Vous êtes sur la page 1sur 116

Foundation Keshe

Foundation K eshe Evolution fondamentale en matière d ’Energie et de Santé www.keshefoundation.com/fr Avril 2012

Evolution fondamentale en matière d’Energie et de Santé

www.keshefoundation.com/fr

Avril 2012

Fondation Keshe

Fondation K eshe Extrait du site web www.keshefoundation.comm/fr Version Avril 2012 Adapté par J.-L. Guilmot

Extrait du site web www.keshefoundation.comm/fr Version Avril 2012 Adapté par J.-L. Guilmot Traduction en cours (Les parties en anglais sont en italique)

En consultant ce document, vous confirmez être au courant des droits de propriété intellectuelle de Mr M.T. Keshe, et êtes conscients que des brevets internationaux sont déposés pour cette technologie. Vous confirmez que vous respecterez ces droits dans la mesure où ils sont originaux.

Ce document ne peut en aucun cas être vendu, diffusé ou copié sur d'autres sites ou médias! Vous êtes uniquement autorisé à l'utiliser pour votre éducation personnelle.

©2012 Keshe Foundation

La Fondation Keshe est une organisation indépendante sans but lucratif ni religieux fondée par l'ingénieur nucléaire M.T. Keshe. Elle vise à faire émerger de nouvelles connaissances scientifiques, de nouvelles technologies et de nouvelles solutions pour les problèmes mondiaux majeurs comme la famine, le manque d'eau, le manque d'alimentation électrique, le changement climatique, les maladies, tout en donnant à l’homme – par l'utilisation des nouveaux types de réacteurs à plasma la liberté réelle de voyage dans l’espace lointain.

INTRODUCTION

8

Mehran Tavakoli KESHE

 

8

La Fondation

Keshe

10

Ouverture du Centre de la Fondation Keshe en Belgique

 

10

Objectifs de la fondation

11

NOUVEAUX HORIZONS

12

Un nouvel horizon

 

12

LA TERRE, LES PLANETES ET LES ETOILES

 

12

Premier concept

14

Le modèle à neutrons de Keshe

17

LE MODELE DE DECOMPOSITION DE NEUTRON DE KESHE

17

Champs Magnétiques Plasmatiques et CMPSE

18

Réacteurs dynamiques

21

ESSAIS DE CARBONE ET DENERGIE

22

APPLICATIONS SANTÉ

25

Introduction

 

25

Maladies

27

ACCIDENT VASCULAIRE CEREBRAL (AVC), APHASIE

 

27

Etude de cas

28

Condition lors de la première visite

 

28

Premiers résultats

28

Voir les progrès de Paul sur cette première vidéo

28

Lire son histoire complète sur ce site bovendien.com (en néerlandais)

28

MALADIE DE PARKINSON

 

29

Etude de cas Voir ses progrès sur cette vidéo

29

29

BRAIN TUMOR

 

30

Test Watch her progress in this video

case

30

30

SCLEROSE LATERALE AMYOTROPHIQUE (SLA)

 

31

Etude de cas Voir ses progrès sur cette vidéo

31

31

PARALYSES

 

32

Etude de cas

32

CANCER ET CREATION DE NOUVELLES CELLULES

 

34

 

Cancer et Technologie des réacteurs plasma

35

Création de nouvelles cellules

35

Etudes de cas

35

COMA

36

Etude de cas

36

Condition lors de la première visite

 

36

Discussion

36

Odorat et goût

37

Arrêt

du

processus

37

Suivi de l'état de la volontaire

 

38

Conclusions

 

38

Références

39

BRONCHO-PNEUMOPATHIE CHRONIQUE OBSTRUCTIVE (BPCO)

 

40

 

Test

case

41

Condition

on the first visit

41

Diagnoses for processing

 

41

Reported results by the volunteer

41

EPILEPSIE

42

ITNOTGOG

42

Abstract

 

42

Hypothesis

42

Introduction

42

Test Case

43

Physical observation

 

43

Senses

43

Discussion

43

Observations

43

Follow-up of the case

43

Conclusion

44

SYNDROME DE FATIGUE CHRONIQUE (SFC) & FIBROMYALGIE

 

45

ITNOTGOG

45

Résumé

 

45

Hypothèse

45

Introduction

45

Etude de cas

46

Conditions lors la première visite

 

46

Diagnostics pour le traitement

46

Résultats rapportés par la volontaire

46

Discussion

47

Arrêt

du

processus

47

Suivi

de

l'affaire

47

E-mail from

48

SCLEROSE EN PLAQUE (SP)

 

49

INOTGOG

49

Résumé

 

49

Hypothèse

49

Introduction

49

Etude de cas 1

50

Observations physiques

 

50

Sens

50

Discussion

50

Processus de traitement

51

Etude de cas 2

51

Condition lors de la première visite

 

51

Diagnostic pour le traitement

51

Résultats déclarés par le volontaire

51

Etude de cas 3

52

Voir ses progrès sur cette vidéo

 

52

Large scale clinical trial for Multiple Sclerosis

52

Autres maladies

 

53

 

MIGRAINE

54

PERTE DE POIDS

54

SOULAGEMENT DE LA DOULEUR ET DE L’INFLAMMATION

55

Volontaires

56

LA FONDATION VOUS FAIT CONFIANCE SUR BASE DE SA PROPRE ETHIQUE

 

56

 

1. Fibromyalgie et Syndrome de fatigue chronique (SFC)

57

2. Epilepsie

57

3. Sclérose en plaque

57

4. Autres maladies

57

CONDITIONS D'ACCEPTATION DU PATIENT PAR LA FONDATION KESHE

 

58

NOUVEAUX VOLONTAIRES

58

ACCEPTATION DE PAIEMENTS PAR LA FONDATION

58

APPLICATIONS - ENERGIE

59

Cellules énergétiques Keshe

59

LA SOLUTION POUR LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

59

Opportunités énergétiques

61

PRODUCTION D'ELECTRICITE

61

Générateurs électriques

62

GENERATEURS ELECTRIQUES PLASMA DE 3-4 KW ET DE 10 KW

62

PRIX

63

QUESTIONS FREQUENTES

63

Ces unités sont-elles radioactives ?

63

Quelle est la taille de l'unité ?

63

Comment connecter les unités ?

63

Quel est le coût annuel de l'unité ?

63

63

Que faire si, pour une raison ou une autre, il n'est plus possible pour la Fondation de faire l'entretien

Y-a-il un risque que le gouvernement taxe le carburant, ou fasse interdire ces dispositifs ?

(arrêt des activités;

)

?

63

Y-a-il un risque de panne, et de rester sans énergie pendant une longue période ?

63

Est-il possible d’assurer un entretien de 100 € même dans des pays plus étendues comme la France, ou

dans des endroits éloignés en Belgique ?

Y-a-il un rayonnement nocif confiné, ou un risque quelconque de radiation en cas d'accident ?

N'avez-vous pas dit qu'il y aura un système GPS dans le dispositif qui détruit le système en cas de

63

63

déplacement vers un autre endroit ?

63

Le système peut-il être utilisé dans l'appartement ?

64

Qu'est-ce qui se passe lorsque l'acheteur décède, le système revient-il à la Fondation ou à la famille ?

 

64

A

quoi sert le coût d'entretien ?

64

Quand le système de 10 kW sera-t-il disponible ?

64

QUESTIONS SUPPLEMENTAIRES DU FORUM

 

64

Quelles sont les tensions disponibles sur l'unité à Washington DC et AC?

64

Est-il encore nécessaire d'être connecté au système de distribution d'électricité?

64

Le dispositif s'adaptera-t-il automatiquement aux cycles d'onde du fournisseur de courant ?

Est-ce que le dispositif sera reconnu par la compagnie d'électricité?

Pourquoi devriez-vous remettre votre fondation à cette damnée ONU ? Ce serait la dernière chose que

je ferais. Et puis si le système n'a pas besoin que beaucoup d'entretien pourquoi devrions-nous payer

64

64

100 € par an pendant 30 ans ?

64

Avez-vous déjà placé un de ces systèmes dans une voiture électrique ? Avez-vous un de ces groupes électrogènes en fonctionnement dans votre propre maison ou en aurez-vous un bientôt ?65 Les préoccupations suscitées par la publication et la démonstration de la technologie? 65

Pourquoi la réservation et l’acompte sont-ils nécessaires ? Pourquoi ne pas commencer à construire quelques unités, en offrir la licence à d'autres, former d’autres personnes et dans le même temps

commencer une production industrielle ?

Quand vous prétendez que le gouvernement belge vous empêche de faire la démonstration de votre

67

technologie, pourquoi vous permettraient-ils jamais de la faire connaître ?

68

Quel établissement indépendant gérera / protégera les fonds ?

68

Pourquoi demandez-vous pour ce prix pour la réservation?

68

Pourquoi ne pouvez-vous pas également offrir le même générateur demain au prix de 5000 € à

quelques pionniers qui seront alors en mesure de diffuser la bonne nouvelle ?

68

Pourquoi faites-vous les choses de façon si compliquée ?

68

Comment faire une réservation ?

69

Technologie énergétique

70

L'UTILISATION DU SYSTEME COMME SOURCE D'ENERGIE

70

LE GENERATEUR ELECTRIQUE KESHE

71

HYDROGENE

72

APPLICATIONS MATERIAUX

74

Coating de diamant

74

DIAMOND CRYSTAL / FULLERENE DEPOSITS

74

RESULTS OF TESTS

75

NEW MATERIAL / OBJECT SURFACE TREATMENTS

77

Nouvelle méthode de production de graphène

78

Fils et câbles en carbone atomique traité

80

TWO KIND OF TREATMENTS

80

NEW INSULATING AND CONDUCTIVE PROPERTIES

81

Nouveaux matériaux

83

LIGHTING AND MACHINES, DEVICES AND TOOLS WITHOUT THE NEED FOR ELECTRIC WIRING

83

New type of lamps

83

New type of machines, devices and

83

TOYS

83

FUSION FOR PRODUCTION OF NEW MATERIALS COLD AND HOT FUSION

83

WELDING OF ELEMENTS

83

CREATION OF THE DARK MATTER

83

APPLICATIONS TRANSPORT

84

Opportunités en matière de transport

84

CREATION DE GRAVITE ET DANTI-GRAVITE

84

Automobile

84

Industrie aéronautique

84

Chemin de fer

84

Voyage dans l'espace

85

Réacteurs testés utilisés pour obtenir des effets gravitationnels

85

CREATION DE BLINDAGE MAGNETIQUE

85

Industrie aéronautique

85

Technologie spatiale

85

Système sous-marin

85

SYSTEMES DE CONVERSION DE MATERIAUX

85

APPLICATIONS - ENVIRONNEMENT ET AGRICULTURE

86

Systèmes de décontamination

86

Systèmes de CO2, NOX et SO2

86

NETTOYAGE DU CO2

86

PRODUCTION DE CARBONE ATOMIQUE

86

PRODUCTION DE CO2 POUR DES APPLICATIONS SPECIFIQUES

86

La solution au CO2!

87

APPLICATIONS NANOTECHNOLOGIE & TIC

88

Nanotechnologie

88

Gravité zéro

88

Lithographie

88

Ordinateurs intangibles

88

APPLICATIONS - ESPACE

89

Exploration de l’espace

89

THE FIST GRAVITATIONAL LIFT TO SPACE

89

THE PROJECTED MOON TRIP (2016-2017)

91

MOJHAN SYSTEMS

92

THE DESCRIPTION OF THE MOJHANS SYSTEM

92

FLIGHT TECHNOLOGY

95

QUELQUES AUTRES APPLICATIONS

97

APPLICATIONS LICENSES & BREVETS

98

Certificat d’Acceptation par Naturopathica

98

Licences et brevets

99

TRANSFERT DE CONNAISSANCES

99

PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

99

ANNEXES

101

Rapport du prof. Dr. ir. Marc Van Overmeire, VUB, 2005

101

Application et formulaire de réservation

102

pour un générateur électrique interne Keshe de 3-4 kW

102

BIBLIOGRAPHIE

104

1. L'ORDRE UNIVERSEL DE CREATION DES MATIERES, M.T. KESHE, 2009, 295 P KF EDITIONS

 

104

2. THE STRUCTURE OF LIGHT, M.T. KESHE, 2011, 195 P. KF EDITIONS

110

3. THE ORIGIN OF THE UNIVERSE, M.T. KESHE, 2011, 234 P. KF EDITIONS

113

INTRODUCTION

Mehran Tavakoli KESHE

INTRODUCTION Mehran Tavakoli KESHE Né en Iran en 1958, fils d’un ingénieur en rayons X, il

Né en Iran en 1958, fils d’un ingénieur en rayons X, il est introduit dans le monde de la radiation et du nucléaire très jeune. Dans le milieu des années septante, il part pour l’Europe approfondir sa formation dans le domaine de la physique nucléaire.

En 1981, il est diplômé du Collège Queen Mary, de l’Université de Londres, comme ingénieur nucléaire spécialisé dans le système de contrôle de la technologie des réacteurs.

Il passe ces dernières années à parfaire ce système pour la production de gravité et d’énergie

utilisant un réacteur radioactif propre et sûr, alimenté par hydrogène.

Il couvre à lui seul tous les aspects de la conception d’un nouveau système nucléaire à plasma,

jusqu’à son état final actuel. C’est-à-dire le design, le combustible, le contrôle et les applications.

