P. 1
FM_1621.03.2013

FM_1621.03.2013

|Views: 550|Likes:
Publié parpetru555

More info:

Published by: petru555 on Mar 18, 2013
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

11/18/2014

pdf

text

original

REPORTAGE Les enfants perdus de Mayotte

EXPO Boudin, le peintre de lumière

ÉVASION La Sicile de Palerme à Trapani

ROUDEIX SANDRINE/ABACA

Arthur de Soultrait, créateur de la marque de vêtements Vicomte A.

Enquête sur des Français pas comme les autres

Les aristos

NOBLES ET REBELLES

Supplément FIGARO - Nos 21341 et 21342 des 15 et 16 mars 2013 - CPPAP N° 0416 C 83022 www.figaromagazine.fr

Vendredi 15 et samedi 16 mars 2013

3 à 8.L’AFFICHAGE TÊTE HAUTE BMW. CO2 : 112 à 189 g/km. Au service de votre sécurité. .1 l/100 km. L’Affichage Tête Haute BMW projette sur le pare-brise une image virtuelle qui regroupe toutes les informations importantes pour la conduite. cette technologie issue de l’aéronautique est disponible sur le plus large éventail de modèles. QUE RESTE-T-IL À L’IMPOSSIBLE ? Consommations en cycle mixte de la Nouvelle BMW Série 3 Touring selon motorisations : 4.

fr Le plaisir de conduire .BMW www.bmw.

bmw.fr/impossible .www.

NE JAMAIS AVOIR À QUITTER LA ROUTE DES YEUX. EST-CE POSSIBLE ? .

COM . RUE DU FOUR PARIS 6ÈME PRODUIT ET DISTRIBUÉ PAR TRS EVOLUTION SPA T +39 059 421511 FRANCE: SHOW ROOM PARIS T 01 40701914 BOUTIQUE EN LIGNE: TRUSSARDI.6. PLACE DE LA MADELEINE PARIS 8ÈME 39.

O.LE FIGARO MAGAZINE • 9 114 Ce numéro comporte un encart central de 4 pages « Promo abonnement » sur tout le territoire national (hors abonnés).S O M M A I R E SEMAINE DU 15 MARS 2013 EN COUVERTURE ARRÊTS SUR INFOS 11 • L'éditorial de Guillaume Roquette 12 • Courrier des lecteurs 14 • News du Groupe Figaro 16 • Arrêts sur images 24 • FRANCE La chronique d'Eric Zemmour La chronique de François d'Orcival • MONDE • FUTURS 24 27 28 29 66 BIBLIOPHILIE MAGAZINE SANDRINE ROUDEIX/ABACA 30 42 CESE ARISTOS FRANCOIS BOUCHON/LE FIGARO EN COUVERTURE Les aristos ces étranges rebelles DÉCRYPTAGE Mais à quoi sert le Conseil économique. 24 locataires SPÉCIAL RETRAITE Moins de cotisants. social et environnemental ? REPORTAGE Mayotte : les enfants perdus de la République ZOOM L’heure des contes a sonné GRAND-ANGLE Eugène Boudin : que la lumière soit FOCUS Les bibliophiles font Salon RENCONTRE Le « Mentalist » se met au parfum ÉVASION Envoûtante Sicile TENDANCE Les pâtissiers surréalistes 30 42 46 56 60 66 70 74 82 46 56 MAYOTTE 102 104 106 DISNEY CONTES COURTESY NATIONAL GALLERY OF ART. FRANÇOISE BOUILLOT/MARCO POLO 60 Quels enjeux pour le nouveau pape ? • La chronique d’Alain­Gérard Slama • HISTOIRE Un « Château ». vieilles photos • AUTO Renault Clio RS : le sport en famille • OBJET Le souffle de Murano • SAVEURS La chronique de Maurice Beaudoin La chronique de François Simon • DANS LA TÊTE DE Vladimir Cosma ENVIES • VOTRE WEEK-END GEORGES MÉRILLON POUR LE FIGARO MAGAZINE 87 88 89 90 90 91 92 93 94 96 98 99 100 SICILE LAURENT FABRE POUR LE FIGARO MAGAZINE 70 74 MENTALIST WIREIMAGE ERIC GARAULT POUR LE FIGARO MAGAZINE . WASHINGTON BOUDIN NOS CONSEILS 15 MARS 2013 . plus de retraités Ce que vous percevrez vraiment Faites le bon choix pour vos placements PATRIMOINE Sudoku de Bernard Gervais Bridge par le Bridgeur Mots croisés de Michel Laclos Le bloc-notes de Philippe Bouvard IDÉES-MAG • Jean-Pierre Denis/Nicolas Diat : 107 111 112 114 116 118 126 128 130 132 138 PÂTISSIERS SPÉCIAL RETRAITE 82 REMY CORTIN POUR LE FIGARO MAGAZINE Belle amusée. bête au musée • CINÉMA La chronique de Jean­Christophe Buisson • SORTIES En scène par François Delétraz La chronique de Philippe Tesson • LIVRES La chronique de Frédéric Beigbeder • MODE Alerte orange… et rouge • VOYAGES Les horizons philippins • TECHNO S.S.

.

le jeudi à 6 h 48. Sous le couvert de lutte contre les discriminations. l’égalité entre les hommes et les femmes. Dès la crèche. la solidarité et la laïcité… ». Et vous allez donc évidemment centrer vo­ treloisurlesmoyensderéapprendreauxélèves de France à lire. on qualifie volontiers cette surenchère so­ ciétale de diversion pour détourner l’attention des Français d’une situation économique et sociale catastrophique. Vos supérieurs. cela s’appelle changer les mentalités. Les pre­ mières sont priées de jouer avec des marteaux. délin­ quants et victimes se confondent (permettant à Christiane Taubira de diaboliser la prison en toute bonne conscience). Le ministre de l’Education nationale a ainsi écrit à tous les recteurs du pays pour leur rappeler que le gouvernement entendait bien « s’appuyer sur la jeunesse pour faire changer les mentalités ». quand le chef de l’Etat se risque à venir les rencontrer en province. ils attendent d’abord un emploi pour tous et la sécurité pour chacun. Et une fois adulte. il commence par proclamer toutes affaires cessantes que « la mission première de l’école » (outre la transmis­ sion des connaissances. à l’Elysée et à Matignon. et ils ne se privent pas de le rappeler à François Hollande. Car l’offensive de la majorité est aussi un endoctrinement qui outrepasse le mandat pour le­ quel elle a été élue. tout de même) est de fairepartagerauxélèves «l’égaledignitédetousles êtres humains. Car la gauche. Sous le couvert de lutte contre les discriminations.etlesFran­ çais ne s’y sont pas trompés en descendant dans les rues par centaines de milliers pour s’opposer à ce bouleversement an­ thropologiquesansprécédent. que ce soit dans les son­ dages ou de vive voix. Le dia­ gnostic est juste mais insuffisant. cette surenchère égali­ taire ne semble guère enthousiasmer les Français.L’édito de Guillaume Roquette I Le meilleur des mondes maginezquevoussoyezministre del’Edu­ cation nationale. au nom de la lutte contre les « clichés ». à droite. à commencer par ceux des profs) est en chute libre depuis quinze ans. quand un gouver­ nement socialiste refonde l’école. pour lui enlever sa connotation sexiste) et se poursuit tout au long de l’ensei­ gnement scolaire. Etant bien informé. au pouvoir depuis dix mois. n’espère pas seulement faire baisser le chômage en ponctionnant les riches. dès l’enfance. Dans son jargon. cette profession de foi ne doit rien au hasard. Qui. les seconds avec des casseroles. le rêve d’une indifférenciation généralisée Apparemment déconnectée des objectifs assignés à l’école. pour faire advenir une société selon ses vœux. Le combat continue à la maternelle (qu’une député socialiste aimerait rebaptiser « petite école ».commeilss’apprêtentàlerefaire dans une semaine. le meilleur des mondes dont rêvent les socialistes est celui d’une indifférenciation généralisée. et malheur à qui ne s’y soumet pas . écrire et compter… Stop ! Vous n’y êtes pas ! En mars 2013. les pères devront prendre leurs congés pa­ rentaux. Mais la famille n’est pas le seul champ d’ac­ tion de cette révolution culturelle qui ne dit pas son nom : tous les leviers d’action de l’Etat sont mobilisés pour servir la cause. Le mariage homosexuel était biensûrlapremièreétapedecetteambitionradicale. le citoyen doit continuer à se soumettre à la nouvelle doxa : la parité fait rage à tous les étages. vous savez perti­ nemment que le niveau scolaire (sauf chez les enfants favorisés. vous ont de­ mandé de faire une grande et belle loi pour « refonder l’école républicaine ». la sienne. ” Mais malheureusement pour la majorité. Hommes et femmes y sont identiques. 15 MARS 2013 . Du côté de l’opposition. osera la dénoncer ? groquette@lefigaro.LE FIGARO MAGAZINE • 11 . le gouvernement entend favoriser la théorie dite du genre. Cette gauche soi­disant laïque et tolérante aspire à imposer une nouvelle religion. elle aspire à transformer chaque individu. et les patrons qui ne payent pas assez leurs salariées seront mis à l’amende. Tel est le pre­ mier article de la loi présentée cette semaine à l’Assemblée nationale par Vincent Peillon. En matière d’égalité des droits.fr Retrouvez le billet politique de Guillaume Roquette dans le 6/7 d’Eric Delvaux sur France Inter. étrangers et citoyens français ont les mêmes droits. effaçant les différences entre filles et garçons.

Les people présents sur le plateau. Ce n’est pas à la loi de le faire brutalement. LE FIGARO MAGAZINE.57. l’affreux. peut interférer dans la conduite des politiques de l’emploi des entreprises privées. le bilan du président Sarkozy est bon car il a réussi à protéger notre pays durant les crises de 2008 et 2011. il savait brillamment représenter la France à l’étranger. de même que sa pathétique indécision ou. et surtout le « noyau dur » de la définition de ce mot. Dans la définition ac­ tuelle et ancestrale du mariage. entre autres ceux de Laurent Gerra qui. une coquille involontaire s’est malencontreusement glissée dans le nom du PDG d’Accenture. Pierre Nanterme. vigilants quant à notre bien-être et à nos maigres réserves financières. les pouvoirs publics. sans avoir lu le livre. reviens ! REDRESSEMENT PRODUCTIF Contrairement aux mensonges répétés sans cesse. alors même que l’Etat n’est engagé financièrement ni dans les succès ni dans les échecs de ces sociétés.. à propos des figures de proue des anciens élèves de l’Essec. Aujourd’hui. cela. ceci. mais il ne faut pas oublier l’incapacité de l’intéressé à mesurer la gravité de la situation. 75438 PARIS CEDEX 09 • FAX : 01.81 • COURRIEL : FIGMAG@LEFIGARO. 14. De plus.57. à la diffé­ rence du secteur privé. GILLES MARTIN 54180 HEILLECOURT Laïcité Mariage La formule « mariage pour tous » choque une bonne partie de l’opinion. sa très regrettable incompétence. Ce dernier. les bénévoles des Res­ tos du cœur distribuaient une fiche avec les produits à leur fournir. tout cela pour ne pas heurter la communauté musulmane. Il eût été sans doute plus judicieux de créer le ministère du Redressement productif du secteur public. Une des causes de cet état de fait. est l’immigration. Qu’il s’en tienne à ce registre. A quand la taxe surprise sur le bois de chauffage ? PIERRE FALCONETTI 83310 GRIMAUD PENSÉE UNIQUE exposés les faits et les chiffres de la délinquance. une contradiction. quel qu’il soit. l’emploi. « On n’est pas « lepéniste » par le procureur général de service. Vous avez dit laïcité ? JEAN-MICHEL DUCHESNE 69009 LYON Incompétence « Hollande piégé par la panne de croissance ». ROMAIN ARTIGUEBÈRE 87000 LIMOGES J ’aimerais qu’on m’explique comment un gouvernement. couché » Laurent Obertone présentait son livre La France Orange mécanique (Le Figaro Magazine du 15 février). il faudrait ajou­ ter que ce principe peut s’appliquer à deux per­ sonnes de même sexe. M. à l’entrée du supermarché de Dardilly (Rhône). titrait Le Figaro du 9 mars. A la télévi­ sion.C O U R R I E R DES LECTEURS Sarko. Y sont COURRIER DES LECTEURS. émet lui aussi.FR 12 • LE FIGARO MAGAZINE . a tenu des propos du plus mauvais goût. Cet humoriste peut être excellent lorsqu’il tape sur les politiques. de bien vouloir nous en excuser.08. le laxisme de la justice et le désespoir des victimes. GÉRARD PERENCHIO COURRIEL Ce matin. ayant la chance d’être protégé. Pourquoi diable a-t-il fallu qu’il postule pour cette fonction ? JACQUES MARTINE 59132 TRÉLON ENCORE UNE NOUVELLE TAXE ? Voilà que. ainsi que nos lecteurs. C’est l’usage sur la longue durée qui peut modifier progressive­ ment le sens d’un mot. Certes.. répandent la rumeur selon laquelle le chauffage au bois. si l’on préfère. Il était claire­ ment écrit : « Conserves de légumes (sans viande). jusqu’ici considéré comme le plus sain.15 MARS 2013 . à l’occasion de la surtaxation du gazole. « union de deux personnes de sexe différent ». des particules qui. pour beau­ coup. à l’émission de Laurent Ruquier. il n’en fallait pas plus pour que l’auteur se fasse trai­ ter de « raciste » et de L ’autre jour. notre beau pays est dirigé par une équipe d’amateurs menant la France dans le mur. dans ce secteur. dépend bien des pouvoirs publics. dont la mission devrait être de supprimer les gaspillages financés par les contribuables. Pensée unique… JEAN-PAUL TRANCHAND 31400 TOULOUSE Précision Dans notre récent dossier sur « Ces réseaux qui ont pris le pouvoir » (Le Figaro Magazine du 1er mars). sur les ondes de RTL. JEAN-CLAUDE VASCHETTO 83330 LE CASTELLET UN HUMOUR DÉPLACÉ La renonciation de Benoît XVI a suscité bien des commentaires. » J’en déduis que certains n’ont pas le droit de recevoir des produits non hallal ou contenant du porc. ce qui est. Nous le prions. BOULEVARD HAUSSMANN. étaient tous d’accord avec ce jugement sans appel. pour l’auteur.

.

connectezvous sur www. un numéro pour l’Histoire. il fut le principal collaborateur de Jean-Paul II. l’iPad Mini et accédez à toujours plus de contenus avec nos vidéos exclusives : La Minute Actu. le Talk… T PHOTOS INE. le 13 avril AZINE O erdus p s t n a f EN VIDtÉ n e. le passé.lefigaro. dîner dans les salons de l’Hôtel national des Invalides. « Ils ont une vingtaine d’années […] et sont habités par une conviction forte selon laquelle il faut rompre avec les traditions. Jérôme Duvillard présentera le 24 mars à Mâcon 30 objets exceptionnels du marqueteur ébéniste Michel Lefèvre. les valeurs bourgeoises pour inventer l’utopie d’un monde nouveau. le benjamin du concile. Découvrez ou redécouvrez en quoi les grandes idées des philosophes peuvent vous aider à mieux vous comprendre et à mieux comprendre le monde.fr/encheres pour enchérir en direct le 24 mars à 14 h 30. le Zapping. vol. en vente chez votre marchand de journaux.fr/privileges et découvrez l’ensemble de vos privilèges d’abonnés ! MAG FIGARO “Le Figaro” sur iPad se met à jour éléchargez gratuitement la nouvelle application du Figaro.15 MARS 2013 LAUREN T UR LE FABRE PO PHOTOS DR . les e • Mayot République de la AG E REPORTnte Sicile a • Envoût à 20 h 30. Suivez l’actualité en temps réel grâce aux alertes et aux flashs infos. Le Figaro HorsSérie retrace la vie et l’œuvre d’un intellectuel de haute volée. promu la beauté de la liturgie. Dans un numéro exceptionnel. Hiver-Printemps 2013 L'APPLI R U S E N MAI CETTE SEARO MAGAZINE IPAD FIG Réservé exclusivement à nos abonnés ! Cette semaine. Maintenant qu’il s’en va. LES NT RÊVER A M E S A I FO DE L AGES QU UE JOUR ET. qui devint malgré lui homme de gouvernement. Profitez d’un tarif préférentiel pour une soirée privée exceptionnelle autour du spectacle La Nuit aux Invalides. écouté à Cologne. au Théâtre de l’Ouest Parisien. magnifiquement illustré. il était le pape de l’Eglise catholique. Luxembourg et Monaco. qui aura lieu le 24 avril. spectacle et visite scénographiée du dôme ! Pour en bénéficier. L’utopie sur le plan esthétique […] mais aussi l’utopie politique. il contribua à la décoration de grands paquebots (comme le Sovereign of the Seas de la Royal Carribean Cruise) et endroits prestigieux tels que la BNP ME DUVILLARD/QUAI DES ENCHÈRES de New York.fr sur iPad et accédez à une toute nou­ velle expérience utilisateur. Depuis sept ans. l’humble souverain soucieux de réconcilier l’Eglise avec son histoire. écrite et racontée par Luc Ferry.fr/philo ou appelez le 01. Historiens. UN ARTISAN À L’HONNEUR SUR “LE FIGARO ENCHÈRES” Dans le cadre des journées Marteau.90 €. Il aura connu la violence des attaques et les meurtrissures des trahisons.. mais défendu sans relâche les droits de l’intelligence . CHAQT L'INFO ET LES IM QUI FON 14 • LE FIGARO MAGAZINE . Visite de l’exposition Napoléon et l’Europe. » Pour commander : rendez-vous sur www.lefigaro.70. philosophes et vaticanistes racontent le pape pédagogue. C’était Benoît XVI. le brillant professeur a succédé à l’athlète de Dieu. le spécialiste de la vie de Jésus. Pendant vingt ans. Actuellement en kiosque. En 2005. Associé à Jean Royère sur de nombreux projets. le restaurant Troisgros à Roanne ou l’Hôtel de ville de Paris. L’invention des utopies” REMY CORTIN « Le Figaro » présente la suite de la collection « Sagesses d’hier et d’aujourd’hui ». Sydney et Madrid les aspirations de la jeunesse du monde . 26. 114 p.37.A C T U A L I T É DU FIGARO “LE FIGARO HORS-SÉRIE” BENOÎT XVI Il a surpris le monde entier en annonçant son renoncement. Genève.70.31. “Collection Philo”. 8. “Philosophie de la Bohème. gagnez des invitations pour deux personnes pour le spectacle Pinocchio d’après Carlo Collodi. le monde découvre qu’il perd un géant. Bé­ néficiez d’un tout nouveau confort de lecture avec cette ver­ sion optimisée pour les écrans Retina. Parcourez le catalogue et inscrivez-vous dès à présent sur lefigaro.

Il s’agit du téléviseur de Bang & Olufsen le plus complet et le plus ambitieux.BE O V ISI O DE GARANTIE ANS 5 N 11 UNE ŒUVRE D’ART – AVEC 5 ANS DE GARANTIE* Le BeoVision 11 est la Smart TV de Bang & Olufsen. OF FRE Durant une période limitée.com/beovision11 * 5 ans de garantie du 15 février au 30 avril 2013. un téléviseur innovant qui établit de nouveaux standards de design. une qualité de son et d’image inégalée. Ce téléviseur vous offre en effet la possibilité d’accéder à différentes sources de divertissement sur Internet ainsi qu’à une bibliothèque d’images et de films. et des conditions spéciales de financement. Venez découvrir personnellement la qualité du BeoVision 11 dans l’un de nos magasins et bouleversez vos sens sur bang-olufsen. Consultez les conditions dans les magasins Bang & Olufsen participant à l’opération. nous vous offrons 5 ANS DE GARANTIE* sur ce fantastique produit. et l’accès à de nombreux contenus multimédias. .

La rage de ce militant islamiste a décuplé ses forces. dans le quartier chrétien de Joseph Colony. après l’arrestation . plus de 3 000 musulmans en colère ont incendié une centaine de maisons. au Pakistan.A R R Ê T S U R I M A G E FEUX DE HAINE. Et c’est à bout de bras qu’il se prépare à jeter dans les flammes la lourde croix qu’il a portée à travers la foule déchaînée. le 9 mars dernier à Lahore. Pendant de longues heures.

le plus souvent démenties. un crime passible de la peine de mort. Par chance.d’un chrétien accusé d’avoir proféré des propos blasphématoires contre le prophète Mahomet. PHOTO : ADREES HASSAIN/REUTERS . ces violences n’ont fait aucune victime car les familles chrétiennes avaient fui les lieux avant le saccage... Ce n’est pas la première fois que le pays s’enflamme après des rumeurs de « blasphème ».

.onoublieceuxquiprennentdesrisquespresqueencoreplusfousqu’euxpourimmorta­ liserleursrecords.iciinvisiblemaissuspendupardescordesàlaparoiglissanteetcoupante DOUBLE EXPLOIT.A R R Ê T S U R I M A G E Trop souvent.CommelephotographeaméricainTimKemple. lorsque l’on regarde avec admiration et envie les exploits de ces sportifs de l’extrême quiontfaitdeleurviequotidienneundéfipermanent. ..

au Mexique. il a immortalisé le saut des kayakistes Erik Boomer. PHOTO : TIM KEMPLE/CATERS NEWS/SIPA . Tyler Bradt et Galen Volckhausen. dans le monde fou de ces trompe­la­mort pagayeurs. Accroché à plus de 40 mètres de hauteur. dans le cadre d’un grand projet de reportage intitulé « Cascada ».des chutes de Tlapacoyan. Un voyage d’une dizaine de jours au plus près du vertige et de l’adrénaline.

professionnels et amateurs passionnés.cesskieursfendentlaneigegeléeaucoudeàcoude. dans le sud­est de la Suisse. plus de 12 000 athlètes. se sont affrontés pour essayer de remporter le légendaire marathon de l’Engadine. Une course de ski de fond mythique de 42 km.détermi­ nés à tenir le rythme jusqu’à l’arrivée. Commedesfourmisenchasse. Le 10 mars dernier. .A R R Ê T S U R I M A G E FOURMIS BLANCHES.

avait attiré un petit millier de skieurs. PHOTO : PETER KLAUNZER/EPA/MAXPPP . réunissant toujours plus de participants anxieux de franchir la ligne d’arrivée. le marathon est devenu un rendez­vous an­ nuel majeur. Un succès d’estime.depuis Maloja jusqu’à S­Chanf en passant par Saint­Moritz. dans un paysage splendide et immaculé. Mais depuis cette époque. en mars 1969. La première course de l’Engadine.

Un concentré de technologie au service de votre bien-être et celui de vos passagers.ESSAI NOUVEAUTÉS : TOYOTA RAV4. Une familiale. AURIS HYBRIDE & VERSO Plaisir et innovation : l’esprit Toyota. Une invitation au voyage… Alexandre a été séduit par l’habitabilité du nouveau Verso. plus confortables. Toyota dévoile ses nouveautés ! Elles sont plus performantes. À Saint-Mandrier et sur les routes du Var... plus économes. plus sûres. aussi très à l’aise en ville ! . nos lecteurs sont allés à la rencontre de ces Toyota aussi belles que plaisantes à conduire. accueillant jusqu’à sept personnes.

9 à 7. Les nouveaux RAV4.COMMUNIQUÉ Sabrina est sous le charme de la nouvelle Auris hybride. Auris hybride et Verso illustrent l’ambition de Toyota de vous rendre la route plus sûre. Elle en offre plus. du confort et un bel agrément.6 L/100 km. 127 à 176 g/km (C à E).9 à 6. Bravo ! » Photos Dingo D. lumineuse. 129 à 169 g/km (C à E) NOUVEAU RAV4 : 4. de silence… et un style très réussi ! ». il est très maniable et pratique avec sa caméra de recul et son hayon électrique. Plus d'informations sur Toyota.R. son moteur souple et sa caméra de recul pour se garer sans encombre. Consommations mixtes et émissions de CO2 (Normes CE) IMPRESSIONS DE CONDUITE… DAVID « Le RAV4. sûre. de fluidité.fr NOUVELLE AURIS HYBRIDE : 3.3 L/100 km. ALEXANDRE « Le Verso réussit le tour de force de faire voyager sept personnes avec de l’espace. plus belle. . avec sa boîte douce. En ville.9 L/100 km. SABRINA « Je suis de la génération qui veut sauver la planète. confort et sécurité. « Un monde de douceur. car elle est confortable. souriante. économe. 87 à 91 g/km (A) NOUVEAU VERSO : 4. Et le système d’aide au stationnement intelligent est génial ! ». Une familiale qui se montre très à l’aise en ville. Son équipement et sa finition m’ont séduit ». l’Auris hybride correspond donc à ma vision de l’automobile respectueuse. Données homologuées.8 à 3. c’est un vrai coup de cœur ! Il est taillé pour dévorer les kilomètres en mode silence.

. essayait consciemment de ressusciter l’ancienne ferveur autour de nos rois.ilavaitbesoindeseparerdesarti­ fices anciens du chef de l’Etat.A R R Ê T S S U R I N F O S FRANCE SEBASTIEN SORIANO/LE FIGARO Zemmour Hollande à Dijon. A Dijon hier.. Parfois. Le sénateur-maire PS de Dijon a critiqué lundi 11 mars. ministre déléguée à la Lutte contre l’exclusion. le discours d’ordre du ministre de l’Intérieur séduit jusqu’à Claude Guéant. Le voyage en pro­ vince n’est plus un rituel de monarque. A la fin de son mandat.FrançoisHollandesacri­ fie au rituel du voyage en province. lui­même. les journalistes ne sont pas conviés et ces réunions ne figurent pas à son agenda. ailleurs demain. son prédécesseur. sur Europe 1. des éco­ les. mais au milieu des Français ! Images vuesetrevues. SORIANO/LE FIGARO F. e Président serre les mains.présentéeparChristopheRuaultssurlachaîneLCP-AN tous les vendredis à 21 h 30. Rien n’y fait. Marie­Arlette Carlotti. ac­ compagnédeClaudeGuéant. Mais depuis au moins la présidence de Valéry Giscard d’Estaing. le pre­ mier forum régional de La Droite forte. Une manière de faire le service après­vente de l’action gouvernementale. La communication ne peut pas tout maîtriser. mais entre uneimageetdestélévisions. J.Aufuretàme­ sure que le président français perdait ses pouvoirs. mais un truc de communiquant pour res­ taurer « l’image » de son client.. Le voyage en province n’est plus la rencontre entre un homme et un peuple. un contestataire l’interpellant à Dijon – « Où sont tes promesses ? » –. Plus sa cote de popularité chutait. piège à com.) « Il faut arrêter le concours Lépine des propositions fiscales. Visite des usines. B. pour un autre regard sur l'actualité.ouentoutcasl’imagequ’onendonnait. Il n’est pas enfermé dans sa tour d’ivoire élyséenne. partout.Asontour.tiendrasa­ medi.. avant d’être violemment ceinturé par un policier en civil. Guillaume Peltier.Maisdecraintequela ministre ne soit chahutée sous l’œil des caméras par une base impatiente. elle fait tache au milieu des belles images soignées.-C. François Hollande a renoué ha­ bilement avec une proximité bonhomme. Un silence qui embarrasse jusqu’à l’Elysée… Le voyage en province n’est plus que la rencontre entre une image et des télévisions FLOP 828 749 HORS CLASSEMENT. plus ildevaitrenoueraveclafoule. le citoyen de base est devenu un analyste averti des stratégies de communication. fermeàl’égarddessyndicalistes casseurs. il a technocratisé et communiqué. F.ilimiteoutented’imi­ ter les célèbres voyages du général de Gaulle qui. François Hollande : 1 556 retombées presse + audio 502 353 313 MANUEL VALLS JEAN-MARC AYRAULT NICOLAS SARKOZY ARNAUD MONTEBOURG MARISOL TOURAINE Nombre de citations établi par l'Argus de la presse. Les leaders de la droite ne parviennent pas à s’installer durablement dans notre classement.15 MARS 2013 . tout le temps. BUZZ POLITIQUE Le feuilleton Sarkozy Copé qui sonne la charge contre le gouvernement. Ses ministres n’en finissent pas de faire des gaffes sans que le Premier ministre intervienne pour stopper la machine à couacs. Fillon qui affiche ses ambitions. Nicolas Sarkozy ne se déplaçait plus sans un service d’ordre intimidant et glaçant. entreprise de service et de conseil en relations médias. A la différence de Nicolas Sarkozy : quelques confidences rapportées par la presse. Giscard voulait désacrali­ ser et décrisper . BOUCHON/LE FIGARO PELTIER S’INVITE CHEZ RAFFARIN Comme pour rappeler que c’est sur les terres de Jean­ Pierre Raffarin et de Domi­ niqueBussereauqu’ilaréalisél’undeses meilleurs scores. la réalité fait irruption brutalement . 24 • LE FIGARO MAGAZINE . » François Rebsamen. les incohérences du gouvernement. Eric CONFIDENTIELS CARLOTTI ASSURE LE SAV En marge de son tour de France de la solidarité. Le Pré­ sident fend la foule. l’exercice s’est à la fois simplifié et banalisé. rencontre les militants PS. Embrasse les enfants. à partir de l'analyse du contenu de 28 journaux et de 200 radios et télévisions du 4 au 10 mars.essuyantlescrachats de jeunes banlieusards excités et délurés. L Jean-Marc Ayrault S. Mais il n’a pas tardé à en payer le prix. CommetouslesprésidentsdelaVe République.motsditsetredits./LE FIGARO SIC (. Retrouvez Le Figaro Magazine dans l'émission « Entre les lignes». à proximité de La Rochelle.OnsesouvientdeJacquesChiracen2002. MARMARA/LE FIGARO TOP Manuel Valls Sceptique sur le principe de l’« amnistie » sociale. et revoici l’ancien chef de l’Etat qui alimente la chronique politico-médiatique. L’ennui est quelesFrançaisontfiniparlecomprendre.

J’ai des pommes de pin partout sur mon terrain.huissier-justice. . je me suis fait traiter de crétin. Trouvez l’huissier de justice le plus proche de chez vous sur www. je suis allé voir un huissier de justice.L’arbre du voisin a envahi mon jardin. Vous êtes en conflit avec vos voisins ? N’attendez pas. Du coup. Spécialiste de la preuve. son constat sera votre meilleur atout en cas de litige.fr L’huiSSier de juSTice. contactez un huissier de justice. J’ai voulu régler le pépin. – crédit photo : henry roY. VoTre premier recourS.

MARMARA/LE FIGARO Victorin Lurel L’ÉMOTIF ANONYME LA BOURDE : “Moi. » Une star du net est née. Chávez c’est de Gaulle plus Léon Blum. s’est cru autorisé à cette liberté de ton. « Ahmadinejad. c’est Mère Teresa plus Gandhi #parlecommeLurel. Benoît XVI a omis de me consulter avant de prendre sa décision #Age#EmploidesSeniors— Michèle Delaunay (@micheledelaunay) 11 février 2013 Sériale twitteuse. et cela pourra m’être reproché. Mais il serait incompréhensible qu’un membre du gouvernement manifeste contre un projet défendu par une partie du gouvernement. L’hommage appuyé à Hugo Chávez de la part du ministre des Outre­Mer. Toutes choses égales par ailleurs. le ministre de la Défense. C’est d’ailleurs sur Twitter qu’elle semble la plus présente.. Pour vivre heureux. Inconnus du grand public. accroche toute la lumière. que le monde gagnerait à avoir beaucoup de dictateurs comme Hugo Chávez. Sur Twitter. à tort ou à raison. à faire de la figuration.Arguant que le désaccord sur la question de l’aéroport de Notre­Dame­des­Landes entre le Parti so­ cialiste et les écologistes était connu. présentée par Benjamin Petrover. n’en est pas à sa première sortie sur inter­ net. comme l’ensemble des parlementaires écologistes disponibles. Il vit dans l’ombre de Jean­ Yves Le Drian. au point de devenir des boulets pour le gouvernement. JEAN-CHRISTOPHE MARMARA/LE FIGARO Chaque samedi à 8 h 30. Depuis. depuis le début de l’intervention de la France au Mali. a provoqué la colère de la droite et l’embarras de ses amis socialistes. le mi­ nistre écolo vit désormais caché. retrouvez « Le Débat » avec Guillaume Roquette. R. FRANÇOIS BOUCHON/LE FIGARO Michèle Delaunay LA SÉRIALE TWITTEUSE LA BOURDE :“Je dois bien reconnaître que. je dis. Depuis.. Sa bourde à l’Assemblée n’est d’ailleurs pas étrangère à cette volonté d’exister au côté d’un ministre qui. ministre déléguée aux Person­ nes âgées. dans l’émission « Europe 1 Week-end ». le ministre délégué au Développement prend soin de ne plus s’exprimer sur les questions qui fâchent... S. 26 • LE FIGARO MAGAZINE . livrant ses commentaires sur tout et sur rien. A moins qu’ils ne jugent que leur ministre ne soit déléguée. certains ministres ne doivent leur notoriété subite qu’à des bourdes embarrassantes. de 6 h à 9 h. Kader Arif est contraint de se rétracter publiquement. tout en essayant de manifester un semblant de solidarité avec l’équipe Ayrault. j’irai manifester.]. Quelques minutes plus tard. On imagine sans mal que les millions de personnes âgées à qui elle dit s’adresser la suivent et s’étourdissent de son esprit. le ministre délégué aux Anciens Combattants demande la parole et annonce à tort la libération de la famille enlevée au Cameroun et retenue en otage par la secte nigériane Boko Haram. Pascal Canfin. Kader Arif est d’une discrétion qui confine à l’absence. puisqu’on prétend que c’est un dictateur. récidiviste du gag douteux.15 MARS 2013 SÉBASTIEN SORIANO/LE FIGARO .A R R Ê T S S U R I N F O S FRANCE Les ministres de la gaffe Pascal Canfin LE CAS DE CONSCIENCE ÉCOLO LA BOURDE : “Oui.. Kader Arif LE SYNDROME DU MINISTRE DÉLÉGUÉ LA BOURDE : en plein débat à l’Assemblée nationale.” Ira. Preuve en a encore été donnée par Victorin Lurel.-C. Reste qu’il a échappé à la démission. Il a pendant ces quatorze ans respecté les droits de l’homme [. Michèle Delaunay. Twitter s’en donne à cœur joie et imagine les comparaisons les plus improbables. c’est rarement pour de bonnes rai­ sons.. tout ému de pou­ voir se recueillir à Caracas devant le corps embaumé de l’ancien putschiste. l’un des deux seuls ministres EELV du gouvernement. De son côté. travaillant sans plus faire de vagues sur ses seuls dossiers.ilrenoncera.” Quand les anonymes du gouvernement font parler d’eux. Sa proximité affichée avec le Président ne fait pas de lui l’un des ministres les plus en vue du gouvernement. J.irapas?Finalement. Lui qui était régulièrement convié à voyager avec la délégation présidentielle ne fait plus partie de la photo de famille.

ENTENDEZ : « Je vous avais prévenus. se fait une formi­ dable notoriété en ayant prononcé cet hommage inoubliable du héros défunt de la « révolution bolivarienne » : « Le monde gagnerait à avoir beaucoup de dictateurs comme Hugo Chávez. mais en oubliant d’investir. la com’ aura été im­ puissante à inverser la courbe du chômage. il dépensait énormément. disait Hugo Chávez « Au lieu d’être dans l’urgence et dans l’action. Comme le disent certains dans l’entourage élyséen : « Quand on n’est plus cru. « Il arrive. » Retrouvez Carl Meeus sur France Info dans « Le Duel ».EXTR @NET “ELLES SONT OÙ. le nouveau « monsieur Com’ » de l’Elysée. Hugo Chávez jouait le rôle d’une sorte de fils de la Révolution française en Amérique latine. » Le Président sourit. Un chef de l’Etat disponible. Une arrivée en TGV. de la confiscation des biens nationaux et de la fête de l’égalité. sous l’œil des caméras de Public Sénat et de France 3 Bourgogne. VOS PROMESSES ?” Ce devait être une opération reconquête. toujours sous l’œil des journalistes. Mais là. la moutarde leur est montée aux narines. soit 75 % de mieux ! O QUAND ON VOUS DIT : « BERTRAND RIOTORD/LE FIGARO Le PS n’est pas à la hauteur du combat à engager pour donner du sens. il faudrait songer à me trouver une place lors d’un prochain remaniement. » DR d’Orcival François de l’Institut Enfin. c’est un autre individu qui apos­ trophe François Hollande : « Ça fait six mois qu’on attend le changement. le député socialiste le mieux élu et le ministre (des l’Outre­Mer) le plus inconnu. le déplacement de François Hollande à Dijon avait tout pour livrer aux télés des images bien léchées d’un Président proche des préoccupations des Français. l’élève avait de quoi s’inspirer du modèle : en France. puisque son déficit budgétaire atteignait 16 % de ses revenus en 2012.LE FIGARO MAGAZINE • 27 . Plus loin. ses dépenses publiques consommant 32 % de sa richesse. tous les vendredis à 8 h 53. » Nathalie Kosciusko-Morizet. et au terme de l’expérience « anticapitaliste ». maisc’estaussiunpays depetits­bourgeoissocialistes. » Encore une fois. D’où peut donc venir ce romantisme que le personnage de Chávez inspire à la gauche de notreclassepolitique ?Pasdesrelationsquele Venezuela entretient avec la France : elles sont quasi nulles . «LaFrancepeutêtreunpaysrévolutionnaire. Harlem Désir ne fait pas le job. « Elles sont où. disait­il. Un dispositif po­ licier léger. mais avec une cravate plus rouge que jamais. prenant le temps de les écouter. il fait un tour de France de la propagande. la France lui vend pour 700 millions de marchandises (sur 450 mil­ liards d’exportations) – et le régime n’a pas hésité à s’en prendre à nos intérêts en nationalisant les filiales vénézuéliennes de grands groupes français. criminalité et corruption. L’ancienne ministre de Nicolas Sarkozy a critiqué le déplacement de François Hollande à Dijon. A Dijon. » Jean-Christophe Cambadélis La France est aussi un pays de petitsbourgeois socialistes. sans que celle­ci s’en formalise trop puisqu’elle continuait de lui acheter la moitié de son pétrole . 15 MARS 2013 . il en distribuait les revenus. goguenard. vos pro­ messes ? » crie l’un d’eux avant d’être ex­ pulsé manu militari par un policier en civil. c’est qu’on est cuit.» Enfinunmodèle !Quatorzeannéesdecultedelapersonna­ lité rythmées par des élections plébiscitaires payées par le pétrole. “maintenant”. Que sera­ce pour Fidel Castro ! Etait­il l’élève ou l’exemple ? Il levait le poing contre l’ Amérique. la dépense publique absorbe 56 % du PIB.fr). tels que Total. face à Maurice Szafran de Marianne (www. sur BFMTV. le pays est placé sous signal rouge : imprévisibilité. j’étais le meilleur candidat pour succéder à Martine Aubry Rue de Solferino. un modèle socialiste ! nafleurilastatueéquestrede Simón Bolívar à Paris.franceinfo. Jean­ Luc Mélenchon porte le deuil. Les images tourneront en bou­ cle sur internet sans que le Président ait rien vu de la scène. au risque de laisser des puits à sec aux générations futures . Et Victorin Lurel.avecunehaussedesprixquivaat­ teindre 30 % cette année (en frappant d’abord les pauvres)… Pour l’investisseur étranger. Casino ou Lafarge. mardi 12 mars. présenté par Raphaëlle Duchemin. puisqu’on prétend que c’est un dictateur. un pays qui doit importer prèsde100%desaviandeet80%desonali­ mentation. Qui prend le temps. Si vous voulez que je mette en sourdine mes critiques à l’égard de la direction du PS. c’est “immédiatement”. Sim­ ple. Orchestré par Claude Sé­ rillon. Non. Dans le dictionnaire. C’était sans compter sur les élec­ teurs déçus de Fran­ çois Hollande.» Etvoilàquelespetits­bourgeoispouvaient grâce à lui se rêver en héritiers de Robespierre.

Car il y a pénurie. le 14 décembre dernier (26 morts dont 20 écoliers). Depuis le carnage de Newton. Dès qu’elles ouvriront. le convoyeur. Un groupe de jeunes Native Americans (In­ diens) a attaqué l’équipe de football de la capitale.Silesplaignantsgagnaient. MONDOVISION ÉTATS-UNIS CHARGEURS VIDES La photo de une de l’Albuquerque Journal parle d’elle-même : avant l’ouverture du Sportsman’s Warehouse de la plus grande ville du Nouveau-Mexique. le prix des balles a plus que doublé et des armuriers rationnent les ventes par crainte de ruptures de stock. PAR JEAN-MARC GONIN DR KCNA/REUTERS INDIENS CONTRE PEAUX-ROUGES $CORÉE DU NORD TENSIONS SUR LE 38e PARALLÈLE . %INDE MORT D’UN VIOLEUR PRÉSUMÉ RamSingh.15 MARS 2013 devant les portes. Mais le pro­ priétaire n’a pas grand­chose à craindre.aétére­ trouvépendudanssacellule.33ans. n’a pas été élu gouverneur du département de Siaya.Sapro­ messed’établirunelignedirecteentresonbureauetlaMai­ son­Blanche n’aura pas alléché grand monde. En provenance de Dubai. le demi­frère kényan de Barack. Les autorités judiciaires de Delhi ont ouvert une enquête à la prison de Tihar.l’undescinqaccusés duviolenréuniond’uneétudiantecom­ misendécembredernieràDelhi. originaire de la région caucasienne du Daguestan. où il était détenu. ce sera la ruée vers le rayon armurerie pour se procurer des munitions. la Corée du Nord a fait monter la tension à l’occasion d’exercices militaires annuels. n’a récolté que 2 792 voix. au moins. Ils craignent de nouvelles taxes et des contrôles d’identité au moment de l’achat. Dix mille soldats sud­coréens et 3 000 améri­ cains participent à ces manœuvres.54ans. Une fonc­ tionnaire qui surveillait la sortie « Rien à dé­ clarer » a repéré cet homme nerveux qui serrait un sac contre lui et lui a demandé d’ouvrir son ba­ gage à main. Les fanas du fusil à gros chargeur savaient que Barack Obama tenterait d’imposer des interdictions – ou. Nul ne sait d’où provien­ nent les cochons charriés par les eaux. Ces animaux en état de décom­ position ont pollué la rivière où la gi­ gantesque conurbation (23 millions d’habitants) puise une partie de son eau potable. L’avocat et le père de l’accusé excluent un suicide et crient au meurtre..l’équipe perdrait tous ses droits sur la marque Red­ skins : des millions de dollars..MalikObama.Lesgardiens l’ont trouvé mort alors qu’ils venaient le chercher pour le transférer au tribunal où son procès devait reprendre lundi 11 mars. les acheteurs font la queue 28 • LE FIGARO MAGAZINE . Après avoir menacé d’une riposte nucléaire. il retarderait la déci­ sion finale de plusieurs années… Etat le plus isolé au monde. "RUSSIE DOUANIÈRE PERSPICACE Unchômeurrussede37ansaétéarrêtéà l’aéroport moscovite de Cheremetievo en possession de 26 000 diamants. les détenteurs d’armes stockent les cartouches pour arme automatique. L’audience s’est tenue en fin de semaine dernière et le jugement n’est attendu que dansunan.A R R Ê T S S U R I N F O S MONDE !ÉTATS-UNIS JONATHAN ERNST/REUTERS Cen’estpasuneguerreduFarWestmais une bataille juridique à Washington. président des Etats­Unis. Hypothèse la plus probable : un éle­ veur se serait débarrassé de ses bêtes frappées par une épidémie. des restrictions – au commerce des armes à feu. menés conjointement par les armées sud­co­ réenne et américaine à la frontière qui partage la péninsule sur le 38e parallèle.néd’unprécédent mariage de leur père commun. REUTERS On peut s’appeler Obama et perdre les élections : Malik. a affirmé qu’il rendait service à un ami. soit140 000demoinsquelevainqueurduscrutin. LA DÉFAITE D’OBAMA THOMAS MUKOYA/REUTERS #KENYA &CHINE JAMBONS À L’EAU Plus de 2 800 cadavres de porcs ont été retrouvés dans les eaux du Huangpu.quiarroselavilledeShan­ ghaï. ber­ ceaudelafamille. Selon USA Today. les fameux Red­ skins (Peaux­Rouges). le régime communiste de Pyongyang a affirmé qu’il ne respecterait plus l’armistice de 1953 signé à la fin de la guerre de Corée. En faisant appel. au motif que leur nom insulterait leur groupe ethnique.

C. L’AMÉRIQUE CARBURE AU BIO NOUVEAU MARK BLINCH/REUTERS minuer leur consommation de pétrole et de biocarburants de première génération. le week­end der­ nier. compte tenu de la dis­ tance Terre­Mars. Difficile d’aller vérifier sur place. on ne relance pas Curiosity en appuyant juste sur le bouton « redémarrer ». deux ou trois fois. ce que ferait économiser la production d’électricité éolienne à chaque foyer français. la baisse du coût moyen de production de l’électricité éolienne (divisé par cinq en trente ans) et la hausse de la puissance moyenne des machines (multipliée par dix) vont se poursuivre. se recharger tout seul. ouvrira ses portes à Lyon du 19 au 21 mars. en 2030 et par kilowattheure. Quand on sait qu’il faut une vingtaine de minutes. Par souci de sécurité. Parmi les nombreuses nouveautés présentées. De plus. Les tests nécessaires à son bon fonctionnement ontmisdeuxfoisplusdetempsqueprévu. S oyons complètement honnête : les ingénieurs de l’agence spatiale américaine (Nasa) n’en menaient pas large il y a quelques jours. qui englou­ tissent plus de 30 % de leur pro­ duction de maïs. Curio­ sity a coupé tous ses ins­ truments pendant vingt­quatre heures. températures de – 90 °C la nuit.l’enginn’apas révélé d’informations capitales même si la Nasa a essayé.Presquesixmoisaulieu detrois.LE FIGARO MAGAZINE • 29 PAR MARTINE BETTI-CUSSO ET CHRISTOPHE DORÉ DR .Al’exceptiondequelquestrèsbellesphotos. C’est le cas de e­Vigilante. le petit robot mobile français d’EOS Innovation.Lesana­ lyses des échantillons recueillis devraient bientôt permettre de ré­ pondre à la question que tout le monde se pose : y a­t­il eu de la vie sur Mars ? C’est en tout cas le discours positif que tenait la Nasa cette semaine. de le faire croire.lesscientifiquesrappellentqueleslabora­ toires embarqués fonctionnent à plein régime malgré un environ­ nement très hostile : tempêtes magnétiques. mémoire flash aux abonnés absents… Evidemment. Ce nouvel arrêt est venu s’ajouter aux critiques émises sur le travail de Curiosity depuis son arrivée sur Mars. Son succès (déjà 500 000 utilisateurs en France) présente déjà deux inconvénients : un manque à gagner pour les fabricants de tabac et. pour les caisses de l’Etat (près de 12 milliards d’euros de recettes fiscales chaque année). transmettre des vidéos et sefairepiloteràdistance. Une exploration plus que timide.mais il peut voir dans le noir. selon un rapport de E-Cube Consultants. vents de sable très agressifs… Curiosity a déjà confirméqueMarsaabritédel’eauetdessourceschaudes. Certains laboratoires seraient sur le point de réussir à réduire les coûts de production jusqu’à 60 %. pour que Curiosity réponde. le rover n’a parcouru que 700 mètres. Sur ses troisroulettes.leSalondel’innovationde la robotique.Chaquefonctionnécessitealorsd’êtrepilotéein­ dividuellement. Ils encoura­ gent notamment des recherches sur les enzymes capables de dégra­ der plus efficacement la cellulose. depuis le début de l’année. souris bloquée.lesuper­robotexplorateurdelaplanèteMars. par effet boomerang. Plus rien sur l’écran. a planté fin février. Et puis. Les Etats­Unis espèrent ainsi di­ C’est.Mais d’abordauralenti. Il a fallulancerson«secondcerveau».l’Etataméricainetlesagen­ ces fédérales dans le soutien à la re­ cherche sur les biocarburants de nouvelle génération. Selon ses auteurs. on trouve des robots de surveillance toujours plus perfectionnés et parti­ culièrement discrets. Curiosity. Pourprendresadéfense. Comme un vulgaire ordinateur portable vieillissant. Est-ce là qu’il faut chercher les causes réelles de ce subit intérêt ministériel ? QUOI DE NEUF. 15 MARS 2013 . D.nouveauproblème: une tempête solaire.l’ordinateurdecontrôleB.iln’al’airderien.A R R Ê T S S U R I N F O S FUTURS EUR KA ! Curiosity a de vilains défauts ê C’EST QUOI ? E-VIGILANTE. l’engin a nettement perdu en efficacité. NASA EOS INNOVATION Innorobo.Ilaététesté dans des entrepôts de Renault et du groupe Casino. LE PETIT ROBOT DOCTEUR ? La cigarette électronique va-t-elle passer un sale quart d’heure ? La ministre de la Santé Marisol Touraine a commandé une étude pour estimer son éventuelle dangerosité. 10 centimes ÉNERGIE Cinquante millions de dollars (40 millions d’euros) : c’est ce qu’ont investi.

