature entre homophobie et racisme? Ce qui est comparable, c’est l’attitude de discrimination. Le refus de l’homophobie comme la lutte contre le racisme découlent de l’humanisme et du principe d’égalité. Mais être antiraciste ne garantit pas contre l’homophobie. Il ne suffit pas d’être soi-même victime d’une discrimination pour être à l’abri d’en produire d’autres. C’est pourquoi tous ces combats doivent être menés pour eux-mêmes, et avec cette approche universaliste. C’est une des raisons pour lesquelles, quand j’étais président de SOS Racisme, je participais aux marches des fiertés. La fameuse phrase de François Hollande sur la « liberté de conscience » n’a-t-elle pas été une bourde, une erreur ? Il ne faut pas faire de mauvais procès. Son engagement est plein, sans ambiguïté, et, comme il l’a rappelé lui-même, il n’y aura pas de dérogation à cette loi. Quelle que soit la mairie, quel que soit le lieu où l’on vit, dans chaque ville, le droit au mariage pour tous s’appliquera, c’est absolument historique.
PHOTO : Lionel Bonaventure / AFP.

Lors de la manifestation du 16 décembre à Paris, en faveur du mariage pour tous, au premier rang, de gauche à droite : le premier secrétaire du Parti socialiste, Harlem Désir, la ministre du Logement, Cécile Duflot, la militante féministe Clémentine Autain, la première adjointe au maire de Paris, Anne Hidalgo.

>>> demandé aux Français de choisir entre la retraite à 60 ans et l’abolition de la peine de mort. En 1997, on ne leur a pas demandé de choisir entre les 35 heures et le pacs. En 2012, on n’a pas à choisir entre le soutien au redressement économique, les emplois d’avenir, et le droit au mariage pour tous. Le PS doit mener et le combat social et le combat sociétal. Il doit se battre pour la justice sociale et le redressement de notre économie, et pour les avancées des droits et des conquêtes démocratiques. Nous avons du retard par rapport à d’autres pays européens. J’ai eu l’occasion de débattre avec des collègues espagnols, belges, néerlandais, suédois. Ce qui est frappant, c’est que quand le droit au mariage a été adopté, personne n’a songé à le remettre en cause, à part des franges ultra-réactionnaires, et, avec le recul, ces réformes apparaissent comme des évidences. Tout comme le pacs est aujourd’hui devenu un argument utilisé par la droite pour s’opposer au mariage, alors même qu’elle avançait le même type d’arguments contre le pacs que ceux dont elle se sert aujourd’hui contre le mariage!

TÊTU FÉVRIER 2013

Franck Riester “Je voterai pour, mais je pense qu’il ne faut pas radicaliser les positions”
SEUL DÉPUTÉ DE L’UMP OUVERTEMENT GAY, DEPUIS SON COMING OUT FIN 2011, FRANCK RIESTER EST AUSSI LE SEUL À CE JOUR FAVORABLE AU PROJET DE LOI SUR LE MARIAGE POUR TOUS. Jean-François Copé, président de l’UMP, a appelé à manifester contre l’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples homosexuels. Comprenez-vous un tel appel ? Non, même si je respecte celles et ceux qui ont un avis di érent du mien. C’est un sujet complexe, mais je pense que c’est un débat de société qui ne devrait pas faire l’objet d’une instrumentalisation politique parce que notre devoir, en tant que responsables politiques, c’est de faire en sorte qu’il y ait un débat apaisé sur ce sujet-là. Or, si on politise trop la question, on risque d’exacerber les tensions, et c’est contre-productif. C’est la raison pour laquelle je n’ai pas souhaité manifester le 16 décembre. Pourtant, je voterai pour le texte le jour où il sera présenté à l’Assemblée nationale. Mais je pense qu’il ne faut pas radicaliser les positions. Je l’ai dit en bureau politique de l’UMP, puisque ce débat touche des femmes et des hommes qui peuvent être blessés, voire leurs enfants.
PHOTO : Jérôme Bonnet / Modds.

positions de chacun. Nous étions dans un moment où il fallait galvaniser les troupes, essayer d’avoir le maximum de militants avec soi. François Fillon s’est positionné contre, lui aussi… Justement, pour essayer d’avoir ceux qui étaient contre dans notre famille politique, chacun y est allé de sa surenchère, en essayant d’apparaître comme l’opposant le plus déterminé au texte. Vous avez exprimé vos réserves en bureau politique de l’UMP, vous avez critiqué un projet d’a che qui détournait le logo de SOS Racisme… Mais en avez-vous parlé personnellement à Jean-François Copé ? Un, j’en ai parlé en bureau politique, et j’en parle régulièrement en réunion de groupe à l’Assemblée nationale. Deux, j’ai dit qu’on ne pouvait pas réclamer un débat public très large sans que nous en débattions en interne. Or, il faut se souvenir qu’au moment de la préparation du projet législatif et présidentiel de l’UMP, Jean-François Copé et Bruno Le Maire, qui préparaient ce projet, avaient décidé qu’ils n’allaient pas trancher sur cette question-là, car c’était un sujet de conflit dans notre famille politique. On laissait la main au président de la République, et on remettait à plus tard la discussion le jour où il y aurait un projet de loi. Or, depuis, l’UMP a statué avant même qu’il y ait un débat en interne. Mais j’en ai aussi parlé personnellement à Jean-François Copé, qui m’a redit qu’il s’opposait au texte et qu’il défilerait le 13 janvier, et je lui ai dit que je pensais que ce n’était pas souhaitable. Et pourtant, à droite, pas uniquement à l’UMP, on n’a pas trop entendu ces derniers temps les di érentes personnalités qui s’étaient exprimées pour l’ouverture du mariage… Je discute beaucoup avec di érents responsables de ma famille politique, et je reste convaincu qu’un certain nombre d’entre eux seront amenés à voter le texte in fine, si le débat les convainc, même s’ils ne sont pas d’accord avec tout. Car beaucoup d’élus de droite sont opposés au texte, non par homophobie,
TÊTU FÉVRIER 2013

mais parce qu’ils ont grandi dans un environnement éloigné de cette réalité. Je leur dis que c’est important qu’on prenne enfin en considération des familles qui existent en nombre : elles n’ont aucune raison de ne pas avoir les mêmes droits que les autres. Il est nécessaire d’expliquer cela, même à ceux qui sont contre ce projet de loi, pour justement essayer de les convaincre que ce n’est pas du tout un projet de loi communautariste, et que le texte ne met pas en danger la société ni même la conception de la famille qu’ils peuvent avoir, mais qu’au contraire, c’est davantage de famille, finalement, c’est davantage de valeurs familiales portées par un plus grand nombre de personnes. C’est d’ailleurs ce qui, en Angleterre, conduit le Premier ministre, David Cameron, à faire voter un texte similaire. Êtes-vous favorable à l’accès des couples de lesbiennes à la PMA, et voterez-vous l’amendement ? Oui, j’y suis favorable, et aujourd’hui, je vois l’intérêt d’un amendement qui permettrait d’avoir un texte moins hypocrite par rapport à l’utilisation de la PMA par les lesbiennes. Objectivement, je pensais que cela aurait été plus opportun de régler la question dans le cadre d’une loi bioéthique. Cependant, il y aurait une hypocrisie à voter le texte sur le mariage sans voter en même temps la PMA. Nous sommes en face d’une réalité : les femmes, soit d’une manière artisanale, soit d’une manière encadrée, en Belgique ou en Espagne, le font, et il est de notre responsabilité de l’encadrer en France, au nom de l’égalité financière et de la santé publique.
INTERVIEW MARC ENDEWELD PHOTO JÉRÔME BONNET

Quelles sont les raisons qui ont amené l’UMP à se positionner aussi fortement sur ce sujet ces dernières semaines ? Manifestement, le fait qu’il y ait une majorité de nos militants et de nos sympathisants contre le texte a incité nos responsables politiques à prendre position contre. Et la campagne pour la présidence de l’UMP a contribué à exacerber les

BD

Les bulles pour tous
Du 31 janvier au 3 février, le FESTIVAL D’ANGOULÊME sou era ses quarante bougies. Avec, comme cadeau, de nouvelles BD gays et lesbiennes. Car jamais le neuvième art n’a paru aussi friendly. Sous l’impulsion d’une génération d’auteurs sans complexes, il s’extrait de sa case et croque – enfin – la vie telle qu’elle est.
Après une longue période passée dans l’ombre de figures tutélaires comme Ralf König, la BD homo, en particulier française, sort enfin de sa case et prend son envol. Avec l’avènement des bédéblogs, une nouvelle génération d’auteurs comme Jeromeuh ou Vaïnui de Castelbajac (bien connus des lecteurs de TÊTU) mais aussi La p’tite Blan s’attaquent désormais à coups de feutres à nos travers comme à nos forces. Une évolution qui n’a pas échappé à Jean-Paul Jennequin, président de l’asso LGBT BD : « La BD à gags a évolué avec son temps. Aujourd’hui, les auteurs s’emparent de sujets plus ambitieux comme l’histoire de l’homoparentalité ou les familles recomposées. Ils ne sont pas restés bloqués à l’époque de Boule et Bill, avec papa au travail et maman aux fourneaux ! » Chaque année depuis cinq ans, LGBT-BD organise dans le cadre du Festival d’Angoulême un grand débat autour de la BD homo. « Le thème de l’année dernière, c’était les blogs, rappelle le président de l’association. En 2013, le débat portera sur “Histoires gays, histoires lesbiennes”. » Qu’il s’agisse d’une histoire inspirée de la vie de l’auteur ou de l’histoire des homos en général, comme dans l’ambitieux roman graphique Les Chroniques mauves, signé Catherine Feunteun. S’il est très difficile de dégager une tendance dans la BD gay et lesbienne hexagonale, on notera que beaucoup d’auteurs abordent la problématique de l’homoparentalité. Alors qu’aux États-Unis, ce sont les super-héros qui multiplient les mariages homos : Green Lantern, avec son compagnon Sam, chez DC Comics, et Northstar (X-Men), avec Kyle Jinadu, chez Marvel. Si, pendant longtemps, les BD gays étaient vouées à être publiées par de petites maisons d’édition et avec de faibles tirages, elles séduisent désormais les grands éditeurs. Ainsi, les Histoires viriles de Jeromeuh sont sorties chez Delcourt et Glénat s’apprête à publier le premier tome des aventures de Bichon (ci-dessus), un petit garçon sensible dont on va beaucoup entendre parler en mai prochain (lire encadré). Mais selon son auteur, David Gilson, Glénat n’est pas venu chercher chez lui un auteur gay : « Quand il m’a contacté, mon éditeur ne m’a pas dit qu’il voulait un héros pour toucher les enfants gays. Ce n’est pas du tout leur cheval de bataille. » La révolution est tout de même en marche. Et sinon, Astérix à Mykonos, c’est pour bientôt ? RB
40e Festival international de la bande dessinée, à Angoulême, du 31 janvier au 3 février : www.bdangouleme.com. « Histoires gays, histoires lesbiennes », le débat de LGBT BD dans le cadre du Festival aura lieu le vendredi 1er février, de 14 h à 15 h 30 au conservatoire Gabriel Fauré d’Angoulême.

TÊTU FÉVRIER 2013

ILLUSTRATION : DR.

37 GAMI ALLUME LE PLACARD

Lesbienne engagée au coup de feutre épais, Gami sait en quelques traits résumer une actualité pas toujours très gay. Cette blogueuse vient de sortir ce mois-ci son premier album : La Lumière au fond du placard
(éditions Dans L’Engrenage, 14 €).

BICHON, GARÇON (ULTRA) SENSIBLE

ILLUSTRATIONS : DR (3).

Sorti en 2010, Le Bleu est une couleur chaude est le premier roman graphique signé Julie Maroh. Un magnifique album qui avait surpris par sa parfaite maîtrise des techniques narratives et qui a reçu le Prix du public du Festival d’Angoulême 2011. On y découvre la vie de Clémentine, de son adolescence à sa vie de femme, la naissance de son désir pour une fille aux cheveux bleus. Clémentine va grandir jusqu’à accepter peu à peu sa sexualité… Une œuvre si touchante que le cinéaste Abdellatif Kechiche (L’Esquive, La Graine et Le Mulet) a décidé de la porter à l’écran (pas de date de sortie pour le moment). Le réalisateur franco-tunisien a choisi de confier le rôle d’Emma, la fille aux cheveux bleus, à la magnétique Léa Seydoux, l’actrice révélée par Christophe Honoré (La Belle Personne).
Le Bleu est une couleur chaude, de Julie Maroh, Glénat, 15,50 €.
TÊTU FÉVRIER 2013

“LE BLEU” DE JULIE MAROH VA RÉCHAUFFER LE GRAND ÉCRAN

Impossible de ne pas craquer pour Bichon, ce petit garçon de 8 ans à la sensibilité si girly ! Avec ce personnage de gamin lunaire qui, grâce à sa baguette qu’il croit magique, porte secours à ceux qu’on chahute pour leur différence, David Gilson s’attaque à un sujet ambitieux : le genre chez l’enfant. Mais ne dites pas à l’auteur que son personnage est gay : « Définir Bichon comme “gay”, ça serait réducteur, explique-t-il. D’abord, il n’a que 8 ans, c’est un peu jeune pour savoir comment il va évoluer. Mais il possède certaines caractéristiques qui peuvent laisser penser que, plus tard, il sera homo. » Il faut dire que les aventures de Bichon ne sont pas étrangères à celles que son papa a vécues quand il était petit : « C’est assez autobiographique. Quand j’étais petit, on me prenait souvent pour une fille, même si, à la différence de Bichon, j’ai compris que j’étais homo vers 1314 ans. » Le premier album de Bichon sortira au mois de mai chez Glénat, mais son auteur pense déjà aux prochaines aventures de son jeune héros : « J’aimerais le faire grandir, et s’assumer. Et, pourquoi pas, tomber amoureux… » Vas-y, Bichon, tombe-les tous !
Bichon, de David Gilson, Glénat, collection Tchô ! La collec…, sortie prévue le 8 mai.

Bulles internet

Bichon : www.bichon-bd.com Le Viril Blog de Jeromeuh : www.jeromeuh.net La p’tite Blan : www.laptiteblan.fr Gami : http://gami.yagg.com

38

JUST PLAY IT COOL

PLAY-LIST LIVRE

SINKANE Mars Nouvelle tête bien faite : un jeune Soudanais proche de Caribou, Of Montreal et Yeasayer. Mélange d’afrobeat, pop acide, reggae-soul et voix haut perchée. (City Slang / PIAS). GRIEFJOY Grief Joy Chagrin-joie. Nouvelle bannière en oxymore pour les petits gars so Nice de l’ex-Quadricolor. Énergie pop, rythme de fous, et le style avec ça.
(Arista France).

Andy, dis-moi tout !

EELS Wonderful, Glorious Le barbu au double E vous en remet une couche. Pop qui tache et groove rock, l’Américain est toujours une brute sombre, même avec un simple teinté fleur de pêche. (Vagrant). BLACK STROBE The Girl From The Bayou Pub Dior, BO de Tarantino, concerts prometteurs: un soleil noir brille au-dessus d’Arnaud Rebotini & Co. Un maxi en discoboogie qui vous fouette le sang. (Blackstrobe Records). ELECTRO/SHOCK Electro / hock Enfin une vraie compil’ ! Avec les bonnes versions des trucs cool et des remixes pas frustrants ou foireux (si, ça aussi, ça existe). Chromatics, Kavinsky, Nina Kraviz… C’est l’arc-en-ciel !

Imaginez Andy Warhol se confiant à son psy, pendant onze séances, juste après que Valerie Solanas a tenté de l’assassiner. Tel est le point de départ d’Andy, dernier livre de la romancière et animatrice de radio BRIGITTE KERNEL. Entretien sur le divan.
D’où vous est venue l’idée d’Andy ? Comme je porte des verres colorés, quelques-uns de mes amis se moquaient gentiment de moi : « Tu ressembles à Warhol, tu cultives la chose ou quoi ? » En tout cas, ça a fait tilt, j’ai creusé le sujet… Écrire en se mettant dans la peau d’un homme, qui plus est gay, américain, en 1968, quand on est une femme qui vit avec une femme, en France, en 2013, c’est un beau challenge pour une romancière.

Au fond, vous sentez-vous plus proche de Warhol ou de Valerie Solanas ? Je ne me sens pas du tout proche de Valerie Solanas qui est trop extrémiste, fanatique pour moi. Je suis en revanche très émue par Andy Warhol. Je le trouve fragile, vulnérable, trop obsédé par son image pour être totalement libre et donc heureux, victime de son éducation, aussi. Warhol est-il à vos yeux un symbole de la liberté sexuelle ? Non, justement, c’est tout l’inverse. Il est dans une prison morale, mentale. Il a dû beaucoup souffrir. Son enfer était sans doute sur Terre. Quand on voit les sacs de boxe peints et tagués avec Basquiat, on comprend sa révolte parfois vis-à-vis de la religion et de l’idée de péché. BL
Andy, de Brigitte Kernel, Plon, 18 €. Lire avec, du lundi au jeudi, de 0 h 50 à 1 h, sur France Inter.

[ex libro]

COPAIN D’AVANT

« Nos parents pensaient que chacun de nous pouvait être corrompu par les autres et devenir ce qu’ils craignaient le plus pour nous : un incorrigible masturbateur, un séduisant homosexuel, un libertin risquant d’engrosser imprudemment une de ses conquêtes. » BL
TÊTU FÉVRIER 2013

(Because). MC

Extrait du magnifique Une fille, qui danse, de Julian Barnes, souvenirs d’un sexagénaire se rappelant un copain de lycée qui s’est suicidé. Mercure de France, 19 €.

PHOTOS : De Biasi /MP/ Leemage – AFP / ImageForum – DR (6).

Le film de Malek Bensmaïl, Le Brûleur de frontières et la mer blanche du milieu, sera présenté dans le cadre de Marseille 2013.

ULYSSE REVIENT En attendant l’EuroPride de juillet et l’aménagement d’une plage gay dédiée, on pourra se défouler en plein air avec la création par des artistes-marcheurs du GR13: sentier de grande randonnée en forme de double boucle de 250km. Une odyssée et des escales un peu partout avec une centaine d’artistes associés autour de la figure d’Ulysse (photo en haut). La thématique est assez large: Homère, Joyce et… Nono le petit robot, il y en aura pour tout le monde!

Plus folle la ville

Depuis la mi-janvier et pour toute cette année, MARSEILLE est Capitale européenne de la culture. Un événement qui associe toute une région et ne manque pas de temps forts arc-en-ciel. D’autant qu’en juin, la ville accueillera l’EuroPride.
C’est parti pour un an de festivités, d’expos, de défilés sous le cagnard et d’apéros jusqu’à pas d’heure. En tout, quatre cents événements relayés par des spots publicitaires et des affiches se moquant gentiment des joueurs de pétanque et des cagoles qui bavassent. Bienvenue dans un pays où les stéréotypes font partie intégrante de la culture.

PHOTOS : Yashar Azar Emdadian – DR – Agence Rudy Ricciotti.

AU BAZAR DU GENRE À Marseille, on sèche les plâtres et on inaugure à tour de bras. « Entr’ouverture » du musée des Civilisations d’Europe et de Méditerranée, le MuCEM (photo ci-dessous), inauguration in extremis du nouveau Frac, de la Tour-Panorama, de la Villa Méditerranée et d’autres lieux, friches et conteneurs relookés pour accueillir le flux des cultureux. On retiendra deux événements incontournables, au printemps : le festival Pier Paolo Pasolini (expos, films, lectures) à La Vieille Charité, et l’exposition « Au bazar du genre, féminin / masculin » proposée au MuCEM.

À PLUME ET À MOUSTACHE Pour la sculpture, il faudra aller à Aix. Le directeur du Consortium, Xavier Douroux, a eu la bonne idée de réaliser un parcours jalonné d’œuvres d’artistes internationaux (Rondinone, Houseago). Pour les arts de la rue, les différentes villes des pays d’Arles, de Martigues et d’Aubagne seront chacune à leur tour envahies par bateleurs, jongleurs et fildeféristes. La manifestation s’appelle «La Folle Histoire» (photo ci-dessus). Et pour le cirque, il faudra pousser jusqu’à la Seyne-sur-Mer afin de découvrir Daniel Gulko et son cirque d’un nouveau genre: sexy, à plume et à moustache! VB
« Marseille-Provence 2013 ». Toute l’année. Tous les renseignements pratiques sur : www.mp2013.fr

TÊTU FÉVRIER 2013

40

même un carton en salles, et le premier longmétrage 100 % gay distribué par un grand studio ! UN RÉALISATEUR CULTE Le réalisateur du film William Friedkin se fera ensuite un nom dans le cinéma d’action (French Connection) et de genre (L’Exorciste). Dix après Les Garçons de la bande, il mettra aussi en scène le très controversé, et néanmoins culte, Cruising, plongée dans l’univers SM new-yorkais. Un film que de nombreuses associations gays voueront aux gémonies pour son hypersexualisation, et qu’Al Pacino comme Friedkin n’assumeront pas. Aujourd’hui, James Franco va le revisiter en se servant des scènes coupées par la censure. UN RITE DE PASSAGE Les Garçons de la bande n’aura pas toujours, lui non plus, l’assentiment des mouvements gays américains. On lui reprocha son côté drama ou des répliques comme « un gay heureux est un gay mort ». Pourtant, quarante-deux ans après sa sortie, ce regard sur des gays de l’Upper East Side, mélange d’insouciance sixties, d’ode à la libération sexuelle et de poids du regard de la société, reste un impressionnant témoignage, quasi sociologique. Le DVD comprend un fantastique documentaire de 2009 sur la genèse de la pièce, son adaptation au cinéma et son aura pour une génération de gays anglo-saxons. Sans oublier le témoignage sans tabou de Matt Crowley qui écrira dans les années 1980 les meilleurs épisodes de la série… L’amour du risque ! On y apprend que nombre de comédiens de la pièce, et du film, pourtant célébrés pour leur interprétation, eurent un mal fou à faire carrière car étiquetés « gays ». Et que la plupart d’entre eux seront emportés par le sida quelques années après… LM
Les Garçons de la bande, de William Friedkin, DVD Carlotta, 19,99 €.

CINÉMA

Les Garçons bandent encore
LES GARÇONS DE LA BANDE représente à lui seul un pan de l’histoire de l’homosexualité aux États-Unis! La sortie en DVD de ce film de William Friedkin de 1970 est un événement.
Une affiche psychédélique. À droite, un dandy poudré. Sous sa photo, une phrase : « C’est son anniversaire. » À gauche, un cow-boy sexy. Sous sa photo, une légende : « C’est son cadeau. » Le moins que l’on puisse dire, c’est que Les Garçons de la bande de William Friedkin, sorti en 1970 et méconnu en France, avait le sens de l’accroche.

HOLLYWOOD CRAQUE POUR UNE PIÈCE GAY À l’origine, il s’agit d’une pièce écrite par Matt Crowley qui y dessine un portrait drôle, mais aussi assassin, d’un groupe d’amis new-yorkais réunis dans une fête anniversaire qui vire au règlement de comptes, entre psychothérapie de groupe et délire soixante-huitard… Avant Stonewall, alors que l’Amérique harcèle les homos, la pièce fait l’effet d’une bombe et se joue à guichets fermés pendant des mois. Cet insolent succès titillera Hollywood, et la MGM en produira une adaptation très fidèle. Avec l’intégralité de la troupe, chose rarissime. Les Garçons de la bande sera

[l’agenda de…]
PHOTOS : Renaud Corlouer / M6 – DR (4).

« J’ai craqué pour ce thriller haletant, un peu barré, qui mêle western et rock’n roll. J’aime la démarche de publier un livre sans titre et sans auteur. Sur la couv’, j’ai repéré “humour noir” et “Tarantino”. Non seulement ce cinéaste est une référence absolue, mais l’humour décalé est mon dada. » (Éditions Sonatine.) « Clown et artiste, Salvador Dalí m’a toujours intrigué. Son í art, bien sûr, mais aussi les histoires autour de sa vie. J’ai eu de bons échos de cette exposition. Je suis certain que j’y apprendrai des choses sur ce personnage haut en couleur. » PROPOS RECUEILLIS PAR OH
> JUSQU’AU 25 MARS EXPO DALÍ AU CENTRE POMPIDOU

> DÉJÀ PARU “LE LIVRE SANS NOM”

TÊTU FÉVRIER 2013

PHOTOS : Christophe Raynaud De Lage / Wikispectacle.

Le plus célèbre agent A immobilier de France, cel ui de Recherche appartement et Maison à Vendre, dénich e des perles rares pour des clients aux exigences toujours farfelues. Son nouveau défi ? J’ai décidé d’être heureux, di usé en janvier sur M6. Avec six autres volontaires, il suit un protocole pour comprendr e le fonctionnement du bonheur. Entre deux prises il nous a révélé ses trois , coups de cœur du mois…

STÉPHANE PLAZ

KOOL & THE GANG, SISTER SLEDGE, EARTH, WIND & FIRE « Trois légendes réunies en un seul soir. Mon groupe préféré ? Les Kool [photo], une machine à tubes, mais mon cœur penche pour Celebration. Dans ce genre de concerts, les gens ont toujours la pêche. Je me contenterai de remuer le popotin sur mon siège en mimant les paroles que je ne vais pas comprendre. »

> LE 3 MARS AU ZÉNITH

MUSIQUE

SUPER JAMIE

«J’étais gay, j’ai été abusé sexuellement deux fois, j’avais des choses à faire sortir.» Quand un jeune homme se confie en des termes aussi douloureux (pour Les Inrocks, à l’occasion de sa première venue en France), on comprend le besoin d’appeler son groupe THE IRREPRESSIBLES…
Derrière The Irrepressibles, sorte de collectif arty protéiforme où les instruments classiques croisent la pop, un seul maître à bord: Jamie McDermott. Originaire du Yorkshire, le garçon emploie toute la force de son falsetto unique pour construire un exutoire artistique. Un premier effort au titre méta-narcissique (Mirror Mirror) avait forcé l’admiration des plus sceptiques qui voyaient là un exercice à la limite de Kimera ou Rondo Veneziano queer. Pourquoi pas. Mais il y a plus dans le cabaret décadent de Jamie. Une manière, à la Marc Almond, d’être à la fois irrésistible de charme et fort de choix très sûrs. Le deuxième album surprendra déjà par son titre gonflé, Nude. D’autant qu’il n’y a rien de vraiment déshabillé dans le baroque flamboyant de ce projet cathartique. Même s’il y a bien un dépouillement évident mis au profit d’émotions fortes. Peut-être avez-vous déjà vu l’excellent clip du single Arrow où deux éphèbes nus s’affrontent dans un corps à corps sensuel. K.-O. final: un baiser cru et pacifique. Imaginez alors une musique sans distorsion, qui passe du violoncelle romantique aux claviers légers, emmenée par une voix de contreténor tout en vrilles souples. Voilà la porte d’entrée d’un second album déjà salué outre-Manche comme un assaut pop magistral. Non seulement on retrouve les qualités d’Irrepressibles (une pop ultrathéâtrale), mais le groupe impose un message d’affirmation aussi résolu que fort. Les traumas adolescents (se faire tabasser parce qu’on est gay, les larmes qu’on ne réprime pas) sont ici sublimés en actes de bravoure. L’amour entre hommes est chanté comme héroïque et romantique (Two Men in Love, l’un des sommets de l’album). On compare souvent la voix de Jamie à celle d’Antony Hegarty, émouvante, forcément… Élargissons le champ pour le placer entre Bryan Ferry et Russell Mael des Sparks. Ajoutez à cela que Jamie a déjà chanté du Britten, Pierrot Lunaire de Schoenberg, et qu’il signe installations et chorégraphies pour un opéra. On a forcément une irrépressible envie de suivre ce garçon. MC
Nude, The Irrepressibles (ONDR – La Baleine).

PHOTO : Michael Mann.

TÊTU FÉVRIER 2013

42

Matias et Alex
SCÈNE

[à suivre]

CONNEXION PARFAITE Ces deux-là peuvent remercier le hasard. D’abord, leur rencontre à l’École nationale des Arts du cirque de Rosny-sous-Bois, près de Paris. Alexandre Fournier, 24 ans, grand, blond, poilu, instinctif, venu de NouvelleCalédonie pour se perfectionner dans le jonglage, et Matias Pilet, 23 ans, petit, brun, imberbe, discret qui s’est initié à l’acrobatie et à la capoeira dans une MJC à Avignon. Ni l’un ni l’autre n’avait envisagé les portés acrobatiques. Quelques improvisations plus tard, leur connexion pendant les figures est parfaite. C’est décidé, Alexandre portera Matias. LE DRAME QUI UNIT Ensuite, la rencontre avec Fabrice Champion venu mettre en piste le spectacle de fin d’études à Rosny. Le cofondateur des Arts Sauts est emballé par leur duo. Mû par un désir de remonter sur scène après une chute qui l’a laissé tétraplégique, il leur propose de partager le plateau. Sous l’égide du 104, Nos limites n’en est qu’à ses balbutiements, lorsque le hasard frappe une nouvelle fois. Fabrice Champion trouve la mort lors d’une séance de chamanisme au Pérou. « Après son décès, on ne pouvait pas abandonner toute la matière que nous avions sur le plateau, confie Alexandre. Pour lui, mais aussi pour nous. » Lucides sur leurs limites, Alex et Matias sont pourtant décidés à porter le projet jusqu’au bout. UNE BONNE FÉE SUR LEUR CHEMIN Ils croisent alors une fée : Radhouane El Meddeb. Le danseur chorégraphe accepte de les accompagner. Trois jours de travail intense pour ingurgiter l’essence de la tâche jadis accomplie, et une nouvelle mouture du spectacle naît. Plus qu’une chorégraphie, Radhouane apporte son écriture sensible. Il scelle une dramaturgie du silence et de l’étirement du temps. Le geste gagne en épure mais ne perd pas de sa tension. « On se regarde beaucoup sur le plateau, explique Matias. Je sens que le regard d’Alex traduit la tendresse qu’il a pour moi. Comme s’il me disait : Fabrice n’est plus là, mais je suis avec toi. Je t’aiderai, je te soutiendrai et on se relèvera ensemble. » « Yesterdays… » La voix éraillée de Billie Holiday encadre la pièce. Une bien belle étoile veille sur ces deux pépites sur le point de décrocher leur diplôme à l’Académie Fratellini. OH
Nos Limites, du 31 janvier au 3 février, Le 104, à Paris (19e). Acrobates, de Stéphane Ricordel, les 20 et 21 avril, La Ferme du Buisson à Noisiel (77).

Prenez une indéboulonnable comédie musicale, le réalisateur qui fait discourir les rois bègues, un casting oscarisable, et vous obtenez… LES MISÉRABLES les plus misérables du grand écran.
Sur le papier l’idée paraissait excellente. Confier l’adaptation du hit de Broadway Les Misérables à Tom Hooper. Qui mieux que le réalisateur du Discours d’un roi pour mêler l’Histoire à l’intime ? Qui serait plus à même de transcender cet énorme pudding larmoyant que sont « Les Miz » en blockbuster imparable ? Pour adapter « la » comédie musicale préférée des « musical geeks » homos de New York, Hooper s’est vu offrir un budget de cent millions de dollars et

“Les Miz” c’est la loose

Aaron Tveit et Eddie Redmayne.

un casting qui transpire l’oscar. Jugez plutôt : Hugh Jackman (Jean Valjean), Anne Hathaway (Fantine), Russell Crowe (Javert) et un formidable couple de Thénardier incarnés par Helena Bonham Carter et… Sacha Baron Cohen (Brüno, Borat) ! Mais, voilà, ce troupeau de stars ne peut rien contre la diarrhée
TÊTU FÉVRIER 2013

Les Misérables, de Tom Hooper, avec Hugh Jackman, Russell Crowe et Anne Hathaway. Sortie le 13 février.

PHOTOS : Ronan Le Guern – DR.

CINÉMA

musicale et l’approche visuelle laborieusement répétitive de ce nanar de deux heures et demie. La palme de la loose revient à Hugh Jackman, aussi crédible en Jean Valjean surprotéiné que Christine Boutin sur un char de la gay pride. Seule Anne Hathaway parvient à tirer son épingle du jeu dans cet indigeste mélo chanté. Lorsqu’elle interprète I Dreamed a Dream les cheveux courts et les yeux mouillés, l’ex-catwoman réussit presque à nous faire oublier la moustache de Susan Boyle. Rien que pour ça, cette fille mérite une statuette ! RB

BILAL HANTE LE LOUVRE

MUSIQUE

Belphégor va-t-il porter plainte pour concurrence déloyale ? Enki Bilal, star de la bande dessinée, expose jusqu’au 18 mars ses fantômes au Louvre. Il a d’abord hanté les salles du musée, un appareil photo à la main. Il a retenu 23 clichés qu’il a tirés sur toile pour y esquisser des spectres en surimpression d’acrylique rehaussés de pastel. Des avatars aux lèvres bleues, aux cheveux verdâtres et au regard intense. Puis, il a rédigé autant de fiches expliquant la connexion entre chaque fantôme et son tableau. Pour La Joconde, par exemple, Bilal a inventé un mélodrame : « Je suis parti du fait que Léonard de Vinci était homosexuel. J’ai imaginé un personnage qui aurait pu être l’un de ses assistants et avec qui il aurait eu une relation amoureuse. J’ai contaminé le tableau avec le même vert que sa chevelure, qui va se perdre dans les arbres, derrière la Joconde. » E cace. VB
Fantômes du Louvre, jusqu’au 18 mars, au musée du Louvre, à Paris, et aux éditions Futuropolis, 144 pages, 25 €.

Pour le meilleur et pour l’électro “Frisco n’est Les MATMOS sont à la ville comme à la scène. Et le duo électronique fête vingt ans d’une vie plus aussi fun peu commune avec un album expérimental. qu’avant… Trop de millionnaires.”
Comment durer quand on est un groupe ET un couple, faire une musique intelligente ET attractive? C’est l’équation Matmos, résolue par M.C. (Martin) Schmidt et Drew Daniel. Entre électro et musique concrète, des collaborations avec Björk, les deux amants de San Francisco ont fait des albums dingues, dont un hommage aux figures «pré-LGBT»: Louis II de Bavière, Patricia Highsmith, Ludwig Wittgenstein, le DJ Larry Levan… Dernier projet en date: un album conçu à partir d’expériences parapsychologiques réalisées entre l’université d’Oxford et leur domicile de Baltimore.

n’est plus aussi fun qu’avant… Trop de millionnaires. On y a encore des amis, mais j’adore la communauté artistique, la musique à Baltimore. On traîne beaucoup au magasin de disques True Vine, je donne des cours de yoga à des collégiennes…

EXPO

PHOTOS : DR (2).

Matmos est né avec votre couple. Marriage of True Minds, c’est une métaphore de votre union? [Rires.] DREW. On a fêté nos vingt ans de vie commune à Halloween. L’expression «des esprits accordés» vient d’un sonnet de Shakespeare sur la fidélité. Ça fait conservateur de droite, mais après vingt ans de vie commune, je ressens ce qu’il y décrit. MARTIN. J’ai rencontré Drew au Club Uranus à San Francisco, en 1991, il était en go-go dancer sur le bar avec un poisson en plastique à la place de… DREW. Je te trouvais mignon. Tu me parlais de mon mec qui réparait ta voiture. On flirtait déjà… Vous avez quitté San Francisco pour Baltimore: raison ou sentiments? MARTIN. Drew a eu un poste à l’université, et je suis heureux d’avoir suivi, Frisco
TÊTU FÉVRIER 2013

C’est quoi le protocole Ganzfeld? Vous allongez le cobaye sur un matelas, lui faites écouter un bruit à faible volume, les yeux recouverts de balles de ping-pong coupées en deux? Oui, c’est une expérience de télépathie, sur la force psychique. Les gens décrivent ce qu’ils voient ou entendent au moment où je leur envoie des infos sur notre album. Ensuite, on utilise la vidéo de leurs descriptions comme base de composition. Par exemple, un garçon parlait de grands triangles verts, et j’ai utilisé une percussion triangle. C’est une compo-collaboration, en fait. Quel genre de personnes font ces expériences? On l’a fait avec des jeunes, des vieux, des Américains, des Anglais… musiciens ou pas. Parfois, l’expérience était aussi ennuyeuse qu’un long trajet en voiture, avec d’autres, c’était l’hystérie, ils ne pouvaient plus arrêter de parler… Il y a même eu des garçons très mignons. L’un d’entre eux est venu à la maison, s’est installé dans le canapé. En lui couvrant les yeux, j’ai voulu le rassurer: «T’inquiète, je ne vais pas essayer de t’embrasser.» Il m’a répondu: «De toute façon, je suis prêt à tout». Et il était hétéro! – DREW : Non, c’est pas vrai? – Si. J’aurais dû en profiter. Mais j’essaye d’être un bon scientifique. PROPOS RECUEILLIS PAR MC
The Marriage of True Minds, de Matmos. (Thrill Jockey Records).

44

MICHEL FAU À LA CIBOULETTE
Trois questions au metteur en scène de Ciboulette, opérette de Reynaldo Hahn dans le Paris de la Belle Époque, avec Bernadette Lafont.

OPÉRETTE ? « L’opérette est d’un goût un peu douteux, un peu comme le théâtre de boulevard. Il faut savoir jouer et chanter, être une bête de scène, avec un petit côté burlesque. Je veux traiter l’œuvre au premier degré, mettre en avant ses aspects acidulés et sophistiqués. Faire de ce conte naïf un objet de folie. » CIBOULETTE ? « C’est une maraîchère aux Halles qui déclenche des désirs auprès de tout le monde sans le vouloir. La mise en scène emprunte le style panoplie de marchande. Tout est artificiel. D’ailleurs, sa dernière réplique est : “Tout est faux.” » BERNADETTE ? « Bernadette Lafont est une icône. Elle a une certaine gouaille, mais un jeu très sophistiqué. Ciboulette est, elle, interprétée par Julie Fuchs, chanteuse merveilleuse et très bonne comédienne. Et moi, je fais une petite apparition en… comtesse de Castiglione. » OH
Ciboulette, de Reynaldo Hahn, du 16 au 26 février, à l’OpéraComique, à Paris (2e).

DANSE

Olivier Dubois: “Les corps sont sublimes en tant que tels”
La partition est très écrite, structurée autour de la marche. Quelles étaient vos contraintes? C’est vrai que tout est minutieusement construit. J’ai suivi les règles du chœur de la tragédie grecque, en trois temps. Ce simple mouvement de la marche évoque l’exode puis la course. C’est une marche du redressement, de la dignité. Et en me demandant quel serait le «pas noble», j’en suis vite arrivé à l’alexandrin. Donc, une marche en douze pas. Tout est écrit comme un poème, avec ses croisés, ses embrassés. J’ai l’ambition de me dire qu’il s’agit d’un poème chorégraphique. Comment avez-vous constitué ce groupe de dixhuit danseurs? La seule chose que je savais était ce que devait raconter le groupe quand je le voyais. Mais qui, à l’intérieur ? Ça, je n’en avais aucune idée. Rien n’a été écrit pour personne, sinon que tout le monde existe. D’autant qu’à dix-huit, on est à la limite de l’anonymat, de la masse. Tout s’est joué lors des auditions. Car c’est l’association, l’harmonie des voix qui fait chant. Aviez-vous dès le départ la volonté d’associer des corps différents? Tant par leur âge, de 20 à 50 ans, que par les couleurs de peau… Non, c’est un hasard. C’est vrai que l’on a ce vieux démon Benetton qui rode mais, d’un autre côté, je me disais que c’était un peu con. Créer une sensation du monde, bla bla bla… Il fallait ouvrir le champ. Surtout qu’avec cette marche, le danger était de tomber dans le militaire
TÊTU FÉVRIER 2013

Avec ses dix-huit danseurs nus, TRAGÉDIE est une phénoménale décharge tellurique. Une montée en puissance quasi orgasmique, à mi-chemin entre danse tribale et transe. Éprouvante et vertigineuse, hypnotique et galvanisante. Assurément, la sensation forte de la rentrée.
et le corps de ballet. Or je luttais contre cela. C’est l’irrégularité des formes et des peaux qui compte. Les interprètes sont nus et la lumière est crue, frontale. Vous ne cherchiez pas à sublimer les corps? Non! Je ne vais pas m’excuser de quoi que ce soit. C’était le deal de départ avec les danseurs. Il est question d’un corps ni exhibé ni exposé, juste «là». On part d’un théorème biologique: je suis femme et ainsi faite, je suis homme et ainsi fait. Ce que l’on cherche est une sensation du monde et d’humanité. Et les corps sont sublimes en tant que tels. Diriez-vous que la danse du spectacle est exutoire ou libératoire? Exutoire, sans hésiter. Le choix des interprètes s’est porté sur ceux qui se battent « pour». Avec un esprit optimiste, ouvert, de dialogue et de manifeste. Donc cela ne peut pas être libératoire. On libère peut-être le monstre en chacun de nous, mais la finalité est la reconstruction. On est dans quelque chose de vraiment régénérant, proche de la transe. C’est vrai aussi pour le public! On en sort vidé mais galvanisé. Ce que ne reflète pas vraiment le titre du spectacle… Ah, mais attention: «tragédie» ne veut pas dire tragique! Il est pour moi question de dire qu’être humain ne fait pas l’humanité. Et c’est bien là toute la tragédie humaine! CL
Tragédie, d’Olivier Dubois, les 29 et 30 janvier à La Rose des Vents, à Villeneuve-d’Ascq ; les 2, 3 et 4 février au 104, à Paris (19e).

SCÈNE

PHOTOS : François Stemmer – Figaro Photo.

[et aussi…]
SCÈNES DVD LIVRE
Denis Podalydès met en scène L’Homme qui se hait, où le professeur Winch, incarné par le sexy Gabriel Dufay, se pique de porter la bonne parole aux gens. Théâtre national de Chaillot, 1er au 28 février.

TÉLÉ

DEUX PAPAS,
UNE MAMAN
Peut-on aimer deux hommes à la fois ? Surtout quand ils sont père… et fils ! C’est le dilemme du héros de The Men Next Door, comédie light et plaisante. Optimale, 17,99 €. Avec Annabel, Kathleen Winter signe une fresque pudique et touchante sur un hermaphrodite. Difficile de ne pas être ému par le destin du petit Wayne… Bourgois, 20 €.
À Tel-Aviv, un garçon naît entouré de ses deux futurs papas (Yiftach Klein et Yehuda Levi) et de sa mère biologique (Mayan Dagan), une militaire. Un trio aussi excité que paumé à l’idée de fonder une famille. C’est le point de départ de Ima Ve’Abas (Mom and Dads, à l’international), série israélienne écrite par Avner Bernheimer, le scénariste de Yossi & Jagger. L’histoire est directement inspirée de sa vie personnelle. Il est en effet père du petit Yoel, 4 ans, qu’il élève avec son ami, Eran Neumann, et sa meilleure amie, Ruth Palmon. Mom and Dads est un vrai pari pour la chaîne privée Hot qui la diffuse avec succès depuis fin novembre. Et sans levée de boucliers des religieux qui sont pourtant très présents dans la société israélienne. C’est que la télé locale sait bousculer. L’un des plus gros succès en Israël, Arab Labor, littéralement «travail d’arabe», montre des Palestiniens qui se moquent des travers de leurs collègues israéliens au bureau. Et la télé de l’État hébreu a déjà embrassé depuis longtemps des thèmes gays, allant jusqu’à proposer une comédie musicale sur les tribulations d’un jeune homo, Mary Lou, signée Eytan Fox. Mom and Dads surprend néanmoins par son réalisme teinté de provocation. Dans le premier épisode, alors que le bébé va naître, le plus âgé des papas, qui tente de se délivrer de ses angoisses existentielles en voyant régulièrement un psy que l’on soupçonne être un ex, quitte la clinique. Et, pour déstresser, part… se faire tailler une pipe dans un jardin public tout proche! Évidemment, on ne pourra s’empêcher d’opposer Ima Ve’Abas à The New Normal, la nouvelle comédie américaine de Ryan Murphy (Nip/Tuck, Glee) diffusée depuis l’automne sur NBC. Si la série quasi hollywoodienne, très joliment confectionnée, joue sur l’humour et porte un regard très sage sur l’homoparentalité, sa presque jumelle israélienne est plus une «dramédie». Elle alterne dialogues drôles et très acides et moments plus profonds dans un univers ultra-quotidien. Ces Mom and Dads intéressent un distributeur français. À suivre… En Israël, on parle déjà d’une saison 2. LM
Ima Ve’Abas, sur Hot. www.hot.net.il

LIVRE

DANSE

DVD

Dans la lignée de son Dictionnaire égoïste de la littérature française, Charles Dantzig revient à l’essai malin et érudit. À propos des chefsd’œuvre, Grasset, 19,80 €.

Inspiré d’un conte japonais, Kaguyahime est l’un des plus beaux ballets du Tchèque Jirí Kylián. Une œuvre à la beauté intemporelle, pont entre Orient et Occident. Palais Garnier, 1er au 17 février.

DVD

LIVRE

Enfin disponible en DVD, Peter’s Friends, de Kenneth Branagh, ou le Nouvel an d’un riche châtelain homo. Un conte épatant sur l’amitié. Koba Films Video, 14,99 €.

SCÈNES

PHOTOS : DR (10).

Dans The One, Daniel, un banquier BCBG, va se marier. Mais un de ses anciens camarades de lycée, ouvertement gay, réapparaît… Une comédie romantique bien menée. Optimale, 17, 99 €.

Entre drame et comédie, Yasmina Reza livre une savoureuse galerie de personnages, dont Jacob, 19 ans, qui se prend pour Céline Dion. Heureux les heureux, Flammarion, 18 €.

Street Scene, l’« opéra américain » de Kurt Weill, est un chef-d’œuvre à michemin du musical. Théâtre du Châtelet, 25 au 31 janvier.
TÊTU FÉVRIER 2013

PAGES COORDONNÉES PAR SYLVAIN ZIMMERMANN TEXTES VINCENT BROCVIELLE, ROMAIN BURREL, MATTHIEU CONQUET, OSCAR HÉLIANI, BAPTISTE LIGER, CHARLOTTE LIPINSKA ET LOUIS MAURY.

46

que le thème du mariage pour tous s’invite en guise de bûche dangereusement truffée remplie de « mais »… Devrais-je expliquer à mon père et à ma mère que la PMA et la GPA ne sont pas les jeux vidéo que j’ai offerts à mon petit-neveu ? Quand je raconte au téléphone à Sylvain, mon référent hiérarchique à TÊTU (et aussi le mec avec lequel il est le plus difficile du monde de raccrocher au téléphone) que j’ai fait le premier burn out de ma vie au plus mauvais moment de l’année, l’idée le fait tellement rire qu’il ne trouve rien de mieux que de me répondre que c’est une super idée de chronique… Comme j’ai tellement de choses à dire, et surtout absolument rien à raconter, ce mois-ci, je me dis que c’est un geste dont certains me remercieront un jour : ne faites jamais une dépression au début de l’automne, car dès que vous commencerez à aller un peu mieux – merci la psy et les questions existentielles – ce sera l’hiver, le froid, le crachin et les marchés de Noël ! La dépression est une chose aussi vaine que les bonnes résolutions de l’année : on remet tout en cause, on se dit que cette année, promis, on va se caser, on projette d’arrêter de travailler et d’ouvrir un bar au Maroc, on se jure qu’on n’annulera pas un plan cul chopé sur Grindr et prévu pour le soir même, à 20 heures, et on croit dur comme fer que 2013 va être une année infernale. Même si on ne sait pas si c’est pour le meilleur ou pour le pire… La seule chose qui m’a maintenu en haleine, en fait, et donné du baume au cœur ces derniers mois, alors que je pourrais dresser une liste sans fin de ce qui m’a fait bâiller, est l’effervescence incroyable qui s’est tenue en parallèle de la proposition de mariage pour tous. Comme s’il y avait longtemps que je n’avais pas vu homos, lesbiennes et hétéros se retrousser les manches et se mobiliser autant pour une cause commune. Il était en effet réjouissant de voir que dans cette France de la tolérance, la France moderne, quoi, associatifs ou pas, organisés ou non, vieux ou jeunes, physiques ou virtuels, avaient décidé, dans un long work in progress qui ressemblait à un travail de fourmi, de faire du 16 décembre 2012 un jour pas comme les autres. Inconsciemment, en marchant ce dimanche 16 décembre, aux côtés de mes proches, derrière le char des OuiOuiOui et leurs slogans hystériquement drôles, je n’ai pu m’empêcher de penser à ce mercredi 1 er mai 2002 où avec Serge, mon amant de l’époque monté de Toulouse spécialement pour l’occasion, nous avions défilé main dans la main contre un Jean-Marie Le Pen qui s’invitait au second tour de l’élection présidentielle. Il y avait quelque chose de jouissif, ce jour-là, à se retrouver du bon côté de la bannière. Comme un ultime doigt d’honneur à tous les « mais » de l’Histoire…
Patrick Thévenin est journaliste à TÊTU depuis 1995.

MON MOI(S)

“OUI, OUI, OUI !”
PAR

PATRICK THÉVENIN

L

e prince Emmanuel-Philibert de Savoie n’est pas homophobe, mais, l’été dernier, il est entré dans une colère folle en apprenant que le Dictionnaire des chefs d’État homosexuels ou bisexuels, sorti il y a dix ans, mentionne son grand-père. Le monarque Humbert II à qui les historiens ont prêté des relations avec Luchino Visconti, Jean Marais et des favoris choisis au sein de son armée. Emmanuel-Philibert de Savoie, qui nous a transformé notre Clotilde Courau en parfaite Nadine de Rothschild et qui devrait plutôt se sentir flatté par les bons goûts de son grand-père, menace d’un procès en diffamation la petite maison d’édition H & O et a précisé que s’il gagnait, il reverserait la somme à la lutte contre les discriminations. Bien sûr, Emmanuel-Philibert de Savoie est comme Frigide Barjot qui a plein de bons copains homos et se trimballe avec un blouson à l’effigie du Banana Café en permanence. Il n’est pas homophobe mais… Xavier Bongibault, qui se veut le fer de lance des gays anti-mariage, mais ne cesse de dénoncer l’homophobie de la société française, lui non plus n’est pas homophobe, mais… Les twittos qui ont lâché leurs blagues éventées, alors qu’on était en pleine trêve des confiseurs, sous le hashtag #simonfilsestgay ne sont pas homophobes, mais… Sur le web, dès qu’un article un peu plus coriace que les autres prend position pour le mariage pour tous, des centaines de commentaires se font l’avocat du diable au prétexte qu’ils ne sont pas homophobes, mais… Benoît XVI non plus n’est pas homophobe, mais il a tenu à préciser que les personnes LGBT n’étaient pas tout à fait des personnes humaines…

Les fêtes de Noël s’approchaient et j’anticipais déjà le traditionnel réveillon familial. Quel sujet d’actualité brûlant allait remplacer la dinde, cette année ? Les frasques de Depardieu avec le fisc ? Le coup de gueule émouvant de Taubira à l’Assemblée nationale ? Le biopic à la gloire de Michel Drucker ? Notre bon vieux Valéry Giscard d’Estaing, qu’on pensait disparu ? J’ai soudainement peur

TÊTU OCTOBRE 2011 TÊTU JUILLET-AOÛT 2012 TÊTU FÉVRIER 2013

PHOTO : DR.

Mincir, rajeunir sans bistouri et en douceur grâce aux dernières technologies High-Tech pour lutter contre le vieillissement et préserver son capital, c’est aujourd’hui possible ! Situé en plein coeur du quartier du “Triangle d’Or”, rue Jean Goujon, dans le 8ème à Paris, RS Esthétique est un centre spécialisé dans le Remodelage de la Silhouette, mais également dans les traitements anti-âge du visage et la dépilation durable. Equipé des dernières techniques de pointe en matière d’esthétique, le centre propose des protocoles personnalisés et des thérapies combinées, afin d’obtenir les meilleurs résultats, mais en cherchant toujours à rester au plus proche de la morphologie de la personne. Car, bien que reposant sur la technologie, le centre n’a qu’une devise: “Rester soi-même !”. RS Esthétique met ainsi son expertise à disposition des hommes et femmes en quête d’un embellissement, et non d’une transformation ! Place alors aux mains expertes de Ruth Niddam, la maîtresse des lieux, pour qui la technologie esthétique n’a plus de secret...

RS ESTHÉTIQUE - CENTRE D’AMINCISSEMENT ET REMODELAGE DE LA SILHOUETTE 6 RUE JEAN GOUJON - 75008 PARIS RS.REMODELAGESILHOUETTE@GMAIL.COM - WWW.REMODELAGESILHOUETTE.COM

TÉL. 01.74.30.90.76

© Stylisme et character design : Craig Green – Photo : Daniel Lillie – Graphisme : Émilie Mailliet

MODE 49

PLANÈTE TOO MUCH
PAR ALEX DROUOT La mode n’est pas seulement un steeple-chase e rayant où l’on saute d’une fashion week à l’autre, avec la grâce d’un champion olympique de saut d’obstacles en fin de course. Elle ne se résume pas à une succession de défilés et de présentations, elle a aussi ses bons côtés, ses moments volés au temps. Ne rêvons pas : ça ne veut pas dire que l’on tombe en pâmoison devant des défilés – cela n’arrive même pas une fois par saison –, ni même que l’on tombe du top – moins facile à dévergonder qu’un séminariste pour ceux qui aiment les paris stupides. Non, tout simplement, en mode comme en amour, il y a des préliminaires. Et ça fait du bien. Traditionnellement, côté fashion, ils ont lieu à Florence en début de saison. L’occasion ? Le Pitti Uomo, la plus grande foire de prêt-à-porter masculin. Tout le monde s’y retrouve : les acheteurs, les créateurs, les journalistes, les attachés de presse. On s’embrasse et on s’ébat dans un enclos, la forteresse de Florence. Pas de militaires en vue mais des stands, des stands et encore des stands de vêtements. Cela pourrait donner la nausée. Cela met en fait de bonne humeur : c’est le début, on est content, on découvre les premières tendances, on prend le pouls du marché, on renifle la nouvelle année – pour l’édition d’hiver en janvier – ou l’été et les vacances – pour l’édition de juin. On découvre des jeunes marques dans les pavillons les plus créatifs. On leur parle, on les regarde, on craque parfois pour l’une d’elles sous le prétexte fallacieux que celui qui tient le stand à une gueule d’ange. Puis dès qu’on sort du Pitti, on retombe sur Florence, ses piazzas, ses ragazzi, ses ponts… Au passage, il y a toujours de jolies fêtes organisées dans des endroits incroyables, des palais endormis sur les bords de l’Arno. Tout cela s’anime avec des invités qui viennent défiler comme cette année Kenzo, Kitsuné ou encore Ermanno Scervino. Tout cela, avec un côté bon enfant qui ne se la raconte pas. Et pour cause. Au bout de la nuit, d’année en année, on se retrouve dans les deux ou trois mêmes bars et, forcément, ça crée du lien. Plus sans doute qu’aucun défilé, qu’aucun déjeuner à Paris, Milan ou New York. Mais attention, le Pitti, c’est le contraire d’un plan cul. C’est un plan love dans la fashion. On sait que même quand on décidera de ne plus s’enfiler cinquante shows en une semaine, on continuera de venir goûter la douceur de Florence. Et ça, dans le monde en perpétuel mouvement de la fashion, c’est bon.

PITTI MI AMORE

Deux fois par an, à Florence, en janvier et en juin, en ouverture des fashion weeks, le PITTI UOMO déclenche les hostilités vestimentaires et les tendances: acheteurs et journalistes se pressent dans ce salon professionnel devenu «le» rendez-vous de la mode et du prêt-à-porter masculin. CI-DESSUS : photographes et journalistes lors du défilé Carven en juin 2012.

TENTATIONS DU PITTI

PHOTOS : Pitti Uomo 82 – DR (4).

ÉLÉGANCE

GLACÉ

LABEL

BRUT

Cet été, optez pour la ceinture fine Ermanno Scervino, qui souligne la taille sans casser la silhouette.

Plus qu’une tentation, un must estival. Ce sac cylindre Kenzo en cuir glacé rouge sera l’accessoire essentiel de vos randonnées chics.

Pour la Maison Kitsuné, on choisit sans hésitation le sweat très campus américain que l’on twiste avec une touche de bleu, la couleur de référence de la saison de l’été 2013.

Chez G-Star, Marc Newson, grand designer, signe avec humour, vestes et pantalons ultra-techniques. Parmi les vestes, on fond pour la TEC zip jacket, un bomber en denim brut. ADRESSES PAGE 138.

TÊTU FÉVRIER 2013

C’est un classique à ne pas éviter, surtout s’il est taillé un peu moderne. Dans le genre de celui proposé par Guillaume Henry chez Carven : court, fitté mais pas trop, avec de grandes poches en clin d’œil. Bien pratique, il se porte aussi bien fermé, et donc ceinturé, qu’ouvert. Classieux, il finit toujours bien la silhouette.
Trench Cognac CARVEN en coton, 599 €.