Depuis 2002, il concentre ses efforts pour terminer toute la conception de sa technologie en vue de son lancement dans le monde scientifique et industriel.

En septembre 2004, il est invité par un des pays leader en occident, par l’intermédiaire de ses organisations gouvernementales, pour l’évaluation de sa technologie.

Sa technologie est examinée par des scientifiques de niveau universitaire de novembre 2004 à mars

2005.

En mars 2005, le rapport de l’université confirme la faisabilité de la production de l’énergie par cette nouvelle technologie.

Depuis la publication de ce rapport, des efforts sont entrepris par des autorités en vue de faciliter le développement de ce système dans le pays d’accueil.

En avril 2005, une firme de grande réputation dans le développement devient partenaire pour l’étude de la mise en application de ce système par l’intermédiaire d’organisations gouvernementales.

A partir de 2005, Mr. Keshe et la firme de développement collaborent étroitement pour l’étude

pratique complète du premier prototype.

Les deux parties reconnaissent et la compagnie de développement est satisfaite la praticabilité et

la faisabilité du système pour la production, tel que décrit dans l’étude de faisabilité par les

scientifiques universitaires.

A partir du 17 août 2005, l’évaluation préliminaire du système est terminée et les parties se mettent

d’accord pour procéder à la production effective du premier « Système de Gravitation et d’Energie ».

Trois demandes de brevets sont déposées pour la technologie en octobre 2005 pour tous les aspects de son utilisation possible, couvrant quelques centaines d’applications.

Des demandes de brevets internationaux supplémentaires sont déposées.

Fin 2005 et début 2006, plusieurs réacteurs à base de plasma statique sont construits, ce qui corrobore l’étude théorique décrite précédemment. Ces réacteurs statiques fonctionnent à température ambiante et sous pression atmosphérique normale. Ils fournissent du voltage et du

courant. Des dépôts de couches de carbone pur sont générés, et la spectroscopie Raman confirme qu’il s’agit de « wall-graphite », également appelé « graphène ».

A partir de début 2006, plusieurs prototypes de réacteurs dynamiques sont construits, dont certains sont conçus spécifiquement pour créer des effets planants. Ces effets planants sont obtenus. Six réacteurs sont testés et évalués en continu.

En 2006, la propriété intellectuelle relative à cette technologie est transférée à la Fondation Keshe, appelée « Stichting » aux Pays-Bas. L’objectif majeur de la Fondation est la répartition des droits de licence entre cinq domaines différents relatifs au bien-être de l’humanité et de l’éducation dans le monde.

En octobre 2006, un contrat est signé avec une organisation majeure en Europe en vue de reproduire indépendamment les essais des réacteurs statiques.

Des tests d’utilisation médicale des réacteurs au plasma sont réalisés avec la coopération de médecins.

Début 2007, deux demandes de brevets sont déposées sous « Traité de Coopération en Matière de Brevet ».

Le Bureau Européen des Brevets publie deux applications brevetées.

En juillet 2007, une demande de brevet européen est déposée pour l’usage des réacteurs au plasma dans le domaine médical et alimentaire.

En 2010, est publié un article sur le captage direct de CO2 et CH4 dans l’air environnant où le CO2 et le CH4 sont à l’état liquide, à température et pression ambiantes (télécharger l’article). Le CO2 et CH4 sont révélés par spectroscopie IR et XRD, menée dans une université belge.

La Fondation Keshe

La Fondation Keshe est une organisation totalement indépendante selon la loi néerlandaise. Le nom officiel est : « Keshe Foundation ».

Le siège social se trouve aux Pays-Bas, à ladresse : Jubileumplein 3, NL-6161 SR Geleen.

Le numéro d’enregistrement est : KvK Nr.14089728. Le dossier se trouve en ligne sur le site de la Chambre de Commerce (Kamer van Koophandel) des Pays-Bas à l’adresse :

Mehran Tavakoli Kesche, fondateur, est le seul directeur de la Fondation.

Mr. Mehran Tavakoli Keshe n’est employé par aucune autre compagnie et n’a de contrat avec aucune organisation commerciale. Le Fondation n’appartient à aucune organisation commerciale. Elle n’est ni liée, ni dépendante, ni filiale d’aucune organisation commerciale. Aucune représentation exclusive ou exclusivité n’a été octroyée à des tiers pour promouvoir les technologies Keshe. Aucun droit de propriété intellectuelle n’a été transféré à des tiers.

Aucun tiers ne peut représenter, engager ou signer pour la Fondation Keshe ou pour les technologies Keshe.

Seuls sont valables les licences, accord de non-divulgation (NDA), memorandum de compréhension (MOU), préaccords, accords, dûment signés en personne par Mr. M.T. Keshe, Directeur de Stichting the Keshe Foundation, Des accords ou documents signés par d’autres personnes sont considérés comme nuls et non avenus et ne sont pas juridiquement contraignants.

Aucune négociation ne sera entreprise par des intermédiaires ou organismes tiers.

Toute question concernant les droits de propriété intellectuelle, les licences accordées, la validité des documents ou d’autres aspects juridiques relatifs à la Fondation Keshe et aux technologies Keshe doit être envoyée à info@keshefoundation.com, et à aucune autre adresse e-mail.

Ouverture du Centre de la Fondation Keshe en Belgique

Ouverture du Centre de la Fondation Keshe en Belgique Nous sommes heureux de vous annoncer l'ouverture

Nous sommes heureux de vous annoncer l'ouverture du centre de la FONDATION KESCHE en Belgique.

Ce 2 mars 2012, la Fondation Kesche ouvrira une nouvelle base permanente en Belgique.

LIEU : Ring Oost 14, 9400 Ninove, Flandres-Est, Belgique

D’une capacité de 100 places assises, la Fondation fera de son mieux pour donner deux sessions par

mois en son centre.

Si vous souhaitez organiser des présentations au centre avec M. Keshe comme narrateur, veuillez nous spécifier votre demande et nos organisateurs vous contacteront pour plus de détails.

Objectifs de la fondation

La Fondation Keshe (siège social aux Pays-Bas) n’est pas une organisation à but lucratif. Elle est propriétaire de tous les droits intellectuels de M.T. Keshe relatifs à cette technologie.

L’objectif de cette Fondation est la répartition des droits de licences versés par plusieurs licenciés, entre cinq différents domaines relatifs au bien-être de l’humanité et l’éducation mondiale.

La Fondation Keshe a pour but de résoudre les problèmes primordiaux aujourd’hui tels que

Réchauffement climatique / problème de CO2

Pénurie d’énergie

Problèmes d’eau

Problème de nourriture

Un des objectifs de la Fondation Keshe est d’appliquer des réacteurs au plasma à des « Unités Oasis », qui vont fournir une solution intégrée pour les besoins fondamentaux de l’humanité, tels que l’eau potable, le courant, la lumière et la chaleur. Aujourd’hui, 1.6 millions de gens n’ont pas d’électricité, et, à titre d’exemple, 4.000 enfants meurent chaque jour à cause de l’eau polluée dans le sud de l’Afrique.

à cause de l’eau polluée dans le sud de l’Afrique. La Fondation Keshe suit les règles

La Fondation Keshe suit les règles de conduite suivantes

Un maximum de 5% sera dépensé pour l’Administration et les dépenses, et le reste (95%) sera réparti en 5 parties égales :

19% pour la Recherche et le Développement,

19% pour le Financement de l’Education mondiale

19% pour le Soutien direct aux nécessiteux

19% pour la Paix Mondiale et l’Environnement

19% pour l’étude des Religions dans le Monde et l’unification

Comptabilité et comptes transparents.

NOUVEAUX HORIZONS

Un nouvel horizon

Des scientifiques ont aspiré à comprendre l’intelligence et les mécanismes derrière le secret de la création et du maintien de l’énergie et de la gravité et du mouvement dans l’Univers. Grâce à de nouvelles connaissances, de nouvelles méthodes et de nouvelles technologies, une énorme quantité d’énergie et de force de gravité telle qu’elle existe dans l’ordre de l’Univers peut être générée au cœur même de réacteurs construits par l’homme. Ceci est notre but.

La technologie à développer est un système totalement intégré pour créer de l’énergie et de la gravité dans le centre du système. En utilisant les méthodes des interactions dans l’univers, l’homme sera capable de construire et d’utiliser de nouveaux systèmes pour se déplacer dans l’espace, sans carburants fabriqués par l’homme et sans être entravés par la gravité.

L’énergie produite par ces systèmes est similaire à celle produite naturellement dans l’univers, qui utilise des forces géomagnétiques et des éléments essentiels pour créer de l’énergie, des champs magnétiques et ensuite de la gravité. Ainsi il devient possible de créer une force ascensionnelle sans utiliser du carburant en créant l’anti-gravité, et d’utiliser dans l’espace la gravité créée directement dans le centre du système. Cette technologie va incorporer les théories des conditions de l’atmosphère géomagnétique pour se protéger de toutes interventions environnementales et physiques extérieures.

Nous espérons que les systèmes ainsi réalisés apportent le droit au plaisir pour l’homme d’une manière saine et non polluée.

Par cette compréhension, un nouvel horizon s’ouvre dans l’avenir pour la création et le contrôle de la gravité.

Actuellement, la technologie du réacteur est totalement développée pour des centaines d’applications. Ceci ne représente que la pointe de l’iceberg des nouvelles opportunités générées par cette technologie. Grâce à ce nouveau développement et la conception de ce réacteur, beaucoup de découvertes ont été mises à jour au cours des derniers mois, et beaucoup d’autres sont en passe d’être réalisées. Ces réacteurs peuvent être aussi petits qu’une pile rechargeable ou mesurer plusieurs mètres pour produire de l’énergie à grande échelle ou pour des applications spatiales.

Le monde scientifique et industriel cherche depuis toujours un système efficace pour produire le mouvement. En réalité, produire ce mouvement à des coûts négligeables est accessible à l’homme depuis toujours. L‘homme doit simplement examiner sa planète pour trouver la réponse.

LA TERRE, LES PLANETES ET LES ETOILES

La terre, comme toutes les planètes et les étoiles, possède un noyau de chaleur central. La création et le maintien de cette chaleur et le mouvement engendré ne sont pas du niveau des étoiles et ne relèvent pas des méthodes choisies jusqu’à présent par l’homme pour réaliser ces progrès techniques. Ces propriétés sont le résultat d’un équilibre entre les éléments impliqués.

Réacteur prêt à être testé Dans ce réacteur contenu dans cette simple bouteille de cola,

Réacteur prêt à être testé

Dans ce réacteur contenu dans cette simple bouteille de cola, nous créons un environnement clos avec son propre équilibre général interne, et aussi avec un nombre de déséquilibres localisés dans le liquide. Il faut cependant garder à l’esprit que ces grands objets spatiaux sont composés de combinaisons d’éléments fondamentaux au niveau atomique et moléculaire, et que des processus variés de création et de décadence se produisent constamment entre les ces éléments.

Une planète possède et maintient de la chaleur, des forces magnétiques et de gravité grâce à un système intégré, et la plupart des planètes dans le système solaire ont comme élément commun la source de leur énergie. Au centre des planètes la température atteinte est de l’ordre de milliers de degrés alors que dans les étoiles elle est de l’ordre de millions.

Cependant, le magnétisme et la gravité peuvent être obtenus à toutes les températures.

L’idée qu’une température et pression élevées soient nécessaires pour provoquer des interactions de base entre les éléments du tableau périodique est une conception scientifique erronée depuis la nuit des temps. Dans nos réacteurs prototypes basés sur cette nouvelle compréhension, nous créons aujourd’hui, même dans des prototypes de réacteurs statiques, des processus de base (comme la production d’hydrogène atomique) à température et pression atmosphérique ambiantes.

Nous avons prouvé que la puissance du champ magnétique et la gravité des planètes dépend davantage de la composition des éléments et de la vitesse du mouvement au centre du noyau de la planète plutôt que de la dimension ou de la chaleur ou de n’importe quel autre facteur dans la structure de la planète ou de l’étoile.

Pour avoir un système gravitationnel compréhensible, il faut appliquer à la lettre les lois universelles de physique pour concevoir quelque système viable ou réacteur, que ce soit pour créer de la chaleur, des champs de force magnétique et de la gravité.

En effet :

Les planètes n’ont pas d’ailes mais elles volent pendant des millions d’années dans leurs systèmes.

Les planètes n’ont pas de salle de machines ou de moteurs à réaction fixes, mais elles créent de l’énergie et sont en mouvement dans différentes dimensions en même temps.

Les planètes n’ont pas de pot d’échappement mais elles brûlent du carburant et produisent de la chaleur, certaines de l’intérieur et d’autres à l’extérieur comme les étoiles.

Les planètes n’ont pas de salle de défense mais elles protègent leurs habitants grâce à un bouclier magnétique appelé atmosphère.

Les planètes n’ont pas de vannes ni de portes dans leur centre mais elles apportent l’élément dont elles ont besoin pour maintenir leur existence en appliquant les lois naturelles.

Les planètes n’ont pas besoin de s’attacher à la matière ni aux créatures en les attachant ou en les maintenant cachées, mais elles créent des forces gravitationnelles suffisamment faibles pour qu’elles soient libres, et en même temps suffisamment fortes pour qu’elles puissent s’attacher à elles.