15 MARS 2013 quent. dans ce temple de l’entre­soi où se côtoient plus de 1 200 membres triés sur le volet selon leur pedigree. par la prise de conscience que la vie à la maison n’est pas tout à fait comme chez les copains de classe : pourquoi tous ces châ­ teaux dans la famille ? Cette devise ronflante ? Et ces ancêtres en armure qui. sans contraintes… . des pairs de France. la noblesse oppose la longue continuité familiale. disaientsim­ ERIC MARTIN POUR LE FIGARO MAGAZINE plement nos grands­mères) n’est pas neutre. vous scrutent d’un œil sévère dans la salle à manger familiale. sans repères. Quel est leur secret ? PAR GHISLAIN DE MONTALEMBERT Les I lyadetoutdanslanoblesse. la générosité.ils sont toujours là. d’étranges rebelles dans un monde qui exalte l’individu li­ béré. des fau­ chés et des friqués. où tout le monde est un peu cousin. une sorte d’anachronisme congénital qui fait d’eux. de Paris.nourriaucredodesacaste:l’honneur. des nobles d’Empire et d’Ancien Ré­ gime . la foi. à tort ou à raison. des courtisans emperru­ qués. des snobs. mais aux valeurs souvent communes. où l’on sait perti­ nemment qui est qui. qu’on le veuille ou non. le sens de la famille mais aussi du service et du devoir… Dans le monde d’aujourd’hui.E N C O U V E R T U R E aristos ces étranges rebelles Fiers de leur passé. « Monsieur le comte est servi… ». dans la France républi­ caine.jusqu’àplusde milleansenarrièreparfoispourlesplusancien­ nes familles dissimulant dans l’entrelacement deleursbranchesdeshérosdel’histoire.lejeunearistoestformaté. où les titres nobiliaires sont encore d’usage. Nous sommes dans l’une des petites salles à manger privées du Jockey Club. on en profite avec bonheur ! Plus de 6 000 familles revendi­ 30 • LE FIGARO MAGAZINE . à Paris. les aristocrates souffrent d’une drôle de maladie . les aristocrates ont le mystérieux pouvoir de résister à l’épreuve du temps. rebelles au temps qui passe. en effet. sans foi. des réacs. Tout commence dès le plus jeune âge.desmi­ nistres de Louis XV. de Versailles… . Un noble affronte la mort et croit lui échapper en soumettant l’indi­ vidu qui n’est qu’un passager à une race dont la du­ rée est indéfinie… » Etrenédanscemilieu(«êtrené». là encore.Desaristos de province. sans statut légal mais vaillants comme jamais. Avec ses codes et ses rituels qui font parfois sourire . leur appartenance à cette bien curieuse caste que constitue l’aristo­ cratie française. et cette même fierté d’être le fruit d’une lignée qui a su perdurer. rue Rabelais. où les arbres généalogi­ ques remontent à travers les siècles comme le lierresurlafaçadedeschâteaux. le maître d’hôtel en veste blanche. presque immortelle. de culture ou de compor­ tement. Drôle de tribu. des patrons du CAC 40 et des chômeurs. une continuité qui paraît défier le temps. nombre d’aristocrates ont le senti­ ment curieux d’appartenir à une même et grande famille . des écrivains et des illettrés… Mais malgré leurs dif­ férences de fortune. des coincés et des fêtards de chez Castel. du haut de leur cadre doré. fidèles à leurs valeurs et souvent beaucoup plus modernes qu’on ne le croit. de valeureux croisés. Rares sont les endroits. solen­ nel. éduqué.quivittantdetêtestomberdanslesang. annonce. « A la brièveté décevante d’une vie d’homme. recomposée certes. comme pour inter­ roger l’adulte en devenir : « Seras­tu à la hauteur detonnom ?» Trèstôt. Alors ici. analyse Phi­ lippe du Puy de Clinchamps *. des saints (qui ne descend pas de Saint Louis ?) et des cardinaux qui l’étaient moins… Plus de deux cent vingt ans après la Révolution fran­ çaise.

Onenvoitmêmeun .sasociété. executive director chez JP­ Morgan Chase. a créé une mar­ que mondialement connue.et une fois le casoar sur la tête. Car les aristos tra­ vaillent. on s’orientait vers la cavalerie. ou encore Laurent de Gourcuff. Un espoir vain. intervenu successivement comme consultant chez Lazard & Cie. par vocation. par exemple.contrairementàcequecertainscroient encore souvent ! Même les membres des fa­ milles royales s’y sont mis.com). Hervé de Kermadec (Be­ Prems.ouencoreleClubHaussmann…Plu­ tôt inattendu dans son milieu ! 15 MARS 2013 . a racheté 16 établissements parisiens bienconnusdesnoctambulescommeLesPlan­ ches. la seule carrière acceptable. qui. Chez Papillon. François­Xavier d’Ornellas (ClassM). Mais ces derniers travaillent désormais dans touslessecteursd’activité.com). 47 ans. bien souvent. Le Madam. De­ loitte & Touche et dans le groupe Banques po­ pulaires . comme le prince Jean d’Orléans.LE FIGARO MAGAZINE • 31 D’intrépides entrepreneurs qui se lancent dans le business Fini l’époque des rentiers depuis que l’impôt sur le revenu est venu laminer les fortunes fa­ miliales .Le comte et la comtesse Guy de Cordon organiseront le 28 juin leur dixième dîner en blanc au château de Bourron. nombre d’aristocrates. à l’instar d’un Hubert d’Ornano. 40 ans. même si l’armée attire encore. Beaucoup caressent un espoir.Noc­ tis Event. On les retrouve par la suite à des postes équivalentsdanslavieprofessionnelle.enfonc­ tion de leur seul mérite. Parmi les jeunes générations. LeBarock. duc de Vendôme. Entre 2000 et 3000 participants y sont attendus.OnfaisaitSaint­Cyr.avantquel’ISFnes’enmêle !Lesaris­ tos ont appris à se retrousser les manches. Autrefois. à Paris.c’étaitl’armée. dau­ phin de France. conscient ou non : rendre leur futur aussi glorieux que le passé de leurs ancêtres. Michel de Rovira (Mi­ chel & Augustin). les aristos entrepreneurs sont lé­ gion : citons par exemple Gauthier de Vanssay (Expertissim. certain nombre créer leur propre entreprise avec succès.C’estunpeu moins vrai aujourd’hui.Depuis2008. Christian de Boisredon (Sparknews). Noire Platine. Armand de Vasselot (OptimProcess). Pauline de Breteuil (Winaretta). avec Sisley. L’école des officiers de Saumur étaitunrepairedenomsàrallonge. ou encore le prince Charles­Louis d’Orléans.devenuenquelquesannéesleroides nuitsparisiennes. même si les réussites professionnelles sont nombreuses dans cette tribu qui suit peu ou prou les mêmes parcours balisés que ceux de la haute bourgeoisie : les aristocrates ne sont nisous­représentésnisur­représentésdansces antichambres du pouvoir que sont les grandes écoles. pour les hommes.

politique.Alatêtede laCaissedesdépôtsetconsigna­ tions de 2007 à 2012. Jean­ LouisBorloo…)avantde devenir directeur ad­ joint du cabinet de Jean­Pierre  RaffarinàMatignon. Cordélia de Castellane. en pleine crise économique ! Mais la pérennité. quels qu’ils soient : partis souvent de rien. ils ont su matérialiser cette réussite et c’est à nous de la pérenniser alors que l’environnement fi­ ROBERT LAKOW/ MADAME FIGARO Economie. Lorsqu’il l’a choisi comme suc­ cesseur en 2000. comme François Hollande et Ségolène Royal ). ajoute­t­il.15 MARS 2013 uel point commun en­ tre Axa. « Notre quotidien est fait de rencontres avec des gens ayant su développer un talent.Mais s’ils ont atteint de tels niveaux  de responsabilité. et le comte Augus­ tindeRomanetdeBeaune. qui l’a  écarté de cette fonction très  convoitée au profit de son ami  Jean­Pierre Jouyet. les médias. comte et businessman de la nuit. ERIC MARTIN POUR LE FIGARO MAGAZINE Un management plus humain Desoncôté. l e prince Ludovic de Poli­ gnac. » Périodiquement.agermél’idéede créer Clay Asset Management. Bien joué. sesdeuxsœurs. il a contri­ bué à sauver l’économie fran­ çaisedeladébâcle. Augustin de Romanet  a beau être issu d’une famille de la noblesse très catholique (ses deux frères sont prêtres. Ces aristos qui réussissent Ils se sont imposés dans les affaires. on m’a fait comprendre que je n’étais que le maillon d’une lignée et qu’il allait falloir se montreràlahauteuravecunseulmotd’ordre:pren­ dre le meilleur de son époque. car chaque génération doit se réinventer. mais avant tout au fait d’être unanimement reconnu comme un grand servi­ teur de l’Etat : passé par l’ENA. 36 ans. qu’il descendait de saint Roch et BRUNO KLEIN .. Alasuited’unediscussionavecCyrilBergé.onpourraitpenserqu’onvientse réfugierderrièredehautesmurailles. Q Laurent de Gourcuff.qui deviendral’undesesassociés. une société de gestion dédiée à une clientèle essentiellement composée d’entrepreneurs.il doit sa réussite non pas à sa très aristocratique et ex­ trême courtoisie. Claude Bébéar s’est peu soucié de savoir que sa famille avait participé aux croi­ sadesentreleXIe etleXIIIe siècle.religieuses). c’est une histoire de famille Plus sagement.HenrideCastriesest d’abord passé par HEC et l’ENA (promotion Voltaire. puis différents postes stratégiquesauseind’Axa. direction l’Auvergne. un fidèle serviteur de l’Etat aux commandes d’Aéroports de Paris.avant de prendre les commandes du 9e plus grand groupe de la pla­ nète par le chiffre d’affaires. a racheté seize établissements parisiens en cinq ans ! nancier n’a jamais été aussi complexe à déchiffrer... a choisi d’entreprendre dans la finance. c’est pour Ludovic une « histoire de famille » : « Tout jeune. rien n’est acquis ! Avec nos clients. où se dresse la majestueuse forteresse médiévale.dansunpassé 32 • LE FIGARO MAGAZINE .Aupointque François Hollande. ces der­ niers ne le doivent cepen­ dant qu’à leur seul mérite. Francis Mer. il a fait partie de nombreux cabinets mi­ nistériels (Alain Lam­ bert. c’est finalement la même chose.Mais leur particule n’y est pas pour grand-chose. Augustin de Romanet.. berceau de la famille. créatrice de la griffe de mode enfantine CdeC. Total et Aéro­ ports de Paris ? Ces trois fleurons de l’éco­ nomie française  sont dirigés  par des aristocrates : le comte  Henri de Castries.E N C O U V E R T U R E La pérennité. Christophe  de Margerie. médias. après douze ans passés dans la gestion privée. » En seulement un an. il faut in­ diqueruncaptrèsclairtoutenétantsanscesseàl’af­ fût des opportunités de marché. la mode. c’est notre mission au quotidien chez Clay Asset Management. « Quand on approche de ce lieuextraordinaire. se devait de  lui trouver un poste clé : il l’a  nommé PDG d’Aéroports de  Paris fin 2012. une idée. la société a collecté pas moins de 125 millions d’euros.

Par­ fois même jusqu’à l’Elysée : Pál Sarkozy de Nagy­Bocsa. sont flattés de recru­ ter un La Rochefoucauld plutôt qu’un M. Lorsqu’il a créé  en 2005 la marque de polos et  cravates Vicomte A. dont la cousine.  d’êtresoulignée. tandis qu’Alain de Pou­ zilhac a été président­directeur généraldelaSociétédel’audiovi­ suel extérieur de la France et président de TV5 Monde de 2008 à 2012. et souvent un peu plus hu­ mains dans leur style de manage­ ment.lesaristocratescartonnent dans les affaires. » Existe­t­il un réseau  Jockey Club ? «Bien entendu. le baron Ernest­An­ toine Seillière (Wendel) ou  encore le comte Jacques de Cha­ teauvieux (Bourbon). confirme  le  comte Henry de Montebello. qui. le duc Jos­ Christophe de Margerie. le père de Nicolas Sarkozy.En1995.  le comte Pierre­André de Cha­ lendar (Saint­Gobain).QuantàBernarddelaVil­ lardière. là encore. le comte Char­ les de Courson. La famille de Carla Bruni Tedeschi est quant à elle l’un des piliers de l’aristocratie turinoise. roi du pétrole chez Total. le duc Aymeri de Montesquiou… Ces quelques noms attestent que. Le blason  en laiton du Prince Jardinier. le comte Arnaud de Contades. en 2008. ■ G. créatrice de la  joaillerie Dior. Dupond! » Des noms prestigieux se sont également imposés dans le mi­ lieu de la mode.aprisles commandes du groupe en 2004.coloneldanslesForcesfran­ çaises libres et ministre de De Gaulle ! N’empêche : à y regarder de près. que son grand­père maternel n’étaitautrequePierredeChevi­ gné. en tant qu’associé du cabi­ net de chasseurs de têtes Rus­ sell Reynolds. bien que n’étant pas eux­ mêmes aristos. Ils sont courtois.respectueuxdesva­ JEAN-CHRISTOPHE MARMARA SANDRINE ROUDEIX /ABACA leurs. selin de Rohan.leder­ nier fils du prince Jean de Bro­ glie (mystérieusement assas­ siné en 1976) a créé ex nihilo Le Prince Jardinier.. le vicomte Phi­ lippe de Villiers. Jean­Charles de  Castelbajac ou encore Victoire  de Castellane. le vicomte Arthur de Soultrait n’a pas non plushésitéàutiliserunlogotout cequ’ilyadeplusaristo. le comte  Jean­Dominique Senard (Mi­ chelin).  présent sur la plupart des pro­ duits.Le vicomte Arthur de Soultrait a créé la marque de vêtements Vicomte A. Amaury de Sèze (Car­ refour). comme Marc  Ladreit de Lacharrière (Fitch). Alexan­ dre de Juniac (Air France  KLM). filsd’EvelyneProuvost. La  réussite du prince Louis­Albert de Broglie mérite. les aristos sont présents dans les allées du pouvoir. le baron Philippe de Ladoucette (ex­PDG de Char­ bonnages de France). Et en politique ? Le marquis Henri de Raincourt. a priorihonnêtes. mais il reste limité. elle aussi. répond­il. Chez Marie Claire.  Cordélia de Castellane. Nicolas de Taver­ nost est le président du direc­ toire de la chaîne de télévision M6. la griffe  de mode enfantine CdeC.. a participé à  nombre de réorganisations  d’états­majors. s’inspire des armes de la  famille Broglie.LE FIGARO MAGAZINE • 33 PATRICE NORMAND / TEMPS MACHINE / PICTURETANK . Louis-Albert de Broglie est aussi propriétaire du célèbre taxidermiste parisien Deyrolle. à l’Assemblée nationale ou au Sé­ nat. 15 MARS 2013 . On voit aussi certains patrons un peu snobs. il présente désor­ maislemagazined’investigation « Enquête exclusive ». comme Hubert de Givenchy. « Les aristos sont appréciés dans le monde du business.. Depuis 2000. a lancé  avec succès. M. Son entreprise compte 50 salariés et réalise un chiffre d’affaires de plus de 11 millions d’euros ! Créateur du Prince Jardinier.Lesuc­ cès est au rendez­vous !   Dans les médias également.ilatoujourssaplacesur le petit écran : après avoir animé « Zone interdite » pendant sept ans sur M6. est un aris­ tocrate hongrois exilé en France. une marque  de vêtements et accessoires liés à l’univers du jardin. Thierry de la Tour d’Ar­ taise (SEB). Mais tout cela est de l’histoire ancienne. les aristocrates font parler d’eux.  qui.

deux césars et plus de 40 films à son actif! Guillaume de Tonquédec. C onnaissez­vous Oli­ vier Marie Emmanuel. le jeune couple a ac­ 34 • LE FIGARO MAGAZINE .NéàReimsen 1974 dans une famille de sept enfants. Charlotte de Turc­ kheim. Oli le Baron. humoriste de bonne famille. En bas. figure de la jet-set incarnée au cinéma par Lambert Wilson. il n’est pas le premier à jouer les aristos dé­ complexés. à Los Angeles. il a collaboré avec les groupes Ici Paris.E N C O U V E R T U R E La vie de château séduit plus que jamais les touristes étrangers L’aventure commence souvent par l’ouver­ ture d’un gîte dans les dépendances du châ­ teau (orangerie. il y a plus de mille ans.15 MARS 2013 Sous les projecteurs Des rockers. du groupe Alice Texas… avant d’assurer la promotion et la tournée de Raphaël pour l’al­ VINCENT CAPMAN/RIVA PRESS qui n’existe plus. ont abandonné la vie parisienne pour déve­ lopper avec succès ce type d’activités au châ­ teau de Prye. avaient à cœur d’observer le monde qui les en­ toure pour mieux le comprendre. Olivier de Kersauson. parfois décalés. des artist Ils font parler d’eux mais n’ont pas la grosse tête. En 2012. un monument historique autrefois propriété de la reine de Pologne et qui est dans leur famille depuis 1771. inter­ prète et guitariste. PHILIPPE QUAISSE / PASCO PASCAL VICTOR/ARTCOMART Quand les châtelains jouent les hôteliers . Un brin excentriques. Baron Jive. de gauche à droite : Hélène de Fougerolles. prend la pose dans le Studio Harcourt. Yves Lecoq devant son château de Villiers-le-Bâcle (Essonne). le marquis Antoine­Emmanuel du Bourg de Bozas et son épouse. écuries…) . Le baron Olivier de la Cellealafibreplusrockandroll. Emmanuel de Brantes. Charlotte de Turckheim. Celuiquel’onn’appelleplusque Oli le Baron électrise ses fans avec sa guitare endiablée. voire pren­ dre un repas à leur table (avec chandeliers. de gauche à droite : Olivier de Benoist. ou encore Isabeau de R. on en baptise une autre « chambre du roi René ». Magdalena. » Autre gagne­pain favori des aristos : jouer les « hôteliers » dans leur château de famille. ce plateau ro­ cheux qui domine une vaste plaine montre bien que ceux qui sont venus s’y installer. au Théâtre de Paris. restauré avec passion. Certes. il a participé aux albums et tournées de Jean­ Louis Aubert. à 7 kilomètres de Fontainebleau.etc. Les étrangers raffolent de nos châteaux à la campagne. ces aristos ont du talent. compositeur. Olivier de Benoist se destinait à devenir juriste. magnifique propriété privée de style « brique et pierre » construite au début du XVIIe siècle à l’emplacement d’une an­ cienne forteresse féodale. baron de Benoist de Gentissart ? C’est l’un des humoristes les plus en vo­ gueactuellement. rebelles et un brin excentriques qui n’ont peur de rire ni d’eux­mêmes ni de leur milieu. n’hésite par à rire de l’éducation stricte qu’il a reçue. Auteur. Les réticences. C’est aussi ce type d’expérience que pro­ posent le comte et la comtesse Guy de Cordon. Et s’ils peuvent dor­ mir dans un lit à baldaquin chez un authenti­ que comte et une vraie comtesse. Flesh et a même créé son propre groupe au début des années 90. Guesch Patti.ilssontaunirvana !Ilyaquel­ ques années. césar 2013 du « meilleur acteur dans un second rôle ». Il a tout plaqué pour monter sur les planches. et hop! c’est parti. qui gèrent de façon très dynamique le château de Bourron. non merci ! Mais comment ré­ sister à l’extraordinaire essor des chambres d’hôtes en France et à cette façon pas forcé­ ment désagréable de rentabiliser les heures du jardinier ? En haut. devoir leur cuisiner des bons petits plats français et leur tenir la jambe jusqu’à pas d’heure dans la bibliothè­ que de l’aïeul. un gentilhomme armé d’une guitare électrique.). dont les ancêtres ont pris part aux croisades. au départ. sont nombreuses : porter les valises des clients américains jus­ qu’à leurs chambres. La chambre de la grand­ mère devient celle de la duchesse Anne. argenterie. dans la Nièvre. l’ont fait à merveille avant lui dans des one­woman­show dé­ sopilants. Bien au contraire. ou par la location de chambres d’hôtes. Pa­ rallèlement.

ou en­ core Chantal Goya. Poupou­ pidou. coscénariste des films Jet­Set et People de Fabien Onte­ niente (il a servi de modèle au personnage incarné par Lam­ bert Wilson. Yves Lecoq (Yves Lecoquierre­ Duboys de La Vigerie). Jean­Jac­ ques Debout. désopilant dans le rôle de Re­ naud Lepic (Fais pas ci. Autres figures de ces aristos saltimbanques : la chanteuse Zazie. armé de sa seule plume. ci­ tons Hélène de Fougerolles (qui. Jules de Balincourt (40 ans). de son vrai nom Isabelle de Truchis de Va­ rennes. édito­ rialiste. a passé sa vie à se battre. Tout un pro­ gramme…ANewYork. Le plus no­ ble des combats… ■ G. à l’ins­ tar de La Maison Rouge d’An­ toine de Galbert. des intellos… bum Caravane. a joué en 2006 dans Les Aristos de Charlotte de Turc­ kheim). Jean d’O. fais pas ça). puis par Rupert Everett). ce n’était pas assez gla­ mour ? avant de poursuivre son ap­ prentissage auprès de Ray­ mond Hains. il a rejoint sa tante Niki de Saint Phalle à San Diego (Californie) en 2001. Comment achever cette gale­ rie de nobles portraits sans mentionner ces deux belles gueules de la mer que sont Gé­ rard d’Aboville et Olivier de Kersauson. à Paris. An­ cien légionnaire en Afrique et dans les Balkans. parmi ses innombrables films. Ecrivain. figure montante de la galerie d’art contemporain Thaddaeus Ropac (Paris). FRANÇOIS BOUCHON GIOVANNI CITTADINI CESI .MELANIE FREY POUR LE FIGARO MAGAZINE JEAN-CHRISTOPHE MARMARA/LE FIGARO STUDIO HARCOURT PARIS es. l’un des artistes aux­ quels croit beaucoup Victoire de Pourtalès. 15 MARS 2013 . Nos jours heureux…) ou en­ core Guillaume de Tonquédec. M.ons’ar­ rache les toiles d’un autre Français. les collectionneurs du monde entier craquent aujourd’hui pour ses sculptu­ res monumentales où l’absence dematièreenditplusquelama­ tière elle­même. chroniqueur. A quand sa propre galerie. pour la défense de ses idées. philosophe. l’académicien préféré des Fran­ çais. pièce adaptée au cinéma en 2012 (il y donnait la réplique à Patrick Bruel). le sculpteur Yom de Saint Phalle (43 ans) a le vent en poupe. et césar 2013 du « meilleur acteur dans un second rôle » pour Le Prénom. son compagnon. Joséphine de Meaux (Le Jour de la grenouille. trouvait­il que Chantal de Guerre. Des aventuriers qui n’ont pas eu peur de prendre le large ! Et comment passer sous silence deux de nos immortels au nom prestigieux : Gabriel de Broglie et Jean d’Ormesson. dont la vie a ins­ piré le film Intouchables. capitaines au long cours des plus grands défis nautiques. Philippe Lavil (Philippe de la Villejégu du Fresnay). Sans oublier Emmanuel de Brantes. De Miami à Bombay.LE FIGARO MAGAZINE • 35 Une nouvelle génération décomplexée Parmi les artistes à particule. Une autre figure aura également marqué l’histoire du cinéma : le comte Philippe Po­ zzo di Borgo. grand ama­ teur d’art et héritier de la famille Deforrey (Carrefour) ? Parmi les aristos du 7e art.

de chocolat ou de bonbons (genre Dupont d’Isigny. Saint­Malo…). On ne remer­ ciera jamais assez les aristos qui consacrent leur énergie à faire vivre leurs châteaux. comme ce dîner enblancqu’ilsorganisentdepuisdixansaudé­ butdel’été(leprochainauralieule28juin)dans le parc du château.fr. Philippe Bouvard demanda au duc de Brissac comment il fallait l’appeler. on dit : “Monsieur le duc” et quand on parle de moi. Chinois. et s’em­ ploient à les faire découvrir au public. ou du moins savoir qui est qui. n’ayant aucun problème pour les entretenir. avec une préférence pour la côte atlanti­ que (de Saint­Jean­de­Luz à La Baule) ou la Bretagne (golfe du Morbihan. ■ Appeler un duc « Monsieur ». rien de mieux pour passer inaperçu et sentir le souffle de la liberté. les gens sont en quête de racines. les seuls bonbons à particule). Un succès : plus de 2 000 convives y sont attendus cette année ! MARCO POLO/FRANÇOISE BOUILLOT Pratique Vivre comme un aristo Tout ce qu’il faut savoir pour survivre dans ce milieu où les règles. des Américains… « Pour eux. les codes et les interdits sont rois. alors qu’il était jeune journaliste. Exemple : on dit les « Bernis » et non les « de Bernis » ! . Rien de plus mauvais genre que d’étaler son argent de façon trop visible. tout ce qui est avant Christophe Colomb. qui re­ créentlaféeriedeslieuxetlaissententrevoirce que fut Vaux­le­Vicomte à l’époque des bals qu’organisait Fouquet. Mais sur des boîtes de foie gras. passe encore. Un jour. Même s’il en a. leur valeur phare ! À NE PAS FAIRE ■ S’afficher tous les étés en boîte de nuit à Saint­Tropez. conçu par leurs soins). Ils se dévouent corps et âme pour restaurer leurs vieilles pierres Autant de rentrées d’argent pour les proprié­ taires de châteaux. Moyen­Orientaux…) qui s’empressent sou­ vent de les fermer à la visite. Accoler son nom à une marque de champagne ou à un grand cru bordelais. ja­ mais ! ■ Quand on évoque un nom de famille. centre d’affaires… Guy et Es­ trella de Cordon multiplient les initiatives pour rentabiliserBourron. qui peuvent ainsi retaper leurs kilomètres de toitures. des Chinois. des clients venus du monde entier : des Indiens. lui ré­ pondit ce dernier. où le temps s’est comme arrêté – même si nous offrons tout le confort moderne ! – cela apaise et cela rassure beaucoup. ■ Faire commerce de son nom. on ne m’appelle pas et je n’aime pas qu’on m’appelle.Des racines dans un monde qui bouge cueilli. pré­ férant retaper inlassablement les toitures de son château fami­ lial que de partir en vacances aux Seychelles. propriétaire du château de Vaux­le­ Vicomte. on dit “Monsieur le duc de Brissac”. tous les membres sont supposés se connaître entre eux.Etfairevivrecelieumagi­ que à travers des événements. Le mar­ quis de Breteuil s’est démené corps et âme pour sauver son château. Passer un moment dans un lieu chargé d’histoire.bourron. Les vacan­ ces se passent pour moitié dans la propriété familiale – une grande maison remplie de cou­ sins. Idem pour le comte Patrice de Vogüé. idéalement – et pour le reste au bord de la mer. salle de séminaires. organisées l’été. c’est de la préhistoire ! plaisante Guy de Cordon. Dans un monde qui bouge de plus en plus vite. 50 % des châ­ teaux vendus chaque année en France sont achetés par des étrangers (Russes. outre de nombreux Français attirés par la vie de château.15 MARS 2013 « Monsieur. Une règle d’or : fuir le bling­ bling et les paillettes. Une 2 CV. des Russes. » ■ Ne jamais se présenter par son nom au Jockey Club : dans ce cercle que Proust décrivait comme le plus fermé du monde. des Brésiliens. ■ Passer pour un nouveau ri­ che. l’aristo ne le montrera pas. ouvert au public depuis 1968 : ce chef­d’œuvre du XVIIe siècle accueille chaque année 280 000 visiteurs. 36 • LE FIGARO MAGAZINE . bien souvent sans aucune aide publique. on ne dit pas « de quel­ que chose » mais « quelque chose » tout court. y compris pour des visites aux chandelles. » Site internet (www. l’ouvrir à la visite et y créer des animations culturelles d’une grande qualité. Mais quand on s’adresse à moi.

E N C O U V E R T U R E GUILLAUME DE LAUBIER /LE FIGARO MAGAZINE Lorsque le duc d’Uzès réside dans son château.LE FIGARO MAGAZINE • 37 (C)JAQUETTE DE LOUIS CANE POUR YANNICK ALLÉNO » DR THOMAS HAUS/MADAME FIGARO . et les enfants dont l’âge est mentionné jusqu’à leurs 18 ans.sa­ voirenriresanspourautantsere­ nier.com). C’est aussi à cette occasion que l’aristocrate se frotteauxgensducru. l’accessoire féminin indispensable pour les mariages. etc. non sans fierté.Lesaristos ne font plus la guerre. Al­ lez savoir pourquoi ! ■ Pratiquer la chasse. Le mo­ nospace. compte une large proportion de bourgeois et de faux nobles dans ses pages. les cercles fréquentés. Ou pour le pique-nique du Prix de Diane. dans sa « propriété ». Robe longue et smoking de rigueur dans les bals. a un succès fou auprès des familles nombreuses. • Un château. comte. si l’on est entre gens du monde. ■ Règle d’or : afficher en toutes circonstances un certain détache­ mentparrapportàsonmilieu. les noms de jeune fille des épouses. Mais atten­ tion. le communauta­ risme à outrance. C’est la bible de l’aristocratie. organisé tous les ans à Chantilly. rester ouvert sur le monde extérieur.chavagnac-bijoux. éviter le ridicule et les clichés. Idem pour « Castries ». par goût ou par snobisme. pour compliquer la donne . c’est la crispa­ tion identitaire. D’où un certain faible pour les voitures passe­partout. C’est là que les jeunes aristos font la fête et s’initient à la vie mondaine. comme des « cheva­ liers de la pauvreté ». • Le Bottin mondain. ■ Surveillersonvocabulaire. mais dans sa « maison de campagne » ou. La chevalière du comte Laurent de Chavagnac. Ce cercle parisien compte 1 200 membres. l’oubli des va­ leurs d’ouverture et de générosité qui font la vraie noblesse d’âme. Le piège qui guette l’aristocrate. bien que certains aristos. 15 MARS 2013 . président du Jockey Club. Un signe de reconnaissance parmi d’autres. sinon aux sangliers et aux chevreuils. créateur de bijoux (www. baron. que l’on prononce « Castres ». Les familles aristocratiques en possèdent souvent un. et l’on y croise une tripotée d’aristos de tous poils qui se définissent. ses armes flottent au sommet du donjon. • Le chapeau. tous issus de la noblesse et cooptés par leurs pairs au terme d’un vote sévère. Les chasses sont l’occasion d’inviter sesvoisinsousesrelationsd’affai­ res dans sa propriété. qui constituent des gouffres financiers pour leurs propriétaires. hors du temps. on y découvre les titres. RAPHAEL GAILLARDE/LE FIGARO MAGAZINE Leurs objets • La chevalière. Leurs lieux • Jockey Club. Les armes familiales sont surmontées d’une couronne correspondant au titre porté : marquis. même si cet épais volume. également baptisé « bé­ taillère à cathos ». On ne dit pas que l’on part en week­ end dans son « château ». Le duc de Brissac (au centre). Un must delaviecampagnarde. trouvent totalement inutile d’afficher à leur doigt une preuve de leur noblesse. D’où le terme « blackboulé » pour les éconduits.etqu’ilréa­ lise qu’il a parfois beaucoup plus d’affinités avec son garde­chasse ousonfermierqu’avecleparvenu qui s’est installé récemment dans son immeuble parisien ! ■ Prononcer « Bro­ye » en par­ lant des Broglie et non « Brogli ». À FAIRE ■ Préférer la 2 CV à la Porsche Cayenne. Une boule noire (vote négatif) annule cinq boules blanches (vote positif). • Les rallyes. 41 ans. les diplômes. Outre les coordonnées des uns et des autres. Les parents l’offrent souvent à leur fils pour ses 21 ans. édité chaque année. qu’elles restaurent avec passion. Ne pas se faire remar­ quer est le maître mot des aristos. Des lieux magiques. onditlechâteaude«Castri»oule château de « Brogli » ! ■ Quêter pour l’ordre de Malte : la plus ancienne ONG du monde a près de 1 000 ans d’âge.

ils sont moins prisonniers des codes en vigueur. le rallye versaillais. des serviteurs portaient à bout de bras des torches dans le grand escalier me­ nant à la salle de bal.dans cette tranche d’âge. avec Pierre­André de Chalendar (Saint­ Gobain).voirecettedéfiance vis-à-vis de l’entreprise ? Henri de Castries – L’aristocratie fran­ çaise est aussi diverse que la société danssonensemble. est un authentique aristo. ou encore celui qui saura offrir un L’élégance et le savoirvivre en héritage 38 • LE FIGARO MAGAZINE . souvent considérée comme une nouvelle noblesse. et non pas comme un héritage à gérer de façon égoïste ou arrogante. mais j’en côtoie un certain nombre dans le melting­pot de l’élitisme français. La situation s’aggrave encore avec la révocation de l’édit de Nantesetl’exilmassifdeshuguenots. costumé en prince mongol.passentdes coups de fil aux anciennes copines perdues de vuedepuisquinzeanspoursavoir«qui». l’un des quatre PDG du CAC40appartenantàlanoblesse. 58 ans. . Entretien croisé.C’estvers12­13ansque tout commence. Mais Henri de Castries et Alain Minc sont tous deux issus de l’inspection des finances. au palais Labia. deux ca­ tégories de personnes me semblent plus libres que les autres : les autodi­ dactes et les aristocrates. Il faut un certain courage pour entreprendre une telle aventure : les plus grands rallyes peuvent compter jusqu’à 500 inscrits ! Mais il faut encore savoir choisir le bon. De­ puis lors. quand Louis XIII (qui veut contraindre les protestants.ilavaitsiparfaitement intégrélesvaleursdefêteetd’élégancedel’aris­ tocratie qu’il était totalement accepté par cel­ le­ci. plutôt lancé. ndlr) interdit à l’aristocratie française de«déroger»àseschargespourfaire du commerce. Pour des raisons symétriques. qu’un représentant de la classe moyenne supérieure n’aurait pas. les Noailles. Certains aristocrates connaissent de belles réussites pro­ fessionnelles.disposésdanslamajes­ tueuse galerie d’Hercule… Quant au maître de maison. comme son aîné et ami Alain Minc. Louis XIV. des automates jouaient de différentsinstruments. et l’éventail est large entre le rallye pari­ sien.On se trompe en croyant qu’elle vit tout entière en­ fermée dans le souvenir d’un passé révolu. l’autre. A leur arrivée au pouvoir. Les bals somptueux donnés par Boni de Castellane. il ac­ cueillait le Tout­Paris aristocratique de l’épo­ que (les Ribes. D Se marier à sa porte. patron d’Axa.l’aristocratiefrançaiseat-ellegardécettedistance. naturellement inscrites dans un rallye dès le berceau.15 MARS 2013 escendant d’une famille qui compta dans ses rangs unmaréchaldeFrance. un académi­ cien et quelques ducs. Le Figaro Magazine – Il y a quatre aristocratesparmilespatronsduCAC40.Cela vous surprend ? Alain Minc – Cela ne leur est pas inter­ dit tout de même ! Je vous rappelle que tous les trois sont passés par les voies démocratiques d’accès au pou­ voir. Le « Bal oriental » qu’il donna le 5 décem­ bre 1969 est resté mythique. les élites françaises ont un problème avec le capitalisme. Culturellement. Henri de La Croix de Castries.PuislaRé­ volution a guillotiné une partie des fermiers généraux et la bourgeoisie s’est installée aux commandes de l’économie. Les deux hommes partagent la même vi­ sion de la place des « aristos » dans le monde des affaires. le conseiller préféré des grands patrons français. le ré­ gentpuisLouisXVfontàchaquefois emprisonner quelques financiers pourasseoirleurautorité. préside le groupe Axa depuis 2000. avec des gens de sa sorte Lesaristosontunesingularité:ilsadorentsere­ trouver entre eux. par exemple (des grands raouts à 400 ou 500 personnes) . mais les parents y pensent dès quelesenfantsatteignentl’âgede8ans. Il est.Enfinpresque.L’airde rien. les Rothschild…) mais aussi Salvador Dalí ou Brigitte Bardot ! “Les aristocrates ont vraie liberté dans les L’un. L’un est diplômé d’HEC.E N C O U V E R T U R E Il y a dans la noblesse une vraie tradition de fête. Alain Minc – En tant que fils d’un Juif communiste. il intégra l’Inspec­ tion des finances. Si ce dernier était d’une noblesse un peu douteuse (son père était un banquier austro­ hongrois anobli en 1916 par l’empereur Fran­ çois­Josephd’Autriche). Dans le monde des affaires. plutôt coincé.un archevêque. Historiquement. un autredel’ESCP. mon point de vue est plutôt celui de l’observateur.enconsidérantlepatri­ moine culturel qu’ils ont reçu par les hasards de la naissance comme une exigence supplémentaire.lanoblessefrançaisen’a jamais été très proche du monde des affaires.etlesdeuxautresont fait HEC ou l’Essec. se recevoir à l’occasion des mariages de leurs chérubins. ou lors des bals qu’ils organisent pour leurs filles.A sa sortie de l’ENA. Charles de Besteigui (le fameux « Bal du siècle ». Des éléphants en papier mâché accueillaient les invités dans la cour de l’hôtel. conseiller des puissants. qui affaiblit l’économie française. à Venise) ou encorelebarondeRédéontmarquélesmémoi­ res. Henri de Castries – Tout remonte à l’édit d’Alès (1629). Les uns et les autres ont le même genre de liberté.lesmèresdefamilles’activent. ne l’est pas. plus l’ENA. Christophe de Margerie (Total) et Jean­Dominique Senard (Michelin). se lancera dans l’organisa­ tion d’un rallye.

de l’emploi. je reconnais avoir été tenté par une SANDRINE ROUDEIX POUR LE FIGARO MAGAZINE Alain Minc et Henri de Castries réunis dans le bureau de ce dernier. parce qu’elles apprennent le sens du bien commun et l’humilité. Alain Minc – D’ailleurs. Peut­être parce que le golf n’avait pas encore traversé la Man­ che au moment de la Révolution française ! Historiquement. Quelle est la place des valeurs chrétiennes dans l’aristocratie ? Henri de Castries – La réponse à cette question est forcément personnelle. et peu de bourgeois.àlagéné­ ration précédente. aucun de ces quatre n’a réussi ausensoùilauraitfaitunevraiefor­ tune capitaliste. ser­ vir son pays revenait à choisir l’ar­ mée ou la haute administration. mais les grands corps de l’Etat comme l’Ins­ pection des finances. même s’ils ne sont pas les seuls. Alain Minc – C’est une leçon que cer­ tains seraient bien inspirés de se re­ mémorer en ce moment ! Et le rapport à l’argent ? Henri de Castries – Il est secondaire. L’ENA est-elle une aristocratie moderne ? Alain Minc – L’ENA. si l’on n’y prend pas garde. avez-vouseulesentimentde«déroger» aux devoirs de votre milieu quand vous avez quitté la haute administration pour rejoindre Axa ? Henri de Castries – Le secteur privé. Aujourd’hui en­ core. AlainMinc –C’estvraidetouslesdiri­ geantsquiontunenracinementreli­ gieux.d’êtrefidèleà ses valeurs même si le consensus pousse dans un sens différent. L’un et l’autre m’en ont dissuadé en me di­ sant que si. jui­ ves ou protestantes. pour autant qu’une sélection opérée entre 20 et 25 ans soit pertinente sur le long terme. non. ce qui est un autre débat. Mais le système devient nuisible quand la sélection se transforme en rente ou en viager pour ceux qui ont intégré ces grands corps. Mon père et mon grand­père ontétél’unetl’autrecequ’ilconvient d’appeler des héros militaires. la situation était différente à mon épo­ que. dans le CAC 40. Henri de Castries. c’est la capa­ cité de dire non. Je pense par exemple à Roger FaurouxouOlivierLecerf. l’aristocratie française a surtout servi l’Etat. Cette liberté est-elle un atout dans les affaires ? Alain Minc – La liberté. Quelle est la place des « aristos » dans l’entreprise ? carrière comme la leur. qu’ils soient ou non aristocra­ tes. à leurs générations. aucun des quatre dont vous parlez dans votre première question n’est un capita­ liste. Y a-t. Ce rappel constant à l’humilité est important dans des fonctions où l’on risque. puisque Henri de Castries et moi nousysommesretrouvésenvenant de deux univers aux antipodes l’un de l’autre. il y a à lafoislerespectd’uncertainnombre d’exigences vis­à­vis de soi­même. mais ces valeurs ont à mes yeux une importance fondamentale. Cela dépend ou vous mettez le curseur ! Alain Minc – Dans un monde capita­ liste où l’argent est un étalon de me­ sure. qu’elles soient catholiques. L’intérêt général ne se ré­ sume pas au service de l’Etat.une affaires” Henri de Castries – C’est très juste. Il y avait parmi eux beaucoup d’autodi­ dactes et beaucoup d’aristos.il une forme de proximité ou de connivence entre eux ? Alain Minc – Une forme de liberté d’allure. peut­être. Parmi les valeurs transmises. Lors­ que j’ai fait mon service national. Alain Minc – Regardez qui étaient les premiers Français à rejoindre de Gaulle à Londres en juin 1940. c’est comme cela qu’il faut le consi­ dérer. Henri de Castries – La sélection méri­ tocratique est positive. du rayonnement du pays. Il s’agit cependant d’une aristocratie démocratique et méritocratique. HenrideCastries –C’estlafacultéd’al­ lercontreleconsensus. et de laisser le golf aux bourgeois ! Henri de Castries – C’est vrai qu’ils chassent plus qu’ils ne jouent au golf. le Général ne s’est pas fait faute de le dire. beaucoup d’entreprisesrelèventdecesvaleurs parce qu’elles sont dirigées par des patrons qui ont des racines religieu­ ses. c’est le monde de la croissance. de se trou­ ver isolé par les apparences. ■ PROPOS RECUEILLIS PAR GUILLAUME ROQUETTE 15 MARS 2013 . Cette liberté d’esprit demande parfois un peu de courage. Dans un monde qui est plus ouvert économiquement.Etilleurresteuncodecom­ mun qui est de chasser.LE FIGARO MAGAZINE • 39 . on peut trèsbienservirsonpayspard’autres fonctions. et une très grande liberté par rap­ port aux conventions.

plus ouverts sur les réalités. L’Intermédiaire des chercheurs et curieux 40 • LE FIGARO MAGAZINE . Nombre de vieilles familles de la noblesse ont noué des alliances avec des industriels fortunés comme les Schneider. Feignant de ne pas s’y intéresser. jusqu’au boutdelanuit. France Améri­ que…). Formés à l’école de la mondialisation. « Ah. Pour peu que vous ayez un titre de noblesse (usurpé ou non). Esclaves d’un nom et d’un passé qu’ils n’ont pas conquis. des sorties culturelles et des cours de danse sont proposés aux jeunes. Le lectorat cocardier n’en finit pas de dévorer la presse couronnée.15 MARS 2013 . on vous le lance au visage avec une agressivité désinvolte qui masque un respect contrarié. les frais zombies d’une histoire perpétuelle. des tableaux. la France le vit en duplex. Un trait qui n’est guère apprécié dans ce milieu où l’argent n’est acceptable qu’une fois revêtu de la patine du temps. Restaurations.Lespremières années. place à la bourgeoisie bonasse et bedonnante. Les derniers Juifs errants… * La Noblesse. monsieur le Comte daigne venir nous voir ! » L’impétrant avait depuis longtemps oublié qu’il était comte . épouser une roturière était même une pratique courante. les excès peu­ vent vite faire « nouveau riche ». Les derniers rebelles PAR NICOLAS D’ESTIENNE D’ORVES D epuis 1789 et ses chapelets de décollations. Mais attention. « Autrefois. il faut évoluer. Il n’en reste aujourd’hui que des châteaux. Sommier. Lorsque des gens comme nous se mariaient en dehors de leur milieu. mais ceux­ci ne cessent de faire fantasmer. à Londres ou sur le Rocher. cela faisait tout de suite un scandale. empires et républiques n’ont rien changé à l’affaire : ceux que l’on appelle aujourd’hui « les aristos » ont encore un pouvoir de fascination. Suivent les soirées. on le leur rappelle souvent. Quand une princesse se marie. à notre époque. Les aristocrates avaient fait leur temps. comme on évoque un mythe à moitié réel. à une cer­ taine époque. les pa­ rents n’hésitent pas à y aller à fond : orchestre. rappelle la comtesse de C.dansdessalonsprestigieux(In­ terallié. Pour les plus belles réceptions. comme on scrute le fronton de l’Elysée en tentant d’y voir une fleur de lys. L’objectif de ces festivités ? Permettre aux jeunes de se constituer un noyau d’amis. les autres non. c’est par amour. Disons que ce qui irrite fascine. Pourtant. aujourd’hui. on aime à répéter « Bon débarras ! ». En espérant qu’ils y trouveront mari ou femme. Michelin ou quelque riche héri­ tière américaine… Cela s’appelait redorer son blason : on épousait des roturières « bel­ les vues de dot » .E N C O U V E R T U R E FRANCK PRIGNET POUR LE FIGARO MAGAZINE Les jeunes aristos bousculent les tabous subtil dosage entre grands noms de la no­ blesseetdelahautebourgeoisie. Est­ ce un besoin de rêve ? Un sentiment de conte de fées ? Car les princes. puis des bals plus fastueux. » Un peu de sang neuf dans le sang bleu n’a jamais tué personne ! En fait. des millions de passionnés suivent l’événement avec une excitation coupable. Eh oui. ils ont un pied dans l’Histoire et portent encore l’épée. les jeu­ nes aristos d’aujourd’hui ne se marient plus forcément entre eux. décoration par un professionnel. aujourd’hui. et ce qui agace intrigue. Une révolution ! ■ GHISLAIN DE MONTALEMBERT « Est-ce un besoin de rêve ? Un sentiment de conte de fées ? » L’aristocratie fascine les Français. malgré le triomphe du complet­ veston. des rebelles sans le savoir. on disait qu’il était sage de se marier à sa porte avec des gens de sa sorte. Comme si les aristos étaient des provocateurs malgré eux. 1996. et quelques descendants. l’esprit d’Ancien Régime a gardé une sorte de prestige sourd et presque honteux. S’ils n’y pensent jamais. Pourquoi donc ? Attend­ on d’eux qu’ils jouent leur rôle ? Qu’ils occupent une place dont ils se moquent ? Qu’ils défendent la veuve et l’orphelin ? Qu’ils partent en croisade ? Ou n’est­ce pas plutôt une façon de contempler l’Histoire. certains d’entre eux recherchent davantage de diversité sociale que leurs parents. avec une raillerie déférente. de se dire que la mémoire est encore vive ? Les aristos sont peut­être les momies bien vivantes d’un temps à jamais révolu. c’est entendu ! Mais cela fonctionne de moins en moins comme cela. Mais que voulez­vous. estime l’écrivain Nicolas d’Estienne d’Orves. Automobile Club. aboyeur à l’entrée (il fut un temps où ceux de l’Elysée ar­ rondissaient leurs fins de mois dans les soirées des aristos)… Rien n’est trop beau pour cette jeunesse dorée. une atlantide ou un superhéros. les sorcières (les ogres aussi) viennent de ces temps primitifs où l’on frappait d’estoc et de taille.

Consommations et émissions de CO2 (sur parcours mixte) de la gamme Forester : de 5. .0D Sport (PM incluse) : 34 400 e TTC. le nouveau Forester reflète ce sentiment de confiance.7 à 8. L’association moteur boxer et transmission intégrale de série révèle la haute technologie d’un vrai 4x4.AUTOTHÉRAPIE N° 4 « exprimez votre vraie nature » NOUVEAU FORESTER Pour ceux qui savent l’importance d’être en harmonie avec soi-même et la nature qui vous entoure. lieu. Tarif public au 1er février 2013.subaru. sortez de la grisaille des sentiers battus et vivez intensément chaque jour.5 l/100 km et de 150 à 197 g/km. www. Modèle présenté : Forester 2. de bien-être en toute circonstance et en tout *La Confiance en Mouvement.fr rejoignez-nous sur facebook www.facebook.com/SubaruFrance Nouveau Forester à partir de 29 900 e TTC. Confort et style affirment cette nouvelle élégance. En Forester soyez authentique. une puissance sereine disponible à tout moment.

» C’est en ces termes que le bureau du Conseil économique. depuis la révision constitutionnelle de juillet 2008 et 42 • LE FIGARO MAGAZINE . cette assemblée consultative a des allures de Belle au bois dormant… et coûte la bagatelle de 37 milPAR VINCENT NOUZILLE lions d’euros par an ! I rrecevable. les 19 membres de l’instance dirigeante de cette assemblée. seul le Premier ministre était en droit de les inter­ roger. Ce refus s’appuie sur les textes qui définis­ sent la saisine du Cese. A l’una­ nimité. Pourtant. Selon eux.ontestiméqueleCese ne pouvait traiter ce sujet.15 MARS 2013 . la pétition contre le mariage pour tous.Mais à quoi sert économique et Avec des marges de manœuvre réduites sinon inexistantes. qui avait re­ cueilli plus de 700 000 signatures en vue d’obtenir sa saisine. mais pas 700 000 personnes. censée repré­ senterlasociétécivile. le 26 février. so­ cial et environnemental (Cese) a écarté.