LE BON TRENCH

de looks sur
LA CHEMISE MARINE

+

Pas besoin de se prendre pour Adjani chantonnant Pull marine pour porter une chemise marine : c’est chic, moins attendu et risqué que la chemise noire et cela passe très bien du matin au soir et vice-versa. Ce qu’on appelle un bon placement.
Chemise Marine Swan BILLTORNADE en coton, 159 €.

LA FINE CRAVATE

Cravate Tricot Fine Bleue MENLOOK LABEL en maille, 19 €.

En cravate, il faut oser la maille : c’est chic, intemporel, avec un zeste d’élégance à l’italienne. Moins formelle et moins pépé-tradi que la soie imprimée, on la porte en journée, avec un nœud simple – et surtout pas un double nœud qui lui donne un côté « cravate de notaire ».

ADRESSES PAGE 138.

C’est un pari plus osé qu’on ne le croit : trouver le bon jean de couleur qui ne fasse pas passer du côté obscur de la fashion. Soyons clair : seuls le blanc et le noir sont autorisés. Si le premier est possible en toute saison, le second ne se tente que l’hiver. Puis, on casse la silhouette sombre avec une ceinture claire, que l’on choisit en suède.
Jean Roch Cash ACNE en coton, 149 €. Ceinture F-Scribe BALLY en cuir, 219 €.

LE JEAN NOIR

Le bi(matière) est une tendance de fond qui ne s’use pas. Elle se décline ici en velours et cuir, pour une chaussure hybride : sport et urbaine, rétro et moderne, fashion et sans âge. E cace.
Chaussures Velours Ginkgo HESCHUNG en cuir, 389 €.

LES BOTTINES BI

pour ce look sur MENLOOK.COM

Jusqu’à - 30 %

Commandez ce look directement en flashant le QR code ou connectez-vous sur à l’adresse suivante

Un jean peut très bien quitter le cul des chevaux pour devenir un essentiel urbain irtant avec le classique. Tout cela sans qu’on s’ennuie. La preuve. Sélection
PAR ALEX DROUOT PHOTO ALEXANDRE ROCHE STYLE NICOLAS VALOTEAU MODÈLE ROMAIN MAROYE GROOMER SARIYE KOZAN
TÊTU FÉVRIER 2012

JEAN CHIC

www.menlook.com/fr/tetu

MODE 51
ON PREND QUOI ? En bon fashionista, on ki e la ligne la plus « mode » de la maison, 1958, pour ses jeans en denim japonais et ses chemises à carreaux qui, ouvertes jusqu’au quatrième bouton, peuvent devenir très « Brokeback in Toulouse ». Pratiques et attrayants, les sacs de voyage very Ovalie : un pousse-au-départ en week-end.

SUCCESS STORY

SERGE BLANCO VIRIL MAIS CORRECT

L’ex-arrière du XV de France a su mettre du rugby dans la fashion. Et l’inverse est vrai. Essai transformé.
Ne pas se leurrer. Ne pas fantasmer non plus. Ce n’est pas parce que l’on porte le nom d’un mythique joueur de rugby que l’on est une marque n’enrobant que du bon cuissot de XV de France and Co. Cela n’implique pas non plus que les cabines d’essayage des boutiques s’égayant du Nord au Midi ressemblent nécessairement à des vestiaires en pleine troisième mi-temps – on peut le regretter d’ailleurs, mais c’est une autre histoire. Non, depuis que Serge Blanco a laissé l’Ovalie au placard pour se lancer dans les affaires, il y a un peu plus de trente ans désormais, il n’a pas fondé une succursale de Decathlon. Avec son associé, Jean-Jacques Lauby – dont la famille dirige toujours le groupe –, il a décidé de foncer et de marquer l’essai côté fashion en effectuant une grande diagonale sur les terrains. Alors oui, évidemment, il y a du polo de rugby à rayures et/ou à logos chez Serge Blanco, mais pas que. On a tout de même quatre lignes en ligne de mire de 1958 à Rugby&Tradition via Première ligne et Polo Club. L’idée? Habiller l’homme du soir au matin, d’été en hiver. Et on trouve du bon, du lourd: il y a du denim en toile japonaise qui fait le cul pommelé comme on l’aime; il y a de la bonne chemise qui passe du vert à l’asphalte sans tortiller ni sourciller; il y a du blazer et de la parka, du maillot de bain et du tee-shirt; il y a des sneakers et de la chaussure de ville. Comme s’il ne suffisait pas à Serge Blanco d’être passé du sport à l’urbain, du vestiaire au placard, il a aussi laissé émerger son côté féminin avec une collection ad hoc. Tout cela sans se départir d’une bonne rasade de virilité toulousaine: Serge Blanco sent le mec, le vrai, straight, bi ou gay, celui qu’on a envie de plaquer au sol… et plus si affinités. ALEX DROUOT
TÊTU FÉVRIER 2012

LA LÉGENDE Serge Blanco est un mythe de l’ovale : 93 sélections en équipe de France, 6 victoires en tournoi des Cinq Nations, meilleur marqueur du monde, le Pelé du rugby est considéré comme l’un des meilleurs joueurs de tous les temps.

LE BONUS Une fois n’est pas coutume dans le monde de la fashion, les catalogues de la marque sont plutôt réussis. Cela tient à un casting faisant passer Bear.com et Scru pour une collection d’images sages. On surki e les bonnes brutasses qui avec leur air trop gentil explosent pantalons et maillots. Et ce n’est pas du faux : Alex, Clem et Yoan (saison hiver 2012-2013) – ce sont leurs doux noms – ne sont pas que des bombes. Ce sont de vrais joueurs, sélectionnés en équipe de France. On über-like, on réclame la mêlée, on veut du plaquage, on veut en bou er de la boue, on aspire au vestiaire… et aux douches !

PHOTOS : Serge Blanco (5).

LE DENIM
RÉALISATION MODE ÉDOUARD LAFRANQUE PHOTOGRAPHE JAÏR SFEZ

Un essentiel du vestiaire masculin, un classique indémodable. Le denim s’est imposé comme le basique de tous les dressings. On vous aide à faire le tri avec des propositions à prix doux.

Veste AMI, chemise FREESOUL, jean FREEMAN T.PORTER, ceinture KENZO, baskets TOPMAN, sac à dos ASOS, casquette H & M. Adresses page 138.
TÊTU FÉVRIER 2013

MODÈLE : Jonathan @ Nathalie Models.

Jonathan, avec l’audace de la jeunesse, ose le total look denim. C’est réussi et peut même servir d’exemple, en suivant ces règles simples : on le joue en camaïeu, on le réveille avec des touches colorées en accessoires et on adopte les running du moment, pour casser l’esprit workwear.

LEÇON DE STYLE

MODE 53 LA VESTE LE JEAN LA CHEMISE

Mélange de pastel pour un début de saison frais.

Jean brut, chemise blanche et nœud papillon, pour finir une silhouette chic.

Look hipster souligné par la chemise que l’on porte entrouverte pour laisser apparaître le tee-shirt.

Chemise Uniqlo, 19,90 €.

Chemise Izac, 50 €, nœud papillon Alain Figaret, 50 €.

Chemise Wrangler, 80 €.

Veste Gap, 69,90 €.

Veste H & M, 99 €.

Tee-shirt Saint Paul, 70 €.

PHOTOS : Paolo Codeluppi (9).

Pantalon Dockers, 110 €.

Jean Levi’s Strauss, 99 €.

Pantalon Kanabeach, 95 €.

RUN BABY, RUN…
LEÇON DE STYLE

Tout a commencé aux pieds de quelques modeux fatigués de courir les fashion weeks dans des chaussures certes élégantes mais souvent trop rigides. En plus d’être ultraconfort, les running apportent cette touche, si recherchée, de crédibilité street. Elles sont parfaites avec un jean qui ne tolère guère les chaussures trop chics. ADRESSES PAGE 138. PHOTO PAOLO CODELUPPI RÉALISATION MODE ÉDOUARD LAFRANQUE

Nike, 155 €. Adidas X Opening Ceremony, 150 €. New Balance, 170 €. Puma, 110 €.

TÊTU FÉVRIER 2013

MODE 55

L’avantage du jean est qu’il résiste à tous les outrages : les designers ont pu le déchirer, le teinter, le délaver, le trouer, le raccourcir, pire encore o rir à la femme cet attribut viril que demeure cette bonne vieille toile de Nîmes – oui, Monsieur, ce sont les Français qui l’ont inventé avant que les Levi Strauss ne s’en emparent de l’autre côté de l’Atlantique. Car dans les plaines du grand West, il faut du tissu qui dure, qui burine sous la selle de cheval. Naturellement, au passage, la bonne paire s’est bien ancrée dans l’imaginaire gay – on ne vous refait pas l’historique, de James Dean à Brokeback Mountain via les Village People. Et la fashion s’en est donc emparée : aux « jeaneurs » historiques, comme Marithé + François Girbaud, J Brand ou G-Star, ont succédé les Italiens, type Diesel, qui l’ont écartelé pour en

TOUCHE À MON JEAN

refaire un objet de désir. Côté sérieux, Hedi Slimane chez Dior Homme redécouvre au début du 21e siècle les toiles japonaises – fabriquées sur des vieilles machines, lavées à l’eau de source et séchées sur pierre, un vrai roman de Kawabata, en quelque sorte. Et hop, les modasses enfilent ! Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts. On est moins sectaire : on accepte le délavé comme le brut ; on ose de nouveau le blouson, qui avait pourtant du plomb dans le pli, en l’arborant court, sur (chez AMI) ou sous la veste (chez Dsquared2) ; on le tirebouchonne en aimant ses moustaches (ses plis autour du paquet, comme chez Gant par Michael Bastian). Au contraire, on le tire sec, à quatre épingles chez Berluti. Bref, il joue les prolongations, les transformistes et on ne le quitte pas. Seconde peau, on vous dit. AD

GANT par Michael Bastian.

Nœud papillon BEN SHERMAN.
Silhouette AMI par Alexandre Mattiussi collection P/É 2013.

DSQUARED2.

Veste abandonnée dans le désert californien, IZAC.

Jean brut, coupe droite BALIBARIS.

CONVERSE montante

en jean usé.

J BRAND.

KRIS VAN ASSCHE pour LEE.
PHOTOS : Hilary Walsh – DR (9).

casquette

BERLUTI. ADRESSES PAGE 138.
TÊTU FÉVRIER 2013

DUEL AU SOLEIL
Qu’on le porte en total look ou par petites touches, il faut toujours bien choisir son jean pour éviter la faute de coupe comme de goût. Surtout quand l’amour ou l’amitié vire au duel. Sous l’impitoyable soleil de Californie, il n’y aura qu’un gagnant. La toile. PHOTO HILARY WALSH RÉALISATION MODE NICOLAS KLAM
Val porte une veste en denim G-STAR RAW et Nick une veste sans manches KRIS VAN ASSCHE POUR LEE.

CI-DESSUS Nick porte une chemise en denim JAPAN RAGS, un jean CHEVIGNON HERITAGE et des chaussures BALLY. PAGE DE DROITE Veste en coton enduit BARBOUR TO KI TO, chemise DIOR HOMME, jean KAPORAL et ceinture DIESEL.

TÊTU FÉVRIER 2013

CI-DESSUS Nick porte une chemise en denim JAPAN RAGS, un jean CHEVIGNON HERITAGE et une ceinture LEVI’S MADE & CRAFTED, Val une chemise en coton SUPERDRY. PAGE DE GAUCHE Chemise en coton COTÉLAC et jean STONE ISLAND.

TÊTU FÉVRIER 2013

CI-DESSUS Nick porte un jean IZAC et une ceinture DIESEL, Val une chemise en denim et un jean MCS et une ceinture C.P. COMPANY. PAGE DE DROITE Chemise en denim GAP, jean DSQUARED2 et chaussures BALLY.

TÊTU FÉVRIER 2013

PAGE DE GAUCHE Nick porte un jean et une veste en denim IZAC et une ceinture DIESEL. CI-DESSOUS Chemise en denim GAP, jean DSQUARED2 et chaussures BALLY.

TÊTU FÉVRIER 2013

TÊTU FÉVRIER 2013

CI-CONTRE Blouson en cuir SCHOTT, jean et chemise en denim STRELLSON. PAGE DE GAUCHE Nick porte une veste en coton LOUIS VUITTON.

Val porte une chemise en coton DRIES VAN NOTEN. PAGE DE DROITE Chemise, veste et jean DIESEL. PHOTOGRAPHE HILARY WALSH RÉALISATION MODE NICOLAS KLAM GROOMER CHANTAL MOORE MODÈLES VAL MURIQI @ REQUEST ET NICK LACY @ NEXT L.A. ASSISTANT STYLE JARED ALEXANDER ASSISTANT PHOTO ERIC HOBBS PRODUCTION WWW.ATELIERMANAGEMENT.COM ADRESSES PAGE 138.

TÊTU FÉVRIER 2013

DÉCO 70

1 2

3

4

LA TOUCHE PERSO Pour se sentir à la maison, Stéphenie Bergman a réuni toute une série de créations personnelles, notamment des miroirs customisés (2 et 4) et de magnifiques appliques qui distillent une lumière douce et poétique (3). Sous les doigts de l’artiste-sculpteure, l’artisanal devient aussi très pratique. C’est beau, original et malin, comme ce pan de mur (6) que Stéphenie a perforé pour y créer un garage à vélo, un vide-poches ou une étagère à babouches… Enfin, elle n’hésite pas à mettre en scène des petits meubles chinés en France qu’elle mixe avec des plaids et des coussins Ikea (2 et 5), en évitant toute connotation locale.
TÊTU FÉVRIER 2013

5

6

TENTATION MAROCAINE

Il y a cinq ans, la sculpteure STÉPHENIE BERGMAN s’est installée à Taroudant, dans le sud du Maroc, dans une petite maison avec vue, à côté de la grande place centrale, à l’abri de la foule. Elle y a déplacé son univers pour mieux concevoir les céramiques qui font son succès. TEXTE ET PHOTO ROLAND BEAUFRE
Après avoir fait ses études de peinture à la Saint Martin’s School, la célèbre école d’art et de design de Londres, Stéphenie Bergman s’est consacrée au travail de la matière et du volume, notamment en céramique. Son idée : revisiter des objets de tous les jours en insistant tout particulièrement sur les lignes, les formes, les textures. Comment procède-t-elle ? Elle utilise l’argile comme un véritable matériau de construction qu’elle transforme en plaques, puis qu’elle découpe en formes géométriques avant d’assembler les objets. Après un passage quasi obligatoire pour les Anglais dans le Midi de la France, Stéphenie a voulu se rapprocher de ses clients qui possèdent une résidence secondaire dans le sud du Maroc. La maison qu’elle a choisie lui a immédiatement plu en raison de la vue sur un terrain planté de hauts palmiers et de son architecture assez neutre pour que la sculpteure puisse y implanter son univers sans faire d’orientalisme. Avant de s’y installer, elle a tout d’abord structuré le volume en reconstruisant l’escalier et en créant une ouverture à travers la terrasse du premier étage, pour avoir une belle lumière dans le salon. Puis elle a repeint dans un blanc très lumineux qui laisse la part belle aux objets, avant de se lancer dans une déco personnelle (lire page 70). Aujourd’hui, Stéphenie peut s’installer sur la terrasse (1) et siroter un thé à la menthe en regardant le couchant à travers les palmiers. stepheniebergman.com

LE TOP 4 DE STÉPHENIE

COUP DE BAMBOU

Tissu Green tea en 140 de large, à 82 % fabriqué en bambou, 167,90 € le mètre. Nobilis.

S’IL VOUS PLAID !

CONFORT NATURE Conran Shop.

Plaid Eivor en coton à jeter sur le canapé, 20 €. Ikea.

Fauteuil en bois et ficelle, dessiné par Hans J. Wegner, 2 597 €.

Bougeoir en céramique bicolore, 200 €. Stéphenie Bergman. ADRESSES PAGE 138.

DOUBLE FLAMME

DÉCO 72
DÉCORAMA • EXPOSITION. Ateliers de France exposent en quatre lieux di érents à Paris les dernières créations de ses designers, Nathalie Audibert, Bertrand Lacour, Françoise Mussel, entre autres. Toutes les pièces d’un appartement sont représentées, chambre, cuisine, salon et bureau. Chacune est décorée, du tapis à la commode en passant par la lampe de chevet ou la tasse à thé. Du 8 février au 30 mars. www.ateliersdart.com. • DESIGN. La marque française d’ampoules XanLite propose un ruban adhésif lumineux de 40 ou 80 lumex que vous pouvez coller à votre guise et qui se recharge sur son boîtier pour une autonomie de dix heures : Strip Led Battery, 14,99 €. Elle présente aussi une nouvelle gamme d’ampoules de 25 à 100 watts qui donnent un éclairage de qualité, respectent l’environnement et divisent la consommation par six. • TISSUS. La marque suédoise Bemz présente une très grande nouvelle collection, grâce à la sérigraphie numérique, qui permet d’imprimer un tissu juste en fonction d’une commande. Vous pouvez ainsi totalement personnaliser rideaux ou canapé et être sûr de ne le voir nulle part ailleurs. • DESIGNEUSE DU MOIS.

DANS DE BEAUX DRAPS
Comme on fait son lit, on se couche… C’est bien vrai, et on y passe quand même un tiers de notre vie ! Alors, autant ne pas lésiner sur l’« emballage ». TEXTE ROLAND BEAUFRE
Se réveiller plein de dynamisme. Housse de couette en polycoton, 240 par 220, avec 2 taies d’oreillers, 24,99€. Les 3 Suisses. Pour un sommeil heureux et prometteur. Housse de couette The only one en polycoton, 240 par 220, avec 2 taies d’oreillers, 47,95 €. Basics corner.

Passer une nuit «couture». Housse de couette Rêves Épicés, en percale de coton, 240 par 220, 250€. Sonia Rykiel Maison.

Rêver au grand amour. Housse de couette Divine Romance, en percale de coton, 80 fils au centimètre carré, 240 par 220, 159 €. Lin des Vosges. ADRESSES PAGE 138.
TÊTU FÉVRIER 2013

Une nuit enivrante et torride. Housse de couette Congo, 240 par 220, 59,99 €. Zara Home.

Le Centre Georges-Pompidou présente du 20 février au 20 mai une rétrospective de la grande créatrice irlandaise EILEEN GRAY. Mobiliers, photos et documents retracent l’itinéraire de cette femme d’une grande virtuosité technique et d’une poésie inimitable, qui a a rmé son design, de l’Art déco au moderne, avec une féminité très avant-gardiste. ADRESSES PAGE 138.

PHOTOS : Roland Beaufre, Sylvie Amar Studio.

THIERRY SUC
présente

« MODERNE, EUPHORISANT ET VIRTUOSE »
Madame Figaro

« DES NUMÉROS BLUFFANTS »
Le Nouvel Obs

« INCROYABLEMENT ÉNERGIQUE »
20 Minutes

« A VOIR EN FAMILLE »
Version Femina

Lic. 3-1036187

Mise en scène JEANNOT PAINCHAUD
Locations : FNAC - CARREFOUR - VIRGIN - AUCHAN ET POINTS DE VENTE HABITUELS Fnac.com - ticketnet.fr - legrandex.com - tsprod.com - myticket.fr

HIGH-TECH 74

Le casque à la pointe
« Incroyable… Inattendu… Dépassant toutes les prévisions… » À en croire la profession elle-même, personne ne semble se remettre du succès exponentiel de la vente des casques audio en France et en Europe, un marché étroitement lié à la vente explosive de smartphones et de tablettes. Avec une tendance assez singulière : le retour prononcé du « gros casque » vintage, désormais préféré par les jeunes. « Plus c’est gros, plus ça fait rêver », telle est la devise du marché, et entre les big Beats colorés arborés par les fans de Dr. Dre, les objets colorés de Skullcandy et les casques inspirés du secteur pro lancés par Sennheiser, AKG, Marshall, Pioneer, Yamaha, Sony et Focal, le fan de musique ne sait plus où donner de l’oreille. Autre tendance : le come-back des casques dit « hi-fi à papa », et ce, grâce au boom des gammes Philips Fidelio, du Focal Spirit One ou encore du Parrot ZIK. Rarement un marché n’avait montré autant d’insolence en période de crise, preuve à la fois de l’engouement pour les loisirs nomades et pour un son de qualité. Les voyants sont tous au vert. Alors, en avant la musique ! PATRICK-PIERRE GARCIA

LE COUP DE CŒUR Aussi élégant qu’un brin coûteux, le ZIK de Parrot a été dessiné par Philippe Starck et pensé techniquement afin de satisfaire la génération smartphone à tendance hi-fi. Au menu, construction noble décorée d’un pavé de commandes intuitives tactiles + Bluetooth, réducteur de bruit, mode appel mains-libres, des algorithmes de champs sonores (DSP) et la connexion NFC via votre smartphone (appairage instantané). De plus, le son est fabuleux. Prix : 349 €. ON AIME AUSSI… Beats by Dr. Dre Executive (qualité en progrès ; 299 €). • Philips Fidelio M1 (de la hi-fi qui sonne bien ; 199 €). • Bose AE2 (149 €). • Audio Technica ATH-AD500 (99 €). • AKG K495 (antibruit ; 249 €). • Sony XBA-1 (intra-auriculaires ; 69 €). ADRESSES PAGE 138.

POWER

GAMING EN HD Enfin, elle évolue ! La célèbre WII vire U en o rant aux gameurs la compatibilité HD et une manette de jeu qui intègre un écran tactile. Plus rapide, plus confortable, moins gourmande en énergie, elle permet de s’amuser à plusieurs (5 gameurs sur un même site) et o re une définition correcte de 854 x 480 pixels (écran 6,2 pouces). Les fans de Nintendo se rueront sur cette WII U, les autres passeront leur chemin… Nintendo WII U, 399 €.

PILLULE ROUGE Beats, ce n’est pas que des casques fashion. Voici la mini-enceinte Beat Pill conçue tout spécialement pour les smartphones auxquels elle peut se connecter via Bluetooth ou s’appairer à la vitesse grand V grâce à sa compatibilité NFC (configuration auto dès qu’on approche le téléphone NFC de l’enceinte). Le son est puissant, l’autonomie annoncée est de sept heures et un micro assure le mode « kit mains-libres ». Beats Pill, 200 €.

LE RETOUR GUITARE Afin de fêter son cinquantenaire, la célèbre marque Marshall lance un produit à nul autre pareil : le Hanwell. Cette enceinte amplifiée domestique perpétue la tradition de la firme anglaise en étant conçue en bois recouvert de vinyle noir. Le son est reproduit grâce à 4 HP puissants à en réveiller Jimi Hendrix ! Il ne reste plus qu’à y connecter votre baladeur. Marshall Hanwell, 800 €.

MONOBLOC DESIGN Son look nous a fait tomber de notre chaise. Philips n’en finit plus de surprendre en lançant des docks compatibles iPhone 5. Le DCM3155 o re une puissance de 50 W RMS et se voit équiper d’un lecteur de CD et d’un tuner FM Stéréo. On peut y arrimer une clé USB et déguster un son appuyé par la technologie de rendu du grave appelée wOOx. Philips DCM3155, 199 €. Adresses page 138.

TÊTU FÉVRIER 2013

PHOTOS : DR (5).

Je m’abonne à
11 numéros
1 hors-série offert

1 an

22 numéros
2 hors-série offerts

2ans
SEULEMENT

j’économise 11,90 €

SEULEMENT

49


*

90

j’économise 31,80€ *

PHOTO : Scott Hoover

Je reçois en cadeau ** le CD de THE YOUNG PROFESSIONALS.

ou

En cadeau ** 2 anciens numéros au choix

Je reçois en cadeau ** la Trilogie de Marini. LES AIGLES DE ROME

d 1 an : 49 d 2 ans : 90

* Conformément à la loi Informatique et Libertés du 06.01.1978, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et de suppression des données vous concernant en vous adressant à : Têtu – Service Clients – 6 bis, rue Campagne-Première – 75685 Paris Cedex 14. RCS Paris B400 915 310

Rendez- vous sur Têtu.com/abo pour souscrire en ligne ou directement par téléphone au : 01 56 80 20 56.

CPP185

k

* Par rapport au prix de vente au numéro. ** Dans la limite des stocks disponibles.

Retournez le bon d’abonnement à : TÊTU abonnement 6 bis rue Campagne-Première, 75685 Paris Cedex 14
+ en cadeau le CD The Young Professionals ou le N°..... et le N°..... • Dom-Tom et Europe : 65 € • Hors Europe (par avion) : 95 €
+ en cadeau la trilogie Les Aigles de Rome • DOM-TOM et Europe : 120 € • Hors Europe (par avion) : 159 €

Veuillez m’envoyer TÊTU à l’adresse suivante : (complétez en majuscules) Nom............................................................ Prénom.............................................................. Date de naissance......./......./......... Adresse.......................................................................... ............................................................................................................... Ville.................................................................................................. Code postal......................... Pays........................................ Profession............................................. Téléphone........................................ E-mail.................................. @............................
d Je souhaite recevoir gratuitement la newsletter quotidienne de Têtu.com à l’adresse e-mail indiquée ci-dessus. d Je souhaite recevoir des informations, des offres promotionnelles et des cadeaux de TÊTU et de ses partenaires.* d Veuillez trouver ci-joint mon règlement par chèque bancaire ou postal (à l’ordre de SAS CPPD) d Veuillez débiter ma carte : Nom du titulaire ..................................................................................Numéro Expire fin M M A A Cryptogramme Date et signature obligatoires........................................................

AUTO 76

Familiales, on vous aime !
LES “MINI MAXI” • PEUGEOT 2008 : petit SUV – véhicule de loisir entre 4 x 4 et monospace – dévoilé en septembre 2012 sur la base d’une 208. Lancement fin 2013. • C3 PICASSO : un ludospace pratique et sympa, pour barouder sans se poser de question. À partir de 15 850 €. • FORD B MAX : ce nouveau petit monospace se distingue avec ses portes sans montant central. À partir de 15 800 €. • FIAT 500L : pour ceux qui ne veulent rien lâcher sur le design, cet ovni emporte cinq passagers, en attendant la 500 XL, qui en accueillera sept. À partir de 15 550 €.

Petite ou grande, homo ou hétéro, classique ou recomposée, à chaque famille sa solution de transport. Idéaux et polyvalents, les monospaces se plient en quatre pour répondre à tous les besoins.

Deux papas, deux mamans et les enfants… Comment caser ce petit monde au moment des grands départs ? Voilà un vrai débat ! Si le break a longtemps été une solution, les Français, eux, ont tranché : c’est le monospace familial qui tient la route. Avec de nombreuses qualités : surélevés, ils permettent une meilleure visibilité sur route et un accès à bord plus facile (notamment pour installer les enfants dans leur siège) ; spacieux, ils o rent en général une bonne modularité, transportant 5 à 7 personnes, ou bien, sièges rabattus, emmenant courses de la semaine ou achats du week-end ; enfin, leur habitacle est conçu pour une plus grande convivialité, avec plus d’interaction entre l’avant et l’arrière du véhicule. Référence en la matière, le Renault Espace, restylé à l’automne 2012, reste un excellent choix, mais onéreux (premier tarif à 35 700 €). Derrière lui, la concurrence est bien en place avec à sa tête un autre best-seller de Renault, le Scénic (PHOTO DE DROITE), aux prestations impeccables et au prix plus family-friendly, à partir de 21 900 € (modèle de base) et 25 900 € pour le grand Scénic à 7 places. La production française reste plébiscitée, avec, pour compléter le podium des ventes, le Citroën C4 Picasso (PHOTO DE GAUCHE), au design marqué et remarqué (prix de départ à 23 050 €), et l’excellent 5008 de Peugeot, pour lequel le ticket d’entrée s’élève à 22 900 €

(5 places, avec 2 places additionnelles dans le co re, pour de courts trajets). À noter toutefois que ces modèles ne présentent pas forcément le coût d’utilisation mensuel (assurance, consommation, entretien…) le moins élevé, selon un classement e ectué à l’été 2012 par le magazine L’Automobile : ils sou rent notamment de leur décote à la revente, même si leurs coûts d’entretien restent corrects, en particulier pour le 5008. Le maître incontesté en la matière est le Touran de Volkswagen (1.6 TDI 105 ch), qui présente un coût d’entretien mensuel de 6 euros. Cette gamme au design pourtant pas très sexy se revend très bien (à partir de 21 590 € pour la version 1.2 TSI). Les bonnes a aires se trouvent également du côté de Toyota, avec le petit Verso, dont la version 2013 est tout juste commercialisée (tarifs non communiqués, prix de base de la version précédente à 22 700 €), de Kia avec le Carens, dont la version reliftée, enfin séduisante, déboulera en Europe courant 2013 (prix de base non communiqué, qui devrait tourner autour de 22 000 €), et du Ford C-Max, très bien équipé (21 650 € en entrée de gamme). Last but not least : pour les petits budgets, le Dacia Lodgy o re une excellente alternative. Basique, certes, mais à 9 990 €, il n’y a plus débat. JEAN-PASCAL VIDEAU

PLEINS PHARES

LANCIA EN CRUISE CONTROL Lancée à l’été 2012, la nouvelle Flavia cabriolet joue les stars américaines sur les routes européennes. Ce joli joujou, à la ligne fluide et élégante, est le fruit de la collaboration entre Lancia et Chrysler, et cela se sent. La classe italienne, le sens pratique américain, le tout avec un moteur souple mais plutôt modeste : l’idée n’est pas de brûler de la gomme à San Remo, mais plutôt de flâner sur la Croisette, en tout confort. Flavia 2.4l : 36 900 €.

PEUGEOT EN FORMES À peine six mois d’existence, et le Peugeot Design Lab commence à faire parler de lui. Avec une présentation remarquée au récent Mondial de l’automobile à Paris, où ce studio avait dévoilé un savoir-faire intéressant : vélos électriques, scooter, trottinette, et même un piano. Celui-ci, conçu pour la manufacture Pleyel, crevait l’écran et a fait l’objet d’un premier concert en décembre dans la salle du même nom, avec Mika à l’a che. www.peugeotdesignlab.com
TÊTU FÉVRIER 2013

Adresses page 138.

PHOTOS : DR (5).

MINI EN VITRINE Pour approfondir l’univers Mini, la marque angloallemande lance un nouveau site « life style », dédié à tous les produits dérivés qui s’inspirent de la petite bombinette. On y trouve notamment tout un tas d’accessoires chics, urbains et graphiques, allant du vélo pliable à la montre, en passant par des sacs de voyage colorés et même un mini-jeu de pétanque. www.mini-lifestyle.fr

« 50 ANS DE COMBAT POUR L’ÉGALITÉ DES DROITS »

P OLIT ICU S
Un film de Aleksandar DZERDZ Écrit avec Jean-Luc ROMERO

HOMO

+ 1 HEURE DE COMPLÉMENTS

REYNALDO HAHN
Laurence Equilbey Michel Fau accentus Orchestre symphonique de l’Opéra de Toulon 16, 18, 20, 22, 24, 26 FÉVRIER 2013
Opéra Comique Place Boieldieu - 75002 Paris 0825 01 01 23 (0.15€/min.) www.opera-comique.com

De la dépénalisation au mariage pour tous, une histoire politique passionnante !
ACTUELLEMENT EN
Disponible sur boutique.ina.fr et sur les sites de vente en ligne

homopoliticus pub tetu.indd 1

19/12/12 18:29:23

Le père Gilles Pommier a reçu TÊTU, chez lui, dans le Tarn. Lire son interview page suivante. >>>

79

Ces curés homos que l’Église garde au placard
Il y a le discours o ciel de l’Église catholique, renforcé par la véritable inquisition que mène le Vatican contre ses homos. Et il y a la réalité. Celle de ces prêtres, plus nombreux qu’on ne le pense, qui ont choisi de vivre à la fois leur homosexualité et leur foi, souvent dans l’ombre, parfois sans se cacher de leurs paroissiens. Enquête sur ces hommes d’Église qui aiment les hommes. TEXTE ROMAIN BURREL PHOTO MARTIN COLOMBET

P

ierre est tendu. « Je ne suis pas doué pour parler de moi », prévient-il. À première vue, rien ne différencie ce trentenaire assis à une terrasse du parvis de Notre-Dame d’un autre homme de son âge, si ce n’est la petite croix qu’il porte au revers de sa veste. Pierre* est un homme d’Église. Prêtre depuis six ans, il a la charge d’une dizaine de paroisses en Loire-Atlantique. Pierre est aussi homosexuel. « Curé et pédé », lâche-t-il avec une fausse décontraction. « Ça peut paraître inconciliable, mais c’est ce que je suis. » Un secret qui, dit-il, le « dévore de l’intérieur ». « Mais, dans l’Église, je suis loin d’être le seul. » C’est ce que pense aussi le père Antoine, 56 ans. « Diacres, frères, curés, abbés… Beaucoup d’hommes de notre Église sont homosexuels. Même des évêques ! » Combien sontils ? Impossible de le dire puisque, évidemment, aucun chiffre ne les recense. « Au moins 40 % parmi les prêtres diocésains », ose le père Pierre. « 60 % », avance l’abbé Guillaume, arguant que « lorsque, au séminaire, vous regardez les première année et que vous comprenez que plus de la moitié est homo, vous faites rapidement le compte. » Des statistiques « au doigt mouillé » invérifiables que relativise le père Gilles Pommier : « Dans le clergé en poste aujourd’hui, il doit y avoir la même proportion d’homosexuels que dans la société. » Lorsque TÊTU a décidé d’enquêter sur les prêtres homos, nous pensions éprouver les pires

difficultés à recueillir quelques rares témoignages. Mais une fois dépassée l’appréhension de parler à un magazine engagé auprès des homosexuels, la parole s’est libérée. Et les témoignages se sont multipliés. Guillaume est un jeune abbé de 31 ans qui officie dans l’est de la France. Il a été ordonné il y a trois ans. Pour TÊTU, il accepte de revenir sur son parcours… « J’ai eu une jeunesse agitée, nous confie-t-il. J’ai eu des aventures avec des filles, j’ai même vendu de l’ecstasy pour financer mes études. Puis, il y a eu une rencontre importante dans ma vie. J’ai eu un entretien avec un prêtre qui m’a fait comprendre que je menais une existence vaine : “Si tu continues dans ce chemin, tu finiras brisé. Dans cinq ans, tu seras un rebut de la société.” » Une parole qui va changer sa vie. « Je me suis rendu compte que mon curé, lui, était

“Curé et pédé, ça peut paraître inconciliable, mais c’est ce que je suis. Un secret qui me dévore. Mais je suis loin d’être le seul.” Pierre, prêtre
TÊTU FÉVRIER 2013

heureux. Et, surtout, qu’il rendait les gens heureux. C’est comme ça que je me suis mis en chemin vers l’Église. » L’abbé Guillaume ne vient pas d’un milieu catholique intégriste, mais plutôt d’une famille de « catholiques sociologiques », c’est-à-dire de pratiquants très occasionnels. « Je ne suis absolument pas issu d’une famille catho tradi comme on en rencontre parfois dans nos paroisses. Mais dès ma première communion, j’allais à la messe le dimanche. Mes parents me disaient : “Tu peux y aller, mais débrouille-toi pour t’y rendre. Nous, le dimanche est notre seul jour de repos !” » Une ferveur qui finira même par inquiéter sa famille. « Ma mère n’a pas forcément bien accepté mon choix d’intégrer l’Église. Elle se disait que si son fils de 15 ans voulait devenir prêtre, c’est qu’elle avait dû foirer quelque chose dans mon éducation. » C’est au séminaire que Guillaume prend conscience de son orientation sexuelle. « C’est là-bas que j’ai accepté mon homosexualité. J’ai commencé l’année avec un jeune séminariste de dix ans de plus que moi. Tout au long de l’année, nous avions une relation amicale. On s’est tournés autour sans comprendre ce qui nous attirait l’un vers l’autre. Puis, à la fin de la première année, nous sommes partis en vacances et on a vu qu’on se manquait. On s’est retrouvés, et c’est là qu’on est passé à l’acte. » Mais la romance des deux séminaristes va tourner court. « Il a fait un violent refoulement. “C’est impur, c’est malsain”, me disait-il.

80

Le chemin de croix des curés homos

>>> Ça a été très dur. Quand on s’est revus à la rentrée en septembre, sa chambre était située juste en face de la mienne. Finalement, il a quitté le séminaire. Moi, j’ai poursuivi ma voie. » Sa voie d’homme d’Église homosexuel. « Ce n’est pas inconciliable. Je devais être honnête avec moi-même, sinon je ne serais pas rentré dans l’Église. Comment peut-on sans cela s’engager pour toute une vie ? C’est construire sur du sable. Quand on enterre les choses, tôt ou tard, elles finissent toujours par ressortir. »

PÈRE GILLES POMMIER “DANS MA PAROISSE, BEAUCOUP DE GENS LE SAVAIENT ET LE PRENAIENT BIEN”
La vie n’a pas épargné ce prêtre-ouvrier. Contaminé par le VIH par son compagnon, il a connu l’enfer judiciaire après avoir été faussement accusé de pédophilie. Une a aire pour laquelle il a fait quatre ans de prison préventive avant d’être reconnu innocent. Des épreuves qui ont donné à ce curé une liberté de parole qui détonne avec le discours de l’Église.
« J’ai vécu pendant quatorze ans avec un homme. Ça ne m’a jamais empêché d’exercer mon ministère. Il y a autant de sexualité dans le clergé que dans la société. J’ai compris que j’étais attiré par les hommes vers 17-18 ans, mais j’ai mis de nombreuses années à franchir le pas. Sûrement à cause du poids des traditions. Chez moi, on ne parlait pas de sexe. C’était tabou. Je suis tombé amoureux d’un homme, mais je pense que j’aurais pu tomber amoureux d’une femme. Je crois qu’il n’y a rien de qualitatif ou de quantitatif dans ce domaine, c’est l’amour qui vous guide. Au séminaire, même si je savais que j’étais attiré par les hommes, je n’avais pas de vie sexuelle. Une fois prêtre, j’ai rencontré quelqu’un, à côté de Bruxelles. Je ne me suis jamais caché, mais je n’ai jamais fait de publicité autour de ma vie privée non plus. Dans ma paroisse, beaucoup de gens le savaient et ils le prenaient bien, car j’étais un prêtre disponible, à l’écoute. C’est avec l’autorité que j’ai eu des problèmes. Mon évêque m’a demandé de “changer de vie”. Je lui ai répondu que si je changeais, c’était pour partir. Il n’avait pas vraiment le choix, dans la mesure où l’Église manque de prêtres. C’est vrai que le célibat englobe, de fait, la chasteté. Lorsqu’on a une vie sexuelle, on va donc à l’encontre des vœux qu’on a prononcés. Mais on est ordonné prêtre

UN DOUBLE INTERDIT
Aujourd’hui, l’abbé Guillaume vit une histoire d’amour avec un autre homme, depuis deux ans. Une relation qui, selon lui, n’entrave en rien son sacerdoce. « Je vis pleinement mon engagement pour l’Église et ma disponibilité pour les autres. Le reste, c’est privé. Mon ami lui aussi a sa vie, un métier et même une fille. Mais, du dimanche midi au lundi soir, on est ensemble.» Guillaume assure réussir à conjuguer son homosexualité et son ministère. « Je n’ai pas vécu mon homosexualité comme un déchirement. J’ai trouvé mon équilibre de vie, j’ai cheminé. Ma mère connaît l’existence de mon ami depuis un an et demi. Elle l’a très bien pris. Elle accepte même mieux ainsi le fait que je sois prêtre. » Et qu’en est-il de ses paroissiens ? « La plupart des membres de nos paroisses ont encore une conception très 19e siècle du curé. Nos états d’âme, ils s’en tapent ! Si je leur dis que parfois je doute dans ma foi, ils vont me le reprocher. Les gens ne sont pas encore capables d’entendre de telles choses. On n’a plus une paroisse mais vingt, parfois trente. Pour la grande majorité des fidèles, un prêtre, c’est une espèce de “truc”. Pour eux, Guillaume, ce n’est pas un homme, c’est un prêtre. » Même son de cloche chez le père Antoine, prêtre-ouvrier dans le NordPas-de-Calais : « Un prêtre gay, c’est inconcevable. Car un prêtre homo

à 26-27 ans, comment demander à cet âge-là un tel engagement sur cinquante, voire soixante ans ? Ça n’a aucun sens. Les hommes évoluent, ils changent. Souvent, l’Église me met en colère. Je ne me reconnais plus dans cette Église et ce discours 17e siècle. Comme lorsque j’entends certains évêques en Afrique qui tiennent des discours criminels expliquant que le préservatif est la cause du sida. Ceux-là, il faudrait tirer dans le tas. Mais je fais toujours partie de l’Église, même si je n’exerce plus. Ce n’est pas parce que vous vous engueulez avec votre famille que vous devez la quitter. Les di cultés que j’ai traversées n’ont jamais ébranlé ma foi. Ma foi en l’homme oui. Mais pas celle en Dieu. Je ne pense pas que le Vatican évoluera sur ces questions. Ou alors, je ne serai plus là pour le voir. L’Église est une vieille dame, quand elle bouge trop vite, elle se casse quelque chose. J’ai 50 ans, et j’espère bien refaire ma vie avec quelqu’un, mais c’est compliqué. On a tous besoin d’une épaule pour poser sa tête quand ça va pas, de moments de tendresse. D’être important pour quelqu’un. Je ne me vois pas du tout finir ma vie seul. Je vivrais ça comme un échec. Pour être heureux, peutêtre aurais-je dû être un peu plus homme, et un peu moins prêtre… »

brave un double interdit. Celui du célibat et celui de l’homosexualité.» Selon sœur Véronique Margron, théologienne et spécialiste des questions de morale sexuelle, la tradition du célibat des prêtres remonte loin. « Jusqu’au Moyen Âge, les choses sont emmêlées. Il y a des prêtres célibataires, d’autres mariés. Mais cela a donné lieu à des
TÊTU FÉVRIER 2013

spoliations des biens de l’Église par des enfants ou familles de prêtres. C’était un problème d’autorité pour les évêques. En 1123, les deux conciles de Latran décident du célibat des prêtres sur le modèle des moines. Mais même si c’est une longue tradition dans l’Église, le célibat des prêtres n’émane pas de l’Évangile. Le jour de >>>

>>> leur ordination, les prêtres catholiques font promesse de célibat et d’obéissance à leur évêque. Et c’est de ce célibat que découle la chasteté. » Quant à l’homosexualité, c’est une autre paire de manches. Si, depuis des siècles, l’Église rejette et condamne «les pratiques homosexuelles» en s’appuyant sur quelques versets de la Bible (le livre du Lévitique et l’Épître aux Romains de saint Paul), ça n’est qu’en 2005 que le Vatican publie un texte pour lutter contre l’homosexualité dans ses rangs (lire encadré page de droite). Comme beaucoup d’autres ecclésiastiques homos, Jean-François a très mal reçu ce texte. « C’est comme si je recevais une gifle en plein visage.

Comme si, tout homme de Dieu que je suis, mon Église, ma hiérarchie me traitait avec le plus profond des mépris.» Pour ce frère dominicain, c’en est trop. Il décide de quitter l’ordre des « frères prêcheurs ». Il « défroque » pour « enfin vivre pleinement son homosexualité », affirme-t-il. « Pourtant, confesset-il, dans mon cœur, j’appartiens toujours à l’Église… » Si Benoît XVI s’est fendu d’un tel oukase, c’est qu’il entend marquer son pontificat par un retour à la rigueur. Ces dernières années, le Vatican a été éclaboussé par de nombreux scandales sexuels : viols, prostitution et pédophilie. Et par obscurantisme, l’Église
TÊTU FÉVRIER 2013

catholique entretient un amalgame méprisable entre homosexualité et pédophilie. « Un lien étrange et complètement faux, souligne la théologienne Véronique Margron. Mais, plus qu’avec l’homosexualité, c’est avec la sexualité tout court que l’Église a un problème. L’homosexualité est un tabou à l’intérieur du tabou. Il a fallu attendre que les théologiens et les prêtres travaillent les sciences humaines pour qu’un discours émerge, pour que, dans les séminaires en France, on parle de la sexualité. Et cela depuis, au mieux, quarante ans. » Pourtant, le catholicisme est la religion du Dieu fait homme ? « Bien sûr, et Jésus était un homme, donc un être sexué. »

83

Le chemin de croix des curés homos

À l’époque, très peu de voix s’élèvent au sein de l’Église catholique contre la circulaire de 2005. Seul Timothy Radcliffe dénonce cette dérive comme étant « une très mauvaise idée ». «Une vocation est d’abord un appel de Dieu, rappelle ce dominicain. C’est lui qui appelle à la vie religieuse ou à la prêtrise. Et il est évident qu’il a appelé des hommes et des femmes, des prêtres et des évêques qui sont homosexuels. On ne peut pas dire à Dieu qu’il n’a pas le droit d’appeler des homosexuels, puisqu’il l’a déjà fait ! » Comment s’organise le « repérage » des prêtres homos au séminaire ? Le père Yvan, qui vient d’être ordonné prêtre, explique qu’il a connu des « chasses aux sorcières ». « Mais, comme souvent, les plus homophobes sont ceux qui se débattent le plus avec leur propre homosexualité. » Mais selon l’abbé Guillaume, cette décision, qui pourtant émane expressément du Vatican, n’est pas systématiquement appliquée. « L’évêque qui m’a ordonné savait qu’il ordonnait un pédé. Mes supérieurs du séminaire le savaient aussi. Et puis, les évêques sont rassurés, car ils savent qu’on ne leur ramènera pas de gosses. Ça, il faut le dire ! » Selon le père Luc Crépy, ancien supérieur du séminaire d’Orléans, « dans les séminaires, on prend en considération les critères d’un équilibre et d’une maturité affectifs et sexuels cohérents avec le choix de devenir prêtre. Il n’est pas fait d’enquête sur l’orientation

“Vu la crise des vocations, si l’Église virait tous les prêtres homos, il ne resterait pas grand monde pour dire la messe.”
Le père Yvan
sexuelle des candidats à la prêtrise. La question est plutôt : dans quelle fidélité et quelle vérité chacun veutil s’engager ? » Même si certains séminaires semblent plus tolérants que d’autres, pour le père Yvan, cette circulaire papale reste inapplicable car nécessité fait loi : « Vu la crise des vocations, si l’Église devait virer tous les prêtres homos, il ne resterait pas grand monde pour dire la messe ! » Reste qu’avec une institution aussi rétrograde vis-à-vis de leur différence, les prêtres gays sont le plus souvent condamnés à la clandestinité. Et les maux qui guettent ces hommes d’Église sont nombreux : dépression, alcoolisme, repli sur soi. Sœur Véronique souligne l’importance « d’avoir un espace pour déposer les lances ». Une fois par mois, l’abbé Guillaume retrouve d’autres prêtres gays. « On dîne ensemble. Ça nous permet de parler sans détour de

notre charge comme de notre vie sentimentale. » Dans le même ordre d’idée, il existe un groupe de parole pour les prêtres homosexuels au sein de l’association David et Jonathan, « un endroit où on peut parler de son projet évangélique et de sa vie affective et sexuelle ».

UNE ÉGLISE-FORTERESSE
Si beaucoup de ces hommes sont condamnés à vivre leur différence dans la honte et la solitude, certains parviennent à construire une vie amoureuse stable. Le père Jacques Fraissignes a 80 ans. Prêtreouvrier, il a longtemps occupé de hautes responsabilités au sein du mouvement chrétien homosexuel David et Jonathan. Il vit avec son compagnon depuis 42 ans. « Une fidélité affective… On couche dans le même lit et on a toujours besoin l’un de l’autre », nous confie-t-il. A-til la sensation d’avoir désobéi à sa hiérarchie ? « Plus maintenant. Avec l’encyclique Humanae Vitae [publiée en 1968], le Vatican a voulu interdire toute contraception. La société n’a pas suivi l’Église sur ce point et c’est heureux. Le dernier ressort, c’est ma conscience. L’Évangile n’est pas une école d’asservissement, au contraire, il est une école de liberté. » S’ils sont souvent plus progressistes que leurs prélats, ces prêtres homosexuels n’en demeurent pas moins des représentants de leur Église. Et la plupart d’entre eux restent opposés au mariage pour tous. « Car le mariage est un sacrement institué par notre seigneur Jésus-Christ et qui établit une union entre l’homme et la femme », rappelle le père Yvan. « Mais il m’est arrivé de bénir les alliances de couples d’homosexuels qui voulaient se pacser », nuance l’abbé Guillaume, avant d’ajouter : « Si l’Église doit changer, ce sera de l’intérieur. C’est une forteresse. Lorsqu’on l’attaque de l’extérieur, elle se replie sur elle-même… »
*Certains prénoms ont été modifiés.

En 2005, le pape Benoît XVI, à peine élu, publie une directive visant à barrer aux homosexuels l’accès à la prêtrise. Ce document énonce que « l’Église, même si elle respecte profondément les personnes homosexuelles, ne peut admettre comme prêtres ceux qui pratiquent l’homosexualité, qui présentent des tendances homosexuelles profondes ou qui soutiennent ce qu’on appelle la “culture gay”, car il s’agit d’une situation qui représente un obstacle aux relations correctes entre hommes et femmes ». S’il existe un « doute sérieux » sur l’orientation sexuelle du candidat, celui-ci ne doit pas être ordonné prêtre. « Les tendances qui ne seraient l’expression que d’un problème transitoire, comme celui d’une adolescence encore non achevée, doivent avoir été totalement surmontées au moins trois années avant l’ordination diaconale », est-il précisé.
TÊTU FÉVRIER 2013

DEPUIS 2005, BENOÎT XVI FAIT LA CHASSE AUX PRÊTRES GAYS

Combattants de l’égalité
Militants chevronnés ou « simples » citoyens, ces filles et ces garçons ont décidé de se mobiliser en première ligne suite aux attaques des anti-mariage pour tous. Petite galerie de portraits, forcément partielle, pour aider les télés et les radios à personnaliser le combat pour le mariage et l’adoption. Car il n’y a pas que Frigide Barjot dans la vie ! TEXTE MARC ENDEWELD
“OUI AU MARIAGE, OUI LA FILIATION, OUI À LA PMA”, ET “NON AU PLACARD !” L’idée du collectif « Oui, oui, oui » – pour « oui au mariage, oui à la filiation, oui à la PMA » – germa courant novembre sur les réseaux sociaux et dans la tête de copines et copains, après le dépôt du projet de loi décevant sur le mariage et l’adoption. En quelques jours, le collectif a monté son site internet, a trouvé des slogans, a loué sono et camion pour la manif du 16 décembre, et lancé des actions : happenings, mails aux députés, descente au rayon mariage des Galeries Lafayette… Parmi les initiatrices du collectif, on trouve Alix Béranger (PHOTO), consultante dans le secteur de l’économie sociale et solidaire, et son amie, Alice Co n, journaliste à 20 Minutes, 34 ans toutes les deux. « Le déclencheur pour nous réunir fut de voir que les opposants au projet de loi avait acquis une audience importante », confie Alice. « Les journalistes de gauche ont eu une curieuse façon de considérer le débat d’une manière impartiale », critique Alix. Militantes féministes, notamment à la Barbe, le groupe qui dénonce la sous-représentation des femmes dans des instances de pouvoir, ces deux-là savent y faire avec les médias. Sur le terrain LGBT, elles avaient déjà commencé à faire entendre leur voix, cosignant une tribune dans Libération, début novembre, intitulée « Les lesbiennes ont été flouées », qui dénonçait l’absence de la PMA dans le projet de loi, et une autre fin juin dans Le Monde intitulée « Sortons du placard ! », car « se dire homo, juste le dire, c’est montrer à la société ce que nous sommes réellement, dans notre diversité ». www.ouiouioui.org – https://fr.twitter.com/alixberanger https://fr.twitter.com/aliceco n
TÊTU FÉVRIER 2013

ALIX BÉRANGER ET ALICE COFFIN

PHOTO S: Lionel Bonaventure/AFP - Alice Co n.

85

“GAY, CATHOLIQUE, LIBÉRAL”… ET ENGAGÉ ! Il se définit lui-même comme « gay, catholique et libéral ». JeanPaul Cluzel, président de la Réunion des musées nationaux (RMN) et du Grand Palais, l’un des rares patrons ouvertement gays de France, n’a pas hésité une seule seconde avant de se lancer de nouveau dans la bataille. À 65 ans, il s’active en coulisses, passe des coups de fil, ouvre son carnet d’adresses, répond aux sollicitations des médias, et participe même à la conférence de presse organisée par l’Inter-LGBT avant la manifestation du 16 décembre. Quelques semaines auparavant, il avait vivement réagi sur France Inter aux manifestations anti-mariage : « L’Église a dit beaucoup de bêtises dans son histoire. La religion n’a pas à imposer ses règles à l’État. Que l’Église intervienne sur le mariage religieux, quoi de plus normal. Mais là, nous parlons du mariage civil. » En juin 2009, il avait accordé une longue interview à TÊTU, à la suite de la polémique quant à sa participation au calendrier d’Act Up, dans laquelle il avait déclaré : « Au fond, tous les grands combats essentiels impliquent que vous ne puissiez pas séparer vie privée et vie publique… […] Je pense que les homosexuels et les lesbiennes ont le droit, et même le devoir, d’avoir des convictions politiques. » Il n’y a rien à ajouter.

JEAN-PAUL CLUZEL

ALEXANDRE CHEVALIER
“ENFANT D’HOMO” ET FIER DE SON PÈRE ! Quelques semaines avant l’élection présidentielle, Alexandre Chevalier créa en compagnie d’une amie, Raphaëlle Munier, l’association DECLA, « Des enfants comme les autres », pour réunir des enfants aujourd’hui devenus adultes dont l’un des parents ou les deux parents sont homosexuels. Avec comme premier objectif de témoigner, « pour arrêter les fantasmes autour des familles homoparentales. Nous en avions assez d’entendre parler de notre réalité uniquement sous forme de chi res ou de commentaires de pédopsychiatres. Personne ne s’intéressait à notre parole. Alors nous nous sommes dits que nous allions la prendre nous-mêmes », explique ce Lyonnais de 38 ans qui, du même coup, décida de médiatiser l’histoire de sa propre famille. Une manière de rendre hommage à son père, mort du sida, après avoir vécu une double vie, marié tout en ayant un compagnon : « Ma mère était au courant, puis moi, mais personne d’autre dans la famille élargie, qui ne l’a appris que cette année, avec la création de l’association. J’ai eu l’aval de ma mère avant son décès, l’année dernière. Elle m’a dit: “Fais ce que je n’ai pas eu le courage de faire.” » Car le combat pour le mariage, c’est aussi un combat pour la visibilité. Depuis l’automne, Alexandre multiplie les interviews, a été auditionné à l’Assemblée nationale et organise des expos photo d’enfants d’homos dans les rues de Lyon. www.facebook.com/DeclaLyon http://enfantsdhomos.tumblr.com/
TÊTU FÉVRIER 2013

PHOTO S: Joël Métreau - Fred Dufour/AFP (2) - Morel Fort/Sipa.

Alice Co n du collectif « Oui, oui, oui ».

>>>

86

Combattants de l’égalité

“C’ÉTAIT LE PREMIER PAS VERS LA RECONNAISSANCE D’UNE FAMILLE HOMOPARENTALE” « Un mètre soixante-trois de détermination. » Voilà comment le quotidien Libération décrit Caroline Mécary, 49 ans, avocate au barreau de Paris depuis 1991, coprésidente de la fondation Copernic et conseillère régionale Europe Écologie-Les Verts en Île-de-France. Après quinze ans de lutte pour l’égalité des droits, l’avocate a tenu dans son dernier essai à faire le bilan de ses combats juridiques pour permettre à des couples ou des familles homos de bénéficier d’une protection juridique. Parmi ses grandes victoires, en juin 2001, elle obtient le premier jugement d’adoption simple pour un couple de personnes de même sexe : « C’était le premier pas vers la reconnaissance d’une famille homoparentale », sou e-t-elle. Et, en janvier 2008, elle obtient de la Cour européenne des droits de l’homme, sur le fondement des articles 8 et 14 de la Convention européenne, la condamnation d’un refus d’agrément opposée par le conseil général du Jura à une lesbienne désirant adopter. « C’était magnifique, cela a mis une belle claque à la France qui se targue tout le temps de respecter les droits de l’homme. Cela a aussi été un signal très fort contre l’homophobie, un message à toute l’administration française. » Car avant d’être une militante infatigable des droits LGBT, Caroline Mécary est une grande avocate. www.twitter.com/carolinemecary http://avocats.fr/space/caroline.mecary L’Amour et La Loi : homos, hétéros, mêmes droits, mêmes devoirs. Alma Éditeur, 18 € (lire page 93).

CAROLINE MÉCARY

TÊTU FÉVRIER 2013

PHOTOS : Bruno Autin/Jerrycom - Fred Dufour/AFP - Hamilton/REA.