En appliquant les lois naturelles de la physique et des éléments, les planètes et les étoiles font tout cela en même temps, sans machinerie séparée, ni de sale de contrôle ni de carburant. Elles accomplissent tout ceci en un processus totalement intégré.

Donc, pour la première fois dans le monde de la technologie et de l’esprit, dans et par le concept de et en testant ce nouveau system, les principes fondamentaux sont mis de côté pour montrer comment tous ces effets cités ci-dessus pourraient être très facilement atteints, tous en même temps et de manière universelle naturelle en un seul système.

Premier concept

L’intelligence de l’homme est arrivée à un point avancé tel qu’il doit faire face aux réalités de la création d’énergie et du mouvement comme étant présents dans l’ordre Universel.

Par la conception d’un nouveau système, une technologie alternative et pratique simple pour la production du mouvement et de l’énergie est en train de se développer.

Une étude de faisabilité du 16 mars 2005 menée par des scientifiques réputés d’une université d’un haut niveau relate à propos de la découverte de cette nouvelle technologie que : « Le principe décrivait des processus similaires à la production d’énergie dans les étoiles » et continue d’affirmer que « Le concept qui sous-tend la méthode de production d’énergie est faisable ».

Cette technologie est en constant développement. Le développement et les résultats obtenus de plusieurs prototypes statiques et dynamiques en fonction confirment les nouveaux aperçus.

Par exemple, de l’hydrogène et du carbone atomiques ont été crées pour la première fois à température et à des conditions atmosphériques ambiantes, alors que la production de graphène requiert normalement une température de 700 à 800°C. La production de graphite atomique, de « wall-graphite » et graphite multicouche par cette nouvelle méthode est confirmée par la spectroscopie Raman réalisée par un institut européen de premier ordre.

Le développement de cette technologie a conduit au dépôt de plus de 300 brevets internationaux dans les années passées.

Cette technologie a pour but ultime de produire de l’énergie, de la gravité et de l'anti-gravité dans un système intégré. Le « système » crée une source d’énergie qui ne nécessite pas de carburant solide ou fossile. Le système génère de l’énergie et de la gravité pour produire du mouvement et soutenir la vie en utilisant principalement de l’hydrogène.

Dans l’Univers, on ne voit pas de salle de machines ou un système particulier pour faire voler les planètes. On ne voit pas non plus un système séparé qui génère une atmosphère protectrice pour les planètes. Les planètes fonctionnent comme un système complètement intégré.

Chaque planète est une sorte de système clos avec ses propres règles, des interactions spécifiques dépendant d’éléments (connus par l’homme comme éléments périodiques), qu’elle possède, donnant lieu à divers types de mouvements et de déséquilibres locaux, mais en général avec son propre équilibre écologique.

L’image suivante compare Mars et la terre. Les deux planètes – agissant comme un système clos ont atteint leur propre équilibre, mais à cause de leur conditionnement sous-jacent une dynamique écologique complètement différente est présente. Mars ne subit plus ces conditions sous-jacentes résultant d’une vie complexe sur sa surface, alors que la terre est très dynamique, a beaucoup

d’activités en surface et comprend une diversité complexe de formes de vie en surface, dans les océans et sous terre.

Mars - La Terre - Réacteur de Keshe

océans et sous terre. Mars - La Terre - Réacteur de Keshe Keshe plasma reactors have

Keshe plasma reactors have inside a self-sustaining ecological balance, just like Earth. Mars lost such dynamic surface. It's sub-set elements are no longer present

Les réacteurs Plasma Keshe présentent à l'intérieur un équilibre écologique autonome, comme la Terre. Mars a perdu une telle surface dynamique, du fait de la perte de ses éléments sous-jacents.

On peut créer des réacteurs et des systèmes dynamiques programmables similaires aux dynamiques complexes sur terre : premièrement par la conception du réacteur lui-même et deuxièmement par la composition des éléments existants.

La conception et la technologie des nos systèmes de réacteurs développent les mêmes principes et méthodes existant en physique universelle et produisent des effets similaires. Mais c’est la toute première fois que de tels systèmes intégrés sont réalisés.

La technologie mise au point dans notre nouveau système n’est pas – en termes techniques une technologie radicalement neuve car il n’est pas très compliqué de construire certains types de réacteurs statiques. Mais les méthodes pour atteindre les résultats n’ont jamais été développées, pas plus qu’elles n’ont été décrites par le monde scientifique et industriel. Par contre, la construction de nos réacteurs dynamiques implique des concepts technologiques totalement nouveaux en vue de créer les interactions internes désirées.

en vue de créer les interactions internes désirées. Fondation Keshe – Version française - Ed. JLGUIL

Des réacteurs statiques, comme la bouteille de cola, équipées de cinq électrodes peuvent accumuler plus de 10 volts, mais en ajoutant des électrodes et/ou en changeant les propriétés du liquide Kt on peut augmenter la puissance. Il est à noter que les réacteurs dynamiques ont un rendement bien supérieur aux réacteurs statiques. Dans nos systèmes, nous reproduisons l’ordre de production et de maintien de l’énergie, du mouvement et de tous les autres aspects d’autosuffisance tels qu’ils existent dans l’ordre universel.

Par ce système, on peut reproduire les merveilleux effets et propriétés observables au quotidien dans l’univers et sur terre.

Le développement de cette nouvelle technologie est rendu possible par une nouvelle compréhension de la création de la gravité et la capacité à la reproduire en utilisant pour la première fois un réacteur simple.

Newton était parvenu à mesurer la force de gravité. Einstein a passé sa vie à essayer d’expliquer comment celle-ci entrave la matière. Pour la première fois, la méthode de création de la gravité est comprise intégralement et reproduite dans le cœur d’un réacteur à hydrogène.

Le monde de la technologie a toujours fourni beaucoup d’efforts pour maîtriser la gravité par la propulsion avec des moteurs à combustion et du carburant pour fusées. Notre système obtient ses résultats en manipulant les forces de gravité et non pas en les maîtrisant par la force brutale.

Le modèle à neutrons de Keshe

Le neutron est composé des trois éléments de base : la Matière, la Matière Noire et l’Antimatière.

base : la Matière, la Matière Noire et l’Antimatière. L E MODELE DE DECOMPOSITION DE NEUTRON

LE MODELE DE DECOMPOSITION DE NEUTRON DE KESHE

Le neutron se décompose dans le proton, l’électron (étant un mini-plasma provenant du plasma du neutron) et est composé de petits fragments de champs magnétiques (lumière ou particules d’énergie).

champs magnétiques (lumière ou particules d’énergie). Fondation Keshe – Version française - Ed. JLGUIL -

Champs Magnétiques Plasmatiques et CMPSE

L’hypothèse générale est que pour la création de matière nul n’a besoin d’une température excessive, d’une pression extrême parce que toutes les caractéristiques des matières peuvent être atteintes en altérant l’Energie Magnétique Plasmatique fondamentale (EMP en français, PME en anglais) de Champs Magnétiques Plasmatiques Spécifiques Entrelacés (CMPSE, SEPMAF en anglais) Comme EMP A et EMP B sur l’image ci-dessous. Les CMPSE sont ce qu’on appelle en physique aujourd’hui; les parties initiales des fondamentales des particules et atomes. Les protons, neutrons and électrons sont des collections de CMPSE pour lesquels leurs champs magnétiques ont un entrelacement structurel magnétique spécifique, par exemple comme la double structure magnétique plasmatique montrée sur la première image 1A.

magnétique plasmatique montrée sur la première image 1A. Chaque type de CMPSE possède sa propre force

Chaque type de CMPSE possède sa propre force et structure magnétique. Ces entrelacements magnétiques plasmatiques basiques a un comportement d’accroche libre, et un champs magnétique fixe unique comme dans les aimants solides. Cette liaison plasmatique magnétique libre d’un CMPSE peut être altérée par la présence, les caractéristiques et le comportement provenant d’autres CMPSE (comme vu sur l’image 1B, les EMP G & H dans l’EMP C), à savoir par leur force et structure plasmatique magnétique, et par leur position et mouvement. La force de CMPSE du même type peut varier à l’intérieur de certaines limites, donc leur structure est dynamique.

En d’autres mots : Sous les bonnes conditions comme une distance minimale ces CMPSE interagissent et peuvent s’influencer les uns et les autres de plusieurs manières, comme par exemple ; un ou plusieurs CMPSE peuvent subir un changement dans la structure de leur champs magnétique plasmatique; un ou deux des CMPSE peuvent se démêler ; les CMPSE peuvent se repositionner entre eux ou changer de position parmi les champs avoisinants.

Lorsque les CMPSE sont en mouvement, ils seront influencés par les CMPSE qu’ils passent et rencontrent. En tant que tel, l« Atome » est une combinaison de plusieurs type de CMPSE, et les molécules sont des CMPSE complexes.

Les interactions physiques entre les CMPSE sont un des états répétés d’équilibre et de déséquilibre. Pour l’observateur, ce flux de changements magnétiques signifie les changements de propriété des atomes et des molécules.

( Voir l’animation sur le site ) Pour mieux envisager comment l’e ntrelacement de deux

Pour mieux envisager comment l’entrelacement de deux champs magnétiques plasmatiques peut se produire, nous montrons ci-dessus une image animée sur la façon deux champs magnétiques plasmatiques chacun possédant un champ central et trois champs connectés opposés, les jambes – s’approchent l’un de l’autre d’une telle façon que le champ central a le même pôle magnétique qui fait face à l’autre champs central. Ils ont une collision droite. Il y a une faible probabilité que cela arrive (face correcte, coins corrects). Au moment de la collision, les deux champs centraux avec le pôle (c’-à-d négatif) s’opposent l’un l’autre mais les jambes de chaque CMP veulent continuer leurs trajectoires et se recroquevillées. Maintenant, les jambes des deux CMP se verrouillent dynamiquement. Ils peuvent seulement bouger en avant et arrière de manière limitée, parce qu’au même moment, ils sont tenus et repoussés par des champs magnétiques attirants et répulsifs provenant des autres jambes et des champs magnétiques centraux. Mais les jambes tiennent également le champ magnétique central avec lequel ils sont connectés dans une position dynamique, dans ce cas, ces champs magnétiques centraux ne peuvent pas quitter leur position magnétique répulsive inconfortable. Le résultat est que deux CMP sont entre-verrouillés et coexisteront comme une unité (c’-à-d, c’est ce qu’on appellera photon, électron, proton, etc.) avec un éparpillement et des fréquences dynamiques spécifiques.

L’image ci-dessus, explique comment deux 3-CMP peuvent s’entre-verrouillés, alors que d’autres combinaisons sont possibles, comme deux 4-CMP ou un 3-CMP entre-verrouillé avec un 6-CMP, etc. Voyez le tout en un film sur youtube.com. Une fois que nous comprenons ces interactions magnétiques plasmatiques basiques dans la construction d’éléments qui composent la matière, comme les molécules, nous sommes capables de changer toutes les propriétés des matières et des atomes en utilisant, de façon correcte, les champs magnétiques plasmatiques fournis par les CMPSE eux-mêmes et par les sources magnétiques et/ou électromagnétiques additionnelles, dans une forme solide ou liquide, qui sont en fait eux-mêmes des CMPSE plus complexes.

Cela veut dire que de tels traitements arrivent de manière lisse au niveau magnétique fondamental, et pas par forces brutes, comme dans les réacteurs complexes qui nécessitent de hautes températures et de hautes conditions de pression.

Par des expérimentations et des testes répétés, dans de simples réacteurs qui travaillent à température ambiante et à pression atmosphérique, comme dans le réacteur d’une bouteille de Coca, nous avons la preuve ce qui est confirmé après des répliques indépendantes que ce type de

traitements est très faisable et fiable, et sont des événements journaliers normaux qui se produisent dans le monde de la physique, si et seulement si les conditions correctes sont présentes.

Maintenant, nous avons des indications à travers des testes statiques et dynamiques dans nos réacteurs – que l’univers a été créé dans des conditions normales du cosmos, qui n’étaient que des amas de champs magnétiques plasmatiques de différentes forces, où ces amas étaient eux-mêmes que des surfaces de plasma ou des collections libres de champs magnétiques énergétiques (EMP), ont causés dans la première étape la création de particules fondamentales, secondairement des atomes, puis des molécules et leur matière, des nuages et des astéroïdes et en suite des étoiles et des galaxies.

L’interaction et l’accumulation d’énergies magnétiques aboutie habituellement à la création d’énergie, de chaleur et/ou de mouvement de leur structure atomique donné dans le sanctuaire interne de chaque atome (et molécule), qui finalement aboutie à la création de toute sorte de matières dans le cosmos.

Dans l’ordre universel, l’énergie liante d’un noyau de matière est perdue à travers les pertes d’énergie magnétique plasmatique.

C'est-à-dire, dans un aimant solide, l’énergie magnétique de la matière est permanente en fonction du réalignement des électrons endéans les matériaux de l’aimant et cela ne peut être altéré par son utilisation mais dans l’énergie magnétique plasmatique du noyau de l’atome, il n’en est pas ainsi. Là l’énergie magnétique dans l’état plasmatique peut être transférée d’un niveau de l’atome à l’autre, ou communément d’un atome à l’autre, indépendamment de la température et de la pression. C’est pour cette raison que nous pouvons le créer dans un simple réacteur de bouteille de coca à des niveaux atomiques de dépôts de carbone, comme le graphène (carbone sp2) et générer au même moment de l’électricité.

sp2) et générer au même moment de l’électricité. Ce simple réacteur plasmatique de bouteille de coca

Ce simple réacteur plasmatique de bouteille de coca contient toutes les conditions pour un processus « universel » autonome.

