Vous êtes sur la page 1sur 2

Méthodologie synthèse

Voilà ma manière de procéder pour la synthèse. C’est mon idée du travail de la synthèse,
complétée avec idées du prof que j’avais à l’IUFM.

Lecture prise de note pour développement

•Bien lire la problématique donnée

•Lire les différents textes de la synthèse par rapport à cette problématique : permet d’éliminer
tout de suite les idées qui n’ont pas un lien avec la problématique. Si ce n’est pas déjà fait
numéroter lignes de 5 en 5.

•Prendre des notes : moi je fait un tableau (ou une feuille par texte) où je liste idées de chaque
texte en reformulant en mettant ligne correspondantes. Ensuite avec stabilo couleur
différentes je surligne les idées semblables ou en rapport de tous les textes (par exemple texte
1 et 2 peuvent parler de la même idée mais avec point de vue différent, dans ce cas je surligne
de la même couleur mais d’une manière différente). Si récolte des idées bonne : pas plus de 3
couleurs (4 maxi mais pour moi si on arrive à 4 c’est que idées ne sont pas bien cernée) sinon
problématique pas bien cernée.

•Le fait d’avoir bien effectué la partie précédente c’est le plus gros du travail car on a déjà
reformulé donc lors de l’écriture on ne réalisera pas de paraphrase, les idées des docs seront
réécrites d’une manière personnelle et fidèle tout en oubliant pas neutralité et objectivité les
deux mots clé d’une synthèse.

•Après seulement pour moi je fait le plan sous forme de phrase liée où 1+2+3=phrase entière.

•Dans chaque partie, 2 à 3 sous partie, ou on fait correspondre texte et idée de notre tableau
pour pas avoir à rechercher les idées reformulées et les références du texte un peu partout et
perdre du temps. Attribuer les idées au document, référencer, pour intégrer à la phrase.

•Pour résumer sur le développement :

•Chaque partie doit être clairement définie et orientée : une idée générale par partie

•Il faut guidé le lecteur : il doit être capable de lire, comprendre les documents en ne lisant
que notre synthèse. Les sous parties sont là pour ça.

•Tout doit être rédigé

•Pas plus de 1 ou 2 citation(s) dans la copie, si plus le correcteur ne verra que de la paraphrase
et pensera que vous ne savez pas organiser et reformuler et vous approprier un document.
•Dans chaque grande partie faire parler tous les documents. Dans chaque sous partie il faut
parler au moins de 2 documents, il faut confronter les documents. Dans la synthèse, il faut
parler des accords et des désaccords entre les documents.

•Sauter une ligne entre chaque grande partie et revenir à la ligne entre chaque grande sous
partie.

Introduction

•Thème/ sujet du dossier


•Présentation des documents périphériques : auteur/éditeur, source (origine du doc, article
ouvrage, recueil), types de docs (texte, manuel…), date de publication (attention aux écarts
entre les documents, à l’actualité)), public visé (élèves, enseignants, parents, grand public,
spécialiste…)
•Ne pas hésiter à regrouper les docs.
•Ne pas mettre en avant les idées dans l’intro : amorçage des idées que dans §
•Problématique : question qui oriente la synthèse en la reformulant si possible oriente notre
investigation.
•Annonce du plan

Conclusion

•Reprise de la question/problématique
•Préciser comment les documents se positionnent (convergence, divergence, complémentarité
•Si le temps ouverture mais pas obligatoire, elle doit être pertinente
•Penser que le correcteur va porter beaucoup d’attention sur intro et conclusion
(commencement fin) et que vous aller lui laisser une impression. Si votre conclusion est trop
bâclée : tendance être moins indulgent que si elle était bonne : c’est le b.a.ba.