“IL FAUT CONTINUER À SE MOBILISER POUR L’ÉGALITÉ” On se dit qu’à force de répondre aux questions des journalistes, Nicolas Gougain, 28 ans, porte-parole de l’Inter-LGBT, pourrait se lasser. Mais c’est méconnaître ce marathonien de l’égalité des droits. Pour lui, l’essentiel est de convaincre. Cet ancien leader de l’Unef, le syndicat étudiant, préfère les arguments pondérés aux actions chocs. Il se retrouve pourtant en première ligne depuis le début des débats sur le mariage, enchaînant les interventions dans les médias, mais également les visites dans les ministères, et les auditions au Parlement. Jusqu’à l’Élysée, quand le président lui propose une entrevue le lendemain de sa fameuse déclaration sur « la liberté de conscience » des maires, pour revenir sur ses propos et s’excuser. Il faut dire, le matin même, l’Inter-LGBT avait annoncé qu’elle interrompait toute discussion avec le gouvernement. Et il faut également de sacrés talents de diplomate à Nicolas Gougain pour représenter l’ensemble des associations qui composent l’Inter-LGBT, afin d’organiser des grandes manifestations, notamment celle du 27 janvier à Paris : « Suis-je rassuré sur la volonté du gouvernement ? Non, je ne le serai que quand le texte sera voté. […] Il faut continuer à se mobiliser pour l’égalité », déclarait-il à TÊTU en décembre. https://fr.twitter.com/nicogougain www.inter-lgbt.org

NICOLAS GOUGAIN

Les Femen, place de la Bastille, le 16 décembre.

PHOTOS : Luciano Gallo - Lionel Bonaventure/AFP - DR.

“LES COMBATS IMPORTANTS NE FONT QUE COMMENCER” Fils de migrants portugais, 40 ans, papa de deux filles, une blanche, une noire, procrées par PMA « artisanale », pour l’une, et avec la complicité d’un gynéco-obstétricien, pour l’autre, contributeur au site Minorites.org, Arlindo Constantino se définit lui-même comme un « pédé communautarien » qui est bien décidé à faire entendre sa voix dans le débat. Grande gueule au grand cœur, il aime plus que tout l’action : manif, tractage, intervention sur les réseaux sociaux, mise en relation d’activistes et réflexion en tous genres. Cet ancien militant d’Act Up-Paris – il y a fait ses débuts en 1994 – tient à rappeler que « la revendication d’un statut juridique pour les conjoints homosexuels est née dans un contexte de crise du sida. Il existe un lien étroit entre lutte contre le sida et lutte contre les discriminations. Beaucoup de pédés et de gouines ont tendance à l’oublier. » Pour Arlindo, l’essentiel est « de faire réfléchir la communauté sur elle-même ». Le militant en colère se désespère « du discours a minima » des associations LGBT, de « la frilosité » du PS et du fait que « trop de personnalités connues, reconnues sont encore au placard ». Et il ajoute : « Au fond, pour moi, les combats importants ne font que commencer… » https://twitter.com/moruebarbue www.minorites.org

ARLINDO CONSTANTINO

NICOLAS MARTIN
“L’IMPRESSION QU’IL N’Y AVAIT PERSONNE POUR RÉPLIQUER” « Ni encarté, ni militant, ni associatif », Nicolas Martin, 36 ans, pacsé avec Charly Bordier, 29 ans, n’avait pas forcément imaginé qu’un jour il se retrouverait devant le siège du Parti socialiste avec un mégaphone à la main : « Que François Hollande cède et donne des gages à l’extrême droite en parlant de cette “liberté de conscience” des maires, c’était insupportable, encore plus insultant même que de se faire traiter de tous les noms par les homophobes. On attendait qu’ils nous soutiennent ! » Quand Nicolas et Charly apprennent ce fameux 20 novembre la teneur du discours de François Hollande au congrès de l’Association des maires de France, ils lancent sur un coup de tête – avec leur pote David Dibilio (Le Point Éphémère, Jerk O Festival, journaliste free lance) – un groupe Facebook appelant à manifester devant le siège du PS, le lendemain : « C’est une colère qui est montée après les manifestations anti-mariage du 17 novembre face à un grand vide. J’avais l’impression qu’il n’y avait personne pour répliquer, de ne pas être représenté. » Une colère partagée par beaucoup : en quelques heures le groupe Facebook voit ses demandes d’adhésions exploser, comme Twitter qui chau e de commentaires peu sympathiques à l’égard du président. Résultat, alors que ce dernier reviendra sur ses déclarations dès le lendemain, le mercredi soir, 700 personnes se retrouvent rue de Solférino : « Ils ne prennent toujours pas la mesure de la fracture », constate ce futur papa (il est membre de l’ADFH, Association des familles homoparentales), en quête d’action : « Il faudrait une “section de combat” pour répondre médiatiquement à Frigide Barjot qui monopolise la parole médiatique. Je suis ulcéré de l’entendre. L’Inter-LGBT est utile pour fédérer les moyens, mais c’est la force de frappe d’un diesel ! » Seul obstacle pour lui, son emploi du temps débordé : il est en e et corédacteur en chef d’Entrée Libre, présentée par Laurent Goumarre sur France 5.

TÊTU FÉVRIER 2013

88

ON VOUS L’A CACHÉ À L’ÉCOLE
PAR MICHEL LARIVIÈRE

NU COMME DE L’ANTIQUE

EN HAUT Les Sabines tentent de s’interposer entre Romains, qui les ont enlevées, et Sabins, qui veulent les récupérer. Au moment où la Terreur vient de prendre fin, ce tableau de David lance un appel à la paix civile à travers cet épisode de l’Antiquité… qu’il a particulièrement dénudé. CI-DESSUS Le peintre, ami de Robespierre, se montre plus audacieux encore lorsqu’il peint La Mort du Jeune Bara en dénudant totalement le soldat républicain adolescent tué par les Vendéens contre-révolutionnaires.

Michel Larivière a notamment publié Pour tout l’amour des hommes. Anthologie de l’homosexualité dans la littérature (éditions Delétraz). michel.lariviere@tetu.com

TÊTU FÉVRIER 2011 TÊTU OCTOBRE 2012 TÊTU NOVEMBRE2013

PHOTOS : AKG-Images / Erich Lessing (Musée du Louvre) – SuperStock / Leemage (Musée Calvet Avignon).

A

près la découverte de Pompéi, en 1748, et celle de Herculanum, les fouilles archéologiques entreprises dans les deux cités romaines détruites par l’explosion du Vésuve vont remettre l’Antiquité à la mode. L’archéologue et historien d’art allemand Johann Winckelmann, notamment, écrit une Histoire de l’art chez les Anciens, apologie des arts gréco-romains qui encourage les artistes européens à imiter ou même à copier le nu antique. Après avoir visité Pompéi et lu l’ouvrage de Winckelmann, David, le peintre o ciel du Consulat et de l’Empire, ne cessera de glorifier le nu masculin. Dans son célèbre tableau Les Sabines (ci-dessus, visible au Louvre), qui dépeint un thème de l’Antiquité évoqué par Plutarque, seules les femmes sont vêtues. Tous les corps d’éphèbes étalent, eux, une nudité ambiguë et complaisante. De même, dans Léonidas aux Thermopyles, on voit les Spartiates a ronter les Perses dans le plus simple appareil. Où David a-t-il appris que les guerriers de l’Antiquité se battaient entièrement nus ? À l’époque, cette récurrence de la nudité dans les tableaux du peintre également auteur du Sacre de Napoléon choque ses contemporains. David se défend en invoquant les travaux de Winckelmann. Toutefois, cet alibi ne tient pas concernant une autre œuvre, La Mort du Jeune Bara (à dropite), que l’on peut voir de nos jours au musée d’Avignon. Rien ne justifie en e et la nudité, la féminité, ni la pose érotique d’abandon du personnage. Cette fois, en peignant ainsi ce jeune tambour militaire républicain martyr de la guerre de Vendée en 1784, David laisse simplement libre cours à son amour des jeunes garçons.

ScratchMassive-Tetu-78X221,7 20/12/12 12:03 Page1

“Communion. Une communion en forme de messe noire et vénéneuse où les synthétiseurs, boîtes à rythmes et autres machines s’invitent dans la danse.”

HISTOIRE 90

D

Noureev, fantôme de l’Opéra
Lorsqu’à la ’ un saut,cela17liberté.1961, Rudolf lettre, juin

Noureev bondit dans les bras de policiers français – en hurlant « je veux être libre ! » –, il n’imagine pas encore que l’image fera, en pleine Guerre froide, le tour du monde. Sans doute, le jeune danseur et prodige du Kirov, la première compagnie de danse de l’URSS, se sent-il menacé par les services du KGB. On l’oublie trop souvent : la famille de Noureev, même si son père est alors inscrit au Parti communiste, est d’ascendance tatare et de confession musulmane. Cela su rait déjà à rendre suspect un citoyen de l’Union soviétique, qui tolère mal les minorités ethniques ou TEXTE GILDAS LE DEM religieuses. Et, plus encore, les minorités sexuelles. Or chacun, au sein du ballet du Kirov, le sait : le jeune danseur, s’il semble n’avoir jamais eu de rapports sexuels avec un homme – par crainte de l’envoi dans un camp de travail ou de l’enfermement dans un centre psychiatrique pour rééducation, comme il le confiera plus tard –, préfère les garçons. C’est en vain que la direction du Kirov s’est évertuée à arranger un mariage. Et on a déjà vu Noureev traverser, à Leningrad, le square Ekaterina, lieu de rendez-vous des gays près de la Vaganova, non loin du théâtre Pouchkine. En 1961, le Kirov entame une tournée à Paris : la jeune étoile du ballet soviétique, qui triomphe sur scène, s’enivre de gloire et de liberté, en profite pour découvrir la scène artistique parisienne et nouer des amitiés. Mais les services secrets, dont on peine à imaginer aujourd’hui la surveillance constante, s’alarment : Noureev déserte l’hôtel durant des nuits entières, fréquente des cercles de jeunes gens français qu’on soupçonne d’être homosexuels. La décision est prise de rapatrier Noureev pour insoumission. Et, en ce jour de juin 1961, à l’aéroport du Bourget, où l’on menace de l’exfiltrer vers Moscou, Noureev va choisir la liberté : désespéré, aux larmes, le jeune homme, aidé de quelques amis, se jette dans les bras de la police française, après un saut éclatant, et demande l’asile politique. Malgré la pression du Kremlin, la France, qui lui accorde l’hospitalité, ne se hasarde néanmoins pas à l’engager à l’Opéra de Paris. Noureev, qui fait sensation après l’épisode du Bourget, danse alors à Paris pour le Grand Ballet du marquis de Cuevas, puis à Londres, pour le Royal Ballet – aux côtés de Margot Fonteyn avec qui il formera, à la scène, un couple légendaire, dans le cadre de ce grand répertoire classique pour lequel, en dépit de son énergie sauvage, presque brute, presque insoumise, il a remarquablement été discipliné et formé. Enfant déjà, d’un talent fou – il danse toujours et partout, à la maison, dans les couloirs de l’école – il apprend seul, alors que la Seconde Guerre mondiale gronde encore en Union soviétique, les rudiments de la danse folklorique. Puis, découvert tardivement par le monde de la danse classique, il n’aura de cesse de dépasser la technicité de ses camarades de ballet, formés plus jeunes, sans pourtant jamais se sou-

Rudolf Noureev, mort du sida il y a vingt ans, a laissé une empreinte indélébile sur le ballet de l’Opéra de Paris et sur la danse moderne en général. Le danseur et chorégraphe russe a en e et su renouveler les grands classiques et ouvrir le répertoire au baroque et au contemporain.

Rudolf Noureev (à gauche), en vacances en Grèce, en 1963, avec le danseur, chorégraphe et écrivain danois Erik Bruhn, qui fut le grand amour de sa vie.

Durant la tournée en France avant que le danseur passe à l’Ouest, le KGB s’alarme: Noureev déserte l’hôtel des nuits entières et fréquente des jeunes Français soupçonnés d’être homosexuels…
mettre à ses maîtres comme, déjà, jamais il ne céda à son père, à ses professeurs, sur son désir de danser. Noureev veut être non pas seulement une étoile, mais une « star » de la danse. Et il le sera. Sa carrière se poursuit triomphalement, en e et. Il est invité dans le monde entier pour interpréter d’abord, puis, sa volonté de les renouveler s’a rmant, pour remonter les ouvrages du répertoire académique. Son acharnement au travail et, il faut le dire, l’appât du gain – sans doute dû à une enfance misérable, marquée par la famine de l’après-guerre – lui font alors accumuler une fortune considérable, multiplier les achats de résidences, d’objets d’art ou de livres rares. Accumuler les amours et les amants, aussi. S’il rencontre le Danois Erik Bruhn dès 1961, un autre grand danseur classique qui sera assurément le grand amour de sa vie, Noureev ne sera jamais fidèle. Sinon à lui-même, à sa volonté d’éclat >>>

TÊTU FÉVRIER 2013

PHOTO : Lido / Sipa.

D

PHOTOs : Jane Bown / TopFoto / Roger-Viollet – Denis Lamarche.

Comment Noureev concevait-il son travail? Noureev avait une vision instinctive mais claire de ce que pouvait et devait devenir un danseur. Pas un jour sans qu’il n’ait pris une classe en charge, qu’il menait d’une discipline de fer. Il était d’une exigence folle, et haïssait ceux qui ne vivaient que de leur don. Il avait le culte du travail, sans doute hérité de son passage par les ballets russes. Il pouAdministrateur général de la Danse lorsque vait se montrer d’une profonde affection, d’un grand humour, Rudolf Noureev dirigeait le ballet de l’Opéra de Paris, autant que d’une dureté implacable. Je me souviens d’un temJean-Luc Choplin, qui fut aussi l’un de ses derniers pérament très éruptif: il y avait encore chez lui quelque chose amis, revient sur la personnalité et la trace du danseur d’un Tartare, né dans l’Oural et dans un train, qui se manifestait et chorégraphe dans la danse contemporaine. dans ses colères, ses emportements. D’un regard très perçant – on se sentait dénudé –, dominateur, il avait l’arrogance, mais généans quel cadre avez-vous rencontré Rudolf Noureev? reuse, de ceux qui se savent physiquement et esthétiquement J’ai été son collaborateur pendant cinq ans à l’Opéra de doués et veulent transmettre un savoir. C’est qu’il détestait les Paris, un ballet de l’Opéra qu’il a considérablement changé, mondanités, les routines, perdre du temps, surtout. Pour appeler transformé, ouvert à la création contemporaine. En en consacrant quelqu’un, il lui arrivait de le siffler. Il ne faut pas y voir de mépris, la moitié aux «petits pas», bien sûr, l’interprétation des grandes il vivait dans l’urgence et ne souhaitait qu’une chose: être efficace, pièces du répertoire classique comme créatif. Il voulait, pour tous, toujours plus Le Lac des cygnes ou Don Quichotte, La Bayade beauté: lorsque je me rendais dans son dère… Mais aussi l’autre moitié à la création appartement du quai Voltaire, il me suggéUNE CARRIÈRE FLAMBOYANTE contemporaine: Forsythe, Cunningham, rait de ne passer que par les plus belles ave1955 : Rudolf Noureev entre à la prestigieuse école tant d’autres encore. Noureev était un être nues, de négliger les petites rues. Tous les de danse Vaganova de Leningrad. curieux de tout, toujours en train de cherjours, ou plutôt tous les soirs, il m’appelait 1958 : pour le spectacle de fin d’études de l’école, cher quelque nouveau chorégraphe, ou invariablement à… deux heures du matin, il danse, avec Alla Sizova, le pas de deux du la nouveauté culturelle en général. S’il ne pour faire le point, débattre, retravailler. Corsaire qui sera immortalisé par un film. Il entre vivait que pour la passion de la danse, sa Pour lui, la discipline, les rituels étaient directement comme soliste dans la compagnie culture générale était très vaste. Là aussi, incontournables: la classe, les répétitions, de ballet du théâtre du Kirov de Leningrad, il était soucieux de dépasser les frontières. puis le thé – ce fameux thermos de thé première compagnie de danse de l’URSS. Débuts Il connaissait toute la littérature russe sur chaud, qui a plus d’une fois volé en direcau Kirov, dans le pas de trois du Lac des cygnes. le bout des doigts, et Shakespeare, Proust, tion d’un danseur, plus souvent du décor 1961 : tournée du ballet du Kirov à Paris. Le succès comme, aussi bien, tous les films: il allait ou d’une porte. de Noureev est foudroyant dès sa première sans cesse au cinéma. Et bien entendu, il apparition sur la scène d Garnier, le 19 mai, était passionné de musique. Il avait chez Quelle trace a-t-il laissé? Noureev, par son dans l’acte des « Ombres » de La Bayadère. lui un petit clavier électronique qu’il exigence, son sens de la création, était la 1962 : première représentation de Giselle avec emmenait même en voyage, pour répéter seule personne à pouvoir reconstruire le Margot Fonteyn et le Royal Ballet à Covent Bach: la quête de nouveauté était, chez lui, ballet parisien. Aujourd’hui encore, tous Garden, à Londres. Rudolf Noureev devient artiste inséparable de la discipline, de la rigueur, les ballets en place sont ceux qui ont été invité de cette compagnie, et le reste jusqu’en de l’assimilation de la tradition. installés par Noureev. C’est qu’il avait une 1977. C’est le début de la « Rudimania ». conception très spéciale du corps de ballet: 1963 : création de Marguerite et Armand, pour lui, la vraie star, c’était le corps de balchorégraphie de Frederick Ashton pour Margot let. Il a transformé le rôle de l’homme dans Fonteyn et Rudolf Noureev ; ce sera leur ballet la danse. Il lui a redonné toute sa place, en fétiche. Noureev remonte pour la première fois important aussi une certaine virilité, une une chorégraphie de Marius Petipa, La Bayadère, certaine dureté dans le travail et la création pour le Royal Ballet. Il danse en étoile invitée – Noureev, au travail, était terriblement avec toutes les grandes compagnies de ballet en masculin. Il a surtout revisité le ballet Europe. Il remonte les grands ballets du répertoire : classique dans toute son architecture. Il l’a La Belle au bois dormant, Casse-Noisette, longuement analysé, pour le «démaniériDon Quichotte, Le Lac des cygnes, Raymonda. ser». Et lui redonner toute sa vitalité. Toute 1983 : entrée en fonction de Rudolf Noureev sa consistance intellectuelle, artistique, comme directeur de la danse de l’Opéra de Paris, aussi: que l’on pense à l’interprétation poste qu’il occupera jusqu’en 1989. très freudienne de Casse-Noisette, ou celle, 1990 : il participe à la comédie musicale The King fabuleuse, de Cendrillon, qui croise toute and I aux États-Unis. Danse encore une fois en l’histoire du cinéma américain. La vie m’a 1990 Le Chant du compagnon errant au Palais Noureev en répétitions, en 1964. Le danseur donné la chance de connaître un géant. Garnier. Se consacre à la direction d’orchestre. s’est enfui d’Union soviétique trois ans plus tôt.

Jean-Luc Choplin “Il vivait dans l’urgence”

PROPOS RECUEILLIS PAR GLD

TÊTU FÉVRIER 2013

HISTOIRE 92

En mars 1981, alors qu’il vient de danser à l’Opéra-Comique pour le gala de lancement du parfum Kouros, Rudolf Noureev félicite Yves Saint Laurent.

>>> et de liberté. Noureev aime les garçons de la rue, les petites frappes, les camionneurs, les marins – lors d’un séjour à Beyrouth le besoin de drague et de scandale est si fort, si puissant, qu’il va jusqu’à rôder ouvertement sur la plage alors que, ou parce que, la baie et le port sont pleins de navires appartenant à la flotte soviétique. À l’Ouest, en e et, Noureev a découvert une liberté, et une forme de glorification sexuelle : à New York, au Club Baths, il signe de son nom le registre de l’établissement, mais son ancien directeur, Bob Kohler, se souvient que c’était pour aussitôt disparaître dans des formes de rencontres sexuelles impersonnelles, multiples, jouissives, et à vrai dire tout à fait exhibitionnistes. Il accumulera aussi, bien sûr, les conquêtes de choix : Anthony Perkins, Mike Jagger, Freddie Mercury… Autant de trophées à ses yeux. De 1983 à 1989, malgré l’opposition du pouvoir soviétique, qui ne désarme pas, Noureev, devenu une légende vivante, prend la direction du ballet de l’Opéra de Paris. Il engage une réforme de la troupe, promeut de jeunes artistes en dehors de toute hiérarchie, élargit l’horizon de la programmation artistique, de la danse baroque à William

À LIRE : Noureev, de Bertrand Meyer-Stabley, Payot, 17,45 euros.

TÊTU FÉVRIER 2013

PHOTO : Keystone France.

Forsythe, en passant par Martha Graham ou Merce Cunningham. Mais alors que sa virtuosité décline, qu’il se présente lui-même dans des productions de seconde zone, il est démis de ses fonctions et tente une dernière percée dans la comédie musicale et la direction d’orchestre. Surtout, quand il remonte son ultime ballet à l’Opéra de Paris, il est déjà e royablement a aibli par le sida, qui l’a frappé depuis longtemps – pour lequel il a enduré tous les traitements disponibles, et qu’il a pourtant combattu avec une énergie stupéfiante. Le 8 octobre 1992, d’une loge, accompagné de son médecin, il assiste à sa dernière représentation de « sa » Bayadère. Alors que la salle laisse exploser son enthousiasme, tout le corps de ballet attend Rudolf Noureev pour un dernier salut au public. Le rideau tombe, puis se relève : c’est appuyé sur les étoiles Élisabeth Platel et Isabelle Guérin que Noureev apparaît, exsangue, le visage creusé par la douleur. Des larmes coulent, les flashs crépitent, des fleurs sont jetées, jonchent le plateau : dix minutes de standing ovation. Quelques mois plus tard, le 6 janvier 1993, Rudolf Noureev s’éteint dans son appartement parisien du quai Voltaire.

ESSAIS 93

PORTRAIT

Juan Goytisolo et le “vrai” Genet

Homos de l’ombre

onnaître Genet est une aventure dont personne ne Lyon, sort indemne », écrit Juan Goytisolo dans son très années 1970. beau Genet à Barcelone. Le livre de Goytisolo ne se Comment laisse pas saisir ni classer facilement. À la fois essai sur danités et des hochets que représens’organisait la personnalité de Genet et sur son travail littéraire, récit et succession tent les titres et les honneurs décernés la vie gay dans cette ville de fragments évoquant des souvenirs partagés avec l’auteur du Journal par l’institution, s’il n’hésite pas à insul- avant la dépénalisation de du voleur, il est également un passionnant document qui regroupe des ter publiquement les individus qui lui l’homosexualité en 1982 ? photos et des lettres de Genet lui-même. Un ouvrage indéfinissable, déplaisent, Jean Genet érige, a contra- Le livre d’Antoine Idier, donc. Au fil des pages, Genet exerce rio, l’amitié ou l’engagement politique Dissidance Rose, à travers toujours plus sa fascination sur le lec- comme des valeurs auxquelles il ne faut des documents d’archives, De l’esprit de la loi teur. Goytisolo montre combien la vie jamais déroger. des entretiens et des L’Amour et La de Genet éclaire son œuvre et combien Quand son ami Abdallah, le funam- photographies, nous Loi, de Caroline son œuvre éclaire sa vie. À première vue, bule, voit sa vocation interrompue par donne une idée de cette Mécary, Alma, Genet serait cet être instable, traître par un accident, Genet se rend à son che- vie cachée, clandestine, 18 €. excellence. Beaucoup l’ont dit, Genet vet pour prendre soin de lui. Quelques parfois dangereuse en « La loi n’est serait un menteur. Sublime ou pas, il est mois plus tard, il lui o rira un tableau raison des descentes de ni sacrée l’homme qui disparaît du jour au lende- de Giacometti dont la vente permet- police et des agressions ni immuable. » Il pourrait main sans en avertir ses amis, vivant à tra à Abdallah de voyager à travers le homophobes, mais aussi paraître paradoxal que ce l’hôtel pour mieux pouvoir se volatiliser. monde. L’argent qu’il reçoit de ses édi- de cette vie heureuse, soit une avocate, censée Son éthique, sa seule posture serait celle teurs, Genet, comme Sartre, ne le garde festive, espace de liberté s’appuyer sur le droit tel de l’imposture. pas mais le distribue à ceux qu’il aime, pour les homos lyonnais. qu’il existe pour défendre En réalité, on s’aperçoit à la lecture ses « protégés ». Il lutte pour l’émanci- Ce que nous pousse à ses clients, qui choisisse de Genet à Barcelone que l’instabi- pation des Noirs auprès des Black Pan- prendre en compte le livre cet angle d’attaque. Mais lité apparente du personnage cache une thers, puis rejoint les Palestiniens quand original d’Antoine Idier, ce Caroline Mécary n’est étonnante stabilité et que son refus de il pense que les Noirs ont gagné leur sont ces vies en province, pas une avocate comme la morale n’est que le refus de la morale combat. Il consacre les plus belles pages loin des centres et des les autres. Activiste dans dominante. S’il se tient à l’écart des mon- de ses livres aux folles, dont on sait capitales sur lesquels, l’âme, elle est présente, y qu’aujourd’hui encore, elles sont l’objet depuis le Gay New compris médiatiquement, de l’abjection, y compris au sein de la York de Chauncey, une dès qu’il est question communauté gay. Il dit à propos d’elles : littérature sociologique de l’égalité des droits. « Je savais que ma place était au milieu abonde. Ces invisibles Mariage de deux gays d’elles, non à cause que j’étais l’une à qui l’auteur donne à Bègles, examen du d’elles, mais leurs voix aigres, leurs cris, la parole livrent des mariage pour tous par le leurs gestes outrés n’avaient d’autre but témoignages étonnants, Conseil constitutionnel, que vouloir percer la couche du mépris drôles, touchants. L’autre reconnaissance de intérêt majeur du livre du monde. » l’homoparentalité ou de Genet l’avait compris avant beaucoup est de rendre saillant, droits acquis à l’étranger… d’autres : la domination est une structure au-delà de la seule ville Sur tous ces sujets qui qui se déplace d’un groupe à un autre, de Lyon, les changements ont fait l’actualité des dix d’une communauté à une autre. Les émancipateurs qu’a dernières années, elle a groupes méprisés changent au gré des entraînés la dépénalisation été en première ligne. transformations sociales, mais le mépris, de l’homosexualité C’est donc de l’intérieur lui, reste. Si les rapports de domination d’une part et, d’autre qu’elle raconte ces grands et d’exclusion constituent des inva- part, les permanences procès. L’histoire de ces riants dans toute société, l’engagement qui survivent à cette homos désemparés qui politique doit toujours se redéfinir et se dépénalisation comme viennent lui demander réinventer. En ce sens, Jean Genet restera la violence à l’encontre de l’aide se mêle à son des minorités sexuelles, à jamais un penseur de l’avant-garde. combat pour faire évoluer Le livre que lui consacre Juan Goytisolo l’omniprésence de la loi. Digne héritière ÉDOUARD LOUIS éclaire la vie et l’œuvre de Jean Genet. l’injure. EL d’un Montesquieu pour Genet à Barcelone, de Juan Goytisolo, Fayard, 16 €. qui « une injustice faite à un seul est une menace faite à tous », elle n’oublie pas que lutter contre MÉMENTO Ceux que passionne l’e ervescence culturelle du New York gay des années 1980 se précipiteront sur les Conversations l’injustice qui frappe une de William Burroughs et d’Andy Warhol (éditions Inculte). Au programme d’un dialogue intense : arts, sexe, amour, drogues et vodka-tonic. minorité de citoyens, c’est • Dans le numéro 50 de la revue Multitudes, un magnifique article de Judith Butler (« Des corps en public ») revient sur la dimension a ective lutter pour la justice dans des mobilisations politiques et les formes de « dépossession », voire d’« extase », que produisent les manifestations de rue. Indispensable la société toute entière. en pleine mobilisation sur le mariage. • Les plus anglophones pourront consulter le numéro de GLQ consacré au renouveau des études gays PAUL PARANT et lesbiennes, à l’intersection des questions migratoires, carcérales et urbaines, et un article dédié à Eve Sedgwick.
TÊTU FÉVRIER 2013

«

C

Dissidance rose, d’Antoine Idier, éditions Michel Chomarat, 20 €.

PHOTO : Heike Steinweg / Opale.

ACTU 940

Élu gouverneur en octobre 2012, ROSARIO CROCETTA cumule casquettes et audaces. Homosexuel déclaré, catholique et ardant combattant contre la mafia, qui l’a condamné à mort, il compte en Italie autant d’ennemis que de partisans. Portrait. TEXTE CHARLIE VANDEKERKHOVE

Un ovni politique à la tête de la Sicile

Crocetta, toujours élégant dans ses costumes sombres, les cheveux noirs tirés en arrière, mène en fait deux croisades : celle contre la mafia, avec la création de la première association antiracket du pays, et celle pour sa terre natale, Gela, qu’il a vissée au corps. Avec ses 80 000 habitants, Gela est un de ces recoins de Sicile qui donnent l’impression d’avoir été oubliés de l’Europe. Une ville d’où les jeunes sont partis et qui détient le triste record du nombre d’incendies criminels en Sicile. Constructions abusives, rues sans nom ou sans trottoirs, déchets déposés au hasard du bitume… Gela est cette Italie qui ne fonctionne pas. C’est aussi une plaie écologique, depuis qu’au début des années 1960 la compagnie ENI y a planté son monstrueux complexe pétrochimique, où Crocetta a commencé sa carrière en tant qu’ingénieur. La ra nerie, une des plus grandes d’Europe, défigure le paysage avec ses cheminées zébrées de rouge. Elle a fait oublier la cité balnéaire et antique qui fut une des première colonies grecques. Le 30 octobre 2012, Rosario Crocetta fête sa victoire en terre natale devant 20 000 personnes réunies Piazza Umberto I. À la foule qui scande son prénom, il a rme, comme dans une litanie : « Gela est civilisée ! Gela respecte la loi ! Gela est la plus belle ville du monde ! Et je ne dis pas ça par populisme, je le dis parce que Gela doit devenir la plus belle ville du monde. » Le nouveau gouverneur de Sicile continue de chouchouter sa ville car, il le dit lui-même, sans Gela, il n’est rien.

Catholique, “célibataire et fier de l’être”, Rosario Crocetta affirme que “l’homosexualité est un don de Dieu”.

“’

C’est précisément ce que lui reprochent ses détracteurs, qui sont nombreux en Italie. De gauche comme de droite, certains l’accusent d’avoir fait sa carrière sur le dos de la lutte antimafia. C’est le cas de Giancarlo, trentenaire originaire de Caltanissetta, capitale de la proaime me jeter dans la mêlée », répète à l’envi Rosario vince du même nom où se trouve Gela : « Tout cela me rappelle une Crocetta en citant Pasolini, derrière ses lunettes à fine mon- phrase de Tomasi di Lampedusa, un célèbre auteur sicilien qui disait : ture bleue. À 61 ans, cet ancien communiste, membre du Parti “Si nous voulons que tout reste tel que c’est, il faut que tout change.” démocrate et issu d’une famille ouvrière, est le premier maire Et c’est exactement ce qui est en train de se passer avec Crocetta : ouvertement gay d’Italie. Dans sa Sicile machiste et homo- chaque fois que quelqu’un de nouveau promet du changement, tout phobe, c’est un habitué des combats en tout genre. Élu le 28 octobre reste identique, et c’est la tactique utilisée par la mafia elle-même. » Beaucoup voient comme une trahison sa coalition avec le Parti à la tête du conseil régional de l’île avec plus de 30 % des su rages, démocrate-chrétien, réputé le plus mafieux de toute la Sicile, qui il est en e et le symbole de la lutte contre la mafia. lui a permis de gagner les élections régionales. Natif de Gela, sur la côte sud de la Sicile, D’autant qu’un Sicilien sur deux seulement est gangrenée par la mafia, c’est sur cette terre allé voter et que le Mouvement 5 Étoiles (M5S) que Rosario Crocetta entame ce qu’il appelle LES HOMOS POLITIQUES ITALIENS du comique populiste Beppe Grillo s’est a rsa « révolution » en 2003. À peine élu maire, il • « Nichi » Vendola, 54 ans, écologiste  mé, avec un peu plus de 15 % des su rages – du scelle un pacte avec le chef de la police locale et président de la région des Pouilles :  jamais-vu –, comme le véritable outsider face et renvoie la femme d’un parrain – le troisième « Vous pensez qu’un gay ne peut pas  aux partis traditionnels. homme le plus recherché d’Italie –, employée être heureux ? Il n’en est rien. Ce qui  Celui qui déclare que « l’homosexualité est par la ville grâce à un faux diplôme. La réponse rend malheureux c’est l’hypocrisie, la  un don de Dieu » est toujours discret sur sa vie de Cosa Nostra ne se fait pas attendre : quelques clandestinité, la peur d’être soi-même. » privée. « Célibataire et fier de l’être », Rosario semaines plus tard, la police déjoue une tenta• Anna Paola Concia, 50 ans, députée  Crocetta a indéniablement o ert une visibilité tive d’attentat contre Crocetta. Ce sera la predu Parti démocrate (PD), originaire des  aux homosexuels, particulièrement stigmatisés mière d’une liste de quatre. Depuis, escorté par Abruzzes, seule parlementaire lesbienne  dans le sud de l’Italie. Mais, là encore, certains des hommes armés, il ne se déplace qu’en voidéclarée : « Nous avons un Parlement  lui reprochent de s’en servir comme d’une étiture blindée et ne s’approche plus des fenêtres conservato-médiéval. » quette. Et il en faisait l’aveu quand, au lendemain de son appartement. Réélu une deuxième fois • Vladimir Luxuria, 47 ans, transgenre, députée  de sa victoire, il attaquait le leader du M5S : « Je avec 60 % des su rages, il ne quitte ses fonctions de 2006 à 2008 pour le Parti de la refondation  suis homosexuel, antimafia et anticaste. Je mets de maire qu’en 2009, lorsqu’il devient député communiste : « Je ne déteste pas Berlusconi.   Grillo au défi de dire que moi je suis le vieux et européen, à la tête d’une commission contre le Il se maquille et porte même des talons.  » lui la nouveauté. » crime organisé et le blanchiment d’argent.

J

TÊTU FÉVRIER 2013

PHOTO : Marcello Paternostro / AFP ImageForum.

ACTU 96
Par Paul Parant François Hollande, un président du renoncement ? Dites cela à des amis socialistes et vous vous ferez écharper. Pourtant, deux annonces récentes du gouvernement apparaissent comme un très net retour sur les promesses faites aux homos. D’abord, la confirmation que la PMA pour les couples lesbiens ne figurait pas dans le projet de loi sur le mariage pour tous. Ensuite, que les dons de sang resteraient interdits aux gays, quels que soient leur mode de vie ou le risque qu’ils aient pris (lire aussi p. 144). Les défenseurs du fameux « Engagement 31 » diront que ce n’était pas au programme… o ciel. Ceux qui ont suivi la campagne, notamment dans les pages de TÊTU, auront pourtant noté que ces promesses avaient été faites, relues et validées par le président et / ou ses équipes. On ne peut alors que s’interroger, naïvement sans doute : la parole d’un candidat en campagne a-t-elle encore de la valeur ? Ou bien, « les promesses n’engagent que ceux qui y croient », comme l’aurait annoncé un autre Corrézien d’élection, Jacques Chirac ? Une chose est sûre : nous n’oublierons pas de douter davantage encore des engagements des candidats au moment où ils auront besoin de nos voix. Quant à réaliser le contenu de ce fameux « Engagement 31 », le mariage et l’adoption pour tous les couples… il va falloir que la majorité déploie des trésors d’e cacité. Dans le cas contraire, les homos pourraient di cilement oublier le sentiment, qui est le leur aujourd’hui, d’être les dindons de la farce.

PARENTHÈSE

VENEZUELA COLOMBIE

G.

G.FR. S.

Océan Atlantique

VATICAN « Homophobie = mort », « Épousez la paix», « Nous condamnons à mort l’homophobie » : des membres d’associations LGBT italiennes ont manifesté mi-décembre devant la Cité du Vatican. Ils protestaient contre la dernière sortie du pape Benoît XVI contre le mariage homosexuel, dans laquelle il affirmait le caractère « indispensable » du couple hétérosexuel.

ÉQ.

Manaus
PÉROU BOLIVIE CH. PAR.

Belém Recife

BRÉSIL
Brasília

São Paulo Rio de Janeiro
PHOTO : Vincenzo Pinto/AFP, DR. Infographies : WDD.

Cette phrase de JEAN-LUC ROMERO n’est pas nouvelle, mais elle fait partie de la première sélection du prix « Press club, humour et politique » 2013.
TÊTU FÉVRIER 2013

“Un gay qui vote à droite, c’est comme une dinde qui voterait pour Noël !”

ARGENTINE
500 km

UR.

État de São Paulo

BRÉSIL Par une décision judiciaire, les notaires de l’État de São Paulo seront tenus d’enregistrer directement le mariage civil des couples homos, tout comme ils le font pour les couples hétéros. Jusqu’ici, il fallait contracter une union civile, puis demander à un juge la conversion de cet acte en mariage. Une démarche lourde, qui ne sera plus nécessaire à partir du mois de février.

FAMILLE : HOMOS ET HÉTÉROS SONT-ILS DIFFÉRENTS ?
Le site de rencontres eDarling a questionné ses membres sur leurs rapports aux enfants.

RÉPARTITION SELON LE SEXE
Sur 1,6 million de membres

DÉSIR D’AVOIR UN ENFANT (%) Chez les homos Chez les hétéros

Hommes hétéros

49,4 %
NON

1,8 %
Femmes hétéros

31 %

NON

37 %

NON

NON

43 %

19 % 39 % 42 %

Hommes homos

47 %

PEUTÊTRE OUI

PEUTÊTRE

39 % 29 %

PEUTÊTRE OUI

PEUTÊTRE OUI

43 % 20 %

25 % 32 %

OUI

1,7 %

Femmes homos

Femmes
Source : étude eDarling sur 1 675 877 membres du site de rencontres, en septembre 2012

Hommes

Femmes

Hommes

ALLEMAGNE Au moment où le parti chrétien-démocrate d’Angela Merkel refuse o ciellement l’égalité fiscale pour les couples homosexuels, 51 % un coming out vient mettre les pieds dans le plat au sein de la CDU. Celui de Jens Spahn, porte-parole du parti pour les questions de santé, et désormais défenseur des droits des LGBT. « Je veux envoyer un signal fort. À la CDU, de nombreux homos sont confrontés à des blocages », confiet-il au Spiegel.
PHOTOS : Stephan Baumann, DR (2).

Cette fois, l’émission satirique est allée trop loin. « La Comay », une marionnette ultra-connue qui figure dans SuperXclusivo, a l’habitude de cancaner, c’est d’ailleurs ce qui a fait sa popularité. Mais quand elle se moque de la victime d’un meurtre homophobe, en disant que l’homme de 32 ans « l’avait bien cherché » en fréquentant un lieu de drague, elle a déclenché les foudres sans précédent auprès des utilisateurs des réseaux sociaux de cet État associé aux États-Unis. Suite à la pression populaire, en une semaine, seize annonceurs ont retiré leurs spots de la chaîne.
TÊTU FÉVRIER 2013

PORTO RICO

CAMEROUN Roger Jean-Claude Mbédé a déjà passé un an en prison, simplement pour avoir envoyé un « Je t’aime » à un homme par SMS. Mi-décembre, la cour d’appel de Yaoundé a confirmé sa condamnation à trois ans de prison ferme. Ses avocats ont été menacés de mort par des courriers anonymes. Face à cette urgence, et pour les quatre autres homos présumés en prison, la mobilisation continue sur AllOut.org.

Une famille comme la vôtre.

Un film de Delphine Lanson

NaITRE PERE

SORTIE LE 13 FEVRIER 2013
facebook.com/NaitrePereLeFilm

Sans titre-1 1

26/12/12 12:08

COVER BOY LANCE PARKER PORNO TATE RYDER + AMOUR & PORNO ADRESSES LES ÉTABLISSEMENTS GAYS ET LESBIENS RÉGION PAR RÉGION CHRONIQUE DAVID LEPRINCE

Je commande... (compléter et/ou cocher la ou les cases selon votre choix)

PRIX

THE ONE (VOST*) SEX CHANTAGE (VOST*) THE MEN NEXT DOOR (VOST*) RUE DES MAUVAIS GARçONS (Franco/Anglais) EATING OUT L’INTéGRALE 5 FILMS (VOST*) THE SKINNY (VOST*) ELLIOT LOVES (VOST*) MIXED KEBAB (VOST*) à CAUSE D’UN GARçON (VF*) GAY KAMASUTRA (-16ans) (VF*) Pack / 3 DVD au lieu de 53.97e (Au choix parmi les DVD à 17,99e de cette page)
Frais de port** : France : 7e/Europe : 18e/Reste du monde, Suisse et Dom-Tom : 20e

17,99 e 17,99 e 17,99 e 17,99 e 39,99 e 17,99 e 17,99 e 17,99 e 17,99 e 17,99 e 49,99 e
e e e +

FRAIS DE PORT OFFERT POUR TOUTE COMMANDE DE PLUS DE 50e***

Bon à découper ou recopier et à renvoyer à : (écrire en MAJUSCULES) Optimale - 100 Bd Sébastopol - 75003 Paris - France - Tél. 01 44 61 76 36
Nom : .................................................... Prénom : .............................................. Adresse complète : ............................................................................................. .............................................................................................................................. Code Postal : N° Carte : Cryptogram : Date d’expiration : Carte : CB ViSA Master Card Signature
Oui, je désire recevoir gratuitement sous pli discret le nouveau catalogue optimale.fr

Ville : .................................................................

Mail : ..................................................... Téléphone : ......................................... Nom titulaire : ...........................................
TÊTU Février 2013

TOTAL COMMANDE =

TOTAL À PAYER (total commande + frais de port) =

* VOST : Version originale sous titrée français - VF : Version française / ** expédition en colissimo suivi *** uniquement valable pour les envois en France Métropolitaine Toute commande transmise sans son règlement complet ne sera pas traitée. Modes de paiement acceptés : mandat cash, CB et chèque (à l’ordre de OPTiMALE), Offre sous réserve des stocks disponibles et valable uniquement sur ce bon de commande. Offre valable jusqu’au 31 mars 2013.

COVERBOY 101

Lance à incendie
Edmonton est une ville de l’Ouest canadien, capitale de l’Alberta… Euh, mais quel rapport avec ce beau trentenaire américain au torse soyeux ? Eh bien, Lance Parker n’est autre que le gardien de but de l’équipe de foot (soccer, dans ces contrées) du FC Edmonton. Une star locale pour sa technique, sa plastique et ses positions pro-LGBT : extrêmement gay-friendly, il s’est prononcé pour le mariage homo et regrette qu’il n’y ait pas plus de joueurs ouvertement out. Depuis deux ans, ce fan des Beatles se lance dans la photo de mode. Jetez un coup d’œil à son Tumblr, vous comprendrez… PHOTO SCOTT HOOVER MODÈLE LANCE PARKER

COVERBOY 103

COVERBOY 104

COVERBOY 106

PORNO 108

TATE RYDER, Australien de 24 ans, beau cul, belle gueule, a trouvé dans le X le grand amour.

Tate moi ça!
Et une raison d’exister.

DVD
DRIPPING WET 4 (FALCON) C’est l’hiver, on se les gèle, Falcon en profite pour sortir le quatrième volet de sa saga Dripping Wet. Nous aussi, on piquerait bien une tête dans la piscine avec les sublimes Christopher Daniels, Dean Monroe et Johnny Ryder… L’INSTANT PARFAIT : Bobby Hart et Cal Skye se sucent la bite frénétiquement sur des matelas gonflables au beau milieu d’une piscine azur. JESS, THE LAST XXL PROVOCATION (CRUNCHBOY) Dans ce nouveau film, Jess Royan, le producteur de Crunchboy paye de sa personne. Il o re à ses acteurs le rêve de tout employé : l’occasion de baiser leur patron ! L’INSTANT PARFAIT: la scène dans le verger avec le joli minou Sunny Blue. SERIAL SNEAKER 4 (CITÉBEUR) Les rois de la pompe reviennent prendre leur pied dans une vidéo au casting très bandant. L’INSTANT PARFAIT : la défonce dans le salon entre Kareem et Marshall.

C’

est peut-être ça, la solution, le retournement de stigmates : transformer son addiction sexuelle en source de revenu. Comme Tate Ryder. Épuisé à chercher du sexe en permanence, tel Michael Fassbender dans Shame, Tate a décidé de devenir un professionnel du cul. « Ce sont mes pulsions sexuelles qui ont trouvé les chemins vers le X, résume-til. C’était soit le porno, soit le divan du psy. » Et Tate n’aime pas trop parler. Son truc à lui, c’est plutôt l’exhibition. On pourrait s’étendre sur sa plastique, vanter ses pecs, sa bite, ses biceps, faire l’inventaire de ses tatouages idiots, mais la vérité sur Tate, c’est que son style, c’est son cul. Une vallée insondable, profonde comme l’enfer. Peut-être le cul le plus goulu du gay porn. Tate le Cavalier est en fait plutôt du genre monture. Neuf fois sur dix, c’est lui qui ramasse. Avec gourmandise en plus. Trop, ça n’est pas assez. « Je suis versatile, hein ! Mais je crois que 90 % de mon talent se situe derrière… » IN LOVE WITH “MISTER T.” En 2011, Tate a 23 ans lorsqu’il décide de quitter son Australie natale pour s’installer aux États-Unis. Très vite les propositions X lui tombent dessus. À peine installé en Californie, Tate tourne pour quelques billets Alpha Males, sa première scène porno. On l’y voit baiser Harley Everett sans grande conviction. « J’étais plus à l’aise avec l’idée d’être actif pour ma première scène. » Tate s’enfile tout ce qui frétille dans le X californien et bosse pour la quasi-totalité des grands studios. Le sexy Aussie avait tout prévu. « J’ai envoyé systématiquement ma candidature à tous les studios que je connaissais. »

Tout prévu… sauf de tomber amoureux. Tate rencontre Trenton Ducati sur le tournage d’une scène pour HotHouse. Entre eux, c’est le coup de foutre. Les deux hommes décident rapidement d’emménager ensemble à Seattle. Bref, c’est l’amour porno, à tel point qu’on ne sait d’ailleurs plus très bien où commence leur vie professionnelle et où s’arrête leur libido. « Quand je baise avec Trenton, je ne fais même plus attention s’il y a une caméra. De toute façon, même lorsqu’on nique

à la maison, il nous arrive de nous filmer ! » Dans Tool of the Trade, leur nouveau film pour HotHouse, Tate retrouve son Trenton, son « Mister T. », comme il l’appelle a ectueusement. Tout dégénère avec un simple regard échangé dans des pissotières. Trenton retourne Tate qui finira les quatre fers en l’air sur un banc de vestiaire. En moins d’une minute, les deux garçons se retrouvent à poil. Les dieux du porno n’ont pas besoin de pantalon. MARLON BRIEUR

Tweet X

“Vous êtes heureux maintenant ? Les studios comme Corbin Fisher ou BelAmi ne peuvent nier qu’ils ont une responsabilité dans la multiplication des cas de VIH chez les jeunes.”
Brent Corrigan, pornostar en croisade contre le bareback.
PHOTOS : DR (4).

Les personnes interviewées dans les pages Porno défendent le safe sex, et les vidéos chroniquées sont garanties sans bareback.

FÉVRIER 2013

Sans titre-2 1

29/11/12 12:48

du 04 au 10 TOULOUSE du 11 au 24 février 2013

MIDI-PYRÉNÉES

6e Festival de Films lesbiens-gay-bi-trans

www.des-images-aux-mots.fr

Pour paraître :

- Tél : 04 37 48 23 00 - www.virgomedia.fr

TETU (01-23-13)04.indd 1

20/12/12 18:04

PORNO 110

Ils sont hardeurs, mais eux aussi ont le droit au bonheur! La jalousie, le sexe, les doutes, comment ils font pour surmonter les exigences de leur drôle de métier… Trois couples d’acteurs porno racontent leur vie privée à SoTÊTU.

L’amour classé X

STANY FALCONE ET PRIMO MAX Le porno mariage Il fallait bien que ça finisse ainsi, par un mariage. Le 1er décembre 2012, Jonathan Di Falco, la star belge du porno gay, plus connu sous le nom de Stany Falcone, a épousé son compagnon, Primo Max, à Bruxelles. Les deux hommes sont désormais mari et mari. « Nous avons choisi le 1er décembre symboliquement, explique Jonathan, parce que la date coïncidait avec la Journée mondiale de lutte contre le sida. Un engagement qui me tient à cœur. Nous avons passé une superbe journée. Je souhaite ça à tous les amoureux ! » Comment ces deux tourtereaux vivent-ils le passé de pornostar de Stany Falcone ? « Très bien, assure Primo. Lorsque j’ai rencontré Jonathan, il était déjà acteur, il a bien fallu que je m’y fasse. Mais quand il est parti en tournage pour Titan à San Francisco, ça n’a pas été évident. » Depuis, Jonathan a pris sa porno retraite. « Il était question d’un contrat d’exclusivité avec Titan, mais ça ne s’est pas fait », explique l’ex-star du X. Que pensent les deux jeunes mariés des débats français autour du mariage pour tous ? « On suit de près les pays voisins par rapport à l’acceptation du mariage homosexuel. Nous sommes très déçus et très critiques face au discours de certains politiciens de France et d’Italie. » L’ex-acteur renchérit : « Beaucoup on critiqué et rigolé de la situation politique belge, mais la Belgique est et a toujours été un exemple politique d’ouverture et d’évolution ! »

LANDON MYCLES ET DARCY TYLER La love story d’un “gay for pay” Quand on est hétéro et qu’on a fait de son cul son gagne-pain, mieux vaut tomber sur une fille ouverte d’esprit. Très ouverte. Une fille comme Darcy Tyler, la girlfriend de Landon Mycles. Landon, c’est l’un des meilleurs « bottom » du circuit porno gay, le « gay for pay » le plus culbuté de l’année 2012, et son site est l’un des plus lucratifs de la galaxie NextDoor. Et comme Darcy est également actrice de films X, ces deux-là étaient faits pour s’aimer. « On s’est rencontrés en février 2011. Et elle m’a tout de suite… obsédé ! » Former un couple porno cela n’expose-t-il pas leur histoire d’amour à la jalousie ? « En tant qu’actrice X, je me fous pas mal de savoir avec qui il baise. Ça n’est qu’un job. Une fois que le réalisateur a dit “action !”, je fais ce que j’ai à faire. Dans notre relation de couple, on n’essaie pas de posséder l’autre. L’instinct de possession, c’est ce qui ruine les relations. » Est-ce que Darcy serait plus jalouse si son « gay for pay » de petit copain couchait avec des filles dans ses films ? « Je m’en fous… mais j’avoue que, en même temps, il n’y a aucune compétition avec les acteurs avec lesquels Landon tourne. Alors que si c’étaient des filles, peut-être… » Qui a dit que les filles n’aimaient pas les enculés ?
FÉVRIER 2013

JAKE REED ET ISAAC JONES L’amour qui dure « Jake vient de m’o rir une superbe tasse à café avec “Slut” écrit dessus », raconte Isaac. « C’est pour te rappeler qui tu es », ironise Jake. C’est ainsi qu’on se parle chez les Jones-Reed. Les deux acteurs porno sont en couple depuis près de cinq ans. Un record dans le petit monde du sexe filmé. Entre ces deux-là, l’amour à toujours été classé X. «Pourtant, on ne s’est pas rencontrés sur un tournage, explique Isaac. Mais notre passion pour le X nous a rapprochés. » Avant de tourner pour UKnakedmen et MenAtPlay, Jake a commencé sa carrière dans le porno en France, dans un film de Stéphane Berry (Les Bâtards). « Mais ça remonte à très loin… » Quant à Isaac, on a pu le voir chez Crunchboy, MenAtPlay et Lucas Entertainment. L’un et l’autre n’éprouvent vraiment aucune jalousie pour les partenaires de jeu de leur compagnon ? « Ça aurait plutôt tendance à m’exciter », s’amuse Jake. Même s’ils aiment à décrire leur sexualité comme « très libérée », ces garçons avouent que leur couple connaît parfois des tensions. « Le porno est un milieu très dur. Il y a énormément de séduction. C’est pas évident à gérer », confie Jake. C’est sans doute pour ça qu’ils ont choisi de vivre à Ashford, loin de la frénésie londonienne. Quel est le secret de la stabilité de leur couple ? « Porno ou pas, je crois que c’est la même chose pour tous les couples : la clé, c’est le dialogue. » « Et de continuer à baiser ! » ajoute Jake. Ça non plus, ça ne concerne pas que les rois du porno… MB

PHOTOS : DR (3).

PARIS

01 44 56 09 75 04 78 60 97 82
35, rue Godot de Mauroy 75009 PARIS 183, rue Vendôme 69003 LYON

LYON

Toutes les infos sur notre site

twogayther.com
ADHÉRENT

boxxman
10H
MINUIT

2, rue de la Cossonnerie 75001 Paris - M° Châtelet-les-Halles - 01 42 21 47 02

twogayther.com

7/7

Vente en ligne

ZONE1
sex shop gay

ZONE2
jockstraps & X-sportswear

ZONE3
cruising club
Chèque cadeau de 5 € offert tous les 50 € d’achat sur les dvds non soldés

© «Explosive» Raging Stallion Studios

www.xgayvod.com

.FR

avec

Le guide
DES ADRESSES
• BELGIQUE p.124 • LUXEMBOURG p.125 • SUISSE p.125 OUTRE-MER • Guadeloupe p.126 • Martinique p.126 • La Réunion p.126 • Saint-Martin p.126 • Champagne-Ardenne p.115 • Corse p.115 • Franche-Comté p.115 • Hte-Normandie p.116 • Ile-de-France p.116 • Languedoc-Roussillon p.118 • Limousin p.119 • Lorraine p.119
Strasbourg (67)

LA STATION DES ARTISTES 8 rue RenéFournets. 05 59 83 83 02. WHY NOT Rue A. de lassence. 05 59 27 43 34.

Saint-Vincent-de-Tyrosse (40) Talence (33)

LE CŒUR DE TYROSSE 39 avenue Nationale. 05 58 77 15 77.

LE CAMPUS CAFÉ 571 Cours de la Libération. 05 57 35 34 56.

FRANCE • Alsace p.112 • Aquitaine p.112 • Auvergne p.113 • Basse-Normandie p.113 • Bourgogne p.114 • Bretagne p.114 • Centre p.115

• Midi-Pyrénées p.119 • Nord-Pas-de-Calais p.120 • Pays de la Loire p.120 • Picardie p.121 • Poitou-Charentes p.121 • Provence-AlpesCôte-d'Azur p.121 • Rhône-Alpes p.123

restaus
Agen (47)
LE CAUQUIL 9 avenue du Général de Gaulle. 05 53 48 02 34.

LE SAINT GEORGES 96 avenue Biarritz. 05 59 41 21 58.

Anglet (64)

Alsace
bars
CAPT'N CAFE 6 rue des Trois-Epis. 03 89 24 05 36.

Colmar (68)

JET 7 BAR 47 rue de la Sinne.03 89 56 04 21. LS'BAR 18 rue de la Loi. 03 89 45 68 37. ♂ LE SPART BAR 50 rue de l'Arsenal. 03 89 45 40 72.

Mulhouse (68)

Niederhaslach (67)

L'ANNEXE 36 rue Principale. 03 88 50 90 21.

¤

Sou elweyersheim (67) Strasbourg (67)

LA JAVA 6 rue des Faisans. 03 88 36 34 88.

AU FOND DU JARDIN 6 rue de la Râpe. 03 88 24 50 06. AU PETIT TONNELIER 16 rue des Tonneliers. 03 88 32 53 54. BISTRO MARGOT (EX-LE WOODIES) 69 Grand'Rue. 03 88 21 00 37. LA CORDE À LINGE 2 place Benjamin Zix. 03 88 22 15 17. FLAMME & CO 55 Grand Rue. 03 90 40 19 45. LE HANNETON 5 rue Sainte Madeleine. 03 88 36 93 76. LA ROBE DES CHAMPS 4 rue de l'Ecurie. 03 88 22 36 82. S'KAECHELE 8 rue de l'Argile. 03 88 22 62 36. LA TERRAZZA 7 rue du Vieux marché aux poissons. 03 88 23 00 69.

sex-shops hôtels

LE BISTROT SAINT CLUQUE 9 rue Hugues. 05 59 55 82 43. LE VERBENA Quai du Commandant Roquebert. 05 59 25 58 33.

Bayonne (64)

Strasbourg (67)

WM 16 Grande Rue. 03 88 32 95 51.

Bergerac (24) Biarritz (64)

L'ENFANCE DE LARD Place Pélissière. 05 53 57 52 88.

¤ ¤

HÔTEL DES ARTS 10 place du Marché aux Cochons de Lait. 03 88 37 98 37. HÔTEL ROHAN 17/19 rue du Maroquin. 03 88 32 85 11.

Strasbourg (67)

¤

¤

LE PASSAGE 30 avenue Edouard VII. 05 59 22 59 55. LE QG 49 avenue de Verdun. 05 59 22 39 94.