Une condition sous vide pourrait améliorer ou faciliter la condition d’un tel transfert d’énergie magnétique plasmatique en condition ambiante dans un environnement simple d’une structure plasma. Voir le document « L’atome ».

Un paramètre majeur, les médiateurs, qui n’ont jamais été considéré en terme réel dans le monde de la physique, est la présence de matières intermédiaires dans l’univers, ce qui facilite ces interactions, combinaisons et dissociations d’énergie magnétique plasmatique d’atomes, entre et de chacun. Ce ne sont pas des catalyseurs dans le sens chimique.

Donc pour la première fois dans le monde de la technologie et de l’intellect, dans et par le design et le teste de ce nouveau système, les principes fondamentaux sont destinés à démontrer comment tous

les effets ci-dessus pourraient être simplement obtenus, tous en même temps, et d’une manière naturelle universelle dans un seul système.

Réacteurs dynamiques

universelle dans un seul système. Réacteurs dynamiques Réacteur bouteille de cola avec électrodes Plusieurs

Réacteur bouteille de cola avec électrodes

Plusieurs prototypes de travail statiques et dynamiques confirment les avancées liées à la PME (l'Énergie Magnétique Plasmatique) et le concept Keshe de SEPMAF'S (des Champs Magnétiques Plasmatiques Emmêlés Spécifiques). Dans le la conception et la technologie de nos systèmes de réacteur, les mêmes principes et méthodes que dans la physique universelle sont développés et des effets semblables ont été réalisés.

Un des réacteurs plasma statiques les plus simples est la bouteille de cola. Celle-ci est équipée de deux à cinq électrodes. Dans ce réacteur bouteille de cola, nous réalisons plusieurs productions de tension et de courant, nous créons l'hydrogène atomique et nous traitons simultanément les dépôts de carbone atomique sur des électrodes. Le traitement n’est pas basé sur une interaction chimique, comme avec des acides. Le travail de ces réacteurs statiques diffère complètement de ce qui se produit dans des batteries classiques. Du courant est par exemple également obtenu sur des électrodes non submergées dans le liquide, étant ainsi obtenu à partir du plasma pur. Ensuite il est à noter que le réacteur se recharge automatiquement tandis que d'autres terminaux produisent de la tension.

Le principal objectif de ces tests est de prouver que le carbone des gaz à l'intérieur du liquide peut être récolté et déposé sur les électrodes. Ceci doit démontrer que le même principe peut être utilisé pour la séparation du carbone des gaz d'échappement de voitures et de l'industrie.

ESSAIS DE CARBONE ET DENERGIE

Dans les photos suivantes, nous montrons les étapes de l'un des essais que nous avons effectué avec le réacteur à plasma de cola. Les acides contenus dans la boisson de cola ne sont pas indispensables pour créer du courant.

de cola ne sont pas indispensables pour créer du courant. Liquides Ajout de liquide Kt dans

Liquides

ne sont pas indispensables pour créer du courant. Liquides Ajout de liquide Kt dans le réacteur

Ajout de liquide Kt dans le réacteur bouteille de cola

Ajout de liquide Kt dans le réacteur bouteille de cola Réacteur à plasma bouteille de cola

Réacteur à plasma bouteille de cola avec liquides énergétiques

à plasma bouteille de cola avec liquides énergétiques R é a c t e u r

Réacteur rempli de cola et de liquide énergétique

l i q u i d e é n e r g é t i q

Bouteille de cola utilisée comme réacteur et prête pour essai.

Essai de tension et de courant avec un multimètre en connectant deux électrodes différentes les unes avec les autres.

Création de tension et de courant d a n s u n e b o

Création de tension et de courant dans une bouteille de cola

u n e b o u t e i l l e d e c o

Création de tension dans une bouteille de cola

Cette photo (-364 mV) montre un des processus internes de recharge,

indiquant la propriété d'auto-entretien de l'environnement du réacteur fermé.

de l'environnement du réacteur fermé. 1 0 4 8 m V Création de courant dans une

1048 mV

l'environnement du réacteur fermé. 1 0 4 8 m V Création de courant dans une bouteille

Création de courant dans une bouteille

1 0 4 8 m V Création de courant dans une bouteille Création de courant dans

Création de courant dans une bouteille de cola

D'autres résultats ont été trouvés avec d'autres combinaisons délectrodes. Des tensions et des courants similaires sont également atteints avec les deux électrodes seulement dans le domaine du plasma (partie supérieure), donc non immergé dans le liquide.

Toutes les photos ont été prises au cours du même essai. Après ultérieur traitement, les électrodes noircissent du fait des dépôts de sp2 et sp3. Le carbone sp2 (appelé « graphène ») est un matériau balistique (super-super) conducteur qui peut être utilisé en micro et en nanoélectronique. Les sp3

sont des structures de type diamant. Tout cela se passe dans une simple bouteille de cola, et non pas dans des systèmes complexes avec lasers, haute pression ou sous vide !

Essai transparent: Lors de démonstrations pour des partenaires potentiels, ceux-ci peuvent venir avec leurs propres électrodes appropriées (et le cola liquide). Ils peuvent utiliser leur propre multimètre pour mesurer le résultat. Ils sont autorisés à filmer la démonstration. Après la démonstration, les électrodes comportant des dépôts de carbone seront rendues pour analyse appropriée ou tests indépendants. Nous sommes même prêts à nous mettre d'accord sur des protocoles d’essais plus rigoureux, comme la fabrication du réacteur en leur présence (colle appropriée et collage des électrodes dans une bouteille vide du réacteur fournie par le partenaire potentiel lui-même).

Le concept des processus est démontré dans des réacteurs statiques. Appliqués dans des réacteurs dynamiques, ces processus donnent un rendement électrique beaucoup plus élevé, capable de fournir de l'électricité pour diverses applications, telles que l’usage domestique, communal, les voitures, l’électronique, les machines, l’industrie, l’éclairage et le traitement industriel.

APPLICATIONS SANTÉ

Introduction

Au cours des trente-cinq dernières années, la Fondation Keshe s’est impliquée dans la recherche et le développement spatial. La fondation a développé des systèmes n’utilisant pas de moteurs à propulsion ou à réaction pour l’élévation et le mouvement, des systèmes pouvant produire des nanomatériaux à température ambiante et d’autres pouvant produire de l'énergie par absorption des champs magnétiques de l'environnement ambiant. Son objectif ultime est de préparer l'avenir de la technologie spatiale à l'aide de plasma comme combustible pour la production et le mouvement de levage.

Par la même occasion dans l'application de la technologie de la santé dans l’espace, nous avons apporté toute notre connaissance acquise au cours des quatre dernières décennies, avec tous les aspects de nos recherches scientifiques, et nous avons observé que ces nouveaux systèmes et processus de l'ère spatiale peuvent contribuer à soulager toutes les maladies des voyageurs de l'espace au long cours des futurs "Mozhans" (1).

La Fondation a lancé son programme médical début 2005 afin de mieux comprendre les processus que la nouvelle technologie permet de créer dans le corps et pour prouver la réalité de la technologie visant à aider l’organisme à récupérer de tous types daffections par le biais d'un système.

Au départ la Fondation a reçu et continue de recevoir avec prudence des demandes du grand public pour voir ce qui peut être fait pour remédier à la réalité de leurs maladies, pour lesquelles le monde de la médecine n'a pas de réponse actuellement.

Il faut dire que, pour prouver la justesse de cette nouvelle technologie spatiale, la Fondation n'a jamais pris comme cas des volontaires ne disposant pas de longs antécédents de différents traitements par la médecine conventionnelle. Nous avons pris et continuons de prendre part à ces essais pour tester notre technologie, lorsque toutes les procédures médicales alternatives ont été épuisées par les volontaires.

Comme la Fondation est impliquée dans le développement de différents systèmes pour la technologie spatiale, le processus d'implication dans le traitement de l’organisme est par conséquent un processus vertical naturel du programme de la fondation, comme c’est le cas avec d'autres agences spatiales dans le monde. Nos procédures sont exactement les mêmes que celles de recherches coordonnées et financées par des gouvernements pour couvrir tous les aspects de la technologie spatiale simultanément au travers de différents instituts et universités dans le monde.

C’est dans cette mesure qu’en tant que développeur des premiers systèmes spatiaux à champs gravitationnels et magnétiques utilisés en technologie spatiale pour l’élévation et le mouvement, sans utilisation de technologies de propulsion et de réaction, la fondation propose cette nouvelle technologie aux observateurs de première main et aux patients. Comme les cellules humaines sont dans leur essence toutes faites de combinaisons de champs magnétiques plasmatiques différents celles-ci étant la structure de l'atome d'hydrogène, d'oxygène, de carbone et d'azote qui sont les éléments constitutifs des acides aminés du corps humain, le corps de l'homme a toujours été exposé à des champs magnétiques plasmatiques naturels dans l'environnement de la planète terre, depuis toujours à partir du moment de la création de la première cellule vivante sur la planète.

Par conséquent, la Fondation met en place un nouveau standard dans le traitement du corps et de nouvelles méthodes sont développées qui ne nécessitent l'utilisation traditionnelle de comprimés ou d'injections pour transporter les informations de guérison vers l’organisme, mais avec la nouvelle

technologie, on utilise les conditions environnementales, l'air et l'eau, pour obtenir la guérison d'une maladie d'une manière beaucoup plus sûre et plus rapide, sans aucun effet secondaire.

En tant que directeur de la Fondation, j’ai une connaissance de première main et ai eu recours au fonctionnement de ces « réacteurs nucléaires » produisant des champs magnétiques plasmatiques naturels. J’ai pu expérimenter comme la vie peut changer après un accident quasi mortel en 2011 pour la deuxième fois en sortant de l'hôpital après 12 jours sans pratiquement aucun signe de dommages.

La Fondation Keshe a la ferme conviction que dans les voyages spatiaux au long cours de l'avenir, les futurs vaisseaux ne pourront pas emporter tous les types de médicaments pour parer à toute éventualité puisqu’il faudrait pratiquement emporter plus de médicaments que de nourriture pour les passagers. On ne pourrait pas non plus embarquer toute une équipe de médecins spécialisés dans tous les types de maladies au cas où l'un des passagers pourrait un jour souffrir d’une maladie particulière dans l’espace, tant et si bien que dans l'état de l’art actuel de la médecine, il y aurait plus de médecins à bord dans ces engins spatiaux de l’avenir que de passagers.

Dans le même temps on ne peut pas laisser tous les occupants de ces vaisseaux pendant des mois et des années dans l'espace lointain jusqu'à ce qu'ils puissent rejoindre un dispensaire médical dans l'espace ou sur terre où ils pourraient être traités.

Par conséquent, la Fondation a entrepris de développer, produire et tester de nouveaux systèmes pour comprendre et faire émerger une science nouvelle pour la récupération de tous les états pathologiques au travers d’un système commun. Ce système procède de manière similaire au fonctionnement du corps humain. Dans l'avenir un système unique pourra être utilisé à bord de ces vaisseaux pour permettre à l'homme de l'espace de récupérer ou guérir par exemple d’un coma, d’une sclérose multiple (MS), d’un cancer, de crises d’épilepsie et d’autres états pathologiques.

Dans ces nouveaux systèmes de technologie spatiale, on travaille, une fois la maladie diagnostiquée, au sein des processus du corps humain pour guérir les cellules et des organes endommagés. Au contraire, dans l'état de l’art actuel de la médecine, tous les types des médicaments sont essentiellement mis au point pour lutter contre une maladie et ramener le corps humain à la santé, avec tous les effets secondaires et les problèmes qui ont pu être observés avec ces médicaments dans le passé.

Nous estimons quavec nos systèmes de technologie spatiale de la santé, on peut atteindre des objectifs supérieurs en montrant un chemin de santé qui enseigne [ou permet] au corps de revenir à son état de santé original. Une fois ce processus est mémorisé par la cellule, cela devrait empêcher l’état pathologique de se reproduire. Dans le même temps, ces procédures ne devraient pas avoir d'effets secondaires étant donné que le corps fait ses propres réparations lui-même comme cela a été observé avec ces systèmes au cours des essais actuels.

Ceci constitue l'une des raisons pour lesquelles la technologie spatiale de la santé de la Fondation Keshe semble être aussi incroyable que merveilleuse, étant donné que nous avons appris le véritable processus par lequel le corps humain fonctionne, fondamentalement au niveau plasmatique, nucléaire et atomique.

L'utilisation de ces systèmes et ces processus sont très simples et permettront aux passagers des futurs programmes spatiaux de suivre leur propre médication en étant confiant qu'ils puissent se rétablir en toute sécurité et dans les plus brefs délais.

Maladies

Mis à jour le 14 avril 2012 Source : Wikipedia

PHASIE Mis à jour le 14 avril 2012 – Source : Wikipedia Un accident vasculaire cérébral

Un accident vasculaire cérébral (AVC), anciennement accident cérébro-vasculaire (ACV) et parfois appelé attaque cérébrale, est un déficit neurologique soudain d'origine vasculaire causé par un infarctus ou une hémorragie au niveau du cerveau 1 . Le terme « accident » est utilisé pour souligner l'aspect soudain voire brutal d'apparition des symptômes, bien qu'en fait ce soit effectivement une maladie, ses causes étant de nature interne.