Ce dernier s’est simplement fait remarquer par une condamnation.futcrééen1925parlegouvernement d’Edouard Herriot. social ou environnemen­ tal ». Sous le Front populaire. Mais ce grand principe démocratique comporte un bémol de taille : pas question de pétitionner sur un thème faisant l’objet d’un projet de loi. commandé par l’Elysée. Des travaux jugés aussi « remarquables » que « vains » De retour au pouvoir en 1958. le Cese n’est pas du genre à bousculer le pouvoir en place. en 2012. afin de solliciter l’avis du Cese sur le projet de loi gouvernemental. embarrassés par la mobilisation des opposants au ma­ riage pour tous. élargie à 173 membres. fruit d’un positionnement incertain et d’un fonctionnement déficient ». Néanmoins. Supprimé par le régime de Vichy. l’assemblée. Sonancêtre. cette assemblée demeure une institution aussiformellequefigée. qui devait représenter les territoi­ res et les forces économiques et sociales. des syndicats ouvriers et agricoles. Voilà comment les sages du palais d’Iéna ont botté en touche. l’éventail des pétitions acceptables. inexistantes. en dehors de toute actualité législative.D É C R Y P T A G E d’émettre des avis gratuits. En réalité. qui parlait d’une « utilité controver­ sée. Depuis lors. Mince consolation : le Cese a tout de même considéré qu’il devrait se pencher dans les mois qui viennent sur « les évolutions contem­ poraines de la famille et ses conséquences en ma­ tière de politique publique ». La victoire du non enterra le projet. le leader syndical de Force ouvrière. Ses marges de manœuvre sont. le CNE réapparut en 1946 sous le nom de Conseil économique (CE).. Sa mission était.Sonarchaïsmeaété critiquédébut2009dansunrapportdeDo­ minique­Jean Chertier. dont les travaux étaient jugés aussi « remar­ quables » que « vains ». sous la houlette de présidents af­ fables. Les syndicats et 15 MARS 2013 . de la cour de disci­ pline budgétaire et financière de la Cour des comptes pour avoir enfreint les règles comptables d’attribution de marchés pu­ blics quand il était en poste… La révision constitutionnelle de 2008 a élargilesthèmesdesdébatsduCeseàl’envi­ ronnement – d’où son nouveau nom –. De toute façon. contribua modestement à la mise en place des nouveaux droits sociaux. de Jean Mattéoli (1987­1999) à Jac­ ques Dermagne (1999­2010). Lors du référendum d’avril 1969. purement consulta­ tive sur des sujets économiques. Voilà des décennies qu’elle ne sert pas à grand­chose. en le fusionnant avec le Sénat. Une manière de noyer le poisson en tentant de sauver la face (lire interview page 45). Philippe Brillault.. Autre­ ment dit : les citoyens sont priés de se mobi­ liser sur des sujets généraux. les citoyens – s’ils réunissent au moins 500 000signatairessurunepétition–peu­ vent théoriquement (article 70) se tourner vers cette assemblée consultative afin qu’elle se prononce sur « tout problème de ca­ ractère économique. il est vrai. cette noble as­ sembléede233membres.leConseilnationaléconomique (CNE). car le Cese ne peut alors être saisi que par le gouvernement. ils ont trouvé la bonne ex­ cuse pour ne pas froisser le gouvernement.quisiègeaupalais d’Iéna et emploie 145 fonctionnaires. Ni à sortir de sa léthargie. le CES a poursuivi sa petite vie tranquille. sa propre inutilité. rebaptisée Conseil économique et social (CES). Se contentant CORINNE SIMON/CIRIC le Conseil social ? Les opposants au « mariage pour tous » ont déposé le 15 février. La Constitution de 1958 conserva cependant cette troisième assemblée. ce qui limite. la loi organique de juin 2010 qui en découle. les 700 000 signatures de la pétition lancée par le maire du Chesnay. afin de réunir les orga­ nisations représentatives du patronat. de Gaulle remit sur le tapis son idée de mariage du CES avec le Sénat.LE FIGARO MAGAZINE • 43 . a des allures de Belle au bois dormant. le général de Gaulle envisagea de supprimer ce CE. et fait entrer davantage de représentants d’as­ sociations et de la jeunesse. dès cette époque. place d’Iéna. élisant à sa présidence Léon Jouhaux. tout en conduisant au départ du Général. Le Conseil s’est déballonné en invoquant des arguties juridiques qui soulignent assez. de facto.

Fruits de longues tractations entre re­ présentants syndicaux et patronaux. Il est simplement obligé de le faire sur les lois de programmation. De plus. Nos débats sont de bons indicateurs sur les consensus possibles entre partenaires sociaux ». avec la plus grande lenteur.nousavonsàlaprouver». ainsi que quelques amis du pouvoir. ministre de l’Ecologie. mi­septembre. de reca­ ser d’anciens leaders. Dont près de 90 % à la charge du contribuable… ■ VINCENT NOUZILLE Discussions en vase clos de sujets rebattus corporations y nomment. Ils discutent en vase clos. les 233 membres du Cese ne sont pas sur­ chargés de travail. qui ont peu d’astreintes. Et Delphine Batho.avait­ilditlors de son élection. comme récemment celle sur la refondation de l’école. Recaser d’anciens leaders syndicaux ou des amis du pouvoir De quoi ravir l’ancien ministre et ex­média­ teur de la République Jean­Paul Delevoye. la Cour des comp­ tes s’en était émue. des re­ présentants qui défendent leurs intérêts. Du consensus ?Enréalité.. chaque « avis » coûte une fortune ! Le gouvernement ne saisit le Cese que très rarement. deux ex­conseillers de l’Elysée. les preuves restent à faire. « Notre utilité. de sujets rebattus. La seule « utilité » tangible du Cese semble être de fi­ nancer des permanents syndicaux. de multiples instances de concertation. en effet. Jean­Marc Ayrault y a aussi inauguré en décembre la conférence nationale sur la pauvreté. ont notamment été nommés Pierre Charon et Raymond Soubie. comme le Conseil d’orientation des retraites ou le Haut Conseil de l’assurance­maladie. en juillet. et Danièle Dussaussois. est d’ailleurs confortable : les émoluments atteignent 2 877 euros net. via les 40 postes réservées aux « personnalités qualifiées » désignées par le gouvernement.Exemple:leCeseapubliéfin2011un rapport sur la formation professionnelle.. Le train de vie des membres du Cese. ils sont surtout rédigés pour ne fâcher per­ sonne. FRANCOIS BOUCHON/LE FIGARO . plaide­t­on au sein de l’auguste maison. la filière automobile ou les enjeux de la compétitivité : à raison de 15 avis rédigés en 2011 et 18 avis l’an dernier. Sans grande conséquence : les « avis » qui émanent du 44 • LE FIGARO MAGAZINE . Dès son élection. Le climat des négociations sur les retraites ou le marché du travail ne dépend pas de ce qui se passe au Palais d’Iéna. président du Cese depuis fin 2010. a re­ pris le mois dernier les suggestions d’amé­ nagement des taux de TVA préconisés par des experts du Cese. sans compter un régime de retraite qui permet à tout conseiller ayant accompli un mandat de cinq ans de bénéfi­ cier dès 60 ans de 800 euros de retraite mensuelle. avant d’y lancer. successeur en 2010 de l’affable Jacques Dermagne. en affirmant qu’il n’y avait « pas urgence » à ré­ former le système. Début 2010. Pierre Khalfa (ex­Union syndicale solidaires) ou Gérard Aschieri (ex­FSU). Or. « symbole du dialogue social et du rassemblement ». sou­ vent plus expertes. afin que celle­ci libère son siège de conseillère générale des Hauts­ de­Seine. sa conférence sociale et.15 MARS 2013 Palais d’Iéna passent généralement inaper­ çus. comme la préca­ rité des femmes. François Hollande est pourtant allé sur place pour célébrer ce lieu de palabres. qui croit au rôle fédérateur de son assemblée. Vu la maigreur de ses tra­ vaux. deux ou trois fois par an. Rapporté au budget an­ nuel de 37 millions d’euros de cette assem­ blée. Fin 2010. à l’instar de Jean­Mi­ chel Lemétayer (ex­FNSEA).L’hémicycle clairsemé du Palais d’Iéna sous la présidence de Jean-Paul Delevoye.nileMedefnilaCGT n’adoucissent leurs positions du fait de leur participation au Cese. estimant que les dépen­ ses à venir de ce régime très spécial repré­ sentaient 218 millions d’euros pour un millier de personnes. « Mais la CGT et le Medef discutent en perma­ nence. celle sur la transition énergétique. doublon­ nent avec le Cese. tout le monde sait que les 32 milliards d’euros dépensés dans ce secteur le sont en dépit du bon sens.

■ PROPOS RECUEILLIS PAR RAPHAËL STAINVILLE Jean-François Bernardin*: * Membre démissionnaire du Cese. BOuTIquE EN LIGNE Découvrez l’intégralité de la collection sur Q ua l i t y f o r M e n Livraison offerte dès 199e (Pour toute livraison en France) BEXLEY. .Depuis 1996 Cousu Goodyear Cousu Blake 1 paire e 129 209 NOS POINTS DE VENTE M° Bastille / 35 boulevard Henri IV M° Sèvres-Babylone / 39 boulevard Raspail M° George V / 76-78 av. Les hommes et les femmes qui nous ont adressé leur pétition après avoir manifesté dans la rue étaient en droit d’être enten­ dus. qu’il serait démocratique de prêter at­ tention à cette pétition et à ses auteurs. Je suis de ceux qui pensent que s’il y a des conséquences néfastes à une dé­ cision irréversible. Le jugement qui a été porté a été strictementjuridique. avant même que le bureau ne soit réuni.sansaucun commentaire. C’est loin d’être le cas. Cela n’a pas été le cas.leCesen’apasjouésonrôle ? Je suis convaincu que si la pétition avait concerné 700 000 étudiants en colère..D É C R Y P T A G E “Le Cese a été complaisant” Le Figaro Magazine – Pourquoi avez-vous démissionné du Conseil économique. il vaut mieux étudier les conséquences avant qu’après. des Champs Elysées M° Madeleine / 4 rue Chauveau Lagarde M° Porte Maillot / Palais des Congrès Embauchoirs Cèdre Rouge 1 paire e 4 paires e Paris 4° Paris 7° Paris 8° 2 paires e Paris 8° Paris 17° Lyon 1° Lyon 2° M° Hôtel de Ville / 20 rue Lanterne M° Bellecour / 4 rue Childebert M° Estrangin Préfecture / 32 rue Montgrand 7 rue Sommeiller Plus de 400 000 Clients 29 59 Marseille 6° Annecy Chemises 1 pour 50e . sauf de dire qu’on allait ouvrir une réflexion sur les conséquences du texte. Leur déception aujourd’hui est à la mesure de la foi dans la démocratie que por­ tait leur démarche ? Le Cese a-t-il été complaisant à l’égard du pouvoir ? Le président Delevoye a lui­ même indiqué. la lecture qui a été faite des textes aurait été différente. on a pris la déci­ sion du secrétaire général du gou­ vernement comme argent comp­ tant. il était possible de dire au gouverne­ ment. de façon républicaine. Le Cese ne se justifiera du­ rablement que si ses avis ne sont pas perçus comme complaisants. ne serait­ce que symboli­ quement.3 pour 99e . tout le monde sait que c’est discutable. ancien président de l’Assemblée des chambres françaises de commerce et de l’industrie.5 pour 129e / Chaussettes 1 paire 7e ..10 paires 39e. Je n’ai pas trouvé d’autre moyen que cette démission pour le faire savoir. Même si on admet que cette péti­ tion n’était pas recevable. la décision du Cese a été ressentie par les pétitionnaires comme de la servilité à l’égard du gouverne­ ment. On pouvait marquer a minima un intérêt et une écoute plus attentive pour ces millions de nos concitoyens qui expri­ maient leur trouble à travers elle. social et environnemental (Cese) ? Jean-François Bernardin – Il m’a sem­ blé inacceptable que l’unanimité – apparente – du bureau pour décla­ rer irrecevable la pétition concer­ nantleprojetrelatifaumariagepour tous puisse être interprétée comme une unanimité de l’ensemble de ses membres. que la pé­ tition n’était pas recevable. Pourvous.com Leader de la chaussure de luxe online . Autrement dit. Au bout du compte. Sur le plan juridique.

Dont une bonne moitié d’enfants. parfois privés de droits élémentaires.Les enfants perdus de Submergé par les clandestins. notre 101e département a vu sa population multipliée par dix en cinquante ans. DE NOS ENVOYÉS SPÉCIAUX VÉRONIQUE GROUSSET (TEXTE) ET GEORGES MÉRILLON (PHOTOS) Mayotte 46 • LE FIGARO MAGAZINE . Construire des écoles à tour de bras ne suffit pas.15 MARS 2013 . Les Mahorais vont devoir assumer leurs responsabilités.

R E P O R T A G E la République Chaque matin vers 6 h 30. Ils représentent plus de la moitié des 50 600 élèves du primaire. les enfants des bidonvilles descendent en masse vers les écoles.LE FIGARO MAGAZINE • 47 . 15 MARS 2013 .

mais en terre française A Mayotte comme à Rio.surtoutlorsqu’ilsontréussi àsefaireembaucherparuneadministration:ellesnesontouver­ tesquequatrejoursparsemaine.elleaussi. Quand on regarde l’enchevêtrement debaraquesentôlesuspenduesentredeux ravins emplis d’ordures. Plus ou moins agressif et xénophobe selon l’âge de nos interlocuteurs. c’est le plus gros problème de Mayotte.» Nousn’encroise­ rons effectivement aucune. Partout ailleurs.15 MARS 2013 Mamoudzou et son lagon vus depuis le bidonville de Kaweni. c’est toujours et uniquement la faute de l’Etat français ». en effet.etsur­ tout. pour en descendre. Pour eux. ces quartiers qu’on ap­ pelle bangas – du nom des cabanes en bambou que les adoles­ cents mahorais édifiaient autrefois pour s’émanciper de leur famille sans trop s’en éloigner –.. nos écoles ne seraient pas aussi bondées. la moitié du total de la métropole : difficile de faire mieux).entranspirantdixfoismoins. celui dont découlent tous les autres.uniquementenmatinée. le discours est tout autre. En journée. il y aurait moins de chômage.ilyenatrèspeu.Maisdetoutefaçon. elles ne bougentplus. et nos pro­ pres enfants auraient peut­être une chance de trouver un emploi normalement rémunéré à la fin de leurs études. Si mes compatriotes cessaient d’em­ ployer des clandestins. tout en se plaignant beaucoup d’être eux-mêmes au chômage ! . Les rares hommes qui ontréussiàéchapperàlapolicedesfrontièressecachent.etl’ab­ sentéisme y est phénoménal. Nous sommes les premiers responsables du désastre qui nous menace. tout est toujours de la faute des clandestins et de l’Etat français qui ne leur fait pas assez la chasse (25 000 expul­ sions par an. mais les mineurs sans papiers n’en sont pas seuls responsables « Le travail au noir. Quant à la délinquance – en hausse flagrante. dont nous tairons le nom pour lui épargner des repré­ sailles ou le boycott de ses commerces. on se demande commentfontlespersonnesâgéespourmonterjusque­là. c’est sur le flanc des collines que les bidonvilles s’accrochent. les impôts rentreraient mieux. des nuées d’enfants. ne sont peuplés que de femmes et de jeunes enfants.oualors ilssontauxchampsousurunchantier.employésà150eurospar mois par des « cousins » mahorais qui gagnent dix fois plus qu’eux. mais en plus vertigineux. mais en gros. mais nos élus n’en parlent jamais. Réponse de l’équipe de Médecins du Monde qui nous fait visiter les lieux : « Une fois installées.R E P O R T A G E Pire que des favelas.auxmi­ neursnésdeparentscomoriensouafricains. Nous y avons croisé deux Mahorais qui venaient pour y recruter un mécanicien clandestin.Alorsquec’estfaux. même si on reste très loin de ce qui se passe en Seine­Saint­Denis ou en Guyane–. se désole un jeune entrepreneur du centre de l’île. La délinquance juvénile est en hausse. sans escaliers ni corde de rappel pour faciliter l’ascension et ne pas dégringoler en glissant dans la des­ cente. Nous avons rencontré les trois magistrates qui s’occupent à 48 • LE FIGARO MAGAZINE .elleestsystématiquementattribuée..

plusieurs fois ! ». 15 MARS 2013 . La baraque du haut.En matinée. sont tous deux nés à Mayotte et ne l’ont jamais quittée. Mais ils vivent pourtant dans la peur de l’expulsion. Abdallah. Ces Comoriennes nous ont raconté en riant qu’elles avaient toutes été expulsées « bien sûr. mais parfois aussi en les laissant seuls derrière elles. Parfois en emmenant leurs enfants. abrite trois familles qui paient chacune 20 € de loyer mensuel au propriétaire mahorais du terrain. les plus petits sont souvent seuls avec leurs mères dans les bangas. sans aucune certitude d’obtenir des papiers.LE FIGARO MAGAZINE • 49 . sans eau ni électricité. 19 ans... et son ami Anyel. 17 ans.

.d’eaupotable. pour l’instant Mayotte de la délinquance juvénile. est dans ce cas. qui sonnera . un carnet de santé et un certificat de scolarité : largement de quoi obtenir la nationalité française à sa majorité… s’il vivait en métropole. Et no­ tammentpascequenousavonsconstatésurlaconditiondesmi­ neurs. un mineur doit ainsi être scolarisé au moment de sa demande et accompagné de ses deux parents. qui s’apprête à publier un rapport sur ce sujet. ainsi que des règles d’hygiène. elles sont formelles : « C’est 50/50. Né à Mayotte d’une mère comorienne. d’école.privésdetout:desoins. nos lois sont fréquemment « aménagées » : pour être naturalisé. et parfois aussi de parents qui. ce sont des enfants.quine cesse de condamner la France à ce sujet). condamnés à vi­ vre dans la peur jusqu’au glas de leurs 18 ans. tenue par un « fundi » (maître) polygame. ont préféré les lais­ ser sur place. Mais l’exotisme d’une telle situation n’excuse pas tout.R E P O R T A G E L’école coranique de Combani. donc ayant vocation à devenir un jour français.15 MARS 2013 L’islam a longtemps été un facteur d’apaisement social à Mayotte. musulmane à 98 %. l’une des plus réputées de l’île. il a gardé un extrait de naissance. au nom du droit public international qui interdit de porter atteinte à l’intégrité des frontières coloniales. l’Angleterre et le Pakistan ». mais que les Mahorais refusent d’entendre. Dominique Baudis. 50 • LE FIGARO MAGAZINE . mais qui ne cherche pas à endoctriner les enfants. l’une des plus grandes villes de l’archipel des Comores : c’est de là que vient l’essentiel des clandestins qui submergent cette île minuscule. alors qu’il avait à peine 10 ans. souvent nés et scolarisés à Mayotte. comme l’a fait aussi le défenseur des droits. Mais ici. tout à leur joie d’être devenus en mars 2011 le 101e département français. surtout des cambriolages et quelques viols. Ce que nous avons vu. à 70 kilomètres de Mayotte. Mais leurs auteurs sont autant mahorais qu’anjouanais. Un point de vuequisedéfendd’ailleursfortbien(notammentàl’ONU.etparcequelesCo­ moriens continuent à considérer que Mayotte fait partie de leur territoire. Il leur enseigne surtout le respect des anciens. mais d’unepauvretérévoltante. » Anjouan. Il y a très peu d’agressions. Abdallah. de nourriture. De cette époque. à 8 000 kilomètres de Paris. 17 ans. et la seule aussi à être musulmane. expulsés. il vit seul depuis qu’elle a été expul­ sée. Deux contraintes in­ franchissables pour les 9/10e d’entre eux. notre seule Région monodéparte­ mentale.. à la « garde » d’une fille aînée ou d’une va­ gue voisine. Mais certains maires s’inquiètent de l’arrivée récente d’imams « passés par le Soudan. Un islam “ouvert et tolérant”. parce que le niveaudevieyesthuitfoissupérieurauleur.

Pierre Ronco Nelson Monfort Envoyez vos dons .Pr.

leur seule nourriture de la journée. . pour qu’il vole ou se prostitue. A la place. Nous en avons eu confirmation en discutant avec un groupe de Comoriennes rencontrées sur les hau­ teurs boueuses de Mamoudzou en train de piler des tiges de citrouille. Pour être un homme debout. Car. il le passe à fuir sa « gardienne » qui lui hurle des­ sus pour qu’il rapporte à manger : autrement dit. où les enseignants ont réussi à planter un potager en pleine brousse. outre le fait qu’il n’a aucun parent pour l’accompagner à la préfecture. la préfecture en a récemment recensé 2 922 à Mayotte. certaines avaient déjà huit enfants.15 MARS 2013 Le foot et la baignade sont les seuls loisirs des jeunes. Aujourd’hui âgé de plus de 16 ans. victimes des grèves à répétition des agents communaux en charge de leur entretien. L’île est très belle. Comme ici. il men­ die devant les supermarchés. mais qui ne sont guère mieux lotis. mais en concédant que leur effectif « est plus vraisemblablement compris entre 4 000 et 8 000 ». donne un coup de main aux pê­ cheurs et chasse le hérisson. l’éducateur qui vient vérifier de temps à autre qu’Abdallah n’est pas en train de mourir de faim ou de maladie (sans pouvoir lui apporter ni vivres ni médica­ ments). lasse. Ab­ dallah ne peut plus s’inscrire dans un établissement scolaire ni bénéficier d’une formation professionnelle. Mouhamadi. deux mois après le départ de sa mère. La seule aide qu’il reçoit lui vient de l’association Auteuil­océan Indien (une émanation de la fondation d’Auteuil) qui le conseille et le soutient dans ses démarches administratives en témoi­ gnant de sa droiture et de sa volonté de s’intégrer. totalement isolés. D’une voix sourde et 52 • LE FIGARO MAGAZINE . Le reste du temps. à Tsingoni. n’a pas beaucoup d’espoir en ce qui le concerne. Mais les infrastructures sportives sont souvent fermées ou dégradées. » Des mineurs comme lui. parce qu’une bonne âme (mal informée ou mal intentionnée) lui avait affirmé qu’il ne pourrait pas entrer en 6e s’il n’avait pas de quoi s’acheter des cahiers. Je veux avoir mes papiers. cueille des bananes et des fruits à pain dans la forêt. il explique : « Ça fait très mal de se voir comme ça. Abdallah s’y refuse.R E P O R T A G E Tous les collèges s’efforcent de proposer des formations à leurs (nombreux) élèves qui n’ont aucune chance d’obtenir un bac. et où ils ne connaissent personne. mais sans avenir pour sa jeunesse pour eux l’heure de l’expulsion vers un pays dont ils ne parlent pas la langue. Un chiffre qui ne tient évidemment pas compte des quelque 35 000 autres enfants de clandestins ayant encore un ou deux parents. Aucune n’avait plus de 40 ans. l’adolescent a quitté l’école dès la fin de son CM2. qui ne cherche aucunement à émouvoir. En désespérant d’obtenir un jour une carte d’identité française.

valdisere-hotice.© DR .+ = S P M E T IN R P E D I SK TY R A P I K S SÈ R P A T E 04 38 24 14 24 .*Voir conditions sur www.VALDISERE-HOTICE.com OFFRE E SPÉCIALIL ER AVR 1 U D 13 0 2 I A M AU 5 JOU É S T R U CO À PARTIR R 173€ DE RÉALISATION SONNE* PAR PER ENT BERGEM E SKI É ’H D S 3 NUIT FAIT D S DE FOR + 2 JOUR ILLY SKI K UVERTE O C É ESPACE D E É I-JOURN VEC L’ESF + 1 DEM A S P M E T ISON DE PRIN IN DE SA F E D S É IT + FESTIV RETROUVEZ ÉGALEMENT NOS OFFRES « SEMAINE » HOT ICE SUR WWW.COM* . 0 4 7 9 0 6 0 6 6 0 L’ A r o l l e M i l l é n a i r e .T É L .

mais sans y parvenir : trop de tracas administratifs.c’estclair. dont un garçonnet à la peau marbrée de gale et un nourrisson qui souffrait d’une otite suffisamment grave pour que ses oreilles coulent.LeSénatetlachambre des comptes ont fait le tri. qui en perçoit tous les impôts et sub­ ventions) ne lui consacre que 3 % de ses ressources… contre une . Et en attendant. soit le matin. confirme Sylvie Espécier. ils doivent accepter aussi de s’occuper de tous les enfants. trop d’hosti­ lité de la part de l’hôtesse d’accueil mahoraise. « L’argent existe.maissouvent affectésàd’autresdépensesparlesmaires)oudel’entretienetde la construction des écoles. anormalement calmes. et pas d’ar­ gent pour régler les 10 euros du forfait dont les « moins de 6 ans » sont pourtant théoriquement dispensés. Cofondateur en 2005 d’une association remarquable.l’undesdeuxsénateursdel’îleetleseuldesesélus à ne pas déchaîner les critiques dès que l’on prononce son nom. maisladifficultéconsisteàsavoircequ’onenafaitetàvérifierqu’il a été correctement utilisé. Il n’y avait pourtant là que des petits très jeunes.R E P O R T A G E Il faudra au moins dix ans pour rejoindre le et la plupart d’entre elles rudoyaient volontiers tous ceux qui passaient à leur portée. si bondées ou dangereuses que plus d’unquartdeleursélèvesnepeuventlesfréquenterqueparrou­ lement. le principal dialecte d’une île où la majorité des 250 000 habitants ne parlent qu’un fran­ çais approximatif). qui s’en souciera ? « Les priorités sont si nombreuses à Mayotte que je n’arrive même pas à déterminer laquelle est la première ». Tama (« Espoir ». parfois de façon flagrante.entoutcas. en shimaoré. Si son bébé meurt. » Pourl’aidesociale. Sa mère avait bien es­ sayé de le montrer à l’un des rares médecins de l’île. reconnaît Thani Moha­ medSoilihi. sous­préfète à la Jeunesse et à la Cohésion so­ ciale. il est également le seul à défier l’opinion de ses électeurs en osant déclarer : « Nous ne réglerons pas le pro­ blème de l’immigration clandestine tant que nous n’aurons pas com­ pris que nous en sommes responsables : les Mahorais doivent absolu­ ment cesser d’héberger et d’employer des clandestins. mais il est mal géré. soit l’après­midi. et le personnel qualifié manque cruellement Comment ? En commençant déjà par ne pas détourner l’argent qui devrait leur revenir. dû­ mentversésparlaCaissedesallocationsfamiliales. Beaucoup semblaient malades. » L’argent existe. Pas un seul d’entre eux ne souriait. Conclusion : le conseil général (vérita­ ble gouvernement de l’île. Qu’il s’agisse des collations servies pen­ dant les récréations (26 euros par an et par enfant scolarisé.

........... Prénom . ou si complaisantes qu’elles en de­ viennent absurdes : un jeune sportif qui voulait protester contre une grève de près d’un an des agents de nettoyage de son gym­ nase(commequoi...................................... 157.................... poste 6617 poste 6617 Conformément à la loi informatique et libertés du 8 janvier 1978............. FM-Articulations-6617-150313......... et ils commencent à porter leurs fruits.............pouréviterqueleurdétressenelafasseexploser........indd 1 21/02/13 12:29 ........onestquandmêmebienenFrance)nousaaf­ firméêtretombésurunehôtessed’accueilduconseilgénéralqui ne parlait et ne comprenait que le malgache.......... de tous les enfants de l’île........parcequ’ilssontl’avenirdel’île........... ........... bien sûr.. une tâche qui devrait prendre « au moins dix ans » d’après tous ceux que nous avons interrogés......... Nom ...cequiex­ plique sûrement pourquoi le CG vient de laisser filer une sub­ ventioneuropéennede10millionsd’euros.......... Mahorais compris............................plus prosaïquement....maisaussi................fr Françoise R......................fauted’avoirenvoyé à temps les bons documents).............. le plus urgent semble bien de commencer par rétablir le droitdesenfants ....................Située entre l’Afrique et Madagascar... ■ VÉRONIQUE GROUSSET “Depuis que j’ai choisi Stannah.... Code postal Tél............... Mayotte ne peut que faire figure d’eldorado aux yeux de nombreux Africains et Comoriens...........” Monte-escaliers Stannah : • Un devis gratuit et sans engagement • Visite d’un conseiller technique à domicile w w w....... alors qu’il reste tant à faire pour «aiderMayotteàrejoindreprogressivementledroitcommun»................ avenue Charles Floquet.... mais ni le français ni le shimaoré.... De l’argent et des postes gaspillés... trop peu qualifiées pour la complexité de la tâcheàaccomplir(80%d’agentsclassésencatégorieC.se­ lon le vœu de Sylvie Espécier . droit commun fourchette de 55 à 60 % dans les quatre autres DOM ! Au détri­ ment................. Adresse Ville ...............stannah..... Mais la France a déployé d’importants moyens de lutte contre l’immigration clandestine. 93155 Le Blanc-Mesnil Cedex................. Tout le reste ou presque passe dans la masse salariale : 3 000 embauches.. ....... mes articulations me disent merci.....Gironde Envoyez ce coupon à : Stannah... de rectification et d’opposition aux données vous concernant.... Le Carré des Aviateurs....................................... Mais d’ici là............................... vous disposez d’un droit d’accès.........

Un univers qui revient en 2013 dans le giron de Disney avec la sortie du Monde fantastique d’Oz.15 MARS 2013 DISNEY . PAR ARNAUD BORDAS A u début des années 30. comme le très réussi « Monde fantastique d’Oz ». avant de se rabattre sur Blanche­Neige et les sept nains. Frank Baum. qui vient de sortir en salles. le nouveau block­ buster familial produit par le studio aux 56 • LE FIGARO MAGAZINE . le triom­ phe du film réalisé par Victor Fleming et interprété par Judy Garland inscrira l’uni­ vers d’Oz dans le patrimoine imaginaire américain. Quelques années plus tard. mais aussi commerciale et sociétale. Une tendance esthétique. Le Magicien d’Oz.Z O O M L’heure des contes a Depuis quelques années fleurissent sur nos écrans des adaptations modernisées et spectaculaires de contes pour enfants. Walt Disney avait pensé réaliser son premier long­mé­ trage d’animation en adaptant le livre pour enfants de L.

avec Julia Roberts dans le rôle de la méchante reine. Jacklechasseurdegéants. les mythes et même. devenus adultes. ces dix dernières années. Mais pour Sam Raimi. Et en cette fin d’hiver. Ce sont des histoires qui di­ sent à l’homme qui il est. que ce soit à travers les contes de fées. En attendant. découvre la cité d’Emeraude. le réalisa­ . Il y a donc un lien très fort entre ces histoires et le public. Mais il y a toujours eu une volonté de raconter des histoires universel­ les. leur manière d’aider les enfants à grandir en les confrontant de façon symbolique aux épreuves et aux angoisses de la vie qui les attendent. sinon la mode des adaptations mo­ dernisées de contes célèbres. teur du Monde fantastique d’Oz. Un grand et beau specta­ cle qui narre ce qui s’est passé avant l’his­ toire relatée dans le film de Fleming. Outre Oz. Witch Hunters. il a ensuite lancé le projet de Blan­ che­Neige et le chasseur. traquent les sorcières pour leur faire la peau. ce qu’il aspire à deve­ nir et ce qu’il doit faire pour être un meilleur être humain. l’importance structurante de ces histoires. guidé par la belle Theodora (Mila Kunis). tout de cuir vêtus et ar­ més jusqu’aux dents. » Bruno Bettelheim avait déjà montré.adapté du conte anglo­saxon Jack et le Haricot ma­ gique par Bryan Singer. L’homme qui se cache derrière ce projet s’appelle Joe Roth. C’est par lui que la ten­ dance.sonné grandes oreilles. Le magicien Oscar Diggs (James Franco). Producteur du burtonien Alice au pays des merveilles (1 milliard de dollars de recettes en 2010). relecture tourmen­ tée du conte de Grimm ayant lui aussi ins­ piré Disney jadis. vient de sortir Hansel & Gretel. les films de superhéros. à la findumois. Une imagerie grandiose et flamboyante qui enchante le public puisque le film « Le Monde fantastique d’Oz » vient de casser la baraque au box-office américain. dans Psychanalyse des contes de fées. Et les stu­ 15 MARS 2013 . la capitale du pays d’Oz. cela n’ex­ plique pas tout : « C’est en effet la nouvelle tendance du moment.LE FIGARO MAGAZINE • 57 Une volonté de raconter des histoires universelles On comprend les raisons commerciales de cet engouement renouvelé pour ces histoires qui ont fait leurs preuves par le passé. les propositions se multiplient. apparaissait sur les grands écrans un autre Blanche­Neige. transposition crispante du conte de Grimm dans un univers de wes­ tern gore et rigolard où les deux bambins. a revu le jour. Au même moment.

Tout re­ pose sur la notion de contraste. Et le cinéma n’a pas finidelesexploiterpuisquedéjàseprofilent à l’horizon d’autres projets. Pour paraphraser Bettelheim. la plupart de ces adaptations. En bon praticien. » Toutefois. sombres et violentes. la quête. dans lesquels interviennent des sorcières. superbe réédition des classiques de L. a signé la postface du Cycle d’Oz.). l’amour plus fort que la mort. il justifie les passages les plus effrayants de son film. etc. Même si son film reste un specta­ cle familial. en sont parfaite­ ment conscients. parmi lesquels deux autres productions Disney adaptées de deux grands dessins animés du studio : Maléfique. La question de leur uni­ versalité est plus complexe. Le monde semble plein de menaces .Z O O M Des fées et une poignée de méchants pour co dios de cinéma. Dans Oz. Il est probable que nous vivions une crise spirituelle majeure. Frank Baum *. roman­ cier pour enfants et pour adultes très porté sur le monde de l’imaginaire. qui prétend raconter à nouveau l’histoire de La Belle au bois dormant. par des nécessités dramaturgi­ ques : « Pour que le drame survienne. Fabrice Colin pense que nos contemporains se retrouvent dans ces histoires pour des raisons socié­ tales et philosophiques : « Nombre de ces contes dépeignent des mondes fantasmagori­ ques et cruels dont la noirceur fait écho au ré­ cent engouement des jeunes pour un imaginaire tourmenté. Et dans le genre du conte de fées. Lui aussi s’explique cette nouvelle vague d’adaptations à la fois par des motifs terre à terre et des raisons plus souterraines : « Il existe en effet une raison commerciale assez béotienne : tout le monde connaît ces histoires et elles sont libres de droit. mais DR UNIVERSAL PICTURES . » Plus analytique. disons que les contes aident les gens à vivre et à se construire en ce qu’ils brassent des mythes et des concepts intemporels (l’abandon. Sam Raimi a justement fait ses premières armes dans le film d’horreur – la saga des Evil Dead. l’Occidental pétrifié et en manque de repères est heureux de savoir que ça pourrait être pire et qu’il existe une voie. » WARNER BROS La plupart de ces contes sont originaires du Vieux Continent Les vertus consolatrices et cathartiques de ces très vieilles histoires ne semblent donc pas près de s’épuiser. pour que le public arrive à s’enthousiasmer pour la rédemption du magicien. toujours à l’affût d’une franchise identifiable. Fabrice Colin. la sorcière est évidemment un méchant particulièrement délectable. je dois confronter le héros au méchant. sont plutôt destinées à un public d’adolescents ou de jeunes adultes. j’ai besoin d’un élé­ ment plus sombre et plus effrayant au sein du film.

L’acteur Nicholas Hoult (à gauche) incarne le héros-titre de « Jack le chasseur de géants ». qui de­ vraitêtreréaliséparl’AnglaisKennethBra­ nagh. en 2010. vol 1. GREG WILLIAMS/DISNEY . transposait Blanche­Neige dans l’Espa­ gne des années 20. sorti en début d’année et grand triomphateur de la der­ nièrecérémoniedesGoyasducinémaespa­ gnol. la sorcière de « La Belle au bois dormant ». Même en Europe.. nous découvrirons l’an prochain Angelina Jolie (à droite) en Maléfique. ■ ARNAUD BORDAS DISNEY * Le Cherche Midi. Blancanieves. avec Cate Blanchett en vilaine belle­ mère. Mia Wasikowska était. et Cendrillon. qui ont campé la méchante reine dans les deux versions de « BlancheNeige » sorties l’an dernier. l’évanescente Alice de Tim Burton (ci-contre). Le plus gros succès de toute la carrière du cinéaste. on s’y met. Le très mauvais démarrage du film aux Etats-Unis augure d’un échec retentissant. 402 p. avec Vincent Cassel et Léa Seydoux dans les rôles­titres. Ou plutôt on s’y remet puisque la plupart de ces histoires sont originaires du Vieux Continent. Les plus grandes stars se bousculent pour interpréter les personnages popularisés par les grands dessins animés Disney de l’âge d’or : après Julia Roberts (à gauche) et Charlize Theron (au centre). nsoler le monde cette fois­ci du point de vue de la sorcière –campéeparuneAngelinaJoliequisemble être née pour le rôle –. tandis que le Français Christophe Gans (Le Pacte des loups) s’ap­ prête à tourner une nouvelle version de La Belle et la Bête. 18 €. le conte est bon. Plus que ja­ mais ces temps­ci.

ART GALLERY OF ONTARIO En 1864. et Boudin saisira sur le vif ces élégantes bourgeoises devisant sous leurs ombrelles.15 MARS 2013 . 60 • LE FIGARO MAGAZINE . s’exhiber sur les plages n’est plus une faute de goût.

G R A N D - A N G L E

Boudin

Que la lumière soit !
En quittant son atelier pour travailler en pleine nature, Eugène Boudin révolutionna la peinture au XIXe siècle et annonça l’impressionnisme. A vérifier dans une splendide exposition au musée Jacquemart-André. PAR PAULIN CÉSARI Visite en avant-première.

15 MARS 2013 - LE FIGARO MAGAZINE • 61

Peinte en 1884, la cathédrale d’Abbeville semble traversée par une lumière qui se fait pierre. En contrebas, piétons et maisons stagnent dans une clarté apaisante et sereine.

62 • LE FIGARO MAGAZINE - 15 MARS 2013

MUSEO THYSSEN-BORNEMISZA, MADRID

G R A N D - A N G L E

MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE LA VILLE DE REIMS

D

es fermes, des marais, les ruines du château de Lassay : tel est Deauville avant 1860. Le développement du chemin de fer, l’appa­ rition de longues pla­ ges de sable dues à la création d’une jetée à Trouville, ainsi que la mode des « colonies balnéaires » inspirant le duc de Morny, vont changer la donne. En­ tre 1860 et 1864, casino, résidences, hippo­ dromes,établissementsdebainssortentdela boue. Deauville est lancé. La richesse et une certaine noblesse du second Empire s’y pré­ cipitent afin de s’admirer. Ces opulences et élégances, ladies et dandys, satins et ombrel­ les,sontpourlepeintreEugèneBoudin,alors âgé de 36 ans, des sujets en or. Ce Normand quasiautodidacteetavidedepleinaircroque avecvirtuositéetsansétatsd’âmecettebour­ geoisie dorée s’exhibant sous les embruns : «Lespaysansontleurpeintre,c’estbien,maisentre nous, ces bourgeois qui se promènent sur la jetée vers le coucher du soleil n’ont­ilsaucundroitd’être fixéssurlatoile,d’êtreamenésàlalumière ?Entre nous, ils se reposent souvent d’un dur labeur, ces gens qui sortent de leur bureau et de leur cabinet. S’il y a parmi eux quelques parasites, n’y a­t­il pas desgensquiontremplileurtâche ?» Ainsinaqui­ rent ces aréopages d’élégantes ruisselantes de lumière, saisies sur le vif sous des cieux animés – Plage aux environs de Deauville,

Quelques pêcheurs et leurs barques se sont posés sur la plage de Berck. La lumière de cette côte d’Opale, si bien nommée, vient fondre ces silhouettes fragiles provisoirement jetées entre terre et ciel.
Concert au casino, Scène de plage –, qu’on pourra bientôt toutes admirer au musée Jacquemart­André. Ces scènes de genre feront plus tard sa réputation, mais à la fin des années 1850, la notoriété d’Eugène Boudin est toute relative. Hors de sa Normandie natale, sinon l’estime de quelques artistes en vue (Troyon, Isabey) qui l’ont encouragé et soutenu, il n’a guère de réputation. Certes, il a exposé à Paris au Concert Musard en 1857, vendu quelques toi­ les aux enchères au Havre, ainsi qu’à de rares amateurs éclairés, tel Alexandre Dumas fils. De même, une de ses œuvres (Le Pardon de Sainte­Anne­la­Palud) figure­t­elle au Salon de 1859. Mais le succès n’est pas au rendez­vous. Ilfautdirequesamanièrenovatricenecorres­ pondenrienaugoûtdel’époque,parfaitement résumé par le jeune Monet en 1858 – avant de devenirsonplusfidèledisciple,ilfutl’undeses plus féroces détracteurs : « Pour mes yeux habi­ tués aux marines de Gudin, aux colorations arbi­ traires,auxnotesfausses,auxarrangementsfantai­ sistes (…), les petites compositions si sincères de Boudin uniquement dessinées et peintes d’après na­ ture n’avaient rien d’artistique… Aussi, sa peinture m’inspirait­elle une aversion effroyable. »

L’idée de génie : sortir de chez lui pour peindre sur le motif
Seul Baudelaire, avec son instinct prophéti­ que, sait alors discerner la profonde origina­ lité du peintre. Dans son Salon de 1859, il fait un éloge enfiévré des ciels aux pastels qu’il a puadmirerdansl’atelierdel’artiste,lesquali­ fiant de « magies liquides ou aériennes ». La route de Boudin vers la consécration fut donc longue et sinueuse. Ce n’est qu’à 22 ans que ce fils de marin décide de se consacrer corps et âme à la peinture. Formé àl’écolededessinmunicipalduHavre,ilsé­ journe trois ans à Paris, où il fait le copiste au Louvre. Apprentissage difficile et suc­ cinct. Et même si les écoles du Nord du XVIIe le séduisent, il sait que son inspira­ tion ne viendra pas de la tradition et qu’il doittrouversavoiepropre.Enplantantson chevalet en pleine nature afin de saisir sur le vif « les simples beautés de la nature », paysa­ ges, fleuves et ports du Pas­de­Calais ou de Normandie (La Plage de Berck, Deauville), EugèneBoudinsaitqu’ilatrouvésonGraal. Ce geste apparemment anecdotique est un bouleversement, presque une révolution. Enpeignantl’intégralitédel’œuvreenexté­ rieur, il rompt avec un dogme : le primat de l’atelier. Selon celui­ci, les « impressions et

Prendre la lumière où et quand elle vient

MNBAQ, PHOTO : PATRICK ALTMAN

Féerie vénitienne. Le quai des Esclavons, la Douane et la Salute semblent de bien maigres obstacles à l’imminente fusion de la nue et des flots.
15 MARS 2013 - LE FIGARO MAGAZINE • 63

la ma­ trice de ce qui deviendra. 64 • LE FIGARO MAGAZINE . mouvante et colorée liant et noyant tout à la foisleschosesetlesêtresdansuncontinuum vibratoire sans cesse renouvelé. la grâce des élégantes du Concert au casino de Deauville. transposition.l’impressionnisme. et.desacomplexitéchangeante.) ces horizons en deuil ou ruisselants de métal fondu. l’appelait le “peintre des ciels” sensations sur nature » ne peuvent être qu’une matière première pour le peintre et jamais une œuvre achevée. Il est même précisément à l’opposé. sans souci aucun d’une vérité ou d’un sens . COLLECTION CARMEN THYSSEN-BORNEMISZA. Bref. telles ces lavandières sous un ciel d’orage. au­delàdelabanaledichotomieentremorale etesthétique.. comme l’artiste l’énoncera très clairement : « On éprouve une certaine honte à peindre la paresse désœuvrée. » C’estpourquoiilnefautpasselaisserpiéger parlessujetsdupeintrenormandetce.15 MARS 2013 © MUSEUM OF FINE ARTS.leurconditiondepossibilité: la lumière.delalumièrenaturelle.desesinfi­ niesvariations. » ■ PAULIN CÉSARI « Eugène Boudin ». du 22 mars au 22 juillet.cequel’artisteconsacreiciavec une simplicité bonhomme. organisation au sein de l’ate­ lier. comme disait Corot ? Certes.G R A N D . son aîné. grâce au radica­ lismedeMonet.A N G L E Corot.. ce sont les appa­ rences telles qu’elles sont perçues. musée Jacquemart-André.) noirs ou violets (... la vivacité de ces Pêcheuses sur la plage de Berck et la féerie de Venise. Cette scène de plage illustre merveilleusement le commentaire que Baudelaire fit en 1859 des pastels de l’artiste : « Ces firmaments de satin (. heureusement que le Créateur a répandu un peu partout sa splendide et réchauf­ fante lumière.» Autrementdit. MADRID.L’auteur des Nymphéas le reconnut d’ailleurs un jour : « Je dois tout à Eugène Boudin. et que c’est moins le monde que l’en­ veloppequenousreproduisons. croquant le quotidien des petites gens. mais surtout peintre de lalumière. l’intérêt de ces œuvres n’en est pas moins ailleurs. au­delà desapparences. Paris VIIIe. Le « sur nature » intégral brise et in­ verse cette subordination. l’hypnotique embrasement des cieux tourmentés sur­ plombant sa Scène de plage sont superbes . Boudin délivre l’œil et la main de la domination de l’esprit pour les subordonner au règne sans par­ tage de la perception pure du motif : « Trois coups de pinceau sur nature valent mieux que deux jours de travail au chevalet. BOSTON . Boudin « peintre des ciels ». Cette dernière ne peut exister qu’après recomposition. Le Quai des Esclavons le soir.quels quesoientlecharmedes Naviresdansleportde Honfleur. » Boudin fut aussi un peintre des travaux et des jours.

