Vous êtes sur la page 1sur 1

Zone d’ombre 8000 K

LA BALANCE DES Ciel couvert 6000 K  À 5500 K, un corps noir émet à peu

ATELIER PHOTO
BLANCS. près la même quantité d'énergie
dans toutes les radiations
NUMERIQUE monochromatiques. C'est à cette
P.BELLANCA-PENEL ; M. REDOUX température que les couleurs nous
semblent naturelles.
 En dessous de 5500 K, la lumière
QU’EST-CE QUE C’EST ? devient de plus en plus jaunâtre.
 En dessus de 5500 K, la lumière
devient de plus en plus bleuâtre
La balance des blancs est le paramètre
qui détermine la fidélité des couleurs La température de couleur joue un rôle
de vos photos quelque soit la lumière de la source. Vous avez sûrement déjà déterminant quant à l'apparition d’une
remarqué que certaines de vos photos dominante chromatique sur une image
présentent parfois, au gré des éclairages et comme illustré sur l’exemple ci-dessous :
des réglages aléatoires (que nous pouvons
Bougie 1500 K
tous effectuer), une dominante chromatique
(rouge, verte ou bleue). C’est sans doute que
balance des blancs a été mal ajustée.
D’où vient le problème ?
JAUNE
Simplement du fait que la lumière de la ROUGE
source est rarement « blanche »,
VERT
c’est-à-dire neutre d’un point de BLEU
vue chromatique. Du coup, elle
influe sur la couleur de l’objet !!
Pour contrer cet effet, il faudrait connaître la
dominante chromatique de la lumière source et s’y adapter.
Sur quel paramètre « juger » de la dominante chromatique d’une source
À VOUS DE JOUER !
lumineuse ? sa TEMPÉRATURE DE COULEUR !
Vous avez déjà remarqué qu’un morceau A. Composez une scène à votre goût à la lumière du jour (éteindre tous les
de fer rougit au feu, puis bleuit au fur et à éclairages artificiels existants). Prenez une série d’images en modifiant
mesure que sa température augmente. De uniquement la balance des blancs de votre appareil (soit en utilisant la
façon générale, on peut associer à toute suite des balances préprogrammées ci-contre (auto ; incandescent ;
lumière une température qui serait celle fluorescent ; ensoleillé ; flash ; nuageux ; ombre) ou en modifiant
du corps noir (comme une barre de fer directement la température de couleur. Noter à chaque fois le réglage.
par exemple) qui émettrait cette
lumière. Cette température s’exprime
B. Exposez un MÊME sujet sous
différentes sources
en Kelvin. Elle caractérise la répartition
lumineuses. (vous disposez de
énergétique du rayonnement au sein
tubes fluorescents, d’ampoules
des différentes radiations
au tungstène etc…). Notez bien
constituant le spectre d'émission
la correspondance.
de la source lumineuse.

Atelier. Fiche n° 11