Vous êtes sur la page 1sur 1

Définition du bureau et prérogatives

Une liste non exhaustive de ses responsabilités serait :

- Mise en œuvre des décisions des rassemblements


- Publication des Compte-rendu des rassemblements ou des réunions de bureau
- Porte-parole de la coordination (presse, ministère, etc.)
- Organisation des rassemblements et logistique sur place, ce qui implique la mise en place d’une
caisse « actions » (salles et/ou autres contraintes incontournables) avec tenue des comptes.

La composition de ce bureau pourrait être la suivante :

1 représentant par organisation syndicale des EPST : CGT, SNCS, NPTES


UNSA, FO, SGEN EPST, SUD Recherche EPST, soit 6 au total
1 Représentant de la coordination nationale des Universités
1 Représentant de SLR
1 Représentant de SLU
1 Représentant des directeurs d'unités
Plus environ une quinzaine de délégués de laboratoires qui devraient représenter à la fois la
diversité des régions, des EPST et des catégories de personnels (ces délégués peuvent être
syndiqués, non syndiqués, autres, mais sont dans le bureau en tant que délégués de labo, rien de
plus)
On arrive avec cette composition à un bureau de 25 personnes.

L’idée de cette composition du bureau avec des délégués à caractère régional est de leur confier
aussi la mission d’animer les actions concertées entre labos et différents organismes dans leur
région.
Le mandat de ces délégués du bureau serait valide jusqu’à la réunion suivante de la coordination. Il
faudrait alors relancer un appel à candidature au moins une semaine avant cette nouvelle
coordination. Ceci impliquerait que l’historique de ce bureau serait assuré par les organisations
syndicales et associations.