Aquitaine
bars
Agen (47)
L'APHRODITE 6 rue Lafayette. 05 24 29 37 51.

¤

L'ABATTOIR 1 quai Charles Altorffer. 03 88 32 28 12. AU BRASSEUR 22 rue des Veaux. 03 88 36 12 13. AU CAMIONNEUR 14 rue Georges Wodli. 03 88 32 12 60. LE CAFÉ DU THÉÂTRE TNS 1 avenue de la Marseillaise. 03 88 24 88 61. LE CHARIOT 18 rue de l'Abreuvoir. 03 88 36 83 19. COCO LOBO 2 rue des Glacières. 03 88 36 12 93. LE GOLDEN GATE 63 rue des Fossé des Tanneurs. 03 88 75 72 98. IRISH TIMES 19 rue Sainte-Barbe. 06 88 32 04 02. LE LIVING ROOM 11 rue des Balayeurs. 03 88 24 10 10. LA PASSERELLE 38 quai des Bateliers. 03 88 36 19 95. PUB MAC CARTHY 6 rue des Glacières. 03 88 36 28 52. SALON DE THÉ GRAND RUE 80 Grand Rue. 03 88 32 12 70. TAPAS CAFÉ 16 quai Finkwiller. 03 88 24 57 30. LE TROU 5 rue des Couples. 03 88 36 91 04. LE ZANZIB'ART 1 place Saint-Etienne. 03 88 36 66 18.

Turckheim (68)

MON REPOS 2 rue Thierry Schoeré. 03 89 49 10 92.

LE LS CAFÉ 297 boulevard Albert Ier. 05 56 49 69 52. ♀

Bègles (33)

L'ANTRE DE PEGGY 45-47 rue de la Devise. 06 16 34 07 15. ♂ L'AUTRE SALON 11 rue des Remparts. 05 56 48 55 43. LE BORDIU 41 quai Richelieu. 05 56 44 30 40. CHEZ VINCENT 15 rue des Frères-Bonies. 05 56 44 43 59. LA CIGALE 42 rue du Maréchal Joffre, Place de la Republique. 05 56 81 79 92. LE COCHON VOLANT 22 place des Capucins. 05 57 59 10 00. LE MICHEL'S 31 rue du Pas-Saint Georges. 05 56 81 31 56. PARLEMENT DES GRAVES 9 rue du Parlement-Sainte-Catherine. 05 56 51 68 54. PIZZERIA JACOMO 19 rue de la Devise. 05 56 51 01 48. L'R DE RIEN 31 quai des Chartrons. 05 56 51 29 55.

Bordeaux (33)

¤

♀♂

clubbing

Bergerac (24) Biarritz (64)

OFFSHORE 43 route de Bischwiller. 03 88 81 05 43.

Bischheim (67) Mulhouse (68)

LE BG 8, Rue Cadillac.

JET 7 CLUB 47 rue de la Sinne. 03 69 77 75 63.♂

Strasbourg (67)

SO DIVINE @ L'ENTREPÔT 27 rue du Faubourg de Saverne.

LE BÔ BAR 26, Rue Gambetta. 05 59 41 20 60. LE CAVEAU 4 rue Gambetta. 05 59 24 16 17. ELEVEN BAR 11 rue du Helder. 05 59 67 72 34. ♂ LE GUET APENS 2 Avenue Serano. 05 59 24 39 66.

saunas

LE MISCANTHUS Route de Staffenfelden. 03 89 55 19 27.

Berrwiller (68)

Illkirch-Gra enstaden (67) Mulhouse (68)

L'INOX SAUNA & CLUB 71 avenue de Strasbourg. 03 88 67 02 33.

restaus

Chatenois (67) Colmar (68)

CLUB DIGITALE 11 rue Lamartine. 03 89 46 12 45. ♂ SAUNA CLUB LG 8, quai d'Oran. 03 89 36 01 02. ♂

LE BATEAU IVRE 1, rue Fénelon. 05 56 36 38 70. CAFÉ POMPIER @ BEAUX ARTS 7 place Renaudel. 05 56 91 65 28. LE CAFECITO 7 rue du Parlement-SaintPierre. 05 56 48 08 90. GO WEST 3 rue Duffour Dubergier. ♀♂ 05 56 81 22 47. L'OURS MARIN 2 rue des Boucheries. 05 57 30 84 07. LE QG DE MONBADON 43 Rue Lafaurie de Monbadon. 05 56 81 37 98. ♂ LE TROU DUCK 33 rue des Piliers de Tutelle. 05 56 51 26 87.

Bordeaux (33)

Casteljaloux (47)

MISSISSIPI Lac de Clarens. 05 53 84 62 78.

Champcevinel (24) Ciboure (64)

¤

LA TABLE DU POUYAUD 05 53 09 53 32.

LE KAIATXU 05 59 47 44 26.

¤

Gaillan-en-Médoc (33) Lembeye (64) Mimizan (40)

LE BLÉ NOIR 1 route de Lesparre. 05 56 41 63 08.

RESTAURANT DE LA TOUR 05 59 68 97 16.

LA VIGNETTE 03 88 82 39 17.

L'AUBERGE DE DACHSBUL 9 chemin de Dachsbul. 03 89 41 41 20.

SAUNA CLUB LE MYKONOS 1 rue des Peupliers, Parc Entremont. 03 89 54 37 55.

Rixheim (68)

Dax (40)

96 NIGHT BAR 96 avenue Francis Planté. 05 24 26 40 81.

A NOSTE 05 58 09 31 34.

Mont-de-Marsan (40) Orthez (64) Pau (64)

Kaysersberg (68)

FLAMME & CO 50 rue du Général de Gaulle. 03 89 47 16 16.

L'EQUATEUR 5 rue de Rosheim. 03 88 22 25 22. ♂

Strasbourg (67)

LE POTCHEEN 3 place Pitrac. 05 58 45 06 82.

LE BELLINI Avenue de l'Océan. 05 58 48 53 78.

Moliets-et-Maâ (40) Néris-les-Bains (33) Ondres (40)

LA MOUTÈTE 7, place de la Moutète. 05 59 67 25 38.

¤

L'EMPIRE DE CÉSAR 30 Avenue Reigner. 04 70 03 10 13.

Niederhaslach (67)

RESTAURANT LA POMME D'OR 36 rue Principale. 03 88 50 90 21.

sex-clubs ¤

Strasbourg (67)

L'ANTR'ACTE 2A rue Moll. 0388326186.♂

DK BAR 6 rue René-Fournets. 05 59 83 92 78.

BAGGIO PIZZA 2030 avenue du 11 Novembre 1918. 05 59 45 60 00.

Abréviations : ♂ gay, ♀ lesbien, mixte, gay-friendly, N nouvelles adresses, adhérent au Syndicat national des entreprises gaies (Sneg), adhérent IGLTA, CR signataire de la Charte de responsabilité du Sneg. Annonces : Pour annoncer dans ce guide contacter Igor au 06 16 94 13 12 ou par mail à igor@mygaytrip.com

113
LE CHABADA 9, impasse Honset. 05 59 27 51 67. DON QUICHOTTE 05 59 27 63 08. L'ETNA 05 59 27 77 94. LES JARDINS DE VÉRONE 1, rue Bordenaves d'Abère. 05 59 27 25 51. O'GASCON 05 59 27 25 51.

Pau (64)

¤

Saint-Astier (24)

LE CONTAINER 69 cours le Rouzic. 05 57 54 88 06. SAUNA HUGO 9, rue de l'Observance. 05 56 31 50 01. SAUNA SAINT-JEAN 7 rue de Tauzia. 05 56 94 02 06. ♂ LE THIERS 329 avenue Thiers. 05 56 32 00 63.

Bordeaux (33)

appartements-villas
Moliets-et-Maâ (40)

sex-shops
EDENSEX BOULEVARD 77, rue Jean Jaurès. 04 70 96 26 38.

¤ ¤

Vichy (03)

chambres d'hôtes
Ambert (63)

LE RELAIS DE LA POSTE 10 place de la République. 05 53 04 99 09.

Saint-Jean-de-Luz (64)

TXANTXANGORRI 30 rue ChauvinDragon. 05 59 26 04 32.

LE LOKAL 3 rue duboué. 05 59 84 69 85. ♂ SAUNA EROS 8 rue René Fournets. 05 59 27 48 80.

Pau (64)

Saint-Paul-Lizonne (24)
LE GOUILLAT 05 53 91 15 47.

Périgueux (24)

AGENCE LANDES OCÉAN rue des Pelerins. 05 58 48 50 29.

LE CANTOU 14 rue Lafayette. 05 53 35 91 60.

Salleboeuf (33) Seignosse (40)

AUBERGE DE LA FORÊT 05 56 21 25 49.

sex-clubs
Bayonne (64)
LE 45 45 boulevard Alsace-Lorraine. 05 59 29 83 50. ♂

Auvergne
bars
LA MASCOTTE 38 rue des Carmes. 04 71 48 52 34.

Aurillac (15)

DIVIN MÉLANGE 20 boulevard Henri IV. 04 73 82 38 36. ♀ ♂

¤

LE LOOM 1 avenue Jean Moulin. 05 58 43 31 39. LE SAÏGON 29 avenue Georges Pompidou. 05 58 41 04 54.

Mont-Dore (63)

Souraïde (64)

AUBERGE ALZATE Rue Principale. 05 59 27 77 15.

clubbing
Bègles (33)

Angoisse (24)

LE BUSTER (EX CODEBAR) 34 rue de Cursol. 05 56 92 59 43. ♂ CINÉMA L'AQUITAIN 229 cours de la Marne. 05 61 62 84 14. LE SOUS MARIN 2 rue des Boucheries . 06 46 75 45 12. ♂ TRAXX 38 bis rue Arnaud-Miqueu. 05 56 44 03 41. ♂

Bordeaux (33)

LA BONNE HÔTESSE Le Lac Chambon. 04 73 88 61 03.

Chambon-sur-Lac (63)

LES GARÇONNIERES DU SANCY 9 avenue du ♀♂ Maréchal Foch. 06 77 19 12 93.

¤

LE SOA CLUB Pont de Rouffiac.

¤

sex-shops
Agen (47)
LE MELROSE 16 rue Lafayette. 05 53 87 89 39.

BT59 59 rue des Terres Neuves. 0556858208.

BAR D'O 5 Place de la Victoire. 04 73 91 43 14. BAR OTHERSIDE 10 Rue Saint Adjutor. 04 73 36 47 78. LE MARAIS 49 rue Fontgiève. 04 73 40 06 56. ♂ SAUNA LE VIADUC 12, rue des Près-Bas. 04 73 29 21 38. LE VIENNOIS 3 rue Barrière de Jaude. 04 73 34 12 74.

Clermont-Ferrand (63)

shopping

Clermont-Ferrand (63)

LE NOIR ET BLANC Route de Saint Sever. 05 58 75 40 59.

Benquet (40)

Bordeaux (33) Pau (64)

REBECCA 221 cours de la Marne. 05 56 92 34 84.

Montluçon (03) Ris (63)

LE BETTY BOOP (EX LE SHADOCK) 4 rue Barathon. 04 70 28 40 74.

¤

LE SHINE 3-5 rue Cabanac. 06 69 48 83 85.

Bordeaux (33)

N DANIELE BOUTIQUE 17 rue Blatin. 04 73 93 69 56.

¤

LE LOKAL 3 rue Duboué. 05 59 84 69 85.

LE CLUB 2 route de Vichy. 06 79 80 46 38.

Fauguerolles (47) Périgueux (24)

L'ADAGIO Lieu dit Lalanne. 05 53 83 71 56.

chambres d'hôtes
Bordeaux (33)
CÔTÉ BORDEAUX 20 Chemin du Rez au Ruzat, 33670 SADIRAC. ♂ 06 31 02 54 66.

restaus

Basse-Normandie
bars
Alençon (61) Caen (14)
LE KISS ME 35 cours Clemenceau.0233298157.

LA BONNE HÔTESSE Le Lac Chambon. 04 68 47 66 16.

Chambon-sur-Lac (63)

KEY LARGO 29 rue Ludovic-Trarieux. 05 53 08 06 71. ♂

¤ ¤

Clermont-Ferrand (63) Mont-Dore (63)

L'EXCUSE 20 rue Vauquelin. 02 31 38 80 89.

saunas

Anglet (64)

VILLA AQUITAINE 26 clos du Haou. 06 24 25 35 16.

Bretagne-de-Marsan (40) Ondres (40)

LA CANTINE DES GARÇONS 58 rue Lamartine. 09 52 08 18 75.

Cherbourg-Octeville (50)
FREEDOM CAFÉ 9/11 rue Charles Blondeau. 02 33 94 08 88.

LE BEAULIEU 27 rue Beaulieu, Carrefour Saint-Jean. 05 59 58 20 39. ♂

LA VIEILLE ETABLE 7 rue Maurice Sauvagnat. 04 73 65 20 49.

Bayonne (64)

LE CINQUIÈME ELÉMENT 16 rue de la Tillole. 05 59 55 22 87. S64 70 Boulevard Alsace Lorraine. 05 59 64 84 52. ♂

MAISON D'HÔTES LA CHÂTAIGNERAIE 521 chemin Jean Labastie Ondres. 06 89 88 36 08.

¤

Soustons (40)

VILLA DE ROME 30 Avenue Reigner. 04 70 03 19 26.

Néris-les-Bains (03)

LE ZOO BAR 53 rue Désiré le Hoc. 02 31 81 02 61.

Deauville (14)

¤

Flers (61)

Bergerac (24)

LA VILLA GOYAN 346 impasse Mercade. 05 58 41 35 22 et 06 66 04 15 91.

clubbing

WHY NOT CAFÉ 29, rue de la Boule. 02 33 96 16 34.

SAUNA DE LA GARE 20 boulevard Joseph Santraille. 05 53 27 35 64.

hôtels

Bordeaux (33)

RÉFÉRENCEZ VOTRE BAR, RESTAU, BOÎTE DE NUIT, SAUNA, SEX-CLUB, SEX-SHOP
EN L’INSCRIVANT GRATUITEMENT SUR

LA MAISON BORDEAUX 113 rue Docteur Albert Barraud. 05 56 44 00 45.

B.FRIENDLY @ B.BOX CLUB 29,rue de l'Eminée. 04 73 28 59 74. NEW WORLD CLUB 9 rue Sainte Claire. LE ZYZY FOLIES 31 rue Anatole France. 04 73 90 21 21.

Clermont-Ferrand (63)

Granville (50)

BPM K-FÉ 2 Rue Sainte-Marie. 02 33 50 65 34. ♂

¤

Diou (03)

LE KFÉ Camping Bellevue, Route de Dives. 02 31 87 05 21.

Villers-sur-Mer (14)

¤

Villeneuve-de-Marsan (40)

LE BATACLAN 35 route de Putay. 0470429003.

Vire (14)

Saint-Flour (15)

LE FEELING K-FÉ 5 rue d'Aignaux. 06 18 85 51 45.

LIBERTY NIGHT 16 place de la Liberté. 04 71 60 35 87.

¤

restaus

saunas

Abrest (03)

CRÊPES ET NATURE 5 place Saint Gervais. 02 33 58 14 13.

Avranches (50)

ANTHARÈS SAUNA 164 avenue des Graviers. 04 70 32 89 38.

Blangy-le-Château (14)

HÔTEL RESTAURANT HERVÉ GARRAPIT 21 avenue Armagnac. 05 58 45 20 08. 

¤

LES SALINS 1 rue Montpela-Bujadoux. 04 73 29 26 10. ♂ SAUNA D'ITALIE 4 avenue d'Italie. 04 73 14 26 05.

Clermont-Ferrand (63)

AUBERGE DU DOMAINE DU LAC Route du Mesnil. 02 31 64 62 00.

¤

Boissy-Maugis (61)

LA PETITE RAMONERIE 17 Rue du Perche. 02 33 73 72 21.

¤

114
Caen (14)
ROSE & GREY 27 rue Ecuyère. 02 31 85 20 96.

Macon (71)

BAR PUB LE MÉDIÉVAL 21 place saint vincent. 03 85 39 32 23.

BAR DE L'ECAILLER 27 quai Grand Port. 02 98 92 79 66.

Douarnenez (29) Guilvinec (29) Huelgoat (29) Lorient (56)

LA FROMENTINE 11 rue Elie Fréron. 02 98 95 17 29. LE SAINT CO 02 98 95 11 47.

Dives-sur-Mer (14) Sideville (50)

LA GALICHOUN 02 31 24 37 07.

Tonnerre (89)

LE CHEVALIER D'EON 26 rue du Général de Campenon. 03 86 55 14 90.

LE NAUTILUS Rue 87 Quai Ch. De Gaulle, Port de Kérity. 02 98 58 63 39.

CABARET O ROCHES 1 hameau Colette. 02 33 52 02 65.

restaus
Bey (71)
LE P'TIT LOU 17 route de Dole. 03 85 47 58 09.

LE COMPTOIR DES HALLES 17 rue Jules Simon. 02 99 78 20 07. LA MOULE RIEUSE 19 Rue Saint-Malo. 02 99 38 46 16.

Rennes (35)

RESTAURANT LE "1899" (LES MANOIRS DE TOURGÉVILLE) Chemin de l'Orgueil. 02 31 14 48 68.

Tourgéville (14)

¤

JARDIN TROPICAL CAFÉ 1 rue du Lac. 02 98 99 78 19.

Saint-Gildas-de-Rhuys (56)
LA CRÊPERIE D'ANTAN 15 avenue du Général de Gaulle. 02 97 45 28 77.

¤

Dijon (21)

LA MÈRE FOLLE 03 80 50 19 76.

Ver (50)

RESTAURANT DU MOULIN 02 33 59 79 74.

Saint-Honoré-les-Bains (58)

LE DRÔLE DE … 26 rue Jules le Grand. 02 97 21 08 73. LEZ DS 52 avenue de la Perrière. 09 65 10 34 69.

Vannes (56)

L'AUBERGE DE DEUX TONNEAUX Le Bourg. 02 31 64 09 31.

Vieux-Bourg (14)

LE DON CAMILLO 28 avenue des Généraux d'Espeuilles. 03 86 30 65 11.

¤

LA SALADIÈRE 02 97 42 52 10.

Plémet (22)

¤ ¤

Sainte-Marie-sur-Ouche (21)

L'ARC EN CIEL 34, rue de la Gare. 06 42 96 71 70.

clubbing
Bignan (56)
N LE GLOSS Le Stargate complexe, Le coin du bois.

KFÉ Camping Bellevue, Route de Dives. 02 31 87 05 21.

Villers-sur-Mer (14) Vire (14)

L'AUBERGE DU PONT DE PANY 170 rue de Sainte Marie. 03 80 49 77 79.

¤

¤

Tournus (71)

LA MAISON JAUNE 3 rue Henri Lautrédou. 02 98 82 67 67.

Plonéour-Lanvern (29) Quimper (29)

¤

Gourin (56)

STARMAN 4 rue de la Gare. 02 97 23 66 78.

LES JARDINS DE LA SAONE rive gauche. 03 85 51 20 65.

LE MANOIR DE LA POMMERAIE Route de Flers, L'auverre. 02 31 68 07 71.

clubbing
Dijon (21)
LE TSAR 88 Rue Vannerie. 06 17 22 21 70.

clubbing
Flers (61)
WHY NOT CABARET 3, rue de la Chaussée. 02 33 64 83 07.

¤

Saint-Rémy-sur-Avre (71)

LE DELIGHT Cortelin, Route de Buxy. 03 85 93 66 90.

LE 100 LOGIQUES 9 rue Reguaires. 02 98 95 44 69. AU PETIT SYMBOLE (EX LE CUPIDON) 52 rue Aristide Briand. 02 98 90 34 22. ♂ GOSSIP-QUIMPER 7bis rue Sainte Thérèse. 02 98 98 43 44. LE PETIT ZINC 6 rue Laënnec. 02 98 64 09 57.

Lorient (56)

L’UNDERGROUND (EX L'APHRODITE) 58 Rue du Bois du Château. 02 97 21 69 70.

¤

L'APPALOOZA Axe Auray-Quiberon. 02 97 23 66 78.

Quiberon (56)

¤

saunas
ARC EN CIEL 8 impasse Dumont. 02 31 93 19 00. ♂ L'OPEN SAUNA 10 rue de Courtonne. 02 31 28 99 60. ♂

Caen (14)

saunas

LE KLS SAUNA 8 rue Denis Papin. 03 86 42 76 87.

Auxerre (89)

sex-clubs
Caen (14)
APOLLON 16 rue Varignon. 0231930082.

SAUNA ANTEUS 4 rue des Cornillons. 03 85 48 82 68.

Chalon-sur-Saône (71) Dijon (21) ♂

L'ANATHÈME 2 rue du Capitaine Dreyfus. 02 99 63 91 12. LE CHAT QUI PÊCHE 2 rue Francs Bourgeois. L'EXTAZ (EX L'EMBLÈME) 24 rue d'Antrain. 02 99 38 71 88. ♀ L’INSOLITE 36 bis rue Dupont des Loges. 02 99 31 86 47. MAESTRUM 12 rue Duhamel, Etage du Museum Café. 02 99 35 14 02. ♂

Rennes (35)

Rennes (35)

LE BATCHI 34 rue Vasselot. 02 99 79 62 27.

Saint-Brieuc (22)

¤

LES 2G 17 boulebard Charner. 02 96 94 04 45. ♂

saunas
Brest (29)
PINK SAUNA 35 rue Duperré. 02 98 80 68 57. ♂

Cherbourg-Octeville (50)
LE BACK ROOM 5 boulevard de l'Atlantique. 02 33 44 71 20. ♂

LE BOSSUET 3 bis rue du Jardin des Plantes. 03 80 53 06 28. ♂ LE RELAXE 97 rue Berbisey. 03 80 30 14 40.

Saint-Armel (56)

LE MOULIN À CAFÉ 1 rue de la Mairie. 02 97 26 41 43.

LE KOROSKO 18 rue Lazare Carnot. 02 97 35 07 50. ♂

Lorient (56) Rennes (35)

Marsannay-la-Côte (21) Nevers (58)

chambres d'hôtes
Blangy-le-Château (14)
LA CLOSERIE DES MILLETS lieux dit Les Millets. 02 31 64 13 09 ou 06 60 56 33 06.

ANGEL'SAUNA 150 rue de la Pièce Cornue. 09 53 42 92 52.

LES 2G 17 boulebard Charner. 02 96 94 04 45. ♂

Saint-Brieuc (22) Saint-Malo (35) Vannes (56)

AUX ANGES 7 rue Godard. 02 99 82 01 20.

¤

L'EQUATORIAL SAUNA 4 ter rue de la Passière. 03 86 59 55 56.

appartements-villas
CAMPING BELLEVUE route de Dives. 02 31 87 05 21.

Villers-sur-Mer (14)

sex-clubs

DANS UN AUTRE MONDE 6 rue de l'Etang. 02 97 47 81 66.

Chalon-sur-Saône (71) Dijon (21)

Bourgogne
bars
BAR BUBBLE SHOP 2 rue des Montardoins. 06 84 94 01 76. LE SAINT AMÂTRE 28 rue 24 Août. 03 86 51 48 41. SILVER CAFÉ 2 rue Française. 03 86 41 73 97.

PEUB CLUB 4 bis rue de Serrigny. 09 54 85 21 00. ♂

Saint-Malo (35) Trégueux (22)

Auxerre (89)

¤ ¤ ¤

sex-shops
Dijon (21)
LIBRAIRIE EROTIQUE 64, rue Berbisey. 03 80 30 14 40.

Carhaix-Plouguer (29)
LE CARRICK 02 98 99 45 69.

LE BRIGANTIN 22 avenue du Général Ferrié. 02 99 19 72 95. ♂

Dinard (35)

HOT BOX 15 Avenue Pierre Mendès France. 02 96 73 61 19.

O BAR 57 rue de Strasbourg. 03 85 41 50 07. LE PURGATOIRE 2 rue Porte de Lyon. 03 85 48 38 34. LES TEMPLIERS 9 place Saint Jean de Maizel. 03 85 48 09 72.

Chalon-sur-Saône (71)

Bretagne
bars
Auray (56) Brest (29)
LE GWASKELL 111 avenue du Général de Gaulle. 02 97 24 88 07.

CHEZ MA POMME 6 rue Yves Verney. 02 99 46 81 90.

L'ATHANOR 1 rue Henri Barbusse. 02 98 92 88 97. CRÊPERIE DE LA PASSERELLE 02 98 92 13 28.

Douarnenez (29)

sex-clubs
Rennes (35)
LE COSMOS 21 rue Saint-Malo. 02 23 21 18 76. ♂

Lorient (56)

LE COMPTOIR DE NICOLAS 02 97 64 64 24.

sex-shops
ESPACE BROADWAY 15 rue Poissonnière. 02 97 21 81 64. MARC DORCEL STORE Zone industrielle de Manebos. 02 97 89 26 05.

LUNA SOL CAFÉ 77 rue Berbisey. 03 80 30 89 38. SUNRISE BAR 23 rue Pasteur. 06 06 75 11 69. WOOZ BAR 11 rue du Docteur Albert Rémy. 03 80 43 90 61.

Dijon (21)

¤ ¤

LE FOREVER 34 rue Paul Masson. 09 82 52 70 68. ♂ L'HAPPY CAFÉ 193 rue Jean Jaurès. 02 98 33 62 93.

Lorient (56)

Plédran (22)

LE DAVID Parking du Supermarché. 02 96 64 32 39.

Dinard (35)

LE DAVY'S CAFÉ 2 rue Yves Verney. 02 99 46 10 35.

AILLEURS 43 rue Elie Fréron. 02 98 95 17 29.

Quimper (29)

SNVD 4 avenue Louis Barthou. 02 99 31 02 72.

Rennes (35)

Abréviations : ♂ gay, ♀ lesbien, mixte, gay-friendly, N nouvelles adresses, adhérent au Syndicat national des entreprises gaies (Sneg), adhérent IGLTA, CR signataire de la Charte de responsabilité du Sneg. Annonces : Pour annoncer dans ce guide contacter Igor au 06 16 94 13 12 ou par mail à igor@mygaytrip.com

¤

¤

LE CHAPERON ROUGE 8 impasse de la Tranchée. 03 85 48 63 89.

restaus
BISTROT DE LA FONTAINE 44 rue Jean Macé. 02 98 46 09 39. LA FONDUE DES LYS 40 rue de Lyon. 02 98 43 42 77. LA MARINA 16 rue de Siam. 02 98 80 09 61.

Brest (29)

SAUNA CALIFORNIA 7 rue de Léon. 02 99 31 59 81. ♂

Saint-Malo (35)

SEX-SHOPS SAINT MALO 4 rue Puits au Braies. 02 99 56 01 51.

LA CHARMILLE 35 rue du Parc. 02 47 58 93 10.

Beaumont-en-Véron (37) Chartres (28)

sex-shops
Bourges (18)
SBM DISTRIBUTION 11 rue du Puits de Jouvence. 02 48 65 58 75.

appartements-villas
Ajaccio (20)

chambres d'hôtes
COSY HOME Le Haut Landrier. 02 99 51 56 65. ♂

Melesse (35)

L'ESTOCADE 02 37 34 27 17.

Châteauroux (36) Orléans (45)

Chateaudun (28)

SBM DISTRIBUTION 54 rue de Mousseaux. 02 54 27 66 42.

Ploemeur (56) Québriac (35)

LA LICORNE 6 place du 18 octobre. 02 37 45 32 32.

LA MAISON DU CHARDON BLEU 3 bis rue Saint Déron. 02 97 86 10 25.

¤

Fleury-les-Aubrais (45)

LE PARIS 17 rue André Dessaux. 02 38 43 02 98.

¤

AUX CAPRICES DE PAN 38 rue Etienne Dolet. 02 38 53 81 10. EROS 131 rue de Bourgone. 02 38 53 71 39.

BAY OUEST Saint Séliac. 02 99 23 07 23. ♂

LE VAL GERMOND 02 37 81 81 46.

Fontaine-Simon (28) Montargis (45)

hôtels

MIROIR DES HOMMES 34, rue Michelet. 02 47 61 13 38. ♂ SEXY SHOP 123, rue Jolivet. 02 47 44 63 61.

Tours (37)

RÉSIDENCE DOLC'EDEN 1 rue du Comte Marbeuf. 04 95 23 03 62. ♂

¤

¤

LES MOULINS DU DUC Route des Moulins. 02 98 96 52 52.

Moëlan-sur-Mer (29)

¤

PIZZA OH! TERROIR 44 rue Jean Jaurès. 02 38 89 07 57.

bien-être

¤

chambres d'hôtes
Gien (45)
FERME DE MONTFORT Chemin de Montfort. 06 03 81 27 56.

Bonifacio (20)

Centre
bars
Bourges (18)
JEREMSTAR CAFÉ Jeremstar Café. 06 70 92 35 46.

LA CRÈCHE 90 rue de Bourgogne. 02 38 43 08 81. L'ETAGE 6 rue Jean Hupeau . 02 38 62 45 64. LE VIKING 233-235 rue de Bourgogne. 02 38 53 12 21.

Orléans (45)

SALON COIFFURE MIKSANS 2 avenue du Général de Gaulle. 06 70 75 36 51.

¤ ¤

Mesland (41)

shopping

D'UNE AUTRE NATURE 26 bis Route de Touraine. 06 28 25 56 43.

Châteauroux (36)

Saint-Maur (36)

LE QUARTIER LATIN 34 bis rue Joseph Belier. 02 54 08 47 28. ZE-BAR 8 ter Rue Molière. 09 54 95 09 52.

LES TERRES NOIRES 80av d'Occitanie, Zone Commerciale Saint Maur Cap Sud. 02 54 27 00 64.

Champagne-Ardenne
bars
L'ASCOTT 23 rue Bourbon. 03 24 33 39 83.

SUPERMARCHÉ UTILE 4 quai Comparetti. 04 95 73 03 13. SUPERMARCHÉ UTILE Route de Santa Manza. 04 95 73 26 54.

Bonifacio (20)

Charleville Mézières (08) Reims (51)

France
Paris

¤

Gien (45)

LA FONTAINE BAR 118 rue de Briare. 02 38 68 15 96.

Lémeré (37)

CHÂTEAU DU RIVAU Le Coudray. 02 47 95 77 47.

L'ATELIER GOURMAND 37 rue Etienne Marcel. 02 47 38 59 87. BAC RESTAURANT 3 rue du commerce. 02 47 64 72 68. LE MARCHÉ GOURMAND 27 rue du Grand Marché. 02 47 64 50 38. LES PIERRES FONDUES 122 rue Colbert. 02 47 05 14 54.

Tours (37)

clubbing
CLUB SANDWICH Bientôt une nouvelle adresse. ♂

JOCKEY CLUB 8 rue Jules Lobet. 03 26 47 25 76.

Troyes (10)

Franche-Comté
bars
LG'S 14 rue des Capucins. 03 84 26 07 67.

CAFÉ DE LA POSTE 33 rue Raymond Poincare . 03 25 73 24 10.

Belfort (90)

Montrichard (41) Orléans (45)

LA VILLA MARGUERITE 8 quai de la république, 20 rue Sully. 02 54 32 76 67.

Villerable (41)

MADAME SANS-GÊNE RN 10. 02 56 67 00 97.

restaus

L'ATELIER 203 rue de Bourgogne. LE BEL AIR CLUB 44 rue du Poirier. 06 79 15 44 17. LE COIN GOURMAND 10 place du Vieux Marché. 02 38 53 61 89. LE K-UBE BAR 2 rue d'Alibert. 02 38 53 34 28. LE L WORLD 1 rue des Carmes. LE PETIT BOUCHON DE LA LIONNE 19 rue de la Lionne. 02 38 53 53 39. LE PETIT CAPRICE 52 rue Sainte-Catherine. 02 38 53 42 64. LE SAINT PATRICK 1 rue de Bourgogne. 02 38 53 42 22. LE SWEET AND CO 229 rue de Bourgogne. 02 38 83 59 31 .

clubbing

L'EAU À LA BOUCHE 30 rue du Moulin. 03 24 32 35 70.

Charleville Mézières (08) Reims (51)

Besançon (25)

¤

Bourges (18)

LE BAR 15 rue de Vignier. 03 81 82 01 00. ♂ RAINBOW BAR 12 rue de la Liberté.

¤

LE Q DISCOTHÈQUE 10 place Henri Mirpied. 02 48 24 80 58.

LE COLIBRI 03 26 47 50 67. VERSION ORIGINALE 03 26 02 69 32.

Dole (39)

LE CERCLE 23-25 avenue de la Libération. 06 11 79 92 76. LE KA Centre Commercial Halles Châtelet. 02 38 53 08 79.

Orléans (45)

CAFÉ CHARLES 1 rue du Prélot, Canal des Tanneurs. 03 84 69 22 48.

¤

clubbing

NAPOLÉON 26 rue Napoléon. 03 24 33 92 67.

Charleville-Mézières (08) Langres (52)

¤

L'AMBIGÜ 9, allée de la Fauvette. 07 86 11 49 58. LE GI 13 rue Lavoisier. 02 47 66 29 96.

Tours (37)

LEONZ CAFÉ 6 rue Traversière. 03 84 86 00 31. TWIN CAFÉ 1 route de Bletterans. 03 84 35 32 94.

Lons-le-Saunier (39)

¤

LE SAINT GILL'S Place de la Gare. 03 25 87 07 69.

LE CHAT TOQUÉ 21 rue Cuvier. 03 81 32 60 97.

Montbéliard (25)

¤

LE DIVIN'S CLUB rue des Malards. 02 54 98 76 41.

Romorantin-Lanthenay (41) Tours (37)

saunas

saunas

Reims (51)

L'OSMOSE SAUNA 21 rue Cuvier. 02 48 24 36 60. ♂

Bourges (18)

LE LOTUS 33 rue de Witry. 03 26 07 06 75. ♂

restaus

LE 18 KFÉ 18 rue Voltaire. 02 47 66 05 06. AU VIEUX MÛRIER Place Plumereau. 02 47 61 04 77. LE BARTOK 124 rue Colbert. 02 47 60 93 26. LA P'TITE CHOSE 32 rue de la Grosse Tour. 02 47 76 00 09. LE SAGITTAIRE 130 rue Colbert. 02 47 64 89 48. LE SAINT GERMAIN 10 avenue de Grammont. 02 47 05 29 29.

¤

SAUNA FOUR DAYS TTC 13 ter rue des Grands Champs. 02 38 68 11 98. SAUNA JAURÈS 17 boulevard Jean Jaurès. 02 38 62 83 71. ♂

Orléans (45)

SAUNA EROS 36 Mail des Charmilles. 03 25 70 10 53.

Troyes (10)

BISTRODUO 13 rue Henri baigue. 03 81 47 97 33. LE KAF DES VIEUX AMANTS 48 rue Bersot. 03 81 83 09 14. MONSIEUR VICTOR 11 rue Victor Hugo. 03 81 82 06 18.

Besançon (25)

¤

Corse
bars
Bastia (20)
L'ENIGME 1 rue Pino. 06 09 81 49 18.

Dole (39) ♂

Saint-Germain-du-Puy (18) Tours (37)

BRASSERIE DE L'HÔTEL DE VILLE 03 84 79 13 95.

L'ATOLL Rue des Vignerons, ZAC du Sancerrois. 02 48 65 84 66. ♂

Montbéliard (25)

L'ALCAZAR CAFÉ 26 place du Château. 02 54 77 61 29.

Vendôme (41)

¤

LES THERMES GRAMMONT 22 bis avenue Grammont. 02 47 05 49 24. ♂

restaus

CHEZ CASS'GRAINE 4 rue du Général Leclerc. 03 81 91 09 97.

L'ESCALE 4 quai Comparetti. 04 95 73 03 13.

Bonifacio (20)

clubbing

Beaufort (39)

restaus

Autheuil (28)

sex-clubs
STUD 84 rue Colbert. 02 47 66 62 70. ♂

LE RELAIS DE MONTIGNY 19 rue Grande. 02 37 98 57 64.

Tours (37)

sex-shops
Bastia (20)
EXTREM' VIDEO 1 boulevard Auguste Gaudin. 04 95 31 91 44.

SCANDALEUSE CASA DEL SOL 27 avenue de la Gare. 03 84 25 96 53.

LE PRIVÉ 1 rue Antide Janvier. 03 81 81 48 57.

Besançon (25)

116
Rahon (39)
SC3 10 rue de la Chapelle. 03 84 71 54 51.

Le Havre (76)

saunas

LE RÉSERVOIR 1 rue Charles Fourier. 03 81 41 17 49. ♂ SAUNA CLUB LG 14 rue d'Alsace. 03 81 61 90 00. ♂

Besançon (25)

DÉDALE SAUNA 98 rue Jean-Jacques Rousseau. 02 77 00 00 84. ♂ HOT WAY 60 rue Dauphine. 02 35 22 58 52. ♂

LE SQUARE 39 rue Saint Nicolas. 02 35 15 58 05. ♂

Rouen (76)

Châtillon-le-Duc (25) Chaux (90)

LOVE PARADISE Chemin du bois de la lave. 09 81 49 08 99.

sex-clubs
CLUB 66 66 rue Bouvreuil. 02 35 70 44 83. ♂ LE KOX 4 impasse des Hauts Mariages. 02 32 08 40 66.

Rouen (76)

LE DIAM'S 105 Grande Rue. 03 84 27 11 89.

Sochaux (25)

SAUNA HAMMAM SAVUNA 13 rue sous la Côte. 09 51 986 478.

sex-shops
Rouen (76)
LIBERTY X 65 rue de la République. 02 35 98 04 73. ♂

chambres d'hôtes
Villersexel (70)
MANOIR SAINT-PIERRE 23 rue François de Grammont. 03 84 63 41 62. ♂

Ile-de-France

Haute-Normandie
bars
Evreux (27)
CAFÉ D'EON 121 avenue Aristide Briand. 02 32 33 72 30.

¤

Le Havre (76) Rouen (76)

LE CASTEL 75 rue Guillemard.

BAR BRASSERIE LE SAINT NICOLAS 70 rue Saint Nicolas. 02 35 70 49 06. LE BAR FLOWER 21 rue du Grand Pont. 02 35 88 20 44. XXL 25-27 rue de la Savonnerie. 02 35 88 84 00. ♂

¤

08 26 81 01 75 Paris / RP

restaus

LA CASE À CAFÉ 2, rue de Turenne. 02 35 43 21 90. LE GRIGNOT 53, rue Racine. 02 35 43 62 07.

Le Havre (76)

Rencontres (discrètes)

RCS : B394999817 - 0,15€/min

L'AUTHENTIQUE PIZZA GRILL 47 bis place du Général de Gaulle. 02 35 71 67 79. LE BISTRONOME 93 rue Beauvoisine. 02 32 10 11 57. LE BISTROT DE PANURGE 91 rue Ecuyère. 02 35 15 97 02. LE P'TIT ZINC 20 place du Vieux Marché. 02 35 89 39 69. LE PHARE 5 Rue du Père Adam. 02 35 07 00 00. LE REST'O'ROCK 15 rue Thomas Corneille. 02 35 71 50 90. LA ROUGE MARE 3 place de la Rougemare. 02 35 88 85 50. LA TABLE D'ALEX 35 rue Percière. 02 35 07 73 32. LA VOÛTE MUSICALE 236 rue Martainville. 02 35 98 29 29.

Rouen (76)

bars

¤

¤

clubbing
LE PALACE CLUB 2 rue Malherbe. 02 35 03 10 10. SAMESEXX @ D3 105 boulevard de l'Yser. 02 32 08 48 30. ♂

Rouen (76)

saunas

LE RIVE DROITE 177 route de Paris. 02 32 12 56 29. ♂

Amfreville-la-Mi-Voie (76) Dieppe (76)

L'INCOGNITO 26 quai Duquesne. 02 35 85 66 54. ♂

Evreux (27)

L'EQUATORIAL SAUNA 9 bis rue Georges Bernard. 02 32 36 79 61. ♂

1er arrondissement BANANA CAFÉ 13 rue de la Ferronnerie. 01 42 33 35 51. LE BAR DU KENT'Z 2-4 rue Vauvilliers. 01 42 21 01 16. ♂ LE TROPIC CAFÉ 66 rue des Lombards. 01 40 13 92 62. LE VELVET (EX VELVET ROOM) 43 rue Saint Honoré. 01 42 21 13 60. ♂ LE WOLF 37 rue des Lombards. 01 40 28 02 52. ♂ 2e arrondissement ALEX'S BAR CLUB 2 Rue de Marivaux. 01 42 96 40 79. ♂ L'ALEX'S CAFÉ 2, rue de Marivaux.. 01 42 96 40 79. ♂ AUTREMENT CHEZ SOI 97 rue de Cléry. 01 47 03 09 14. ♂ LA CHAMPMESLÉ 4 rue Chabannais. 01 42 96 85 20. ♀ CHEZ CARMEN 53 rue Vivienne. 01 42 36 45 41. LE LÉZARD CAFÉ 32 rue Etienne Marcel. 01 42 33 22 73. POUR UNE FOIS QU'ON SORT... 7 rue Chabanais. 01 71 37 96 92. LE QUINZE 15 rue Notre dames des Victoires. 01 42 60 00 15. 3e arrondissement LE 3W KAFÉ 8 rue des Ecouffes. 01 48 87 39 26. ♀ DUPLEX 25 rue Michel-Le Comte. 01 42 72 80 86. L'ENCHANTEUR 15, rue Michel-Le-Comte. 01 48 04 02 38. ♂ ONE WAY 28 rue Charlot. 01 48 87 46 10. ♂

Paris (75)

¤

SNAX KFÉ 182 rue Saint Martin. 01 40 27 89 33. UNITY BAR 176-178 rue Saint-Martin. 01 42 72 70 59. ♀ 4e arrondissement LES AGITÉS 15 rue de la Reynie. AU MANGE-DISQUE 15 rue de la Reynie. 01 48 04 78 17. BEAR'S DEN 6 rue des Lombards. 01 42 71 08 20. ♂ CAFÉ COX 15 rue des Archives. 01 42 72 08 00. ♂ CAFÉ VOULEZ-VOUS 18 rue du Temple. 01 83 62 22 20. LE CARREFOUR 8 rue des Archives. 01 40 29 90 05. DANDY'S CAFÉ 9 rue Nicolas Flamel. 01 42 71 45 82. ♂ LE FEELING 43 rue Sainte Croix de la Bretonnerie. 01 48 04 70 03. FREEDJ 35 rue Sainte Croix de la Bretonnerie. 01 48 04 95 14. LA FRONDE 33 rue des Archives. 01 42 72 27 34. GOSSIP CAFÉ (EX BAR DU PALMIER) 16 rue des Lombards. 01 42 71 36 83. ♂ L'IMPRÉVU CAFÉ 9 rue Quicampoix. 01 42 78 23 50. LES JACASSES 5 rue des Ecouffes. 01 42 71 15 51. ♀ LA MINE 20 rue du Plâtre. 01 42 71 30 39. ♂ MORGAN BAR 25 rue du Roi de Sicile. 01 42 77 06 66. L'OISEAU BARIOLÉ 16 rue Sainte Croix de la Bretonnerie. 06 10 38 46 51. OKAWA BAR 40 rue Vieille du Temple. 01 48 04 30 69. OPEN CAFÉ 17 rue des Archives. 01 42 72 26 18. LES PIÉTONS 8 rue des Lombards. 01 48 87 82 87. LE PUR BAR 12 rue du Plâtre. 01 48 87 52 09. QUETZAL BAR 10 rue de la Verrerie. 01 48 87 99 07. ♂ RAIDD BAR 23 rue du Temple. 01 42 77 04 88. ♂ LE REINITAS 32 du Temple. 01 42 72 37 54. SLY BAR 22 rue des Lombards. 09 82 53 27 81. ♂ LE SO WHAT BAR 30 rue du roi de Sicile . 06 98 75 45 46. ♀ LES SOUFFLEURS 7 rue de la Verrerie. 01 44 78 04 92. SPYCE 23 rue Sainte Croix de la Bretonnerie. ♂ ZE BAAR 41 rue des Blancs Manteaux. 01 42 71 75 08. ♂ 5e arrondissement LE YONO 37 rue Vieille du Temple. 01 42 21 13 60. 6e arrondissement LA VÉNUS NOIRE 25 rue de l'Hirondelle. 01 43 26 09 83. 10e arrondissement CAFÉ MOUSTACHE 138 rue du Faubourg Saint Martin. 01 46 07 72 70. ♂ 11e arrondissement IN OUT 241 rue du Faubourg Saint ♀♂ Antoine. POP'IN 105 rue Amelot. 01 48 05 56 11. 19e arrondissement ROSA BONHEUR 1, rue Botzaris. 01 42 00 00 45.

¤

¤

¤

1er arrondissement L'AMAZONIAL 3 rue Sainte-Opportune. 01 42 33 53 13. AU DIABLE DES LOMBARDS 64 rue des Lombards. 01 42 33 81 84. CASA DEL CAMPO MONTORGUEIL 24 rue Montorgueil. 01 44 82 04 67. LE COMPTOIR 37 rue Berger. 01 40 26 26 66. LE COUPE GORGE 2 rue de la Coutellerie. 01 48 04 79 24. L'IMPRIMERIE 29 rue Coquillière. 01 45 08 07 08. MARC MITONNE 60 rue de l'Arbre-Sec. 01 42 61 53 16. LA POULE AU POT 9 rue Vauvilliers. 01 42 36 32 96. TORO 74 rue Jean-Jacques Rousseau. 01 44 76 00 03. TRÉSOR CAFÉ 7 rue du Trésor. 2e arrondissement A L'OEIL 7 rue Marie Stuart. 01 40 39 05 09. AUX TROIS PETITS COCHONS 31 rue Tiquetonne. 01 42 33 39 69. CHEZ MÉMÉ 124 rue Saint Denis. 01 40 28 43 20. IL TRE 3 rue des Petits Carreaux. 01 40 13 03 29.

Paris (75)

¤

¤

¤

¤

¤

¤

Pontoise (95)

OKAZOU Quai Bûcherelle, Péniche Eldorado. 06 29 02 07 05.

¤

restaus

Carrières-sur-Seine (78)
LES AMANDINES 45 rue des Entrepreneurs. 01 39 57 08 01.

Conflans-Sainte-Honorine (78)
L'IMPRÉVU 9 quai de la République. 01 39 72 48 44.

L'Isle-Adam (95)

LA PLAGE NOUVELLE GÉNÉRATION Chemin Pierre Terver. 01 34 69 33 29.

J'OSE 147, rue Saint Denis. 01 40 26 53 48. LE LOUP BLANC 42 rue Tiquetonne. 01 40 13 08 35. MI CAYITO 10 rue Marie Stuart. 01 42 21 98 86. O' JILOU 29 rue Tiquetonne. 01 40 26 94 85. ONLY BAGEL 11 rue Poissonnière. 01 40 28 92 25. STUART FRIENDLY 16 rue Marie Stuart. 01 42 33 24 00. ♀ ♂ LE TIR-BOUCHON 22 rue Tiquetonne. 01 42 21 95 51. VILLA PAPILLON 15 rue Tiquetonne. 01 42 21 44 83. 3e arrondissement A 2 PAS DU 3 101 rue Vieille-du-Temple. 01 42 77 10 52. DES GARS DANS LA CUISINE 72 rue Vieille du Temple. 01 42 74 88 26. EN ATTENDANT PABLO 78 rue Vieille-duTemple. 01 42 74 34 65. LA FONTAINE GOURMANDE 11 rue Charlot. 01 42 78 72 40. LE GAYRIDON 19, rue de Picardie. ♂ 01 42 71 31 71. SNAX KFÉ 182 rue Saint Martin. 01 40 27 89 33. ♂ 4e arrondissement 4PAT 4 rue Saint Merri. 01 42 77 25 45. ACCRO PÂTES 4 rue des Ecouffes. 01 40 27 96 60. L'ARGANIER 19 rue Sainte Croix de la Bretonnerie. 01 42 72 08 25. AU PETIT THAI 4 rue du Roi de Sicile. 01 42 72 75 75. AUBERGE DE LA REINE BLANCHE 30 rue Saint Louis en l'Ile. 07 46 33 07 87. LE BOUQUET DES ARCHIVES 31 rue des Archives. 01 42 72 08 49. LE BÛCHERON 14 rue de Rivoli. 01 48 87 71 31. CAFFÉ VITO 15 rue des Archives. 01 42 74 08 84. LA CANAILLE 4 rue Crillon. 01 42 78 09 71. CAT'MAN 12 rue du Temple. 01 42 74 43 32. LE CHANT DES VOYELLES 4 rue des Lombards. 01 42 77 77 07. CHEZ TSOU 16 rue des Archives. 01 42 78 11 47.

¤

¤

¤

¤

¤

¤

Abréviations : ♂ gay, ♀ lesbien, mixte, gay-friendly, N nouvelles adresses, adhérent au Syndicat national des entreprises gaies (Sneg), adhérent IGLTA, CR signataire de la Charte de responsabilité du Sneg. Annonces : Pour annoncer dans ce guide contacter Igor au 06 16 94 13 12 ou par mail à igor@mygaytrip.com

¤

COLIMAÇON 44 rue Vieille-du-Temple. 01 48 87 12 01. COMME À LISBONNE 37 Rue du Roi de Sicile. 07 61 23 42 30. LE COMPTOIRE DES ARCHIVES 41 rue des Archives. 01 42 72 13 56. L'EBOUILLANTE 6 rue des Barres. 01 42 71 09 69. L'EGLANTINE 9 rue de la Verrerie. 01 48 05 75 58. EQUINOX 33-35 rue des Rosiers. 01 42 71 92 41. ETAMINE CAFÉ 13 rue des Ecouffes. 01 44 78 09 62. FRASCATI , 47, rue du Temple. LE GAI MOULIN 10 rue Saint Merri. 01 48 87 06 00. LE GRIZZLI 7 rue Saint-Martin. 01 48 87 77 56. HD DINER 6/8 square Sainte Croix de la Bretonnerie. 01 42 77 69 34. LE KOFI DU MARAIS 54 rue Sainte Croix de la Bretonnerie. 01 48 87 48 71. LES MARRONNIERS 18 rue des Archives. 01 40 27 87 72. O CORCOVADO 7 Rue Simon le Franc. 01 42 71 52 07. OKAWA RESTAURANT 40 rue Vieille-duTemple. 01 48 04 30 69. OZO 37 rue Quincampoix. 0142771003. PAIN VIN FROMAGE 3 rue Geoffroy L'Angevin. 01 42 74 07 52. LA PANFOULIA 7 rue Sainte Croix de la Bretonnerie. LE PAS-SAGE OBLIGÉ 29 rue du Bourg Tibourg. 01 40 41 95 03. LE PAVÉ 7, rue des Lombards. 01 44 54 07 20. LES PIÉTONS 8 rue des Lombards. 01 48 87 42 87. PIZZA SANT ANTONIO 1 rue de La Verrerie. 01 42 77 78 47. LE VERRE LUISANT 64 rue de la Verrerie. 01 42 72 67 63. LE WHO'S 14 rue Saint Merri. 01 42 72 75 97. ♂ ZE RESTOO 41 rue des Blancs Manteaux. 01 42 71 75 08. ♂ 5e arrondissement LE BABA BOURGEOIS 5 quai de la Tournelle. 01 44 07 46 75. LE PETIT PRINCE DE PARIS 12 rue Lanneau. 01 43 54 77 26. 6e arrondissement LE CHILL OUT 13 rue de Medicis. 09 53 20 57 69. FAJITA'S 15 rue Dauphine. 01 46 34 44 69. 7e arrondissement LE DAY OFF 10 rue de l'Isly. 01 45 22 87 90. 8e arrondissement CAFÉ FAUCHON 30 place de la Madeleine. 01 70 39 38 39. 9e arrondissement 48 CONDORCET 48 rue Condorcet. 01 45 26 98 19. ♂ L'ALISIER 24 rue Rodier. 01 45 26 86 26. LA CASARECCIA 14 rue Bochard-de-Saron. 01 48 78 72 03. CHAUVONCOURT 22 rue Henry Monnier. 01 48 78 26 03. CÔTÉ 9ÈME 5 rue Henri-Monnier. 01 45 26 26 30. KUKI 47 rue Rodier. 09 81 26 46 89. ZONA LIBRE CAFÉ 4 rue de Lallier. 01 45 26 29 21. 10e arrondissement BAXO 21 Rue Juliette Dodu. 01 42 02 99 71. LE CHAPELIER FOU 37 rue Toudic. 01 42 01 87 78. LE PANIER 32 place Sainte-Marthe. 01 42 01 36 18. TOTALEMENT À L'EST 72 Boulevard de Strasbourg. 01 46 07 60 64. 11e arrondissement ARTISHOW 3 cité Souzy. 01 43 48 56 04. BISTROT GUILLAUME 5 rue Guillaume Bertrand. 01 47 00 43 50. INDIAN CONNECTION 33-35 rue de Lappe. 01 48 06 27 98. MÉMÈRE AU PIANO 18 rue Jean Macé. 01 43 48 34 78. L'OGA 82 rue Jean-Pierre Timbaud. 01 43 57 60 15.

¤

¤

¤

SANS-GÊNE OBERKAMPF 122 rue Oberkamppf. 01 47 00 70 11. LE TEMPS AU TEMPS 13 rue Paul Bert. 01 43 79 63 40. LA TÊTE DANS LA CUISINE 29 rue JeanPierre Timbaud. 01 43 55 04 20. 12e arrondissement LA TABLE D'ALIGRE 11 Place d'Aligre. 01 43 07 84 88. 14e arrondissement CANTINELLA 30 rue du Faubourg Saint Jacques. 01 46 33 24 20. 15e arrondissement L'ACCENT 93 rue de Javel. 01 45 79 20 26. 16e arrondissement L'ESCALE 71 avenue Paul Doumer. 01 45 04 12 81. 17e arrondissement EL PICADOR 80 boulevard des Batignolles. 01 43 87 28 87. MACY ET MUSCADE 110 rue Legendre. 01 42 26 62 26. ♂ SANS GÊNE BATIGNOLLES 112 rue Legendre. 01 46 27 67 82. LA TABLE DE LUCULUS 129 rue Legendre. 01 40 25 02 68. VENT D'OUEST 69 rue des Dames. 01 45 22 03 03. VILLA MONCEAU 16 rue des Acacias. 01 44 09 85 59. 18e arrondissement L'ASSIETTE 78 rue Labat. 01 45 59 06 63. LE COUP DE CŒUR 13 rue des Cloys. 01 42 52 00 88. LE POULBOT 3 rue Poulbot. 01 42 23 32 07. LE TERRASS 12 rue Joseph de Maistre. 20e arrondissement MA POMME 107 rue de Ménilmontant. 01 40 33 10 40.

¤

CHEZ MOUNE 54 rue de Pigalle. 01 45 26 64 64. DOCTOR LOVE 23 rue de Taitbout. LE PRIVILÈGE 8 rue du faubourg Montmartre. 01 45 23 05 50. TOO MUCH 8 boulevard de la Madeleine. 11e arrondissement LE BATACLAN 20 boulevard Voltaire. CODE 69 @ LA SCÈNE BASTILLE 2bis rue des Taillandiers. ♂ FIGHT CLUB @ LA SCÈNE BASTILLE 2bis rue des Taillandiers. 06 60 67 11 46. ♂ LA NUIT DES CRAZYVORES + @ BATACLAN ♀♂ 50 boulevard Voltaire. LA NUIT DES CRAZYVORES @ BATACLAN 50 ♀♂ boulevard Voltaire. LA NUIT DES FOLLIVORES & CRAZYVORES @ ♀♂ BATACLAN 50 boulevard Voltaire. SCREAM CLUB 18 rue du Faubourg du Temple. ♂ 13e arrondissement CLUB LONELY @ BATOFAR 11 quai François Mauriac. 01 53 60 17 00. 15e arrondissement HAPPY PULSE @ MIX CLUB 24 rue de l'Arrivée. ♂ LE MIX 24 rue de l'Arrivée. 01 56 80 37 37. 17e arrondissement C CLI CHE @ PALAIS MAILLOT 2 place de la porte Maillot. ♂ 18e arrondissement BEARDROP @ LE DIVAN DU MONDE 75 rue des Martyrs. ♂

Vincennes (94)

¤

¤

¤

sex-clubs
LE GYMNOS 06 81 91 47 90.

Boissy-Saint-Léger (94) ♂ Paris (75)

saunas
1er arrondissement GYM LOUVRE 7 bis rue du Louvre. 01 40 39 95 01. ♂ TILT INSTITUT 41 rue Sainte-Anne. 01 42 96 07 43. 2e arrondissement EURO MEN'S CLUB Passage des Panoramas, 8-10 rue Saint Marc. 01 42 33 92 63. ♂ SUN CITY 62 boulevard de Sébastopol. 01 42 74 31 41. ♂ 9e arrondissement IDM 4 rue du Faubourg Montmartre. 01 45 23 10 03. ♂ 10e arrondissement KEY WEST 141 rue Lafayette. 01 45 26 31 74. ♂ 12e arrondissement ATLANTIDE SAUNA 13 rue Parrot. 01 43 42 22 43. 14e arrondissement AMPHIBI 73 rue Hallé. 01 40 47 50 90. LES BAINS D'ODESSA 5 rue d'Odessa. 01 40 47 83 43. ♂ 15e arrondissement LE STEAMER 5 rue du Dr Jacquemaire Clémenceau. 01 42 50 36 49. 17e arrondissement LE KING SAUNA 21 rue Bridaine. 01 42 94 19 10. ♂ 18e arrondissement SAUNA MYKONOS 71 rue des Martyrs. 01 42 52 15 46. 20e arrondissement LE RIAD 184 rue des Pyrénées. 01 47 97 25 52. ♂

Paris (75)

¤

Provins (77)

¤

MAMMY GÂTEAUX 16, place du Chatel . 01 60 67 78 10.

