Vous êtes sur la page 1sur 29

La consolidation

Méthodes et techniques

Proposé par : M. RADI

Réalisé par : . EJ-JILLALI Anas


. EZZAOUAQ
Abdelilah
. JABRANE
yasser 1
Année universitaire : 2008/2009
PLAN
INTRODUCTION
III. Préliminaires

V. Critères de sélection des méthodes


• Pourcentage de contrôle
•Pourcentage d’intégration
IX. Méthodologie de la consolidation
•Intégration globale
•Intégration proportionnelle
•Mise en équivalence
XII. Techniques de consolidation
• Consolidation par palier
• Consolidation directe

CONCLUSION
INTRODUCTION

3
Qu’est ce que la consolidation ?

La consolidation consiste à établir les états

financiers d'un groupe de sociétés comme s’il

s’agissait d’une seule et même entreprise

5
Pourquoi consolider ?

La consolidation permet:

•Contourner la comptabilité indépendante de chaque société du groupe


en raison de l’autonomie juridique

•Donner une image fidèle sur la situation du groupe

•Eviter les doubles emplois potentiels

•Faciliter les décisions pour les partenaires du groupe

6
Périmètre de consolidation

Type de contrôle Type de société

Contrôle exclusif Filiale

Influence notable Société associée

Contrôle conjoint Société multi-groupe

7
Exclusions du périmètre de consolidation

Sont exclues du périmètre de consolidation:

•Les sociétés en procédure de liquidation judiciaire

•Les sociétés en redressement judiciaire


Périmètre de consolidation

Type de contrôle Type de société Méthode de consolidation

Contrôle Intégration globale


exclusif Filiale

Influence Société
notable Mise en équivalence
associée

Contrôle Société multi-


conjoint Intégration proportionnelle
groupe

9
Critères de sélection des méthodes

Pourcentage de contrôle

•Mesure le lien de dépendance directe ou indirecte entre la société mère


et ses filiales;

•Constitue un préliminaire indispensable à l'attribution à chaque société,


une méthode de consolidation.
Critères de sélection des méthodes

Pourcentage d’intérêts

•Correspond à la fraction du patrimoine détenue directement ou indirectement


par la société mère dans chaque société du groupe.

•Peut être différent du pourcentage de contrôle

•Permet de calculer la fraction représentative des intérêts du groupe dans les


capitaux propres d’une entreprise consolidée.
Méthodes de consolidation

Intégration globale

Mise en équivalence

Intégration proportionnelle
L’intégration globale

Consiste, à reprendre pour leur intégralité:

•Au Bilan: tous les éléments de l'actif et le passif de la filiale

•Au CPC: toutes les charges et tous les produits qui en déterminent le
résultat net

•Sous réserve d’éliminer les opérations intra-groupes


L’intégration globale

Au Bilan :

Elle s’exécute en trois étapes :


•Elimination des titres de participation
•Elimination des opérations internes commerciales et financières
•Sommation des postes rubrique par rubrique sauf :
Capital consolidé = Capital de la SM
Réserves consolidées=Réserves SM + quotepart dans la filiale
Résultat consolidé = Résultat SM + quotepart dans la filiale
Intérêts minoritaires = Capitaux propres de la filiale x quotepart des tiers
L’intégration globale

Au CPC :

•Elimination des opérations internes commerciales et financières

•Addition des postes rubrique par rubrique, y compris le RN

•Le RN est subdivisé entre :

Bénéfice consolidé = Résultat SM + quotepart dans RN de la filiale


Intérêts minoritaires = Quotepart des tiers dans RN de la filiale
L’intégration proportionnelle

Conduit à substituer :

Au Bilan:
Bilan

•La quotepart des éléments d'actif et du passif de la filiale

Au CPC:
CPC

•La quotepart des produits et charges est ajoutée à ceux de la société mère.

•L’intégration est calculée au prorata des titres détenus par la SM après


élimination des opérations internes
L’intégration proportionnelle

Au Bilan :
Elle s’exécute en deux étapes :
•Elimination des opérations internes
•Elimination des TP de la Sté multi-groupe détenus par SM
•A l’actif :
•Poste consolidé = Poste SM + (% x Poste de la société multi-groupe)
•Au passif :
•Idem qu’à l’actif sauf :
Capital consolidé = Capital de la SM
La mise en équivalence

•Consiste à substituer à la valeur comptable des actions de la filiale


détenues par la société mère, la part correspondante dans les capitaux
propres de la filiale (résultat compris).

•Les titres mis en équivalence représentent la quote-part des capitaux


propres de ces sociétés associées qui revient à la société mère.
La mise en équivalence

Au Bilan :

•A l’actif :
TP consolidés = Valeur d’achat des actions de la société associée
Titres mis en équivalence = Quotepart de SM dans les CP de la société
associée
•Au passif :
Réserves consolidées = Rv SM + quotepart de SM dans les RV de la société

Résultat consolidé = Rt SM + quotepart de SM dans le Rt de la société


La mise en équivalence

Au CPC :

Seule la rubrique « Résultat consolidé » change :

•Rt consolidé = Rt consolidé avec les filiales

+ quotepart de SM dans le Rt de la Sté associée


Techniques de consolidation

Consolidation par palier

Consolidation directe
Consolidation par palier

•Consiste à considérer successivement plusieurs groupes

•Consiste à établir un bilan consolidé pour chaque sous-groupe


Consolidation directe

•Chaque société est consolidée directement dans les comptes de la société mère.

•Elle permet de transformer une structure pyramidale complexe en un seul niveau


Le choix de la technique

Pas toujours possible

Consolidation par
palier

Absence de détail
Le choix de la technique

Simplification de la structure

Consolidation
directe

Détails des contributions


CONCLUSION

29