Les symptômes peuvent être très variés d'un cas à l'autre selon la nature de l'AVC (ischémique ou hémorragique), l'endroit et la taille de la lésion cérébrale, ce qui explique un large spectre : aucun signe remarquable, perte de la motricité, perte de la sensibilité, trouble du langage, perte de la vue, perte de connaissance, décès, etc. Ces symptômes, s'ils apparaissent très rapidement (en quelques minutes), peuvent disparaître aussitôt ou en quelques heures (on parle alors d'AIT) ou au contraire persister plus longtemps. Les AVC dont les symptômes persistent sont appelés accidents vasculaires cérébraux constitués 2 . En cas de survie, le processus de récupération est encore mal connu, mais une période de récupération spontanée allant de quelques semaines à quelques mois suivi d'une période d'évolution plus lente pendant plusieurs années est constatée.

Dans les pays occidentaux (Europe, États-Unis, etc.), un individu sur 600 est atteint d'un accident vasculaire cérébral chaque année (120 000 en France). 80 % d'entre eux sont des ischémies et 20 % des hémorragies. Approximativement, la probabilité de faire un AVC ischémique augmente avec l'âge tandis que la probabilité de faire un AVC hémorragique est indépendante de l'âge. L'AVC est la première cause de handicap physique de l'adulte et la troisième cause de décès dans la plupart des pays occidentaux.

Etude de cas

Condition lors de la première visite

Nom: Paul

Nationalité: néerlandaise

AVC et aphasie suite à hémorragie cérébrale (problèmes de langue et d'élocution dus à des lésions cérébrales)

La partie du corps droit était paralysée.

Discours et mémoire très difficiles

L'utilisation du réacteur à plasma a commencé le 5 mars 2012.

Premiers résultats

Après quelques semaines en utilisant des réacteurs à plasma, Paul peut mieux parler et chante même couramment !

Il commence à se déplacer à nouveau de façon indépendante

Voir les progrès de Paul sur cette première vidéo Lire son histoire complète sur ce site

Lire son histoire complète sur ce site bovendien.com (en néerlandais)

Mis à jour le 14 avril 2012 Source : Wikipedia

Mis à jour le 14 avril 2012 – Source : Wikipedia La maladie de Parkinson est

La maladie de Parkinson est une maladie neurologique chronique dégénérative affectant le système nerveux central responsable de troubles essentiellement moteurs d'évolution progressive.

Ses causes sont mal connues. Le tableau clinique est la conséquence de la perte de neurones du locus niger (ou « substance noire ») et d'une atteinte des faisceaux nigro- striés. La maladie débute habituellement entre 45 et 70 ans. C'est la deuxième maladie neuro-dégénérative, après la maladie d'Alzheimer. La maladie de Parkinson se distingue des syndromes parkinsoniens qui sont généralement d'origines diverses, plus sévères et répondent peu au traitement.

Etude de cas

Homme de 79 ans

Maladie de Parkinson depuis plus de 20 ans.

Il ne pouvait plus sentir, goûter, parler ni marcher depuis plus près de 15 ans.

Après avoir utilisé notre technologie pendant 6 mois avec les systèmes à plasma, l'homme commence à nouveau à sentir, goûter, parler et à marcher

La vidéo présente montre sa marche après 15 ans.

sa marche après 15 ans. Voir ses progrès sur cette vidéo Fondation Keshe – Version française

Mis à jour le 14 avril 2012 Source : Wikipedia

A brain tumor is an intracranial solid neoplasm,

a tumor (defined as an abnormal growth of cells) within thebrain or the central spinal canal.

cells) within th e brain or the central spinal canal . Any brain tumor is inherently

Any brain tumor is inherently serious and life-threatening because of its invasive and infiltrative character in the limited space of the intracranial cavity. However, brain tumors (even malignant ones) are not invariably fatal, especially lipomas which are inherently benign. Brain tumors or intracranial neoplasms can becancerous (malignant) or non-cancerous (benign); however, the definitions of malignant or benign neoplasmsdiffers from those commonly used in other types of cancerous or non-cancerous neoplasms in the body. Its threat level depends on the combination of factors like the type of tumor, its location, its size and its state of development. Because the brain is well protected by the skull, the early detection of a brain tumor only occurs when diagnostic tools are directed at the intracranial cavity. Usually detection occurs in advanced stages when the presence of the tumor has caused unexplained symptoms.

Primary (true) brain tumors are commonly located in the posterior cranial fossa in children and in the anterior two-thirds of the cerebral hemispheres in adults, although they can affect any part of the brain.

Test case

Name: Frida

Nationality: Belgium

The case: Brain cancer, after tumour has been removed and radiation therapy.

Frida has been in bed since 2005.

Start of the process: The process of reversing paralises (only), started on June 12 th of 2011.

After 10 weeks, she could stand on her own and take her first steps without any medication and physiotherapy as the body resets its function and the organs become to operate as before the unset of the paralises.

In this video, Frida gives her first impressions after one and then twelfth week of using the plasma reactor technology of the Foundation.

of the Foundation. Watch her progress in this video Fondation Keshe – Version française - Ed.
S CLEROSE LATERALE AMYOTROPHIQUE (SLA) La sclérose latérale amyotrophique ( SLA ; ou maladie de Charcot

La sclérose latérale amyotrophique (SLA ; ou maladie de Charcot) est une neuropathie relativement fréquente mais de

cause inconnue. Elle concerne les deux sexes, et son incidence augmente avec l'âge à partir de 40 ans. Aux États-Unis, elle est également nommée « maladie de Lou Gehrig », du nom d'un joueur de baseball renommé, mort de cette maladie en

1941.

Il ne faut pas la confondre avec une maladie de nom et de symptômes voisins, mais d'évolution moins grave, la maladie de Charcot-Marie-Tooth. Anatomiquement, elle est due à une dégénérescence progressive des neurones moteurs du cortex cérébral et de la corne antérieure de la moelle épinière, associée à une destruction du faisceau pyramidal. La SLA est donc une maladie du motoneurone de l’adulte caractérisée par la dégénérescence des motoneurones de la moelle, du tronc cérébral et des neurones moteurs centraux. (Source Wikipedia 14 avril 2012)

Etude de cas

Nom: John

Nationalité: Américaine

Diagnostic de SLA depuis novembre 2010.

Son bras droit, la main et des doigts et sa jambe droite étaient paralysés.

Quand il est arrivé en Belgique depuis les Etats-Unis en septembre 2011, John ne pouvait simplement pas retenir sa respiration pendant plus d’une seconde sans que ses poumons ne s’effondrent sous la dégénérescence du processus de SLA

Il a quitté la Belgique sept semaines plus tard (le 12 novembre 2011) en étant en mesure de bouger la main et la jambe et de tenir sa respiration 35 secondes, simplement en prenant de l’eau potable et en étant soutenu par les réacteurs externes à technologie plasma de la Fondation externe quelques heures par jour, pendant son séjour en Belgique.

son séjour en Belgique. Voir ses progrès sur cette vidéo Fondation Keshe – Version française -

Mis à jour le 14 avril 2012 Source : Wikipedia

La paralysie ou plégie est une perte de motricité par diminution ou perte de la contractilité d'un ou de plusieurs muscles, due à des lésions de voies nerveuses ou des muscles : si le phénomène est incomplet, on parle de parésie. Les paralysies d'origine nerveuse sont centrales ou périphériques. Quelques maladies métaboliques du système musculaire peuvent être responsables de paralysies sans lésion nerveuse ni musculaire (myasthénie).

Etude de cas

Jumelles confinées au fauteuil roulant Les bénévoles sont des filles jumelles de 5 ans. Elles sont à des niveaux différents de handicap. Enfant n ° 1: Est-née normal et est devenue paralysée suite à une infection 17 jours après sa naissance à l'hôpital. Enfant n ° 2: Lésions cérébrales dues à un manque d'oxygène à la naissance. Date du premier contact: Septembre 2007

Condition lors la première visite Enfant n ° 1:

Sur le fauteuil roulant, ne peut pas déplacer une partie du corps, spasmes continus, nourrie totalement et prise en charge par un certain nombre de bénévoles au cours de la journée. Laisse tomber la tête et ne peut la contrôler, ou la déplacer volontairement de bas en haut. Les yeux regardent dans deux directions différentes quand elle regarde vers l'avant. Enfant n ° 2:

Elle peut parler de manière audible, est confinée au fauteuil roulant, se nourrit elle-même, maintient sa tête, a un contrôle limité de ses jambes. Elle peut tourner les pages du livre.

Diagnostics pour le traitement Booster d’énergie directe pour réinitialisation des cellules, système d'application à 3 configurations. Double récipient d'eau, avec application d’une configuration de plasma 60 000. Respiration au travers d’un système de pompe séparée. Unité pour la tête. Suppléments vitaminiques et minéraux.

Résultats rapportés par les bénévoles

Progrès de l’enfant n° 1:

Elle a commencé à bouger la tête, elle a le contrôle du mouvement de sa tête dans une certaine limite, elle peut lever la tête et regarder autour, ou lorsque sa tête tombe vers l’arrière, elle peut la ramener la tête vers l’avant.

La première semaine du traitement, elle est tombée du lit pour la première fois ; comme elle n’a jamais pu se déplacer ayant vécu comme un bâton toute sa vie, ce fut un choc pour la mère, et le début de changements après 5 années de vie sans mouvement.

Elle peut prendre de la nourriture et se nourrir pour la première fois de sa vie.

Elle suit des instructions pour obtenir des chocolats comme récompense.

Les yeux sont plus centrés, elle regarde la télévision pour la première fois de sa vie.

Elle a commencé à bouger les jambes.

Pour la première fois de sa vie, elle a été autorisée à s'allonger sur le sol.

Quand elle est sur le sol, elle peut rouler de l'arrière vers l'avant et vice versa.

Quand elle est sur le sol, elle peut se lever.

Elle n'aime pas encore se tenir debout.

Le 10.11.2007, elle a été formée à aller à selles et elle aime le faire. Cela montre les progrès de l'avancement maturité du cerveau et le développement du cerveau d'une manière ordinaire.

Progrès de l’enfant n° 2:

Les progrès dans son cas sont en quelque sorte inégaux.

Progrès au niveau du regard.

Elle maintient mieux sa tête vers le haut.

Elle peut pour la première fois se déplacer au sol sur 3 mètres dans un mouvement de type commando.

Elle avait l'habitude de marcher via l'injection de produits chimiques ; cela s'est arrêté.

Elle a été opérée des jambes le 13.11.2007 pour étendre le ligament de la jambe et éviter que la tête du fémur ne vienne se déboîter de l'articulation de la hanche.

Selon leur père au cours des semaines passées: « Je ne peux pas croire que de l'eau et de l'air ait pu faire dans un délai aussi court ce qu’aucun médecin n'a fait en cinq ans ».

Nous filmons ses progrès et en temps voulu nous publierons les images de leurs progrès.

Mis à jour le 14 avril 2012 Source : Wikipedia

Mis à jour le 14 avril 2012 – Source : Wikipedia Le cancer est une maladie

Le cancer est une maladie caractérisée par une prolifération cellulaire anormalement importante au sein d'un tissu normal de l'organisme, de telle manière que la survie de ce dernier est menacée. Ces cellules dérivent toutes d'un même clone, cellule initiatrice du cancer qui a acquis certaines caractéristiques lui permettant de se diviser indéfiniment. Au cours de l'évolution de la maladie, certaines cellules peuvent migrer de leur lieu de production et former des métastases. Pour ces deux raisons, le dépistage du cancer doit être le plus précoce possible.

« Cancer » est un terme général désignant une maladie pour lesquelles certaines cellules d'un organisme adoptent un comportement anormal caractérisé par 1,2,3,4 : une indépendance vis-à-vis des signaux qui stimulent normalement la prolifération cellulaire ; une insensibilité aux signaux et mécanismes anti- prolifératifs ; une capacité proliférative qui n'est plus limitée (croissance à l'infini) ; la disparition du phénomène d'apoptose ; une capacité anormale à susciter l'angiogenèse ; et l'acquisition d'un pouvoir invasif et de production de métastase.

Les nouvelles cellules résultantes, dites cancéreuses ou tumorales peuvent former une tumeur maligne (un néoplasme) ou se propager à travers le corps.

Les facteurs de risques sont internes (génome, mutation 5 , etc.), induction par un agent infectieux, etc. et/ou externes (alimentation, exposition à des substances cancérigènes ou à des conditions telles que l'irradiation, etc.). Des facteurs hormonaux, épigénétiques et psychosomatiques sont possibles. 90 à 95 % des cas de cancers ne sont pas attribuables à des mutations génétiques 6 .