Isabey ou Viardot. l’artiste se sentait à Paris « comme un exilé ». ou bien encore. comme le montre le chapitre « Boudin pas mondain ». en Belgique où les cieux couleurs de hareng du port d’Anvers le bouleversèrent.Découvrir le roi des nuages n numéro exceptionnel du Figaro Hors-Série prolonge la magie de l’exposition du musée Jacquemart-André et invite à découvrir le « peintre des plages » dans toute la complexité de sa palette. « chercher la fraîcheur de ton ». passant en revue non seulement ses travaux normands. Affranchi des coteries. voulait poursuivre les nuages. mais ne négligeait pourtant jamais de trinquer avec ses amis. Portfolio des plus beaux tableaux commentés par la correspondance de l’artiste et par des critiques d’art de son temps. 8. DR U . 114 pages. Monet. mais aussi des aspects moins connus tels que son invention pure et simple de la série picturale qui trouvera l’écho que l’on sait chez Monet. trouve dans ce Hors-Série inédit le plus bel hommage qui soit. décryptage de son œuvre entre classicisme et impressionnisme : ce Hors-Série magistralement illustré vient ponctuer l’exposition comme le ferait un catalogue. Corot. Le Figaro Hors-Série. « Eugène Boudin ». l’inspiration qu’il trouva hors de nos frontières. Celui qui appelait les rivages ses « champs de bataille ».90 €. « condenser la nature ». portrait du milieu artistique où se croisent Courbet. le traducteur de Tourgueniev. en kiosque le 21 mars. dans un chapitre intitulé « De port en port ». récit de sa vie. Baudelaire et Manet.

plus question de confidentialité.lecompareràunautre. on s’explique mal en revanche qu’elle intéresse si peu les femmes : sur 1 000 col­ lectionneurs répertoriés sur son fichier.Achetermoinschersurin­ ternet. toutes les approximations sont permises ». Qu’on se le dise : dans le marché complexe du livre. « On peut venir plusieurs fois consulter l’objetdesondésir. à établir des prix sérieux en conformité avec la valeur des ouvrages. pour reprendre le terme du libraire Benoît Fourgeot. il faudra l’édition originale de 1932 sur grand pa­ pier. Si l’on comprend aisément que la bibliophilie exige une certaine maturité et pas mal de temps li­ bre. à partir du 22 mars. Un secteur y a laissé sa peau : la librairie d’érudition. Une charte exigeante régit la profession. véritablement « massacrée ».Unlivre rare.àl’exclusiondetou­ tes les autres. Prési­ dente du Syndicat de la librairie an­ cienne et moderne. Les livres aux armes royales seraient les plus recherchés comme témoins de la splendeur passée de l’Ancien Régime. les devises ou les symboles de leur propriétaire.Hermalet Roton : 10 000 fers héraldiques répertoriés sur 30 volumes ! . Autre axe de collection : les éditions di­ tes de provenances. explique Anne La­ mort. Si l’édition dite des “fermiers généraux” des Contes deLaFontaineestsirecherchée. en indiquant clairement les éventuels défauts. l’imprimerie et la gravure. il y a des éditions précieuses et d’autres sans intérêt. ouvrages précieux.c’estpour la beauté de ses gravures ». L’ouvrage de référence en ce domaine reste le Manuel de l’amateur de re­ liuresarmoriéesfrançaises. Pour être capable de juger de cequifaitlararetéd’unlivre.étudier mûrement les notices détaillées des catalogues. Mme la présidente du Slam ne compte que trois collectionneuses ! La bibliophilie ré­ siste tant bien que mal à la tyrannie internet. le Salon du livre de Paris déploiera.Pour MadameBovary.ilestpréférable de maîtriser un certain nombre de connais­ sances concernant l’histoire. alors que sur internet. Autre engagement : préserver les pièces his­ toriques.15 MARS 2013 ERIC GARAULT POUR LE FIGARO MAGAZINE I l existe encore aujourd’hui un mar­ ché où la France occupe le premier rang mondial : la bibliophilie. En clair.entêtedesnationspourlepourcen­ tage de bibliophiles par habitant. c’est beaucoup plus qu’une reliure pleine peau. les chiffres.» LaFrancecompte environ 250 librairies anciennes. Une pratique hélas courante chez certains vendeurs peu scrupuleux. Mais en quoi consiste exactement cette passion française méconnue ? PAR ÉLISABETH BARILLÉ Livres rares et beaux ouvrages cherchent femmes passionnées Devenirbibliophilenesedécrètepasdujour au lendemain.etdonconlaconnaîtmal. un vaste espace consacré au livre d’exception : lettres. la notion d’ancienneté n’est pas un critère de valeur : « Chaque livre est un cas à part. terre de naissance du salon littéraire. La librairie demeure donc un point de passage obligé. livres d’artistes et reliures d’art. manuscrits. oubienseulementparclichés.Commeceluiquifait dubibliophileunobsédédesbellesreliures.c’estununiversensoi. Ultime conseil : 66 • LE FIGARO MAGAZINE . La bibliophilie vous tente ? N’hésitez pas : il est encore possible de se constituer une collection originale à partir d’une cen­ taine d’euros par ouvrage. qui profite rare­ mentauprofane. « La biblio­ philienefaitpasdebruit. la littérature. mais un système de com­ paraison des prix brutal.parlamiseenligned’archiveshis­ toriques. chaque libraire doit ainsi s’engager à décrire avec précision chaque ouvrage. Pour Voyage au bout de la nuit.F O C U S Les bibliophiles font Salon Avec Artsquare. En matière de vente. la reliure. avec leurs reliures por­ tant les armes. la libraire Anne Lamort évalue à 20 000 le nombredebibliophiles. c’est souvent acheter moins bien. c’estl’éditionori­ ginalede1857qu’ilfautavoir. le Slam. d’Olivier. ne pas casser des exem­ plairesintactsetcompletsdelivresoudema­ nuscrits. rappelle Anne Lamort.cequiplacela France.

rue de l’Odéon. « On n’est pas un bon marchand si l’on garde le meilleur pour soi. bayonnais de souche. La charte du Slam recommande d’ailleurs à ses adhérents de ne pas mettre en avant l’argument spéculatif pour leurs ventes. » Depuis quelques années. puis chez Quentin. toutefois : devenir collectionneur soi-même. ses connaissances d’expert s’exercent dans un domaine relativement peu connu du grand public : l’évaluation et la négociation des archives d’écrivains. aussi précieux soient-ils. La plus intelligente peut­être. Porte deVersailles. son fonds évoque plutôt . acquises par la BNF. Une valeur­refuge. c’est d’être un passeur. au cœur du Quartier latin. et des archives de Michel Foucault. Les livres. eh bien je n’ai pas trahi mes idéaux de jeunesse : je vends des ouvrages d’art. aux armes de sa favorite. L Benoît Fourgeot. doivent rester ce qu’ils sont : des ambassadeurs. je recherche l’exemplaire qui témoigne d’un événement unique.).Parmieux. un inventaire à la Prévert : « Ma spécialité est de ne pas en avoir ! ». le passeur de livres e recueil des pièces du procès de Robert-François Damiens. dans l’acceptation la plus large du terme. L’Après-Midi d’un faune de Mallarmé. mais avant toute chose. la Pompadour . des relieurs. Ce qui me plaît. Aucun état d’âme à voir partir des trésors nationaux ? « Non.” » Propos qu’il appuie en sortant un tome des Mémoires d’outre-tombe appartenant à Chateaubriand lui-même ! Les archives d’écrivains comme nouveau terrain de chasse Son terrain de chasse ? Les collections privées : « Ce sont des matières vivantes. qui évoluent avec les centres d’intérêt de leurs propriétaires. La bibliophilie est un placement atypique. d’ordre historique. au sein du Salon du livre. L’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert. Pas d’exportation en vue. » Un interdit. mais aussi le musée des Lettres et Manuscrits. les exposants d’Artsquare. des premiers incunables aux récents livres d’artistes (Les Fables de La Fontaine par Oudry. ■ ÉLISABETH BARILLÉ C’est un espace de 600 mètres carrés qui accueillera. à Genève. sur le long terme. Il s’est ainsi occupé des archives de Guy Debord. soit journaliste. pour le philosophe décédé en 1984. tantôt c’est la sienne. des libraires. Benoît Fourgeot traque les documents autographes et ce qu’il appelle les « livres témoins » : « Un livre ne m’intéresse pas pour sa valeur vénale à proprement parler. illustré par Manet. etc. sans doute. tient du cabinet d’amateur pour son décor. qui présentera 20 ouvrages couvrant six siècles d’art du livre. l’unique fascicule des Annales franco-allemandes publié par Karl Marx à Paris en 1844 .LE FIGARO MAGAZINE • 67 soyez amoureux. mais c’est le fil qui le fait. et certains d’entre eux m’entraînent dans de véritables enquêtes journalistiques ! » Formé chez Clavreuil. donc. » ■ É. affirme ce natif de Bayonne devenu parisien par amour du livre d’exception. B. ne soyez pas spécula­ teur. « Je rêvais d’être soit marchand de tableaux. un temple dédié à tous les livres rares.Benoît Fourgeot. 15 MARS 2013 . une lettre-confession de Gauguin . classées trésor national. littéraire ou intime. qui tenta d’assassiner Louis XV. car tout y est là-bas merveilleusement conservé et montré. du 22 au 25 mars. Je suis donc très sélectif. avec toujours dans un coin de ma tête cette phrase de Flaubert : “Les perles composent le collier. la célèbre librairie historique. Le sel du métier est quand vous parvenez à établir une relation de confiance avec le collectionneur. celle où un Flaubert de 20 ans confesse son désir d’écrire… Si la librairie de Benoît Fourgeot.aucœurdece«SalondansleSalon»intégralement dédié à la bibliophilie. Le fichier de Benoît Fourgeot compte pourtant quelques institutions américaines. une pas­ sion. tient. sachant que la place du vendeur varie : tantôt c’est la vôtre. dont l’évolution reste extrême­ ment lente et parfois désordonnée. pas quand il s’agit des bibliothèques américaines.

ami d’Aragon.69. de papiers rares ou de verre. j’ai L’envoi qui pique ou flatte est devenu l’une des spécialités de ce passionné. à l’exquis coffret enser­ rant des carnets de Moebius. avec envois si possible. Une autre voie s’ouvre à elle quand le relieur d’art Daniel Mercher.82.certes. Sa fièvre bibliophilique débute de manière assez piquante : en tirant d’une poubelle remplie de livres à ras bord les deux volumes de l’édition originale de César Birotteau de Balzac ! C’est décidé. Véroni­ que Sala­Vidal n’en manque pas. pour moi ce furent les petites écoles littéraires qui ont fleuri entre 1870 et 1920.sontravailopposeunerecherche obstinée du mouvement. veau verni et caoutchouc de synthèse destinée à l’œuvre Les Ziaux de Raymond Queneau. Des pièces uniques.S’adresser à Véronique Sala­Vidal. L’érudit bellifontain doit se retrouver une nouvelle passion.expli­ que­t­elle. ERIC GARAULT POUR LE FIGARO MAGAZINE Ils dénichent et soignent les ouvrages rares ou insolites 68 • LE FIGARO MAGAZINE . des­ sins et livres auxquels elle offre des parures de cuir. Une passion pour les images et les nouvelles techniques la lance sur les rails de l’infographie.F O C U S De formation classique. P ÉRIC GARAULT POUR LE FIGARO MAGAZINE Gérard Arnold. d’inventivité. Les délais de fabri­ cationsecomptentenplusieursmois. le collectionne E Véronique Sala-Vidal. l’orfèvrerie du XVIIIe n’est pas précisément une collection accessible. orné de symboles maçonniques.15 MARS 2013 . rien ne destinait cette petite brune éner­ gique à la solitude enchantée du relieur. Tou­ jours pour le père de Zazie. l’art de la reliure lle vit au quotidien entre la presse à per­ fusion et la cisaille comme l’aventurier entre l’oasis et la tente. Qu’elles soient posées ou debout. cela n’intéressait personne. évidemment. Des reliures vi­ vantespourdeslivresquidoiventlerester. Gérard Arnold aurait pu se nourrir de pommes de terre à l’eau. puis à l’Ecole pilote internationale d’art et de recherche de la Villa Arson. En 1996.En2002. il sera chasseur d’éditions originales. Véronique comprend qu’elle sera re­ lieuse. our s’offrir les merveilles qui lui faisaient battre le cœur. ouvertes ou fermées. c’est exercer une vertu devenue rare : la patience. Il y a quarante ans. à Nice. Auxreliuresclassiques. prouesses de technique. « Le monde du livre étant trop vaste. ■ É.00. de l’imposant habillage du Pater de Mucha. cultivé en famille. après une formation à l’école Estienne ainsi qu’auprès de grands re­ lieurs comme Jean de Gonet et Sün Evrard.ellecompte parmi les sept relieurs sélectionnés pour l’expo­ sition « La Reliure contemporaine » de l’Ucad. chaque bibliophile délimite son propre territoire. Etudes à l’Ecole nationale des arts décoratifs.quiluiconfiaitsesgrandspapiersàre­ lier. Ses ailleurs tien­ nent dans l’espace des manuscrits. ses reliures ap­ pellent autant l’œil que la main.danslesrègles. Véronique Sala-Vidal exposera ses œuvres sur un stand d’Artsquare.08. cette fois pour la bi­ bliothèqueduHavre. et de fantaisie. elle estlauréateduConcoursnationaldesmétiersen bibliothèques avec une réalisation en box. Vous pouvez aussi la contacter au 01. devenu bibliophile par le plus grand des hasards. Avoir eu 20 ans à l’époque du Palace ne s’oublie pas si fa­ cilement.maisenn’enfaisant qu’à sa tête. B. Seulement voilà : quand on est riche seulement de sa jeunesse.aussirigidesquelescor­ setsvictoriens. l’initie à cet univers qui allie le visible et l’in­ visible. A part le goût de la lecture. Véronique Sala-Vidal manie aussi bien le chagrin que le verre acrylique ou le caoutchouc de synthèse.elleimaginedesplatsbico­ lores en verre acrylique habillés en buffle turquoiseetveauvertfluo.

Bourbonnais Syndicat National Commerce Antiquité Occasion & & Galeries d’Art www.R. En bibliophilie. rat visqueux. » Son grand plaisir ? Acquérir un livre qui n’est jamais sorti en vente. piques ou flatteries. Ses très humbles J. trouver un domaine encore peu exploré.PRÉSENCE D'EXPERTS Tél. » C’est l’ironie dont Jean Cau.ENTRÉE : 5€ PRÈS DE PARIS . ces hommages. Foire : 01 34 80 66 00 . et Ed. auteur du Testament de Staline (1956). B. 86 FOIRE NATIONALE e ILE DE CHATOU (78) PRODUITS DU TERROIR ANTIQUITÉS. A1 DLM Communication . » Qui lit aujourd’hui le poète Jehan Rictus ? L’ami d’Apollinaire fut pourtant une légende du Montmartre bohème croqué par Steinlen. ur de merveilles donc pu dénicher des raretés. Son ami Joseph Staline. » Ce qui l’attire avant tout. de Goncourt.: 33 (0)1 47 70 88 78 .. C’est la flagornerie des frères Goncourt à l’endroit de l’auteur de La Mare au diable sur un exemplaire des Hommes de lettres (1860) : « A George Sand. ce sont les envois. Que dirait l’auteur des Soliloques du pauvre (1897) s’il apprenait que l’essentiel de ses « grands papiers » fait la joie d’un industriel à la retraite ? Quand une merveille longtemps convoitée croise sa route. qui rendent un livre véritablement unique. Gérard Arnold ne regarde pas à la dépense. douche celui dont il fut le secrétaire : « A Sartre.Photos : ©D.R. le miracle est toujours possible ! ■ É. Jamais d’achats sur internet donc : « J’aurais l’impression de ramasser les miettes… » Dernier conseil à l’intention du bibliophile en herbe : acheter à contre-courant de la mode. DU 15 AU 24 MARS 2013 TOUS LES JOURS DE 10H A 19H .com -Tél. mais trouver des pépites pour seulement quelques dizaines d’euros reste toujours possible. fossoyeur et voyou sans plateforme politique. Et croire à sa chance. vipère lubrique.E.sncao-syndicat. « Il faut être à l’affût et avoir un réseau bien à soi. BROCANTE.

l’acteur affiche. Il sera en avril au cinéma avec son nouveau film : « I Give It a Year ».Du petit au grand écran. avec la même constance. 70 • LE FIGARO MAGAZINE .15 MARS 2013 . charme et désinvolture.

c’était en tout cas le bon prétexte pour l’interviewer sur le sujet… G. son feuilleton a été la fiction la plus suivie en 2012 à la télévision. quand il a commencé à incarner Patrick Jane. PAR GUILLAUME CROUZET S VERA ANDERSON/WIREIMAGE/PRESSE ix heures du matin. 15 MARS 2013 . avec l’acteur Simon Baker. Dans le décor reconsti­ tué d’une rue de New York. et re­ çoit « comme à la maison ». L’occasion d’aller le rencontrer à Los Angeles. cette réussite ne lui est pas mon­ tée à la tête. vous avez bien plus l’impression d’avoir en face de vous un étudiant australien en vacances qu’un père de famille nombreuse. Le film publicitaire du nouveau parfum masculin de Givenchy se tourne ici en deux jours. le bel acteur aus­ tralien est déjà dans sa loge. Ce qu’il est pourtant avec ses trois enfants. Son secret de jouvence ? Sans doute une bonne base génétique. grues. Malgré l’horaire matinal. en attendant de rejoindre le plateau et de jouer les sauveurs pour les besoins de ce scénario. offrant son pa­ rapluie dans la rue à une belle inconnue surprise par l’averse. un samedi de novembre aux studios Universal. vedette de la série Mentalist. L’élément est important. et notamment en France où. Confidential ou Le diable s’habille en Prada). Pour autant. C.R E N C O N T R E Le mentalist se met au parfum Elu comme l’un des hommes les plus sexy de la planète. A. camé­ ras. Mal­ gré quelques apparitions remarquées au cinéma (dans L. camion­citerne sont à pied d’œuvre : une équipe de plus de 100 personnes procède à des essais de pluie. dans la série policière Mentalist. Aussi charmeur que manipu­ lateur. tout à l’heure. Simon va pouvoir faire preuve de son esprit aussi romanti­ que que chevaleresque. Simon Baker. mais aussi le fait d’avoir connu le succès sur le tard. C’est certain. prêt à rece­ voir le journaliste français venu l’inter­ viewer. en jean. a été choisi pour être l’ambassadeur d’une nouvelle fragrance baptisée Gentlemen Only. il ne fait pas ses 43 ans. Cet ancien champion de surf avoue même avoir été surpris « qu’une maison française aussi aristocratique que Givenchy puisse penser à (lui) pour être l’am­ bassadeur de son nouveau parfum ». Modestie feinte ou réelle ? Puisqu’il va être l’incarnation d’une fragrance intitulée Gentlemen Only. Et même avec ses lunettes de vue sur le bout du nez. son personnage triomphe dans le monde entier. Il n’a pas encore enfilé le costume sombre qui lui a été confec­ tionné sur mesure pour le tournage (en trois exemplaires.LE FIGARO MAGAZINE • 71 . s’il vous plaît !). C’est à cause de ce déluge préfabriqué que. l’acteur du feuilleton préféré des Français. devant la caméra du réalisa­ teur Peter Lindbergh. che­ mise à carreaux et petit blouson de toile blanche. c’est en effet il y a quelques années seulement que le petit écran a fait de lui une star internatio­ nale. avec près de 10 millions de téléspec­ tateurs.

quels que soient ses talents. En France.R E N C O N T R E Simon Baker “Un acteur doit rester souple et naturel. Le sport est-il une bonne école pour devenir un honnête homme ? Cela a le mérite de vous discipliner. Etaient-ils pour autant des gentlemen ? Ajoutez à cela qu’ils sont tous deux australiens. Tom. je surfe si j’en ai la possibilité.. Le Figaro Magazine – Se comporter en gentleman. était boucher. C’est une notion qui dé­ passe les modes et les époques. en m’inculquant quelques fondamentaux tels que la courtoisie. c’est quelqu’un qui peut jouer de la cornemuse mais ne le fait pas. il ne cher­ che pas à capter l’attention. tel un surfeur” Australien de naissance. et c’est certain qu’il y a un siècle et demi ils auraient eu du mal à être qualifiés ainsi (Il rit). Votre père. Adolescent en Australie.15 MARS 2013 PHOTOS : GILLES MINGASSON POUR LE FIGARO MAGAZINE . il ne les met pas en avant. Dans les deux cas. il n’y a pas si longtemps. c’est au contraire quelqu’un qui fait preuve de retenue. la déter­ mination. je compare plutôt la pratique du surf à celle de mon métier d’acteur.. Mes parents m’ont élevé dans ce sens. c’est une bonne décharge d’adrénaline. On n’a besoin que d’une planche et l’on fait corps avec la nature. Essayer de se compor­ ter en gentleman. cela signifie quoi selon vous ? N’est-ce pas un terme démodé ? Simon Baker – Pas du tout. le respect des autres et. votre beau-père. vous pratiquiez assidûment le water-polo et le surf. je garde un bon souvenir de mes sorties à Hossegor. c’est un projet inspirant dans l’exis­ tence. immigré depuis de longues années aux EtatsUnis. ce comédien est un peu le cousin germain de notre Jean Dujardin national : chaleureux et authentique. et l’obliga­ tion de rester le plus souple et le plus naturel possible si l’on veut bien prendre la vague ou délivrer son texte. Où que j’aille. 72 • LE FIGARO MAGAZINE .etgrandamoureuxdelaFrance. bien plus que de l’éducation. » Une bonne définition… et toujours valable. Un proverbe anglais du XIXe siècle dit : « Un gentleman. Barry. bien sûr. c’est avant tout de la récréation. mais je dois dire que pour moi le surf. Pour le reste. était mécanicien. Un gentleman n’est pas un « frimeur ». Ce qu’il y a de bien.

Diriez-vous qu’en avançant en âge l’on devient plus gentleman ? Je dirais seulement que cela est alors plus facile de se conformer à l’idée que l’on s’en fait. I Give it a Year (sortie en France en avril. Rugueux et chic à la fois. Claude et Harry ? C’est peut­être un peu vieux jeu. Du côté français. je m’efforce simplement d’en faire des types bien. Et Errol Flynn. qui a mis en lumière « Amour ». ndlr). ce nouvel opus est un boisé profond. au premier plan avec la casquette). Que vou­ lez­vous. qui est un vrai trait du gentleman à mes yeux. c’est une façon d’approcher le monde. le person­ nage que j’incarne n’est pas non plus un ange. Il ne s’agit pas de noblesse de sang. le tout rafraîchi d’un zeste de mandarine. est un chic type ? Oh non ! Il est beaucoup trop bavard et égoïste. Dans mon prochain film au cinéma. cet acteur né en Tasmanie tout comme vous ? Lui. mais oui. j’essaye de leur apprendre à respecter les autres. car j’adore jouer des rô­ les de salaud. Réinterprétation d’un parfum culte (ci-dessous) créé en 1975 par Hubert de Givenchy. parce que ce monde manque encore cruellement d’hommes de bonne volonté. je pencherais pour Jean­Paul Belmondo. leur donne aussi une formidable indépendance vis­à­vis du regard d’autrui. lorsqu’ils abusent de ma patience.LE FIGARO MAGAZINE • 73 . de Michael Haneke et le dernier Woody Allen : Givenchy a sorti le grand jeu pour Simon Baker. Cela fait un long mo­ ment déjà que ce n’est plus une question de position sociale ou de titre. D’être à la fois polis et diplomates. et je me rappelle toujours de ce que m’a dit ma femme : « Je suis contente d’avoir eu deux garçons. » Diriez-vous que le personnage que vous incarnez dans Mentalist.Une rue de New York reconstituée en plateau à Los Angeles. être parent c’est un challenge permanent. Enfin je leur rappelle que la discrétion. Une manière de se conduire dans la vie de tous les jours. Mais cela n’a aucune importance. ce qui ne veut pas dire obsé­ quieux. Patrick Jane. Prenez déjà cela comme une bonne nouvelle… ■ PROPOS RECUEILLIS PAR GUILLAUME CROUZET 15 MARS 2013 . une équipe de 100 personnes et un directeur de la photo (Darius Khondji. le prototype. C’est ce que vous inculquez à vos deux fils. c’est à la fois le gentleman et le diable… comme tous les hommes natifs de Tasmanie ! Quel est votre côté diabolique alors ? Quand perdez-vous votre sang-froid ? Nous sommes tous humains et j’avoue que je suis parfois réactif de façon disproportionnée avec mes enfants. Vous avez maintenant 43 ans. selon moi. ce qui était tout à fait jubilatoire… Quelestl’acteurquisymboliselemieuxàvosyeuxlegentleman ? Du côté anglo­saxon. mais de sentiments. c’est évi­ demment Cary Grant. c’est que cette notion de gentleman a puissamment évolué depuis la reine Victoria. Bref. empreint de cèdre et de vétiver. un acteur qui dégage à l’écran une incroyable solidité.

15 MARS 2013 .74 • LE FIGARO MAGAZINE .

magnifiées par une lumière intense : criques émeraude. temples sublimes et villes bien vivantes. PAR MAUD VIDAL-NAQUET (TEXTE) ET LAURENT FABRE (PHOTOS) POUR LE FIGARO MAGAZINE Une chambre spartiate dans une crique de rêve ? Rendez-vous à la Tonnara di Scopello. nature intacte. qui a conservé son âme d’ancienne pêcherie au thon. Elle a servi de décor aux films « Largo Winch » et « Ocean’s Twelve ». .É V A S I O N Envoûtante Sicile Entre Palerme et Trapani se concentrent toutes les splendeurs de l’île.

15 MARS 2013 .É V A S I O N 76 • LE FIGARO MAGAZINE .

. les îles Egades en toile de fond. le soleil est au zénith. un camaïeu de couleurs.LE FIGARO MAGAZINE • 77 .Filant dans la campagne. 15 MARS 2013 . on se laisse happer Quand les salines de Trapani déclinent par le paysage..

É V A S I O N L’organisation d’une étape de la Coupe de l’America a réveillé Trapani. invitation à savourer in situ le pois­ son cru. gardée par de majestueux rochers plantés dans l’eau translucide. dont les nuances de rouge évoquent un Carpac­ D’une rue sombre à un palais majestueux cio. garages à bateau… : « Tout le défi pour moi. Chapelle. aux arancini. D’un amoncellement de poubelles à une grande place où se dresse une église ba­ roque à l’exubérante façade ou un restau­ rant branché façon movida. la première réserve naturelle de Sicile fut créée. est à ne pas manquer. Le confort y est spartiate. Jean­Paul Barreaud. Jusqu’en 1984. en tant qu’architecte. elle se blottit contre le rocher.desauberginesgonflées. Le second fut taillé au cordeau par les Espagnols au temps de la toute­puissance de Charles Quint. une pointe de sagesse en plus. Cela fait près d’un de­ mi­sièclequeVitoytientl’uniqueépicerie. l’ancienne tonnara. la pêcherie de thon. qui suit la course du soleil. véritable bijou balnéaire et médiéval. et seule la brise ma­ rine tient lieu d’air conditionné. le roi Roger II promit à la Vierge de lui dresser une église s’il en sortait vivant. D’un côté.Il a aménagé des chambres dans sa belle pro­ priété. Chaotique. dans ce temple vivant dédié à la street food. boulettes de riz farcies. ouvert désormais à la location. Le ventre de Palerme est le marché Ballarò. Le premier axe.petitpalais. Les sens sont assaillis sur les marchés. suspendu des hamacs entre les oli­ viersetoffredansdegrandspaniersenosier les fruits parfumés de son jardin… En contrebas. on y loue ses draps pour la nuit. sa ferme for­ tifiée. Scopello concentre tous les charmes de la région. Depuis. explique Leonardo Foderà.15 MARS 2013 passe d’une rue sombre à un palais majes­ tueux. C’est donc à pied qu’il faut visiter la ville. le passant est invité à goûter : du panelle. petits poissons argentés encore fré­ tillants et thons fraîchement tranchés. la petite Cefalù. la construction d’une route devait détruire ce bout de côte enchantée. on s’attend à voir surgir un visage à la Arcimboldo : des cerises pul­ peuses. de l’autre.descitrons qui brillent comme autant de soleils. remonte aux Phéniciens. arrosé de quelques gouttes de citron. une rare variété de palmier nain et une poignée de sentiers. A la fin des années 1970.dortoirsdespêcheurs. Essuyant une terrible tempête alors qu’il croisait au large. véritables souks millénaires. Plus loin. Pour protéger cinq petites criques aux eaux turquoise. Sans crier gare. capitale régionale qui s’élance vers la mer. Elle doit sa superbe cathédrale en pierres blondes aux Normands. Des citrons qui brillent comme autant de soleils Palerme ne se trouve qu’à une heure de Scopello. Au­delà de Palerme. . labyrinthique… la ville déroute au premier abord. Un hameau minus­ cule aux portes de la réserve naturelle du Zin­ garo. le plus grand et le mieux approvisionné. Ils divi­ sent le vieux centre en quatre quartiers égaux. guide conférencier gourmand et passion­ nant. Rassemblé autour de son baglio. le peintre autant que le mets. « Tonno lo­ calissimo » (thon hautement local). est de conserver l’esprit de ce lieu classé monument historique ». elle vivait quatre mois par an au rythme de la pêche traditionnelle au thon. petit beignet de pois chiches. entre les fruits et légumes généreux. mais la beauté du lieu reste époustouflante.Montagnesdecalamarslui­ sants. C ’est un petit coin de para­ dis au nord­ouest de la Sicile. balaie nos premières impressions et donne les clés pour la comprendre. annonce un petit panneau planté dans le vif de la chair. véritables médinas qui remontent à la domination arabe. qui est aussi l’adminis­ trateur de l’endroit. on 78 • LE FIGARO MAGAZINE . de Scopello occupe une crique mer­ veilleuse. D’un revers de la main. Comme ce plan en croix chrétienne qui organise le centre historique. ses maisons anciennes se dressent sur le sable et la mer. le village se déve­ loppe à son rythme. Par­ tout.

nous voilà plongeant dans l’eau turquoise de la Cala Rossa. On déambule. s’avance comme une faucille dans la mer. laplusgrande tonnara deMéditerranée. les salines tendent leur miroir d’eau au ciel. quand le soleil dore les façades. Eglises et palais ont fait peau neuve. Après quelques tours de roues. Pour se baigner. la capitale de la province. Autrefois décrépit. Qu’il soit tandem. qui a façonné la Palerme moderne. bateau rapide qui rejoint en vingt minutes Favignana. uni­ quevestige. Elle offre un panorama étourdissant sur toute la région. on se laisse happer par le paysage : les blés blonds qui ondulent sous le vent. l’épine dorsale de la vieille ville. la Sicile occidentale est un enchantement. c’est un véritable plaisir de flâ­ ner sur le môle et d’embrasser du regard la ville couronnée par l’imposante Rocca. Jusqu’au bout. Le temple de Ségeste surgit dans cetécrindenature:unmonumentauxlignes doriques merveilleusement conservées. l’éclairage a été tra­ .en­ tièrement restaurée en espace culturel. RetouràScopello. le vieux centre de Tra­ pani s’est métamorphosé. Erice est aujourd’hui l’une des plus belles villes sici­ liennes.d’unecité antique disparue. tandis que Trapani. ■ MAUD VIDAL-NAQUET Vito distribue à ses hôtes les fruits gorgés de soleil de son jardin. spectaculaire crique taillée dans une ancienne carrière de tuf blanc. la ramure argentée des oliviers et les sillons verdoyants des vignes. Plus au nord. A la tombée du jour. l’île principale.Filantdanslacampagne. vaillé : désormais. il faut enfourcher un vélo. on saute dans un aliscafi.avecsonthéâtrevoisin. le corso Vittorio Ema­ nuele. Au fond de la baie se dresse fièrement l’ex­Stabilimento Florio. accueille la passeggiata du soir avec ses bars à vin huppés. élec­ trique ou pour enfant. La cité est aussi la porte d’en­ trée des îles Egades. L’organisation d’une étape de la Coupe de l’America lui a donné un coup de fouet. et son petit port rempli de bar­ ques multicolores.Le temple de Ségeste dans son écrin de nature toute méditerranéenne. A nos pieds. stupéfait. il s’en loue à chaque coin de rue. dans les hangars géants dessinés par l’architecte Giuseppe Damiani Almeyda. Sur un coup de tête.

10 . temples et merveilles de l’Ouest » de 9 jours.921. l’osteria Rosso Divino. quifontleurentréedanslepavillongrec.610 : www. le Vietnam ou encore la Corée du Sud font partie des grands favoris.levoyageitinérant. A partir de 100 € la double.com).com). En vue des commémorations du centième anniversaire de la Première Guerre mondiale. COUP DE CŒUR De la villa épurée au palais luxueux. Ce Bed & Breakfast jouit d’une situation en or pour plonger dans le charme du vieux Palerme. A noter aussi. Parmi les exposants. www. Autregrandetendance.italia. confort spartiate et services absents. à la fois chaotique. qui organise des voyages à moto à travers les Etats-Unis. Hachette (mars 2013). pour sa cuisine d’une rare finesse et son décor contemporain. GUILLAUME DE DIEULEVEULT LAURENT FABRE L Y ALLER Vol direct Paris-Palerme avec Transavia (www. l’espace Tourisme de mémoire réuniraainsilesdestinationset sites de mémoire français qui connaissent un succès croissant avec plus de 6 millions de visiteurs en 2010.091.33. Une animation spécifique consaPalerme a hérité crée à la Grande Guerre est sa belle cathédrale au programme : elle offrira des Normands.tonnaradiscopello.31.thinksicily. Jardin planté d’oliviers et de citronniers.15 MARS 2013 . l’espace Tourisme et handicap ou encore le pavillon France. Le calme absolu entoure cet ancien monastère qui surplombe la mer. et au N°26. Parmi eux. La réserve naturelle du Zingaro est couverte de fleurs en avril et mai. Une adresse atypique réservée aux contemplatifs peu exigeants. A Palerme : BB22. www.villapalamara1868. Il propose un circuit « Palais de Palerme.333.-N. Tarif : 10 € par personne. Palazzo Pantelleria.com) deux ou trois fois par semaine.42. les régions et départements qui ont été le théâtre des grandes batailles de la « der des ders ».39.it . un tour-opérateur spécialiste de la Sicile. cette édition verra le développement de nouveaux espaces thématiques. que l’on trouvera par exemple à la petite épicerie de Vito. www. baroque et désormais trendy. notamment. idéal avec des enfants.091.transavia. Porte de Versailles à Paris dans le hall4duParcdesexpositions. 80 • LE FIGARO MAGAZINE . Une excellente manière pour s’immerger en Sicile.61.11.salonmondialdutourisme.39. Thellier Voyages. à partir de 125 €.Commechaque année. même les plus charmants. A part la salle de bains.it).863) pour son bon rapport qualité-prix.39. Simple et charmant. Et une mine sur la Sicile dévoilée par Jean-Paul Barreaud. De petites chambres et de grands appartements dispersés dans un jardin enchanté.Delavisite d’une ville en gyropode à la traversée des Etats-Unis en Harley-Davidson. A partir de 1 862 € sur la base de 2 personnes.091. sont saturés de monde. A noter également l’intérêt pour les îles de Méditerranée.déjàprésentl’andernier.86. Livre de Poche. Dans une crique de rêve. remarquables par leur situation et les services offerts. photo ci-contre (00. le vol et la location d’une voiture. Sicile Cala Rossa Réserve naturelle de Zingaro Palerme À RAPPORTER Cefalù Du thon en boîte ou séché comme du jambon.qui sera décliné sous tous les angles sur l’espace dédiébaptiséLesRouesdel’aventure. Largo Cavalieri di Malta 22 (00. A Cefalù : Villa Palamara 1868 (00.net).bb22. spécialiste du voyage en camping-car dans le monde entier. collection Evasion.it).30. SALON DU TOURISME 2013 Les grandes tendances a 38e édition du Salon mondial du tourisme se tiendra du 21 au 24 mars.it). À LIRE Les polars d’Andrea Camilleri.794). le Salon explorera les grandes tendances du voyage et des vacances avec plus de 500 destinations représentées. l’Inde. Le guide fraîchement mis à jour La Sicile.39. ORGANISER SON SÉJOUR Avec Terres de Charme (01. (00.55. gratuit pour les moins de 12 ans. via Alloro au n°22. 50 à 80 € pour deux. A partir de 110 € pour deux. www. Think Sicily (www.61. un couple d’agriculteurs vend sa production.364). comme La Concession du téléphone. à Scopello.74.sicile. Style chic et contemporain. guide conférencier (www. dont une savoureuse huile olive. A partir de 130 €.76. chaque matin sur la place du village. dans une propriété à la sortie du hameau.39.terresdecharme.970 .92. incluant 8 nuits dans les meilleures chambres de la région.É V A S I O N SICILE ~ LE CARNET de VOYAGE AVANT DE PARTIR OÙ MANGER ? A Palerme.Après le pavillon œnotourisme. BÉMOL On évitera le mois d’août où les villages. une quinzaine d’appartements patinés par le temps. La NouvelleZélande.71. La Tonnara di Scopello (00. ou Arizona V-Twin Dreams. le Palazzo Sambuca.339. V.39. OÙ DORMIR ? A Scopello : Chez Vito (00. LAURENT FABRE Office national italien de tourisme (www. LA MEILLEURE PÉRIODE Le printemps pour la nature resplendissante et les températures clémentes. Ouvert de 10 h à 19 h. M. l’archipel ionien et Rhodes.com/fr) propose à la location un grand choix d’adresses haut de gamme.enit. une immersion inédite dans les champs de bataille tels qu’ils se présentaient il y a bientôt un siècle.50. Piscine.com).70. tout ce qui roule est toujours un bon prétexte pour s’échapper ! Des agences de voyages et des tour-opérateurs présenteront leurs meilleurs itinéraires. A louer en couple ou en tribu.21 . Trapani Scopello Ile Favignana Mer Méditerranée 10 km S I C I L E ANDRÉ DE CHASTENET Le Salon mondial du tourisme (www.

.

Architecture. Cherbourg. imaginatifs. Une dérive qui ne doit en rienmasquerl’émergencedejeunestalentsca­ pables d’intégrer les diktats des diététiciens tout en dosant bon goût. 06400 Cannes (04.qu’il ait l’idée visionnaire de styliser ses créations. Ça fleure bon le soleil. le plus jeune champion du monde de pâtisserie. Jérôme de Oliveira peut s’enorgueillir d’avoir été.crème légère à la vanille.15 MARS 2013 cancre. mode. En 1993. Tout l’inspire. équilibre des saveurs(sucré. bon. doués. le jeune homme s’est installé à Cannes*. Ces quinze dernières années ont vu quelques vantards du cul­de­poule jouer les petits coqs en se glorifiant d’une pâtisserie de l’épate. à 23 ans.acide). perles de sucre rouge. De quoi rabattre le caquet des médisants qui voyaient dans sa vocation précoce la voie de garage d’un 82 • LE FIGARO MAGAZINE . * 22. et pourtant. Biscuits àlacuillèreàlamenthe. rue Bivouac-Napoléon. petits cubes à l’aloe vera.éveild’une Jérôme de Oliveira Le fraisier fleurit en verrine asdu genre à ramener sa fraise..T E N D A N C E Cannes.. Les pâtissiers surréalistes Jeunes. il lançait avec le designer culinaire Yan Pennor’s l’artistique « cerise sur le gâ­ teau » : une part géante de dacquoise graduée comme une règle d’écolier.. Maîtrise de la technique. Chaque évolution a ses excès. pour « Le Figaro Magazine ».05. Ni Gaston Lenôtre ni Philippe Conticini n’avaient encore moder­ nisé la profession en revisitant des classiques que l’on croyait confits dans la tra­ ditionpourdesgénérations. joaillerie...07). PAR LAURENCE HALOCHE (TEXTE) ET RÉMY CORTIN (PHOTOS) I P lfutuntempsoùilsétaientsurnom­ més les «pâteux» ou les « mange­ farine » : des sobriquets de bou­ langequireléguaientlespâtissiersà l’anonymat des arrière­cuisines. « Si c’est esthétique. compliquée et bourrée d’artifices. il n’y a pas de limites à l’imagination ! » L’envie de convoquer l’été lui a donné l’idée de réinterpréter le fraisier dans une verrine. équilibré.fram­ boisesetlitchisestdevenuunclassique–.C’étaitbienavant quePierreHerméaitl’audaced’acoquinerdes saveursinsolites–sonispahanàlarose. Portraits de trois talents audacieux qui ont accepté de créer. Dans la vitrine d’Intuitions by J s’exposent classiques habilement revisités et créations.. un dessert inédit. Paris.Aprèscinqanspassés au Plaza Athénée.amer. créativité et sensibi­ lité.36.salé. ils incarnent le renouveau de la pâtisserie.. PAGES COORDONNÉES PAR MAURICE BEAUDOIN . monogrammée..63.

15 MARS 2013 .LE FIGARO MAGAZINE • 83 .

T E N D A N C E

Lard et haricots rouges à la rescousse
émotion, fraîcheur et légèreté sont les maîtresmotsdecesartisans.Formésauxnou­ velles techniques, ouverts aux cultures culi­ naires étrangères, ils ont judicieusement inté­ gré des ingrédients originaux comme le haricotrouge,lethématcha,leyuzuoulecom­ bawa.DanslaboutiquedeChristopheAdam, L’EclairdeGénie,leclassiqueparfumchocolat est « dopé » par la présence de Peta Zeta : un sucrepétillantquiraviveunegourmandisede lycéen. L’enseigne de Jonathan Blot, Acide Macaron, abrite les expériences d’un farfelu degéniefierdefairedégusterdu«chocolard» – une ganache infusée avec du lard – à Chris­ tophe Michalak, le chef pâtissier du Plaza Athénée toujours à l’affût de nouveautés. A Strasbourg, Thierry Mulhaupt propose cha­ queweek­endune«tartefolle»quilaisselibre cours à son imagination. Mélanger chocolat desCaraïbes,cèpesetgirollesn’apaseffrayésa clientèle. Il faut dire que les néo­pâtissiers sa­ vent flairer l’air du temps n’hésitant pas, comme pour la mode, à créer des collections saisonnières ou thématiques dans le vent. Fondateurs de Hugo & Victor, Hugues Pou­ get et Sylvain Blanc proposent ainsi des gâ­ teaux imaginés à partir de pièces iconiques de la maison de couture Chloé. Longtemps ani­ mée par le désir de devenir styliste, Christelle Brua conçoit, au Pré Catelan, des desserts dé­ tonnantsàl’exempledesapommeverteensu­ cre soufflé d’une élégance rare. Choc visuel et gustatif garanti comme pour pour la tarte au citron liquide de Thierry Marx, adepte de la cuisine moléculaire. Mises en avant dans les émissions télévisées, brillantes dans les concours (l’équipe française cornaquée par le brillantQuentinBaillyaremportélaCoupedu mondedepâtisserie2013),lesstarsdelapoche àdouillesontdevenuesdesartistesderenom. Dans les palaces – Yann Brys (Dalloyau), Jé­ rôme Chaucesse (Hôtel de Crillon), Claire Heitzler (Lasserre), Alexis Bouillet (Four Seasons)… – ou dans leur boutique – Jérôme de Oliveira, à Cannes, et Jean­François Fou­ cher, à Cherbourg –, ils nous régalent. Les « mange­farine » sont devenus des rois !
■ LAURENCE HALOCHE
84 • LE FIGARO MAGAZINE - 15 MARS 2013

Christophe Michalak

V

Le régal des tongs à la rose
tendances, elles les devancent. Tout est possible tant qu’est respectée la règle des quatre « e » : élégance, équilibre, émotion, efficacité. « Avant de créer son style, il faut se concentrer sur la techniqueet,petitàpetit,ladépasser.En cuisine, Alain Passard a fait ce

ainqueur en 2005 de la Coupe du monde de pâtisserie, Christophe Michalak a su imposer avec brio sa signature. Parce qu’elles doivent lui ressembler, être originales, les créations du chef pâtissier du PlazaAthénée*nesuiventpasles

chemin du complexe au plus simple...C’estçaladémarcheetladifficulté ! » Pas d’esbroufe chez ce Picardqui,aprèsunséjourauBrésil, a imaginé des tongs au chocolat, parfumées au citron ou à l’essencederose.Unefaçonbienàlui de ne pas marcher sur les platesbandes des autres. * 25, avenue Montaigne, 75008 Paris (01.53.67.66.65).

Jean-François Foucher

A

Le déroutant gâteau seringue
première originalité est d’étonner, à l’exemple du gâteau seringue baptisé « Accro ! » Biscuit à la noix de coco, crémeux au coquelicot de Nemours, citron vert frais prolongent l’attrait visuel en plaisir gourmand. Oser est le leitmotiv de ce franc-tireur que les classiques de la pâtisserie ennuient.

vant d’ouvrir sa boutique à Cherbourg *, Jean-François Foucher a travaillé chez des chefs étoilés en France, puis a baroudé aux Antilles, aux Etats-Unis, en Argentine et au Japon. C’est un esprit vagabond, libre, qui imagine des pâtisseries modernes dont la

« J’aime les bousculer, créer des nouveautés, réaliser une pâtisserie de marché (fruits de saison de son verger, fleurs…) préparée en fonction du moment où elle sera dégustée. Ce qui me plaît est de faire bon en racontant une histoire, en suscitant émotions et nouvelles sensations. » Piqûre de rappel garantie ! * 12, rue au Fourdray, 50100 Cherbourg (02.33.94.82.35).
15 MARS 2013 - LE FIGARO MAGAZINE • 85

présente

LES PLUS GRANDS COMPOSITEURS PAR DES INTERPRÈTES DE LÉGENDE
LE NUMÉRO 1

Requiem • Messe en Ut • Ave Verum par Karajan et Fricsay

MOZART

3

€90
Au lieu de 9,90€

dès le 21 mars

Dans chacun des 20 volumes :
© Corbis

2 CD audio + 1 livret de 32 pages

Des enregistrements de référence entièrement remasterisés. Bach, Beethoven, Mozart, Chant Grégorien, Requiem, Chœurs... Chaque jeudi chez votre marchand de journaux.
Pour commander ou s’informer, rdv sur www.lefigaro.fr/musique-sacree
Offre limitée à la France métropolitaine, dans la limite des stocks disponibles

En partenariat avec

Del’oursbrunquiemprunte l’ascenseur au requin qui rejoue Les Dents de la mer en sous­sol (à  droite). Sur le thème très sérieux du rap­ portqueledesignentretientavec lesfemmes. bête au musée Hors normes. Un rituel de poids. Hors du temps.desartistesontsuje­ terunregardsouventhumoristi­ que. Fasciné par les coulisses du Musée d’histoire naturelle. ce bestiaire naturalisé at­ tire l’œil. est l’occasion de mieux comprendre pourquoi les créations de ce visionnaire font désormais partie des meubles. Une approche différente. « La Dot » (à gauche) stigmatise « le rêve de prin­ cesse » des jeunes mariées parées pour l’avenir. dans le parc de Bagatelle et à la Galerie Côté Seine. Il a dessiné l’iconique chaise Wassily. l’Autrichien Klaus Pi­ chler y a saisi des scènes insoli­ tes. « Circula­ tion(s) ».avecsescélè­ bresfenêtresàcaissons…Marcel Breuer était doté d’un double ta­ lent d’architecte et de designer de mobilier. créé DR l’hôtelLesLindars. Un autre regard.Réalisée à partir de 29 pièces en porce­ laine de Limoges. Le Festival de la jeune photogra­ phie européenne.LE FIGARO MAGAZINE • 87 KLAUS PICHLER/CIRCULATIONS DR . Coup de cœur pour l’expo « C’est pas mon genre ! ».àl’exempledelacréatricede bijouxMariePendariès. LAURENCE HALOCHE 15 MARS 2013 .Envies CINÉMA • MUSIQUE EXPOSITIONS • LIVRES SPECTACLES • MODE DESIGN • TECHNO AUTO • SAVEURS • VIN VOTRE WEEK-END Belle amusée. Impossible d’être à Saint­Etienne sans dé­ couvrir l’une des 49 expositions présentées dans le cadre de la 8e Biennale internationale du design. On regarde de près ces monstres sacrés moins mena­ çants que menacés. à Paris. à Paris. révèle. les productions d’une nouvelle génération de photographes. construit le siège pari­ sien de l’Unesco. Hors cadres. La très belle exposi­ tion qui lui rend hommage à la Cité de l’architecture et du patri­ moine.

de Solveig Anspach. avec James Franco. Queen of Montreuil est un petit bijou tragi­comique atypique porté par des personnages attachants. Schenectady (prononcez « sque ». le voisin qui ose enfin lui déclarer sa flamme. Les circonstances et sa spontanéité l’ont poussée à héberger une mère et son fils rencontrés à l’aéroport : ★★★★ LE MONDE FANTASTIQUE D’OZ rissantdanslepaysmerveilleuxd’Oz. Alors. avec Ryan Gosling. les veuves sont des reines de banlieue. Ce n’est pas le moindre talent de la réalisatrice que de réussir à imposer la présence d’une otarie sans que cela semble totalement hors de propos. Guillaume Canet. avec Florence Loiret-Caille. des Princesses de Clèves plutôt bohèmes qui luttent héroïquement contre la tentation de l’enfermement. depuis 1981. tout peut arriver. Rachel Weisz. Sam Raimi s’essaye donc au blockbuster familial sans se départir de cet expressionisme sensitif qui est le sien maisenl’adaptantforcémentàunpublicpluslarge... cascadeur à moto. Mais les interprètes sont excellents. ARNAUD BORDAS Déjà en salles. justes et souvent très drôles. située au nord de l’Etat de New York.. à la fois émouvant et prenant. Lorsque Agathe revient à Montreuil avec les cendres de son mari. à travers lequel le cinéaste enprofitepours’identifieràcemagicienvenudusys­ tème D et du bout de ficelle (on pense au premier Evil Dead. Mila Kunis. passé au peroxyde.l’élu d’un peuple. STUDIO CANAL policier un peu raide et celle de leurs deux rejetons. est l’ossature du troisième long-métrage de Derek Cianfrance. L. inspira Kurt Vonnegut et abrita en son temps la General Electric d’Edison. Un petit forain menteur et coureur de jupons qui. la douleur et la mort qui souvent prend aux tripes et parfois paraît longuette. mort dans un accident en Asie. mais à celles du mythique magicien. même trois histoires qui se succèdent comme autant de saisons. celle d’Avery.. les gens du quartier habitués à se sortir de toutes les situations. Il y a les copains plus ou moins intrusifs.. tissent sur deux décennies une saga sur la famille. Leur façon décomplexée de réagir et d’agir n’est pas sans conséquence sur le deuil de la jeune femme. la vie s’invite à nouveau dans son quotidien. de Derek Cianfrance. 88 • LE FIGARO MAGAZINE . Dans cette petite ville qui vit naître Mickey Rourke. V. du renoncement. Sorte de Goncourt du 7e art.. de Sam Raimi. Après avoir marqué au fer rouge le film d’horreur. Entre celle de Luke. rien ne se passe comme prévu. en atter­ des Islandais aussi sympathiques que foutraques. de jeunes talents à leurs débuts tels Thierry Lhermitte. Trois en un DRAME. Quasiment soixante­quinze ans après Le Magicien d’Oz de Victor Fleming. Ryan Gosling. Peu à peu. Ulfur Ægisson. Chez Solveig Anspach. lauréats 2012 du prix Romy Schneider/Patrick Dewaere. ce prix a récompensé. enfant chéri du cinéma indépendant.malgrélui. Mathilde Seigner ou Marie-Josée Croze. Magi-stral FANTASTIQUE. Mention spéciale à Florence Loiret­Caille : une nouvelle fois d’une fragilité lumineuse. film d’horreur à petit budget tourné entre co­ pains) et qui finit par devenir l’artisan d’une super­ production enchanteresse. et Bradley Cooper. sublime. le studio Walt Disney et le réalisa­ teur Sam Raimi (la trilogie Spider­Man des an­ nées 2000) nous replongent dans l’univers créé par l’écrivain Frank L. DR ★★★★ EXCELLENT ★★★ TRÈS BIEN ★★ BIEN ★ MOYEN ✖ À ÉVITER DR . comme squelette).Il en résulte un spectacle féerique haut de gamme. le thriller et le film de super­héros. Didda Jonsdottir.etdevenir. LAURENCE HALOCHE En salles le 20 mars.vaseretrouver confrontéàtroissorcières.C I ENVIES N É M A QUEEN OF MONTREUIL ★★★ Cendres et braises COMÉDIE DRAMATIQUE. Il y a pires aînés dans la profession. ont cédé la place cette semaine à Céline Sallette et Raphaël Personnaz.15 MARS 2013 DIAPHANA SACHEZ-LE ★★ Schneider/Dewaere : le cru 2013 THE PLACE BEYOND THE PINES Bérénice Bejo et Joey Starr. Eva Mendes. Mais pas pour un bête re­ make puisque Le Monde fantastique d’Oz raconte ce qui s’estpasséavantlefilmoriginal. adoubés par un jury de journalistes dans les salons de l’hôtel Park Hyatt Paris-Vendôme. Bradley Cooper et Eva Mendes. inoxydable. Baum. VALÉRIE LEJEUNE En salles le 20 mars.ens’attachantauxbas­ quesnonpasdelajeuneDorothycampéeàl’époquepar Judy Garland.