Puteaux (92)

LA TERRASSE 4 boulevard Richard Wallace. 01 45 06 47 79.

LE FIVE face au 5 quai Marcel Dassault. 01 45 06 55 55.

Suresnes (92)

LE SISTER'S 15 rue des Réservoirs. 01 30 21 21 22. LA TERRASSE DU SUD-OUEST 11 rue SaintHonoré. 01 39 50 78 00.

Versailles (78)

¤

¤

¤

1er arrondissement CLUB 18 18 rue du Beaujolais. 01 42 97 52 13. ♂ L'INSOLITE 33 rue des Petits Champs. 01 42 61 99 22. ♂ VIP ROOM 188 bis rue de Rivoli. 01 58 36 46 00. 3e arrondissement LA BOÎTE À FRISSONS (EX-TANGO) 13 rue au Maire. 01 42 72 17 78. ♂ LE CUD 12 rue des Haudriettes. 01 42 77 44 12. ♂ 4e arrondissement SMS VIDEO MIX @ SPYCE 23 rue Sainte Croix de la Bretonnerie. ♂ WOO PARIS 3 rue Pierre au Lard. 0800 80 40 29. ♂ 6e arrondissement LE RIVE GAUCHE 1 rue du Sabot. 01 42 22 51 70. ♀ 8e arrondissement LIM 40 rue du Colisée. MATINALE @ CRYSTAL LOUNGE 51 rue de Ponthieu . ♂ LE QUEEN 102 avenue des ChampsElysées. 01 53 89 08 90. ♂ 9e arrondissement LES ARISTOCHATTES TEA DANCE @ CLIPPERTON CLUB 4 rue Tougemont. BBB, BLACK BLANC BEUR @ FOLIES PIGALLE 11 place Pigalle. ♂ N LA CALAMITY JOE 12 rue Frochot. 06 22 44 05 99. ♀

Paris (75)

clubbing

1er arrondissement LE NEXT 87 rue Saint Honoré. 01 40 26 07 20. ♂ SEX & SOUND @ NEXT 87 rue Saint-Honoré. ♂ LE TRANSFERT 3 rue de la Sourdière. 01 42 60 48 42. ♂ LE WOLF 37 rue des Lombards. 01 40 28 02 52. ♂ 2e arrondissement L'IMPACT BAR 18 rue Greneta. 01 42 21 94 24. ♂ 3e arrondissement LE BLUE SQUARE 8 rue Brantôme. 01 40 29 08 89. LE DÉPÔT 10 rue aux Ours. 01 44 54 96 96. ♂ ONE WAY 28 rue Charlot. 01 48 87 46 10. ♂ THE GLOVE 34 rue Charlot. 01 48 87 31 36. ♂ 4e arrondissement LE FULL METAL 40 rue des Blancs Manteaux. 01 42 72 30 05. KRASH BAR 12 rue Simon Le Franc. 09 50 41 13 26. ♂ LE MIC MAN 24 rue Geoffroy l'Angevin. 01 42 74 39 80. ♂ SECTEUR X 49 rue des Blancs Manteaux. 09 50 39 50 85. ♂ 8e arrondissement STEEL CLUB 23 rue de Penthièvre. 01 45 61 90 28. ♂ 9e arrondissement MEC ZONE 27 rue Turgot. 01 40 82 94 18. ♂ 11e arrondissement LE BUNKER 150 rue Saint Maur. 01 53 36 78 87. ♂ ENTRE DEUX EAUX 45 rue de la FolieMéricourt. 01 43 57 76 46. ♂

¤

sex-shops

CONCORDE SAS 123 rue Alexandre Fourny, ZI du Plateau. 01 47 06 13 13.

Champigny-sur-Marne (94)

¤

¤

¤

LES BAINS MONTANSIER 7 rue de Montreuil. 01 43 28 54 03. ♂

118
Paris (75)
1er arrondissement

bien-être
Paris (75)
8e arrondissement

LE LOOK 2 Boulevard des Matelos , Port Nature. 04 67 26 30 42. ♂ LE MAXIME 2 Avenue Amphitrite Port Ambonne Village Naturiste. 01 67 26 03 71.

Le Cap d'Agde (34)

¤

CAFÉ DE LA MER 5 place du Marché aux Fleurs. 04 67 60 79 65. CAFÉ JOSEPH 8 place Jean Jaurès . 04 67 66 31 95. LE HEAVEN 1 rue Delpech. 04 67 60 44 18. ♂ BOXXMAN 2 rue de la Cossonnerie. 01 42 21 47 02. ♂ CLUB 88 88 rue Saint Denis. 01 44 82 63 00. 3e arrondissement REX 42 rue de Poitou. 01 42 77 58 57. ♂ 4e arrondissement BMC STORE 21 rue des Lombards. 01 40 27 98 09. ♂ DOLLHOUSE 24 rue du Roi de Sicile. 01 40 27 09 21. ♀ IEM LE MARAIS 16 rue Sainte Croix de la Bretonnerie. 01 42 74 01 61. ♂ MR B PARIS (LEATHER & RUBBER) 24 rue du Temple. 01 42 76 90 86. ♂ ROB PARIS@ZONE02 8 square Sainte Croix de la Bretonnerie. 01 44 54 51 15. ♂ 9e arrondissement SEXODROME 23 boulevard de Clichy. 01 42 82 11 90. 10e arrondissement DARK INK 42 quai de Jemappes. 01 42 61 21 59. 11e arrondissement NEW MILLENIUM 37 rue Jean-Pierre Timbaud. 01 40 21 30 23.  w VINCENT ALLEGRO, MASSAGE ET SOINS DU CORPS 46 rue de Moscou. ♂ 06 61 50 11 00. 16e arrondissement CENTRE ESTHÉTIQUE VICTOR HUGO 50 avenue Victor Hugo. 01 56 88 07 07. 

Montpellier (34)

¤

¤

LES ARENES 17 rue Fabre d Eglantine. 04 68 65 37 91. ♂ LE GAI PIED 8 boulevard du Général de Gaulle. 04 34 44 70 22. ♂ LE ZANZIBAR 1 avenue des Pyrénées.

Narbonne (11)

Nîmes (30)

services
Paris (75)
Sélina SITRUK

LE CAFÉ CARRÉ 1 bis place de la Maison Carrée. 04 66 67 50 05. L'ENTREPÔT 24 boulevard de l'Amiral Courbet. 06 19 74 16 74. LE HAPPY 5 rue Vouland. LE RÉZO 2 rue Notre Dame. 09 53 24 27 31.

¤ ¤

L'ALCHIMISTE 19 rue Rouchet. 04 67 60 93 53. L’AUTREMENT 5 rue Alexandre Cabanel . 04 67 60 38 97. FANTASIA 35 rue de l'Université. 04 67 58 71 76. NATURE'L 6 rue de la Vieille. 06 64 77 39 44. LE NOUVEAU MONDE 2 rue Delpech. 04 67 58 95 98. PIZZ'AGRI 60 avenue de l'Agriculture. 04 67 04 15 98. PLAYFOOD 16, boulevard Louis Blanc. 04 34 22 61 52. LE PRINCE DE MINORQUE 1 rue des Tessiers. 04 67 66 05 77. LE SALEYA 5 place du Marché aux Fleurs . 04 67 60 53 92. TAMARILLOS 2 place du marché. 04 67 60 06 00. THYM ET ROMARIN 14 rue Roucher . 04 67 60 35 86. LE VIEUX FOUR 59 rue de l'Aiguillerie. 04 67 60 55 95. VILLA 29 29 avenue de l'Agriculture. 04 67 91 07 97. VOLODIA 29 rue Jean-Jacques Rousseau. 04 99 61 09 17.

Montpellier (34)

¤

¤

¤

Coach en développement personnel Ecoute – Accompagnement – Relation d’aide Mal-être ressenti dans votre vie ? Manque de confiance en soi ? des questions sans réponses …. Téléphone : 06.67.26.95.48 E.mail : selinasitruk@gmail.com
Paris – RP – Eure – Eure et Loir

Perpignan (66) Sète (34)

EL MEDIO (EX CALLE HOT CHO) 8 bis avenue du Palais des Expositions. 06 85 95 44 77.

BAR LE YUCCA SÈTE 16 promenade Jean Baptiste Marty. 04 67 43 39 85.

LE 9 9 rue de l'Etoile. 04 66 21 80 77. ARDISSON 5 rue Thoumayne. 04 66 76 16 84. LE HUIS CLOS 04 66 21 89 95. LA TABLE D'AUGUSTE 04 66 67 74 57.

Nîmes (30)

Palavas-les-Flots (34) Perpignan (66)

restaus

LE MANUSCRIT 04 67 68 16 95.

Provins (77)

SEXY KADOONS 27 rue du Val.

selina.indd 1

LE S 38 rue de la République. 04 66 53 74 60. 24/05/12 18:11 LE VICTORIA 10 place Anatole France. 04 66 51 14 20.

Aigues-Mortes (30)

hôtels

Paris (75)

Aiguèze (30) Béziers (34)
10e arrondissement ATELIER MARTY TATOO 16 avenue Richerand, Canal Saint Martin. 01 42 39 89 81 et 06 60 81 44 99. Sans titre-3 1 25/07/12 11e arrondissement TROPICALEMENT VÔTRE - ORGANISATEUR DE VOYAGES 43 rue Basfroi. 01 43 70 99 55. 19e arrondissement

LE GASTRO 15 rue Jean Paira. 04 68 35 19 38. LE PATIO 04 68 50 08 08. LA TABLE 5, rue de la poissonnerie. 04 68 28 53 21.

¤

3e arrondissement

LE CHAUDRON La Blanchisserie. 04 66 39 43 48.

LE DUPLEX 92 route de Lattes. 06 63 71 06 95.

Saint-Jean-de-Védas (34) Sète (34)

LE PETIT MONTMARTRE 2 place de la Madeleine. 04 67 28 56 54.

LE CABARET 04 67 53 44 87.

¤

L'EXCALIBUR 1100 boulevard Denis Papin, ZI La Bouriette. 04 68 47 55 38. 16:55 LES-SENS-CIEL 88 avenue Jean Jaurès. 04 68 33 55 72.

Carcassonne (11) Coursan (11) Fleury (11)

Sommières (30) Uzès (30)

LE THÉÂTRE 04 66 77 30 65.

¤

LE P'TIT COFFEE 04 66 58 24 16.

HÔTEL JULES & JIM 11 rue des Gravilliers. 01 44 54 13 13. 5e arrondissement HÔTEL DU LEVANT 18 rue de la Harpe. 01 46 34 11 00. 9e arrondissement HÔTEL ATHÉNÉE 19, rue Caumartin. 01 40 17 99 29. 11e arrondissement LE 20 PRIEURÉ HÔTEL 20 rue du Grand ♂ Prieuré. 01 47 00 74 14. BEST WESTERN LE PATIO SAINT ANTOINE 289 bis rue du Faubourg Saint Antoine. 01 40 09 40 00. LE GENERAL HOTEL 5/7 rue Rampon. 01 47 00 41 57. LES JARDINS DU MARAIS 74 rue Amelot. 01 40 21 20 00. 12e arrondissement LE QUARTIER BERCY - SQUARE 33, Boulevard de Reuilly. 01 44 87 09 09. 

clubbing
Agde (34)
BACKGROUND 50 rue de la Gabelle. 04 67 93 75 24.

¤

LE PILI PILI 04 68 33 51 30.

¤

Frontignan (34) Lattes (34)

FINISTÈRE SUD 1 avenue des Cormorans, Plage du Port Est. 04 34 33 62 54.

Argelès-sur-Mer (66) ♂

¤

LE POTCHIC Boulevard de la Mer, Centre Commercial Costa Blanca. 04 68 81 08 86.

¤

LE LODGE & CO – LE BISTROT La Calade Route de Palavas . 04 67 06 10 20.

¤ ¤ ¤

MS AND JO WEDDING & EVENT PLANNER 2 rue Miguel Hidalgo. 06 30 98 54 56.

Le Bosc (34)

LA VILLA ROUGE Route de Palavas. 04 67 06 52 15.

Lattes (34)

¤

LA RÉSERVE Hameau Cartels du Bosc, Lac du salagou. 04 67 88 50 22.

¤

Montpellier (34) Nîmes (30)

Languedoc-Roussillon
bars
Argelès-sur-Mer (66) Béziers (34)
EXOTIC CAFÉ 8 Allée Jules Aroles. 04 68 95 40 93.

¤

CASA NUEVA 2 boulevard Matelots. 04 67 26 08 15. LE COMPTOIR 11 Boulevard du Soleil. 06 80 24 70 70. MANGOUSTAN 40 Quai de la Trinquette. 04 67 01 59 48.

Le Cap d'Agde (34)

LE MOOM 3, rue Collot. 06 71 10 71 48.

¤

LULU CLUB 10 impasse de la Curaterie. 04 66 36 28 20. ♂

UNE ERREUR? UN OUBLI?
Faîtes nous part de vos remarques: contact@mygaytrip.com

DELMAR CAFÉ 4 avenue du 22 août. 04 67 36 66 35. ♂ LE MICHEL ANGE 47, Rue du Midi. 0467492078. NEW KEPHREN 5 rue André Nougaret. 04 67 49 02 20.

Le Puech (34)

UBA CLUB 5 boulevard Félix Mercader. 04 68 34 06 70.

Perpignan (66) Poussan (34)

AUBERGE DU LAC RIVES DES VAILHES Lac du Salagou Nord. 04 67 44 45 40.

¤

LE PAM Parc d'Issanka. 04 67 78 71 38.

Montblanc (34) Montfrin (30)

CAFÉ DE NUIT 31 Boulevard Omer Sarraut. 04 68 25 90 26.

Carcassonne (11)

TABLE DE COUSSERGUES 04 67 00 20 65.

saunas

Béziers (34)

DOMAINE DE CÉSERAC 05 66 67 54 32.

LE BERLIOZ SAUNA (EX LE KHÉOPS) 5 rue Berlioz. 04 67 49 31 37.

Abréviations : ♂ gay, ♀ lesbien, mixte, gay-friendly, N nouvelles adresses, adhérent au Syndicat national des entreprises gaies (Sneg), adhérent IGLTA, CR signataire de la Charte de responsabilité du Sneg. Annonces : Pour annoncer dans ce guide contacter Igor au 06 16 94 13 12 ou par mail à igor@mygaytrip.com

¤

SAUNA LE JUL'S 17 rue de Montpellier. 04 68 47 82 10. ♂ LE 36 36 rue Bourrély. 04 67 59 83 14. ♂ AXXMEN SAUNA 3 rue des Pins. 06 21 22 52 60. KONCEPT SAUNA 10 avenue de Lodève. 04 67 58 25 27. ♂ ONE SAUNA 1 rue de la victoire de la Marne. 04 99 62 96 14. ♂ SAUNA DE LA GARE 8 rue Levat. 04 67 58 61 42.

Carcassonne (11)

Limousin
bars
L'AN VERT DU DÉCOR 24 boulevard LouisBlanc. 05 55 32 05 84. L'ANDROMÈDE 16 rue des Petites-Pousses. 05 55 34 82 69.

Montpellier (34)

Limoges (87)

LES PARENTS TERRIBLES Route de metz. 03 29 84 60 18.

Haudainville (55) Metz (57)

L'OUSTAL 1 avenue des Thermes. 05 62 69 52 41.

Cazaubon (32) Mauvezin (32) Millau (12)

L'ENDROIT 20 rue aux Ours. 03 87 35 95 64. ♂

LA TABLE DE CÉLINE 05 62 06 50 32.

Masseret (19)

L'EDEN 2 route de Brive. 06 12 57 10 79.

saunas

restaus

SAUNA LE 51 51 avenue de la Libération. 03 83 98 04 48.

Laxou (54) Metz (57)

ZESTE 7 & 9 boulevard de l'Ayrolle. 05 65 58 16 88.

¤

FAHRENHEIT 212 1606 avenue Maréchal Juin. 04 66 38 24 76. NÎMES CLUB SAUNA 7-9 rue Fenand Pelloutier. 04 66 67 65 18. ♂

Nîmes (30)

Brive-la-Gaillarde (19)
LE NUAGE 05 55 87 36 79.

Veyrac (87)

BLUE CLUB 8 rue Sébastien Leclerc. 03 87 18 09 40. ♂

LA RAMBLA 26 Rue du Général Sarrail. 05 63 63 72 44. LE REFUGE 31 rue de la Comédie. 05 63 91 58 06.

Montauban (82)

¤

LES ARPENTS VERTS 122 route SaintJunien, La Barre centre. 05 55 03 56 99.

Perpignan (66)

SAUNA LA DÉTENTE 5 rue Alfred Mézières. 09 53 99 12 41. ♂

Nancy (54)

Ramonville-Saint-Agne (31)

BIKINI rue Théodore Monod, Parc Technologique du Canal. 05 62 24 09 50.

saunas

Brive-la-Gaillarde (19) Limoges (87)

SAUNA ARENA 10 rue Auguste Comte. 05 55 88 33 47. ♂

LE BOOT'S 3 rue de l'Ecole des Mines. 03 82 34 37 50. ♂ LIBERTY GAY 3 rue de l'Ecole des Mines. 03 82 34 37 50. ♂

Thionville (57)

CADRES ET PLAISIRS 5 place de Payrols. 05 63 24 27 39.

Saint-Antonin-Noble-Val (82) Saint-Izaire (12) Samatan (32) Tarbes (65)

L'AGORA 05 65 62 25 54.

SAUNA DISCO LES DAUPHINS 25 rue Charpentier. 05 55 79 74 69. SAUNA EROS 8 rue Jean-Jaurès. 05 55 32 74 48.

sex-clubs
Metz (57)
LE ROYAL 2 rue Gambetta. 03 87 18 72 18.

AU CANARD GOURMAND Quartier de la Rente. 05 62 62 49 81.

Lorraine
L'EQUATEUR 1 rue Georges Buffon. 04 68 55 10 11. 

bars

sex-shops ¤
X SHOP CLUB 87 85-87 rue Jeanne d'Arc. 03 83 28 67 70.

LE GRENIER 53 rue Brauhaubau. 05 62 56 16 22.

Gerardmer (88) Metz (57)

Nancy (54)

G'LOUNGE BAR 43 rue Charles de Gaulle.

sex-clubs

LE CHANTIER 25-27 rue Jean Jacques Rousseau. 04 67 60 91 98. REX CLUB GARE (EX REX VIDÉO) 12 rue Boyer. 09 81 17 81 78. ♂

Montpellier (34)

GD'O BAR 8 avenue Foch. 03 87 66 76 42. ♂ L'INSOLITE 6 en Nexirue. 09 65 38 57 85.

chambres d'hôtes
Nancy (54)
MAISON DE MYON 7 rue Mably. 03 83 46 56 56.

Perpignan (66)

BACKSTAGE 1 rue pierre Puiggary.

sex-shops
Nîmes (30)

Montpellier (34)

LA CACHOTIÈRE 1 rue Terral. 04 67 60 43 38.

X CENTER 27 bd Talabot. 04 66 67 40 44. X PM 15 rue Colbert.

LE MEZCALITO 49 Grande Rue. 03 83 37 98 08. LE PINOCCHIO 9 Place Saint Epvre. 03 83 35 55 95. LA PLACE 7 Place Stanislas. 03 83 35 62 63. PRELUD' BAR 4 rue Gustave Simon. 03 83 32 02 81. RÉSERVOIR CAFÉ 13 rue Callot. 03 83 21 14 81. SHORTBUS BAR 2 ter, rue de la Citadelle. 03 83 39 04 49.

Nancy (54)

Midi-Pyrénées
bars
LE TRIÔME 4 bis rue des Grenadiers. 05 63 43 50 07.

Albi (81)

L'AMBASSADE 22 boulevard de la Gare. 05 62 47 24 73. ♂ L'ATELIER 65 (EX LES ÉCURIES D'ATHÉNA) 65 allées Charles-de-Fitte. 05 61 59 77 11. LE CARNIVORE (EX LE 7ÈME CIEL) 7 rue Jouxt-Aigues. 05 61 52 88 74. LE CRI DE LA TRUFFE 9 rue Jouxt-Aigues. 05 61 14 25 35. EAU DE FOLLES 14 allées du Président Roosevelt. 05 61 23 45 50. LE GUILI-GUILI 230 avenue de GrandeBretagne. 05 62 12 90 97. GUSTO CAFÉ 7 rue Temponières. 05 62 30 91 90.

Toulouse (31)

¤

Tarbes (65)

RAINBOW BAR/CLUB/PUB 16 rue Robert d'Estarac. 05 62 38 03 79.

chambres d'hôtes
VILLA DEYLOF Chemin de Jarret. 06 08 28 73 53. ♂

restaus
Metz (57)
LOBO TAPAS 03 87 36 97 12.

Aigues-Mortes (30)

Vestric-et-Candiac (30)

LE DIAMANT LODGE RN 113-Cante Cigale. ♀♂ 04 66 71 28 13.

¤

hôtels

LE BISTROT DE GILLES 31 rue des Maréchaux . 03 83 35 43 73. LA CHAMADE 39 rue des Maréchaux . 03 83 35 07 97. LE SAN LORENZO 1 rue des Carmes . 03 83 32 12 80.

Nancy (54)

LE BEAR'S 20 rue des Sept Troubadours. 05 61 62 87 21. LE BEAUCOUP 9 place du Pont Neuf. 05 61 12 39 29. CAFÉ CULTUREL FOLLES SAISONS 197 route de Saint-Simon. 05 62 14 64 85.

Toulouse (31)

LE KALINKA 10 bis rue des Teinturiers. 05 61 42 28 72. LE ROSE BONBON 6 impasse de la Colombette. 05 61 63 48 46. N LA TABLE À JULES 7 place Arnaud Bernard. 05 61 21 87 38.

¤

¤

Perpignan (66)

Saint-Nabord (88)

LE BELCOUR 5 rue de Turenne. 03 29 62 49 97. ♂

Stiring-Wendel (57) Thionville (57)

A LA ROSE 42 rue Nationale. 03 87 87 53 41. LE GRAND CIRQUE 14 boulevard Riquet. 05 61 62 84 14. ♂ LA LUNA LOCA 9 bis chemin du Prat long. 05 62 72 03 46. LE MOJITO 13 rue des Couteliers. 06 64 83 29 73. ♂ LE QUINQUINA 26 rue Payras. 0561219073. 

LE CROCODILE 03 82 53 33 20.

clubbing
LA FAUCEILLE 860 chemin de la Fauceille. 04 68 21 09 10. 

Augny (57)

¤

L'ETOILE ZAC d'Augny. 03 87 38 42 30.

services

AGENCE MAT & SEB IMMOBILIER Place Saint-Roch. 04 67 120 120.

Montpellier (34)

COUNTRY CLUB 9 rue Saint Jean. 03 87 07 71 94.

Brouviller (57)

restaus
Albi (81)
OSCAR BY SAINT LOUP 8 rue Roquelaure. 05 67 67 42 96.

N LA TAVERNE DE BRENNUS 54 allée Jean Jaurès. 05 62 73 16 16. N VENTS D'EST 17 rue de la Colombette. 05 61 62 31 44. ♂

¤

¤

Gerardmer (88)

¤

clubbing
Prunet (31)
LA BERGERIE Borde Grande. 05 61 52 86 63.

LE NEWS 53 rue François Mitterrand. 06 10 33 44 47.

Bazian (32)

L'HOSTAL 04 68 53 45 42.

120
Toulouse (31)
LE KLÉO 1 avenue du Grand Ramier.

Boulogne-sur-Mer (62)

DISCOVERY BAR (EX WHY NOT) 9 place de Lorraine. 03 21 30 85 59. Ô SUD Place Dalton. 03 21 83 97 05.

Dunkerque (59)

PRIVILÈGE CLUB (GAY FRIENDLY 2ÈME DIMANCHE) 3 rue Henri Terquem, Place du Théâtre . 03 28 61 57 97.

shopping
Lille (59)
REPLAY 2 rue Saint Jacques.03 62 23 14 13.

¤

¤

LE BÈKEUR 40 rue des Thermes. 03 21 85 90 64.

Calais (62)

THE JOLLY SAILOR 11 rue Douai. 03 27 81 29 66. 05 61 52 86 63. LE LIMELIGHT 23 bis boulevard Riquet. 05 61 47 65 54. ♂ LE SHANGHAI CLUB 12 rue de la Pomme. 05 61 23 37 80. 

Cambrai (59)

FREEDOM CLUB 8 rue de Wazemmes. 03 20 52 86 59. LE TCHOUKA CLUB 80 rue Barthélémy Delespau. 03 20 14 37 50.

Lille (59)

Pays de la Loire
bars
DEL ICE COCKTAILS 27 rue des Lices. 02 44 85 20 41. L'ENTRE 2 90 rue Lionnaise. 02 41 87 61 95.

Angers (49)

Dunkerque (59)

LE RAINBOW CLUB 530 chemin de Vendin. 03 21 49 12 96 .

Loos-en-Gohelle (62)

¤

LE BAKO 6 rue de la Plage. 03 28 63 04 25.

¤

Fresnay-sur-Sarthe (72)

saunas

STUDIO BAR 69 rue de Paris. 03 21 05 00 58. TOUQUET'S BAR 1 avenue des Phares. 03 21 05 77 62.

Le Touquet-Paris-Plage (62)

saunas

VINS ET MERVEILLES 37 Grande Rue. 02 43 33 61 19.

¤

LE HUSSARD 2, allée Montebello. 05 63 04 01 55. ♂

Moissac (82)

LE COLONIAL 8 place Belfort. 05 61 63 64 11. ♂ LE KS SAUNA 6 rue Saint Ferréol. 05 61 62 13 61. ♂

Toulouse (31)

COMING OUT 11 rue de Gand. 03 62 52 04 61. L'ODÉON 37 rue de Puebla. 03 20 57 70 00. LE PRIVILÈGE 2 rue Royale. ♀♂ 03 20 21 12 19. VICE VERSA 3 rue de la Barre. 03 20 54 93 46. ♂

Lille (59)

L'OISEAU BLEU 24 rue Mignard. 06 66 96 87 10. LE POURQUOI PAS 26 rue Rembrandt. 03 21 96 93 45.

Calais (62)

La Baule-Escoublac (44) La Roche-sur-Yon (85)

L'AVENTURE 153 avenue de Lattre de Tassigny. 02 40 60 40 03.

Dunkerque (59)

¤

LE PIED MARIN 2 rue du Nouvel Arsenal. 03 28 51 16 54. ♂

CHEZ PAPY'S 10 place de la Résistance. 02 51 62 71 93. LE MELANY'S 19 rue du Passage. 02 51 31 81 86.

¤

Lille (59)

Laval (53)

sex-clubs
LE GRAND CIRQUE 14 boulevard Riquet. 05 61 62 84 14. ♂

HALF & HALF 22 place de Wattignies. 06 73 03 64 98.

Maubeuge (59)

L'AUTOREVERSE 1 rue des chevaux . 02 43 56 77 02. LE CHARIVARI 32 Grande rue. 02 43 56 09 86.

Toulouse (31)

restaus
Cucq (62)

Boulogne-sur-Mer (62)

Ô SUD Place Dalton. 03 21 83 97 05.

sex-shops
Toulouse (31)

Montauban (82)

HEAVEN'S CAFÉ 9 rue Victor Bonhommet. 09 91 61 09 19. PALACE 101 avenue du Général Leclerc. 02 43 87 09 36. LE PHOENIX 108 rue Nationale. 06 37 54 90 36.

Le Mans (72)

¤

MESSALINE 16, rue Mary Lafon. 05 63 91 17 12.

LA GRAND'VOILE BRASSERIE 1266, Boulevard Edmond Labrasse. 03 21 94 18 34.

LYNX VIDÉO 2 rue Lafon. 05 34 41 63 28. REBECCA 10 rue Bertrand de Born. 05 61 99 11 79. STORIX 29 rue Héliot. 05 61 63 63 59.

110 ACADEMY 110 rue de Moscou. 03 21 05 97 14. Sans titre-1 1 LA BEL' AFFAIRE 03 20 42 11 25.

Haubourdin (59)

LES BAINS 52 rue de Cambrai. 03 20 53 02 02. ♂ LE LOKAL 95 bis rue du Molinel. 03 20 30 67 85. ♂ 

Ligné (44)

LE LIGNÉEN Ctre Commercial Rue du Souvenir. 02 40 77 01 45.

La Madeleine (59) Lambersart (59) Lille (59)

chambres d'hôtes
Riscle (32)
LA COUR DES SALIGUES 39 avenue de l'Adour. 05 62 08 47 42.

¤

LE COCOON 296 Rue de Lille. 03 20 55 21 65. ♂

hôtels

LE GRAND BALCON 8/10, rue Romiguières. 05 34 25 44 09. HÔTEL ALBERT 1ER 8, rue Rivals. 05 61 21 17 91. HÔTEL CASTELLANE 17 rue Castellane. 05 61 62 18 82. HÔTEL SAINT CLAIRE 29 place Nicolas Bachelier. 05 34 40 58 88.

Toulouse (31)

¤ ¤ ¤

¤

Nord-Pas-de-Calais
Rencontres (discrètes)

08 26 81 01 59 Lille / Nord

AU DIABLE DES PLAISIRS 4 place Lebon. 03 20 74 39 54. LA BOÎTE À GAND 80 rue de Gand. 03 20 21 15 62. LA BONBONNIÈRE 157 rue Molinel. 03 28 53 09 14. LE CLAIR DE LUNE 50 rue de Gand. 03 20 51 46 55. L'ESTAMINET DE LA ROYALE 37 rue Royale. 03 20 42 10 11. LE GALICHON 24 rue Royale. 03 20 78 14 75. IPANEMA EL GAUCHO 36 rue de Gand. 03 20 55 97 51. N'AUTRE BISTROT 34 rue des Bouchers. 03 20 15 29 39. N'AUTRE MONDE 1 bis rue du Curé SaintEtienne. 03 20 15 01 31.

LE DÉLIRIUM CAFÉ 19 allée Baco. 24/07/12 15:54 02 40 08 90 77. FÉES MAISON 3 rue Pré Nian. 02 40 48 44 42. LE FERRY 15 rue du Bâtonnier Guinaudeau. 02 40 73 59 79. LA MAISON CAFÉ 4 rue Lebrun. 02 40 37 04 12. NIGHT L 11 allée du Port Maillard. 06 67 59 73 85. ♀ LE PETIT MARAIS 15 rue Kervégan. 02 40 20 15 25. LE PLEIN SUD 2 rue Prémion. LE SOHO 10 rue de la Madeleine. 02 40 47 06 03. ♂ 03 20 07 87 00. ♂

Nantes (44)

¤ ¤

¤

¤ ¤ ¤

sex-clubs
O'LABYRINTHE 12 rue Kléber. 03 21 43 90 30.

Lens (62) Lille (59)

RAINBOW CAFÉ 84 route de Normandi. 02 43 03 89 57.

Neuilly-le-Vendin (53) Saint-Nazaire (44)

LE SLING 32 rue Jean Jaurès. 03 20 58 04 97. ♂

L'ABSTRAIT 39 rue Charles Ganier. 02 40 53 89 46. LE BETTY'S 75 avenue Albert de Mun. 02 40 22 43 45. ♂

¤

¤

¤

sex-shops
BABYLON 40 place de la Gare. 03 20 13 61 76. ♂ CARRÉ BLANC 6-8 rue des Jardins. 03 20 06 35 51. ♂ LE CUBE 5 ter rue du Vieux Faubourg. 03 28 07 98 95. ♂

restaus

Lille (59)

Arnage (72)

Marcq-en-Baroeul (59)

LA CASA DI BENITO 95 avenue Nationale. 02 43 21 84 28.

¤

LE PETIT BOULEVARD 851 bis, avenue de la République. 03 20 98 43 83.

¤

ETABLI' 5 rue du Général Audibert. 02 51 71 89 98.

Gorges (44)

RCS : B394999817 - 0,15€/min

Watten (59)

bars

L'AUBERGE FLAMANDE 2 Grand Place. 03 21 88 56 16.

hôtels
Lille (59)
HOTEL CROWNE PLAZA 335 Boulevard deLeeds. 03 20 42 46 46.

LA CAUSERIE 16 rue des Prés Garniers. 02 40 42 33 10.

Guérande (44)

TERMINUS BAR BOYS Chemin de Anglais. 03 21 84 56 09. WELCOME 6 Avenue du Général de Gaulle. 03 21 09 31 00.

Berck (62)

Wimereux (62)

L'ESTAMINET LE PASSÉ SIMPLE 03 21 32 44 44.

La Possonnière (49) Le Mans (72)

LES ACCROS DE CONFITURES 02 41 77 95 69.

Béthune (62)

clubbing

bien-être
Lille (59)
RODRIGUE MEYER COIFFEUR 28 rue de la Clef. 03 20 31 48 60.

LE FLAMBADOU 02 43 24 88 38.

L WORLD BAR 642 Bd Poincaré. 03 21 68 94 23.

L'ABSIDE 10 avenue de Verdun. 03 21 56 93 50.

Annezin (62)

Le Pouliguen (44)

¤

CRÊPERIE L'ARC- ANGE 16 rue du Centre. 02 40 62 26 26.

¤

Abréviations : ♂ gay, ♀ lesbien, mixte, gay-friendly, N nouvelles adresses, adhérent au Syndicat national des entreprises gaies (Sneg), adhérent IGLTA, CR signataire de la Charte de responsabilité du Sneg. Annonces : Pour annoncer dans ce guide contacter Igor au 06 16 94 13 12 ou par mail à igor@mygaytrip.com

¤

LA CABANE 26 rue des petites Ecuries. 02 51 86 28 79. LE COMPTOIR D'ARMORIQUE 55 rue du Maréchal Joffre. 06 86 17 03 45. LA GAVOTTE 25 rue Voltaire. 02 40 69 15 52. LE GRAPILLON 4 rue Kléber. 02 51 84 27 95. MAIS OÙ EST BÉCASSINE ? 3 rue du BonSecours. 02 40 48 57 79. LE NOUVEAU MONDE 4 cours Olivier de Clisson. 02 40 48 03 04. PENN KALET 2 rue Armand Brossard. 02 40 35 39 36. LE TRANSBORDEUR 9 rue Kervégan. 02 40 35 36 10.

Nantes (44)

Picardie
bars
Amiens (80)
AUX SANS SOUCIS 1 place Léon Debouverie. 03 22 91 76 92. RED AND WHITE 9 rue de la Dodane. 03 22 72 34 00. ♂

¤

OCÉAN FORÊT 23 rue du Clapet. 05 46 22 42 19.

SEXE À GOGO 14 avenue des Déportés et Fusillés. 05 46 99 34 79.

Saint-Trojan-les-Bains (17)
INTERLUDE 05 46 76 09 03.

Royan (17)

ENTRE NOUS 51 rue Arago. 05 56 44 03 41.

Saintes (17)

LE BANANA 51 rue de Paris. 03 44 22 50 47.

Beauvais (60)

CRÊPERIE VICTOR-HUGO 20 rue VictorHugo. 05 46 93 66 51. LA SALAMANDRE 11 Quai de la République . 05 46 74 20 33.

LE BOIS D'AMOUR 5 rue du Bois d'Amour. 05 46 93 33 51. RIRES ET PLAISIRS 12 quai de la République. 05 46 74 51 72.

Saintes (17)

¤

LE SAINT CLAIR 8 rue des Lombards. 03 44 40 58 18.

Compiègne (60) Gerberoy (60)

clubbing

Bressuire (79)

chambres d'hôtes
Montlieu-la-garde (17)
DOMAINE LES GALARDS Route de Montendre. 06 15 42 95 25.

Neufchâtel-en-Saosnois (72)
MA MAISON 02 43 97 74 19.

LA DAM'ROULIÈRE La Roulière. 05 49 74 14 93.

¤

LA TERRASSE 27 rue du Logis. 03 44 82 68 65.

Fontcouverte (17) La Rochelle (17)

Pornic (44)

L'ESCALE BRETONNE Nouveau Port Noëveillard. 02 40 82 20 32.

¤

restaus

LE FOLIE'S 8 route de Saint jean d'Angély. 05 46 91 34 67.

Chantilly (60)

Provence-AlpesCôte d'Azur

Sillé-le-Guillaume (72)

LE 32 32 avenue Aumont. 03 44 57 03 54.

LE PILIER VERT 1 place du Marché aux Bestiaux. 02 43 20 10 68.

Coye-la-Forêt (60)

L'AMADEUS 13 Grande Rue. 03 44 63 16 54.

AUTOUR DE MINUIT (EX LA DOUCHE) 14 rue Léonce Vieljeux. 05 46 41 24 79. LE PARADISE 139 avenue Sautel. 05 46 34 06 65. ♂

clubbing

LE DAMIER 503 Les Loges, RN 2160. 02 51 31 39 94. LE PRIVILÈGE DU DAMIER Les Loges. 02 51 34 29 09.

Landeronde (85)

clubbing

Landrais (17) Poitiers (86)

LE PHUTURE 10-14 rue des Boucheries. 03 44 86 23 54.

Compiègne (60) Soissons (02)

LE PROSPER CLUB Zone Artisanale. 05 46 27 82 67.

LE GEORGE SAND 25 rue Saint-Pierre-lePuellier. 05 49 55 91 58.

Le Mans (72) Nantes (44)

LE DJANGO 8 Avenue de l'Aisne. 06 36 08 30 54.

LE BABYLONE 151 rue Nationale. 02 43 78 08 02. ♂ LE CO2 3 rue de la Cale Crucy. 02 40 95 13 49.♂ LE TEMPS D'AIMER 14 rue Alexandre Fourny. 02 40 89 48 60.

saunas

Poitou-Charentes
bars
AU SOLEIL 50 rue Saint-Jean-du-Pérot. 05 46 29 84 75. LE MIXX 3 rue d'Archimède. 05 46 07 05 53. LE SHADOW BAR 7 rue de l'aimable Nanette. TUXEDO CAFÉ Place de la Préfecture. 05 46 50 01 22.

ARÔME SAUNA 51 rue Fontaine du Lizier. 05 45 68 51 33.

Angoulême (16)

bars

La Rochelle (17)

La Couronne (16) La Rochelle (17)

SAUNA PRADO 15 avenue de l'Etang des Moines. 05 45 62 08 08.

saunas

Angers (49)

LE MAINE 6 rue Valdemaine. 02 41 20 30 16.♂ LE TROPIC 144 rue Larévellière. 02 41 60 39 74. ♂

LE DELTA SAUNA 263 Bld Carnot. 02 43 23 26 81. ♂

Le Mans (72) Nantes (44)

Les Mathes (17) Niort (79)

L'ATLANTIS 12 rue de l'Arsenal. 05 46 41 15 89. SAUNA SEX-CLUB CHICO MALO 13 avenue Coligny. 09 54 35 73 38. ♂ TOM ET JULES / PLAISIR D'Ô 2 boulevard Aristide Rondeau. 05 46 35 40 66.

LA BASTIDE DU COURS 43 cours Mirabeau. 04 42 26 10 06. LE CHA DO 46 cours Sextius. 04 42 27 70 63. LE HAPPY DAYS Place Richelme. 04 42 21 02 35. LE MEDITERRANEAN BOY'S 6 rue de la Paix. 04 42 27 21 47. ♂ LE PASSAGE 10 rue Villars. 04 43 37 09 00. LE PUB NOTRE DAME 8 boulevard Aristide Briand. 04 42 63 06 20. LA ROTONDE 2 place Jeanne d'Arc. 04 42 91 61 70.

Aix-en-Provence (13)

EL PHARE OUEST 8 place du Périgord, La Palmyre. 05 46 22 68 86.

Poitiers (86)

AQUA SAUNA CLUB 8 allée de Turenne. 02 40 74 67 62. ♂

L'INSOMNIA 222 rue de Ribray. 05 49 73 50 01.

L'EQUATORIAL SAUNA (EX- LE GEORGE SAND) 56 boulevard du Pont-Achard. 05 49 41 77 67. ♂

sauna

4 bis rue baron, Nantes
(quartier cité des congrès)

L'ESCALE 19 rue Henri-Duman. 05 49 79 00 67.

Pamproux (79) Poitiers (86)

sex-clubs ¤

LE CID CAFÉ 11 place de l'Horloge. 04 90 82 30 38. LE GRAND CAFÉ Cour Maria Casarès, La Manutention. 04 90 86 86 77. RED MARCEL 377 avenue de la République. 04 94 89 14 10.

Avignon (84)

09 51 91 83 02

L'ANGELYS CLUB 660, avenue de Jarnac. 05 46 26 52 98.

Saint-Jean-d'Angély (17)

SIXTIES 1 rue des Quatre-Roues. 05 49 52 19 44.

sex-shops

Le Steamer

LE PASTEL 127 bis rue Louis Thiers. 05 46 87 12 58. ♂

Rochefort (17)

Angoulême (16) La Rochelle (17) Niort (79)

LE ROYAUME DE L'EROTISME 68 Rue Saint Roch. 09 60 09 57 86.

LE STEAMER 4 bis rue Baron. 09 51 91 83 02. ♂ 

ZE FUN 4 avenue du Général Leclerc. 05 46 32 39 95.

Saint-Jean-d'Angély (17)

BOOK SEX-SHOP 6 Rue des Bonnes Femmes. 05 46 41 24 79.

sex-clubs
Cholet (49)
O PLAISIR DES SENS 35 avenue de la Libération. 02 41 29 13 37.

restaus

Angoulême (16) Chérac (17)

MEDIA PAUL 12, rue Marcel Paul. 05 49 77 81 85.

LE LIEU-DIT 44 rue Genève. 05 45 95 17 17. OPÉRA 3 rue des Arceaux. 05 45 93 91 77.

L'AUTRE QUAI 68 quai de la Fosse. 02 40 71 68 05. LE BLOCK MEN 3 rue Ogée. 02 40 12 16 87.

Nantes (44)

OSEZ 1bis, rue Cochon Duvivier. 05 17 25 27 61.

Rochefort (17)

3.14 BAR 5, rue François Einesy . 04 92 99 72 00. BABBHOU BAR 27 boulevard Carnot. 04 92 98 16 62. BABY DOLL'S 6 rue des Frères Pradignac. 06 65 49 68 21. CASINO PALM BEACH Place Franklin Roosevelt, Pointe Croisette. 04 97 06 36 90. LE CHARLY'S BAR 5 rue du Suquet. 04 97 06 54 78. LE DIVAN 1-3 rue Rouguière. 04 93 68 73 70. LE FOR YOU 6-8 rue des Frères Pradignac. 04 93 39 71 21. N°18 BY MICKA 7 rue Batéguier. 04 89 89 05 26. LE PINK 81 rue Félix Faure. 04 93 38 53 18. TWIGGY BAR 3 rue des Suisses. 04 93 38 81 76.

Cannes (06)

¤ ¤ ¤

¤ ¤

¤

L'HÉDONISTE 194 route de Fontseche, Le Pontreau. 09 66 91 58 41.

¤

sex-shops
Le Mans (72)
SEX-SHOP DE LA GARE 21 boulevard de la Gare. 02 43 24 31 16. SNVD 21 boulevard de la Gare. 02 43 24 31 16.

L'AFFAIRE DE GOÛT 18 Rue Saint Jean du Pérot. 05 46 27 11 94. CRÊPERIE DES HALLES 05 46 27 93 97. LES PÉROTS-QUAIS 05 46 41 43 68.

La Rochelle (17)

UNE ERREUR? UN OUBLI?
Faîtes nous part de vos remarques: contact@mygaytrip.com

Les Mathes (17)

EL PHARE OUEST 05 46 22 68 86.

122
Carcès (83)
LE CENTRAL 04 94 04 50 58. L'OPÉRA CAFÉ 24 place de l'Horloge. 04 90 86 17 43. LE PAGO PAGO 20 place des Carmes. 04 90 16 09 10. LE PALAIS ROYAL 10 Rue Peyrollerie. 04 90 14 02 54. LE PICHET 2 bis place des Carmes. 04 90 82 93 23. LA PIE PAUSE 2 rue du Général Leclerc. 04 90 87 23 56. WOOLLOOMOOLOO 16 rue des Teinturiers. 04 90 85 28 44. LA BESSONNIÈRE 40 rue Sénac de Meilhan. 04 91 94 08 43. LE BISTRO VÉNITIEN 29 Cours Julien. 04 91 47 34 34. CASA NO NAME 7 rue Poggioli. 04 91 47 75 82. LA FABRIQUE 34 rue Plan Fourmiguier. 04 91 91 40 48. KIM BA 21 cours Julien. 04 91 42 81 59. LE RELAIS 50 24 quai du port. 04 91 52 52 50. LES TROIS ROIS 24, rue des Trois Rois. ♀♂ 669370310.

Marseille (13)

Cavalaire-sur-Mer (83)

LA CRÉMAILLÈRE 11 avenue René Caillou. 04 42 79 60 90.

Saint-Victoret (13)

¤

LE PRESTO Centre d' animation du Nouveau Port, (derrière le Casino du Golfe). 04 94 22 18 99. ♂

Salernes (83)

¤

AU BISTROT GOURMAND 04 94 60 13 64.

CAFÉ DU COURS 12 cours Arès. 04 92 31 01 28. LE SYMPOSIUM 20 place du Général De Gaulle. 04 92 32 35 28.

Digne-les-bains (04)

Sanary-sur-Mer (83) Toulon (83)

¤

EL TORO LOCO 8 rue de la Prud'homie. 04 94 74 34 73.

LE BASTA CAFÉ 1 avenue Jean Jaurès. 06 63 97 91 67. AUX 3G 3 rue Saint Pierre. 04 91 48 76 36. ♀ LE CAFFÉ NOIR 3 rue Moustier. 04 91 04 08 66. LES DANAÏDES 6 Square Stalingrad. 04 91 62 28 51. L'ENDROIT 8 Rue Bailli De Suffren. 04 91 33 97 25. POLIKARPOV 24 Cours Honoré d'Estienne d'Orves. 04 91 52 70 30.

Gap (05)

Marseille (13)

¤

LE 24 24 rue du Suquet. 04 93 38 75 22. 3.14 RESTAURANT 5, rue François Einesy . 04 92 99 72 00. LE BARBARELLA 14 rue Saint-Dizier. 04 92 99 17 33. BISTRO LES CANAILLES 12, rue Jean Daumas. 04 93 68 12 10. CHEZ DENIS 35 boulevard Carnot, Le Carthage. 04 93 38 54 12.

Cannes (06)

¤

¤

¤

CAFÉ-VÉRANDA Avenue Marcellin Poncet. 04 90 72 33 33.

Ménerbes (84) Mougins (06) Nice (06)

¤ ¤

L'AQUA CAFÉ 3 bd Pierre Toesca. 04 94 92 01 23. LE COCHON ROSE 2 boulevard Pierre Toesca. 04 94 22 10 07. CRÊPERIE LE TÈGOT 2 rue Castel Le Mourillon. 04 94 41 49 77. LE PAVÉ D'AMOUR 1 place du Pavé d'amour. 04 94 90 07 15.

BRASSERIE LA MÉDITERRANÉE 32 place du Commandant Lamy. 04 93 90 03 47.

Vaison-la-Romaine (84)

RESTAURANT LEONARDO 04 90 28 79 20.

LE 6 6 rue Raoul Bosio. 04 93 62 66 64. BAR DE LA TERRASSE 7 rue Raoul Bosio. 04 93 80 11 78. LA CIVETTE DU COURS 1 cours Saleya. 04 93 80 80 59. LE COULOIR 1 rue Alberti. 04 93 85 43 90. LE FARD 25 Promenade des Anglais. 04 93 80 63 40. LE GLAM 6, rue Eugène Emanuel. 06 60 55 26 61. GOSSIP BAR NICE 7 rue Bonaparte. 04 83 45 72 15. ♂ LE GUET-APENS 35 rue d'Angleterre. 04 93 81 67 04. LE KULT 14 rue Benoît Bunico. 06 15 10 96 22 et 04 93 88 65 22. SMARTIES 10 rue Defly. 04 93 62 30 75. THYJEFF'S CAFÉ 7 Rue EmmanuelPhilibert. 04 93 55 25 35. X CUBE 11-13 avenue du Maréchal Foch. 04 93 80 98 10. ♂

Nice (06)

¤

MAÎTRE RENARD 4 rue Saint Antoine. 04 93 39 99 38. LE MARAIS 04 93 38 39 19. L'OLIVIER 04 93 99 44 05. LE SPARKLING 6-8 rue des frères Pradignac. 04 93 39 71 21. UP SIDE DOWN CAFÉ 4 rue d'Antibes. 04 93 99 27 70. 

¤

Carcès (83)

TEX GRILL L'OLALPA 04 94 59 38 97.

Toulon (83)

CRÊPERIE LA CHANDELEUR 04 90 78 26 26. LA LICORNE 242 Cours Gambetta. 06 28 23 54 25. ♂

Cavaillon (84)

LA LAMPA 117 quai de la Sinse. 04 94 03 06 09. RED MARCEL (EX TEXAS BAR) 377 avenue de la République. 04 94 89 14 10.

Cornillon-Confoux (13) Digne-les-bains (04)

¤

MOULIN DU BONFILHON Route touristique de Saint-Chamar. 06 07 80 60 61.

restaus

LE 11ÈME ART 11 rue Meyerbeer. 04 93 87 57 15. LE 70'S 24 quai Lunel. 04 93 55 14 42. L'ADRESSE 22 rue Benoît Bunico. 04 93 80 15 66. AU PETIT GARI 2 Place Garibaldi. 01 93 26 89 09. CHEZ MÉMÈRE 6 rue Francis Gallo. 04 93 62 48 46. COMME CHEZ VOUS 46 bd Stalingrad. 04 93 26 49 28. CÔTÉ MARAIS 4 rue du Pontin. 04 93 80 95 39. LE DOMINO 20, rue Bonaparte. 04 93 55 99 01. JUNGLE ARTS 6 rue de Lépante. 04 93 92 00 18. KILILIE'S CAFÉ 21 rue Delille. 04 93 91 35 65. LE MAKASSAR 5 rue Alexandre Marri. 04 93 80 99 09. LE MILLENIUM 10 Boulevard Lech Walesa. 04 92 27 05 96. LE NAUTIQUE 20 quai de Lunel. 04 93 26 77 79. O KAFÉ KRIS 3 rue Smolett. 04 93 26 75 85. LA PIERRE BISE 5 rue Barillerie. 04 93 53 44 94. PINXCHO 7 rue Bonaparte. 04 93 89 83 81. LA RELÈVE 16 bis rue Delille. 04 93 92 38 34. TICA LATINA 11 rue Delille. 04 93 85 80 00. VINTAGE 20 rue Barillerie. 04 93 80 28 69. LE VM 3 rue de Jésus. 04 93 62 87 22.

clubbing

SUNSET 2 rue des Muletiers. 04 42 91 17 31.

Aix-en-Provence (13) Allauch (13)

LA MARE AU DIABLE 1 chemin de Bon Rencontre, Le Logis-Neuf. 04 91 68 24 10.

Auriol (13)

N CABARET MP SHOW Za de Pont de Joux, Route Nationale 96. 04 42 34 55 05.

L'ESCLAVE BAR 12 rue de Limas. 04 90 85 14 91. ♂ THE CAGE 1 avenue des Sources. 04 90 27 00 84.

Avignon (84)

Cannes (06)

LE 7 7 rue Rouguière. 04 93 39 10 36.

¤

LE BABY 2 rue Poggioli . 06 16 72 78 94. NEW CANCAN 3,5 et 7 rue Sénac de Meilhan. 04 91 48 59 76. LE TASSIGNY 103 avenue De Lattre de Tassigny. 06 61 45 19 01. LE WARM UP 8 boulevard Mireille Jourdan Barry . 06 29 97 88 00.

Marseille (13)

Agnières-en-Dévoluy (05)

LE RESTO DU COIN 1 rue Hubac. 04 92 36 10 20.

L'ETOILE BAR-RESTAURANT La Joue du Loup. 04 92 53 67 11.

¤

Niozelles (04) Ollioules (83)

¤

LA CHIMÈRE CAFÉ 15 rue Bruyès. 04 42 38 30 00. EL PAPAGAYO 22 place Forum des Cardeurs. 04 42 23 98 35. LA FIGONETTE 10-20 chemin des Figons. 04 42 59 56 60.

Aix-en-Provence (13)

LE SIAM 04 42 52 60 95.

Eguilles (13)

BISTROT DE NIOZELLES Niozelles - Le Village. 04 92 73 10 17.

LE 9 RESTAURANT 9 avenue Jean Giono. 04 92 75 03 29.

Forcalquier (04)

¤

L'ATELIER DU VIGNERON 348 Avenue de la Résistance. 04 94 62 42 34. L'AUBERGE DU VIGNERON 2 place Victor Clément. 04 94 63 04 61.

¤ ¤

LE 27 27 rue Benoit Bunico. 06 63 14 22 06. LE BLUE 9 rue Jean-Baptiste Spinetta. 04 93 52 26 32. ♂ LE HIGH CLUB 45 Promenade des Anglais. 06 16 95 75 87. RAINBOW POWER GROUP 06 50 77 83 12.

Nice (06)

Saint-Tropez (83)

Fréjus (83)

L'AMIRAL 7 avenue Amiral Courbet. 04 93 67 34 61. L'INCONTOURNABLE 7 rue James Close. 04 92 94 07 31.

Antibes (06)

LA CRÊPERIE BRETONNE Route de Bagnols, Le Pin de la Lègue. 04 94 52 04 60.

LE MARDARIC Quartier Mardaric. 04 92 68 19 69.

Peyruis (04)

L'ESQUINADE 2, rue du Four. 04 94 56 26 31. LE PIGEONNIER 13 rue de la Ponche. 04 94 97 84 26.

Apt (84)

ANTOINE CÔTÉ COURS 19 rue Mirabeau. 04 42 93 12 51. BASTIDE DU COURS 45 cours Mirabeau. 04 42 26 10 06.

Gardanne (13)

LA MARJOLAINE 2 rue Général Sarrail. 04 94 48 29 26.

Pierrefeu-du-Var (83) Pierrerue (04)

BOY'S PARADISE 1 bd Pierre Tosca. 04 94 09 35 90. LE PUSSY CAT 655 avenue de Claret. 04 94 92 76 91.

Toulon (83)

CHEZ MON COUSIN ALPHONSE 89 place de la Bouquerie. 04 90 74 69 84.

Guillaumes (06)

LA CAMPAGNE BERNE 04 92 75 42 59.

saunas

LE BOUT DU MONDE 14 rue du Président Wilson. 04 90 96 68 59. LA FUENTE 20 rue de la Calade. 04 90 93 40 78.

Arles (13)

LA RENAISSANCE 7 Place Napoléon III. 04 93 05 59 89.

Ramatuelle (83) Riez (04)

Aix-en-Provence (13) Avignon (84)

COCO BEACH 04 94 79 83 25.

AIX SAUNA CLUB 8 bis rue Annonerie Vieille. 04 42 27 21 49.

LOU CRESPEOU Forum de la Baie des Iles. 04 94 05 27 17.

La Londe-les-Maures (83)

LE REMPART 17 rue du Marché. 04 92 77 89 54.

¤

EXES SAUNA 4 boulevard Saint Michel. 04 90 85 06 03. ♂

BAZOU 24 rue du Chapeau Rouge. 04 90 27 95 60. LE BISTROT DES ARTS 24 rue des Lices. 04 90 85 67 21. MAMMA LÉONE 5 rue Galante. 04 90 82 57 58.

Avignon (84)

LE TILT 04 90 33 80 23.

Le Thor (84) Le Vernet (04)

Saint-Rémy-de-Provence (13)
L'AILE OU LA CUISSE 5 Rue De La Commune. 04 32 62 00 25.

La Valette-du-Var (83) Le Cannet (06)

LE RAINBOW 9 espace Frioul, Chemin Paul Madon. 06 16 12 74 60. ♂

RESTAURANT BAR AUZET 04 92 32 37 45.

Saint-Tropez (83)

CHEZ LES GARÇONS 11-13 rue du Cépoun San Martin. 04 94 49 42 47.

SAUNA LE 9 8 Chemin de l'Industrie. 06 17 94 29 24.

