Vous êtes sur la page 1sur 1

CONTE SUR LHUMILITE

Louis Cattiaux
Cet homme trange tait lami de tous les moines qui le recevaient tour de rle pendant ses prgrinations secrtes. Un jour quil tait lhte dune grande communaut, il remarqua parmi les moines un abb dcor de la lgion dhonneur. Savanant aussitt vers lui, il sagenouilla et pria les frres den faire autant. Puis, aprs avoir ador par trois fois, il parla ainsi : O puissant Seigneur, gnreux, vaillant, saint, nous reconnaissons grce ton signe, ta force, ton amour, ton courage et ta foi. Dieu soit lou de nous avoir donn un matre tel que toi. Nous nous reconnaissons volontiers comme des lches et comme des idiots, nous tous qui portons pas la lgion dhonneur, et nous nous humilions devant toi, vaillant parmi les vaillants. Pardonne seulement notre nant, hros, et accepte notre humble hommage. Ayant ainsi parl, il se tourna vers les moines stupfaits et continua : Frres, je propose que chacun fasse et offre une mdaille au grand matre vertueux qui consent habiter parmi nous. Nous augmenterons ainsi certainement sa valeur et sa gloire. Pour moi, je lui offrirai une croix noire avec un ruban noir, une croix noire avec un homme clou dessus un homme blanc au dehors et rouge en dedans un homme rouge coiff dune couronne dpine. Quand il se retourna, il ne vit quun petit tas de poussire immobile quil recueillit soigneusement et quil porta dans sa cellule sans dire mot. Et il pleura sur la cendre et commena ptrir en forme dhomme le limon ainsi obtenu, puis, soufflant dessus, il dit simplement va et labb nu senfuit pouvant de la chambre de lhomme trange, dont nul na jamais connu le vritable nom. *

Vous aimerez peut-être aussi