H. père célibataire. elle crève l’écran. Surtout quand y évolue la jeune Pauline Etienne. Interprétés par des comédiens de qualité. Sous la plumeduphilosophe. Diderot est l’objet de deux biographies ce printemps : l’une. SOUS LE FIGUIER L’amour en héritage ★ DRAME. de Guillaume leurs otages au Sahel. remarquable. Faisant le futur bonheur des dessinateurs de Charlie Hebdo. Avec un voile sur la tête. tortures… Sur ce che­ min de croix parsemé de quelques rares fleurs charitables. pleurant ou hurlant. Il fait du cinéma et non de l’idéologie. Des écarts qu’on pardonne. dont il se rapproche parfois. Gisèle Casadesus. Emporté par l’imaginaire onirique du duo de réalisateurs dont le talent pour adapter à l’écran des idées complexes n’est plus à prouver.Buisson ★★★ Jean-Christophe CLOUD ATLAS Pendant 2 h 45. Entre son mari infidèle et sa fille. En salles le 20 mars. A Avec un titre qui laisse songeur. Dommage. notamment grâce au casting remarquable (Tom Hanks. perverses. le nouvel ovni cinématographique d’Andy et Lana Wachowski soulève de nombreuses questions philosophiques intenses. avec Tom Hanks et Halle Berry. que de cri­ mes artistiques commis en ton nom ! Cette Religieuse de Diderot. Guillaume Nicloux n’a certes pas exactement été touché par la grâce et n’a pas réalisé là Des femmes et des dieux. rien n’est épargné : brimades. humiliations. Joëlle perd les pédales et Christophe. Le scénario sans surprise est convenu. L. Un film gentillet. Le Combattant de la liberté. Ni maniérisme ni voyeurisme. Cloud Atlas apporte parfois des réponses faciles et grossières aux ambitieuses questions qu’il soulève. Chef étoilé. les personnages manquent d’étoffe. La Révélation.50 euros. des comédies romantiques (20 ans d’écart) ou mystiques (Au bout du conte). désabusée ou éva­ nouie. Le résultat est aussi surprenant qu’exaltant. volontaire. de l’homme ni perdre foi en lui. A cette jeune fille forcée par sa famille à prendre le voile et cherchant par tous les moyens à échapper à son sort. sadiques. en haillons ou nue. Déjà en salles.Autantdirequetirer un film digne de ce nom d’une œuvre aussi simpliste semblait aussi impossible qu’imaginer les chefs d’ Aqmi saluant l’élection du nouveau pape en libérant LA RELIGIEUSE. Cloud Atlas est une sorte de film choral. Ben Whishaw. peine à convaincre. c’est Le Printemps du cinéma ! Toutes les salles de France soldent les séances à 3. mais il a su arrondir les coins caricaturaux de l’œuvre de Diderot. est l’œuvre de Gerhardt Stenger (Diderot. le spectateur navigue du milieu du XIXe siècle jusqu’à l’an 2321. Susan Sarandon. cette réflexion sur l’acceptation de la mort. Halle Berry. de­ bout. Le des­ tin douloureux de sœur Suzanne l’intéresse moins pour ce qu’il est supposé dire sur l’aliénation religieuse que par la beauté es­ thétique qu’il dégage – un peu comme dans Au­delà des collines. nticléricalisme. avec Anne Consigny. agenouillée ou allongée. on y croisait même une mère supérieure adepte de plaisirs saphi­ ques et totalement dé­ mente. crachats. des turpitudes de l’existence. ils ont décidé de mettre leurs soucis de côté pour chérir leur amie Selma. c’est elle. Derrière une ode à la liberté de pensée et de conscience très XVIIIe. Nathalie a rendu son tablier. elle forme la sainte trinité cinématographique belge du moment. coups. six histoires se déroulant à six époques différentes vont s’entremêler – la trame de l’une ayant des conséquences dans les suivantes. SACHEZ-LE Voilà Le Printemps ! Avis aux cinéphiles : les 17. des drames oniriques (A la merveille) ou anachroniques (Cloud Atlas). Avec Virginie Efira et Cécile de France. 18 et 19 mars. de Lana et Andy Wachowski et Tom Tykwer. les cheveux longs ou courts. Jour après jour. le réalisateur ne s’appesantit pas. la vieille dame va leur faire le plus précieux des cadeaux : l’enseignement d’une vie. L’image (magnifiquement éclairée par Yves Cape) suffit. Post-filmum : né il y a 300 ans. L’occasion de s’offrir des aventures hippiques (Jappeloup) ou féeriques (Le Monde fantastique d’Oz). 95 ans. se cachait un de ces féroces pamphlets contre la vie mo­ nastique qui fleurissaient un peu avant la Révolution. on découvrait dans ce roman lourdement démonstratif des nonnes méchantes. muette. des bijoux artistiques (L’Artiste et son modèle) ou britanniques (The Sessions). de souvenir en confidence. de Cristian Mungiu. Traitée de façon légère. d’Anne-Marie Etienne. par exemple. manipulatrices et sui­ cidaires. sans plus. vient de se faire licencier. punitions. VINCENT JOLLY Crise de foi La tête dans les nuages DRAME.LE FIGARO MAGAZINE • 89 SYLVIE LANCRENON/LE PACTE PAGES COORDONNÉES PAR CLARA GÉLIOT OCEAN FILM WARNER BROS . Hugh Grant…) et habilement exploité : chaque acteur allant jusqu’à jouer six rôles différents. l’autre est signée Jacques Attali… 15 MARS 2013 .plusinspiréquandilécrivait JacquesleFata­ liste. Hugo Weaving. Il ne faut jamais désespérer Nicloux (en salles le 20 mars). La vie est­elle cyclique ? Notre existence n’est­elle qu’un écho se répercutant ad vitam dans le temps ? Adapté du roman de David Mitchell. Perrin) . Réunis dans une maison de vacances. G. gravement malade. Magique ! C. S’il est audacieux. Jonathan Zaccaï… Un trio le cœur en vrac.

dans le vide. sou­ vent poignants. pièces (Ovide. entre chien et loup. et le leur. Les mouvements. elle s’est ensuite essayée au verbe. Rasta a gagné la médaille d’or de Varda après être passé par le Jeune ballet de France. dans le grand amphi de Lyon II. Queen ou Quesnay West… Peu importe si l’ensemble est un peu trop facile. sont appuyés par 90 • LE FIGARO MAGAZINE . Grâce à lui. De quoi tenir jusqu’à l’ombre est un ballet de gestes. Un bon moyen de rappeler d’où nous venons. Et il a les moyens de ses ambitions. Cette saison. L’énergie et l’efficacité l’emportent. certains de ces spectateurs ont reconnu avoir éprouvé des moments de légère angoisse à cause des silen­ ces et de l’atmosphère qui leur a semblé pesante. F. On est dans le clair­ obscur. un éloge de la lenteur tout à fait surprenant. A la tête de ses Bad boys of Dance. La préparation de cepublicestuneleçondesens. du latin au soir. cette troupe pro­ pose à ses 23 comédiens professionnels de jouer avec et à partir de leur différence. université Lyon II.aveuglesouhandicapés. Paul Mattéi.). entre deux univers : le réel et l’inattei­ gnable. il est revenu aux sources de la compagnie. du 19 au 30 mars 2013. demandant cha­ que année à un nouveau metteur en scène de créer pour elle un nouveau spectacle. Un spectacle que l’on aurait tort de bouder. jeux et projections de films (le Faraon restauré de Kawalerowicz).. Depuis trente­cinq ans. un peu trop convenu.lerideau. et les six comédiens qui l’interprètent nous font oublier qu’ils n’ont ja­ mais été danseurs. à ses débuts en 1979. EMMANUEL DONNY BERNARD MARTINEZ FREDERIC IOVINO/CIE DE L’OISEAU MOUCHE Festival européen latin et grec. Contre la barbarie contemporaine (langue. Si. a bouleversé la lecture. la danse attire les foules. Au Garage. à Roubaix. on applaudit ce classique revisité par des musiques de Colplay. Convaincu de la nécessité de faire vivre ce qu’il définit comme « la quintessence de l’art debussyste ». mœurs. La Dolce Volta). Rasta Thomas est devenu la coqueluche des adolescents : il le sait.15 MARS 2013 PAR FRANÇOIS DELÉTRAZ Coup de ballet à la différence une musique originale réalisée par le groupe Cer­ cueil. D. à l’Olympia du 15 aux 17 mars. l’année dernière. Lugdunum.). ateliers. associé à une imagination poétique de tous les instants. le nôtre. seront proposés.eu ★★★★ EXCELLENT ★★★ TRÈS BIEN ★★ BIEN ★ MOYEN ✖ À ÉVITER . attentive à ne négliger aucun détail. La danse la plus classique. Grande Halle de La Villette. Paris IXe.S O ENVIES R T I E S DANS L’aGENDA DU FIG MAG MUSIQUE Tête-à-tête au clavier ★★ DEBUSSY. le musicien­ poète relève le défi en concert. par Philippe Bianconi. Suprême attention : ce spectacle est en audio­ description pour les malvoyants. une fois au moins. concerts (Orphée de Gluck. Son retour. conférences (Abraham Bengio. etc. Théâtre de l’Athénée. on y hurle. Car ces 23 comédiens sont tous mentalement handicapés. où son respect des indications du texte. la musique française – et Debussy en par­ ticulier – a toujours accompagné ce pianiste déli­ cat et profond. expos (« Rome en 3D »). Si Philippe Bianconi se fait plutôt rare dans nos contrées en raison d’un agenda international fourni.. et hors les murs. quai Claude­Bernard. OLIVIER OLGAN R EN SCÈNE On cite avec un mélange de respect et d’admiration certaines compagnies de théâtre. ils s’asseyent au premier rang. le 18 mars.lesmatériaux. du 21 au 24 mars. Aristophane.festival-latin-grec. il la connaît. qu’ils peuvent toucher. On y crie. quelle meilleure arme que nos bonnes vieilles humanités ? Les voici célébrées en beauté dans la capitale des Trois Gaules. partageaient leur attention aux autres et leur joie à avoir pu. il en joue ! L’ambiance de ses spectacles est survoltée. quand seul le corps peut encore l’exprimer. et c’est en parfaite conscience qu’il y mêle acrobaties ou hip­hop. et mettent un casque pour écouter la description tout à fait judicieuse de Valérie Castan. Ite ! MARIE ROGATIEN www. Ainsi. elle s’est concentrée sur le théâtre de gestes. mais aussi Téléphone dans la langue de Cicéron !). Georges Prevelakis.lesaccessoi­ res. Excellent danseur. Pendant quatre jours. Mais pour tous. art de vivre. Christian Rizzo leur a demandé de décom­ poser leurs mouvements à l’ex­ trême pour tracer. Pour cela. puis en tournée en France. voyants. à défaut de savoir où nous allons. L’Oiseau­ Mouche. transmettre par la voixetlesmotscequeladanseex­ prime. où nous avons vu ce spectacle. arts). fut marqué par son enregistrement des Intégrales des Préludes de Debussy (Harmonia Mundi. ock the ballet. de Rasta Thomas. et propose une pièce qui exalte cette gestuelle du quoti­ dien qu’il a toujours affectionnée. Tous les voyants devraient suivre une fois au moins cet itinéraire pour prendreconscience–ôcombien !–deladifférencede perception. Ensuite. l’émotion était présente dans ce lieu et ce moment où tous.Avantlespectacle. le cho­ régraphe Christian Rizzo a relevé le défi de cette ren­ contre entre deux univers.ces spectateurs viennent sur scène où on leur fait appré­ henderl’espace.

-Ch. ses personnages ont toujours une couleur et la plupart d’entre eux sont dotés d’une énergie folle au service d’une grande force comique. Retrouvez Jean-Christophe Buisson chaque semaine dans l’émission « On refait le monde » présentée par Marc-Olivier Fogiel et Bernard Poirette.aquelquechosedesombredanssonahu­ rissement.C’estl’histoirede troiscouplesamisréunispourunependaisondecrémaillèrequitour­ neraaudrame. 3litspour8 répondexemplairementàcesdéfinitions.toutesqualitésquinesontpas loin de la folie. Le héros de la pièce. Le comique de Ayckbourn est en effet teinté d’absurde. Barc. On n’oubliera évidemment pas Annick Blancheteau et Bernard Alane qui. Il faut un sacré talent de la construction théâtrale pour gagner ce pari. Il est souvent au bord de l’excès. celui par qui le désordre survient. il les mène à leur terme avec une habileté désarmante. Jean­Luc Moreau est de ceux­là. Moreau rend très bien cela. P. Le nu­ méro de Marie Montoya est inénarrable. elle est à tomber de charme et de fraîcheur. du lundi au vendredi de 19 h 15 à 20 heures. les personna­ ges passant sans relâche sous nos yeux d’une pièce à l’autre. c’est très bien venu. et chez l’excellent Dimitri Rataud. Les séquences s’enchaînent danstroislieuxdifférentssansquelacontinuitédel’intrigueensouffre.Les voir au lit est un plaisir. mise en scène de Jean-Luc Moreau. on a beaucoup ri.-O. Son énergie est telle­ ment puissante qu’elle semble le dépasser. PAGES COORDONNÉES PAR JEAN-CHRISTOPHE BUISSON . Etilyfautunmetteurenscènevirtuose. M. jouent lasagesseducoupledutroisièmeâgedépasséparlescirconstances. Philippe Ayckbourn possède un superbe talent de la construction théâtrale La Russie À L'honneuR Téléchargez l’applicaTion graTuiTe 3 lits pour 8. la présence comique de Ju­ liette Meyniac. Décidément. Son imagination est d’une incroyable fertilité.Situationboulevardière tout à fait banale. C’est compter sans Ayckbourn qui place l’action de sa comédiedanstroischambresàcoucher juxtaposées sur la scène. comme disloqués. Il invente des situations cocasses. avec J. au milieu de cette agitation. Non content d’avoir commis près d’une centaine de pièces.IdemchezJean­ChristopheBarc. En la circonstance. voire tordues. Ses personnages sont toujours un peu déjantés.rompuàcetyped’exercicequi exigelerythme. qui crée un mouvement irrésistible. Mornas. que jouePierre­OlivierMornas. savoureuse.quiauneviolenceinquié­ tante. qui donne à son instinct comique une nuance tragique.78.O Déjanté et trépidant Tesson n a toujours eu un faible pour Alan Ayckbourn.lenerf. rarement tout à fait normaux.63.47). Cette façon d’évi­ ter le changement de décor est géniale. Il adore ce genre de scénographie. cet écrivain anglais septuagénaire n’a jamais écrit la même.laprisederisque. Montoya… Théâtre Saint-Georges (01. Et que dire des femmes ! Elles sont merveilleuses de drôlerie. d’Alan Ayckbourn et Victor Lanoux. Quant à Mathilde Penin.48.

riche et prospère sans koulaks ni goulags. Le genre de « l’histoire alternative » inspire rarement les auteurs français. entre deux séances de bronzage au bord de la piscine. On confond parfois Joseph Connolly avec John. la femme de ce rustaud de quincaillier. tissant jusqu’à la dernière page des intrigues remarquablement bien ficelées. elle en pince pour les costumes de dandy du boucher. 21 €. Derrière les vitrines coquettes. entre nostalgie et effroi. préface toutefois l’ouvrage. au contraire de l’Amérique qui. R. Le terreau d’England’s Lane. Mais aussi saluée. économiques et culturels avec sa voisine orientale. l’Allemagne n’aurait pas cédé aux sirènes national­socialistes et aurait noué d’excellents rapports politiques. c’est plutôt Jane Aus­ ten –. « Ferrero sans rocher ». 19. ★★★★ EXCELLENT ★★★ TRÈS BIEN ★★ BIEN ★ MOYEN ✖ À ÉVITER . dont le centre de gravité est son orphelin de ne­ veu. où l’on cancane jusqu’à pénurie de bière. aurait certes pu en inspirer un. Mais le romancier n’oublie pas qu’il est aussi professeur de géographie et profite de ce palpitant thriller pour nous offrir en quatrième vitesse une vraie visite guidée de l’île ! Deux plaisirs pour le prix d’un. bon prince. Que se serait­il passé. Très vite. vec des si on mettrait Paris en bouteille. L’homme se pâme pour Millie Stam­ mer. Plus que dans ses personnages aux motivations obscures. île de la Réunion. prend la fuite avec sa petite fille de 6 ans. 92 • LE FIGARO MAGAZINE . la force de Connolly est dans sa pein­ ture. confi­ seur et buraliste qui se heurte au mutisme de sa femme depuis qu’on a diagnostiqué la polio à leur fils. JEAN-CHRISTOPHE BUISSON Il est midi dans le siècle. 18. de Michel Bussi. faute d’allié. qui doit son titre à la rue commerçante du nord de Londres où il s’ancre. Depuis 2008. en somme. Commence une frénétique cavale… Michel Bussi s’est récemment imposé. pas de chiens. » Délicieux. par exemple. n’est­il pas ? JEANNE DE MÉNIBUS Flammarion. R. fortement suspecté par la police. 380 p.99 €. PHILIPPE BLANCHET Presses de la Cité. de Michel-Antoine Burnier et Léon Mercadet. en passant par le « Temple de l’ordre Sollers » ou « Le Voyage au bout de la night » de Beigbeder –. Leur uchronie est aussi amusante qu’étourdissante de maîtrise narrative et stylistique. D. la Russie serait devenue une nation pacifiée. pas d’Irlandais. Une brigade démocratique allemande aurait mis fin aux rêves de Franco pendant la guerre d’Espagne. Pas même François Busnel. Désacraliser les auteurs pour mieux les (faire) aimer et les (faire) lire : la méthode Jul. de Joseph Connolly. l’humour en plus.. épuisée par sa guerre du Pacifique. Logique. comme un auteur machiavélique. POLAR Forfait découverte ★★★ NE LÂCHE PAS MA MAIN.. Saint-Gilles-les-Bains. Jonathan Barton. si « ce petit barbichu râblé à gros croquenots » de Lénine avait raté son train pour Petrograd en 1917 ? Mieux : si ledit train avait déraillé ? Très simple : il n’y aurait pas eu de révolution bolchevique. 21 €. 265 p. la littérature n’aura été aussi malmenée.. Traduit de l’anglais par Alain Defossé. Jamais depuis Daumier. Robert Laffont.15 MARS 2013 DR D. d’une époque A JULIEN CHATELIN L’Histoire à l’envers (1959) où les mariages tiennent le coup malgré les erreurs de casting et où les devantures affi­ chent sans complexe des messages éloquents : « Pas de gens de couleur. il y a Stan Miller. 211 p. DESSINS Faites en traits l’invité Qui aime bien châtie bien. MARIE ROGATIEN LA GRANDE LIBRAIRIE. En 400 caricatures insolentes et subtiles – de Proust attendant son métro à l’arrêt Madeleine à Rufin. aurait été renversé dès 1940 et la Seconde Guerre mondiale aurait épargné l’Europe.. grâce à deux polars unanimement acclamés (Nymphéas noirs etUn avion sans elle). et sa manière si subversive de vanter la « propreté » du sang. Bien qu’elle n’ait jamais lu une ligne d’Alina Reyes – son dada. Mieux : en l’absence de péril communiste. connu pour ses polars. Il suppose une grande finesse d’esprit. Mussolini. eût été contrainte d’accepter un plan Orlov de reconstruction après­ guerre. Et Hitler ? Il serait resté peintre et aurait écrit Meine Kunst (« Mon art ») et non Mein Kampf. une solide culture historique et de l’imagination en quantité raisonnée. son homonyme irlandais. son mari. Mais l’auteur de Vacances anglaises préfère le burlesque pour sonder les fragilités humaines. Pas seulement.50 €.. Burnier et Mercadet possèdent toutes ces qualités. de Jul Delcourt. Ne lâche pas ma main est de cette trempe. l’auteur n’épargne personne. qui.. Jul taille la mine de son crayon… et celle des invités de « La Grande Librairie » (France 5). 417 p. Une touriste disparaît de sa chambre d’hôtel.L I ENVIES V R E S ROMAN ÉTRANGER LE COUP de CŒUR DU FIG MAG Londres de choc ★★ ENGLAND’S LANE.

résonne le tic­tac moqueur : une vie passe. accomplir ses derniers ges­ tes. le sanctifier – une façon polie de le remercier d’avoir déblayé le ter­ rain. quelques nouvelles dans des revues et des poèmes posthumes (Ariel. » Cet aphorisme de Pierre Rosenstiehl. disaitJean­MarieRouarten 1985 à propos de Gary. refuges  provisoires. mais la re­ garde s’éteindre. Les écrivains ont toujours été fascinés par leursconfrèresquitirentleurrévérence: «Ils ontchoisilanuit». 364 p. oppressant. Tristan Egolf et Edouard Levé rejoindraient bientôt sa liste noc­ turne). 15 MARS 2013 . les « os brisés ». Ma vie. lanternes magiques. London… (il oubliait Plath. « A partir d’un certain niveau d’abstraction. avec toutes les stratégies sages ou folles qui s’y appliquent. Ils pèsent de plus en plus lourd sur nos étagères. 15 €.Elledécritlesui­ cide au gaz de la poétesse américaine. THIERRY DERANSART Seuil.. comme tout le reste.. Les yeux crevés. de lui dire que ça va s’arranger… de lui mentir. 181 p. La figure de l’amour romantique n’était qu’une manière de nous maintenir dans des désirs de jardins de banlieue et de crédit à taux zéro. 304 p. a abouti à nos modernes ordinateurs remplis de microprocesseurs. Jeancourt Galignani s’en sort en évitant l’usage de la pre­ mière personne. » Ainsi parle le  narrateur des Saintes. On peut s’apitoyer. A part deux enfants traumatisés. d’Oriane Jeancourt Galignani. labyrinthique.. 21 €.SonmariagemalheureuxavecTedHughesn’arienar­ rangé. comme l’actrice Frances Farmer. C.pen­ dant que ses deux enfants.. c’est aussi un concurrent de moins..  la rupture venue. Le résultat est bluffant. de Pierre Rosenstiehl. selon un mon­ tage très élaboré. le regretter. dormaient à l’étage supérieur. de Fabrice Guénier. elle préfère citer en italiques des vers qu’elle a retraduits elle­même.Ilfallaitducourageetunpeudemasochismepourchoisir un sujet aussi triste. Les plus  chanceux enfin éveillés par la  douleur savent conclure : « On marchait. premier  roman de Fabrice Guenier. Oriane Jeancourt Galignani a trouvé la note juste pour son portrait : une aquarelle délavée. l’ouvrage décortique de façon MARIANNE ROSENSTIEHL Les stratégies d’Ariane D ludique comment la figure mythique du labyrinthe crétois et du fil d’Ariane.ESSAI ★★★ LE LABYRINTHE DES JOURS ORDINAIRES.. C’est  une longue et chaotique plongée  sous les parures et dans les chairs  des prostituées locales . Le chagrin de la jeune blonde est devenue dépression bipolaire. Un écrivain qui se tue. il est sans doute ras­ surant de se fixer un tel cadre biographique. On es­ père qu’Oriane Jeancourt Galignani ne s’identifiera pas de trop près à son héroïne. la poésie. » (Notes de Cam­ bridge. car on a hâte de lire ses livres suivants. professeur à l’Ecole des hautes études en sciences sociales et membre de l’OuLiPo. 1965)..  l’auteur qui a trempé sa plume  dans de l’amphétamine liquide  jette sur la page avec une  talentueuse violence les lambeaux  d’une âme remise l’espace d’un  roman entre les mains et les lèvres  de ces femmes saintes parce que  déchues.  hallucinants focus juxtaposés en  une étourdissante rapsodie. Sylvia Plath n’a presque rien laissé : un roman mélancolique (La Cloche de détresse. Pour pondre un premier roman. On a envie de consoler ce personnage. et ne pouvait pas deviner qu’Yves Navarre. 1956). Mourir est un art. Elle ne se prend jamais pour Plath. Thompson.LE FIGARO MAGAZINE • 93 La terre est Plath PAGES RÉALISÉES PAR NICOLAS UNGEMUTH D. Plutôt que d’imiter Plath. Drieu. Certains amants incorrigibles  supportent mal l’abandon.HELIE GALLIMARD ans ses carnets intimes. Assez vulgarisé pour être accessible aux non­matheux.. ROMAN Les âmes perdues ★★★ LES SAINTES. ils se retrouvent. R. Oriane Jeancourt Gali­ gnani s’est lancé un défi : s’infiltrer danscetteviepassée.rangersesaffairesavantlegrandvoyage. Zweig. Albin Michel. PAULIN CÉSARI Gallimard. façon « cut­up ». 1962).. Mais il y a encore beaucoup d’autres choses – souvenirs d’enfance. Pourtant le son de sa voix est indélébile. . mais la pression est rude. à Londresen1963. Les auteurs qui s’accrochent à la vie nous semblent dé­ nués d’orgueil. entièrement  dévastés.  Pensant avoir trouvé l’unique faite  pour les sauver. – à découvrir dans ce livre très cultivé et délicieusement. titubant  à deux pas d’un gouffre. Hunter S.  poisons désirés. secret de famille.implacable. Sylvia Plath avait été traitée aux électrochocs dans sa jeunesse. psychés cruelles. se vérifie pleinement dans cet essai en forme de récit qui fait un peu figure de testament. alors qu’un feu de paille les allège. 21 €. Hemingway. Frieda et Nicholas. Sylvia Plath écrit : «Tandis quedansmondos. C’était bien avant la crise pé­ trolière:lespsychiatresnecherchaientpasàfairedeséconomies d’énergie. qui  raconte les mille et une nuits d’un  homme cherchant à travers les  bordels du Sud­Est asiatique à  exorciser un amour perdu. grand mathématicien français.  En une succession de courts  chapitres tumultueux. la discipline qui se rapproche le plus de la science mathématique est.

E Alerte orange… et rouge n juin dernier. et pantalon en coton. Jack Russell Malletier (www. il se profilait peu à peu que cette couleur incendiaire devenait l’accent de bon ton dans le dressing mas­ culin de la saison. Les défilés se poursuivaient. Paul Smith (01. Jusqu’à ce que le très sérieux Paul Smith. ■ Boots en veau velours. avec un costume en ouver­ ture. où les rouges et orange montaient progressivement en puissance.M ENVIES O D E PHOTOS : DR Trench en coton.15 MARS 2013 .61.00). Diesel Black Gold (01. AVEC CAROLINE LARRIVOIRE (SÉLECTION) 94 • LE FIGARO MAGAZINE . ici et là.65.com).00.65.810. Montre en silicone. 1 410 €. 650 €. qui clôture les défilés de Paris. enfin.gucci.60). 540 €. 1 150 €. Veste de costume en laine d’été.lexon-design. Massimiliano Giornetti était le premier à mettre le feu aux poudres en présentant une collection printemps­été 2013 pour Salvatore Ferragamo. chemise tie & dye. Et pas qu’un peu. et pantalon en coton. Fratelli Rossetti (01. Cardigan en soie et coton.63.45.13. 710 €.55). Mocassin en veau velours perforé. Lexon (www. et pantalon assorti.26. Salvatore Ferragamo (0. 1 130 €. 350 €.40.55).12. 680 €.com).19). Gucci (www.com). 49 €. un blouson au détour d’un passage et. une paire de souliers. un sac ou un petit accessoire écarlate qui passaient tout sauf inaperçus.jrmalletier. polo en cachemire et soie. s’y mette aussi. Blouson en cuir et nubuck. 1 150 €.53. Sac en cuir Saffiano doublé coton. John Lobb (01. 410 €. Bref.02.42. Puis Frida Giannini en rajoutait avec tout un thème écrevisse sur le podium de Gucci. 440 €. PAR FRÉDÉRIC MARTIN-BERNARD.13. 380 €.

CHANGEZ POUR DU NEUF KOMANDO N ° 1 D E L’ I M M O B I L I E R N E U F DISPONIBLE SUR MAGAZINE|INTERNET|MOBILE .

à l’anusara yoga. le voyageur est invité à flâner le soir sur la rive droite du Guadalquivir. 95 € la journée. ÉRIC MARTIN Connoisseurs Scotland www. le week-end s’affiche à partir de 660 € les deux nuits avec petits déjeuners écossais et dîners dégustation dans son restaurant étoilé Michelin. Vols Paris-Glasgow. Le grand public pourra découvrir tous les styles de yoga. Installée depuis quinze ans à Val-d’Isère.fr Circuit de 8 jours/7 nuits à partir de 845 € par personne au départ de Paris. Cordoue. Du 29 avril au 14 juillet. du yin yoga. 96 • LE FIGARO MAGAZINE .23. L’hôtel peut organiser les transferts.valdisere. qu’un train régional relie en 2 h 20. de Séville à Grenade au fil des rails… Parfums d’Orient. Un point de vue amé­ nagé en hauteur permet d’apprécier le pano­ rama saisissant formé par cet ensemble de plus de 1 260 collines parfaitement coniques épar­ pilléessurplusde50kilomètrescarrés.luxuryscotland.892. et Grenade. transferts en train et bus et hébergement en hôtels de charme (2 et 3 étoiles) inclus.63. Au programme également : un concert de musique indienne. atmosphères festives entre bodegas et flamenco : l’Andalousie séduit encore et toujours… Pour la sillonner.95 www. trésors architecturaux. Festival de yoga : 06. après avoir contemplé depuis le mirador de la place San Nicolas le panorama sur l’Alhambra et la ville au pied de la Sierra Nevada. Un week-end en Ecosse HORS CADRE Les horizons philippins Spécialiste des safaris et du voyage nature. en saison. permettant tout à la fois de profiter de ses plages réputées et d’explorer le cœur de l’île et ses fameuses Chocolate Hills. Après 4 nuits sur l’île principale pour dé­ couvrir Cebu City. Ou 35 € par cours. au départ de Paris.03. Etendues Sauvages : 01. les voya­ geurspourrontallerobserverlestarsiers. Les déplacements s’effectuent aisément en train et en bus. qui favorise l’attention par un travail sur le cœur.50 www.10 www.37. Huit nuits y sont proposées.LuçonetMindanaol’undesprin­ cipaux groupes d’îles de l’immense archipel phi­ lippin.. Charlotte est l’initiatrice du premier Festival de yoga. Tandis que dans la capitale les organisateurs de La Parisienne ont créé le Yogging (le yoga adapté à la course à pied).V O Y ENVIES A G E S BON PLAN POUR… Membre de Connoisseurs Scotland (29 adresses de standing en Ecosse). le Knockinaam Lodge est une demeure cossue érigée au XVIIIe dans un parc de 12 hectares. plus tranquille et préservée. L’endroit est idéal pour se balader à pied ou à VTT sur les sentiers côtiers. Entrée (cours inclus) : 195 € pour 3 jours . que l’on explore à vélo pour rester écolo. à la montagne. petite Singapour des Philippines où se concentrent créateurs et desi­ gners. les Chocolate Hillsdoiventleurnomàlacouleurbrunâtredela végétation qui les couvre à la saison sèche.04.minus­ culesprimatesauxyeuxcommedessoucoupes). l’autre à Anda. le tour-opérateur suggère une fin d’après-midi tout en douceur entre salons de thé arabes et hammans dans les quartiers de San Miguel Bajo et de la Caldeira nueva… Comptoir des Voyages 0.77. un café bio. à partir de 180 €.co. A Grenade.com. qui étire les ligaments et soulage les raideurs du corps. Comptoir des Voyages a conçu cet itinéraire innovant sans voiture. accessible en 45 minutes en train à grande vitesse. A chaque étape de cette croisière ferroviaire. qui se tiendra au Palais des congrès de la station savoyarde du 5 au 7 avril prochain. l’ancien quartier gi- tan qui vit naître le flamenco.10. Pour savourer cette évasion lointaine particulière­ ment exotique (avec un peu de chance.03. A Séville..comptoir.com Circuit de 12 nuits à partir de 3 335 € par personne en chambre double avec petits déjeuners. Charlotte Saint Jean a fondé Yogachezmoi.Curiosité géologique née d’amas de coraux. et les sites de plongée de la réserve de Pes­ cador Island à l’ouest de l’île.etendues-sauvages.uk BIEN-ÊTRE Zen à Val-d’Isère Sport et yoga font décidément bon ménage.15 MARS 2013 Comptoir réserve son lot d’adresses rares et de conseils avisés qui enrichiront et personnaliseront la découverte. Eten­ duesSauvagesajouteàsonexpertiseenpointant surleplanisphèrel’archipeldesVisayas. un site inspiré de concepts américains alliant ski et yoga. un marché de produits bien-être. transferts inclus.com PAR BÉNÉDICTE MENU DR Green Zone L’Andalousie autrement. du côté du barrio Triana. le voyagiste a sélectionné deux hébergements sur Bohol : l’un sur la presqu’île de Panglao. Y aller ? Vols Paris-Beauvais/Prestwick (l’aéroport le plus proche) : à partir de 90 € l’allerretour. à la pêche ou découvrir un des 32 parcours de golf des alentours. s’adonner.Ilforme avecPalawan. GIOVANNI SIMEONE DR . les voyageurs rejoignent Bohol. préservant l’autonomie du voyageur tout autant que l’environnement ! Les trois perles andalouses sont bien évidemment au programme : Séville.

.

O. de contraste. DVD). couleurs déla­ vées. Mode d’emploi. P apier jauni. ils résisteront pratiquement éternellement aux assauts du temps. Elles assurent la numé­ risation. Souvent entassés depuis de nombreuses années dans un grenier ou une cave. La numérisation offre alors une solution aisée pour les pro­ téger. à échanger ou à impri­ mer. quitte parfois à faire appel à des banques d’images pour un pied ou un vêtement effacés. Avec les logiciels Adobe Photoshop Elements (75 €). déchirures… Les outrages du temps sur le patrimoine photo­ graphique familial sont multi­ ples et inexorables. apparais­ sent en effet particulièrement sensibles à l’humidité. le scanner Plustek OpticFilm 8200i SE numérise les négatifs photo et les diapositives. l’opéra­ tion s’avère plus compliquée.com). on trans­ forme les souvenirs papier en fichiers numériques faciles à classer. Photo­ renaissance. avec des tarifs oscillant entre 15 et 40 € la photo selon l’ampleur du travail à effectuer. ■ Retouche-à-tout Utilisant la technologie infrarouge pour éliminer automatiquement les poussières et les rayures. à la lumière et aux différences de tempéra­ ture. vieilles photos Numérisés et restaurés avant qu’ils ne s’effacent définitivement. on accède très simplement aux réglages de luminosité. taches. témoins d’une époque révolue. Résolution de 7 200 dpi. La deuxième étape. ces documents. Régulièrement sauvegardés sur des supports informatiques (disque dur.fr). fondateur de Diaphoto­ book.15 MARS 2013 Forte impression Numérisation des documents A4 jusqu’à 600 dpi et impression recto verso pour cette imprimante tout en un. 79 €.fr. La Canon Pixma MG4250 s’utilise depuis n’importe quelle pièce du domicile grâce à une connexion Wi-Fi. » Livrés au client sous forme de DVD ou de livres photos. S. Magix Photo & Graphic Designer (60 €) ainsi que les gratuits Gimp ou Picasa. vos tirages anciens peuvent retrouver l’éclat de leur jeunesse et s’affranchir des stigmates indésirables.fr. la réparation et le re­ tour des éléments envoyés par La Poste. 98 • LE FIGARO MAGAZINE . explique Dominique Muller.fr. Mieux vaut faire appel à l’une des nombreuses sociétés spécia­ lisées en restauration de photos (Restaurationphoto.T E ENVIES C H N O Avant / Après La retouche par un spécialiste permet d’éliminer efficacement pliures et taches comme de retrouver des parties manquantes de l’image (cliché fourni par Diaphotobook. consiste à retoucher ces clichés abîmés sur ordinateur. 369 €.S. Toutefois. En utilisant un scanner autonome ou celui d’une impri­ mante « tout en un » (évitez les modèles portatifs qui risquent d’écorner les clichés). craquelures. « Nous tentons d’exploi­ ter au mieux la matière graphique présente pour restaurer les épreuves originelles. Pour les craquelures ou les parties manquantes. facultative. on réservera ce type de travail aux souvenirs les plus précieux. de colorimétrie et de netteté. les clichés (mais aussi diapositives ou films négatifs) retrouvent avec bonheur leur fraîcheur d’antan. Restaurationpho­ tos. PAR PASCAL GRANDMAISON PHOTOS DR .

Sous le capot. Prix : à partir de 24 990 €. Elle en profite pour abandonner les traits spectacu­ laires de sa devancière et miser sur une discrétion de bon aloi. Pour passer un bon moment en famille.09. ainsi qu’un dif­ férentiel électronique. A l’intérieur. La facilité d’utilisation au quo­ tidien repose sur un châssis constituant un judicieux com­ promis confort/efficacité et étren­ nant des amortisseurs à butées de compression hydrauliques. le bouclier et le becquet arrière enveloppants. la division sportive de Mercedes.A ENVIES U T O Renault Clio RS Le sport Descendante d’une longue lignée de petites sportives. en famille Pour la première fois de son his­ toire. www. un repose­pieds en alu et quelques touches orange fluorescent. Cette A45 AMG équipée de série de la transmission intégrale. la firme au losange s’est attachée à développer une RS beaucoup plus polyvalente. h. Pour continuer à peser sur ce marché qui représente près de 30 000 unités par an en Europe. Son comportement très sain et précis s’accompagne d’un comportement typé propulsion en jouant sur les trois modes de réglage des principaux paramètres. un jeu de société permettant de tester ses connaissances (35 €. Dimensions (m) : L. prend désormais place sous le capot de braves berlines familiales. mais c’est au profit d’une polyvalence d’usage plus élevée et d’une exploitation plus facile. Fous rires assurés dans les deux tomes (11 €.43. Renault a complète­ ment repensé sa Clio RS. 1. Vitesse : 230 km/h.73.6 secondes. issue de la quatrième génération appa­ rue à l’automne dernier.danslescloups. réservé autrefois à l’élite des coupés sportifs. Consommation : 6. PAR SYLVAIN REISSER L’automobile sous forme ludique Jean Ragnotti. 240 Nm. C’est ainsi qu’AMG. la société Gigamic propose Le Monde de l’auto. le plus facétieux et intrépide des pilotes français.3 l/100 km. ■ SANS CONCESSION L’habit ne fait pas le moine Les amateurs de petites sportives pures et dures pourront être déboussolés par ce qui ressemble à un virage à 180 degrés. ces citadi­ nes transformées en peti­ tes sportives. 200 ch. ces GTI n’ont jamais été aussi nombreu­ ses. de 2 à 6 joueurs). la nouvelle Clio RS cible une clientèle plus large.GLOBAL COMMUNICATION DR . l. 1. Le tarif n’excédera pas les 50 000 €. les tuyè­ res d’échappement carrées et le diffuseur arrière ne peuvent dis­ simuler les intentions sportives de la nouvelle RS. Dommage que la boîte traîne quelques lenteurs lorsque l’on prend la main avec les palettes.6 l turbocompressé délivrant une puissance similaire et uni­ quement associé à une boîte auto à double embrayage.LE FIGARO MAGAZINE • 99 PHOTOS DR DAIMLER AG . revendique un 0 à 100 km/h en 4. DENIS MEUNIER Fiche technique Moteur : 4 cylindres turbo. des disques de frein avant venant de la Laguna V6. Exit donc l’architecture 3 portes. Voie express AMG ensorcelle ses compactes 360 chevaux ? Ce niveau de puissance. Transmission : double embrayage 6 rapports. la baisse de la consommation et des émissions de CO2 (de 195 à 144 g/km) passe par l’abandon du 2 litres atmosphérique au profit d’un 1. connaissent un regain d’intérêt. 15 MARS 2013 . les projecteurs à leds. La berline CLA bénéficiera aussi de cette mécanique.com). Certes. la descendante de la R5 Alpine devient une berline 5 portes. les codes s’appuient sur des siè­ ges baquets. Que les adeptes de virées en circuit se ras­ surent : Renault a reconduit la version Cup (+ 600 €) abaissée de 3 mm et bénéficiant de régla­ ges raffermis. 1 618 cm3. voit sa carrière et ses aventures revisitées en bande dessinée par l’auteur­compositeur Jérôme Cloup. L es bombinettes. 4. Soucieuse d’élargir le socle de sa clientèle. Et d’après le principe selon lequel la demande se nourrit de l’offre. va lancer en juin une Classe A métamorphosée par l’adoption d’un 4 cylindres 2 litres turbo de 360 ch et 450 Nm de couple. Emissions (CO2) : 144 g/km. la RS a délaissé une partie de son caractère dans la silhouette 5 portes et le moteur turbo très linéaire. Si la tendance n’est plus à exhi­ ber ses muscles.

Murano Verre à eau Berlingot en Murano. l’un des leaders industriels de la Sérénissime. C’est d’ailleurs à cette époque qu’elle fut transférée à Murano. Les créations touristiques qui roucoulent aujourd’hui dans les magasins de souvenirs font parfois oublier la qualité et la splendeur de ces objets sécu­ laires confectionnés dans les ateliers de Murano. a démocratisé une certaine idée du luxe. il ne fut pas facile pour Marie Brandolini de rentrer dans les bonnes grâces des maîtres ver­ riers. simple exercice d’improvisation dénué de style sortant au compte­ gouttes du cercle très serré des us et coutumes de l’île. L’insularité a quelquefois du bon : elle permit un meilleur contrôle sur les fréquents incendies en­ gendrés par les fours mais aussi sur les maîtres verriers. La sélec­ tion présentée au musée Maillol rend compte de neuf siècles d’excellence : des commandes réalisées pour les grandes familles italiennes et les cours européennes de la Renaissance aux œuvres d’art imaginées par une avant­garde contempo­ raine internationale. Toutefois.L ' O ENVIES B J E T Le souffle de Le 27 mars. juste derrière les chantiers navals de l’Arsenal. en quelque sorte. confiait celle qui. la verrerie véni­ tienne apparut au Xe siècle avant de faire autorité dès le Moyen Age : elle devient. « Ils étaient confectionnés en fin de journée par les artisans de Murano avec des chutes de verre refroidi. 75 € chez The Conran Shop (www. E manation de la Rome antique. Des verres acidulés à prix doux. s’ouvre une rétrospective qui rend hommage aux artisans vénitiens. au musée Maillol. le Conran Shop a adopté sa collection Berlingot. L’exportation de leur savoir­faire était passible de la peine de mort ! De la tradition muranaise. racon­ tait la créatrice de Laguna B. Exposition au musée Maillol à Paris jusqu’au 28 juillet. « La relation profession­ nelle qu’un créateur noue avec un maestro est par nature intime et peut provoquer des étincelles comme des éclairs ». Aujourd’hui.fr). ■ PAULINE SIMONS DR . On les utili­ sait pour boire le vin de l’apéritif ou la bière. stars de l’art verrier.conranshop. Je les ai tous achetés et me suis mise à étudier tout ce qui touchait à leur origine ». 6 coloris. ces gobelets tous différents qui révélaient toutefois un tour de main caractéristique. C’est en 1995 que cette Vénitienne d’adoption découvre par hasard chez un antiquaire les Goti. ses néo­ Goti figurent en bonne place dans les concept stores les plus avisés.15 MARS 2013 Brandolini n’a gardé que la par­ tie la plus modeste et la moins connue. Autant de pièces uni­ ques dont elle revendique l’usage quotidien. alors soumis à des règles drastiques. Marie 100 • LE FIGARO MAGAZINE . et ils finissaient souvent à la casse. dès lors. Depuis septembre 2012.

Devenu pape. de me mettre à l’écoute de la parole et de la volonté du Seigneur.figarostore. il avait surpris ses fidèles en leur expliquant qu’il n’était pas là pour prêcher ses idées mais la foi de l’Eglise.90 € © BLANDINE TOP . de ne pas poursuivre mes idées. mais.fr En vente actuellement . et de me laisser guider par lui. de manière que ce soit lui-même qui guide l’Eglise. avec toute l’Eglise.E IR O T IS ’H L R U O P O LE NUMÉR « Intronisé comme archevêque. le 24 avril 2005 : « Mon véritable programme de gouvernement est de ne pas faire ma volonté. le dépassait. dans la cathédrale de Munich. qui venait d’avant lui. il annonçait. » Chez votre marchand de journaux et sur www. au cours de sa messe inaugurale. en mai 1977.8. lui survivrait.

la carte propose mousse aux clémentines. crêpes Suzette flambées . prolongé d’étagè­ resdeboisfoncé. Sur l’ardoise : succulente terrine de lapin aux aromates. apporter le plat directement à une table. rue de l’Exposition. Plus de 300 sortes de dattes sont consommables. Du bonheur à l’état pur. riche en potassium. Arabie saoudite pour les plus grosses productions. Philippe Excoffier. Un bel entraînement. filet de canette aux épi­ ces . Bien sûr. Revenant des Emirats arabes unis. La datte se présente sur l’arbre en régime. 75007 Paris (01. de la crème de dattes. tuile au parmesan. coquille Saint­Jacques. Menu-carte : 37 € (sans boisson). mais la maison Bateel livre en France en vingt­ quatre heures : orders@bateel. elle se garde à température ambiante sans s’altérer. l’accueil. jus de cresson .. et même du vinaigre de dattes. Les épiceries fines vendent ces différentes sortes de dattes séchées. Et son épouse a l’œil. 18. A la fois riche en sucres. B et C.Delacuisine. plus grosse et plus sucrée. purée d’aubergines . Le chef savoyard devrait ne pas avoir de mal à retenir rapidement une clientèle d’habitués. D. du miel de dattes. elle est fragile. calcium et fer. des bouteilles abordables et également certains vins au verre. Fermé dimanche et lundi. et peu hydratée. soufflé Suissesse. Philippe Excoffier est au point et sûr de lui.Ilpeut intervenir et. La datte varie de couleur. nous avons dégusté trois différentes sortes de dattes grosses et bien en chair. sa­ lade d’agrumes . mais en totale voie de dispari­ tion. la cuisine inspirée de Philippe Excoffier. sauce marchand de vin.08). c’est pour cette raison qu’elle est séchée la plupart du temps.com VÉRONIQUE ANDRÉ MANOLO MYLONAS . ravioles de langoustines. Mais on doit la maintenir au sec. la tamr. ce soufflé mérite le déplacement. épaule d’agneau confite. Au Maroc c’est la mejhoul. une petite datte algérienne. tatin d’artichauts. le rapport qualité­ prix méritent un saut dans l’étonnante rue de l’Exposition. vol­au­vent de ris de veau . mijoté de cocos et citrons . Bar­comptoir en entrant. mais l’apothéose a nom « souf­ flé au caramel ». bouillon crémeux . Pour le vin.. Franchement.S Maurice A V ENVIES E U R S Beaudoin Rare : un menu à 37€ à ne pas rater ’asseoir derrière la table d’un restaurant pari­ sien inconnu et se régaler tout au long du repas. Je commence par le dessert. Sa cuisine est excellente. un exemple. dans le monde.Ondécouvre la cuisine à travers un immense œil­de­bœuf. son rapport qualité­prix parfait. voilà une formule « comme avant ». Fruit énergétique. cabillaud rôti en croûte d’olives. A lui seul. éventuellement. c’est rare. Pas n’importe laquelle : la résidence de l’am­ bassadeur des Etats­Unis à Paris. la plus répandue. et va du jaune pâle au marron ébène. Le saviez­vous? Il existe du jus de dattes pétillant. sa femme en salle aidée d’un serveur excellent. 102 • LE FIGARO MAGAZINE . ces trois différentes sortes de dattes font la différence par leur excellence de goût et leur calibrage. Enorme avantage : l’atmosphère chaleu­ reuse. Parking tout près.lechefvoitsesclients. Le patron en cuisine. R. L’ancien chef de l’ambassadeur des Etats-Unis a compris ce que recherchaient les Parisiens. frites. et Mme Excoffier est chaleureux dans sa simpli­ cité. Iran. mil­ lefeuille aux marrons et Grand Marnier .desmiroirs.45. à l’abri de l’humidité. Fraîche. Parmi les plats.78. as­ siette de sorbet. lle est le petit fruit charnu du palmier dattier que l’on trouve en abondance en Egypte. Emirats arabes unis. Depuis près de quinze années. selon la variété. afin de la préserver d’un éventuel développement de moisissures. et la rempli. car au 18 de la rue de l’Expo­ sition. la plus connue étant pour les Européens la deglet nour. et en vitamines A. des confitures. la rhutab. son menu­carte à 37 €. D’autant que le petit restaurant tenu par M. bavette de bœuf. à Paris. des conserves de dattes.salleenlongueurauxbanquet­ tesetchaisesrougevif. œuf miroir et bacon .51. le chef Philippe Excoffier officiait dans une maison particulière.15 MARS 2013 EXOTISME E L’univers des dattes S Philippe Excoffier et son épouse : tout pour réussir.

depuis maintenant quinze ans. un concept de douche sur mesure : installation garantie en seulement 24 heures incluant le démontage de l’ancienne baignoire.90 € . éviter l’accident.Renseignements au N°Azur 0 810 200 635 (Prix d’un appel local depuis un poste fixe) info@maisonviesante. et mieux vivre chez soi.com Maison Vie & Santé est spécialisée dans les solutions permettant aux seniors de gagner en autonomie et d’améliorer leur confort et leur sécurité au quotidien. Son accès pouvant être. le flacon de 100 ml : 62 € (prix publics conseillés) AVANT Fini les chutes ! APRÈS Brassage de projets Chaque année. shampooing (300 ml) : 3.fondation-kronenbourg.45 € . Qu’ils aient un rapport avec la culture.85 € .L’AIR DU TEMPS Icône Créée en 1950 par la maison Le Chameau. Les senteurs de la fougère. toniques et vivifiantes conférées par des accords aquatiques.maisonviesante.2. Un sujet qui a sans aucun doute le sens du rythme ! L’appel à projets national de la Fondation Kronembourg Date limite de dépôt de candidature : le 30 avril 2013 Renseignements et demande de dossier de candidature sur le site www. de la sauge et de fruits pétillants ainsi que des notes crémeuses et musquées composent une fragrance d’une fraîcheur incroyable. Maison Vie & Santé .95 € (Prix Marketing Conseillés) . adapté pour une personne se déplaçant en fauteuil roulant. le flacon de 50 ml : 44 € . Digne héritière. Pour prévenir des chutes. Gamme de produits Axe Apollo – Gel douche (250 ml) : 2.95 € .lechameau. Le parfum de la conquête a désormais un nom : Axe Apollo.fr .85 € . la botte Saint-Hubert Héritage présente en plus un haut de tige gansé de cuir avec piqûres sellier et doubles renforts en caoutchouc Kevlar : une nouvelle icône est née ! Le Chameau . les projets reçus entre le 1er mars et le 30 avril 2013 devront avoir obligatoirement la musique comme thème central. Cet oriental boisé associe les senteurs d’un caviar d’agrumes. l’eau de toilette Guess Seductive Homme Blue est assurément rafraîchissante avec ses notes marines. bodyspray (150 ml) : 4.99 € . Cette entreprise propose. ce parfum est aussi intense que la couleur de l’océan et qu’une caresse de sable sur la peau… Eau de toilette Guess Seductive Homme Blue : le flacon de 30 ml : 38 € . Follement sexy. pour leur apporter son soutien financier et humain. la douche qui est installée de plain-pied présente une porte et des parois en verre Sécurit et dispose surtout d’une barre de maintien et d’un siège ergonomique relevable. elle est devenue incontournable.2.4. Maison Vie & Santé s’impose de toute évidence. Axe Deep Space gel douche (250 ml) : 2.Renseignements au 09 69 32 00 82 (appel non surtaxé) PAGE RÉALISÉE PAR LE SERVICE COMMERCIAL DU FIGARO MAGAZINE . la nature ou bien la solidarité.Botte Saint-Hubert Héritage : 249 € la paire Renseignements sur le site www. le cas échéant.4. Elle est une vraie référence parmi les bottes de chasse en termes de qualité et de durabilité. entre autres. la Fondation Kronembourg sélectionne quinze à vingt projets d’associations parmi les plus innovants et les plus créateurs de lien social. la botte Saint-Hubert se distingue par sa résistance aux intempéries et aux terrains difficiles.fr Esprit de conquête Pour séduire ou développer votre pouvoir d’attraction.19 € . de cardamome et de poivre noir au corail bleu et au géranium dans un sillage de bois de cachemire et de muscs. aussi irrévérencieuse que sophistiquée et addictive. Pour retrouver confiance et sérénité. découvrez sans tarder la gamme de produits pour hommes Axe Apollo.com Magnétique Irrésistible. doublée de cuir pleine fleur et disponible dans un large choix de dix tours de mollets et seize pointures. Confectionnée à la main en France.www.

surtout. avant d’arriver en France à l’âge de 21 ans.ENVIES V I N LE MOULIN à POIVRE Jean-Louis et Natacha Malard : du sport au champagne Fondée en 1996. dans ce fief du chardonnay coté 100 %. Ce qui est dommage. musclés et charpentés. fut internationale de volley­ball. Baptisée La­ dyStyle. Chouilly) ou de ceux de la Montagne de Reims (Bouzy. Curieusement. Ambonnay. Il est fort entouré : des maîtres d’hôtel. en Ukraine.3 million de bouteilles. lui. se réveillant de son coma. à la longue. ce champagne dosé à 5g/l seulement. Cramant. habillée de python noiretdelettresrouges(50euros). l’effervescence. les bras dans le dos. la cité historique de Jean-Louis Malard : à Oiry. De là à dire que la mode a influencé ses choix au moment de concevoir la nouvelle cuvée. Lui a été rug­ byman et elle.15 MARS 2013 PAGE COORDONNÉE PAR MAURICE BEAUDOIN D. arrive avec la carte. la façon d’interpréter cette phrase mythique. Comment trinquer ? Avec le pot de fleurs. une belle réussite dans une catégorie qui reste le mètre étalon de la Champagne et qui. il n’y a qu’un pas que l’on franchira aisément car la nouvelle Champe­ noise avoue elle­même que « pas­ sionnéeparlamodeetledesign» ellea voulu « insuffler à LadyStyle les va­ leurs de la haute couture ». élégant et équilibré » des sept vins de leur gamme issus es­ sentiellement de premiers et de grandscrus. et un outil de pro­ duction de 5 000 mètres carrés aménagé dans le village d’Oiry. Mais il n’est pas interdit aux hommes ! La con­ ceptrice. Entre­temps. en parti­ culier. Parfois. offre en prime un excellent rapport qualité­prix. il a fina­ lement opté. c’est trois. très vite. avec une production de 1. native de Kiev. est un extra­brut dont la finesse. Il y a là un directeur de salle. qu’il s’agisse des villa­ ges de la Côte des Blancs (Avize. L’un et l’autre prê­ chent. Leflaconesttendanceavecsonéti­ quette épurée. Mailly). la tête dans les nuages. logiquement le tarif. Rarement quatre ou alors c’est le directeur de salle. celle­ci arrive comme un Frisbee… 104 • LE FIGARO MAGAZINE . une chaîne d’habillage et des caves de vieillissement. réalisant que le propriétaire le fliquait depuis le début du service.20%demeunier. Ici.Unstyle de base adopté par la jeune mai­ son et que l’on retrouve. la jeune mai­ son a conquis ses lettres de no­ blesse. Ce qui ne veut pas dire pour autant que leurs champa­ gnes sont. vous aviez demandé la carte à ce grand monsieur qui sommeillait dans sa suffisance. ont été regroupés une cu­ verie de 8 000 hectolitres. . et puis quelques stagiaires sortant encore rosissants des bancs de l’école hôtelière. la blonde et élégante épouse de Jean­Louis qui. la colonne de marbre. Il est rare au demeurant que ce dernier vous propose l’apéritif. celui­ci tressaute comme si on offensait sa dignité. un outil de production de 5 000 m2. Il se déroule dans les restaurants dont l’une des spécialités est la démultipliée. l’une des plus récentes de laChampagne. Un vieux rêve caressé par les Champenois depuis que la bulle a été inventée. la fraîcheur et la pureté s’affichentsanscomplexe. mais son assemblage. un blanc de noirs et un millésimé) sont­ils de la plus noble extraction. Oger. Ainsi les trois grands crus de sa gamme Excellence (un blanc de blancs. on s’en doute. Grave erreur. la grande affaire de la plus jeune maison de champa­ gne d’ Aÿ aura été le lancement de la cuvée de prestige qui lui man­ quait jusqu’à présent. n’est autre que Natacha Malard. avant tout.àlafois. Le prestige de la cuvée LadyStyle Car Jean­Louis Malard n’a pas l’in­ tention d’en rester là. on savoure les modulations des voix.du ballon ovale et de la bulle. cela fait drôle lorsque c’est proposé à une personne seule. rigoureuse­ ment classique. C’est souvent l’un de ces derniers que l’on envoie au front : « Souhaitez­vous prendre un apéritif ? » demande­t­il comme on le lui a appris. le pied de sa chaise ? Non.Et. D’abord avec une société de pro­ duction puis. par François Simon C J ean­Louis et Natacha Ma­ lard forment un couple d’an­ ciens sportifs. rien de tel pour nouer des rela­ tions durables et conclure des contrats d’approvisionnement de qualité. Un maître d’hôtel surgit alors : « Vous a­t­on proposé l’apéritif ? » Deux fois. c’est le service minimum. en faveur du « style frais. au contraire. lorsqu’on demande l’addition. répondez­vous. dans le Brut Premier Cru (22 euros). des commis. calculant ses primes et le prix de son costume sur mesure.Cechoixélitiste. un parc de gyropalettes pour le re­ muage. avant tout. 30 % depinotnoir. C’est ainsi que. a été mannequin pour la plus grande agence de son pays d’origine. dans ce cas de figure. Il appelle un commis qui. le moment venu. le verre d’eau. ■ ROGER POURTEAU Vous a-t-on proposé l’apéritif ? ’est un sketch que nous connaissons par cœur. pour la seconde orientation. la jeune maison d’Aÿ officie dans les grands et premiers crus.Jean­ Louis Malard l’a mis en pratique dès 1996 lors de la création de sa maison. cette année. Observons. Pas de vignes mais un solide ré­ seau de copains vignerons ren­ contrés sur les bancs du collège et du lycée. En moins de vingt ans. elle se veut. ses efforts vont porter sur un meilleur ancrage de la marque sur les marchés étran­ gers. « un champagne féminin destiné aux femmes ».Enfant. il a satisfait son envie d’avoir un champagne à son nom. un siège social à Aÿ. R. est sans conces­ sion : 50 % de chardonnay. En 2012. L’amitié et la confiance.