Abréviations : ♂ gay, ♀ lesbien, mixte, gay-friendly, N nouvelles adresses, adhérent au Syndicat national des entreprises gaies (Sneg), adhérent IGLTA, CR signataire de la Charte de responsabilité du Sneg. Annonces : Pour annoncer dans ce guide contacter Igor au 06 16 94 13 12 ou par mail à igor@mygaytrip.com

¤

Marseille (13)

La Valette-du-Var (83) Marseille (13) Nice (06)

PLANÈTE X Z.I. Les Espaluns, Chemin Paul Madon. 04 94 03 60 25.

Rhône-Alpes
bars
LE VERRE LUISANT 21 rue Vaugelas. 06 84 62 91 97. LA VIE ROSE 13, Rue Royale. 09 81 04 43 83. VINTAGE CAFÉ 26 rue des Sœurs Blanches. 04 50 51 52 93.

Annecy (74)

LE V BAR 89 rue Masséna. 04 37 24 32 70. XS BAR 19 rue Claudia. 09 62 16 69 92.

¤

EROS CENTER 5 bd Garibaldi. 04 91 92 72 30.

Montélimar (26) Roanne (42)

16 K.FÉ 4 avenue d'Aygu. 04 75 04 72 34.

¤

LE G.I. SEX SHOP 8 descente Crotti. 04 93 80 29 49.

Annemasse (74)

LITTLE BAR 6 rue Moulin Paillasson. 04 77 68 75 29.

LE CARGO 9 rue Moustier. 04 91 33 45 62. ♂ MP SAUNA 82 la Canebière. 04 91 48 72 51. 

SEX SHOP DE LA GARE 1 boulevard de Tessé. ZONE X 24 rue Garibaldi. 04 94 22 36 42. ♂

Toulon (83)

LE DOUBLE JEU 4 rue Faucille. 04 50 84 12 32.

¤

Romans-sur-Isère (26)

¤

Arras-sur-Rhône (07) Bourg-en-bresse (01)

LE PRÉ VERT/ L'ARC-EN-CIEL 25 rue du Pré Vert. 04 75 45 68 28.

LE RESCATOR RN 86. 04 75 51 82 74.

¤

Saint-Etienne (42)

SALVATOR SAUNA CLUB 20 boulevard Salvator. 04 91 42 99 31. LE SAUNA CLUB 117 La Canebière. 04 91 64 19 08.

chambres d'hôtes
B&B ROMAIN ET PASCAL 33 rue Falque. 06 77 94 34 50. CASA ORTEGA 46 Rue des Petites Maries. 09 54 32 74 37.

Marseille (13)

LONDON BAR 31 A Rue République, . 04 74 55 90 10. LE PARADISE 8 Rue C. Robin. 04 74 23 37 26 . ♂

¤

L'R FLAG 27 rue Charles De Gaulle. 04 77 38 56 18. ♂ LE ZANZY BAR 44 rue de la Résistance. 04 77 41 67 90. ♂

LE 7 7 rue Foncet. 04 93 62 25 02. AZUR SAUNA 4 quai Papacino. 04 93 56 25 00. BAINS DOUCHES 7 rue Gubarnetis. 04 93 80 28 26. LE CERCLE 16 avenue Clément Ader. 04 93 51 88 39. ♂ SAUNA DU CHÂTEAU 17 rue des Ponchettes. 04 93 85 73 91. SAUNA SUN-HOUSE / CRUISING LE BLOCK 10-12 rue Gilly. 04 93 80 18 55. ♂

Nice (06)

¤

Nice (06)

LA BULLE 31 Rue Jean Pierre Veyrat. 04 79 69 05 92.

Chambéry (73)

LE JACK'S CLUB Complexe du Bowling. 04 79 06 54 84.

Tignes (73)

MAS DES OLIVIERS 350, chemin de Crémat. 04 93 52 22 60.

¤

Chamonix-Mont-Blanc (74) Grenoble (38)

ANGEL'S CAFÉ Galerie Péclet. 04 79 00 01 43.

Val-Thorens (73) Valence (26)

VILLA BACCHUS 489 chemin du Roucas Troucas. 04 94 73 88 24 et 06 79 95 84 28. ♂

Vidauban (83)

LE TOF 158 place Emond Desailloud. 04 50 53 45 28.

L' AMBIGU 13 avenue Gambetta. 04 75 56 95 04.

BLUE HOT 16 Place Vincent Raspail. 04 94 91 49 55.

Toulon (83)

hôtels

Marseille (13) Nice (06)

LA RESIDENCE DU VIEUX PORT 18 quai du Port. 04 91 91 91 22.

¤

sex-clubs

MG CLUB 15 bis rue Van Loo. 04 42 38 92 06.

Aix-en-Provence (13) Marseille (13)

CAFÉ DES BEAUX ARTS 11 Boulevard Agutte Sembat. 04 76 17 10 80. CAFÉ NOIR 68 Cours Jean Jaurès. 04 76 47 20 09. LOUNGTA 1 rue Pierre Artaud. 04 76 85 24 35. LE LOUNGTA Rue Pierre Arthaud. 04 76 85 24 35. MARK XIII 8 rue Lakanal. 04 76 86 26 94. LE SAINT GERMAIN 146 cours Berriat. 06 10 83 79 66. VIXEN 146 cours Berriat. 06 18 97 06 69.

¤

Villefranche-sur-Saône (69)
LE GARDEN 206 rue deThizy. 04 74 68 69 41.

¤

HÔTEL DES VOYAGEURS Route de Ruoms. 04 75 37 71 13.

Vogüé (07)

restaus

A CHACUN SA TASSE 2 rue du Griffon. 04 72 87 06 45. LE BARYTON 30 rue de l'Arbre Sec. 04 78 28 34 41. Nice (06) BROC BAR 20 rue de la Lanterne. EAGLE 18 bis rue Emmanuel Philibert. LE PETIT PALAIS DE NICE 17 avenue Emile 04 78 30 82 61. 04 93 26 35 30. Bieckert . 04 93 62 19 11. ♂ CAFÉ NEF 32 rue Palais Grillet. 04 72 40 97 57. Saint-Raphaël (83) CAP OPÉRA 2 place Louis Pradel. HÔTEL LES AMANDIERS 04 72 07 61 55. 874 boulevard Maréchal Alphonse Juin. LA CHAPELLE CAFÉ 8 quai des Célestins. 04 94 19 85 30. 04 72 56 11 92. LE DÉKALÉ 47 rue Garibaldi , Angle Tronchet. 04 72 43 98 10. LE DOMAINE 9 rue du Jardin des Plantes. Agnières-en-Dévoluy (05) 04 72 98 85 33. ♀ LES ENFANTS GÂTÉS 3 Place Sathonay. 04 78 30 91 14. L'EPICERIE POP 5 place Fernand Rey. 09 52 23 53 42. MALABAR STATION 10 rue Bonaparte. L'ETOILE OPÉRA 26 rue de l'Arbre sec. 09 51 18 53 52. ♂ 04 72 10 10 20. MORGAN 3, rue Claudia. LE FÉLIX CAFÉ 13 cours Gambetta. 04 93 86 86 08. ♂ 04 78 62 08 79. FORUM BAR 15 rue des Quatre Chapeaux. Toulon (83) 01 78 37 19 74. ♂ MEET X 19 rue Picot. 04 94 09 38 74. ♂ GUS CAFÉ 9, rue Constantine. 04 72 87 01 08. IT BAR 20 bis montée Saint Sébastien. LES CHALET D'EDEN **** La Joue du 04 72 07 63 38. Antibes (06) LE L BAR 19 rue du Garet. 04 78 27 83 18. ♀ Loup. 04 92 58 10 10. EROSHOP 6 rue Vauban. 04 93 34 09 04. L'HORIZON BLANC*** La Joue du Loup. MATINÉE (EX MOTOR MEN CLUB) 2 rue ♀♂ 04 92 58 10 10. Bellecordière. 04 72 56 06 06. ♂ Avignon (84) LE PASSAGE 8 rue du Plâtre. 04 78 29 55 07. BODY HOUSE 199 avenue de Fontvert, Zi Mollégès (13) RIVER Sans titre-2 1 28/11/12LE16:03 BOAT 2 quai Augagneur. GITE LE GRENIER BLANC Avenue des St Tronquet - Zone commerciale Auchan 04 72 60 93 06. LE ROMARIN 2 rue Romarin. Paluds. 06 12 28 18 96. nord. 04 90 32 69 04. CINÉ SEX 7 rue de la Bourse. 04 90 85 42 16. 04 78 23 81 05. X CENTER 93 avenue Saint Ruf. LA RUCHE CAFÉ 22 rue Gentil. 04 90 82 99 17. 04 78 37 42 26. ♂ Juan-les-Pins (06) STATION B 21 place gabriel Rambaud. Cannes (06) INSTITUT DELALANDRE.COM 04 78 27 71 41. ♂ PARAD'X 13 rue des Mimosas. URBAN CAFÉ 29 rue de l'Arbre Sec. 21 avenue du Docteur Dautheville. 04 92 59 12 42. 04 78 30 54 48. 09 72 31 38 01.

LE CERBER BAR 147 avenue des Chartreux, MARSEILLE. 06 12 48 88 25. ♂ FSMC LE MINESHAFT 28 rue Mazagran. 04 91 48 49 34. LE TRASH BAR 28 rue du Berceau. 04 91 25 52 16.

LE GRÉCO La Froysse, sur la D4. 04 75 46 51 66. ♂

Grignan (26) Lyon (69)

LE BOUCHA À OREILLE 27 rue Jean-Jacques Rousseau. 04 50 45 47 05. L'OPTIMUM 17 rue Filaterie. 04 50 45 25 62.

Annecy (74)

Ascain (07)

¤

BERRIAS SAVEURS 04 75 39 58 02.

Aubenas (07)

¤

LA STATION DES SENS 35 Boulevard Gambetta, Galerie du cinéma Le Palace. 04 75 93 14 65.

Bourg-en-bresse (01)
L'AKGE 10 rue Prévoté.

¤

appartements-villas

¤

LE GULLIVER 4 rue de Lans. 04 79 33 36 50. LE VALENTINO 711 avenue de Lyon. 04 79 69 57 55.

Chambéry (73)

¤ ¤

¤

CARNOTZET 368 rue charlet straton. 04 50 79 76 09. LA FERME CREPERIE Avenue de l'aiguille du midi . 04 50 96 76 73. MIDNIGHT EXPRESS 23, Rue du Docteur Paccard. 04 50 53 44 10. OMELETTERIE LA POELE 79 Avenue Aiguille du Midi. 04 50 55 96 13.

Chamonix-Mont-Blanc (74)

¤

¤

Corrençon-en-Vercors (38)
LE CARIBOU 04 76 95 82 82.

sex-shops

¤

Courchevel (73)

¤

TITINE ET LILOU Résidence 1650. 04 79 08 95 53. ♂

Crest-Voland (73)

COEUR ALPIN Immeuble la Logère. 04 73 31 65 99.

¤

¤

bien-être ¤

¤

L'ADDAGIO 04 76 43 08 27. L'ANGE BLEU 2 Place de Metz. 04 76 87 55 89. LE BÔCAL 2 rue Condorcet. 04 76 50 97 57. LE MIX RESTAURANT 4, Place de Gordes. 04 76 44 81 22.

Grenoble (38)

¤

¤

124
LA PETITE TAVERNE Galerie des 4 Soleils. 06 85 95 02 47.

L'Alpe-d'Huez (38) Lyon (69)

LA LUNA 94, cours Jean-jaures. 06 33 14 23 44.

L'ANTIQU'Y THÉ 20 rue Longue. 04 72 00 88 13. AUX TROIS GAULES 10 rue Burdeau. 04 72 87 08 25. LE BAROCCO 13 rue du Garet. 04 78 27 62 30. LE BISTRO PIZAY 4 rue Verdi. 04 78 28 3726. LES BONS VIVANTS 3 rue Romarin. 04 78 91 28 92. LA BOUTEILLERIE 9 rue de la Martinière. 04 78 08 62 48. BROC'CAFÉ 2 Place de l'Hôpital. 04 72 40 46 01. BROCANDÎNE 12 rue Longue. 04 78 28 47 38. CAFFÉ ITALIEN 3 quai Antoine Riboud. 04 72 32 90 44. LE CAFFÉ NEF 32 rue du Palais Grillet. 04 72 40 97 57. CHEZ LES GARÇONS 5 rue Cuvier. 04 78 24 51 07. CHEZ ALBERT 10 place Ferdinand Rey. 04 78 27 95 56. LE COMPTOIR DES TARTINES 57, rue Servient. 09 83 08 90 87. LE COMPTOIR LYONNAIS 3 rue Verdi. 04 78 27 77 13. DE LÀ ET DE LÀ 28 rue Professeur Paufique. 04 37 57 36 78. LES DEMOISELLES DE ROCHEFORT 31 rue René Laynaud. 04 72 22 07 06. LA FÉE VERTE 4 rue Pzay. 04 78 28 32 35. LA FENOTTE 2 rue de Cuire. 04 78 28 02 02. LE FRANCOIS VILLON 20 rue du Boeuf. 04 78 68 50 81. LA GARGOTTE D'IVAN 15 rue Royale. 01 78 28 79 20. L'INTERLUDE 8 rue de la Platière. 04 78 28 35 96. LA MÈRE BRAZIER 12 rue Royale. 04 78 28 15 49. LES P'TITS PÈRES 23 rue de l’Arbre Sec. 04 78 27 16 84. PAIN & CIE 13 rue des Quatre Chapeaux. 04 78 38 29 84. LE PAIN DE SUCRE 82 rue Masséna. 04 72 74 17 09.

¤ ¤

L'APOTHÉOSE 4 rue Saint Claude. 04 78 28 11 50. ♂ LE BLOC 67 rue de Rancy. 04 81 91 60 80. LE CRAZY 24 rue Royale. 04 78 61 18 90. LIFE CAN WAIT 3 rue Cronstadt. 04 72 80 85 00. LE MARAIS 3 rue Terme. 04 78 30 62 30. ♀ LE PINK'S CLUB 38 rue de l'Arbre Sec. 04 78 29 18 19.

Lyon (69)

¤

DOUBLE SIDE 3 rue d'Arcole. 04 77 32 48 04. LE FAURIAT 43 boulevard Fauriat. 09 53 95 69 34. LE GALAXY 108 rue des Alliés. 04 77 25 77 55. LIBÉRATION 5 avenue de la Libération. 04 77 33 53 96.

Saint-Etienne (42)

¤

¤ ¤

LE DOUBLE SIDE 38 rue de l'Isle. 04 75 42 93 23. ♂ HYLAS CLUB SAUNA 40 avenue de Verdun. 04 75 56 03 62.

Valence (26)

DEN DRAAK Draakplaats 1. 03 290 53 04. HESSENHUIS Falconrui 53. 03 231 13 56. LACHI'S Leopoldplaats 1. 0477 44 30 40. OINK OINK BAR Van Schoonbekeplein 3. 03 485 54 40. ORTELIUS CAFÉ Orteliuskaai 1. 03 336 40 60. POPI CAFÉ Plantinkaai 12. 03 231 61 31. QUE PASA LangeKoepoortstraat 1. RED STAR CAFÉ Van Schoonbekeplein 9. 03 777 80 99.

Braine-Le-Comte Bruges

BARABAROCK'S CAFÉ 2 place René Branquart. 067 34 04 29, 0476 28 31 61.

sex-clubs

Aix-les-Bains (73) Lyon (69)

SOULBAR PARAZZAR Torhoutsesteenweg 10. 050 33 55 28.

¤ ¤ ¤

A'CALIPSO SAUNA 19 rue François Berthier. 04 79 88 29 28.

UNITED CAFÉ Impasse de la Pêcherie. 04 78 29 93 18.

Montagnole (73)

JET SET 73 D 1006. 04 79 69 61 10.

¤

Saint-Martin-de-Belleville (73)
CABARET LE MEDZ'ERY Quartier de Preyerand. 04 79 08 16 74.

LE 1ER SOUS-SOL 7 rue Puits Gaillot. 04 72 98 34 75. BOXBOYS (EX - SMAC 69) 30 rue Burdeau. 04 72 08 58 89. MCRA 2, Cours d'Herbouville. 04 72 07 04 70. LE MEN CLUB 2 cours d'Herbouville. 04 72 07 04 70. LE TROU 6 rue Romarin. 04 78 39 98 69.

BAR ROUGE Rue du Pépin 41. LE BAROQUE 44 rue du Marché au Charbon. ♂ LE BELGICA 32 rue du Marché au Charbon. 02 503 12 15. LE BOY'S BOUDOIR 25 rue du Marché au Charbon. 02 614 58 38. ♂ BRASSERIE DE LA POSTE rue de Laeken, 16. LE CANCAN 55 rue des Pierres. CHAFF Place du Jeu de Balle. 02 502 58 48. CHEZ MAMAN 7 rue des Grands Carmes. CHRISTOBAR (EX L'IRIS) 12 rue de la Fourche. 02 219 88 93. ♂

Bruxelles

¤

¤

¤

Tignes (73)

sex-shops
LE DOGKLUB 12 rue Romarin. 04 72 00 92 04. ♂

¤

MELTING Val Claret Centre. 06 66 63 16 56.

Lyon (69)

¤

¤

L'AVANT GARDE 19 rue Faventines. 04 75 42 90 70.

Valence (26)

chambres d'hôtes
Bron (69)
LA PERLE LYON-BRON 2 bis rue de la Perle. 06 72 95 79 84. ♂

¤

¤ ¤

hôtels

Lyon (69)

GRAND HOTEL DES TERREAUX 16 rue Lanterne. 04 78 27 04 10.

Saint-Agrève (07)

ALTIPIK LODGES 98 Chemin de Culaz. 06 89 30 10 10.

Mont-Saxonnex (74)

AUBERGE DES CÉVENNES 10 place de La République. 04 75 30 10 22.

¤

Saint-Etienne (42) Valence (26) Vienne (38)

shopping
Lyon (69)
LE KING SAUNA 39 rue Jean Jaurès. 04 50 38 68 12.  STYLMAN UNDERWEAR 9 rue du Mail. 09 81 88 49 13.

KBARET Route du Gouffre d'Enfer. 04 77 80 16 45.

¤

RESTAURANT SAINT JACQUES 9 rue Faubourg Saint Jacques. 04 75 86 11 50.

WEST SALOON 04 74 85 22 47.

Villard-de-Lans (38)

OCTOPUS SAUNA 15 rue de Narvik. 04 50 57 48 26. ♂ OXYGÈNE 12 avenue Madallaz. 04 50 51 16 05. ♂ SAUNA DES ROMAINS 15 rue de Narvik. 04 50 57 89 52.

Annecy (74)

services
Lyon (69)

HÔTEL LA ROSERAIE 309 Avenue du Professeur Nobécourt. 04 76 95 11 99.

clubbing
LE BOUCHE À OREILLE 27 rue Jean-Jacques Rousseau. 04 50 45 47 05. LE CITY BULL CLUB 8 faubourg des Annonciades. 04 50 45 32 89. HAPPY PEOPLE 48 rue Carnot. 04 50 51 08 66.

SUN BEACH CLUB 242 rue Jules Bocquin. 04 79 62 12 29. ♂

Chambéry (73) Grenoble (38)

Annecy (74)

¤

LE CENTAURE Route de Seillon. 04 74 21 73 89. ♂

Bourg-en-bresse (01)

LE JEAN PRÉVOST 7 rue Jean Prévost. 04 76 48 59 45. OXYGÈNE 24 rue Mallifaud. 04 76 87 30 00. ♂ LE RHODES 43 rue Gabriel Péri. 04 76 85 44 40. LE SAINT FERJUS 22 rue Saint Ferjus. 04 76 54 13 70.

MARQUIS BODY ART 22 rue Terme. ♀♂ 04 72 07 64 79. 

¤

Belgique
bars
BONAPARTE Grote Markt 21. 03 231 92 26. CAFE COLORS Klapdorp 41. 0486 64 19 04. CAFÉ DELUX Melkmarkt 18. 03 232 17 66. CAFÉ STRANGE Dambruggestraat 161. 03 226 00 72. D-CLUB Damplein 27. 0477 40 70 93. DE NIEUWE KASTAAR Londenstraat 26. 03 226 20 13.

Couzon-Au-Mont-d'Or (69)
LE TITAN Route de Poleymieux. 04 78 22 31 55.

GEORGE V 124 cours Berriat. 04 76 84 16 20. ♂

Grenoble (38)

LE BELLECOUR 4 rue Simon Maupin. 04 78 38 19 27. DOUBLE SIDE 8 rue Constantine. 04 78 29 85 22. ♂ L'OASIS CLUB 2 rue Coustou. 04 78 28 02 21. SUN CITY 3, rue Sainte Marie des Terreaux. 04 72 10 02 21. ♂

Lyon (69)

Anvers

DOLORES 40 rue Marché au Charbon. ♂ 0479 95 63 95. FONTAINAS 91 rue du Marché au Charbon. 02 503 31 12. LES GENS QUE J'AIME 15 rue du Midi. 02 523 28 76. HOMO ERECTUS 57 rue des Pierres. 02 514 74 93. ♂ HOMO ERECTUS CLASSICUS 5 rue du Marché au Charbon. 04 79 31 90 90. ♂ KARAOKÉ BAR SABLON Rue sainte-Anne, 34. 02 512 40 94. MAISON ARC EN CIEL 42 rue du Marché au Charbon. 02 503 59 90. PINK (FERMÉ) 142 chaussée de Verglat. ♂ PINTXO Rue des Pierres 53. 02 512 84 80. LE PLATTESTEEN 41 rue du Marché au Charbon. 02 512 82 03. QUAI DES BANANES (EX-SHOW BAR) 28 rue des Pierres. ♂ LA RÉSERVE 2A Petite Rue au Beurre. 02 511 66 06. ♂ SMOUSS CAFÉ 112 rue du Marché au Charbon. 0476 28 85 40. TAVERNE DU THÉÂTRE 25 rue Fossées aux Loups. 02 219 11 50. ♂ TAVERNE LE WINDSURE 14 rue des pierres. TELS QUELS 81 rue du Marché au Charbon. 02 512 32 34. U-96 Rue des Pierres 28. 02 50 36 37 6. LE WALVIS 209 rue Dansaert. 04 78 96 70 34. WIND SURF Rue des pierres, 14. 02 414 24 00. ♂ 

saunas

Ambilly (74)

LE CLUB 45 rue des Pierres.

¤

¤

¤

¤

Abréviations : ♂ gay, ♀ lesbien, mixte, gay-friendly, N nouvelles adresses, adhérent au Syndicat national des entreprises gaies (Sneg), adhérent IGLTA, CR signataire de la Charte de responsabilité du Sneg. Annonces : Pour annoncer dans ce guide contacter Igor au 06 16 94 13 12 ou par mail à igor@mygaytrip.com

¤

CHEZ ELENA 51 rue Tumelaire. 071 32 44 00. ♂ LE GOSSIPY 9 rue de France. 04 858 53 069. PICKLES rue du Moulin, 6. ♂

Charleroi

Ciney

QG BAR 55 rue du Centre. 0484 14 95 52. ♂

THE BOYZ 9 Papenstraat. 0473 13 06 35.

Courtrai Gand

¤

FOYER CASA ROSA Belfortstraat 39. 0486 58 94 76. KINGSTREET Kammerstraat 49. 09 223 90 61. POR QUE NO Sint-Denijslaan 155. 0498 70 20 25. THE OUT Hoogpoort 53. 09 330 45 90.

CELEST'IN rue des Célestines, 6. DISPARATE BAR rue Souverain Pont 32. DOUBLE YOU 300 rue de Robermont. 0498 71 78 32. LE MOUSTACHE 31 rue de la Casquette. 076 52 42 82. ♂ OPEN BAR 19 rue des Mineurs. 0475 40 22 66. LE PETIT PARIS 31 place du Marché. 04 223 54 96. QUÉBEC CAFÉ 27 rue de Tilleur. 04 252 46 46. LE RELAX CAFÉ 22 rue du Pont d'Avroy. 04 223 54 01. LE SPARTACUS 12 rue Saint Jean en Isle. 04 223 12 59. ♂

Liège

Louvain Mons

KOSMOPOL 1 0 Martelarenplein. 016 89 64 62.

BELGA QUEEN 32 rue du Fossé-aux-Loups. 02 217 21 87. BOCCONI 1 rue de l’Amigo. 02 547 47 15. LA BRASSERIE DE BRUXELLES 39 Place de la Vieille Halle aux Blés. 02 513 98 12. BRASSERIE ORTS 38-40 rue Auguste Orts. 02 450 22 00. LA CANTINA 13-15 rue Jardin des Olives. 02 513 42 76. LA CANTINA CUBANA 6 rue des Grands Carmes. 02 502 65 40. LE CHÂLET ROBINSON 1 sentier de l’Embarcadère. 02 372 92 92. CHEZ MARTIN 17 rue Borgwal. 02 513 93 03. ♂ ET QUI VA RAMENER LE CHIEN ? 2 rue de Rollebeek. 02 503 23 04. FRITKOT DE LA CHAPELLE Place de la Chapelle. I PRIMI PIATTI rue de Flandre, 26. IL BACARO (EX H2O) 27 rue du Marché au Charbon. 02 512 38 43. KIKA 117 Boulevard Anspach. 02 513 38 32. KOKOB 10 rue des Grands Carmes. 02 511 19 50. KOKUBAN 53-55 rue Vilain XIV. 02 611 06 22. LES LARMES DU TIGRE 21 rue des Wynants. 02 512 18 77. MAM MAM 72 rue du Marché au Charbon. 02 502 00 76. LA MER DU NORD 45 rue Sainte-Catherine. 02 513 11 92. LE PETIT PALAIS 5 rue du Baudet. 02 512 10 12. ♂ PHOOLAN 43 rue de Luxembourg. 02 513 24 33. PLANÈTE CHOCOLAT 24 rue du Lombard. 02 511 07 55. SOUL 20 rue de la Samaritaine. 02 513 52 13. THAI TALKS Rue des Pierres 51. 02 513 03 99. UP NORTH 36 rue des Chapeliers. 025 02 77 29.

¤

¤

HIGH NEEDS LOW Boulevard Pachéco. HUNKUT @ STEEL GATE 52 rue des Chartreux. 02 502 00 49. LEO GAYCLUBBING @ THE GIGI EXPERIENCE rue de la violette 34. 02 513 61 03. ♂ NATION CLUB 7 rue des Riches Claires. 0473 40 53 99. ♂ LA SUITE Rue Auguste Orts 10-12. THÉ DANSANT @ SMOUSS CAFÉ 112 rue du Marché au Charbon. ♂ X-NICE @ CITY CLUB rue Marché aux Fromages 10. ♂ YOU GAY TEA DANCE @ YOU 18 rue Duquesnoy. ♂

¤

THE BOOTS Van Aerdtstraat 22. 0476 49 79 31.

Bruxelles Gand

LE DUQUESNOY 12 rue Duquesnoy. 02 50 23 80 83. ♂

¤

L'ADONIS Deinsesteenweg 14. 0475 52 51 73 et 09 253 12 01. PLANÈTE PLAISIR Sint-Pietersaalststraat 92. 02 477 47 39 60.

Liège

GIRLY MONDAYS 89 chaussée de Charleroi, Salons de l'Atalaïde. ♀ THE CUBE 5 rue de la Pépinière.

Charleroi

LE KILT rue Souverain Pont, 30. 0474 31 27 54.

sex-shops
GAY RON Van Wesenbekestraat 54. 03 234 04 43.

Forest

Anvers

BLACK OUT 11 rue du Charroi. CAT CLUB 11 rue du Charroi.

¤ ¤

¤

LE SPIRITO-MARTINI 18 rue de Stassart. 04 77 88 01 21.

Ixelles Liège

¤

LES FOLLES ILLUSIONS 50 rue SouverainPont. 0472 59 49 46. ♂ OUH-LA LA PARTY @ LE LOFT 6 rue Hongrée. ♂

ARGOS VIDEO 13 rue des Riches Claires. 02 502 92 49. ♂ BORIS BOY 95 rue de Midi. ♂ LEATHERNECK 48 rue des Eperonniers. 02 511 54 34. ROB MAN TO MAN Rue des Riches Claires 11. 02 514 02 96. ♂

Bruxelles

Charleroi Liège

¤

Mons

N RMX SEX SHOP Rue de la Régence 15.

NEW HALF & HALF 2 rue de la Poterie. 0496 07 45 54.

MIDI MINUIT 7, rue Nagelmackers.

Saint-Gilles (Bruxelles)

SALONS DE L'ATALAÏDE 89 chaussée de Charleroi.

hôtels

Bruxelles

¤

saunas
N LE 139 rue des Français 139. 0495 53 40 76. ♂

Ans

Make a dream...

BCBG (BEAUX CULS, BELLES GUEULES) 2 rue de Boussu. ♂

Charleroi Gand

CHEZ DUCHE Avenue de Waterloo 5. 071 31 16 42.

¤

Anvers

Namur

BABY BOY BAR 112, Rue des Brasseurs.

T BADHUIS Florisstraat 10. 03 288 53 71. T HERENHUIS De Lescluzestraat 63, Berchem. 03 239 51 95.

Un tour du monde en 17 chambres.

BELGA QUEEN Graslei 10. 09 280 01 00.

POTEMKINE 2-4 avenue de la porte de Hal. 02 539 49 44.

Saint-Gilles

¤

CAFÉ AT HOME 2 place de l'Arsenal. L'HALF Place de Lille 7. 04 91 50 50 59.

Tournai

¤

¤

Waremme

LE VIKING 2 avenue Reine Astrid. 019 33 01 07. ♂

GAUDRON 3 place Georges Brugmann. 02 343 97 90. PAPILLON BY CHEF 91 rue Américaine. 02 539 05 10. PLASCH BRUGMANN Place Brugmann 35. 0234 43 210. TAN 95 rue de l'Aqueduc. 02 537 87 87. L’ULTIME ATOME 14 rue Saint-Boniface. 02 511 13 67.

Ixelles

LA GRIFFE 41 rue de Dinant. 02 512 62 51. MACHO SAUNA 106 rue du Marché au Charbon. 02 513 56 67. L'OASIS 10 rue Van Orley. 02 218 08 00. SPADES 4OUR 23-25 rue Bodeghem. 02 502 07 72. MAX21 Stadelaan 21. 0474 96 79 70. ♂ SAUNA KOUROS Minister Liebaertlaan 59. 056 21 64 89.

Saint-Gilles

HÔTEL PANTONE 1 place Loix. 02 541 48 98.

Bruxelles

www.hotelwelcome.com

HÔTEL WELCOME Quai au Bois à Brûler 23, branhoutkai. 02 219 95 46.

¤

Courtrai

Luxembourg
bars
BANANA'S BAR 9, avenue Monterey. 46 15 11. THE MONKEYS 4-6 rue de la Loge.

restaus
CAFÉ CONFITURR Minderbroedersrui 38. 03 294 39 50. CAFÉ RESTAURANT BOURLA Graanmarkt 7. 03 232 16 32. MONKEY KING Lange Dijkstraat 12. 03 226 38 11. PREUD'HOMME Suikerrui 28. 03 233 42 00. RELOAD Korte Winkelstraat 11. 0475 96 42 84 . SJALOT EN SCHANUL Oude Beurs 12. 03 233 88 75. T BRABOKE Grote Markt 18. 03 226 36 16.

Anvers

BRUIT QUI COURT 142 bouleavard de la Sauvenière. 04 232 18 18. FRENZ TASTY BAR 25 rue de la Casquette . 04 221 07 17. L'HISTOIRE SANS FAIM 3 rue Sébastien Laruelle. 04 222 00 34. LA PETITE PROVENCE 1, rue du Tir. 04 227 27 47. LES SAINTES CHÉRIES Place des Béguinages. 04 223 00 93.

Liège

Luxembourg

Gand Liège

SPADES 4OUR Koning Albertlaan 172. 09 338 86 50.

L'AQUARI'HOM 20 rue d'Harscamp. 04 222 47 21. ♂

restaus

Luxembourg

Neufchâteau Saint-Gilles Schoten

BANANA'S BAR 9, avenue Monterey. 46 15 11.

KOSMOPOL 10 Martelarenplein. 016 89 64 62.

Louvain

ZENHIT rue de la Bataille, 3. 61 267 891.

saunas
Remich
SAUNA N°1 22 rue de la gare. 26 66 06 12.

CLUB 3000 9 boulevard Jamar. 02 522 10 50. ♂

clubbing
MEZZO GIORNO Lange Brilstraat 12. ♂ RED & BLUE Lange Schipperskapelstraat 11-13. 03 213 05 55. ♂

DE VLAAMSCHE POT Helmstraat 3. 050 34 00 86. ROCKFORT-BARSALON Langestraat 15. 050 33 41 13. STOEPA Oostmeers 124. 050 33 04 54.

Bruges

Anvers

KOUROS SAUNA Botermelkbaan 50. 03 658 09 37.

Suisse
bars
LE DÉCLIC 28 bd du Pont d'Arve. 022 320 59 14. LE NATHAN 6 rue Baudit. 022 733 78 76. LE PHARE 3 rue Lissignol. 022 741 15 35.

Genève

Bruxelles

ALEXANDRE 164 rue du Midi. 02 502 40 55. L'ARROSOIR 60 rue Haute. 02 502 00 68.

BITCHY BUTCH @ BIBERIUM 55 Cantersteen. DANSEZ-VOUS FRANÇAIS ? 7-9 rue des Poissonniers, Métro Valdi. LA DÉMENCE @ FUSE Rue Blaes 208. 02 511 97 89. ♂

Bruxelles

sex-clubs
KINKY'S Lange Beeldekensstraat 10. 03 295 06 40. ♂ OINK CLUB Van Schoonbekeplein 3. 03 485 54 40. ROX Geulincxstraat 28. 0495 75 50 11.

Anvers

Lausanne

CAFÉ DES AMIS Rue Dr César-Roux 5. 021 311 59 57.

126
ML 16 16 avenue Montloisir. 021 616 32 98. LE SAXO Rue de la Grotte 3. 021 323 46 83. LE TRAMWAY 6 bis rue de la Pontaise. 021 646 39 72.

Guadeloupe
restaus
L'ORANGERIE Résidence Desmarais. +590 (0)5 90 81 13 17.

Canada
restaus
Montréal
SALOON 1333 rue Sainte-Catherine Est (angle Panêt). +1 514 522 1333. ♂

Le Tampon

Basse-Terre

VIEUX BARDEAU Route Nationale 3 – PK24. +262 (0)262 59 09 44.

¤

Morges

METROPOLIS CAFÉ Rue Louis de Savoie 20. 021 803 23 33.

¤

restaus
L'ADRESSE 32 rue du 31 décembre. 022 736 32 32. LA CERTITUDE 7 rue Rossi. 022 738 27 26. L'ESQUISSE 7 rue du Lac. 022 786 50 44. LE NID'POULE 26 rue Adrien Lachenal. 022 735 59 49.

Genève

LES FOURNEAUX DE SAINT-FÉLIX 3 lotissement Khord. 05 90 90 16 02.

Le Gosier

sex-shops
PRIAPE MONTREAL 1311 rue Sainte-Catherine Est . +1 514 521 8451. ♂ WEGA BOUTIQUE EROTIQUE 930 St Catherine Est. 514-987-5993.

Montréal

¤

sex-shops

SEX-SHOP 4 quai Foulon. 05 90 82 38 35.

Pointe-à-Pitre

AU K'BANON Plage de l’Ermitage. +262 (0)262 338 494. COCO BEACH - HACIENDA Plage de l'Hermitage. +262 (0)262 338 143. O'CASIER 190 rue du Général de Gaulle. +262 (0)262 33 17 38. VIEUX TAMARIN 81 avenue de Bourbon. +262 (0)262 33 10 10.

Saint-Gilles-les Bains

¤

¤

¤

Saint-Pierre

clubbing
Genève
LE DÉCLIC 28 bd du Pont d'Arve. LA GARÇONNIÈRE (EX-ORGANIC CLUB) 4 bis rue de la Rôtisserie. 022 310 20 10.

chambres d'hôtes
Saint-François
DORMIRDESIGN Anse à la Barque. 0590 20 90 94.

Espagne
saunas
Figueras

¤

CASABLANCA 72 rue Augustin Archambaud. +262 (0)262 38 62 99. LE FLAGRANT DÉLICE 115 rue François de Mahy. +262 (0)692 87 28 03. LE METIS 62 rue Victor Le Vigoureux. +262 (0)262 34 90 58. ♂ LE NEW PORT'S 20 Boulevard Hubert Delisle. +262 (0)2 62 25 32 79.

¤

43 10 43 rue du Bourg. 021 320 43 20. LE MAD 23 rue de Genève. 021 340 69 69. ♂

Lausanne

Martinique
bars
LE TERMINAL 104 rue Ernest Desproges. 05 96 63 03 48.

clubbing

Saint-Denis

Torgon

Fort-de-France

LE BOY'S 108 rue Pasteur. +262 (0)692 66 25 53.

DISCOTHÈQUE-CABARET LE DRAVERS Torgon Station. 034 662 43 78 11.

saunas
BAINS DE L'EST 3 rue de l'Est. 022 786 33 00. ♂

Genève

chambres d'hôtes
LE CARBET BED & BREAKFAST 18 rue des Alamandas. 05 96 66 03 31 ou (596) 596 66 03 31.

LE LOFT 1, rue des Iles Eparses. +262 (0)262 24 81 06.

Saint-Gilles-les Bains

¤

Les Trois-Îlets

TERMAS SPARTA SAUNA Rue Requesens, 18. +34 972 51 17 05. ♂

CHERWAINE'S 6, rue Auguste-Babet. +262 (0)2 62 35 69 49.

Saint-Pierre

¤

PINK BEACH 7-9 avenue Tivoli. 021 311 69 69. ♂ LE TOPCLUB SAUNA 6 rue Bellefontaine. 021 312 23 66.

Lausanne

shopping
N ES4U Casanova 56. +34 934 52 47 75.

appartements-villas
HORIZON CARAÏBES APPARTEMENTS 26 rue du Commandant Tourtet. +596 (0)6 96 73 36 90.

Barcelone

saunas

Sainte-Luce

¤

Saint-Paul

OXYGÈNE SAUNA 39 rue Jules Thirel. +262 (0)2 62 27 69 46.

¤

Massagno

¤

La Réunion
bars
MODA CAFÉ 75 rue Pasteur . +262 (0)262 41 33 41. ZANZIBAR CAFÉ 41 rue Pasteur. +262 (0)262 200 118.

GOTHICSAUNA Vicolo Vecchio 3. 091 967 50 51. ♂

sex-shops
Saint-Denis
ADULT VIDEO SHOW 15 rue de l'Amiral Lacaze. +262 (0)262 41 15 05.

Saint-Barthélémy
restaus
ZANZIBARTH 05 90 27 53 00.

Saint-Denis

sex-clubs
CRUISING CANYON 5 rue Alfred Vincent. 022 73 18 115. ♂ SUBSTATION X-WORLD 14 rue de Neuchâtel. 022 900 14 69.

Genève

Saint-Barthélémy

¤

chambres d'hôtes
Saint-Pierre
TIPALAIS 80 Allée Nelson Mandela Ligne Paradis. +262 (0)692 92 94 95.

Saint-Martin
clubbing
Marigot
EROS CLUB Rue Victor Maurasse, Marigot. 05 90 88 19 30. ♂

TRAFICK / LE GARAGE 22a rue de Tivoli. 021 320 69 69.

Lausanne

LA GUEULE DE BOIS 5 rue Iles Eparses. +262 (0)2 62 22 90 06.

Saint-Gilles-les Bains

¤

sex-shops
MEA CULPA 15 rue Possi. 022 731 27 42. SUBSTATION X-WORLD 14 rue de Neuchâtel. 022 900 14 69.

CAFÉ DE NUIT 6 rue Auguste Babet. +262 (0)262 35 69 49.

Saint-Pierre

Polynésie Française
bars
Papeete
LE PIANO Rue des Ecoles. 0 42 88 24.

Genève

chambres d'hôtes
VILLA RAINBOW Pic Paradis, St Martin. 06 90 76 62 35. ♂

Rambaud

restaus

La Possession

restaus
Papeete

DUO 22 rue Leconte de Lisle. +262 (0)262 221 750.

¤

LA CORBEILLE D'EAU Boulevard Pomare. 0 43 77 14.

OFFREZ-VOUS UNE CASE SHOPPING DANS TÊTU ET UN RÉFÉRENCEMENT PREMIUM SUR
TARIFS :
Case shopping TÊTU + référencement premium : à partir de 1.180 € HT par an. ou Référencement premium sur : à partir de 290 € HT.

Abréviations : ♂ gay, ♀ lesbien, mixte, gay-friendly, N nouvelles adresses, adhérent au Syndicat national des entreprises gaies (Sneg), adhérent IGLTA, CR signataire de la Charte de responsabilité du Sneg. Annonces : Pour annoncer dans ce guide contacter Igor au 06 16 94 13 12 ou par mail à igor@mygaytrip.com

¤

in partnership with

380€
personne

à partir de

holidays

PETITES ANNONCES 128
RENCONTRES ENTRE FILLES
URGENT, FEMME 39A LES YEUX BLEUS RECHERCHE FEMME DPT 63, H54/173/50 CH H50 ET + ACTIF POILU LIBRE, SÉRIEUX, 89, SENS, H60/161/55 AIMANT LES ARTS, LA NATURE, ET LA VIE

soigné, pour relation suivie voir + si affinités, mito, menteur, manipulateur s’abstenir, photo souhaitée Réf. 185016
DPT 14, H62/173/80 CHERCHE HOMME 40/55A POUR VIE À DEUX

pour relation sérieuse et durable, âge et département sans importance. Romantique, le vrai Amour Réf. 185015

politique souhaite rencontrer ami pour échanger, partager et plus le cas échéant, attends courrier Réf. 185005
PARIS/QUIBERON, BRETON CHERCHE PARISIEN MOTIVÉ

DPT 35, H45/174/78, BRETAGNE 30 MINS, SUD DE RENNES, POUR VIE À 2 DANS MAISON CONFORTABLE VOIRE PLUS, 06 11 30 29 04
DPT 83/06/13 H48A CHERCHE CAMARADES LIBERTINS 20/45A POILUS,

entreprenant, motivé, très chaud pour plan sexe, étrangers bienvenus, contacte-moi tous les soirs au 03 44 57 45 86 à 22h DPT 75, MÉTRO SÉGUR, NATURISTE 37A MINCE, CLEAN, 178/70KGS, 17CM RASÉE, DISPO POUR PLAN SEX, SUCE ET SODO AVEC CAPOTE, ACTIF, PASSIF, JE REÇOIS NU 06 63 00 64 69
DPT 64 ET 40, SERVEUR SALARIÉ 52/172/90 PASSIF, CHERCHE HOMME ACTIF POUR RELATION STABLE. RÉF. 184006 DPT 75, BO BLACK SPORTIF 35/180/75TBM CH H/JH POUR BONS

RENCONTRES ENTRE GARÇONS
DPT 44, H43A CATHO HOMO CH

sympa, câlin, doux, masculin, NF, photo souhaitée Réf. 185014
DPT 89, H44/170/60 CH COMPAGNON DE ROUTE 30/40, PRÉFÉRENCE

H25/45A pour vivre vie à deux, joindre photo et tél, pas sérieux s’abstenir Réf. 185027
DPT 50, H36A RECHERCHE SUR CHERBOURG L’AMOUR POUR

brun, viril, masculin, look hétéro sérieux, Nord, Paris Réf. 185013
DPT 44, BRETAGNE OU AILLEURS, HJ59/184/78, NON

pour construire une relation affective, sensuelle, à la ville et à la mer pour gaspiller ensemble le temps qui passe, H58/175/65 Réf. 185004
TOUTES RÉGIONS, JH45/178/70 HM CHERCHE H40/50A GRAND ET

pour amitié, voyage France: vistaclub@ hotmail.fr, 04 94 51 34 59 Réf. 184019
DPT 06/ 75/ 83, HOMME ACTIF, BRUN, MINCE, NF, CINQUANTAINE,

vie à 2, souhaite rencontrer un H entre 25 et 35A, 06 67 85 18 77
DPT 71, RETRAITÉ RÉCENT CH JEUNE MAJEUR POUR COMBLER

soldé, consommable, look ado attardé, équilibré, ouvert, rêve de moi+toi, libres, sincères, doux, tolérant, aimant le cul-turel. Pour le reste, on se l’apporte mutuellement Ozon. Réponse si photo. Réf. 185012
TOUTES RÉGIONS, CINQUANTAINE 180/77 CHVX CHÂTAINS PASSION

brun pour relation d’amour et partager sorties et voyages. Réf. 185002
MULHOUSE, H41/169/52, SEUL, SÉRIEUX, DISCRET, PHYSIQUE

trilingue, avec véhicule neuf, affectueux, cherche homme passif 60/80A retraité, généreux, imberbe, hors-milieu, pour partager bonheur à 2, écrire avec photo. Pas sérieux s’abstenir Réf. 184018
CAEN EXCLUSIVEMENT, BLESSÉ PAR LA VIE, 69A, MAIS ENCORE

solitude ds gd logement, lettre détaillée+ adresse postale+ tél, si photo= réponse assurée Réf. 185025
PARIS/RP, H40A RENC H/JH SIMPLE MAIS PAS ORDINAIRE,

arts voyages cherche sa moitié, tél 06 77 07 02 79
DPT 26/ 07, H62A PASSIF CHERCHE H VIRIL ÂGE INDIFFÉRENT, RELATION

jeune, cherche à partager amitié sérieuse ou vie à 2 si ok, avec beau JH22/35A A/P, sympa, doux, fin et peu musclé, honnête et posé, NF (bi, effé, marié s’abstenir). Photo, reçoit uniquement Réf. 185001 DPT 63, TTES RÉGIONS, H45/195/80 PASSIF SOUMI RECHERCHE RELATION SÉRIEUSE POUR VIE À DEUX, JOINDRE PHOTO, RÉPONSE ASSURÉE, PAS SÉRIEUX S’ABSTENIR RÉF. 184034
RÉGIONS 62/ 59, ET TOUTES RÉGIONS, H64A SOUFFRE DE LA

bien sain pour une histoire sérieuse, attend son double de 60A, bon look mais simple, photo impérative et rendue 06 34 37 97 49
DPT 75, RP SOUMIS CH DOMI SM , 40/60A SYMPA, RESPECTUEUX,

moments, très grands mecs ayant grands panards très bienvenus 06 23 78 74 76
DPT 57/54, H53/183/80 VIRIL RECHERCHE H45/65A POUR

pour relation durable non exclusive moi 50A, couples ok. Réf. 184016
BELGIQUE-SUISSE-FRANCE, DÉSIR CONTACTER GARS AMPUTÉ

construire une vie de couple, un plus si photo (que je renvoie) tendresse, franchise avec un mec viril, bisous Réf. 183011

sincère, sérieux, masculin, pour projet vie à 2 hors guetto, lettre détaillée et photo souhaitée Réf. 185024
TOUTES RÉGIONS, CINQUANTAINE 180/77, CHÂTAINS YEUX

suivie, je me déplace ou chez moi, discrétion assurée Réf. 185010
PARIS, RP H52/166/68 FÉTICHISME DE , SLIP DE BAIN, J’AI UN BEAU CORPS

bleus, arts et voyages, cherche sa moitié. Tél: 06 77 07 02 79 PARIS, H JEUNE 40A MINCE, IMBERBE, BF, BM, A+/P, ÉLÉGANT, RAFFINÉ, AIME ARTS, CHERCHE H DE +40A BIEN, BON NIVEAU SOCIO-CULTUREL, PROF LIBÉRALE BIENVENUE, POILU APPRÉCIÉ, GÉNÉREUX, POUR ME GÂTER, M’AIDER, SORTIR, RESTO, OPÉRA, THÉÂTRE, BON PLAN BAISE, RELATION DE QUALITÉ, AMITIÉ AMOUREUSE DURABLE À VOIR, ME DÉPLACE SUR PROVINCE, MERCI (JOINDRE TÉL) RÉF. 185017

poilu, je cherche H même fantasme Réf. 185009
DPT 70, 90, H55A PASSIF CH MEC ACTIF, ÂGE INDIFFÉRENT, SYMPA

solitude recherche H55/70maxi, sobre, non-fumeur, sérieux, pour partager vie si entente Réf. 184030
DPT 14, 50, 75, HJ48A SYMPA, GENTIL, CÂLIN, A/P RECHERCHE

fémoral sax ou dax pour échanger impressions et +si ok, NF/NB/No drugs (AFFRANCHIR POUR BELGIQUE) Réf. 184014
DPT 69, H50 AIMANT BEAUCOUP LES PIEDS, CHERCHE IDEM 18/60A,

je les aime même odorants. Adore q de blacks, 06 59 73 80 37
PARIS, MEC SYMPA POUR MEC ACTIF, TENDRESSE, SORTIES,

pour partager bons moments, 06 06 55 71 25
DPT 75, H45/170/63 CHERCHE GD COSTAUD, POILU, CHAUVE,

H38/55A idem pour tendre amitié, tendresse, sexe (protégé), rigolos s’abstenir. Tél: 06 14 19 08 62
DPT 75, H58/175/67 SAIN, SENSUEL, CHTOUTES RÉGIONS, H SENSUEL

06 78 39 30 39 SYMPATHIQUE BARBU DE 58 ANS, PARISIEN RÉF. 184010
RÉGION 60, 95, RP, MOI PASSIF RECHERCHE TOI ACTIF COOL,

moustachu 50, bricoleur, cuisinier pour abonnement illimité, moi: électron libre sans filtre, tél: 06 23 33 43 62

pour nuits agréables, aimant les pieds entres autres, réponse assurée, moi blond, yx bleus Réf. 184025

COMMENT PASSER une petite annonce ? Envoyez votre texte écrit en majuscules dans le bordereau ci-dessous et votre règlement. Joignez impérativement la photocopie d’une facture de France Télécom ou d’un autre opérateur pour toute annonce avec numéro de téléphone. Nous ne publions aucune adresse. Les envois incomplets ne seront pas pris en compte. Si vous souhaitez recevoir un exemplaire du magazine avec votre petite annonce, précisez-le clairement et ajoutez 6 ,50 euros à votre règlement pour un numéro. La rédaction se réserve le droit de publication, de réécriture et de classification des annonces. Veillez à laisser un espace entre chaque mot. Seules les annonces reçues avant le 15 du

mois en cours pourront être publiées dans le Têtu du mois suivant. Exemple : les annonces reçues avant le 15 février seront publiées dans le numéro daté avril paraissant fin mars (dans la limite de l’espace disponible). COMMENT RÉPONDRE à une petite annonce domiciliée ? Mettez votre réponse dans une enveloppe close affranchie au tarif en vigueur, sur laquelle vous aurez inscrit au centre de l’enveloppe la référence complète de l’annonce à laquelle vous répondez. Glissez votre (vos) réponse(s) dans une autre enveloppe plus grande, correctement affranchie, et envoyez le tout à l’adresse ci-contre. Les réponses à des annonces parues il y a plus de 6 mois, ne seront pas reexpédiées.

6 bis, rue Campagne-Première 75 685 PARIS cedex 14
LES ENVELOPPES DE RÉPONSE NON TIMBRÉES NE SERONT PAS RÉEXPÉDIÉES, ET LES PHOTOS NE SERONT PAS RETOURNÉES.

TÊTU ANNONCES

Pour toute question, appelez Michaël de 13h30 à 18h00 au 01 56 80 20 80

TARIFS
Rencontres, location/colocation, achat/vente entre particuliers, divers, carnet (Pacs, anniversaire...) Avec domiciliation d 1 mois 35 ¤ d 2 mois 49 ¤ Avec téléphone (joindre copie d’une facture récente) d 1 mois 28 ¤ d 2 mois 39 ¤ Annonces commerciales (loisirs, beauté, services...), annonces immobilières (achat/vente) par agence Joindre copie d’inscription au RCS ou tout document attestant de son inscription à un registre professionnel. d 1 mois 90 ¤ HT + 19,60 % TVA d 2 mois 130 ¤ HT + 19,60 % TVA Offres et demandes d’emploi Gratuit (dans la limite de l’espace disponible) Téléphone uniquement (joindre copie d’une facture récente) d Ligne supplémentaire : 10 ¤ Toute ligne commencée est facturée. d Caractères gras : 10 ¤ d Caractères gras en rouge : 15 ¤ Insertion d’une photo (photo conforme à la législation) Pour les Annonces Rencontres d 20 ¤ pour particuliers (dimensions : H= 4,5cm, L= 3cm) Pour les Annonces Commerciales d 50 ¤ aux dimensions : H= 4,5cm, L= 3cm d 80 ¤ pour deux photos (ou une sur deux colonnes aux dimensions : H= 3cm, L= 6,4cm) d 100 ¤ pour quatre photos (ou une sur deux colonnes aux dimensions : H= 4,5cm, L= 6,4cm) Envoyez vos photos par courrier ou par mail en .jpg à petitesannonces@tetu.com, en précisant vos nom et prénom d Je souhaite recevoir un exemplaire du magazine où figure mon annonce : 6,50 ¤

NOM & PRÉNOM : ADRESSE COMPLÈTE :

CODE POSTAL : VILLE : TÉL. : RUBRIQUE SOUHAITÉE : TEXTE À PUBLIER (une lettre par espace, un espace vide après chaque mot, en majuscules) :

RÈGLEMENT :

d Chèque à l’ordre de CPPD / TÊTU d Carte bancaire NO

Expire

m m / a a

Crytogramme

Montant total :

Signature pour autorisation de débit :
Si vous voulez inserer une photo « j’autorise Têtu à publier ma photo. » (signature)

FÉVRIER 2013

RCS : B394999817 - 0,15€/min

Ton dernier

08 25 74 25 25
Plans directs - près de chez toi - sans blabla.
RCS : B394999817 - 0,34€/min RCS : B394999817 - 0,15€/min

C’était quand ?

Rencontres (discrètes)

Ecoute-les
08 92 24 08 44

Paris 08 26 81 01 75 Marseille 08 26 81 01 13

Lille 08 26 81 01 59 Lyon 08 26 81 01 69

www.audiogay.com

Plaisir(s) de mecs
08 97 65 90 12

RCS : B394999817 - 0,57€/appel

PETITES ANNONCES 130

MESSAGES PERSO
ARESQUIERS, TOI : TATOUÉ RAYONNANT SEIN DROIT,

table, stress, fatigue, détente musculaire. 1H30/ 70euros, diplômé, Bernard, 01 43 80 78 23

piercing en barrette téton gauche, nous nous sommes rencontrés à la plage susnommée. Je souhaiterais te connaître d’avantage... Aresquiers@gmail.com

DEMANDES
DPT 06, COUPLE GAY 30/34A SÉRIEUX, MOTIVÉ, CH GARDIENNAGE DANS

villa, ménage, cuisine, linge, etc, 06 21 10 66 01 ou 06 17 64 59 02
DPT 75, JH33A SÉRIEUX CHERCHE JOB SUR PARIS ÉXP. DANS

nombreux domaines et réélement motivé, annonce sérieuse 06 50 09 77 10
DPT 13, 54A EXPÉRIMENTÉ, PROPOSE SERVICE D’AIDE w PARIS, RP, JH ITALIEN PROPOSE MASSAGE CALIFORNIEN ET

à domicile, garde malade, pour H handicapé ou âgé, étudie toute situation, 06 62 02 38 32
DPT 85 SUR NOIRMOUTIER, H40A, CHERCHE ENTRETIEN MAISON,

tantrique sensuel et stimulant. Reçoit en institut privé ou se déplace. 11h-24h.Tél: 06 58 16 53 63.

ménage, linge, course....etc. Véhicule, sérieux, motivé, discret, CESU, libre au 1er avril 2013, Sébastien 06 61 12 03 06
COIFFEUR RECHERCHE TRAVAIL

sur Vichy, Tél: 06 77 52 54 81

DIVERS PARTICULIERS
DPT 59, PARTICULIER VENDS COLLECTION QUASI INTÉGRALE

numéros TETU, à emporter et à débattre Réf. 184008

LOISIRS VACANCES
ESPAGNE. UNIQUE. MAISON w PARIS X, 2/3 PIÈCES 69M2 + 61M2 DE TERRASSE, EXPO

surplombant plage et baie de Malaga, vue mer extraordinaire, 2mn des bars gays, du centre, accès plage direct ascenseur, 4 pers maxi. Visite:www. rockonsea.com ou tél.: 06 80 44 40 79

ANNONCES COMMERCIALES
MASSAGERELAXANTÉNERGÉTIQUE SPORTIFAUXHUILESCHAUDESSUR

sud-ouest, belle HSP, chambre avec dressing, cuisine équipée. 820000euros à négocier. Contacter Pauline au 06 64 30 43 51 Cabinet Fontaine 12-14 Rond Point des Champs Elysées Paris 8ème Tél: 01 53 53 15 51 www.vente-immobilier-paris.com

Le nouveau site de rencontre de

w PARIS RENOVATION D’APPARTEMENT, ELECTRICITE, PLOMBERIE, C’ LE PLOMBIER 22 RUE DE LA FONTAINE AU ROI, 75011 PARIS, WWW.CLEPLOMBIER.COM 01 42 52 77 09

Et si celui que vous cherchez vous attendais sur

?
FÉVRIER 2013

TÊTU N’EST PAS RESPONSABLE DE LA COMMUNICATION DE VOS COORDONNÉES PERSONNELLES.
Nous invitons nos lecteurs à la plus grande vigilance avant de communiquer à des tiers leur numéro de téléphone et/ou adresse.

