Vous êtes sur la page 1sur 2

Aventures dangereuses

Aventures dangereuses

Des hommes taient en voyage. En chemin, ils sarrtrent chez des anthropophages. Quand ceux-ci les virent la nuit, ils se mirent se rjouir, les saisirent tous et les emprisonnrent dans des cages de fer, deux par deux dans chaque cage. La nuit et le jour, chaque moment, ils leur donnaient manger. Quand ils furent bien gras, ils en mangrent trois. Une nuit que les anthropophages dormaient, un des prisonniers, qui tait avis, chercha un moyen de sortir avec ses compagnons. Quand il eut fait un trou par o pouvaient sortir deux hommes, tous svadrent. Le bruit du fer rveilla les gens qui se mirent leur poursuite avec leurs lions et leurs serpents. Ils les reprirent tous, except deux, parmi lesquels tait lavis. Ceux-ci parvinrent schapper parce que, en entendant les anthropophages sur leurs traces, il avait construit une hutte dherbes o ils staient cachs, de sorte que personne ne les vit. Quand leurs ennemis furent partis, ils enlevrent lherbe et sendormirent. son rveil, lavis saperut quun lion avait dvor son compagnon. Il demeura stupfait et effar jusqu ce quil ft sorti de lantre du lion et senfuit. Il aperut une tente au loin, vers laquelle il se dirigea ; il y vit une femme qui lui dit : Sois le bienvenu et le bien accueilli. Puis elle linvita sasseoir sur une natte, sous laquelle tait dissimul un trou. Quand lavis se fut assis, la femme tira la natte par-dessous, et lhomme tomba dans un puits.

c 2009, rue des coles - Il tait une histoire

Aventures dangereuses

Il resta l jusqu larrive du matre de la tente, portant deux hommes quil avait gorgs. Sa femme lui raconta ce quil stait pass avec lavis puis ajouta : Va le tuer aussi, il est plus gras queux. Mais le prisonnier saisit le matre de la maison par ses longues tresses et le tua. Contrefaisant sa voix, il demanda la femme de le faire remonter. Celle-ci obit, croyant quil sagissait de son mari. la vue de lavis, elle fut prise de terreur. Celui-ci lobligea lui livrer tout ce quils possdaient en fait dornements, dargent, de parures, desclaves, de chameaux, de moutons et de brebis. Elle lui donna tout cela et il put revenir vers les siens.

c 2009, rue des coles - Il tait une histoire