TAAJ – Licence IM 07510008 . Mayumi Kameda et Jean-Jacques Balet.figaro-loisirs@lefigaro.Fotolia. 91260 Juvisy-sur-Orge. Sophie Lemonnier Wallez. Bruno Fontaine. f r/c ro i s i e re Pour recevoir GRATUITEMENT et sans engagement la documentation. Journaliste et écrivain 1 BALLET ET 1 CONCERT À TERRE NOUVEAUTÉ INCLUS* Saint-Pétersbourg Helsinki 6 9 7 8 SUÈDE Stockholm 5 Tallinn ESTONIE . ** Le ballet à Stockholm et le concert à Tallinn sont inclus dans le prix de la croisière. Satu Niiranen Des conférences animées par : Alain Duault. susceptible de modifications. téléphonez au 0800 034 272 Précisez le code : 4265 (appel gratuit depuis un poste fixe) Tracé non contractuel.Photos : Celebrity cruises .D. le commandant de bord peut juger nécessaire de modifier l’itinéraire. Création/Réalisation : Studio Plus SA. Pour des raisons de sécurité de navigation.Programme communiqué à titre indicatif.fr *Prix par personne en cabine intérieure 11 occupée par 2 personnes. Voir conditions dans la brochure. . hors excursions au départ de Paris.com : Yvann K.R. Konovalov Pavel . Les personnes citées seront présentes sauf cas de force majeure. RCS Évry A 414 127 944. Jean-Pierre Wallez qui sera entouré de : Maria Kliegel.C R O I S I È R E S EXCLUSIVEMENT RÉSERVÉE AUX LECTEURS DU FIGARO usicale ITÉ Du 1er au 13 juin 2013 13 jours/12 nuits à partir de 1935€* TOUT COMPRIS NOMBRE DE PLACES LIM ALLEMAGNE Des concerts orchestrés par : • SUÈDE • FINLANDE • RUSSIE • ESTONIE • Golfe de Botnie DANEMARK FINLANDE RUSSIE Mer Baltique 12 la Compagnie de Julien Lestel Un ballet donné par : André Larquié Président du Centre Chorégraphique de Lorraine et de la Cité internationale des Arts 2 DANEMARK Mer du Nord 4 11 3 10 Copenhague Warnemünde ALLEMAGNE 1 13 Amsterdam PAYS-BAS Et en présence de : Alexis Brézet Directeur des rédactions du Figaro Manche FRANCE Paris À bord du Constellation C R O I S I È R E S Association loi de 1901 415 389 980 RCS Paris IM 075 120 156 club.SPSA/3294/11/12 Demandez ou téléchargez la brochure sur notre site : w w w.Jean-Michel Voge . l e f i g a ro .

80 choristes sur la scène du Grand Rex ! Depuis. j’ai été envoûté par la couleur orchestrale et par l’expression impressionniste de Shéhérazade de Rimski­Korsakov. Alors que s’ouvre. Et veille désormais à ce que ses thèmes musicaux aient une vie propre. est-ce vraiment le mariage du siècle ? Bien entendu. 106 • LE FIGARO MAGAZINE . L’ancien exilé roumain arrivé en Franceavecjusteunviolonetun gros cahier de musique bourré d’idées a prospéré en signant quelques­unes des bandes origi­ nales les plus populaires du cinéma. parfois même en décalage avec l’image. Qu’attendez-vous d’un metteur en scène ? Qu’il me fasse le cadeau d’un beau film en me faisant confiance. Une bonne raison de rester optimiste ? Il n’y a pas de problèmes puisqu’il n’y a pas de solutions ! Un paysage cinématographique ? Et lui. Un artiste qui vous manque ? Louis de Funès. à 7 ans. que vient-il chercher ? Ma créativité au service de son film. JEAN-CHRISTOPHE MARMARA Un hôtel où vous pourriez vivre ? Le Sofitel de Marseille. La musique qui vous fait pleurer ? Bill Evans en trio. le 19 mars. La plage et le fort de Sarah Bernhardt. Vos conseils à de jeunes compositeurs ? Restez vous­même. Et que vous diraient-ils ? « Salut l’artiste ! » Le défaut que vous avez du mal à pardonner ? Le snobisme. l’exposition « Cinéma et musique » de la Cité de la musique. virtuose hors pair. cela s’est arrangé. OLIVIER OLGAN Une partition que vous gommeriez bien de votre CV ? J’assume tout. Celle qui vous apaise ? L’aria de la Suite en ré de Bach. où l’on peut nager en pleine mer. Le cinéma réunit tous les arts (pas seulement la musique) et l’union fait la force. sans essayer de faire mieux que vos modèles. avec la musique de David Raksin. Votre film culte ? Laura d’Otto Preminger. Celle qui vous tombe des oreilles ? La Walkyrie de Wagner. Votre luxe ? Ma piscine. il s’apprête à diriger les « Suites »inspirées de ses œuvres (les 23 et 24 mars) au Grand Rex à Paris. en plus.danstoutela dimension qu’ils méritent. lui qui a connu le dédain des composi­ teurs. Par qui aimeriez-vous être attendu là-haut ? Par Yves Robert et toute l’équipe de Nous irons tous au paradis. Et le plus beau souvenir d’enfance ? Le sentiment de sécurité dans les bras de mon père ou de ma mère quand ils couraient vers un abri pendant la guerre. Premier souvenir musical ? A Bucarest.15 MARS 2013 Un regret ? Ne pas avoir enregistré de disque avec Stan Getz. séducteur et… abbé ! Un livre de chevet ? Les Mémoires de Berlioz comprenant ses voyages. compositeur novateur. à Belle­Ile­en­Mer. Une partition de film que vous auriez pu écrire gratuitement ? Toutes ! En France. Cinéma et musique. I l nous reçoit dans le somp­ tueux appartement qui jouxte son bureau. hors du commun. . et quatre personnes s’affairent autour pourrépondreauxdemandesde compositions ou d’emprunts au catalogue de Vladimir Cosma. Il savoure aujourd’hui avec simplicité la reconnais­ sance dont il bénéficie. Votre dernière colère ? Quand on m’a annoncé qu’il fallait construire une passerelle au­dessus de l’orchestre symphonique pour contenir. puisque ce sont les droits d’auteur qui nous rémunèrent.D A N S L A T Ê T E D E VLADIMIR COSMA Musicien panoramique Ses 300 partitions de films – de « Rabbi Jacob » à « Diva » – appartiennent à notre mémoire musicale. loin des formats minutésducinéma. magicien de la musique et personnage original. on écrit généralement gratuitement. Un autre que vous admirez ? Franz Liszt. ■ À L’ÉCOUTE. La table de travail est envahie de parti­ tions. à quelques mètres du Cercle des nageurs marseillais. Le secret d’une bonne musique de film ? Etre une bonne musique tout simplement. en fusion avec le film. de disques d’or. ANDRÉ DE CHASTENET Une devise ? La musique doit être populaire et savante. Votre musicien préféré ? Maurice Ravel. Ce qui distingue votre travail de la musique hollywoodienne ? J’essaie d’écrire une musique moins descriptive.

aux Editions du Seuil (2010). PROPOS RECUEILLIS PAR PATRICE DE MÉRITENS HELENE BAMBERGER POUR LE FIGARO MAGAZINE Jean-Pierre Denis. journaliste et écrivain. Il est l’auteur de « Pourquoi le christianisme fait scandale.atlantico. aucune fumée blanche ne s’était encore échappée de la chapelle Sixtine. Nicolas Diat est spécialiste du Saint-Siège. LIBRES OPINIONS. Ce qui ne dispense nullement d’effectuer un tour d’horizon de l’actualité du Vatican : comment faut-il analyser le départ de Benoît XVI ? Quel a été son bilan ? Quels sont les enjeux du nouveau pontificat ? Pour en discuter nous avons réuni deux observateurs éclairés : Jean-Pierre Denis.fr). directeur de la rédaction de l’hebdomadaire « La Vie ».Ideesmag DÉBATS. Chroniqueur du site internet Atlantico (www. il prépare une biographie de Benoît XVI à paraître en octobre 2013 aux Editions Albin Michel. La nouvelle contre-culture ». .. POUR ALLER PLUS LOIN Jean-Pierre Denis Nicolas Diat Quels enjeux pour le nouveau pape ? A l’heure où nous mettions sous presse. est directeur de la rédaction de l’hebdomadaire chrétien « La Vie ». POINTS DE VUE.. et le vaticaniste Nicolas Diat.

Ideesmag

J.-P. Denis/N. Diat Quels
la tentation est grande de minimiser cet événement pour ne pas voir combien il désacralise la fonction pontificale. Que le pape, perdu dans le ciel, revienne paradoxalement sur terre dire qu’il est enfin libre pour un face­à­face avec le Christn’estpassansjeteruncertaintrouble,c’estencesens que je parle de révolution. Face aux dérives d’une certaine sursacralisation, la perspective ratzingérienne revient à de plus justes proportions. Nicolas Diat – La désacralisation, vieux fantasme de l’aile progressiste depuis Vatican II… D’autant que Benoît XVI a été le promoteur ardent d’un nouveau mouvement de sa­ cralisation, de la liturgie en particulier, qui lui fut beaucoup reproché. Jean-Pierre Denis – Rassurez­vous,jeneveuxpasquelepape soitréduitaurôledeprésidentd’unconseild’administration ! Quel jugement portez-vous sur le bilan de ce pontificat ? Nicolas Diat – Je pense qu’il restera comme un pontificat d’ap­ profondissement,lecontraired’unrègnedetransition,même s’il y a aujourd’hui quelque chose d’inachevé. Benoît XVI ne s’estrésoluàpartirqu’àcaused’unenettedégradationdeson état de santé depuis quelques mois. La preuve du caractère imprévu de ce départ, je la vois notamment dans la non­pu­ blication de l’encyclique sur la foi que Benoît XVI avait com­ mencéàécrireetqu’iln’apaseuletempsdeconclure.Pource qui est de son bilan, il est évident qu’il est l’héritier de Vati­ canII.Maisdèsledébutdesonpontificat,endécembre2005, il a opposé l’herméneutique de la discontinuité et de la rup­ ture à celle de la réforme dans la continuité, son action ayant toujours tendu à ce que l’Eglise divisée, au visage défiguré, prenne un nouveau chemin. Le dialogue avec la Fraternité Saint­Pie X a été un exemple du désir d’unité de Benoît XVI quiconnaîtmieuxquequiconqueleproblèmedesintégristes pour avoir négocié dès 1988 avec Mgr Lefebvre. Malgré de multiplesouverturesdesapart–etaurisqued’êtrelui­même misenporte­à­faux–,iln’apuréussirdanscetteentreprise… Pour ce qui est du pontificat lui­même, j’observe une sorte d’ambivalence : une grande élévation intellectuelle et spiri­ tuelle – l’enseignement d’un docteur de l’Eglise, digne des plus grands penseurs chrétiens, dont les textes resteront longtemps, notamment celui des Bernardins, du Bundestag, deWestminsterHall,oubienencoredeRatisbonnesurlafoi et la raison (lorsque l’écume des choses se sera reposée) – avec, en contrepoint, une incapacité à s’entourer et donc à gouverner.LechoixducardinalBertonefutàcetégarddésas­ treux. Sans doute ce prélat a­t­il de grandes qualités humai­ nes, mais sa propension à une gouvernance de « combinai­ sons » doublée d’une évidente naïveté – je pense ici à la lettre qu’il adressa à un juge d’instruction pour défendre les salé­ siens englués dans des affaires financières, lettre qui se re­ trouva trois semaines plus tard dans la presse –, tout cela a abouti à une sorte de naufrage politique. Pendant ces cinq dernières années, c’est le pape qui protégeait la Curie, alors que par définition, la mission de la Curie romaine est d’aider le pontife dans sa mission, et non le contraire… Jean-Pierre Denis – Tout pape a deux visages, l’un spirituel, l’autrepolitique.Surleplanspirituel,lebilandeBenoîtXVI est important, peut­être même exceptionnel. Il a constam­ ment amené les chrétiens à se tourner vers le Christ et à re­ chercher toujours la vérité dans un monde relativiste. C’est un pontificat de ressourcement intellectuel, théologique et liturgique. Le bilan politique est plus incertain. Prenez, par exemple, le rapprochement avec la Fraternité Saint­Pie X.

C

ommentqualifierledépartdeBenoîtXVId’un point de vue sémantique ? Jean-Pierre Denis – L’Eglise catholique aime à s’exprimer avec des termes parti­ culiers, d’où le choix du mot « renoncia­ tion » pour le pape, à la différence d’une « démission » que l’on remettrait à quel­ qu’un, distinguo subtil qui ne me paraît pas pour autant nécessaire. Le départ de Benoît XVI est avant tout un acte spirituel et évangélique posant la ques­ tiondupouvoir:faut­illevoircommeunserviceoucomme unrocherauquelons’accroche ?C’estaussiunacterévolu­ tionnaire, qui met un point final à deux cycles historiques : celui de Vatican I, où les papes se sont consolés de la perte desEtatspontificauxetdeleursouverainetétemporellepar unesorted’hypertrophiedeleursouverainetéspirituelle,et celui de Vatican II. Benoît XVI est le quatrième et ultime souverain pontife à avoir participé au dernier concile. Il m’est arrivé de croire, notamment lors de l’affaire William­ son, qu’il avait pour objectif de l’enterrer. J’avais tort. Son départvolontaire,grandactethéologique,prouvequ’envé­ rité il l’a parachevé. NicolasDiat– «Renonciation»demeurepourmoilemotjuste surlequeliln’estpasquestiondeprojeternospropresdésirs. Yvoirunacterévolutionnaireseraitluiconférerunedimen­ sion politique alors que précisément, durant huit ans, on a fait le reproche à Benoît XVI de ne l’être pas assez. Il s’agit de la décision en conscience d’un homme qui, de son aveu même, n’avait plus la force physique nécessaire pour faire avancerlabarquedel’Eglise.L’acted’humilitédeBenoîtXVI appelleenfaitunevolontédevoirlapapautéserenforcer.Dé­ partnullementpolitiquedontjetrouvelapreuvedanslesdé­ clarations du pape lors de sa dernière lectio avec les sémina­ ristesdeRomeoùilacloslui­mêmelapolémiquemontéepar LaRepubblica àproposd’unprétendu «complotdulobbyhomo­ sexuel au sein de la Curie ». D’un point de vue chronologique, noussommesàlafind’uncyclehistorique,assurément,mais je doute qu’il s’agisse d’un quelconque parachèvement de Vatican II, l’idée d’un retrait du pape ayant déjà été agitée au cours du dernier siècle. En 1977, soit quelques années après leconcile,PaulVIaététentéd’ycéder,orc’estsonentourage « progressiste » en la personne du cardinal Benelli, archevê­ que de Florence, qui l’a adjuré de n’en rien faire de peur que les « conservateurs » ne l’emportent ! Ironie de l’Histoire, Paul VI est décédé un an plus tard… Jean-PierreDenis – RestequeledépartdeBenoîtXVIaquel­ quechosedeprofondémentdéstabilisantpourlemondeca­ tholique,surtoutpoursapartielaplusconservatrice,etque

“Le départ de Benoît XVI, acte évangélique, pose la question du pouvoir”
JEAN-PIERRE DENIS

108 • LE FIGARO MAGAZINE - 15 MARS 2013

enjeux pour le nouveau pape ?

Je l’ai pour ma part critiqué, précisément car on ne saurait se réconcilier sur une ambiguïté, et cette ambiguïté, c’est tout simplement l’acceptation ou pas du concile Vatican II. Reste que l’hypothèque est désormais levée. Benoît XVI peut partir avec sa conscience pour lui : le pape a tendu une main que les lefébvristes n’ont pas voulu saisir. Nicolas Diat – C’est parce que Benoît XVI considérait que Vatican II n’était pas l’an zéro de l’Eglise catholique qu’il a ouvert le dialogue avec eux. Le concile n’était pas pour lui un socle absolu, mais une partie d’une histoire continue, c’est d’ailleurs pour cela que la Fraternité Saint­Pie X a ac­ cepté son approche. Cela étant, il n’a vraiment pas été aidé par une certaine Curie qui n’a jamais cessé de tirer en sens contraire durant les trois années de dialogue. Jean-Pierre Denis – Certes…Toujourssurlevoletpolitique,le pontificats’achèveparunecrisedegouvernance.Enfin,lors­ qu’on compare avec l’époque de Jean Paul II, il semble aussi quel’Eglisesesoitquelquepeuretiréedesaffairesdumonde. La diplomatie du Saint­Siège paraît aujourd’hui diminuée. Nicolas Diat – On l’a particulièrement vu en octobre dernier aumomentdusynodepourlanouvelleévangélisationavec l’achoppement de la mission d’intercession politique des cardinaux en Syrie. Annoncée urbi et orbi par la plus haute autorité politique et diplomatique du Saint­Siège en la per­ sonne du cardinal Bertone, cette mission s’est réduite pour de vagues questions de sécurité à la visite d’un unique pré­ lat, le cardinal Sarah, président du Conseil pontifical Cor Unum, qui traite des questions caritatives. Jean-Pierre Denis – La diplomatie n’ayant pas constitué une priorité du pape, le crédit de l’Eglise a baissé. Ce n’est pas irrémédiable. Elle peut regagner le terrain perdu. Ce sera l’un des enjeux du nouveau pontificat. De quel souverain pontife avons-nous besoin ?

Jean-PierreDenis –Ilexisteunénormedécalageentrecertai­ nes attentes des sociétés occidentales et ce que veulent les cardinaux. L’idée que le successeur de Benoît XVI doive être « moderne » en sacrifiant aux canons de l’ultralibéra­ lisme et aux caprices des sociétés sécularisées me paraît complètement décalée. Le premier enjeu reste de gouver­ ner l’Eglise. Le nouveau pape devra faire acte d’autorité. Il luifaudrareprendrelecontrôled’unvéhiculeétrange,fonc­ tionnantavecunestructuredegouvernementultralégère– la Curie reste une toute petite administration – mais aux velléités ultracentralisatrices et aux pratiques parfois obs­ cures. Gouverner artisanalement une structure de dimen­ sion industrielle (1,2 milliard de catholiques) n’a rien d’évi­ dent.Orgouverneravecautorité,c’estencorerépondreàune injonction contradictoire, car il faudra en même temps met­ tre de l’oxygène dans une Eglise où tout ne peut plus venir d’enhaut.Ledeuxièmeenjeuestderépondreàlaquestionde lasécularisation.BenoîtXVIachoisideconcentrersesefforts sur le raffermissement de la foi du petit nombre des catho­

28 février 2013. Benoît XVI salue les fidèles, pour la dernière fois en tant que pontife, du balcon du palais de Castel Gandolfo.

“Un pontificat de docteur de l’Eglise, mais avec une incapacité à gouverner”
NICOLAS DIAT

15 MARS 2013 - LE FIGARO MAGAZINE • 109

INSIDE/PANORAMIC/STARFACE

Ideesmag J.-P. Denis/N. Diat Quels le
tolique : Pierre fonde l’institution, Paul est le grand mission­ naire, Jean le grand mystique, et Jacques, l’évêque de Jérusa­ lem, incarne la tradition. Jean­Paul II et Benoît XVI ont magnifiquement assuré l’équilibre de ces quatre côtés du carré. Le successeur ne pourra pas être ailleurs. Faut-il s’attendre à des débats doctrinaux concernant la contraception, l’avortement, le mariage des prêtres, ou bien encore l’ordination des femmes ? Jean-Pierre Denis – Il y a le fond et le ton. Sur des questions comme l’avortement, le ton est seul en jeu. On ne peut pas en effetimaginerqu’unnouveaupapechangedepointdevueen déclarantquel’avortementestundroit.Enrevanche,ilyadéjà euuneinflexionavecBenoîtXVIquiestpassédeladénoncia­ tion moralisatrice de Jean­Paul II à un discours plus compas­ sionnel.L’Eglisepeutêtreécoutéeàconditionqu’elleécoute,et qu’ellenesoitpassuspectéedesesituerau­dessusdelasociété. Il sera intéressant de voir dans quelle direction ira le succes­ seur de Benoît XVI. Reviendra­t­il à un discours de condam­ nationouadoptera­t­iluneattitudequi,sansrienlâchersurles convictions, sera plus pastorale et plus à l’écoute du réel ? Silaquestiondel’ordinationdesfemmesdemeuredel’ordre de la science­fiction, celle de l’accès d’hommes mariés à la prêtriseestdéjàlà,quoiquedemanièresouterraine.Certains cardinaux y sont favorables. La première étape serait juste­ ment de poser la question publiquement. C’est vrai pour d’autres problèmes. Alors même que Joseph Ratzinger était un intellectuel ouvert à la discussion, il est dommage que certainsratzingérienssesoientmontréspluspapistesquelui en voulant clore nombre de sujets de discussion. Le premier acte salutaire serait de parler librement dans l’Eglise sans être aussitôt suspecté de ne plus être catholique. Nicolas Diat – Vous vous placez dans une perspective très fermée,aveclestenantsdelalibertéd’uncôtéetlesmauvais obscurantistesdel’autre…Jevousrejoindraicependantsur la dimension de pédagogue de Benoît XVI, notamment lorsqu’il a abordé la question du préservatif dans son livre Lumière du monde. Il y a aussi les aléas de la communication. Lorsqu’ilestrevenusurcesujetaucoursd’uneconférencede presselorsd’unvoyageenAfrique,ilaprononcéunephrase qui a enflammé le monde entier. Son propos est devenu une aubaine pour les médias, qui l’ont tronqué et surinterprété. L’Eglise se retrouve sans cesse dans des corners, des chaus­ se­trapes d’où elle n’arrive pas à se sortir, car elle n’est pas comprise:ilyal’enseignementdespapes,quiestconstantet, parallèlement,untravailàfairesurlaforme,ainsiquesurles débats eux­mêmes, lesquels doivent être maîtrisés. La sécularisation ne sera-t-elle pas pour les décennies à venir un problème majeur pour l’Eglise ? NicolasDiat – Assurément.LeproblèmedeJean­PaulIIaété le matérialisme, le structuralisme athée des régimes com­ munistes. Benoît XVI a déplacé le curseur en évoquant « la dictature du relativisme », où tout se vaut, avec une forme d’agressivité contre les faits religieux et, particulièrement, l’Eglise catholique en Occident. Le prochain pape sera celui delaréflexionsurlesécularisme,pournepasdiredelalutte contre le laïcisme agressif. Jean-Pierre Denis – C’est une tendance préoccupante, mais il ne faudra pas s’enfermer dans le complexe d’une mino­ rité persécutée. Mieux vaut l’affirmation de la foi que le re­ pli sur soi. Or, dans le grand panorama de la société sécu­ lière où tout est possible, le changement majeur est que la foi n’est plus reçue, mais choisie. Le pape est là pour la dé­

Vatican. Place Saint-Pierre. Le 27 février 2013, lors de la dernière audience de Benoît XVI.
liques convaincus. Est­ce la bonne démarche pour l’ave­ nir ? Ce sera l’objet d’un véritable débat. NicolasDiat– Lenouveaupapeaurasursonbureauledossier d’une enquête commandée en avril dernier par Benoît XVI à trois cardinaux en pleine affaire Vatileaks. Cet audit in­ ternequifaitlepointsurl’ensembledesproblèmeshumains, financiers et de gouvernance de l’Eglise et du Vatican, Rat­ zinger n’a pas voulu le communiquer aux cardinaux pour le conclave. Son successeur se trouvera confronté à ces 600 pages dont sans doute il ignorera beaucoup… Plus globalement, il faut un pape qui s’inscrive dans une sorte de triptyque après Jean­Paul II et Benoît XVI, pour être dans la continuitédesdeuxpontificats,continuitéspirituelle,théolo­ gique,quasidesensibilité,maisavecungrandchantier:celui de la gouvernance. Pour répondre plus précisément, je vou­ drais me situer à la suite de la réflexion du théologien Urs von Balthasar, pour qui l’Église reposait sur un carré apos­

“L’Eglise peut être écoutée à condition qu’elle écoute”
JEAN-PIERRE DENIS

110 • LE FIGARO MAGAZINE - 15 MARS 2013

LORENZO MOSCIA/AL/REDUX-REA

Jean-Pierre Denis – Le cas brésilien est symptomatique du passage d’un catholicisme reçu à un catholicisme choisi. et par là même dans le nôtre. du médecin manqué. aucune défini­ tion satisfaisante. D’autres veulent au contraire miser sur la coexistence. L’époqueoùl’onétaitcatholiqueparcequ’onnaissaitdepa­ rents catholiques est révolue.lesconséquencesliberticidesdel’égalitarismedémo­ cratique et de la culture de masse. c’est d’ailleurs peut­êtreunreprochequ’onpeutluifaire. Aujourd’hui comme hier. on peut soutenir sans exagération que l’humanité est partagée en deux familles. que tout avait été dit *. du névrosé exis­ tentiel. Vis­à­vis de cette question. plus dur sera le réveil… Nicolas Diat – Il y a une forte distorsion dans ce pays entre les zonesurbainesetsocialementfavorisées. deux lignes s’affrontent au seinducollègedescardinaux.j’observeuneproblématiqueso­ ciologique. Il n’existe. stendhaliens et flaubertiens 15 MARS 2013 . qui recoupent en gros deux conceptions du roman : les stendhaliens et les flaubertiens. son effort de titan pour trouver un style capable de rendre la substance des êtres et des choses. l’été prochain. * Michel Winock. des mondains et des bourrus.Etjenevoispasen Ratisbonne un acte manqué.2 milliard de catholiques est désormais indivi­ duelle. Au­delà. et là où Flaubert se sauve par son sens miraculeux de ce qu’on appellerait aujourd’hui le « vécu » de ses personnages. Elle est visible dans les sociétés occidentales. dont le plus illustre est Emma Bovary. et annoncer l’Evangile. qui resteplusquejamaisleproblèmecentraldel’EgliseenAmé­ rique latine mais aussi en Afrique. je n’y vois aucun geste marketing de rattrapage.durentiertémoindelamauvaiseconscienceetdelamauvaise foi bourgeoise . L’incroyable abon­ dance des ouvrages. ■ PROPOS RECUEILLIS PAR PATRICE DE MÉRITENS NICOLAS DIAT L’humanité est divisée en deux espèces. sans psychologie ni idéologie. le grand défi sera celui des évangélistes. l’enseigner. Gallimard.Onl’avuparticulièrementlors dusynodesurlanouvelleévangélisation. Flaubert. avec une violence que n’a égalée aucun de ses contemporains. et un catholicisme po­ pulairedontlesbasess’écroulentparcequedesEglisespente­ côtistes nées en Amérique du Nord sont venues se greffer sans aucun scrupule sur une certaine misère.LE FIGARO MAGAZINE • 111 . Quant à la visite de la mosquée Bleue. Plus l’Eglise catholique le comprendra tardivement. après avoir tout lu de lui et sur lui.denotrecivilisation. Quid de la montée de l’islam ? Jean-Pierre Denis – Le discours de Ratisbonne fut un acte manqué en ce sens qu’il a laissé entendre qu’il fallait entrer dans une forme de confrontation avec l’islam – ce qui n’était nullement la volonté de Benoît XVI. de chacune de ces familles. brossé par Sartre. mais la respon­ sabilité du 1. mais un grand discours sur la foi et la raison dans lequel il a parlé de l’islam en l’appelant à rejoindre le schéma d’une foi dialoguant avec la raison. plus près de nous. à propos de Flaubert. Le successeur de Benoît XVI devra se pencher sur ce dossier : le pourcentage des catholiques au Brésil est passé de 95 % au début des an­ nées 1980 à 65 % aujourd’hui au profit des évangélistes. et le situe dans son temps. sa capacité de reconnaître dans des caractères singuliers des types universels. avec une empathie digne de son modèle.Ilestévidentquel’Eglisecatholiquenepourrapas fairel’économied’uneréflexionsurceterrain­là. mais mal fait compren­ dre. tout cela a fait de ce Viking bourru lepeintreleplusraffiné. là où le romancier parvient à trans­ cendersonpartiprisd’objectivité en émotion esthétique grâce à la beauté de la forme.Sartrel’aéclairée à la lumière de Marx et de Freud . Cette prise de conscience change la donne.enjeux pour nouveau pape ? fendre. dans un style limpide et précis. et même le nihilisme avec lequel il s’acharne à met­ tre à nu la bêtise. essais.oùeffectivementles bases de la transmission s’effondrent. comme on l’a vu par la suite. des libertins et des croyants. est d’autant plus saisissante que l’on croyait. presque deux espèces. si ce n’est qu’elle est antinomique de l’autre. témoignages consacrés à l’homme et à son œuvre s’ex­ plique par cette contradiction. comme sur les tables de dissection de l’Hôtel­Dieu de Rouen où travaillait son père.Lesprochai­ nes JMJ de Rio. Tout dépendra donc du choix opéré par le nouveau pape… Slama Alain-Gérard D Saint Flaubert. des politiques et des experts.etsouventprophétique. mais il montre que l’énorme effort consacré par Flaubert à faire parler les faits. L’audace avec laquelle Michel Winock renouvelle sa lecture. Thibaudetenarecherchélesclefsdanssesromans . son vrai point faible res­ tera d’avoir anticipé une des pires constantes de la culture politique française : la propension de l’intellectuel à disqualifier la politique en jugeantcelle­ciàl’aunedel’Absoluqu’ilchercheàatteindredansl’art. prophète et martyr e même qu’il existe une droite et une gauche. En ce sens. “Le nouveau pape sera celui de la réflexion sur le sécularisme” Nicolas Diat – JenepensepasqueBenoîtXVIaitchoisiuneli­ gne à proprement parler à l’égard de l’islam. seront une réponse. Avant distinc­ tionentrefoireçueetchoisie. des littéraires et des scientifiques. en Turquie.Certainsentendent dénoncer la menace qui pèse sur les chrétiens persécutés. l’allergique à Flaubert fait volontiers sien le portrait. et c’est la raison pour laquelle je suis assez opti­ miste sur l’avenir du catholicisme. Pour le stendhalien. Pierre­Marc de Biasi s’est concentré sur le style. thè­ ses. en particulier chez les jeunes. Benoît XVI a admis plusieurs fois non pas s’être trompé. il est le plus moderne de nos antimodernes. le stendhalien lui reproche son manque de spontanéité et le conflit jamais résolu entre son intelligence et ses pulsions. Le biographe ne balaie aucune des faiblesses de l’homme. Ce nostalgique paradoxal de la décadence de l’Empire romain a res­ senti de l’intérieur.

en 2012. 24 locataires De Louis-Napoléon Bonaparte à François Hollande. note l’auteur. il organise des battues grandioses où se presse la haute société. Il s’atta­ cheégalementàrénoverl’Elysée. surnommé « le Président des lapins ». Il consacre une partie de ses après­midi aux échecs et au billard. S ans doute n’imagi­ ne­t­on pas. certes. auxquels son épouse. mais aussi sociologique le long de la rue du Faubourg­ Saint­Honoré est l’occasion de découvrir les petites habitudes des différents locataires du « Château ». en n’utilisant pas les moyens que la République met à ma disposition. Ses journées commencent par une longue promenadedansleparcdel’Ely­ sée. ce dont témoignent. depuis Louis­Napoléon Bonaparte. de­ puis la Révolution de 1789. C’est en tout cas ce que prévirent les institutions des III e et IV e Républiques en confiant aux assemblées et au président du Conseil l’essentiel des pouvoirs. comme le veut l’usage. Bals.avantunematinéedetravail. c’est elle « qui mène le train à l’Elysée ». combien la Constitution de 1958 et l’élection du président de la Ré­ publique au suffrage universel direct. prête la main avec naturel et entrain. l’homme rassure. le « Président­Soleil ». prise en revanche les mondanités et se montre prodigue. la France a connu 24 présidents de la PAR RÉMI SOULIÉ République à l’Elysée. PAUL DELORT/LE FIGARO . où il peut pêcher et chasser à sa guise.Ideesmag Histoire ALBERT HARLINGUE/ROGER-VIOLLET . observe Tandonnet. auquel il succède. voulue en 1962 par le gé­ néral de Gaulle. rien ne vaut un « roi fainéant » qui « inaugure les chrysanthè­ mes ». KEYSTONE-FRANCE Un “Château”. la «pétillanteCécile». Maxime Tandonnet raconte leur histoire. jusqu’au Président nor­ mal. » Il passe ses di­ manches et une partie de l’été dans la résidence présidentielle du château de Rambouillet . goûte­il par­dessus tout les sorties vers son Jura natal. gagne le surnom de «GrandeMademoiselle» car. Pour exorciser ces revenants. réceptions et dîners s’enchaînent. ne soit pas venu au­de­ vant de lui pour le reconduire. Félix Faure (1895­1899). les portraitsàlafoisphysiques. il rejette toute personnalisation du pouvoir. L’une de ses filles. JEAN-MICHEL TURPIN/GAMMA . les fantômes des 40 rois qui ont fait la France hantent la tradi­ tion démocratique française. constituèrent une véritable révolution pour les consciences républicaines. leurs ambitions ar­ chitecturalespourcehautlieuou encore le rôle des « premières dames » et de leur progéniture.selon certains observateurs. « Tout en sagesse et en pondération.15 MARS 2013 chologiqueset. couvrant les murs de tapisseries et de fresques. Austère. déclare­t­il. aujour­ d’hui. personnage consen­ suel.que «lafonctiondechefde l’Etat telle que nous la connaissons (…) a été forgée par les hommes qui l’ontoccupéeplusqueparleschange­ ments constitutionnels ». dans ce livre. avec son image de force tranquille. en 1848. Dans son Histoire des présidents de la République *. Ainsi Jules Grévy (1879­1887). Billard l’après-midi pour Jules Grévy Cette promenade historique. « Je me déshonore­ rais. en cela fidèle à la stricte doxa républicaine.po­ litiques des vingt­quatre hom­ mes qui occupèrent cette éminente fonction. se montre quant à lui très sourcilleux en matière de protocole et déplore que Casimir­Perier.bienentendu. Lucie. dans les environs. » Son successeur. se délecte aussi de la lec­ ture de Chateaubriand. Sadi Carnot (1887­1894). Il n’en reste pas moins. réputé pingre.psy­ 112 • LE FIGARO MAGAZINE . Maxime Tan­ donnet en souligne même le « caractère hérétique » tant.

« hyperprésident » L’«hyperprésidence»deNicolas Sarkozy (2007­2012).reportdel’âgede départàlaretraitede60à62ans. Les « voix » qu’elle aurait entendues sont passées également au fintamisdel’historien. hein. d’Olivier Bouzy. Le débat sur ce point n’est pas près de s’éteindre. RÉMI KAUFFER Jean Luchaire. A l’instar des Jules Grévy.. 450 p. s’inscrit d’évidence dans une telle lignée. Toutes les deux affrontè­ rentlesFrançaisàlatêtedeFlamandsrévoltés !Ensonsiècle. il préside le Conseil des ministres d’une manière si « active et autoritaire » qu’Aris­ tide Briand. « re­ noue avec la tradition de la déclara­ tion d’investiture sous les IIIe et IVe Républiques » consacrée à la déontologie présidentielle et à la promessederespecterl’équilibre des institutions. le pas fut vite franchi. N Nicolas Sarkozy. inexistantes. coûtait cher. multiplicationdesdéplacements enprovinceetàl’étranger. Fayard. La description qu’en donne Maxime Tandonnet est d’autant plus précieuse que.. comme le raconte Cédric Me­ letta. 20 €. je suis le Président des bisous ! » ? Prépa­ rons­nousdoncàtendrelesdeux joues… ■ * Histoire des présidents de la République. Vincent Auriol et Jacques Chirac. Jean Luchaire avait du brio. réduction de l’impôt sur l’héritage. en 1382. alors que l’aide américaine à notre égard était parcimonieuse ? Ou. moi. remarque l’auteur. 206 p. le bagage était mince. A droite.90 €. passionné. de l’Allemagne hitlérienne vinrent à la rescousse. Tallandier. il annonce. De cette dépendance financière à la collabo­ ration active. La première. « Gastounet » Doumergue. après la grande boucherie de 14­18. de parents français artis­ tes. JEAN-MARC BASTIÈRE Jeanne d’Arc en son siècle. c’est qu’on ne cesse d’apprendre du nouveau sur elle. une fois de plus. peut­être trop parfois. la suprématie du pouvoir exécutif que le général de Gaulle (1959­1969) allait in­ carner.Lectures Des présidents sans pouvoir. FAYARD Le dandy collabo é à Sienne. est contraint de dé­ missionner sans avoir pour autant été mis en minorité. s’appelait Getrud Trysse. Officier. spécialiste de la chose militaire. plus secrets. 318 p. setraduitparunevéritable suractivité » et une accumulation de réformes : mise en place d’un service minimal dans les trans­ ports. étape par étape. autonomie des universités. On dit qu’il « inaugure les chrysanthèmes ». userait en artiste virtuose. nous fait ainsi revisiter la vie de la Pucelle dans le contexte contradictoire et confus de l’époque. d’Ivan Cadeau. Est­ce la décision de faire de Diên Biên Phu un camp retranché ? Les dissensions au plus haut niveau du commande­ ment militaire ? Le choix. C L’atavisme royal serait­il donc irréductible ? La prési­ dence d’Alexandre Millerand (1920­1924). L’autre. Loin de s’effacer. marque de ce point de vue­là une évolution sensible. de Maxime Tandonnet. non sans grandeur. se fit tuer en 1453. 17. Le journalisme mondain de Lu­ chaire. la dernière bataille rangée de son his­ toire. lors de la bataille de Gavre. 24. et dont François Mit­ terrand (1981­1995). contesté. ne pourra racheter. Corinne. l y a bientôt soixante ans. Pour penser l’entre­deux­ guerres.La guerre avec l’Angleterre. 25 €. « Affamé d’action ». qui ne connaissait pas l’Indochine auparavant ? L’aide chinoise à l’Armée populaire du Vietnam. Félix Faure. Un gâ­ chis qu’aucune fin.. enfin. et les garanties mo­ rales. Ne s’est­il pas exclamé de­ vant des enfants empressés : « Je suis plein de bisous. dit « le Sanglier ». en 1946. Il suivait les modes. plus profondément. dans une biographie qui décrit la plongée d’un personnage pris dans la toile de ses relations politiques et personnelles. est peut­ être avant tout une guerre entre princes français. CHARLES-HENRI D’ANDIGNÉ Diên Biên Phu.LE FIGARO MAGAZINE • 113 I TALLANDIER . e qui surprend toujours. ce radical dans l’âme compte parmi les Prési­ dents jugés simples et sympathi­ ques. cet homme politique hors norme s’attacheàbousculerlesidéesre­ çues et à faire bouger les lignes. nous dit également Olivier Bouzy. en 1901. les attributions du chef de l’Etat sont limitées. Perrin. la France livrait. grand empruntnationalde35milliards pour financer les investisse­ mentsd’avenir. Ar­ mand Fallières. Des convictions ? Aucune. le déroulement de la tragédie. ceux. il fut également un EDITIONS PERRIN C’était Diên Biên Phu Les institutions de la Ve République ont passé le cap de l’alternance politique (à gauche. historien. au pont de Commynes. l’indifférence de la Métropole et l’absence d’objectifs précis de la part des politiques ? Une chose est sûre : les soldats auront. défiscalisation des heures supplémentaires. bien qu’exercée sur un mode et dans un style très différents. « Le volon­ tarisme du chef de l’Etat. Quand les fonds secrets du ministère français des Affaires étrangè­ res ne suffirent plus. Le livre d’Olivier Bouzy en est l’illustration parfaite. avec Jeanne d’Arc. en armure. 540 p. Nicolas Sarkozy). bientôt père d’une actrice en vue. no­ tamment sur le plan institu­ tionnel. à Diên Biên Phu. suppres­ sion de la taxe professionnelle. si ce n’est. haut fonc­ tionnaire. qui s’appuie sur une connaissance du XVe siècle aux mailles étroites et solides. Ivan Cadeau retrace. François Mitterrand) ou de l’adoption du quinquennat (ci-contre. Gre­ nelle de l’environnement. L’armée française. fût­elle courageuse face au peloton d’exécution. payé au prix fort les tergiversations du pouvoir. Sous la IIIe République. Perrin. à la fois conservateur et libéral. malgré des combats acharnés. Ce médiéviste. L’enfant perdu des années sombres. Jeanne en son temps proche conseiller du Président pour l’immigration et la sécurité. 15 MARS 2013 . en créait d’autres.. la vague idée d’un gouvernement des élites européennes éclairées.omni­ présence… Las : l’« hyperprési­ dent » est accusé de désacraliser et de banaliser la fonction. du général Navarre. François Hollande.lafigure étrangedeJeannenetombedoncpasducielcommeunemétéorite. de Cédric Meletta. président du Conseil.OnconstateaussiqueJeanned’Arceutunede­ vancière et qu’elle fit au moins une émule. ne réussit pas à juguler un ennemi supé­ rieur en nombre. Précurseur et visionnaire. A gauche.90 €. Raymond Poincaré. quoique contempteur des institutions de la V e République et du « coup d’Etat permanent ». Emile Loubet. Et liste les rai­ sons de l’échec.

La question d’un nouveau report de l’âge de départ est posée. Alors que la réforme Woerth de 2010 assurait l’équilibre du système en 2018 (mais pas au­delà. dans la veine de celle de 2010. pour sauver le système de la faillite.La commission des retraites installée par Jean-Marc Ayrault fin février doit faire des propositions pour équilibrer l’économie du système. François Hollande va être obligé de réformer cette année le système des retraites. décrypte un parlementaire de l’opposition. C ertains jugeaient le dos­ sier refermé. A cause de l’aggravation de la crise. Et l’ardoise à combler est lourde : entre 20 et 25 milliards d’euros. Le Conseil d’orien­ tation des retraites (COR) est venu dou­ cher leurs espoirs en décembre. Le recul pro­ gressif de l’âge de départ en retraite à 62 ans. touchant tous les régimes. voté à l’automne 2010 et amendé . Qu’il ne faudrait pas remettre le couvert avant quelques années et que les mesu­ res impopulaires se­ raient pour les autres. Et pas une cos­ métique. Non. DOSSIER COORDONNÉ PAR CAROLE PAPAZIAN ET GHISLAIN DE MONTALEMBERT plus de retraités l’évidence s’impose : il va falloir une nou­ velle réforme des retraites. mais on s’en rapproche plus vite ». la réforme de 2010 n’aura ré­ duit que de moitié le besoin de finance­ ment en 2020. le retournement qui frappe la France a avancé l’échéance. une bonne grosse réforme paramétrique. Pourquoi une nouvelle réforme est indispensable Moins de cotisants. A cause de la crise. qu’il va donc falloir trouver pour éviter aux régimes la banqueroute.15 MARS 2013 « On pensait se prendre le mur après 2018. contrairement à ce que martèlent les socialistes). Quelle que soit la façon de prendre le problème. Las. 114 • LE FIGARO MAGAZINE .