HAPPY HOUR 132

IN BED WITH DAVID
PAR

SOUS LE POLYESTER
DAVID LEPRINCE
Comment m’agiter la plume pour délivrer quelques jets de poésie ? Commençons par la vérité : mon coup de cœur du mois dernier ne me conduira pas en robe blanche sous les ors de l’Hôtel de Ville. Après que nous avons lapé un chocolat chaud chez Carette, place des Vosges, il m’a sommé de m’éloigner pour aller saluer un collègue. Qu’on me maintienne la tête sur une ogive avec des poils autour, je peux le supporter, mais pas question que l’on replonge ma psyché dans la honte. Dans la solitude de l’hiver, je fis défi ler la liste des prénoms de mon portable, accolés aux lieux de rencontres. Dans mon iPhone, j’ai deux « Fred IDM », un « Xavier Bunker » et d’autres pseudos associés à des noms de sites. À la lecture de « Philippe Gym », mon cerveau réveilla mon neurone ramollo entre mes cuisses. J’eus des réminiscences d’odeur de biscuit croquant, de fine sueur tiède, mais pas davantage. Enhardi, je sextotais un très sobre « Dispo ? » Le Philippe en question me répondit : « À 15 heures, David, mais chez moi. » Diplomate, je lui demandai s’il avait changé de code d’immeuble et quand il me livra une adresse plus proche d’un aéroport que de Paris, je refrénai mon envie de stigmatiser ce garçon du 95 pour accepter de le rejoindre Gare du Nord. Je ne suis pas si bobo, j’ai roulé mon gland au-delà du périphérique. Emballé, telle une dinde périmée dans une parka à capuche, je vis ce Philippe s’approcher de moi : il portait un bermuda en coton mélangé à du polyester et une doudoune. Illico, je me rappelai : à l’exception d’un baiser langoureux à la soirée d’anniversaire d’un ami, je ne savais rien de lui. Être invité à son domicile signifiait qu’on allait s’empoigner le manche : je dis à qui veut l’entendre que le lit est le meilleur des terrains de sport. Nous avions pris place dans un RER quasi vide. Philippe me faisait face, les cuisses écartées, la peau tentatrice, sans doute trop visible sous ce bermuda ample qui bougeait trop. Au moindre mouvement, je devinais l’aine, le pli velu. De ce délice ombré, je voulais approcher ma figure. Cette senteur, rendue vivace par mon souvenir, rendit ma main bavarde. J’ai glissé les doigts, il a été surpris. C’est un trentenaire, il fait de la muscu et il donne des cours de pump. Moi je m’en fous, je veux glisser mes phalanges vers cette courbe bosselée, tirailler l’élastique, laisser échapper les fumets de l’hiver, quand la peau, chauffée par les tissus, laisse poindre une goûteuse rosée. Je veux sniffer sous son short, tirer sur ce boxer serré, inspirer comme en bout de course, partout où il faut pour retrouver cet arôme qui m’a fait chavirer. Hélas, comme tous les garçons, Philippe voulait savoir si ma vie était une caravane de spasmes, avec de l’extase tout le temps. Je ne pipais mot et lui parlais de la douche qu’il n’avait sans doute pas prise. Comment ça, il voulait la prendre avec moi à peine rentré ? Et pourquoi pas un plan à trois avec la concierge aussi ? C’est là que vous m’avez été utile, vous à qui je fais le récit de mes vits. J’entamais un discours sans ponctuation pour le convaincre de se livrer ainsi, avant la salle de bains, pour me laisser m’enivrer de ses effluves musqués et frais, de leur relent poivré propre au polyester, des fragments de senteur mâle non domptée sous ses bras trop gonflés. L’avaisje choqué ? Philippe fit une drôle de moue et transigea quand je lui parlai d’hommage. Personne ne m’avait offert de parfum pour Noël. À la nouvelle année, je reçus le bas du nombril de Philippe, tondu, ferme, à peine velu, embué par l’attente. Ces essences de vie m’ont fait bander comme un dieu au-dessus de l’abîme. Par miracle, le gamin trop musclé avait su accueillir ce qui manque à beaucoup : la bestialité.
DÉCEMBRE 2012 FÉVRIER 2013

PHOTO : Bertrand Le Pluard pour

.

90 9€
films

par

mois

TÉLÉCHARGEZ et LISEZ

TÊTU sur iPad

Découvrez gratuitement, le premier numéro de la nouvelle formule.

135

RED CARPET

• Dans un numéro de Gala où elle apparaît aux côtés de celle qui est sa compagne depuis près de vingt ans, Samantha, Catherine Lara a expliqué ce qui selon elle avait causé l’échec de sa relation passée avec Muriel Robin : « Il y a des artistes qui se nourrissent du malheur. Moi, j’ai besoin de vie. » • « C’est Ricky Martin. Venez manifester dimanche pour l’égalité pour tous. » Ces six secondes de bonheur politique en vidéo vous ont été offertes par… le conseiller presse de Najat Vallaud-Belkacem, qui a attrapé la bomba à sa sortie de l’ONU, à New York, où il venait de participer à une réunion contre l’homophobie. À voir sur Têtu.com. • Anderson Cooper a avoué au cours de l’une de ses émissions qu’en dehors des heures de bureau, il portait tous les jours le même jean. « La même paire chaque jour », a tenu à préciser le présentateur gay de CNN, avant d’ajouter qu’en six mois, il n’avait lavé son pantalon fétiche que deux fois. Et encore, en allant sous la douche avec. Glups. • Sur Europe 1, Le directeur du Grand Palais, Jean-Paul Cluzel, a indiqué avoir été victime d’« attaques » homophobes du temps où il dirigeait Radio France : « Quand vous entendez certains journalistes dire “vous n’allez tout de même pas obéir à ce pédé”, ce n’est pas agréable. Dieu merci l’immense majorité des journalistes de Radio France n’a pas entendu ce genre d’appel. »

La chanson ? Le Pénitencier. Ce n’est pas une chanson, c’est une promesse ! Si vous étiez une chanson de Mylène Farmer ? L’Instant X. J’adore sa voix sur cette chanson. Pour de vrai. Elle est rock. La diva que vous aimeriez avoir comme meilleure copine ? ............. Qu’est-ce que vous regardez en premier chez un homme ? Ses testicules. Mais ce n’est pas facile de demander. À la boulangerie, par exemple. Un dîner aux chandelles avec Amélie Mauresmo, un week-end à Venise avec George Clooney ou une croisière sur le Nil avec David Beckham ? David Beckham. Mais je prends un ballon pour pouvoir dire ensuite sur Twitter : « Jouer au foot avec Beckham : check. »

Interview very TÊTU...
MANU LÉVY
Aux commandes de Manu dans le 6 / 9, sur NRJ, Manu Lévy cartonne tous les matins. Au sens propre, car le quadra anime la matinale à succès de la première radio de France, comme au figuré tant il use et abuse d’un humour mi-potache mi-sniper. Dans la plus pure tradition bitchy.
Ben Hur, Priscilla, folle du désert ou Philadelphia ? Ben Hur. Pour les chevaux, bien sûr. Pour un remake de Brokeback Mountain, vous choisissez qui comme partenaire ? Le cheval. La femme qui sommeille en vous : Beyoncé, Cher, Hillary Clinton ? J’aimerais bien Beyoncé, mais faut être lucide : je n’aurai jamais ses fesses. Si vous avez un TÊTU chez vous, vous le laissez traîner dans le salon, dans la chambre ou dans les toilettes ? Sur mon paillasson. Ça fera peur à mon voisin un peu old school. Votre meilleur slogan contre l’homophobie ? Les autres sont des gays comme les hommes. (Moi-même je ne la comprends pas, rassurez-vous !) Liste de pacs ou gâteau de mariage ? Les deux ! PROPOS RECUEILLIS PAR MYRTILLE RAMBION

Si vous étiez gay, vous craqueriez pour… Un poteau de corner. Le plan drague idéal : un sauna, internet, un bois, une aire d’autoroute, une backroom ? Une backroom, mais dites-moi quand même « bonjour monsieur » avant. Le film le plus gay selon vous ? Blanche-Neige et Les Sept Nains. Sept mecs ensemble qui partent on ne sait jamais où avec d’énormes sex toys à la main… On ne me la fait pas, à moi ! Le livre ? Les Trois Petits Cochons : trois cochons qui vivent dans la même maison. Obvious.
TÊTU FÉVRIER 2013

PHOTO : Alex Mahieu.

Manu dans le 6/9, du lundi au vendredi de 6 h à 9 h, sur NRJ.

136

À l’a che des Misérables aux côtés de Hugh Jackman et Anne Hathaway, AMANDA SEYFRIED (Mamma Mia, Chloé…) vient de quitter Los Angeles pour s’installer à New York avec son meilleur ami Alex Nesbitt. « Il est gay. C’est mon coloc’ et pratiquement mon mari », a indiqué l’actrice de 27 ans. Et tous les deux ont l’intention d’ouvrir très prochainement une… boutique d’antiquités !

ÇA TWEETE !
@julnour (La chanteuse Juliette) : « Maintenant que #Depardieu est à Néchin, va-ton réquisitionner son (ses) ancien(s) logement(s) pour ceux qui en ont besoin ? » @willemofficiel (Christophe Willem): « C dingue cet acharnement sur Gérard Depardieu! Beaucoup de bruit pour rien. » @MurielRobinCOM, en vacances : « Je ne voudrais pas revenir trop bronzée mais juste avec un hâle chic. Pas fastoche avec ce soleil qui brille plein pot en permanence. Mu » @rihanna : « Décalée en permanence, dans un monde qui n’était pas le mien… Est-ce ma vie ? » @EmoireOff (Emmanuel Moire): « Bravo à celui qui a balancé mon numéro, je t’aime déjà. Merci pour vos p’tits appels, vos p’tits textos, c’était très sympa mais c’est fini. » Le rappeur @ cazwellnyc prend la vie à pleine bouche, avec pour seul commentaire : « … » http://instagram. com/p/S4n-iyS_mS/

BUZZ EN VILLE
L’acteur ALAN CUMMING interrogé par le site Towleroad.com sur la visibilité des gays à l’écran.
PHOTOS : Marion Curtis/SIPA – Olivier Ciappa – AFP (4) – DR (1).

«Normalement», MATT DAMON dit «non à la nudité» à l’écran. Mais pour Liberace: Behind the Candelabra, le biopic de Steven Soderbergh consacré à l’exubérant showman et qui devrait sortir au printemps, l’acteur de 42 ans a passé outre ses réticences. «Pour jouer le compagnon de Liberace, j’ai fait beaucoup de nu», a-t-il confirmé à Playboy. Un long entretien dans lequel l’ancien étudiant de Harvard revient aussi sur sa bromance avec son ami d’enfance Ben Affleck. Ou plus exactement sur les raisons qui l’ont poussé à ne jamais tordre le coup aux bruits de couloirs concernant leur relation amoureuse supposée. «J’étais choqué et je ne voulais pas blesser mes amis homos. Comme si être gay était une putain de maladie.»

«Je ne pense pas que quantité veuille toujours dire qualité. Parfois, mettre plus de personnages gays à la télé n’est pas forcément quelque chose de positif. Certains personnages renforcent les clichés qui permettent au reste du monde de penser à nous en ces termes. Cela m’inquiète. »

Belle initiative pour soutenir l’égalité des droits. Lui-même homo en couple, le photographe et réalisateur OLIVIER CIAPPA (À mon frère) a décidé d’a cher le soutien de personnalités françaises à cette lutte via des clichés et des vidéos réalisés par ses soins et postés sur son compte Facebook *. C’est ainsi que l’on peut voir Lorie, Julie Zenatti, Pierre Arditi, Guillaume Gouix (photo), Élodie Navarre, Julie Gayet ou Catherine Hiegel prendre la pose avec une pancarte « Stop à l’homophobie. Mariage-AdoptionFiliation-PMA. Oui à l’égalité. » Likez, partagez, bref : faites passer ! * www.olivierciappa.com

Laurent Ruquier dans le doc On ne demande qu’à le connaître, de Gérard Miller pour France 2.

“Mon coming out sur scène m’a libéré! Les gens qui vous aiment continuent de vous aimer. Et c’est la même chose avec ceux qui vous détestent.”
TÊTU FÉVRIER 2013

«Je ne vois pas pourquoi, sous prétexte qu’elles sont du même sexe, deux personnes ne pourraient pas se marier. Et puis, il y a tant d’enfants malheureux: pourquoi refuser à deux êtres en couple, qu’ils soient hommes ou femmes, de s’en occuper?»
JEANNE MOREAU dans Pleine Vie.

4
*

abonnez-vous en toute liberté !

€ par mois

seulement !

Pour 11 numéros + 1 hors-série offert.

Plus de 21 % de réduction *

En cadeau une clé USB

Par rapport au prix de vente au numéro. Photo : Scott Hoover

d Oui, je m’abonne à TÊTU pour 1 an et profite de l’o re liberté :
4 € seulement par mois payable par prélèvement trimestriel de 12 € pour un minimum de 4 prélèvements . Je reçois en cadeau une clé USB. À l’issue de ces 4 prélèvements, mon abonnement se poursuivra et je pourrai l’interrompre à tout moment par simple courrier. J’autorise l’établissement teneur de mon compte à prélever sur ce dernier le montant des avis de prélèvements trimestriels établis à mon nom qui seront présentés par CPPD, soit 12 € par trimestre.
MES COORDONNÉES

Autorisation de prélèvement
TITULAIRE DU COMPTE
Indiquez ici les nom, prénom, et adresse correspondant au titulaire du compte à débiter

Nom ............................................................................... Prénom .......................................................................... Adresse ............................................................................................................... Code postal ..........................................Ville....
ÉTABLISSEMENT TENEUR DU COMPTE

.............. ........................................................

Indiquez ici les nom et adresse de votre banque ou centre de CCP

Indiquez ici les nom, prénom, et adresse du destinataire de l’abonnement

Nom ............................................................................... Prénom .......................................................................... Date de naissance ........ /........ /...... Adresse .................................................................... ........................................... Ville ........................................................................ Code postal ..... .............. Téléphone .. E-mail ....................................................................................@................................................................................... d Je souhaite recevoir gratuitement la newsletter quotidienne de Têtu.com à l’adresse e-mail indiquée ci-dessus. .................................................
d Je souhaite recevoir des informations, des o res promotionnelles et des cadeaux de TÊTU
et de ses partenaires.*

Établissement ............................................................................... Adresse .......................................................................... Code postal ..........................................Ville.... .............. ........................................................

COMPTE À DÉBITER

Inscrivez ici les indications figurant sur votre RIB ou RIP

Code établissement .........................................Guichet ........................................................................ N° du compte Clé RIB
Date et signature obligatoires : Organisme créancier : CPPD/TÊTU 6 bis, rue Campagne-Première 75685 Paris Cedex 14

N° national d’émetteur : 471 471

Retournez le bulletin d’abonnement sous enveloppe accompagné d’un RIB ou d’un RIP à :

TÊTU abonnement 6 bis, rue Campagne-Première, 75685 Paris Cedex 14 O re valable deux mois, réservée à la France métropolitaine

*Conformément à la loi Informatique et Libertés du 06.01.1978, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et de suppression des données vous concernant en vous adressant à : Têtu – Service Clients – 6 bis, rue Campagne-Première – 75685 Paris Cedex 14. RCS Paris B400 915 310

ADL/185

PRATIQUE 138

AUTO

CITROËN www.citroen.fr DACIA www.dacia.fr FIAT www.fiat.fr FORD www.ford.fr KIA www.kia.fr LANCIA www.lancia.fr MINI www.mini.fr PEUGEOT www.peugeot.fr RENAULT www.renault.fr TOYOTA www.toyota.fr VOLKSWAGEN www.volkswagen.fr

FORME

L’ÉQUIPE www.editionslequipe.fr PHILIPS www.philips.fr SALOMON www.salomon.com SERGE BLANCO www.sergeblanco.com

HIGH TECH

BEAUTÉ

ACADÉMIE www. academiebeaute.com BIOCARNAC www.boutique. thalasso-carnac.com BIOTHERM www.biotherm.fr/men GIORGIO ARMANI www.armanibeauty.fr LIFT ARGAN www.liftargan.com NICKEL www.nickel.fr PAYOT www.payot.com SHU UEMURA www.shuuemura.fr SOMATOLINE www. somatolinecosmetic.fr VICHY www.vichy.fr

AKG www.akg.com AUDIO TECHNICA www. audio-technica.com/fr BEATS BY DR DRE www.beatsbydre.com BEATS PILL www.beatsbydre.com BOSE www.bose.fr NINTENDO www.nintendo.fr PARROT www.parrot.com/fr PHILIPS www.philips.fr SONY www.sony.fr

MODE

DÉCO

3 SUISSES www.3suisses.fr BASICS CORNER www.basics-corner.com BEMZ www.bemz.fr CENTRE POMPIDOU www.centrepompidou.fr IKEA www.ikea.com/fr LINVOSGES www.linvosges.fr NOBILIS www.nobilis.fr SONIA RYKIEL MAISON www.soniarykielmaison. com STEPHENIE BERGMAN stepheniebergman.com THE CONRAN SHOP www.conranshop.fr XANLITE www.xanlite.com ZARA HOME www.zarahome.com

ACNE www.acnestudios.com ADIDAS www.adidas.fr ALAIN FIGARET www.alain-figaret.fr AMI www.amiparis.fr ASOS www.asos.fr BALIBARIS balibaris.com BALLY www.bally.com BARBOUR www.barbour.com BEN SHERMAN www.bensherman.com BERLUTI www.berluti.com BILL TORNADE www.billtornade.com CARVEN carven.fr CHEVIGNON www.chevignon.com CONVERSE www.converse.fr COTÉLAC www.cotelac.fr CP COMPANY www.cpcompany.com DIESEL www.diesel.com DIOR www.dior.com DOCKERS fr.dockers.com DRIES VAN NOTEN www.driesvannoten.be DSQUARED2 www.dsquared2.com

ERMANNO SCERVINO www.ermannoscervino.it FREE SOUL www.freesoulworld.com FREEMAN T. PORTER www.freemantporter.com GANT fr.gant.com GAP www.gap.eu G STAR www.g-star.com H & M www.hm.com/fr HESCHUNG www.heschung.com IZAC www.izac.fr JAPAN RAGS www. letempsdescerisesjeans. com J BRAND www.jbrandjeans.com KANABEACH www.kanabeach.com KAPORAL www.kaporal.com KENZO www.kenzo.com/fr KITSUNÉ kitsune.fr KRIS VAN ASSCHE www.krisvanassche.com LEE www.lee.com LEVI’S eu.levi.com/fr LOUIS VUITTON www.louisvuitton.fr MCS www.mcsapparel.com/fr MENLOOK www.menlook.com NEW BALANCE www.newbalance.fr NIKE www.nike.com PITTI UOMO www.pittimmagine.com PUMA fr.puma.com SAINT PAUL www. welcomesaintpaul.com SCHOTT www.schott-bros.com SERGE BLANCO www.sergeblanco.com STONE ISLAND www.stoneisland.com STRELLSON strellson.com SUPERDRY www.superdry.fr TOPMAN fr.topman.com UNIQLO www.uniqlo.com WRANGLER www. wrangler-europe.com
TÊTU FÉVRIER 2013

139

JOURNAL D’UN GOUJAT

«Q

TÊTU FÉVRIER 2013 TÊTU DÉCEMBRE 2012

PHOTO : Leemage.

visage n’aurait pas été sculpté par la gym. Dans les années 1970, à New York, tout cela avait été bouleversé. Manuel lui-même, quand il était jeune, avait les traits exquis d’un Tyrone Power. Mais son corps n’aurait pas mérité un seul regard dans notre monde de ventres tablettes de chocolat et de cerveaux obnubilés par des calculs de pourcentages de tissu adipeux. Comme beaucoup d’homosexuels pré-Stonewall, il considérait PAR les salles de gym comme des endroits puants et aussi ennuyeux que des garages. Aux heures gaspillées dans cette ambiance, Manuel préférait la perfection du charme conversationnel et une garde-robe élégante. Hélas, en tant qu’homme mûr égaré dans le New York des années 1970, il se trouvait assailli par un nouvel esprit de promiscuité incarné dans un look de jeans portés pour imiter un camionneur. Du fait que ces pédés pseudo-masculins étaient identiques et interchangeables, on les appelait «les clones». Et à cette époque, les muscles, la jeunesse et la virilité étaient devenus les seuls outils de la drague. Dans les années 1970, en tant The Village People, fondé en 1977, réunissait six archétypes de la culture gay américaine. «Macho Men!» que jeune pédé fringuant encore dans la course, je me moquais des mises en garde style Maria Ouspenskaya de «Mémé» Puig. uitte cette ville, ma fille! Quitte «Tu es une vraie garçonne des années 1920, pas du tout cette ville avant qu’il soit trop bien élevée», me réprimandait-il tandis que j’enfilais mon tard!» Oui, il s’agit bien des mots uniforme de clone — des jeans qui montraient la forme prononcés par l’actrice Maria délavée d’une bite parce que j’avais emballé la mienne Ouspenskaya dans le film Le Loupavec un concombre dans le tissu de l’entrejambe et l’avais Garou (1941). Mais, des décennies peinte de Javel avec un pinceau. Puis je gambadais vers le plus tard, ils crépitaient dans Mineshaft, une immense backroom, abandonnant mon le combiné de mon appareil téléphonique, imités à Manuel à la télé qui rediffusait une copie de mauvaise l’identique par le météorique Manuel Puig, l’auteur du qualité de L’Esclave du gang, avec Joan Crawford. Baiser de la femme-araignée, l’un de mes amis les plus Peu après, Manuel avait quitté New York pour découvrir chers. C’était en 1979, à New York, et Manuel était en train à Rio un paradis sexuel de jardiniers et de livreurs. Il est de faire ses valises pour son exil volontaire. Il avait décidé décédé en 1990, et maintenant, je suis plus vieux qu’il ne d’aller vivre sous les tropiques. l’était quand il m’avait conseillé de «quitter cette ville». Né en Argentine, Manuel Puig était arrivé à New York Les pédés new-yorkais d’aujourd’hui sont trois fois plus dans les années 1960, louant un petit appartement musclés que les pédés les plus narcissiques des années bon marché dans le Queens. Il avait trouvé un boulot 1970. Les conversations pleines d’esprit qui le séduisaient exercé dans la journée au comptoir de vente des billets au rythme mélodique du piano d’un bar gay n’existent d’Air France, et s’escrimait tous les soirs sur son rêve plus, parce que la musique est devenue trop forte et que de devenir romancier. Mais les week-ends, Manuel et mes frères gays sont trop obsédés par ce qui se trouve très « sa chatte », comme il appelait le sexe qu’il ne possédait au-dessous de nos mentons pour prêter attention à quoi qu’en fantasme, exploraient Manhattan, où il ratissait que ce soit qui ressemble à de l’éloquence. les bars de Times Square à la recherche de l’homme J’imagine que les jeunes gays d’aujourd’hui éprouvent de ses rêves, jouant le directeur de casting pour ce rôle des difficultés à comprendre que les beaux ingénus dont ils tournaient ensuite les scènes dans l’un des d’antan pouvaient être emportés par les attentions d’un nombreux hôtels de passe qui existaient alors dans monsieur prévenant, cultivé et bien habillé affichant le quartier. aussi un âge certain, ou par quelqu’un de plus jeune Plus tard, dans les années 1970, après que Manuel doté d’une figure divine mais d’un corps passe-partout. était revenu à New York au terme d’une longue absence, Cependant dans le passé, quand on taillait une pipe, il empruntait les paroles de Gloria Swanson dans on avalait un fantasme plus large que la pensée de la Boulevard du crépuscule pour jurer avec des plaintes circonférence de cette bite ou des ondulations des abdos stridentes de dame trahie que les gens de sa génération durs comme la pierre. avaient des visages. Par cette remarque, il voulait indiquer qu’ils accordaient beaucoup de valeur à un beau visage, quand bien même le corps attaché à ce Bruce Benderson est écrivain. Il vit à New York. Dernier ouvrage paru : Transhumain (Payot, 2010).

DANS L’ŒIL DES SIX CLONES
BRUCE BENDERSON

TÊTU FÉVRIER 2013

JE, TU, ILS 141

Ma mère est ma meilleure copine

Ils se racontent tout, sortent ensemble et ne supportent pas d’être séparés. Certains fils homos entretiennent avec leur maman une relation forte et entière. Une aide précieuse en cas de coup dur… à condition de savoir poser les limites. TEXTE CHRISTOPHE BOUGNOT PHOTO MARCO CASTRO

C

omme Justin Timberlake et Lynn Harless. Charles, Lyonnais de 23 ans, avoue volontiers mettre sa mère en haut de sa liste d’amies et compare volontiers sa situation à celle du célèbre chanteur américain et de son omniprésente maman : « Nous sommes inséparables au point de nous habiller souvent de la même façon, et si proches que je l’appelle par son prénom. » Est-ce une chance d’être tant liés quand d’autres sont en froid ? L’amitié mère-fils va-t-elle à l’encontre de l’ordre des choses ? Dans son livre Le Fils de sa mère, Véronique Moraldi qualifie l’amour filial d’inoxydable, en rappelant la nécessité de couper le cordon à l’âge adulte. Mais cette séparation ne se produit pas toujours, comme en témoignent les courriers de nos lecteurs, même si l’homosexualité et les amours se chargent parfois de rebattre les cartes…

UNE COMPLICITÉ PRÉCIEUSE Il y a des complicités qui mettent des années à se mettre en place et d’autres qui s’imposent de façon évidente. Si Andrew, le fils gay Rudy et sa maman Florence, Montpellier

de la très puritaine Bree Van de Kamp de Desperate Housewives, a passé plusieurs saisons à la détester avant de se rapprocher d’elle et d’adopter sa façon d’être, d’autres duos mère-fils a chent une solidité de longue date et durable dans le temps. La complicité entre Rudy et sa maman Florence s’incarne par l’humour. Ils passent beaucoup de temps ensemble, se comprennent souvent d’un seul regard et cela suffit à déclencher des fous rires mémorables : « Nous adorons critiquer des personnes ou des situations ensemble quand nous sommes dans la rue, raconte Rudy. Nous avons aussi beaucoup d’autodérision, car chacun connaît les petits travers de l’autre et n’hésite pas à mettre le doigt dessus. Quand je lui pique son fond de teint, bien trop cher pour mon budget d’étudiant, j’ai droit à une remarque grinçante et un petit sourire traduisant le fait que je me suis fait griller ! » L’humour est aussi le ciment de la relation entre Hervé et sa mère Annie. Plaisanter ensemble sur son homosexualité les aide à avoir moins peur de cet élément assez récent dans leur vie à tous les deux. Ils en ont parlé l’autre soir dans le canapé, et sont arrivés à la conclusion que ça leur convenait bien. Parler ouvertement de sa vie avec sa mère est souvent une preuve que le coming out s’est bien passé. L’amitié complice, dans ce cas, est une chance. AMOUR, SEXE… UN AVIS SUR TOUT ! Certains garçons vont plus loin et partagent tout avec leur mère. Tout ce qui ne se dit pas habituellement dans les dîners de famille, tout ce qui est de l’ordre de l’intime. Après tout, quoi de plus naturel avec sa meilleure amie ? Michaël, 28 ans, confie à sa maman ses peines de cœur, lui raconte parfois ses plans cul et voit cette transparence comme une grande preuve d’amour. Sa mère est très jeune (46 ans) et sa famille s’est considérablement réduite après une série de déchirures, justifiant ainsi la naissance de cette « amitié » sans secret. La réaction semble naturelle : face à l’adversité, la solidarité maternelle tourne à plein régime. Mais d’autres lecteurs nous en avertissent : ce qui aide certains fils peut en oppresser d’autres, et ce qui rassure en cas de coup dur peut s’avérer vraiment toxique sur le long terme. Car la tentation maternelle de tout contrôler n’est jamais loin, notamment sur le plan amoureux. Julien, 23 ans, attend toujours l’approbation maternelle avant de s’engager durablement avec un garçon : « Elle me rassure. À ses côtés, j’ai l’impression de ne pas pouvoir tomber sur un tordu ou quelqu’un qui me rende malheureux. J’ai besoin de son avis. »
>>>

“Mes amis gays essaient de me la piquer !”

« J’ai toujours admiré ma mère, sportive, rigolote, gentille – parfois trop –, avec du caractère et un moral à toute épreuve. Elle adore Lady Gaga et cuisine à merveille ! Depuis mon plus jeune âge, nous avons développé une affinité particulière et naturelle entre nous. Nous aimons faire les magasins ensemble, mais attention, pas de cliché : quand je dis faire les magasins avec ma mère, c’est autant Zara que Brico Dépôt ! J’adore partir pour une escapade en voiture avec elle, que l’on se rende à un concert ou qu’elle m’accompagne pour passer mes concours d’infirmier. Mes amis gays m’envient d’avoir une mère comme la mienne et certains essaient même de me la piquer en lui parlant quand on sort ensemble ! Pour vous dire combien mon coming out a été facile avec elle, ma maman est la seule personne de ma famille à qui j’ai pu le dire clairement et de vive voix. C’est aussi elle qui, par la suite, a fait le lien avec mon père, mon frère et toute la famille. Je ne la remercierai jamais assez pour ça ! »

TÊTU FÉVRIER 2013

JE, TU, ILS 142

Anthony et sa maman Lydia, Miramas (Bouches-du-Rhône)

« Ma mère ? C’est toute ma vie ! Depuis toujours, nous sommes très proches et elle connaît tout de moi. Quand je lui ai annoncé mon homosexualité, elle m’a souri et m’a pris dans ses bras en disant : “Je le savais mon bébé, contente d’en parler enfin !” Depuis ce moment heureux, nous sommes encore plus proches. Elle connaît tout de mes soucis de cœur, elle me conseille et me guide. Je lui confie tous mes problèmes intimes et, oui, je parle de sexe avec ma mère. Elle me donne de très bons conseils et trouve toujours une solution à mes problèmes. C’est formidable d’avoir une femme de confiance pour me rassurer, une amie sur qui compter. Je ne serais rien sans ma mère. Demandez-lui si l’homosexualité de son fils est un problème, elle vous répondra que pour rien au monde elle ne me changerait. Il y a quelques mois, je l’ai emmenée à la mairie pour qu’elle dise “oui” à l’homme de sa vie. Je suis on ne peut plus fier d’elle. Ma mère est ma meilleure amie ! »

“Je lui confie tous mes problèmes intimes”

mes mecs, et, surtout, elle se montrait très jalouse quand j’avais une amie fille. » Il a craqué quand il a appris qu’elle demandait à ses amies de le draguer pour vérifier si son fils était capable de coucher avec une femme. Quand Éric a mis les choses au point, sa mère ne lui a plus adressé la parole pendant deux mois. Le temps s’est alors chargé de remettre les pendules à l’heure. « Une certaine séparation est nécessaire pour que mère et fils puissent se réaliser indépendamment l’un de l’autre, sans pour autant se perdre », explique Virginie Megglé, psychanalyste. Une maman est une femme de 40, 50, 60 ans, avec ses amis, sa vie amoureuse et sexuelle, ses autres enfants, et elle ne doit rien négliger pour son équilibre personnel, car tout est toujours une question d’équilibre. Sylvie fait partie de l’association Contact, qui vient en aide aux jeunes homos et à leur famille, un engagement qui touche beaucoup son fils gay. Mais la maman sait rester à sa place : « Martin est le spécialiste des grandes conversations du dimanche, raconte Sylvie. Au cinéma, nous nous tournons vers les mêmes choix de films, nous sommes les deux seuls de la famille, par exemple, à avoir voulu voir Sœur Sourire. De temps en temps, il m’o re de petits cadeaux, comme un rouge à lèvres. Je l’embrasse et lui dit qu’il est beau régulièrement, mais je ne fais pas de di érence entre mes deux garçons hétéros et Martin. J’essaie de consacrer du temps à chacun de mes fils, chacun dans son genre. » Sylvie n’est peut-être pas la meilleure amie de son fils, mais elle mérite le titre de meilleure maman !
Le Fils de sa mère : de la force du lien mère-fils, de Véronique Moraldi, Éditions de l’Homme. Entre mère et fils, une histoire d’amour et de désir, de Virginie Megglé, Eyrolles.

Geoffrey et sa maman Jocelyne, Liège (Belgique)

>>>

Il faut souligner ici que, parfois, la maman-amie n’e ace pas la maman-autorité. Au contraire, les deux peuvent s’ajouter et créer une sorte de super-maman-pot-de-colle, celle qui a le contrôle sur tout, qui prend toutes les décisions concernant son fils adulte et le met dans une situation de dépendance vis-à-vis d’elle. « Certaines mamans particulièrement possessives se sentent pousser des ailes en apprenant que leur fils est gay, explique Véronique Moraldi. Elles ont le sentiment de ne pas le perdre au profit d’une autre femme et de pouvoir garder la main en toute circonstance. » S’il est agréable d’avoir en permanence une oreille attentive, le fils comprend parfois trop tard que sa mère n’est pas toujours la mieux placée pour donner un avis objectif et qu’elle peut finir par le donner quand on ne le lui a pas demandé. Ce n’est la faute de personne, sinon d’une situation… parfaitement évitable. LA BONNE DISTANCE Éric raconte dans son courrier comment il a perdu le contrôle de sa vie. « C’était devenu infernal, se souvient le Rennais. Elle me téléphonait dix fois par jour pour savoir où j’étais, elle donnait son avis sur la déco de l’appartement, faisait des remarques désobligeantes sur le physique de

« Tout a commencé le jour où j’ai décidé d’annoncer mon homosexualité à ma mère. Je ne me doutais pas que tout se passerait bien et que ça serait le début d’une longue aventure. Physiquement beaucoup plus jeune que son âge, ma mère est souvent prise pour une de mes copines, et c’est vrai qu’elle ne fait pas tache lorsqu’elle sort avec moi dans les boîtes gays du centre-ville. Il m’est arrivé de me travestir pour des soirées à thème entre amis et, à chaque fois, elle me prêtait gentiment tous ses habits. Après les essayages, tout le monde s’écriait : “Whaou, on dirait ta mère !” Cela ne me dérange jamais d’être comparé à elle. Nous aimons faire des virées en ville et nous installer en terrasse pour repérer les bogosses ensemble. Ces moments partagés sont extraordinaires. Quand je suis amoureux, je lui présente mes petits copains et certains viennent dormir à la maison sans que cela ne pose problème. Bref, j’ai toujours considéré ma mère comme ma meilleure amie, la femme à qui je peux tout dire, en la respectant tout autant. »

“Elle sort avec moi dans les boîtes gays de la ville”

Témoignez pour un prochain sujet de cette rubrique en VOUS CONNECTANT SUR Tetu.com/temoignez

TÊTU FÉVRIER 2013

“J’ai toujours considéré ma mère comme ma meilleure amie, la femme à qui je peux tout dire, en la respectant tout autant.” Geoffrey

DROITS 144

“Mon mec et moi nous sommes rencontrés en boîte de nuit. Le coup de foudre a été mutuel et nous vivons ensemble depuis plus d’un an. La seule chose qui pourrait nous séparer, c’est mon pays, car il est Sénégalais et nous craignons qu’il soit expulsé. Concrètement, que pouvons-nous faire ? Si l’on se pacse, le risque qu’il soit repéré est-il supérieur à la protection que cela peut nous apporter ? Merci de me répondre… il y a urgence !” Jean-Luc, 32 ans, Montrouge
Le droit français est pour le moment encore un frein redoutable à toute histoire d’amour homosexuelle née avec une personne n’appartenant pas, par sa nationalité, à l’Union européenne. La conclusion d’un pacs peut néanmoins avoir des allures de solution. Il faut en e et souligner qu’aucun titre de séjour ne peut être exigé pour l’enregistrement d’un pacs. Un étranger comme votre ami peut donc vous accompagner chez un notaire ou directement au gre e du tribunal d’instance pour formaliser votre union. Par la suite, Jean-Luc, le pacs ne change pas de façon automatique l’accès à un titre de séjour ou à la nationalité. Mais la loi du 15 novembre 1999 relative au pacte civil de solidarité a expressément disposé que la conclusion d’un pacs constitue l’un des éléments d’appréciation des « liens personnels en France » pour l’obtention du titre de séjour. La signature d’un pacs ne protège pas nécessairement un étranger en situation irrégulière contre une mesure d’éloignement. Cela permet toutefois de montrer à l’administration l’intensité de ses attaches personnelles en France avec le partenaire qui doit, quant à lui, avoir une situation administrative stable. Car les étrangers, en situation régulière ou non, ayant conclu un pacs avec un partenaire de nationalité française ou ressortissant de l’Union européenne, peuvent obtenir un titre de séjour provisoire pour « vie privée et familiale ». Votre compagnon devra donc prouver l’ancienneté, l’intensité et la stabilité de ses liens en France. Ses conditions d’existence, son insertion en France et les liens conservés avec la famille restée dans votre pays d’origine sont aussi pris en compte. Autant dire que, en situation irrégulière, ces liens sont souvent mis en doute et sont souvent difficiles à prouver. En outre, aux termes des circulaires ministérielles en vigueur, la préfecture pourra exiger de lui la production, à chaque demande de délivrance ou de renouvellement du titre de séjour, « d’une attestation datée de moins de trois mois, du greffe du tribunal d’instance de leur lieu de naissance ou du tribunal de grande instance de Paris en cas de naissance à l’étranger, certifiant l’engagement dans les liens du pacs ». Ce formalisme très pesant vise, une fois de plus, à étayer « la réalité et la stabilité » de votre situation de couple. Par ailleurs, à la différence du mariage qui permet de formuler une demande au bout d’un an, la signature d’un pacs avec un ressortissant français n’a aucun effet systématique sur l’obtention de la nationalité française. En revanche, c’est là encore un élément qui peut être pris en considération dans le cadre d’une demande de naturalisation s’agissant de la condition d’assimilation à la communauté française. Il me reste à vous rappeler qu’il existe, en théorie, pour vous Jean-Luc, un risque de poursuites pour aide au séjour d’un étranger en situation irrégulière…
TÊTU FÉVRIER 2013

“J’aime un étranger extra-européen. Nous pacser lui o rirait-il une protection contre le risque d’expulsion ?”

DON DU SANG : LES GAYS EN RESTERONT EXCLUS

EMMANUEL PIERRAT, AVOCAT AU BARREAU DE PARIS, VOUS RÉPOND…

C’était une promesse de François Hollande – comme la PMA, d’ailleurs, annoncée dans des interviews mais pas inscrite dans son programme électoral. C’était sûr, cette fois, les gays auraient à nouveau la possibilité de faire les dons de sang qu’on leur interdit depuis 1983. La nouvelle ministre de la Santé, Marisol Touraine, assurait dès son arrivée que l’on « peut et doit revoir cette politique ». Encore raté ! Comme beaucoup de ministres avant elle, elle a été confrontée à l’opposition catégorique de l’Établissement français du sang (EFS). Sur RMC et BFMTV, elle s’est ainsi rétractée : « Je ne trouve pas normal qu’il y ait un élément de discrimination, [mais] je ne peux lever l’interdiction qui existe que si on me donne une garantie absolue que cela n’apportera pas plus de risques pour les transfusés. […] Aujourd’hui, je ne peux pas lever cette interdiction. » « Discrimination d’État ! » s’est aussitôt exclamé le député écologiste Sergio Coronado. La question, on le sait, est hautement émotionnelle. D’un côté, les professionnels de la santé prônent le « risque zéro », quand le nombre de contaminations au VIH serait 200 fois plus élevé chez les gays. Tester les poches de sang ? Oui, mais il existe une « fenêtre » après la contamination où le virus n’est pas détectable. Resterait la possibilité d’interroger le donneur sur les risques qu’il a pris et de faire confiance à sa bonne foi. Un choix que n’a pas osé faire le gouvernement. PAUL PARANT
Pour poser votre question à Emmanuel Pierrat CONNECTEZ-VOUS SUR Tetu.com/temoignez

EN BREF
• La conjointe de la maman ou le père de l’enfant peuvent désormais obtenir onze jours de congés à la naissance d’un bébé, au titre du «congé de paternité et d’accueil à l’enfant». Mais l’association homoparentale ADFH fait remarquer que l’éventuel second papa est oublié par cette ouverture de la loi…
PHOTO : Nathalie Gassel.

TRAVAIL 145 w

CHAQUE MOIS, TÊTU VOUS FAIT PARTAGER LE QUOTIDIEN PROFESSIONNEL D’UN HOMO

MON COMING OUT…

Homo, il soigne des «fous», alors qu’il y a quelques années, l’homosexualité était encore considérée comme une maladie.
28 ans, Vincent exerce la profession d’infirmier psychiatrique. Un métier-vocation qu’il pratique depuis déjà plus de sept ans. « J’ai commencé par les urgences, pendant deux ans, avant de prendre mon poste actuel à l’hôpital psychiatrique de Neuilly-sur-Marne, à l’est de Paris, l’un des plus grands de France. » Son pavillon gère l’accueil de malades de deux villes de Seine-Saint-Denis. Au quotidien, le jeune homosexuel s’occupe d’une vingtaine de patients. Il est confronté à des pathologies plus ou moins lourdes. « Cela va de l’addictologie à l’alcool en passant par des cas lourds de schizophrénie, de paranoïa ou des victimes d’hallucinations passagères. » Un métier di cile, qui prend aux tripes. Tensions à gérer, violences à contenir… Pour conserver la bonne distance thérapeutique entre soignants et patients, les infirmiers travaillent par roulement et par équipe, de jour et de nuit. Vincent, lui, préfère la tranche du matin, et travaille souvent de sept à quinze heures. « Ma journée type commence par un café avec les collègues. On se raconte ce que l’on a fait la veille, respectivement avec nos copains et nos copines, on prépare la distri-

Vincent, infirmier en hôpital psy
bution des médicaments, puis on fait le point entre personnel psy et infirmier sur l’état de nos patients, avant de s’entretenir face à face avec eux. À midi, c’est le déjeuner. Puis, l’aprèsmidi, rebelote. Préparation et distribution de médicaments, entretiens, temps de vie et jeux en commun, avec l’équipe du soir, cette fois. » Malgré la pression inhérente au job, Vincent s’épanouit dans son travail. Agent de la fonction publique hospitalière, catégorie A, il gagne 1 900 euros net par mois. « Franchement, c’est très agréable d’être gay à l’hôpital. Je n’ai jamais été ennuyé ou agressé à cause de mon homosexualité, et, comme je n’ai pas de gamin, je peux partir en vacances hors des périodes scolaires », plaisante le fonctionnaire, qui bénéficie de par son statut d’infirmier psychiatrique de près de soixante jours de congés annuels. Skier sur de la poudreuse vierge sans faire la queue aux tire-fesses, profiter des charmes de la plage loin des hordes de juillettistes et d’aoûtiens… Une certaine vision du bonheur. Reste toutefois l’épineuse question du coming out au travail. Vincent, out côté vie personnelle depuis ses 15 ans, a tranché : « J’ai décidé d’être le plus naturel possible, dire les choses avec simplicité, sans me cacher.
TÊTU FÉVRIER 2013

« Je me souviens, avant de prendre mon premier poste aux urgences, j’avais une légère appréhension par rapport à mon homosexualité : le dire ou pas. Nous avons même eu avec ma mère une petite réflexion à ce sujet. Elle, elle sait pour moi depuis que j’ai 15 ans et m’a déconseillé d’en parler au travail. Pour elle, c’était vraiment prudent de rester le plus discret possible sur ma vie privée au travail. Le fameux “moins on en sait, mieux c’est”. Mais, très vite, une fois plongé dans le bain du service, je me suis rendu compte que, franchement, cela ne poserait aucun problème à mes collègues. Du coup, le jour où on m’a demandé si j’avais une copine j’ai dit : oui, elle s’appelle Yohann. Voilà, mon coming out était fait. Je n’ai pas eu le temps de réfléchir à vrai dire. On était autour d’une table, un moment de répit, entre deux urgences. Depuis, je suis convaincu que plus on dit les choses de façon naturelle, plus les gens réagissent de façon naturelle. Et puis franchement, il y a tellement plus grave dans la vie ! »

À

Témoignez pour un prochain sujet de cette rubrique en VOUS CONNECTANT SUR Tetu.com/temoignez

À l’hôpital, analyse-t-il, on est tous là pour aider les gens. Il y a une certaine forme de tolérance qui est un peu évidente. » Le plus délicat serait selon lui de parvenir à gérer le questionnement des patients. « Certains schizophrènes ont développé une forme de sixième sens. Parfois, ils arrivent à déceler que je suis homo et me posent la question de façon très frontale. Mais ce n’est jamais méchant, ni insultant. » Le mois prochain, Vincent change de poste. Il quitte la psychiatrie pour rejoindre un service de réanimation. La même question sur son coming out va se reposer, inévitablement. « De toute façon, au travail, les gens parlent toujours, alors, sur ça ou autre chose… Je n’ai aucune appréhension, a rme-t-il. Et même si je tombe sur un chef de service vraiment très obtus, j’ai un bon argument pour le contrer. Après tout, il y a trente ans on était encore considérés comme fous. Aujourd’hui, des psychiatres sont gays, des infirmiers sont gays, ensemble, nous guérissons des fous. » Un sacré pied de nez aux intolérants ! DELPHINE AUNIS

PHOTO : DR.

ASSOS 146
1. Au tournoi de Berlin : « Mon plus beau smatch de l’année ! » 2. La section de badminton de Cargo, la plus importante de l’association, compte 118 membres. 3. Étirements de rigueur après une phase de jeu. Sinon, gare aux crampes ! 4. Durant le tournoi, sur le stade de Cologne. Très impressionnant ! 5. Séquence « émotion » : admirez l’athlète à l’œuvre, ici, une reprise d’amorti.

2

3

4

Cargo fait carton plein

5

É
1
Date de naissance : 2003. Nombre d’adhérents : 238. Coût de l’adhésion annuelle : 80 €. Objectif : Cargo accueille des sportifs et sportives de Lyon et sa région de tout niveau et tout âge. Cinq sports sont proposés : badminton, football, volley-ball, hand-ball, natation. Site web : www.c-a-r-g-o.org Facebook : Cargo Lyon Tigaly : www.tigaly.com ou sur Facebook groupe Tigaly.
CARGO

Pour marquer des points décisifs contre les préjugés, l’association sportive gay lyonnaise et Étienne, son président, comptent notamment sur Tigaly, tournoi multisport de dimension européenne.
tienne Riou, 42 ans, cogérant d’une agence de publicité lyonnaise, est l’un des piliers de Cargo, l’association multisport LGBT de Lyon, créée en 2003. « Si Cargo veut dire Cercle associatif rhônalpin gay omnisports, au début de l’aventure, l’association ne proposait que du foot sous le nom de Lyon City Football Club. Petit à petit, d’autres sports sont venus grossir la liste, le hand, le volley, le badminton et, depuis cette année, la natation », explique celui qui assure depuis la création de l’asso des responsabilités au sein du bureau. Figure du sport amateur lyonnais, Étienne n’en est pas à son premier fait d’armes quand il est élu à la présidence du Cargo, en 2006. Il connaît le monde du sport amateur sur le bout des doigts. Un sérieux atout. « Je joue au volley depuis l’âge de 12 ans, j’ai été secrétaire d’un club, arbitre fédéral, et j’ai même reçu, à 25 ans, la médaille de bronze Jeunesse et Sports pour bons et loyaux services rendus à la cause du volley, c’est dire ! », ironise-t-il. Après trois ans de présidence, il cède sa place à un membre plus disponible. Réélu vice-président en 2012, Étienne consacre encore près de dix heures par semaine à la destinée du cercle sportif LGBT lyonnais. « Pour faire tourner la boutique, pas de secret : il faut une équipe sympa, donner beaucoup de son temps et avoir le sens du contact. Boire des canons avec les partenaires, les institutionnels, les sponsors… La convivialité est primordiale », assure Étienne. « Et avec l’expérience qui est la mienne, je peux vous dire qu’être gay dans le sport, ce n’est toujours pas aussi simple que cela », a rme-t-il. Alors pour faire évoluer les mentalités, Cargo multiplie les actions de visibilité tous azimuts. « Mais nous ne sommes pas à proprement parler une association militante, tempère le vice-président. Nous prônons l’ouverture et l’acceptation des di érences par le vecteur du sport. » Ainsi, les joueurs de Cargo participent aux tournois LGBT nationaux et internationaux (Outgames, Gaygames…), mais également au championnat régional Loisir de la Fédération sportive et gymnique du travail. « Par notre simple présence sur le terrain, au côté d’autres équipes lyonnaises, celles des hospices civils, de la police ou de grands groupes privés, nous luttons contre les stéréotypes et préjugés », s’enthousiasme Étienne. Une stratégie et des valeurs gagnantes. Cargo est aujourd’hui, avec 240 adhérents, la plus grosse association LGBT de l’agglomération. « L’adhésion est multisport. Un fonctionnement mutualisé qui permet à l’association de financer des projets collectifs, tels que le Tigaly, le tournoi international gay de Lyon, lancé en 2007, sous la présidence d’Étienne et grâce à l’impulsion de la section badminton et de la ville de Lyon. « Le tournoi grossit et gagne en notoriété, des partenaires nous épaulent, et les synergies avec les autres associations LGBT de Lyon, telles que les rugbymen gays de Rebelyons, se concrétisent. » Résultat : Tigaly 2013 s’annonce comme un rendez-vous phare de l’année dans le circuit des tournois homos européens, avec deux jours de compétition pour plus de cinq cents participants attendus pendant le week-end de Pâques. Grâce à cet événement, Lyon prouve sa capacité à accueillir des tournois d’envergure, comme ceux organisés à Berlin, Cologne, Bruxelles ou Paris. La capitale des Gaules se rêverait-elle en future ville hôte des Eurogames ? A aire à suivre… DELPHINE AUNIS
TÊTU FÉVRIER 2013

PHOTOS : DR (5).

RENDEZ-VOUS
Livres
Salon du livre homoparental, deuxième

Quels livres offrir à son enfant lorsqu’on est un parent homo? Pour trouver votre Graal, direction le Salon du livre homoparental de Paris, les 23 et 24 février, au Pôle Simon Le Franc et au Centre gay et lesbien. Organisé par l’antenne Île-de-France de l’APGL, l’association des parents et futurs parents gays et lesbiens, ce salon unique en France bénéficie pour sa seconde édition d’une programmation élargie sur deux jours. « Nous accueillons une vingtaine d’auteurs et proposons des séances de dédicaces, des ateliers de lectures pour les enfants mais aussi des débats », détaille Tatiana, cheville ouvrière du projet, au sein de l’APGL. Hasard du calendrier, la manifestation tombe cette année en plein débat législatif sur le mariage pour tous et la question de l’ouverture du droit à la PMA pour les lesbiennes. Les tables rondes sur les droits des familles homoparentales et la paternité gay devraient donc être très suivies. « En 2011, nous avions accueilli 400 participants, principalement des familles homoparentales, détaille la jeune militante. Mais aujourd’hui, notre objectif, c’est aussi d’élargir notre audience pour faire connaître l’existence de ses ouvrages aux familles hétérosexuelles et aux professionnels de la sphère éducative. Car pour un enfant, la normalité, c’est l’histoire que ses parents lui lisent le soir avant de se coucher. » DA
www.apgl.fr

Paris Le MAG fait du tri
L’asso des jeunes LGBT de Paris qui fête ses 27 printemps cette année a décidé de faire le tri dans ses milliers d’archives en papier : d’où le recrutement de jeunes cerveaux frais et de nouvelles paires d’yeux pour fouiller, trier et classer ces kilos de papier ; l’asso a tout prévu pour faire toucher du doigt à ses récentes recrues les joies du militantisme des années sida, le combat pour la déclassification de l’homosexualité des maladies mentales à l’OMS et le pacs. Souvenirs, souvenirs…
www.mag-paris.fr

des bears, notamment, depuis cinq ans, la Fierté Ours Paris, avec l’élection de Mister Ours en mai, mais également des soirées festives tout au long de l’année.
www.lesoursdeparis.fr

22 janvier – 9 février 2013

Lille Salon LGBT, saison 3
Les 26 et 27 janvier à la salle municipale du Gymnase, le Salon LGBT de Lille sera le point de ralliement des acteurs du milieu gay du Nord, commerçants, associations et artistes. L’événement attire à chacune de ses éditions plus de mille participants, ch’tis homos du coin et expat’ à Paris et Bruxelles.
www.lillepride.com

Tennessee Williams Short stories
Quatre nouvelles de Tennessee Williams Traduit et réalisé par Agathe Mélinand Théâtre national de Toulouse Midi-Pyrénées www.tnt-cite.com

Paris Les Ours rejoignent le centre LGBT
Cette adhésion porte à 73 le nombre d’associations adhérentes au centre parisien, un record dans l’Hexagone. L’association de bénévoles Les Ours de Paris organise principalement des événements festifs à destination

Bourgogne Un Traits d’Union dans l’Yonne
Traits d’Union est née à Auxerre, le 19 octobre 2012. Sa vocation : fédérer les LGBT isolés ou en groupe, autour de projets communs dans le département.
www.traits-union.fr

Faites connaître vos associations en VOUS CONNECTANT SUR Tetu.com/temoignez
TÊTU FÉVRIER 2013

SEXO 148

Chaque mois, un sexologue vient en aide à un lecteur rencontrant une di culté sexuelle…

“Je mets trop de temps à jouir”
Sébastien, 28 ans, Clermont-Ferrand
« J’entends beaucoup parler de l’éjaculation précoce sur les forums internet, mais jamais de la situation inverse. Quand je suis avec un garçon qui me plaît, je n’ai pas de souci d’érection et la première demi-heure est un pur moment de plaisir. Le problème survient en général au bout d’une heure. Je sens mon partenaire monter de plus en plus, être au bord de l’explosion à s’en pincer les lèvres, puis s’impatienter quand il s’aperçoit que je n’en suis pas du tout au même stade que lui. J’ai beau y aller de plus en plus vite, de plus en plus fort, je ne fais qu’augmenter mon angoisse et transpirer, ce qui m’empêche encore plus d’éjaculer. Je mets trop de temps à jouir et ça déçoit tout le monde. Que faire ? »

LA RÉPONSE D’ALAIN TITECA, SEXOTHÉRAPEUTE À LOMME (PRÈS DE LILLE)
HISTOIRE SANS FIN
« Pour comprendre les causes de l’éjaculation retardée, il faut se référer au travaux de Masters et Johnson dans les années 1970. Le gynécologue et son collègue psychologue ont mis en évidence quatre phases dans la relation sexuelle : une première phase de montée de l’excitation sexuelle ; une deuxième phase de plateau où l’excitation est plutôt stable ; la troisième phase de montée jusqu’à l’orgasme et l’éjaculation ; puis la phase de résolution, c’est-à-dire le repos. Pour les hommes qui souffrent d’éjaculation retardée, la troisième phase de plateau est trop longue. Les origines de l’éjaculation retardée ne sont ni médicales ni physiques. Ni la prise de médicaments, ni une maladie, ni l’anatomie du garçon ne sont à mettre en cause. Les facteurs déclencheurs sont plutôt la fatigue, le stress, les émotions et, le plus souvent, la connaissance insuffisante de la sexualité et de son partenaire qui fait obstacle à l’abandon dans le plaisir. »

LE LIÈVRE ET LA TORTUE

L’ART DE L’EXTASE

« Lâcher prise durant la relation sexuelle s’apprend et la prise en charge en sexothérapie repose sur trois axes : – un travail sur l’histoire affective et sexuelle du patient qui permet de comprendre comment cette difficulté s’inscrit dans le vécu de la personne ; – un travail corporel grâce aux outils de la sophrologie, les techniques de relaxation et de respiration (la plus basse possible, abdominale ou périnéale) permettant au garçon d’apprendre à se concentrer sur ses sensations corporelles ; – un travail comportemental visant à remettre en cause les croyances erronées et à modifier les attitudes problématiques. Entre chaque séance, je propose des exercices et des consignes comme laisser entrer dans sa vie de nouvelles activités et de nouveaux loisirs, changer les habitudes, pimenter sa vie amoureuse pour laisser moins de place à l’obsession. »
TÊTU FÉVRIER 2013

« Atteindre l’éjaculation en même temps que son partenaire apporte beaucoup d’harmonie et de plaisir au couple. Pour y parvenir, il faut s’appuyer sur des techniques visant à indiquer à son partenaire, avec des mots simples, où se situe son propre niveau d’excitation sexuelle. Mais il est important de préciser que l’on trouve beaucoup de plaisir, si ce n’est plus, tout au long de la relation sexuelle. Lorsqu’un problème d’éjaculation retardée survient, il est toujours souhaitable d’ouvrir le dialogue, avant de faire l’amour, même si cela paraît difficile : il faut choisir des mots simples et en parler sans culpabilité, en dédramatisant : “Ce n’est pas grave si mon éjaculation ne vient pas, j’ai beaucoup de plaisir à être avec toi quand même.” La relation sexuelle n’est pas une course dont le but est d’arriver premier, mais un moment de détente et de plaisir à deux au cours duquel il peut y avoir de nombreux avantages à durer ! »

Un problème ? Une question sur la sexualité ? CONNECTEZ-VOUS SUR Tetu.com/temoignez

149

À l’âge où l’on se comprend gay, tout se bouscule. Chaque mois, un jeune lecteur confie ses di cultés et ses interrogations.
« Au moment où je vous écris, je suis complètement paniqué. J’ai fait mon coming out, et ça s’est très mal passé. Après sept ans à vivre caché, des mois de réflexion intense et trois jours sans dormir parce que la date approchait, j’ai sauté le pas et annoncé mon homosexualité. Malheureusement, mes parents ont très mal réagi. Ils m’ont dit que c’était la pire chose que je pouvais leur faire, m’ont parlé d’un acte “contre nature” et m’ont engueulé comme du poisson pourri jusqu’à ce que je parte en pleurant. Moi qui pensais que le coming out retirait un poids et que tout était fini après, je me suis bien trompé ! Le pire est arrivé deux jours plus tard : ma mère, seule à la maison, m’a rapporté que mon père était en furie, qu’il voulait jeter toutes mes a aires et me mettre à la porte. Je lui en veux beaucoup car elle n’a même pas dit une seule fois qu’elle essaierait de l’en empêcher ! J’ai tellement peur de me retrouver à la rue, sans ressources, en plus pendant une année où j’ai plein d’examens à préparer… Que faire ? » MATH, 18 ANS, ANGOULÊME.