Durant la dernière décennie, plusieurs types de cancers semblent en augmentation, si dans certains cas cette progression est facilement liée à des facteurs de risque identifiés (tabac, alcool, polluants industriels reconnus cancérigènes, obésité, sédentarité, exposition au soleil) dans certains cas il est difficile d'attribuer à des facteurs précis l'augmentation observée. L'amélioration des outils de diagnostic 7 et le vieillissement de la population 8 explique une part importante de la progression de l'incidence de certains cancers. À l'inverse une étude de l'Institut de veille sanitaire montre que les cancers de l'estomac, de l'oesophage (chez l'homme), du col de l'utérus et le lymphome Hodghinien ont régressé entre 1980 et 2000 9

Cancer et Technologie des réacteurs plasma

L’éradication du cancer par l’utilisation d’un réacteur de la taille d’un crayon est réalisée en réinitialisant l'énergie du champ magnétique de la cellule déficiente vis-à-vis des cellules correspondantes de son voisinage, sans aucun rayonnement, médicament ou intrusion dans les tissus.

Création de nouvelles cellules

La création de cellules humaines correspondantes peut être réalisée sur le corps du patient. Par exemple: les cellules nerveuses de la colonne vertébrale peuvent être répliquées sur-le-champ, par la reconnexion de la ligne du nerf coupé entrainant l'éradication de la paralysie du reste du corps ou d'un ligament.

Etudes de cas

Nous avons trois volontaires atteints de cancer en observation, qui reçoivent le traitement médical en même temps qu’ils utilisent les systèmes de la technologie.

Nous avons accès à tous leurs dossiers, et même leurs médecins traitant ne peuvent pas comprendre la façon dont leurs patients défient les tendances normales. Aucun d'eux n'a encore décidé de divulguer l’utilisation du système à leur médecin, et pour des questions déontologiques, ces informations seront être tenues confidentielles.

Tout n'a pas été un long fleuve tranquille pour les développements. En quelque sorte nous ne comprenons pas tout à fait le processus du cancer au sein de l'organisme, mais nous sommes parvenus à restructurer ou à réaccorder un certain nombre d'interactions atomiques et moléculaires d'une manière préférentielle qui conduisent à un système corporel plus harmonieux, réduisant ainsi la façon dont la maladie affecte et crée des déséquilibres dans le corps.

Mis à jour le 14 avril 2012 Source : Wikipedia

C OMA Mis à jour le 14 avril 2012 – Source : Wikipedia En médecine ,

En médecine, un coma (du grec κῶμα kôma signifiant « sommeil profond ») est une abolition de la conscience et de la vigilance non réversible par les stimulations. Il témoigne d'un dysfonctionnement cérébral sévère (d'origine traumatique, toxique ou médicale). Il constitue une urgence diagnostique et thérapeutique. Il se distingue de la syncope, perte de conscience brutale et brève d'origine cardio-vasculaire.

En urgence, il doit surtout être distingué de l'arrêt cardio- circulatoire dont le traitement est très différent.

Etude de cas

Condition lors de la première visite

Diagnostic: Coma Glasgow niveau 3-5

Au point de départ de la procédure: respiration normale, sans soutien, système d'alimentation externe à travers l'abdomen.

Signes de la vie au point de départ de la procédure:

Toucher: Pas de réaction au toucher ou au pincer de la peau des jambes, des bras ou du corps.

Audition: Pas de réaction au bruit ou des commandes.

Vue: Nulle, un œil considéré comme totalement endommagé, ne fonctionne pas et considéré comme aveugle par des médecins.

Goût: Pas de sens du goût et les mâchoires ont été totalement verrouillées.

Odorat: Aucun sens de l'odorat du fait que la tête au moment de la collision a endommagé les récepteurs sensoriels frontaux, comme c’est souvent le cas dans la plupart des cas de collision frontale.

Pieds, bras et mains: sont tordus et courbés vers l'intérieur.

Spasmes: toutes les 45-55 secondes. Cela a été mesuré en présence des parents et ensuite indépendamment par les parents sur une période de 3 heures.

Discussion

Suivant des instructions verbales: Pas de sens de l'ouïe et totalement inconsciente de toute instruction. Avec l'utilisation des systèmes spatiaux de santé, endéans une semaine, la volontaire pouvait sur instruction déplacer les orteils de son pied droit et plus tard bouger sa jambe complètement vers le haut. Cela signifie qu’en moins d'une semaine, en utilisant le système, la volontaire pouvait entendre et suivre des instructions. Cette méthode de déplacement du pied était demandée dans le cas où la volontaire voulait fumer une cigarette ou voir certaines personnes.

Mouvement: Au cours du processus, il a été constaté que le côté gauche du corps de la volontaire ne répondait pas et la paralysie a été envisagée. Un système spécial a été développé pour que l'activation du côté gauche du corps soit déplacée aux points de section de la mâchoire de la tête, de façon à ce qu’au travers de ce processus on puisse permettre une cicatrisation rapide des nerfs endommagés susceptible de surmonter la paralysie. Cette

relocalisation des nerfs et la capacité de la volontaire de déplacer entièrement la jambe gauche latéralement sur instruction a en même temps permis le mouvement d'ouverture et de pliage de la main gauche.

Emotion: Endéans la fin de la première semaine, la volontaire a repris partiellement conscience ; quand elle était tenue, elle a laissé couler des larmes confirmant cette reprise de conscience. Par conséquent, il ne fait aucun doute que la volontaire a acquis un certain niveau de conscience.

Parler: À la fin de la deuxième semaine en essayant de la faire parler, la volontaire a clairement appelé avec des mots de quatre lettres et a fait des tentatives pour appeler avec des mots différents. Ainsi, il était clair que nous étions en présence d’une femme pensante en vie et non pas un corps dont le système devait être éteint.

Odorat et goût

Pendant la première semaine de l'essai, la volontaire a été testée pour voir si elle pouvait sentir quoi que ce soit et une vingtaine dodeurs et de parfums différents fournis par le chimiste à cet effet ont été utilisées, allant de la rose, du citron, de la menthe, de l'ammoniaque, du parfum et d'autres, ainsi que de l'odeur de la cigarette dans la mesure où la volontaire était fumeuse avant l'accident.

A ce moment-là, la volontaire n'a montré aucune réponse et il a été souligné par le médecin responsable que la majorité des gens qui ont été impliqués dans une collision frontale perdent leur sens de l’odorat et du goût à cause des dommages dus à la dislocation ainsi qu’à ceux de la petite position osseuse du haut du nez dans la région du front de la face. Dans le même temps, il a été expliqué que cela est normal et la blessure entraîne généralement la perte totale de ce sens pour le reste de la vie de ces personnes.

Afin d’essayer de soulager les lésions du volontaire, des configurations spécifiques de systèmes de plasma ont été développées et testées immédiatement. Les résultats ont été immédiats : dans les deux jours, il a été demandé au volontaire si elle voulait de la fumée de cigarette et via le mouvement de son pied, celle-ci a répondu par l’affirmative ; en allumant une cigarette et en l’approchant de son nez, la volontaire a émis un son de plaisir et lors de cette première cette occasion, la volontaire a commencé à pleurer. Ensuite des séances de fumus à sa demande ont été répétées et le même son de plaisir a été noté. La volontaire a été nommée un certain nombre de fois « la patiente comateuse qui fume ».

En outre avec le développement de deux systèmes plus intégrés, au cours de la troisième semaine lorsque la volontaire a été exposée à l'odeur de citron, de rose et de menthe, elle a commencé à réagir et à tousser. Le médecin a confirmé que la volontaire a retrouvé le sens de l’odorat dans son intégralité.

Par conséquent, il est possible de récupérer les pertes de l'odorat grâce à de simples systèmes de santé spatiale développés à cet effet.

Goût: Pour estimer la mesure du goût du volontaire, des essais ont été faits comme pour son sens de l'odorat, et les mêmes goûts de citron et autres ont été utilisés. Après l'utilisation des mêmes procédures et la construction de nouveaux systèmes de type réacteur plasma, la volontaire pouvait goûter et produisant salive et expression du visage, la volontaire pouvait indiquer qu'elle pouvait goûter l’acidité des citrons.

Arrêt du processus

Le processus a été arrêté le 06/02/2010. Nous avons été informés par les gardiens de la volontaire via un e-mail daté du 26/01/2011, que l'analyse scientifique par des spécialistes a confirmé que la volontaire n'est plus dans le coma et consciente.

Suivi de l'état de la volontaire

En mai, il a été prouvé que la volontaire était consciente. La volontaire a été admise pour une validation indépendante par des scientifiques utilisant les installations de l'université pendant trois jours en juin 2010. Une enquête indépendante de l’institut et des scientifiques confirment que la volontaire était consciente grâce à l'utilisation d'IRM et de nouvelles méthodes de test développées à cette fin.

Au 20 juillet et après un certain nombre de tests par des équipes différentes, les résultats suivants ont été rapportés par le groupe scientifique indépendant.

Le lobe frontal du cerveau est entièrement de couleur rouge à l'IRM, où la couleur normale pour les patients dans le coma dans cette région est toujours de couleur bleue. Le cerveau humain normal, qui est pleinement conscient et capable de reconnaître et de prendre des décisions dans cette région est toujours de couleur rouge.

Il nous a été dit que des scientifiques en provenance d'Israël et de l'Université de Cambridge ont déjà passé des jours et beaucoup de temps dans l'évaluation de la condition des volontaires à l'hôpital et les résultats des tests confirment que la volontaire est à un niveau de Glasgow 8. Cela signifie qu'il ne devrait pas être si difficile de la ramener au niveau 9 et à la pleine conscience, en peu de temps, par les médecins.

Après neuf mois, le 7.12.2010, la fondation a reçu une invitation par e-mail pour participer à un examen dans le centre de recherche universitaire et le 10.12.2010, nous avons observé en utilisant un essai de 250 points capteurs à quel point la volontaire répond de façon interne aux instructions.

Conclusions

Le processus utilisé par la Fondation pour cette volontaire dans le coma prouve que ces systèmes fonctionnent et nombre de points ont été considérés comme importants.

Tout d'abord, le coma est réversible (even though the present since relies to process of life’s’ chances on if and when the patient might coma out of this condition).

Nous avons ramé la volontaire à la conscience en moins d'une semaine et il semble que les effets soient encore durables comme l'IRM l’a montré. Comme nous l'avons vu avec la sclérose en plaque et la fibromyalgie les processus de réparation des nerfs peuvent être et semble être jusqu'à présent permanents.

Ce processus montre que si l'intervention se fait immédiatement après guérison de toute hémorragie interne, la récupération du coma peut être plus rapide étant donné que la paralysie du corps prolonge ce processus de récupération.

Depuis cet essai avec la bénévole en février, nous en avons appris davantage et nous considérons que le coma peut être inversé en quelques jours et même en quelques heures lorsque le système immunitaire est opérationnel et nous pensons même qu'il est possible d'inverser le coma instantanément grâce au développement de la recherche théorique de la fondation après les essais sur ce cas réel de février et en nous appuyant sur nos connaissances récentes.

Ainsi la condition de coma ne peut pas et ne devrait pas être un état permanent. Grâce aux progrès réalisés par cette technologie dans la récupération de cas de coma, de scléroses en plaque et d'autres affections neurologiques, nous estimons que dans un proche avenir il sera aussi facile de surmonter ces affections que de récupérer d’un simple refroidissement.

En aucun cas, nous n’avons atteint le point ultime de ce processus et nous pensons que nous en sommes aux étapes préliminaires de démêler entièrement les mystères du coma, mais à coup sûr à partir de maintenant le jeu joué par certains neurochirurgiens pour décider de la vie et de la mort d’un patient et de l’arrêt ou non de la machine appartient au passé.

Références

1. “The universal order of creation of Matters”, 2009, par M. T. Keshe.

2. “The structure of the light, 2011, par M. T. Keshe.

Aussi longtemps que les cellules du cerveau ne sont pas complètement mortes, par l’utilisation de réacteurs à plasma de santé spatiale, il est possible de reprogrammer toutes les cellules endommagées dans la structure du cerveau et de les réinitialiser à leur niveau de fonctionnement initial et de permettre au volontaire de reprendre conscience et de se réveiller de cet état.

Mis à jour le 14 avril 2012 Source : Wikipedia

La broncho-pneumopathie chronique obstructive, abrégée BPCO, est un groupe de maladies chroniques systémiques d'origine respiratoire, atteignant les bronches. Au Québec, la maladie est appelée maladie pulmonaire obstructive chronique, ou MPOC 1 .

maladie pulmonaire obstructive chronique , ou MPOC 1 . Au niveau respiratoire, la BPCO est caractérisée

Au niveau respiratoire, la BPCO est caractérisée par une obstruction lente et progressive des voies aériennes et des poumons, associée à une distension permanente des alvéoles pulmonaires avec destruction des parois alvéolaires. La BPCO est caractérisée par la diminution non complètement réversible des débits expiratoires 2,3, 4 . Il s'agit principalement de la bronchite chronique et de l'emphysème.

L'inflammation chronique des poumons est suspectée d'entraîner les dysfonctionnements constatés au niveau musculaire. Chez le patient atteint de BPCO, le métabolisme anaérobie se retrouve préférentiellement sollicité, au détriment du métabolisme aérobie. La surutilisation de cette filière énergétique entraîne une hyperlactatémie et une acidose chronique. Par effet de rétrocontrôle, l'hyperlactatémie va déclencher une augmentation de la fréquence respiratoire et une aggravation de la dyspnée. L'entretien et la restauration du fonctionnement du métabolisme aérobie apparaît aujourd'hui comme un enjeu majeur de réadaptation en faveur de la qualité de vie des patients souffrant de BPCO.

