Vous êtes sur la page 1sur 1

Chaire de Maximien: La chaire de Maximien est une chaire en ivoire sculptée.

C'est le seul des cadeaux de l'empereur Justinien qui ait survécu. Elle a été offert à Maximien pour marquer la restauration du pouvoir byzantin en Italie (540) et plus particulièrement pour confirmer la position de Maximien en tant qu'évêque de Ravenne, notamment grâce au monogramme présent sur la chaire qui indique "MAXIMIANUS EPISCOPUS" (évêque de Ravenne). Maximien était au départ un simple diacre de la région de Pola qui a réussi à devenir évêque uniquement grâce à son habileté politique. La chaire a été certainement conçue dans un atelier de Constantinople. Elle est non sans rappeler l'ivoire de Barberini. La chaire est dâtée entre les années 540 (réinstauration du pouvoir byzantin et Italie) et 556 (date de la mort de Maximien). Sur cette chaire on trouve deux cycles iconographiques distincts. Tout d'abord, on trouve sur l'intérieur et et l'arrière du dossier des scènes de la vie du Christ, on en comptait à l'origine seize mais neuf ont aujourd'hui disparues, certaines nous sont toutefois connues grâce à des dessins du XVIIIe siècle. Sur la partie haute du dossier, on trouvait huit panneaux qui étaient sculptés sur les deux côtés tandis que sur la partie basse, ils étaient sculptés sur un seul côté uniquement. Des vingt quatre scènes de départ, il n'en reste plus que seize aujourd'hui. Sur les côtés de la chaire, on trouve le cycle de la vie de Joseph, avec cinq panneaux par côté de la chaire. Enfin sur l'avant de la chaire on trouve une représentation des quatre évangélistes debout tenant un livre. Et en position centrale on trouve Saint Jean-Baptiste tenant un médaillon représentant l'agneau, lui-même symbole du Christ sacrifié. Du point de vue de la fonction de cette chaire, le débat est encore ouvert, il est impossible d'admettre qu'elle servait à s'asseoir car elle est bien trop petite. Une hypothèse soutient qu'elle pouvait servir de lieu où l'on posait le livre des Saintes Ecritures. La chaire de Maximien devait être vue comme un monument de la tradition de l'Antiquité tardive mais non plus véritablement comme appartenant à l'Antiquité tardive, c'est un représentant d'un esprit chrétien dans un héritage de l'hellénisme grecque, un symbole combinant les lois du sacerdotium et de l'imperium. La chaire est aujpourd'hui conservée dans le musée du palais archiépiscopal de Ravenne. Nous allons maintenant nous intérresser à un panneau en particulier, appartenant au cycle de la vie du Christ, représentant le baptême du Christ.