“Mes parents menacent de me mettre à la porte…”
Vous avez entre 15 et 20 ans et vous rencontrez une di culté en lien avec votre homosexualité ? CONNECTEZ-VOUS SUR Tetu.com/temoignez

PAGES RÉALISÉES PAR CHRISTOPHE BOUGNOT

« Je n’en croyais pas mes oreilles ! Mes parents venaient de me dire qu’ils ne voulaient plus me revoir et qu’ils n’avaient qu’une envie, c’était de me mettre à la porte. Ce sont bien les paroles qu’ils ont eues… mais ça n’est jamais arrivé ! Très souvent, on est capable de dire des choses terribles sous le coup de la colère, sans forcément les mettre à exécution. J’ai quand même fait en sorte d’être prêt, si le pire arrivait : j’ai d’abord regardé sur internet et découvert l’association Le Refuge, qui recueille les homos exclus par leur famille. [Leur ligne d’urgence nationale 24 h / 24 : 06 31 59 69 50.] Puis, je me suis dit que ça serait plus simple de téléphoner à Alex, un cousin dont je suis proche, pour lui demander s’il pouvait m’héberger pendant quelque temps. Il avait 25 ans, son propre appartement et il avait bien réagi au fait que je sois gay. J’ai donc passé quelques nuits chez lui, revenant chaque jour chez mes parents en m’attendant à trouver mes valises sur le palier. Mais à part me faire la tête, mon père et ma mère n’ont jamais osé mettre leur fils unique à la porte. Par manque de courage, peut-être. Par amour, j’espère ! L’important, c’est de se trouver des alliés, un oncle, une amie de sa mère, un adulte à qui se confier et qui peut intervenir en cas de coup dur. Je pense très fort, bien sûr, aux homos à qui cela arrive réellement d’être mis dehors, sans comprendre comment des parents peuvent être capables d’un acte aussi ignoble. Ceux-là ne doivent pas hésiter à frapper à toutes les portes – associations, assistantes sociales… –, pour trouver du soutien et garder la tête haute. »
TÊTU FÉVRIER 2013

FRANCK, 26 ANS, EST LUI AUSSI PASSÉ PAR LÀ…

BEAU 150
BEST-SELLER La marque italienne, vendue en pharmacie, fracasse nos amas graisseux. Il faut dire qu’elle se donne les moyens d’être prise au sérieux : des études d’e cacité en double aveugle contre placebo et une formule bâtie autour de six composants « brûle-graisse » dont le café vert. S’il promet une perte de deux centimètres en quatre semaines, il agit aussi par un e et chaudfroid et une action nocturne. Traitement ventre et abdomen Intensif Nuit, Somatoline Cosmetic Homme, 34,90 €.

Le plan anti-bidon
EN FRICTION Plutôt qu’une promesse de perte de centimètres, ici, on parle plutôt d’un e et tenseur. Le plaisir d’utilisation est au rendez-vous : c’est frais, ça pénètre en quelques secondes sans masser et surtout ça apporte immédiatement une sensation de gainage de la peau, qui paraît, en quelques jours, plus ferme et plus tendue. Évidemment, ça sent aussi très bon. AbdoSculpt, Friction resculptante raffermissante, Biotherm Homme, 39 €.

Pour ce début d’année, fixez-vous un objectif nombriliste. Choisissez parmi les crèmes qui accompagneront une alimentation contrôlée et votre nouvel abonnement à la gym.
TEXTE LUC BIECQ

SUCCÈS SURPRISE C’est sur les curistes de la thalasso de Carnac que ce soin certifié bio a été testé. Son e cacité repose sur un complexe marin amincissant dopé à la guarana et à la caféine. L’eau florale de bleuet et l’huile essentielle de santal donnent une senteur naturelle, zen et masculino-compatible puisque non fleurie. Sérum d’Algues Minceur, BioCarnac, 29 €.

SÉRIEUX C’est peu dire que ce soin à la caféine a ses adeptes. Il resserre, il retend et si vous avez fait quelques mouvements, vos abdos deviendront plus visibles, ou moins enfouis. Les quinze hommes qui l’ont testé ont perdu en moyenne 1,7 cm. Attention : les concepteurs du soin recommandent un massage à l’application. Vigoureux, bien sûr. Poignées d’amour, Gel raffermissant localisé, Nickel, 31 €. ADRESSES PAGE 138.
TÊTU FÉVRIER 2012

HONNÊTE La marque ne vous prend pas pour des bibendums sans cervelle et o re dans sa notice les schémas pour sept exercices qui tonifient les muscles endormis. La formule repose ensuite sur l’actif roi, la caféine pure, associée à l’extrait de café vert, pour aider à déstocker. Outre l’algue brune, Vichy mise sur un complexe réveillé en yerba maté, un thé sud-américain qui adore s’attaquer aux cellules graisseuses. Abdos Lift, Vichy Homme, 27,30 €.

PHOTO : Paolo Codeluppi.

BEAU 152

Noir désir

L’emballage, noir et impeccable, cache de fines formules pointues qui siéront aux esthètes. Entrez dans le monde de la magie noire, elle recèle bien des secrets… TEXTE LUC BIECQ

LUXE JAPONAIS Ultra-sensoriel, ce soin repose sur un duo, le thé noir et le sucre noir, considérés au Japon comme de puissants guerriers anti-âge. C’est plutôt un soin qui s’apprécie après la quarantaine et qui ravira les amateurs éclairés et ceux que la cosmétique blanche et pharmaceutique plonge dans l’ennui. Youth Degree, Phyto-Black Lift, Shu Uemura, 130 €. ADRESSES PAGE 138.

RETOUCHE IMMÉDIATE Ne vous fiez pas au packaging années 1980 : cette marque est gri ée Léa Nature, des pionniers du bio. Leurs soins surdoués et mixtes tirent leur force d’actifs comme l’huile d’argan, la figue de Barbarie, le dattier. Cette crème planque, lisse, unifie en hydratant. Un petit prodige de naturel refaçonné dans l’intimité de votre salle de bains, quel que soit votre âge. BB Crème Divine, anti-âge global, Lift Argan, 27,95 €.

DOUCEUR MÉDICINALE Le docteur Nadia Payot adorait les nénuphars. Leurs propriétés apaisantes sont plus qu’indiquées en après-rasage. Des oligo-éléments, comme le manganèse anti-radicalaire et le zinc anti-stress, ont été ajoutés à ce sérum, ainsi que deux acides hyaluroniques de di érents poids moléculaires. Résultat, ça nous repulpe, même quand on a la mine terne au cœur de l’hiver. Élixir Douceur, Essence apaisante à l’extrait de nénuphar, Payot, 49 €.

LA FORCE DU GINSENG Marque chic et discrète vendue en institut, Académie propose une ligne de soins au masculin. Frais, ce gel-crème glisse sur la peau après le rasage et délivre des peptides de riz, des extraits de chêne et de bouleau qui font la peau tonique et lisse. L’e et stimulant vient aussi du ginseng péruvien, choisi pour sa faculté à régénérer les cellules, dès la trentaine. Baume Actif AntiRides Stimulant, Académie Men, 37,20 €.

SÛR DE LUI C’est le prototype du soin sans esbroufe, pensé par des dermatos, sur lequel on peut compter sans se ruiner. Cet anti-fatigue apporte à la peau de quoi la réveiller : une association de magnésium et de vitamine C phosphorysée. Les poches et cernes s’atténuent tout comme les ridules. La peau renoue avec sa capacité à rester sexy et ferme… de 15 à 105 ans. HydraMag C anti-fatigue visage et yeux Vichy Homme, 16,80 €.

CHIC ET FRAIS Un soin peut être gri é et e cace, mais si ! Parmi les 40 hommes entre 42 et 60 ans qui ont testé ce contour, 78 % ont perçu, face au miroir, des ridules moins visibles et 19 % ont constaté un e et anti-poches, en quinze minutes. La caféine de la formule y est pour beaucoup. En plus, c’est remarquablement doux. Attention : ce soin VIP n’est vendu que dans trois magasins à Paris : au Printemps de la beauté, aux Galeries Lafayette Haussmann et au Bon Marché. Eye Master, Skin Minerals, Giorgio Armani, 45 €.

TÊTU OCTOBRE 2011

PHOTO : Paolo Codeluppi.

Théâtre Nanterre-Amandiers

du 19 jan. au 9 fév. 2013

Pays natal

Création collective librement inspirée des œuvres de Dimitris Dimitriadis Mise en scène Dimitris Daskas et Pierre-Marie Poirier

Jarry_Annonce_Tetu_85.5x119.5_V2.qxd:Layout 1

18/12/12

Avec Dimitris Daskas Aurélie Nuzillard Pierre-Marie Poirier Nicolas Yalelis www.nanterre-amandiers.com 01 46 14 70 00

PLAQUE-MOI ! DURÉE Un match dure 2 fois 40 minutes. LES + • Endurance. • Cohésion. • Résistance. LES • Risques de blessures. • Les chocs parfois violents. LES CONSEILS EN + La musculation est essentielle pour éviter les blessures. DIFFICULTÉ • Muscles travaillés : tous. LA TENUE DE MEHDI Mehdi porte un polo et un ballon de rugby SERGE BLANCO.
Adresse page 138.

FORME 154

READY ? GO !
Almanach
Les fous de sport connaissent bien et possèdent, peut-être, déjà le livre de l’année 2012 de L’Équipe. Vous retrouverez en images et en mots tout ce qui a fait 2012 en matière de sport. Les jours de l’année s’égrainent pour raconter le monde par le prisme de la performance. Le Livre de l’année 2012, L’Équipe, 19,50 €.

Panique dans l’oreillette
La nouvelle gamme ActionFit de Philips assure tenue et stabilité pendant l’effort. En version Bluetooth, tour de cou ou d’oreille ou en version mini, ces écouteurs dotés d’une télécommande et d’un micro restituent un son impeccable et renforcé dans les basses, souvent défaillantes. Casque tour de cou avec télécommande ActionFit de Philips: 60 €.

Faut s’en mêler!

Faire plus viril que LE RUGBY, c’est di cile. Cependant, plus que des qualités physiques, ce sport porte en lui des valeurs d’engagement, de solidarité, de cohésion pour faire bloc contre l’adversaire. Ce bloc ou pack est symbolisé par la mêlée
qui mobilise, à la suite d’une faute appelée « pénalité » au rugby, huit avants de chaque équipe. L’objectif est autant de gagner du terrain que réussir à fixer le jeu pour mieux faire ensuite ressortir le ballon et mettre en place une tactique o ensive. Sous la pluie, cela peut vite ressembler à un combat de gladiateurs, mais des règles modernes permettent d’éviter les blessures, les impacts dangereux, comme l’arbitrage vidéo, adopté en 2001. La professionnalisation récente du rugby à XV (pour 15 joueurs par équipe) en 1995 n’a pas e acé ce qui fait le charme de ce sport. La convivialité qui entoure une rencontre, le fair-play et la célèbre troisième mi-temps sont autant d’éléments constitutifs de cette discipline très populaire. Avant de se jeter dans l’arène, on ne peut que conseiller une pratique sportive régulière et un entraînement adéquat. Les contacts sont fréquents et les courses nombreuses. Tous les muscles sont sollicités, aussi bien dans leur tonicité que dans leur résistance et la protection des articulations et du squelette. Cependant, l’enseignement en France est parfaitement encadré et ce ne sont pas les quelque 320 000 licenciés français qui diront le contraire. TEXTE ET STYLISME JÉRÔME BADIE PHOTO ALEXANDRE ROCHE

Sortez casqués !
Comme on se protège du froid, il faut se protéger pour éviter les blessures en cas de chute. Le nouveau casque Salomon est ultra-résistant, ultra-léger et ultra-ventilé. Grâce à une poche d’air, il s’adapte parfaitement à toutes les formes de crâne. Prophet Custom Air de Salomon, 150 €. ADRESSES PAGE 138.

TÊTU FÉVRIER 2013

PHOTOS : Adidas (1), DR (2).

1/2 page TETU / Pontois / EP_Mise en page 1 19/12/12 18:52 Page1

ÉLÉPHANT PANAME
PRÉSENTE

Untitled Female Bust / © Kate Clark / Photo : Jason Mandella / 2012

NOËLLA PONTOIS
DIVINE ÉTOILE

MERCREDI AU SAMEDI 11H - 20H DIMANCHE 11H - 18H 10, RUE VOLNEY 75002 PARIS TEL. 01 49 27 83 33 ELEPHANTPANAME.COM

E X P O S I T I O N

Magasins Fnac - Carrefour 0 892 68 36 22 (0.34€/mn) www.fnac.com

PHOTO © MICHEL LIDVAC

01 29

156

Les Jeunes Séropotes à maturité
Ils sont vifs, juvéniles et souriants. La créée en janvier 2006, quarantaine leur va comme un gant et Jeunes séropotes à l’exception d’un détail qui montre ça Paris propose des et là qu’ils se souviennent des années moments de partage sombres, on a du mal à imaginer que et de convivialité à Patterson et Éric, coprésidents de des gays séropositifs. l’association Jeunes Séropotes Paris *, SeS copréSidentS, ont l’âge qu’ils annoncent. Pour com- éric et patterSon, mencer, tordons sans tarder le cou à expliquent quelques rumeurs qui ont circulé à comment propos de cette association : il ne s’agit l’aSSociation pas d’une structure d’entraide, réser- a grandi, en faisant vée à des bobos jeunistes ou qui s’arc- le choix d’être boutent sur des principes sectaires. En à la fois visible et janvier 2011, l’association a même sup- discrète. cap sur le primé sa limite d’âge, fixée à 40 ans. Il micro-militantisme ! faut dire que les deux coprésidents TexTe Luc Biecq affichent 45 printemps. Contrairement PhoTo YurY ToropTsov à ce qui pouvait être attendu, aucun afflux de quinquagénaires ne s’en est suivi, mais plutôt des demandes d’adhésion de très jeunes gays, de moins de 25 ans bien souvent. Les Jeunes Séropotes Paris, souvent appelés JSPotes, et qui s’appelleront peut-être autrement dans quelques mois, ne sont pas en concurrence ni en conflit avec des structures plus engagées. Ils ont des contacts fréquents et plaisants avec le milieu de la lutte contre le sida, sans oublier d’imposer leur différence. C’est aussi pour cela qu’ils ont accepté de parler dans TêTu, pour dire qui ils sont, pourquoi ils sont là et, aussi, comment ils vivent avec le VIH en 2013. C’est d’ailleurs cette vision, celle de l’avenir, qui préoccupe les gays qui font appel à l’association. Globalement, les coprésidents assurent que les gens vont « plutôt bien », néanmoins cette nuance cache des inquiétudes, plus ou moins lourdes. La mort ? Ils n’y pensent pas en tant que telle, même si certains expriment des inquiétudes quant à l’avenir du remboursement des thérapies antivirales. C’est davantage la fin de leur vie d’avant qui les préoccupe. Patterson entend des réactions qui lui rappellent ce qu’il a ressenti lui-même : « Ils sont chamboulés. » Les séropositifs gays croient que la vie de couple ou le bonheur amoureux leur seront interdits, que leurs liens amicaux et professionnels vont être atteints. Étrangement, l’association a toujours refusé de se présenter comme militante. À entendre les deux présidents, il n’est pas évident de percevoir pourquoi. Serait-ce un réflexe de mecs de droite, de ceux qui ont l’action individuelle comme religion et qui ne croient guère aux demandes collectives ? Nullement ! Les Jeunes Séropotes sont apolitiques. Chez eux, on trouve des citoyens de toutes obédiences. Pour Patterson, né aux États-Unis, le militantisme, ce serait plutôt la revendication sociétale. « Et nous, nous militons pour le bien-être des séropos, implicitement. » Éric rappelle aussi, fort à propos, que l’association a pris une seule fois explicitement position, contre le fichier Edvige en 2008. Pour lui, JSPotes pratique une forme de militantisme : elle aide des gens qui vont mal à vivre mieux. Et le cercle est de moins en moins restreint. L’association accueille, parmi ses 120 membres, de plus en plus de gays séropositifs, blancs, noirs, beurs, asiatiques, sud-américains, vivant parfois en banlieue, quelquefois très isolés. La diversité est évidente. Patterson indique que JSPotes ne pratique aucun « élitisme structurel, les gens viennent chez nous pour rencontrer leurs semblables ». L’association ne propose pas de thérapie de groupe, ni même de groupe de parole encadrés par un professionnel : « Nos réunions sont animées par un membre du conseil d’administration. Il se doit de rappeler les règles de non-jugement, la confidentialité et le respect mutuel, en donnant la parole à tous. » Pas question de jouer les donneurs de leçons. Ici, chacun démarre plutôt en racontant qu’il vit quelque chose d’une certaine manière, pour susciter une réaction et trouver un soutien dans le groupe. La réunion, dite « Tupperware », par allusion aux ventes de boîtes en plastique entre voisines, sert à échanger, même si certains se donnent du temps pour oser s’exprimer. Et la demande est croissante, tant cette formule a du succès parmi les membres. Depuis la création de JSPotes, seuls deux membres de l’association ont accepté de poser à visage découvert dans un supplément de TêTu, le Guide TêTu +, il y a quatre ans. Patterson sera donc le troisième, même si un des membres a témoigné à la télévision. Sans inciter quiconque à s’exposer, il est légitime de se demander quelle peur entraîne ces refus. Patterson juge que les stigmatisations sont aussi importantes aujourd’hui qu’avant, plus pernicieuses aussi peut-être, mais croit que lorsqu’on s’est battu pour survivre, on se fait un devoir de l’exprimer en public. « Je n’ai jamais été malade et pourtant je me suis battu. J’accepte de me montrer par altruisme et je ne peux pas m’empêcher d’avoir peur de l’impact. » Éric, lui, pense que les membres « installés, vivent bien et qu’ils préfèrent

dU micro-militantisme

Un discret besoin d’affirmation

Dire ou ne pas dire, telle est la question et à propos du VIH, c’est un dilemme, un risque, parfois une déflagration. Comment en parler, à qui, c’est souvent ce qui amène les membres à contacter l’association. Éric (de dos, sur la photo) est arrivé à l’association en février 2006 et Patterson (de face) au début de l’année 2008. Éric avait, il s’en souvient, un énorme besoin de parler. Patterson cherchait, lui, comme il le dit en souriant, à combler un vide affectif après dix ans passés en couple. Les garçons vivaient des situations bien différentes. Éric, contaminé en 2005, n’avait pas encore parlé de son statut sérologique à un autre séropositif. L’annonce de ce changement de statut a été un choc : « Être contaminé à 38 ans, j’ai trouvé ça con. J’étais sympathisant de la lutte contre le sida et quand tout le monde allait aux manifs, j’y allais aussi. J’étais même hyper-informé. » Ce n’est que lorsqu’il annonce son statut que certains amis qui ne lui avaient rien dit, lui ont dévoilé le leur. Patterson, lui, a été contaminé en 1992. Il a connu les années d’effroi avec les enterrements à répétition. Depuis ses années d’étudiant, une fibre militante, plus ou moins exprimée, l’anime. Au lycée, il a préparé le terrain aux associations en demandant la création d’une association LGBT, ce qui était impensable au début des années 1980 mais qui a été accepté un peu plus tard : « J’étais assez revendicatif, et si je n’entre pas typiquement dans le profil de JSPotes, mon état d’esprit était compatible avec le leur, je suis tourné vers l’avenir et pas vers le passé. »

Une oUvertUre et des changements

TêTu février 2013

Éric (de dos) et Patterson coprésident l’association Jeunes Séropotes Paris.

éviter toute exposition au niveau professionnel ou familial. Mais, évidemment, ceux qui décident de se dévoiler publiquement font avancer la cause. » Pour lui, la personnalisation des combats a été extrêmement utile, notamment quand Cleews Vellay, président d’Act Up-Paris, aujourd’hui disparu, forçait le pouvoir institutionnel à sortir de sa léthargie, dans les années 1990. Pour lui, la première décennie post-2000 a permis, dans bien des cas, d’enrayer les stigmates physiques visibles. L’envie d’anonymat est donc compréhensible. À la di érence des activistes, il dit qu’il n’est pas en colère. Fin connaisseur de l’histoire de l’épidémie,

il ajoute qu’il sait combien cette rage a été utile. Récemment, tous deux ont ressenti de la vraie bonne et pure colère face aux propos homophobes, souvent haineux, proférés lors du débat sur le mariage pour tous. Heureusement, 2012 a aussi été marquée par une autre évolution. L’an passé, l’association a continué sa politique d’ouverture vers les autres associations, dont notamment Sida Info Service et son excellent centre de santé sexuelle, Le 190. Le CRIPS a par ailleurs hébergé les membres de JSPotes sur son char à la Marche des fiertés. Enfin, Aides a financé un week-end de ressourcement. Les associations réorientent des gays vers JSPotes et vice-versa. Des membres de l’association, à titre individuel, participent aussi au groupe de réflexion du collectif Parlons Q, mené par le dynamique Hervé Latapie. « Il a lancé un appel à la réflexion collective autour de la sexualité gay, afin de réfléchir ensemble à de nouvelles formes de prévention. Nous sommes donc concernés. Par ailleurs, Hervé nous soutient depuis le début, et son livre, Génération trithérapie, contenait bien des témoignages de nos membres. » Être visible en tant que structure, sans nuire à la confidentialité sur l’identité des membres, ça n’a rien de facile. Malgré cette di culté, Jeunes Séropotes Paris a réussi à se rendre repérable, en étant présente, par exemple, à la Journée des associations du CRIPS, le 1er décembre dernier. Au début de cette nouvelle année, alors que Patterson et Éric vont passer la main, un chantier à haute valeur symbolique est en cours, autour du nom de l’association. Certains, notamment ceux qui prennent de l’âge en restant membres, souhaitent enlever le mot « jeunes ». Mais il peut aussi signifier qu’ils sont séropositifs depuis peu de temps. Le débat promet d’être vif. Loin de toute crise de croissance, la chrysalide, isolée à ces débuts, a su tracer sa route, grandir en faisant respecter sa di érence.
* www.jspotes.org

TÊTU FÉVRIER 2013

158

EN BREF
Générique
S’ils tardent à arriver en Europe, les médicaments génériques voient leur diffusion progresser en Afrique. L’Afrique du Sud a conclu un accord de 517 millions d’euros avec plusieurs laboratoires (Aspen Pharmcare, Cipla Medpro et Mylan) afin d’abaisser le prix des traitements. Six millions de Sud-Africains sont porteurs du VIH (11% de la population) et cette baisse du coût du traitement va porter le coût du traitement composé de génériques à 8 euros par mois.

Sur le web

VIH, un livre d’histoire
Le livre qu’on attendait sur le VIH vient d’être écrit par un trio de femmes. Cet essai montre combien le virus du sida a, en trente ans, bouleversé les modèles sociaux. TEXTE LUC BIECQ
Fallait-il écrire un livre de plus sur le virus du sida ? Pas forcément. Quand on lit certains ouvrages, on se dit que les éditeurs d’essais littéraires devraient sauver des arbres plutôt que de satisfaire l’ego de quelques auteurs. La Révolution Sida est un livre qu’on attendait. Les deux signatures de cet essai paru aux éditions Odile Jacob sont reporters à France Inter. Hélène Cardin et Danielle Messager, soutenues par Françoise Barré-Sinoussi qui préface et témoigne, ont écrit un ouvrage qui a toutes les qualités nécessaires pour élever la réflexion, parce qu’il montre comment cette saloperie a fait sortir du placard des stigmatisations dont une grande partie du monde s’accommodait très bien en 1981. Ceux qui l’ignorent ou qui ont oublié doivent lire le récit que Jean-François Delfraissy fait aux deux journalistes : celui qui préside aujourd’hui l’Agence nationale de recherches sur le sida (ANRS) se souvient des insultes homophobes collées à sa porte, chaque soir, à ses débuts de jeune chef de clinique. Il se trouvait déjà des gens qui voulaient priver les gays et les usagers de drogue de leurs droits à être soignés et à mourir dans la dignité. L’ouvrage, et c’est l’un de ses atouts, est parsemé de témoignages, de personnes vivant avec le virus, d’infirmières, de médecins et de chercheurs. Ce que montre le travail des deux auteures, c’est que l’influence du VIH a changé la façon d’aborder bien des domaines. En premier lieu, les personnes atteintes ont participé à la recherche et l’ont aidé à accélérer, au prix de quelques bousculades avec les soignants et les fabricants de médicaments. Des structures de soutien et de soin ont émergé, comme l’association Aides, avec en parallèle un groupe interassociatif d’experts tel le TRT-5. Les pays les plus pauvres de la planète ont entamé un lent processus pour mettre en place des systèmes de santé et recevoir des soins et il reste beaucoup à faire. Du côté de la politique française, la seule ministre qui se voit consacrer un chapitre est Michèle Barzach. Lire ces pages où l’ex-ministre de la Santé, en 1986, tentait de dire qu’il était urgent de parler de capote, c’est faire le lien avec les injures publiques proférées aujourd’hui à l’occasion du débat sur le mariage pour tous : elles sont de la même veine et circulent tout autant. Malgré tout, en 1987, la ministre réussissait à imposer la distribution de seringues propres, un sacré pas en avant. Connaître l’histoire, la redécouvrir avec ce livre, amène à une prise de conscience et rappelle que rien n’est gagné dans la lutte. Croire que le fait de raconter aux gays de 20 ans combien les années 1990 furent atroces ne suffira pas pour leur faire enfiler une capote. Leur montrer que le VIH a mis le doigt sur la différence de traitement des citoyens, gays, femmes, migrants, est possible. Ces essayistes l’ont fait.
La Révolution Sida, d’Hélène Cardin et Danielle Messager, préface de Françoise Barré-Sinoussi, Odile Jacob, 24,60 €.
TÊTU FÉVRIER 2013

Arles : portrait de Hervé Guibert par le photographe Hans Georg Berger. L’écrivain est mort du sida en 1991.

Le laboratoire Janssen a lancé un site, Vihservices. fr : rien de très nouveau, si ce n’est de nombreuses vidéos qui permettent de découvrir en images le dépistage rapide et l’action d’associations. De son côté, Callvin.com propose des capotes collector, avec entre autres choix, des répliques de la série Bref. Autre possibilité : faire réaliser des emballages personnalisés. Soyez safe et créatif, ça coûte 12 euros les 6.

Contaminations
Fin 2012, les chiffres sur les contaminations de 2011 ont été rendus publics. Ce sont 6 300 personnes qui ont découvert leur séropositivité au VIH. Dans un cas sur trois, le diagnostic est tardif, plus difficile à soigner. François Dabis qui a coordonné cette publication fait une suggestion : « La réduction de 80 à 90 % des nouvelles infections, atteignable en cinq ans, devrait figurer dans la rubrique “Santé” de tous les programmes électoraux. » Approuvé ! LB

PHOTO : Hans Georg Berger/VU.

À TABLE 160

HMMM !
Savoir-vivre
« Cuisine en talons hauts » et « 69 recettes faciles pour donner un goût de fête à votre quotidien»: voilà le pitch de ce livre pas comme les autres, truffé de commentaires drôles sur le quotidien en cuisine et sur nos mauvaises habitudes.
Et si j’étais ta petite femme, de Lotta Lundgren, Marabout, 29,90 €.

LE BROWNIE DE MIKE AU CHOCOLAT ET NOIX DE PÉCAN SANS GLUTEN
(Sur une idée de Jennifer Harting-Lepoutre, chef pâtissière pour Noglu.) POUR 8 PERSONNES LISTE DES INGRÉDIENTS : • 200 g de chocolat noir  certifié sans gluten. • 150 g de beurre. • 4 œufs  • 280 g de sucre. • 100 g de  noix de pécan. • 140 g de  mix de farines sans gluten (70 g de farine de riz + 50 g de tapioca + 20 g  de poudre d’amandes). PRÉPARATION 1 > Mélangez le chocolat et le beurre et faites fondre au bain-marie ou microondes. Puis mélangez les œufs et le sucre au fouet pour obtenir une pâte lisse et mousseuse. 2 > Assemblez les deux mélanges, puis ajoutez la farine. 3 > Versez le contenu dans un moule beurré, ajoutez les noix sur le dessus et faites cuire au four 20 à 25 minutes à 180 degrés.

Hotte hot hot
Si vous aimez le design, la marque d’électroménager Whirlpool innove avec ses hottes murales façon galerie d’art. Le principe : un panneautableau dont on peut customiser la façade avec six motifs graphiques au choix. Art Gallery, 800 € (300 €
le panneau supplémentaire).

Dites “oui” au no gluten
Après le light, le bio, le veggie, c’est la cuisine sans gluten qui fait parler la planète food en ce moment. D’abord dédiée aux intolérants, la cuisine “gluten free” est en passe de devenir une nouvelle tendance alimentaire.
La chasse au gluten est lancée. Cette protéine est présente dans les farines de blé, d’orge, d’avoine… On la retrouve dans le pain, les pâtisseries, les biscuits ou les plats cuisinés industriels, et on compterait plus de 600 000 intolérants ou malades cœliaques en France, et près de 2 millions aux États-Unis, beaucoup plus encore si l’on y inclut les personnes sensibles. Parmi elles, les meilleurs sportifs du monde, Serena Williams, Novak Djokovic ou Dana Vollmer, médaillée d’or aux derniers Jeux olympiques, et quelques stars, Gwyneth Paltrow, Victoria Beckham ou l’over-sexy Channing Tatum, tous devenus adeptes du régime sans gluten. Si pendant longtemps cuisiner sans gluten s’avérait compliqué (produits rares, chers et pas bons), de plus en plus de chefs s’intéressent à rendre cette nouvelle cuisine plus sexy. C’est le cas du restaurant Noglu*, lancé par Frédérique Jules. « J’ai été malade pendant des années, puis le diagnostic m’a permis d’adapter enfin mon alimentation et de m’y intéresser de près. À l’inverse du Canada, des États-Unis et même de l’Italie où tous les menus des restaurants proposent des plats sans gluten, Paris n’avait jusqu’à présent jamais vraiment développé cette o re. » Avec de l’imagination, quelques astuces, d’autres produits – la farine de riz, le quinoa, le sarrasin – et un chef japonais tolérant au gluten et cherchant les goûts les plus proches de la cuisine traditionnelle, la cuisine du Noglu réussit le pari d’être aussi gourmande que saine. À la carte de cette cantine zen, située dans l’un des plus beaux passages de Paris, vous trouverez d’excellentes lasagnes végétariennes au tofu, aubergines et tomates confites, un club sandwich roboratif, et même un excellent brownie chocolat et noix de pécan (voir recette) garanti « gluten free ». TEXTE ALEXIS CHENU-HIERLE PHOTO FRANÇOISE DORELLI * 16, passage des Panoramas, Paris 2e. 01 40 26 41 24. www.noglu.fr

Gay Spot
Deux grands gaillards, Axel et Olivier, ont fait de ce restaurant du quartier Montorgueil la bonne adresse pour dîner entre garçons. Dans un décor de joyeux bistrot moderne, le chef distille assiettes franches et produits frais. À la carte, environ 40 €.
La Mauvaise Réputation, 28, rue Léopold-Bellan, à Paris (2e).

LE CONSEIL DE MIKE : Vous pouvez saupoudrer le gâteau de sucre glacé.
TÊTU FÉVRIER 2013

PHOTOS : DR (3).

SORTIR 161

Grenoble, super G des Alpes

P

Alternative aux stations de ski peu friendly, la belle de l’Isère est un refuge pour les homos. D’autant qu’une petite nouveauté redonne de la couleur à ses rainbow flags pâlichons.
our ceux qui aiment la glisse, l’enneigement s’annonce prometteur dans les stations des Alpes. Mais une fois passé les joies du tire-fesses, l’après-ski est rarement friendly. Quand ils n’accueillent pas des colonies de vacances LGBT (la 6e European Gay Ski Week se déroulera du 16 au 23 mars à l’Alpe-d’Huez et la première European Snow Pride du 23 au 30 mars à Tignes), les villages d’altitude n’ont pas beaucoup décongelé depuis que les Bronzés font du ski (entre hétéros). Heureusement, il existe un refuge : Grenoble. Près de Lyon et de Genève, la ville d’accueil des Jeux olympiques de 1968 est l’unique endroit où il est possible d’apercevoir l’arc-en-ciel. Et pas seulement sur l’incontournable annuaire Gay-Grenoble.fr. La seizième ville de France met l’eau à la bouche avec une brochette de restos friendly (Le Mix, L’Ange bleu, Le Diférent…), une poignée d’associations actives (À jeu égal, Contact, Rando’s, Aides), une ribambelle de bars (Le Loungta, Le Styx, Le Café des Beaux Arts…), un festival de cinéma (Vues d’en face, en avril) et même deux saunas (Oxygène et Le Saint-Ferjus), pour se détendre après une journée à dévaler la poudreuse. Toutefois, aux dires d’un Grenoblois de 42 ans, « si dans beaucoup d’endroits, les pédés sont o ciellement les bienvenus, deux mecs peuvent di cilement s’y embrasser sans se faire remarquer ». En dépit de conditions propices dans cette ville abordable où plus d’un habitant sur trois est étudiant, la vie homo gravite autour de trois adresses. Deux bars-restos : Le Café Noir et Le Vixen. Et l’unique club gay de tout le département : Le George V. C’est que l’ancienne place forte du Dauphiné résiste di cilement aux coups de boutoir d’internet et de Lyon. De plus en plus délurée, la capitale des Gaules n’est qu’à une heure de route, et, le week-end, elle voit accourir les Grenoblois en chaleur… Une nouveauté suscite cependant beaucoup d’espoir à Grenoble : les soirées Cyril et Je . Des raouts qui connaissent un succès grandissant, prouvant qu’il subsiste une attente en matière d’événements. Pour le reste, les Grenoblois sont gâtés par la nature… Entourés de trois massifs (Vercors, Chartreuse et Belledonne) et d’une ribambelle de domaines skiables à moins d’une heure (Chamrousse, Sept-Laux, Villard-de-Lans, Alpe-d’Huez, Les Deux-Alpes…), ils ont de quoi, cet hiver encore, se défouler. FRÉDÉRIC MAURICE

LES PLUS ÉVÉNEMENTIELLES LES SOIRÉES CYRIL ET JEFF Un samedi par mois. Entrée libre. www. soireescyriletje .com Depuis un an, Cyril, le créateur du club TBM (événements safe sex ou clubbing à Paris et Lyon) et DJ Je Syag enregistrent un succès croissant avec ces soirées gays organisées dans des clubs privatisés, centrées sur la convivialité où, quel que soit son âge, chacun est accueilli personnellement. Dorénavant, elles alternent ambiances soft et sexy et se dupliqueront à Lyon à compter de mars. LE PLUS CLUB LE GEORGE V 124, cours Berriat. Vendredi et samedi à partir de 23 h 30. Le « G5 » reste l’unique club gay d’Isère. Deux dance-floors, deux ambiances (électrohouse et variétés). Le patron, Matthieu, et son équipe enchaînent les soirées. Tous les styles et tous les âges s’y côtoient.

PHOTOS : Jacques Pierre/Hemis.fr – DR (2).

LES PLUS BEFORE LE CAFÉ NOIR ET LE VIXEN Le Café Noir : brasserie du lundi au vendredi de 7 h 30 à 20 h 30, bar musical vendredi et samedi jusqu’à 1 h. Entrée libre. 68, cours Jean-Jaurès. Le Vixen : restaurant du mardi au vendredi midi, bar musical vendredi et samedi jusqu’à 1 h. Entrée libre. 146, cours Berriat. Si elles servent d’honnêtes plats du jour à midi, c’est surtout pour leurs soirées que ces deux enseignes sont prisées des homos grenoblois. L’ambiance délirante et sexy du Café Noir attire les plus jeunes. Les vendredis cosy et les samedis dansants du Vixen séduisent une clientèle plus mature.
TÊTU FÉVRIER 2013

VOYAGE 162

Voyagez dans le péché
LA PARESSE

Vous avez pris des bonnes résolutions pour la nouvelle année, mais vous avez du mal à les tenir ? Pour relâcher un peu la pression, succombez sans remords à un des sept péchés capitaux. TEXTE ET PHOTO LAURENCE OGIELA
SOUS LE SOLEIL DE L’OCÉAN INDIEN La Réunion, l’île Maurice, les Seychelles ou les Maldives comptent parmi les plus belles îles du monde et sont des destinations de rêve pour passer l’hiver au chaud. À seulement trois heures de décalage horaire, c’est le paradis du farniente qui vous attend. Le groupe hôtelier mauricien LUX* Resorts (www.luxresorts.com) a lancé un nouveau concept qui propose de redécouvrir ces îles à travers des expériences authentiques et exotiques. On illumine ainsi ses vacances en dégustant des glaces maison épicées, on déjeune dans des restaurants éphémères, on découvre des bars secrets, on assiste à une séance de cinéma sur la plage… What else ? Avec qui ? son doudou des îles, évidemment. Dans ma valise : un paréo, des lunettes aviateur et un TÊTU à lire tranquillement sur la plage. Ma play-list : la compil’ First Light-The Sound of LUX*, pensée pour sublimer l’expérience. Côté gay : l’homosexualité reste un tabou dans la société créole et la majorité des gays vivent leur orientation sexuelle de façon discrète. Mais La Réunion a été le premier département français à mettre en place une charte d’accueil touristique gay-friendly, en 2004. L’essentiel de la vie gay est concentré à Saint-Denis, la capitale de l’île. À l’île Maurice et aux Seychelles, les couples gays sont bien accueillis partout et en particulier dans les hôtels de luxe. Aux Maldives, l’homosexualité est illégale mais on ne rencontre aucun problème dans les îles-hôtels. J’y vais ! Directours propose un séjour de 10 jours et 7 nuits au LUX* Belle Mare 5 étoiles à l’île Maurice, en chambre double et demi-pension, avec les vols Paris-Maurice A.-R. à partir de 2 159 € par personne.
Renseignements : 01 45 62 62 62 et www.directours.com.

L’ORGUEIL

Renseignements : 0 820 22 50 50 ou www.ponant.com.
TÊTU FÉVRIER 2013

PHOTO (Maldives) : AFP / Sagaphoto.com.

EGO-TRIP EN ANTARCTIQUE Continent le plus éloigné et le plus fantasmé, l’Antarctique était autrefois réservé aux explorateurs et aux scientifiques. Il est désormais accessible aux voyageurs fortunés, épris d’aventure et de grands espaces. Mais il se mérite ! Pour l’atteindre, il faut traverser le passage de Drake, les cinquantièmes hurlants et les soixantièmes déferlants redoutés par tous les marins du monde. Cependant, la traversée se fait à bord de luxueux paquebots battant pavillon français, qui réalisent des croisières d’exploration de décembre à février. L’itinéraire vous entraîne sur les traces de Charcot à travers des panoramas à couper le sou e : Half Moon, Paradise Bay, mer de Weddell… Le soleil ne se couche pratiquement jamais à cette latitude et à cette époque de l’année, et c’est un spectacle ininterrompu et magique de glaces à la dérive aux reflets bleu turquoise ou émeraude. Les seuls habitants qu’on croise sont des lions de mer, des otaries et des manchots. Avec qui ? quelqu’un qui n’a pas le mal de mer et qui porte le smoking. Dans ma valise : la compagnie maritime fournit une veste polaire de couleur rouge, histoire qu’on ne vous perde pas de vue dans les glaces. Prévoyez des bottes en caoutchouc et emportez vos Damart ! Ma play-list : My Heart Will Go On, la BO de… Titanic, par Céline Dion. Côté gay : des manchots en captivité seraient devenus homos. Sur la banquise, c’est moins sûr. Rabattez-vous sur les marins, certains sont moins farouches qu’il n’y paraît. J’y vais ! La Compagnie du Ponant propose des croisières dans la péninsule antarctique de 11 jours et 10 nuits à bord en pension complète, avec vols A.-R. Buenos Aires-Ushuaia, hors vols internationaux, à partir de 4 220 € HT.

L’ENVIE

SUR LA PLAGE ABANDONNÉE AU VIÊTNAM De la baie d’Halong au delta du Mékong, le Viêtnam s’étire sur 3 200 km de côtes le long de la mer de Chine et recèle des perles balnéaires peu fréquentées. Avec une température de 26 °C toute l’année, la riviera vietnamienne, au sud du pays, révèle désormais son potentiel touristique. À Nha Trang, l’hôtel Six Senses Ninh Van Bay est un véritable havre pour Robinsons modernes. Caché sur une île privée, l’hôtel propose uniquement des villas rustiques, chics et écologiques en matériaux naturels et intégrées à la végétation. Une villégiature privilégiée pour voyageurs avisés. Avec qui ? son amant, comme Marguerite Duras. Dans ma valise : de la protection solaire et de la lotion anti-moustiques. Ma play-list : un truc cool et planant, le CD Down The Way d’Angus & Julia Stone. Côté gay : l’homosexualité reste un tabou au Viêtnam et les démonstrations d’a ection en public sont à éviter. En dehors des « lady boys », les travestis, l’homosexualité n’existe pas aux yeux du gouvernement… et l’homophobie non plus. Des bars et des boîtes plus ou moins ouvertement gay-friendly ont vu le jour à Ho Chí Minh Ville, comme le Temple Club (29-31, Ton That Thiep, District 1) avec son décor années 1930, tenu par un Français. J’y vais ! Voyageurs du Monde propose un séjour balnéaire de 10 jours et 7 nuits au Six Senses Ninh Van Bay, en bungalow privé avec petits déjeuners, vols A.-R. et transferts aéroport à partir de 3 600 € par personne.
Renseignements : 01 42 86 16 00 et www.voyageursdumonde.fr.

NUITS ÉROTIQUES À BERLIN La capitale allemande compte parmi les villes les plus gay-friendly d’Europe et reste un haut lieu de la scène cuir et fétichiste mondiale. L’épicentre des nuits chaudes se trouve dans le quartier gay historique de Schöneberg, autour de la Nollendorfplatz, mais on trouve aussi de bons sex-clubs à Mitte ou à Friedrichshain. La Motzstrasse et la Fuggerstrasse, déjà refuges des homos dans les années 1920, alignent bars cuir, boîtes fétichistes et boutiques érotiques, qui font le plein de muscles saillants, de latex transpirant et de testostérone. Avec qui ? votre fuck-buddy préféré. Dans ma valise : jockstraps, sex toys, chaps en cuir et combi en latex… Vous avez oublié votre valise à la maison ? Faites un tour chez RoB Berlin (Fuggerstrasse 19, www.rob-berlin.de) pour vous refaire une garde-robe. Ma play-list : Relax de Frankie Goes to Hollywood, pour les nostalgiques, un bon morceau électro de Kraftwerk, pour les puristes, ou This Girl is on Fire d’Alicia Keys. Côté gay : saunas, sex-clubs, sex-parties… Berlin a che un agenda hot à faire pâlir d’envie le marquis de Sade lui-même. On vous conseille les soirées du légendaire Kit Kat Club (Köpenicker Strasse 76), les backrooms du Ficken 3000 (Urbanstrasse 70) et le labyrinthe du Lab.Oratory (Am Wriezener Bahnhof), un donjon qui satisfait les fantasmes les plus débridés. J’y vais ! easyJet propose des vols Paris-Orly sud-Berlin Schönefeld à partir de 28,99 € l’aller simple.
Rens. : www.easyjet.com.

LA LUXURE

PHOTO (Barcelone) : Philippe Roy / Epicureans.

BARCELONE CÔTÉ CUISINE La Catalogne a récemment produit les plus grands chefs espagnols, voire du monde, et un bon nombre d’étoilés. Les restaurants de Fermí Puig, des frères Roca, de Carme Ruscalleda, de Ferran Adrià, de Carles Abellán, de Martín Berasategui, de Jordi Cruz, de Sergi Arola… vous convient à un voyage en gastronomie ibère. Et si on n’a pas les moyens de s’attabler tous les soirs à une table étoilée, les grands chefs catalans ont ouvert des bars à tapas où ils revisitent les classiques petits canapés en versions élaborées et originales. Dans son restaurant Tickets (Paral.lel 164), Ferran Adrià, sacré meilleur chef au monde pour son restaurant El Bulli, élève les tapas au rang de haute gastronomie. Avec qui ? Un fin gastronome, bien entendu. Dans ma valise : du Maalox et un équipement de sport, pour éliminer. Ma play-list : n’importe quel titre de pop-variété internationale bien rythmé fera l’a aire. Côté gay : la vie gay à Barcelone se concentre dans le Gayxample, où on démarre la soirée avant d’aller dîner, jamais avant 22 heures, ou de rejoindre les autres bars du coin. Les bonnes options en before restent Dacksy (Carrer del Consell de Cent, 247), un cocktail bar sympa, Dietrich (au numéro 255), l’institution gay barcelonaise, et son voisin Átame (au 257), qui restent très fréquentés en début de soirée, c’est-à-dire jusqu’à minuit. À partir de 2 h 30, les clubs commencent à se remplir, comme Museum (Carrer de la Sepúlveda, 178) et Metro (au 185), avec ses gym-queens, ses shampouineuses et ses touristes. J’y vais ! Vueling propose des vols Paris-Orly ouest-Barcelone à partir de 34,99 € l’aller simple.
Renseignements : 0 899 232 400 et www.vueling.com.

LA GOURMANDISE

TÊTU FÉVRIER 2013

VOYAGE 164

L’AVARICE

Rens. : 0 899 232 400, www.vueling.com et www.riu.com.

Renseignements : 04 76 57 18 19 ou www.projects-abroad.fr. POUR TOUS CES VOYAGES, TOUS LES PRIX S’ENTENDENT TOUTES TAXES COMPRISES (TTC) SAUF AVIS CONTRAIRE .
TÊTU FÉVRIER 2013

PHOTO : Thierry Beaurepère.

ESCAPADE LOW-COST AUX CANARIES À seulement quatre heures de vol de Paris, il fait beau toute l’année sur l’archipel des Canaries, et on peut s’y o rir des vacances à un bon rapport qualité-prix. Optez pour la station balnéaire de Playa del Inglés sur Gran Canaria, le spot le plus gay de ces îles. Au programme : sea, sex and sun. Avec qui ? des potes qui aiment le clubbing et les galipettes dans les dunes. Dans ma valise : un maillot… ou pas. Du gel et des capotes, absolument ! Ma play-list : Gangnam Style de Psy ou n’importe quel hit que vous entendrez de toute façon en boucle dans les clubs locaux. Côté gay : tout se passe dans un centre commercial un peu cheap, le Yumbo. Le jour, les bars et les nombreuses boutiques attirent les hordes de touristes allemands, britanniques ou néerlandais en goguette. Mais après 23 heures, l’ambiance change radicalement. Welcome to Homolulu ! Au programme : drags et karaokés chez Ricky’s, go-gos au Construction, nouvelles rencontres au Macho Macho, au Mykonos… Côté sauna et bar de drague, il n’y a que l’embarras du choix : Bunker, Cellar, Men’s Plaza, Heros Sauna ou The Box. Mais si vous préférez les rencontres en plein air, filez au kiosque-bar n° 7 de la plage, derrière les dunes… J’y vais ! Vueling propose des vols Paris Orly ouestGrande Canarie via Barcelone : A.-R. à partir de 192 € par personne. L’hôtel de la chaîne allemande RIU Maspalomas, très gay-friendly, propose des chambres doubles avec petits déjeuners, à partir de 136 € la nuit.

LA COLÈRE

ÉCOVOLONTARIAT ET TOURISME SOLIDAIRE Vous avez de l’énergie à revendre et une cause qui vous tient à cœur ? Consacrez vos vacances à aider les autres ou à préserver la nature. Vous pouvez vous engager sur des missions caritatives, comme aider dans un orphelinat, mais aussi sur des programmes de sauvegarde de l’environnement, de la biodiversité ou du patrimoine. Pour la quasi-totalité des missions, aucune qualification particulière n’est nécessaire, hormis parler un minimum anglais. Vous êtes hébergé dans une famille d’accueil, ce qui permet une véritable immersion culturelle, et vous travaillez cinq jours par semaine. Les week-ends sont libres pour jouer au touriste. Attention : vous devez participer aux frais et payer vous-même votre voyage. Les coûts varient selon la nature et la durée du projet, ainsi que la destination. Avec qui ? votre bonne humeur et un bon esprit d’équipe, essentiels pour la vie en communauté. Dans ma valise : des jeux de société et le Petit Futé Tourisme Solidaire (14,20 €). Ma play-list : une compil’ des hits de l’année pour animer les soirées entre bénévoles. Côté gay : c’est pas vraiment l’objectif, mais qui sait ? Un bénévole mignon, un hôte accueillant… J’y vais ! Projects Abroad propose des missions de volontariat dans 21 pays d’Afrique, d’Asie, d’Amérique latine et d’Europe de l’Est. Vous avez le choix de la date de départ et de la durée de la mission (un mois ou plus).

La rédaction des guides de voyage Lonely Planet a établi pour la huitième année consécutive son palmarès des endroits à explorer et des expériences à tenter cette année. Dans ce top 10 des pays, des régions et des villes, on trouve pêle-mêle le Sri Lanka, le Monténégro, la Corée du Sud, la Corse, le désert du Néguev en Israël et la Campanie en Italie, ainsi que San Francisco, Amsterdam, Pékin et Montréal. Des onglets « Pourquoi y aller en 2013 », « Tout le monde en parle » et « Nulle part ailleurs » vous expliquent pourquoi ces destinations ont été retenues par les auteurs des guides. Et l’ouvrage propose aussi des expériences amusantes, étonnantes ou insolites à tenter dans le monde entier. Ainsi, on peut arpenter dix endroits maudits, courir après des phénomènes météorologiques fabuleux ou fréquenter des serpents par milliers. Bref, c’est une véritable boîte à idées pour ceux qui cherchent de nouveaux horizons à explorer. Le Best Of 2013, Lonely Planet, 13,50 €.

ON PART OÙ EN 2013 ?

VOYAGE 165

SUÈDE
STOCKHOLM

Norrmalm

Envie de vous défouler pour le déjeuner ? Le Lunch Beat vous propose de danser sur un set de DJ pendant une heure. Ce concept est né dans un garage privé en plein cœur de Stockholm en 2010. La première édition avait réuni… 14 personnes. Grâce au bouche à oreille et aux réseaux sociaux, le petit groupe s’est agrandi et est devenu un véritable phénomène en Suède et à l’étranger. Le mouvement compte à présent des milliers de participants à travers le monde, adeptes du manifeste du Lunch Beat : « Dansez pendant votre pause déjeuner ! » Pour connaître les prochaines dates : www.lunchbeat.org.

ON DÈJ’ EN BOÎTE ?

Stockholm Reine de l’hiver
500 m

Skeppsholmen Gamla Stan

Södermalm

CÔTÉ GAY
Toute la ville est friendly mais les adresses où sortir se concentrent surtout sur l’île trendy de Södermalm.

La capitale suédoise ne s’endort pas sous les frimas. Au contraire : la neige et la glace sont propices à de nombreuses activités.
Stockholm se drape dans une atmosphère cotonneuse sitôt emmitouflée dans son manteau d’hiver. Sa situation géographique, entre la mer Baltique et le lac Mälaren, lui vaut d’être prise dans la glace dès le mois de décembre. Cependant, la ville n’est pas endormie pour autant, ni les Stockholmois enfermés chez eux. Ce n’est pas parce qu’ils ont inventé Ikea et le concept de « cocooning » qu’ils ne sortent plus. Bien au contraire ! Le lac gelé de Mälaren sert de terrain de jeux aux patineurs, et les pêcheurs y percent des trous dans la glace pour appâter le goujon. Les plus sportifs, et ils sont nombreux en Suède, pratiquent le ski de descente en pleine ville sur les quelques pistes de Hammarby Sjöstad, au sud de la cité. Dans les innombrables parcs, les sentiers de randonnée, pris d’assaut par les joggeurs l’été, voient passer les adeptes de ski nordique dans leur collant moulant. Très prisée, l’île-jardin de Djurgården o re des kilomètres de promenade et abrite quelques-uns des plus beaux musées de la ville. Pour se réchau er, il faut boire un chocolat chaud, une couverture sur les genoux, sous les chau ages extérieurs de la terrasse du très gay-friendly Chokladkoppen, dans Gamla Stan, la vieille ville. Ou passer prendre un verre à Torget, spot gay historique, entre lustres baroques, vidéos de Kylie et serveurs à la beauté nordique. On peut aussi arpenter les allées du marché Saluhallen à Östermalm à la recherche de mets locaux roboratifs comme la viande de renne séchée, le pâté d’ours ou les poissons fumés arrosés de vodka. Et, pour digérer, faites une promenade le long du sentier panoramique au-dessus des falaises de Södermalm. De là, on a la vue la plus belle et la plus romantique sur la vieille ville. TEXTE ET PHOTO LAURENCE OGIELA Renseignements : www.visitstockholm.com et www.visitsweden.com.
Le lac Mälaren, sur lequel est bâtie Stockholm, peut être pris par les glaces dès le mois de décembre.

Side Track

À la fois bar et restaurant, c’est l’un des endroits les plus courus de la scène gay locale pour commencer la soirée.
Wollmar Yxkullsgatan 7, Södermalm. www.sidetrack.nu

Klubb Paradise à Kolingsborg
Södermalmstorg 2, près de Slussen, Södermalm.

Soirée gay jeune et branchée, le vendredi soir. Plusieurs pistes de danse.

Patricia

Incontournable, le dimanche soir, pour sa soirée disco, le bateau Patricia reste fidèlement amarré à quai depuis 1986.
Stadsgårdskajen 152, Södermalm. www.patricia.st

Judy’s

Après avoir fermé plusieurs années, ce célèbre bar a rouvert ses portes et propose des soirées « Scène ouverte ». Si vous vous sentez l’âme d’une Judy Garland, l’icône du lieu…
Närkesgatan 8, Södermalm.

PHOTO : DR. INFOGRAPHIE : WDD.

Glory Hole

Après son VIP Klubb, Miss Inga accueille ses amis gays et d’étranges créatures le samedi soir, dans son Glory Hole, au très prisé 2.35:1, le club de l’hôtel Berns.
Berns, Berzelii Park, Norrmalm. www.berns.se
TÊTU FÉVRIER 2013

166

MarTial eT les garçons par jéromeuh

jéromeuh a publié en 2011 son premier album de BD, Les Petites Histoires viriles (Delcourt), inspiré de son blog : www.jeromeuh.net.
TêTu février 2013

PARIS XVIIIe. Au quatrième étage d’un immeuble récent avec ascenseur. Vrai 4 pièces de 85 m2. Double séjour avec terrasse, 2 chambres ( 3 possible ), cuisine, sdb, sde. Pk possible. Urgent !
CATÉGORIE ÉNERGÉTIQUE : D

475 000 €

PARIS IVe. Au coeur du Marais. Emplacement TOP Grand 2 pièces, . en angle, exposition sud et ouest. Bel immeuble 17eme. Beaucoup de Charme !
CATÉGORIE ÉNERGÉTIQUE : E

610 000 €

PARIS IV e. Archives. Superbe Loft traité en Open Space. Séjour cathédrale, cuisine US, chambre et bureau en mezzanine. Jolies prestations. Très sympa !
CATÉGORIE ÉNERGÉTIQUE : E

795 000 €

PARIS IIIe. Rambuteau. Dans une très belle immeuble «1900». Grand appartement de caractère. Salon, salle à manger, 2 belles chambres, vaste cuisine, salle de bains, nombreux dressings. RARE !
CATÉGORIE ÉNERGÉTIQUE : E

1 390 000 €