La cause principale de cette maladie est le tabagisme 2 .

Il est rare qu'un patient souffre d'emphysème pur ou de bronchite chronique pure, c'est pour cette raison que le terme de BPCO est apparu.

Le diagnostic précis est basé sur les valeurs d'une épreuve fonctionnelle respiratoire qui quantifie l'obstruction à l'expiration. Cependant, les valeurs considérées comme seuils en deçà desquelles on parle de BPCO varient légèrement d'un pays à l'autre ce qui rend les comparaisons difficiles.

Cette exploration, qui est loin d'être systématique, entraîne le non-diagnostic d'une proportion importante de patients (40 à 50 % en Grande-Bretagne 5 ).

La broncho-pneumopathie chronique obstructive atteint les adultes de plus de 40 ans et sa fréquence augmente avec l'âge.

La BPCO est la cinquième cause de mortalité dans le monde, après l'infarctus, les accidents vasculaires cérébraux, les infections respiratoires communautaires et la tuberculose. La mortalité par BPCO a augmenté de 47 % entre 1979 et 1993 aux États-Unis et a doublé chez la femme entre 1980 et 1995 au Canada. La BPCO est en augmentation constante depuis 20 ans avec plus de 44 millions de malades dans le monde, soit 4 à 10 % de la population adulte 6 . Elle atteindrait près de 10 % de la population adulte des pays occidentaux 7 .

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime à 2,7 millions le nombre de morts dus à la BPCO en 2000 dans le monde. Pire, elle prévoit qu'en 2020, cette affection sera la troisième cause de mortalité par maladie dans le monde en raison du tabagisme, notamment celui des femmes.

En France, la BPCO concerne 3 à 4 millions de personnes, soit 6 à 8 % de la population adulte. La BPCO est la 3 e cause de mortalité en France. 100 000 personnes sont au stade de l'insuffisance respiratoire chronique. 16 000 en meurent chaque année (Source : Ministère de la Santé, juillet 2005). En 1993, 20 % des patients atteints de BPCO étaient des femmes. Aujourd'hui, les femmes constituent 40 à 45 % des malades. Cela s'explique par le fait que les femmes sont de plus en plus nombreuses à fumer. Actuellement, 30 % des Françaises fument.

Test case

The volunteer is 70 years old woman.

She has had the disease for over 8 years.

Diagnosed by doctors: She has 32% lung capacity due to the illness at this moment in her life.

Date of first contact: 30.9.2007.

Condition on the first visit

The volunteer could not walk from the car to the house in one go, needed rest, in the house to walk from the door to the seat (10 m), she needed rest of about 5 minutes to recover before she could talk. Breathing heavy between the teeth, total short of breathe even in talking, vesper voice, she complain of heavy leg. No energy. She had house help for washing herself for years, and her wish was that she could wash her dishes in one go for her and her husband.

Diagnoses for processing

Direct energy booster cell resenting, 3 configuration enforcing system. Double water cup enforcement 40000 configuration plasma. Single pump supported double enforce internal hydrogen setting 68000 setting.

Date of the start of the processing: 14.10.2007

Reported results by the volunteer

Husband not liking to do it as he does not believe in such thing that water and air can do anything.

The first week ending 21.10.2007: Having lots of energy and warmth, being able to move more freely, talked to sister and she said how come you can talk so much suddenly in one go.

The Second week 28.10.2007: Have been for routine weekly physiotherapy, usually do 10 minutes of cycling, with every 2 minutes to rest for a while before starting the next 2 minutes. This week cycled for 8 minutes in one go without the rest. Blood test was done by the physiotherapist, the oxygen level 95%. Comment from him, lots of people at your age give their lives to have such a reading

Have been shopping for the first time without being tired, by the end of the week, I can do the washing in one go, which I have not done for years.

Have walked to husband’s garage for the first time in years.

The third week 4.11.2007: Have done shopping, cooking and washing all in one day without getting tired.

At physiotherapy, have done 10 minutes cycling, all in one go without stop. Done 500 m walk on the tract without stop, where I could not walk 10 meters three weeks ago. Oxygen level 95%.

She refers that her legs as are free and like feather.

Husband’s comments on the first visit about his wife 4.11.2007: “She has been in and out of the car walking and shopping this week unaided, not even stick, three or four times in one day, and she has not done this for nearly 6 years. I do not know what is in that water, but can you ask her to slow down. Now she has started living absolutely normal life. She has had cold hand and feet all her life, and now she is hot all the time and is pleasant, thank you for this gift of life to my wife”.

On Saturday, 10.11.2007 she has gone playing bowling with her friends for the first time.

Her changes has been so radical that a number of other COPD patients whom have seen the changes with her in the past weeks, have requested to enter into the system trial as of the coming week.

The processing is still on going.

Mis à jour le 14 avril 2012 Source : Wikipedia

L'épilepsie (également nommée comitialité, mal comitial, haut mal, mal caduc ou mal sacré), est une affection neurologique caractérisée par des crises d'épilepsie, symptômes soudains, se caractérisant par une hyperactivité cérébrale paroxystique pouvant se manifester par des convulsions ou une perte de conscience, voire par des hallucinations complexes inaugurales (visuelles et/ou auditives et/ou somesthésiques), avec ou sans convulsions.

auditives et/ou somesthésiques), avec ou sans convulsions. Certains malades présentent des troubles du comportement

Certains malades présentent des troubles du comportement au cours des crises, ce qui fait que l'épilepsie est souvent associée, à tort, à une maladie mentale. Une fois sur deux, elle débute dès l'enfance. Les causes de l'épilepsie sont multiples et encore mal comprises. Chez les épileptiques, l'apparition des crises peut être liée à la fatigue, aux stress physique et/ou psychique, à des excitants (alcool, tabac, café, thé), ainsi qu'à certains bruits permanents ou anormaux, un éclairage stroboscopique ou encore à un jeûne.

La souffrance des épileptiques ne vient pas seulement de ces crises imprévisibles qu'ils subissent, mais également de leurs conséquences sur la vie sociale et affective. Ainsi, les atteintes du corps, la honte des chutes, la confiscation du temps, la limitation des plaisirs, le voile sur l'intelligence, les entraves à la liberté, le rejet des autres, les difficultés scolaires, la peine des parents participent à cette souffrance 1 .

Il n'existerait pas "une" mais "des" épilepsies. La diversité interindividuelle porte non seulement sur les causes ou origines des troubles ou sur la localisation cérébrale des dysfonctionnements électriques, mais également sur la plus ou moins grande résistance aux traitements, la diversité des crises induites, leur rythme, le handicap généré, leurs conséquences sociales, leur évolution et leur prise en charge.

ITNOTGOG

Abstract

The condition of epilepsy has been known in all cultures for a long time, and there are medicines to bring this condition under control, but in fact very few cases can live without the threat overshadowing their daily lives.

Hypothesis

Epilepsy is a remediable ailment which can be removed from the life of suffers definitely without use of tablets and injections, where this ailment can be reversed by the resetting of the brain operation which leads to this condition.

Introduction

The Foundation through its experience in building space plasma reactors and in their testing, it was aware that the working of the body is similar to the working of the universe, with difference that in the case of the human body, the universe of the human body and its constituent matters are confined to the container of the human skin. To this extent of simplifying the operation of the body, one could see how everything could be and needs to be that body functions as normal as clockworks.

To this effect, the epilepsy was considered as one of the easiest of all ailments that we would like to consider for testing by the Keshe Foundation space health systems to heal the volunteers from this condition.

To this affect we were given a chance by the mother to carry trials on her daughter who suffers from this disease. The process has been so simple from producing the system to achieve results that there are no needs for elaborations and everything is presented in a way that can be read as in the following sections of this paper.

Test Case

Name: K

Gender: Female

Age: about 35

Date of symptoms: 30 years ago as from the age of 5

Diagnose: Epilepsy

Physical observation

These observations have been reported by the mother and doctors whom have been looking after the volunteer for years; the volunteer has 3-5 attack per day, on March 23rd, 2007, the day we started the observation, and she takes 19-20 tablets per day to keep the attacks under control at this level as reported by the mother.

Signs of life: At the point of start of the procedure, abnormal behaviour and having attacks at any place: in the house, on the street and after bad sessions injections are administrated by the doctor to bring her condition under control.

Senses

The volunteer lives as much as possible a normal life, but there are always concerns about when the next attack might come. She can feel everything and has a delusional structure of her own life, which this can be expected after some thirty years of taking all types of medications, which one side-effect has led to another and more tables taken to stop one behaviour and another.

There is an estimate by the doctors that the volunteer has taken over her lifetime in the region of 100 000 tablets to bring this illness under control. Thus so much chemicals concentrating on the working of the brain for such a long time cannot be without its pitfalls and side-effects on the neurological system of the body.

Discussion

The condition epilepsy is not so difficult to overcome once the process of its operation in gans atomic structure of the body is fully understood and the internal neuro-connection recovery of cells for this ailment is set to start.

Observations

The procedure was started on the March 25th, 2007. By May 19th, 2007, only 9 attack days were noticed during the previous 30 days and the mother randomly has started the withdrawal of the medication in stages as she recovered and the daily tablet use was reduced by half to about 10 tablets per day. By July 25th, 2007, the patient was medication and attack free and kept under observation and continued to use the systems as before. The process was considered complete and was stopped on September 25th, 2007

Follow-up of the case

On the 1th of October 2007 she was seen by her specialist, whom has been looking after her for over decade in presence of the mother. The doctor confirmed that she is attack free and free from medication and that there was no need with keeping her on any medication.

From the report and follow up by the mother on November 28th, 2010, the volunteer is totally attack free from the time of the completion of the process in 2007 and the medication at the moment is three of the same tablets, which are taken for percussion reasons and she can do without these as the mother states.

Conclusion

Epilepsy is remediable condition and does not need that much of an effort for it to eradicate this ailment. The process of epilepsy has a procedure in the function of the brain operation and that one needs to stop this procedure and then support the brain to recover and be given a chance to rebuild its real working process. This looks as an easy and unbelievable process, but the volunteer condition and after three years of follow up and as she has no more attack surly confirm the correctness of the procedure and the correctness of the systems built for this purpose by the Foundation.

Mis à jour le 14 avril 2012 Source : Wikipedia

Mis à jour le 14 avril 2012 – Source : Wikipedia La fibromyalgie , ou syndrome

La fibromyalgie, ou syndrome polyalgique idiopathique diffus (SPID), après avoir été considéré comme un syndrome, est une maladie caractérisée par un état douloureux musculaire chronique (myalgies diffuses) étendu ou localisé à des régions du corps diverses, qui se manifeste notamment par une allodynie tactile et une asthénie (fatigue) persistante.

Le mot « fibromyalgie » vient du latin fibra (« filament »), du grec ancien myos (« muscle ») et du grec ancien algos (« douleur »).

Le syndrome de fatigue chronique (SFC), également connu sous le nom d'encéphalopathie myalgique, désigne un état de fatigue répété et récurrent qui, même après le repos, ne disparaît pas. Ce syndrome a été identifié dans les pays anglo-saxons au milieu des années 1980 1 . L'Organisation mondiale de la santé (OMS) le considère comme une maladie neurologique grave et il figure sur la liste américaine des maladies infectieuses nouvelles, récurrentes et résistantes aux médicaments. La cause de cette maladie est inconnue.

By the use of plasma reactor technology, cells can be reprogrammed to their initial blueprint and the disorder causing Chronic Fatigue and Fibromyalgia in short time will disappear.

ITNOTGOG

Résumé

Une fois que cette maladie se met en place, la vie de sa victime change pour toujours avec peu de chances d’un recouvrement intégral dans la mesure où la douleur et l'épuisement prennent le dessus. Et lorsque la vie s’organise autour de la maladie, la planification de la vie et le style de vie sont fixées autour du contrôle de l'affection.

Hypothèse

La récupération de la fibromyalgie par le biais d’une excitation plasma (*) au niveau cellulaire peut être une solution alternative pour les personnes souffrant de cette affection comme cela a été montré dans tous les cas où les systèmes et les méthode Keshe de santé spatiale espaces ont été appliquées.

(*) Plasma : au sens des différentes forces de champs magnétiques « d'origine » de chaque élément, et non de celui du plasma sanguin.

Introduction

La Fondation estime le même processus de traitement est applicable pour le fibromyalgie et le SFC étant donné que ce sont des maladies de même type et que des procédés similaires sont utilisés pour la guérison.

La fibromyalgie est considérée comme l'une des maladies les plus invalidantes connues de l'homme, dans la mesure où, en réalité cette maladie ne tue pas ses victimes, mais ses effets ont pour conséquence que la personne qui en souffre souhaite à tous prix trouver une voie de sortie de ce dilemme sans fin de douleur et de fatigue.

La Fondation a vu cette affection comme l’une des plus confortables et agréables à guérir. Ceci est obtenu par le fait que nous avons développé des systèmes qui ont la capacité de libérer de la douleur

et de l'inflammation au niveau plasma de la cellule, avec pour conséquence que la vie des volontaires est littéralement transformée au cours des trois premières semaines.

En permettant à la douleur d'être libérée depuis le dessous du niveau de la peau, le processus de guérison du corps peut se mettre en place.