Un comité des Sages.SPÉCIAL RETRAITE l’été dernier par François Hollande. ont ramené les pieds sur terre au chef de l’Etat. François Hol­ lande a pris l’engagement de lancer une « négociation globale dès l’été 2012 avec les partenaires sociaux afin de définir. implacables. dans un cadre financier durablement équilibré. La droite. fait deux proposi­ tions dans ce sens.LE FIGARO MAGAZINE • 115 L’allongement de la durée de cotisation sera examiné Le gouvernement socialiste n’a dès lors plus beaucoup de solutions. toujours abyssal. comme Lau­ rence Parisot. sera ensuite enga­ gée pour parvenir au cours du second se­ mestre. mais pour le long terme. Et. L’ex­Premier ministre François Fillon est sur la même ligne. assure un expert. Les élus de gauche pourraient aussi décider d’élargir l’assiette de cotisa­ tion – en taxant notamment un peu plus les revenus du capital –. » Reste donc l’option. plus au fait du dossier que la ministre. ad­ met­on encore à Matignon. « C’est le seul paramètre qui permet en peu de temps d’engranger beaucoup de recettes ». d’ailleurs. carrières courtes. « Le compte n’y se­ rait pas. il est passé de 4 à un peu plus de 1… D’où le trou. qui a succédé à Eric Woerth fin 2010 Rue de Grenelle. Yannick Moreau doit proposer d’ici à juin plusieurs scénarios pour sortir de l’impasse. la majorité est ten­ tée d’augmenter les prélèvements – et no­ tamment les cotisations employeurs –. En cinquante ans. bien qu’inéluctable. Une large concertation. Najat Vallaud­Belkacem a récemment parlé un peu vite en tentant de minimiser l’ampleur de la tâche et en affir­ mant que la réforme Ayrault ne compor­ terait pas de baisse des pensions. confirme un collaborateur du Pre­ mier ministre. La ministre s’est même laissé aller à affirmer que le passage à un système par points. sauf à avoir la main très lourde. qui veulent en découdre avec le pa­ tronat. la prise en compte de la pénibilité. pour sauver l’ensemble des régimes. indique­t­on à Matignon. il va lui falloir remettre le chan­ tier sur le tapis. Xavier Ber­ trand. Dès cet été. mais là encore le compte n’y serait pas. Sa mission ? Ela­ borer sous trois mois des pistes de réforme. à « une ré­ forme juste et équilibrée ». Et le correctif à apporter devra être de grande ampleur. Soit par le biais d’un nouveau report de l’âge de dé­ part légal. soit par la hausse de la durée de cotisation pour bénéficier d’une retraite à taux plein. Ou que le gouvernement excluait d’augmenter la durée d’activité. le principe de réalité et la confron­ tation aux indicateurs macroéconomiques. et plus tôt qu’il ne le pen­ sait. FLORENCE DURAND/SIPA . Mais la coupe n’est pas loin d’être pleine. sous la pression de ses alliés du Front de gauche. mais elle por­ tera moins sur les corrections des injusti­ ces du système (pénibilité. l’ex­ministre du Travail qui a donné son nom à la réforme. Yannick Moreau. le porter à 65 ans en 2025. l’âge de départ à la retraite. composé d’une dizaine d’experts de lamatièresociale–maispastousdesretrai­ tes – et présidé par l’ex­présidente du COR. D’ici là. la croissance sera peut­être revenue et la facture. « Passer à un système par points ne résoudra rien. d’un nouvel allon­ gement de la durée d’activité. soit un mix des deux. Il y aura une réforme paramétri­ que et on posera peut­être les bases d’une réforme systémique. Primo. dans la foulée de celles des régimes complémentaires. mais le compte n’y est pas. Non seulement il y aura une réforme d’envergure. accélérer le pas­ sage de la retraite à 62 ans et le rendre effectif en 2015 et non en 2017 (le député PS Jean­Marie Le Guen le préconise égale­ ment). Dans son pro­ gramme – promesse 18 –. secundo. femmes…) que sur les recettes. Parce qu’il y a urgence. la présidente du Medef. L’espérance de vie continue de progresser de deux mois par an et le rapport entre cotisants et retraités continue en parallèle sa lente plongée. Une fois encore. Et ce pour un début d’application en 2014. notamment avec les partenaires sociaux. » Jean­Marc Ayrault est en outre assez réservé sur une désindexation des pen­ sions du régime de base. suffirait à rééquilibrer financièrement les régimes. polypension­ nés. va certes ramener 20 milliards par an dans les caisses à terme. politiquement dan­ gereuse pour la majorité de gauche. D’ailleurs. reconnaît Eric Woerth. THOMAS SAMSON/AFP Trois mois pour élaborer les pistes d’une réforme Gênée aux entournures. le montant des pensions et l’évolution des recettes indispensables à la pérennité de notre système de retraite solidaire ». en vigueur dans les pays nordiques et cher à la CFDT. nécessaires à trouver. Aucune décision ne devrait être arrêtée avant la fin de l’année. à combler. qui s’y était opposée en 2010. « C’est une décision politique lourde. Ce qui contrecarre ses plans. La raison est simple. revient régulièrement à la charge sur l’âge de départ. et ce serait aller contre la compétitivité que le gouver­ nementacherchéàrelancerenFrance». et quelques points de taxation sup­ plémentaire ne changeraient pas grand­ chose à l’équation finale. peut­être un peu moins sé­ vère qu’annoncé… ■ MARC LANDRÉ 15 MARS 2013 . Les retraités vont déjà être sanctionnés financièrement par les mesures arrêtées par les partenaires sociaux sur les complémentaires. a été installé fin février par le Premier ministre.

la pension de re­ traite d’un cadre supérieur correspond à 50 à 60 % de son dernier salaire. « On constate souvent que les fonctionnaires sont promus quelques mois avant de prendre leur retraite ». les primes sont prises en compte. « Généralement. nous avons demandé à Maximis Retraite de simuler ce que percevraient un cadre. ils peuvent prétendre à 75 % de leurs derniers salaires. soit 56 160 euros net ». « Souvent. tempère Pas­ cale Gauthier. il ne touchera plus que 39 % de ses revenus. Fort logiquement. Ce qui fait une énorme différence de revenus. constate ainsiEmmanuelGrimaud. souligne Pascale Gauthier. Pour éviter de mauvaises suprises aux professions libéra­ les. OLIX WIRTINGER/AGE FOTOSTOCK MICHAEL A KELLER/AGE FOTOSTOCK BEAU LARK/AGE FOTOSTOCK Ce que vous percevrez vraiment Les retraites des Français ne sont pas toutes calculées de la même façon.15 MARS 2013 ■ HEUREUX FONCTIONNAIRES Ce sont les mieux lotis. sont seuls à cotiser pour leurs vieux jours. du cabinet Novelvy. qui ont souvent des carrières plus heurtées et des revenus moins importants ont. les cadres ou les professions libérales touchent entre 40 et 60 % du brut de leurs derniers salaires : cette moyenne permet de calculer la retraite de base versée par la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav) et qui est plafonnée. Les femmes. conscients que leurs revenus baisseront significati­ vement lorsqu’ils auront cessé de travailler. gagne88000eurosnetparanenfindecar­ rière. Pourvousaideràyvoirplusclairsurvotre future retraite. Biensûr. ■ LE MÉDECIN DOIT COMPTER SUR LUI-MÊME M. est cadre supérieur. Finalement. que leur employeur épaule en cotisant lui aussi pour leur retraite. « Car lespensionsderetraitesupportentprèsdetroisfois moins de charges que les salaires ». Décryptage de régimes à plusieurs vitesses. Tous les salariés ne sont donc pas égaux devant la retraite.SPÉCIAL RETRAITE Les calculs à faire. Q uel sera le montant de ma retraite ? La question préoccupe de plus en plus les ménages. Une aubaine. un professeur gagnant 50 000 euros brut par an. calcule Emmanuel Grimaud. les particuliers sous­estiment beau­ coup le montant de leurs pensions ». les retraités ne cotisent plus pour la retraite et l’assurance chômage. perçu 955 euros. Un cadre à qui on prédit un taux de remplacement (pension par rapport au salaire) de 46% aura en fait 54 % de ses revenus précédents en tenant compte des cotisations plus faibles qu’il supportera. ■ DANIÈLE GUINOT ■ LES CADRES PEUVENT PERDRE LA MOITIÉ DE LEURS REVENUS Mme Dupont. « Toutefois. loin s’en faut. Et leurs cotisations d’assurance­maladie sont également très réduites. Résultat. Les fonctionnai­ res sont en revanche mieux lotis. alors que pendant la vie active. 62 ans. voire 70 % s’ils ont eu un salaire élevé très tôt ». selon les calculs de Maximis Retraite. « Cette dame touchera 60 % de son . Leur pension repré­ sente en effet 75 % des six derniers mois de salaire. elles. Pour faire face à cette chute. notent. Les cadres ayant des revenus moins importants peuvent prétendre à 60 %. mais il faudra du tempspourquelesystèmeproduisepleine­ ment ses effets. et donc à mieux la préparer. leurs primes n’étaient pas prises en compte dans le calcul de leur pension de retraite. médecin généraliste de 65 ans. Dans les faits. contrairement aux salariés et fonctionnai­ res. Ayant eu une carrière linéaire et cotisé pendant quarante ans et un trimestre. perfides.uncadrequiauraiteuunecarrière plus heurtée avec une période de travail à temps partiel (ce qui est fréquent pour les femmes) ne pourra pas toujours prétendre à un taux de remplacement de son dernier sa­ laire de 60 %. bénéfi­ ciera d’une retraite à taux plein de 28 525 euros net. ces pourcentages cachent souvent d’agréa­ bles surprises pour les futurs retraités. médecin ou professeur salaire net. tout comme les arti­ sans. soit 34 625 euros net par an selon les calculs de Maximis Retraite. les spécialistes de la retraite. ce même salaire supporte entre 20 et 25 % en moyenne de cotisations socia­ les et salariales. précise Emmanuel Grimaud.lespouvoirspublicslesobligentàcotiser davantage pour leurs retraites complémen­ taires depuis 2003. Depuis 2004. Lorsqu’il cessera de travailler.présidentfonda­ teur de Maximis Retraite. le salaire brut à partir duquel est calculée la pension de retraite n’est plus amputé que de 8 % en­ 116 • LE FIGARO MAGAZINE . viron de charges sociales. Toutefois. les médecins. jusqu’en 2004. comme toutes les professions libérales. Les médecins libéraux. Les hommes qui ont pris leur retraite en 2012 ont touché une pension moyenne ver­ sée par la Cnav (hors complémentaires Agirc­Arrco) de 1 162 euros par mois. un médecin et un fonctionnaire. représentant donc 70 % de son dernier salaire. que vous soyez cadre dans le privé. Durand. elle peut prétendre à une retraite à taux plein. Un montant moyen en hausse toutefois de 4 % par rap­ port à la génération précédente. Certains sont plus favorisés que d’autres. tous trois rele­ vant de régimes de retraite différents. commerçants et autres membres de professionslibéralessontnombreuxàsous­ crire des contrats de retraite complémen­ taire Madelin. qui ne représentait que 60 % de leur dernier salaire ». gagnant 93 600 euros net par an (120 000 euros brut).

Illustrations à caractère d’ambiance . Des appartements de haut standing.Promogim Groupe S. prolongés de larges balcons ou de terrasses en rez-de-jardin. ouverte sur un superbe jardin paysager. .*Appel gratuit depuis un poste fixe - À Nice (06) Une adresse prestigieuse. Bourgogne. Nord-Pas-de-Calais. RCS Nanterre B 339 715 336. Franche-Comté. au pied de la colline de Cimiez. proche de la place Masséna et du Vieux Nice. Bretagne. Pays de Loire. le pouvoir de construire l’avenir 0 805 234 500 * EspacE dE vEntE : 14. ile-de-France.fr Promogim grouPe construit en Alsace. Provence-Alpes-Côte d’Azur et rhône-Alpes. Une architecture élégante. Picardie.A. boulevard Carabacel promogim.

et augmenteront leurs Les performances de l’assurance-vie * Rendement moyen des contrats 4% 3. « Mais seulement parce qu’ils se concentrent sur les actions euro­ péennes ». les professionnels conseillent de limiter les risques en diversifiant le plus possible son patrimoine. directeur de la gestion privée de la BESV. CRDS. » D’où l’intérêt des sicav diversifiées.. Elles sont pro­ posées dans un nombre croissant de contrats d’assurance­vie. sus­ ceptibles d’investir sur tous les marchés en fonction des opportunités. estime Philippe Crevel. quinze ans… et qui doivent de surcroît. justement comme une solution clés en main pour investir à long terme. en orien­ tant une partie de leur capital vers des sicav et des FCP en actions notamment. contrats Madelin.lesgainsretirésne 2008 * Fonds en euros 2009 2010 2011 2012 Estimation 118 • LE FIGARO MAGAZINE . Le rende­ ment moyen. le bilan de la dernière décennie a de quoi refroidir les ardeurs des épargnants. secrétairegénéralduCercledesépargnants. Et elles plaisent aussi aux épargnants qui jugent encore trop dangereux d’investir dans une sicav uni­ quement en actions.9 % Source : FFSA profits même si l’économie européenne est en panne ». L’évolution de la fiscalité. tous contrats confondus. convaincus que le moment est venu pour les actions de prendre leur revanche. l’assurance­vie. a même chuté au­dessous de 3 %. affirme Michael Barakos. « Il est peu probable que le rendement de l’assurance­vie remonte fortement dans les pro­ chaines années.5 % de prélèvements sociaux (CSG. « Un investisseur qui a privilé­ gié les Etats­Unis ou les Bourses émergentes s’en est mieux sorti.4 % 3% 2.etfiscalement avantageux. rentable (grâceàlabaissedel’inflation).15 MARS 2013 ALTOPRESS/MAXPPP . huit ans après la souscriptionducontrat. elle aussi. Décevant pour les épargnants qui envisagent d’y placer leurs économies pour dix ans. Un avis partagé par les gestionnaires financiers. régler chaque année 15.50 %. tempère Yves Maillot. « Les prochaines années vont être compliquées pour l’économie de la zone euro. Les entreprises européennes profitent de la croissance mondiale. multi­actives et flexibles. Certes.celalaissenet2. les meilleurs fonds en euros (garantis par l’assureur) ont rapporté en­ tre 3 % et un peu plus de 3.SPÉCIAL RETRAITE Assurance-vie. s’ils n’ont pas de frein psychologique à cela. c’est de diversifier le plus possible ses placements ». directeur du pôle d’expertise actions européennes de Natixis AM. Mais son attrait s’érode. Perp Faites les bons choix pour vos placements Dans un environnement compliqué. Sur unrendementde3%.53%. a conservé un certain charme puisque.. L’assurance-vie a été préservée des tours de vis fiscaux successifs Côté fiscalité. Sans risque. respon­ sable de la gestion actions européennes chez JP Morgan AM. et donc pour la Bourse. résume François­Xavier Serraz.6 % 3. L’an dernier. est plus que jamais incertaine. La chose la plus intelligente à faire dans cet environnement. « Les dix prochaines années de­ vraient être positives sur les marchés boursiers. Ces supports ont toutes les chances de s’apprécier davantage à moyen terme ».). C’est pourquoi les épargnants ont intérêt à prendre un peu plus de risques. préservée des derniers tours de vis fiscaux. sur ces intérêts. C omment investir pour préparer sa retraite ? L’assurance­vie a été ces dernières décennies le placement retraite idéal.

fr *Taux de rendement 2012 du fonds en euros net de frais de gestion annuels et brut de prélèvements sociaux.75116 Paris .fr . conservateur.Tél : 01 53 65 72 31 .3.Fax : 01 53 65 86 00 . Conservateur Helios Sélection est présenté par Les Assurances Mutuelles Le Conservateur.conservateur.www. Adresse Postale : CS 41685 . société d’assurance mutuelle régie par le Code des assurances.75773 Paris Cedex.75% * Encore l’un des meilleurs taux du marché Souplesse des offres Conseil et suivi personnalisés des projets Expert depuis 1844 Toujours aussi performant CECIN’ESTPAS QU’UN TAUX Assurance vie Conservateur Helios Sélection C’EST UN PLACEMENT INTELLIGENT Document non contractuel à caractère publicitaire. Les performances passées ne préjugent pas des performances à venir. Siège Social : 59 rue de la Faisanderie .

comme la fin des allocations chômage après un licenciement. fiscalisée comme une pension. après un abattement de 10 % ». Sur leur contrat de retraite d’entreprise. elles ne sont pas prises en compte non plus pour l’ISF. au moins. Il ne faut pas hésiter. Mais le Perp n’a pas jusqu’à présent conquis les Français. L’économie d’impôt que cela procure aux contribuables les plus lourdement taxés est même plus élevée qu’avant. si l’entreprise l’a prévu. ramené cette année à 10 000 euros. il n’est pas interdit d’espérer voir le carcan s’assouplir. Sortie Retraits ou rente viagère. Rente viagère obligatoire sur 80 % du montant épargné.) avant d’être converties en une rente viagère. Le Perp échappe au plafond des niches fiscales Un autre placement retraite a lui aussi échappé à la chasse aux économies budgé­ taires : le Perp (plan d’épargne retraite populaire). l'intéressement. Les retraits sont exonérés d’impôts dans certaines limites. à titre personnel. Les sommes pla­ cées sur le plan sont en effet bloquées jus­ qu’à la retraite (sauf cas de force majeure. mais qui est généreux. Au­delà. Cette prati­ que pourrait se généraliser si les entreprises décidaient en plus grand nombre d’intégrer cette nouvelle possibilité. estime François­Xavier Serraz. «Aujourd’hui. depuis l’instauration de la nou­ velle tranche du barème de l’impôt sur le revenu. comme sur un Perp. accumulés. en raison de ses contraintes. par exemple. « En outre. il est possible. Mais.SPÉCIAL RETRAITE Avantages et inconvénients des principaux placements retraites Versements ASSURANCE-VIE Aucun avantage fiscal. Les retraits sont exonérés d'impôts. Sur ce plan d’épargne retraite collectif pour la retraite. responsa­ ble du département des techniques patri­ moniales de l’UFF. s’ils souhaitent arrondir un peu plus vite ce pactole. Il faut donc que celui­ci fasse l’effort de bien rémuné­ rer les capitaux. « Nous ne serons pas les seuls ». « Et la fiscalité sur ce retrait est légère : 7. A. PERP Les versements sont déductibles du revenu imposable. et « monétisés ». à l’avenir. il aura perdu beaucoup desonintérêtquandviendral’heuredelare­ traite et le moment de puiser dans le contrat. Retraits ou rente viagère. ils font déjà des versements obligatoires. ■ ANNE BODESCOT cement.l’assu­ rance­vie garde un attrait fiscal. certes. » Un autre outil. complétés par l’employeur. créé en 1994.15 MARS 2013 PASCAL SITTLER/REA . « De plus. artisans. malgré les contraintes. et notamment de la toute confiance qu’il suppose d’avoir à long terme dans son assureur. Redécouvrir les actions et les charmes du PEA sont pas imposés jusqu’à 4 600 euros par an(ledoublepouruncouplemarié). Le PEA offre une exonération totale d’impôt (hors prélèvements sociaux) sur les gains réalisés cinq ans seulement après son ouverture. En 2011. ce qui dope immédiatementlarentabilitédupla- 120 • LE FIGARO MAGAZINE . un produit d’épargne avec une sortie en rente viagère peut trouver son public. a beaucoup d’attrait : le Perco. le plan d’épargne en actions est plus intéressant ». promet­il. B. etc. les sommes versées sur le Perp n’entrent pas dans le nouveau pla­ fond des niches fiscales. ils sont libres de verser davantage. Mais.5 %. ajoute Vincent Dupin. proposé dans un nombre croissant d’entreprises. les frais de gestion des Perp sont élevés. les versements volontaires du salarié. souligne Vincent Dupin. conseille Philippe Crevel.Maiscet abattement n’a pas été revalorisé depuis quinze ans. Un pactole dans lequel ils pourront puiser à leur guise à l’heure de la retraite ou qu’ils convertiront en rente viagère. pas plus que la rente qui sera versée le moment venu ». Mais les rumeurs vont tou­ joursbontrainsurunepossiblemodification decesavantagesfiscaux. PERCO Peut être alimenté avec la participation. les salariés accumulent un capital grâce à leurs versements. remarque Solenn Queau chez Sciaci Saint-Honoré. De bons plans dans l’entreprise L es « VIF ». Le Perp ressemble beaucoup à un autre produit d’épargne retraite. d’alimenter ce plan en y versant sa participation. qui entend dorénavant commercialiser plus activement ce produit. Mais. réservé aux indépendants (commerçants. les frais de gestion de ces contrats retraites sont plus faibles que ceux des Perp. « C’est inté­ ressant. c’est-àdire convertis en argent sonnant et trébuchant. Mais pour un placement boursier. les gains retirés sont soumis à l’im­ pôt sur le revenu ou bien à une taxe forfai­ taire de 7. Déjà a été introduite la possibi­ lité de retirer jusqu’à 20 % du capital à l’heure de la retraite. les RTT. Des avantages qui n’ont jamais été remis en cause. professions libérales) : le contrat Madelin. l'abondement de l'employeur. Preuve que. nouveaux concurrents du Perp ? De nombreux cadres qui profitent d’une retraite d’entreprise (proposée dans 30 % des sociétés) vont découvrir les « versements individuels facultatifs ». sur le compte épargne temps. Les capitaux qui y sont investis sont déductibles du revenu imposable dans la limite d’un plafond. son intéressement et même ses jours de RTT ou de congés non utilisés. car souvent.. surtout. à 45 %. afin de constituer un capital qui leur donnera droit à une rente à vie. souvent abondés par l’employeur.. pendant longtemps. à les négocier ». Et à certaines conditions.5 % seulement. de 33 %. le nombre de ces contrats a bondi de 29 % et les cotisations versées. Ces versements supplémentaires sont déductibles de leur revenu imposable. depuis l’an dernier. gérée elle aussi par le même assureur. S’il n’est pas majoré au cours des prochaines années.

16/03/13 01 46 66 50 50 franco-suisse.RCS Nanterre B 380 216 473 . restaurants.Document à caractère publicitaire .fr > Un emplacement exceptionnel au cœur de la ville. balcon ou terrasse. avec jardin privatif clos de haie. Fermé mardi et mercredi. Angle rue de Viseu et rue Béranger .Illustration d’ambiance. Espace de vente : Villa Camilla Bâtir l’excellence .78160 MARLY-LE-ROI Ouvert du jeudi au lundi de 14h à 19h.Franco Suisse Bâtiment . proche du Vieux Marly et de ses petites rues pittoresques > A proximité des commerces. et de la gare SNCF desservant La Défense et Paris > Des appartements du 2 au 4 pièces.Signe d’élégance. Marly-Le-Roi TRAVAUX EN COURS PEMA CITY .

 l’investisseur  devra respecter des plafonds de loyers infé­ rieurs à ceux du marché. Dans ce contexte chan­ plus d’un quart (25. ou utiliser les loyers comme complément de revenus ». ne misez pas tout sur un bien L Ceux qui ne veulent pas gérer eux­mêmes leursbiensimmobilierspourrontacheterdes partsdeSCPI. Les formules d’investissement ne man­ quent pas : immobilier ancien ou neuf. En achetant leur résidence principale. En 2012.15 MARS 2013 .le tant attractifs malgré des frais de gestion éle­ çais. aumoinsquinzeansavantdeprendresaretraite. il doit être manié avec pré­ geant. l’investissement chéri des Français Acheter de l’immobilier permet aux retraités de compenser la baisse de leurs revenus et de faire face aux aléas de la vie. ce qui n’est pas toujours le cas des im­ meubles neufs. « L’avantage fiscal nedoitpasêtreleseulmoteurd’uninvestissement immobilier. membre  du directoire de Cyrus Conseil. « L’investis­ seur doit avant tout acheter un logement de qua­ lité. pour­ de commencer à réaliser ce type d’investissement de diversifier les investissements immobiliers ». Car on peut ensuite à l’avantage fiscal revendre facilement ». Le jour  bas ». « la pierre permet aussi de se prémunir priétaires bailleurs étaient retraités. lorsque leurs revenus diminueront. ou des dispositifs fis­ caux d’aide à l’investissement locatif.5 %) des nouveaux pro­ moine à crédit. poursuit­il. mieux vaut toutefois diversifier ses placements. Pour éviter les déconvenues. notamment net. tuellement une plus­value. rappelle Gilles Etienne. de tourisme ou de devenu un outil incontournable de la pré­ mentdèsledébutdelavieprofessionnelle. penser la baisse des revenus et de faire face à la retraite ».  pourra ensuite vendre le bien. « L’immobilier offre une vé­ teur de l’immobilier chez Meeschaert  se chargera de la gestion et de l’occupation des appartements. 122 • LE FIGARO MAGAZINE .Ce Pensez d’abord à l’emplacement. situé dans un quartier où la demande loca­ tive est importante et qui pourra être facilement revendu. selon  caution. avance Eric Pompon.l’objec­ retraite. souligne Laurent Mo­ bien sûr. facilement imaginer que pendant cette période de Si l’immobilier garde une place à part dans nombreuses choses changeront. les loyers perçus paient l’emprunt. Tout miser sur la suit­il. Ehpad) procurant une réduction paration à la retraite. cesétudiantes. permettant de com­ tif étant de ne plus avoir de mensualités à payer d’impôt de 11 % (limitée à 300 000 euros). l’investisseur pourra soit l’occuper soit la qui est long et source d’incertitudes. estime ■ DANIÈLE GUINOT venu. Toutefois.responsabledel’offrechezBNPParibas niors l’ont d’ailleurs bien compris. pendant la phase de retraite qui Gestion privée. d’éviter de déménager pour un vés (frais d’entrée pouvant atteindre 10 %). offrent des rendements res­ à part dans le patrimoine des Fran­ locataire. en  direct ou via des SCPI. FRANCOISE BOUILLOT/MARCO POLO Diversifiez vos placements. conseille Eric Pompon. tant sur le plan L’investissement locatif présente aussi. « Nous préférons les résiden­ ritable sécurité. les risques d’impayés de contre le risque d’inflation. parce qu’il permet de se constituer un patri­ Banque privée. explique Eric Pompon. « L’immobilier  ménages réalisent souvent. de nombreux avantages.Cesfondsimmo­ biliers.SPÉCIAL RETRAITE Immobilier La pierre. conseille Gilles Etienne. en réalisant éven­ Laurent Monet. qui pourrait revenir Century21. l’immobilier est aussi  tant. Les se­ une stratégie d’épargne retraite. « Le retraité patrimoine hors résidence principale ».  Depuis peu. souvent construits à la périphérie des villes ». naire.carencasdedéfaillancedugestion­ dureentrevingtetvingt­cinqansenmoyenne. ont souvent la faveur des gestionnaires de patrimoine. Les appartements  anciens.  fiscal que financier ». sans le savoir. biens à leurs enfants et petits­en­ logement plus petit au loyer moins impor­ D’autres miseront aussi sur les résidences fants. nuance­t­il. Au fil des ans. pierre n’est pas sans danger. le dispositif Duflot ouvre droit à une réduction d’impôt de 18 % étalée sur neuf ans et l’investissement est plafonné à  300 000 euros. « Il est préférable et peser sur les pensions de retraite ». les De cette façon.  qui peut être souscrit aujourd’hui à des taux très locatif ne doit pas représenter plus de 50 % de son leur premier placement retraite. « Mieux vaut acquérir son premier loge­ avec services (étudiantes. généralement investis en bureaux et a pierre a toujours occupé une place ils paieront ainsi moins de charges qu’un  en commerces.parexemple. situés dans les centres­villes et  achetés avec ou sans travaux déductibles  des revenus fonciers. En effet.Cequiestappréciableetpermet. «Maisilesttoutdemêmepréférable loyers sont très pénalisants. il doit seulement être la cerise sur le gâteau ». direc­ Mais attention à bien choisir l’exploitant qui aux aléas de la vie. très attachés à transmettre des cas échéant.

.

du studio au 5 pièces.com 4211 e 75 PARIS 13 50% VENDU ! DEBUT DES TRAVAUX. dans un écrin de verdure.93. Vendredi et samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h.42. larges baies vitrées et balcons filants et pour certains un jardin privatif. sur le site de l’ancien hôpital.123 www. Appartements décorés : 12 chemin Neuf.38. prolongés par de larges terrasses ensoleillées et bénéficiant de très belles prestations. jeudi et vendredi de 14h à 19h.www.HOME 06 BIOT LES RESTANQUES DE BIOT-VILLAGE Rive Gauche.152. Ouvert lundi. Tél. bénéficiant d'une vue imprenable sur la baie de Saint-Malo. Tél.ogic. Espace de vente : 13 avenue de Saxe.80 01. Barbusse à Colombes. Saucisse.bouygues-immobilier.promogim. samedi 11h à 19h.10.432 -Les plans sur www.39 . BV : 42 avenue H. l'adresse idéale ! BV. Informations et vente au : 0810. label BBC.43.fr 3704 92 BOIS COLOMBES L'INÉDIT 14 DEAUVILLE DEAUVILLE ATMOSPHÈRES .59.46-pompe.www.ledomainedurosais. du 2 au 5 P.10.contact@cannesmaria.83.31 . Tél.fr 4023 Une situation recherchée pour ces appartements d'exception du studio au 4 pièces.123 . 02. balcon. Tél. Espace de vente sur rendez-vous : 0800. terrasses ou jardins privatifs.www. 0810.159 . D’une architecture subtilement inspirée du style Art Déco. dim. 44 appartements du studio au 5 pièces dans un environnement paysager et architectural de grande qualité.89. 04.715.fr 3072 92 COLOMBES AIR ET JARDIN Proche centre ville et gare. Sur RdV les autres jours. samedi et dimanche de 10h à 12h30 et 14h à 19h. de Catalogne Paris 14è. et lundi de 10h30 à 12h30 et 14h30 à 19h. rue du Puits Mauger à Rennes.06.deauville-atmospheres. Pour en savoir plus.fr 1905 Bureau de vente : 37. 11 appartements d'exception du 2 au 5 pièces-duplex terrasse.04. larges balcons ou terrasses.0810. L’architecture en gradin offre à quelques appartements une terrasse. Ouvert lundi. 07. Tél.62. espaces de verdure et jardin vertical aux essences rares. Bureau de vente : 10 avenue de Vallauris à Cannes. 0800. : 52 rue Thiers.fr 2231 PARIS PAR NATURE 06 CANNES CANNES MARIA Dans l'éco-quartier Boucicaut.LOT 2 Dans le quartier prisé des Bruyères.715. Promoteur SEFRI-CIME . et du mardi au dimanche de 11h à 13h et de 14h à 19h. Appartements de 2 et 3 pièces. découvrez le film sur www. du studio au 4 pièces et 6 maisons de ville. : 01. Ouvert 7/7 jours de 10h à 12h30 et 14h à 19h. 0810. programme BBC.004.179.93. tous les jours de 15h à 19h. Au calme. 0820. Livraison 4ème trimestre 2014.42. Bureau de vente : Entre le 68 et le 78 rue de la Convention.fr 2944 Disponible sur iPhone www. 04. face à Dinard.88. 92100 Boulogne. Bureau de vente.34. du studio aux 5 pièces. de panneaux de verres et de revêtements métallisés. Dimanche.24. Rens. résidence de standing construite dans le respect de la tradition architecturale normande. Contact : saintmalo@groupearc. mardi. à 2 pas des équipements d'un côté et du parc de Bécon de l'autre.www. rythmée par l’alternance de terrasses. appartements disponibles du STUDIO au 5 PIECES. prestations de qualité. 75013 Paris.50 . balcon.ogic. SEULEMENT UNE VINGTAINE D'APPARTEMENTS ENCORE DISPONIBLE ! Au cœur de Deauville.31. OGIC restructure un ancien couvent du XIXe siècle pour le transformer en résidence haut de gamme et y associe un immeuble neuf à l'architecture contemporaine. En cours de certification BBC. loggias.explorimmoneuf. PROMOGIM . Appartements.fr 4128 e 75 PARIS 16 A quelques minutes à pied de la Croisette. Florian de Kergolay/ rue J.34. résidence de standing à l’architecture contemporaine.186 . Tél. terrasse. Dernières opportunités à saisir. la résidence propose des appartements du studio au 4 pièces. BV Deauville : angle av.La sélection de l’immobilier neuf avec e 75 PARIS 7 13 AVENUE DE SAXE 92 NEUILLY SUR SEINE NEUILLY COLLECTION Découvrez un lieu au cachet exceptionnel. 0800.com 3354 46 RUE DE LA POMPE 14 DEAUVILLE VILLA MORNY LANCEMENT DE LA CONSTRUCTION. 1670 BV : 46 rue de la Pompe (Paris 16).123. Tél.bouyguesimmobilier. balcons.13avenuedesaxe. de 14h30 à 19h. Espace de vente : face au 174 avenue de France. Tél.003. Programme rare dans un quartier à l’ambiance de village.179-www. Appartements. offre des prestations luxueuses pour une qualité de vie au calme et proche de Paris. ouvert lundi de 14h à 19h. conçus avec exigence et créativité.152. unique par son emplacement. 41/43 av. balcons. piscine bordée d’une plage. 43 appartements.11.730.67. Tél.paris-par-nature. Sur place. Tél. appartements avec prestations soignées.martekpromotion. BV : 5 bd du Lycée à Vanves.pitchpromotion.fr 0411 e 75 PARIS 11 Au cœur du prestigieux quartier Saint James. duplex.179.fr 4338 PHILOSOPHIA 92 VANVES VILLA ARISTIDE Saisissez l’opportunité rare de vivre dans un appartement neuf à quelques minutes de la Bastille ! Un bâtiment existant totalement rénové propose 31 appartements profitant de belles prestations.com .832.boiscolombes-inedit.40.fr 4152 92 BOULOGNE BILLANCOURT HORIZON 16 35 ST MALO LE DOMAINE DU ROSAIS Dans le prolongement du 16è. Découvrez la nouvelle tranche de Deauville Atmosphère dans le quartier des Yearlings. du jeudi au dimanche de 11h à 13h et de 14h à 19h. avec sa crèche en rez-de-chaussée. BV Paris : 20 pl.com 4212 e 75 PARIS 15 Résidence d’architecture inspiration provençale conçue dans le respect d’un site exceptionnel. Prestations haut de gamme. Ouvert lundi de 14h à 19h. Cannes Maria propose des appartements. vues panoramiques. Résidence BBC haut de gamme ouverte sur un jardin intérieur paysager. Ouvert vend.com -www.93. 59 bd du Rosais à Saint-Malo ou 13.www. Tél.contact@cgv-immo. 0810. Tél. du studio au 4 pièces et villas sur le toit. lundi et jeudi de 14h à 19h.51 www.fr 3741 PARIS 13 .59/ 06. cette résidence labellisée BBC propose des appartements traversant. sur la future coulée verte.22. de balcons.fr GROUPE ARC. Prestations à la hauteur de cet excellent emplacement. jeudi et vendredi 15h à 19h.77.37.20. 0800. 75015 Paris.123.730-www.04. près de la Grande Bibliothèque.179 . avenue de l'Europe à Bois-Colombes/ Courbevoie. cette résidence offre une adresse enviée.50 . 0821. samedi. loggia ou jardin privatif.www. de la République. la résidence. Du studio au 4 pièces. à deux pas du coeur de ville. Du studio au 5 pièces.Tél. Visitez notre appartement témoin. Cadre de vie exceptionnel mêlant architecture contemporaine épurée. terrasse ou jardin privatif.53.

leurs valeurs ne semblent pas vouées à diminuer puisque les high net worth individuals cher­ chent toujours à investir dans des biens tangi­ bles. ■ CAROLE PAPAZIAN L’EXCEPTION À ST-RAPHAEL / AGAY DÉMA E TR RRAG AVAU X Du rêve à la réalité. et à Bali. Pour cette enquête.. les ventes de maisons individuelles ontbondide42%l’andernier». Et bien que la Chine tente de freiner l’envolée des prix.P A T R I M O I N E IMMOBILIER New York reste un pôle d’attraction New York est une des villes où les plus fortunés préfèrent vivre et investir. selon Knight Frank. Selon l’étude. Londres et New York sont les villes préférées des grandes fortunes. Cette demande.Bd Eugène Brieux 83530 AGAY ÉRIC MARTIN/LE FIGARO MAGAZINE . l’immobilier repart à Manhattan. les prix ont bondi de 38 % en un an. comme les propriétés de luxe dans les villes les plus influentes du monde ». • Appartements de 2. Knight Frank estime que le nombre des personnes détenant plus de 30 millions dedollarsvaaugmenterde 50%aucoursdes dix prochaines années. ils ont en­ core augmenté fortement à Guangzhou et Shanghaï. Devenez propriétaire de votre appartement face à la mer. Alors que le mar­ ché immobilier américain repart. le faible ni­ veau des stocks et l’amélioration de l’économie américaine vont contribuer à la croissance du marchéimmobiliercetteannée». Barnes cite les 90 millions de dollars déboursés pour un penthouse de 993 mètres carrés dans Upper WestSide(69 700euroslemètrecarré). Selon le dernier Wealth Report de Knight Frank. qui a aussi évalué l’évolution des prix des biens de luxe. Optimiste sur la santé de l’immobilier de luxe.. « La demande des in­ vestisseurs en propriétés de luxe ne se tarit pas. observeCharlie Attias chez Corcoran. de 20 %. Dans le Monopoly mondial. New York de­ meure un pôle d’attraction. « A Manhattan. estimeBarnes. ceux que les banques privées qualifient de high net worth individuals. c’est là que préfèrent vivre et investir ceux dont le patrimoine dé­ passe 30 millions de dollars. Alors que l’économie américaine dame le pion à l’Europe.royal-baumette.com Espace de Vente ouvert sur place . 3 et 4 pièces* • Plage suspendue privée • Accès sécurisé à la mer • Centre commercial «La Bastide» à 600 mètres cible publicité * Sous réserve du stock disponible au 01/03/2013 04 98 12 46 65 www. Knight Frank a interrogé des conseillers en gestion de patrimoine représentant 15 000 clients dont la fortune cumulée dépasse 1 000 mil­ liards de dollars. observe Liam Bailey chez Knight Frank. «Les investisseurs internationaux sont de plus en plus présents à New York. Parmi les ventes « tro­ phées » du marché. poussés par le boom des classes moyennes aisées. la hausse la plus forte se situe en Indonésie : à Jakarta. Manhattan reste un cas à part qui fascine toujours.

en effet. PME Finance. 27 lots seront vendus au profit des Petits princes. le président de l’as­ et ETI (entreprises de taille d’hypothétiques plus­values sociation. la santé. note Eric Borremans. par exemple. Les fonds « eau » les plus performants ont gagné 35 à 45 % en trois ans. ■ ANNE BODESCOT 20 milliards AGE FOTOSTOCK DR ENCHÈRES Une vente caritative pour les Petits princes Mardi. comme les médicaments. soutenir l’agriculture… elles vont avoir beaucoup à faire ». rien ne filtre. et l’idée avait été reprise dans le Pacte national pour la croissance. A l’origine. ne mâche pas ses mots. mais au ministère du Budget. une ressource devenue rare. note la Fondation de France. La pers­ au financement des PME par an aux PME ». L’investisse­ ou des obligations de PME. mais aussi dans les pays développés. Sarasin. il faudra aider les familles. Parmi eux. nouvelle enveloppe pourrait in­ et même les fonds qui offrent en téresser les Français qui ont contrepartie une réduction déjà rempli leur PEA “classi­ d’impôt sur le revenu ou d’ISF que”. En attendant. estime Jean pective de défiscaliser à la sortie Rognetta. cotées ou non. le intermédiaire) selon sera­t­elle suffisante ? montant de l’enveloppe de­ Jean-Hervé Lorenzi. Une instruction fiscale de Bercy envisage. explique Francis Charhon. après le conflit. Ses défenseurs espèrent une bonne nou­ velle aux Assises de l’entrepreneuriat. JEAN-CHRISTOPHE MARMARA/LE FIGARO RUBRIQUE COORDONNÉE PAR CAROLE PAPAZIAN . avec son PME. Sa cible : les dons qui soutiennent certaines actions des ONG à l’étranger. « Cette ment dans les PME est risqué. une association qui réalise les rêves d’enfants et d’adolescents atteints de cancers et de certaines maladies génétiques. Un projet au point mort. et une Journée mondiale lui est même dédiée le 22 mars. » Francis Charhon. Mais la principale incertitude concerne… l’appétit Les épargnants pourraient y détenir des actions des épargnants pour un tel produit. le réseau de distribution d’eau enregistre ainsi 250 000 fuites par an. et plus de 25 % en deux ans. figure un dessin au crayon et feutre de la pantoufle de verre de Cendrillon par Christian Louboutin (21 x 29. Ces lots font partie de la vente Une histoire d’homme. pour tous les gains réalisés.P A T R I M O I N E FISCALITÉ ÉPARGNE Jouer l’eau grâce aux sicav L’eau est la grande cause de l’année 2013 pour les Nations unies. Pictet. le directeur général de la Fondation de France. P. destiné à drainer des financements vers les petites entreprises françai­ ses. C. faute d’investissements. cette instruction va assécher leurs ressources et leurs actions à l’étranger. au mois d’avril. P.15 MARS 2013 La fiscalité des dons pour l’étranger menacée 20 % des dons collectés en France financent des actions à l’étranger. François Hollande l’avait évoqué en septembre. Mais il semble impossible de mettre d’accord les profes­ sionnels sur la forme de cette nouvelle enveloppe fiscale. Pourtant. « Les besoins sont criants dans les pays émergents. d’impôt à la sortie. 126 • LE FIGARO MAGAZINE . Bientôt un PEA pour aider les PME ? Un nouveau plan d’épargne en actions pourrait être créé pour inciter l’épargne à s’investir dans les PME. c’est une « rareté paresseuse ». C. Une poignée de fonds spécialisés (BNP Paribas. S’ils y investissent séduisent de moins en moins. la naissance du PEA neurs. Elle souhaite que le champ des dons soit le même en France et à l’étranger. cela apporterait C’est la somme nécessaire Or. de réduire les dons au titre desquels particuliers et entreprises peuvent bénéficier d’une réduction d’impôts. Pour Erik Orsenna. plaide PME devait coïncider avec celle d’une Bourse des pour un clone parfait du PEA actuel.5 milliards d’euros ces avantages fiscaux. « Le souci légitime d’éviter des dérives ne doit pas conduire à la mise en œuvre de dispositions exagérément restrictives. La finance l’a bien compris. La création d’un PEA PME. notamment l’éducation. investisseurs en capital. apparaissent et où certaines infrastructures datent de la fin du XIXe siècle ». ajoute-t-il. une association qui regroupe les vrait être plus faible et elle devrait être limitée aux professions du financement des PME (entrepre­ PME cotées. au Mali. Pour d’autres. 25 000 euros. « Alors que le président de la République a réaffirmé le rôle essentiel des ONG dans le rayonnement de la France. le parrainage d’enfants. ou encore le « BTP de l’eau ». les discussions continuent. Philanthropie « C’est comme si une machine folle était lancée et que nul ne pouvait plus l’arrêter. se fait attendre. censée faciliter l’introduction des petites plafond élevé (132 000 euros) et son exonération sociétés sur le marché.lePEAestincompatibleavec au total 2. l’agriculture et le microcrédit ». Robeco…) misent en Bourse sur les sociétés de traitement de l’eau. responsable du développement ISR de BNP Paribas IP. « Certains secteurs ne seraient plus éligibles. A. de longue haleine. B. Il est estimé entre 600 et 800 euros. conseils…). où de nouveaux polluants. qui pourraient être contre-productives ». Un rapport a été remis récemment par la commission Bachelier. Aux Etats-Unis.5 cm) qui a été donné par Walt Disney France (notre photo). Actuellement. L’opération est menée en partenariat avec Toys R Us. ces entreprises qui créent les infrastructures indispensables.

. DEMARRAGE DES TRAVAUX . INVESTIR AVEC DUFLOT 2013*. avec appartements du studio au 5 pièces et des maisons-ateliers triplex en cœur d'îlot.cogedim.cogedim.cogedim. Tél.Face à la Seine et à proximité du Jardin des Plantes.330. et sur les plafonds annuels de ressources des locataires fixés par le Décret no 2012-1532 du 29 décembre 2012.cogedim. à proximité des commerces et des transports.cogedim. doit respecter les conditions applicables au dispositif Duflot sur les plafonds de loyer mensuel par m² fixés selon 3 zones (A bis. : 0811.330.com 0477 e 75 PARIS 13 EN LANCEMENT . Tél. : 0811. beaux appartements de 3 et 4 pièces au sein d'une ferme rénovée et quelques maisons de 4 et 5 pièces. Cette réduction s’étale sur 9 ans minimum.com 3502 e 75 PARIS 15 EN LANCEMENT .330 . Tél. par contribuable. dans un quartier calme.www. Elle est composée de deux bâtiments organisés autour d'un beau jardin intérieur. dans le cadre d’un plafond annuel des niches fiscales de 10 000 € pour 2013.330. découvrez des appartements d’exception. découvrez une superbe résidence en partenariat avec Sodearif. Tél.com 3066 EN TRAVAUX.La sélection de l’immobilier neuf avec LANCEMENT : Dans le quartier prisé du Charentonneau.330. Tél. Une architecture atypique qui joue sur des emboitements de volumes cubiques.330 www.A 20 minutes de Paris.Idéalement située. : 0811. A et B1) et variables en fonction de la surface du logement. INVESTIR AVEC DUFLOT 2013*. dans un environnement exceptionnel.com 3366 Tél.cogedim. ouvrant de larges vues vers Notre-Dame.Dernières opportunités 4 et 5 pièces duplex. un descendant ou à un membre du foyer fiscal de l’acquéreur. : 0811.com e 75 PARIS 4 NOUVELLE VAGUE 78 LES LOGES EN JOSAS CHEMIN DE VILLON DEMARRAGE DES TRAVAUX . loggias ou jardins privatifs. La Loi Duflot permet une réduction d’impôts égale à 18% du prix de revient d’au plus deux logements. cette nouvelle résidence proposera de beaux appartements du studio au 5 pièces. Cogedim et Crédit Agricole Immobilier réalisent une nouvelle résidence à l'architecture élégante des années 30. La Grande Bibliothèque et sur de magnifiques jardins intérieurs.www.330 . : 0811. 94 MAISONS-ALFORT DIALOGUE INVESTIR AVEC DUFLOT 2013*.www.330 .com 4409 165 VAUGIRARD 92 COURBEVOIE SKY DERNIERES OPPORTUNITES. Commerces à deux pas et métro à 200 mètres. : 0811. La location. et d’un plafond de prix de 5 500 € par m² de surface utile.cogedim.com 4410 CUBISM' 92 CHATILLON LES TERRASSES DES SABLONS DEMARRAGE DES TRAVAUX .www.330. le non-respect des engagements de location entraîne la perte des incitations fiscales. : 0811.330.330 www.330 www. : 0811.cogedim. Proche des écoles et des commerces. et label BBC. représentant une réduction maximale de 6 000 € par an.www. : 0811. Services sur place pour simplifier la vie. INVESTIR AVEC DUFLOT 2013*. au centre de Châtillon. des transports et du centre-ville.com 3480 cogedim. Cogedim réalise une résidence à proximité de la rue Mouffetard. beau programme immobilier avec grand choix d’appartements du studio au 5 pièces dans un secteur prisé proche de la gare d'Enghienles-Bains. Tél. Tél.Superbe réhabilitation en centre-ville. A 12 minutes de Paris Gare du Nord par le transilien. retenu dans la limite de 300 000 € par contribuable et pour une même année d’imposition. Proche des écoles. qui doit être consentie à usage de résidence principale et ne peut l’être à un ascendant.330.330. Tél. dans un quartier recherché. Les appartements offrent de beaux volumes avec balcons. calme et résidentiel. En lisière des 6e et 7e arrondissements.com 0811 330 330 Coût d’un appel local depuis un poste fixe * Dans le cadre du dispositif Duflot 2013. une résidence BBC de grand standing en cœur d'îlot sur jardin. au coeur d’une rue facile d’accès et des plus commerçantes et offrant de magnifiques vues dégagées.330 . terrasses. Certification NF logement démarche HQE.330. Proche des Buttes Chaumont.330 .www.330 .com 1589 e 75 PARIS 19 CANAL PARC 95 MONTMORENCY LES AMARELLES EN TRAVAUX.cogedim.

