Vous êtes sur la page 1sur 2

Diglossie berbre/arabe marocain Cette situation de diglossie sapparente galement celle o il est question de comptition entre larabe marocain

n et le berbre. Selon Benzakour (2001 : 82), les deux idiomes se partagent les mmes proprits sociolinguistiques : ils sont tous deux des langues faibles ou domines . Leurs usages sociaux sont similaires (idiomes dintimit et de quotidiennet) et leurs fonctions expressives quasiment identiques (lis laffect, au maternel, au vcu, la culture populaire). Mais, ils diffrent par leur catgorisation sociologique : le berbre est une langue vernaculaire alors que larabe marocain demeure une langue vhiculaire. Leurs fonctions sur le march linguistique sont de ce fait diffrentes : larabe marocain constitue la lingua franca servant la communication large, il est utilis par 70% 80% de la population marocaine. Le berbre par contre apparait comme une langue refuge ou un support identitaire, il est utilis par environ 40% de la population nationale. Ils se trouvent tout naturellement en comptition. Seulement sous leffet de lurbanisation progressive, larabe marocain a tendance saffirmer davantage en tant que langue de masse. Bilinguisme arabe standard/franais Appris tous les deux lcole, larabe standard et le franais sont considrs comme des langues de prestige bien quils aient deux statuts diffrents. Larabe standard a un statut officiel reconnu par la Constitution alors que le franais a un statut de fait, il vhicule lofficialit bien quil ne soit pas officiel. Aujourdhui, les Marocains, attachs leur culture et leur histoire, pratiquent le franais en hommes libres et sans risque dalination. Ils ont mme dvelopp une sorte de conception fonde sur un bilinguisme consenti et quilibr entre les deux langues. De l, le franais serait peru comme une richesse supplmentaire qui vient appuyer le courant de base quest larabe standard. Il sagit dun bilinguisme dlibrment accept o larabe standard serait fois la langue liturgique attache lidentit arabo-musulmane et celle de laccs au dveloppement et le franais, rsolument conserv, serait la

langue de la modernit, du prestige et de louverture sur loccident.