Les systèmes développés pour cette maladie ont été testés dans nombre de cas et montrent tous les mêmes résultats et effets sur des volontaires les libérant totalement de la maladie en environ trois mois. Un suivi de l’ensemble des cas sur trois ans montre qu'une fois le processus de guérison initié puis achevé, le changement est permanent et le volontaire vit une vie normale sans fibromyalgie ni effets secondaires. Ceci est confirmé sur base des essais sont en cours au cours des trois dernières années et demie.

Etude de cas

Nom: Ing.

Sexe: Femme

Âge: 52

Date des symptômes: Plus de 30 ans

Diagnostic par les médecins: fibromyalgie (FMS)

Date du premier contact: 05.07.2007.

Son dossier personnel est disponible.

Conditions lors la première visite

Elle a été vue en présence de son mari ; la bénévole a un problème de douleur constante sur l’ensemble du corps et une fatigue constante.

Signes de maladie au point de départ de la procédure normale: douleur et fatigue associée à la fibromyalgie ; ne se sent apte pas à faire grand chose.

18 points de test normaux confirment la condition de FMS.

Diagnostics pour le traitement

• Booster d’énergie directe pour réinitialisation des cellules, système d'application à 3 configurations.

Double récipient d'eau inverse, avec application d’une configuration de plasma 24 000

Bouteille d'eau de respiration supplémentaire.

Utilisation de minéraux et de vitamines.

Date de début de la transformation: 09.07.2007

Résultats rapportés par la volontaire

These are emails received from the husband in regards to the diary kept by the volunteer:

A week passed by since we last met on the 18th in Eindhoven.

subject: ING.

18/7 In the morning: cold feet and/or hands, stiff, tired, sensitive muscles. Worked all day, started with the pill (oestrogen), slept well, but heavy pains through her whole body.

19/7 In the morning: cold hands/feet. Felt she had rested well. Worked all day, but not exhausted. Pain in right knee and right hip, left knee and upper thigh, shoulder and neck.

20/7 Slept well, at night pain in left upper thigh/knee, pain in right leg (calf). Daytime: no pain.

21/7 Feels as having well rested in the night. Tongue feels dry, and is "damaged" a bit. Light feeling of dizziness/queasiness, which disappears after couple of hours.

22/7 At night time some "shooting" (light) pains in the legs and hip. Have slept very well. Dry mouth and throat (in the morning burning throat). Worked all day.

23/7 Slept very well, hardly any pain, nor really tired, dry tongue and throat, a little bit dizzy (took red cup with me in bed). Feeling good. Less menopausal flushes.

24/7 At night again more pain or dizziness (in turn). Pain in left calf. Tongue feels like "ball" in my throat. Pain in the back and the hip. Today more pain and more tired.

Overall impression:

1. Dry (damaged) tongue, throat feels like a thickening.

2. Little taste.

3. Excrement/defaecation has become lighter in colour.

4. Feeling of pain at same place where the ovaries are situated (because of using pill? - womb has been removed earlier)

5. In the morning or evening: sudden feeling of cold in hands and/or feet

6. Energy is growing.

13.8.2007: Regarding Ingrid: she is feeling quite good at the moment.

Discussion

Le traitement de cette affection a été l'un des moyens le plus directs et efficaces de l'application du programme de santé spatial où nous avons pu surmonter tous les effets de la maladie et de sa fatigue invalidante.

La procédure avec la volontaire a commencé le 9 juillet 2007.

Endéans les trois semaines, en utilisant des unités spéciales mises au point pour la volontaire, le partenaire de la volontaire confirme par e-mail les changements que la volontaire a commencé à remarquer.

Trois mois après le début de la procédure, elle a commencé à vivre une vie pleine et, pour la citer, comme si elle n'avait jamais eu la maladie.

Arrêt du processus

L'e-mail de la volontaire reçu par la fondation est transcrit ci-dessous avec sa permission. Cela montre l'efficacité de la technologie de la santé de l'espace. Le traitement est terminé et que le processus s'est arrêté d'Octobre 2007.

Suivi de l'affaire

Le dernier contact avec la volontaire date du début de 2010. Elle confirme qu'elle mène une vie normale et qu’elle na plus de signes de la fibromyalgie.

E-mail from Ing.

Email received on the 2.10.2007 from the volunteer.

Dear Mr. Keshe,

My report:

"As long as I remember, I was suffering from pain all over my body. This pain was constantly moving around. In combination with this, I was very tired. Activities were nearly always a punishment for me; even if the event itself was a pleasant one. Since about 30 years these pains and this tiredness were gradually increasing.

The symptoms were:

- standing up in the morning and being tired from the start;

- after taking a rest, the tiredness remains;

- dragging myself through the day;

- moving pains around my whole body;

- after an extra effort (e.g. going to town), the next day pain and tiredness increased;

- when it was cold or moistness the pains were even worse;

- I never felt rested. After visiting the family doctor, the diagnosis was: Fibromyalgia. "Curing was not possible, and I had to live with it", the doctor told me.

Through the years to come, I visited several "experts" to find a solution, or at least certain relieve. In hospital: the doctor for rheumatism; An orthomolecular doctor, who adapted my food(habits);

A homoeopath;

Foot reflex massage;

A physiotherapist, to keep to muscles in my back flexible;

Again to a orthomolecular doctor; Again a homoeopath. In fact none of these treatments gave any relieve. On the 5th of July I had my first contact with Mr. Keshe: it was an in-take of about 1 hour.

Four days later we met again: he explained the processing he had in mind. He supplied me with two cups; both

to be filled with plain water, and ordered me to drink from that water every day. I also had to inhale plain air

through these cups. The scientific explanation goes beyond the intention of this summary, but as I understood the "processed" water/air did not relieve the complains I had, but had the ability to restore the disfunctioning

of the those parts of the body that caused my pains and tiredness.

Anyway, within weeks my energy grew, the pain was decreasing and eventually disappeared. This processing lasted for about 4 months; 4 months of drinking water and inhaling air through cups. As I understood, the body was helped and eventually has "learned" to restore itself. This means the processing is temporary: just as long as it takes to restore the body. Stopping the processing didn't mean my complains came back; this in contrast with "normal" medicines, which mostly suppress the complains, but don't restore the course of it. After more than 30 years I can live a pleasant live at last. Thank you.

Ing.“

Mis à jour le 14 avril 2012 Source : Wikipedia

La sclérose en plaques (SeP ou SP en abréviation) est une maladie neurologique auto-immune chronique du système nerveux central. Elle est multifactorielle et ses manifestations cliniques sont liées à une démyélinisation des fibres nerveuses du système nerveux central (cerveau, moelle épinière et nerf optique). Sa prévalence montre d'importantes disparités géographiques, les estimations variant selon les zones entre moins de 20 et 100 pour 100 000 habitants 1 .

entre moins de 20 et 100 pour 100 000 habitant s 1 . La maladie débute

La maladie débute typiquement entre 20 et 40 ans (70 % des SEP sont diagnostiquées entre 20 et 40 ans, 10 % dans l'adolescence et 20 % après 40 ans). Elle peut aussi toucher, rarement, des enfants de moins de 10 ans et touche trois femmes pour un homme 2 . 3% des cas sont diagnostiqués chez les personnes de 50 ans et plus. Certains éléments caractéristiques doivent faire suspecter une sclérose en plaques : des accidents neurologiques répétés, régressifs (au moins en début de maladie), touchant des fonctions variables (vision, motricité, sensibilité, etc.) : les poussées sont disséminées dans le temps et dans l'espace.

La cause de la SP est le plus souvent difficile à définir. Le fait est que le modèle original au sein des cellules a été changé, ce qui conduit les cellules à travailler d'une manière différente et entraine la maladie. Grâce à la technologie du réacteur à plasma, toutes les cellules endommagées peuvent être reprogrammées vers leur projet initial avec comme l’objectif qu'elles recommencent à fonctionner comme prévu initialement.

INOTGOG

Résumé

Jusque dans un passé récent, cette maladie a été considérée par le monde médical comme l'une des plus difficiles à traiter étant donné ses apparences multiples et le fait qu’elle se dissimule derrière différentes fonctions opérationnelles de l'organisme. Le monde actuel de la médecine peut observer son mode opératoire et ses effets sur le système nerveux de l’organisme, sans pour autant trouver de solution [réelle] à la maladie. Pour être en mesure de tenir cette maladie à distance, il est donc utile de jeter d’un regard frais et d’envisager l’application des nouvelles sciences et technologies.

Hypothèse

Nous croyons fermement que toutes les pertes de la gaine de myéline des nerfs et des atteintes aux neurones qui s’ensuivent et qui modifient la fonction du revêtement des nerfs, peuvent être corrigées. Nous sommes convaincus que, chez les personnes souffrant de sclérose en plaques qui ne sont pas allées jusqu’aux limites ultimes de la paralysie, le corps peut être informé/instruit pour reproduire un nouveau revêtement, et que ces personnes peuvent se remettre complètement de cette maladie débilitante et douloureuse.

Introduction

La Fondation Keshe voit cette maladie et la recherche d’une solution comme l’un de ses dossiers prioritaires et plusieurs tentatives ont été faites au cours des dernières années pour en surmonter tous les aspects. Nous pouvons maintenant dire avec confiance que nous avons réussi à réinitialiser

le système nerveux de l’organisme et avec ces dernières études de cas, nous avons clairement montré que cette maladie peut être inversée, et ce même dans les derniers stades de son cycle.

Etude de cas 1

• Nom: C

• Sexe: Femme

• Âge: environ 37

• Date des symptômes: à l'âge de 32 ans

• Diagnostic: sclérose en plaques

Observations physiques

Au point de départ de la procédure, la respiration est normale, sans soutien, la volontaire est en fauteuil roulant environ six mois depuis l'apparition des symptômes. Elle a des spasmes continus sur l'ensemble du corps, le mouvement restreint des bras et la tête, sans être en mesure de se lever, de se mettre debout, ou de s’assoir avec ou sans soutien, et ce depuis maintenant 3 à 4 ans. Pas de réflexes des jambes au début de la procédure.

Sens

Pas de sensation sur les jambes et aucun mouvement des jambes, pas de sensation au toucher ou mouvement des orteils et du pied, ce qui a été le cas depuis plus de trois ans, selon la volontaire comme le dernier test de papier-tissu et de toucher confirmant la perte totale de sensation. Pas de sensation des organes internes. Pas de sensation tactile au niveau des jambes ou des orteils.

Discussion

Depuis des décennies, la sclérose en plaques et son traitement ont été au cœur de la recherche de nombre de centres de recherche et de firmes pharmaceutiques à travers le monde, avec un succès limité.

Au travers de la Fondation Keshe et de notre structure globale de fonctionnement de la nanotechnologie et du développement en recherche spatiale, nous avons réussi à regarder cette condition de façon distincte et indépendante, et en étant en mesure d'apporter notre connaissance depuis d’autres secteurs de notre Fondation, nous avons vu comment cette condition peut être inversée et comment il est possible d’enseigner au corps de remettre lui-même à surmonter cette maladie.

En fait, nous montrons au corps la façon de passer par la conversion de la myéline depuis un état conducteur vers un état isolant, et la suite du retour des sensations et des mouvements et le retour du système nerveux à sa fonction normale est la conséquence de ce retraitement.

Ainsi nous ne faisons pas un travail extraordinaire et nous n'avons pas trouvé une formule magique. Tout ce que nous avons réussi à faire, c'est que nous appliquons le fonctionnement structurel cosmologique, nucléaire et atomique de nos systèmes et utilisons le mouvement des matériaux dans le cosmos du corps, puis le corps par lui-même fait le reste de la réinitialisation de la myéline selon sa séquence structurelle d'origine. Nous ne reconnectons les nerfs, mais nous avons développé la technologie qui permet de transférer la myéline d’un état conducteur à un état résistif ou pour lui permettre de fonctionner selon son mode d'isolation d'origine.

Le problème avec les recherches actuelles sur la sclérose en plaques est qu'ils pensent que la myéline dans ces cas est détruite. Mais c’est en fait erroné puisqu’en réalité, la myéline passe d’un

état conducteur à un état résistif et vice-versa, respectivement pour l'arrêt et l'apparition de cette condition.

Processus de traitement

La Fondation a développé des systèmes spéciaux qu’il suffit au volontaire de suivre selon une procédure indiquée et qui comprend principalement l'ingestion d’eau potable et l’inhalation d'air frais, de sorte le corps reçoit instruction de se réinitialiser. Après trois semaines, les changements suivants ont été observés par le volontaire.

Etude de cas 2

Sexe: Femme

Âge: 60 ans

Date des symptômes: depuis 30 ans

Diagnostic: sclérose en plaques

Date du premier contact: juillet 2007

Condition lors de la première visite

Confinée au fauteuil roulant.

N'a pas marché depuis 2 ans. Spasmes et difformités dans les doigts des deux mains.

Diagnostic pour le traitement

• Booster d’énergie directe pour réinitialisation des cellules, système d'application à 3 configurations.

Double récipient d'eau, avec application d’une configuration de plasma 60 000 basse combinaison.

Respiration au travers d’un système séparé.

Siège à système central parallèle pour la colonne vertébrale

Date de début du traitement: juillet 2007

Résultats déclarés par le volontaire

Réduction des spasmes jusqu’à un niveau de diminution complète en cours de journée.

Après deux mois, la volontaire a réussi à marcher 8 pas en avant et en arrière, à l'aide d’une