Droits de reproduction : Valérie THEVENIAUD­VIOLETTE. Production : Sylvaine POUVREAU. Il y a un 1 en A4­A5­A6 à cause de B1. Service abonnements : Tél. Véronique DEQUATREMARD. Secrétariat de rédaction : Véronique TRÉBOUTTE (1re SR). Chroniqueurs : François d’ORCIVAL. syndication­service@lefigaro. Sandrine KAUFMANN. Pierre ILIAS. Guillaume CROUZET (Tourisme. IDÉES-MAG : Patrice de MÉRITENS. Olivier CAILLEAU. Directeur délégué de la rédaction : Jean­René Van der PLAETSEN. Editrice: SofiaBENGANA.50. H2 = 9. iPAD : Cyril HOFSTEIN.70.. Bruno SIGNORINO.ISSN0184­9336. 75430 Paris Cedex 09. Sophie ROQUELLE (rédactrices en chef).ClaraGÉLIOT. Service Maquette : Cyril DELABARRE (chef de studio). I6 = 1.ImpriméenFrance/PrintedinFrance.lefigaro. Après ce couple binaire. Christophe DORÉ (grand reporter). Virginie LE TRIONNAIRE. Directeur de la rédaction du Figaro Magazine : Guillaume ROQUETTE. FRANCE : Véronique GROUSSET. Service Photo : Marie­Sylvie DEMAREST (chef de service). Rappel des règles du Su Doku : une grille est composée de 81 cases. Siège social : 14. Directeurgénéraladjoint: MauriceBEAUDOIN. ValérieLEJEUNE(grandreporter). Courriel : abo@lefigaro.fr Siteinternet: www. Ce qui implique A8­B8­D8­H8 = 1­4­ 6­9. PATRIMOINE : Carole PAPAZIAN. Wanda SCHMOLLGRUBER. Nathalie SCAPEL. Nicolas UNGEMUTH (chefs de service).fr. Chroniqueurs : Maurice BEAUDOIN. 128 • LE FIGARO MAGAZINE . Cyril DROUHET (Photos. boulevard Haussmann. Infographie : André de CHASTENET. Service promotion et partenariats : 01. Responsable technique : Philippe JAUNEAU.rubriqueAbonnez­vous. ce qui montre H8 = 1 certain suivi de I9 = 9. A5 = 1. Valérie SAUNIER.57. G5 = 7.34€/mn Édité par Pour ne dévoiler que 9 cases choisissez la Zone à révéler (schéma ci-dessous) puis: Appelez par téléphone le 0892 701 666 Ou envoyer par SMS: 1 2 3 DIABOLIQUEZx au 71111 x: la zone à révéler 4 5 6 Exemple: envoyer DIABOLIQUEZ6 au 71111 pour recevoir la zone 6 7 8 9 de la grille Société du Figaro SAS. Martine BETTI­CUSSO. Eric ZEMMOUR.S U D O K U La diabolique de la semaine de Bernard Gervais Ingénieur et ancien professeur de mathématiques. etc. Frédéric MARTIN­BERNARD. Relations presse : Marie MULLER. Isabelle DUREUIL. directeur de la publication : Marc FEUILLÉE. Suite logique de la découverte précédente. Chef de fabrication : Marc DELALANDE. Chef d’édition : Philippe LACOUDRE. par différence.70. D2 = 1. boulevard Haussmann.fr Commission paritaire n° 0416C83022 (édition nationale) et n° 0113C82655 (édition internationale). 75438 Paris Cedex 09. Administrateurdelarédaction: NathalieHERVO. Révision : Anne CADET.56. Documentalistes : Annick CHAPPELLIER. Reportages.76. I3 = 6. Art de vivre). H1 = 7. : 01. Directeur de la production : Sylvain COUDERC. Jean­Louis TREMBLAIS (grands reporters). soit 9 carrés (9 blocs de 9 cases). Chroniqueur : Frédéric TADDEÏ. Bien au centre. dans chaque colonne et dans chaque carré. Numérod’impression: 13M1690. Régina FERREIRO.00. mais laisse encore le Sudoku bloqué. Philippe RAILLIER.15 MARS 2013 . avec Gaëlle OUILLON. Tél. Ghislain de MONTALEMBERT (chefs de service). et une seule. Directeurartistique: JosephMAGGIORI. EditeurAdjoint: RobertMERGUI.31. D2­D4­D6 est un triplet = 1­2­8 qui montre D4 = 2 (A2 et G6 valent 2). Pas de placement induit. G1 = 3. Rédactionenchef: Jean­ChristopheBUISSON(Culture). Chroniqueur : Alain­Gérard SLAMA. F6 = 7.50€ + Coût d’un SMS 0892 701 666: 0. Conseilleréditorial: Anne­SophievonCLAER.I5=4.11. François SIMON. Sylvain REISSER. Directeur des rédactions : Alexis BRÉZET. le couple binaire E8­F8 = 2­3 se dévoile. Directeur de la communication : Virginie TEISSIER. Les astuces de la diabolique du numéro précédent Difficulté : ✰✰✰✰✰ B2=7. Rédactrice en chef SR-révision : Sylvie MARCOVITCH. Le joueur doit compléter la grille avec des chiffres allant de 1 à 9. Impression: ROTOFRANCEIMPRESSION(77185LOGNES)etSEGO(95150Taverny). G3 = 1. Directeurcommercial: Franck­DavidLECOCQ. Président : Serge DASSAULT. ART DE VIVRE : Laurence LACONTRE (chef de service). F4 = 1. Rédacteur en chef relations extérieures : François DELÉTRAZ. CULTURE : Véronique PRAT (rédactrice en chef Art). Philippe BOUVARD. REPORTAGES : Jean­Marc GONIN (rédacteur en chef).I4=3. A3 = 3. Fax : 01. : 01. D6 = 8. Chroniqueurs: FrédéricBEIGBEDER. 75009 Paris. Carl MEEUS (France). spécialiste du Su Doku en France.08. un triplet : D1­D8­D9 = 4­5­6 (G2­I2­C6 interdisent D2 et E6­ F5­E4 interdisent D4 et D6). Corinne LAGUERRE. Pauline SIMONS (grand reporter). 75009 Paris. 9. Pascal GRANDMAISON. François CACHELOU.37. Laurence HALOCHE. Pierre FLIECX (chef de service).PhilippeTESSON.BénédicteMENU(grandsreporters). Rédaction : 14. Chaque chiffre ne peut être utilisé qu’une fois. Secrétairegénéraldelarédaction: ThierryDERANSART. TOURISME: GuillaumedeDIEULEVEULT.57.55.. Les relations topologiques sim­ ples ne fournissent aucun pla­ cement certain. Jean SÉVILLIA (rédacteurs en chef adjoints).50. Claudie BARAN. Hélène FRONI. Laurent UHLER. Nathalie JÉRÔME. Anne SOLLIER. Il faut passer la vitesse supérieure. dans chaque ligne. Marina PETROSSIAN. boulevard Haussmann. on voit le couple binaire E5­F6 = 7­9 (voir C4­G4 et D3­D7). Directeur Général. OU JUSTE UN INDICE ? Pour obtenir immédiatement la solution de la diabolique de la semaine et de toutes les grilles déjà parues: Appelez par téléphone le 0892 701 666 Ou envoyer par SMS: DIABOLIQUE au 71111 71111: 0. rue Pillet­Will.70.I7=2.C5=2. LA SOLUTION. Jean­François GUERRI. iPad). Publicité : FIGAROMEDIAS. Enfin le placement séquentiel topologiqueI1=8(un6enD1ou F1) complète la solution. Société du Figaro SAS : siège social : 14. Président-directeur général : Pierre CONTE.08. Raphaël STAINVILLE. Olivier MICHEL.

50.66. au calme et près de tout.50 .fr 3040 Face au marché couvert. VILLA ARIANA Franco Suisse Bâtiment. lundi et jeudi de 14h à 19h . NF et BBC. Vendredi et samedi de 10h30 à 12h30 et de 14h à 19 h.66. des appartements. Du jeudi au dimanche de 14h à 19h. VILLA VIVIANA 92 SURESNES Franco Suisse Bâtiment. Certification NF Logement et label BBC. rue Pierre Brossolette.66. Vendredi et samedi de 10h30 à 12h30 et de 14h à 19h. un cadre de vie d’exception pour une magnifique résidence. franco-suisse. Ouest ou Est.50.BV : Place Jean Jaurès.46.50 . NF et BBC. lundi et jeudi de 14h à 19h www. habillée de pierre. avec des vues dégagées dont certaines sur Paris. et 400 m des écoles.50 .fr 3042 Franco Suisse Bâtiment. Certification NF Logement et label BBC A 500 m de Paris.franco-suisse.50. Dimanche. Une superbe résidence à l'architecture majestueuse. Tél : 01. Franco Suisse Bâtiment. du studio au 5 pièces. HQE. Dimanche.46. www. avec les commerces. Vendredi et samedi de 10h30 à 12h30 et de 14h à 19h. Tél : 01. NF et BBC. à 500 m du futur tramway T6.franco-suisse. une superbe résidence à l’architecture classique. Tél : 01. VILLA VICTORIA Franco Suisse Bâtiment. Vendredi et samedi de 10h30 à 12h30 et de 14h à 19h.fr 4011 Au cœur d’un quartier commerçant.50 .46. Un large choix d’appartements lumineux.www. au cœur de St-Cloud. lundi et jeudi de 14h à 19h www. avec une façade en pierre. LES VILLAS MONTRETOUT Franco Suisse Bâtiment. lundi et jeudi de 14h à 19h .fr 3245 92 LA GARENNE COLOMBES Au cœur d’un quartier résidentiel.66.46. Certification NF Logement et label BBC.46. Dimanche. Tél : 01. Tél : 01. offrant des espaces verts arborés. bénéficiant de généreux jardins paysagers.franco-suisse. Dimanche. de jardins privatifs clos de haies.50 .BV : 102.franco-suisse. prolongés d’un balcon ou de terrasses en cascade. rue des Petits Bois.66. boulevard Richard Wallace.fr 2962 92 CHAVILLE A 150 m de la forêt domaniale et 500 m de la gare.www.BV : 39.46. Certification NF Logement et label BBC.fr 3660 A 100 m des commerces. c’est l’émotion qu’il fait naître. du 2 au 5 pièces. Des appartements au confort exceptionnel. Tél : 01. face à la coulée verte de l'acqueduc de la Vanne. habillée de pierre.BV : rue de Viseu. 2 petits immeubles à l’architecture raffinée. rue de la Vanne.46. Appartements du 2 au 4 pièces. Du studio au 5 pièces.franco-suisse. une résidence offrant des appartements du 2 au 5 pièces. une résidence à l’architecture exceptionnelle.. avec terrasse ou balcon. Tél : 01.50. avenue de la Division Leclerc.66. boulevard de la République. lundi et jeudi de 14h à 19h www. près de toutes les facilités. une magnifique résidence à l’architecture qualitative.fr 3246 Face à la Mairie. mais au calme. lundi et jeudi de 14h à 19h . Du studio au 5 pièces. un emplacement privilégié et rare à 100 m du jardin des Avelines et à 600 m de la gare SNCF. NF et BBC.50 .franco-suisse. lundi et jeudi de 14h à 19h www.franco-suisse.franco-suisse.50.66. du 2 au 4 pièces.fr 3538 92 CHATENAY MALABRY VILLA ANGELA 92 PUTEAUX A proximité du centre-ville et du parc de Sceaux.66. Dimanche. dans le cœur résidentiel de Puteaux. VILLA CÉLINA Franco Suisse Bâtiment. avec de bonnes exposition Sud.46. Dimanche.50 .50 . Dimanche.BV : 84. au calme d’un vaste jardin largement arboré. Certification H&E et label BBC. VILLA DIANA 92 ST CLOUD Franco Suisse Bâtiment.BV : 5-7. Vendredi et samedi de 10h30 à 12h30 et de 14h à 19h.50.50 . Franco Suisse Bâtiment. agrémentés de grandes terrasses en cascades. Au calme.50.. agréable à vivre.66. les écoles dans un rayon de 300 m.fr 92 CHATILLON VILLA LÉONORA .La sélection de l’immobilier neuf avec La vraie valeur d’un bien immobilier. Vendredi et samedi de 10h30 à 12h30 et de 14h à 19h. Dimanche.BV : 20.50.fr 78 MARLY LE ROI 20 résidences en Ile-de-France 92 MONTROUGE Bâtir l’excellence VILLA CAMILLA A 200 m des Chevaux de Marly et à 300 m du Vieux Marly.50. lundi et jeudi de 14h à 19h www.BV : 48. Tél : 01. face au marché. Tél : 01. rue Gounod.46.franco-suisse. offrant le charme et le calme d’un jardin paysager. Un cadre de vie exceptionnel avec des appartements. offrant un cadre de vie résidentiel. Vendredi et samedi de 10h30 à 12h30 et de 14h à 19 h.www. Appartements du studio au 3 pièces aux prestations haut de gamme.BV : 17. Vendredi et samedi de 10h30 à 12h30 et de 14h à 19h.

la main de Sud. Mais. personne vulnérable : Sud 3♠ O passe N 6♠ E ♠ R V 10 9 8 7 2 ♥54 ♦ 9643 ♣- 0 Dans le bridge d’aujourd’hui. Hélas. qui vous procure immédiatement la douzième levée s’il tient. il est impensable de ne pas ouvrir de 3♠. dans certains cas de figure. Il est logique de fournir le Valet du mort.com PAR JEAN-CHRISTOPHE QUANTIN. Ouest se trouvera-t-il compressé entre ses ♠ et ses ♣ . Vous possédez onze levées de tête (l’As de ♠ . trop lointain. commencez par donner un coup à blanc à ♠ (petit ♠ des deux mains).lebridgeur. non vulnérable.15 MARS 1 • LE FIGARO MAGAZINE . dans l’impossibilité de conserver. Du coup. www. Dans l’absolu. seule couleur susceptible de vous offrir une levée supplémentaire. Est fournit la Dame… Ph. vous comprendrez peut-être que l’impasse au Valet est le meilleur jeu. Vous ne pouvez le trouver qu’à ♣ . Ou. un ♠ maître et quatre cartes à ♣ .SAMEDI 162013 MARS 2013 MAGAZINE Retrouvez plus d’une année de problèmes de bridge et leurs solutions sur www. quatre ♦ et trois ♣ ). ♠ 97643 ♥AR3 ♦ A2 ♣D75 ♠ AD ♥ AD9 ♦A8752 ♣ARV ♠ D 10 8 5 ♥86 ♦ 10 9 8 ♣V983 N O S ♠ A2 ♥DV2 ♦ RDV4 ♣ A R 10 2 E ♠ RV ♥ 10 9 7 5 4 ♦ 7653 ♣64 Les enchères. en espérant la chute du Valet. En dégageant l’As de ♠ ultérieurement et en encaissant vos ♥ et vos ♦ . comme ici. C.M KAON NE FONT PAS UN GRAND SOC VIEILLISSEMENT NATUREL SÉPARATION O T PETIT HÉROS DE SPIELBERG CARAPACE S PROCHE DE L’ID DIGNITAIRE MUSULMAN F L BASE DE COMPARAISON AU GOLF MANQUE DE SALIVE PARENTS É C DISCONVIENT PLACEMENT H É MUSICIEN S PEUT ÊTRE UNE PARADE BAUDET DU POITOU ADHÉSION DIRECTION SUR LA BOUSSOLE ÉVIDENTS LEURS ARRÊTS SONT ATTENDUS EST POÉTIQUE IVRESSE PUBLIQUE PAYS D’EUROPE NIAIS RALLER DANS LE BOIS DURER IL EN IMPOSE SYMBOLE DE MÉTAL PRÉCIEUX SANS ORIGINALITÉ RASOIR TOMATES ANCIEN COURROUX CERCLE FERMÉ SE JETTERA À L’EAU DEVISE DU JAPON ARTICLE QUE DE LUSTRES ! CHEVILLE AU GOLF SOLUTION DU NUMÉRO PRÉCÉDENT A P P M A I A G I RRES I ST I BL E SA I SERVES COU TACT V I SO T A I N DO C N I RVANA DA I GNER ESSA I ARRA I SONNE T I TRE ANGE OT E NUES AVENTURE BROC I NC E TA NUANCE A I L SU CE N’EST QUE PACOTILLE LICHENS DESSERT LA BANLIEUE DU GENRE NEUTRE IL FAUT COURIR POUR L’ATTRAPER B B Problème n°295 : Précipitation de saison R R I I D D G G E E Solution du problème n°294 : Une pression trop forte Contrat  : 6SA.com . à quatre cartes de la fin. Pour obtenir le maximum de renseignements. Nord n’explore pas le grand chelem. Sud donneur. le meilleur maniement pour quatre levées est de tirer en tête. Entame : 6 de ♣. Solution la semaine prochaine 130 • LE FIGARO MAGAZINE . trois ♥ .lebridgeur. Il ne vous manque donc qu’un seul pli. il sera préférable de faire l’impasse au Valet. Entame  : 10 de ♦ .

fr . Palm Beach. +33 (0)1 53 23 81 81 . Réception.3 à 5 M€ 5 à 10 M€ + de 10 M€ Rubrique réalisée par Figaro Classifieds .8 à 1. d'un grand parc avec bassin et d'un jardin la française. +33 (0)1 53 23 80 47 . Possibilité parking. Prix : PARIS 16 e – Trocadéro. à l'abri des regards et exposée sud-ouest. +33 (0)1 53 23 81 81 .bellesdemeuresdefrance@bdfrance. Double réception.3 M€ 1. d'un bâtiment agricole. +33 (0)1 53 23 81 81 . 2 chambres. Domaine de 33 ha composé d'un château du XVIIe siècle. Réceptions. cuisine dînatoire. +33 (0)1 53 23 81 81 . Parkings.L’ART DE VIVRE avec S E I N E -M A R I T I M E – Etretat. Triple réception ouverte sur le jardin.fr 30 avenue Pierre 1er de Serbie. salles de bains. salle à manger.com PARIS 8 e – Proche de l'avenue George V.bellesdemeuresdefrance@bdfrance. élégant appartement ensoleillé de 300 m² à rénover. salle à manger. Parfait état. dressings et cuisine dînatoire. Prix : BELLES DEMEURES DE FRANCE TÉL.3 à 2. Vue. 3 chambres et 2 salles de bains. Genève. Entrée. Boxes et caves. salons. Maison rénovée de 433 m² avec jardin privatif de 245 m².fr PARIS 16 e – Face place e Victor-Hugo.3 M€ BELLES DEMEURES DE FRANCE TÉL. Balcon. New-York. Duplex de 330 m² sur jardin avec terrasse de 167 m². suite d'invités et suite de maître.10 € chez votre marchand de journaux www.Propriétés de France . 75008 Paris Tél : 01 53 23 81 81 .com .fr 2. Prix : P A R I S 16 e – HenriMartin. salons. suite de maître avec salle de bains. Au 2e étage. Moscou. Au 5 étage.8 M€ 0. salle à manger.bellesdemeuresdefrance@bdfrance. 3 suites complètes et une chambre avec salle de bains.Fax : 01 53 23 81 89 Paris.paris-fineresidences.bellesdemeuresdefrance@bdfrance.fr PARIS 6 e – Cherche-Midi.fr BELLES DEMEURES DE FRANCE TÉL. d'un pavillon d'hiver.fr BELLES DEMEURES DE FRANCE TÉL.bellesdemeuresdefrance@bdfrance. Cave. 2 salles de bains et office. +33 (0)1 53 23 81 81 . Appartement lumineux de 170 m² rénové et disposant de superbes volumes.01 77 75 76 86 . Grand potentiel. Appartement de 220 m² au 5e étage. Prix : PARIS 7 e – Invalides. Cave et chambre de service.bellesdemeuresdefrance@bdfrance. BELLES DEMEURES DE FRANCE TÉL. d’une ferme. de communs. appartement de 330 m² rénové. BELLES DEMEURES DE FRANCE TÉL. Parking et cave. cuisine et 5 chambres.de 0. Rénovations à prévoir. Bruxelles www. Prix : 3 800 000 €. Entrée. 3 chambres et 2 salles de bains.proprietesdefrance. Balcons et cave. Beverly Hills. Prix : 1 990 000 €. 4 chambresbureau. salon. Prix : BELLES DEMEURES DE FRANCE TÉL.bellesdemeuresdefrance@bdfrance. salle à manger. +33 (0)1 53 23 81 81 .

Chasseur professionnel. Oie. Baisseraleniveau. 20. Eu. Ille. Ar. S’est tiré sans tirade. Hors paire. 6. 5. Ca­ fard. 15. Armide. 4. 7. Nord-est. 10. Difficile à avaler. Miam-miam. Le vol de l’aigle. Bans. IFNI. Muette. Retourné chez Euripide. Raccourcira. Eminence romaine. Composition. Air.Poétiquementblanc. Montages. Sol. 11. 19. Pas elles. Dos. 16. Sessile. Etiquette. Ne laissa pas tomber. 7. 17. Ria. Trois points. Fait reculer. Ourson. 19. Au bord de la mer.M O T S C R O I S É S de Michel Laclos LA GRILLE HORIZONTALEMENT 1. 18. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 VERTICALEMENT 1. Est loin d’être parmi les pre­ mièresenlettresgrecques. 19. Lot. Tou­ jours en panne des sens. Mis au parfum. Parfumeur. Ressac. Si on ne s’en fait pas. 14. Inoubliable. Elmire. Prussienne et dramatiquement sartrienne. Utile. Ainsi soit-il. Orateur qui donnait des cours par correspon­ dance. Si. Aile. Pot cassé. A de quoi réfléchir. Inesthétiques. Tasse à l’envers. Ne donne pas l’air gai. 5. Bennett ou Crawford à Hollywood. Ut. En matinée. Elever. 14. Jeune fille. Esse. Gros bouquet de fleurs. I.Combattantes­ pagnol. 9.e. Terre d’ori­ gine. 18. Il. Numéros. Pr. Chiffons de papier. On le préfère gros. Sûre. 19. 12. Si. Pic. Maligne mais pas forcément mauvaise. Os. Aqueuse. SSS. Fondant. Jeux de lettres. Faim sans fin. Outil. Elyséens. Bombe. Daube. Acéphales. Rimailleurs. 11. Strict.15 MARS 2013 . Inter. Chorégraphies. 5. Les limites de Napoléon. Enlisé. 13. Pi. Est sur la paille. Priori. 17. N’a pas voulu se servir de son droit. 20. Estourbiront. Manifestation d’intérêt. Evab. Ta. 11. 6. Cloche. 4. 16. Hibernation. Eu. Ne change pas si on est fidèle. Avait l’air vache. on ne s’en fait pas. Espaces compris entre deux ri­ deaux. 13. Réclame. Erreur. 12. 9. Réserve féminine. Faire disparaître. Agreste. Porte­parole. Baisse le son à la radio. Courses non chronométrées. Poulets à l’américaine. 5. Ne. Grande amoureuse du désert. 3. SLY. Nous. Séances de repassage. 4. Généralementgénéral. Fief de cheval. A toujours l’air gai. Sont à leurs pieds. Prend des formes. 7. Chose cassée. Ma. Héros. 3. Réa. Toreros. Huissier. Tolite. Soir. Bue. TB. Eve. 12. Soûles. SOLUTION DU 8 MARS HORIZONTALEMENT : 1.Prisesencharge. Protectrice des lettres. Remous. VERTICALEMENT : 1. Clystère. 13. Lie. Est sur le même plan. Les vols y sont très fréquents. Casque. Toujours très personnel. Seperdentparfoisdanslacampa­ gne. Rail. 132 • LE FIGARO MAGAZINE . Monté sur pi­ les. 9. Irréfutable. N’a pas sa place dans la musique classique. ArrivetroisièmechezBeethoven. Revenue en Sologne en 1943. Entassées. N’apprécient pas les rondes. Avocaillon. A trop d’appétit. Refoulée. Se bourre avec des craques. Lettres de Shakespeare. 15. Ocreuses. 8. Halo. Ancien. 9. 17. 7. Iq. 2. Avait toujours l’air doux. Rumeurs. Compter sur l’avenir. Il. 13. 8.Brette. Main courante. Salique. 4. 3. Sa. Agénor. Astres. Néné.Note. 15. Avancent des preuves. 20. 10. Partie de Grèce. 18. 12. Mouvement de ter­ rain. Ra. Odorat. Ire. Ne donnait pas l’air doux. Ne laissaient pas tomber. Réchauffent ou refroidissent. Ee. Point marqué. Préposition. Laog. Te. 14. Acreté. Se sont mis tardivement à ta­ ble. 10. ABC. Pa­ risien de l’Ile­de­France. 18. Tua. Trie. Au. Huile de peintre. Aqueuse. 17. PS. Gob. 16. Fils de famille qui a eu des mal­ heurs. Bureau de pla­ cement. Su. Lys. Doit bien bouffer. Remise plus ou moins impor­ tante. Superbes. Poule commune. Préposi­ tion. 3. Imbroglio. On s’y repose longtemps. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 2. RN. 20. Clama. Rias. Sicles. Ricochet. Envoyé spécial américain. Tête d’ahuri. 8. Rose. 6. Indicateur. Ramassa une bûche. Belle étoile. 15. Ceinture reli­ gieuse. 2. Sergents. Ota. Guide. Couche dans un lit. Haut de l’Italie. 14. 16. Règle. Pays de Saint­Pol. A l’envers : circule en fût. Retour­ née en 17. 8. Bols. Ta. Emeutiers. 6. Dotation.Embarras. 10. Mit. A perdu sa place. 11. Ose. Conjonction. Condensés. 2. Saint bien noté. Messer Gaster.Prépo­ sition. Taïga.

fr 2. 320 m² habitables en 14 pièces principales dont 7 chambres. Cave. pool-house. conciergerie. Terrain arboré environ 2 500 m².3 M€ 1. cuisine aménagée. Prix : 450 000 €.3 à 5 M€ 5 à 10 M€ + de 10 M€ AGENCE MERCURE Auvergne TÉL.auvergne@agencemercure. : 62218. un appartement de réception de 301 m². Calme. Service. Piscine. 2h30 de Paris. : 69931. Très grand parc clos avec de beaux arbres et des allées cavalières.fr CALVADOS – Deauville plage. +33 (0)2 48 24 88 39 . accès direct à la plage.bordeaux@emilegarcin.fr GIRONDE – Bordeaux .fr LANDES – Beau château de 550 m² restauré en 2003 avec 15 ha idéal pour chevaux.fr 3 km rive droite. : PRD-2084. +33 (0)4 73 78 80 01 . une grande maison en pierre et dépendances. Superbe manoir XIXe rénové. 2 bains. DPE : E. dépendances. Château XIXe entièrement rénové avec vue dominante. F. Réf. plein sud avec vue dégagée. AGENCE MERCURE Normandie TÉL. PAS-DE-CALAIS – Proche de Calais. AGENCE MERCURE Bourges TÉL. Prix : 2 850 000 €.3 à 2. Prix : 920 000 €. Possibilité d'acheter une ferme avec 11 ha en sus. Grand grenier et 2 chambres à restaurer. salle de bains et salle d'eau. +33 (0)6 82 79 16 34 . Dépendances dont granges et écurie. EMILE GARCIN Côte Basque TÉL. AGENCE MERCURE Nord Pas-de-Calais TÉL. +33 (0)5 59 01 59 59 . Domaine de chasse et d'agrément comprenant une gentilhommière de 275 m² au milieu d'un parc forêt et pâture de 75 ha.proprietesdefrance.A. 162 m². Garage.I.fr . Réf. belle maison de caractère. Prix : 642 000 €. 2 km du centre. DPE : C. +33 (0)1 58 12 02 02 parisrd@emilegarcin.com . Superbe vue mer. Réf.bourges@agencemercure.nordpasdecalais@agencemercure. Réf. : BDX-1607. : 41618vm. 3 chambres. Nord-ouest de Tours.de 0. rare. +33 (0)5 59 01 59 59 .L’ART DE VIVRE avec PARIS 16 e – Georges Mandel. 6 pièces principales sur 2 niveaux. 3 chambres. Sur terrain de 6 ha environ. Réceptions. Une maison de gardien indépendante. Réf.fr ALLIER – Aux confins de l’Allier et de la Saône-etLoire. au 3e étage.Propriétés de France . Jardin arboré 7 000 m² avec des arbres centenaires.biarritz@emilegarcin. Exceptionnel ! Réf. Gare TGV à 1h. Nature et calme. 200 m² habitables en 9 pièces principales dont 4 chambres. +33 (0)3 22 29 98 72 .01 77 75 76 86 . Ecuries 8 boxes.8 M€ 0. Garage. EMILE GARCIN Bordeaux TÉL. Prix : 1 170 000 €. : 100 560.8 à 1. Prix : 750 000 €.A INDRE-ET-LOIRE – Aux confins Indre-et-Loire et Sarthe.normandie@agencemercure.10 € chez votre marchand de journaux www. En parfait état. Dans un immeuble de prestige. Maison de maître avec beaucoup de charme. Prix : EMILE GARCIN Paris Rive Droite TÉL. 2 salons. aucune nuisance.3 M€ Rubrique réalisée par Figaro Classifieds .

Magnifique demeure sur terrain de 1 150 m² avec au rez-dechaussée cuisine indépendante. FLOCAR INVESTMENT GROUP TÉL. cheminée. Au 2e étage : 2 chambres. Allie à la perfection plaisir et défiscalisation. +41 22 809 06 74 suisse@barnes-international.01 77 75 76 86 . pas de plus-value ni de droits de succession. Au dernier étage d'un immeuble de grand standing. salle de bains.info@barnes-international. piscine. terrasse solarium.com . BARNES Hauts-de-Seine Ouest TÉL. Espace de vie traversant. terrasse avec vue sur les Alpes.Propriétés de France .bonaparte@barnes-international. appartement traversant de 131 m² offrant des vues imprenables sur la Seine et le Grand Palais. +33 (0)1 55 42 50 60 .L’ART DE VIVRE avec S UISSE – Vandoeuvres. salles d’eau. S AVOIE – Les Arcs. US 001 305 808 79 05 . Prix : 2 900 000 €.10 € chez votre marchand de journaux www.com . 04 79 22 00 16 . plafond cathédrale. Tassin-la-Demi-Lune. à 1 km de la marina. Prix : 245 000 €. 3 chambres. Surface de 180 m² avec un séjour de 50 m². salle à manger.com 5 à 10 M€ + de 10 M€ Rubrique réalisée par Figaro Classifieds . +33 (0)1 55 61 40 21 . 3 chambres.www.3 à 5 M€ EDENARC 1800 Sotheby’s International Realty TÉL. étage avec parquet. Rare et prestigieux. salon. solariums. Maison familiale d'exception au cœur d'une résidence privée de grand standing avec jardins et piscine. Très bon état. Réf.DE -S EINE – R HÔNE – Exclusivité. Prix : 295 000 $. 2 salles de bains et une master bedroom avec salle de bains et dressing. patio extérieur avec aquarium.Montchat. 4 chambres.info@flocarinvest. 4 parkings. cuisine indépendante. Cave et double parking. Prix : BARNES Rive Gauche TÉL. Appartement-Hôtel****.de 0.www. 04 72 13 90 00 .3 M€ 2. Achat en classique ou « Loueur en meublé ». 2 garages.FR +33 (0)1 53 53 16 15 . Cave et parking.proprietesdefrance.www. Jardin avec piscine à débordement. buanderie. Prix : BARNES Suisse TÉL. espace billard. Louable 2 000 $/mois non imposable. : A-19781. R HÔNE – Exclusivité. Rentabilité garantie + occupation.carredorimmo.com d’Orsay. DPE : NC.3 M€ 1.carredorimmo. Magnifique villa contemporaine de 360 m² sur 6 000 m² de terrain clos.fr CARRÉ D'OR IMMOBILIER TÉL.com H AUTS . 04 72 13 90 00 . Belles pièces de réception. Prix : 1 500 000 €. salle de jeux. Villa d'environ 270 m² avec vue dégagée située sur un terrain de 1 750 m².edenarc1800. T3.3 à 2. Nombreux rangements. 4 chambres dont une suite parentale.com PARIS 7e – Quai Garches.fr FLORIDE – 4 chambres et 3 salles de bains. 2004. salle de bains. Au 1 er étage. Lyon 3e .8 M€ 0.8 à 1. CARRÉ D'OR IMMOBILIER TÉL. Prix : 1 690 000 €.

01 53 70 00 00 . +33 (0)1 58 10 02 02 .3 M€ 1. quartier du Belvédère. une cuisine.10 € chez votre marchand de journaux www.provence@emilegarcin. 01 30 84 57 42 .de 0. appartement de 115 m² avec un grand balcon : double séjour avec cuisine ouverte.proprietesdefrance. Optimisation fiscale. Entre cour et jardins.contact@tercognita.8 M€ 0. gouv.8 à 1. Rare au cœur de la cité. une salle à manger. au 4e étage. Cession Hôtel R 2/4 rue des Réservoirs Versailles. Appartement de 129 m² de 2 chambres en rez-dechaussée + 30 m² terrasse + 50 m² jardin en pleine propriété sur le 1er golf 18 trous du nord de l’Ile. 2 salles de bains et un dressing.3 à 5 M€ VAUCLUSE – Avignon. Box et services. Double cave.www. 4 chambres avec bains. Classe énergie : C. Cave. Prix : 466 000 €. Prix : DANIEL FÉAU 7e TÉL.2 TRIBES TÉL.L’ART DE VIVRE avec PARIS 6 e – Rue du Cherche-Midi.Parc du Mont Choisy. Plusieurs appartements disponibles. Prix : EMILE GARCIN Propriétés TÉL. +33 (0)4 90 92 01 58 . Possibilité d'acquérir une chambre de service de 10.3 à 2. Prix : MARC FOUJOLS Paris TÉL. : MER-ASPEN. Terrasse 100 m². 01 47 05 50 36 www.www. e c o n o m i e . Dans un immeuble rénové en 2007. TER COGNITA .3 M€ 2. Au pied des pistes.meribel@emilegarcin.com PARIS 16 e – Sainte- Appartement de 138 m² avec une vue dégagée comprenant une double réception. élégant duplex familial et de réception de 480 m² avec jardin privatif de plus de 600 m². en bordure de la plage. Luxe. Réf. 01 53 70 00 00 . Réf. Prix : MARC FOUJOLS Paris TÉL.marcfoujols. Appartement d’exception de 215 m².fr/cessions. Date limite de réception des offres : 26 avril à 16h. 2 garages.06 79 88 60 63 ILE MAURICE – Grand Baie . charme et modernité. : SRM-6288CAR.01 77 75 76 86 . Prix : 3 350 000 €. Aspen Park & Lodge. 3 chambres.fr YVELINES – Avis d'appel d'offres. Gestion et rentabilité locative.fr .marcfoujols. salle de douche et 2 chambres d'enfants avec une salle de bains. Dossier consultable s u r : w w w.fr 5 à 10 M€ + de 10 M€ Rubrique réalisée par Figaro Classifieds . Parking.Propriétés de France . terrasses de 46 m². Très bel ensemble immobilier de 6 bâtiments sur cour.com S AV O I E – Méribel. maison-appartement totalement rénovée et baignée de lumière dans immeuble XVIIIe au calme. +33 (0)1 48 25 93 33 .com P A R I S 7 e – Unesco.com . piscine et poolhouse. DDFIP DES YVELINES TÉL.39 m² loi Carrez. dans un ancien hôtel particulier. Programme IRS. EMILE GARCIN Courchevel & Méribel TÉL.feau-immobilier. Perrine. chambre parentale avec dressing.

prestations de qualité. GROUPE NICE PROPERTIES TÉL. Situé à deux pas des plages. grand calme et soleil. Un chalet contemporain offrant 5 chambres et 4 salles de bains. Soleil.www. 04 93 91 92 57 . Belle terrasse.8 à 1. +33 (0)4 50 53 72 62 .infos@patrickrandi.3 M€ 1.com A LPES -M ARITIMES – Saint-Jean-Cap-Ferrat. Vue superbe sur Paris et la tour Eiffel. Volumes exceptionnels et prestations de qualité. ce 4 pièces de standing de 128 m² est composé d'un grand séjour et de 3 chambres en suite. Décoration raffinée. ascenseur.3 à 5 M€ 5 à 10 M€ + de 10 M€ PIERRE FLORE TÉL.I.pierre-flore-immobilier. 2 autres chambres et 3 bains. Parking. salle d’eau. Prix : 1 680 000 €. au dernier étage ascenseur. 1 chambre. 01 30 47 49 49 . Volume exceptionnel.L’ART DE VIVRE avec PARIS 6 e – Place Saint-Sulpice. AGENCE VARENNE 6e TÉL.3 à 2. Prix : 2 500 000 €. cave et garage fermé.www.www.fr P A R I S 16 e – Foch. Au 4e étage d’un bel immeuble à deux pas de la place Saint-Sulpice.com .chevreuse@laforet. Dans un bel immeuble. +33 (0)1 45 55 22 00 . HAUTE-SAVOIE – Chamonix Mont-Blanc.10 € chez votre marchand de journaux www.info@nice-properties.proprietesdefrance.01 77 75 76 86 .com 2. Bel appartement de charme. 2 salles de bains.vaneau. salle de bains. Prix : 1 575 000 €.arve-immobilier. à 10 mn du centre en voiture. suite parentale de 110 m² et 6 chambres. une vue mer inoubliable. 01 45 55 79 10 www. 116 m² au sol. wc indépendant. séjour : 40 m² environ. ravissant appartement de 92 m² comprenant un salon.com VANEAU Bac Saint-Germain TÉL. Réf. ARVE IMMOBILIER TÉL. Prix : YVELINES – Saint-Rémylès-Chevreuse. Prix : 450 000 €.8 M€ 0. immeuble 1900 : vaste séjour avec poutres apparentes. 01 45 55 46 63 . Proche place de l’Etoile. 2 chambres dont une vaste sur cour avec vue dégagée. : 413. LAFORÊT TÉL. Une adresse prestigieuse. bureau.de 0. Bâtiment annexe comprenant 2 garages et appartement T2 indépendant. 15 pièces principales dont bel espace de réception. sud. Belle rénovation. Proche gare RER : Paris en 36'. Prix : PATRICK RANDI TÉL.3 M€ Rubrique réalisée par Figaro Classifieds . une salle à manger. cuisine.A.Propriétés de France .fr PARIS 7 e – Musée Rodin. Cave. appartement refait à neuf au 4e étage d'environ 55 m². chambre spacieuse. Prix : 1 670 000 € F. une cuisine. Penthouse en 8e et dernier étage. appartement 148 m² : double réception et chambre ouvrant sur terrasses. Entrée.agencevarenne. très belle cuisine.fr CALVADOS – Deauville centre 100 m de l'hôtel Normandy. immeuble de grand standing. 02 31 87 84 66 . Piscine chauffée et dépendance. Grand box.com .

fr .iledefrance@agencemercure. cuisine séparée équipée. Maison de gardien de 40 m². Belle maison de famille 270 m² avec petit jardin. Prix : 525 000 €.3 à 2. Dans un immeuble de standing. Très bon état général. hangar et communs.8 à 1.com MOBILIS TÉL. Réf. Salon et salle à manger traversant. AGENCE MERCURE Ile de France TÉL. proche commerces et écoles privées.de 0. belle et grande ferme entièrement rénovée. : DEV-912.www. 10 km de Vaux-le-Vicomte et de Fontainebleau.www. HAUTE-SAVOIE – Saint- CALVADOS – 20 mn de Deauville. appartement de 92 m² avec vue. Golf réputé à proximité. Vaste salon salle à manger.com . cuisine avec cellier. Manoir du XVIIe rénové. 7 chambres. Cave.01 77 75 76 86 . Aiguelongue résidentiel. en campagne et au calme. Petit manoir de 1791 de 4 suites d’amis. piscine.deauville@emilegarcin. Prix : 2 000 000 €. Terrasse ombragée offrant vue reposante sur le jardin et la piscine.L’ART DE VIVRE avec du centre.3 M€ 2. salle de bains. Au pied des pistes. Prix : 1 450 000 €. : AIX4639-NGI.groupemobilis. Calme. Sur 5 ha de parc. +33 (0)4 42 54 52 27 aix@emilegarcin. Réf. chambre. 01 47 20 30 09 . 700 m² habitables en 20 pièces dont 13 chambres avec salle de bains. Rare château Empire de 600 m² sur 10 ha. Prix : 475 000 €.megeve@emilegarcin.10 € chez votre marchand de journaux www. pressoir. +33 (0)2 31 14 18 18 . +33 (0)1 47 05 51 37 . Prix : PARIS 7 e – Gros Caillou.proprietesdefrance.E T-M A R N E – 50 km au sud de Paris. Atelier. +33 (0)4 97 97 32 10 . AGENCE MERCURE Limousin TÉL. DPE : E. Maison T4 baignée de lumière entièrement rénovée avec prestations de qualité. Réf. Endroit romantique et proche du bourg et commerces.Propriétés de France . 3 salles de bains. Classe énergie : D. vue à 180° sur le mont Blanc. EMILE GARCIN Deauville TÉL.fr HÉRAULT – Montpellier.fr EMILE GARCIN Megève TÉL. +33 (0)6 25 35 44 36 .fr BOUCHES-DU-RHÔNE – A 5 km Gervais Le Bettex. 2 appartements.sothebysrealty-france. écuries.3 à 5 M€ Limoges Emailleurs. Prix : 2 300 000 €. Maison d’amis et de gardien. +33 (0)4 67 57 34 10 .com S E I N E . IMMOBILIÈRE FOCH Sotheby’s International Realty TÉL.fr 5 à 10 M€ + de 10 M€ HAUTE-VIENNE – Rubrique réalisée par Figaro Classifieds .8 M€ 0. salon.5 ha. bureau (possibilité 2e chambre).3 M€ 1. Classe énergie : E. Idéalement située. proche centre-ville et tram. pavillon de gardien. Entrée.limousin@agencemercure. : 21523. salle à manger. bureaubibliothèque et 7 chambres. mas du XVIIIe siècle de 235 m² habitables sur parc paysager de 1. Prix : EMILE GARCIN Aix-en-Provence TÉL.

15 MARS 2013 . interrogez­vous sur la partquelesignataireatenuepersonnellementdanssarédaction.surdesrayonsinaccessibles. pas assez commercial. 19. à son épouse bien­aimée.L’in­ du style l’espoir d’un renvoi d’ascenseur. moitié remplit toute la première page et une partie de la par des inconnus. ment.lesignatairealubeaucoup.voiredansdespaquetspasdéballés– peut­êtrelucideetrenoncezégalementàl’emplette.n’ouvrez le cholestérol. l’éditeur pense à récupérer son à­valoir. – Si le livre commence par une préface. bande-annonce – Lisez. Au­delà de 500 pa­ courentàunecitationdephilosopheallemandindiquant ges. Au­ d’acheter un livre avec l’arrière­ delà de 20 titres. choisissez plutôt la BD. La graisse trices. de deux cho­ – Pour ne pas vous tromper dans votre choix. Plus les lettres sont grosses bliothèque. méfiez­vous d’un pavé qui. il y a renvoie davantage au balai de crin de la sorcière qu’à la plume d’oie de la 20eurosàparierquel’auteurneprendpasdecheminsdetraverseetvaà marquise de Sévigné. vous savez déjà si vous pourrez vous targuer d’avoir découvert un nou­ –Localisezlesfautesdefrançais:ignoranceouméprisdelaconcordance veauBalzacousivousvouscontentezdesacrifieraupanurgismeculturel. – Si certaines pages ne sont pas coupées et que vous êtes paresseux. Si l’ouvrage est mauvais. on n’a plus droit qu’à des resucées. craignez que le talent l’ait quitté tandis que lui venait êtesmenacédenepasenavoirpourvotreargent.attendez­vousàunmanquedeconcisionpré­ –Proscrivezlesnotablesquipublientchaqueannéelemêmelivre. peut quand il vous ne connaissez pas certains mots.lapremièrephrasedupremierchapitre.abstenez­vousouattendezlaparutiondulivredepoche. ne vous laissez pas prendre au – Si le titre des chapitres est du genre « Où le lecteur découvre que le héros en traquenardmontépoursubtiliservos20euros.passeradouloureusementdesmainsauxpieds. lascive qu’elle doit adopter sous les draps. en cas d’endormisse­ qu’avantd’écrireunpeu. pensez qu’il est caisse.Cataloguedesprécautions –Sil’auteuradédiésonchef­d’œuvreàsavieillemèreou àprendre. n’encouragez pas ture » où un tâcheron payé au smic vante les qualités d’un texte qu’on lesauteursqui. ” 138 • LE FIGARO MAGAZINE . servez les caractères d’imprimerie avant de vous intéresser Si vous préférez le mettre à la poubelle plutôt que de le placer dans la bi­ aux caractères des personnages. deuxième. judiciableaurythmedelalecture. jusqu’à tairepourundictionnaire. – Si l’auteur fait partie d’une académie ou a reçu dans le passé un prix hier photos de famille entre deux bordées de clichés romanesques.90€.parincompétenceouparparesse. vous avez affaire à –Sileportraitdel’auteurtrahitsonanciennetéparletiragesépia.sachezquelapiècede10cen­ – Côté annexes. Ob­ – Demandez­vous ce que. ou bien le responsable du propos liminaire est leseuldéçu. Si la dame apparaît sur la couverture dans la pose l’essentiel. ne vous fiez pas à la « quatrième de couver­ – Si vous pensez que l’écriture est une activité solitaire. ouvrez le livre.sesontbornésàrépon­ a oublié de lui communiquer.carl’affreuxmot – Si le chapitre est numéroté à l’aide d’un simple chiffre romain. inséré un ca­ hendezlerefusdevieilliretlapropensionàtruquerlaréalité. ment. sur la pas votre porte­monnaie. vous ferez du livre. avant même de vous être dessaisi de votre pré­ tous les volumes publiés par des journalistes et dont d’autres journalistes disent le plus grand bien avec cieuxbillet. plus important que le prix Goncourt. – Pour faire pleinement votre religion. vous littéraire majeur.appré­ unhumoristechenu. prévoyez un budget supplémen­ est fixé à 20 euros descendre. un ami de l’éditeur. une fois la lecture achevée. qui se del’hommevaparfoisdepairavecl’obésitédubouquin. des temps. pensée de passer un bon mo­ Laissez tomber.Avantd’opterpourlemoinscher. qu’elles émanent de l’auteur lui­même. ou re­ – Examinez l’épaisseur du produit. essayez de vous souve­ – Les formules placées en exergue sont toujours révéla­ nir si sa bedaine n’explosait pas son veston. qui essaie de le consoler du refus est la – Feuilletez les suppléments littéraires en éliminant de son dernier manuscrit. – S’agissant des inconnus. redoutez qu’il ait consommé –Si vous avez vu l’auteur à la té­ moinsd’encrequed’eauderose. si la bibliographie occupe plus de cinq pages. Si – Le prix de vente. connu que l’auteur et on compte sur lui pour attirer le L’incipit voustrouverezunréconfortàpenserquevousn’êtespas client. times que le libraire vous rendra ne vous sera pas d’un grand usage. de l’imparfait du subjonctif et de l’accord des participes. – Si l’auteur a multiplié les chapitres et les pages blanches. pince moins pour l’héroïne que le homard pour sa femelle ». lévision. pour des raisons de marketing.Silapremièrephrase lice que ceux signés moitié par des notables.assurez­vousque cescélébritésn’ontpasdéjàtrouvérefugedansuncaveaudefamille. –Passezoutredelamêmefaçonsic’estune«écrivaine». dreauxquestionsd’untiers. vous avez décidé – Arrêtez­vous à la rubrique « du même auteur ». 20 euros. consultez ses l’une : ou bien le préfacier est beaucoup plus la liste des meilleures ventes. –Sil’auteurmontretropdecomplaisanceàl’égarddelui­même. Il ne restera plus en cipitestlabande­annoncedustyle. – Si un bandeau ceinture le bouquin. déduisez­en que le titre n’étant –Siàlafindel’ouvragefigureunindexdesnomscités. – Si l’auteur remercie une dizaine de personnes. vous ris­ quezd’acquérirunlaborieuxrecopiageplutôtqu’uneœuvreoriginale. – Selon l’exposition du livre – à la place d’honneur dans la vitrine. range ainsi d’autorité parmi les grands penseurs. S’il pratique l’autodérision.Le bloc-notes de Bouvard JACQUES TORREGANO/LE FIGARO MAGAZINE Philippe 30 conseils avant de dépenser 20 euros pour un livre A yant réussi à économiser et moins l’auteur a quelque chose à raconter.

com 2. Orientée sud.www. Villa Montmorency. très bon état. VILLARET IMMOBILIER Mozart TÉL.A n t o i n e . A voir. 04 79 00 1850 .fr VAR – Toulon. Vue magnifique depuis balcon. Maison de 200 m² en très bon état. 4 chambres. Maison principale avec réception de 60 m² et 3 chambres. garage double.deauville@barnes-international. Somptueuse demeure de charme rénovée récemment dans un parc de plus de 5 000 m² proche du centre de Genève sans nuisances. coin repas et cuisine. BARNES Deauville TÉL. 3 chambres (dont 2 avec salles d’eau). +33 (0)6 48 79 21 82 vix.Propriétés de France .proprietesdefrance.3 à 2. Vaste séjour avec cuisine en rez-de-cour avec grande hauteur sous plafond. PARIS 11 e – Faubourg Sa i n t . +33 (0)2 31 81 28 29 . salle de jeux.3 à 5 M€ 5 à 10 M€ + de 10 M€ Rubrique réalisée par Figaro Classifieds .com SUISSE – Genève. Grand séjour ambiance chalet avec salon. Garage et cave.3 M€ 1. terrasses 90 m². Très beau duplex skis aux pieds dans résidence haut de gamme.com . Jardin paysager de 7 000 m² avec piscine. maison normande située sur 3. Duplex de 170 m² aux prestations rares. 3 salles de bains.www. 5 chambres. Réf.com Exclusivité. belle vue montagnes. Prix : 995 000 €.www. A 10 mn de Deauville. place de parking. jardin 250 m². Piscine à débordement. 1 grande cuisine.com .www. tennis et piscine. Lieu unique sur magnifique cour du faubourg.biarritz@barnes-international. Caractère. Prix : VIX IMMO TÉL. +33 (0)1 600 59 555 .immo@orange. Ferme basque du XVIIIe siècle de 325 m². Prix : CIMALPES TÉL. 2 salons. volumes. BARNES Côte Basque TÉL.villaret-immobilier. ascenseur privatif. Site privilégié. : B238. Prix : 3 990 000 €. Jardin de 150 m².7 ha de terrain. L o f t 2-3 pièces de 100 m² dont 72 en Carrez. Prix : 750 000 €. 2 terrasses.L’ART DE VIVRE avec Au calme et à deux pas du centreville. VILLARET IMMOBILIER Bastille TÉL. Réf. Prestations haut de gamme.01 77 75 76 86 . Deux dépendances avec 3 et 4 chambres. : M-06799.ch CALVADOS – Saint-Hymer. +33 (0)5 59 51 00 00 . Mont-Faron.8 à 1. appartementvilla avec une vue féerique et imprenable sur la plus belle rade d’Europe. PA R I S 1 6 e – Rare. 00 41 22 899 18 00 .gpaley.de 0. Prix : AGENCE IMMOBILIÈRE Gérard Paley & Fils SA TÉL.8 M€ 0. Prix : 1 280 000 €.cimalpes. Garage.villaret-immobilier. chambre et salle de bains à l'étage et salle de homecinéma en sous-sol.3 M€ PYRÉNÉES-ATLANTIQUES – Bidart.com S AVOIE – Courchevel.10 € chez votre marchand de journaux www. +33 (0)1 53 44 74 74 . 2 salles de bains.

p r a t i q u e z u n e a c t i v i t é p h y s i q u e r é g u l i è r e .Uma Thurman *Vous vous attendiez à quoi ? P o u r v o t r e s a n t é . f r . m a n g e r b o u g e r. w w w.

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->