Vous êtes sur la page 1sur 2

manumag 71:manumag 59 21/12/07 10:11 Page 16

LEGISLATION

Faut-il payer la taxe à l’essieu du 20 Juin


La taxe à l’essieu est-elle due pour cette période ?
Sure de son bon droit , le levageur Foselev pour chacune de ses agences , a intenté
cette année un procès aux douanes françaises. Par jugement du 25 Septembre , il a
déjà obtenu gain cause du tribunal de Marseille , puis de Toulouse, Nancy, Le Havre,
et Villeurbanne... Cette seule période représente un chiffre non négligeable pour les
entreprises. Le levageur a tenu à faire part de ses démarches auprès de la profession.
Voici en détails le compte-rendu de ses actions.
Rappel des faits
Commençons tout d’abord par
un bref rappel des faits.
Depuis le 1er décembre 1999,
les véhicules de plus de 12 ton-
nes sont soumis à la directive
européenne 93/89/CEE du 25
octobre 1999, qui les assujettis
au paiement d’une taxe à
l’essieu, grues mobiles compri-
ses (contrairement à ce qui exis-
tait auparavant).
Depuis cette date, et avant
même que le Snug soit intégré à
TLF, les deux organisations dès
Avril 2004, font pression
auprès des pouvoirs publics
français, afin d’obtenir une exo-
nération des grues mobiles de la
taxe à l’essieu.
Après plusieurs années de com-
bats et de mobilisation, c’est Cette décision de la le sur certains véhicules rou- trices -levage de personnes-
finalement le 20 juin 2005 que Commission européenne précise tiers (taxe à l’essieu) pour les montées sur porteurs) ; pompes
la commission européenne auto- juste que “la France est desti- véhicules à moteur de 12 ton- ou stations de pompage mobiles
rise la France à exonérer de la nataire de cette décision”. nes ou plus utilisés exclusive- installées à demeure sur châssis
taxe à l’essieu “les véhicules à Puis, le 7 juillet 2006 le décret ment pour le transport routier ; groupe moto compres-
moteur de 12 tonnes et plus uti- n°2006-818 transpose cette d’équipements installés à seurs mobiles installées à
lisés exclusivement pour le décision européenne en droit demeure dans le cadre de tra- demeure sur châssis routier,
transport d’équipements instal- français. Il est publié dans le vaux publics et industriels (...) bétonnières et pompes à béton
lés à demeure dans le cadre de Journal officiel N°158 du 9 Cette mesure, qui concerne installées à demeure sur un
travaux publics et industriels en juillet 2006. Enfin, le 24 juillet essentiellement les grues auto- châssis routier (sauf bétonnière
France : engins de levage et de 2006, le Bulletin officiel des motrices , est applicable à à tambour utilisées pour le
manutention automoteurs (grues Douanes déclare : compter du 9 juillet 2006 et jus- transport du béton); groupe
installées sur châssis “par décision citée en référen- qu’au 31 décembre 2009, aux générateurs mobiles installés à
routiers) ...” ce, la Commission des véhicules suivants : engins de demeure sur un châssis routier;
Cette exonération est valable Communautés Européennes a levage et de manutention auto- engins de forage mobiles instal-
jusqu’au 31 décembre 2009. autorisé le 20 juin 2005 moteurs (grues installées sur lées à demeure sur châssis
l’exonération de la taxe spécia- châssis routiers, nacelles éléva- routier.”

16 ManuMaGazine
manumag 71:manumag 59 21/12/07 10:11 Page 17

LEGISLATION

sieu du 20 Juin 2005 au 9 juillet 2006 ?


Foselev attaque les Raison au
Douanes levageur
s , a intenté La société Foselev, a donc déci- Pour l’instant, et en premier res-
dé de protester devant les tribu- sort, les tribunaux d’instance de
tembre , il a naux, estimant ne pas avoir à Toulouse, du Havre, de
payer les sommes de la taxe à Marseille, de Villeurbanne et de
ncy, Le Havre, l’essieu entre le 20 juin 2005 et Nancy ont donné raison au leva-
le 9 juillet 2006. Elle a donc geur. Ainsi , le jugement du TI
eable pour les porté devant les tribunaux com- de Marseille, en date du 25 sep-
pétents les directions régionales tembre 2007, stipule que:
e la profession. des douanes, pour toutes les “- En l’espèce, contrairement à
agences du groupe. C’est le pre- la directive européenne
mier levageur français à atta- 199/62/CE du parlement
quer les Douanes directement. Européen et du Conseil de 17
Connaissant le tempérament de juin 1999, la décision 2005/449/
son dirigeant, Henri Brière, CE du 20 juin 2005 de la
n’est pas homme à se résigner précis aux particuliers dont ils levageur pour la période du 20
Commission européenne, qui
et nous ne sommes guère éton- peuvent se prévaloir indépen- juin 2005 au 9 juillet 2006.
précise simplement que la
nées que, sûr de son bon droit, damment de toute mesure natio- L’Administration des douanes a
République Française est desti-
il soit décidé à se laisser faire... nale d’exécution. déjà fait appel dans deux juge-
nataire, ne porte nulle mention
Foselev soutient donc que Dès lors, l’exonération de la ments.
d’une transposition en droit
“l’exonération de la taxe à taxe à l’essieu est applicable Contactées par Manumag, les
interne.
l’essieu est applicable depuis le dès le 20 juin 2005, date de la Douanes n’ont pas souhaité
- En outre, elle définit avec
20 juin 2005, date de la déci- notification à l’Etat français. s’exprimer.
clarté les catégories de véhicu-
sion de la Commission euro- L’administration des Douanes
les objets de l’exonération et
péenne notifiée le même jour à française, ayant perçu des som- Foselev a souhaité faire part à la
l’Etat français. C’est dans ces précise la date de fin de période
mes relatives à des taxes por- profession de ses premières
conditions que nous avons saisi, d’exonération, en l’occurrence
tant sur une période indue, sera victoires.
pour toutes nos sociétés concer- le 31 décembre 2009, sans
contrainte à les restituer, A chacun ensuite de prendre sa
nées, les tribunaux compétents conférer aucun pouvoir
conformément aux prescriptions décision et de voir s’il souhaite
et sollicité le remboursement de d’aménagement à l’Etat fran-
de l’article 1376 du se lancer dans le même type de
toutes les taxes à l’essieu çais. Bien que celui-ci ait été à
Code civil (...).” procédure...
payées indûment pour la pério- l’origine de la demande, la
En conséquence, la direction
de du 20 juin 2005 au 9 juillet décision de la Commission n’en
régionale des Douanes et Droits De son côté le Snug et TLF
2006”.De son côté revêt pas moins un caractère
indirects de Marseille a été s’attachent déjà à obtenir cette
l’administration des douanes, a contraignant pour son destina-
condamnée à rembourser les exonération après la date butoir
fait valoir devant le tribunal de taire et confère des droits et des
sommes respectivement versées du 31 décembre 2009.
Marseille que la “décision de la obligations
et aucune majoration de retard A suivre donc ...
commission européenne est
n’est due par le
dépourvue d’effet direct. En
effet, si les exonérations des
taxes à l’essieu, qui dérogent au
principe communautaire de
taxation, doivent être préalable-
ment approuvés par la
Commission leur mise en œuvre
demeure de la compétence de
l’Etat membre ayant pris
l’initiative de la demande de la
dérogation. Il s’agit
d’exonération, et la
Commission, qui a le pouvoir
de les refuser, n’a pas celui de
les imposer.”

ManuMaGazine 17